DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Au commencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Au commencement   Ven 06 Juil 2012, 18:03

Les hommes de science me disent que l'univers s'est creé à partir du neant, et cela ne me satisfait pas. Car ils ne me disent pas pourquoi y a t il quelque chose au lieu de rien.

Les croyants me disent : cela vient de Dieu. et cela ne me satifait pas non plus.
Je veux bien que Dieu ait tout creé, mais dans ce cas, Dieu, d'où sort il ?
même s'il n'a ni commencement ni fin, qu'il est dans l'éternité, hors du temps, comment se fait il qu'il existe ?

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80800
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Au commencement   Ven 06 Juil 2012, 18:19

Cher Ceasar, le néant, c'est un concept qui est dans sa tête et qui signifie absence de réalité, absence de cause !

Autrement dit, ces "scientifique" en arrivent à dire que l'univers est sans cause tout en enrobant cela dans l'idée que le "néant" serait quelque chose ! Habile et vain !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Au commencement   Ven 06 Juil 2012, 18:22

caesor a écrit:
Les hommes de science me disent que l'univers s'est creé à partir du neant, et cela ne me satisfait pas. Car ils ne me disent pas pourquoi y a t il quelque chose au lieu de rien.

Les croyants me disent : cela vient de Dieu. et cela ne me satifait pas non plus.
Je veux bien que Dieu ait tout creé, mais dans ce cas, Dieu, d'où sort il ?
même s'il n'a ni commencement ni fin, qu'il est dans l'éternité, hors du temps, comment se fait il qu'il existe ?


C'est tout le mystère de la Cause Première : elle est une exigence de la raison (il y a forcément une cause au début de la chaîne des causes) mais elle lui est en même temps un défi (une cause quoi soit son propre effet, un effet qui soit sa propre cause ? C'est à devenir chèvre).

Or c'est ainsi que Dieu se nomme : Ehyéh Acher Ehyéh, "je suis ce que je suis" ou "je suis parce que je suis", que Jésus résume en Je Suis. Dieu est l'Être, celui qui n'a n'a pas d'origine autre que lui-même et par conséquent ne dépend pas d'autre chose. Il n'est pas relatif, il est absolu, il existe par lui-même. D'où le nom "l'Eternel".

Sur ce point, la présentation de Dieu à Moïse et la raison convergent donc parfaitement ; mais ni l'un ni l'autre ne peuvent "expliquer" cela. Expliquer, c'est remonter la chaîne des causes.
Or quand l'effet est sa propre cause, il est par nature inexplicable. On ne peut que le contempler.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Sanctus Germanus



Masculin Messages : 680
Inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: Au commencement   Sam 07 Juil 2012, 11:38

caesor a écrit:
Les hommes de science me disent que l'univers s'est creé à partir du neant, et cela ne me satisfait pas. Car ils ne me disent pas pourquoi y a t il quelque chose au lieu de rien.

Les croyants me disent : cela vient de Dieu. et cela ne me satifait pas non plus.
Je veux bien que Dieu ait tout creé, mais dans ce cas, Dieu, d'où sort il ?
même s'il n'a ni commencement ni fin, qu'il est dans l'éternité, hors du temps, comment se fait il qu'il existe ?


Et bien c'est là tout le mystère. Dieu existe. Et c'est sa nature, son nom. Il dit a Moïse: "Je suis ce Je suis." Donc Dieu est être et rien de plus. Cette réalité, il faut la goûter dans le mystère de la foi.

Les anciens ont dit: le mobile immobile. Mais ce n'est pas très catholique.

L'existence de Dieu, son être, est génératrice d'un sentiment d'équanimité.

Dieu existe parce qu'il existe et rien d'autre. C'est l'existence même qui le définit. Il n'a pas d'attribut autre que celui là par essence. Ensuite, il engendre le reste: miséricorde, justice, beauté.

Le philosophe Sartre a presque vu Dieu face à face. Mais ce fut un échec. Il avait peur d'un Dieu qui le regardait et le nia. Ensuite il fit l'inverse des anciens: l'existence précède l'essence. Si près du but. Mais au lieu d'un sentiment d'équanimité, sa philosophie, sa prise de conscience lui donna la nausée.
Revenir en haut Aller en bas
Jésus Christ est mon pote



Messages : 2644
Inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Au commencement   Jeu 30 Aoû 2012, 11:21

http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/logphil/oeuvres/augustin/confessions/confes1.htm

Citation :
Puisque tu es le créateur de tous les temps, si l'on suppose quelque temps avant la création du ciel et de la terre, pourquoi dit-on que tu étais en repos ? Car ce temps même c'est toi qui en étais l'auteur, et les temps n'ont pu s'écouler avant que tu eusses fait le temps. Si donc avant le ciel et la terre il n'existait aucun temps, pourquoi demander ce que tu faisais alors ? Il ne pouvait y avoir d'alors là où il n'y avait point de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Au commencement   Jeu 30 Aoû 2012, 12:05

C'est le mystère de la foi
La foi est un sentiment personnel, intransmissible et inaliénable qui donne la certitude de la présence de Dieu en tant que « puissance suprême » ordonnant les choses et les êtres
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Au commencement   Jeu 30 Aoû 2012, 13:10

Sanctus Germanus a écrit:
Le philosophe Sartre a presque vu Dieu face à face. Mais ce fut un échec. Il avait peur d'un Dieu qui le regardait et le nia. Ensuite il fit l'inverse des anciens: l'existence précède l'essence. Si près du but. Mais au lieu d'un sentiment d'équanimité, sa philosophie, sa prise de conscience lui donna la nausée.

Bien vu sur l'existentialisme qui inverse à juste titre la vision transcendante où l'essence précède l'existence mais a le tort de la réfuter. Se voir comme cause de soi-même est la pire des nausées.
Revenir en haut Aller en bas
 
Au commencement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: