DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Syrie : intervention armée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mar 10 Sep 2013 - 22:16

Alexis232 a écrit:

SVP arrêtez de dire n'importe quoi ou de répéter la doxa médiatique, l'Iran n'a aucune intention de tirer je ne sais qu'elle bombe, c'est ridicule.
L'Iran d'Amaninejab, avait une intention d'usage agressif de la bombe contre Tel Aviv.

Israël a des intentions DEFENSIVESn DISUASIVES.

Et cela, il ne faut pas être docteur en sciences politiques pour le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 0:56

Le parallèle est maintenant presque établi entre la Syrie actuelle et l'Espagne en guerre civile , juste avant la 3e guerre mondiale .
Pour savoir si la France doit intervenir en Syrie , il suffit de se demander si elle n'aurait pas dû intervenir en Espagne pendant la guerre civile .

Mais la réponse n'est pas aisée , j'en conviens .
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 4:40

Alexis232 a écrit:
objectivement la bombe atomique c'est Israël qui l'a possède (illégalement en plus)
Pas illégalement puisqu'Israël n'a jamais signé le TNP, contrairement à l'Iran.

Et sinon faut vous calmer et arrêter d'accuser tout le monde de suivre la doxa médiatique, ça devient ridicule : je n'ai pas vu un seul journaliste, depuis un mois, expliquer que le problème c'était l'Iran et pas la Syrie comme SJA vient de le dire.

Et je dis cela tout en n'étant pas d'accord avec SJA sur les causes principales, voir plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 5:42

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
objectivement la bombe atomique c'est Israël qui l'a possède (illégalement en plus)  
Pas illégalement puisqu'Israël n'a jamais signé le TNP, contrairement à l'Iran.

Et sinon faut vous calmer et arrêter d'accuser tout le monde de suivre la doxa médiatique, ça devient ridicule : je n'ai pas vu un seul journaliste, depuis un mois, expliquer que le problème c'était l'Iran et pas la Syrie comme SJA vient de le dire.

Et je dis cela tout en n'étant pas d'accord avec SJA sur les causes principales, voir plus haut.
Cher Philippe, en remontant le fil (peut être insuffisamment, j'ai du mal à dégager les causes que vous considérez comme principales.

En tout état de cause, je pense qu'il ne faut pas séparer les deux problèmes.

Obama à bien dû promettre quelque chose à Israël pour le dissuadé d'intervenir.

Israël a à craindre du hezbollah qui l'allié de la Syrie qui est l'Allié de Téhéran.

Si Israël mais aussi les pays de golfe et la Turquie constatent que l'Iran n'est pas affaibli dans l'affaire syrienne alors la tension pourrait remonter d'un cran et les risques d'une guerre, pour le coup plus large, n'en seraient que plus important.


Cela dit, l'intervention de Poutine sur les stock de gaz peut être considéré comme un affaiblissement de la Syrie et du Hezbollah.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 6:02

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
objectivement la bombe atomique c'est Israël qui l'a possède (illégalement en plus)  
Pas illégalement puisqu'Israël n'a jamais signé le TNP, contrairement à l'Iran.

Et sinon faut vous calmer et arrêter d'accuser tout le monde de suivre la doxa médiatique, ça devient ridicule : je n'ai pas vu un seul journaliste, depuis un mois, expliquer que le problème c'était l'Iran et pas la Syrie comme SJA vient de le dire.

Et je dis cela tout en n'étant pas d'accord avec SJA sur les causes principales, voir plus haut.
Cher Philippe, en remontant le fil (peut être insuffisamment, j'ai du mal à dégager les causes que vous considérez comme principales.

En tout état de cause, je pense qu'il ne faut pas séparer les deux problèmes.

Obama à bien dû promettre quelque chose à Israël pour le dissuadé d'intervenir.

Israël a à craindre du hezbollah qui l'allié de la Syrie qui est l'Allié de Téhéran.

Si Israël mais aussi les pays de golfe et la Turquie constatent que l'Iran n'est pas affaibli dans l'affaire syrienne alors la tension pourrait remonter d'un cran et les risques d'une guerre, pour le coup plus large, n'en seraient que plus important.


Cela dit, l'intervention de Poutine sur les stock de gaz peut être considéré comme un affaiblissement de la Syrie et du Hezbollah.

 
Je disais que les causes de premier plan étaient l'opposition sunnite/chiite, les restes de guerre froide entre USA et Russie et enfin les hydrocarbures (raisons rappelées dans la vidéo très bien faite postée par Alexis). Israël et ses craintes font partie de l'équation, mais seulement en second plan, il n'est pas déterminant dans la crise actuelle. Je pense que les éléments que vous avancez sont justes, mais qu'ils font partie de la périphérie de l'affaire en cours, pas du coeur.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 8:35

Bonjour.
SJA a écrit:

Obama à bien dû promettre quelque chose à Israël pour le dissuadé d'intervenir.
Absurde, Israel n'a jamais eu l'intention d'intervenir dans ce conflit, que du contraire.........

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 8:50

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
objectivement la bombe atomique c'est Israël qui l'a possède (illégalement en plus)  
Pas illégalement puisqu'Israël n'a jamais signé le TNP, contrairement à l'Iran.

Et sinon faut vous calmer et arrêter d'accuser tout le monde de suivre la doxa médiatique, ça devient ridicule : je n'ai pas vu un seul journaliste, depuis un mois, expliquer que le problème c'était l'Iran et pas la Syrie comme SJA vient de le dire.

Et je dis cela tout en n'étant pas d'accord avec SJA sur les causes principales, voir plus haut.
Bien entendu qu'ils le disent et ils ont raison, la cible (une des cibles) c'est l'Iran, pour affaiblir l'Iran il faut d'abord déstabiliser son satellite Syrien.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 8:52

aroll a écrit:
Bonjour.
SJA a écrit:

Obama à bien dû promettre quelque chose à Israël pour le dissuadé d'intervenir.
Absurde, Israel n'a jamais eu l'intention d'intervenir dans ce conflit, que du contraire.........

Amicalement, Alain
Pas dans ce conflit mais contre l'Iran.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 8:53

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:

SVP arrêtez de dire n'importe quoi ou de répéter la doxa médiatique, l'Iran n'a aucune intention de tirer je ne sais qu'elle bombe, c'est ridicule.
L'Iran d'Amaninejab, avait une intention d'usage agressif de la bombe contre Tel Aviv.

Israël a des intentions DEFENSIVESn DISUASIVES.

Et cela, il ne faut pas être docteur en sciences politiques pour le savoir.
Nan, Israël a l'intention de s’agrandir tout comme l'Allemagne en 1940.
Le pire c'est que c'est vrai.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Isra%C3%ABl
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 9:30

Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:

SVP arrêtez de dire n'importe quoi ou de répéter la doxa médiatique, l'Iran n'a aucune intention de tirer je ne sais qu'elle bombe, c'est ridicule.
L'Iran d'Amaninejab, avait une intention d'usage agressif de la bombe contre Tel Aviv.

Israël a des intentions DEFENSIVESn DISUASIVES.

Et cela, il ne faut pas être docteur en sciences politiques pour le savoir.
Nan, Israël a l'intention de s’agrandir tout comme l'Allemagne en 1940.
Le pire c'est que c'est vrai.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Isra%C3%ABl
On dirait que le bandeau "Cet article ne cite pas suffisamment ses sources" qui figure au-dessus de l'article vous a échappé.

L'article est un condensé de propagande anti-israélienne mais ne comporte pas une seule source pour justifier sont contenu.

Qu'il se trouve en Israël des groupes (ou des groupuscules) qui rêvent d'un "Grand Israël" n'est pas douteux, mais ce n'est pour autant que c'est la politique du gouvernement israélien. Il n'est en revanche pas douteux que ce dernier s'efforce de grignoter des parcelles de territoire palestinien, ne serait-ce que pour renforcer une politique du fait accompli, notamment à Jérusalem Est.

Mais prétendre qu'Israël a l'intention de s'agrandir alors qu'en 25 ans il a rendu le Sinaï a l'Egypte et abandonné tout contrôle sur Gaza me paraît pour le moins étrange.

Sans parler de la (très) malvenue comparaison avec l'Allemagne nazie de 1940 (qui avait clairement manifestement montré ses intentions dès 1938 au moins, soit dit en passant).
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 9:34

Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:

SVP arrêtez de dire n'importe quoi ou de répéter la doxa médiatique, l'Iran n'a aucune intention de tirer je ne sais qu'elle bombe, c'est ridicule.
L'Iran d'Amaninejab, avait une intention d'usage agressif de la bombe contre Tel Aviv.

Israël a des intentions DEFENSIVESn DISUASIVES.

Et cela, il ne faut pas être docteur en sciences politiques pour le savoir.
Nan, Israël a l'intention de s’agrandir tout comme l'Allemagne en 1940.
Le pire c'est que c'est vrai.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Isra%C3%ABl
On ne peut pas dire cela d'Israël comme de l'Allemagne en 1940. En Israël certains défendent cette théorie mais ce n'est pas du tout une doctrine unanimement partagée, un but aussi certain qu'étendre ses frontières pouvait l'être pour Hitler. Sinon on se demande bien pourquoi Israël aurait rétrocédé le Sinaï en échange d'une simple paix alors qu'il avait l'avantage militaire.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 9:35

Lebob a écrit:


Mais prétendre qu'Israël a l'intention de s'agrandir alors qu'en 25 ans il a rendu le Sinaï a l'Egypte et abandonné tout contrôle sur Gaza me paraît pour le moins étrange.
Les beaux esprits... Thumright 

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 9:56

Lebob a écrit:
Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:

SVP arrêtez de dire n'importe quoi ou de répéter la doxa médiatique, l'Iran n'a aucune intention de tirer je ne sais qu'elle bombe, c'est ridicule.
L'Iran d'Amaninejab, avait une intention d'usage agressif de la bombe contre Tel Aviv.

Israël a des intentions DEFENSIVESn DISUASIVES.

Et cela, il ne faut pas être docteur en sciences politiques pour le savoir.
Nan, Israël a l'intention de s’agrandir tout comme l'Allemagne en 1940.
Le pire c'est que c'est vrai.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Isra%C3%ABl
On dirait que le bandeau "Cet article ne cite pas suffisamment ses sources" qui figure au-dessus de l'article vous a échappé.

L'article est un condensé de propagande anti-israélienne mais ne comporte pas une seule source pour justifier sont contenu.  

Qu'il se trouve en Israël des groupes (ou des groupuscules) qui rêvent d'un "Grand Israël" n'est pas douteux, mais ce n'est pour autant que c'est la politique du gouvernement israélien.  Il n'est en revanche pas douteux que ce dernier s'efforce de grignoter des parcelles de territoire palestinien, ne serait-ce que pour renforcer une politique du fait accompli, notamment à Jérusalem Est.

Mais prétendre qu'Israël a l'intention de s'agrandir alors qu'en 25 ans il a rendu le Sinaï a l'Egypte et abandonné tout contrôle sur Gaza me paraît pour le moins étrange.

Sans parler de la (très) malvenue comparaison avec l'Allemagne nazie de 1940 (qui avait clairement manifestement montré ses intentions dès 1938 au moins, soit dit en passant).
Vu à la télé, non vu au parlement belge Cool 

Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:02

Alexis232 a écrit:
Lebob a écrit:
Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
L'Iran d'Amaninejab, avait une intention d'usage agressif de la bombe contre Tel Aviv.

Israël a des intentions DEFENSIVESn DISUASIVES.

Et cela, il ne faut pas être docteur en sciences politiques pour le savoir.
Nan, Israël a l'intention de s’agrandir tout comme l'Allemagne en 1940.
Le pire c'est que c'est vrai.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Isra%C3%ABl
On dirait que le bandeau "Cet article ne cite pas suffisamment ses sources" qui figure au-dessus de l'article vous a échappé.

L'article est un condensé de propagande anti-israélienne mais ne comporte pas une seule source pour justifier sont contenu.  

Qu'il se trouve en Israël des groupes (ou des groupuscules) qui rêvent d'un "Grand Israël" n'est pas douteux, mais ce n'est pour autant que c'est la politique du gouvernement israélien.  Il n'est en revanche pas douteux que ce dernier s'efforce de grignoter des parcelles de territoire palestinien, ne serait-ce que pour renforcer une politique du fait accompli, notamment à Jérusalem Est.

Mais prétendre qu'Israël a l'intention de s'agrandir alors qu'en 25 ans il a rendu le Sinaï a l'Egypte et abandonné tout contrôle sur Gaza me paraît pour le moins étrange.

Sans parler de la (très) malvenue comparaison avec l'Allemagne nazie de 1940 (qui avait clairement manifestement montré ses intentions dès 1938 au moins, soit dit en passant).
Vu à la télé, non vu au parlement belge Cool 

Laurent Louis me rend honteux d'être Belge.

Pour aller chercher ce petit imbécile vaniteux - devenu antisémite au fil du temps - comme source, il ne faut pas avoir beaucoup avoir beaucoup d'arguments sérieux à faire valoir.

C'est tout ce que je dirai sur le chapitre - enfin, plus pitre que cha - Laurent Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:05

Si vous voulez des sources vous avez qu'a lire, vous documenter, aller parler avec des religieux juifs, aller sur place en Israël pour essayer de comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:13

Alexis232 a écrit:
Si vous voulez des sources vous avez qu'a lire, vous documenter, aller parler avec des religieux juifs, aller sur place en Israël pour essayer de comprendre.
Je n'ignore pas qu'il y a des religieux juifs qui souhaitent voir s'établir Eretz Israël. Comme il en est d'autres qui considèrent que créer l'état d'Israël est une atteinte à la volonté divine.

Ni un groupe ni l'autre ne définit la politique de l'état.

Il y a aussi dans nos pays des personnes qui considèrent que l'état devrait être subordonné au religieux. Vous en concluez que nos pays sont des théocraties catholiques ou islamiques?

Les sources sur le Grand Israël ne manquent et je n'ai pas besoin d'aller là-bas pour comprendre ce que vous n'avez manifestement pas saisi nonobstant un séjour sur place.
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:24

SJA a écrit:
aroll a écrit:
Bonjour.
SJA a écrit:

Obama à bien dû promettre quelque chose à Israël pour le dissuadé d'intervenir.
Absurde, Israel n'a jamais eu l'intention d'intervenir dans ce conflit, que du contraire.........

Amicalement, Alain
Pas dans ce conflit mais contre l'Iran.
Non plus....... Israel est parfaitement conscient (plus que nous, visiblement) du danger mortel de l'Iran, mais il n'a pas les moyens de régler ce problème (la recherche de la bombe par l'Iran) seul, de manière acceptable. Alors il gesticule, menace, et........ espère.

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:29

Tout en assassinant systématiquement les scientifiques liés au programme nucléaire iranien .

Les rescapés en sortent encore plus déterminés .


Dernière édition par boulo le Mer 11 Sep 2013 - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:29

Lebob a écrit:
Alexis232 a écrit:
Si vous voulez des sources vous avez qu'a lire, vous documenter, aller parler avec des religieux juifs, aller sur place en Israël pour essayer de comprendre.
Je n'ignore pas qu'il y a des religieux juifs qui souhaitent voir s'établir Eretz Israël.  Comme il en est d'autres qui considèrent que créer l'état d'Israël est une atteinte à la volonté divine.  

Ni un groupe ni l'autre ne définit la politique de l'état.

Il y a aussi dans nos pays des personnes qui considèrent que l'état devrait être subordonné au religieux.  Vous en concluez que nos pays sont des théocraties catholiques ou islamiques?

Les sources sur le Grand Israël ne manquent et je n'ai pas besoin d'aller là-bas pour comprendre ce que vous n'avez manifestement pas saisi nonobstant un séjour sur place.
Bien entendu, depuis votre campagne belge vous savez tout sur tout comme d'hab...
Mo voyage sur place, au coeur même de l'armée m'a permis de comprendre pas mal de choses, de plus en plus de militaires haut gradés ont une lecture eschatologique des evenements, un prisme religieux.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:33

Alexis232 a écrit:
 
Lebob a écrit:
Alexis232 a écrit:
Si vous voulez des sources vous avez qu'a lire, vous documenter, aller parler avec des religieux juifs, aller sur place en Israël pour essayer de comprendre.
Je n'ignore pas qu'il y a des religieux juifs qui souhaitent voir s'établir Eretz Israël.  Comme il en est d'autres qui considèrent que créer l'état d'Israël est une atteinte à la volonté divine.  

Ni un groupe ni l'autre ne définit la politique de l'état.

Il y a aussi dans nos pays des personnes qui considèrent que l'état devrait être subordonné au religieux.  Vous en concluez que nos pays sont des théocraties catholiques ou islamiques?

Les sources sur le Grand Israël ne manquent et je n'ai pas besoin d'aller là-bas pour comprendre ce que vous n'avez manifestement pas saisi nonobstant un séjour sur place.  
Bien entendu, depuis votre campagne belge vous savez tout sur tout comme d'hab...  
Je pensais avoir déjà expliqué que j'habite au bord du lac Léman.  Qui ne se trouve pas en Belgique, aux dernières nouvelles.

Alexis232 a écrit:
 mo voyage sur place, au coeur même de l'armée m'a permis de comprendre pas mal de choses, de plus en plus de militaires haut gradés ont une lecture eschatologique des evenements, un prisme religieux.
Combien de militaires "haut gradés" avez-vous rencontré? Et vous croyez vraiment que les militaires "haut gradés" israéliens vont expliquer en long et en large leurs états d'âme au premier pékin venu, étranger de surcroît?

Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:40

Philippe Fabry a écrit:
Lebob a écrit:


Mais prétendre qu'Israël a l'intention de s'agrandir alors qu'en 25 ans il a rendu le Sinaï a l'Egypte et abandonné tout contrôle sur Gaza me paraît pour le moins étrange.
Les beaux esprits... Thumright 
la frontière qu'Israel souhaite à terme, on la connait très précisément: elle fait 6 mètre de haut et est en béton armé!

reste le Golan... très stratégique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:44

Lebob a écrit:
Alexis232 a écrit:
 
Lebob a écrit:
Alexis232 a écrit:
Si vous voulez des sources vous avez qu'a lire, vous documenter, aller parler avec des religieux juifs, aller sur place en Israël pour essayer de comprendre.
Je n'ignore pas qu'il y a des religieux juifs qui souhaitent voir s'établir Eretz Israël.  Comme il en est d'autres qui considèrent que créer l'état d'Israël est une atteinte à la volonté divine.  

Ni un groupe ni l'autre ne définit la politique de l'état.

Il y a aussi dans nos pays des personnes qui considèrent que l'état devrait être subordonné au religieux.  Vous en concluez que nos pays sont des théocraties catholiques ou islamiques?

Les sources sur le Grand Israël ne manquent et je n'ai pas besoin d'aller là-bas pour comprendre ce que vous n'avez manifestement pas saisi nonobstant un séjour sur place.  
Bien entendu, depuis votre campagne belge vous savez tout sur tout comme d'hab...  
Je pensais avoir déjà expliqué que j'habite au bord du lac Léman.  Qui ne se trouve pas en Belgique, aux dernières nouvelles.

Alexis232 a écrit:
 mo voyage sur place, au coeur même de l'armée m'a permis de comprendre pas mal de choses, de plus en plus de militaires haut gradés ont une lecture eschatologique des evenements, un prisme religieux.
Combien de militaires "haut gradés" avez-vous rencontré?  Et vous croyez vraiment que les militaires "haut gradés" israéliens vont expliquer en long et en large leurs états d'âme au premier pékin venu, étranger de surcroît?

Ok le lac Léman, la vie est belle Smile

Pas besoin qu'ils m'en parlent, en Israël ce n'est un secret pour personne,même un ancien premier ministre décédé récemment en parlait ouvertement:
(c'est un secret pour des gens comme vous qui trouvent absurde qu'un peuple puisse avoir une vision biblique, eschatologique et politique)

Yitzhak Shamir, fidèle au dogme du «Grand Israël», est décédé
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Yitzhak-Shamir-fidele-au-dogme-du-Grand-Israel-est-decede-_NG_-2012-07-01-825739
http://www.liberation.fr/monde/2012/07/01/yitzhak-shamir-ancien-premier-ministre-et-fervent-defenseur-du-grand-israel-est-decede_830350
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9371
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 10:54

boulo a écrit:
Le parallèle est maintenant presque établi entre la Syrie actuelle et l'Espagne en guerre civile , juste avant la 3e guerre mondiale .
Pour savoir si la France doit intervenir en Syrie , il suffit de se demander si elle n'aurait pas dû intervenir en Espagne pendant la guerre civile .

Mais la réponse n'est pas aisée , j'en conviens .
A verser au dossier :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/04/02/la-syrie-est-notre-guerre-d-espagne_3152041_3232.html
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 11:16

Alexis232 a écrit:
Lebob a écrit:
Alexis232 a écrit:
 
Lebob a écrit:
Je n'ignore pas qu'il y a des religieux juifs qui souhaitent voir s'établir Eretz Israël.  Comme il en est d'autres qui considèrent que créer l'état d'Israël est une atteinte à la volonté divine.  

Ni un groupe ni l'autre ne définit la politique de l'état.

Il y a aussi dans nos pays des personnes qui considèrent que l'état devrait être subordonné au religieux.  Vous en concluez que nos pays sont des théocraties catholiques ou islamiques?

Les sources sur le Grand Israël ne manquent et je n'ai pas besoin d'aller là-bas pour comprendre ce que vous n'avez manifestement pas saisi nonobstant un séjour sur place.  
Bien entendu, depuis votre campagne belge vous savez tout sur tout comme d'hab...  
Je pensais avoir déjà expliqué que j'habite au bord du lac Léman.  Qui ne se trouve pas en Belgique, aux dernières nouvelles.

Alexis232 a écrit:
 mo voyage sur place, au coeur même de l'armée m'a permis de comprendre pas mal de choses, de plus en plus de militaires haut gradés ont une lecture eschatologique des evenements, un prisme religieux.
Combien de militaires "haut gradés" avez-vous rencontré?  Et vous croyez vraiment que les militaires "haut gradés" israéliens vont expliquer en long et en large leurs états d'âme au premier pékin venu, étranger de surcroît?

Ok le lac Léman, la vie est belle Smile

Pas besoin qu'ils m'en parlent, en Israël ce n'est un secret pour personne,même un ancien premier ministre décédé récemment en parlait ouvertement:
(c'est un secret pour des gens comme vous qui trouvent absurde qu'un peuple puisse avoir une vision biblique, eschatologique et politique)
Un peuple n'est pas monolithique, contrairement à ce que vous semblez imaginer, et le peuple israélien ne fait pas exception à cette règle. Et si une partie de la population (quelle partie en termes d'importance?) semble en effet pour un "grand Israël", les dissensions commencent à apparaître entre les tenants du concept dès qu'il s'agit de définir les limites territoriales de ce "grand Israël". Et puis, il y a ceux qui n'en veulent.

Quant à venir expliquer que tous les Israéliens partageraient une vision biblique, eschatologique et politique, je pense que la moitié de Tel-Aviv va vous rire au nez si vous expliquez cela, en particulier pour le coup de la vision biblique est eschatologique.

Donc, si je comprends bien(voir le "pas besoin qu'il m'en parlent"), vous n'avez en fait et contrairement à ce que vous affirmiez il y a moins d'une heure parlé à aucun haut gradé militaire et ce que vous nous racontez vient de vos lectures, mais ne vous a pas empêché d'utiliser un argument d'autorité...

Alexis232 a écrit:
Yitzhak Shamir, fidèle au dogme du «Grand Israël», est décédé
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Yitzhak-Shamir-fidele-au-dogme-du-Grand-Israel-est-decede-_NG_-2012-07-01-825739
http://www.liberation.fr/monde/2012/07/01/yitzhak-shamir-ancien-premier-ministre-et-fervent-defenseur-du-grand-israel-est-decede_830350  
Et de combien de km2 Israël s'est-il étendu sous les gouvernements présidés par Shamir?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 11:25

Lebob a écrit:
Alexis232 a écrit:
Lebob a écrit:
Alexis232 a écrit:
 
Bien entendu, depuis votre campagne belge vous savez tout sur tout comme d'hab...  
Je pensais avoir déjà expliqué que j'habite au bord du lac Léman.  Qui ne se trouve pas en Belgique, aux dernières nouvelles.

Alexis232 a écrit:
 mo voyage sur place, au coeur même de l'armée m'a permis de comprendre pas mal de choses, de plus en plus de militaires haut gradés ont une lecture eschatologique des evenements, un prisme religieux.
Combien de militaires "haut gradés" avez-vous rencontré?  Et vous croyez vraiment que les militaires "haut gradés" israéliens vont expliquer en long et en large leurs états d'âme au premier pékin venu, étranger de surcroît?

Ok le lac Léman, la vie est belle Smile

Pas besoin qu'ils m'en parlent, en Israël ce n'est un secret pour personne,même un ancien premier ministre décédé récemment en parlait ouvertement:
(c'est un secret pour des gens comme vous qui trouvent absurde qu'un peuple puisse avoir une vision biblique, eschatologique et politique)  
Un peuple n'est pas monolithique, contrairement à ce que vous semblez imaginer, et le peuple israélien ne fait pas exception à cette règle.  Et si une partie de la population (quelle partie en termes d'importance?) semble en effet pour un "grand Israël", les dissensions commencent à apparaître entre les tenants du concept dès qu'il s'agit de définir les limites territoriales de ce "grand Israël".  Et puis, il y a ceux qui n'en veulent.

Quant à venir expliquer que tous les Israéliens partageraient une vision biblique, eschatologique et politique, je pense que la moitié de Tel-Aviv va vous rire au nez si vous expliquez cela, en particulier pour le coup de la vision biblique est eschatologique.

Donc, si je comprends bien(voir le "pas besoin qu'il m'en parlent"), vous n'avez en fait et contrairement à ce que vous affirmiez il y a moins d'une heure parlé à aucun haut gradé militaire et ce que vous nous racontez vient de vos lectures, mais ne vous a pas empêché d'utiliser un argument d'autorité...


Alexis232 a écrit:
Yitzhak Shamir, fidèle au dogme du «Grand Israël», est décédé
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Yitzhak-Shamir-fidele-au-dogme-du-Grand-Israel-est-decede-_NG_-2012-07-01-825739
http://www.liberation.fr/monde/2012/07/01/yitzhak-shamir-ancien-premier-ministre-et-fervent-defenseur-du-grand-israel-est-decede_830350  
Et de combien de km2 Israël s'est-il étendu sous les gouvernements présidés par Shamir?
Pas tous les habitants de Tel-Aviv certainement pas, disons que ce projet biblique est accueilli de plus en plus favorablement, en ce qui concerne les limites territoriales effectivement plusieurs point de vue s’affrontent.
Je suis resté 15 jours dans la plus grande base militaire et j'étais toute la journée avec des militaires du matin au soir, je dormais sur place.
j'ai donc eu tout de temps de rencontrer des soldats parlant français ou anglais, et de discuter de pas mal de choses... avec des gradés, des cuisiniers, des ingénieurs, des soldats qui revenaient de Gaza d'autres qui partaient pour le Liban etc.
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mer 11 Sep 2013 - 17:55

r. a écrit:
http://www.zerohedge.com/news/2013-09-06/friday-humor-g20-ends-abruptly-obama-calls-putin-jackass

REVUE DE PRESSE PIERRE JOVANOVIC DU 11.09.2013 Le seul journal indépendant français

Vidéo complète : http://rim951.fr/?p=2568

EXTRAIT (INJURES OBAMA A POUTINE) :

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Jeu 12 Sep 2013 - 4:17

12/09/2013 à 09:27 AFP

Syrie: mise en garde de Poutine avant un sommet américano-russe


Le président russe Vladimir Poutine a mis en garde jeudi les Etats-Unis contre l'usage de la force en Syrie, à quelques heures du début de négociations sous tensions entre Moscou et Washington sur un plan russe de démantèlement de arsenal chimique syrien.

Une rencontre jeudi et vendredi à Genève entre le secrétaire d'Etat John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov-- accompagnés de dizaines d'experts en désarmement -- est censée rouvrir une voie diplomatique sur le conflit en Syrie et repousser l'éventuelle action militaire punitive annoncée par les Etats-Unis.

Mais dans une tribune publiée par le New York Times et alors que M. Kerry était déjà en vol pour la Suisse, le président Poutine a remis la pression sur Washington.

Il a d'abord accusé les rebelles syriens, et non l'armée du président Bachar al-Assad, d'avoir perpétré l'attaque chimique du 21 août près de Damas, dans le but de provoquer "une intervention" des Etats-Unis.

Et le chef de l'Etat russe, plus proche allié de Damas, a prévenu qu'un éventuel recours à la force en dehors du cadre du Conseil de sécurité de l'ONU serait "inacceptable" et "constituerait un acte d'agression".

En outre, a averti le chef du Kremlin, des frappes sur la Syrie pourraient déclencher une "nouvelle vague de terrorisme, (saper) les efforts multilatéraux pour résoudre le problème nucléaire iranien et le conflit israélo-palestinien et déstabiliser davantage le Proche-Orient et l'Afrique du Nord", tout en mettant à bas le système onusien.

Il faudrait donc, écrit Vladimir Poutine, que "les Etats-Unis, la Russie et tous les membres de la communauté internationale saisissent l'occasion de la volonté du gouvernement syrien pour mettre son arsenal chimique sous contrôle international afin de le détruire".

M. Poutine conclut sa mise en garde sur un ton plus conciliant en saluant la "confiance grandissante" avec son homologue américain Barack Obama.

Recours possible à la force, une question-clé

Les deux chefs d'Etats, aux relations glaciales, s'étaient vus en tête-à-tête au sommet du G20 à Saint-Pétersbourg la semaine dernière pour discuter de ce plan russe de mise sous séquestre international, en vue de sa destruction, du plus important arsenal chimique du Moyen-Orient.

Leurs chefs de la diplomatie et leurs experts doivent examiner dans le détail à Genève ce projet et sont convenus mercredi au téléphone d'avoir une "discussion réelle sur les mécanismes d'identification, de vérification et de destruction de l'arsenal d'armes chimiques (du président) Assad afin qu'il ne puisse plus jamais être utilisé", a confié un responsable du département d'Etat.

Les Etats-Unis accusent le régime syrien d'avoir perpétré un massacre aux armes chimiques le 21 août près de Damas, tuant 1.429 personnes, selon le renseignement américain.

Ces rencontres exceptionnelles américano-russes résultent du coup de théâtre diplomatique de Moscou qui avait proposé lundi à la Syrie de démanteler son stock d'armes chimiques sous supervision internationale.

M. Lavrov avait dévoilé lundi un projet "réalisable, précis, concret", après une apparente gaffe de M. Kerry le même jour à Londres qui avait proposé au président syrien de rendre ses armes chimiques "d'ici une semaine" s'il voulait éviter une action militaire.

A Genève, M. Kerry devrait aussi continuer d'explorer la voie diplomatique pour tenter de régler le conflit syrien: il verra l'envoyé spécial de la Ligue arabe et de l'ONU pour la Syrie, Lakhdar Brahimi. L'ONU, Washington et Moscou s'efforcent depuis des mois d'organiser une conférence internationale de paix, dite Genève 2, qui réunirait la communauté internationale autour du régime syrien et de l'opposition politique et armée.

Mais la Russie et les Etats-Unis s'affrontent depuis deux ans et demi sur la Syrie et le Conseil de sécurité de l'ONU est paralysé.

Ses cinq membres permanents (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Chine) se sont encore séparés mercredi après 45 minutes de discussions sans conclusion sur un projet de résolution visant à détruire l'arsenal chimique syrien.

Un premier texte préparé par Paris, avec l'appui de Washington, avait été jugé "inacceptable" par Moscou: il imputait la responsabilité de Damas dans l'utilisation des armes chimiques et prévoyait l'emploi de la force en cas de violations de la résolution.

Mardi soir, lors d'une adresse solennelle à la Nation, le président américain Barack Obama -- par principe très réticent à intervenir militairement en Syrie -- a laissé une chance à la diplomatie en qualifiant le plan russe d'"encourageant". Il a ainsi repoussé de facto la perspective des frappes militaires qu'il avait lui-même annoncées le 31 août, à la condition toutefois que le Congrès donne son feu vert.

"Echec collectif"

L'Union européenne, qui soutient diplomatiquement une éventuelle opération armée, a appelé à "profiter de cette nouvelle dynamique" créée par la proposition russe.

Quant aux Nations unies, son secrétaire général Ban Ki-moon a reconnu que "notre échec collectif à prévenir les atrocités commises en Syrie depuis deux ans et demi pèsera lourdement sur la réputation de l'ONU et de ses Etats membres".

Al-Qaïda Sur le terrain, près de Homs, dans le centre de la Syrie, le Front al-Nosra, groupe extrémiste sunnite affilié à Al-Qaïda, et un autre groupe rebelle ont lancé mardi une attaque contre des villages à majorité alaouite, la minorité chiite de Bachar al-Assad. De violents combats ont éclaté entre l'armée et les rebelles, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Et un raid aérien de l'armée syrienne sur un hôpital de fortune dans la province d'Alep (nord), a tué au moins 11 personnes mercredi, selon la même source.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Jeu 12 Sep 2013 - 4:57

On remarquera que Hollande sera absent lors de l'entrevue prochaine Obama-Poutine à Genève.

C'est dire le poids international et la crédibilité qu'a notre va-t-en-guerre Anormal 1er !

Pendant ce temps les combats se poursuivent dans le village chrétien de Maaloula en Syrie où les rebelles djihadistes commettent des exactions.

AFP 11 septembre 2013 à 16:28

A Maaloula, les chrétiens syriens dénoncent les exactions d'islamistes

Des habitants ayant fui la localité chrétienne de Maaloula en Syrie ont accusé les jihadistes qui s’en sont emparés de les avoir délibérément visés en tant que «croisés» et contraint l’un d’entre eux, sous la menace d’un pistolet, à se convertir à l’islam.

«Ils sont arrivés mercredi (dernier) à l’aube dans notre ville et ont crié : "Nous sommes le Front al-Nosra, nous sommes venus pour en faire voir aux croisés"», raconte une femme affirmant s’appeler Marie qui assistait mardi à Damas avec plusieurs centaines de personnes aux funérailles de trois miliciens chrétiens pro-régime de Maaloula, tués lors des combats entre les rebelles et l’armée. «Ils tiraient (...) en criant Allah Akbar», poursuit-elle, alors que la longue procession, ouverte par une fanfare enchaînant des airs funèbres, empruntait les ruelles du quartier chrétien de la vieille ville. «Maaloula est la blessure du Christ», scandaient les participants, mais leurs voix étaient couvertes par le bruit d’armes automatiques censés rendre hommage aux «martyrs».

Maaloula est l’une des plus célèbres localités chrétiennes de Syrie et ses habitants parlent encore l’araméen, la langue d'il y a deux mille ans. La ville, dont la majorité des chrétiens sont grecs-catholiques, doit sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme. Elle est majoritairement chrétienne en été avec 4 500 personnes, dont 3 000 venues de Damas et de l’étranger, et à l’inverse les musulmans sont les plus nombreux en hiver avec 2 000 âmes.

«J’habite en face de l’arche à l’entrée de la ville. J’ai entendu une énorme explosion et de l’arche, il ne restait plus rien. J’ai vu les gens portant sur leur tête un bandeau d’al-Nosra tirer sur des croix», raconte Adnane Nasrallah, 62 ans. «Ils ont mis un pistolet sur la tempe d’un voisin et l’ont obligé à se convertir à l’islam en prononçant : "Il n’y a de dieu que Dieu" puis ils ont rigolé en disant : "Maintenant, c’est un des nôtres"», a-t-il ajouté.

Cet homme, qui a vécu 42 ans dans l’Etat de Washington où il avait un restaurant appelé «Maaloula» et qui est revenu au pays peu avant le début de la révolte contre le régime en mars 2011, a tout perdu.

«Jésus n’est pas venu le sauver»

«J’avais un grand rêve. Je suis revenu dans mon pays pour promouvoir le tourisme. J’ai bâti une maison d’hôtes et construit (...) une éolienne afin de fournir de l’électricité à tous les habitants. Mon rêve est parti en fumée. Quarante ans de travail pour rien», se lamente-t-il. Mais pour lui, le plus dramatique a été l’attitude de certains voisins musulmans. «Des femmes sont sorties sur leurs balcons pour lancer des cris de joie et des enfants ont fait de même. J’ai découvert que notre amitié n’était que superficielle», ajoute-t-il.

Sa sœur Antoinette refuse d’accuser tout le monde en bloc. «Ce sont les réfugiés de Harasta et Douma (banlieue de Damas) que nous avons accueillis dans notre ville qui ont distillé le poison de la haine, notamment à la nouvelle génération», estime-t-elle.

Atef, lui, a été capturé par les rebelles alors qu’il faisait partie de la milice communale contre les insurgés, raconte sa fiancée Racha. «J’ai appelé son portable et quelqu’un m’a répondu : "Bonjour Rachrouch (nom amical), nous sommes de l’Armée syrienne libre. Tu sais, ton fiancé est un chabih (milicien pro-gouvernemental) qui portait des armes et on l’a égorgé"», raconte-t-elle.

Mais Racha, ne voulant pas croire à sa mort, affirme avoir proposé aux rebelles 100 millions de livres syriennes (450 000 dollars) pour qu’ils le libèrent. Son interlocuteur lui a répondu en rigolant : «Viens plutôt avec des sacs poubelle, nous l’avons découpé en cent morceaux», selon elle. L’homme lui a encore dit, toujours selon ses dires, qu’ils avaient demandé à Atef de se convertir et qu’il n’avait pas voulu. «Jésus n’est pas venu le sauver», lui a lancé le rebelle.


Les insurgés se trouvaient toujours mercredi à Maaloula malgré l’annonce la veille par un groupe de rebelles de leur retrait sous condition, et l’armée syrienne tentait de les en déloger, a indiqué un responsable de la sécurité. La Syrie est plongé dans une atroce guerre civile qui a fait plus de 110 000 morts depuis près de trois ans. Les chrétiens représentent 5% de la population.

Source : http://www.liberation.fr/monde/2013/09/11/a-maaloula-les-chretiens-syriens-denoncent-les-exactions-d-islamistes_931118
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Ven 13 Sep 2013 - 9:26

13/09/2013 à 14:21 AFP

Syrie: Poutine appelle à faire confiance à Assad

Washington et Moscou ont exprimé vendredi l'espoir qu'une avancée sur les armes chimiques de la Syrie favorise la tenue d'une conférence de paix, une vue que ne partage pas du tout l'opposition syrienne.

"Nous sommes déterminés à travailler ensemble, à commencer par l'initiative sur les armes chimiques, avec l'espoir que nos efforts seront payants et apporteront paix et stabilité dans cette région tourmentée du monde", a déclaré le secrétaire d'Etat américain John Kerry, au deuxième jour de négociations américano-russes à Genève sur la mise sous contrôle de l'arsenal chimique syrien.

Il a précisé avoir convenu avec son homologue russe Sergueï Lavrov d'une nouvelle réunion "à New York autour du 28 septembre", en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, pour essayer de fixer une date pour une conférence de paix sur la Syrie.

A l'issue d'une rencontre tripartite avec l'émissaire des Nations Unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi, Sergueï Lavrov a réaffirmé l'engagement de la Russie en faveur de cette conférence de paix.

Il a appelé à ce que "tous les groupes de la société syrienne y soient représentés". "Les parties syriennes doivent arriver à un consentement mutuel sur l'organe de gouvernement de transition qui disposera de toute l'autorité", a-t-il insisté.

Lakhdar Brahimi est en charge de la préparation d'une conférence internationale dite Genève 2 pour rechercher une solution politique. Jusqu'à présent sa mission est restée dans l'impasse faute de consensus international et d'accord des belligérants.

Dans un communiqué vendredi, l'opposition syrienne s'est inscrite en faux sur l'idée qu'une percée sur les armes chimiques du régime permettrait d'avancer politiquement sur la paix dans le pays, ravagé par une guerre civile depuis plus de deux ans et demi qui a fait plus de 110.000 morts.

"Les promesses faites par le régime syrien" pour mettre sous un contrôle international ses armes chimiques "ne sont que de nouvelles tentatives pour tromper la communauté internationale et l'empêcher de le punir pour ses crimes", a déclaré la Coalition nationale de l'opposition syrienne.

"Il ne peut y avoir de progrès que si la communauté internationale décide de contraindre le régime syrien à respecter ses engagements selon un calendrier précis et lui signifie qu'une action militaire reste d'actualité s'il ne coopère pas", a ajouté la Coalition.

A Istanbul, l'opposition, en quête de crédibilité sur la scène internationale, a entamé vendredi une réunion de deux jours pour tenter de constituer un gouvernement provisoire.

"Tous deux, Sergueï Lavrov et moi, nos pays, nos présidents sont très préoccupés par les morts et les destructions, les actes des deux parties, de toutes les parties qui provoquent de plus en plus de réfugiés, de plus en plus une catastrophe humanitaire", assurait dans le même temps à Genève John Kerry.

Armes disséminées sur tout le territoire?

Jeudi, le président syrien Bachar al-Assad s'était engagé à envoyer aux Nations unies les documents nécessaires pour signer un accord sur l'interdiction de l'utilisation des armes chimiques, mais avait posé ses conditions: que les Etats-Unis cessent de "menacer" de frappes militaires et "de livrer des armes" aux rebelles.

Le président russe Vladimir Poutine, à la manoeuvre sur le dossier syrien depuis le début de la semaine, a aussitôt demandé à la communauté internationale de "saluer" le pas de Damas sur ses armes chimiques.

Vendredi à Genève, MM. Kerry et Lavrov, renforcés par des dizaines d'experts, devaient préciser le processus conduisant à une mise sous contrôle de l'arsenal chimique syrien. Selon un expert français, Olivier Lepick, rendre inopérantes les armes chimiques syriennes est réalisable mais est "très cher, très long et très compliqué".

Les premières discussions américano-russes jeudi ont été jugées "bonnes et constructives" par John Kerry, qui a multiplié en public les signes de bonne entente avec son homologue russe.

Vendredi, le quotidien Wall Street Journal a affirmé que la Syrie avait commencé à disséminer son arsenal chimique sur une cinquantaine de sites différents, pour compliquer la tâche de ceux appellés à les contrôler. Le journal, qui cite des responsables américains anonymes, affirme qu'une unité militaire spécialisée déplace depuis des mois, y compris la semaine dernière, ces stocks d'armes chimiques, qui dépassent le millier de tonnes, selon des experts.

La rencontre de Genève est censée ouvrir une voie diplomatique pour le conflit en Syrie et à repousser une éventuelle action militaire punitive des Etats-Unis et de la France après l'attaque chimique du 21 août qui a fait plus d'un millier de morts.

Paris a soumis à ses partenaires de l'ONU un projet de résolution qui prévoit un éventuel recours à la force en cas de manquements de Damas à ses obligations de désarmement chimique, un texte jugé "inacceptable" par la Russie. Les discussions de Genève, centrées sur les armes chimiques, n'ont pas vocation à résoudre les différends qui ont éclaté au grand jour sur ce projet de résolution.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Sam 14 Sep 2013 - 11:19

14/09/2013 à 15:09 AFP

Syrie: le chef des rebelles rejette l'accord russo-américain

Le chef de l'Armée syrienne libre (ASL - rebelles), le général Sélim Idriss, a rejeté samedi l'accord russo-américain sur un démantèlement de l'arsenal chimique du régime syrien.
"Nous ne pouvons pas accepter cette initiative" russo-américaine, a déclaré le général Idriss à la presse à Istanbul.
"Nous, l'Armée syrienne libre, ne sommes pas concernés par cet accord. Nous n'avons pas d'armes chimiques et moi et mes frères, nous allons continuer à nous battre jusqu'à la chute du régime", a-t-il affirmé.

La Russie et les Etats-Unis ont conclu samedi un accord à Genève qui donne une semaine à Damas pour présenter une liste de ses armes chimiques en vue de leur démantèlement d'ici mi-2014 et qui prévoit l'adoption d'une résolution de l'ONU autorisant le recours à la force si le régime syrien ne respecte pas ses engagements.

Le général Idriss a demandé de traduire, avant le démantèlement de l'arsenal chimique syrien, le président syrien Bachar al-Assad devant la Cour pénale internationale (CPI) et a reproché aux Russes et aux Américains de ne s'être pas intéressés aux "autres armes qui tuent les Syriens".

"Nous ne pouvons pas accepter cette initiative parce qu'elle néglige notre peuple et ne fait aucune mention du criminel", a-t-il ajouté, en référence au président Assad.

"Le régime, en acceptant de rendre ses armes chimiques, a reconnu le crime et on a saisi l'outil du crime en laissant tranquille le criminel", a poursuivi le général Idriss. "Comment voulez-vous qu'on accepte cela?"

Il a affirmé avoir des informations indiquant que le régime syrien avait commencé à transférer ses armes chimiques au Liban et en Irak, en soulignant "craindre de le voir duper la communauté internationale".

Concernant une trêve pour faciliter une éventuelle mission d'inspecteurs internationaux en armements, le général Idriss a assuré que l'ALS "n'est intéressée par aucun cessez-le-feu avec le régime".

Le chef militaire des rebelles n'a pas caché sa frustration devant la direction prise par la communauté internationale sur le dossier syrien. "Nous sommes déçus et frustrés et nous allons compter sur nos propres forces après avoir perdu espoir d'une aide de la communauté internationale", a-t-il déclaré.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Mar 17 Sep 2013 - 13:10

17/09/2013 à 17:56 AFP

Syrie: la France et la Russie échouent à s'entendre


La France et la Russie ont fait mardi à Moscou le constat de désaccords persistants sur la Syrie, tant sur la question de la responsabilité du régime dans l'attaque chimique du 21 août que sur l'adoption d'une résolution contraignante pour Damas.

Dans le même temps, la Russie, qui est le principal soutien du régime syrien et a joué un rôle central en lançant la semaine dernière une initiative sur le démantèlement de son arsenal d'armes chimiques, a indiqué mardi soir poursuivre ses efforts diplomatiques en dépêchant à Damas un vice-ministre des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, qui devait rencontrer mardi soir le chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem.

Plus tôt dans la journée, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, avait affirmé devant son homologue russe Sergueï Lavrov que le rapport publié la veille par l'ONU ne laissait "aucun doute sur la responsabilité du régime de Damas".

"Nous avons les raisons les plus sérieuses de penser que c'était une provocation", a rétorqué Sergueï Lavrov.

Quant à la résolution "forte et contraignante" que Paris a dit lundi vouloir faire adopter d'ici la fin de la semaine au Conseil de sécurité de l'ONU, M. Lavrov a de facto écarté qu'elle puisse prévoir le recours à la force.

"La résolution qui devra approuver la décision de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques ne sera pas sous chapitre 7", le chapitre de la charte de l'ONU qui prévoit des sanctions et jusqu'au recours à la force, a déclaré M. Lavrov.

"Des différences d'approche"

"Nous l'avons dit clairement à Genève, et il n'y a rien de tel dans le document que nous avons adopté ", a-t-il ajouté, évoquant l'accord conclu samedi avec le secrétaire d'Etat américain John Kerry sur la mise en oeuvre d'un plan de démantèlement des armes chimiques syriennes.

Ce n'est que dans un deuxième temps, si l'une ou l'autre des parties enfreint les engagements pris, que le Conseil de sécurité pourra envisager une action, a-t-il souligné.

S'exprimant plus tard devant des journalistes, M. Fabius a laissé la porte ouverte à une "discussion" à ce sujet.

"Qu'il y ait une résolution au Conseil de sécurité, M. Lavrov n'en disconvient pas. Après, quels sont les termes de cette résolution, il faut en discuter", a-t-il dit.

Le ministre russe et son homologue français, venu à Moscou pour tenter d'infléchir la position de la Russie, ont souligné avoir l'objectif commun de trouver une solution politique afin de mettre fin au bain de sang en Syrie.

Mais ils ont admis avoir des divergences persistantes.

"Nous avons certaines divergences sur la façon d'atteindre" ce but, a déclaré M. Lavrov.

"L'option armée reste sur la table"

M. Fabius a, lui, évoqué des "différences d'approche sur les méthodes".

Le ministre russe s'est également entretenu mardi à ce sujet avec son homologue britannique William Hague, selon un communiqué.

Les désaccords avaient éclaté dès lundi sur les suites à donner à l'accord conclu samedi à Genève entre Russes et Américains sur un plan de démantèlement des armes chimiques syriennes.

Moscou, indéfectible allié du régime syrien, affirme que l'accord conclu à Genève avec le secrétaire d'Etat John Kerry, dont le texte est imprécis sur ce point, ne prévoit pas dans l'immédiat de menacer Damas.

Concernant le rapport des inspecteurs de l'ONU sur l'attaque à l'arme chimique qui a fait près de 1.500 morts selon Washington le 21 août près de Damas, Moscou n'avait cessé d'exprimer ses doutes quant aux accusations portées contre le régime.

"L'option armée reste sur la table"

M. Lavrov avait estimé samedi que le dossier syrien était pétri de "mensonges et falsifications".

Le présentant lundi aux 15 membres du Conseil de sécurité, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a décrit un rapport dont "la lecture donne le frisson", et a qualifié l'attaque de "crime de guerre".

Ses rédacteurs sont des inspecteurs onusiens qui ont enquêté sur le terrain.

Sans désigner explicitement les autorités syriennes, le texte dresse des "preuves flagrantes et convaincantes" sur le recours au gaz sarin.

D'après ce document, "des armes chimiques ont été utilisées sur une échelle relativement grande" au cours du conflit syrien "contre des civils, y compris des enfants".

La Commission d'enquête de l'ONU sur les violations des droits de l'homme en Syrie a par ailleurs annoncé des investigations sur 14 autres attaques chimiques présumées depuis septembre 2011.

M. Ban a lui-même demandé au Conseil de sécurité de prévoir des "conséquences" dans "une résolution claire" si Damas ne respecte pas le plan de démantèlement de son arsenal chimique.

Le secrétaire général n'a toutefois pas parlé de frappes militaires.

"L'option armée reste sur la table"

L'option armée "reste sur la table" pour les Etats-Unis, a assuré de son côté une porte-parole du département d'Etat, Marie Harf, plaidant elle aussi pour une résolution à l'ONU prévoyant des "mécanismes d?exécution les plus forts possibles".

Paris a par ailleurs annoncé une réunion internationale fin septembre à New York avec l'opposition syrienne, qui refuse l'initiative russo-américaine qui a écarté la menace de frappes.

Rien n'assure que Moscou prendra part à ce nouveau rendez-vous des "Amis de la Syrie", 11 pays soutenant l'opposition dans une guerre qui a fait 110.000 morts en deux ans et demi.

Entre-temps, la situation en Syrie ne cesse d'empirer, selon l'ONU.

Ainsi, près de sept millions de personnes touchées par le conflit en Syrie "ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence", a affirmé mardi Valerie Amos, coordinatrice des opérations humanitaires de l'ONU, lors d'une conférence à Koweït, soulignant qu'il était nécessaire de rassembler 4,4 milliards de dollars à cet effet cette année.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Dim 29 Sep 2013 - 4:34

Syrie : au moins neuf morts dans un raid aérien sur un lycée

Conflits, terrorisme dimanche 29 septembre 2013 (Ouest-France)

Au moins neuf personnes, en majorité des lycéens, ont été tuées dimanche dans un raid de l'aviation du régime contre un établissement scolaire à Raqa, ville rebelle du nord de la Syrie.

«L'aviation syrienne a bombardé un lycée technique dans la ville de Raqa, causant la mort de neuf personnes, en majorité des écoliers de moins de 18 ans, et en blessant plusieurs autres, dont certains sont dans un état grave», a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Les rebelles se sont emparés le 6 mars de Raqa, unique capitale provinciale aux mains des insurgés.

La ville est contrôlée principalement par les jihadistes de L'Etat islamique d'Irak et du Levant (EIIL).

Par ailleurs, selon l'OSDH, qui bénéficie d'un large réseau de militants à travers le pays, au moins 19 soldats ont été tués et 60 blessés dans une offensive des rebelles dans la nuit de samedi à dimanche contre des postes militaires à Nasseriya al-Qalamoun, au nord de Damas.

«Il y a aussi des victimes dans les rangs des rebelles qui ont réussi à s'emparer de plusieurs positions», a précisé l'OSDH.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Dim 29 Sep 2013 - 18:44

EXCLUSIF. Comment Hollande avait prévu de frapper la Syrie


http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20130927.OBS8824/exclusif-comment-hollande-avait-prevu-de-frapper-la-syrie.html
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Syrie : intervention armée ?   Lun 30 Sep 2013 - 3:50

Code:
Conflits, terrorisme dimanche 29 septembre 2013 (Ouest-France)

Au moins neuf personnes, en majorité des lycéens, ont été tuées dimanche dans un raid de l'aviation du régime contre un établissement scolaire à Raqa, ville rebelle du nord de la Syrie.
Et oui Embarassed Embarassed Embarassed et d'un autre coté handicape international râle contre mines antipersonnel https://www.google.fr/search?q=mines+antipzersonnel&ie=utf-8&oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&channel=fflb&gws_rd=cr&ei=Yi1JUtO6J4Sk4AT6n4HYAw#channel=fflb&q=mines+antipersonnel&rls=org.mozilla:fr:official&spell=1
Quelque part je Mr. Green Mr. Green Mr.Red Mr.Red Mr.Red
Et ça http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_sur_l%27interdiction_des_mines_antipersonnel
affraid affraid affraid affraid affraid 
`pour l'amour des enfants ??Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed affraid affraid affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
 
Syrie : intervention armée ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Intervention en Syrie
» Syrie, intervention russe. Daesh : début de débandade !
» Armer les insurgés en Syrie, un pari dangereux
» Uniformes de l'Armée Espagnole
» Ordre de bataille des Armées à Waterloo. E-M, et Garde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: