DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Unité des Chrétiens et Credo:Pour Christianc et les autres!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
saint Zibou



Masculin Messages : 9453
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Unité des Chrétiens et Credo:Pour Christianc et les autres!   Dim 21 Mai 2006, 06:44

Voilà, techniquement, le seul symbole oecuménique de toute la Foi Chrétienne catholique. Hors de celui-ci, techniquement, il n'y a plus de christianisme et il n'est qu'apostasie et paganisme!


Symbole de Nicée

Nous croyons en un seul Dieu, le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre,
de toutes choses visibles et invisibles.
Nous croyons en un seul Seigneur, Jésus-Christ,
le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles,
Dieu venu de Dieu,
engendré et non créé,
d'une même substance que le Père
et par qui tout a été fait ;
qui, pour nous les hommes et pour notre salut,
est descendu des cieux
et s'est incarné par le Saint-Esprit dans la vierge Marie
et a été fait homme.
Il a été crucifié sous Ponce Pilate,
il a souffert et il a été mis au tombeau.
Il est ressuscité des morts le troisième jour,
conformément aux écritures :
il est monté aux cieux où il siège à la droite du Père.
De là, il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts
et son règne n'aura pas de fin.
Nous croyons en l'Esprit-Saint,
qui règne et donne la vie,
qui procède du Père,
qui a parlé par les prophètes,
qui, avec le Père et le Fils, est adoré et glorifié.
Nous croyons l'Eglise une, sainte,
catholique et apostolique.
Nous confessons un seul baptême pour la rémission des péchés ;
nous attendons la résurrection des morts et la vie du monde à venir.
Amen

J'aimerais bien que l'anglican Christianc nous donne son avis, en commentant l'unique Symbole oecuménique de notre Foi Chrétienne! Et les autres aussi! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Sâmchat



Messages : 991
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Unité des Chrétiens et Credo:Pour Christianc et les autres!   Dim 21 Mai 2006, 06:52

...


Dernière édition par le Dim 21 Mai 2006, 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
christianc



Masculin Messages : 480
Inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Et le symbole d'Athanase ?   Dim 21 Mai 2006, 07:12

Cette confession de foi (Credo de Nicée-Constantinople)est reçue dans l'église anglicane comme le sont le Symbole des Apotres, le Symbole dit d'Athanase et la Confession de Foi des 39 articles.

Commenter le Credo de Nicée Constantinople reviendrait à écrire une rubrique de la taille d'un gros livre de doctrine chrétienne, la Réforme de Martin Luther avait constaté à cette époque l'ignorance des prêtres par rapport à ces doctrines fondamentales.

Une remarque sur les 39 articles, si on les lit bien on voit que l'on parle des "romish doctrines", des "doctrines romaniste ", non décrites exhaustivement qui sont critiquées. Ce qui est un vrai problème parce qu'on ne sait pas vraiment quelles sont les contenus des doctrines critiquées, à moins de se référer au document annexe des Homélies.

Dans ce symbole on estime que la première partie (Trinitaire) est antérieure au 6eme siècle et la deuxième partie (Christologique) est postérieure au 8eme-9eme siècle c'est pour cela que souvent seule la partie trinitaire est mentionnée dans certaines églises. De rédaction occidentale et non alexandrienne, il intègre des éléments de la querelle du filio-que.


Mais comme il est reçu dans l'église Anglicane il faut en parler.

Symbole dit d'Athanase ??

Quiconque veut être sauvé doit, avant tout, tenir la foi catholique : s'il ne la garde pas entière et pure, il périra sans aucun doute pour l'éternité.

Voici la foi catholique : nous vénérons un Dieu dans la Trinité et la Trinité dans l'Unité, sans confondre les Personnes ni diviser la substance : autre est en effet la Personne du Père, autre celle du Fils, autre celle du Saint-Esprit ; mais une est la divinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit, égale la gloire, coéternelle la majesté.

Comme est le Père, tel est le Fils, tel est aussi le Saint-Esprit : incréé est le Père, incréé le Fils, incréé le Saint-Esprit ; infini est le Père, infini le Fils, infini le Saint-Esprit ; éternel est le Père, éternel le Fils, éternel le Saint-Esprit ; et cependant, ils ne sont pas trois éternels, mais un éternel ; tout comme ils ne sont pas trois incréés, ni trois infinis, mais un incréé et un infini.

De même, tout-puissant est le Père, tout-puissant le Fils, tout-puissant le Saint-Esprit ; et cependant ils ne sont pas trois tout-puissants, mais un tout-puissant. Ainsi le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le Saint-Esprit est Dieu ; et cependant ils ne sont pas trois Dieux, mais un Dieu.

Ainsi le Père est Seigneur, le Fils est Seigneur, le Saint-Esprit est Seigneur ; et cependant ils ne sont pas trois Seigneurs, mais un Seigneur ; car, de même que la vérité chrétienne nous oblige à confesser que chacune des personnes en particulier est Dieu et Seigneur, de même la religion catholique nous interdit de dire qu'il y a trois Dieux ou trois Seigneurs.

Le Père n'a été fait par personne et il n'est ni créé ni engendré ; le Fils n'est issu que du Père, il n'est ni fait, ni créé, mais engendré ; le Saint-Esprit vient du Père et du Fils, il n'est ni fait, ni créé, ni engendré, mais il procède. Il n'y a donc qu'un Père, non pas trois Pères ; un Fils, non pas trois Fils ; un Saint-Esprit, non pas trois Saint-Esprit.

Et dans cette Trinité il n'est rien qui ne soit avant ou après, rien qui ne soit plus grand ou plus petit, mais les Personnes sont toutes trois également éternelles et semblablement égales. Si bien qu'en tout, comme on l'a déjà dit plus haut, on doit vénérer, et l'Unité dans la Trinité, et la Trinité dans l'Unité. Qui donc veut être sauvé, qu'il croie cela de la Trinité.

Mais il est nécessaire au salut éternel de croire fidèlement aussi en l'incarnation de notre Seigneur Jésus-Christ.

C'est donc la foi droite que de croire et de confesser que notre Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, est Dieu et homme.

Il est Dieu, de la substance du Père, engendré avant les siècles, et il est homme, de la substance de sa mère, né dans le temps ; Dieu parfait, homme parfait composé d'une âme raisonnable et de chair humaine, égal au Père selon la divinité, inférieur au Père selon l'humanité. Bien qu'il soit Dieu et homme, il n'y a pas cependant deux Christ, mais un Christ ; un, non parce que la divinité a été transformée en la chair, mais parce que l'humanité a été assumée en Dieu ; un absolument, non par un mélange de substance, mais par l'unité de la personne.

Car, de même que l'âme raisonnable et le corps font un homme, de même Dieu et l'homme font un Christ. Il a souffert pour notre salut, il est descendu aux enfers, le troisième jour il est ressuscité des morts, il est monté aux cieux, il siège à la droite du Père, d'où il viendra juger les vivants et les morts.

A sa venue, tous les hommes ressusciteront avec leurs corps et rendront compte de leurs propres actes : ceux qui ont bien agi iront dans la vie éternelle, ceux qui ont mal agi, au feu éternel.

Telle est la foi catholique : si quelqu'un n'y croit pas fidèlement et fermement, il ne pourra être sauvé.

Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9453
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Et le symbole d'Athanase ?   Dim 21 Mai 2006, 07:36

christianc a écrit:
Symbole dit d'Athanase ??

Quiconque veut être sauvé doit, avant tout, tenir la foi catholique : s'il ne la garde pas entière et pure, il périra sans aucun doute pour l'éternité.

Mais il est nécessaire au salut éternel de croire fidèlement aussi en l'incarnation de notre Seigneur Jésus-Christ.


C'est donc la foi droite que de croire et de confesser que notre Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, est Dieu et homme.

Il est Dieu, de la substance du Père, engendré avant les siècles, et il est homme, de la substance de sa mère, né dans le temps ; Dieu parfait, homme parfait composé d'une âme raisonnable et de chair humaine, égal au Père selon la divinité, inférieur au Père selon l'humanité. Bien qu'il soit Dieu et homme, il n'y a pas cependant deux Christ, mais un Christ ; un, non parce que la divinité a été transformée en la chair, mais parce que l'humanité a été assumée en Dieu ; un absolument, non par un mélange de substance, mais par l'unité de la personne.

Car, de même que l'âme raisonnable et le corps font un homme, de même Dieu et l'homme font un Christ.
Il a souffert pour notre salut, il est descendu aux enfers, le troisième jour il est ressuscité des morts, il est monté aux cieux, il siège à la droite du Père, d'où il viendra juger les vivants et les morts.

A sa venue, tous les hommes ressusciteront avec leurs corps et rendront compte de leurs propres actes : ceux qui ont bien agi iront dans la vie éternelle, ceux qui ont mal agi, au feu éternel.

Telle est la foi catholique : si quelqu'un n'y croit pas fidèlement et fermement, il ne pourra être sauvé.


Deux remarques préliminaires sur le Symbole de saint Athanase.
A) la conception de l'unio hypostatica est maladroite.En effet, Chalcédoine et Constantinolpe II et III font mieux:L'unité est dans la Personne de la Sainte Trinité qui est le Verbe. Toutefois, le Verbe n'a pas un rôle structurant quant à l'humanité, comme la forme à l'égard de la matière, sinon, l'humanité du Verbe ne serait pas la même que la nôtre. Selon Chalcédoine et Const.II et III, le Verbe joue plutôt le rôle de clôture, de propre, d'autonomisation quant à l'identité de l'humanité. Cela permet d'affirmer que "rien n'a été sauvé qui n'ait été assumé"! On reste ainsi mieux dans la ligne de la réflexion cappadocienne. Aussi le symbole de saint Athanase doit-il être complété par ces trois autres conciles cités.

B) Un remarque positive:c'est la concentration sotériologique de toutes les productions confessionnelles jusqu'au 7ième siècle. Aucune théologie n'est pensée en dehors de son application salvifique, comme l'indique la phrase mis en exergue en rouge. Peut-être un certain thomisme s'est-il écarté de cette approche, fondamentale en théologie chrétienne. Et c'est peut-être là une des causes des contentieux du XVIe siècle!...A méditer!
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9453
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Et le symbole d'Athanase ?   Lun 22 Mai 2006, 09:32

christianc a écrit:
Symbole dit d'Athanase ??

Quiconque veut être sauvé doit, avant tout, tenir la foi catholique : s'il ne la garde pas entière et pure, il périra sans aucun doute pour l'éternité.

Voici la foi catholique : nous vénérons un Dieu dans la Trinité et la Trinité dans l'Unité, sans confondre les Personnes ni diviser la substance : autre est en effet la Personne du Père, autre celle du Fils, autre celle du Saint-Esprit ; mais une est la divinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit, égale la gloire, coéternelle la majesté.

Comme est le Père, tel est le Fils, tel est aussi le Saint-Esprit : incréé est le Père, incréé le Fils, incréé le Saint-Esprit ; infini est le Père, infini le Fils, infini le Saint-Esprit ; éternel est le Père, éternel le Fils, éternel le Saint-Esprit ; et cependant, ils ne sont pas trois éternels, mais un éternel ; tout comme ils ne sont pas trois incréés, ni trois infinis, mais un incréé et un infini.

De même, tout-puissant est le Père, tout-puissant le Fils, tout-puissant le Saint-Esprit ; et cependant ils ne sont pas trois tout-puissants, mais un tout-puissant. Ainsi le Père est Dieu, le Fils est Dieu, le Saint-Esprit est Dieu ; et cependant ils ne sont pas trois Dieux, mais un Dieu.

Ainsi le Père est Seigneur, le Fils est Seigneur, le Saint-Esprit est Seigneur ; et cependant ils ne sont pas trois Seigneurs, mais un Seigneur ; car, de même que la vérité chrétienne nous oblige à confesser que chacune des personnes en particulier est Dieu et Seigneur, de même la religion catholique nous interdit de dire qu'il y a trois Dieux ou trois Seigneurs.

Le Père n'a été fait par personne et il n'est ni créé ni engendré ; le Fils n'est issu que du Père, il n'est ni fait, ni créé, mais engendré ; le Saint-Esprit vient du Père et du Fils, il n'est ni fait, ni créé, ni engendré, mais il procède. Il n'y a donc qu'un Père, non pas trois Pères ; un Fils, non pas trois Fils ; un Saint-Esprit, non pas trois Saint-Esprit.

Et dans cette Trinité il n'est rien qui ne soit avant ou après, rien qui ne soit plus grand ou plus petit, mais les Personnes sont toutes trois également éternelles et semblablement égales. Si bien qu'en tout, comme on l'a déjà dit plus haut, on doit vénérer, et l'Unité dans la Trinité, et la Trinité dans l'Unité. Qui donc veut être sauvé, qu'il croie cela de la Trinité.


Scripturairement le filioque est fondé, c'est une évidence. Techniquement, le filioque a sa place dans le Symbole de saint Athanase, car l'affirmation de la divinité des trois Personnes divines précède la distinction de leurs relations. Tandis que dans le Symbole de Nicée-Constantinople, le filioque peut induire techniquement en erreur et faire croire à une biarchie divine, donc au polythéisme. Car, le Saint Esprit n'est pas nommé clairement Dieu et c'est par sa procession ultime du Père qu'il l'est, comme le Fils. Donc, l'introduction du filioque dans ce Symbole de N-C est maladroite!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Unité des Chrétiens et Credo:Pour Christianc et les autres!   Lun 06 Oct 2008, 22:26

Message au patriarche de Moscou Alexis II

ROME, Lundi 6 octobre 2008 (ZENIT.org) - Benoît XVI a écrit personnellement au patriarche de Moscou Alexis II, lui disant dans son message l'importance d' « accélérer le chemin vers la pleine unité de tous les disciples du Christ ».

Citation :
« A une époque comme la nôtre si souvent caractérisée par le conflit et la souffrance », ce témoignage de réconciliation se révèle plus nécessaire que jamais si l'on veut que « le message joyeux du salut puisse être porté à tous les hommes », explique le pape.

Le message du pape a été remis à Alexis II par l'archevêque de Naples, le cardinal Crescenzio Sepe, en visite officielle à Moscou, invité par le patriarche et le métropolite Cyrille. Le cardinal Sepe lui a remis la lettre, ainsi qu'une relique de saint Janvier, durant une audience au Kremlin qui a duré plus d'une heure, le 2 octobre dernier.

Dans sa lettre, le pape réaffirme sa « profonde affection » pour tous ses frères orthodoxes et affirme que « la foi en Notre Seigneur Jésus Christ est un lien qui unit les cœurs de manière profonde et une invitation à ce que tous renforcent leur engagement pour offrir au monde un témoignage commun de coexistence dans le respect et la paix ».

En particulier, Benoît XVI exprime sa proximité aux Eglises orthodoxes frappées par le conflit du Caucase, affirmant qu'il « prie chaque jour pour la paix, demandant au Seigneur de faire que les appels de Sa Sainteté à mettre fin aux hostilités pour le bien des nations, soient entendus ».

Dans des déclarations recueillies par Radio Vatican, le cardinal Sepe avait fait part d'un rapprochement manifeste entre l'Eglise catholique et l'Eglise orthodoxe, ce que « le patriarche lui-même a souligné, à son tour, avec émotion ».

« Mon sentiment est celui-ci : qu'un pas extrêmement important à été franchi pour créer un climat de rapprochement et de respect mutuel, de fraternité et d'amitié », avait déclaré le cardinal.

Pour sa part, Mgr Vincenzo Paglia, évêque de Terni et président de la Commission pour l'œcuménisme de la conférence épiscopale italienne, qui assistait à la rencontre, a estimé que ce rapprochement devait se poursuivre lors de « rencontres entre les pasteurs des différentes Eglises ».

Sur le chemin vers l'unité, a-t-il ajouté, « les rencontres entre experts ne suffisent pas », car l'œcuménisme « est un rapprochement des Eglises ».

Il estime en outre que l'œcuménisme est de plus en plus « une exigence pour la société contemporaine ».

Face aux défis qui se posent à elle, Mgr Paglia constate que « le terrain d'entente est encore plus grand entre l'Eglise catholique et l'Eglise orthodoxe russe ».

« Certaines limites (nous pensons aux limites sociales et éthiques) et ces défis énormes, nous ne pouvons les surmonter ou affronter que dans une perspective d'unité et d'engagement commun », a-t-il conclu.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Unité des Chrétiens et Credo:Pour Christianc et les autres!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « L'unité des Chrétiens exige un effort quotidien d'ouverture aux autres » Benoit XVI
» Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens : Benoît XVI à Saint-Paul
» Semaine de prière pour l'unité des chrétiens
» Semaine pour l'Unité des Chrétiens
» Le Pape appelle les chrétiens à renverser les barrières qui les séparent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: