DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lettre d'un prêtre catholique au NY Times

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5003
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Lettre d'un prêtre catholique au NY Times   Mer 06 Juin 2012, 20:05

http://benoit-et-moi.fr/2010-II/0455009d6b0fa2a05/0455009d840702701.html


Cher frère journaliste:

Je suis un simple prêtre catholique. Je me sens heureux et fier de ma vocation. Cela fait 20 ans que je vis en Angola comme missionnaire.

Je lis dans de nombreux moyens de communication, surtout dans votre journal, l'amplification du thème des prêtres pédophiles, cela d'une manière morbide, recherchant en détail dans la vie de ces prêtres, les erreurs du passé. Il y en a un, dans une ville des Etats-Unis, dans les années 70, un autre, en Australie dans les années 80, et ainsi de suite, d'autres plus récents.....

Certainement tous des cas parfaitement condamnables!

Il y a des présentations journalistiques pondérées et équilibrées, d'autres amplifiées, remplies de préjudices et même de haine. Je ressens moi-même une grande douleur pour le mal immense que des personnes qui devraient être des signes de l'amour de Dieu, soient un poignard dans la vie d'êtres innocents. Il n'y a pas de paroles pour justifier de tels actes. Il n'y a pas de doutes que l'Église doit être du coté des faibles, des plus démunis. Pour cette raison, toutes les mesures prises pour la prévention et la protection de la dignité des enfants seront toujours une priorité absolue.

Mais c'est remarquable le peu de nouvelles et le manque d'intérêt pour les milliers de prêtres qui sacrifient leur vie et la consument pour des millions d'enfants, pour les adolescents et pour les plus défavorisés aux quatre coins du monde.

Cela demeure sans intérêt qu'avec d'autres prêtres nous ayons eu à secourir près de 15.000 personnes dans les campements de la guérilla, après qu'ils aient rendu les armes, parce que les aliments du gouvernement et de l’ONU n'arrivaient pas. Ce n'est pas une nouvelle intéressante qu'un prêtre de 75 ans, le Père Roberto, parcoure la ville de Luanda, soignant les enfants de la rue, les conduisant à une maison de refuge, pour qu'ils soient désintoxiqués de la gazoline qu'ils aspirent en gagnant leur vie comme lance-flammes.

Je pense que votre journal ne s'intéresse pas au fait que j'aie dû transporter beaucoup d'enfants faméliques par des chemins minés à cause de la guerre en l'année 2002 depuis Cangumbe à Lwena (Angola), car le gouvernement ne pouvait le faire et les ONG n'y étaient pas autorisées; que j'aie dû enterrer des douzaines d'enfants morts à cause des déplacements de la guerre; que nous ayons sauvé la vie à des milliers de personnes au Mexique au moyen du seul centre de santé existant dans une zone de 90.000 km2 avec la distribution d'aliments et de semences. Que nous ayons pu y procurer l'éducation et des écoles dans ces dix dernières années à plus de 110.000 enfants.

L'alphabétisation de centaines de prisonniers n'est pas non plus une nouvelle. Que d'autres prêtres, comme le père Stéphane, organisent des maisons de transit pour que de jeunes maltraités, battus, et même violés y trouvent refuge. Non plus, que le père Maiato avec ses 80 ans, visite les maisons des pauvres, une à une, réconfortant les malades et les désespérés. Ce n'est pas une nouvelle que plus de 6.000 parmi les 40.000 prêtres et religieux actuels aient quitté leur pays et leur famille pour servir leurs frères dans une léproserie, dans les hôpitaux, les camps de réfugiés, des orphelinats pour enfants accusés de sorcellerie ou orphelins de parents morts du sida, dans des écoles pour les plus pauvres, des centres de formation professionnelle, des centres d'accueil pour les séropositifs, etc. Ou, surtout, dépensant leur vie dans des paroisses et des missions, motivant les gens pour mieux vivre et surtout pour aimer. Ce n'est pas une nouvelle que mon ami, le Père Marc-Aurèle, pour sauver des enfants pendant la guerre en Angola, les ait transportés de Kalulo à Dondo et qu'en revenant de sa mission, il ait été mitraillé en chemin. Que le frère François avec cinq dames catéchistes, soient morts dans un accident, en allant aider des régions rurales parmi les plus reculées du pays.

Que des douzaines de missionnaires en Angola soient morts par manque de moyens sanitaires, à cause d'une simple malaria. Que d'autres aient sauté à cause d'une mine, en visitant leurs fidèles. Dans le cimetière de Kalulo se trouvent les tombes des premiers prêtres qui sont arrivés dans la région, aucun ne dépassait l'âge de 40 ans.

Ce n'est pas une nouvelle, celle de suivre un prêtre "normal" dans son travail journalier, dans ses difficultés et ses joies, dépensant sa vie sans bruit en faveur de la communauté qu'il sert. La vérité, c'est que nous ne cherchons pas à faire les nouvelles, mais simplement porter la Bonne Nouvelle , cette Nouvelle, qui sans bruit, a commencé le matin de Pâques. Un arbre qui tombe fait plus de bruit que mille arbres qui poussent. On fait beaucoup plus de bruit pour un prêtre qui commet une faute, que pour des milliers d'autres qui donnent leur vie pour les pauvres et les indigents.

Je ne prétends pas faire l'apologie de l'Église et des prêtres. Un prêtre n'est ni un héros ni un neurotique. C'est simplement un homme normal, qui, avec sa nature humaine cherche à suivre Jésus et à Le servir dans ses frères. Il connaît des misères, des pauvretés et des fragilités comme chez tous les êtres humains; mais il vit également dans la beauté et la grandeur comme en chaque créature. Insister d'une manière obsessionnelle et persécutrice sur un thème douloureux, en perdant de vue l'ensemble de l'oeuvre, crée véritablement des caricatures offensives du sacerdoce catholique, par lesquelles je me sens offensé.

Je te demande seulement, ami journaliste, de rechercher la Vérité, le Bien et la Beauté. Cela fera grandir ta profession.

Dans le Christ,

P. Martin Lasarte, sdb

"Mon passé, Seigneur,

je le confie à ta miséricorde;

mon présent à ton amour;

mon futur à ta providence".
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28499
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Lettre d'un prêtre catholique au NY Times   Mer 06 Juin 2012, 21:38

Thumright

Les médias ne s'intéressent à l'Église que quand il y a des scandales, comme cette histoire de majordome arrêté récemment.

Le reste, silence radio... :x
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5003
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Lettre d'un prêtre catholique au NY Times   Jeu 07 Juin 2012, 10:20

Il faudrait envoyer une copie de cette lettre à toutes les rédactions !
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Lettre d'un prêtre catholique au NY Times   Jeu 07 Juin 2012, 10:47

Simon1976 a écrit:
Thumright

Les médias ne s'intéressent à l'Église que quand il y a des scandales, comme cette histoire de majordome arrêté récemment.

Le reste, silence radio... :x

Alors que ce qui est choquant c'est que le pape ait un majordome... ;)
A moins de comprendre cette parole à Pierre comme indiquant que les papes auraient des serviteurs pour les habiller et leur faire faire ce qu'il ne veulent pas... Mr.Red
Citation :
En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais plus jeune, tu te ceignais toi-même, et tu allais où tu voulais ; mais quand tu seras vieux, tu étendras tes mains, et un autre te ceindra, et te mènera où tu ne voudras pas.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Lettre d'un prêtre catholique au NY Times   Jeu 07 Juin 2012, 10:55

Bonjour Fox

C'est vrai que ça fait choquant tout le clinquant du Vatican avec le protocole, mais il ne faut pas oublier non plus que le pape est chef d'Etat du Vatican.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Lettre d'un prêtre catholique au NY Times   Jeu 07 Juin 2012, 11:07

C'est vrai et qu'il est agé... :sage:
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Lettre d'un prêtre catholique au NY Times   Jeu 07 Juin 2012, 11:19

Fox77 a écrit:
Alors que ce qui est choquant c'est que le pape ait un majordome... ;)
A moins de comprendre cette parole à Pierre comme indiquant que les papes auraient des serviteurs pour les habiller et leur faire faire ce qu'il ne veulent pas... Mr.Red
en fait, majordome, ce n'est pas une "petite" fonction d'accompagnateur comme tu sembles le croire. c'est au contraire appartenir au premier cercle, on est homme de confiance, bras droit, d'un homme qui à la fois est chef d'état et représente et est écouté par près d'un milliard de personnes.
a l'heure actuelle où dès qu'on est épié par des centaines de caméras, et de gens prêts à raconter n'importe quoi et à ricaner de tout et de rien, c'est très éprouvant dès qu'il faut "sortir", faire un "voyage", une conférence de presse etc... aucun faux pas. aucun geste qui pourrait être mal interprété. etc. etc.
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2567
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Lettre d'un prêtre catholique au NY Times   Ven 08 Juin 2012, 00:06

Il y a quelque chose qui me questionne profondément dans la lettre par ailleurs très émouvante
du Père Lasarte. C'est que est Simultanément Vrai que coéxistent dans l'Eglise d'aujourd'hui
des prêtres, évêques, religieux qui sont des saints et d'autres qui sont d'abjects salauds .
d'ailleurs aucune catégorie n'est définitivement étanche , car ce qui compte c'est la justice du royaume.
Alors , ce qu'il ne faudrait surtout pas faire , c'est que la Sainteté des uns cache les Saloperies des autres ET aussi que les abjections de beaucoup empêchent de rendre grâce de la Sainteté d'un grand nombre . Il nous reste à prier pour être justes et équilibrés dans le regard que nous portons et pour que la justice soit appliquée dans l'Eglise sans discréditer l'action de grâces et décourager l'espérance. Peut-il y avoir d'ailleurs Espérance si la Justice n'est pas appliquée dans l'Eglise ? Malheureusement , la sainteté n'est pas un contre poison à l'abjection , le contre poison c'est la Justice et la Transparence . Et c'est parce que malheureusement le ménage n'est pas fait par Rome qui fait des relations publiques de haut vol pour cacher son immobilisme et son inertie
que les journalistes américains continuent de faire pression pour que ça change au moins chez eux.Il serait juste de reconnaitre aussi que les affaires de moeurs du clergé existent dans tous les diocèses du monde , mais par contre qu'on en entend jamais parler en Afrique ou en Amérique du Sud . Et ça ne veut certainement pas dire que tous sont des Saints là bas mais plutôt que les victimes y sont Totalement dépourvues des plus élémentaires moyens de se faire entendre ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre d'un prêtre catholique au NY Times
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre du Patriarche du Patriarcat Catholique Byzantin au sujet de la micro-puce RFID !
» Lettre d'un prêtre catholique au NY Times
» Lettre de confirmation (mon témoignage)
» lettre de motivation pour le privé
» Lettre d’un prêtre catholique dans un journal américain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: