DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les questions pièges sur le respect de la vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Anonymouss



Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 01:06

L'église catholique n'est même pas capable de faire de la prévention, foyer et autre.
J'ai toujours vu femmes catholiques, idem pour les protestants râler au meurtre, condamnation.
Je n'ai jamais vu aucune femme parler avec ces jeunes femmes et leur famille en leurs disant ne faite pas cela "nous allons vous aidez, je n'ai jamais rien vu de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 05:40

scholasate a écrit:
Pour moi la discussion est close: le magistère n'engage pas son autorité sur le moment de l'animation du corps de l'embryon, mais sur le respect dû au corps humain, qu'il soit ou non doué d'une âme.

Cher Scolasate,

Le Magistère, ce n'est pas à nous de décider s'il parle quand il parle. C'est à nous le lire ce qu'il dit et d'y adhérer. La phrase en gras est écrite. Désolé.



DONUM VITAE, 5


SUR LE RESPECT DE LA VIE HUMAINE NAISSANTE ET LA DIGNITÉ DE LA PROCRÉATION. RÉPONSES A QUELQUES QUESTIONS D'ACTUALITÉ

http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_19870222_respect-for-human-life_fr.html
Citation :

Dès le moment de sa conception, la vie de tout être humain doit être absolument respectée, car l'homme est sur terre l'unique créature que Dieu a « voulue pour lui-même » [16] et l'âme spirituelle de tout homme est « immédiatement créée » par Dieu [17]; tout son être porte l'image du Créateur.
C'est pourquoi le fruit de la génération humaine dès le premier instant de son existence, c'est-à-dire à partir de la constitution du zygote, exige le respect inconditionnel moralement dû à l'être humain dans sa totalité corporelle et spirituelle. L'être humain doit être respecté et traité comme une personne dès sa conception, et donc dès ce moment on doit lui reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels en premier lieu le droit inviolable de tout être humain innocent à la vie."
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Thy Kingdom come
Administrateur


Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 09:55

Je ne juge nullement la femme qui, s'étant fait violer, décide d'avorter ! Mais je dis qu'il faut avant de lui proposer l'avortement ou l'encourager dans cette voie, rééduquer la société : aujourd'hui nous évoluons dans une société où l'on considère que l'enfant est un dû et non plus un don, quelle que soit la façon dont il arrive dans nos vies. L'homme ne croit plus en Dieu et ne sait ou ne croit plus non plus que du plus grand mal Dieu sait tirer, toujours, un bien infiniment plus grand.

Je comprends qu'une femme incroyante aura du mal avec le concept de l'enfant don, pourtant l'enfant dû est propre à notre société actuel !

Mais si on transcende notre nature humaine, que l'on réfléchit à la parole et la pédagogie de Dieu, on doit honnêtement comprendre 2 choses :

- l'enfant est bel et bien un don de Dieu, qui ne veut pas tel ou tel acte mauvais car Dieu n'est qu'amour, mais Il se sert de tout acte même le plus terrible pour faire éclater sa gloire en nous !

- aucun mal ne nous arrive si Dieu ne l'a pas permis (regardez le fait divers avec la petite Diana, Dieu n'a pas voulu un tel drame mais il le permet car cela est peut être la seule chose qui permettra de réveiller des consciences, par exemple justement au sujet de l'avortement. Combien d'enfants sont massacrés sous le couvert de la loi dans le ventre de leurs mères, et quand une petite fille innocente se fait tuer et découper en morceaux par sa propre mère (le parallèle avec l'embryon avorté également coupé en morceaux est saisissant), parce qu'elle a 4 ans tout le monde est légitimement effaré. Nous vivons dans un monde avec 2 poids 2 mesures !)

Dès lors si l'homme pouvait à nouveau se tourner vers Dieu, déjà il y aurait plus de respect de la femme et moins de viol, mais l'enfant qui arrive au monde serait vu comme un don qui peut permettre de transcender le drame du viol. Nous ne sommes pas dans la tête de Dieu, ses voies sont impénétrables, mais combien de femmes peuvent en témoigner !

Et il ne nous appartient pas de dire que tel enfant ne mérite pas la vie car il sera malheureux parce qu'handicapé, fruit du viol ou autre ! Venant de chrétiens cela m'afflige de tels propos ! Chaque enfant est un don de Dieu, la différence réside dans l'accueil qu'on lui donne ! De nombreuses femmes ayant décidé de garder leur enfant suite à un viol peuvent en témoigner ! Et ces témoignages justement peuvent aider d'autres femmes a faire leur choix en toute liberté (décider seule et dans la souffrance post-viol n'est pas une liberté !)

"Dieu ce que tu as permis est horrible, comment as-tu pu permettre que je subisse un tel acte de violence sur mon corps. A présent je me retrouve enceinte. Mais rien ne peux m'arriver si tu ne le permets pas. Parce que je t'aime je souhaite accueillir cet enfant, puisses-tu tirer le plus grand bien de cet acte d'amour que je décide librement et permettre que je puisse rendre cet enfant heureux et qu'à son tour il puisse m'aider à surmonter ce traumatisme de mon viol. Aide moi à ne plus voir le visage de mon agresseur sur ce petit être fragile et innocent mais le visage de ton Christ !"

Mais je reconnais qu'il faut une sacré dose de foi pour penser ainsi. Une femme qui n'a pas une telle foi et décide d'avorter ne doit en tous les cas jamais être jugée !

La femme n'est pas en cause car elle fait partie d'un système où Dieu est exclu de la société et où mêmes les croyants ne parviennent pas à s'accorder sur un fait pourtant évident de respect de toute vie humaine. Ce système lui met dans la tête que l'enfant est une chose et que l'on décide QUAND, OU et COMMENT on donnera la vie. Mais il faut d'urgence rééduquer la société !


Dernière édition par Philippe B. le Jeu 24 Mai 2012, 10:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 10:01

___________________
Oui, oui bien sur il permet aussi que certains meurent à la naissance il est le maitre de la vie hein :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:
Ce dieu si bon permet les fauses couches hein :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:
Ce Dieu que vous adorez moi je le déteste au plus haut point, ce Dieu de justice hein :twisted: :twisted: :twisted:
_________________

Cher Dr House, c'estprécisément le péché, c'est à dire la désobéissance à Dieu qui fait qu'on est là aujourd'hui.
Pour exemple : il est très à la mode aujourd'hui de critiquer l'Église Catholique et l'enseignement qu'elle nous délivre quand aux contraceptifs , pilule, etc. Les gens n'ont de cesse de la traiter d'arriérée, disent qu'elle ne sait pas vivre avec son temps, etc ; et ils prennent la pilule.
Or, la pilule n'est rien d'autre qu'une castration chimique : la femme, à force d'ingurgiter des hormones chaque jour, changera peu à peu de comportement (douceur, désir d'enfants) et vont peu à peu ressembler à des hommes de par leur comportement avec les mêmes velléités : ambitions, argent, sexe sans contraintes ni conséquences, culte du
corps, parfois même rejet violent des petits enfants....
Leur vocation mentale de femme n'étant plus conforme à leur pulsions corporelles ne peut que les mener à une disharmonie intérieure et à terme, au déséquilibre psychologique avec toutes ses conséquences de péché. Il est d'ailleurs prouvé que les femmes ayant recours à la pilule sont plus sujettes aux fausses couches que celles qui s'en abstiennent ; de même, les femmes ayant subi un avortement multiplient considérablement leur chance d'avoir une fausse couche par la suite.

Ensuite, elles se retournent vers l'Eglise pour blasphémer et lui crier : "Si votre Dieu existe et qu'Il est bon, comment se fait-il que je souffre ? "

Ca n'est qu'un exemple parmi tant d'autres : les rouages du péché sont très nombreux. Mais voilà comment on en arrive au rejet de Dieu, qui ne peut se faire que par ceux qui ne l'ont pas connu. Lui n'est que bonté et douceur.

____________________________________
L'église catholique n'est même pas capable de faire de la prévention, foyer et autre.
J'ai toujours vu femmes catholiques, idem pour les protestants râler au meurtre, condamnation.
Je
n'ai jamais vu aucune femme parler avec ces jeunes femmes et leur
famille en leurs disant ne faite pas cela "nous allons vous aidez, je
n'ai jamais rien vu de cela.
___________________________________________

C'est de la calomnie. L'Eglise est très précisément la seule à faire de la prévention. Et les cathos qui abandonnent leur foi chaque dimanche sur le parvis de l'église du coin pour médire et ne point agir de sont pas à confondre avec le peuple de Dieu. Dommage que mon ordinateur bug, mais j'ai une très large liste des associations en aide aux femmes enceintes en détresse ou aux mères célibataires : une seule parmi une trentaine environ n'a pas été fondée par des personnes de confession catholique. (Et encore, préciser "non-confessionnal" ne veut pas systématiquement dire "athée" )
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 10:11

Raphaël a écrit:
Or, la pilule n'est rien d'autre qu'une castration chimique : la femme, à force d'ingurgiter des hormones chaque jour, changera peu à peu de comportement (douceur, désir d'enfants) et vont peu à peu ressembler à des hommes de par leur comportement avec les mêmes velléités : ambitions, argent, sexe sans contraintes ni conséquences, culte du
corps, parfois même rejet violent des petits enfants....

C'est Mgr Michel Schooyans qui disait, en introduction du livre "Prophétie de Paul VI" que la femme est la seule a accepter ce que l'homme n'a jamais accepté : que sa fertilité soit remise en cause.

On se demande si la femme est vraiment plus libre aujourd'hui ! Elle n'est devenue qu'un objet consentant entre les mains d'hommes sans aucun respect ni pour la femme ni pour l'être humain.

Citation :
L'église catholique n'est même pas capable de faire de la prévention, foyer et autre.
J'ai toujours vu femmes catholiques, idem pour les protestants râler au meurtre, condamnation.
Je
n'ai jamais vu aucune femme parler avec ces jeunes femmes et leur
famille en leurs disant ne faite pas cela "nous allons vous aidez, je
n'ai jamais rien vu de cela.

Ce que vous oubliez c'est tous les religieux catholiques qui, en Afrique, soignent les mères atteintes du Sida et permettent ainsi que des milliers d'enfants naissent en bonne santé !

Je vous invite à lire la doctrine sociale de l'Eglise ! Ainsi que l'encyclique Caritas in Veritate, dont vous n'entendrez bien sur jamais parler dans les médias !
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 10:31

salut

La Providence fait bien les choses : justement, je viens de recevoir la new-letter de Riposte Catholique avec ce sujet : "Si Dieu est bon, pourquoi y a-t-il le mal ? "
Citation :

Dieu peut-Il faire le mal?





Question: Dieu est tout-puissant. Pourtant, je ne vois
pas comment Il pourrait faire le mal. Comment concilier ces deux points
de vue?




Effectivement, Dieu est tout-puissant. Il est aussi souverainement
libre. Et, pourtant, Il ne peut pas faire le mal. En réalité, il n’y a
pas là de contradiction: la liberté ne consiste pas à pouvoir faire le
mal, mais à agir conformément à sa nature. Et la nature de Dieu, c’est
d’être l’Etre parfait, la Vérité parfaite, la Bonté parfaite, sans la
moindre trace de mal, précisément (car le mal est une privation d’être
et n’existe pas par lui-même). C’est donc si Dieu faisait le mal qu’il y
aurait contradiction.

Autrement dit, parce que Dieu est bon, Dieu respecte nos choix, mais nous prévient qu'ils nous mèneront à notre perdition. Dieu propose un chemin, et ne nous l'impose pas.

Nous avons abordé la souffrance de l'absence de Dieu, parlons maintenant de la souffrance du juste, celle d'avoir par exemple perdu un être cher. Je présumes qu'il n'y a rien de plus déchirant que de voir son enfant autrefois plein de vie, inerte dans une petite caisse de bois . Cette souffrance, qui est la conséquence des péchés de tous les hommes (la mort est le fruit du péché originel) est celle qui rapproche le plus sûrement de Dieu. Scandaleux me diriez-vous ? Mais Jésus, Lui qui est Saint, a accepté de payer de Sa vie et par ses souffrances les péché des hommes pour l'en tirer. Lui, premier martyr, s'est voulu proche des innocents martyrs du péché en se faisant le premier martyr du péché.
Et la souffrance ? Elle est de bonne augure, car il est mille fois louable d'accepter de souffrir l'absence d'un être cher, souffrance qui nous est la preuve que nous l'aimons toujours, et que tenter d'oublier ne fera que la tuer une seconde fois.
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 10:32

Citation :
Or, la pilule n'est rien d'autre qu'une castration chimique : la femme, à force d'ingurgiter des hormones chaque jour, changera peu à peu de comportement (douceur, désir d'enfants) et vont peu à peu ressembler à des hommes de par leur comportement avec les mêmes velléités : ambitions, argent, sexe sans contraintes ni conséquences, culte du
corps, parfois même rejet violent des petits enfants....

Cher Raphaël,
Je prends la pilule depuis 6 ans pour des raisons médicales et non à usage contraceptif avec l'aval de mon père spirituel et de mon confesseur. L'Eglise autorise de recourir à la pilule en tant que médicament et c'est vrai qu'elle m'est très utile pour vivre normalement dans certaines périodes. Je n'ai pas changé de comportement pour autant, et je vous assure que rien de ce que vous décrivez ne me frôle l'esprit.... Sincèrement, si je pouvais la remplacer par un autre médicament je le ferais tellement ça m'agace de participer à ce commerce. :x Je me sens même tenue de préciser à mon médecin à chaque fois que je suis Catholique et je ne l'utilise pas comme contraceptif, je n'ai aucune relation pré-nuptiale......

Après une tentative cette été suivi d'évanouissements, douleurs paralysantes j'ai continué de la prendre et un prêtre m'a encouragé dans la mesure où la médecine n'a rien d'autre à me proposer. J'ai peur qu'ingurgiter des hormones chaque jour me soit néfaste, les médecins disent que non mais je n'y crois pas! J'ignore combien de jeunes filles ou femmes prennent la pilule pour des raisons de santé mais c'est aussi une composante à prendre en compte.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 10:33

Dr house a écrit:
L'église catholique n'est même pas capable de faire de la prévention, foyer et autre.
J'ai toujours vu femmes catholiques, idem pour les protestants râler au meurtre, condamnation.
Je n'ai jamais vu aucune femme parler avec ces jeunes femmes et leur famille en leurs disant ne faite pas cela "nous allons vous aidez, je n'ai jamais rien vu de cela.

House, tu commence à nous chauffer les oreilles, avec tout le respect que je te dois.

Que tu aies perdu la foi, ok , mais alors qu'est-ce que tu fais à longueur de journée à échanger avec des cathos ? pour le plaisir de faire de la provoc ? ou quoi ?

Tu parles le langage d'un païen, nous voyons avec le regard de la foi, comment veux-tu qu'on se comprenne si tu ne fais pas un effort ??

Pour ce qui est de "je n'ai jamais rien vu de cela" , comme si tu connaissais quelque chose au milieux d'aide aux femmes enceintes !!!

Mes collègues et moi suons sang et eau pour tirer les femmes de l'ivg, pour les aider ,y compris matériellement, nous sommes plusieurs sur le forum DA à la faire, MAIS TU NE LE SAIS PAS, voilà tout !!!

Alors s'il te plaît, arrête de nous agresser avec des choses auxquelles tu ne connais visiblement pas grand-chose !!!
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 10:43

Rose a écrit:
Citation :
Or, la pilule n'est rien d'autre qu'une castration chimique : la femme, à force d'ingurgiter des hormones chaque jour, changera peu à peu de comportement (douceur, désir d'enfants) et vont peu à peu ressembler à des hommes de par leur comportement avec les mêmes velléités : ambitions, argent, sexe sans contraintes ni conséquences, culte du
corps, parfois même rejet violent des petits enfants....

Cher Raphaël,
Je prends la pilule depuis 6 ans pour des raisons médicales et non à usage contraceptif avec l'aval de mon père spirituel et de mon confesseur. L'Eglise autorise de recourir à la pilule en tant que médicament et c'est vrai qu'elle m'est très utile pour vivre normalement dans certaines périodes. Je n'ai pas changé de comportement pour autant, et je vous assure que rien de ce que vous décrivez ne me frôle l'esprit.... Sincèrement, si je pouvais la remplacer par un autre médicament je le ferais tellement ça m'agace de participer à ce commerce. :x Je me sens même tenue de préciser à mon médecin à chaque fois que je suis Catholique et je ne l'utilise pas comme contraceptif, je n'ai aucune relation pré-nuptiale......

Après une tentative cette été suivi d'évanouissements, douleurs paralysantes j'ai continué de la prendre et un prêtre m'a encouragé dans la mesure où la médecine n'a rien d'autre à me proposer. J'ai peur qu'ingurgiter des hormones chaque jour me soit néfaste, les médecins disent que non mais je n'y crois pas! J'ignore combien de jeunes filles ou femmes prennent la pilule pour des raisons de santé mais c'est aussi une composante à prendre en compte.


Chère Rose, j'ai été obligée moi aussi de prendre la pillule pendant un temps pour raisons médicales.

C'est vrai que je n'ai pas aimé cette période, je me sentais essoufflée, oppressée...

Comme je la prenais pour raisons de santé, et non pour ne pas avoir d'enfants, il n'y avait pas de péché (j'avais aussi l'aval de mon confesseur).

Dans tout péché, c'est l'intention qui fait tout : le comportement des femmes change, parce que la science leur permet de réaliser cette ambition : devenir comme des hommes, avec particulier une sexualité sans risque direct de grossesse.

Voilà le péché : dissocier l'acte de sa finalité naturelle et spirituelle.
D'où les conséquences sur le psychisme des femmes, on le comprend.

Par contre, pour ce qui est d'ingurgiter des hormones pendant longtemps, je te recommande vivement une dévotion fervente à la Vierge, ainsi qu'à Saint Joseph, et de demander très souvent que le Bon Dieu te délivre de cela.

Personnellement, le traitement n'a duré que qqes mois, ensuite, tout est rentré dans l'ordre (naturel)

flower
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 10:54

"Le mal et la souffrance viennent de la haine que l'homme a pour Dieu, pour son prochain et pour la nature."

Je ne sais plus de qui est cette phrase (récitée de tête) mais elle est très vraie !

Le mal est en fait l'absence d'amour et n'existe pas en tant que tel. Tout comme, Einstein l'a démontré, le froid est l'absence de chaleur. On comprend ainsi mieux comment Dieu peut n'être qu'amour et que toute rébellion contre sa volonté et son plan d'amour engendre mal et souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 10:58

Citation :
Chère Rose, j'ai été obligée moi aussi de prendre la pillule pendant un temps pour raisons médicales.
C'est vrai que je n'ai pas aimé cette période, je me sentais essoufflée, oppressée...

Ce n'est pas agréable d'être contraint de demander une plaquette de pilule à la pharmacie avec tout ce que cela sous-entend derrière...
De même qu'avaler ça tous les matins, tous les jours! Il y a une dépendance terrible au médicament, la peur de l'oubli et des conséquences hormonales, du dérèglement des cycles. Parfois je crains même que cela affecte la fécondité au bout de plusieurs années.
C'est angoissant comme traitement. :evil:

Citation :
Comme je la prenais pour raisons de santé, et non pour ne pas avoir d'enfants, il n'y avait pas de péché (j'avais aussi l'aval de mon confesseur).

Oui c'est aussi ce que mon confesseur m'a dit. Il n'y aucun péché mais les conséquences sont bien là. Mes humeurs sont exacérbées, je pleure tous les jours parce que à la base je suis hypersensible, j'ai aussi de la colère qui peut surgir, une impatience..
La dessus je reconnais comme Raphaël qu'il y a une emprise sur le comportement, en revanche je n'ai aucun désir de me conduire comme un Homme, ou de rejet d'enfant.

Citation :
Par contre, pour ce qui est d'ingurgiter des hormones pendant longtemps, je te recommande vivement une dévotion fervente à la Vierge, ainsi qu'à Saint Joseph, et de demander très souvent que le Bon Dieu te délivre de cela.

Oui, ce serait-ce pour contre-carrer les effets chimiques. Je vais retenter un cycle naturel cette été, en espérant ne pas passer des jours allongés en raison de la douleur. Une délivrance me sera nécessaire. Je ne me vois pas aller acheter une pilule si j'entre au Noviciat. Dans tous les cas je suis consciente que ça ne peut pas durer, pour des raisons de santé et aussi religieuses. Nos ancêtres supportaient leurs cycles naturellement, mais mon degré de tolérance à la douleur est tel que je n'y arrive pas, je m'évanouis. Embarassed

Personnellement, le traitement n'a duré que qqes mois, ensuite, tout est rentré dans l'ordre (naturel)
Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 11:06

Chère Rose, pour la douleur (je suis moi aussi régulièrement pliée en douze sur mon lit); je te recommande le chapelet à la Divine Miséricorde de sainte Faustine, en associant tes douleurs à celles de Notre Seigneur (je pense notamment au "tabassage" qu'il a dû subir, avec des coups de pied dans le ventre etc... Crying or Very sad )

Pour ma part, je suis parfois obligée de le dire plusieurs fois de suite, mais ensuite, je suis totalement délivrée, et je peux reprendre mes activités normalement.
A tel point que je ne prends même plus d'anti-douleur !! Very Happy

On ne dira jamais assez les immenses bienfaits de cette prière !!!


Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 11:38

Citation :
Chère Rose, pour la douleur (je suis moi aussi régulièrement pliée en douze sur mon lit); je te recommande le chapelet à la Divine Miséricorde de sainte Faustine, en associant tes douleurs à celles de Notre Seigneur (je pense notamment au "tabassage" qu'il a dû subir, avec des coups de pied dans le ventre etc... )

Pour ma part, je suis parfois obligée de le dire plusieurs fois de suite, mais ensuite, je suis totalement délivrée, et je peux reprendre mes activités normalement.
A tel point que je ne prends même plus d'anti-douleur !!

Merveilleuse idée Very Happy
Je peux offrir ce cadeau mensuel à Notre Seigneur et partager un tout petit instant et de façon bien légère son agonie.. I love you
à condition que je ne sois pas en stage ou en cours....

Revenir en haut Aller en bas
Nane



Féminin Messages : 68
Inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 12:30

Philippe B. a écrit:

--De nombreuses femmes ayant décidé de garder leur enfant suite à un viol peuvent en témoigner ! Et ces témoignages justement peuvent aider d'autres femmes a faire leur choix en toute liberté (décider seule et dans la souffrance post-viol n'est pas une liberté !)--


Alors donc, on n'est pas que dans la théorie !
Puisque nous sommes dans un forum de théologie, permettez moi de faire une lecture "théologique" d'une situation si extrême.

Dans un tel dilemme, on rejoint le mystère de la Croix.
Imaginons qu'une femme violée et enceinte ait une réelle liberté de choix : en faisant le choix de garder son bébé, elle stoppe de manière sublime l'engrenage logique de la violence.
Victime innocente de la violence, en choisissant de protéger cet enfant, elle se montre plus forte que la violence elle-même, elle retourne la violence en force de vie et d'amour, au lieu de provoquer une nouvelle victime.

Il faut probablement une très, très grande grâce pour faire ce choix.
Mais quelle portée spirituelle!...

Mon cas n'était pas si extrême (rappel : pas d'IMG dans le cas d'un enfant non viable), mais ce qui m'a aidé :
- la Parole de Dieu (la parole de l'Eglise ne fait qu'y être fidèle, il est injuste de la qualifier de pharisienne !) Ce qui compte au final, c'est d'être fidèle à Dieu, au delà de l'Eglise !
- les témoignages, négatifs ou positifs.
- la prière personnelle, ou j'ai demandé l'aide de Dieu pour être capable de faire sa volonté.
Me croirez-vous ? Il m'a exaucée !
- la prière des autres, très certainement
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 12:38

Citation :
Dans un tel dilemme, on rejoint le mystère de la Croix.
Imaginons qu'une femme violée et enceinte ait une réelle liberté de choix : en faisant le choix de garder son bébé, elle stoppe de manière sublime l'engrenage logique de la violence.
Victime innocente de la violence, en choisissant de protéger cet enfant, elle se montre plus forte que la violence elle-même, elle retourne la violence en force de vie et d'amour, au lieu de provoquer une nouvelle victime.

Magnifique ! C'est exactement ça, inverser la logique et cela demande une force surnaturelle qui ne peut venir que de Dieu ! Le jour où Dieu fera à nouveau partie de la cité, bien des choses s'éclaireront !

On est en plein dans l'enseignement de Jésus ! Si on vous frappe, tendez l'autre joue : Si on vous fait du mal, faites le bien, si on vous condamne par un acte de violence, transcendez la souffrance, avec l'aide de Dieu, pour retrouver votre liberté et inverser l'acte de violence en acte d'amour entièrement donné vers l'autre.

La sagesse de Dieu est folie pour les païens ce n'est pas nouveau ! Au moins, en tant que chrétiens, méditons cette folie au lieu de donner raison à l'avortement dans tel ou tel cas.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 17:47

Merci chère Nane, pour cette bouffée de foi et d'espérance !!! Very Happy

Soyez mille fois bénie, votre témoignage est précieux, et la façon dont vous avez accueilli votre grossesse et son issue valent pour l'éternité !!! :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28502
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 18:48

Nane a écrit:
Philippe B. a écrit:

--De nombreuses femmes ayant décidé de garder leur enfant suite à un viol peuvent en témoigner ! Et ces témoignages justement peuvent aider d'autres femmes a faire leur choix en toute liberté (décider seule et dans la souffrance post-viol n'est pas une liberté !)--


Alors donc, on n'est pas que dans la théorie !
Puisque nous sommes dans un forum de théologie, permettez moi de faire une lecture "théologique" d'une situation si extrême.

Dans un tel dilemme, on rejoint le mystère de la Croix.
Imaginons qu'une femme violée et enceinte ait une réelle liberté de choix : en faisant le choix de garder son bébé, elle stoppe de manière sublime l'engrenage logique de la violence.
Victime innocente de la violence, en choisissant de protéger cet enfant, elle se montre plus forte que la violence elle-même, elle retourne la violence en force de vie et d'amour, au lieu de provoquer une nouvelle victime.

Il faut probablement une très, très grande grâce pour faire ce choix.
Mais quelle portée spirituelle!...

Mon cas n'était pas si extrême (rappel : pas d'IMG dans le cas d'un enfant non viable), mais ce qui m'a aidé :
- la Parole de Dieu (la parole de l'Eglise ne fait qu'y être fidèle, il est injuste de la qualifier de pharisienne !) Ce qui compte au final, c'est d'être fidèle à Dieu, au delà de l'Eglise !
- les témoignages, négatifs ou positifs.
- la prière personnelle, ou j'ai demandé l'aide de Dieu pour être capable de faire sa volonté.
Me croirez-vous ? Il m'a exaucée !
- la prière des autres, très certainement

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9372
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Jeu 24 Mai 2012, 22:48

julia a écrit:
Dr house a écrit:
L'église catholique n'est même pas capable de faire de la prévention, foyer et autre.
J'ai toujours vu femmes catholiques, idem pour les protestants râler au meurtre, condamnation.
Je n'ai jamais vu aucune femme parler avec ces jeunes femmes et leur famille en leurs disant ne faite pas cela "nous allons vous aidez, je n'ai jamais rien vu de cela.

House, tu commence à nous chauffer les oreilles, avec tout le respect que je te dois.

Que tu aies perdu la foi, ok , mais alors qu'est-ce que tu fais à longueur de journée à échanger avec des cathos ? pour le plaisir de faire de la provoc ? ou quoi ?

Tu parles le langage d'un païen, nous voyons avec le regard de la foi, comment veux-tu qu'on se comprenne si tu ne fais pas un effort ??

Pour ce qui est de "je n'ai jamais rien vu de cela" , comme si tu connaissais quelque chose au milieux d'aide aux femmes enceintes !!!

Mes collègues et moi suons sang et eau pour tirer les femmes de l'ivg, pour les aider ,y compris matériellement, nous sommes plusieurs sur le forum DA à la faire, MAIS TU NE LE SAIS PAS, voilà tout !!!

Alors s'il te plaît, arrête de nous agresser avec des choses auxquelles tu ne connais visiblement pas grand-chose !!!

Répondez ou excusez-vous , dr House .

Merci aux femmes de ce forum pour leurs témoignages , leur foi et leur courage . Dieu soit béni !
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Ven 25 Mai 2012, 01:21

Les arguments pro-IVG ne tiennent pas ! Aucun !

Lu sur le forum "Au Féminin", deux pro-mort en réponse à une pro-vie qui propose des aides pour garder l'enfant :
Citation :


Heline :



L'état français est très généreux pour les
familles avec 1 enfant???? ouais, a condition de ne rien bran*** de ses
journées et d'attendre que tout tombe tout cuit dans le bec!
parce
que mon mari et moi, on a droit a quedal et on paie des cotisations
sociales pour des gens qui ne se posent pas de question avant de
faire/garder un bébé.
Y'en a marre. vivement qu'elles disparaissent ces aides.


Ben oui, mais ma p'tite dame, travailler n'est pas l'unique bien que vous apportez à la société ! Si vous ne lui laissez pas de contribuable derrière vous, ne venez pas vous plaindre qu'elle ne vous le rende pas !

Ladybird :




C'est clair, je suis la 1ere d'accord avec toi!! A mon compte
je paye plus de charges pour les autres que ce que je me paye; et je ne
suis même pas smicarde!!
Lorsque j'ai eu mon fils je n'ai pas pris de
congés mater (2 semaines de mes vacances en contant l'accouchement avec césarienne) car vu ce qu'on donne à un artisan dans ce cas tu crève la bouche ouverte!
Bonne qu'a payer pour les gens qui reste le cul dans leur canapé à attendre de toucher leurs aides!!!! Raaaaaaaa elle est
belle la "F"rance!!



C'est bien d'inciter les gens à devenir des assistés de
l'état Francais, j'espère que tes impôts sont salé pour éponger un peu
les co ****** que tu racontes!





Jeanne :



Pour ce qui est des abus de la part des chômeurs, ok.
Pour ce qui est des parents et des mères célibataires, l'État doit leur permettre d'avoir le choix de garder leur enfant.
Pose-toi la question de savoir ce que sera la France d'ici 40 ans avec 220000 IVG par ans et une population qui vieillit... Qui va payer ta retraite, ma pauvre ?





Constance :

Les retraites, je doute que ce soient les gosses des assistés professionnels qui les paient. Les chiens ne font pas des chats.
Parmi les gens élevés par des parents incapables de faire autre chose
que vivoter des allocs, je me demande d'ailleurs quel pourcentage paiera
UN JOUR des impôts...


(Caricatural, on est d'accord)

Shangria :


Lool ! Ca c'est typique des anti choix dans ton genre.
220000 IVG par an, ok. Sauf qu'il faut savoir que la maternité en France
se porte très bien et qu'il y a de plus en plus de naissances, alors
pas de souci de ce côté là. Encore un argument foireux, toute façon vous savez que pondre ce genre de ...

Dans 40ans, je m'inquiéterais
plutôt de savoir comment on va les nourrir, tous ces enfants, vue que
nous sommes déjà en surpopulation !
Jeanne :

Alors l'insee sera ravie de l'apprendre :

"En 2050, une personne sur trois aurait 60 ans ou plus

En
2050, 22,3 millions de personnes seraient âgées de 60 ans ou plus
contre 12,6 millions en 2005, soit une hausse de 80 % en 45 ans. C'est
entre 2006 et 2035 que cet accroissement serait le plus fort (de 12,8 à
20,9 millions), avec l'arrivée à ces âges des générations nombreuses
issues du baby-boom, nées entre 1946 et 1975. Entre 2035 et 2050, la
hausse serait plus modérée. Les personnes qui atteindront 60 ans
appartiennent à des générations moins nombreuses. Par ailleurs, les
générations du baby-boom nées juste après-guerre approcheront 90 ans :
elles parviendront donc à des âges de forte mortalité.

Le vieillissement de la population française s'accentuerait entre 2005 et
2050 : alors que 20,8 % de la population résidant en France
métropolitaine avait 60 ans ou plus en 2005, cette proportion serait de
30,6 % en 2035 et de 31,9 % en 2050.

Le vieillissement est inéluctable, au sens où il est inscrit dans la pyramide des âges actuelle, puisque les personnes qui atteindront 60 ans à l'horizon 2050 sont déjà toutes nées (en 1989 ou avant). L'allongement de la durée de vie dans les années futures ne fait qu'accentuer son ampleur. En effet, même si l'espérance de vie se stabilisait à son niveau de 2005, le nombre de personnes âgées de 60 ans ou plus augmenterait quand même de 50 % entre 2005 et 2050. "

Pour ce qui est de les nourrir, n'oubliez
pas qu'un enfant est un futur contribuable qui saura non seulement se
nourrir lui-même mais aussi les autres : Nous étions 3,7 milliards il y a
40 ans et le pourcentage d'affamés était alors de 33% contre 15%
aujourd'hui alors que la population mondiale a doublé (7 milliards).




N'hésitez pas à venir vous aussi démonter les arguments pro-mort sur ce fil. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Ven 25 Mai 2012, 09:17

Citation :
Lool ! Ca c'est typique des anti choix dans ton genre.
220000 IVG par an, ok. Sauf qu'il faut savoir que la maternité en France
se porte très bien et qu'il y a de plus en plus de naissances, alors
pas de souci de ce côté là. Encore un argument foireux, toute façon vous savez que pondre ce genre de ...

Dans 40ans, je m'inquiéterais
plutôt de savoir comment on va les nourrir, tous ces enfants, vue que
nous sommes déjà en surpopulation !
Jeanne :

Je lisais un livre de Mgr Michel Schooyans qui étudie ce problème de près. Selon lui, le taux de fécondité est de moins de 1,4 par femme en France et partout en Europe, alors que le seuil de renouvellement devrait être de 2,5 enfants par femme ! Ce qui confirme que d'ici 2050 l'âge moyen (median) de la population ne fut-ce qu'en Europe (mais le problème est global) sera de 45-55 ans et ne cessera d'augmenter, nous aurons donc une population de plus en plus âgées et dépendantes de l'Etat. Et comme on tue les êtres humains en début et fin de vie (dingue qu'il n'y ai que les pro-vie qui font un lien avec le nazisme), je vous laisse imaginer ce que cela va donner !

Je ne sais pas où cette pro-IVG a été chercher que les naissances étaient en constantes hausses ! D'autre part, l'argument du "on est de plus en plus nombreux, il n'y aura pas assez de ressources pour tout le monde" ne tient pas la route pour la simple et bonne raison que tout au long de l'histoire on a pu constater que ce qui représente la véritable ressource c'est l'homme.

Que dit exactement Mgr Schooyans à ce propos :

Citation :
Michel Schooyans, Avec près de 6 milliards d'habitants n'a-t-on pas atteint les limites de la capacité porteuse de la terre?

a) Comme la « surpopulation », la « capacité porteuse de la terre » est une notion totalement relative… Les limites de la « capacité porteuse » de la terre sont rigoureusement indéfinissables parce qu'elles sont, rigoureusement parlant, indéfinies : il est impossible de les déterminer.


Pourquoi est-il impossible de les déterminer ? Tout simplement parce qu'il est heureusement impossible d'assigner une limite quelconque à la capacité d'intervention de l'homme dans le monde.


Sans aucunement forcer le paradoxe, on peut donc dire, avec l'économiste Sheldon Richman, qu'en fin de compte, il n'y a pas de ressources naturelles…


b) Les Indiens du Texas ont vécu pendant des siècles sur des gisements de pétrole qu’ils n'ont pas su exploiter. Tant qu'il était simplement là, le pétrole était une chose. Il n’est devenu ressource naturelle qu'à partir du moment où les hommes s'y sont intéressés, en ont fait une source d'énergie et la base d'innombrables produits chimiques.


Le titane, découvert à la fin du XVIIIe siècle, n'est devenu une ressource naturelle qu'à partir de 1947, lorsque sa légèreté, sa dureté et sa résistance à la corrosion ont commencé à être exploitées dans l'industrie aérospatiale et plus tard en chirurgie. De tous les éléments chimiques qu'on trouve sur terre, c'est un des plus abondants : il vient en neuvième position. Ce qui en a fait une ressource naturelle, c'est le génie de l'homme.


Le silicone a été découvert à la fin du XVIIIe siècle. Après l'oxygène, c'est l'élément chimique le plus abondant sur terre, où il se présente notamment sous la forme de sable. Utilisé traditionnellement pour la céramique, il est largement employé en métallurgie. Cependant, depuis quelques décennies à peine, il est à la base de la révolution électronique. Plus récemment encore, sous la forme de fibres optiques, il a révolutionné les méthodes de diagnostic médical ainsi que les télécommunications.


Les « motoristes » s'appliquent à mettre au point des moteurs d'avion moins gourmands. Lorsqu'ils produisent un moteur consommant 30 % de kérosène en moins que le même moteur de la génération précédente, ces motoristes augmentent d'autant les réserves de pétrole.


Le vent est utilisé depuis des siècles par les Hollandais, d'abord pour assiéger les polders (c'est-à-dire des territoires conquis sur la mer) et pour moudre le blé, ensuite pour produire de l'électricité.


Les recherches en agronomie et en zootechnie ne cessent de progresser. Dans les pays du tiers-monde, seuls les tenants d'une vision archaïque de l'agriculture et de l'élevage continuent à gérer la terre comme si les hommes étaient du cheptel et comme si les rendements des sols étaient condamnés à être ce qu'ils ont toujours été.



c) Le Japon a compris très tôt que la ressource primordiale - et pour ainsi dire unique - dont il disposait, c'est l'homme. C'est pourquoi il a réalisé - et continue de réaliser - un effort exemplaire dans l'éducation et la formation professionnelle de sa jeunesse.



d) En conclusion, on peut dire que la ressource principale, et même unique, de l'homme, c'est son intelligence et sa volonté libre, par lesquels se manifeste le plus explicitement sa ressemblance avec Dieu. Grâce à ces dons éminents, l'homme à la capacité d'améliorer constamment son rapport à la nature d'apporter aux éléments de celle-ci un surcroît de valeur, de transformer des matériaux en biens, de mieux organiser la société. C'est faire injure à sa dignité que de présenter l'homme comme un consommateur prédisposé à détruire le milieu ambiant, ou comme un prédateur programmé pour défendre son espace vital.


Michel Schooyans, Bioéthique et population : le choix de la vie, Le Sarment/Fayard 1994, p. 230-233

http://www.paperblog.fr/2657303/michel-schooyans-avec-pres-de-6-milliards-d-habitants-n-a-t-on-pas-atteint-les-limites-de-la-capacite-porteuse-de-la-terre/
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Ven 25 Mai 2012, 21:16

Courage, Raphaël, Dieu te bénisse dans ton combat pour la Vérité !! salut
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Mer 30 Mai 2012, 11:16



Mon Dieu est Fantastik :evil: :evil:
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5005
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Mer 30 Mai 2012, 11:26

J'ai un peu de mal avec le RAP personnellement... Ca me stress rien que de les entendre même si leurs paroles sont peut être intéressantes, pas eu le courage d'écouter Smile
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Les questions pièges sur le respect de la vie...   Mer 30 Mai 2012, 12:51

Tu m'étonnes !!! rien que le son et le ton sont une agression violente, alors nous parler du Bon Dieu comme ça, humm...sans moi !!
Revenir en haut Aller en bas
 
Les questions pièges sur le respect de la vie...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Les questions pièges sur le respect de la vie...
» [HG] Les questions (pièges) de nos élèves
» entretien master
» Le respect et l'écoute de l'autre dans le droit.
» questionnaire enquête sur le respect des règles + guide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: