DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Ven 18 Mai 2012, 21:15

Le grand débat de ce jour en France est celui de la durée de la semaine scolaire pour les petits zenfants.
4 jours ? 5 jours ? Le dilemme est sur toutes les lèvres, la polémique sur tous les plateaux de journalistes.

Passons sur le fait que, franchement, avec l'Europe au bord de l'éclatement, le ressurgissement du national-socialisme en Grèce et les bruits de bottes aux frontières iraniennes, la question devrait être sérieusement relativisée.

Non, ce qu'il faut ici pointer, c'est qu'il ne devrait tout simplement pas y avoir de problème si l'Etat s'occupait de ses miches.

Mais voilà, l'Etat ne s'occupe pas que de ses miches, il s'occupe aussi de l'école, et de la propagande à grande échelle que l'on appelle l'Education Nationale (avez-vous déjà réfléchi à ce nom terrifiant qui a remplacé celui "d'instruction publique" en cette belle année 1932 où les idées les plus charmantes de l'Histoire se répandaient un peu partout ?). Et puisque l'Etat s'en occupe, il doit réglementer l'enseignement. Et puisqu'il doit réglementer l'enseignement, il doit faire pareil pour tout le monde, sinon c'est le bazar. Il faut de l'ordre. Non mais.

Alors du coup se pose effectivement cette question dont autrement tout le monde se battrait allègrement le flanc : semaine de 4 jours, ou de 5 jours ?

Si l'Etat s'occupait de vous-savez-quoi-si-vous-avez-lu-le-début, l'enseignement serait privatisé, et chaque directeur de chaque école, en concertation avec les parents qui le payent, établirait ses propres horaires.

Et on en ferait pas tout un fromage, et tout le monde serait content : les parents mettraient leurs enfants dans les écoles dont les horaires leur conviennent. Merveilleuse logique du marché qui permet à chacun de choisir ce qui l'arrange au lieu de se conformer à une règle universelle aussi infondée qu'incommode.

Abominable logique de l'Etat qui impose au peuple ses règles de vie.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 02:13

Quand la question de la semaine de 4, 4.5 ou 5 jours sera résolue, je propose la suivante:
- la taille des chaussures doit-elle etre de 42, 43 ou 44 pour tous les hommes ?

Il existe actuellement une inégalité inacceptable qui engendre surcouts pour les défavorisés et tensions sociales. Une organisation rationnelle de la production autour d'une taille nationale représenterait des économies qui seraient reversées aux plus défavorisés. Cela mettrait en outre fin à une inégalité (soi-disant "naturelle).

Puis nous pourrons enfin évoluer vers une société à taille unique de chaussure pour les hommes et les femmes. Il faudra se battre contre réactionnaires avec leurs stéréotypes honteux. Vite des cours de gender !
Revenir en haut Aller en bas
Belen



Féminin Messages : 259
Inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 10:30

les parents mettraient leurs enfants dans les écoles dont les horaires leur conviennent.

Philippe Fabry, vous faites donc partie de ces consuméristes qui considèrent l'école comme une garderie et les enseignants comme les valets des parents qui peuvent les payer. Formidable conception de l'enseignement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoiredunefoi.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 10:57

Belen a écrit:
les parents mettraient leurs enfants dans les écoles dont les horaires leur conviennent.

Philippe Fabry, vous faites donc partie de ces consuméristes qui considèrent l'école comme une garderie et les enseignants comme les valets des parents qui peuvent les payer. Formidable conception de l'enseignement.

Je suis enseignant à l'Université et pédagogue par vocation. Peu de gens, même dans ma profession, ont une aussi haute conception de la science et de la mission d'enseignement que moi.

La diversité des opinions, des méthodes d'enseignement et des programmes est le meilleur moyen d'avoir une science performante et un enseignement de qualité, en n'enfermant pas tout le monde dans un carcan uniforme et qui stérilise la pensée.
Il est en outre normal et moral que les parents puissent choisir quel type d'enseignement ils veulent pour leurs enfants, puisque l'enseignement aux enfants implique toujours une forme de délégation de l'autorité parentale ; si c'est l'Etat qui fait les programmes, alors cela signifie que l'Etat prétend élever les enfants à la place des parents, ce qui est intolérable (et soit dit en passant, pas étonnant que les parents finissent par être démissionnaires et espérer que les enseignants les remplacent dans l'exercice difficile de l'autorité).
C'est le système actuel qui fait des enseignants les valets des parents : combien d'enseignants inquiétés pour une gifle à un gamin dissipé, combien d'enseignants agressés et frappés par des parents ?

Dans un système concurrentiel, l'enseignant aurait une vraie valeur individuelle, y gagnerait en estime et en reconnaissance de son métier. L'enseignant talentueux serait recherché et demandé, il y gagnerait en salaire.
Les parents, eux, y gagneraient en confiance dans le système qu'ils auraient choisi.

La question du choix des horaires n'est que secondaire, mais elle a également son importance.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 11:23

Et tant pis pour les gosses dont les parents n'ont pas les moyens ou la capacité de choisir l'école qui peut payer à prix d'or les meilleurs professeurs. Hop! Au rebut!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 11:45

Lebob a écrit:
Et tant pis pour les gosses dont les parents n'ont pas les moyens ou la capacité de choisir l'école qui peut payer à prix d'or les meilleurs professeurs. Hop! Au rebut!

Jamais entendu parler du chèque-éducation ?

En gros on calcule (très facile à faire aujourd'hui) ce que coûte la scolarisation d'un enfant à l'Etat, par an. Au lieu de laisser l'Etat dépenser cet argent dans le financement de l'Education nationale, on fait un chèque de ce montant aux parents de l'enfant et ils utilisent cet argent pour l'inscrire dans l'école de leur choix. Ainsi apparaît un système pluraliste d'écoles privées financées au bon vouloir des parents, mais sans rupture de l'égalité des chances.

Les bonnes écoles voient les demandes augmenter et s'agrandissent, elles sélectionnent les meilleurs éléments car leur classement fait leur réputation dont dépend leur financement (vous ne voulez pas inscrire votre enfant dans une école mal classée).
Les mauvaises écoles se réforment pour obtenir de bons résultats ou ferment.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Belen



Féminin Messages : 259
Inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 11:54

... et voilà comment on crée des ghettos.
Sans compter que votre raisonnement est purement urbain.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoiredunefoi.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 11:58

Belen a écrit:
... et voilà comment on crée des ghettos.
Sans compter que votre raisonnement est purement urbain.

Heu... il me semble que les ghettos c'est le système actuel qui les crée. Qui a créé les ZEP ?

Et en matière d'éducation, résumer urbain est de la simple logique. Depuis l'aube de l'humanité le savoir a toujours été concentré dans les villes et ceux qui voulaient obtenir une instruction solide devaient se diriger vers elles.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Belen



Féminin Messages : 259
Inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 13:18

Les ZEP sont des moyens supplémentaires donnés aux écoles qui sont dans les quartiers défavorisés ! Vous inversez complètement la situation !

Quant à votre logique sur le savoir concentré dans les villes, on croit rêver. Les écoles de village n'ont donc plus aucun avenir d'après vous. Tout le monde, en France, a-t-il une ville à proximité immédiate pour scolariser ses enfants en maternelle et en élémentaire ? Vous devriez réviser votre géographie...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoiredunefoi.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 15:06

Belen a écrit:
Les ZEP sont des moyens supplémentaires donnés aux écoles qui sont dans les quartiers défavorisés ! Vous inversez complètement la situation !

Quant à votre logique sur le savoir concentré dans les villes, on croit rêver. Les écoles de village n'ont donc plus aucun avenir d'après vous. Tout le monde, en France, a-t-il une ville à proximité immédiate pour scolariser ses enfants en maternelle et en élémentaire ? Vous devriez réviser votre géographie...

Pendant des siècles précisément on envoyait ses enfants, passés les rudiments appris auprès du curé, étudier en ville dans des pensionnats, si on voulait qu'ils aient accès à un savoir élaboré.

Mais aujourd'hui les ressources informatiques permettraient de repenser complètement l'enseignement sous de nombreux aspects, la vidéoconférence ouvrant de grandes perspectives.

Sur les ZEP : elles ont malgré tout les pires résultats. L'enseignement n'est pas principalement une question d'argent.

Sur les écoles de village : elles n'ont plus d'avenir dans la mesure où les villages concernés n'en ont eux-mêmes aucun.

Cela dit, avec le système que je décrivais ci-dessus, il serait tout à fait possible de maintenir un service convenable pour la maternelle et le niveau élémentaire même dans des villages où il n'y a que 10 gamins : le coût moyen d'un enfant par an dans ces niveaux est de 5000 €. Si vous donnez 5000 € par enfant aux parents de ces dix enfants (chèque-éducation), cela fera 50 000€ qui seront le budget annuel de l'école du village. Bien assez pour financer un local (une salle de classe avec une petite cour de récré) et le salaire d'un enseignant à l'année, plus les équipements.
Mais en plus vous y gagneriez la souplesse, cette structure étant financée par les parents qui pourraient exiger que le planning scolaire s'adapte à leurs besoins.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 15:17

Philippe Fabry a écrit:
Ainsi apparaît un système pluraliste d'écoles privées financées au bon vouloir des parents, mais sans rupture de l'égalité des chances.
l'avantage -enfin pour les gros racistes xénophobes comme moi- de notre école transformée en bastion par la gauche, c'est que notre situation historique limite les écoles communautaires musulmanes et préserve ainsi une certaine cohésion nationale.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 15:20

Scrogneugneu a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Ainsi apparaît un système pluraliste d'écoles privées financées au bon vouloir des parents, mais sans rupture de l'égalité des chances.
l'avantage -enfin pour les gros racistes xénophobes comme moi- de notre école transformée en bastion par la gauche, c'est que notre situation historique limite les écoles communautaires musulmanes et préserve ainsi une certaine cohésion nationale.

Au contraire, les histoires sont bien connues de collèges où les minorités touchées par l'islam radical forment des sortes de gangs qui contraignent leurs camarades, par exemple, à faire le ramadan.

Si surgissaient des écoles "communautarisées", ce serait inversement la chance pour ces victimes, en fréquentant d'autres écoles, d'échapper à cette influence néfaste.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 15:24

même dans le privé hors contrat catho. il faut avouer qu'il y en a des gens qui sont un peu "décalés".
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 15:33

Bref, sinon tu as parfaitement raison. nous avons besoin de plus de liberté scolaire, et que l'état traite à égalité le public et le privé en fonction du nbr d'enfants scolarisés.

la question des 4 et 5 jours est typique. c'est aux établissements, enseignants et parents d'élèves de traiter de cela !
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16642
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Sam 19 Mai 2012, 17:43

Je viens mettre mon grain de sel ici parce que je suis concernée pour la garde des enfants scolarisés et j'avoue que ça me casse les pieds de devoir peut-être changer l'emploi du temps l'année prochaine à cause du jour de congé qui sera probablement le mercredi.

Encore un truc qui qui me passe par dessus la tête, c'est les cours particuliers que paient les parents pour mise à niveau... et là, c'est loin d'être gratuit !

Qu'en pensez-vous ? vous qui êtes dans les professionnels de l'enseignement ?


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Jeu 24 Mai 2012, 18:55

"La transformation de l'instruction publique en éducation nationale est la plus fasciste de mes réformes"(Mussolini)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Alexandre Romeo Morisani



Masculin Messages : 601
Inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Jeu 24 Mai 2012, 21:18

Sacré Benito ! Vous avez une source plus précise pour cette citation ?
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Ven 25 Mai 2012, 09:56

Romeomor a écrit:
Sacré Benito ! Vous avez une source plus précise pour cette citation ?

Idem. C"'est stupéfiant !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école   Ven 25 Mai 2012, 12:02

Romeomor a écrit:
Sacré Benito ! Vous avez une source plus précise pour cette citation ?

J'avoue que non. Elle est très répétée sur Internet mais il est fort possible que sa véracité soit douteuse.

Cela dit je connais d'autres citations authentiques de Mussolini qui sont de la même eau, donc elle est plausible.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
L'étatisme créateur de faux problèmes : l'exemple de la semaine de 5 jours à l'école
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etes-vous plutôt vrai self ou faux self ?
» La surpopulation mondiale est un faux problème (Vidéo)
» La bête et son faux messi
» Maitreya un faux christ ?
» Jésus nous informe des faux prophetes....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: