DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 00:07

Arnaud Dumouch a écrit:
Chut, ne vous battez pas ! Passez l'éponge. Chere Cécile, Julia a un caractère entier ! On apprend à faire avec ! Ses interventions sont très positives pour le débat ! Very Happy

Julia, il faut planter vos poignards avec de la vaseline ! C'est plus doux ! Laughing

C'est un vrai conseil de jésuite, ça , cher Arnaud, ou je ne m'y connais pas !! Laughing

Je demande pardon à Cécile sincèrement si je l'ai blessée, mais j'ai répondu (prestement, il est vrai); à son agacement de nous voir partager , Rose, Julienne et moi, nos malheurs dans nos paroisses respectives, et nos souffrances.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80797
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 00:12

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Cécile



Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 07:55

Ce ne sont pas les "Catholiques progressistes" qui négligent de traiter avec respect les hosties consacrées. Ce n'est pas non plus le rôle des sacristines de les placer dans le tabernacle.

Normalement, après la communion, le prêtre célébrant place le ciboire contenant les hosties consacrées dans le tabernacle. S'il ne le fait pas (ce que je n'ai jamais vu), la faute lui incombe.
Dans mon village, où la messe n'a lieu qu'une fois par mois au maximum, le prêtre consomme les hosties restantes, car il n'y a pas de réserve eucharistique. D'ailleurs la clé du tabernacle a disparu au départ d'un ancien curé; de toutes façons, l'église est toujours fermée, aucun des rares voisins ne pouvant assurer la surveillance.
Je crois que les personnes qui habitent en ville ne se rendent pas compte de ce qu'est la vie des Catholiques dans les zones rurales...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 08:30

Non, on ne s'en rend pas compte, Cécile. Mais si dans la grande ville, je n'avais pas la messe tous les jours, je m'installerai dans une zone rurale. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 08:38

Etant retraitée, et ayant la possibilité d'aller au monastère, je peux quand même aller à la messe chaque jour. Mais quand je ne pourrai plus conduire... Crying or Very sad
Mais j'apprécie beaucoup de vivre à la campagne, dans le silence ( à part quelques tondeuses What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 09:10

Cécile a écrit:
Ce ne sont pas les "Catholiques progressistes" qui négligent de traiter avec respect les hosties consacrées. Ce n'est pas non plus le rôle des sacristines de les placer dans le tabernacle.

Normalement, après la communion, le prêtre célébrant place le ciboire contenant les hosties consacrées dans le tabernacle. S'il ne le fait pas (ce que je n'ai jamais vu), la faute lui incombe.
Dans mon village, où la messe n'a lieu qu'une fois par mois au maximum, le prêtre consomme les hosties restantes, car il n'y a pas de réserve eucharistique. D'ailleurs la clé du tabernacle a disparu au départ d'un ancien curé; de toutes façons, l'église est toujours fermée, aucun des rares voisins ne pouvant assurer la surveillance.
Je crois que les personnes qui habitent en ville ne se rendent pas compte de ce qu'est la vie des Catholiques dans les zones rurales...

Cela se passe ainsi aussi chez nous : l'église est fermée, à moins qu'il n'y a des obsèques, pour 4-6 semaines... mais je ne saurais pas dire ce que fait le prêtres des hosties ! je pense qu'elles doivent rester dans le tabernacle.

Et tu as raison, Cécile, ce n'est pas la même chose en ville que dans nos villages ! et les personnes qui vivent en ville ne connaissent pas nos problèmes !
Moi aussi, je me demande ce que nous ferons quand nous ne pourrons plus conduire ! et pas seulement pour les messes !!!

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 09:39

Oui la zone rurale est en souffrance. La paroisse en question se situe en pleine zone rurale, perdue en Franche Comté vers chez mes parents et je vois bien la différence avec Lyon.

Citation :
Ce ne sont pas les "Catholiques progressistes" qui négligent de traiter avec respect les hosties consacrées. Ce n'est pas non plus le rôle des sacristines de les placer dans le tabernacle.

Normalement, après la communion, le prêtre célébrant place le ciboire contenant les hosties consacrées dans le tabernacle. S'il ne le fait pas (ce que je n'ai jamais vu), la faute lui incombe.
Dans mon village, où la messe n'a lieu qu'une fois par mois au maximum, le prêtre consomme les hosties restantes, car il n'y a pas de réserve eucharistique. D'ailleurs la clé du tabernacle a disparu au départ d'un ancien curé; de toutes façons, l'église est toujours fermée, aucun des rares voisins ne pouvant assurer la surveillance.
Je crois que les personnes qui habitent en ville ne se rendent pas compte de ce qu'est la vie des Catholiques dans les zones rurales...

Dans le cas d'espèce le prêtre est parti sans s'en préoccuper, considérant qu'il effectuait seulement un remplacement sans avoir à faire davantage.
Revenir en haut Aller en bas
tobie



Masculin Messages : 187
Inscription : 17/01/2012

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 10:47

Bonjour a tous

je crois qu'il y a une solution Very Happy

_____________________________________


Juges 17 5-13


Cet homme, Mika, se fit un petit sanctuaire domestique. Il eut un éphod, des téraphim, puis il consacra l’un de ses fils pour qu’il soit son prêtre. 6 En ces jours-là il n’y avait pas de roi en Israël et chacun faisait ce qui lui semblait bon.
7 Il y avait alors à Bethléem de Juda un jeune Lévite qui résidait comme hôte dans ce clan de Juda. 8 Un jour il quitta la ville de Bethléem de Juda pour aller se faire adopter là où il trouverait. Chemin faisant, il arriva à la maison de Mika dans la montagne d’Éphraïm.
9 Mika lui dit : “D’où viens-tu ?” Il répondit : “Je suis un Lévite de Bethléem de Juda et je cherche à m’installer comme hôte là où je trouverai.” 10 Mika lui dit : “Reste chez moi, tu seras pour moi un père et un prêtre. Je te donnerai 10 pièces d’argent par an, ainsi que l’habillement et la nourriture.” Le Lévite fut d’accord. 11 Il accepta de rester chez cet homme et il devint pour lui comme l’un de ses fils. 12 Mika consacra le Lévite et le jeune homme devint son prêtre, il servit dans la maison de Mika. 13 Alors Mika pensa : “Maintenant je sais que Yahvé me fera du bien, puisque j’ai pour prêtre un Lévite.”


____________________________


il viendra peut etre un temps ,ou il faudra partir avec quelques pretres
et vivre loin de ce grand n'importe quoi

plus de probleme de transport pour les plus agés;les jeunes viendront les chercher en allant a la messe

je vais relire le passage du livre des Juges

study

il semble me souvenir que cela s'est mal terminé ?
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 11:06

"plus de probleme de transport pour les plus agés;les jeunes viendront les chercher en allant a la messe"

C'est bien ce qui se passe déjà ! Sauf que ce ne sont pas des jeunes (il n'y en a presque pas!) qui le font, mais des adultes plus ou moins mûrs Mr.Red

- Je voudrais revenir sur la "lampe rouge". D'abord, elle n'est pas obligatoirement rouge, bien que ce soit le plus fréquent. Elle n'est pas là pour éclairer Jésus, qui est Lumière, mais pour indiquer aux fidèles sa présence réelle dans le tabernacle.
Ainsi, dans l'église de mon village, il n'y a pas cette veilleuse.
Il arrive qu'une ampoule électrique soit grillée ...
Au monastère, c'est une lampe à huile, la lumière est légèrement ocrée par le verre.
Dans l'église principale de ma paroisse, il y a 2 lampes, et l'été, quand la grande porte est ouverte, je les vois en passant sur la route ! Je me demande si les nombreux automobilistes qui passent sur la RN6 les voient aussi... Peut-être quelques uns ;)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 11:09

Julienne a écrit:

En devenant Adorateur, nous devenons intercesseurs pour le monde et nous consolons le Coeur Sacré de Jésus !


On ne peut donner de toute façon que ce que l'on reçoit.

Et il y a des Marthe et des Marie : tu es, toi, une "Marie"...

Les communautés contemplatives ne sont pas inutiles, tu es l'une des leurs Julienne et, comme elles, une petite lampe qui brûle pour Jésus et qui intercède pour le monde :sts:

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16667
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 11:28

Cécile a écrit:
"plus de probleme de transport pour les plus agés;les jeunes viendront les chercher en allant a la messe"

C'est bien ce qui se passe déjà ! Sauf que ce ne sont pas des jeunes (il n'y en a presque pas!) qui le font, mais des adultes plus ou moins mûrs Mr.Red

- Je voudrais revenir sur la "lampe rouge". D'abord, elle n'est pas obligatoirement rouge, bien que ce soit le plus fréquent. Elle n'est pas là pour éclairer Jésus, qui est Lumière, mais pour indiquer aux fidèles sa présence réelle dans le tabernacle.
Ainsi, dans l'église de mon village, il n'y a pas cette veilleuse.
Il arrive qu'une ampoule électrique soit grillée ...
Au monastère, c'est une lampe à huile, la lumière est légèrement ocrée par le verre.
Dans l'église principale de ma paroisse, il y a 2 lampes, et l'été, quand la grande porte est ouverte, je les vois en passant sur la route ! Je me demande si les nombreux automobilistes qui passent sur la RN6 les voient aussi... Peut-être quelques uns ;)

Chez nous, personne ne s'occupe de savoir qui a besoin d'un service, que ce soit pour la messe (mais là, nous ne sommes que 3 dans le village à y aller !) que pour conduire ses voisins au supermarché ou à l'hopital !

Pour la lampe rouge ou orange, oui Cécile, c'est pareil et je suppose aussi qu'elle est éteinte quand l'église est fermée !

Au carmel, c'est aussi une lampe à huile.


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 12:00

Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 12:23

Julienne a écrit:
bigsam68 a écrit:
Julienne a dit: "il fallait sauver Jésus à tous prix du placard et du sac plastique"

Le Sauveur a-t-il besoin d'être sauvé d'un placard et d'un sac plastique ? Veuillez m'excuser, je ne souhaite pas me montrer sarcastique, mais est-ce là une conséquence pratique du dogme de la transubstantiation ? J'avoue éprouver un peu de mal à vous comprendre car pour moi Jésus vit avant tout dans ses membres vivants, nous! J'ai du mal à imaginer le Christ, mon Seigneur et mon Dieu, avoir besoin d'être sauvé d'un placard et d'un sac plastique Mr. Green

Bigsam,

Ce n'est pas une question d'être "sauvé" .. Jésus peut très bien se sauver Lui-même et Tout est possible à Dieu !

C'est une question de respect, une question d'Amour envers Jésus pour celui qui croit en la Présence réelle dans la Ste Eucharistie, dans le Très Saint Sacrement de l'autel ... c'est évident que Jésus est là présent comme Il était présent parmi nous lors de Son Incarnation.

Dans la chapelle d'Adoration, nous sommes en Terre Sainte !

Plus besoin de dépenser de l'argent pour visiter la terre sainte, JESUS EST LA avec nous POUR TOUJOURS, jusqu'à la fin du monde comme Il l'a promis et donc comme IL EST VIVANT... PRESENT ...

La moindre des choses est de respecter DIEU qui a trouvé ce moyen, l'Amour qui a trouvé ce moyen de rester parmi nous pour toujours.

L' Adoration est devenue VITALE pour moi ......

Telle est ma profession de Foi !

Vous n'êtes donc pas scandalisé par cet irrespect envers Notre-Seigneur ???

:sts:

A vrai dire je suis davantage scandalisé pour l'Eglise persécutée, pour les pauvres que l'on néglige, pour les innocents que l'on assassine, que pour quelques gouttes de vin qui tomberaient à terre (sans vouloir vous offenser). Jésus ne peut pas être "enfermé" dans un placard ou dans un sac plastique puisque sa Présence est d'abord spirituelle et qu'on ne peut pas ligoter l'Esprit-Saint. Si Jésus a besoin d'être sauvé d'un placard franchement comment peut-il être le Sauveur du monde et de nos âmes ?! La religion authentique, comme le précise saint Jacques, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leur détresse et se garder du "monde", c'est-à-dire de la convoitise et de l'orgueil qui règne dans le monde, pour ne pas se souiller (voir Jacques 1;27). Comment d'ailleurs Jésus pourrait-il être enfermé Lui qui vient nous libérer de tous nos enfermements et qui fait sauter tous nos verroux intérieurs comme il le fit après sa résurrection en visitant ses disciples sans que les portes vérouillées n'aient pu lui résister (voir Jean 20;19-23). La terre sainte, le lieu sacré, la cathédrale vivante ou Dieu vient habiter, c'est d'abord nous-mêmes et l'adoration est "en esprit et en vérité" comme le souligne saint Jean.

Il est vrai que je ne suis pas convaincu par le dogme de la transubstantiation, et très honnêtement quand j'observe les comportements qu'il peut engendrer, je deviens encore plus sceptique. J'imagine mal les apôtres penser et croire que Jésus, enfermé dans une hostie "consacrée", aurait besoin d'être sauvé d'un placard et d'un sac en plastique! Jésus s'exprimait souvent de manière symbolique comme lorsqu'il affirme être la porte des brebis ce qui n'induit pas une présence réelle dans une porte "consacrée" au travers de laquelle il nous faudrait adorer le Christ. Saint Jean le Baptiste présentait Jésus comme "l'agneau de Dieu qui ôte le péché du monde" ce qui n'induit pas non plus une présence réelle dans un agneau "consacré" au travers duquel il nous faudrait adorer le Christ...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9351
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 13:46

" Jésus veut , par un miracle ,
Près de nous , la nuit , le jour ,
Habiter au tabernacle ,
Prisonnier de son amour .

Lou- oué , soit à tout instant -ant
Jé-ésus , au Saint-Sacrement ( bis ) " .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 13:48

Je crois vraiment à la transsubstantiation.

Mais il ne faut pas faire de l'anthropomorphisme à propos des hosties ou du vin consacrés.

Un jour, au monastère, le prêtre a trébuché au moment où il me présentait le calice. J'ai reçu un peu du Précieux Sang sur les pieds, sans que le prêtre le remarque. Je me suis seulement dit que le Seigneur était vraiment venu me laver les pieds ! Very Happy D'autant plus que j'étais en nu-pieds...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 13:59

Cécile a écrit:
Je crois vraiment à la transsubstantiation.

Mais il ne faut pas faire de l'anthropomorphisme à propos des hosties ou du vin consacrés.

Un jour, au monastère, le prêtre a trébuché au moment où il me présentait le calice. J'ai reçu un peu du Précieux Sang sur les pieds, sans que le prêtre le remarque. Je me suis seulement dit que le Seigneur était vraiment venu me laver les pieds ! Very Happy D'autant plus que j'étais en nu-pieds...

Chère Cécile,

Mon curé ne serait pas d'accord avec vous et il n'est pas n'importe qui ! je ne peux le citer sur internet ...

Cependant, lorsque il nous arrive à certaines messes de communier sous les deux espèces il nous demande instamment de communier dignement, saintement et surtout de faire attention au Sang de Notre-Seigneur !

Je souscris à ce qu'il dit, j'en suis pleinement d'accord .....

Même, je suis honorée que nous ayions un tel Pasteur !!


Ceci dit,

Je ne crois pas que nous serons souvent d'accord mais je vous garde mon amitié fraternelle car dans les débats je n'ai jamais désiré avoir raison à tout prix, je témoigne et j'exprime juste mon opinion .. chacun est libre ..

Je suis parfois choquée de lire certains messages .... me battre contre des moulins à vent !! ??

Je n'ai plus envie de le faire ...


Viens Seigneur Jésus !

:sts:
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 14:23

Citation :
Chère Cécile,

Mon curé ne serait pas d'accord avec vous et il n'est pas n'importe qui ! je ne peux le citer sur internet ...

Cependant, lorsque il nous arrive à certaines messes de communier sous les deux espèces il nous demande instamment de communier dignement, saintement et surtout de faire attention au Sang de Notre-Seigneur !

Je souscris à ce qu'il dit, j'en suis pleinement d'accord .....

Même, je suis honorée que nous ayions un tel Pasteur !!

Le mois de Juillet est traditionnellement consacré au Précieux Sang de Notre Seigneur, Sang répandu pour nous en rémission de nos péchés. Le Sang du Christ est l'un des "instruments" de la Rédemption. Notre Seigneur a versé jusqu'à la dernière goutte de son sang adorable dans des souffrances physiques et morales indescriptibles pour que nous puissions recevoir le pardon, et vivre de sa Vie.

Il mérité notre Amour total, une perpétuelle Adoration ainsi que la reconnaissance infinie de toute son Eglise.
Autant dire que face à un tel mystère, nous devons employer toute la délicatesse possible et éviter à par tous moyens les sacrilèges.

Le prêtre a parfaitement raison et je rejoins entièrement notre soeur Julienne sur ces propos! :bisou:
Rendons grâce à Dieu qui donne à son Peuple de saints prêtres.

Voici l'enseignement de l'Eglise dans son Catéchisme au sujet du Saint Sacrement, dit encore Sacrement d'Amour.
Que les Catholiques sincères s'en imprègnent et y adhèrent pleinement, tant par le coeur que la raison. :sts: I love you

Citation :
La présence du Christ par la puissance de sa Parole et de l’Esprit Saint

1373 " Le Christ Jésus qui est mort, qui est ressuscité, qui est à la droite de Dieu, qui intercède pour nous " (Rm 8, 34), est présent de multiples manières à son Église (cf. LG 48) : dans sa Parole, dans la prière de son Église, " là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom " (Mt 18, 20), dans les pauvres, les malades, les prisonniers (Mt 25, 31-46), dans ses sacrements dont il est l’auteur, dans le sacrifice de la messe et en la personne du ministre. Mais " au plus haut point (il est présent) sous les espèces eucharistiques " (SC 7).

1374 Le mode de présence du Christ sous les espèces eucharistiques est unique. Il élève l’Eucharistie au-dessus de tous les sacrements et en fait " comme la perfection de la vie spirituelle et la fin à laquelle tendent tous les sacrements " (S. Thomas d’A., s. th. 3, 73, 3). Dans le très saint sacrement de l’Eucharistie sont " contenus vraiment, réellement et substantiellement le Corps et le Sang conjointement avec l’âme et la divinité de notre Seigneur Jésus-Christ, et, par conséquent, le Christ tout entier " (Cc Trente : DS 1651). " Cette présence, on la nomme ‘réelle’, non à titre exclusif, comme si les autres présences n’étaient pas ‘réelles’, mais par excellence parce qu’elle est substantielle, et que par elle le Christ, Dieu et homme, se rend présent tout entier " (MF 39).

1375 C’est par la conversion du pain et du vin au le Corps et au Sang du Christ que le Christ devient présent en ce sacrement. Les Pères de l’Église ont fermement affirmé la foi de l’Église en l’efficacité de la Parole du Christ et de l’action de l’Esprit Saint pour opérer cette conversion.

Ainsi, S. Jean Chrysostome déclare :

Ce n’est pas l’homme qui fait que les choses offertes deviennent Corps et Sang du Christ, mais le Christ lui-même qui a été crucifié pour nous. Le prêtre, figure du Christ, prononce ces paroles, mais leur efficacité et la grâce sont de Dieu. Ceci est mon Corps, dit-il. Cette parole transforme les choses offertes (prod. Jud. 1, 6 : PG 49, 380C).

Et saint Ambroise dit au sujet de cette conversion :

Soyons bien persuadés que ceci n’est pas ce que la nature a formé, mais ce que la bénédiction a consacré, et que la force de la bénédiction l’emporte sur celle de la nature, parce que par la bénédiction la nature elle-même se trouve changée ... La parole du Christ, qui a pu faire de rien ce qui n’existait pas, ne pourrait donc changer les choses existantes en ce qu’elles n’étaient pas encore ? Car ce n’est pas moins de donner aux choses leur nature première que de la leur changer (myst. 9, 50. 52 : PL 16, 405-406).

1376 Le Concile de Trente résume la foi catholique en déclarant : " Parce que le Christ, notre Rédempteur, a dit que ce qu’il offrait sous l’espèce du pain était vraiment son Corps, on a toujours eu dans l’Église cette conviction, que déclare le saint Concile de nouveau : par la consécration du pain et du vin s’opère le changement de toute la substance du pain en la substance du Corps du Christ notre Seigneur et de toute la substance du vin en la substance de son Sang ; ce changement, l’Église catholique l’a justement et exactement appelé transsubstantiation " (DS 1642).

1377 La présence eucharistique du Christ commence au moment de la consécration et dure aussi longtemps que les espèces eucharistiques subsistent. Le Christ est tout entier présent dans chacune des espèces et tout entier dans chacune de leurs parties, de sorte que la fraction du pain ne divise pas le Christ (cf. Cc. Trente : DS 1641).

1378 Le culte de l’Eucharistie. Dans la liturgie de la messe, nous exprimons notre foi en la présence réelle du Christ sous les espèces du pain et du vin, entre autres, en fléchissant les genoux, ou en nous inclinant profondément en signe d’adoration du Seigneur. " L’Église catholique a rendu et continue de rendre ce culte d’adoration qui est dû au sacrement de l’Eucharistie non seulement durant la messe, mais aussi en dehors de sa célébration : en conservant avec le plus grand soin les hosties consacrées, en les présentant aux fidèles pour qu’ils les vénèrent avec solennité, en les portant en procession " (MF 56).

1379 La sainte réserve (tabernacle) était d’abord destinée à garder dignement l’Eucharistie pour qu’elle puisse être portée aux malades et aux absents en dehors de la messe. Par l’approfondissement de la foi en la présence réelle du Christ dans son Eucharistie, l’Église a pris conscience du sens de l’adoration silencieuse du Seigneur présent sous les espèces eucharistiques. C’est pour cela que le tabernacle doit être placé à un endroit particulièrement digne de l’église ; il doit être construit de telle façon qu’il souligne et manifeste la vérité de la présence réelle du Christ dans le saint sacrement.

1380 Il est hautement convenable que le Christ ait voulu rester présent à son Église de cette façon unique. Puisque le Christ allait quitter les siens sous sa forme visible, il voulait nous donner sa présence sacramentelle ; puisqu’il allait s’offrir sur la Croix pour nous sauver, il voulait que nous ayons le mémorial de l’amour dont il nous a aimés " jusqu’à la fin " (Jn 13, 1), jusqu’au don de sa vie. En effet, dans sa présence eucharistique il reste mystérieusement au milieu de nous comme celui qui nous a aimés et qui s’est livré pour nous (cf. Ga 2, 20), et il le reste sous les signes qui expriment et communiquent cet amour :

L’Église et le monde ont un grand besoin du culte eucharistique. Jésus nous attend dans ce sacrement de l’amour. Ne refusons pas le temps pour aller Le rencontrer dans l’adoration, dans la contemplation pleine de foi et ouverte à réparer les fautes graves et les délits du monde. Que ne cesse jamais notre adoration (Jean Paul II, l. " Dominicæ cenæ " 3).

1381 " La présence du véritable Corps du Christ et du véritable Sang du Christ dans ce sacrement, ‘on ne l’apprend point par les sens, dit S. Thomas, mais par la foi seule, laquelle s’appuie sur l’autorité de Dieu’. C’est pourquoi, commentant le texte de S. Luc, 22, 19 : ‘Ceci est mon Corps qui sera livré pour vous’, saint Cyrille d’Alexandrie (Lc. 22, 19 : PG 72, 921B) déclare : ‘Ne va pas te demander si c’est vrai, mais accueille plutôt avec foi les paroles du Seigneur, parce que lui, qui est la Vérité, ne ment pas’ " (Thomas d’A., s. th. 3, 75, 1 cité par Paul VI, MF 18) :

Adoro te devote, latens Deitas,

Quæ sub his figuris vere latitas :

Tibi se cor meum totum subjicit,

Quia te contemplans totum deficit.

Je T’adore profondément, divinité cachée,

vraiment présente sous ces apparences ;

à Toi mon cœur se soumet tout entier

parce qu’à Te contempler, tout entier il défaille

Visus, gustus, tactus in te fallitur,

Sed auditu solo tuto creditur :

Credo quidquid dixit Dei Filius :

Nil hoc Veritatis verbo verius.

La vue, le goût, le toucher ne T’atteignent pas :

à ce qu’on entend dire seulement il faut se fier ;

je crois tout ce qu’a dit le Fils de Dieu ;

rien de plus vrai que cette parole de la Vérité.

I love you I love you

Citation :
Je suis parfois choquée de lire certains messages .... me battre contre des moulins à vent !! ??

Je n'ai plus envie de le faire ...

Idem. Certains propos sont choquants et susceptibles de blesser les âmes (involontairement de la part de leur auteur je le concède).
En tant que Catholiques, mettons notre Foi en Dieu et en son Eglise qui enseigne très justement la valeur inestimable et unique des Saintes Espèces.


Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 15:01

Julienne a écrit:
Cécile a écrit:
Je crois vraiment à la transsubstantiation.

Mais il ne faut pas faire de l'anthropomorphisme à propos des hosties ou du vin consacrés.

Un jour, au monastère, le prêtre a trébuché au moment où il me présentait le calice. J'ai reçu un peu du Précieux Sang sur les pieds, sans que le prêtre le remarque. Je me suis seulement dit que le Seigneur était vraiment venu me laver les pieds ! Very Happy D'autant plus que j'étais en nu-pieds...

Chère Cécile,

Mon curé ne serait pas d'accord avec vous et il n'est pas n'importe qui ! je ne peux le citer sur internet ...

Cependant, lorsque il nous arrive à certaines messes de communier sous les deux espèces il nous demande instamment de communier dignement, saintement et surtout de faire attention au Sang de Notre-Seigneur !

Je souscris à ce qu'il dit, j'en suis pleinement d'accord .....

Même, je suis honorée que nous ayions un tel Pasteur !!



:sts:

Julienne, si votre curé peut me dire ce que je dois faire au cas où le prêtre renverse un peu du Précieux Sang sur mes pieds, je suis toute prête à suivre ses conseils !

Vous dites qu'il ne serait pas d'accord avec moi, à quel sujet ? J'ai simplement raconté ce qui m'est arrivé...Je n'ai pas donné d'opinion.
Pensez-vous que je n'ai pas moi-même posé la question à des personnes compétentes ?
Ce prêtre qui a trébuché, est un moine âgé, très respectable, et d'ailleurs respecté dans plusieurs pays pour ses connaissance. Et il est d'une grande simplicité, comme le sont les gens vraiment humbles.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 15:15

@ Rose

"Autant dire que face à un tel mystère, nous devons employer toute la délicatesse possible et éviter à par tous moyens les sacrilèges.
Le prêtre a parfaitement raison et je rejoins entièrement notre soeur Julienne sur ces propos!"


- Bien sûr que ce prêtre a raison ! Tous les prêtres disent de même, et je suis parfaitement d'accord.

Mais peut-être faudrait-il être attentif à ne pas transformer un geste maladroit involontaire en sacrilège... que ce soit vis à vis de moi ou du prêtre...
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 15:25

Citation :
- Bien sûr que ce prêtre a raison ! Tous les prêtres disent de même, et je suis parfaitement d'accord.

Non pas tous aussi incroyable que cela puisse paraître, la majorité je l'espère mais dans mes connaissances un certain nombres tenaient (tiennent encore? Je l'ignore) un tout autre discours.

Citation :
Mais peut-être faudrait-il être attentif à ne pas transformer un geste maladroit involontaire en sacrilège... que ce soit vis à vis de moi ou du prêtre...

Question
Pourquoi toujours tout rapporter à votre personne? Il n'est pas question de vous dans ce rappel général ni du prêtre en question.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 15:29

Cécile a écrit:
Mais peut-être faudrait-il être attentif à ne pas transformer un geste maladroit involontaire en sacrilège... que ce soit vis à vis de moi ou du prêtre...

Evidemment ! D'autant plus si ce geste maladroit et involontaire du prêtre a été un bienfait pour vous ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 15:34

@ Rose

"Autant dire que face à un tel mystère, nous devons employer toute la délicatesse possible et éviter à par tous moyens les sacrilèges.
Le prêtre a parfaitement raison et je rejoins entièrement notre soeur Julienne sur ces propos!"


C'est bien vous qui avez écrit ça ? Sans rapport avec ce que Julienne a dit à propos de son curé qui ne serait pas d'accord avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 15:55

Détendez-vous 5 minutes Cécile. Very Happy Ecrire dans une police aussi impressionnante en rouge semble agressif.
Pas de délire de persécution. Je vous l'ai dis, c'est sans rapport avec votre cas perso, mais en rapport avec la Communion et le précieux Sang de Jésus en général. Cela vous gêne à ce point ? Pourquoi?

Reprenons puisque cela semble si crucial.

Voici ce que Julienne a dit concernant l'attitude du Communiant tel que décrit par son Curé:

Citation :
Cependant, lorsque il nous arrive à certaines messes de communier sous les deux espèces il nous demande instamment de communier dignement, saintement et surtout de faire attention au Sang de Notre-Seigneur !

Je souscris à ce qu'il dit, je suis donc pleinement d'accord.

Même, je suis honorée que nous ayions un tel Pasteur !!

Je suis donc moi aussi pleinement d'accord avec lui. Il faut communier dignement, saintement et faire attention au Sang de Notre Seigneur. En quoi cela vous trouble? Je me m'intéresse pas à votre cas perso mais à Notre Seigneur d'où l'extrait du Catéchisme concernant TOUT catholique (et pas uniquement vous) ainsi que le petit commentaire sur le précieux Sang puisque c'est le sujet qui m'intéresse. Votre petit témoignage a été l'occasion d'aborder ce thème du Précieux Sang pour en exposer quelques généralités et aussi parler de la Présence Réelle en réponse à d'autres forumeurs.

Je réitère donc ma réponse:

Citation :
Le prêtre a parfaitement raison et je rejoins entièrement notre soeur Julienne sur ces propos! ( ceux du prêtre...)
Rendons grâce à Dieu qui donne à son Peuple de saints prêtres.

Bref....
Continuons à parler du Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 15:55

Petit messager a écrit:
Cécile a écrit:
Mais peut-être faudrait-il être attentif à ne pas transformer un geste maladroit involontaire en sacrilège... que ce soit vis à vis de moi ou du prêtre...

Evidemment ! D'autant plus si ce geste maladroit et involontaire du prêtre a été un bienfait pour vous ! Smile


Merci, Petit messager ! Very Happy

Je n'ai pas eu d'autre choix que de ... recevoir ! Je me souviens de m'être seulement dit que je n'allais pas me laver les pieds pendant un mois, et je n'ai pas tenu parole !
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 16:10

Rose, vous prêchez une convertie !

J'ai fait ma 1ère communion à l'âge de 4 ans, et je peux vous assurer qu'à l'époque on était aussi sérieux que vous pouvez l'être.

Croyez-vous vraiment que je sois complètement ignare sur les recommandations de l'Eglise sur la Sainte Communion ? Les personnes de mon âge, qui ont durant toute leur vie suivi l'enseignement de l'Eglise, en sont imprégnées.

On peut très bien être respectueux sans prendre des mines de carême ! Je me souviens d'un prêtre qui s'attristait de voir s'approcher des gens à la triste figure, et rarement une personne ayant l'air heureux de recevoir Jésus.

N'oubliez pas : "Un saint triste est un triste saint" !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 16:18

Rose a écrit:
Détendez-vous 5 minutes Cécile. Very Happy Ecrire dans une police aussi impressionnante en rouge semble agressif.
Pas de délire de persécution. Je vous l'ai dis, c'est sans rapport avec votre cas perso, mais en rapport avec la Communion et le précieux Sang de Jésus en général. Cela vous gêne à ce point ? Pourquoi?

Reprenons puisque cela semble si crucial.

Voici ce que Julienne a dit concernant l'attitude du Communiant tel que décrit par son Curé:

Citation :
Cependant, lorsque il nous arrive à certaines messes de communier sous les deux espèces il nous demande instamment de communier dignement, saintement et surtout de faire attention au Sang de Notre-Seigneur !

Je souscris à ce qu'il dit, je suis donc pleinement d'accord.

Même, je suis honorée que nous ayions un tel Pasteur !!

Je suis donc moi aussi pleinement d'accord avec lui. Il faut communier dignement, saintement et faire attention au Sang de Notre Seigneur. En quoi cela vous trouble? Je me m'intéresse pas à votre cas perso mais à Notre Seigneur d'où l'extrait du Catéchisme concernant TOUT catholique (et pas uniquement vous) ainsi que le petit commentaire sur le précieux Sang puisque c'est le sujet qui m'intéresse. Votre petit témoignage a été l'occasion d'aborder ce thème du Précieux Sang pour en exposer quelques généralités et aussi parler de la Présence Réelle en réponse à d'autres forumeurs.

Je réitère donc ma réponse:

Citation :
Le prêtre a parfaitement raison et je rejoins entièrement notre soeur Julienne sur ces propos! ( ceux du prêtre...)
Rendons grâce à Dieu qui donne à son Peuple de saints prêtres.

Bref....
Continuons à parler du Seigneur.


:bisou: :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 16:21

Cécile a écrit:
Rose, vous prêchez une convertie !

J'ai fait ma 1ère communion à l'âge de 4 ans, et je peux vous assurer qu'à l'époque on était aussi sérieux que vous pouvez l'être.

Croyez-vous vraiment que je sois complètement ignare sur les recommandations de l'Eglise sur la Sainte Communion ? Les personnes de mon âge, qui ont durant toute leur vie suivi l'enseignement de l'Eglise, en sont imprégnées.

On peut très bien être respectueux sans prendre des mines de carême ! Je me souviens d'un prêtre qui s'attristait de voir s'approcher des gens à la triste figure, et rarement une personne ayant l'air heureux de recevoir Jésus.

N'oubliez pas : "Un saint triste est un triste saint" !

D'où voyez vous que Rose , moi ... avons des mines de Carême ?? Very Happy Laughing



Ceci dit, débat terminé pour moi en ce qui vous concerne Cécile.

Que le Sang de Jésus vous bénisse !
Revenir en haut Aller en bas
Cécile



Féminin Messages : 10442
Inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 16:38

"Ceci dit, débat terminé pour moi en ce qui vous concerne Cécile."


OK! Mais c'est la 2ème fois que vous me dites ça ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 16:43

Cécile, Julienne est très sensible, mais ne vous inquiétez pas, je crois que vous vous entendrez bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 16:46

Petit messager a écrit:
Cécile, Julienne est très sensible, mais ne vous inquiétez pas, je crois que vous vous entendrez bien Smile

En effet, je suis sensible ...... mais cela ne m'empêche pas d'avoir des idées et de les exposer !


Fraternellement.


Dernière édition par Julienne le Sam 14 Juil 2012, 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 16:48

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 17:26

C'est très bien. Ceci dit, l'argument de Cécile me convient et n'a pas de quoi sensibiliser davantage ! D'un autre côté, il ne faut pas mélanger la sensibilité, soeur jumelle de l'humilité, et la contradiction soeur jumelle de l'emportement qui engendre des polémiques dont le forum, apparemment, ne se lasse pas. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 19:01

Julienne a écrit:
Cécile a écrit:
Rose, vous prêchez une convertie !

J'ai fait ma 1ère communion à l'âge de 4 ans, et je peux vous assurer qu'à l'époque on était aussi sérieux que vous pouvez l'être.

Croyez-vous vraiment que je sois complètement ignare sur les recommandations de l'Eglise sur la Sainte Communion ? Les personnes de mon âge, qui ont durant toute leur vie suivi l'enseignement de l'Eglise, en sont imprégnées.

On peut très bien être respectueux sans prendre des mines de carême ! Je me souviens d'un prêtre qui s'attristait de voir s'approcher des gens à la triste figure, et rarement une personne ayant l'air heureux de recevoir Jésus.

N'oubliez pas : "Un saint triste est un triste saint" !

D'où voyez vous que Rose , moi ... avons des mines de Carême ?? Very Happy Laughing



Ceci dit, débat terminé pour moi en ce qui vous concerne Cécile.

Que le Sang de Jésus vous bénisse !



Je sais, pour l'avoir vu, que Julienne a le visage radieux ( beaucoup l'ont remarqué ) quand elle revient de la communion ou de l'adoration !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 19:26

Citation :
Rose, vous prêchez une convertie !

J'ai fait ma 1ère communion à l'âge de 4 ans, et je peux vous assurer qu'à l'époque on était aussi sérieux que vous pouvez l'être.

Croyez-vous vraiment que je sois complètement ignare sur les recommandations de l'Eglise sur la Sainte Communion ? Les personnes de mon âge, qui ont durant toute leur vie suivi l'enseignement de l'Eglise, en sont imprégnées.

On peut très bien être respectueux sans prendre des mines de carême ! Je me souviens d'un prêtre qui s'attristait de voir s'approcher des gens à la triste figure, et rarement une personne ayant l'air heureux de recevoir Jésus.

N'oubliez pas : "Un saint triste est un triste saint" !

Question

Je ne prêche rien en particulier vous concernant, ni que vous soyez ignare ou je ne sais quoi. Pourquoi vous revenez la dessus?
J'ai mis un extrait du Caté qui sert de rappel à tous, que nous pouvons soit savourer, redécouvrir, approfondir avec bonheur ou retravailler encore que sais-je. Au plaisir d'être Catholique.


Désolée de vous décevoir mais ce n'est pas le cas donc si on pouvait parler sereinement de Notre Seigneur ou notre vie spirituelle désormais plutôt que de rentrer dans des délires de persécution sans intérêt. salut









Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 19:30

Rose a écrit:
Citation :
Rose, vous prêchez une convertie !

J'ai fait ma 1ère communion à l'âge de 4 ans, et je peux vous assurer qu'à l'époque on était aussi sérieux que vous pouvez l'être.

Croyez-vous vraiment que je sois complètement ignare sur les recommandations de l'Eglise sur la Sainte Communion ? Les personnes de mon âge, qui ont durant toute leur vie suivi l'enseignement de l'Eglise, en sont imprégnées.

On peut très bien être respectueux sans prendre des mines de carême ! Je me souviens d'un prêtre qui s'attristait de voir s'approcher des gens à la triste figure, et rarement une personne ayant l'air heureux de recevoir Jésus.

N'oubliez pas : "Un saint triste est un triste saint" !

Question

Je ne prêche rien en particulier vous concernant, ni que vous soyez ignare ou je ne sais quoi. Pourquoi vous revenez la dessus?
J'ai mis un extrait du Caté qui sert de rappel à tous, que nous pouvons soit savourer, redécouvrir, approfondir avec bonheur ou retravailler encore que sais-je. Au plaisir d'être Catholique.

Désolée de vous décevoir mais ce n'est pas le cas donc si on pouvait parler sereinement de Notre Seigneur ou notre vie spirituelle désormais plutôt que de rentrer dans des délires de persécution sans intérêt. salut










Et je ploussoie Chère Rose !





Dernière édition par Julienne le Sam 14 Juil 2012, 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 19:47

A lire ou a relire :


REDEMPTIONIS SACRAMENTUM

4. LA COMMUNION SOUS LES DEUX ESPÈCES

- 100 - Afin de manifester aux fidèles plus clairement la plénitude du signe dans le banquet eucharistique, les fidèles laïcs sont eux aussi admis à recevoir la Communion sous les deux espèces dans les cas prévus dans les livres liturgiques, moyennant l’accompagnement préalable et continuel d’une catéchèse appropriée portant sur les principes dogmatiques établis dans ce domaine par le Concile œcuménique de Trente.[186]

- 101 - Pour administrer la sainte Communion sous les deux espèces aux fidèles laïcs, il faut tenir compte d’une manière appropriée des circonstances, dont l’évaluation revient en premier lieu aux Évêques diocésains. On doit absolument l’exclure lorsqu’il y a un risque, même minime, de profanation des saintes espèces.[187] Pour assurer une coordination plus ample dans ce domaine, il est nécessaire que les Conférences des Évêques publient des normes relatives principalement à «la manière de donner la sainte Communion sous les deux espèces aux fidèles et l’extension de la faculté de la donner»;[188] elles doivent être confirmées par le Siège Apostolique, c’est-à-dire par la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements.

- 102 - On ne doit pas administrer la Communion au calice aux fidèles laïcs si, du fait de la présence d’un grand nombre de communiants[189], il est difficile d’évaluer la quantité de vin nécessaire à l’Eucharistie; en effet, il faut éviter le risque «qu’il reste trop de Sang du Christ à consommer à la fin de la célébration».[190] De même, on doit agir de cette manière dans les autres cas suivants: il est difficile d’organiser l’accès des communiants au calice; la célébration requiert l’emploi d’une telle quantité de vin qu’il est difficile de connaître avec certitude sa provenance et sa qualité; on ne dispose pas, pour une célébration déterminée, d’un nombre suffisant de ministres sacrés, ni de ministres extraordinaires de la sainte Communion ayant reçu une formation appropriée; une partie notable du peuple persiste, pour diverses raisons, à ne pas vouloir communier au calice, ce qui a pour effet d’estomper en quelque sorte le signe de l’unité.

- 103 - Les normes du Missel Romain admettent le principe selon lequel, dans les cas où la Communion est administrée sous les deux espèces «il est possible de consommer le Sang du Christ soit en buvant directement au calice, soit par intinction, soit en employant un chalumeau, ou une cuiller».[191] Quand la Communion est administrée aux fidèles laïcs, les Évêques peuvent exclure de la donner avec le chalumeau ou la cuiller, dans les lieux où ils ne sont pas en usage, en maintenant cependant toujours en vigueur la possibilité d’administrer la Communion par intinction. Toutefois, dans ce dernier cas, il faut utiliser des hosties, qui ne doivent être ni trop minces ni trop petites, et celui qui communie doit recevoir le Sacrement de la part du prêtre uniquement dans la bouche.[192]

- 104 - Il n’est pas permis à celui qui reçoit la communion de tremper lui-même l’hostie dans le calice, ni de recevoir dans la main l’hostie, qui a été trempée dans le Sang du Christ. De même, il faut que l’hostie, destinée à la communion par intinction, soit confectionnée en employant une matière valide, et qu’elle soit consacrée; il est donc absolument interdit d’utiliser du pain non consacré ou fabriqué avec une autre matière.

- 105 - Si un seul calice ne suffit pas pour donner la Communion sous les deux espèces aux prêtres concélébrants ou aux fidèles, rien n’interdit au prêtre célébrant d’utiliser plusieurs calices.[193] En effet, il faut se souvenir que tous les prêtres, qui célèbrent la sainte Messe, sont tenus de communier sous les deux espèces. En raison du signe qui est manifesté, il est louable de se servir d’un calice principal plus grand avec, en même temps, d’autres calices de moindre dimension.

- 106 - Toutefois, après la consécration, il faut absolument éviter de verser le Sang du Christ d’un calice dans un autre, afin de ne pas commettre d’outrage à l’égard d’un si grand mystère. Pour recueillir le Sang du Christ, on ne doit jamais utiliser des cruches, des vases ou d’autres récipients, qui ne sont pas entièrement conformes aux normes établies.

- 107 - Conformément aux normes canoniques, «celui qui jette les espèces consacrées, ou bien les emporte, ou bien les recèle à une fin sacrilège, encourt une excommunication latae sententiae réservée au Siège Apostolique; le clerc peut de plus être puni d’une autre peine, y compris le renvoi de l’état clérical».[194] On doit aussi ajouter à ce cas tout acte de mépris, volontaire et grave, envers les saintes espèces. Ainsi, celui qui agit à l’encontre des prescriptions énoncées ci-dessus, par exemple, en jetant les saintes espèces dans la piscine de la sacristie ou dans un endroit indigne, ou encore par terre, encourt les peines établies à cet effet.[195] De plus, tous doivent se souvenir que, lorsque la distribution de la sainte Communion, pendant la célébration de la Messe, est achevée, il faut observer les prescriptions du Missel Romain. En particulier, il faut que le Sang du Christ, qui pourrait rester, soit consommé aussitôt par le prêtre lui-même ou, selon les normes, par un autre ministre. De même, les hosties consacrées, qui pourraient rester, doivent être consommées par le prêtre à l’autel, ou elles doivent être portées dans un endroit destiné à conserver la sainte réserve eucharistique.[196]

Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 20:26

Citation :
A lire ou a relire :

REDEMPTIONIS SACRAMENTUM

Merci pour ce rappel Julienne.

Citation :
Le très saint et très sacré Sacrifice de la Messe est le soleil des exercices spirituels, le centre de la Religion chrétienne, le cœur de la dévotion, l'âme de la piété ; c'est un abîme ineffable comprenant l'abîme de la charité divine, et par lequel Dieu, s'appliquant à nous, nous communique magnifiquement ses grâces et ses faveurs.
Saint François de Sales (1567-1622).

Citation :
Toutes les bonnes œuvres réunies n'équivalent pas au Sacrifice de la Messe, puisqu'elles sont l'œuvre des hommes, et la Messe est l'œuvre de Dieu. Le martyre n'est rien en comparaison : c'est le sacrifice que l'homme fait à Dieu de sa vie, la Messe est le sacrifice que Dieu fait à l'homme de son Corps et de son Sang.
Saint Jean-Marie Vianney (1786-1859).

Citation :
« Seul je sais et je comprends parfaitement comme je me sacrifie sur l'autel pour le salut des fidèles, ce que ni les Chérubins ni les Séraphins, ni aucune puissance céleste ne peuvent concevoir complètement. »
Jésus à Sainte Gertrude (1256-1302).

Citation :
Jésus-Christ montre la bonté de son Cœur dans l'Eucharistie. Pendant sa vie mortelle, Il était heureux d'épancher toutes les tendresses de son Cœur sur les petits, sur les humbles, sur les pauvres, sur ceux qui souffrent, sur les pécheurs et sur toutes les misères de l'humanité. Mais dans l'Eucharistie, sa bonté, sa douceur, sa miséricorde se manifestent davantage. Ce n'est pas seulement pendant trois ans de sa vie publique que l'amour de son Cœur déborde, c'est depuis dix-huit siècles à chaque heure du jour et de la nuit ; et cela continuera jusqu'à la consommation des siècles. Il nous appelle ; Il nous attend ; et lorsque nous sommes à ses pieds, que de joie, que de douceur, que de lumière, que de forces, que de consolations Il répand dans nos âmes. Sachons en profiter.
P. Jules Chevalier (1824-1907), Méditations, in Florilège Jules Chevalier, présenté par J. Bovenmars, MSC, Roma, 1992.

Citation :
Si le prêtre comprenait ce que c'est que la Messe, il mourrait. On ne saura qu'au Ciel ce qu'est la Messe.
Saint Jean-Marie Vianney (1786-1859).

Citation :
« En face de l'Eucharistie, que nul ne s'étonne : avez-vous mesuré la toute-puissance ? Sur tant d'autels à la fois, en deçà et au-delà de la mer, ici et là, ailleurs encore. »
« Je vous suis incompréhensible ; je suis Dieu, j'agis sans vous et le mot « impossible » n'a pas de sens pour moi. J'aurais pu vous faire capable de comprendre [ce mystère de l'Eucharistie]. J'ai mieux aimé vous laisser le mérite de la foi : croyez et ne doutez pas. »
Jésus à Sainte Angèle de Foligno (1248-1309), in Visions et Instructions, Ed. Christiana, 1976, chap.67.

Citation :
Dieu est plus honoré par une seule messe qu'Il ne saurait l'être par toutes les autres actions et des anges et des hommes, quelque ferventes et héroïques qu'elles puissent être… Quand je dis la messe ou que je l'entends, quand j'offre le sacrifice adorable en qualité de ministre ou de membre de l'Eglise, c'est alors, mon Dieu, que plein de confiance et de courage j'ose défier tout le ciel de faire quelque chose qui Vous plaise davantage.
Saint Claude La Colombière (1641-1682), Réflexions chrétiennes, 13, "De la messe", in Ecrits spirituels, DDB, 1982.

Citation :
Sans l'Eucharistie, le monde disparaîtrait immédiatement.
Sainte Thérèse d'Avila (1515-1582)

I love you :sts:

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 21:26

Ho que si, chère Cécile, car même si nous vivons en ville, comme c'est mon cas, nous avons tous et toutes de la famille, sinon nos pères et mères à la campagne.


Nous savons que c'est le désert, un crève-coeur...quand on pense à la ferveur religieuse des campagnes françaises il n'y a pas si longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Sam 14 Juil 2012, 23:57

julia a écrit:
Ho que si, chère Cécile, car même si nous vivons en ville, comme c'est mon cas, nous avons tous et toutes de la famille, sinon nos pères et mères à la campagne.


Nous savons que c'est le désert, un crève-coeur...quand on pense à la ferveur religieuse des campagnes françaises il n'y a pas si longtemps...

Il est vrai qu'il y a un déclin de la culture et de la pratique religieuse catholique dans notre pays c'est pour cette raison que l'Eglise doit redevenir missionnaire. Je trouve que l'accent qui est mis ces derniers temps sur la nouvelle évangélisation est plutôt un signe encourageant. Et puis peut-on avancer vers demain avec joie et confiance quand on a toujours les yeux rivés dans le rétroviseur ? Allez, je vous laisse sur une note un peu plus positive du Père orthodoxe Alexandre Men, sauvagement assassiné à coup de hache en 1990, et qui est aussi le titre d'un de ses ouvrages: "Le Christianisme ne fait que commencer" cheers

Fraternellement, Sam
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Dim 15 Juil 2012, 08:12

Julienne a écrit:
Petit messager a écrit:
Cécile, Julienne est très sensible, mais ne vous inquiétez pas, je crois que vous vous entendrez bien Smile

En effet, je suis sensible ...... mais cela ne m'empêche pas d'avoir des idées et de les exposer !


Fraternellement.



Sensibilité et discernement : deux qualités cardinales ...

BON DIMANCHE, ma chère Julienne et BON DIMANCHE à toutes et à tous !

Que DIEU nous aide à mettre notre sensibilité et notre intelligence à Son service ...
Revenir en haut Aller en bas
bigsam68



Masculin Messages : 1218
Inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Dim 15 Juil 2012, 15:25

julia a écrit:
Cher House, étant chanteuse professionnelle, et mon mari musicien, je connais très bien Ron Kenoly, parfait pour la louange, j'aime aussi :




Mais rien de tout cela ne vaut le chant : grégorien pour la prière profonde et la paix de l'âme !

Un autre chant que j'ai découvert lors de mon passage dans le millieu évangélique et que je trouve toujours à la fois simple et beau: http://www.youtube.com/watch?v=-ONQL2gTcNQ

Pour ma part ma prière privée est très oecuménique au niveau des chants (protestant, catholique, orthodoxe). J'aime à la fois les cantiques de toujours et les chants des communautés nouvelles on peut puiser de grandes richesses à la fois dans l'ancien et dans le nouveau sachant que la forme n'est pas figée cheers
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Dim 15 Juil 2012, 23:41

Lebob a écrit:
Raphaël a écrit:
Lebob a écrit:


Chacun va à la messe en y amenant son héritage culturel et sa sensibilté propres. Le fait que certains préfèrent avoir des célébrations oeucharistiques plus rythmées ne rend pas ces célébrations moins valables que les requiems permanents que vous voulez imposer à tous.

En l'occurrence les célébrations que j'évoque étaient celles de la Nativité et de Pâques, fêtes qui, sauf erreur de ma part, célèbrent des événements de nature à réjouir les chrétiens et pour lesquelles des rythmes musicaux enlevésn'ont rien de déplacés.

Je vous rejoint là dessus, la culture est une dimension importante de la Liturgie : c'est un don fait au Seigneur. (Pourvu que les occidentaux se souviennent de la leur ! )

Cela dit, je serais également pour une évolution de la liturgie africaine dans le sens du recueillement -sans forcément perdre les chants de joie-. Heureusement, ce sont des âmes simples -et contraintes de l'être par leur situation- et cela leur permet une plus grande confiance en Jésus, obligés qu'ils sont d'avoir souvent recours à Lui.

Pour avoir assisté àdes messes africaines, je n'ai pas eu l'impression qu'il n'y avait pas de recueillement. Au demeurant, on n'y chante pas tout le temps et le djembe ne s'entend que durant les chants, pas aux autres moments de la célébration.

Oui, le djembé pendant la messe, c'est très typique de la messe Africaine ! ^^ Ca fait partie des choses de leur culture à conserver.

C'est vrai qu'ils prient à leur façon, et après la messe, beaucoup restent pour l'action de grâce. Leurs chapelle ne se transforme pas en marché dès la fin de la messe.
J'ai tellement trouvé de richesse dans la messe traditionnelle que j'ai tendance à vouloir les étaler jusque dans les autres cultures ! Mauvaise manie ? Laissons les choses se faire.


Raphaël a écrit:
Mais l'Afrique ne restera pas éternellement pauvre, et comme on le voit partout, progrès matériel = sophistication spirituelle. On troque l'humilité et la charité. Aussi, je ne penses pas que leur liturgie soit faite pour durer.

Mais bon, laissons le temps nous le révéler. L'Afrique riche n'est pas pour après-demain.

L'Afrique riche est déjà là. Ce n'est pas pour demain, mais pour aujourd'hui. Mais pas pour tout le monde et surtout pas pour tous les Africains. J'en resterai là, car ce n'est pas l'endroit idoine pour discuter ce point qui est politique.

salut Ça n'est un secret pour personne je crois. Mais bon, vous voyez où je voulais en venir.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?   Lun 16 Juil 2012, 00:47

tobie a écrit:
Bonjour a tous

je crois qu'il y a une solution Very Happy

_____________________________________


Juges 17 5-13


Cet homme, Mika, se fit un petit sanctuaire domestique. Il eut un éphod, des téraphim, puis il consacra l’un de ses fils pour qu’il soit son prêtre. 6 En ces jours-là il n’y avait pas de roi en Israël et chacun faisait ce qui lui semblait bon.
7 Il y avait alors à Bethléem de Juda un jeune Lévite qui résidait comme hôte dans ce clan de Juda. 8 Un jour il quitta la ville de Bethléem de Juda pour aller se faire adopter là où il trouverait. Chemin faisant, il arriva à la maison de Mika dans la montagne d’Éphraïm.
9 Mika lui dit : “D’où viens-tu ?” Il répondit : “Je suis un Lévite de Bethléem de Juda et je cherche à m’installer comme hôte là où je trouverai.” 10 Mika lui dit : “Reste chez moi, tu seras pour moi un père et un prêtre. Je te donnerai 10 pièces d’argent par an, ainsi que l’habillement et la nourriture.” Le Lévite fut d’accord. 11 Il accepta de rester chez cet homme et il devint pour lui comme l’un de ses fils. 12 Mika consacra le Lévite et le jeune homme devint son prêtre, il servit dans la maison de Mika. 13 Alors Mika pensa : “Maintenant je sais que Yahvé me fera du bien, puisque j’ai pour prêtre un Lévite.”


____________________________


il viendra peut etre un temps ,ou il faudra partir avec quelques pretres
et vivre loin de ce grand n'importe quoi

plus de probleme de transport pour les plus agés;les jeunes viendront les chercher en allant a la messe

je vais relire le passage du livre des Juges

study

il semble me souvenir que cela s'est mal terminé ?

Bonjour Tobie,

Cela se voit déjà avec le rayonnement de certaines abbayes, où les communautés religieuses épousent le même idéal de vie que les premiers chrétiens. (Tout mettre au service de ses frères, partager joie et peine, accueillir l'étranger, etc). Des abbayes, comme celles de Lagrasse, ont malgré leur jeune âge adopté les règles de vie des moines d'antan, et elle rayonnent tant que nombre de gens sont tentés de déménager pour habiter tout près.

Pour le passage que tu cite, les rebelles israélites seront accueillis par le lévite et l'emmèneront avec eux. Mika se sera fait escroquer, mais le groupe sera châtié il me semble ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Les progressistes doivent-ils quitter l'Eglise catholique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» le role du diacre dans l'eglise catholique
» Les dires de Goebbels sur l'Eglise Catholique
» Toute critique sur l'Eglise Catholique Romaine sera retirée.
» Prières chantées + sainte Eglise Catholique
» Pour le nouvel ordre mondial, la disparition de l'Eglise catholique est un impératif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: