DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le catholicisme est-il le christianisme ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Chrysostome



Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Ven 15 Juin 2012, 22:20

zlitni a écrit:
Rose a écrit:


Rose a écrit:
Parce qu'elles sont aimées de Dieu leur Seigneur, choyées et respectées par leur époux, leur unique époux.
Aussi nous suivons pour modèle Féminin la Bienheureuse Vierge Marie avec pour idéal sa douceur, sa pureté, humilité, piété et amour de Dieu. I love you
La Dignité et la Vocation de la Femme chrétienne, qui est une encyclique du Pape, détaille avec beaucoup d'estime le rôle unique qui nous est dévolu.
c'est tout ça est beau mais......
Le Christianisme ne traite pas la femme comme un animal à battre, ni un objet à partager par la polygamie par exemple.
Essayez de faire de même, cela changera leur vie.
dans ce cas tu a tout melangé rose trouve le courage de lire ta bible une bonne fois pour toute en complet et tu trouvera d'horrible persecution de la femme comme dans:
[1 Corinthiens 11:3-10], [1 Corinthiens 14:34-35], [Deutéronome 25], [Lévitique 12-5],[Deutéronome 22-29] ,[Deutéronome 25 SGD] ,[Lévitique 21] , [Siracide 42 BFC]

Éphésiens 5, 25; Colossiens 3, 19...
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Ven 15 Juin 2012, 22:25

Citation :
dans ce cas tu a tout melangé rose trouve le courage de lire ta bible une bonne fois pour toute en complet et tu trouvera d'horrible persecution de la femme comme dans:
[1 Corinthiens 11:3-10], [1 Corinthiens 14:34-35], [Deutéronome 25:5], [Lévitique 12:2-5],[Deutéronome 22:28-29] ,[Deutéronome 25:11 SGD] ,[Lévitique 21:9] , [Siracide 42:9 BFC]

Tous les jours je la lis avec compréhension ce qui te manque.

Nulle persécution ici. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Ven 15 Juin 2012, 22:30

Citation :
Éphésiens 5, 25; Colossiens 3, 19...

I love you
L'encyclique de Jean-Paul II sur la Dignité de la Femme est une merveille, et les devoirs mutuels des époux l'un envers l'autre est très bien explicité à la lumière de la Volonté Divine.
La dévotion envers la Vierge Marie a aussi hautement contribué à faire rayonner la Féminité, exalter ses Vertus.
De même que le nombre important de Saintes dans l'Eglise.

Beaucoup de Chrétiens sont consternés autour de moi de la manière dont les musulmans traitent (leur ou leurs) femmes, c'est affligeant.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Ven 15 Juin 2012, 22:47

Pour Simon, quelques courts extraits de l'enseignement de l'Eglise...

Citation :
INTRODUCTION

1. LA DIGNITÉ DE LA FEMME et sa vocation _ objets constants de la réflexion humaine et chrétienne _ ont pris ces dernières années un relief tout à fait particulier. On le constate, entre autres, dans les interventions du Magistère de l'Eglise, reprises par divers documents du Concile Vatican II, qui a ensuite affirmé dans son Message final: «L'heure vient, l'heure est venue où la vocation de la femme s'accomplit en plénitude, l'heure où la femme acquiert dans la cité une influence, un rayonnement, un pouvoir jamais atteints jusqu'ici. C'est pourquoi, en ce moment où l'humanité connaît une si profonde mutation, les femmes imprégnées de l'esprit de l'Evangile peuvent tant pour aider l'humanité à ne pas déchoir»(1). Les paroles de ce Message résument ce qui avait déjà été exprimé par l'enseignement du Concile, notamment dans la constitution pastorale Gaudium et spes(2) et dans le décret sur l'apostolat des laïcs Apostolicam actuositatem(3).

De semblables prises de position s'étaient manifestées au cours de la période pré-conciliaire, par exemple dans de nombreux discours du Pape Pie XII(4) et dans l'encyclique Pacem in terris du Pape Jean XXIII(5). Après le Concile Vatican II, mon prédécesseur Paul VI a souligné le sens de ce «signe des temps» en conférant le titre de Docteur de l'Eglise à sainte Thérèse de Jésus et à sainte Catherine de Sienne(6), et en instituant aussi, à la demande de l'Assemblée du Synode des Evêques de 1971, une Commission ad hoc dont le but était l'étude des problèmes contemporains concernant la «promotion effective de la dignité et de la responsabilité des femmes»(7). Dans un de ses discours, Paul VI dit entre autres: «Dans le christianisme en effet, plus que dans toute autre religion, la femme a dès les origines un statut spécial de dignité, dont des aspects nombreux et marquants sont attestés dans le Nouveau Testament [...]; il apparaît avec évidence que la femme est appelée à faire partie de la structure vivante et opérante du christianisme d'une façon si importante qu'on n'en a peut-être pas encore discerné toutes les virtualités»(8).

Les Pères de la récente Assemblée du Synode des Evêques (octobre 1987), consacrée à «la vocation et la mission des laïcs dans l'Eglise et dans le monde vingt ans après le Concile Vatican II», se sont à nouveau préoccupés de la dignité et du rôle de la femme. Ils ont notamment souhaité que soient approfondis les fondements anthropologiques et théologiques nécessaires pour résoudre les problèmes relatifs au sens et à la dignité de la femme et de l'homme. Il s'agit de comprendre la raison et les conséquences de la décision du Créateur selon laquelle l'être humain existe toujours et uniquement comme femme et comme homme. C'est seulement à partir de ces fondements, qui permettent de saisir la profondeur de la dignité et de la vocation de la femme, que l'on peut parler de sa présence active dans l'Eglise et dans la société.
Citation :

[
b]«Il dominera sur toi»[/b]

10. La description biblique du Livre de la Genèse précise les conséquences du péché humain, comme elle montre aussi le déséquilibre introduit dans les rapports originels entre l'homme et la femme qui répondaient à la dignité de personne qu'avait chacun d'eux. L'être humain, homme ou femme, est une personne et donc la «seule créature sur terre que Dieu ait voulu pour elle-même»; et en même temps cette créature-là, absolument unique, «ne peut se trouver que par le don désintéressé d'elle-même»(32). C'est là que prend naissance le rapport de «communion» dans lequel trouvent leur expression l'«unité des deux» et la dignité personnelle de l'homme et de la femme. Quand donc nous lisons dans la description biblique les paroles adressées à la femme: «Le désir te portera vers ton mari, et lui dominera sur toi» (Gn 3, 16), nous découvrons une rupture et une menace constante affectant précisément cette «unité des deux» qui correspond à la dignité de l'image et de la ressemblance de Dieu en chacun d'eux. Mais cette menace apparaît plus grave pour la femme. En effet, dans une existence qui est un don désintéressé et qui va jusqu'à vivre «pour» l'autre s'introduit le fait de la domination: «Lui dominera sur toi». Cette «domination» désigne la perturbation et la perte de stabilité de l'égalité fondamentale que possèdent l'homme et la femme dans l'«unité des deux», et cela surtout au détriment de la femme, alors que seule l'égalité qui résulte de la dignité des deux en tant que personnes peut donner aux rapports réciproques le caractère d'une authentique «communio personarum». Si la violation de cette égalité, qui est à la fois un don et un droit venant de Dieu Créateur lui-même, comporte un élément défavorable à la femme, par le fait même elle diminue aussi la vraie dignité de l'homme. Nous touchons ici un point extremement délicat dans le domaine de l'«ethos» inscrit dès l'origine par le Créateur dans le fait même de la création des deux à son image et à sa ressemblance.

Cette affirmation de Genèse 3, 16 a une grande portée, une portée significative. Elle implique une référence au rapport réciproque de l'homme et de la femme dans le mariage. Il s'agit du désir né dans le cadre de l'amour conjugal, qui fait en sorte que «le don désintéressé de soi» de la part de la femme attende en réponse d'être parachevé par un «don» analogue de la part de son mari. Ce n'est qu'en se fondant sur ce principe que tous les deux, et en particulier la femme, peuvent «se trouver» en une véritable «unité des deux», selon la dignité de la personne. L'union matrimoniale exige que soit respectée et perfectionnée la vraie personnalité des deux époux. La femme ne peut devenir un «objet» de «domination» et de «possession» de l'homme. Mais les paroles du texte biblique concernent directement le péché originel et ses conséquences durables chez l'homme et la femme. Sur eux pèse la culpabilité héréditaire; ils portent constamment en eux la «cause du péché», c'est-à-dire la tendance à altérer l'ordre moral qui correspond à la nature rationnelle elle-même et à la dignité de l'homme comme personne. Cette tendance s'exprime dans la triple concupiscence que le texte de l'Apôtre décrit comme convoitise de la chair, convoitise des yeux et orgueil de la richesse (cf. 1 Jn 2, 16). Les paroles de la Genèse citées plus haut (3, 16) montrent comment cette triple convoitise, cette «cause du péché», pèsera sur les rapports réciproques de l'homme et de la femme.

Ces mêmes paroles se réfèrent directement au mariage, mais indirectement elles atteignent les divers domaines de la convivialité, les situations dans lesquelles la femme est désavantagée ou objet de discrimination pour le seul fait d'être femme. La vérité révélée sur la création de l'homme comme être masculin et féminin constitue l'argument principal contre toutes les situations qui, en étant objectivement nuisibles c'est-à-dire injustes, comportent et expriment l'héritage du péché que tous les êtres humains portent en eux-mêmes. Les Livres de l'Ecriture Sainte confirment en divers endroits l'existence effective de telles situations, et en même temps ils proclament la nécessité de se convertir, c'est-à-dire de se purifier du mal et de se libérer du péché, de ce qui porte offense à l'autre, de ce qui «amoindrit» l'homme, non seulement celui qu'atteint l'offense mais aussi celui qui en est l'auteur. Tel est le message immuable de la Parole révélée par Dieu. Ainsi s'exprime l'«ethos» biblique jusqu'à la fin(33).

De nos jours, la question des «droits de la femme» a pris une portée nouvelle dans le vaste contexte des droits de la personne humaine. Eclairant ce programme constamment déclaré et rappelé de diverses manières, le message biblique et évangélique sauvegarde la vérité sur l'«unité» des «deux»

Citation :
JESUS CHRIST

«Ils s'étonnaient qu'il parlât à une femme»


12. Les paroles du protévangile dans le Livre de la Genèse nous permettent de revenir à l'Evangile. La rédemption de l'homme qui y est annoncée devient ici une réalité en la personne et en la mission de Jésus Christ, dans lesquelles nous découvrons également ce que la réalité de la Rédemption signifie pour la dignité et la vocation de la femme. Cette signification apparaît surtout dans les paroles du Christ et dans toute son attitude à l'égard des femmes, attitude extrêmement simple et, pour cette raison, extraordinaire si l'on tient compte de son époque: c'est une attitude caractérisée par une grande profondeur et une grande transparence. Au cours de la mission de Jésus de Nazareth, un certain nombre de femmes apparaissent sur son chemin, et sa rencontre avec chacune d'elles illustre cette «vie nouvelle» évangélique à laquelle nous avons déjà fait allusion.

Il est universellement admis _ et cela même par ceux qui ont une attitude critique à l'égard du message chrétien _ que le Christ s'est fait auprès de ses contemporains l'avocat de la vraie dignité de la femme et de la vocation que cette dignité implique. Cela provoquait parfois de l'étonnement, de la surprise, souvent cela frisait le scandale: «Ils s'étonnaient qu'il parlât à une femme» (Jn 4, 27), parce que c'était un comportement différent de celui de ses contemporains. Même les disciples du Christ «s'étonnaient». Le pharisien chez qui la femme pécheresse était entrée pour répandre de l'huile parfumée sur les pieds de Jésus «se dit en lui-même: "Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu'elle est: une pécheresse"» (Lc 7, 39). Quant aux paroles du Christ: «Les publicains et les prostituées arrivent avant vous au Royaume de Dieu» (Mt 21, 31), elles devaient susciter encore davantage de stupeur ou même provoquer une «sainte indignation» chez ses auditeurs tout pleins d'eux-mêmes.

Celui qui parlait et agissait ainsi faisait comprendre que «les secrets du Royaume» lui étaient tout à fait connus. Lui-même également «connaissait ce qu'il y avait dans l'homme» (Jn 2, 25), dans son être intime, dans son «coeur». Il était le témoin du dessein éternel de Dieu à l'égard de l'être humain créé par lui, homme et femme, à son image et à sa ressemblance. Il était également parfaitement conscient des conséquences du péché, de ce «mystère d'iniquité» à l'oeuvre dans le coeur de l'homme, y provoquant, comme un fruit amer, l'obscurcissement de l'image de Dieu. Qu'il est significatif le fait que, dans l'important entretien sur le mariage et son indissolubilité, Jésus fasse référence au «commencement» devant ses interlocuteurs qui connaissaient la Loi en professionnels: «les scribes»! La question posée est celle du droit de l'«homme» de «répudier sa femme pour n'importe quel motif» (Mt 19, 3); et donc aussi du droit de la femme, de sa juste place dans le mariage, de sa dignité. Les interlocuteurs pensent avoir pour eux la législation de Moïse en vigueur en Israël: «Moïse a prescrit de donner un acte de divorce quand on répudie» (cf. Mt 19, 7). Jésus répond: «C'est en raison de votre dureté de coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; mais dès l'origine il n'en fut pas ainsi» (Mt 19, 8). Jésus se réfère au «commencement», à la création de l'être humain comme homme et comme femme, et à la disposition de Dieu qui a pour fondement le fait que tous les deux ont été créés «à son image et à sa ressemblance». C'est pourquoi, lorsque l'homme «quitte son père et sa mère» pour s'attacher à sa femme, au point que les deux deviennent «une seule chair», la loi qui vient de Dieu lui-même demeure en vigueur: «Ce que Dieu a uni, l'homme ne doit point le séparer» (Mt 19, 6).

Le principe de cet «ethos», inscrit depuis le début dans la réalité de la création, est maintenant confirmé par le Christ à l'encontre de la tradition qui était discriminatoire à l'égard de la femme. Dans cette tradition, c'était l'homme qui «dominait» sans tenir suffisamment compte de la femme et de la dignité que l'«ethos» de la création a mis à la base des rapports réciproques des deux personnes unies dans le mariage. Cet «ethos» est rappelé et confirmé par les paroles du Christ: c'est l'«ethos» de l'Evangile et de la rédemption.


Aimer la Femme comme le Christ a aimé l'Eglise sunny , c'est vibrant tant c'est profond. Aimer jusqu'au sacrifice, avec respect et douceur. L'amour de l'Homme pour la Femme est bien plus exigent en oblation que l'inverse et les devoirs de l'Homme envers la Femme plus explicites. Nous savons quel amour Dieu a pour l'Eglise, il ordonne ensuite aux Homme d'aimer ainsi les Femmes. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Ven 15 Juin 2012, 23:06

Zlitni

On ne peut pas opposer Christianisme à Catholicisme comme vous le faites. Ce serait comme dire que les roses ne sont pas des fleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Ven 15 Juin 2012, 23:26

Rose a écrit:
Spoiler:
 


Aimer la Femme comme le Christ a aimé l'Eglise sunny , c'est vibrant tant c'est profond. Aimer jusqu'au sacrifice, avec respect et douceur. L'amour de l'Homme pour la Femme est bien plus exigent en oblation que l'inverse et les devoirs de l'Homme envers la Femme plus explicites. Nous savons quel amour Dieu a pour l'Eglise, il ordonne ensuite aux Homme d'aimer ainsi les Femmes. I love you I love you

salut
Revenir en haut Aller en bas
eric121



Masculin Messages : 827
Inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Sam 16 Juin 2012, 11:17

zlitni a écrit:
eric121 a écrit:
zlitni a écrit:
Lebob a écrit:

Je ne suis certes pas un lecteur assidu de la bible (du moins de l'ancien testament), mais je ne me souvent pas y avoir jamais vu de tels passages. Mais je ne doute pas que vous allez pouvoir nous éclairer...
bien sure pour lire tte la bible il te faut 1 ou 2 ans
estimons tres heureux que nous avons 1 livre (le coran) lu a travers tout le monde et en langue arabe et pour la suite de ta question ça sera demain incha allah mais je te conseille d'aporter une feuille et un stylo
n'oublie pas cher le bob(sais tu que je t'aime)

avec tes copier-coller... oui... même un enfant de 10 ans peut les trouver sur Internet...
tu sais pauvre eric a force de repeter les memes mots vulgaires tu va te bousillé la cervelle au moins dis quelque chose mais je sais que tu n'a rien a dire
apparemment tu ne sais même pas ce que veut dire le mot vulgaire... qu'y a-t-il de vulgaire dans ma phrase ? c'est comme ça que tu ne comprends pas nos messages ...
je m'excuse pour avoir parlé de copier-coller, j'ai confondu avec un autre spécialiste du copier-coller...
j'ai commis une erreur (personne n'est parfait), mais toi tu persiste dans tes erreurs : regarde comment tu falsifies et dénature le Coran :
http://docteurangelique.forumactif.com/t14160-que-pensent-les-musulmans-de-ce-forum-de-ces-2-versets
(ma réponse du Lun 04 Juin 2012, 12:40)


Dernière édition par eric121 le Sam 16 Juin 2012, 14:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Sam 16 Juin 2012, 11:28

cébé a écrit:
Zlitni

On ne peut pas opposer Christianisme à Catholicisme comme vous le faites. Ce serait comme dire que les roses ne sont pas des fleurs.

Salam Zlitni , je partage entièrement ce que dit Cébé car pour moi Christianisme , est intimement lié au Catholicisme , et là Zlitni tu fais réellement une grosse erreur désolé mais c'est comme sa !!!
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Sam 16 Juin 2012, 12:12

zlitni a écrit:
Lebob a écrit:
zlitni a écrit:
Lebob a écrit:

Je ne suis certes pas un lecteur assidu de la bible (du moins de l'ancien testament), mais je ne me souvent pas y avoir jamais vu de tels passages. Mais je ne doute pas que vous allez pouvoir nous éclairer...
bien sure pour lire tte la bible il te faut 1 ou 2 ans

C'est pour le moins laborieux. Vous avez des problèmes de dyslexie? Je comprends que vous préfériez baser votre apprentissage sur des documentaires vidéo. Cela dit, cela ne vous dispense pas de procéder à un minimum de vérifications. Ne serait-ce que pour éviter de sortir des énormités du style "l'inquisition a fait 50 milliosn de morts" et d'avoir l'air ridicule.

zlitni a écrit:
estimons tres heureux que nous avons 1 livre (le coran) lu a travers tout le monde et en langue arabe

Comem la majorité de ceux qui croient à ce bidule n'entravent que pouic à la langue arabe, et encore moins à la langue arabe utilisée pour la rédaction originelle de cet ouvrage (l'arable du VIIème siècle), qu'une bonne partie d'entre aux est en outre illettrée voir analphabète, ledit grimoire moyennâgeux est appris par coeur et pas lu. Ce qui permet à ceux qui le commentent (et qui de ce fait détiennent le pouvoir) de pouvoir raconter à pu près tout et n'importe quoi (surout n'importe quoi du reste) à leur crédules ouailles, le meilleur (parfois) comme le pire (le plus souvent).

Par ailleurs, on se demde vraiment pourquoi dieu aurait décrété que son message en pouvait être délivré qu'en langue arabe. Rien que dogme me paraît paraitement ridicule. A comparer avec l'histoire de la Pentecôte ou dieu fait des apôtes des polyglotes pour leur permettre de mieux diffuser son message. Ca aussi illustre la visée universelle du catholicisme. Alors que le coran en "arabe only" montre surtout une visée impérialiste qui n'a pas grand chose à voir avec dieu, mais bien plus avec avec la soif de pouvoir d'un simple mortel.

zlitni a écrit:
et pour la suite de ta question ça sera demain incha allah mais je te conseille d'aporter une feuille et un stylo

Je vous suggère d'éviter ce genre de forfanteries. Je ne pense pas que vous soyez en mesure d'apporter quoi que ce soit de rpobant sur cette question. Au demeurant, ça ne fait que trois jours que j'attends le début du commencement du réponse é ma question. C'est vraiment si difficile à trouver?

Dites-moi, s'il vous faut un à deux ans pour lire totue la bible, je risque d'avoir à attendre longtemps...

zlitni a écrit:
n'oublie pas cher le bob(sais tu que je t'aime)

Et moi je déteste l'hypocrisie...
comment ça se fait que vous dite et parliez Amour et je ne lis que des insultes,
est ce ça l'education de la bible?


Avez-vous bien lu ce qui figure sous mon nom en marge de mes messages? A moins que vous pensiez que le mot agnostique désigne une secte chrétienne?

Pour le reste, si vous vous sentez insulté à chaque fois qu'on souligne une des nombreuses inepties que vous venez complaisament exposer ici en expliquant que c'est la réalité, vous avez deux solutions. La première, c'est de ne plus venir, ce qui serait dommage, les occasions de rire étant trop rare. La seconde, c'est de commencer à vous informer sérieusement sur les sujets que vous évoquez. Ca vous éviterait de raconter n'omporte quoi et de passer pour un inculte. Mais ça demande un peu de travail personnel.

zlitni a écrit:
Tu me déçois je pensais que tu allais nous sortir des "nouveautés"et defendre ta religion et surtout Issa(psl)jesus
EST CE QUE NOS AMIS CHRETIENS SUIVENT LES COMMANDEMENTS DE JESUS?

Je n'ai pas de religion.

Mais si je devais choisir entre les enseignements de Jésus et les imprécations de Mahomet, mon choix serait vite fait.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Sam 16 Juin 2012, 12:30

zlitni a écrit:
Les différences entre le catholicisme et le christianisme pourrait remplir des volumes. pour être bref. et mettre l'accent sur:

*Catholiques observe le dimanche mais les chrétiens à garder le Sabbat saint.
comme c'était son habitude, Jésus entra dans la synagogue le jour du sabbat, et se leva pour lire. Luc 4:16
*Les catholiques ont une masse, mais les chrétiens ont sermons.
Il existe de nombreux exemples dans les écritures de la parole de Jésus, la lecture et de donner des instructions aux gens, mais il n'ya pas d'exemples de masses.

*les Catholiques comptent sur le clergé pour leur connaissance et de salut mais les chrétiens faire leur salut avec crainte et tremblement.

*Les catholiques croient aller au ciel quand ils meurent, mais les chrétiens vont à la tombe quand ils meurent et se reposer en paix jusqu'à ce que le retour du Christ et la résurrection.

*Les catholiques sont pleines de faux espoirs mais les chrétiens craignent Dieu.
-La crainte de l'Éternel est le commencement de la sagesse: une bonne compréhension de tout ce qu'ils ont et qui exécutez ses commandements: des éloges pour sa dure jamais. Psaume 111:10 (LSG)
-La crainte de l'Éternel est le commencement de la science; Les insensés méprisent la sagesse et l'instruction. Proverbes 1:7 (LSG)

*Catholiques confiance dans leurs prêtres, évêques, archevêques et les papes mais les chrétiens de confiance dans le Seigneur.
-La confiance en l'Éternel, et font de bonnes Psaume 37:3 (LSG)
-Par conséquent, nous avons tous deux du travail et souffrent de reproche, car nous avons confiance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, spécialement de ceux qui croient. 1 Timothée 4:10 (LSG)



Bel étalage d'ignorance crasse. Il faudrait que vous m'expliquiez si c'est la lecture assidue du coran qui rend aussi ignorant ou s'il faut être ignorant pour s'adonner à la lecture assidue du coran. Moi je n'arrive pas à décider.

Pour ce qui est de la question shabbat/dimanche, pourriez-vous nous expliquer quelle église chrétienne tient son culte le samedi et pas le dimanche?

Vous êtes tellement bien informé que vous orthographiez le mot messe "masse". Pour lever toute équivoque, je précise que le dimanche les chrétiens ne son pas à la masse. Vous en revanche, vous l'êtes tous les jours.

Petite information, la messe est le culte au cours duquel est célébrée l'eucharistie. En application d'une demande de Jésus de Nazareth. Je vous laisse lire les évangiles pour découvir où.

zlitni a écrit:
*les Catholiques comptent sur le clergé pour leur connaissance et de salut mais les chrétiens faire leur salut avec crainte et tremblement.

Vous pourriez me le réécrire en français, parce que là, c'est franchement incompréhensible.

zlitni a écrit:
*Les catholiques sont pleines de faux espoirs mais les chrétiens craignent Dieu.
-La crainte de l'Éternel est le commencement de la sagesse: une bonne compréhension de tout ce qu'ils ont et qui exécutez ses commandements: des éloges pour sa dure jamais. Psaume 111:10 (LSG)
-La crainte de l'Éternel est le commencement de la science; Les insensés méprisent la sagesse et l'instruction. Proverbes 1:7 (LSG)

Le christianisme, c'est aussi et avant tout les évangiles. Et le portrait que Jésus dresse de dieu n'est pas forcément exactement celui qui ressort de la bible. Et n'a rien à voir avec le monstre d'indifférence vindicative inventé par Mahomet. Je vous suggère encore une fois de lire les évangiles avant de nous asséner un ramassis de contrevérités qui prouvent essentiellement que vous êtes un ignorant.

zlitni a écrit:
*Catholiques confiance dans leurs prêtres, évêques, archevêques et les papes mais les chrétiens de confiance dans le Seigneur.
-La confiance en l'Éternel, et font de bonnes Psaume 37:3 (LSG)
-Par conséquent, nous avons tous deux du travail et souffrent de reproche, car nous avons confiance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, spécialement de ceux qui croient. 1 Timothée 4:10 (LSG)

Le fait de s'en remettre à la hiérarchie de l'église pour prendre en charge certaines choses n'exclut pas la confiance en dieu. Dois-je vous rappeler que juifs aussi avaient leur prêtres. Et que les musulmans ont aussi un clergé, même s'il n'est pas hiérarchisé (encore que chez les chiites).

Pour le reste, démontrez-nous donc votre grande science du christianisme et expliquez-nous qui sont ces chrétiens qui n'ont ni prêtres ni évêques.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Sam 16 Juin 2012, 13:24

Lebob a écrit:


zlitni a écrit:
Tu me déçois je pensais que tu allais nous sortir des "nouveautés"et defendre ta religion et surtout Issa(psl)jesus
EST CE QUE NOS AMIS CHRETIENS SUIVENT LES COMMANDEMENTS DE JESUS?

Je n'ai pas de religion.

Mais si je devais choisir entre les enseignements de Jésus et les imprécations de Mahomet, mon choix serait vite fait.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Sam 16 Juin 2012, 17:56

Citation :
Je n'ai pas de religion.

Mais si je devais choisir entre les enseignements de Jésus et les imprécations de Mahomet, mon choix serait vite fait.

Il y une telle différence de Pureté et de Sainteté entre Jésus, le Saint des Saint, Verbe incarné I love you et Mahomet, l'homme pécheur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Sam 16 Juin 2012, 23:10

beranger a écrit:
zlitni a écrit:
je change de sujet vu que j'ai beaucoup d'estime et de respect envers quelques amis chretiens epris de paix et de tolerance pour vous chers Amis veuillez m'excusez

montrer quelques différences de base ou fondamental entre le catholicisme et le christianisme dans cet article. Je crois que la plupart des catholiques ne sont même pas conscients du fait que les deux ne sont pas synonymes. Si les deux ont des croyances et des pratiques différentes différents, ils sont différents et ont des têtes différentes. Si elles ont des pratiques fondamentales, alors soit ils sont à la fois faux ou l'un est faux et un vrai, ils ne peuvent pas être vraies. Si l'on suit les enseignements de la Bible, alors il est vrai à la Bible. Si l'on ne suit pas les enseignements de la Bible, alors c'est un fake. Le christianisme est tirés de la Bible et des enseignants de la Bible, c'est comment il a été conservé à travers les siècles. Si ni le catholicisme ni le christianisme suivre les enseignements de la Bible, alors les deux sont fausses. Si les deux suivent les enseignements de la Bible, ils devraient observer les mêmes choses.
dans tous les cas '"Le catholicisme n'est pas le christianisme"

C'est la même chose pour l'Islam, si l'on suit les enseignements du Coran, alors si il est vrai, il devrait y avoir qu'un Islam, or on nous parle de sunnites partagés en différents courants, des chiites, du soufisme,
sans compter de ce que nous dit Malek Chebel, pourtant si musulman et si opposé à tant d'autres musulmans,

donc, ça pose la même question au travers des différents courants musulmans.

Quelque part, ta question m'étonne, ça me semble tellement plus compliqué chez toi.
et pour toi?
sur ce forum se trouve une dizaine de chretiens et non aucune reponse aux 3 musulmans ,laissons les injures,et eclairez nous on voulais savoir sur votre religion
pour les personne citées sont ils de Musulmans?
Revenir en haut Aller en bas
Dies Natalis Solis Inv.



Féminin Messages : 1426
Inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Sam 16 Juin 2012, 23:31

Que veux-tu savoir sur le christianisme ?

Le catholicisme n'est pas le christianisme, assurément pas, le catholicisme c'est la "pensée Grecque" + la latinité + Rome + le Christ.
Revenir en haut Aller en bas
eric121



Masculin Messages : 827
Inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Dim 17 Juin 2012, 10:00

zlitni a écrit:
je change de sujet vu que j'ai beaucoup d'estime et de respect envers quelques amis chretiens epris de paix et de tolerance pour vous chers Amis veuillez m'excusez

montrer quelques différences de base ou fondamental entre le catholicisme et le christianisme dans cet article. Je crois que la plupart des catholiques ne sont même pas conscients du fait que les deux ne sont pas synonymes. Si les deux ont des croyances et des pratiques différentes différents, ils sont différents et ont des têtes différentes. Si elles ont des pratiques fondamentales, alors soit ils sont à la fois faux ou l'un est faux et un vrai, ils ne peuvent pas être vraies. Si l'on suit les enseignements de la Bible, alors il est vrai à la Bible. Si l'on ne suit pas les enseignements de la Bible, alors c'est un fake. Le christianisme est tirés de la Bible et des enseignants de la Bible, c'est comment il a été conservé à travers les siècles. Si ni le catholicisme ni le christianisme suivre les enseignements de la Bible, alors les deux sont fausses. Si les deux suivent les enseignements de la Bible, ils devraient observer les mêmes choses.
dans tous les cas '"Le catholicisme n'est pas le christianisme"

"Si les deux ont des croyances et des pratiques différentes"
tu n'expliques pas les différences...
remarquez les 3 SI... avec des SI on mettrait Paris dans une bouteille...
Est-ce sérieux comme raisonnement ???
Et la cerise sur le gateau : SI A et B ne sont pas égaux à C, alors ils sont faux, ... n'importe quoi...on ne peut pas affirmer que A n'est pas B, ils peuvent être égaux comme ils peuvent être différents...
raisonnement complètement insensé...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Lun 18 Juin 2012, 23:59

beranger a écrit:

on nous parle de sunnites partagés en différents courants, des chiites, du soufisme,
tu ne connais pas l'islam car ces courant comme tu a dis ils divergent sur la pratique et nons sur la spiritualité comme dans le christianisme
beranger a écrit:
sans compter de ce que nous dit Malek Chebel, pourtant si musulman et si opposé à tant d'autres musulmans,
ce personnage est ce qu'il est musulman moi je ne le connais pas excuse moi
beranger a écrit:
donc, ça pose la même question au travers des différents courants musulmans.
il faut savoir la diference pour parler
beranger a écrit:
Quelque part, ta question m'étonne, ça me semble tellement plus compliqué chez toi.
quelle est cette question peut etre que tu n'a pas compris le sujet de ce topic comme d'habitude vous n'etes là que pour critiquer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 00:00

Rose a écrit:

Tous les jours je la lis avec compréhension ce qui te manque.
Nulle persécution ici. Very Happy
c'est que tu ne veux pas le savoir ou le lire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 00:07

Simon1976 a écrit:
Les catholiques sont chrétiens.
il y a une difference je crois
Simon1976 a écrit:
C'est comme si je demandais: "les chiites sont-ils musulmans ?"
et meme vous etes musulmans cher Simon,pour ne perdre le fil resons sur ta question et reponse c'est oui
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 00:16

@ ancien
Le coran enseigne-t-il cette doctrine de salut ? notre salut est d'etre Musulman religion d'Allah
2) Le coran n'est pas lu à travers le monde, mais simplement récité. tu est meilleur
Je prie pour ta conversion. je ne ferais jamais une betise comme tu l'a fais

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 08:06

zlitni a écrit:
Simon1976 a écrit:
Les catholiques sont chrétiens.
il y a une difference je crois

Simon1976 a écrit:
C'est comme si je demandais: "les chiites sont-ils musulmans ?"
et meme vous etes musulmans cher Simon,pour ne perdre le fil resons sur ta question et reponse c'est oui

Les chrétiens sont-ils musulmans? pour ne perdre le fil resons sur ta question et reponse c'est non Laughing






Dernière édition par Séraphine le Mar 19 Juin 2012, 09:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 08:50

beranger a écrit:
Le Catholicisme nest plus un Christianisme,

Selon mon strict point de vue, je pense que depuis Vatican II, le Catholicisme est devenu un Islamo-Christianisme.

C'est la raison pour laquelle et je m'en explique par ailleurs, que j'ai décidé de renvoyer mon carnet chrétien ou sont consignés les cérémonies religieuses de moi et toute ma famille afin que nos noms soient radiés des listes en tant que Catholiques.

En revanche je me considère comme un pure Chrétien.


Peut-être n'ai-je pas tout lu de vous, mais je ne vois pas où est l'explication que vous donnez au terme:
Islamo-Christianisme.


Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 08:58

Citation :
c'est que tu ne veux pas le savoir ou le lire

C'est que tu ne veux pas l'admettre et reconnaître ton erreur en raison de ton incompréhension totale de la Bible.
Et sans méchanceté, il n'appartient pas à un infidèle ignorant des Ecritures de prétendre enseigner ou corriger alors même que l'Ecriture Sainte a fait l'objet de 2000 d'exégèse, c'est risible. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 09:18

zlitni a écrit:
beranger a écrit:

on nous parle de sunnites partagés en différents courants, des chiites, du soufisme,
tu ne connais pas l'islam car ces courant comme tu a dis ils divergent sur la pratique et nons sur la spiritualité comme dans le christianisme

Pourriez-nous nous préciser:

1. Ce que vous entendez par "spiritualité"?
2. En quoi et sur quel(s) point(s), selon vous, les églises chrétiennes divergent sur la spiritualité?

zlitni a écrit:
beranger a écrit:
sans compter de ce que nous dit Malek Chebel, pourtant si musulman et si opposé à tant d'autres musulmans,
ce personnage est ce qu'il est musulman moi je ne le connais pas excuse moi

C'est si difficile de prendre deux minutes pour chercher sur le web pour découvrir (dans votre cas) qui est Malek Chebel, dites-moi? Et je vous confirme qu'il est musulman ou, du moins, qu'il revendique l'être.

Je vous signale aussi qu'il a publié une vingtaines de livres qui sont pour la plupart centrés sur l'islam. Il étonnant que vous ne connaissiez aucun d'entre eux. Encore que... Sachant que vous êtes, comme beaucoup de musulmans, l'homme d'un seul livre et des connaissances (plus qu')approximatives, je ne devrais pas être supris.

zlitni a écrit:
beranger a écrit:
donc, ça pose la même question au travers des différents courants musulmans.
il faut savoir la diference pour parler

Oh que oui! Et il ne faut pas seulement "savoir la différence", il faut "savoir tout court". Et sur ce chapitre vous êtes bien loin du compte, vous qui étalez complaisement votre ignorance à longueur de message.


zlitni a écrit:
beranger a écrit:
Quelque part, ta question m'étonne, ça me semble tellement plus compliqué chez toi.
quelle est cette question peut etre que tu n'a pas compris le sujet de ce topic comme d'habitude vous n'etes là que pour critiquer

Venant de quelqu'un qui a ouvert ce topic manifestement sans même connaître la définition de catholicisme et de christianisme, et dont toutes les interventions dans ce même topic ont démontré la totale méconnaissance du sujet, voilà une remarque qui ne manque pas de sel. Mr.Red

Au fait, cela fait maintenant plus d'uen semaine que j'attends que vous nous expliquiez où vous avez trouvé dans la bible des "informations sur les origines, les enseignements et les traditions païennes de Rome". Il em semble que vous avez bien du mal à décourvir ces passages. Peut-être parce qu'ils n'existent pas, tout simplement?
Revenir en haut Aller en bas
eric121



Masculin Messages : 827
Inscription : 30/05/2012

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 12:41

zlitni a écrit:
je change de sujet vu que j'ai beaucoup d'estime et de respect envers quelques amis chretiens epris de paix et de tolerance pour vous chers Amis veuillez m'excusez

montrer quelques différences de base ou fondamental entre le catholicisme et le christianisme dans cet article. Je crois que la plupart des catholiques ne sont même pas conscients du fait que les deux ne sont pas synonymes. Si les deux ont des croyances et des pratiques différentes différents, ils sont différents et ont des têtes différentes. Si elles ont des pratiques fondamentales, alors soit ils sont à la fois faux ou l'un est faux et un vrai, ils ne peuvent pas être vraies. Si l'on suit les enseignements de la Bible, alors il est vrai à la Bible. Si l'on ne suit pas les enseignements de la Bible, alors c'est un fake. Le christianisme est tirés de la Bible et des enseignants de la Bible, c'est comment il a été conservé à travers les siècles. Si ni le catholicisme ni le christianisme suivre les enseignements de la Bible, alors les deux sont fausses. Si les deux suivent les enseignements de la Bible, ils devraient observer les mêmes choses.
dans tous les cas '"Le catholicisme n'est pas le christianisme"
je n'ai toujours pas de réponse à ma question.
Comment peux-t-on discuter d'un topic basé sur des SI ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 13:18

Séraphine a écrit:
zlitni a écrit:
Simon1976 a écrit:
Les catholiques sont chrétiens.
il y a une difference je crois

Simon1976 a écrit:
C'est comme si je demandais: "les chiites sont-ils musulmans ?"
et meme vous etes musulmans cher Simon,pour ne perdre le fil resons sur ta question et reponse c'est oui

Les chrétiens sont-ils musulmans? pour ne perdre le fil resons sur ta question et reponse c'est non Laughing





salut

Je suis chrétien catholique et fier d'appartenir au Christ ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 13:20

On s'en éloigne un peu je trouve ici de l'esprit de Saint Thomas d'Aquin. Le pape est l'héritier du pouvoir divin de Saint Pierre. Tous les enseignement de l'Eglise ne viennent pas de la Bible (sinon on aurait pas besoin de l'enseigement) mais ils ne contredisent aucunement la Bible.

La Bible est un texte écrit par des hommes comme nous inspirés par l'Esprit Saint, imprégnés d'une certaine culture, mais ca reste complètement et intégralement la parole de Dieu à CES gens précis. C'est pour ca que si on lit la Bible DANS son contexte on arrive à comprendre la parole de Dieu et à tirer le message pour nous. On n'est pas obligé d'appliquer la loi de Moise pour etre en accord avec la Bible, puisque les messages précis de Moise ne s'adressent pas à nous aujourd'hui, mais on peut en tirer une morale. Ca c'est pour l'ancien testemment. Quant au nouveau testemment, là il n'y a pas de loi mais une manière de vivre et le Christ nous donnent largement la liberté à condition d'aimer son prochain et bien sur suivre les enseignement de ses disciples (c'est à dire l'enseignement de l'Eglise!)

D'ailleurs je ne vois pas comment d'autres peuvent venir questionner notre identité chrétienne alors qu'eux meme ils ne croient ni au christianisme ni à la Bible.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 14:25

ancien-mahométan a écrit:
partizan a écrit:
@ancien-mahométan
si "catholique" fut un culte


Mon grand, t'as rien compris ...

Citation :
Saint Ignace est ainsi, le premier à vouloir expliquer par ce mot kajolik´ov,
l’universalité (Enseignez toutes les nations, les baptisant etc ...) du salut.


Mot employé déjà par les Apôtres dans leur Symbole, comme démontrer plus haut.

Je t'invite à devenir catholique, pour ton salut.

+

Il faudra m'expliquer comment quelqu'un qui se prétend sédévacantiste peut se dire catholique en même temps. Et expliquer sans rire qu'il faut devenir catholique pour son salut. La confusion mentale portée à son paroxysme.

Pour mon salut, j'ai fuit à toutes jambes cette église qui se veut universelle et dont les croyances relèvent de plus en plus du shamamisme, su polythéisme gréco-romain ou de l'animisme. Sans compter l'autoritarisme qui transparait du dogme. Je n'arriverai jamais à comprendre comment des fariboles comme la virginité perpétuelle ou l'immaculé conception ont pu être érigés au rang de dogmes, je n'admettrai jamais la fable de l'infaillibilité pontificale. Sans oublier l'agitation qui se produit à chaque apparition mariale supposée. Laquelle donne à 100% raison auy musulmans qui concluent que catholiques adorent Marie, car c'est la seule conclusion raisonnable qu'on peut tirer de l'attitude infantile montrée par certains des plus hauts responsables de l'église, JP II en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 14:54

partizan a écrit:
beranger a écrit:


Je reçois ce jour le programme du monastère Catholique "La Baume",

est proposé une formation à la Mystique Musulmane !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Preuve si l'en est que le Catholicisme officiel d'aujourd'hui n'est plus un Christianisme,


(c'est en page 21 de cette brochure)

NOOON !! J'en pleure ce n'est pas possible!!!
Embrasser le coran :x quelle pire trahison peut-t-on faire au Christ !!

Je suis désolé pour mes freres catholiques sincèrement chrétiens , mais ces gens qui suivent la voie tracée par des prélats corrompus , athées voulant détruire l'église et nous unir au mahometanisme sont perdus loin du chemin qu'Il nous a demandé de suivre . Je suis désolé pour eux , je prierai pour eux

Le baiser du pape Jean-Paul II au Coran est un signe prophétique qui rejoint et est expliqué par Vatican II.

Il n'est pas reconnaissance de l'aspect REVELE du Coran (auquel l'Eglise ne croit pas). Il est la reconnaissance (je cite) des "semences venant de l4Esprit Saint et qui ont été mises dans le coran pour les préparer à la venue du Christ Sauveur".

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Chrysostome



Masculin Messages : 28477
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 15:09

À quand un imam célèbre embrassant la Bible ? J'imagine la réaction positive de ses coreligionnaires ! Mr. Green


Dernière édition par Simon1976 le Mar 19 Juin 2012, 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80785
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le catholicisme est-il le christianisme ?   Mar 19 Juin 2012, 15:12

beranger a écrit:



D'une part, le baser du Coran n'est pas un geste prophétique, c'est une faute.

D'autre part, je suis toujours amusé de voir que les Catholiques si friands de gestes prophétiques, de miracles, de choses extravagantes qui se produisent dans leur religion sont si opposés lorsque ce n'est pas dans leur religion,

L'Astrologie, Art Divinatoire, condamnée par l'Eglise, mais en revanche quantité de prophéties dans la religion dont les catholiques sont si friands et fiers,

C'est amusant de constater de telles contradictions.

Cher Beranger, vous n'aurez pas fini de voir ce geste de réconciliation, cette reconnaissance première des fautes du passé, par initiative de l'Eglise catholique, dans les années à venir.

L'Eglise catholique, tout en parlant des torts de l'islam dans le passé, a depuis longtemps pris la décision de reconnaître ses propres torts.

Et la bible annonce prophétiquement comment se fera cette réconciliation entre ces deux descendances prophétisées à Abraham dans ce texte :

Citation :

Genèse 33, 3 Cependant, Jacob (symbole du christianisme) passa devant eux et se prosterna sept fois à terre avant d'aborder son frère.
Genèse 33, 4 Mais Esaü (symbole de l’islam), courant à sa rencontre, le prit dans ses bras, se jeta à son cou et l'embrassa en pleurant.
Genèse 33, 5 Lorsqu'il leva les yeux et qu'il vit les femmes et les enfants, il demanda : "Qui sont ceux que tu as là?" Jacob répondit : "Ce sont les enfants dont Dieu a gratifié ton serviteur."
Genèse 33, 6 Les servantes s'approchèrent, elles et leurs enfants, et se prosternèrent.
Genèse 33, 7 Léa s'approcha elle aussi avec ses enfants et ils se prosternèrent ; enfin Rachel et Joseph s'approchèrent et se prosternèrent.
Genèse 33, 8 Esaü demanda : "Que veux-tu faire de tout ce camp que j'ai rencontré" -- "C'est, répondit-il, pour trouver grâce aux yeux de Monseigneur."
Genèse 33, 9 Esaü reprit : "J'ai suffisamment, mon frère, garde ce qui est à toi."
Genèse 33, 10 Mais Jacob dit : "Non, je t'en prie! Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, reçois de ma main mon présent. En effet, j'ai affronté ta présence comme on affronte celle de Dieu, et tu m'as bien reçu.
Genèse 33, 11 Accepte donc le présent qui t'est apporté, car Dieu m'a favorisé et j'ai tout ce qu'il me faut" et, sur ses instances, Esaü accepta.
Genèse 33, 12 Celui-ci dit : "Levons le camp et partons, je marcherai entête."
Genèse 33, 13 Mais Jacob lui répondit : "Monseigneur sait que les enfants sont délicats et que je dois penser aux brebis et aux vaches qui allaitent : si on les surmène un seul jour, tout le bétail va mourir.
Genèse 33, 14 Que Monseigneur parte donc en avant de son serviteur ; pour moi, je cheminerai doucement au pas du troupeau que j'ai devant moi et au pas des enfants, jusqu'à ce que j'arrive chez Monseigneur, en Séïr."
Genèse 33, 15 Alors Esaü dit : "Je vais au moins laisser avec toi une partie des gens qui m'accompagnent!" Mais Jacob répondit : "Pourquoi cela? Que je trouve seulement grâce aux yeux de Monseigneur!"
Genèse 33, 16 Esaü reprit ce jour-là sa route vers Séïr,
Genèse 33, 17 mais Jacob partit pour Sukkot, il se bâtit une maison et fit des huttes pour son bétail ; c'est pourquoi on a donné à l'endroit le nom de Sukkot.
Genèse 33, 18 Puis Jacob arriva sain et sauf à la ville de Sichem, au pays de Canaan, lorsqu'il revint de Paddân-Aram, et il campa en face de la ville.

Je pense que vous avez depuis longtemps perdu de vue le sens allégorique et prophétique de ces textes.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 
Le catholicisme est-il le christianisme ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les interdits en Christianisme
» Un érudit djihadiste se converti au christianisme
» "Zen et Christianisme", le titre d'un ouvrage. J'ignorais...
» Le catholicisme s'est trompé de voie
» conversion de l'Islam au Catholicisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: