DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 07:21

Citation :
La dévotion au Cœur du Christ non pas « passagère », mais « indispensable »
Lettre du pape au général des Jésuites

ROME, Mardi 23 mai 2006 (ZENIT.org) – La dévotion au Cœur du Christ ne peut pas être « une dévotion passagère », affirme Benoît XVI, car « l'adoration de l'amour de Dieu, dont le Sacré-Cœur est le symbole (…) demeure indispensable pour une relation à Dieu vivante ».

C’est en ces termes que Benoît XVI encourage les Jésuites dans leur vocation, qui leur a été confiée à Paray le Monial, diffuser la dévotion au Cœur du Christ, tout en recommandant cette dévotion à tous.

Benoît XVI a adressé une lettre au Préposé général de la Compagnie de Jésus, le P. Peter Hans Kolvenbach (cf. Jésuites), à l’occasion du 50e anniversaire de l'encyclique de Pie XII « Haurietis Aquas » (« Vous puiserez des eaux ») pour promouvoir le culte et la dévotion au Cœur du Christ. Le titre de l’encyclique vient de l’oracle du prophète Isaïe (ch. 12, 2-6) qui dit : « Ivres de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut » (cf. les fondements scripturaires de la dévotion au Sacré Coeur).

L’encyclique de Pie XII porte en effet la date du 15 mai 1956. Elle marquait l’année du centenaire du jour où le pape Pie IX – béatifié par Jean-Paul II – « condescendant volontiers aux vœux qui affluaient de tout le monde catholique, ordonna de célébrer la fête du Sacré-Cœur de Jésus dans l'Église universelle », écrit Pie XII.

« Contempler le côté transpercé par la lance, où s'exprime la volonté de salut sans limite de Dieu, ne saurait (…) être une dévotion passagère, affirme le pape. L'adoration de l'amour de Dieu, dont le Sacré-Cœur est le symbole et l'expression d'une dévotion historique, demeure indispensable pour une relation à Dieu vivante ».

Benoît XVI s’inscrit donc dans cette tradition, en pleine harmonie avec sa première encyclique « Dieu est Amour », citée plusieurs fois dans sa lettre : dans le culte à l’amour de Dieu, signifié par le culte au Sacré Cœur, il s’agit en effet d’une réponse des baptisés à l’amour premier de Dieu.

Le pape écrit notamment : « Les chrétiens ont le devoir de continuer à approfondir leur rapport au Cœur de Jésus, afin de raviver leur foi dans l'amour salvifique de Dieu ».

La dévotion au Sacré Cœur est centrée sur la contemplation du Cœur du Christ transpercé sur la Croix, après sa mort, selon le récit de l’évangile de Jean (Jean 19). A ce propos, le pape Benoît XVI voit en effet dans « le côté transpercé du Rédempteur » la « source » que les baptisés sont appelés à « rechercher afin d'atteindre la véritable connaissance de Jésus-Christ ».

Le pape soulignait aussi la dimension missionnaire de cette dévotion au Cœur du Christ en invitant les baptisés à « comprendre ce que signifie connaître en Lui l'amour de Dieu, d'en faire l'expérience avec le Christ jusqu'à vivre en plénitude son amour, avant d'en témoigner ».

En des termes proches de sa première encyclique, Benoît XVI ajoutait que « le mystère de l'amour que Dieu nous porte n'est pas seulement le contenu du culte et de la dévotion au Sacré-Cœur, mais aussi celui de toute spiritualité authentique et de toute dévotion chrétienne ».

Et d’expliquer : « On ne peut être chrétien sans être tourné vers la Croix de notre Rédempteur ».

A propos du « sens profond de ce culte rendu à l'amour divin », le pape expliquait encore : « Qui accepte en soi l'amour de Dieu en est rempli. Il est pleinement vécu comme un appel auquel l'homme se doit de répondre ».

Mais ce don n’est pas à garder pour soi mais pour les autres, expliquait encore le pape : « Les dons reçus du côté transpercé, d'où coulèrent du sang et de l’eau, font que notre existence est pour autrui également une source d'eau vive ».

« L'expérience de l'amour qui se dégage du culte au côté transpercé du Rédempteur nous préserve du repli sur nous-mêmes, nous rend plus disponibles à une vie au service d’autrui », insistait le pape.

« La réponse au commandement de l'amour n'est possible, résumait Benoît XVI, qu'en comprenant que cet amour nous a déjà été offert par Dieu. Cet amour, manifesté dans le mystère de la Croix, proposé à nouveau lors de chaque Eucharistie, est donc la condition pour que nous soyons capables d'aimer et donner ».

Il recommandait cette ouverture « à la volonté divine » comme une « attitude de chaque instant » : « l'amour n'est jamais fini ni achevé », déclarait le pape.

Cette lettre est publiée la semaine du voyage du pape en Pologne, et à Cracovie. Or, dans son encyclique, le pape Pie XII rappelle que « la Sacrée Congrégation des Rites », par un décret du 25 janvier 1765, approuvé par le pape Clément XIII, le 6 février 1765, « a autorisé les évêques de Pologne et l'Archiconfrérie romaine, dite du Cœur très sacré de Jésus, à célébrer la fête liturgique ».

Et l’on sait que le pape polonais, Jean-Paul II, qui s’est rendu à Paray Le Monial en 1986, et y a rencontré le père Kolvenbach, a également institué, le jour de la fête du Sacré Cœur, une journée de prière pour la sanctification des prêtres.

Cette année, la fête du Sacré Cœur sera célébrée le vendredi 23 juin, avec un Triduum à Paray-le-Monial et à Paris par exemple.

Pie XII affirme que « ceux qui ont affermi ce culte du Cœur très sacré de Jésus, l'ont fait progressivement se développer et ont, ainsi, bien mérité de lui : saint Bonaventure, saint Albert le Grand, sainte Gertrude, sainte Catherine de Sienne, le bienheureux Henri Suso, saint Pierre Canisius, saint François de Sales ».

Il rappelle que « saint Jean Eudes fut l'auteur du premier office liturgique célébré en l'honneur du Cœur très sacré de Jésus, dont la fête solennelle, avec l'approbation de nombreux évêques de France, fut célébrée pour la première fois le 20 octobre 1672 ».

Pie XII cite également le conseiller spirituel de sainte Marguerite Marie, un jésuite, canonisé par Jean-Paul II, saint Claude la Colombière : « Mais parmi ceux qui ont promu ce mode très noble de religion, il faut assurément faire une place spéciale à sainte Marguerite-Marie Alacoque, qui, avec le bienheureux Claude de la Colombière, son directeur spirituel, réussit, par son zèle remarquable, à ce que soit établit ce culte, qui prit tant d'extension, à la grande admiration des fidèles, et que, à cause de ses propriétés d'amour et de réparation, il soit distingué des autres formes de la piété chrétienne ».
ZF06052301

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 08:19

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
La dévotion au Cœur du Christ non pas « passagère », mais « indispensable »
Lettre du pape au général des Jésuites

ROME, Mardi 23 mai 2006 (ZENIT.org) – La dévotion au Cœur du Christ ne peut pas être « une dévotion passagère », affirme Benoît XVI, car « l'adoration de l'amour de Dieu, dont le Sacré-Cœur est le symbole (…) demeure indispensable pour une relation à Dieu vivante ».

C’est en ces termes que Benoît XVI encourage les Jésuites dans leur vocation, qui leur a été confiée à Paray le Monial, diffuser la dévotion au Cœur du Christ, tout en recommandant cette dévotion à tous.

Benoît XVI a adressé une lettre au Préposé général de la Compagnie de Jésus, le P. Peter Hans Kolvenbach (cf. Jésuites), à l’occasion du 50e anniversaire de l'encyclique de Pie XII « Haurietis Aquas » (« Vous puiserez des eaux ») pour promouvoir le culte et la dévotion au Cœur du Christ. Le titre de l’encyclique vient de l’oracle du prophète Isaïe (ch. 12, 2-6) qui dit : « Ivres de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut » (cf. les fondements scripturaires de la dévotion au Sacré Coeur).

L’encyclique de Pie XII porte en effet la date du 15 mai 1956. Elle marquait l’année du centenaire du jour où le pape Pie IX – béatifié par Jean-Paul II – « condescendant volontiers aux vœux qui affluaient de tout le monde catholique, ordonna de célébrer la fête du Sacré-Cœur de Jésus dans l'Église universelle », écrit Pie XII.

« Contempler le côté transpercé par la lance, où s'exprime la volonté de salut sans limite de Dieu, ne saurait (…) être une dévotion passagère, affirme le pape. L'adoration de l'amour de Dieu, dont le Sacré-Cœur est le symbole et l'expression d'une dévotion historique, demeure indispensable pour une relation à Dieu vivante ».

Benoît XVI s’inscrit donc dans cette tradition, en pleine harmonie avec sa première encyclique « Dieu est Amour », citée plusieurs fois dans sa lettre : dans le culte à l’amour de Dieu, signifié par le culte au Sacré Cœur, il s’agit en effet d’une réponse des baptisés à l’amour premier de Dieu.

Le pape écrit notamment : « Les chrétiens ont le devoir de continuer à approfondir leur rapport au Cœur de Jésus, afin de raviver leur foi dans l'amour salvifique de Dieu ».

La dévotion au Sacré Cœur est centrée sur la contemplation du Cœur du Christ transpercé sur la Croix, après sa mort, selon le récit de l’évangile de Jean (Jean 19). A ce propos, le pape Benoît XVI voit en effet dans « le côté transpercé du Rédempteur » la « source » que les baptisés sont appelés à « rechercher afin d'atteindre la véritable connaissance de Jésus-Christ ».

Le pape soulignait aussi la dimension missionnaire de cette dévotion au Cœur du Christ en invitant les baptisés à « comprendre ce que signifie connaître en Lui l'amour de Dieu, d'en faire l'expérience avec le Christ jusqu'à vivre en plénitude son amour, avant d'en témoigner ».

En des termes proches de sa première encyclique, Benoît XVI ajoutait que « le mystère de l'amour que Dieu nous porte n'est pas seulement le contenu du culte et de la dévotion au Sacré-Cœur, mais aussi celui de toute spiritualité authentique et de toute dévotion chrétienne ».

Et d’expliquer : « On ne peut être chrétien sans être tourné vers la Croix de notre Rédempteur ».

A propos du « sens profond de ce culte rendu à l'amour divin », le pape expliquait encore : « Qui accepte en soi l'amour de Dieu en est rempli. Il est pleinement vécu comme un appel auquel l'homme se doit de répondre ».

Mais ce don n’est pas à garder pour soi mais pour les autres, expliquait encore le pape : « Les dons reçus du côté transpercé, d'où coulèrent du sang et de l’eau, font que notre existence est pour autrui également une source d'eau vive ».

« L'expérience de l'amour qui se dégage du culte au côté transpercé du Rédempteur nous préserve du repli sur nous-mêmes, nous rend plus disponibles à une vie au service d’autrui », insistait le pape.

« La réponse au commandement de l'amour n'est possible, résumait Benoît XVI, qu'en comprenant que cet amour nous a déjà été offert par Dieu. Cet amour, manifesté dans le mystère de la Croix, proposé à nouveau lors de chaque Eucharistie, est donc la condition pour que nous soyons capables d'aimer et donner ».

Il recommandait cette ouverture « à la volonté divine » comme une « attitude de chaque instant » : « l'amour n'est jamais fini ni achevé », déclarait le pape.

Cette lettre est publiée la semaine du voyage du pape en Pologne, et à Cracovie. Or, dans son encyclique, le pape Pie XII rappelle que « la Sacrée Congrégation des Rites », par un décret du 25 janvier 1765, approuvé par le pape Clément XIII, le 6 février 1765, « a autorisé les évêques de Pologne et l'Archiconfrérie romaine, dite du Cœur très sacré de Jésus, à célébrer la fête liturgique ».

Et l’on sait que le pape polonais, Jean-Paul II, qui s’est rendu à Paray Le Monial en 1986, et y a rencontré le père Kolvenbach, a également institué, le jour de la fête du Sacré Cœur, une journée de prière pour la sanctification des prêtres.

Cette année, la fête du Sacré Cœur sera célébrée le vendredi 23 juin, avec un Triduum à Paray-le-Monial et à Paris par exemple.

Pie XII affirme que « ceux qui ont affermi ce culte du Cœur très sacré de Jésus, l'ont fait progressivement se développer et ont, ainsi, bien mérité de lui : saint Bonaventure, saint Albert le Grand, sainte Gertrude, sainte Catherine de Sienne, le bienheureux Henri Suso, saint Pierre Canisius, saint François de Sales ».

Il rappelle que « saint Jean Eudes fut l'auteur du premier office liturgique célébré en l'honneur du Cœur très sacré de Jésus, dont la fête solennelle, avec l'approbation de nombreux évêques de France, fut célébrée pour la première fois le 20 octobre 1672 ».

Pie XII cite également le conseiller spirituel de sainte Marguerite Marie, un jésuite, canonisé par Jean-Paul II, saint Claude la Colombière : « Mais parmi ceux qui ont promu ce mode très noble de religion, il faut assurément faire une place spéciale à sainte Marguerite-Marie Alacoque, qui, avec le bienheureux Claude de la Colombière, son directeur spirituel, réussit, par son zèle remarquable, à ce que soit établit ce culte, qui prit tant d'extension, à la grande admiration des fidèles, et que, à cause de ses propriétés d'amour et de réparation, il soit distingué des autres formes de la piété chrétienne ».
ZF06052301

Enfin une dévotion avec laquelle je ne suis pas en désaccord! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 08:41

Une question que je me pose :
Pourquoi dans les différentes apparitions du Christ ou de la Vierge, ce ne sont que des femmes ou des enfants qui ont ses apparitions.

Autre question pour Alain Rioux, j'aimerais savoir ce que vous pensez des apparitions de Paray le Monial ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 09:14

Scat a écrit:
Une question que je me pose :
Pourquoi dans les différentes apparitions du Christ ou de la Vierge, ce ne sont que des femmes ou des enfants qui ont ses apparitions.

Autre question pour Alain Rioux, j'aimerais savoir ce que vous pensez des apparitions de Paray le Monial ?

Je n'y crois pas! Mais pourvu que ce culte soit scriptruaire-Sacré-Coeur de Jésus-(ITim2/5, Jn14/14, IJn1/8-2/2), le reste m'est indifférent!
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 09:23

Pourquoi vous n'y croyez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 09:25

Scat a écrit:
Pourquoi vous n'y croyez pas ?

Parce que ce n'est pas obligatoire d'y croire!
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 10:48

Je sais que ce n'est pas obligatoire et heureusement masi c'est justement sur votre libre arbitre que je m'interroge....pourquoi vous n'y croyez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 11:17

Scat a écrit:
Je sais que ce n'est pas obligatoire et heureusement masi c'est justement sur votre libre arbitre que je m'interroge....pourquoi vous n'y croyez pas ?

Si c'est à propos de mon libre-arbitre:alors pourquoi y croirais-je? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Scat



Masculin Messages : 1169
Inscription : 06/06/2005

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 11:22

Je vous retourne la question..pourquoi vous n'y croyez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.linceul-turin.com
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 11:23

Scat a écrit:
Je vous retourne la question..pourquoi vous n'y croyez pas ?

Je vous retourne la question:pourquoi vous répondrais-je? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 13:27

C'est un sketch à la Raymond Devos? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Mer 24 Mai 2006, 14:05

Scat a écrit:
Une question que je me pose :
Pourquoi dans les différentes apparitions du Christ ou de la Vierge, ce ne sont que des femmes ou des enfants qui ont ses apparitions ?

Cher Scat, ce n'est le cas que depuis 1830 et l'apparition de la rue du Bac. Avant les apparitions de la Vierge touchaient aussi des femmes et des hommes adultes, voire âgés (exemple: ND du Laus, Guadalupe, Paray le Monial).

1830 et la médaille miraculeuse, c'est l'entrée dans un cycle nouveau, celui de la fin des fins.

A la rue du Bac, la Vierge donne sur sa médaille le "signe" du chapitre 12 de l'Apocalypse (la femme, le dragon, les douze étoiles). C'est donc le temps de la KENOSE de l'Eglise qui commence, un temps qui va conduire l'Eglise à faiblir puis disparaître.

Un tel mystère d'humilité marque donc l'âge des enfants (surtout filles) car seules les personnes qui n'ont aucun goût pour le succès extérieur et le pouvoir (ce qui n'est pas la psychologie générale des hommes) vont tenir dans cette épreuve jusqu'au bout.

A la croix, de même et pour la même raison, il n'y a que des femmes et un tout jeune homme qui entourent Marie. Les hommes mûrs ont tous fui.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Jeu 25 Mai 2006, 17:56

LITANIES DU
SACRÉ-COEUR DE JÉSUS

Seigneur, ayez pitié de nous!
Kyrie, eléison!

Ô Christ, ayez pitié de nous!
Christe, eléison!

Seigneur, ayez pitié de nous!
Kyrie, eléison!

Jésus, écoutez-nous. Jésus,
écoutez-nous.

Jésus, exaucez-nous. Jésus,
exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu,
ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu,
ayez pitié de nous.

Esprit-Saint, qui êtes Dieu,
ayez pitié de nous.

Sainte Trinité, qui êtes un seul Dieu,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, Fils du Père éternel,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, formé par le Saint-Esprit
dans le sein de la Vierge Mère,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, uni substantiellement au Verbe de Dieu,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, d'une infinie majesté,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, temple saint de Dieu,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, tabernacle du Très-Haut,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, maison de Dieu et porte du ciel,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, fournaise ardente de charité,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, sanctuaire de la justice et de l'amour,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, plein d'amour et de bonté,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, abîme de toutes les vertus,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, très digne de toutes louanges,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, roi et centre de tous les coeurs,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, en qui se trouvent tous les trésors
de la sagesse et de la science,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, en qui réside toute la plénitude de la Divinité,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, objet des complaisances du Père,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, dont la plénitude se répand sur nous tous,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, le désiré des collines éternelles,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, patient et très miséricordieux,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, libéral pour tous ceux qui vous invoquent,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, source de vie et de sainteté,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, propitiation pour nos péchés,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, rassasié d'opprobres,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, broyé à cause de nos crimes,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, obéissant jusqu'à la mort,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, percé par la lance,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, source de toute consolation,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, notre vie et notre résurrection,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, notre paix et notre réconciliation,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, victime des pécheurs,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, salut de ceux qui espèrent en vous,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, espérance de ceux qui meurent en vous,
ayez pitié de nous.

Coeur de Jésus, délices de tous les saints,
ayez pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde,
ayez pitié de nous, Seigneur.

Jésus-Christ, écoutez-nous. Jésus-Christ,
écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous. Jésus-Christ,
exaucez-nous.

Jésus, doux et humble de coeur,
Rendez notre coeur semblable au vôtre.

Prions.

Dieu tout-puissant et éternel,
considérez le Coeur de votre Fils bien-aimé
ainsi que les louanges et les satisfactions
qu'il vous a offertes au nom des pécheurs:
à ceux qui implorent votre miséricorde,
accordez avec bienveillance le pardon
au nom de ce même Jésus-Christ,
votre Fils, notre Seigneur et notre Dieu,
qui règne avec vous,
dans l'unité du Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles.

Amen.
Revenir en haut Aller en bas
cameliasoleil



Messages : 78
Inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Jeu 25 Mai 2006, 19:17

Merci beaucoup pour cette prière Alain Rioux.

Cameliasoleil
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Ven 26 Mai 2006, 02:14

cameliasoleil a écrit:
Merci beaucoup pour cette prière Alain Rioux.

Cameliasoleil
cheers
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Ven 26 Mai 2006, 10:13

O JÉSUS, DOUX ET HUMBLE DE COEUR

O Jésus, ô Jésus,
doux et humble de coeur,
Rendez mon coeur,
rendez mon coeur semblable au vôtre!
O Jésus, ô Jésus,
doux et humble de coeur,
Rendez mon coeur,
rendez mon coeur semblable au vôtre!

O Jésus, ô Jésus,
doux et humble de coeur,
Placez mon coeur,
Placez mon coeur bien près du vôtre!

O Jésus, ô Jésus,
doux et humble de coeur,
Prenez mon coeur,
Prenez mon coeur,
qu'il soit bien vôtre!

O Jésus, ô Jésus,
doux et humble de coeur,
Brûlez mon coeur
Brûlez mon coeur
aux feux du vôtre!

O Jésus, ô Jésus,
doux et humble de coeur,
Changez mon coeur
Changez mon coeur
avec le vôtre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Sam 27 Mai 2006, 17:17

Merci Alain, très jolie prière ! flower
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur   Sam 27 Mai 2006, 18:41

Il y a une trés jolie chanson (style berceuse) qui a été tirée de cette trés jolie prière. sunny
Revenir en haut Aller en bas
 
Le caractère indispensable de la dévotion au Sacré Coeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juin - le mois de dévotion au Sacré Coeur de Jésus
» DÉVOTION AU SACRÉ CŒUR DE JÉSUS, PROPOSÉE AUX ENFANTS
» Sacré Cœur : Le pape invite les jeunes à contempler le mystère de l’amour
» 1er vendredi du mois: Rosaire médité avec le Coeur Sacré de Jésus
» Notre dévotion au sacré Coeur de Jésus Juin -juillet 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: