DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
saint Zibou



Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!   Sam 03 Juin 2006, 01:30

Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!   Sam 03 Juin 2006, 01:31

Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!   Sam 03 Juin 2006, 01:32

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80832
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!   Sam 03 Juin 2006, 14:13

Merci, cher Hibou, pour ce fil.

Merci pour toutes ces prières, et ces images.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!   Dim 04 Juin 2006, 14:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Merci, cher Hibou, pour ce fil.

Merci pour toutes ces prières, et ces images.


Enfin, un commentaire positif et oecuménique! cheers
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!   Dim 04 Juin 2006, 15:26

Sermon de saint Grégoire de Nysse pour la Pentecôte.

[696] David porte tout sujet de fête vers une joie
plus éclatante encore, en accordant toujours
à l'occasion sa cithare aux multiples
accords. Que le même prophète fasse aussi,
pour nous, éclater en joie la grande fête de
la Pentecôte, préludant au chant en
frappant les cordes de la Sagesse avec le
plectre de l'Esprit ! Qu'il exprime donc par
cette divine mélodie ce qui convient à la
grâce présente : Venez, crions de joie pour le
Seigneur a. Il faut d'abord savoir quelle est
cette grâce pour qu'ensuite la parole
appropriée tirée de la prophétie puisse
ainsi être adaptée au sujet. Permettezmoi,
autant qu'il est possible, de clarifier
cela par un discours suivi.
À l'origine, les hommes
se sont trompés dans leur
compréhension de Dieu.
Ayant abandonné le
Seigneur de la création,
certains se prosternèrent
par tromperie devant les éléments du
monde b, d'autres estimèrent vénérable la
nature des démons, nombreux furent aussi
ceux qui assimilèrent au divin la figure
des idoles faite de main d'homme. Ils
consacrèrent au culte des faux dieux,
autels, temples, rites, sacrifices, enclos
sacrés, statues et toutes choses semblables.
Quant au maître de la nature il vit donc
la corruption de la nature humaine avec
des yeux de philanthrope, et il ramène
avec méthode, la vie humaine de l'erreur à
la connaissance de la vérité c.
— 1 —
5
10
15
20
25
30
35
40
Texte grec : PG 46, 696-701
Traduction : Luc Fritz
© www.patristique.org
Du même,
sermon sur le Saint Esprit
I. La grâce de la Pentecôte :
joie de la révélation plénière du
Salut
en l'Esprit qui est Seigneur
En réponse à
l'illusion
originelle, Dieu
ramène, au fur
et à mesure,
l'humanité à la
vérité
a. Ps 94, 1 || b. Cf. Ga 4, 3 || c. 1 Tim 2, 4
[697]
Il en va en effet comme de gens consumés
par une longue famine, ceux qui les
remontent par la science médicale ne les
conduisent pas immédiatement au
rassasiement par ménagement pour leur
faiblesse. Mais dès qu'une alimentation
mesurée leur a permis retrouver leurs
forces, les médecins permettent alors qu'ils
rassasient leur faim. De la même façon, la
nature humaine ayant été épuisée par la
terrible famine, la participation à la
nourriture des mystères a été organisée
pour eux par le plan de salut de sorte que,
assimilant toujours plus le parfait grâce à
un ordre suivi, ils parviennent ainsi au
sommet de la perfection.
Car ce qui nous sauve,
c'est la puissance
vivifiante qui est crue
dans le nom du Père et
du Fils et du Saint
Esprit. Or les hommes
ne pouvaient contenir
la totalité [de ce mystère] à cause de la
faiblesse de leurs personnes consécutive à
la famine. D'abord, une fois détournés du
polythéisme par les prophètes et la Loi, ils
s'accoutument à regarder vers une divinité
unique et ils distinguent dans la divinité
unique la seule puissance du Père car ils
étaient incapables, comme je l'ai dit, de
contenir la nourriture parfaite. Puis, par
l'Évangile, le Fils Monogène se révèle lui
aussi à ceux qui avaient été initiés par la
Loi. Après cela, arrive jusqu'à nous la
nourriture parfaite de notre nature,
l'Esprit Saint, en qui est la vie.
Tel est le sujet de la fête.
Pour cette raison, il est bon
que nous, qui sommes
devenus les choristes de
l'Esprit, nous obéissions au
chef de ce choeur spirituel, David, qui dit :
Venez, crions de joie pour le Seigneur a. Or
le Seigneur est Esprit b, comme dit l'Apôtre.
— 2 —
a. Ps 94, 1 || b. 2 Co 3, 17
5
10
15
20
25
30
35
40
45
La connaissance
de la vérité
salutaire trouve
sa perfection
dans la foi
baptismale que
vient parfaire le
don de l'Esprit.
La joie de la
Pentecôte :
notre salut
advenu par
l'Esprit qui
est Seigneur.
© www.patristique.org
C'est en effet aujourd'hui,
conformément au cours
annuel de cette année, que s'accomplit la
Pentecôte, à cette heure même, si du moins
nous sommes à la troisième heure du jour,
la grâce indicible est advenue. Car de
nouveau l'Esprit s'est mêlé aux hommes,
lui qui antérieurement avait cessé de
fréquenter notre nature parce que l'homme
était devenu chair1. Et grâce à ce souffle
impétueux, les puissances spirituelles du
mal et tous les démons impurs furent
chassés de l'air2. Lors de la descente de
l'Esprit, ceux qui étaient restés dans la
chambre haute furent remplis de la
puissance divine qui se présenta sous
forme de feu a — et de fait, personne, en
aucune manière, ne peut devenir
participant de l'Esprit Saint, s'il n'habite
pas la chambre haute de cette vie. Tous
ceux en effet qui s'élèvent vers les réalités
d'en haut, ayant quitté la cité de la terre
pour celle du ciel, habitent la chambre
haute de la cité céleste [et] deviennent
participants de l'Esprit Saint —. C'est en
effet ce que dit le récit des Actes : alors
qu'ils étaient rassemblés dans la chambre
haute, ce feu pur et immatériel s'est divisé
sous forme de langues, selon le nombre des
disciples. Ils parlaient donc aux Parthes,
aux Mèdes, aux Élamites et au reste des
nations, faisant bien entendre leur propre
langage aux nations de toutes langues b.
— 3 —
1. Sans doute faut-il entendre charnel . Cf. Basile de Césarée, Sur le Saint Esprit , I, 2 (PG 32, 168 A-B ;
SC 17 bis, p. 440-443) : « L'homme charnel ( ), en effet, qui n'a pas exercé à la contemplation la
partie haute de son âme, laquelle se trouve plutôt enfouie tout entière, comme en un bourbier, dans les
pensées de la chair, n'arrive pas à lever les yeux vers la lumière spirituelle de la vérité. » Et plus loin
(XXIX, 72 (PG 32, 201 C-204 A ; SC 17 bis, p. 506-507)), Basile cite Irénée : « "Ceux qui n'ont pas de
frein, qui se laissent aller au gré de leurs désirs et n'ont aucun désir de l'Esprit divin, c'est à juste titre
que l'Apôtre les appelle charnels ( ) (1 Co 3, 3)." Ailleurs, il dit encore : "De peur qu'étant privé
de l'Esprit divin nous ne perdions le royaume des cieux, l'Apôtre nous crie que la chair ne peut hériter
du royaume des cieux (1 Co 15, 50). »
2. Voir Eph 2, 1-2. La figure des démons de l'air renvoie à l'apocalyptique judéo-chrétienne. Voir, par
exemple, Ascension d'Isaïe X, 30 et un passage parallèle dans le premier sermon de Grégoire de Nysse
Sur Étienne (704D)
a. Cf. Ac 2, 1-3 || b. Cf. Ac 2, 4-7
5
10
15
20
25
30
II. Aujourd'hui la joie de la
Pentecôte naît de l'accueil
de la divinité de l'Esprit
Récit de la
Pentecôte
© www.patristique.org
[700]
Mais moi, comme dit l'Apôtre, dans
l'assemblée, je préfère dire cinq paroles
intelligibles, pour instruire aussi les autres,
que dix mille en langue a. À cette époque, la
réalisation de la langue unique était utile
pour ceux qui parlaient d'autres langues,
afin que la prédication ne fût pas
inopérante sur ceux qui ignoraient la
langue des prédicateurs. Mais maintenant
qu'est parlée une même langue, il faut
rechercher la langue ardente de l'Esprit1
pour illuminer ceux qui sont dans les
ténèbres de l'erreur. Que David nous guide
donc aussi pour cela, en s'adjoignant
l'Apôtre dans ce choeur.
Dans ce psaume, en effet,
dont l'ouverture nous
invite à la joie dans le
Seigneur, en disant : Venez, crions de joie
pour le Seigneur b, ce n'est pas par ce verset
que nous sommes conduits à la glorification
du Saint Esprit ; mais c'est bien
plutôt par la suite de ce psaume que nous
sommes enseignés au sujet de sa divinité.
Je vous citerai les propres paroles du
prophète, avec lesquelles s'accorde aussi le
grand Apôtre, et dont voici le texte :
Aujourd'hui si vous entendez sa voix, ne
fermez pas votre coeur, comme lors de
l'exaspération, au jour de la tentation dans le
désert, où vos Pères m'ont tenté c. Le divin
Apôtre, se souvenant de ces versets, dit
ceci : C'est pourquoi, comme dit l'Esprit Saint
d, et, après avoir dit cela, il cite ce passage
du Prophète en l'attribuant à la personne
de l'Esprit.
Qui est donc celui que leurs pères ont tenté
dans le désert ? Qui, celui qu'ils ont irrité ?
Apprends-le du prophète lui-même qui dit
qu'ils ont tenté le Dieu Très-Haut e. Mais
l'Apôtre, après avoir mis en avant la
personne de l'Esprit Saint, lui attribue ces
paroles quand il dit : C'est pourquoi, comme
dit l'Esprit Saint, "Au jour de la tentation
dans le désert, où vos pères m'ont tenté" f.
Donc, celui que le Prophète a nommé Dieu
Très-Haut, le divin Apôtre affirme que
celui-là est l'Esprit Saint.
— 4 —
1. La « langue ardente de l'Esprit » n'est autre que l'Écriture elle-même.
5
10
15
20
25
30
35
40
45
Grégoire de Nysse, Sur le Saint-Esprit (ou sur la Pentecôte)
a. 1 Co 14, 19 || b. Ps 94, 1 || c. Ps 94, 7-9 || d. He 3, 7 || e. Ps 77, 56|| f. He 3, 7-9
Démonstration
de la divinité de
l'Esprit
© www.patristique.org
[701]
Si tu ne crois pas, examine à nouveau ce
qui est dit : C'est pourquoi, comme dit
l'Esprit Saint, "Ne fermez pas votre coeur,
comme lors de l'exaspération, au jour de la
tentation dans le désert, où vos pères m'ont
tenté". Si donc l'Esprit Saint dit que vos
Pères m'ont tenté dans le désert, et si le
Prophète témoigne de ce que celui qui fut
tenté dans le désert est le Dieu Très-Haut,
elle a été close la bouche des Pneumatomaques
qui offensent Dieu par leurs dires
alors que l'Apôtre et le Prophète
annoncent clairement par ces propos la
divinité de l'Esprit : le Prophète dit qu'ils
ont tenté le Dieu Très-Haut et, s'identifiant
à Dieu, proclame aux Israélites : Vos pères
m'ont tenté dans le désert ; le grand Paul,
lui, attribue ces paroles à l'Esprit Saint. Il
est ainsi montré clairement que l'Esprit
Saint est Dieu Très-Haut. Comprennentils,
les ennemis de la gloire de l'Esprit, la
langue ardente des paroles divines qui
éclairent ce qui est caché, ou vont-ils s'en
moquer comme de ceux qui sont pleins de
vin doux ?
Quant à moi, même s'ils
disent cela contre nous, je
vous conseille, frères, de ne pas craindre
les outrages de ces gens et de ne pas vous
laisser vaincre par leur méprisa. En effet,
plût à Dieu que ce vin doux les atteigne un
jour eux aussi, ce vin nouvellement pressé,
qui a coulé du pressoir et que le Seigneur a
foulé par l'Évangile, afin que pour toi, le
sang de sa propre grappe devienne agréable
à boire b. Plût à Dieu qu'eux aussi en effet
soient pleins de ce vin nouveau qu'on a
appelé vin doux et qui n'a pas été coupé
avec l'eau hérétique des taverniers c car ils
seraient devenus totalement remplis de
l'Esprit, par lequel ceux qui brûlent de
l'Esprit rejettent hors d'eux-mêmes
l'écume épaisse et fangeuse de l'infidélité.
Mais de tels hommes sont incapables de
— 5 —
a. Cf. Is 51, 7 || b. Cf. Gn 49, 11 || c. Cf. Is 1, 22
5
10
15
20
25
30
35
40
45
Exhortation
© www.patristique.org
recevoir en eux le vin doux, car ils
transportent encore la vieille outre qui,
incapable de contenir un tel vin, rompt à
la façon des hérétiques 1. Mais nous, frères,
comme dit le Prophète : Venez, crions de
joie pour le Seigneur, buvant aussi les
boissons douces de la piété, comme Esdras
l'ordonne a, et, réjouis par les choeurs des
Apôtres et des prophètes, selon le don du
Saint Esprit, crions de joie et réjouissonsnous
en ce jour que fit le Seigneur b, dans le
Christ Jésus notre Seigneur. À lui la
gloire pour les siècles. Amen.
— 6 —
5
10
15
1. Le substantif est employé par Basile dans la lettre 244, 3. Il signifie la rupture de
communion dont Eustathe de Sébastée eut l'initiative. Voir aussi la lettre 130, 1.
a. Ne 8, 19 || b. Ps 117, 24
© www.patristique.org
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!   Dim 04 Juin 2006, 21:44

Citation :
A l'origine, il y avait Clotilde... Mr. Green



En ce dimanche de Pentecôte, l'Eglise fête également Sainte Clotilde, à qui la France doit indirectement son premier roi chrétien. Viscéralement attachés à notre histoire et à notre culture qui fondent notre identité, nous allons bien évidemment pas nous priver d'évoquer la reine Clotilde.

Clovis, roi des Francs, entendit un jour parler de la beauté, des vertus et de toutes les grandes qualités de Clotilde, une jeune princesse. Le mariage a eu lieu en 493.

Clotilde eut soin de gagner les bonnes grâces d'un époux magnanime, mais violent et barbare; elle usa de son influence pour lui parler de sa foi en Jésus-Christ. Clovis l'écoutait avec intérêt; toutefois, il ne se hâtait pas; il lui permit cependant de faire célébrer le culte catholique dans le palais et consentit au baptême de son premier-né qui mourut en bas âge.

Cette mort entraîna la colère de Clovis à l’égard de la foi chrétienne de sa femme, qui n’avait pu empêcher la mort de leur premier enfant.

Un second enfant fut baptisé encore et tomba malade. Nouvelle et plus terrible colère de Clovis; mais l’enfant guérit miraculeusement. Le moment de la grâce était venu.

A la bataille de Tolbiac, après un choc terrible, les Francs pliaient, quand Clovis, dans une illumination soudaine, s'écria: "Dieu de Clotilde, donne-moi la victoire et Tu seras mon Dieu!"
Le courage renaît à ses soldats et bientôt la victoire des Francs est complète. Clovis est baptisé à Reims par Saint Remi avec 3000 guerriers francs le 25 décembre 498; ce fut le signal du baptême de la nation entière.

Clovis mourut en 511, à l'âge de quarante-cinq ans, et Clotilde, dégoûtée du monde, éprouvée dans ses enfants, quitta bientôt la cour pour aller finir sa vie. On dit que, prévenue du jour de sa mort, elle fit venir ses enfants, leur adressa ses dernières recommandations, et mourut le 3 juin 545.

http://voxgalliae.blogspot.com/

...tout ca pour...

Souhaiter une bonne fête à ma contradictrice préférée Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!   Dim 04 Juin 2006, 22:40

:oops: :oops: :oops: ..merci Laurent, ça fait chaud au coeur. Smile




(mais ce n'est pas pour autant que je lacherai un pouce de ce que j'ai écrit jusqu'à présent sur tu sais quoi.. Mr. Green :DD )
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!   Dim 04 Juin 2006, 22:58

Very Happy

Ca je m'en doute Mr. Green

Tu perds rien pour attendre :DD
Revenir en haut Aller en bas
 
Dimanche, 4 juin 2006, c'est PENTECÔTE!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Commentaire d'arrêt du 13 juin 2006
» ARTICLE DANS SUD-OUEST 26 JUIN 2006
» Orage du 20 juin 2006
» EAF 2007 (juin 2006) corrigé? commentaire chapIV camus
» La date du mardi 6 juin 2006, signe maléfique 666...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives diverses-
Sauter vers: