DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vierge Marie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vierge Marie   Mar 14 Aoû 2012, 19:44

Jeb a écrit:
bigsam68 a écrit:
Du point de vue de la tradition catholique, est-ce-que la Vierge Marie est la seule a avoir été "pleine de grâce" ou bien y en a-t-il eut d'autres ?
D'autres traduction disent : "comblée de grâce" (Bible de Jérusalem)

La Vierge Marie est la seule a avoir été saluée ainsi de la part de Dieu. Aucune autre créature (humaine) a donné chair au Sauveur Jésus vrai Dieu et vrai Homme.

C'est unique dans l'Histoire de l'humanité.

Oui, dans l’Ave Maria, l’expression est « Marie pleine de grâces », ou « Marie comblée de grâces ». J’aime beaucoup aussi l’expression « Marie pleinement graciée », que je trouve plus parlante (Elle a reçu toutes les grâces).

Je suis tombé sur ce site :

http://membre.oricom.ca/sdesr/MarieJoieDeDieu.pdf

Citation : Cependant la Vierge Marie avait déjà déclaré aux voyants de Medjugorje qu'à la date du 5 août 1984, ça faisait exactement 2000 ans qu'elle était née. Sa date de naissance ne serait donc pas 19 av. J.-C. mais plutôt 16 ans av. J.-C. Serait-ce que Jésus serait né exactement en l'an zéro ? Ou bien que Marie n'avait pas encore 16 ans lorsqu'elle aurait donné naissance à l'enfant Jésus? Quelque soit la façon de corriger l'erreur, mais en maintenant toujours le fait que la durée de sa vie sur terre fut de 70 ans, le calcul fait de sorte que la date de l'Assomption demeure encore dans l'intervalle de 50 à 57 ap. J.-C.

P-S : Merci à tous de rester très respectueux de la Vierge Marie sur cette page !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Mar 14 Aoû 2012, 21:02

Le pape Jean-Paul II avait instauré en 1996 une année mariale. Il pensait donc que Marie avait 14 ans lorsqu'elle conçu son fils.

Cependant, l'an 2000 n'est pas la vraie date des 2000 ans de la naissance de Jésus. L'erreur d'un moine (Denis le petit) du Moyen âge a calculé avec 4 années d'écart.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Luc_27



Masculin Messages : 2
Inscription : 07/03/2012

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Mar 14 Aoû 2012, 21:23

Et l'an 0 n'existe d'ailleurs pas. On passe de l'an -1 à l'an 1.


Dernière édition par Luc_27 le Mar 14 Aoû 2012, 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Mar 14 Aoû 2012, 21:24

Arnaud Dumouch a écrit:
Le pape Jean-Paul II avait instauré en 1996 une année mariale. Il pensait donc que Marie avait 14 ans lorsqu'elle conçu son fils.

Cependant, l'an 2000 n'est pas la vraie date des 2000 ans de la naissance de Jésus. L'erreur d'un moine (Denis le petit) du Moyen âge a calculé avec 4 années d'écart.

13 ou 14 ans l'âge légale pour se marier chez les Juifs(Almah)
C'est aussi l'âge de la maturité religieuse chez les juifs soit être responsable devant ses pairs en matière de religion(Bar /bat Mitsvah)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Mar 14 Aoû 2012, 21:44

Luc_27 a écrit:
Et l'an 0 n'existe d'ailleurs par. On passe de l'an -1 à l'an 1.

Exact bien sûr, le rédacteur a commis une petite erreur.
Bien que j'hésite à prendre tout cela au pied de la lettre en m'efforçant d'être très prudent, ça me pose question. J'avais posté moi-même ici sur le même sujet, et en combinant des données à la fois de Maria Valtorta et de Medj, j'étais arrivé à la date de -1. C'est intéressant en tout cas.


Dernière édition par Petit messager le Mer 15 Aoû 2012, 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Mar 14 Aoû 2012, 21:48

Arnaud Dumouch a écrit:
Le pape Jean-Paul II avait instauré en 1996 une année mariale. Il pensait donc que Marie avait 14 ans lorsqu'elle conçu son fils.

Cependant, l'an 2000 n'est pas la vraie date des 2000 ans de la naissance de Jésus. L'erreur d'un moine (Denis le petit) du Moyen âge a calculé avec 4 années d'écart.

Je crois que la plupart des révélations de mystiques indiquent l'âge de 16 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Mar 14 Aoû 2012, 22:08

Sur le site indiqué plus haut j'ai relevé ceci (page 41) :

41 [...] Mais une information intéressante datant du 18e siècle viendra compléter la réflexion. Sainte Elisabeth, Reine de Hongrie, avec Sainte Mathilde et Sainte Brigitte, désirant en savoir plus sur la Passion de Jésus-Christ, offrirent de ferventes prières dans ce but, à la suite desquelles Notre-Seigneur Jésus-Christ leur apparut et leur donna un message qui fut mis par écrit et ensuite gardé dans une boîte d'argent par Sa Sainteté et par les Empereurs et Impératrices chrétiens. Cette lettre dictée par le Seigneur est consacrée aux gouttes de Sang que Notre-Seigneur perdit sur le chemin du Calvaire. Voici le contenu intégral de cette lettre mentionnant des détails très particuliers sur les souffrances qu'Il endura :

« Je suis descendu du Ciel sur la terre pour vous convertir. Autrefois, les gens étaient religieux, et leurs moissons étaient abondantes. A présent, au contraire, les récoltes sont maigres. Si vous voulez récolter en abondance, vous ne devez pas travailler le Dimanche, car le Dimanche vous devez aller à l'église et prier Dieu de pardonner vos péchés. Il vous a donné six jours pour travailler, et un pour vous reposer et pour prier, pour secourir les pauvres et aller à l'église. Ceux qui murmurent contre Ma Religion et méprisent cette Lettre Sacrée seront abandonnés par Moi.

Au contraire, ceux qui garderont sur eux une copie de cette lettre seront préservés de la mort par noyade et de la mort subite, ainsi que toutes les maladies contagieuses et de la foudre; ils ne mourront pas sans confession et seront préservés de leurs ennemis et de la main des mauvaises autorités, ainsi que de tous leurs calomniateurs et faux témoins. Les femmes en danger, au moment de l'accouchement, surmonteront toutes les difficultés en gardant cette prière près d'elle. Dans les maisons où l'on gardera cette prière, aucun malheur n'arrivera jamais, et 40 jours avant la mort d'une personne qui garde cette prière sur lui ou sur elle, la Vierge Marie lui apparaîtra.

À tous les croyants qui réciteront pendant 3 ans chaque jour, 2 Pater, Ave et Gloria, en l'honneur des Gouttes de Sang que j'ai perdues, J'accorderai les cinq grâces suivantes :
L'indulgence plénière et la remise de vos fautes;
Vous serez exempts des peines du Purgatoire;
Si vous mourez avant d'avoir accompli les dits 3 ans, ce sera la même chose que si vous les aviez terminés;
A votre mort, ce sera comme si vous aviez versé tout votre sang pour la foi; Je descendrai du Ciel pour venir chercher votre âme et celles de vos enfants jusqu'à la 4ème génération.

Sachez que le nombre des soldats armés étaient de 150; ceux qui Me traînaient pendant que J'étais attaché de liens étaient 23; les exécuteurs de justice étaient 83; J'ai reçu 150 coups sur la tête; 108 sur l'estomac; 80 coups de pieds sur les épaules ; Je fus traîné 24 fois par les cheveux; J'ai reçu 180 crachats sur la face; 6666 coups sur le corps...; 110 fois J'ai été poussé brutalement et, à midi, J'ai été soulevé par les cheveux, piqué par les épines et tiré par la barbe 23 fois; J'ai reçu 20 blessures sur la tête; 110 piqûres d'épines sur la tête; 35 épines mortelles dans le front; puis J'ai été fouetté et habillé comme un roi de dérision; 1000 blessures sur le corps; 608 soldats M'ont conduit sur le Calvaire; 3 Me gardaient, et 1008 se moquaient de Moi.

Les gouttes de sang que J'ai perdues étaient au nombre de 28430. »

Cette lettre fut bénie par le Pape Léon XIII à Rome, le 5 avril 1890.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Mer 15 Aoû 2012, 18:56



« Dieu qui a créé toutes choses de rien n’a rien voulu refaire et racheter sans la coopération de MARIE. » (Saint Bernard)

« Ayant résolu dans sa très grande bonté et sagesse d’opérer la Rédemption du monde, Dieu, quand vint la plénitude des temps, envoya son Fils né d’une femme pour faire de nous des fils adoptifs. (Gal. 4-5) C’est ainsi que son Fils, à cause de tous les hommes et pour notre salut, descendit du ciel et prit chair de la Vierge Marie, par l’Action du Saint-Esprit. […] » CONSTITUTION DOGMATIQUE DE L'ÉGISE (Lumen Gentium, L. G. 52).

« Le Christ qui était de condition divine ne se prévalut pas d’être l’égal de Dieu,
mais il s’anéantit lui-même,
prenant condition d’esclave et se faisant semblable aux hommes. » (Luc 2, 1-20).

Dieu aurait pu créer l’homme Jésus, il aurait pu directement créer un homme vierge de tout péché originel. Au lieu de cela il a choisi pour son Fils la même voie que pour nous tous : NAÎTRE D’UNE FEMME. La mère de Jésus, la nouvelle Ève, préservée du péché originel, a été par sa fidélité et son obéissance la plus humble de tous ses enfants. Marie n’est pas la femme inabordable qu’on pourrait s’imaginer. Elle a vécu la vie quotidienne et difficile des femmes de condition très modeste. Comme nous elle a connu de grandes difficultés, elle a beaucoup souffert. « Et à toi-même une épée te transpercera l'âme, afin que les pensées de beaucoup de cœurs soient dévoilées. » (Siméon à Marie).

Choisir Marie comme guide – Marie qui savait que Jésus était le Fils unique de Dieu, Marie qui a élevé son Fils d’un véritable amour maternel, Marie qui a été présente aux moments les plus importants de la vie de Jésus –, c’est entrer avec confiance dans le Plan de Dieu.

Quand l'ange Gabriel annonce à Marie qu’elle enfantera un fils, la seule chose qui la préoccupe est de savoir si la volonté de Dieu pourra se concilier avec son vœu de virginité.
« Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ? »
Marie qui se veut la servante du Seigneur, dans sa joie de savoir que rien n’est impossible à Dieu et une fois rassurée, continue de faire pleine confiance à Dieu.
« Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta volonté. » (Luc 1, 38).

Nous disons nous-mêmes dans le Notre Père : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. »

« […] le culte de la Sainte Vierge a des racines profondes dans la Parole révélée et de solides fondements dogmatiques (Paul VI, Cultus Marialis, 56).

« Qu’en tous réside l’âme de Marie pour glorifier le Seigneur ; qu’en tous réside l’esprit de Marie pour exulter en Dieu » (Saint Ambroise).

La Bible est assez discrète sur la Vierge Marie, cela nous rappelle son humilité. Pourtant, quand la Vierge est évoquée, c’est avec grande force. Exemple : Dieu s’adressant au serpent. « Entre la femme et toi, je mettrai une hostilité, entre ton lignage et le sien. Elle t’écrasera la tête et tu l’atteindras au talon. » (Genèse 3, 15).
Le destin de perdition que s’est librement choisi le tentateur devient ici pour la première fois promesse de salut pour l’Humanité.


Dernière édition par Petit messager le Mer 15 Aoû 2012, 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Mer 15 Aoû 2012, 20:00

Extrait de l’audience générale de BENOÎT XVI, Place Saint-Pierre, Mercredi 14 mars 2012

« Marie nous enseigne la nécessité de la prière et nous indique que ce n’est qu’à travers un lien constant, intime, plein d’amour avec son Fils que nous pouvons sortir de « notre maison », de nous-mêmes, avec courage, pour atteindre les confins du monde et annoncer partout le Seigneur Jésus, Sauveur du monde. Merci. »



CONSTITUTION DOGMATIQUE SUR L'ÉGLISE
LUMEN GENTIUM

Extraits

…] le Concile toutefois n’a pas l’intention de faire au sujet de Marie un exposé doctrinal complet, ni de trancher les questions que le travail des théologiens n’a pu encore amener à une lumière totale. Par conséquent, les opinions demeurent légitimes qui sont librement proposées dans les écoles catholiques au sujet de celle qui occupe dans la Sainte Église la place la plus élevée au-dessous du Christ, et nous est toute proche.

[…]

61. Marie, l’associée du Seigneur
La bienheureuse Vierge, prédestinée de toute éternité, à l’intérieur du dessein d’incarnation du Verbe, pour être la Mère de Dieu, fut sur la terre, en vertu d’une disposition de la Providence divine, l’aimable Mère du divin Rédempteur, généreusement associée à son œuvre à un titre absolument unique, humble servante du Seigneur. En concevant le Christ, en le mettant au monde, en le nourrissant, en le présentant dans le Temple à son Père, en souffrant avec son Fils qui mourait sur la croix, elle apporta à l’œuvre du Sauveur une coopération absolument sans pareille par son obéissance, sa foi, son espérance, son ardente charité, pour que soit rendue aux âmes la vie surnaturelle. C’est pourquoi elle est devenue pour nous, dans l’ordre de la grâce, notre Mère.

62. Marie, Mère de la grâce
À partir du consentement qu’elle apporta par sa foi au jour de l’Annonciation et qu’elle maintint sous la croix dans sa fermeté, cette maternité de Marie dans l’économie de la grâce se continue sans interruption jusqu’à la consommation définitive de tous les élus. En effet, après l’Assomption au ciel, son rôle dans le salut ne s’interrompt pas : par son intercession multiple, elle continue à nous obtenir les dons qui assurent notre salut éternel [185]. Son amour maternel la rend attentive aux frères de son Fils dont le pèlerinage n’est pas achevé, et qui se trouvent engagés dans les périls et les épreuves, jusqu’à ce qu’ils parviennent à la patrie bienheureuse. C’est pourquoi la bienheureuse Vierge est invoquée dans l’Église sous les titres d’avocate, auxiliatrice, secourable, médiatrice [186], tout cela cependant entendu de telle sorte que nulle dérogation, nulle addition n’en résulte quant à la dignité et à l’efficacité de l’unique Médiateur, le Christ [187].

Aucune créature en effet ne peut jamais être mise sur le même pied que le Verbe incarné et rédempteur. Mais tout comme le sacerdoce du Christ est participé sous des formes diverses, tant par les ministres que par le peuple fidèle, et tout comme l’unique bonté de Dieu se répand réellement sous des formes diverses dans les créatures, ainsi l’unique médiation du Rédempteur n’exclut pas, mais suscite au contraire une coopération variée de la part des créatures, en dépendance de l’unique source.

Ce rôle subordonné de Marie, l’Église le professe sans hésitation ; elle ne cesse d’en faire l’expérience ; elle le recommande au cœur des fidèles pour que cet appui et ce secours maternels les aident à s’attacher plus intimement au Médiateur et Sauveur. »
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28504
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Mer 15 Aoû 2012, 23:38

Commentaire du jour :

Liturgie latine
Séquence des XIVe – XVe siècles (trad. cf Guéranger et Tournay)


« Mon esprit exulte en Dieu mon sauveur »

Ô Vierge, Temple de la Trinité, le Dieu de bonté a vu ton humilité ; il t'envoie un messager pour t'apprendre qu'il veut naître de toi. L'ange t'apporte la salutation de la grâce..., il t'explique, et tu consens, et aussitôt le Roi de gloire s'incarne en toi. Par cette joie, nous t'en prions, rends-nous favorable ce grand Roi...

Ta seconde joie : quand tu as enfanté le Soleil, toi l'étoile..., cet enfantement ne produit en toi ni changement ni peine. Comme la fleur ne perd pas son éclat en donnant son parfum, ta virginité ne peut rien perdre quand le Créateur daigne naître de toi. Marie, mère de bonté, sois pour nous la voie droite qui nous conduit à ton Fils...

Une étoile t'annonce la troisième joie : celle que tu vois s'arrêter au-dessus de ton fils, pour que les mages l'adorent et lui offrent les richesses variées de la terre... Marie, étoile du monde, purifie-nous du péché !

La quatrième joie t'est donnée lorsque le Christ ressuscite d'entre les morts... : l'espérance renaît, la mort est chassée. Quelle part tu as à ces merveilles, ô pleine de grâce ! (Lc 1,28) L'ennemi est vaincu..., l'homme est libéré et il s'élève jusqu'aux cieux. Mère du Créateur, daigne prier assidûment : que par cette joie pascale, après le labeur de cette vie, nous soyons admis aux chœurs du ciel !

Ta cinquième joie : quand tu as vu ton fils monter au ciel, la gloire dont il était entouré te révélait plus que jamais celui dont tu étais la mère, ton propre Créateur. Montant aux cieux, il montrait la voie par où l'homme s'élève aux palais célestes... Par cette nouvelle joie, Marie, fais-nous monter au ciel pour jouir avec toi et ton fils du bonheur éternel !...

C'est le divin Paraclet qui, sous la forme de langues de feu, fortifiant...et enflammant les apôtres, t'apporte encore la sixième joie : pour guérir l'homme que la langue avait perdu et purifier son âme du péché. Par la joie de cette visite, prie ton fils, Vierge Marie, d'effacer en nous toute tache pour le jour du jugement.

Le Christ t'a conviée à la septième joie lorsqu'il t'a appelée de ce monde à son séjour céleste, lorsqu'il t'a élevée sur le trône où tu reçois des honneurs incomparables. Une gloire t'entoure plus qu'aucun autre habitant du ciel... Ô Vierge, mère de bonté, fais-nous sentir les effets de ta tendresse... Par ta joie, purifie-nous, conduis-nous à l'allégresse éternelle ! Emmène-nous avec toi dans la joie du paradis. Amen.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Jeu 16 Aoû 2012, 18:10

Simon1976 a écrit:
Ô Vierge, Temple de la Trinité, le Dieu de bonté a vu ton humilité ;

Il y a tant de chose dans ce petit bout de phrase.

Marie est le "Temple de la Trinité" parce Dieu a vu son humilité.

L'humilité de Marie l'a rendu apte à recevoir la Vérité en son sein.

Comme seule l'humilité permet d'avoir la foi. La foi qui est l'attitude de fidèlité envers la Vérité tout en sachant qu'on ne peut l'appréhender.

Et Marie la parfaite catholique (la seule) a accueilli la Vérité en elle comme l'Eglise accueille la Vérité.

Le rapport de l'Eglise à la Vérité est identique au rapport de Marie à l'enfant. La Vérité comme l'enfant vient de Dieu. Pas plus que Marie ne possède l'Enfant, l'Eglise ne possède la Vérité. Mais Marie comme l'Eglise apporte l'enfant-Vérité au monde.

Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Ven 17 Aoû 2012, 01:11

Acathiste à la Mère de Dieu

Un « acathiste » est une hymne que l'on écoute debout. L'Acathiste à la Mère de Dieu, le premier et le plus connu des acathistes, est typiquement célébré aux matines du samedi de la cinquième semaine du grand Carême. Chez les Grecs, les stances de l'acathiste sont distribuées sur les quatre premiers vendredis de Carême. L'acathiste doit son origine au siège de Constantinople en 626, lorsque le patriarche Serge, en l'absence de l'empereur Héraclius, organisa la défense de la cité et consacra la ville à la Mère De Dieu. Le contexte historique est présenté en plus de détail à la page Fêtes et icônes de la Mère de Dieu.

Ci-dessous les paroles de l'Acathiste à la Mère de Dieu :
Spoiler:
 

Source : http://www.pagesorthodoxes.net/mere-de-dieu/md-acathiste.htm
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Sam 18 Aoû 2012, 16:52

(P-S de Petit messager : Le post qui suit était une réponse à un post transféré ailleurs).

La pensée gnostique contient de nombreuses erreurs par rapport à la doctrine des apôtres qui est le fondement de notre foi et ils attribuent au Seigneur des paroles qu'il n'a jamais prononcé. Ils présentent un autre Christ et un autre Evangile (voir Galates 1;6-10). On trouve beaucoup de fictions dans les écrits gnostiques en revanche les Evangiles nous présentent les paroles et les actes du Seigneur ressuscité de manière fidèle. Tout ce qui s'écarte ou s'éloigne de la Tradition des apôtres et des paroles authentiques de notre Sauveur est donc à proscrire.

En outre, pour nous chrétiens, le Nouveau Testament n'est pas simplement une production humaine parmi d'autres mais contient réellement la Parole de Dieu. Les auteurs des livres saints ne sont pas des hommes égarés dans leur imagination mais des hommes inspirés par l'Esprit-Saint (voir 1 Pierre 1;21). Nous ne suivons pas les fables des hommes mais la Parole vivante et permanente de Dieu qui nous indique le chemin de la vraie liberté et du vrai bonheur. L'Ecriture Sainte est vraiment écrite par la main des hommes mais porteuse d'une empreinte divine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Sam 18 Aoû 2012, 22:57

Jésus parmi les docteurs (Luc).

Cependant l'enfant grandissait, se fortifiait et se remplissait de sagesse. Et la grâce de Dieu était sur lui.
Ses parents se rendaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque. Et lorsqu'il eut douze ans, ils y montèrent, comme c'était la coutume pour la fête. Une fois les jours écoulés, alors qu'ils s'en retournaient, l'enfant Jésus resta à Jérusalem à l'insu de ses parents.

Le croyant dans la caravane, ils firent une journée de chemin, puis ils se mirent à le rechercher parmi leurs parents et connaissances. Ne l'ayant pas trouvé, ils revinrent, toujours à sa recherche, à Jérusalem.
Et il advint, au bout de trois jours, qu'ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ; et tous ceux qui l'entendaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses.

A sa vue, ils furent saisis d'émotion, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi, nous te cherchons, angoissés. »
Et il leur dit : « Pourquoi donc me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je dois être dans la maison de mon Père ? » Mais eux ne comprirent pas la parole qu'il venait de leur dire.

Il redescendit alors avec eux et revint à Nazareth ; et il leur était soumis. Et sa mère gardait fidèlement toutes ces choses en son cœur. Quant à Jésus, il croissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes.


Jésus avait douze ans. Sa mère ne comprend pas pourquoi il a agi ainsi, la laissant elle et Joseph dans l’angoisse. Mais pourquoi Marie était-elle dans l’angoisse, alors que, totalement confiante en Dieu, elle n’aurait logiquement pas dû être angoissée ? Marie, mère de Dieu, avait tout simplement perdu Dieu ! Jésus avait disparu sans explication.

Toutes nos angoisses viennent de là : quand nous nous croyons abandonnés de Dieu. C’est une nuit de l’âme. Ce sont des moments douloureux à vivre mais aussi des moments privilégiés : il faut les saisir pour se rapprocher encore plus de Dieu : l’appeler, et prier profondément. Alors, notre foi, notre amour sont fortifiés à jamais.

Marie, après ce douloureux épisode, savait que désormais Jésus devrait se consacrer tout entier aux affaires de son Père.



Dernière édition par Petit messager le Lun 27 Aoû 2012, 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9377
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Dim 19 Aoû 2012, 07:06

Cher drHouse , J'ai une explication personnelle . Dans l'épisode des noces de Cana , Jésus réplique à sa mère , qui lui demande de l'aide pour le maître du festin : " ti emoï kaï soï ; " ,
généralement traduit par : " qu'y a-t-il de commun entre toi et moi ? " .
J'y ai réfléchi pendant des années et suis arrivé à la conclusion que cette traduction était un
contre-sens . Je traduis par " n'est-ce pas peu de choses pour moi AVEC TOI ? " .

Une indication en ce sens est donnée par l'action de Marie qui suit cet échange verbal :
" Faites tout ce qu'Il vous dira " à l'adresse des serviteurs .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Dim 19 Aoû 2012, 14:53

Je crois personnellement que nous pouvons tous avoir des lumières plus ou moins grandes et que la vérité ne se dévoile que peu à peu à mesure de notre cheminement avec le Seigneur. C'est toujours l'Esprit-Saint qui nous révèle et qui nous conduit de vérités en vérités toujours plus grandes. L'Ecriture elle-même n'est pas une finalité en soi elle n'est qu'un instrument dont l'Esprit de vérité se sert pour faire découvrir à l'homme le "coeur de Dieu". Il est vrai qu'il ne faut pas confondre la révélation qui est parfaite et notre compréhension de la révélation qui est partielle. Aussi longtemps que nous vivrons sur cette terre, nous aurons toujours besoin d'approfondir l'intelligence de la foi dans une relation personnelle avec le Christ ressuscité. La recherche de sens ne se terminera qu'à l'heure de notre mort salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Dim 19 Aoû 2012, 14:54


Les Ecritures, seules ! Oui ! Il est bon de les lire et d'avoir sa propre interprétation.
De fait, l'on peut se satisfaire de sa propre interprétation, dire cela est la Parole de Dieu, ce qui entraîne le rejet d'une une interprétation qui n'est pas la sienne. C'est là le danger.


Luther la foi, les écritures seules et rien que pour cela on va encore me dire que je dénigre l'église Catholique ?
House : cesse de te flageller Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Dim 19 Aoû 2012, 15:07

J'ajouterais que celui qui chemine dans la vérité c'est celui qui chemine dans la foi, l'amour et l'espérance. La vérité, d'une certaine manière, nous dépassera toujours et nous ne pouvons en recevoir que quelques lumières. Assurément, la Parole de Dieu est une lumière sur notre sentier pour reprendre l'expression du psalmiste (Psaumes 119;105), et cette Parole n'est pas une parole figée que l'on peut enfermer mais elle est une Parole qui nous recréé et qui nous libère en nous introduisant dans le mystère de la vie de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Sam 25 Aoû 2012, 13:40

22 août - Marie Reine

Par sa justice et son amour, elle est la Reine de tous les saints.

Elle est par sa pureté immaculée la Reine élue par Dieu lui-même, la Reine aimée des Anges qui des hauteurs des Cieux règne sur tout l'univers des âmes et des mondes. Par son titre de « Mère de Dieu », elle est la Reine des docteurs. Par sa force d'âme, elle est la Reine des martyrs. Par sa justice et son amour, elle est la Reine de tous les saints et de tous les prédestinés.

Envahie dès le premier instant par les radieuses et vivifiantes clartés du Verbe, toute éveillée en sa foi ardente, son âme vierge aimante et pure entre en un regard infiniment plus profond et plus divin que celui des Chérubins et des Séraphins dans le mystère insondable du Christ dont elle sera la Mère vierge et sans tache. Elle est l'âme la plus aimante et la plus aimée du Père après Jésus - et par conséquent la plus magnifiquement comblée des faveurs divines. Auprès d'elle, tous les Anges et tous les Saints réunis sont comme s'ils n'étaient pas, car sa souveraine présence remplit le ciel et la terre.


Marthe Robin

Raymond Peyret, Prends ma vie, Seigneur, La longue messe de Marthe Robin. Ed. Peuple libre DDB, Paris 1991, p. 113[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Sam 25 Aoû 2012, 13:43

Marie est reine en aimant et en servant l'homme

Catéchèse de Benoît XVI sur la royauté de Marie

Anne Kurian

ROME, mercredi 22 août 2012 (ZENIT.org) – Marie est reine en aimant et en servant l’homme, explique Benoît XVI ce 22 août 2012, en la fête de la bienheureuse Vierge Marie Reine.

Le pape est en effet revenu sur cette fête, au cours de l’audience de ce matin, à Castelgandolfo, où il était entouré de visiteurs du monde entier (cf. documents pour le texte intégral).

Marie est Reine, explique Benoît XVI, parce qu’elle est « associée de manière unique à son Fils, sur son chemin terrestre comme dans la gloire du ciel ». Sa royauté est donc « une conséquence de son union à son Fils ».

Le « style de royauté » de Jésus et de Marie n’est pas « le pouvoir et la richesse », précise-t-il : Jésus en effet est roi « en souffrant avec nous, pour nous, en nous aimant jusqu’au bout, et c’est ainsi qu’il gouverne et qu’il crée la vérité, l’amour, la justice », « c’est un roi qui sert ses serviteurs ».

« Et la même chose vaut aussi pour Marie », poursuit Benoît XVI : « elle est reine dans son service rendu à Dieu pour l’humanité, elle est reine de l’amour ».

Pour le pape, « c’est justement en aimant l’homme qu’elle est reine, en l’aidant dans toutes ses nécessités ». Par ce titre de reine, Marie « participe à la responsabilité de Dieu pour le monde, à l’amour de Dieu pour le monde ».

Concrètement, elle « exerce cette royauté de service et d’amour » en « veillant » sur les hommes « ses enfants », précise Benoît XVI.

C’est pourquoi il encourage à « s’adresser à elle dans la prière, pour la remercier ou pour lui demander sa protection maternelle et son aide céleste » y compris lorsque l’homme s’est « trompé de route, oppressé par la douleur ou par l’angoisse due aux tristes vicissitudes qui perturbent la vie ».

Le titre de reine est « un titre de confiance, de joie, d’amour », conclut-il : « celle qui a entre ses mains le sort du monde » est « toujours avec nous, dans le déroulement quotidien de notre vie ». Et elle est « bonne, elle nous aime et nous aide dans nos difficultés ».

http://www.zenit.org/article-31651?l=french
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Sam 25 Aoû 2012, 13:46

Marie Reine
Mémoire

L'argument principal sur lequel se fonde la dignité royale de Marie, déjà évident dans les textes de la tradition antique et dans la sainte Liturgie, est sans aucun doute sa maternité divine. Dans les Livres Saints, en effet, on affirme du Fils qui sera engendré par la Vierge : « Il sera appelé Fils du Très-Haut et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père, et il régnera dans la maison de Jacob éternellement et son règne n'aura pas de fin » (Luc. 1, 32, 33) ; en outre, Marie est proclamée « Mère du Seigneur » (Luc 1,43). Il s'en suit logiquement qu'elle-même est Reine, puisqu'elle a donné la vie à un Fils qui, dès l'instant de sa conception, même comme homme, était, à cause de l'union hypostatique de la nature humaine avec le Verbe, Roi et Seigneur de toutes choses. St Jean Damascène a donc raison d'écrire : « Elle est vraiment devenue la Souveraine de toute la création au moment où elle devint Mère du Créateur » (St. Jean Damascène, De fide orthodoxa) et l'Archange Gabriel lui-même peut être appelé le premier héraut de la dignité royale de Marie.

Cependant la Bienheureuse Vierge doit être proclamée Reine non seulement à cause de sa maternité divine mais aussi parce que selon la volonté de Dieu, elle joua dans l'œuvre de notre salut éternel, un rôle des plus éminents.

Dans l'accomplissement de la Rédemption, la Très Sainte Vierge fut certes étroitement associée au Christ ; aussi chante-t-on à bon droit dans la Sainte Liturgie : « Sainte Marie, Reine du ciel et maîtresse du monde, brisée de douleur, était debout près de la Croix de Notre-Seigneur Jésus-Christ ». Et un pieux disciple de saint Anselme pouvait écrire au Moyen-âge : « Comme... Dieu, en créant toutes choses par sa puissance, est Père et Seigneur de tout, ainsi Marie, en restaurant toutes choses par ses mérites, est la Mère et la Souveraine de tout : Dieu est Seigneur de toutes choses parce qu'il les a établies dans leur nature propre par son ordre, et Marie est Souveraine de toutes choses en les restaurant dans leur dignité originelle par la grâce qu'elle mérita ». En effet, « Comme le Christ pour nous avoir rachetés est notre Seigneur et notre Roi à un titre particulier, ainsi la Bienheureuse Vierge est aussi notre Reine et Souveraine à cause de la manière unique dont elle contribua à notre Rédemption, en donnant sa chair à son Fils et en l'offrant volontairement pour nous, désirant, demandant et procurant notre salut d'une manière toute spéciale ».

De ces prémisses, on peut tirer l'argument suivant : dans l'œuvre du salut spirituel, Marie fut, par la volonté de Dieu, associée au Christ Jésus, principe de salut, et cela d'une manière semblable à celle dont Ève fut associée à Adam, principe de mort, si « ce fut elle qui, exempte de toute faute personnelle ou héréditaire, bien que l'on peut dire de notre Rédemption qu'elle s'effectua selon une certaine « récapitulation en vertu de laquelle le genre humain, assujetti à la mort par une vierge, se sauve aussi par l'intermédiaire d'une vierge ; en outre on peut dire que cette glorieuse Souveraine fut choisie comme Mère de Dieu précisément « pour être associée à lui dans la rédemption du genre humain » ; réellement toujours étroitement unie à son Fils, l'a offert sur le Golgotha au Père Éternel, sacrifiant en même temps son amour et ses droits maternels, comme une nouvelle Ève, pour toute la postérité d'Adam, souillée par sa chute misérable » ; on pourra donc légitimement en conclure que, comme le Christ, nouvel Adam, est notre Roi parce qu'il est non seulement Fils de Dieu, mais aussi notre Rédempteur, il est également permis d'affirmer, par une certaine analogie, que la Sainte Vierge est Reine, et parce qu'elle est Mère de Dieu et parce que comme une nouvelle Ève, elle fut associée au nouvel Adam.

Sans doute, seul Jésus-Christ, Dieu et homme est Roi, au sens plein, propre et absolu du mot ; Marie, toutefois, participe aussi à sa dignité royale, bien que d'une manière limitée et analogique parce qu'elle est la Mère du Christ Dieu et qu'elle est associée à l'œuvre du Divin Rédempteur dans sa lutte contre les ennemis et au triomphe qu'il a obtenu sur eux tous. En effet par cette union avec le Christ Roi elle atteint une gloire tellement sublime qu'elle dépasse l'excellence de toutes les choses créées : de cette même union avec le Christ, découle la puissance royale qui l'autorise à distribuer les trésors du Royaume du Divin Rédempteur ; enfin cette même union avec le Christ est source de l'efficacité inépuisable de son intercession maternelle auprès du Fils et du Père.

Que tous s'efforcent selon leur condition de reproduire dans leur cœur et dans leur vie, avec un zèle vigilant et attentif, les grandes vertus de la Reine du Ciel, Notre Mère très aimante. Il s'ensuivra en effet que les chrétiens, en honorant et imitant une si grande Reine, se sentiront enfin vraiment frères et, bannissant l'envie et les désirs immodérés des richesses, développeront la charité sociale, respecteront les droits des pauvres et aimeront la paix. Que personne, donc, ne se croie fils de Marie, digne d'être accueilli sous sa puissante protection, si, à son exemple, il ne se montre doux, juste et chaste, et ne contribue avec amour à la vraie fraternité, soucieuse non de blesser et de nuire, mais d'aider et de consoler.

Vivement désireux que la Reine et Mère du peuple chrétien accueille ces vœux et réjouisse de sa paix la terre secouée par la haine et, après cet exil, nous montre à tous Jésus qui sera notre paix et notre joie pour l'éternité, à vous Vénérables Frères et à vos fidèles, Nous accordons de tout cœur, comme gage du secours du Dieu tout-puissant et comme preuve de notre affection, la Bénédiction Apostolique.

Pie XII - Encyclique Ad Coeli Reginam §22-26, §36, §39


- Copyright © Libreria Editrice Vaticana
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Sam 25 Aoû 2012, 14:00

Merci de ne pas faire de hors-sujet sur cette page consacrée à la Vierge Marie.
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 11:33

Selon l'Eglise catholique faut-il vénérer Marie pour obtenir la vie et le salut ? Doit-on croire par exemple que toutes les grâces reçues par les pécheurs dans l'Ancien Testament leur étaient accordées à la seule considération de Marie ? Pour trouver la grâce divine, doit-on absolument recourir à Marie ? salut
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 11:43

bigsam68 a écrit:
Selon l'Eglise catholique faut-il vénérer Marie pour obtenir la vie et le salut ? Doit-on croire par exemple que toutes les grâces reçues par les pécheurs dans l'Ancien Testament leur étaient accordées à la seule considération de Marie ? Pour trouver la grâce divine, doit-on absolument recourir à Marie ? salut

Non. Marie et les saints sont un secret. C'est un secret donné "au disciple que Jésus aimait".
Citation :

Jean 19, 26 Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d'elle, le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : "Femme, voici ton fils."
Jean 19, 27 Puis il dit au disciple : "Voici ta mère." Dès cette heure-là, le disciple l'accueillit comme sienne.


Sans Marie, on est un chrétien viril et efficace du type saint Paul. On est un vrai chrétien.

Mais avec Marie et les saints, c'est toute la grâce féminine, tout le mystère de la communion avec les saints du Ciel qui vient donner à notre charité cette patine de douceur qu'on ne trouve que chez saint Jean, dans son évangile.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 11:45

@Petit messager
Comprenons-nous toujours lesens profond des choses?
Marie est une mère avant tout qui vit dans la réalité des choses...être angoissées quand on perd son enfant est normal mais de là à voir une angoisse ontologique ???
Il doit certes y avoir une adéquation mais ne poussons pas le bouchon trop loin...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 12:24

Arnaud Dumouch a écrit:
bigsam68 a écrit:
Selon l'Eglise catholique faut-il vénérer Marie pour obtenir la vie et le salut ? Doit-on croire par exemple que toutes les grâces reçues par les pécheurs dans l'Ancien Testament leur étaient accordées à la seule considération de Marie ? Pour trouver la grâce divine, doit-on absolument recourir à Marie ? salut

Non. Marie et les saints sont un secret. C'est un secret donné "au disciple que Jésus aimait".
Citation :

Jean 19, 26 Jésus donc voyant sa mère et, se tenant près d'elle, le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : "Femme, voici ton fils."
Jean 19, 27 Puis il dit au disciple : "Voici ta mère." Dès cette heure-là, le disciple l'accueillit comme sienne.

Sans Marie, on est un chrétien viril et efficace du type saint Paul. On est un vrai chrétien.

Mais avec Marie et les saints, c'est toute la grâce féminine, tout le mystère de la communion avec les saints du Ciel qui vient donner à notre charité cette patine de douceur qu'on ne trouve que chez saint Jean, dans son évangile.

Voir à ce sujet "LE SECRET DE MARIE", dans l'Œuvre de saint Louis-Marie Grignion de Montfort

http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Montfort/secret.html
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 12:39

Pourtant l'un de vos saints, Alphonse-Marie de Liguori, dans l'introduction de son ouvrage "Les gloires de Marie", affirme le contraire et attribue à Marie la capacité de sauver les hommes:

"Selon saint Bonaventure, ceux qui s'emploient à publier les gloires de Marie, sont assurés du paradis; ce que confirme Richard de Saint-Laurent, en disant qu'honorer la Reine des Anges est la même chose que faire l'acquisition de la vie éternelle; car, ajoute-t-il, cette Dame pleine de gratitude ne manquera pas d'honorer dans l'autre monde ceux qui ont soin de l'honorer dans celle-ci. Et qui d'ailleurs ignore cette promesse de Marie elle-même à ceux qui s'attachent à la faire connaître et aimer sur la terre: ceux qui me font connaître auront la vie éternelle (...) toutes les grâces nous sont disposées uniquement par les mains de Marie, et que tous ceux qui se sauvent, ne sont sauvés que par l'entremise de cette divine Mère, on peut dire, par une conséquence nécessaire, que le salut de tous les hommes est attaché à la prédication des grandeurs de Marie et de la confiance en son intercession (...) Oh heureux celui qui s'attache fortement, par l'amour et la confiance, à ces deux ancres de salut, Jésus et Marie! Certainement, il ne périra point! (...) Adieu! au revoir dans le paradis, aux pieds de cette tendre Mère et de Fils si aimant, pour les louer, les remercier, et les aimer ensemble, en jouissant de leur douce présence pendant toute l'éternité!"

N'est-ce-pas une hérésie de soutenir des choses pareilles à l'égard de la mère du Seigneur Jésus par qui seul nous obtenons le pardon des péchés et l'espérance du salut ? Je ne crois pas personnellement que Jésus a besoin de l'aide de Marie pour sauver parfaitement les pécheurs et pour nous conduire sur le chemin de l'éternité. Au paradis, nous ne serons pas aux pieds de Marie nous serons en communion avec tous les saints dans l'adoration et la contemplation de la Sainte Trinité. Il faut vraiment faire très attention à ne pas attribuer à Marie des prérogatives qui n'appartiennent qu'à Dieu et au Seigneur Jésus-Christ. Le salut de tous les hommes n'est pas attaché à la prédication des grandeurs de Marie mais à la prédication de l'oeuvre de rédemption parfaite accomplie par Jésus-Christ et qui sauve définitivement tous ceux qui se confient en Lui.

En examinant les écrits sur Marie dans une perspective catholique, j'ai l'impression que l'on veut faire de Marie une équivalente féminine de Jésus (immaculée conception, médiatrice de toutes les grâces, assomption, etc). Il n'est pas étonnant que certains catholiques en viennent à se confier davantage en Marie, qui n'est qu'une créature qui a reçue la grâce divine tout comme nous, qu'en Jésus qui est le Verbe fait homme, source et médiateur unique de toute grâce! Je ne crois absolument pas que la Marie qui est dépeinte dans le Nouveau Testament veuille qu'on la fasse connaître ou qu'on la serve mais ce qu'elle voudrait très certainement c'est que l'on fasse connaître et aimer son fils et son Dieu notre Seigneur Jésus-Christ. De toute évidence, pour les catholiques il n'y a pas de salut qu'en Jésus seul (voir Actes 4;12) mais en Jésus et Marie. Les apôtres et les premiers disciples n'auraient jamais cautionnés une telle doctrine.

Dans votre tradition, on trouve d'ailleurs des évêques tel que Ambroise de Milan, qui déclare ceci dans sa méditation sur Marie au pied de la croix: "Elle n'attendait pas la mort de notre rançon, mais le salut du monde. Peut-être aussi, sachant que la rédemption du monde venait de la mort de son fils, pensait-elle qu'il lui fallait ajouter quelque chose à ce don... Mais Jésus n'avait nul besoin d'aide pour nous sauver tous... Il a donc accepté l'affection d'une mère, Il n'a pas cherché l'aide d'un autre" (Sur l'Evangile de Luc, X, 132 et aussi Lettre 63, 110)


Dernière édition par bigsam68 le Lun 27 Aoû 2012, 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 12:46

bigsam68 a écrit:
Pourtant l'un de vos saints, Alphonse-Marie de Liguori, dans l'introduction de son ouvrage "Les gloires de Marie", affirme le contraire et attribue à Marie la capacité de sauver les hommes:

Bien sûr que Marie et les saints peuvent sauver. Mais uniquement PAR DÉLÉGATION. Cela veut dire que Jésus (qui est Dieu) délègue sa mission de salut à ses amis. C'est ce qu'on appelle le principe de subsidiarité.

Vous le verrez à l'heure de votre mort où Jésus ne viendra pas seul mais "ACCOMPAGNE DES SAINTS ET DES ANGES".

Dieu fait déjà cela pour un acte qui devrait être réservé à lui seul : celui de donner la vie. Or il délègue des papas et mamans de la terre. C'est typiquement Dieu ! Et pourtant, Dieu seul est, au sens premier, "père".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 12:49

Mister be, il n'y a aucune contradiction, vous voulez en voir une, là où il n'y en a pas.

N'oubliez pas non plus que la Vierge a été la mère du Christ. Pour nous catholiques, elle est "la Mère de Dieu". A partir de là, vous avez le choix :

- Soit vous êtes d'accord. Et à partir de là, on ne peut que croire que Celle qui est la Mère de Dieu, fait TOUT pour aider le Père, Elle fait TOUT en accord avec Lui, Elle est Sa plus grande aide, et par elle (= par Son Fils) nous pouvons être sauvés, bien évidemment...

N'oubliez pas non plus que c'est elle qui écrase la tête du serpent.


- Soit vous n'êtes pas d'accord et c'est tout-à-fait votre droit.


Dernière édition par Petit messager le Lun 27 Aoû 2012, 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 13:50

Ok Arnaud de mon point de vue Marie et les saints sont incapables de nous sauver ils peuvent tout au plus nous orienter vers le Sauveur par l'exemple qu'ils nous ont laissés au travers de leur vie terrestre mais leur rôle se limite à nous tourner vers Dieu et non vers eux-mêmes. un vrai saint n'inviterait jamais les hommes à lui adresser leur louange et à mettre leur espérance en lui car toute sa vie n'est orientée que vers Dieu dans l'humilité. Eux-mêmes ne peuvent aucunement nous assurer l'entrée au ciel mais Jésus est la seule porte (Jean 10;9). En l'occurence, si les saints sont au paradis, c'est précisémment parce qu'ils sont entrés par cette porte et nous devons non pas nous confier en eux (ils ne nous ont d'ailleurs jamais demandé de le faire) mais nous confier en Jésus comme eux en suivant leur exemple. Ni les saints (voir Actes 14;8-18) ni les anges (Apocalypse 19;10) n'ont jamais voulu qu'on leur rende un culte mais tout leur ministère se borne à nous montrer le chemin qui mène à Dieu, c'est-à-dire Jésus-Christ, et à le confesser et l'accueillir comme notre seul Sauveur. Il est d'ailleurs significatif que l'ange dans Apocalypse 19;10 déclare à saint Jean "Je ne suis qu'un serviteur comme toi et tes frères" (traduction Parole vivante). En fait ce que l'Eglise catholique recommande à ses fidèles est aux antipodes de ce que la Parole de Dieu enseigne Thumright


Dernière édition par bigsam68 le Lun 27 Aoû 2012, 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 13:55

[quote]
bigsam68 a écrit:
Ok Arnaud de mon point de vue Marie et les saints sont incapables de nous sauver

De même que vous et moi sommes incapables de donner la vie avec notre épouse.

Il est évident que, de même que Dieu seul créée l'âme de nos enfants, de même Dieu seul (Jésus) créée la grâce et donne la vision béatifique.

Et pourtant, de même que nous sommes VRAIMENT papas et des mamans PAR DELEGATION, de même Marie et les saints sauvent PAR DELEGATION.





Citation :

ils peuvent tout au plus nous orienter vers le Sauveur par l'exemple qu'ils nous ont laissés au travers de leur vie terrestre mais leur rôle se limite à nous tourner vers Dieu et non vers eux-mêmes.

C'est plus que cela : ils demandent telle grâce et aussitôt Dieu leur obéit. C'est comme si Dieu se faisait "leurs serviteurs", leur faisant entière confiance, s'effaçant devant leur gestion de notre chemin de salut.

Mais c'est vrai, TOUT VIENT DE DIEU et c'est Dieu qui fait une telle merveille selon ce texte :


Citation :

Matthieu 25, 21 sur beaucoup je t'établirai.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 14:30

Voyons Arnaud ce que vous dites est insensé ce n'est pas le Créateur qui obéit aux créatures c'est Lui seul qui gouverne l'univers et toutes les créatures lui sont soumises. Si Dieu décide de vous exclure de son royaume ni Marie ni les saint ne pourront rien changer à votre sort et il ne les consultera pas pour prendre sa décision car Il est souverain. Relisez la parabole du riche et de lazarre dans Luc 16, le riche a demandé l'intercession d'Abraham et qu'est-ce-que Abraham lui a répondu ?

C'est comme si un père obéissait à son fils ou à sa fille car Marie est avant tout une fille de Dieu une dimension que vous avez tendance à occulter. Je crois que tout ce que nous demandons à Dieu selon sa volonté nous est accordé comme nous l'a enseigné Jésus (voir Jean 16;23) sans que nous ayons besoin de recourir aux saints ou à Marie. Nous n'avons pas à rechercher la grâce de Dieu auprès d'un autre intermédiaire que Jésus-Christ et si nous l'avons pour avocat qui mieux que lui pourrait nous défendre ?

Ce serait même un affront que de recourir à un autre que Lui pour nos besoins. Ce n'est pas Marie qui a offert Jésus mais c'est Jésus lui-même qui s'est offert pour le salut du monde selon le commandement de son Père céleste et non de sa mère (voir Jean 10;18). Pour ma part j'éprouve de l'affection pour la mère du Seigneur mais je me garderais de toute "mariolâtrie" qui consiste à placer Marie non seulement au-dessus de toutes les créatures mais même de prétendre qu'elle serait la Reine des reines du coeur de Dieu. C'est Marie qui est soumise à Dieu et non le contraire! Votre théologie vous conduit à nier non seulement la souveraineté de Dieu mais aussi que le salut qui ne se trouve qu'en Christ seul d'après le témoignage des Ecritures. Désolé mais je préfère suivre la Parole de Dieu que la théologie de votre église sans vouloir vous offenser Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 14:51

bigsam68 a écrit:
Voyons Arnaud ce que vous dites est insensé ce n'est pas le Créateur qui obéit aux créatures c'est Lui seul qui gouverne l'univers et toutes les créatures lui sont soumises.

Je sais, c'est insensé. Et c'est pourtant ce qui spécifie le mystère revélé par le Christ, à savoir l'abaissement de Dieu (Kénose):
Citation :

Jean 14, 13 Et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai

Cependant, rassurez-vous : il ne nous obéira qu'à l'image de ce qui se passe dans le couple humain.

L'homme n'obéit à la femme (par amour) que parce que la réciproque (par amour) est là.





Citation :

Si Dieu décide de vous exclure de son royaume ni Marie ni les saint ne pourront rien changer à votre sort et il ne les consultera pas pour prendre sa décision car Il est souverain. Relisez la parabole du riche et de lazarre dans Luc 16, le riche a demandé l'intercession d'Abraham et qu'est-ce-que Abraham lui a répondu ?

Tout à fait. Sauf que Dieu, Marie et les saints n'excluent personne, sauf celui qui choisit librement de s'exclure lui-même du mystère de l'humilité et de l'amour (blasphème contre l'Esprit).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 15:07

Au chapitre 9 du livre "Les gloires de Marie", Alphonse-Marie de Liguori va jusqu'à soutenir cette affirmation: "Dieu ayant décrété qu'aucune grâce ne s'accordera qu'à la prière de Marie, là où cette prière n'intervient pas, il n'est nul espoir de miséricorde". Il est bien évident que l'on ne trouve pas cette doctrine dans la Bible en revanche on trouve ceci dans la Parole de Dieu: "Ainsi donc, frères, puisque nous avons, par le sang de Jésus un libre accès dans le sanctuaire" (Hébreux 10;19 - Crampon). Or, si nous avons un libre accès auprès de Dieu par le sang de Jésus, pourquoi invoquer Marie comme médiatrice de toutes les grâces en dehors de laquelle il n'y aurait nul espoir de miséricorde ? Marie elle-même a eut un libre accès auprès de Dieu par le sang de Jésus-Christ tout comme nous et il n'est pas convenable de la placer au-dessus des autres créatures et encore moins au-dessus du Créateur qui est béni éternellement salut
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 15:22

Dieu n'est pas l'obligé de l'homme cher Arnaud vous êtes gravement dans l'erreur mais quand Il exauce nos prières c'est toujours en raison de sa grâce et de son amour. Enfin, vous affirmez que Dieu n'exclut personne là encore vous vous trompez. Voici ce que déclare la Parole de Dieu: "car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont justifiés gratuitement par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ." (Romains 3;23-24). Autrement dit, sans la conversion au Christ qui nous justifie et nous sanctifie devant Dieu pour toujours, tous resteront privés de la gloire de Dieu. Mourir sans le Christ c'est mourir sans la grâce de Dieu et nous ne devrions jamais tendre à relativiser cela parce que le sujet est particulièrement grave et qu'il s'agit de la destinée éternelle de l'homme. Cessons donc mes frères je vous en conjure de prêcher un autre Evangile que celui de Jésus-Christ car si à cause de notre enseignement des âmes se perdent pour l'éternité nous aurons des comptes à rendre au Seigneur selon qu'il est écrit que celui qui enseigne sera jugé plus sévèrement (voir Jacques 3;1)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 15:25

[quote]
bigsam68 a écrit:
Au chapitre 9 du livre "Les gloires de Marie", Alphonse-Marie de Liguori va jusqu'à soutenir cette affirmation: "Dieu ayant décrété qu'aucune grâce ne s'accordera qu'à la prière de Marie, là où cette prière n'intervient pas, il n'est nul espoir de miséricorde".

Le problème est que Marie vit de la doctrine suivante :


"Aucune grâce ne s'accordera qu'à la volonté de Dieu, si bien que la où Dieu ne veut pas, il n'est nul espoir de miséricorde".


Cela veut dire qu'on est dans une ALLIANCE (une vraie RÉCIPROCITÉ D'amour mutuel, comme dans un mariage) et que la proposition de saint Alphonse ne se comprend qu'à la lumière de cette proposition.


On est comme dans un mariage d'amour. Voilà la doctrine catholique.



Et j'ajoute que ceci ne sera pas valable que pour Marie mais pour vous aussi lorsque vous serez au paradis.

On est bien loin de la doctrine de Luther qui croit qu'une telle alliance d'égalité de droits et d'abaissement mutuel serait une perte de l'honneur de Dieu ! Laughing

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Lun 27 Aoû 2012, 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 15:27

bigsam68 a écrit:
Dieu n'est pas l'obligé de l'homme cher Arnaud

Mais vous avez parfaitement raison.

Il n'y a donc aucune obligation de sa part mais juste amour.

Et vous voyez cette confiance de Dieu dès cette terre pour la vie biologique.

Moi, je serais Dieu, je n'aurais jamais fait confiance à l'homme et créé l'âme d'un bébé à chaque fois qu'il y a fécondation.

Et bien si ! dieu le fait, même en éprouvette.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 15:55

bigsam68 a écrit:
Dieu n'est pas l'obligé de l'homme cher Arnaud vous êtes gravement dans l'erreur mais quand Il exauce nos prières c'est toujours en raison de sa grâce et de son amour. Enfin, vous affirmez que Dieu n'exclut personne là encore vous vous trompez. Voici ce que déclare la Parole de Dieu: "car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; et ils sont justifiés gratuitement par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ." (Romains 3;23-24). Autrement dit, sans la conversion au Christ qui nous justifie et nous sanctifie devant Dieu pour toujours, tous resteront privés de la gloire de Dieu. Mourir sans le Christ c'est mourir sans la grâce de Dieu et nous ne devrions jamais tendre à relativiser cela parce que le sujet est particulièrement grave et qu'il s'agit de la destinée éternelle de l'homme. Cessons donc mes frères je vous en conjure de prêcher un autre Evangile que celui de Jésus-Christ car si à cause de notre enseignement des âmes se perdent pour l'éternité nous aurons des comptes à rendre au Seigneur selon qu'il est écrit que celui qui enseigne sera jugé plus sévèrement (voir Jacques 3;1)

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 16:14

[quote="Arnaud Dumouch"]
Citation :
bigsam68 a écrit:
Au chapitre 9 du livre "Les gloires de Marie", Alphonse-Marie de Liguori va jusqu'à soutenir cette affirmation: "Dieu ayant décrété qu'aucune grâce ne s'accordera qu'à la prière de Marie, là où cette prière n'intervient pas, il n'est nul espoir de miséricorde".

Le problème est que Marie vit de la doctrine suivante :


"Aucune grâce ne s'accordera qu'à la volonté de Dieu, si bien que la où Dieu ne veut pas, il n'est nul espoir de miséricorde".


Cela veut dire qu'on est dans une ALLIANCE (une vraie RÉCIPROCITÉ D'amour mutuel, comme dans un mariage) et que la proposition de saint Alphonse ne se comprend qu'à la lumière de cette proposition.


On est comme dans un mariage d'amour. Voilà la doctrine catholique.



Et j'ajoute que ceci ne sera pas valable que pour Marie mais pour vous aussi lorsque vous serez au paradis.

On est bien loin de la doctrine de Luther qui croit qu'une telle alliance d'égalité de droits et d'abaissement mutuel serait une perte de l'honneur de Dieu ! Laughing

C'est très beau ce que vous écrivez mais....
L’Alliance entre Dieu et les hommes s’apparente plutôt au pacte de vassalité (Voici la servante du seigneur,qu'il soit fait selon sa volonté!Lc 1,38). Mais cette Alliance reste spécifique à Israël. Il est très rare de trouver dans d’autres civilisations une alliance entre une divinité et les hommes.
Le thème de l’Alliance entre Dieu et le peuple d’Israël fait entrer le lecteur dans l’histoire du salut. L’Alliance est l’expression constante de la grâce de Dieu, déployée en faveur des humains. Elle est établie pour réguler la relation de Dieu avec eux.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 16:19

C'est vrai : De notre côté, c'est un acte de vassalité qui doit être notre spiritualité : "Qui s'abaisse ..."

Mais du côté de Dieu, c'est un acte d'élévation au dessus de lui-même qui lui ré^pondra selon ce texte : "...sera élevé".


Bref, si nous devons nous considérer comme des serviteurs, il nous fera épouse.

C'est d'ailleurs ce fait qui explique pourquoi, bien que notre religion donne déjà le salut (ce statut d'amis), Dieu veut que la religion des serviteurs (l'islam) demeure.

Car il vaut mieux entrer à l'heure de la mort serviteur humble qu'épouse orgueilleuse selon ce texte :
Citation :


Luc 14, 8 "Lorsque quelqu'un t'invite à un repas de noces, ne va pas t'étendre sur le premier divan (à la première place), de peur qu'un plus digne que toi n'ait été invité par ton hôte,
Luc 14, 9 et que celui qui vous a invités, toi et lui, ne vienne te dire : Cède-lui la place. Et alors tu devrais, plein de confusion, aller occuper la dernière place.
Luc 14, 10 Au contraire, lorsque tu es invité, va te mettre à la dernière place, de façon qu'à son arrivée celui qui t'a invité te dise : Mon ami, monte plus haut. Alors il y aura pour toi de l'honneur devant tous les autres convives.
Luc 14, 11 Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 17:34

Cher bigsam, vous butez sur la dévotion aux saints et à Marie parce que votre regard ne veut y voir que de l’adoration alors que pour les catholiques il s’agit de vénération et d’intercession.

Oui il est vrai qu’avant le Christ, le culte et l’adoration est dû uniquement à Dieu tel que l’Ancien Testament l’a maintes fois demandé et répété. Tout cela pour la simple raison qu’avant le Christ personne n’est saint.

Mais vous semblez oublier que le Christ fait de nous un peuple de saints à sa suite. Le culte des saints et de Marie n’est rien d’autre que la reconnaissance de la sainteté du Christ qui se manifeste dans ses fidèles et le pouvoir d’intercession que le Christ leur accorde. N’oubliez jamais que la gloire de Dieu se reflète dans ses anges et dans ses saints.

Voici quelques passages mais il y en auraient tant d’autres si l’on cherche moindrement:

Et nous savons qu'avec ceux qui l'aiment, Dieu collabore en tout pour leur bien, avec ceux qu'il a appelés selon son dessein.29 Car ceux que d'avance il a discernés, il les a aussi prédestinés à reproduire l'image de son Fils, afin qu'il soit l'aîné d'une multitude de frères ;30 et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés ; ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés ; ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés. (Romains 8, 28-30)

L'Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu.17 Enfants, et donc héritiers ; héritiers de Dieu, et cohéritiers du Christ, puisque nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui.18 J'estime en effet que les souffrances du temps présent ne sont pas à comparer à la gloire qui doit se révéler en nous. (Romains 8, 16-19)

Montrez-vous mes imitateurs, comme je le suis moi-même du Christ. (1 Corinthiens 11,1)
Je vous ai cependant écrit assez hardiment par endroits, comme pour raviver vos souvenirs, en vertu de la grâce que Dieu m'a faite16 d'être un officiant du Christ Jésus auprès des païens, ministre de l'Evangile de Dieu, afin que les païens deviennent une offrande agréable, sanctifiée dans l'Esprit Saint. (Romains 15,15-16)

Et surtout bigsam de l'évangile de Jean:
J’ai manifesté ton nom aux hommes, que tu as tirés du monde pour me les donner. Ils étaient à toi et tu me les as donnés et ils ont gardé ta parole.7 Maintenant ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi ;8 car les paroles que tu m’as données, je les leur ai données, et ils les ont accueillies et ils ont vraiment reconnu que je suis sorti d’auprès de toi, et ils ont cru que tu m’as envoyé.9 C’est pour eux que je prie ; je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés, car ils sont à toi,10 et tout ce qui est à moi est à toi, et tout ce qui est à toi est à moi, et je suis glorifié en eux. (Jean 17, 6-10)

Je leur ai donné ta parole et le monde les a haïs, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.15 Je ne te prie pas de les enlever du monde, mais de les garder du Mauvais.16 Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde.17 Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.18 Comme tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.19 Pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité.20 Je ne prie pas pour eux seulement, mais aussi pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi,21 afin que tous soient un. Comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu’eux aussi soient en nous, afin que le monde croie que tu m’as envoyé.22 Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes un :23 moi en eux et toi en moi, afin qu’ils soient parfaits dans l’unité, et que le monde reconnaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. (Jean 17, 14-23)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 17:56

@bigsam68
Arnaud Dumouch a écrit:
[...]C'est plus que cela : ils demandent telle grâce et aussitôt Dieu leur obéit. C'est comme si Dieu se faisait "leurs serviteurs", leur faisant entière confiance, s'effaçant devant leur gestion de notre chemin de salut.

Mais c'est vrai, TOUT VIENT DE DIEU et c'est Dieu qui fait une telle merveille selon ce texte :

Citation :

Matthieu 25, 21 sur beaucoup je t'établirai.

Bonjour. Arnaud ne sera peut-être pas d’accord avec moi, mais quand il dit : « Ils (les saints) demandent telle grâce et aussitôt Dieu leur obéit », c’est une façon de parler. Les saints sont des Sages, des Justes sanctifiés. Ils ne demandent à Dieu que ce qui est juste et BON. Ils demandent à Dieu, c’est leur travail – à l’image de la petite Thérèse qui disait elle-même avant de mourir : « Je passerai mon Ciel à faire du bien sur la Terre. » Tous les saints font ça. Ils servent Dieu… et ils servent à quelque chose, pour nous aussi !

Arnaud Dumouch a écrit:
[...]

Le problème est que Marie vit de la doctrine suivante :

"Aucune grâce ne s'accordera qu'à la volonté de Dieu, si bien que la où Dieu ne veut pas, il n'est nul espoir de miséricorde".

Cela veut dire qu'on est dans une ALLIANCE (une vraie RÉCIPROCITÉ D'amour mutuel, comme dans un mariage) et que la proposition de saint Alphonse ne se comprend qu'à la lumière de cette proposition. [...] On est comme dans un mariage d'amour. Voilà la doctrine catholique.
[...]
On est bien loin de la doctrine de Luther qui croit qu'une telle alliance d'égalité de droits et d'abaissement mutuel serait une perte de l'honneur de Dieu ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 18:02

Que racontez-vous là Giacorama?
Le peuple hébreu était saint,prophétique et une nation témoin bien avant la venue du Christ et reconnu d'ailleurs par Augustin

(Deutéronome 14:2): Car tu es un peuple consacré à YHWH, ton Dieu, et c'est toi qu'il a choisi, YHWH, pour lui être un peuple spécial entre tous les peuples répandus sur la terre.

Livre de l'Exode (19:5-6): « Désormais, si vous êtes dociles à Ma voix, si vous gardez Mon alliance, vous serez mon trésor entre tous les peuples! Car toute la terre est à Moi, mais vous, vous serez pour moi une dynastie de pontifes et une nation sainte. »

(Livre d'Amos 3:2): « C'est vous seuls que J'ai distingués entre toutes les familles de la terre, c'est pourquoi Je vous demande compte de toutes vos fautes. »

"Contra Faustum manichaeum" de saint Augustin

Vous juoez sur les termes pour justifier un interdit du décalogue qui est la base même du commandement par lequel le peuple hébreu se vit répudié

(Livre d'Osée 1:9): « Appelle-le Lo Ammi ("Non Mon peuple"), car vous n'êtes plus Mon peuple, et Moi, Je ne serai plus à vous. » Cependant, cette répudiation est temporaire, et le verset suivant (Osée 2:1) évoque le temps où « les enfants d'Israël seront dénommés Les Fils du Dieu vivant, » ayant abandonné leurs idoles, et que la « femme » Israël, se détournant de ses amants et de la débauche, appellera Dieu Ishi (« mon époux »), et non Ba'ali (« mon mari, » mais aussi « mon Ba'al »).
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 18:14

Mister be a écrit:
Que racontez-vous là Giacorama?
Le peuple hébreu était saint,prophétique et une nation témoin bien avant la venue du Christ et reconnu d'ailleurs par Augustin

(Deutéronome 14:2): Car tu es un peuple consacré à YHWH, ton Dieu, et c'est toi qu'il a choisi, YHWH, pour lui être un peuple spécial entre tous les peuples répandus sur la terre.

Livre de l'Exode (19:5-6): « Désormais, si vous êtes dociles à Ma voix, si vous gardez Mon alliance, vous serez mon trésor entre tous les peuples! Car toute la terre est à Moi, mais vous, vous serez pour moi une dynastie de pontifes et une nation sainte. »

(Livre d'Amos 3:2): « C'est vous seuls que J'ai distingués entre toutes les familles de la terre, c'est pourquoi Je vous demande compte de toutes vos fautes. »

"Contra Faustum manichaeum" de saint Augustin

Vous juoez sur les termes pour justifier un interdit du décalogue qui est la base même du commandement par lequel le peuple hébreu se vit répudié

(Livre d'Osée 1:9): « Appelle-le Lo Ammi ("Non Mon peuple"), car vous n'êtes plus Mon peuple, et Moi, Je ne serai plus à vous. » Cependant, cette répudiation est temporaire, et le verset suivant (Osée 2:1) évoque le temps où « les enfants d'Israël seront dénommés Les Fils du Dieu vivant, » ayant abandonné leurs idoles, et que la « femme » Israël, se détournant de ses amants et de la débauche, appellera Dieu Ishi (« mon époux »), et non Ba'ali (« mon mari, » mais aussi « mon Ba'al »).
Cher Mister Be,
Le Christ est-il venu pour rien ?
La lecture de l'Ancien Testament nous montre à quel point le peuple n'est pas réussi à suivre la loi et qu'il s'est continuellement rebiffé.
Nous n'avons qu'à lire l'épître aux Romains pour constater que la loi a eu son utilité, mais pour démontrer que tous sont pécheurs, juifs et paiens, et la nécessité du Salut par le Christ qui ouvre la porte à un peuple de saints.
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 18:21

Arnaud a écrit: "Mais du côté de Dieu, c'est un acte d'élévation au dessus de lui-même"

Si Dieu nous élève au-dessus de lui-même alors Il cesse d'être Dieu. Il serait plus juste de dire que Dieu nous élève jusqu'à Lui ce qui ne sous-entend pas que nous devenions des "égaux" envers Dieu salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 19:17

bigsam68 a écrit:
Arnaud a écrit: "Mais du côté de Dieu, c'est un acte d'élévation au dessus de lui-même"

Si Dieu nous élève au-dessus de lui-même alors Il cesse d'être Dieu. Il serait plus juste de dire que Dieu nous élève jusqu'à Lui ce qui ne sous-entend pas que nous devenions des "égaux" envers Dieu salut

Vous interprétez...



En s'abaissant, Dieu s'élève ("au-dessus de lui-même"). Partez de là :

Luc 14, 11. "Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé."

C'est en s'abaissant (Dieu est humble) que Dieu est vraiment Le TRÈS-HAUT.


Dernière édition par Petit messager le Lun 27 Aoû 2012, 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 19:17

Petit messager a écrit:


Bonjour. Arnaud ne sera peut-être pas d’accord avec moi, mais quand il dit : « Ils (les saints) demandent telle grâce et aussitôt Dieu leur obéit », c’est une façon de parler. Les saints sont des Sages, des Justes sanctifiés. Ils ne demandent à Dieu que ce qui est juste et BON. Ils demandent à Dieu, c’est leur travail – à l’image de la petite Thérèse qui disait elle-même avant de mourir : « Je passerai mon Ciel à faire du bien sur la Terre. » Tous les saints font ça. Ils servent Dieu… et ils servent à quelque chose, pour nous aussi !

C'est évident ! C'est comme dans un mariage d'amour réussi. On dit que les époux "s'obéissent mutuellement".

C'est une manière de parler.

En fait, ils s'aiment plus que tout. Voilà la vérité. Very Happy


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 19:19

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 19:20

Petit messager a écrit:
bigsam68 a écrit:
Arnaud a écrit: "Mais du côté de Dieu, c'est un acte d'élévation au dessus de lui-même"

Si Dieu nous élève au-dessus de lui-même alors Il cesse d'être Dieu. Il serait plus juste de dire que Dieu nous élève jusqu'à Lui ce qui ne sous-entend pas que nous devenions des "égaux" envers Dieu salut

Vous interprétez...



En s'abaissant, Dieu s'élève ("au-dessus de lui-même"). Partez de là :

Luc 14, 11. "Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé."

C'est en s'abaissant (Dieu est humble) que Dieu est vraiment Le TRÈS-HAUT.

J'ajouterais : Bigsam a le même problème avec l'Evangile que saint Pierre ici : Laughing
Citation :

Jean 13, 3 sachant que le Père lui avait tout remis entre les mains et qu'il était venu de Dieu et qu'il s'en allait vers Dieu,
Jean 13, 4 il se lève de table, dépose ses vêtements, et prenant un linge, il s'en ceignit.
Jean 13, 5 Puis il met de l'eau dans un bassin et il commença à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.
Jean 13, 6 Il vient donc à Simon-Pierre, qui lui dit : "Seigneur, toi, me laver les pieds?"
Jean 13, 7 Jésus lui répondit : "Ce que je fais, tu ne le sais pas à présent ; par la suite tu comprendras."
Jean 13, 8 Pierre lui dit : "Non, tu ne me laveras pas les pieds, jamais!" Jésus lui répondit : "Si je ne te lave pas, tu n'as pas de part avec moi."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vierge Marie   Lun 27 Aoû 2012, 19:22

Petit messager a écrit:
Very Happy

C'est merveilleux de voir comme on se comprend vite quand on est vraiment catholiques. salut Ce mystère ultime de la ROYAUTE des saints ne choque pas.

Et c'est curieux comme il choque les Protestants et les musulmans qui veulent Dieu grand (se faire petit, c'est pour nous, pas pour Lui).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Vierge Marie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Vierge Marie apparait en Égypte à des Musulmans !
» La maison de la Vierge Marie
» Sainte Vierge MARIE (chansons : vidéo et audio)
» En cette journée du 20 Mai "prions la Vierge Marie "
» CONSÉCRATION À LA TRÈS SAINTE VIERGE MARIE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: