DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Lun 14 Mai 2012, 14:48

Deux lettres internes témoignent des tensions suscitées par l'accord avec Rome.


Deux lettres internes, confidentielles - dont Le Figaro a vérifié l'authenticité - publiées jeudi sur le site traditionaliste Riposte catholique révèlent l'ampleur de la fracture entre les quatre évêques de la ­Fraternité Saint Pie X à propos du rapprochement en cours avec Rome. Ou plutôt entre trois évêques - Mgr Alfonso de Galarreta, Mgr Bernard Tissier de Mallerais, Mgr Richard Williamson - et Mgr Bernard Fellay, supérieur de cette Fraternité sacerdotale fondée par Mgr Marcel Lefebvre. En 1988, et contre l'avis du Saint-Siège, ce dernier avait ordonné au rang épiscopal ces quatre évêques pour assurer la pérennité de son œuvre. Ils sont donc ses successeurs directs.

Cette fuite, probablement facilitée par le fameux Mgr Williamson, auteur de déclarations négationnistes par le passé et opposé aujourd'hui à cet accord, arrive dans un contexte très précis. La Congrégation pour la doctrine de la foi va prochainement examiner le texte final de l'accord entre Rome et Mgr Fellay. L'avis des cardinaux, membres de cette congrégation, sera transmis à Benoît XVI.

L'annonce de cet accord historique pourrait intervenir autour de la fête de la Pentecôte. Sauf, évidemment, revirement de dernière minute. Il ne viendrait pas en tout cas du Saint-Siège, car Benoît XVI veut conclure. Ni de Mgr Fellay, dont la lettre démontre la détermination. Autant dire, malgré la division interne à laquelle il fait face depuis longtemps, que les choses sont sur le point d'aboutir.

Dans les documents, intégralement disponibles sur Riposte catholique, Mgr Fellay répond le 14 avril à une lettre des trois autres évêques datée du 7 avril 2012. «Nous vous en conjurons», lancent ces derniers, «n'engagez pas la Fraternité dans un accord purement pratique». À leurs yeux «les autorités officielles de l'Église se sont séparées de la vérité catholique», le concile Vatican II étant «une perversion totale de l'esprit (…) fondée sur le subjectivisme». Le pape actuel est lui aussi «également imprégné de subjectivisme».

Ils refusent donc un accord où ils ne seraient que «tolérés» dans l'Église et qui «ferait nécessairement taire progressivement (…) toute critique du concile et de la nouvelle messe». Ne voyant pas comment «concilier un accord et cette résistance publique aux autorités romaines, dont le Pape» - ils posent comme condition d'un dialogue le «changement doctrinal de Rome» - ils prédisent un «enlisement» de leur combat et «une profonde division sans retour» de la Fraternité qui sera soumise «à de puissantes influences destructrices».

«Vision trop humaine et même fataliste»

En réponse, Mgr Fellay leur rétorque que leur «description» de l'état de l'Église «manque de surnaturel» et de «réalisme». Sur le premier point, il pose cette question: «On se demande sérieusement si vous croyez encore que cette Église visible dont le siège est à Rome est bien l'Église de Notre Seigneur Jésus-Christ.» Et si Benoît XVI est «encore pape légitime?» Il ajoute: «Vous nous reprochez d'être naïfs ou d'avoir peur, mais c'est votre vision de l'Église qui est trop humaine et même fataliste.»

Sur le «manque de réalisme» il constate: «dans la Fraternité on est en train de faire des erreurs du concile des superhérésies, cela devient comme le mal absolu, pire que tout, de la même manière que les libéraux ont dogmatisé ce concile pastoral. Les maux sont déjà suffisamment dramatiques pour qu'on ne les exagère pas davantage.»

Déplorant ce manque de «distinction», Mgr Fellay observe qu'il conduit à «un durcissement absolu» qui lui paraît «très grave parce que cette caricature n'est plus dans la réalité et elle aboutira logiquement dans le futur à un vrai schisme». Ce qui le pousse, confie-t-il, «à ne plus tarder à répondre aux instances romaines».

Mgr Fellay refuse ensuite que l'on charge les «autorités présentes de toutes les erreurs et de tous les maux que l'on trouve dans l'Église». Tout comme ce slogan en cours dans certains milieux intégristes : «tous modernistes, tous pourris» qui est «manifestement faux».

Le responsable de la Fraternité Saint Pie X termine sa lettre par un commentaire sur le statut à venir de cette structure dans l'Église catholique: «En soi, la solution de la prélature personnelle proposée n'est pas un piège.» «Quand nous comparons les arguments que Mgr Lefebvre avait donnés à l'époque, nous concluons qu'il n'aurait pas hésité à accepter ce qui nous est proposé. Ne perdons pas le sens de l'Église qui était si fort chez notre vénéré fondateur.»
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Lun 14 Mai 2012, 17:02

Les trois évêques frondeurs défendent leur fond de commerce et il est vraisemblable que quels que soient les arguments invoqués, ils refuseront de les accepter.

Ils créeront sans doute leur propre chapelle si la rapprochement entre Rome et la FSSPX se précise.


Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Lun 14 Mai 2012, 17:09

Hélas, c'est probable, et ils entraîneront avec eux leurs brebis :|

Tout de même, la position de Msg Fellay est en soi un grand signe d'espérance - et d'intelligence - de sa part, et devrait tout de même en faire réfléchir plus d'un.

Courageux Benoît XVI, qui s'attaque décidément à des choses difficiles et pas "catholiquement correctes" !!
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Lun 14 Mai 2012, 17:31

Riposte Catholique a écrit:
Mgr Fellay s’exprime désormais sur un nouveau registre





13 mai 2012 |
Enregistrer sous: Enquête et analyse,Rome |
Publié par: spo








La publication d’un entretien donné par Mgr Fellay à Catholic News Service (CNS), dont on trouvera l’essentiel sur notre blogue ami, Américatho, suit
la divulgation en français et anglais sur des réseaux, puis le 10 mai
sur des forums américains, de la lettre de Mgr Fellay du 14 avril aux
trois autres évêques de la FSSPX, que j’ai pour ma part reproduite le
11.



Trois remarques s’imposent :




  • Il y a de fortes probabilités pour que Mgr Fellay sache qui a
    organisé la fuite (lequel n’est peut-être pas celui auquel on penserait
    le plus naturellement) concernant l’échange de correspondance entre les
    trois autres évêques de la FSSPX et lui-même. Un communiqué de la Maison généralice de Menzingen dénonce sévèrement : « Celui qui a brisé la confidentialité de ce courrier interne a péché gravement ».
    Mais Menzigen est-il vraiment fâché que l’un des protagonistes de
    l’échange ait violé sa confidentialité ? Il suffit de considérer les
    termes de la lettre du 14 avril pour comprendre qu’elle avait été
    rédigée pour se prêter à une très probable publication.
  • La pointe de cette nouvelle posture se trouve dans l’apparent
    « opportunisme » du supérieur de la FSSPX : il assume aujourd’hui une
    position pour laquelle il avait jadis condamné certains prêtres de la
    FSSPX. Et il est clair qu’il n’hésitera pas à condamner demain ceux
    s’opposeront à son analyse. En cela, il revendique le privilège (la
    grâce d’état) du supérieur qui, au sein d’une ligne donnée, juge
    souverainement pour les siens des circonstances, des temps et des
    moments.
  • D’ailleurs, cette leçon « en majesté » faite à ses trois confrères a
    l’avantage de rejeter dans l’oubli des postures antérieures : Mgr
    Fellay, avec son « cabinet », réussit en quelque sorte un examen sur sa
    capacité a recevoir une haute charge.

Ainsi, celui qui a provoqué la fuite a
produit l’effet exactement inverse à celui qu’il escomptait. Si en
effet, l’étalage de « divergences », déjà bien connues de tous et que la
semonce du supérieur ne va pas manquer de réduire, a fort agacé à
l’intérieur de la FSSPX, en revanche, dans de nombreux milieux d’Église,
la réponse de Mgr Bernard Fellay à ses confrères a causé une profonde
impression. Outre le style littéraire soigné de la lettre, sa hauteur de
vue, le sens de l’Église que l’évêque rappelle à ses interlocuteurs,
sans parler de l’habileté du procédé, tout donne l’impression que Mgr
Fellay parle désormais sur un registre supérieur.



http://www.riposte-catholique.fr/summorum-pontificum-blog/enquete-et-analyse/mgr-fellay-sexprime-desormais-sur-un-nouveau-registre?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Riposte-catholique+%28Riposte-catholique%29
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Lun 14 Mai 2012, 17:36

Je penses qu'en tant que Catholiques, nous devons agir !

Montrons aux brebis de ces trois évêques que nous partageons la même foi !
Montrons que nous aimons la tradition Catholique !
Montrons qu'ils ont leur place sur nos bancs !
Montrons qu'ils ont besoin de Rome comme Rome a besoin d'eux !

Il y a bien un moyen pour en arracher un grand nombre des griffes de ces trois apostats : distribuer des tracts aux sorties de messes, etc.
C'est tout de même pas croyable qu'on schisme dans un schisme... Shocked
Ça va s'arrêter où ???
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Lun 14 Mai 2012, 22:16

Cher Raphaël, en fait, la situation est assez classique, les protestants sont bien placés pour le savoir : le schisme engendre le schisme, et on se retrouve avec une multitude de chapelles sans plus de berger, chacun prétendant détenir la Vérité, of course...

Car il faut savoir distinguer entre la "sainte" contestation, héroïque, celle de Jeanne D'Arc par exemple, mais pas seulement (nous devons à Msg Lefebvre la conservation et le retour de la sainte messe traditionnelle dans l'Eglise, ce qui prouve qu'il avait une sainte motivation pour résister à certaines hérésies post conciliaires), et la contestion tout court, la désobéissance pure et simple.

Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Mar 15 Mai 2012, 19:01

Si j'approuve la contestation de Mgr Lefevbre contre l'hérésie moderniste, nous ne pouvons pas dire "amen" à son attitude schismatique : La messe traditionnelle n'a jamais été interdite par Rome, mais seulement par certains évêque faisant du zèle et abusant de leur position d'évêques pour interdire cette forme de messe dans les diocèse. Mais les communautés telles que les Chanoines réguliers ou les bénédictins n'ont jamais abandonné le rite tridentin tout en restant fidèles à Rome.

Désobéir au Saint Siège, c'est désobéir à Dieu; on ne peut pas dire que c'est bien, ça n'apporte au contraire que des ennuis. Quels fruits auraient portés Mgr Lefevbre et ses ouailles s'ils étaient restés fidèles et à la tradition et à Rome ? Combien d'âmes sauvées ?
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Mar 15 Mai 2012, 22:31

Ton raisonnement est tout à fait juste, Raphaël, cependant, l'époque soixante-huitarde qui a suivi le concile dans l'Eglise était d'une violence inouïe contre tout ce qui ressemblait de près ou de loin à la Tradition catholique...beaucoup en sont venus aux mains, pire ce fut une effroyable hémorragie d'âmes qui ne savaient plus où se tourner : je crois qu'il faut l'avoir vu et vécu pour le croire, c'était l'apocalypse !!

Nous sommes à une autre époque, Dieu bénisse Benoît XVI, qui a fait tant de gestes concrets pour le retour de la Tradition dans l'Eglise !!
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Mer 16 Mai 2012, 15:15

Très belle analyse de la situation par l'abbé de Tanouärn sur son métablog

Feu sur les accords
par l'abbé Guillaume de Tanoüarn
Que se passe-t-il dans le Tradiland ? Pourquoi cette inflammation générale ? Partout les pétards éclatent. Partout ? Disons sur une ligne qui va de Williamson à Carusi. Quel est le but de ces secrets trahis, de ces confidences claironnées, de ces supérieurs tournés en ridicule ? Quel est l'objectif des évêques fuitards et des curés en quête de martyre médiatique ? Empêcher l'accord. En 2009 déjà, souvenez-vous, Mgr Williamson avait tout fait pour empêcher la désexcommunication. Nous assistons aujourd'hui au Baroud des anti-accords, dont il est trop tôt pour dire qu'il s'agit seulement d'un baroud d'honneur ou encore du baroud du déshonneur. Dans la même ligne : le dernier éditorial de l'abbé de Cacqueray et le dernier numéro du Chardonnet (où d'ailleurs je suis pris à parti de manière particulièrement mesquine par l'abbé Puga, anti-accordiste de choc).


Les médias parlent de sécession. Mais ces gens-là ne peuvent ni ne veulent faire sécession. Ils veulent emporter le morceau (en s'appuyant sur plusieurs prêtres de l'IBP qui ont des intérêts partiellement convergents avec eux comme je l'ai indiqué dans Monde et Vie : voir le post L'abbé Pfluger a cent fois raison).


Le problème, c'est l'intégrisme. Oh ! Pas celui auquel s'en prennent les médias. Non ! Pas non plus celui que définissait le Père Congar en 1950 dans un appendice à la 2ème édition de Vraie et fausse réforme dans l'Eglise : "Est intégriste le catholique de droite". Cette diabolisation-là est ridicule et méprisable comme toutes les formes sans exception de diabolisation.


Je voudrais proposer un autre sens plus psychologique de l'intégrisme. Nous avions organisé un Colloque sur ce sujet avec l'abbé Héry il y a dix ans.


Le problème de ceux qui refusent a priori tout accord avec Rome ou qui d'une façon soi-disant plus subtile aimeraient cultiver une Troisième voie dont on comprend surtout l'égotisme, c'est qu'ils refusent - allez, je vais dire un gros mot - l'hétéronomie chrétienne. Ils veulent être eux-même les marqueurs de leur propre excellence, ils veulent être leur propre centre, alors que le centre c'est Rome, parce que le centre de l'homme... ce n'est pas l'homme, c'est le Christ. De façon assez admirable, dans la lettre aux trois évêques, c'est à cet intégrisme-là, à cet intégrisme autocentré que Mgr Fellay refuse de céder. Il note humblement que pour lui le statu quo entre Rome et Ecône aurait été préférable. Et puis il accepte la main tendue par Benoît XVI. Cette main, elle est trop ostensiblement tendue pour qu'on puisse se contenter de rentrer dans sa coquille. Il faut la saisir. Il faut sortir de soi pour la saisir. Je crois que la ligne de partage des eaux n'est pas telle Fraternité opposée à telle autre. Il y a d'un côté, dans tous les camps, y compris dans l'Eglise officielle, les intégristes égolâtres et de l'autre - dans tous les camps - ceux qui sont soucieux de ne pas être eux-mêmes leur propre centre, ceux qui s'en remettent concrètement au pape pour faire l'unité de l'Eglise.


Il y a un intégrisme de la messe de Paul VI. Ceux qui disent : accepter les traditionalistes dans l'Eglise, c'est récuser le combat de notre vie, "on" ne peut pas nous faire ça sont aussi des intégristes. Ils sont des modernes, qui refusent l'hétérocentrisme chrétien et qui se prennent eux-même pour le principe de l'unité et de la totalité catholique, sans se rendre compte qu'il n'y a pas d'autre totalité catholique que le Christ lui-même. Personne ne peut prétendre : je suis l'Eglise... Même pas le pape. Et Dieu sait si Benoît XVI tendant la main aux traditionalistes montre que son pouvoir n'est pas totalisant, qu'il est simplement le Pasteur universel : l'homme de tous, pas l'homme d'un Parti. Et nous avons tellement de mal à comprendre son message qui suscitera toujours l'union sacrée des intégristes de tous poils - de droite et de gauche.


Tous ceux qui d'une manière ou d'une autre estiment qu'ils ont le monopole du christianisme se mettent - par intégrisme - hors d'état de comprendre le Pasteur universel et son catholicisme.

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX   Dim 20 Mai 2012, 22:50

Citation :
SOURCE - Natalia Trouiller - La Vie - 18 mai 2012
Fuites organisées dans les médias, déclarations à l'emporte-pièce, l'ambiance chez les lefebvristes alors que la possibilité d'un accord avec Rome n'a jamais été aussi grande est à la surchauffe. Etat des lieux.
AVIS DE TEMPÊTE SUR LA FSSPX

Il apparaît bien seul, Mgr Fellay. Les forces qui luttent, à l'intérieur du mouvement lefebvriste dont il est théoriquement le chef, contre l'accord qu'il veut obtenir avec Rome se déchaînent. Alors que le bruit courait obstinément ces dernières semaines de l'officialisation de l'accord pour le lundi de Pentecôte, le Service d'information du Vatican a publié mercredi un communiqué annonçant un nouveau round de négociations ("A l'examen de la réponse de Mgr Bernard Fellay, parvenue le 17 avril, ont été formulées certaines observations qui seront prise en compte lors des prochaines discussions entre le Saint-Siège et la Fraternité St.Pie X").

> Mais c'est surtout la dernière phrase du communiqué qui en dit long: "Etant donnée la position par eux prise, les cas des trois autres évêques de la Fraternité devront être traités séparément et individuellement". On s'en doutait depuis la parution, la semaine dernière, d'une correspondance privée entre Mgr Fellay et ses trois confrères évêques de la FSSPX (voir Matinale chrétienne du 11 mai), mais cette fois c'est officiel: Mgrs de Galarreta, Tissier de Mallerais et Williamson n'ont aucunement l'intention de ratifier un quelconque accord avec Rome.

> Se dessine dès lors une ligne de fracture chez les clercs de la FSSPX. Mgr Fellay a avec lui les supérieurs des districts d'Allemagne, de Belgique et du Luxembourg. Les trois autres, les districts de France, d'Italie, d'Amérique du Sud, des Etats-Unis, d'Angleterre. Sitôt le communiqué du Vatican paru, le district d'Italie publiait son propre communiqué, alarmiste: "Cette approche [du Vatican] exprime clairement l'intention de diviser notre Fraternité Sacerdotale dans ses meilleurs représentants. Pour cette raison, nous invitons tous nos amis et fidèles à intensifier leurs prières, et en particulier le Saint Rosaire, dans la croisade lancée par notre supérieur, pour que la FSSPX reste unie dans la lutte contre les erreurs entrées dans l'Église". Du côté de l'abbé de Cacqueray, supérieur du district de France, même tonalité: "Implorons le Ciel pour notre Supérieur Général, pour ses Assistants, pour nos évêques afin que leur soit accordé les grâces de lumière et de force dont ils ont besoin pour demeurer fermes dans le bon combat de la Foi, en ces circonstances si difficiles".

> Mais selon l'abbé de Tanoüarn, ancien de la Fraternité revenu dans le giron romain lors de la création par le pape de l'Institut du Bon Pasteur, l'opposition à la réconciliation ne provient pas seulement des rangs internes de la Fraternité. "Ces gens-là ne peuvent ni ne veulent faire sécession. Ils veulent emporter le morceau (en s'appuyant sur plusieurs prêtres de l'IBP qui ont des intérêts partiellement convergents avec eux) [...] Je crois que la ligne de partage des eaux n'est pas telle Fraternité opposée à telle autre. Il y a d'un côté, dans tous les camps, y compris dans l'Eglise officielle, les intégristes égolâtres et de l'autre - dans tous les camps - ceux qui sont soucieux de ne pas être eux-mêmes leur propre centre, ceux qui s'en remettent concrètement au pape pour faire l'unité de l'Eglise".

[...]

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
La magnifique lettre de Msg Fellay aux trois évêques de la FSSPX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voici une belle lettre que chacun d'entre nous aimerais recevoir
» Deuxième lettre de Paul aux Corinthiens - chapitre 13
» Lettre ouverte d'une enseignante en hommage à l'institutrice Fabienne Calmes, poignardée à Albi.
» Cherche version complète de "Trois petits cochons" de Colin Thibert
» Magnifique photo d'Hershel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: