DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La femme dans le catholicisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: La femme dans le catholicisme   Dim 28 Mai 2006, 18:38

L'Eglise catholique est vivante et sa théologie, portée par la direction de Pierre, s'affine et s'approche de plus en plus de la pensée du Christ.

Pour le Christ, la relation aux femmes est celle de l'origine et du projet initial de Dieu:

"Homme et femme il les fit": C'est donc d'abord une égalité de dignité et de droit devant Dieu. Bref, tout l'inverse de la vision liées aux conséquences du péché originel qui déclare la femme inférieure à l'homme et veut la réduire en soumission.

"Il fit l'homme de la terre, et la femme de la chair (la côte) de l'homme": Il s'agit visiblement d'une complémentarité prévue par Dieu entre la psychologie et la grâce respective des hommes et des femmes. Donc pas d'égalité de nature, mais une complémentarité. Bref, tout l'inverse du projet du MLF et des passionarias du "genre humain assexué".

La relation homme/femme est l'image même, dit saint Paul, de la relation de l'âme avec Dieu. Et que nous propose Dieu: une relation de CHARITE réciproque, c'est à dire d'amitié.

Saint Thomas confirme (IIa IIae):
Citation :
"il ne peut y avoir d'amitié entre un inférieur et un supérieur, entre un dominant et un soumis".

C'est pourquoi la relation avec Dieu nous élève à lui, tandis qu'il s'abaisse vers nous, afin d'établir cette "égalité de droits" (non de nature).

De même, dans le couple, il ne saurait être question de soumission de la femme, ce qui n'empêche pas, dans cette relation d'amour, que la décision finale puisse être prise par l'homme dans les domaines où il est compétant (souvent les domaines en relation avec l'extérieur à la famille). D'où cette phrase de saint Paul, à une époque où peu de femmes sont capables de décisions sur ces domaines: "Femme soyez soumises".

Et réciproquement dans les domaines où la femmes est plus compétantes (en général ceux de la chaleur familiale).

C'est la vision de Jean-Paul II. Elle me plait.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Sâmchat



Messages : 991
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 00:53

La seule position tenable est de dire que l'homme et la femme sont parfaitement interchangeables EN PRINCIPE dans leurs occupations et leurs responsabilités, même si de fait la plupart des hommes font ceci et la plupart des femmes font cela. C'est ça la civilisation.
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 01:30

A Yves,


Vos propos sont les oeillères de la modernité actuelle. Elle en oublie toute la douloureuse généalogie de cette perspective (côté négatif comme positif) qui en est d'ailleurs une caricature car plus nuancés dans nos sociétés.


L'homme et la femme ne sont pas interchangeables. Nous ne faisons qu'apprendre aux dépends de nos petits egos, la richesse et la profondeur de leur complémentarité dont le premier signe est la différence sexuelle.

Le dogme véritable de notre modernité ou post-modernité n'est pas l'interchangeabilité de l'homme et de la femme mais l'Ego monstrueux (au sens de déformé en egocentrisme, égoïsme etc...)



Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Sâmchat



Messages : 991
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 01:43

Cher Manuel,

Mon principe se base sur un fait évident: toutes les femmes ne sont pas pareilles. Il y en a qui ont beaucoup d'aptitudes pour les occupations traditionnellement masculines, et il est injuste de leur refuser par principe l'accès à ces occupations.

Le principe traditionnel en est un de contrainte: les femmes n'ont pas la permission de faire certaines choses.

Mon principe en est un de liberté: les femmes ont la possibilité de choisir n'importe quelle occupation honnête, si la nature leur en a donné les capacités.

Mon principe n'est donc pas une contrainte symétrique: on n'essaie pas de forcer des filles à faire des occupations «de gars» qui ne leur conviennent pas.
Revenir en haut Aller en bas
manuel



Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 01:51

Liberté et tradition ne sont pas forcément opposés. Et souvent se comprennent l'un dans l'autre. Affirmer l'une au détriment à l'autre c'est de la naïveté ou pire encore dangereux.

les progrès ne se font jamais sans effort ni douleur.


Je demeure d'accord cependant sur ce principe de liberté.


Manuel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 07:42

Sâmkhya a écrit:
La seule position tenable est de dire que l'homme et la femme sont parfaitement interchangeables EN PRINCIPE dans leurs occupations et leurs responsabilités, même si de fait la plupart des hommes font ceci et la plupart des femmes font cela. C'est ça la civilisation.

Vous êtes en train de nous annoncer que ous êtes enceinte, cher Yves.

Comptez vous nourrir votre enfant au sein? :twisted:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 11:26

Sâmkhya a écrit:
La seule position tenable est de dire que l'homme et la femme sont parfaitement interchangeables EN PRINCIPE dans leurs occupations et leurs responsabilités, même si de fait la plupart des hommes font ceci et la plupart des femmes font cela. C'est ça la civilisation.

Mouais. Il y a des domaines masculins dans lesquels je n'ai aucune envie d'être "interchangée" : guerre, métiers éprouvants physiquement, prêtrise, métiers d'autorité (flic, etc.). Je les laisse volontiers aux hommes.

Maintenant, s'il y a des femmes à qui ça plaît et si elles sont compétentes dans ce domaine, libre à elles. Mais qu'on ne vienne pas un jour me recruter en cas de conflit ou me faire faire mon service militaire s'il est rétabli.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 11:50

Krystyna a écrit:
Sâmkhya a écrit:
La seule position tenable est de dire que l'homme et la femme sont parfaitement interchangeables EN PRINCIPE dans leurs occupations et leurs responsabilités, même si de fait la plupart des hommes font ceci et la plupart des femmes font cela. C'est ça la civilisation.

Mouais. Il y a des domaines masculins dans lesquels je n'ai aucune envie d'être "interchangée" : guerre, métiers éprouvants physiquement, prêtrise, métiers d'autorité (flic, etc.). Je les laisse volontiers aux hommes.

Maintenant, s'il y a des femmes à qui ça plaît et si elles sont compétentes dans ce domaine, libre à elles. Mais qu'on ne vienne pas un jour me recruter en cas de conflit ou me faire faire mon service militaire s'il est rétabli.

Est-ce par discernement ou paresse toute slave que vous parlez? Est-ce une rélexion spirituelle ou spiritueuse(vodka)? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 12:34

C'est par "fragilité fémnine" ! Very Happy Pourquoi porter de gros colis quand un homme peut le faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 12:40

Sâmkhya, arrête de voler et bouffer des poulets. T'as choppé la grippe aviaire. :DD
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Dieu est sexiste   Lun 29 Mai 2006, 22:03

J'ai lu les files sur la femme et la prêtrise ainsi que celle-ci. Le sujet fait toujours recette.
Mais le me suis toujours posée une question :
1 - Tous les hommes ne sont pas prêtres, mais, dans l'Eglise catholique, tous les prêtres, sans exception, sont des hommes.
2 - Toutes les femmes ne sont pas mères, mais toutes les mères, sans exception, sont femmes.
Il y a donc deux exceptions à la parité et sur deux missions fondamentales.
Dieu serait-il sexiste, puisqu'il pose deux interdictions ?
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 22:06

Krystyna a écrit:
C'est par "fragilité fémnine" ! Very Happy Pourquoi porter de gros colis quand un homme peut le faire ?

Vous voulez dire par opportunisme et en vertu de la culture occidentale:allez-voir ailleurs, vous me raconterez comment on traite les femmes làs-bas!...
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Lun 29 Mai 2006, 22:43

Alain Rioux a écrit:
Krystyna a écrit:
C'est par "fragilité fémnine" ! Very Happy Pourquoi porter de gros colis quand un homme peut le faire ?

Vous voulez dire par opportunisme et en vertu de la culture occidentale:allez-voir ailleurs, vous me raconterez comment on traite les femmes làs-bas!...

Pourquoi aller voir ailleurs alors que la galanterie est toujours en cours ici... jusqu'à nouvel ordre ! Mr. Green A moins que tu ne me portes mes bagages. :DD
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Dieu est sexiste   Mar 30 Mai 2006, 07:39

Valtortiste91 a écrit:
J'ai lu les files sur la femme et la prêtrise ainsi que celle-ci. Le sujet fait toujours recette.
Mais le me suis toujours posée une question :
1 - Tous les hommes ne sont pas prêtres, mais, dans l'Eglise catholique, tous les prêtres, sans exception, sont des hommes.
2 - Toutes les femmes ne sont pas mères, mais toutes les mères, sans exception, sont femmes.
Il y a donc deux exceptions à la parité et sur deux missions fondamentales.
Dieu serait-il sexiste, puisqu'il pose deux interdictions ?
Amitiés

Dieu a voulu la distinction des sexes puisque c'est lui qui a créé l'homme sexué.

Au commencement, il n'y avait aucune infériorité dans un sexe mais une complémentarité dans le domaine de l'amour et du don de la vie.

Après le péché originel, l'homme étant plus musclé et la valeur première du monde étant la force, l'homme s'est mis à dominer la femme et la femme s'est soumise pour être protégée.

Mais Jésus a rétabli ce qui était au commencement.

Ce n'est que depuis es années 50 que des théologiens chrétiens et des femmes, se sont mis à juger la recréation de Jésus (sacerdoce reservé aux hommes, maternité à la femme), se sont mis à parler de sexisme. Car ils se sont remis à déclarer la maternité, l'amour, IINFERIEURS A CETTE VALEUR SUPERIEUR DE NOTRE MONDE QUI S'APPELLE POUVOIR, CARRIERE, LIBERTE DES LOISIRS.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Dieu est sexiste... heureusement   Mar 30 Mai 2006, 08:24

Arnaud Dumouch a écrit:

Après le péché originel, l'homme s'est mis à dominer la femme... Mais Jésus a rétabli ce qui était au commencement.

Effectivement Arnaud : vive la diversité et la complémentarité. C'est l'éco-système de l'univers et de la vie quotidienne.
Vous avez raison de rappeller que Dieu créa l'Homme "à son image, mâle et femelle Il les créa" (Genèse 1.27). Nous sommes donc différents et complémentaires.
C'est en effet le péché originel (et non un commandement de Dieu) qui a instauré la domination mâle (Genèse 3.16). Comme toutes conséquences du bug spirituel originel, nous devons lutter contre cette tendance.
Je relisais avec sourire un almanach populaire de 1900 qui, en présentant un dossier sur la promotion de la femme, célébrait le christianisme comme moteur de celui-ci. Un siècle plus tard la popularité est à son contraire. Et demain ?
Ceci dit, je pense que prêcher la stricte permutabilité des sexes c'est rejeter la différence, car dans l'esprit elle est alors indissociable de la hiérarchisation et d'une relation dominant/dominé. C'est fondamentalement faux et c'est s'interdire la complémentarité moteur du développement.
C'est cette même difficulté que je rencontre dans l'exercice quotidien d'une certaine démocratie : "je suis majoritaire, donc je domine" est la règle qui s'instaure immédiatement. Faux "tu es majoritaire, donc tu conduis le consensus" est la vraie règle.
Faut-il donc se résigner à ce que l'autre n'existe que comme exclus et comme "esclave" ?
---------------------------
Pour ma part je n'ai jamais été dérangé par la prêtrise au masculin ni par la maternité au féminin. Je collabore le mieux que je puis avec les deux. Ils m'enrichissent par la source de vie que j'y trouve. Les aimer serait-il s'avouer dominer ? Alors vive cette domination.
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 09:14

Thumright

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Dieu est sexiste   Mar 30 Mai 2006, 09:46

Arnaud Dumouch a écrit:

Au commencement, il n'y avait aucune infériorité dans un sexe mais une complémentarité dans le domaine de l'amour et du don de la vie.

Après le péché originel, l'homme étant plus musclé et la valeur première du monde étant la force, l'homme s'est mis à dominer la femme et la femme s'est soumise pour être protégée.

Veux-tu dire que n'être pas une femme soumise, c'est inverser la logique du péché originel et entrer dans la logique du salut ? :DD
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 10:10

Absolument. J'en suis tout à fait sûr, du moins si on prend "soumission" dans le sens "peur de son mari, obéissance de servante".

Par contre, une soumission mutuelle dans l'amour là où est compétant l'autre salut

Par exemple, j'exige de mon épouse une soumission TOTALE dans l'ordre de la remise des fusibles électriques. Mais alors TOTALE affraid

Siyou voyez ce que je veux dire... albino

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Dieu est sexiste   Mar 30 Mai 2006, 10:43

Krystyna a écrit:
Veux-tu dire que n'être pas une femme soumise, c'est inverser la logique du péché originel et entrer dans la logique du salut ? :DD
Je suis trop récent sur ce forum pour savoir si votre réflexion est du lard ou du cochon. Cependant elle m'inspire cette réflexion :
La domination mâle évoquée dans la Genèse comme suite du Bug originel est la domination que l'on voit dans la nature entre mâle et femelle. Il y a naissance de l'attirance chez la "femelle" et domination chez le "mâle".
J'observe que dans le modernisme occidental, malgrè l'affichage qu'il veut se donner, ce rapport se développe en ce sens que le message médiatique et publicitaire est fondamentalement basé sur ce principe sexué(uel) et conduit inévitablement à ne voir en l'autre qu'une capacité à satisfaire le dessous de la ceinture. Ne parle-t-on plus, pour caractériser les gens, que d'homoSEXUELs, d'hétéroSEXUELs, de transSEXUELs, ... Je suis, pour ma part, simplement marié, ce qui veut dire que ces catégories NE PEUVENT définir et restreindre ma relation à l'autre.
Le message chrétien est en effet tout autre : "soyez soumis les uns aux autres" dit saint Paul.
Ainsi donc ma recherche est de savoir comment et en quoi je dois être soumis à ma chère et tendre. Que dois-je chez elle - et comment - "mettre au-dessus" ?
Si par contre j'essayais de répondre à la place de ma femme sur ce en quoi elle doit m'être "soumise", alors là oui je tomberai dans un rapport dominant/dominé.
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 13:00

J'ai découvert récemment l'analyse du Père Marie-Dominique Phillipe (fondateur de la communauté St Jean) concernant les femmes, et cela m'a semblé très pertinent. Je vais essayer ici d'évoquer ce que j'en ai compris, et ce que j'en tire par moi-même.

Aujourd'hui nous ne sommes plus capables de voir en quoi la femme est "l'égal" de l'homme, nous ne sommes plus capables de voir en quoi la femme a un rôle tout spécial dans l'Eglise.
En retournant au récit de la création, on se rend compte que la femme est la dernière créature créée par Dieu. D'abord, Dieu créé l'homme. Et l'homme qui se sent seul, demande la femme.

Cela implique 2 choses que je pense vraiment :
1. La femme a été créé pour l'homme. Elle n'est pas dépendante de l'homme, mais elle est d'une complémentarité qui lui est nécéssaire.
2. La femme est le chef d'oeuvre de Dieu. L'idée dans laquelle on observe que Dieu est allé progressivement (cf la Génèse) dans la beauté de sa création me convient tout à fait. en effet, si Dieu a créé de purs esprits (les anges) et la vie végétale et animale (qui ne se situe pas au niveau de l'esprit), il fait tout d'abord le chef d'oeuvre de concilier les deux dans la créature de l'homme. Le fait que l'Homme soit la dernière créature la place comme chef d'oeuvre de Dieu. La femme vient alors en tout dernier. On voit bien que Dieu n'a pas voulu dissovcier l'homme et la femme en tant qu'ils sont de mêmes espèces, et tout deux sont appelés à faire un. Il a cependant placé la femme en tout dernier, comme chef d'oeuvre de la création. Et le chef d'oeuvre de la création par excellance, la plus belle créature que Dieu fit, c'est Marie.

Ainsi, le serpent de la Génèse désire s'en prendre à la femme. On retient souvent que c'est Eve qui fait chuter l'homme par le péché originel. En réalité, si la faute est partagée entre les premiers époux, le serpent s'en prend tout de même à la femme qui s'est laissée trompée. Ainsi sont envoyé le nouvel Adam et la nouvelle Eve.
Il est intéréssant de voir que le nouvel Adam est Dieu, mais la nouvelle Eve est femme, et créature du Seigneur, Marie. La perfection de sa créture montre comment Dieu a créé la femme pur chef d'oeuvre.

La femme a été créé pour l'homme. Non pas que sans l'homme, elle n'a plus de raison d'être, car toute âme est appelée à venir à Dieu, mais c'est elle qui va montrer comment parvenir à Dieu. Et quand on regarde le rôle de Marie, alors on comprend complètement que c'est par elle que nous allons à Dieu. Son Fils et la Trinité entière a décidé de faire passer tous ses enfants par la Vierge Marie. C'est dire la confiance que Dieu accorde en son chef d'oeuvre.

Voila pourquoi la femme transmet et éduque la foi, dans le coeur de l'homme. Cette transmission et cette éducation se fait par le role de Mère.
Et là on voit toute la complémentarité de l'homme et de la femme. Femme transmetteur de la vie, de la foi, éducatrice, et l'homme gardien de la foi, qui en est l'autorité.
Voilà nos roles retrouvés pour l'Eglise et pour la Mère du Sauveur, notre Mère.
Voila pourquoi la femme n'accede pas au sacerdoce.
La vocation de transmission et d'éducation revient naturellement à la femme. Celle de l'autorité revient à l'homme.
Je pense qu'il faut bien tenir compte de notre vocation naturelle en tant qu'homme et femme, pour discerner notre propre vocation.

Qu'en pensez-vous ?

(Mon analyse est en élaboration, et surement incomplète... on chemine comme on peut :? )
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 13:07

Merci Spiddle, c'est trés intéressant thumleft

A ce sujet voir aussi: http://docteurangelique.forumactif.com/viewtopic.forum?t=1428
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 13:28

C'est même excellent.

Citation :
La femme crée la dernière est le chef d'oeuvre de Dieu"

C'est un chef d'oeuvre selon l'ordre de l'humilité et de l'amour.

Et comme disait une soeur de saint Jean,
Citation :
"L'homme en est le broullon".
:DD

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Dieu est sexiste   Mar 30 Mai 2006, 13:47

Valtortiste91 a écrit:
Krystyna a écrit:
Veux-tu dire que n'être pas une femme soumise, c'est inverser la logique du péché originel et entrer dans la logique du salut ? :DD
Je suis trop récent sur ce forum pour savoir si votre réflexion est du lard ou du cochon.

Jusqu'ici je voyais mon incapacité à me soumettre comme un défaut, sans être vraiment sûre que c'en soit un. A présent, je la vois comme une mission. :DD
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 13:49

Il faut arrêter de délirer! La femme et l'homme étaient tous deux très bons(Gn1/31). Ils représentaient Dieu en tant que maîtres de l'univers et, surtout, en tant que source de l'Incarnation assomptrice, laquelle allait manifester la plus haute image de Dieu:J-C(Héb1, Col1, Jn1, Eph1)!
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Dieu est sexiste   Mar 30 Mai 2006, 13:50

Krystyna a écrit:



Jusqu'ici je voyais mon incapacité à me soumettre comme un défaut, sans être vraiment sûre que c'en soit un. A présent, je la vois comme une mission. :DD

Le ministère de l'épreuve? lol!
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 13:58

Alain Rioux a écrit:
Il faut arrêter de délirer! La femme et l'homme étaient tous deux très bons(Gn1/31). Ils représentaient Dieu en tant que maîtres de l'univers et, surtout, en tant que source de l'Incarnation assomptrice, laquelle allait manifester la plus haute image de Dieu:J-C(Héb1, Col1, Jn1, Eph1)!

Qui a dit le contraire ?
Les anges aussi sont très bon. ils sont cependant moins "chef d'oeuvre" que l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 13:58

Alain Rioux a écrit:
Il faut arrêter de délirer! La femme et l'homme étaient tous deux très bons(Gn1/31). Ils représentaient Dieu en tant que maîtres de l'univers et, surtout, en tant que source de l'Incarnation assomptrice, laquelle allait manifester la plus haute image de Dieu:J-C(Héb1, Col1, Jn1, Eph1)!

Cher Alain,

Je vois que faire du christianisme une religion du livre, comme le fait Luther, lie l'Esprit Saint à la lettre qui, souvent, tue ou plutôt rend "dure", la théologie, comme elle l'était au XVI° siècle.

Mais l'Esprit Saint (lorsque Pierre atteste que c'est lui qui a parlé par un saint) VIVIFIE l'Ecriture, la conduit à la lumière toute entière.

Citation :
La femme chef d'oeuvre d'amour, complémentaire de l'homme.
Reconnaissez que c'est un retournement spectaculaire des vieilles interprétations qui disaient: "Créée après donc INFERIEURE". Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 14:08

Arnaud Dumouch a écrit:
Alain Rioux a écrit:
Il faut arrêter de délirer! La femme et l'homme étaient tous deux très bons(Gn1/31). Ils représentaient Dieu en tant que maîtres de l'univers et, surtout, en tant que source de l'Incarnation assomptrice, laquelle allait manifester la plus haute image de Dieu:J-C(Héb1, Col1, Jn1, Eph1)!

Cher Alain,

Je vois que faire du christianisme une religion du livre, comme le fait Luther, lie l'Esprit Saint à la lettre qui, souvent, tue ou plutôt rend "dure", la théologie, comme elle l'était au XVI° siècle.

Mais l'Esprit Saint (lorsque Pierre atteste que c'est lui qui a parlé par un saint) VIVIFIE l'Ecriture, la conduit à la lumière toute entière.

Citation :
La femme chef d'oeuvre d'amour, complémentaire de l'homme.
Reconnaissez que c'est un retournement spectaculaire des vieilles interprétations qui disaient: "Créée après donc INFERIEURE". Very Happy

En quoi dire que Eve était aussi, pas plus pas moins, bonne qu'Adam durcit la théologie? Rolling Eyes D'un autre côté, votre accentuation mène au féminisme et au matriarcat, ce qui n'est guère mieux. Ou bien, peut-être que ce n'est-ce que le reflet de vos pulsions lubriques et libidineuses implicites? pig pig pig :oops: :oops: :oops: Tongue


Dernière édition par le Mar 30 Mai 2006, 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 14:20

Vive le féminisme.. s'il n'est pas idéologique Smile

C'est la femme qui montre comment la soumission, libre et pleinement orientée à Dieu, est une preuve immense d'amour. Et c'est par sa vocation (maternité ou consacrée à Dieu) qu'elle rend cette soumission visible à l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 14:55

Rectfication :
sa vocation : mariée ou consacrée à Dieu.

La maternité est une surabondance non nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 14:58

Krystyna a écrit:
Rectfication :
sa vocation : mariée ou consacrée à Dieu.

La maternité est une surabondance non nécessaire.

Et même coûteuse hors du mariage! pig :oops: Tongue
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 15:27

Krystyna a écrit:
Rectfication :
sa vocation : mariée ou consacrée à Dieu.

La maternité est une surabondance non nécessaire.

Je parlais bien du role de la mère. en fait j'aurais du dire "en tant qu'épouse (du christ ou de l'homme), ou mère"
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 17:43

Il existe, dit saint Denis l'Aréopagite, deux sortes de hierarchies dans les êtres:

1° Celle de l'intelligence naturelle. Dans cet ordre, Lucifer est au dessus de tout.

2° Celle de la disposition à l'humilité et à l'amour: Dans cet ordre, c'est la nature féminine qui est au sommet (non TOUTES les femmes certes, mais la nature féminine qui, par son ordination à la maternité, à l'amour, est avant celle de l'homme).

D'où ce texte dit à Lucifer dès le début:
Citation :

Genèse 3, 15 Je mettrai une hostilité entre toi et la femme

C'est que Lucifer a trébuché sur la considération de cette nature féminine et a compris que, puisque Dieu aimait par dessus tout l'humilité et l'amour, des femmes (pas toutes) deviendraient REINES DE L'UNIVERS et non lui...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 19:46

Arnaud Dumouch a écrit:
1° Celle de l'intelligence naturelle. Dans cet ordre, Lucifer est au dessus de tout.

donc trop d'intelligence nuit... :twisted: Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Dieu est sexiste   Mar 30 Mai 2006, 20:34

Krystyna a écrit:
Jusqu'ici je voyais mon incapacité à me soumettre comme un défaut, sans être vraiment sûre que c'en soit un. A présent, je la vois comme une mission. :DD
C'est un peu lapidaire pour que je puisse comprendre le sens de votre phrase. Pour moi une personne qui est incapable de se soumettre est une personne qui se défend de quelqu'un qui veut la dominer. Ce n'est donc pas une mission, c'est une réaction de survie.
Autre chose est de "se soumettre les uns aux autres"
"se mettre dessous" veut dire que l'on considère que chez l'autre il y a quelque chose qui est au-dessus de soi. Cette réflexion de saint Paul est d'une grande profondeur : elle indique le sens même de la vie de Jésus sur terre et l'invitation à le suivre.
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Suis-je normal Docteur ?   Mar 30 Mai 2006, 20:45

J'ai beaucoup de mal à entre dans l'apologétique de la femme que je lis ici ou là. Suis-je donc macho ? Je ne sais pas.
Mais j'ai beaucoup de mal à reconnaître la supériorité d'un sexe, fusse le mien, car cela serait reconnaître, de fait, un sexe inférieur.
Je me sens bien dans ma peau d'homme, j'aime les femmes. Je sais tout ce qu'elles m'apportent que je n'ai pas, mais je sais aussi les déceptions qu'elles me donnent.
Ma mère m'a appris ce qu'est la Vie et l'amour, mon père m'a appris à faire des choix et à m'engager.
Honnêtement je ne sais pas qui remercier le plus : mon père ou ma mère.
Suis-je normal Docteur ?
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mar 30 Mai 2006, 21:11

Citation :
Suis-je normal Docteur ?

Vos parents ont, je trouve, joué leur rôle complémentaire et selon leur nature profonde. salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mer 31 Mai 2006, 00:24

on nous demande pas de choisir entre l'homme et la femme.

Le Seigneur a réalisé un plan différent dans chacun des deux sexes. En cherchant à comprendre ce qu'est réellement le plan de chacun, alors on est tenté de tomber inexorablement dans le jugement de valeur.
Mais au diable ce jugement. Car si l'homme est "supérieur", sa vocation comprend l'abaissement par l'humilité. Et s'il est "inférieur", quelle jalousie en avoir puisque Dieu réalise tout parfaitement.
Je ne suis pas gêné de ce que la femme soit "plus parfaite" que l'homme (dans son accomplissement parfait, car ici-bas notre nature est blessée, nous le savons), car je sais que le Siegneur me promet le bonheur profond, correspondant à ma nature. Et ce bonheur sera parfait.
Ainsi l'ange ne se plaint pas d'être ange, et l'homme d'être homme dans la communion des saints.
L'accomplissement plenier de ce que nous sommes abaisse cette rivalité au rang de bagatelle, et nous met face à notre responsabilité de désirer comprendre ce qui est notre accomplissement et de tout faire pour y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Mer 31 Mai 2006, 01:45

En ce qui me concerne, je ne me sens pas "plus parfaite", si ça peut rassurer certains.. ;) , mais peut-être un peu plus "finie"...moins "brute de décoffrage"... Mr. Green Laughing

Quoiqu'il en soit, si effectivement la femme a un "je ne sais quoi" en plus au niveau de la perfection, j'ai le sentiment que c'est grâce à son vis-à-vis masculin, non? :pr: :pl: :smurfin: :smurf:
Revenir en haut Aller en bas
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: Dieu est sexiste   Mer 31 Mai 2006, 11:31

Valtortiste91 a écrit:
Krystyna a écrit:
Jusqu'ici je voyais mon incapacité à me soumettre comme un défaut, sans être vraiment sûre que c'en soit un. A présent, je la vois comme une mission. :DD
C'est un peu lapidaire pour que je puisse comprendre le sens de votre phrase. Pour moi une personne qui est incapable de se soumettre est une personne qui se défend de quelqu'un qui veut la dominer. Ce n'est donc pas une mission, c'est une réaction de survie.

Un peu simpliste. Mon mari ne cherche pas à me dominer, et puis de toute façon je suis comme ça avec tout le monde et je ne pense pas que tout le monde cherche à me dominer. C'est simplement que je ne vois pas l'intérêt de me soumettre aux hommes. Tongue
Revenir en haut Aller en bas
Valtortiste91



Masculin Messages : 5054
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Dieu est sexiste   Mer 31 Mai 2006, 14:18

Krystyna a écrit:
Un peu simpliste. Mon mari ne cherche pas à me dominer, et puis de toute façon je suis comme ça avec tout le monde et je ne pense pas que tout le monde cherche à me dominer. C'est simplement que je ne vois pas l'intérêt de me soumettre aux hommes. Tongue
Ah bon ! Mais c'est quoi la mission dont vous parliez ?
C'est ce mot que je ne comprends pas, car il implique un idéal et une vie consacrée à ce but.
Quant à l'explication sur "soyez soumis les uns aux autres" comme sens de la venue de Jésus sur terre et d'appel à le suivre, je faisais référence à ce passage de la lettre aux philippiens 2,3-11 :
http://www.info-bible.org/lsg/50.Philippiens.html#2.2
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
http://www.maria-valtorta.org
Krystyna
Invité



MessageSujet: Re: La femme dans le catholicisme   Jeu 01 Juin 2006, 10:59

Mission de faire évoluer les hommes. :DD
Revenir en haut Aller en bas
 
La femme dans le catholicisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La place de la femme dans le christianisme
» Une femme dans la mosquée
» Où se place la femme dans la prière en commun ?
» Le statut de la femme dans nos sociétés..
» LA MISSION DE LA FEMME DANS L'EGLISE ET DANS LE MONDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: