DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 témoignage d'un homosexuel converti à Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 02 Juil 2012, 18:48

Un homosexuel peut-il changer? Une personne qui a des sentiments à prédominance homosexuelle peut-elle espérer un jour avoir des appétits et des relations qui soient distinctement hétérosexuels?
Ceux qui luttent contre des désirs homosexuels peuvent changer. Mais ils ne peuvent pas accomplir seuls la transition. Un effort entrepris seul échouera, parce que l'identité sexuelle a des racines profondes et puissantes. Le changement se produit seulement, bien que lentement, lorsque la personne concernée soumet son combat à son Créateur et Rédempteur, ainsi qu'à des personnes de confiance qui l'assistent dans les étapes de restauration.


Je fais personnellement l'expérience de ce processus et je suis rempli de respect face à la capacité qu'a mon Père céleste de produire des changements et de me soutenir dans son amour pendant cet accompagnement. L'itinéraire qui m'a conduit de l'homosexualité à une identité hétérosexuelle a été révélateur. Il m'a montré le coeur de Dieu: Il est d'une compassion suffisamment fidèle pour demeurer avec moi, même dans mes ténèbres, et suffisamment puissante pour exposer mes zones d'ombre et toucher les domaines de faiblesse et de fragilité en moi.
Il faut comprendre la réorientation sexuelle dans le contexte plus large d'une maturation, d'un processus qui implique les émotions, l'intellect et l'esprit de la personne et de la nécessité que ces trois domaines soient informés et renouvelés par le Créateur.

Les problèmes liés à la sexualité ont des racines profondes et solides. Il faut du temps pour les résoudre. Et ce processus de changement est dynamique; il progresse par coup, est sujet à des victoires inspirées et à des luttes inattendues. Je peux dire que Dieu m'a merveilleusement libéré pour me rendre la capacité d'aimer comme il le veut, mais il n'a pas terminé avec moi. Je discerne parfois encore en moi des tendances embarrassantes et immatures qui exigent sa grâce et sa puissance, ainsi que la patience de mon entourage...



La réalité du mal

En dépit de la victoire du Christ en nous, ni le péché ni Satan ne sont totalement détrônés. Jésus a brisé l'ultime pouvoir des deux. Satan a investi beaucoup d'énergie dans les déviances sexuelles, y compris dans l'homosexualité. Lorsqu'une personne veut être vraiment libre, elle doit être disposée à entrer en lutte contre l'ennemi dans ses épreuves. Pour cela il est nécessaire de faire des plans de bataille et de les mettre en pratique. En nous accordant sa puissance, Jésus nous appelle au combat!

Saisir la vérité sur les manipulations de Satan dans le péché sexuel nous amène à réaffirmer l'intention originelle de Dieu pour la sexualité, à reconquérir la motivation qui nous pousse à rechercher l'union avec l'autre, corps, âme et esprit, et à soulager ainsi notre solitude.

L'image de Dieu s'exprime aussi en termes de fidélité conjugale. Son engagement envers son peuple et le désir qu'il a de voir les siens s'engager sont symbolisés par la fidélité de l'alliance hétérosexuelle.

L'analogie fonctionne aussi dans le sens inverse Ep.5:25-33.

Mais si la puissance de la sexualité au sein de l'alliance conjugale reflète la puissance de l'engagement de Dieu envers l'humanité, une sexualité fragmentée est révélatrice de ténèbres spirituelles et elle attriste le coeur de Dieu. Elle jette une ombre sur la personne même du Créateur, sur la manière dont il veut que nous aimions les siens et soyons aimés d'eux.

L'allégeance d'Israel envers d'autres dieux avait pour effet de diviser son coeur et d'affaiblir son système immunitaire spirituel. Le peuple courait le risque de tomber malade et de sombrer dans l'apathie. De plus ne plus insensibilisée à son alliance avec Dieu, la nation devint démonisée. Sa quête d'idoles et les pratiques sexuelles immoralss qui l'accompagnaient étaient enveloppées de ténèbres. Jé.3:13, 23-25, 7:30, 13:25-27.

Dans sa désobéissance envers l'Éternel, Israel construisit des autels à Baal sous la forme d'images phalliques de bois et fit des offrandes de nourriture à Astarté, la déesse de la terre.

Baal et Astarté étaient des idoles cananéennes, les dieux de la fertilité. Tous deux représentaient les cycles «naturels» de la vie, sans toutefois reconnaître l'Éternel - le Créateur et le seigneur de la nature. Ces dieux servaient d'intermédiaires à l'adoration du soleil, de la reproduction, de la moisson, des rythmes de la vie. Contrairement à l'Éternel qui était adoré comme le saint «Autre», Baal et Astarté ne pouvaient être rencontrés qu'au travers de la libération des désirs sensuels de leurs adorateurs. L'adoration qui leur était consacrée dégénérait en un érotisme intense. Parfois, l'offrande qui était faite à ces dieux de la fertilité prenait la forme d'un orgasme illicite.

Mais Baal et Astarté n'étaient pas des dieux réels. Ils étaient tous deux des contrefaçons sataniques qui extorquaient la sexualité des mains du Créateur, la réduisaient à un érotisme débridé qui était ensuite présenté comme objet d'adoration. Se soumette à ces deux, c'était plier le genou devant des principautés démoniaques de perversion sexuelle. En effet, des images idéalisées et érotisées de la créature étaient adorées, et ce culte ne pouvait que dégénérer en orgies. Cette collision de corps entre personnes sans noms et sans visages définit toute la mesure de l'idolâtrie dont le peuple d'Israel pouvait se rendre coupable.

L'idolâtrie moderne

Mais l'idolâtrie, spirituelle et sexuelle, a-t-elle un quelconque rapport avec l'homme d'aujourd'hui? Sans aucun doute. Chaque fois qu'un individu, chrétien ou non, abandonne son corps à autrui pour en recevoir une gratification érotique en dehors de l'alliance hétérosexuelle du mariage, il rend un culte à Baal. Le «prince» de la perversité se porte bien, merci. Nous nous prosternons devant lui chaque fois que nous nous engageons dans l'immoralité sexuelle. Il se peut que nous ne prononcions aucune prière verbale à l'intention de Baal ou d'Astarté, mais nous les adorons lors de chaque orgasme illicite, de chaque fantasme immoral, de chaque coup d'oeil sur la pornographie, de chaque geste séducteur.

L'ennemi de nos âmes accorde une attention spéciale à notre vulnérabilité sexuelle. Il connaît bien la puissance d'une sexualité inspirée qui révèle Dieu et répond fidèlement à nos besoins. Il connaît les ravages que produit la perversion, la manière dont elle obscurcit notre vrai moi et rivalise puissamment avec notre premier amour pour Christ. C'est pourquoi Satan désire nous rabaisser et nous limiter par la perversion sexuelle. Il se marie lui-même à nos vulnérabilités intérieures, stimule la conception du péché et devient ensuite le seigneur de cette nouvelle expression de perversion, se délectant de ses effets dominateurs sur nous, ses sujets. Il nous aide à alimenter la perversion, cherchant sans cesse à détruire notre allégeance envers Jésus afin de nous conduire à une éternité infernale.

Satan se délecte particulièrement de la perversion homosexuelle, non seulement parce qu'elle se produit en dehors du mariage, mais aussi parce qu'elle souille l'image même de Dieu qui reflète le masculin et le féminin.

L'ennemi perpétue un mythe de premier ordre, le sentiment de la supériorité du genre: nous, qui sommes du même sexe, sommes supérieur(e)s à vous, de l'autre sexe. Cette idée est particulièrement forte dans le lesbianisme. Les femmes en lutte contre des tendances lesbiennes se retrouvent généralement sur la base de ce qu'elles perçoivent comme la supériorité de la femme à aimer et être aimée. Une telle attitude, issue souvent de blessures et confirmée par des expériences trompeuses, maintient les femmes dans le bourbier de rapports de dépendance avec des personnes du même sexe. En fait, ces relations sont contrôlées par le Malin qui, en habitant la perversion, mise sur la rébellion contre l'ordre de Dieu.

La raison pour laquelle Satan «habite» le désir de relations sexuelles avec quelqu'un du même sexe est évidente. Sans la présence d'hommes dans le cercle fermé de femmes aux tendances lesbiennes, la lumière et l'objectivité du vrai masculin ne peuvent informer les schémas obscurs et ambigus de ces relations exclusivement féminines, les femmes étant souvent inconscientes des dangers qu'elles courent.

Lorsque nous transgressons volontairement les limites établies pour nous protéger, je veux parler des limites d'une alliance conjugale hétérosexuelle, nous nous ouvrons à l'oppression satanique. A l'instar des Israélites, nous dressons dans nos coeurs des autels à Baal pour en recouvrir l'autel de Jésus.

Trouver la délivrance

Nous devons prendre conscience de cette réalité spirituelle si nous voulons la combattre. Et l'arme principale dans cette guerre est l'amour de Jésus. C'est dans la mesure où nous apprenons à soumettre nos luttes, nos besoins insatisfaits, nos vies à la miséricorde et à la compassion de Jésus que Satan doit prendre la fuite. Notre engagement envers les vrais désirs de notre coeur nous libère de l'asservissement à des désirs inférieurs. Nous avons besoin de la présence de Jésus! Nous ne pouvons être libérés des ténèbres tant que nous ne baignons pas dans la lumière.

Nous serons délivrés si nous répondons à l'amour divin en proclamant notre allégeance envers le règne de Jésus-Christ dans nos vies. Par délivrance, je n'entends pas la libération globale et instantanée de nos sentiments homosexuels. Comme nous le verrons, la guérison émotionnelle et relationnelle doit aller de pair avec la délivrance. Mais la délivrance, définie comme «le pouvoir de l'amour qui purifie du pouvoir de la perversion», libère celui (ou celle) qui souffre en lui permettant de grandir dans la grâce et la vérité. Elle débarrasse la personne concernée du pouvoir dominateur et envahissant de la convoitise. Dieu nous libère ainsi afin que nous puissions nous redresser et nous appuyer sur Jésus face à la tentation, au lieu de nous avachir vers le péché. La puissance de Dieu se répand ainsi dans l'âme et la volonté de celui qui lutte, le libérant afin qu'il choisisse Jésus et grandisse dans son amour.

La délivrance accompagne une repentance authentique, la volonté de se tourner vers Jésus. Conscients de la puissance de son amour, les hommes et les femmes qui luttent contre des désirs homosexuels renoncent à toute perversion qui se trouve à leur portée. Ils proclament Jésus comme leur homme fort et permettent au St-Esprit de faire en eux son oeuvre purificatrice. Mais ils doivent aussi prendre la décision de s'éloigner de tout objet de perversion s'ils ne veulent pas courir le risque d'être encore plus liés qu'auparavant...

L'Église a besoin de ces gens qui souffrent! de l'oeuvre profonde de restauration que Jésus a opérée dans la vie de chacun émergera l'autorité de guérir. C'est là que Jésus demeure, plein de grâce et de vérité. Mais il ne se satisfait pas d'y faire sa demeure. Il insiste pour jaillir de la vie de chaque personne qui souffre afin de proclamer sa fidélité à faire ressusciter les morts. Il guérit les blessures infligées par l'homosexualité. Il se glorifie dans l'honnête témoignage que ses enfants rendent à son autorité dans la guérison. Grâce à la restauration de ceux qui souffrent et luttent, l'Église et le monde se réveilleront pour constater la puissance de l'amour de Dieu.

- Andrew Comiskey a été homosexuel dans les milieux du cinéma à Hollywood pendant des années. Ceci est un extrait de son livre «Vers une sexualité réconciliée» traduit par le webmestre

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 02 Juil 2012, 21:05

beau témoignage mais je ne me sent pas concerner,,, enfin ça je ne peut en parler sur un forum, enfin c'est difficile mais par exemple je me mentirais a moi et a ma nature propre d'être comme je suis, dans ceux cas je passe ma vie aux couvent ( si j'en serais capable je le ferais) mais il est hors de question qu'on me force a de plus avoir de relation, de me dire que ces horrible, de dire que je ne doit pas prendre la communion sous prétexte d'être GAY, houuu si Jésus viendrais y'en auras des pers de claque chez les JUSTE,,, Sainte thèréze disait;; Dieu n'appelle point les juste mais celui qui lui plait!!! peut être que je lui plait comme ça aprés tout,,
peut être que le Bon Dieu ne veut pas que je fasse n'importe quoi que je soit dépréssif a cause des Gens qui me dise ça c'est ce que Jésus veut ça non il ne veut pas alors fait pas!!
allez laisser moi avec Mon Seigneur Jesus et débattez sur ceux que vous voudrais, mais dire qu'on a pas le droit a la communion c'est hardcore!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mar 03 Juil 2012, 00:34

Mais heu....nobody, OK, Notre Seigneur Jésus t'aime, mais il nous a laissé des règles dans son évangile et que l'Eglise applique.

Il ne suffit pas d'aimer Notre Seigneur pour faire tout ce qu'on veut, ça n'est pas une cafétéria la communion.

Pour communier, il faut avoir suivi la préparation au baptême et à la première communion, avoir reçu le baptême, puis avoir fait sa première communion.

C'est ainsi, ça n'est pas pour embêter les gens, mais lorsqu'on communie au corps du Christ, il faut un maximum de respect.

Si tu as des rapports homosexuels, si tu communie sans être baptisé, ou sans avoir fait ta première communion, c'est comme un sacrilège, et c'est péché, et ça c'est hardcore,

Renseigne toi auprès d'un prêtre, ces choses sont très importantes !
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mar 03 Juil 2012, 00:43

Ok nobody, j'ai vu que tu étais baptisé, excuses moi, je n'avais pas lu tous tes messages.

Par contre, ça ne change rien pour les rapports homosexuels, demande au Seigneur de t'en délivrer, IL peut tout, Il le fera.

Si tu as des rapports homo, trouve un bon confesseur, un prêtre qui t'écoute et qui t'aide.

Dieu te bénisse, courage
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mar 03 Juil 2012, 01:08

nobody knows me a écrit:
il est hors de question qu'on me force a de plus avoir de relation, de me dire que ces horrible, de dire que je ne doit pas prendre la communion sous prétexte d'être GAY,
Bonjour Nobody!!!
Si tu es chaste et en état de grâces,tu peux communier.
Les sacrements ne sont pas un dû,les sacrements sont un don de Dieu obtenu par Jésus par le sacrifice de la croix et croit-moi,il a souffert terriblement.
Continue d'aller à la messe mais par respect ne communie pas si tu n'es pas en état de grâces.
Les divorcés remariés,ceux qui vivent en concubinage ne peuvent pas communier non plus.
La Sainte Messe,c'est la plus grande des prières et je t'encourage fortement de continuer à y aller mais ne communie pas si tu es en état de péché grave.
Dans le fond de ton coeur,tu le sais et tu n'as certainement pas l'âme en paix.
Bonne route et bon cheminement.
Amicalement.




Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mar 03 Juil 2012, 10:38

"Si tu es chaste" .... cela vaut aussi pour moi qui suis mariée depuis 37 ans [avec le même homme ;) ] et cela vaut aussi pour chaque catholique du forum. Je crois même que c'est tout aussi difficile d'être chaste lorsqu'on est marié ....
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mar 03 Juil 2012, 16:10

Bonjour Cébé!!!
La chasteté,c'est la chose que j'ai trouvé la plus difficille à vivre à mes débuts.Extrêmement difficille dans mon cas.
Il m'en a fallu des Rosaires et des Messes pour y parvenir.
Il y a une chose que j'ai comprise,c'est que Dieu appréciais tous mes efforts pour y parvenir et malgré le fait que je tombais souvent,Marie me soutenais,m'encouragais et priais pour moi.
Cela ne s'explique pas,ça se vit.
Oh la la,il fallait que je me confesse à tous les jours....
Mon problème est que j'aime tellement la femme,ses caresses,son affectivité,etc...
C'est pas toujours évident de suivre Jésus.Ce n'est pas l'Église catholique qui est exigente,c'est Jésus.
Je me reprendrai bien au Paradis...
Bonne journée.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mar 03 Juil 2012, 22:46

MERCI, je ne s'avais même pas que les personnes divorcées remarié etc n'avait pas le droit non plus de communier, je suis limite choquer mais il y a une raison si notre Sainte Eglise l'ordonne, merci a tous,
et Michael tes gentil mais au font de moi si ça va merci et toi?? LOL
Merci a tous
Revenir en haut Aller en bas
Michael



Masculin Messages : 767
Inscription : 04/02/2011

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mer 04 Juil 2012, 06:09

Bonjour Nobody!!!
Je suis content de savoir que ça va bien pour toi et heureux de de constater ton ouverture d'Esprit.J'aime les gens francs Nobody et moi aussi j'apprend à tous les jours.
Le plus beau cadeau que je puisse te souhaiter est de t'ouvrir à Notre Très Sainte Mère Marie.
Elle est tellement merveilleuse,protectrice et compréhensive.
Si tu as le désir sincère de cheminer avec Dieu,tu va être comblé.Cependant,on ne se moque pas d'elle.
Moi ça va très bien Nobody,j'ai vraiment une relation extraordinaire avec le ciel.Bien sûr il faut apprendre à accepter nos croix, mais avec Jésus,c'est tellement plus facile.
Un jour à la fois Nobody,c'est mon mode de vie.
Bonne journée.
Amicalement.

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mer 04 Juil 2012, 16:12

Très beau témoignage, cher Mickaël, très touchant ! merci, et toute la grâce soit rendue à Notre Seigneur !!
Revenir en haut Aller en bas
Sanctus Germanus



Masculin Messages : 680
Inscription : 19/01/2012

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Sam 07 Juil 2012, 12:04

En génèse:

Il n'est pas bon que l'homme soit seul.

Dans le nouveau testament:

Paul dit, bien au contraire, il est bon que l'homme soit seul.

Comment cela est-il possible? C'est par la grâce de Dieu, par son Esprit-Saint. L'homme est nouveau, céleste. Il n'est plus de ce monde.

Mon observation: l'ancien testament demande l'hétérosexualité. Le nouveau testament, le célibat. En Jésus, ce n'est plus le marriage qu'il faut rechercher, comme les fils d'Adam avant le Déluge mais bien une union fidèle, en esprit, avec Dieu.

Donc pour un chrétien, ce n'est pas important d'être hétérosexuel ou non, c'est de servir Dieu et son prochain. Lui donner à manger, à boire, pousser la chaise roulante d'une personne handicapée, faire l'épicerie pour sa grand-maman.

Je trouve ce témoignage très intéressant. On voit vraiment l'esprit de Dieu à l'oeuvre dans ce que Julia a écrit.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
JJonas



Masculin Messages : 20
Inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Dim 12 Aoû 2012, 06:00

Michael a écrit:

Si tu es chaste et en état de grâces,tu peux communier.
Les sacrements ne sont pas un dû,les sacrements sont un don de Dieu obtenu par Jésus par le sacrifice de la croix et croit-moi,il a souffert terriblement.
Continue d'aller à la messe mais par respect ne communie pas si tu n'es pas en état de grâces.
Les divorcés remariés,ceux qui vivent en concubinage ne peuvent pas communier non plus.
La Sainte Messe,c'est la plus grande des prières et je t'encourage fortement de continuer à y aller mais ne communie pas si tu es en état de péché grave.
Dans le fond de ton coeur,tu le sais et tu n'as certainement pas l'âme en paix.

Si on prend la parabole du pharisien et du collecteur d'impôts qui vont prier au temple, avec un tel raisonnement le pharisien serait le candidat idéal à la communion et le collecteur d'impôts devrait s'abstenir, et pourtant c'est le collecteur d'impôt et non le pharisien qui trouva grâce aux yeux de Dieu.
Plus qqn se reconnaît pécheur, plus il est un bon candidat à la grâce de Dieu (ce que tu appelles l'état de grâces ?). La grâce de Dieu est tellement grande que personne peut se dire qu'elle est trop indigne pour la recevoir. Dieu veut qu'on vienne à lui tels que nous sommes, sans attendre d'être meilleur, et c'est pas lui manquer de respect c'est reconnaître la grandeur de sa grâce et de notre incapacité à nous présenter devant lui assez justes par nos propres moyens.
La communion on la fait en souvenir du sacrifice de Jésus. Donc pareillement, plus qqn se reconnaît pécheur, plus il est un bon candidat à prendre la communion. Moins qqn est en paix, plus son âme est malade, plus il a besoin du sacrifice de Jésus (et donc de s'en souvenir avec la communion) car : le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et par sa meurtrisssure nous avons la guérison (Esaïe 53:5).

Jonas
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 13 Aoû 2012, 00:10

Oui, enfin l'acte sexuel entre personnes du même sexe est un péché mortel, et communier dans un tel état, est une communion sacrilège.

Pour pouvoir communier, une personne doit être baptisée dans la Sainte Eglise, avoir fait sa première communion, se confesser régulièrement (comme ça il reçoit les conseils d'un prêtre sur la conduite à tenir); et ne pas vivre en état de péché grave (par exemple, pour un homme, sortir avec un autre homme)
On peut bien sûr chuter, mais ça doit être accidentel, et on doit avoir recours à la confession au plus vite et prendre la résolution de ne plus pécher.

L'humilité du pécheur qui se reconnaît pécheur, c'est justement de ne pas communier et de demander à Dieu la grâce de le sortir de son état.

Il existe pour les personnes qui ne peuvent communier, du moins temporairement, la communion spirituelle à faire pendant la messe (je l'ai fait moi-même pendant longtemps, avant d'être en mesure de communier à Notre Seigneur, et croyez-moi, je n'ai manqué de rien !!)

e]]"Nous ne pouvons en ce moment Seigneur vous recevoir sacramentellement; venez en nous spirituellement. Purifiez notre âme de toutes ses souillures; effacez tous nos péchés, faites naître en nous toutes les vertus. Donnez-nous la vraie charité, la vraie humilité, la vraie patience, l'esprit d'obéissance, de chasteté, de pauvreté, de piété et de pénitence. Enflammez notre coeur du feu de votre Amour; donnez-nous la force et le courage de vous défendre juuqu'à la fin en restant fidèle à notre Sainte Mère l'Église. Faites-nous, Seigneur, dans votre infinie Miséricorde, la grâce de vivre et de mourir saintement après avoir expié sur la terre tous les péchés de notre vie.

Nous n'avons rien à vous offrir Seigneur pour vous remercier de ce si grand bienfait; c'est pourquoi nous vous offrons les actions de grâces de la très Sainte Vierge Marie, des Saints Anges et de tous les saints.

Ainsi soit-il[/
b]
Revenir en haut Aller en bas
JJonas



Masculin Messages : 20
Inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 13 Aoû 2012, 05:15

Citation :
L'humilité du pécheur qui se reconnaît pécheur, c'est justement de ne pas communier et de demander à Dieu la grâce de le sortir de son état.

Pour moi, l'humilité du pécheur qui se reconnaît pécheur c'est reconnaître d'avoir besoin de bénéficier du sacrifice de Jésus. Je vois la communion comme une reconnaissance de notre besoin de bénéficier du sacrifice de Jésus. Si le péché est grand, ce besoin sera d'autant plus grand.

Sinon tu trouves pas que c'est bizarre que Jésus acceptait d'être en compagnie de gens de mauvaise vie (voleurs, prostituées, ...) si ce serait un sacrilège pour ces gens de communier ? Il ne leur a jamais dit de demander à Dieu de les sortir de leur état avant de pouvoir être en sa compagnie, au contraire il a dit que ce sont les malades qui ont besoin d'un médecin, sous-entendu que ces gens de mauvaise vie font très bien de venir à lui car il pourra guérir leurs âmes. Les pharisiens étaient étonnés car ils considéraient que ces gens de mauvaise vie étaient trop indignes pour Jésus.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 13 Aoû 2012, 08:16

JJonas a écrit:
Citation :
L'humilité du pécheur qui se reconnaît pécheur, c'est justement de ne pas communier et de demander à Dieu la grâce de le sortir de son état.

Pour moi, l'humilité du pécheur qui se reconnaît pécheur c'est reconnaître d'avoir besoin de bénéficier du sacrifice de Jésus. Je vois la communion comme une reconnaissance de notre besoin de bénéficier du sacrifice de Jésus. Si le péché est grand, ce besoin sera d'autant plus grand.
salut

C'est très vrai. Très profond. C'est la bases de tout.

Mais ajouter que cette conversion nous conduit à faire des efforts de vertus, à combattre nos vices.
Pour un adulte, porté par la grâce, c'est facile au début de la conversion, puis ensuite, cet enthousiasme tombant, les défauts reviennent au galop. Il faut alors continuer sa lutte.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 13 Aoû 2012, 10:36

Et la confession fréquente !!!

Car le Seigneur nous a dit "Va, et ne pèche plus"

Jonas, si vous êtes homo, content de l'être et que vous n'avez pas l'intention d'arrêter de fréquenter des garçons, ou de vivre avec un garçon, vous êtes en état de péché mortel, et vous n'avez pas accès à la communion.

Je vous le dit en connaissance de cause : une communion sacrilège (vie en concubinage, péché mortel) a failli me coûter la vie.

On ne plaisante' pas avec ces choses-là.

Vous pouvez faire une communion spirituelle (chose que j'ai faite ensuite en attendant de régulariser mon mariage) à la messe, comme je vous l'ai écrit plus haut.

Renseignez-vous auprès d'un prêtre, c'est très important.

Si vous n'aimez pas votre état et que vous désirez changer, alors là c'est différent, et voyez là encore un bon prêtre qui pourra vous aider.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 13 Aoû 2012, 11:12

Cher Julia, attention : la notion de péché mortel se manie avec précaution car elle implique une dimension secrète, subjective que seul Dieu connaît.

Dites plutôt : "vous êtes en dehors de la volonté du Seigneur sur vous".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 13 Aoû 2012, 11:15

Citation :
Et la confession fréquente !!!

Car le Seigneur nous a dit "Va, et ne pèche plus"

Jonas, si vous êtes homo, content de l'être et que vous n'avez pas l'intention d'arrêter de fréquenter des garçons, ou de vivre avec un garçon, vous êtes en état de péché mortel, et vous n'avez pas accès à la communion.

Je vous le dit en connaissance de cause : une communion sacrilège (vie en concubinage, péché mortel) a failli me coûter la vie.

On ne plaisante' pas avec ces choses-là.

Vous pouvez faire une communion spirituelle (chose que j'ai faite ensuite en attendant de régulariser mon mariage) à la messe, comme je vous l'ai écrit plus haut.

Renseignez-vous auprès d'un prêtre, c'est très important.

Si vous n'aimez pas votre état et que vous désirez changer, alors là c'est différent, et voyez là encore un bon prêtre qui pourra vous aider.

Non on ne plaisante pas avec son Salut, mais il ne faut pas dramatiser pour autant. La contrition n'est pas la culpabilité.
A tous péché nous trouverons Miséricorde auprès de Dieu. Notre misère ne doit pas nous effrayer, au contraire, seule la Confiance doit nous animer. Il ne faut pas se replier ou s'enfermer dans une culpabilité morbide. pukel

La confession fréquente est le meilleur remède qui soit Julia a raison, car le Christ est le médecin par excellence. Il ne faut pas craindre de demander ce sacrement, ni d'y recourir aussi souvent que nécessaire. Il n'y a pas de rythme type, si il vous faut vous confesser toutes les semaines faites le, même si cela vous coûte. Ne laissez au démon aucune chance de s'installer. Nombre d'entre nous sommes dans cette situation de recours fréquent à la confession, c'est une démarche d'humilité et d'amour.






Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 13 Aoû 2012, 12:00

Je confirme ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
JJonas



Masculin Messages : 20
Inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mer 22 Aoû 2012, 01:23

julia a écrit:
Jonas, si vous êtes homo, content de l'être et que vous n'avez pas l'intention d'arrêter de fréquenter des garçons, ou de vivre avec un garçon, vous êtes en état de péché mortel, et vous n'avez pas accès à la communion.

Non, je ne le suis pas mais on est d'accord, la communion n'est pas pour les pécheurs qui refusent de reconnaître leurs péchés.

Arnaud Dumouch a écrit:
Mais ajouter que cette conversion nous conduit à faire des efforts de vertus, à combattre nos vices. Pour un adulte, porté par la grâce, c'est facile au début de la conversion, puis ensuite, cet enthousiasme tombant, les défauts reviennent au galop. Il faut alors continuer sa lutte.

Je ne sais pas pour vous mais j'ai jamais pu aller bien loin avec mes efforts. Si aimer Dieu et son prochain est l'accomplissement de la loi je dois dire que mes efforts n'ont pas non plus pu vraiment augmenter mon amour pour Dieu et mon prochain, autant dire qu'ils ne servaient à pas grand chose. Cet amour là on peut pas le faire apparaître par nous même, nous devons chercher la relation avec Dieu, puis par la relation qu'on a avec Dieu on reçoit son amour et on devient capable d'aimer en retour. Faire de bonnes oeuvres n'est alors plus qqch de pénible mais l'expression de l'amour qu'on a reçu de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mer 22 Aoû 2012, 02:13

JJonas a écrit:
julia a écrit:
Jonas, si vous êtes homo, content de l'être et que vous n'avez pas l'intention d'arrêter de fréquenter des garçons, ou de vivre avec un garçon, vous êtes en état de péché mortel, et vous n'avez pas accès à la communion.

Non, je ne le suis pas mais on est d'accord, la communion n'est pas pour les pécheurs qui refusent de reconnaître leurs péchés.

Arnaud Dumouch a écrit:
Mais ajouter que cette conversion nous conduit à faire des efforts de vertus, à combattre nos vices. Pour un adulte, porté par la grâce, c'est facile au début de la conversion, puis ensuite, cet enthousiasme tombant, les défauts reviennent au galop. Il faut alors continuer sa lutte.

Je ne sais pas pour vous mais j'ai jamais pu aller bien loin avec mes efforts. Si aimer Dieu et son prochain est l'accomplissement de la loi je dois dire que mes efforts n'ont pas non plus pu vraiment augmenter mon amour pour Dieu et mon prochain, autant dire qu'ils ne servaient à pas grand chose. Cet amour là on peut pas le faire apparaître par nous même, nous devons chercher la relation avec Dieu, puis par la relation qu'on a avec Dieu on reçoit son amour et on devient capable d'aimer en retour. Faire de bonnes oeuvres n'est alors plus qqch de pénible mais l'expression de l'amour qu'on a reçu de Dieu.

Et voilà, bien dit.

Ce ne sera pas l'oeuvre en Dieu qui sera pénible, mais tout ce qui s'y oppose (dans le monde intérieur et dans le monde extérieur).

@ Arnaud : Seriez-vous si vicieux? Laughing



Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mer 22 Aoû 2012, 07:22

JJonas a écrit:


Je ne sais pas pour vous mais j'ai jamais pu aller bien loin avec mes efforts. Si aimer Dieu et son prochain est l'accomplissement de la loi je dois dire que mes efforts n'ont pas non plus pu vraiment augmenter mon amour pour Dieu et mon prochain, autant dire qu'ils ne servaient à pas grand chose. Cet amour là on peut pas le faire apparaître par nous même, nous devons chercher la relation avec Dieu, puis par la relation qu'on a avec Dieu on reçoit son amour et on devient capable d'aimer en retour. Faire de bonnes oeuvres n'est alors plus qqch de pénible mais l'expression de l'amour qu'on a reçu de Dieu.

L'impression d'aimer n'est pas l'amour. Si par exemple, par un effort de votre part, vous être OBJECTIVEMENT meilleur avec votre épouse, vous avez aimé davantage.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
JJonas



Masculin Messages : 20
Inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Mer 22 Aoû 2012, 14:30

Galates 5:22 : Le fruit de l'Esprit est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, l'amour du bien, la fidélité, la douceur, la tempérance. On voit bien là que l'amour ne peut pas être produit par nous-même mais que c'est un don de l'Esprit qui est progressivement donné, et cela se passe dans le cadre de notre relation avec Dieu car : Jean 15 : 5 : Je suis le cep, et vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi, et en qui je demeure, porte beaucoup de fruit; car sans moi, vous ne pouvez rien faire. D'ailleurs si l'amour pouvait être obtenu par nos efforts, pourquoi est-ce qu'il en serait différent avec la paix ? Parce que je connais personne qui par ses efforts a pu connaître la paix.

L'amour est le moteur qui nous permet de faire des bonnes oeuvres. Si vous avez de l'amour, cet amour s'exprimera tout naturellement par des bonnes oeuvres. On pourrait utiliser d'autres moteurs (désir d'être approuvé de Dieu ou des autres, désir de gagner son ciel, ...) mais les bonnes oeuvres (péniblement) produites seraient sans valeur devant Dieu (1 Corinthiens 13 : 3 : Quand même j'aurais le distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, et quand même je liverais mon corps pour être brûlé; si je n'ai pas l'amour, cela ne me sert à rien.)

Pour moi lorsque Jésus dit à la samaritaine dans Jean 4 : 14 : Celui qui boira de l'eau que je lui donnerai n'aura plus jamais soif, mais l'eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira pour la vie éternelle, on pourrait remplacer eau par grâce, amour, paix, bonté, etc. En gros dès que Jésus nous manifeste un de ses caractères, on est transformé et on peut à notre tour manifester ce caractère aux autres. Mais encore une fois, cela ne peut arriver que dans le cadre de notre relation avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 03:22

Arnaud Dumouch a écrit:
JJonas a écrit:


Je ne sais pas pour vous mais j'ai jamais pu aller bien loin avec mes efforts. Si aimer Dieu et son prochain est l'accomplissement de la loi je dois dire que mes efforts n'ont pas non plus pu vraiment augmenter mon amour pour Dieu et mon prochain, autant dire qu'ils ne servaient à pas grand chose. Cet amour là on peut pas le faire apparaître par nous même, nous devons chercher la relation avec Dieu, puis par la relation qu'on a avec Dieu on reçoit son amour et on devient capable d'aimer en retour. Faire de bonnes oeuvres n'est alors plus qqch de pénible mais l'expression de l'amour qu'on a reçu de Dieu.

L'impression d'aimer n'est pas l'amour. Si par exemple, par un effort de votre part, vous être OBJECTIVEMENT meilleur avec votre épouse, vous avez aimé davantage.

Non là, Arnaud, l'action dont vous parlez se situe dans "l'impression de pouvoir personnel" justement...



Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 07:17

Vous êtes bizarre ! Vraiment ! Laughing

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 09:45

Séraphine a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
JJonas a écrit:


Je ne sais pas pour vous mais j'ai jamais pu aller bien loin avec mes efforts. Si aimer Dieu et son prochain est l'accomplissement de la loi je dois dire que mes efforts n'ont pas non plus pu vraiment augmenter mon amour pour Dieu et mon prochain, autant dire qu'ils ne servaient à pas grand chose. Cet amour là on peut pas le faire apparaître par nous même, nous devons chercher la relation avec Dieu, puis par la relation qu'on a avec Dieu on reçoit son amour et on devient capable d'aimer en retour. Faire de bonnes oeuvres n'est alors plus qqch de pénible mais l'expression de l'amour qu'on a reçu de Dieu.

L'impression d'aimer n'est pas l'amour. Si par exemple, par un effort de votre part, vous être OBJECTIVEMENT meilleur avec votre épouse, vous avez aimé davantage.

Non là, Arnaud, l'action dont vous parlez se situe dans "l'impression de pouvoir personnel" justement...


Séraphine, essayez de comprendre que dans la vraie vie comme sur les forums, le rapport de force continuel, c'est What a Face
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 14:57

Arnaud Dumouch a écrit:
JJonas a écrit:
Citation :
L'humilité du pécheur qui se reconnaît pécheur, c'est justement de ne pas communier et de demander à Dieu la grâce de le sortir de son état.

Pour moi, l'humilité du pécheur qui se reconnaît pécheur c'est reconnaître d'avoir besoin de bénéficier du sacrifice de Jésus. Je vois la communion comme une reconnaissance de notre besoin de bénéficier du sacrifice de Jésus. Si le péché est grand, ce besoin sera d'autant plus grand.
salut

C'est très vrai. Très profond. C'est la bases de tout.

Mais ajouter que cette conversion nous conduit à faire des efforts de vertus, à combattre nos vices.
Pour un adulte, porté par la grâce, c'est facile au début de la conversion, puis ensuite, cet enthousiasme tombant, les défauts reviennent au galop. Il faut alors continuer sa lutte.

Cher Arnaud,

La communion ne serait-elle pas un péché chez quelqu'un qui se dit qu'il est suffisamment vertueux pour communier ?

Qu'en serait-il d'une personne qui irait communier en conscience de son état de pécheur mais qui aurait peur de rajoutter à ses péchés celui de douter de la miséricorde divine ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 15:43

SJA a écrit:


Cher Arnaud,

La communion ne serait-elle pas un péché chez quelqu'un qui se dit qu'il est suffisamment vertueux pour communier ?

Qu'en serait-il d'une personne qui irait communier en conscience de son état de pécheur mais qui aurait peur de rajoutter à ses péchés celui de douter de la miséricorde divine ?

Il n'y a jamais de péché si nos actes sont motivés par ces deux vertus : humilité et charité. Maintenant, on est souvent aveugles sur soi-même. Mais Dieu lme sait bien et il nous fera progresser. Il nous aime comme ses enfants et accepte que nous progressions, heureusement.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 15:54

Pour nous éclairer, il y a les examens de conscience que l'Eglise recommande vivement avant chaque confession.

http://old.fatima.org/french/examconcfr.htm
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 15:55

julia a écrit:
Je vous le dit en connaissance de cause : une communion sacrilège (vie en concubinage, péché mortel) a failli me coûter la vie.

On ne plaisante' pas avec ces choses-là.

Vous pouvez faire une communion spirituelle (chose que j'ai faite ensuite en attendant de régulariser mon mariage) ...

chère julia,

Qu'auriez vous fait si votre mari avait refusé de régulariser votre mariage ?
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 16:06

Cher SJA, je n'envisage pas cette possibilité, car c'était la Volonté de Dieu que de régulariser mon mariage !

Vous pensez bien qu'Il ne veut pas laisser ses brebis en état de péché si elles lui demandent Son aide pour rentrer dans la rang et bénéficier des sacrements !

Cette période douloureuse, mais salutaire où je n'ai pas eu accès à la communion a fortifié ma foi, et je me suis rendu compte que Notre Seigneur me donnait tout autant qu'aux autres lorsque je faisait une sincère communion de désir à la messe, en le suppliant de hâter la fin de l'épreuve.

Cet accord de mon mari fut d'ailleurs de l'ordre du miracle, vu son aversion pour l'Eglise catholique, mais le Bon Dieu en a converti de bien plus durs que ça n'est-ce pas... ;)

pour répondre à votre question tout de même, si je n'avais pas pu régulariser mon mariage à l'Eglise catholique, j'aurais dû vivre avec mon conjoint comme frère et soeur (ce que nous avons fait le temps de la régularisation), et m'abstenir de la comunion, pour ne pas offenser Notre Seigneur dans la Sainte Hostie.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 16:17

[quote]
julia a écrit:
Cher SJA, je n'envisage pas cette possibilité, car c'était la Volonté de Dieu que de régulariser mon mariage !

Vous pensez bien qu'Il ne veut pas laisser ses brebis en état de péché si elles lui demandent Son aide pour rentrer dans la rang et bénéficier des sacrements !


En état de péché ? Non, vous étiez juste en état d'IRREGULARITE CANONIQUE. Vous n'aviez trahi personne.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 16:20

julia a écrit:
pour répondre à votre question tout de même, si je n'avais pas pu régulariser mon mariage à l'Eglise catholique, j'aurais dû vivre avec mon conjoint comme frère et soeur (ce que nous avons fait le temps de la régularisation), et m'abstenir de la comunion, pour ne pas offenser Notre Seigneur dans la Sainte Hostie.

Et si à cette demande votre compagnon d'alors vous avait quitté ?

Votre famille aurait explosé avec tout ce que cela suppose comme traumatisme pour vos enfants.

Vous auriez été prête à faire souffrir le Monde autour de vous pour accéder à un état que vous considérez de grace.



Et que pensez-vous de celà :

Citation :
« Aux autres, je dis - c’est moi qui parle et non le Seigneur - : si un frère a une femme non-croyante et qu’elle consente à vivre avec lui, qu’il ne la répudie pas. Et si une femme a un mari non-croyant et qu’il consente à vivre avec elle qu’elle ne le répudie pas. Car le mari non-croyant est sanctifié par sa femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par son mari. S’il en était autrement vos enfants seraient impurs alors qu’ils sont saints. Si le non-croyant veut se séparer qu’il le fasse ! Le frère ou la sœur ne sont pas liés dans ce cas. C’est pour vivre en paix que Dieu vous a appelés. En effet, sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari ? Sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme ?
(1 Cor. 7:12-16 Traduction œcuménique de la Bible) »

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 16:41

Cher SJA, notez bien que l'Ecriture mentionne les termes de "mari" et "femme", et pas "concubin", "concubine"...cqfd

Ensuite, vous raisonnez vraiment comme un païen qui fait comme si Dieu n'existait pas, comme s'il n'était pas sensible aux requêtes des âmes qui comptent sur Lui pour les sauver.

Le Seigneur n'a pas convertie mon âme pour me laisser dans le trouble et le désordre !!

La preuve : mon mari a bien voulu que nous nous mariions à l'Eglise, contre toute attente, parce qu'il m'aime (première preuve); et parce que j'ai pris des risques pour que Dieu soit "premier servi" (je vous le répète, je suis une convertie, avec des réactions semblables à celles des premiers chrétiens, pas comme celles des refroidis d'aujourd'hui, excusez-moi..)

Il faudrait que vous vous mettez dans la tête que DIEU EXISTE , QU'IL EST TOUTE SAGESSE ET INTELLIGENCE, ET QU'IL NOUS AIME !!
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 16:58

julia a écrit:
Cher SJA, notez bien que l'Ecriture mentionne les termes de "mari" et "femme", et pas "concubin", "concubine"...cqfd

Cela dit l'Ecriture ne parle pas de l'officier d'Etat civil. Mr. Green

Lisez bien, dans ce texte Mari ou femme = "qui veut bien vivre avec" !

Citation :
Ensuite, vous raisonnez vraiment comme un païen qui fait comme si Dieu n'existait pas, comme s'il n'était pas sensible aux requêtes des âmes qui comptent sur Lui pour les sauver.

Le Seigneur n'a pas convertie mon âme pour me laisser dans le trouble et le désordre !!

Ok, pour vous la vertu et la droiture.

Pour d'autres la croix qui consiste à vivre avec des personnes rétives à Dieu.

Etes vous sure qu'il ne vaut pas mieux être la brebis au milieu des loups que l'oie la plus blanche du troupeau ?


Citation :
La preuve : mon mari a bien voulu que nous nous mariions à l'Eglise, contre toute attente, parce qu'il m'aime (première preuve); et parce que j'ai pris des risques pour que Dieu soit "premier servi" (je vous le répète, je suis une convertie, avec des réactions semblables à celles des premiers chrétiens, pas comme celles des refroidis d'aujourd'hui, excusez-moi..)

Et tout cela vous rend trés fière !

Citation :
Il faudrait que vous vous mettez dans la tête que DIEU EXISTE , QU'IL EST TOUTE SAGESSE ET INTELLIGENCE, ET QU'IL NOUS AIME !!

Je ne comprend pas le rapport avec ce dont nous discutons.

Je ne crois pas que Dieu prouve son Amour en nous rendant la vie plus facile.

Ce n'est pas tant l'amour de Dieu pour nous qui rend la vie plus facile que notre amour Lui.

Revenir en haut Aller en bas
Nane



Féminin Messages : 68
Inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Ven 24 Aoû 2012, 21:32

SJA, vous êtes injuste avec Julia.

Julia n'est pas "fière d'elle", elle veut mettre en avant la vertu d'obéissance, le fait chercher dans sa vie à faire la Volonté de Dieu.
Elle dit simplement que si Dieu voit ce désir d'obéissance, Il facilite les choses pour y arriver, d'autant plus si on Le prie pour cela. Ca me parait être une évidence.

Par ailleurs, on peut "être en règle" dans sa vie, et ne pas avoir une vie facile pour autant, ça n'a rien à voir.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Sam 25 Aoû 2012, 00:42

Chère Nane, je ne vous le fait pas dire !!

Et Dieu sait que j'ai eu, et que j'ai toujours ma part d'épreuves et ma croix à porter, enfin comme tout le monde.

Certains commentaires ici sont effarants : je devrais peut-être m'excuser auprès de ces bienveillantes personnes d'avoir obéi à mon Seigneur, et d'avoir pris d'énormes risques par amour pour Lui.

Mais le Bon Dieu m'a rendu justice, car il a vu mon coeur.

Je mentionne d'ailleurs très rarement cet épisode de ma vie, mais quand je vois le peu de cas que font certains catholiques de ce forum de la Sainte Communion, j'ai les os qui se glaçent.

A SJA, si vous ne voyez pas le rapport entre l'amour de Dieu pour ses enfants et mon récit, je ne peux rien faire pour vous...

Vous vous pensez très charitable en laissant les âmes faire des communions en état de péché mortel - fausse charité !

La charité véritable consiste à dire la Vérité, même si elle fait mal parfois -car c'est la Vérité qui rend libre, pas le relativisme.

Je note par ailleurs une bonne pointe de fiel dans vos propos.

Vous vivez avec une personne sans être marié ?
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Sam 25 Aoû 2012, 01:30

Chère Julia, en donnant un témoignage personnel pour illustrer votre pensée sur le mariage vous prenez le risque qu'un lecteur soit tenté de vous prendre ainsi à partie et vous juge dans une affaire intime qu'il ne connait pas, devenant vite agressif plutôt que d'argumenter en restant sur les principes.

Lorsque nous entendons une personne donner, pour illustrer un principe auquel il adhère, un témoignage de vie dans l'ordre intime, je crois sage d'éviter, si nous voulons critiquer le principe, de s'attaquer au témoignage personnel : cela n'est ni délicat (on peut facilement blesser) ni très respectueux (nous ignorons les circonstances et les personnes). Le plus tentant, ce que nous jugeons le plus facilement c'est ce que nous connaissons en vérité le moins : les intentions profondes de la personne. Le dialogue cesse vite ! Une exception peut-être : s'il s'agit d'un acte intrinsèquement mauvais (indépendamment des circonstances). Et même dans ce cas, il faut demander à l'Esprit Saint de nous inspirer avant de questionner la vie d'autrui ou ses intentions. N'etes-vous pas d'accord chère SJA ?


Revenir en haut Aller en bas
JJonas



Masculin Messages : 20
Inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Sam 25 Aoû 2012, 04:17

julia a écrit:
Vous vous pensez très charitable en laissant les âmes faire des communions en état de péché mortel - fausse charité !

Un des enseignements de Jésus et des apôtres est qu'on commet déjà un adultère lorsqu'on convoite qqn ou lorsqu'on hait qqn, on est un meurtrier.
Comme j'imagine que l'adultère et le meurtre font partie des péchés considérés mortels par l'église catholique, je me dis que selon le point de vue catholique, il ne devrait pas y avoir grand monde qui seraient jugés assez dignes pour prendre la communion.

À part ça, je suis tout à fait d'accord avec toi quand t'as décidé de te marier pour régulariser ta situation.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 10:09

AntoineG a écrit:
Chère Julia, en donnant un témoignage personnel pour illustrer votre pensée sur le mariage vous prenez le risque qu'un lecteur soit tenté de vous prendre ainsi à partie et vous juge dans une affaire intime qu'il ne connait pas, devenant vite agressif plutôt que d'argumenter en restant sur les principes.

Le problème ici n'est pas l'expérience personnelle en tant que telle mais plutot la façon dont elle est présentée.

J'ai bien réfléchi ce weekend et trouve admirable la foi de Julia. Cependant lorsqu'elle dit "Le Seigneur n'a pas convertie mon âme pour me laisser dans le trouble et le désordre !!" elle me donne l'impression que l'ordre dans sa vie est la finalité.

Or la vie de Job était parfaitement réglée, preuve que cela n'est pas la finalité.


Je pense à ces gens qui disent : autrefois, je pesais 150 kg, grace au Régime Delcampo je pèse 65 kg, j'aime le régime Delcampo.

Julia dit : Autrefois ma vie était en désordre, grace à Dieu ma vie est en ordre, j'aime Dieu.


Je préfère ceux qui disent : autrefois j'étais pécheur, grace à Dieu je me rends compte que je le serai, malgré tout, toujours plus que je le pensais.


Citation :
Lorsque nous entendons une personne donner, pour illustrer un principe auquel il adhère, un témoignage de vie dans l'ordre intime, je crois sage d'éviter, si nous voulons critiquer le principe, de s'attaquer au témoignage personnel : cela n'est ni délicat (on peut facilement blesser) ni très respectueux (nous ignorons les circonstances et les personnes).

Je ne m'attaque nullement au témoignage ou au chemin parcouru par Julia.

Je cherche juste à dire à Julia que sur la forme la mise en avant de sa propre personne n'est pas forcement un bon procédé même si j'imagine qu'elle veut nous dire que si elle est arrivée (mal en point comme elle était) on peut y arriver aussi.

Le problème avec Julia est qu'elle a parfaitement raison sur le thème de la confiance à Dieu mais que cette confiance lui donne peut être l'impression d'être arrivée à un aboutissement (Dieu étant bon avec moi, il ne peut que m'avoir tout donné).

Or la conversion permanente exclut la satisfaction. Elle ne donne que la paix croissante.







Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 15:39

Si j'avais énoncé cette vérité :

"on ne peut pas approcher de la communion si l'on vit en concubinage, ou si l'on vit avec une personne du même sexe, c'est l'Eglise qui le demande pour le bien des âmes.
Par contre, en attendant la fin de l'épreuve, on doit tout de même assister fidèlement à la messe, en faisant une communion spirituelle - citée plus haut, afin que le Seigneur communique une force et une grâce spéciale à l'âme par un autre biais que la communion"

On m'aurait dit alors :

"halala !!! que de belles paroles !! on voit bien que vous ne connaissez rien à ces situations, enfin !! de nos jours, la plupart des couples vivent des situations bancales, même chez les catholiques, on ne peut pas leur demander d'exiger ceci ou cela de leur conjoint pour l'amour de Dieu, c'est exagéré !!! non, il vaut mieux être bien gentil avec tout le monde, et voilà, on peut communier quel que soit sa situation blablabla...(ce qui est un mensonge)

Excpetionnellement donc, je cite mon cas pour témoigner et dire à tous:

" je connais très bien la situation, je suis moi-même passée par là, ce fut très douloureux
J'ai failli perdre mon conjoint, mais je lui ai expliqué que ce n'était pas négociable, car je voulais communier, mon âme le réclamait plus que tout au monde.
Pendant le temps de la régularisation, je n'ai pas approché de la Sainte Communion, et j'ai supplié le Seigneur de m'aider.
Il l'a fait, béni soit son Nom !!!"

Ceux qui voudraient diminer ce témoignage pour affaiblir le message ou l'invalider sont dans l'erreur : ce ne fut pas une fin, mais le commencement de ma vie de chrétienne et de fille de l'Eglise.

Et oui, je maintiens, mon message c'est bien : le Seigneur m'a exaucée et pourtant je ne suis pas une sainte .
S'Il l'a fait pour moi, IL peut le faire pour vous : si vous êtes dans une situation qui vous empêche de communier, mettez vous sur vos genoux et prier sans relâche : le Seigneur ne dédaigne pas un coeur brisé et contrit.

Courage à tous et à toutes et croyez en l'évangile !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 16:27


Les personnes qui divorcent peuvent communier.

Les personnes qui vivent en concubinage peuvent communier.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 16:32

doris60 a écrit:

Les personnes qui divorcent peuvent communier.

Les personnes qui vivent en concubinage peuvent communier.

En fait, voici :

Les personnes qui SUBISSENT un divorce, sans avoir trahi l'autre et sans se remarier, peuvent communier.

Les personnes qui subissent un divorce, sans faute de leur part, et se remarient, sont invitée à continuer à aller à la messe SANS COMMUNIER, afin de se rappeler l'appel de Jésus à la fidélité jusque dans le pire.

Les personnes qui vivent en concubinage ne peuvent pas communier. Elles le pourront dès qu'elles se marieront.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
mahasaraswati



Messages : 386
Inscription : 11/05/2011

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 16:50

julia a écrit:


Excpetionnellement donc, je cite mon cas pour témoigner et dire à tous:

" je connais très bien la situation, je suis moi-même passée par là, ce fut très douloureux
J'ai failli perdre mon conjoint, mais je lui ai expliqué que ce n'était pas négociable, car je voulais communier, mon âme le réclamait plus que tout au monde.
Pendant le temps de la régularisation, je n'ai pas approché de la Sainte Communion, et j'ai supplié le Seigneur de m'aider.
Il l'a fait, béni soit son Nom !!!"

Ceux qui voudraient diminer ce témoignage pour affaiblir le message ou l'invalider sont dans l'erreur : ce ne fut pas une fin, mais le commencement de ma vie de chrétienne et de fille de l'Eglise.

Et oui, je maintiens, mon message c'est bien : le Seigneur m'a exaucée et pourtant je ne suis pas une sainte .
S'Il l'a fait pour moi, IL peut le faire pour vous : si vous êtes dans une situation qui vous empêche de communier, mettez vous sur vos genoux et prier sans relâche : le Seigneur ne dédaigne pas un coeur brisé et contrit.

Courage à tous et à toutes et croyez en l'évangile !

Et puis on est bien dans la rubrique "Témoignage, Discernement, Cas concret" Alors pourquoi nous priver du témoignage de Julia. En plus il est édifiant.
Courage à toi aussi Julia! salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 17:47

Arnaud Dumouch a écrit:
doris60 a écrit:


En fait, voici :

Les personnes qui SUBISSENT un divorce, sans avoir trahi l'autre et sans se remarier, peuvent communier.

Les personnes qui subissent un divorce, sans faute de leur part, et se remarient, sont invitée à continuer à aller à la messe SANS COMMUNIER, afin de se rappeler l'appel de Jésus à la fidélité jusque dans le pire.

Les personnes qui vivent en concubinage ne peuvent pas communier. Elles le pourront dès qu'elles se marieront.

Le concubinage est donc considéré comme un adultère ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 17:53

Non, pas forcément. Il y a même des états de concubinages sacramentels qui ne sont pas des péchés mais de simples imperfections sacramentelles.

Ex : quand le prêtre ne passe qu'une fois par an dans certains pays africains, ou quand le mari athée refuse le sacrement.

Le fait de ne pas communier indique dans ce cas une imperfection SACRAMENTELLE à régler si possible.


Le concuuibinage "péché mortel " est le "concubinage moral". Il consiste à avoir l'intention de ne rester qu'en fonction du plaisir et à envoyer balader l'autre dès qu'il n'y aura plus de plaisir (sentimental ou sexuel).

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 17:59

Arnaud, dans la famille, il y a pas mal de concubinage et ce n'est pas dans l'intention d'envoyer balader l'autre, c'est - d'après ce qu'ils me disent - un refus de passer devant Mr le maire et Mr le curé "parce que ça ne sert à rien".

Il y a aussi le cas de concubinage de personnes plus âgées, des veufs qui ne régularisent pas leur situation pour ne pas perdre leur pension de retraite ou léser leurs enfants.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 18:29

Chère SJA,

Je voudrais commenter deux petites phrases qui me gênent un peu dans votre dernier message par ailleurs très clair et posé, ce qui permet un dialogue serein :

SJA a écrit:

Julia dit : Autrefois ma vie était en désordre, grace à Dieu ma vie est en ordre, j'aime Dieu.

Je préfère ceux qui disent : (...)

Voyez comme on passe vite à l'appréciation de la personne, c'est humain.

L'un des intérêts du forum je trouve c'est justement d'entendre des témoignages de personnes avec lesquelles nous n'aurions peut-être pas d'affinités, qui ne parlent pas exactement comme on préfère.

A nous de recevoir les témoignages sans trop vite les filtrer via nos grilles, qui résultent en partie de conditionnements à dépasser.

Par exemple vous semblez avoir une grille (éducation ?) qui dit "parler de soi en illustrant une expérience positive" = "se mettre en avant" = vantardise = pas bien :

SJA a écrit:

Je cherche juste à dire à Julia que sur la forme la mise en avant de sa propre personne n'est pas forcement un bon procédé

De mon coté ma grille serait plutôt : "parler de soi en illustrant une expérience positive" = "vouloir partager et rendre service" = généreux = bien.

Une grille chez vous : "parler de soi en mettant en valeur ses échecs" = humilité = bien.

Chez moi : "parler de soi en mettant en valeur ses échecs" = fausse humilité = hypocrisie = mal.

Je suis conscient que mes grilles sont critiquables, mais c'est mon conditionnement éducatif.

D'autres sur ce forum : "parler de bien ou de mal, de péché " = moraliser = donner des leçons = se croire supérieur = orgueil = mal. Donc forbiden parler en termes de péché, de bien ou de mal. D'où l'irritation que provoque parfois Julia.

J'ai d'autres grilles pires je n'ose pas les dire et le plus souvent je n'arrive même à pas à les repérer avant de porter un jugement - ma femme est là pour me tacler (c'est vrai mais je dis cet échec pour vous plaire un peu pour faire humble selon l'une de vos grilles Smile ).
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 18:42

Arnaud Dumouch a écrit:
doris60 a écrit:

Les personnes qui divorcent peuvent communier.

Les personnes qui vivent en concubinage peuvent communier.

En fait, voici :

Les personnes qui SUBISSENT un divorce, sans avoir trahi l'autre et sans se remarier, peuvent communier.

Les personnes qui subissent un divorce, sans faute de leur part, et se remarient, sont invitée à continuer à aller à la messe SANS COMMUNIER, afin de se rappeler l'appel de Jésus à la fidélité jusque dans le pire.

Les personnes qui vivent en concubinage ne peuvent pas communier. Elles le pourront dès qu'elles se marieront.

J'aurais tendance à dire que l'Eglise considère le mariage civil comme un concubinage. Oui ?

Et lorsque le mariage homosexuel sera adopté, l'Eglise exigera-t-telle toujours un mariage préalable ? Car une fois adopté, l'institution civile n'aura que peu de rapport avec le sacrement.

Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: témoignage d'un homosexuel converti à Jésus   Lun 27 Aoû 2012, 18:53

Le mariage civil entre non-baptisés, s'il repose sur un libre consentement des époux, est considéré comme un vrai mariage (certes pas sacramentel), tel qu'institué par Dieu depuis les origines et ouvert à tous sans distinction de religion.
Revenir en haut Aller en bas
 
témoignage d'un homosexuel converti à Jésus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Journaliste recherche témoignage d'un converti...
» Vidéo-témoignage : "Un terroriste islamiste se convertit au Christianisme en lisant la Bible" !
» Marino Restrepo - Une conversion radicale - Un message urgent pour notre temps !
» Vidéo d'un témoignage bouleversant d'un Musulman converti !
» Témoignage de M. Alcader, auteur du "Vrai visage de l'Islam"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: