DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mourir est-il un mal pour un animal ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Renaud



Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Dim 01 Juil 2012, 18:11

Vous cherchez des vérités relatives, vous ne manquerez pas d'en trouver, le monde en regorge. Si vous vous croyez plus maline que 2000 ans de christianisme allez-y, votre quête est celle de lucifer : "L'être absolu ne sera toujours et éternellement que celui qu'on veut qu'il soit."
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Dim 01 Juil 2012, 19:03

Renaud a écrit:
Vous cherchez des vérités relatives, vous ne manquerez pas d'en trouver, le monde en regorge. Si vous vous croyez plus maline que 2000 ans de christianisme allez-y, votre quête est celle de lucifer : "L'être absolu ne sera toujours et éternellement que celui qu'on veut qu'il soit."

Justement, je ne me crois pas maligne au point de croire qu'une quelconque vérité absolue puisse être connue!

Et même si elle devait être connue, elle ne correspond certainement pas à notre Être. Il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs!

A bon entendeur...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Dim 01 Juil 2012, 20:02

Renaud a écrit:
...allez-y, votre quête est celle de lucifer : "L'être absolu ne sera toujours et éternellement que celui qu'on veut qu'il soit."

Un Lucifer absolu ne peut exister que dans votre paradigme absolutiste. Nos réalités relatives sont évolutives.

Le secret c'est de savoir apprécier chaque niveau de réalité et de ne pas prétendre à plus haut tant que notre Être n'est pas encore suffisamment évolué pour y accéder.

Je suis désolée, c'est entre deux plats...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80261
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Dim 01 Juil 2012, 20:28

Tania a écrit:
Renaud a écrit:
...allez-y, votre quête est celle de lucifer : "L'être absolu ne sera toujours et éternellement que celui qu'on veut qu'il soit."

Un Lucifer absolu ne peut exister que dans votre paradigme absolutiste. Nos réalités relatives sont évolutives.


Tania

Ce n'est pas un Lucifer absolu. C'est un ange, créé bon au départ, qui a choisi une mauvaise finalité : l'amour orgueilleux de lui-même.

Une sorte d'Hitler angélique en somme.

Il n'est pas plus idiot de croire que certains anges ont choisi le mal que de constater que certains hommes aussi.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Dim 01 Juil 2012, 21:30

Oui. Tania je n'ai jamais dit que Lucifer est absolu.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Dim 01 Juil 2012, 23:11

Arnaud Dumouch a écrit:
Tania a écrit:
Renaud a écrit:
...allez-y, votre quête est celle de lucifer : "L'être absolu ne sera toujours et éternellement que celui qu'on veut qu'il soit."

Un Lucifer absolu ne peut exister que dans votre paradigme absolutiste. Nos réalités relatives sont évolutives.


Tania

Ce n'est pas un Lucifer absolu. C'est un ange, créé bon au départ, qui a choisi une mauvaise finalité : l'amour orgueilleux de lui-même.

Une sorte d'Hitler angélique en somme.

Il n'est pas plus idiot de croire que certains anges ont choisi le mal que de constater que certains hommes aussi.

Seul l'absolu est immuable et reste figé. Ce qui est idiot c'est de penser qu'un être relatif ne changera jamais d'avis en souffrant. L'éternité, c'est long! S'il existe un purgatoire, il est valable pour tout être.

A moins que Lucifer ne souffre pas et qu'il soit heureux, mais alors là il n'est pas moins dans la vérité qu'un autre.
Mais je connais vos croyances, cher Arnaud, inutile de relancer un débat qu'on a déjà fait.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 01:37

Est-ce que vous comprenez qu'il est possible de sortir du dualisme relatif/absolu, ici-bas/au delà, vie/mort et n'importe quel dualisme.

L'absolu ce n'est pas échapper au relatif.
L'au delà ce n'est pas échapper à l'ici bas.
La vie ce n'est pas échapper à la mort.

Il n'y a rien de moins figé que l'absolu.

Il n'y aurait pas de vie, il n'y aurait rien, s'il n'y avait la mort.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 01:47

Renaud a écrit:


Il n'y a rien de moins figé que l'absolu.

Il n'y aurait pas de vie, il n'y aurait rien, s'il n'y avait la mort.



Ho my God! affraid

Comme dirait ancien-mahométan: je vais prier pour votre conversion...

Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 03:57

Renaud a écrit:
Est-ce que vous comprenez qu'il est possible de sortir du dualisme relatif/absolu, ici-bas/au delà, vie/mort et n'importe quel dualisme.

L'absolu ce n'est pas échapper au relatif.
L'au delà ce n'est pas échapper à l'ici bas.
La vie ce n'est pas échapper à la mort.

Il n'y a rien de moins figé que l'absolu.

Il n'y aurait pas de vie, il n'y aurait rien, s'il n'y avait la mort.



Je comprends, il est possible de sortir du dualisme mais on n'y échappe pas... drunken On commence à être habitué à vos apories (C'est du Eckhart dans toute sa splendeur).

Et puis, sortir du dualisme dans quel but? Assumez déjà votre dualité relative avant de parler de l'unité absolue de Dieu.

L'absolu c'est l'absolu, on ne peut rien y soustraire et rien y rajouter. Il n'y a pas plus figé que l'absolu! La vie c'est le relatif, pas l'absolu (même si elle en fait partie).

Mais êtes-vous heureux, au moins? Si oui, ne changez rien!

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 04:15

Tania a écrit:
Renaud a écrit:
Est-ce que vous comprenez qu'il est possible de sortir du dualisme relatif/absolu, ici-bas/au delà, vie/mort et n'importe quel dualisme.

L'absolu ce n'est pas échapper au relatif.
L'au delà ce n'est pas échapper à l'ici bas.
La vie ce n'est pas échapper à la mort.

Il n'y a rien de moins figé que l'absolu.

Il n'y aurait pas de vie, il n'y aurait rien, s'il n'y avait la mort.



Je comprends, il est possible de sortir du dualisme mais on n'y échappe pas... drunken On commence à être habitué à vos apories (C'est du Eckhart dans toute sa splendeur).

Et puis, sortir du dualisme dans quel but? Assumez déjà votre dualité relative avant de parler de l'unité absolue de Dieu.

L'absolu c'est l'absolu, on ne peut rien y soustraire et rien y rajouter. Il n'y a pas plus figé que l'absolu! La vie c'est le relatif, pas l'absolu (même si elle en fait partie).

Mais êtes-vous heureux, au moins? Si oui, ne changez rien!

Tania

Pas tout à fait d'accord : Renaud, si ça se trouve, est "divisé"...



Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 12:26

Séraphine a écrit:
Renaud a écrit:
Il n'y a rien de moins figé que l'absolu.
Il n'y aurait pas de vie, il n'y aurait rien, s'il n'y avait la mort.
Ho my God! affraid
Comme dirait ancien-mahométan: je vais prier pour votre conversion...
Il y a une toute petite différence ! Ancien-Mahométan veut tuer tout ce qui bouge au nom de sa doctrine figée.
Comme Tania il considère que l'absolu est figé. C'est une doctrine de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 12:35

Tania a écrit:
Renaud a écrit:
Est-ce que vous comprenez qu'il est possible de sortir du dualisme relatif/absolu, ici-bas/au delà, vie/mort et n'importe quel dualisme.

L'absolu ce n'est pas échapper au relatif.
L'au delà ce n'est pas échapper à l'ici bas.
La vie ce n'est pas échapper à la mort.

Il n'y a rien de moins figé que l'absolu.
Il n'y aurait pas de vie, il n'y aurait rien, s'il n'y avait la mort.
Je comprends, il est possible de sortir du dualisme mais on n'y échappe pas... drunken On commence à être habitué à vos apories (C'est du Eckhart dans toute sa splendeur).

Et puis, sortir du dualisme dans quel but? Assumez déjà votre dualité relative avant de parler de l'unité absolue de Dieu.

L'absolu c'est l'absolu, on ne peut rien y soustraire et rien y rajouter. Il n'y a pas plus figé que l'absolu! La vie c'est le relatif, pas l'absolu (même si elle en fait partie).
Sortir du dualisme dans le but de connaitre l'éternité.
L'absolu on ne peut rien y soustraire et rien y ajouter effectivement mais il y a de la vie dans l'absolu et c'est même LA VIE.
Si vous pensez dans le relatif vous voyez l'absolu comme figé.
Sortez de votre volonté de préserver votre vie limitée et vous verrez que l'absolu est ce qu'il y a de moins figé !
Ce qu'il y a de vivant dans votre vie c'est ce qui est relatif à l'autre et c'est l'absolu.
Renversez votre façon de voir.
Vous croyez que ce que vous considérez comme vous-même est ce qui est vivant alors que c'est ce qui est mort.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 13:51

Renaud a écrit:
Séraphine a écrit:
Renaud a écrit:
Il n'y a rien de moins figé que l'absolu.
Il n'y aurait pas de vie, il n'y aurait rien, s'il n'y avait la mort.
Ho my God! affraid
Comme dirait ancien-mahométan: je vais prier pour votre conversion...
Il y a une toute petite différence ! Ancien-Mahométan veut tuer tout ce qui bouge au nom de sa doctrine figée.
Comme Tania il considère que l'absolu est figé. C'est une doctrine de mort.

Quel méli-mélo! Au plus je vous découvre et au plus je m'aperçois à quel point votre paradigme est insensé. Vous êtes même gravement endoctriné et je suis sûre que vous êtes malheureux.

Au cas où, ce n'est pas moi qui prêche l'absolu. Bien au contraire, je ne parle que de réalité et de vérité relatives ÉVOLUTIVES! Seule une évolution constante garantit la vie!

Vous, vous voyez la vie dans l'absolu, oui, et alors? c'est quoi qui vit dans l'absolu sinon le relatif? Et ce sont qui les ACTEURS de la vie relative?

Tania
PS. Au cas où, comparer mon discours moderniste à celui totalement ringard de l'ancien Mahométan et pour moi une grave insulte! Décidément, vous ne comprenez absolument rien à ce qu'on vous écrit!



Dernière édition par Tania le Lun 02 Juil 2012, 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 14:12

Renaud a écrit:
Tania a écrit:
Renaud a écrit:
Est-ce que vous comprenez qu'il est possible de sortir du dualisme relatif/absolu, ici-bas/au delà, vie/mort et n'importe quel dualisme.

L'absolu ce n'est pas échapper au relatif.
L'au delà ce n'est pas échapper à l'ici bas.
La vie ce n'est pas échapper à la mort.

Il n'y a rien de moins figé que l'absolu.
Il n'y aurait pas de vie, il n'y aurait rien, s'il n'y avait la mort.
Je comprends, il est possible de sortir du dualisme mais on n'y échappe pas... drunken On commence à être habitué à vos apories (C'est du Eckhart dans toute sa splendeur).

Et puis, sortir du dualisme dans quel but? Assumez déjà votre dualité relative avant de parler de l'unité absolue de Dieu.

L'absolu c'est l'absolu, on ne peut rien y soustraire et rien y rajouter. Il n'y a pas plus figé que l'absolu! La vie c'est le relatif, pas l'absolu (même si elle en fait partie).
Sortir du dualisme dans le but de connaitre l'éternité.

Mais quelle présomption! Vous n'êtes qu'une misérable petite fourmi perdue dans l'univers, comment osez-vous parler d'éternité et d'absolu alors que vous êtes incapable d'assumer votre état de fourmi?

Renaud a écrit:

L'absolu on ne peut rien y soustraire et rien y ajouter effectivement mais il y a de la vie dans l'absolu et c'est même LA VIE.
Si vous pensez dans le relatif vous voyez l'absolu comme figé.
Sortez de votre volonté de préserver votre vie limitée et vous verrez que l'absolu est ce qu'il y a de moins figé !
Ce qu'il y a de vivant dans votre vie c'est ce qui est relatif à l'autre et c'est l'absolu.
Renversez votre façon de voir.
Vous croyez que ce que vous considérez comme vous-même est ce qui est vivant alors que c'est ce qui est mort.

J'ai déjà répondu à la première partie.

Ce que je considère comme moi-même est sensé ÉVOLUER ÉTERNELLEMENT! ET C'EST CELA LA VIE! VOUS ÊTES MORT, RENAUD, VOUS NE PRÊCHER QUE LA MORT!

J'avais ouvert un sujet concernant la fameuse "Kénose" Catholique. On en été arrivé à la conclusion avec Arnaud que la mort à soi-même (ou kénose) n'était que la mort de l'égoïsme. La personnalité reste, mais elle se modifie, elle évolue. C'est la seule manière qui permet d'être vivant.

Laissez les mystiques avec leurs pensées mortifères, qui, probablement, sont mortifères pour nous, pas pour eux. On a tout notre temps pour mourir, toute une éternité...

- La doctrine du vide, du rien et de l'annulation de la souffrance, c'est la doctrine de la mort!
- La doctrine du plein, de la croissance de l'amour et de la joie, c'est celle de la vie!

Moi j'ai fait mon choix!

Tania
PS. Peut-être devrions-nous ouvrir un sujet sur ce qui est la vie et ce qui est la mort...
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 14:59

Tania a écrit:
PS. Au cas où, comparer mon discours moderniste à celui totalement ringard de l'ancien Mahométan et pour moi une grave insulte! Décidément, vous ne comprenez absolument rien à ce qu'on vous écrit!

C'était de la provocation Tania. Mais pas de la provocation gratuite. Vous avez ceci en commun avec A-M de voir l'absolu comme figé.
A-M pense qu'en adorant une statue il va s'en sortir et vous pensez qu'en vous agitant dans le monde vous allez vous en sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 15:18

Tania a écrit:
Mais quelle présomption! Vous n'êtes qu'une misérable petite fourmi perdue dans l'univers, comment osez-vous parler d'éternité et d'absolu alors que vous êtes incapable d'assumer votre état de fourmi?
Une fourmi n'est pas plus quelque chose en soi que moi.

Tania a écrit:
Ce que je considère comme moi-même est sensé ÉVOLUER ÉTERNELLEMENT! ET C'EST CELA LA VIE! VOUS ÊTES MORT, RENAUD, VOUS NE PRÊCHER QUE LA MORT!
Ce que vous considérez comme vous-même n'existe pas, ce ne sont que des choses mortes du passé.

Tania a écrit:
J'avais ouvert un sujet concernant la fameuse "Kénose" Catholique. On en été arrivé à la conclusion avec Arnaud que la mort à soi-même (ou kénose) n'était que la mort de l'égoïsme. La personnalité reste, mais elle se modifie, elle évolue. C'est la seule manière qui permet d'être vivant.
La personnalité ce n'est pas vous-même, elle n'est faite que des autres auxquels vous accordez le droit d'être ce qu'ils sont et non ce que vous voudriez qu'ils soient.

Tania a écrit:
Laissez les mystiques avec leurs pensées mortifères, qui, probablement, sont mortifères pour nous, pas pour eux. On a tout notre temps pour mourir, toute une éternité...
Vous n'avez que cette vie pour mourir.

Tania a écrit:
- La doctrine du vide, du rien et de l'annulation de la souffrance, c'est la doctrine de la mort!
- La doctrine du plein, de la croissance de l'amour et de la joie, c'est celle de la vie!

Moi j'ai fait mon choix!
Vous n'avez pas compris la vacuité bouddhiste ou la kénose chrétienne. Le vide d'existence inhérente des êtres et des phénomènes ne signifie pas que l'absolu est vide, cela signifie que l'absolu est vide de soi et plein de l'autre. La vacuité est un moyen et non une fin.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 16:04

Renaud a écrit:
Tania a écrit:
PS. Au cas où, comparer mon discours moderniste à celui totalement ringard de l'ancien Mahométan et pour moi une grave insulte! Décidément, vous ne comprenez absolument rien à ce qu'on vous écrit!

C'était de la provocation Tania. Mais pas de la provocation gratuite. Vous avez ceci en commun avec A-M de voir l'absolu comme figé.
A-M pense qu'en adorant une statue il va s'en sortir et vous pensez qu'en vous agitant dans le monde vous allez vous en sortir.

Je n'ai ABSOLUMENT RIEN EN COMMUN AVEC A-M, RIEN! Je dirais même plus, si vous voulez en faire une référence, que c'est vous qui avez quelque chose en commun avec lui. A partir du moment où on ose parler d'absolu, on est enfermé, à partir du moment où on pense avoir trouvé la Vérité absolue, on est enfermé, à partir du moment où vous pensez que vôtre réalité c'est la Réalité absolue, VOUS ÊTES ENFERMÉ! Si aujourd'hui MA vérité c'est de m'agiter, et bien je m'agite, si vous, aujourd'hui, votre vérité est d'être rien, et bien soyez rien. Et, ceci, jusqu'à nos prochaines vérités respectives...

Nos vérités et nos réalités sont éternellement relatives et évolutives et ainsi cela doit être pour que la vie soit. Ce que j'étais hier, je ne le suis plus aujourd'hui, et ce que je serai demain, je ne le suis pas aujourd'hui. A moins qu'un jour, qui sait, nous devenions Dieu? Mais seul vous-mêmes pouvez arriver à une telle conclusion car vous, vous n'êtes pas Dieu demain, ni dans quelques millénaires, vous êtes Dieu maintenant.

Je ne peux que vous inviter à vous libérer de l'enchainement à cette doctrine à laquelle vous croyez dur comme du fer si vous espérez un jour trouver un semblant de bonheur. Au lieu de vous évertuer à vous vider de vos souffrances, remplissez-vous de joie en vivant votre vie et en donnant de l'Amour (si vous en avez, sinon y a encore quelques vies terrestres de boulot à ce niveau).

Tania








Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 16:15

[quote="Renaud"]
Tania a écrit:

Tania a écrit:
Ce que je considère comme moi-même est sensé ÉVOLUER ÉTERNELLEMENT! ET C'EST CELA LA VIE! VOUS ÊTES MORT, RENAUD, VOUS NE PRÊCHER QUE LA MORT!
Ce que vous considérez comme vous-même n'existe pas, ce ne sont que des choses mortes du passé.

Laughing Non mais, décidément...
C'est le contraire, j'ai gardé en moi le fruit de mes expériences passées qui rendent l'être vivant: l'Amour relatif, le discernement relatif, le sens du beau relatif. Tout ce qui est mort pour l'esprit a été écarté par mon esprit.

Vous êtes dans une logique négativiste désolante!

Renaud a écrit:

.
Vous n'avez pas compris la vacuité bouddhiste ou la kénose chrétienne. Le vide d'existence inhérente des êtres et des phénomènes ne signifie pas que l'absolu est vide, cela signifie que l'absolu est vide de soi et plein de l'autre. La vacuité est un moyen et non une fin.

Tant que vous continuerez à me parler de vide et d'absolu, j'arrête toute discussion.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 17:22

Accepter ma propre mort est un préalable à une compréhension honnête de ce qui est.

Le déni de la mort est loin d'être à l'évidence plutôt du côté des athées que du côté des croyants.

Un athée courageux qui assume sa mort est plus près de la vérité qu'un chrétien peureux qui nie sa mort.

Le pire restant l'intégriste qui après avoir vidé le christianisme de son sens (mourir), le renverse en son contraire en opposant sa propre vie (relative et éternelle) de soi-disant chrétien à celle (relative et éternelle) de l'autre, le non-chrétien, le déviant, l'hérétique, le musulman, etc.
Le principe de l'intégrisme est la mort de l'autre, ce qui aboutit au meurtre du prochain, direct ou par procuration (la haine de l'autre) et ce qui aboutit in fine au meurtre de Dieu.
Evidemment tout ce à quoi parvient l'intégriste c'est au néant.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Lun 02 Juil 2012, 17:43

Renaud a écrit:
Accepter ma propre mort est un préalable à une compréhension honnête de ce qui est.

........

Une seule chose doit mourir: l'égoïsme. Et il ne meurt pas du jour au lendemain! C'est la première étape vers la vie éternelle, après... on verra... On verra si sans égoïsme nous sommes encore une personne, Dieu, les autres ou tous ensemble: "Nous", Dieu et les autres réunis.

Tout le reste n'est qu'élucubration stérile.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Mar 03 Juil 2012, 10:00

Bon, maintenant qu'on a bien vu ce qu'est l'Être absolu et l'être relatif, on peut peut-être revenir au sujet.

Renaud a écrit: "le cerveau laisse résonner l'esprit pour autant que les neurones cessent leurs bavardages"

Alors je te demande, Denis, en supposant que le gorille Mickael puisse faire taire ses neurones, que penses-tu qu'il pourrait bien résonner dans son cerveau?

Tania
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Jeu 05 Juil 2012, 16:39

Renaud a écrit:
Ca m'est arrivé aussi de passer un bon moment sur un message et clac tout disparait. Une petite leçon d'humilité :artiste:

ça m'arrivee every time ^^


Renaud a écrit:

L'être n'est pas divisé, c'est comme l'esprit, on n'en possède pas un morceau.
Oui, la personne est relation.
Relation qui consiste à rendre ce qui ne n'appartient qu'à Dieu et in fine rendre l'âme.

Pourquoi rendre? Ce n'est point le but
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Jeu 05 Juil 2012, 16:54

Tania a écrit:
Renaud a écrit:
L'être est unique

Ben non! Tout dépend de ce qu'on entend par Être. L'Être de Dieu est absolu et unique, alors que notre être est relatif et unique. L'étincelle divine qui nous anime n'est pas omnisciente, ni omnipotente, ce serait pure folie de croire à une telle sottise.

J'ai déjà expliqué dans d'autres messages que l'intelligence de notre esprit d'essence divine n'est qu'un potentiel, elle n'est pas connaissance. Il me semble que c'est sur point qu'il y a le désaccord le plus important entre nous, car il implique la croissance et l'évolution de l'esprit. Ce dernier n'est pas l'Esprit omniscient absolu de Dieu, ce n'est qu'une semence divine qui possède une connaissance latente qu'il doit retrouver. C'est pour cela qu'on peut dire que l'esprit humain croît.

Tania


Vous chauffez vous chauffez !!! encore un peu d'effort tania ^^
normalement après, vous direz que "je sais" et plus "je crois" ...
Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Jeu 05 Juil 2012, 17:04

Renaud a écrit:
Tania a écrit:
Mais quelle présomption! Vous n'êtes qu'une misérable petite fourmi perdue dans l'univers, comment osez-vous parler d'éternité et d'absolu alors que vous êtes incapable d'assumer votre état de fourmi?
Une fourmi n'est pas plus quelque chose en soi que moi.

Tania a écrit:
Ce que je considère comme moi-même est sensé ÉVOLUER ÉTERNELLEMENT! ET C'EST CELA LA VIE! VOUS ÊTES MORT, RENAUD, VOUS NE PRÊCHER QUE LA MORT!
Ce que vous considérez comme vous-même n'existe pas, ce ne sont que des choses mortes du passé.

... qui demandent qu"à vivre

Revenir en haut Aller en bas
denis



Masculin Messages : 1268
Inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Mourir est-il un mal pour un animal ?   Jeu 05 Juil 2012, 17:29

Renaud a écrit:
Accepter ma propre mort est un préalable à une compréhension honnête de ce qui est.

Le déni de la mort est loin d'être à l'évidence plutôt du côté des athées que du côté des croyants.

Un athée courageux qui assume sa mort est plus près de la vérité qu'un chrétien peureux qui nie sa mort.

Si il est courageux sans comprendre son acte... je ne crois pas qu'il soit différent du peureux.




Renaud a écrit:

Evidemment tout ce à quoi parvient l'intégriste c'est au néant.

Les mots des Hommes restent des mots des Hommes, les mots de Dieu restent des mots de Dieu. La liaisons des deux, la paix en toute liberté
Revenir en haut Aller en bas
 
Mourir est-il un mal pour un animal ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Mourir est-il un mal pour un animal ?
» Attention : Votre animal peut mourir! A diffuser
» Un clic pour un animal, un clic pour un enfant, un clic pour un handicapé
» Mourir dans la dignité
» Le syndrome de l'animal de remplacement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: