DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Chrysostome



Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mar 15 Mai 2012, 13:12

On le savait que ça n'arriverait pas le 21/12. Nous avions été déjà prévenus:

"Quant à la date de ce jour, et à l'heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, personne que le Père, seul." (Mat 24, 36)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 16 Mai 2012, 01:08

Qui aurait pu croire il y a encore quelques jours que la relation entre Merkel et Hollande débuterait par un coup de foudre ?...


http://lci.tf1.fr/politique/elections-presidentielles/l-avion-de-hollande-touche-par-la-foudre-changement-d-appareil-7249026.html
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 16 Mai 2012, 19:35

Voici une autre alternative au nucléaire  très intéressante également... Voilà l'énergie du future... Propre non polluante et entièrement en respect avec la nature. 

http://www.faiteslepleindavenir.com/2012/05/15/les-bouees-font-des-vagues/

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Ven 18 Mai 2012, 16:42

Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked

Saisie de fœtus grillés recouverts d'or
Revenir en haut Aller en bas
albatros



Féminin Messages : 294
Inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Ven 18 Mai 2012, 21:13

Quelle horreur Sad
Revenir en haut Aller en bas
Olivier le chercheur



Masculin Messages : 2782
Inscription : 17/03/2010

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 19 Mai 2012, 13:18

Citation :
 Fukushima: 40 millions de japonais en extrême danger pourraient être évacués en Russie !
40 millions de japonais en extrême danger par empoisonnement aux radiations, évacuations de masse probables

 


 

Des officiels japonais sont actuellement engagés dans des pourparlers avec des diplomates russes sur la possible délocalisation de dizaines de millions de japonais dans le cas très probable d’un effondrement total de l’unité 4 de Fukushima Daiichi. Selon un rapport récent de EUTimes,net, les autorités japonaises ont indiqué qu’au moins 40 millions de japonais sont en  "extrême danger" d’empoisonnement radioactif, et que de nombreuses villes de l’est, y compris Tokyo, peuvent devoir être évacuées dans les prochaines semaines ou mois pour éviter un empoisonnement à des radiations extrêmes.

Comme nous continuons de le rapporter, la situation à Fukushima est désespérée, c’est peu de le dire. Le réacteur 4 est sur le point de s’effondrer complètement, ce qui enverrait dans l’atmosphère du combustible provenant de milliers de barres. Ces barres, après tout, sont déjà exposées à l’air libre, mais la libération de leur combustible causerait non seulement une catastrophe régionale, mais aussi un holocauste mondial.

Le Mainichi Daily a récemment rapporté :  "Un rapport publié en février par la commission indépendante d’investigation sur l’accident a déclaré que la piscine de stockage du réacteur 4 était le maillon faible dans les crises de réaction en chaîne de la catastrophe nucléaire ».

 "Le scénario du pire établi par le gouvernement inclut non seulement l’effondrement de la piscine du réacteur 4, mais aussi la désintégration des barres de combustible de tous les autres réacteurs de la centrale. Si ceci devait arriver, les habitants de la zone métropolitaine de Tokyo seraient obligés d’évacuer."

Pour mettre en place des solutions pour les japonais les plus proches du danger, les autorités envisagent de reloger des dizaines de millions de japonais dans les îles Kouriles, situées dans la région de Sakhaline, ou même en Chine, où des centaines d’habitations de villes fantômes non utilisées pourraient abriter au moins 64 millions de réfugiés. Si cette délocalisation devait se produire, le Japon deviendrait en grande partie une friche stérile.

Une  "vague" de déchets hautement radioactifs se dirigerait vers la côte ouest des US.

Pour les japonais, la catastrophe de Fukushima représente une disparition complète de leur nation, alors que pratiquement rien n’est fait pour contenir les milliers de barres de combustible exposées qui pourraient exploser avec la chute du réacteur 4. Mais les conséquences de tout ceci ne sont pas limitées seulement au Japon, car le reste du monde, y compris les US, supporteront le poids de cette bombe nucléaire aussi. Nous souffrons déjà, en fait, des conséquences de cette guerre nucléaire qui n’est pas une guerre.

À la fin de l’année dernière, par exemple, il a été rapporté que des officiels américains ont ordonné à TEPCO de relâcher 10 millions de litres de déchets radioactifs dans l’océan Pacifique. Aujourd’hui, selon The Intel Hub, ces déchets arriveront bientôt sur les grèves de la côte ouest, à l’insu de millions d’américains vivant dans cette région, qui y seront exposés.

Cette nouvelle  »vague » de radiations est, bien sûr, en supplément de vagues plus anciennes qui ont déjà tué des milliers de gens, beaucoup d’entre eux étant des enfants, et provoqué une augmentation considérable de cas de cancers. Et avec le temps de plus en plus de gens vivant en Amérique vont commencer à développer des maladies chroniques en résultat d’un empoisonnement perpétuel par Fukushima et beaucoup mourront, alors que les médias de masse restent volontairement silencieux sur le problème.

Et le gouvernement fédéral a toujours su que la catastrophe devenait la plus mondialement sévère de l’histoire, comme il l’a été prouvé par la récente demande d’une loi sur la liberté de l’information. Non seulement les autorités fédérales sont conscientes des extrêmes dangers venant de Fukushima depuis les premiers jours, mais elles ont aussi orchestré des campagnes de désinformation pour garder les américains et le reste du monde dans l’obscurité au sujet de la vérité.

Comme ni les US ni les gouvernements japonais semblent vouloir vraiment gérer Fukushima, et en particulier la condition du réacteur 4, NaturalNews en appelle aux Nations-Unies pour mener une action rapide. Une nouvelle pétition presse les NU d’organiser un sommet sur la sécurité nucléaire pour s’occuper du problème du réacteur 4, et établir aussi une équipe indépendante d’évaluation pour le stabiliser et empêcher son combustible de détruire potentiellement toute vie sur terre.

(NaturalNews)

Traduction par Chantalouette et Hélios du Bistro Bar Blog

 

A lire aussi sur WikiStrike:

Alerte à Fukushima !

 

Source: 

http://www.wikistrike.com/m/article-105412870.html
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dailymotion.com/video/x3v728_une-nde-avec-nicole-dron
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 19 Mai 2012, 14:12

Italie: une bombe devant un lycée tue une élève

Une bombe a explosé samedi devant un lycée de Brindisi (sud-est de l'Italie), tuant une élève et en blessant huitautres, un attentat sans explications immédiates, les médias faisant toutefois le rapprochement avec le 20e anniversaire de l'assassinat du juge anti-mafia Giovanni Falcone.

Une deuxième lycéenne dont la mort avait été annoncée samedi matin, n'est en fait pas morte mais dans un état grave, a indiqué l'hôpital où elle a été opérée, cité par l'agence Ansa.

Son état est très grave mais stable, a précisé l'hôpital, démentant des informations données auparavant par la police.

Les blessés souffrent de brûlures à divers degrés, selon les médias qui citent des sources sanitaires.

L'explosion s'est produite vers 07H45 (05H45 GMT) à l'heure où les élèves entraient dans l'enceinte du lycée professionnel Francesca Morvillo Falcone, du nom de l'épouse du célèbre juge anti-mafia, Giovanni Falcone. En Italie, les lycéens ont généralement cours le samedi matin.

La bombe était composée de bonbonnes de gaz reliées entre elles, cachées dans des sacs à dos et avait été placée près d'un muret du lycée, selon les premiers éléments donnés par les forces de l'ordre aux médias.

Les carabiniers et la police ont établi rapidement un périmètre de sécurité autour du lycée et des artificiers sont sur place. L'attentat n'a fait l'objet d'aucune revendication dans l'immédiat.

Les télévisions montraient des dégâts plutôt limités: le mur du lycée noirci par la fumée de la déflagration, des objets épars appartenant aux élèves de cet établissement pour jeunes filles, mais pas de trou dans la chaussée ni d'autres dommages apparents.

"Les premiers à secourir les blessés ont été un enseignant, un surveillant et un agent technique. Ils ont parlé d'une forte explosion qui a projeté à terre plusieurs élèves", a indiqué à Repubblica, Valeria Vitale, directrice administrative de l'institut Morvillo Falcone. "Les élèves sont sous le choc, le proviseur est tout de suite parti pour l'hôpital", a-t-elle ajouté.

Aucune évacuation massive n'a été décrétée, mais les élèves des autres lycées de la ville ont immédiatement quitté leurs établissements, accompagnés par leurs parents venus les chercher.

Des médias ont fait le rapprochement avec le 20e anniversaire de l'attentat du 23 mai 1992 qui tua Falcone ainsi que sa femme et leurs trois gardes du corps. La mafia sicilienne avait fait exploser au passage de leur voiture 500 kg de dynamite enterrée sous l'autoroute entre l'aéroport de Palerme et le centre ville.

Interrogé par l'agence Ansa, le maire Mimmo Consales a estimé qu'il y avait "trop de coïncidences dans cette affaire", dans une allusion à l'anniversaire et au fait qu'une "caravane de la légalité" devait passer samedi près de Brindisi pour le commémorer.

La direction départementale anti-mafia a dépêché sur place le procureur de Lecce et une réunion était en cours samedi matin à Brindisi.

Les enquêteurs n'ont toutefois pas confirmé ce qui reste seulement une hypothèse, certains médias évoquant l'action d'un déséquilibré ou d'une vengeance.

Le président italien Giorgio Napolitano, informé par la ministre de l'Intérieur, Annamaria Cancellieri, a dit suivre les événements "avec appréhension et a exprimé sa proximité envers les familles de la victime, des blessés et de toute la population de la région".

Le président de la région des Pouilles (sud) Nichi Vendola s'est rendu sur les lieux de l'explosion et le ministre de l'Education nationale Francesco Profumo était attendu dans la journée.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 19 Mai 2012, 20:46

Les déclarations de jeudi de Medvedev, le Premier ministre russe,
faites, à la deuxième Conférence des droits internationaux, à
Saint-Pétersbourg, sont, en fait, une réponse à la menace de l’Occident.

















Dimitri Medvedev a critiqué, à cette conférence, les négligences
envers le droit à la souveraineté des pays, sur les scènes
internationales, avant d’ajouter que l’intervention militaire pourrait
avoir comme conséquence des guerres régionales et mêmes nucléaires. Le
Premier ministre russe faisait allusion, en fait, à l’attitude de
l’Occident, au Moyen-Orient, et, notamment, en Syrie.

Les pays occidentaux cherchent à trouver un prétexte, pour leur
intervention militaire, en Syrie, et le renversement du gouvernement de
Bachar al-Assad. Les efforts des Occidentaux, pour obtenir une
autorisation du Conseil de sécurité, pour une attaque militaire contre
la Syrie, se sont heurtés à la résistance de la Russie et de la Chine,
et Moscou espère le retour du calme, en Syrie, avec l’application
réussie du plan de Kofi Annan.

Il est attendu que l’application des parties de ce plan, dont le
cessez-le-feu, prépare le terrain à la réconciliation nationale, en
Syrie, et prive l’Occident de ses prétextes, pour une nouvelle
intervention militaire, au Moyen-Orient. Les puissances occidentales ne
voient pas dans leur intérêt l’application du plan de Kofi Annan. De ce
fait, elles tentent de perturber le cessez-le-feu, en orchestrant et en
armant les groupes terroristes de l’opposition. Ensuite, elles entravent
l’établissement d’un dialogue entre Bachar al-Assad et l’opposition.

Or, ce qui se passe, en Syrie, n’est pas, en fait, un affrontement
entre un régime et ses opposants, mais les rivalités internationales, à
l’intérieur des frontières syriennes. La Russie n’a pas l’intention de
permettre à l’Occident de répéter le scénario libyen, en Syrie, et de
remodeler, à sa façon, et selon ses propres visées, l’atlas du
Moyen-Orient. A la Conférence sur les droits internationaux, à
Saint-Pétersbourg, le Premier ministre Dimitri Medvedev a mis en garde
l’Occident contre un tel aventurisme, avec, dans son sillage, des
impacts irréparables, pour le Moyen-Orient, mais aussi, pour le monde
entier.

Irib

——————————————————————————————————-

G8

Cameron s’est déclaré prêt à envoyer des forces militaires, en Syrie .
Lors de la réunion du G-8, le Premier ministre britannique s’est déclaré prêt à envoyer des forces militaires, en Syrie.

“La Grande-Bretagne a les moyens d’envoyer ses militaires, en Syrie, afin d’accentuer la pression sur le régime d’Assad”

http://french.irib.ir/info/international/item/189295-cameron-s-est-d%C3%A9clar%C3%A9-pr%C3%AAt-%C3%A0-envoyer-des-forces-militaires-en-syrie
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 19 Mai 2012, 20:55

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 23 Mai 2012, 16:38

Quelques articles sur la grande manifestation d'hier à Montréal dans le cadre de la grève étudiante québécoise:

http://www.liberation.fr/monde/2012/05/23/a-montreal-la-loi-speciale-on-s-en-calisse_820699

http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120522.AFP6955/quebec-centieme-journee-du-conflit-etudiant-la-societe-divisee.html

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2012/05/22/maree-humaine-a-montreal-en-soutien-au-conflit-etudiant_1705649_3222.html
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 23 Mai 2012, 18:44

Transmission de pensées Simon, j'allais justement mettre un post là-dessus, mais tu as fait mieux que je n'aurais fait.
Tu en penses quoi par contre ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 23 Mai 2012, 18:50

Tout le monde appelle le gouvernement à négocier avec les étudiants mais il refuse... Ce n'est pas avec une loi comme celle qu'il a adoptée que ça va se régler !
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Jeu 24 Mai 2012, 09:33

Un fait divers effroyable vient de passer aux infos hier :

BRUXELLES — La mère de la petite Diana, une fillette de 4 ans portée disparue depuis lundi en Belgique, a avoué l'avoir étranglée avant de découper son corps, retrouvé dans le congélateur de sa maison, a annoncé mercredi la justice belge.

Juliana Santana Duran, une mère divorcée originaire de République dominicaine, n'a pas donné d'explication à son geste, a précisé lors d'une conférence de presse le procureur de Charleroi (sud), Pierre Magnien.

Mercredi matin, la police avait retrouvé au domicile de la mère à Châtelineau, dans la banlieue de Charleroi, le corps de la fillette, découpée en morceaux et placé dans des sacs en plastique dans le congélateur.

Source : Google News

---

Quel acte terrible de la part d'une mère ! Les enfants dans le ventre de leurs mères ne sont déjà pas en sécurité et se font massacrer sous le couvert de la loi, à présent un drame similaire se produit sur une pauvre petite fille innocente de 4 ans.

Dans un monde en perte de repères, d'espérance, d'amour, de destruction progressive des cellules familiales et du sens même de la famille, de tels drames sont un signal d'alarme évident. En espérant que cette histoire sordides puisse réveiller les consciences et aider nos gouvernements à défendre les plus innocents dans nos sociétés humaines, de la conception à la fin de vie !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Jeu 24 Mai 2012, 13:14

Pauvres enfants victimes de la bêtise des adultes... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Jeu 24 Mai 2012, 16:33

Manifestations nocturnes : près de 700 arrestations à Montréal et à Québec

Mise à jour il y a 39 minutes

176 arrestations à Québec
Les policiers ont arrêté 518 personnes dans la nuit de mercredi à jeudi à Montréal lors de la 30e manifestation nocturne consécutive, pendant que 176 manifestants étaient appréhendés à Québec en vertu de la loi spéciale.

Les policiers ont procédé à une arrestation de masse à l'angle des rues Sherbrooke et Saint-Denis, où 506 manifestants, dont 30 mineurs, ont été encerclés par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et la Sûreté du Québec.

Ils ont été embarqués un à un à bord de 17 autobus de la Société de transport de Montréal (STM) réquisitionnés pour l'occasion, opération policière qui s'est poursuivie pendant près de trois heures.

Les manifestants montréalais n'ont pas été arrêtés en vertu de la loi 78, mais bien en vertu du règlement municipal d'attroupement illégal, a déclaré le porte-parole du SPVM, Daniel Lacoursière, lors d'un point de presse.

Après avoir été identifiées, les personnes arrêtées devaient être transportées dans un centre opérationnel, recevoir une contravention de 634 $ et être libérées par la suite. Bon nombre d'entre elles ont exprimé leur intention de contester cette amende.

Il y a eu également 12 arrestations isolées, soit quatre pour des actes criminels (une pour entrave, une pour agression armée sur des policiers et deux pour voies de fait sur des policiers) ainsi que huit pour des règlements municipaux (dont une pour avoir porté un masque).

Une ligne imposante de policiers bloquaient l'accès à la rue Saint-Denis.

Les étudiants et leurs sympathisants avaient entamé leur 30e marche nocturne d'affilée dans les rues du centre-ville à partir de leur point de rendez-vous habituel, place Émilie-Gamelin, vers 20 h 30.

La manifestation a été déclarée illégale avant même de prendre son envol, puisqu'aucun itinéraire n'avait été fourni au SPVM. Elle était toutefois tolérée à condition qu'aucun geste répréhensible ne soit commis. Le tout s'est déroulé dans le calme et dans une ambiance festive jusqu'aux environs de minuit.

La manifestation arrivée à l'angle de la rue Sherbrooke, les policiers ont voulu bloquer l'accès à la rue Saint-Denis en direction sud, voulant éviter les dérapages survenus le week-end dernier dans ce secteur.

Des pierres et des pièces pyrotechniques ont alors été lancées en direction de policiers de postes de quartier, qui n'étaient pas équipés pour recevoir de tels projectiles, ce qui a « mis en jeu leur intégrité », a expliqué Daniel Lacoursière.

Une intervention policière musclée s'en est suivie. La manifestation s'est ainsi immobilisée sur la rue Saint-Denis, entre Ontario et Sherbrooke, après avoir serpenté pacifiquement sur une dizaine de kilomètres dans les différentes rues de la métropole.

Des avis de dispersion ont été donnés aux manifestants qui se trouvaient aux alentours, tandis qu'ils continuaient de scander des slogans et de faire du bruit avec leurs casseroles en soutien aux 475 personnes arrêtées. Ce secteur de la rue Saint-Denis n'a retrouvé son calme qu'aux petites heures du matin.

176 arrestations à Québec

Du côté de la Vieille Capitale, une manifestation qui se voulait au départ pacifique s'est elle aussi mal terminée. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a procédé à près de 176 arrestations.

La manifestation a été déclarée illégale, car les manifestants ont refusé de fournir leur parcours aux policiers. Comme à Montréal, les policiers de Québec les ont fait monter à bord d'autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC), sous les insultes des autres manifestants, mais aussi sous des applaudissements en appui aux personnes arrêtées.

Les policiers sont déployés en grand nombre pour cette 30e manifestation nocturne.
Entre-temps, plusieurs manifestations spontanées se sont déroulées un peu partout au Québec dans un bruyant et joyeux tintamarre de casseroles. Des centaines de personnes ont manifesté leur mécontentement en tapant sur des casseroles, notamment dans Rosemont, Hochelaga-Maisonneuve et dans Le Plateau-Mont-Royal, à Montréal.

Une partie de la marche spontanée des résidents du Plateau-Mont-Royal et des environs a ensuite rejoint la grande manifestation qui avait été entamée à la place Émilie-Gamelin, portant son nombre à des milliers de personnes.

Grand Tintamarre Saint-Denis et Saint-Zotique © Simon-Marc Charron
Un joyeux tintamarre

Depuis lundi soir, des résidents de plusieurs quartiers de Montréal dénoncent la loi 78 en frappant sur des casseroles sur le pas de leur maison.

Un groupe sur Facebook invite la population à se munir d'accessoires de cuisine, tous les soirs, à 20 h, et à « taper dessus avec toute la rage » que la loi 78 leur inspire.

Cette idée est notamment inspirée du Chili où ce vacarme programmé est appelé « cacerolazo ». Il a en effet été observé à partir des années 1970 pour dénoncer la dictature d'Augusto Pinochet. Il a ensuite été récupéré dans les dernières années par le mouvement étudiant chilien, qui s'oppose lui aussi à une hausse des droits de scolarité. En espagnol, « cacerola » signifie « casserole » et « azo » veut dire « coup ».

Plus près de nous, les Acadiens font chaque année, le 15 août, leur grand tintamarre. Ce charivari de sons divers et joyeux remonte à 1979. Le tintamarre acadien célèbre la survie d'un peuple que les Britanniques ont tenté de décimer avec la déportation de 1755 à 1762.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2012/05/23/005-etudiants-manifestation-nocturne.shtml
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Ven 25 Mai 2012, 13:36

http://www.radiovaticana.org/FR1/articolo.asp?c=590549
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Ven 25 Mai 2012, 14:06

25/05/2012 à 13:30 source AFP

En Afghanistan, Hollande explique le retrait anticipé des soldats français

Le président François Hollande s'est rendu vendredi en visite surprise en Afghanistan pour expliquer aux soldats français les raisons qui le poussent à anticiper leur retrait après dix ans de guerre, mais a promis le maintien d'une présence française axée sur la coopération civile et économique.

Quelque 2.000 soldats combattants sur les 3.550 hommes présents en Afghanistan quitteront le pays d'ici la fin 2012, soit deux ans avant le retrait prévu du reste de la force internationale de l'Otan, a confirmé le nouveau président français. Les militaires français restant au-delà de 2012 seront chargés du rapatriement du matériel.

Arrivé à 08H30 (04H00 GMT) à l'aéroport de Kaboul, le chef de l'Etat, accompagné des ministres de la Défense et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian et Laurent Fabius, s'est immédiatement rendu dans la base de Nijrab, en Kapisa (nord-est), où sont stationnés la plupart des militaires français.

Le désengagement de ce contingent, prévu d'ici à fin 2012, soit un an avant le délai fixé par l'ancien président Nicolas Sarkozy, se fera de manière "ordonnée" et "coordonnée" avec les alliés de l'Otan, a assuré M. Hollande, qui a qualifié sa décision de "souveraine".

"Seule la France peut engager la France", a-t-il affirmé, ajoutant que le retrait serait mis en oeuvre "en bonne intelligence avec nos alliés, notamment avec le président Obama, qui en comprend les raisons, et en étroite concertation avec les autorités afghanes".

Plus tard, de retour à Kaboul, M. Hollande s'est entretenu avec le président afghan Hamid Karzaï.

Il a notamment fait part de sa volonté de perpétuer une présence de la France en Afghanistan, mais "différemment", davantage tournée vers les aspect "civils et économiques", que militaire, afin de permettre "aux Afghans d'être auto-suffisants".

"La menace terroriste qui visait notre territoire, comme celui de nos alliés, en provenance de l'Afghanistan, sans avoir totalement disparue, a été en partie jugulée", a-t-il également justifié.

Arrivée fin 2001 pour traquer Oussama ben Laden et chasser du pouvoir les talibans, qui le protégeaient, la force internationale, composée pour l'essentiel de soldats américains, a effectivement réussi à se défaire de la majeure partie des éléments d'Al-Qaïda basés en Afghanistan, en partie car ceux-ci se sont immédiatement enfuis vers le Pakistan ou, plus tard, ont migré vers d'autres zones de conflit.

Mais malgré 130.000 militaires étrangers en appui de quelque 340.000 soldats et policiers afghans - les forces afghanes monteront à 352.000 éléments à l'automne -, la rébellion dirigée par les talibans est loin d'être battue. Au contraire, elle s'intensifie et gagne du terrain, ces dernières années. Plus de 3.000 civils sont morts en 2011 en raison de la guerre.

Les craintes que le pays ne s'embrase à nouveau au départ de troupes de l'Otan sont d'ailleurs très répandues en Afghanistan. Les négociations entre belligérants n'avancent guère.

Province stratégique, et "coupe-gorge"

"Ce n'est pas aux alliés de définir l'avenir de l'Afghanistan", a observé François Hollande, mais "aux Afghans et à eux seuls de prendre le chemin qu'ils choisiront librement".

"La France maintient ses liens avec ce pays. Nous poursuivrons nos projets de développement" en Kapisa et Surobi, deux territoires longtemps contrôlés par l'armée française sous mandat de l'Isaf, la force armée de l'Otan, a-t-il assuré.

La Surobi, un district de Kaboul relativement apaisé, a été officiellement transférée en avril aux autorités afghanes. Les militaires français s'en retirent progressivement.

La sécurité de la Kapisa, une province beaucoup plus instable accolée à la Surobi, doit prochainement être transférée aux mains des forces afghanes. La majeure partie des 3.550 soldats français basés en Afghanistan y sont stationnés.

Point d'accès stratégique à Kaboul, la Kapisa est décrite par une source sécuritaire occidentale comme un "coupe-gorge" que les trafiquants disputent aux talibans et où l'organisation d'un retrait sera compliqué pour les Français et problématique pour Kaboul.

Officiellement, le gouvernement afghan se dit pourtant prêt à prendre le relais, alors que le général américain John Allen, commandant de l'Isaf, estime qu'il n'y aura "pas de dégradation de la sécurité" en Kapisa.

Le désengagement français d'Afghanistan est une promesse de campagne électorale du candidat Hollande qui, une fois élu, l'a défendu devant Barack Obama, lors du G8 de Camp David, puis au sommet de l'Otan à Chicago. M. Hollande a affirmé à plusieurs reprises que ce retrait n'était "pas négociable".


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Ven 25 Mai 2012, 18:47

Avortement raté : le médecin devra entretenir l'enfant


Mots clés : IVG, Espagne
Par lefigaro.fr Publié le 25/05/2012 à 16:32 Réactions (15)

Recommander

Cet Espagnol a été condamné jeudi à verser à la mère près de 1000 euros par mois jusqu'aux 25 ans du garçon né par sa faute.


Il n'est pas le père de l'enfant mais il devra débourser 978 euros par mois pendant 25 ans pour son entretien. Un médecin espagnol a en effet été condamné jeudi pour avoir «raté» l'avortement de Tamara, l'une de ses patientes. Une erreur qui a conduit à la naissance, en octobre 2010, d'un enfant non désiré.

Six mois avant, la jeune femme, enceinte de sept semaines, s'était présentée pour une IVG à la clinique de Palma de Majorque. L'opération chirurgicale, réalisée par aspiration du foetus, se passe apparemment bien. Deux semaines plus tard, elle effectue une échographie et le médecin lui confirme qu'elle n'est plus enceinte. «Le scan a duré trois minutes», a raconté jeudi la jeune mère aux journalistes.

Trois mois plus tard, Tamara croit être de nouveau enceinte. Lorsqu'elle refait une échographie, elle découvre qu'il s'agit de la même grossesse, et qu'elle est dans son cinquième mois.

Confuse, la clinique lui rembourse les 400 euros de l'IVG, lui fait signer un document exemptant la clinique de toute responsabilité, et lui propose de lui payer une seconde IVG dans un centre à Barcelone. Ce alors qu'elle est au-delà de la limite légale de 22 semaines pour recourir à une IVG. Elle choisit de garder l'enfant, qui est né quatre mois plus tard, en bonne santé.

Tamara décide néanmoins de faire un procès au médecin: non seulement son erreur a «altéré irréversiblement sa vie» selon son avocat, mais elle a passé ses derniers mois de grossesse rongée d'angoisse à l'idée que l'opération ait pu causer des dommages à son enfant.

150.000 euros au titre du préjudice moral

Le juge lui a donné raison jeudi et a condamné le médecin à lui payer 150 000 euros au titre du préjudice moral subi en plus des près de 1000 euros par mois pour l'entretien du garçon. Il a estimé que le médecin était responsable d'avoir mal analysé l'échographie et qu'en plus, il aurait dû savoir qu'il était, lors de la première visite de Tamara, encore temps de faire un IVG médicamenteuse, plus fiable que l'IVG chirurgicale.

«Je vais bien aujourd'hui, parce que j'ai dû accepter toute cette histoire. Il n'y avait pas d'autre possibilité», a confié Tamara, 24 ans, après l'annonce de la condamnation du médecin. «Je suis heureuse avec mon fils. Quand je devrai tout lui expliquer, j'essaierai de lui faire comprendre que s'il n'était pas désiré à sa naissance, il l'est aujourd'hui».

L'avocat de la défense va faire appel, soulignant que la patiente a refusé d'avorter une seconde fois lorsqu'on lui a proposé.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/05/25/01003-20120525ARTFIG00559-avortement-rate-le-medecin-devra-entretenir-l-enfant.php
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Ven 25 Mai 2012, 18:51

Simon1976 a écrit:
Avortement raté : le médecin devra entretenir l'enfant


Mots clés : IVG, Espagne
Par lefigaro.fr Publié le 25/05/2012 à 16:32 Réactions (15)

Recommander

Cet Espagnol a été condamné jeudi à verser à la mère près de 1000 euros par mois jusqu'aux 25 ans du garçon né par sa faute.


Il n'est pas le père de l'enfant mais il devra débourser 978 euros par mois pendant 25 ans pour son entretien. Un médecin espagnol a en effet été condamné jeudi pour avoir «raté» l'avortement de Tamara, l'une de ses patientes. Une erreur qui a conduit à la naissance, en octobre 2010, d'un enfant non désiré.

Six mois avant, la jeune femme, enceinte de sept semaines, s'était présentée pour une IVG à la clinique de Palma de Majorque. L'opération chirurgicale, réalisée par aspiration du foetus, se passe apparemment bien. Deux semaines plus tard, elle effectue une échographie et le médecin lui confirme qu'elle n'est plus enceinte. «Le scan a duré trois minutes», a raconté jeudi la jeune mère aux journalistes.

Trois mois plus tard, Tamara croit être de nouveau enceinte. Lorsqu'elle refait une échographie, elle découvre qu'il s'agit de la même grossesse, et qu'elle est dans son cinquième mois.

Confuse, la clinique lui rembourse les 400 euros de l'IVG, lui fait signer un document exemptant la clinique de toute responsabilité, et lui propose de lui payer une seconde IVG dans un centre à Barcelone. Ce alors qu'elle est au-delà de la limite légale de 22 semaines pour recourir à une IVG. Elle choisit de garder l'enfant, qui est né quatre mois plus tard, en bonne santé.

Tamara décide néanmoins de faire un procès au médecin: non seulement son erreur a «altéré irréversiblement sa vie» selon son avocat, mais elle a passé ses derniers mois de grossesse rongée d'angoisse à l'idée que l'opération ait pu causer des dommages à son enfant.

150.000 euros au titre du préjudice moral

Le juge lui a donné raison jeudi et a condamné le médecin à lui payer 150 000 euros au titre du préjudice moral subi en plus des près de 1000 euros par mois pour l'entretien du garçon. Il a estimé que le médecin était responsable d'avoir mal analysé l'échographie et qu'en plus, il aurait dû savoir qu'il était, lors de la première visite de Tamara, encore temps de faire un IVG médicamenteuse, plus fiable que l'IVG chirurgicale.

«Je vais bien aujourd'hui, parce que j'ai dû accepter toute cette histoire. Il n'y avait pas d'autre possibilité», a confié Tamara, 24 ans, après l'annonce de la condamnation du médecin. «Je suis heureuse avec mon fils. Quand je devrai tout lui expliquer, j'essaierai de lui faire comprendre que s'il n'était pas désiré à sa naissance, il l'est aujourd'hui».

L'avocat de la défense va faire appel, soulignant que la patiente a refusé d'avorter une seconde fois lorsqu'on lui a proposé.

http://www.lefigaro.fr/international/2012/05/25/01003-20120525ARTFIG00559-avortement-rate-le-medecin-devra-entretenir-l-enfant.php

Quelle horreur !! affraid cet enfant quand il saura la vérité j'imagine sa souffrance morale. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Ven 25 Mai 2012, 18:57

Julienne a écrit:
Spoiler:
 

Quelle horreur !! affraid cet enfant quand il saura la vérité j'imagine sa souffrance morale. Sad

Mais tout cela a eu un bon côté car la mère se dit heureuse avec son fils. Very Happy

On ne peut pas en dire autant pour d'autres... Crying or Very sad

Et dans ma belle province, la Fédération des médecins spécialistes s'oppose à une reconnaissance juridique du foetus... :evil:

Le rôle des médecins n'est-il pas de sauver des vies ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Ven 25 Mai 2012, 19:21

Simon1976 a écrit:
Julienne a écrit:
Spoiler:
 

Quelle horreur !! affraid cet enfant quand il saura la vérité j'imagine sa souffrance morale. Sad

Mais tout cela a eu un bon côté car la mère se dit heureuse avec son fils. Very Happy

On ne peut pas en dire autant pour d'autres... Crying or Very sad

Et dans ma belle province, la Fédération des médecins spécialistes s'oppose à une reconnaissance juridique du foetus... :evil:

Le rôle des médecins n'est-il pas de sauver des vies ?

Oui, le rôle des médecins et de sauver des vies et je disais quelle horreur car il se fait condamner pour avoir sauvé une vie !

Il me semble que étant la mère de cet enfant, j'aurais la décence plus tard de ne pas lui révéler la vérité..

L' aspect pécunier l'a t'il intéressée ???
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 26 Mai 2012, 00:34

Simon1976 a écrit:


Et dans ma belle province, la Fédération des médecins spécialistes s'oppose à une reconnaissance juridique du foetus... :evil:

Le rôle des médecins n'est-il pas de sauver des vies ?

Proposons d'aligner la reconnaissance juridique des médecins sur celle des foetus.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 26 Mai 2012, 13:42

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Dim 27 Mai 2012, 13:25

Revenir en haut Aller en bas
le plombier



Masculin Messages : 439
Inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mar 29 Mai 2012, 14:29

L’Orient-Le Jour > À La Une > "Flame", un nouveau virus informatique utilisé comme une "cyber-arme" au Proche-Orient
À LA UNE
"Flame", un nouveau virus informatique utilisé comme une "cyber-arme" au Proche-Orient 



Recommander




OLJ/Agences | 29/05/2012


Le virus informatique "Flame" serait capable de voler des informations importantes, pas uniquement contenues dans les ordinateurs, des informations sur des systèmes visés, des documents archivés, des contacts d'utilisateurs et même des enregistrements audio de conversations. Photo archives/ AFP

PIRATAGE Le plus grand nombre d'ordinateurs infectés se trouve en Iran, dans la région israélo-palestinienne et au Liban.

Un groupe d'experts en sécurité informatique a annoncé lundi avoir découvert un nouveau virus informatique, connu sous le nom de "Flame", au potentiel destructeur inégalé, utilisé comme une "cyber-arme" contre plusieurs pays.

L'éditeur russe de logiciels antivirus Kaspersky Lab, qui a découvert le programme malveillant lors d'une enquête lancée par l'Union internationale de Télécommunications (ITU), a retrouvé des installations du virus remontant à cinq ans.
 
"Si Flame a progressé dans l'ombre pendant cinq ans, la seule conclusion logique est qu'il y a d'autres opérations en cours dont nous ne savons rien", a déclaré le chercheur en sécurité Roel Schouwenberg dans une interview.
 
Boldizsar Bencsath, qui dirige en Hongrie le Laboratoire de cryptographie et de systèmes de sécurité informatique, à l'origine de la découverte du virus Duqu, a déclaré que selon lui les données montraient que "Flame" pourrait avoir commencé à circuler il y a peut-être huit ans voire plus.

"La chose la plus effrayante pour moi est que si c'est ce dont ils étaient capables il y a cinq ans, je peine à imaginer ce qu'ils conçoivent maintenant", estime pour sa part Mohan Koo, directeur de la société de sécurité informatique britannique Dtex Systems.
 
"La complexité et la fonctionnalité du programme récemment détecté dépassent celles de toutes les autres cybermenaces connues à ce jour", souligne Kaspersky Lab dans un communiqué. Ainsi, "Flame" est "vingt fois plus important que Stuxnet", un virus détecté en 2010 et utilisé contre le programme nucléaire iranien, précise-t-elle.

Selon la compagnie, "Flame" "peut voler des informations importantes, pas uniquement contenues dans les ordinateurs, des informations sur des systèmes visés, des documents archivés, des contacts d'utilisateurs et même des enregistrements audio de conversations".
 
La société ne dit pas contre qui le virus est utilisé, mais indique avoir commencé à enquêter après une série d'incidents avec un autre virus, encore inconnu, qui supprimait des informations sur des ordinateurs dans la région d'"Asie de l'Ouest".
 
Le nouveau virus est particulièrement actif au Moyen Orient, mais sévit aussi dans d'autres zones du monde, a indiqué mardi à l'AFP Laurent Heslault, le directeur des stratégies de sécurité du groupe de sécurité informatique Symantec.
Le virus a été localisé "un petit peu partout, en l’occurrence plutôt au Moyen Orient, notamment dans une banque palestinienne et en Iran, au Liban. Mais aussi, dans une moindre mesure, en Russie, en Autriche, à Hong-Kong, aux Emirats arabes unis", a détaillé M. Heslault.
 
"Vu le niveau de sophistication, il est clair que derrière ce ne sont pas des cybercriminels de base ni même des activistes, c'est clairement sponsorisé par quelqu'un qui a des moyens. Est-ce que c'est un Etat, est-ce que c'est du militaire, du paramilitaire? C'est très difficile à dire", a encore relevé M. Heslault.
 
Après les virus Stuxnet et Duqu, un autre programme semblable, Flame marque "une nouvelle étape" dans la cyberguerre, "et il est important de comprendre que de telles cyberarmes peuvent facilement être utilisées contre n'importe quel pays", a déclaré de son côté Evgueni Kaspersky, directeur général de Kaspersky Lab.

Selon des médias occidentaux, "Flame" aurait été utilisé pour attaquer le ministère du Pétrole iranien et le principal terminal pétrolier d'Iran.
 
Le ministre israélien des Affaires stratégiques Moshé Yaalon a d'ailleurs justifié mardi le recours à de puissants virus informatiques, comme "Flame", afin de contrer la menace nucléaire iranienne.
"Il est justifié, pour quiconque considère la menace iranienne comme une menace significative, de prendre différentes mesures, y compris celle-là, pour la stopper", a estimé M. Yaalon à la radio militaire, alimentant les spéculations sur une possible implication d'Israël dans ce programme informatique.
"Israël est en pointe dans les nouvelles technologie et ces outils nous offrent toutes sortes de possibilités", s'est targué M. Yaalon, qui est aussi vice-Premier ministre.
 
L'Iran a pour sa part annoncé mardi avoir réussi à produire un antivirus capable d'identifier le virus et de le détruire. Selon l'agence iranienne Fars, il serait "particulièrement actif" en Iran, au Soudan, en Syrie, en Israël, en Arabie Saoudite et en Egypte.
http://www.lorientlejour.com/category/À+La+Une/article/761172/%22Flame%22%2C_un_nouveau_virus_informatique_utilise_comme_une_%22cyber-arme%22_au_Proche-Orient.html
Revenir en haut Aller en bas
Thy Kingdom come
Administrateur


Masculin Messages : 5012
Inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mar 29 Mai 2012, 15:25

Ce genre de mail est un moyen efficace pour faire accroître le sentiment d'insécurité. Mieux vaut propager des messages d'espérance, nous en avons davantage besoin aujourd'hui !

En 30 ans je n'ai jamais eu un seul virus sur mon PC !
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 30 Mai 2012, 09:54

Donner de l’argent à son enfant de la main à la main ou par virement sera assimilé à de la fraude fiscale, dès le 1er juin














A partir du 1er juin prochain, les donations de parents à leurs
enfants, via un don manuel, sans payer de droits de donation, pourront
être considérées comme des délits, indique samedi le journal L’Echo.

Aujourd’hui, il est encore possible de donner de l’argent à son
enfant de la main à la main ou au moyen d’un virement bancaire sur son
compte, sans payer de taxe, pour peu que le donateur ne décède pas dans
les trois ans.

A partir du mois de juin, les choses vont changer, à la suite de
l’entrée en vigueur de la loi anti-abus décrétée par le gouvernement Di
Rupo. “Parfois, le don manuel ou bancaire (…) pourra encore échapper au
paiement de taxes. Mais dans d’autres cas, le fisc pourra estimer que
vous êtes coupable d’abus fiscal”, selon Jos Ruysseveldt, avocat
spécialisé en droit successoral.

En fait, il s’agit d’une extension de l’application de la loi
anti-abus déjà existante. “Il ressort des travaux parlementaires que la
nouvelle loi s’appliquera aussi à la sphère privée, dont font partie les
donations et la planification successorale”, explique Me Nicolas
Geelhand, du bureau d’avocats Greenille.

Grâce à cette nouvelle loi anti-abus, l’administration fiscale
pourra, à partir du 1er juin et dans certaines certaines circonstances,
considérer une planification successorale comme un abus fiscal, conclut
le journal.

Dhnet.be
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 30 Mai 2012, 10:37

[quote="joker911"]Donner de l’argent à son enfant de la main à la main ou par virement sera assimilé à de la fraude fiscale, dès le 1er juin


Spoiler:
 
quote]

oui mais c'est pour la Belgique ça ?

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
le plombier



Masculin Messages : 439
Inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 09 Juin 2012, 10:03

Les cigales et la fourmi

Partager  



Recommander
13



Par Médéa Azouri HABIB | 09/06/2012



UN PEU PLUS DE... On n’a jamais su ce qu’ils faisaient vraiment. Toujours bien habillés, la chemise blanche légèrement entrouverte, la veste parfaitement taillée, la ceinture Hermès dorée, le pantalon à pinces et aux pieds, des Berlutti faites sur mesure. Ils sont beaux, présentent bien. Ont des airs de businessmen, parlent plusieurs langues et manient avec dextérité iPad, iPhone et ordinateur portable. Sauf que ce ne sont pas vraiment leurs rendez-vous professionnels dont ils s’occupent. Des transactions boursières, bien sûr, le contenu de leurs portefeuilles d’actions et Angry Birds ou Bejeweled sont les applications qui occupent tout l’espace. C’est qu’un petit outil technologique, ça donne de la contenance. Surtout à un glandeur. Ça fait genre je bosse, je suis débordé, j’en peux plus. Mais de quoi au juste ? De pas grand-chose. La glande est le sport national masculin.
Ceux qui s’y adonnent aiment errer de restos en cafés, de plages en bars, de parties de poker en afters. Ils sont là, réunis autour d’un capuccino chez/au Lina’s, Paul, Castel, Sô, Cocteau, traînent à l’ABC, aux Souks. Zyeutent des minettes, retraînent. Déjeunent et font durer le repas jusqu’à pas d’heure. Font un tennis à 15 h, un massage à 16 h 30 et un happy hour à 17 h. Un homme qui glande, c’est souvent surprenant. Mais pas au Liban. Ici, aucune honte en ce qui concerne le chômage choisi. Ici, quand on est rentier/héritier, on n’a pas besoin de travailler. Même pas de faire semblant. Pourquoi le faire d’ailleurs ? Pourquoi essayer de prouver qu’on bosse quand la chose la plus importante est de se prélasser. C’est vrai. Propriétaire d’un terrain, on le loue comme parking. 3 000LL par-ci, 5 000LL par-là. Vu le nombre de voitures qui se garent par jour, y’a de quoi faire péter le champagne le soir venu. Du champagne à flots dans ce rooftop qu’est le nôtre. Eh oui, parce que le glandeur assure toujours qu’il est le proprio d’un endroit, même s’il n’a que 2 % des shares. Il y va, consomme, fait consommer et finalement rentre dans ses frais. Il se rembourse ses nuits torrides. Et se transforme en chauffeur de salle. Faut bien que le business roule. Comme ça le lendemain, il pourra se réveiller vers 10-11 h, retrouvera son PT et ira à la plage. Le glandeur aime se dorer au soleil. Speedo ou boxer relevé sur le haut des cuisses, il végète. À l’ATCL, au Sporting, à l’Orchid, à Eddé Sands. Sans aucun complexe. Il déjeune en terrasse et quel que soit le jour de la semaine, on le trouvera posé sur cette même chaise, à cette même table. Genre président de la République. Le glandeur a ses habitudes. Il aime qu’on le connaisse, salue le serveur qui se demande pourquoi tous deux suent sous le soleil, mais pas pour les mêmes raisons, a son menu préféré, sa bière préférée. Il aime aussi, le cigare à la main, qu’on sache qu’il est là. À cet emplacement qui, après sa mort, portera son nom. Comme la chambre d’un hôpital ou la salle de conférence d’une université. Ici glande pour l’éternité notre ancien habitué. Cet inconditionnel de la vie sociale, cette concierge au masculin. Qui sait tout de tout le monde. Il s’emmerde tellement, même s’il ne l’avoue pas, qu’il passe le plus clair de son temps à BBMer à ses copains, et à bavarder avec le maître d’hôtel/coiffeur/voiturier pour avoir les dernières nouvelles du jour. Une fois le mois d’août arrivé, il ira se poser sur les terres arides de la montagne de Faraya/Faqra. Jouera à la tawlé, boira du rosé et offrira son poitrail aux rayons solaires qui viendront le caresser. Il glandouillera avec ses potes, PDG qui n’en foutent plus une depuis longtemps et personne ne s’étonnera de les voir papoter avec leurs amies glandeuses. C’est que ces hommes-là sont availables. Ils font du vélo. Font du shopping. Font la bringue... Sincèrement, parfois ils sont à envier. Pas toujours, mais quelquefois quand même. Et puis ils sont pratiques. Et souvent sympathiques. Normal, no stress.
Sauf pour nous. Parce qu’une fois rentré(e) du boulot, on n’a pas forcément envie de ressortir faire la java. Bref, nous, on se contentera d’une glande hebdomadaire, d’un après-midi de glande ou d’une soirée de glande. C’est ça le vrai bonheur. Voler un peu de temps.

http://www.lorientlejour.com/category/À+La+Une/article/762942/Les_cigales_et_la_fourmi.html
Revenir en haut Aller en bas
le plombier



Masculin Messages : 439
Inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 13 Juin 2012, 19:24

Amin Maalouf, « immortel », rend hommage au Liban, à la France et aux siens

Partager  



Recommander
339



Par Carole DAGHER | 13/06/2012
http://static.olj.me/images/news/large/763533_17918248802.jpeg

Amin Maalouf chez lui, dans son bureau.

CONSÉCRATION Demain jeudi 14 juin 2012, Amin Maalouf sera officiellement reçu à l’Académie française, un an après y avoir été élu. Le célèbre écrivain, qui occupera le fauteuil n° 29 de Claude Lévi-Strauss, n’y pénétrera pas seul : c’est tout un peuple qui fera avec lui l’entrée dans le saint des saints des lettres françaises. Jamais académicien n’aura autant porté son pays d’origine jusque dans ce moment de consécration si personnel qu’il doit à son talent, et à son talent seul.

La joie des Libanais, leur fierté seront immenses demain, comme elles le furent lors de l’annonce de son élection le 23 juin 2011. Il faut dire que les académiciens d’origine étrangère se comptent sur les doigts d’une main. Amin Maalouf est cependant bien plus qu’un écrivain du Liban. C’est une voix et une conscience de son temps. Ses «mots voyageurs», à l’instar des héros de ses romans (de Léon l’Africain au Périple de Baldassare) parlent de l’identité, du brassage des cultures, de l’émigration et de l’ouverture à l’autre, autant de thèmes abordés avec un sens de la formule devenue credo universel (ainsi en est-il des Identités meurtrières). Amin Maalouf, c’est aussi une écriture au chant profond, une plume inspirée, qui jette des ponts de sagesse et de savoir entre l’Orient et l’Occident. 
Pour lui et pour son épouse Andrée, si présente et discrète à la fois, c’est la saison de la moisson. Une saison de grâces et d’allégresse partagée avec la famille spécialement venue du Liban, les amis, les confrères. Rejoindre «la vieille dame du quai Conti», comme on dénomme ce haut lieu de la langue française fondé par Richelieu, est pour un écrivain la gloire suprême, le couronnement de sa carrière. Cette période, Amin Maalouf la qualifie d’«intense»; il savoure pleinement chaque instant qui le rapproche de la date de réception, par le biais des festivités liées à l’événement. Dans son bureau encombré de livres et de dossiers, il arrête, l’espace d’un entretien, le tourbillon des préparatifs et se raconte avec la simplicité des grands qui est la sienne.

L’épée
«La principale chose pour moi est de préparer le discours qui doit traditionnellement être l’éloge à l’adresse du prédécesseur, confie-t-il. Je peux dire que j’ai passé l’essentiel de l’année écoulée à travailler sur Claude Lévi-Strauss.»
Il fallait s’occuper aussi du célèbre habit des académiciens, en drap bleu foncé ou noir brodé de rameaux d’olivier vert et or, d’où son nom d’habit vert. Il se marie avec le bicorne, la cape et l’épée. La poignée de l’épée porte en général les symboles représentant la vie et l’œuvre du futur académicien. Cette épée, emblème de sa personnalité, conçue le plus souvent par l’artiste joaillier Pascal Arthus Bertrand, lui est offerte par ses amis et admirateurs (Comité de l’épée). Quels sont donc les symboles choisis par Amin Maalouf pour figurer sur son épée?


«J’ai choisi de graver sur la lame de l’épée un vers de mon père en arabe, et les prénoms d’Andrée et de nos trois fils : Ruchdi, Tarek et Ziad, révèle Maalouf. Le vers est le début d’un poème écrit par mon père pour la fête des Mères: “Mon Dieu, je te demande en leurs noms... (“Rabbi, sa’altouka bismihinna”).» Sur le fourreau à l’extérieur, de part et d’autre de l’épée, sont gravés en médaillons un cèdre et une Marianne. «La garde de l’épée est une sculpture qui représente l’enlèvement d’Europe et, tout en haut, il y a une turquoise qui appartient à ma mère et symbolise sa présence. J’avais envie de rendre hommage aux personnes qui me sont les plus proches et puis aux liens que j’ai avec deux pays : la France et le Liban», ajoute-t-il.

Pourquoi l’enlèvement d’Europe? «Parce que c’est un symbole important pour moi. Zeus, qui, selon la légende, se déguise en taureau pour aller enlever une belle princesse phénicienne, quelque part entre Tyr et Sidon, sur la côte de l’actuel Liban, et cette princesse, Europe, qui donne son nom au continent, ce n’est pas anodin. Je pense qu’il fallait relever ce mythe. Et il y a la suite, le frère d’Europe, Cadmos, part à sa recherche et apporte l’alphabet avec lui. Ce mythe essentiel situe la relation entre l’Europe et le Levant, et la contribution de ce petit pays auquel nous appartenons à la civilisation universelle dans la transmission de l’alphabet.»

« J’assumerai mon
rôle d’académicien » 
Devenir un «immortel», n’est-ce pas le rêve ultime? L’idée d’entrer dans ce cénacle composé de 40 membres élus par leurs pairs n’est venu que fort tard à son esprit, confie l’écrivain franco-libanais. «Quand j’ai publié Léon l’Africain, j’ai reçu une lettre très chaleureuse de (l’écrivain et académicien) Maurice Druon (qui aimait beaucoup le Liban), et je crois que cette lettre m’a laissé entrevoir, l’espace d’un instant, l’idée qu’un jour je pourrais peut-être appartenir à une institution comme l’Académie française. Je n’avais que 37 ans, ce n’est pas un âge où on peut être élu à l’Académie.»
 
Aujourd’hui, à 63 ans, cette élection apparaît comme un véritable aboutissement, mais «en même temps, je n’ai pas envie de considérer que c’est la fin de quelque chose», prend soin de préciser le romancier couronné. L’élection à l’Académie française implique un engagement moral, celui d’avoir un rôle de représentation, de participer à l’élaboration du dictionnaire, aux réunions hebdomadaires. «J’ai l’intention de participer pleinement aux activités de l’Académie et d’être actif. Mais j’ai aussi un certain nombre de romans en tête que j’ai envie d’écrire. Je voudrais concilier mes engagements à l’Académie avec une poursuite de mon activité d’écrivain, précise Amin Maalouf, dont le prochain ouvrage paraîtra à l’automne. Beaucoup d’académiciens ont une activité académique très importante et continuent d’écrire, comme Jean d’Ormesson, Jean-Christophe Ruffin...»

C’est d’ailleurs Jean-Christophe Ruffin, ambassadeur et écrivain, qui recevra le romancier franco-libanais, conformément à la tradition. «C’était le meilleur choix possible, commente Amin Maalouf. Nous nous connaissons depuis 25 ans, nous avons des centres d’intérêt communs, et ces affinités expliquent que nous puissions participer ensemble à ce moment intense. Je crois que nous entretiendrons des relations étroites au sein de l’Académie, avec une vraie fraternité entre nous.»

Une première cérémonie
Héritant d’un fauteuil et d’une prestigieuse lignée d’écrivains ou de grandes figures de l’histoire de France, le nouvel académicien est «installé» au cours d’une première cérémonie, une semaine avant sa réception sous la Coupole. Lors de cette cérémonie, la Compagnie se lève et le directeur en exercice (ou secrétaire perpétuel) prononce ces mots: «Monsieur, nous nous lèverons deux fois pour vous: aujourd’hui et le jour de votre mort.» Puis, caché derrière un panneau de bois, le masque mortuaire de Richelieu lui est montré. Comment Amin Maalouf a-t-il vécu son installation, le jeudi 7 juin?

«C’est une très belle cérémonie, je dirais plutôt un moment intime, où le nouvel élu est installé à l’Académie. C’est la réception véritable, avant la réception solennelle qui a lieu une semaine plus tard. Le moment important est le moment où l’on désigne au nouvel élu son fauteuil. J’ai toujours pensé que les fauteuils étaient numérotés, qu’il y avait un numéro 29 où se sont assis Lévi-Strauss, et avant lui Henri de Montherlant et tous leurs prédécesseurs (Ernest Renan, Claude Bernard...). En fait, ce n’est pas le cas, le numéro est symbolique. À chaque nouvelle élection, le bureau de l’Académie désigne une place qui sera la place de l’académicien jusqu’à la fin de sa vie et qui n’est pas la place qu’occupait son prédécesseur. Hier, on m’a conduit vers ma place, qui sera permanente. Mon nom était inscrit sur un set de bureau (un sous-main). Puis l’on nous a montré deux portraits de Richelieu, l’un énorme, le cardinal dans toute sa gloire, et, à côté, un autre portrait, caché, que l’on dévoile brièvement: Richelieu sur son lit de mort. Ce cérémonial est destiné à rappeler à l’élu qu’il est mortel et à souligner la vanité des choses humaines. Plus les gens sont tentés de croire qu’ils ont atteint la consécration, plus il faut les rappeler à l’humilité.»

Le discours sur Claude Lévi-Strauss
Quelle signification revêt pour lui le fait de succéder au grand anthropologue français? « C’est un privilège d’occuper le fauteuil de Claude Lévi-Strauss, répond Maalouf, ne serait-ce que pour une raison. Quand j’étais étudiant en sociologie, il était l’un des auteurs les plus importants sur notre liste de lecture. De plus, je ressens des affinités avec sa pensée. Sa renommée, sa spécificité viennent de ce qu’il a voulu aller vers d’autres civilisations, se mettre à leur place plutôt que de les regarder comme on les regardait d’ordinaire à partir de l’Occident. Je me reconnais complètement dans sa démarche. J’ai moi-même commencé à écrire des livres qui voulaient se placer de l’autre côté, pour voir l’histoire différemment. Il y a chez Claude Lévi-Strauss une dimension morale, politique parfois, du rapport entre les civilisations, du regard que l’on porte sur l’autre, et je peux dire que je m’identifie complètement à cela.»

À propos de cet esprit d’ouverture vers l’autre, Amin Maalouf, l’intellectuel engagé qui avait été chargé en 2008 par la Commission européenne de réfléchir au multilinguisme et au dialogue interculturel au sein de l’Union européenne, ne cache pas son inquiétude face à la crise qui secoue l’Europe. Lui qui jugeait, il n’y a pas si longtemps, que le modèle de construction européenne «est l’expérience la plus porteuse d’espoir dans le monde d’aujourd’hui» est forcé de constater combien «ce modèle traverse une période extrêmement délicate». «Je ne sais pas où l’on va aboutir, mais je suis sûr que l’Europe ne sortira pas identique de cette crise: soit elle va régresser, soit elle fera un saut en avant, avec accélération de la construction européenne, et intégration politique et économique des pays. C’est ce que je souhaite. Mon rêve est de voir s’édifier les États unis d’Europe.»

Un nuage traverse soudain son regard. Il sait que son rêve humaniste d’un monde plus ouvert et fraternel est sérieusement menacé. «Je n’ai pas le sentiment qu’on va vers une meilleure coexistence, mais plutôt vers plus de dureté dans les relations entre les diverses composantes des sociétés européennes. Je suis persuadé que les mouvements les plus hostiles à l’émigration, à l’intégration, vont se renforcer, c’est la logique de la crise. Mes rêves pour l’Europe sont grands, mais ce que j’observe aujourd’hui me rend beaucoup plus inquiet.»
Le rêve européen serait-il un miroir, en plus grand, du rêve libanais? Un rêve de fraternité et de coexistence harmonieuse...

L’identité multiple
«Ce que je viens de dire à propos de l’Europe, je le dirais pour le Liban. J’avais un rêve pour le Liban, et je dirais que je suis inquiet, mais ce n’est pas nouveau, je le suis depuis une quarantaine d’années», précise-t-il. 
Le Liban, avec son identité à la croisée des cultures et des religions: un microcosme du monde actuel, un «rosier sauvage», comme il l’a merveilleusement décrit, qui annonce si «le vin de l’avenir sera aigre ou s’il sera doux». Autrefois, j’avais le sentiment que le Liban était un cas particulier et qu’un jour, avec l’évolution, la modernisation du pays, il ressemblerait aux autres», raconte Amin Maalouf. «En fait, c’est l’inverse qui s’est produit, les autres ont commencé à nous ressembler. Et l’on a parlé de “libanisation”. Aucune société n’est à l’abri de ce type de problème. Les problèmes de coexistence se posent et se poseront partout dans le monde, car la diversité est une source de richesse, mais de tensions aussi.»

Amin Maalouf a marqué de son empreinte la réflexion identitaire. Peut-être parce que, dans le monde d’aujourd’hui, l’on se déplace plus souvent, plus vite et plus facilement, et que les voyages, l’émigration, la recherche de soi sont des thèmes récurrents de son œuvre. Peut-être aussi parce que lui-même a souffert un jour de l’exil et du conflit identitaire. «J’ai toujours su ce qu’était mon identité. Le vrai problème, c’est que les différents éléments de cette identité ne coexistent pas facilement entre elles sur le terrain. Quand on appartient à un pays formé de composantes différentes, on doit les assumer et pas uniquement l’élément auquel on appartient directement. Moi j’ai un lien avec chacune des composantes du Liban, elles cohabitent naturellement en moi, mais difficilement dans la réalité. Il y a aussi la composante occidentale, devenue beaucoup plus importante quand je me suis installé en France après le début de la guerre au Liban, il y a 36 ans. Cette composante occidentale a toujours été présente en moi, à travers l’école, ainsi que celle de la civilisation arabe.»

Tout en revendiquant son appartenance à un pays aux composantes multiples, qu’il assume toutes ensemble, l’écrivain franco-libanais a dit un jour: «Ma patrie est l’écriture.» 
«J’ai ressenti cela quand j’ai quitté, à cause de la guerre, le paysoù j’ai grandi, alors que je ne pensais pas émigrer, explique-t-il. Je suis parti et j’ai essayé de construire autre chose. Je venais d’un pays où je savais quelle était ma place et j’arrivais dans un pays où je ne savais pas quelle place j’allais occuper. On ne sait plus exactement à quel pays on appartient. Ce n’est pas seulement une question d’attachement sentimental, c’est aussi de savoir quelle place on a dans une société. Si on sort du cadre, on est ballotté entre deux sociétés, on n’appartient pas tout à fait à l’une ou à l’autre. Aussi je me suis lancé à corps perdu dans la littérature en me disant que ce qui dépend de moi, la patrie que je peux me construire de mes propres mains, est la littérature.»

L’œuvre d’Amin Maalouf porte une certaine philosophie de vie, toute méditerranéenne, inspirée du brassage des peuples, des religions et des cultures. Est-ce qu’un Léon l’Africain serait encore possible de nos jours?

«Autrefois, on pouvait voyager partout sans visa, sans frontières. Aujourd’hui, il y a des frontières qu’on ne traverse pas aussi facilement. Il y a également des paradoxes, le monde actuel paraît plus rapide (vitesse, moyens de transport). En réalité, sur beaucoup de choses, il est plus lent qu’avant, il y a plus de lourdeur. J’ai écrit des livrets d’opéra. Autrefois, un compositeur comme Verdi pouvait sans problème produire deux, trois opéras par an, de bonne qualité. Aujourd’hui, il y a une telle lourdeur que, si un compositeur veut écrire un opéra, il faut prévoir trois ou quatre ans de préparation, d’écriture, de production, etc. Nous faisons les choses théoriquement plus vite mais en réalité beaucoup plus lentement. Personne ne serait capable d’écrire comme Balzac plusieurs volumes par an, pour toutes sortes de raisons (éditoriales, distribution des livres, etc.). Résultat: les gens écrivent moins, alors qu’ils ont plus de moyens d’écrire et qu’ils vivent plus longtemps. Balzac est mort à 51 ans, avec une œuvre gigantesque. Mozart est mort à 35 ans. Aujourd’hui, un compositeur de 75 ans qui laisserait derrière lui le quart de l’œuvre de Mozart aurait fait une prouesse. Il y a donc une sorte de perversité dans la vie moderne, qui fait que la vitesse devient parfois illusoire.»

Prochaine visite au Liban
Ce rapport sensible au monde, cette perception distancée des choses distinguent Amin Maalouf qui, très tôt, a pressenti le sens où va l’histoire. C’est ainsi qu’il a pu écrire à propos des manipulations génétiques (Un siècle après Béatrice), des identités meurtrières, du «dérèglement du monde». L’écrivain est-il donc un visionnaire? 
«Je crois que la fonction de l’écrivain, du romancier essentiellement, c’est d’imaginer un monde différent, précise le nouvel académicien. Parfois, je l’imagine en train de se transformer en cauchemar et c’est une manière d’alerter, et parfois j’imagine un monde idyllique qui se construit. Moi j’espère un monde meilleur et je pense qu’on a un devoir d’œuvrer en ce sens. Mais je ne voudrais pas exagérer le rôle du romancier, son influence est généralement plus réduite que ce qu’il imagine.»

L’influence d’Amin Maalouf, elle, n’est pas prête de s’affaiblir avec son entrée à l’Académie française. «Ce qui est merveilleux, c’est le nombre de personnes qui sentent que c’est un événement qui leur appartient, commente-t-il, heureux. Je sens, même de loin, que cela a un sens pour le Liban d’être à l’honneur à travers un de ses fils, et je suis sensible à cela.»

Aussi, l’académicien franco-libanais envisage-t-il un retour aux sources, une visite au pays des «origines», avant la fin de l’année. «J’ai envie de revoir des amis, le village», dit-il simplement...
 

http://www.lorientlejour.com/category/À+La+Une/article/763620/Amin_Maalouf%2C_%3C%3C+immortel+%3E%3E%2C_rend_hommage__au_Liban%2C_a_la_France_et_aux_siens.html
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9392
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 13 Juin 2012, 22:10

J'ai adoré " Le périple de Baldassare " .

" Le Soir " du mercredi 13 juin 2012 consacre ses pages 10 et 14 à Valérie Trierweiler sous le titre " La femme de Hollande met le feu à l'Elysée via Twitter " .
" Sur Twitter , Valérie Trierweiler encourage l'adversaire de Ségolène Royal à La Rochelle . " .


En exigeant dans un fil de ce forum que Mme Trierweiler s'engage solennellement pour la France et pas seulement pour le président Hollande , je ne pensais pas jouer au prophète ...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 16 Juin 2012, 00:09

Fin de l'immunité. Ce vendredi à minuit, Sarkozy devient un justiciable ordinaire

Au soir de sa défaite, Nicolas Sarkozy l'avait annoncé : il redevenait "un Français parmi les Français". Et ce vendredi à minuit, il redeviendra même un justiciable parmi les autres : il sera en effet privé de son immunité présidentielle. Et donc exposé à d'éventuelles poursuites ou à une audition comme témoin dans plusieurs affaires. En premier lieu : le dossier Bettencourt, dont l'un des volets porte sur des soupçons de financement illégal de la campagne de 2007 du candidat UMP à la présidentielle. Ce même jour, la Cour de Cassation a précisé que le président peut agir en justice comme victime pendant son mandat.


Le chef de l'Etat en exercice, inattaquable en justice en vertu de son immunité, peut en revanche agir en justice lorsqu'il est victime d'une infraction, "pendant la durée de son mandat" : par un arrêt rendu ce vendredi, la Cour de cassation a donc tranché cette question du statut pénal du chef de l'Etat, à l'occasion d'un pourvoi formé dans une banale affaire d'escroquerie dont avait été victime Nicolas Sarkozy en 2008, au cours de son mandat.

Mais ce point réglé, et portant sur une affaire passée, c'est la nouvelle situation de l'ex-chef de l'Etat sur le plan pénal qui marque cette journée, un mois après la passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande.

En effet, l'article 67 de la Constitution stipule que le président de la République ne peut durant son mandat "être requis de témoigner" ni "faire l'objet d'une action, d'un acte d'information, d'instruction ou de poursuite". Une interdiction qui est levée un mois après la cessation de ses fonctions. Soit, dans le cas de Nicolas Sarkozy, ce vendredi à minuit.

A partir de ce moment, l'ancien président peut répondre aux convocations des magistrats enquêtant sur des affaires où son nom est cité.

Soupçons de financement illégal de sa campagne de 2007
Les premiers à vouloir l'entendre pourraient être les juges bordelais qui instruisent l'affaire Bettencourt. L'un des volets de ce dossier tentaculaire porte sur des soupçons de financement illégal de sa campagne électorale de 2007.

Depuis l'incarcération, le 23 mars, de Patrice de Maistre, l'ex-conseiller financier de Liliane Bettencourt, ce volet politique semble concentrer l'attention des juges qui ont organisé le 8 juin une série de confrontations avec des témoins. D'ailleurs, à l'annonce du troisième refus de mise en liberté de leur client, les avocats de l'ex-conseiller financier avaient pointé, à mots couverts, le "timing" de ces confrontations, juste avant la fin de l'immunité présidentielle.

Un accord avec Kadhafi ? Un document au coeur de plusieurs plaintes
Le financement de la campagne de 2007, côté libyen cette fois, est également au coeur d'une controverse née de la publication d'un document par Mediapart. Ce courrier fait état d'un "accord de principe" conclu en 2006 avec Tripoli pour apporter 50 millions d'euros à la campagne de Nicolas Sarkozy. Le président avait rétorqué en parlant d'"infamie" et porté plainte pour "faux" et "publication de fausses nouvelles". Lequel a riposté en déposant une plainte en dénonciation calomnieuse.
Aucune enquête judiciaire n'est cependant en cours sur le fond de ce dossier.

Karachi : il ne serait pas au coeur de l'enquête
Dans l'affaire Karachi, les juges enquêtent sur un éventuel financement occulte de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995. Nicolas Sarkozy était cette année-là ministre du Budget et porte-parole de campagne de Balladur. Mais "il y a beaucoup d'investigations à réaliser avant son éventuelle audition" par les enquêteurs, estime un avocat interrogé par l'AFP sous couvert d'anonymat. Selon lui, c'est surtout François Léotard, alors ministre de la Défense, qui serait au coeur de l'enquête.
Dans ce dossier, comme dans l'affaire Bettencourt, Nicolas Sarkozy a démenti toute irrégularité.

Sondages de l'Elysée : questions sur une convention
Enfin, il est possible que l'affaire dite des sondages de l'Elysée rebondisse : elle porte sur une convention signée entre l'Elysée et le cabinet d'études Publifact, dirigé par Patrick Buisson, un proche de Nicolas Sarkozy.


B.P. avec AFP

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 16 Juin 2012, 18:57

15/06/2012 Mise à jour: 15 juin 2012 | 21:54

Des responsables suspendus après un avortement

Par Rédaction

The Associated Press

PÉKIN, Chine – La Chine a suspendu trois responsables et s’est excusée à une femme forcée de subir un avortement après sept mois de grossesse dans une affaire qui a provoqué la colère après que des photos explicites de la mère et de son enfant mort eurent circulé sur Internet.

Les gestes ont semblé viser à calmer la grogne populaire à propos d’une affaire qui a provoqué un renouvellement des critiques à l’égard de la politique largement détestée de l’enfant unique. Conçue pour contrôler la population en forte hausse, cette politique a souvent mené à de violents avortements imposés et des cas de stérilisation, alors que les autorités locales tentent d’atteindre les objectifs de naissance imposés par Pékin.

Feng Jianmei, âgée de 23 ans, a été battue par des responsables et forcée de subir un avortement après sept mois de grossesse le 2 juin, parce que sa famille ne pouvait se permettre une amende de 6300 $ US pour avoir un deuxième enfant, ont rapporté cette semaine des médias chinois.

Les photos de la jeune femme dans un lit d’hôpital, pendant qu’elle tient un enfant couvert de sang supposément mort-né après qu’une injection chimique eut provoqué sa mort, ont été diffusées en ligne et sont devenues virales, provoquant un déluge d’appuis et de commentaires hostiles envers l’État.

Le gouvernement de la ville d’Ankang, où vit la jeune femme, dans le nord-ouest de la province de Shaanxi, a fait savoir qu’un maire adjoint avait visité la jeune femme et son mari à l’hôpital, leur avait présenté des excuses, et déclaré que des responsables seraient suspendus en attendant une enquête.

Selon un expert, les responsables suspendus ne seront sans doute pas sérieusement punis pour un problème qui existe depuis trois décennies, et il s’agit habituellement du résultat d’ordres auxquels les responsables obéissent pour atteindre les quotas de population du gouvernement central.

Le gouvernement affirme que la politique de l’enfant unique a empêché 400 millions de naissances supplémentaires dans le pays le plus peuplé du monde, avec 1,3 milliard d’habitants.

http://journalmetro.com/monde/109362/des-responsables-suspendus-apres-un-avortement/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16716
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 16 Juin 2012, 19:34

Syrie: les observateurs de l'ONU suspendent leur mission (info portail Orange)

Les observateurs de l'ONU ont suspendu samedi leur mission en Syrie en raison de "l'intensification des violences", qui ont fait encore au moins 26 morts ces dernières heures et poussé des centaines de familles piégées sous les bombes à Homs (centre) à lancer un appel à l'aide.

"En raison de l'intensification de la violence armée ces dix derniers jours, (...) et des risques encourus, la mission des observateurs de l'ONU suspend ses activités", a annoncé son chef, le général Robert Mood, dans un communiqué.

Les quelque 300 observateurs présents en Syrie "arrêteront de patrouiller jusqu'à nouvel ordre", a-t-il ajouté, promettant que cette décision serait réévaluée chaque jour et que la mission reprendraient dès que la situation le permettrait.

Les observateurs étaient arrivés à la mi-avril pour surveiller un cessez-le-feu approuvé par le régime comme par l'opposition dans le cadre du plan de sortie de crise de l'émissaire international Kofi Annan, mais complètement ignoré.

Selon un bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) datant de jeudi, les opérations de répression et les combats entre armée et rebelles ont fait au moins 3.353 morts depuis le 12 avril, date d'entrée en vigueur officielle du cessez-le-feu, dont les deux tiers au cours du dernier mois.

Les observateurs ont plusieurs fois rapporté avoir été empêchés de se rendre sur un site qu'ils souhaitaient voir, et avoir même parfois été pris pour cible.

"L'absence de volonté des deux parties (gouvernement et opposition) pour parvenir à une transition pacifique, et la poussée vers les (solutions) militaires accroissent les pertes: des civils innocents, hommes, femmes et enfants sont tués tous les jours. Cela augmente aussi les risques que prennent les observateurs", a regretté le général Mood.

"Vive préoccupation"

Vendredi, il avait appelé tous ces acteurs à donner une chance à la mission de l'ONU, mais aussi la communauté internationale à donner à cette mission "un rôle qui serve mieux les aspirations du peuple syrien", alors que le Conseil de sécurité doit bientôt revoir son mandat.

L'OSDH avait d'ailleurs appelé vendredi "les observateurs internationaux à oeuvrer pour l'application immédiate du plan de Kofi Annan et du cessez-le-feu (...) ou à rentrer chez eux".

Mais dans le même temps, l'OSDH a exhorté le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à intervenir "immédiatement" pour faire cesser les bombardements sur Homs "afin d'évacuer plus de 1.000 familles encerclées", dont des femmes et des enfants.

Vendredi, la France avait évoqué sa "vive préoccupation" face à des informations faisant état d'une opération imminente des forces du régime contre cette ville déjà cible de plusieurs attaques depuis la violente reprise en mars du quartier rebelle de Baba Amr.

Les comités locaux de coordination (LCC), qui chapeautent la mobilisation sur le terrain, ont évoqué de "très violents bombardements samedi sur les vieux quartiers de Homs, faisant de nombreux blessés" alors que les médicaments "manquent cruellement".

L'agence missionnaire du Vatican Fides a relayé l'appel d'environ 800 civils musulmans et chrétiens de Homs pris au piège du conflit à l'ONU, à la Croix-Rouge et au Croissant-Rouge.

Il s'agit de femmes, d'enfants, de personnes âgées ou handicapées, "qui sont en réel danger, qui n'ont rien et vivent dans la panique au milieu des bombardements et des combats", selon Fides.

"Appel au secours" pour Douma A travers le pays, les violences ont fait 26 morts, en grande majorité des civils, dont cinq ont péri dans différents quartiers de Homs, selon l'OSDH.

Et sept civils, dont trois femmes, ont été tués dans des bombardements à Douma, tout près de la capitale, selon la même source.

Des militants de l'opposition ont lancé samedi un "appel au secours" pour Douma sur la page Facebook "Syrian Revolution 2011", faisant valoir que la ville était à un quart d'heure de route de Damas et que les observateurs basés dans la capitale devaient entendre "les échos des bombardements sur Douma".

"Hôpitaux, mosquées et maisons ne sont pas épargnés par les bombardements qui ont fait ces deux derniers jours plus de 20 morts et de 500 blessés", ont écrit les militants.

En Turquie, des groupes de l'opposition syrienne ont repris samedi leurs discussions sur l'élaboration d'une vision commune de l'avenir du pays. La plupart des formations de l'opposition sont représentées à cette réunion autour du Conseil national syrien (CNS), reconnu par la plupart des opposants comme le "représentant officiel" du peuple syrien.

Dans le même temps, un dixième général syrien a fait défection et est arrivé en Turquie avec sa famille, selon l'agence de presse turque Anatolie qui n'a pas précisé l'identité ou les fonctions de cet officier supérieur.

Le dossier syrien doit être au menu, la semaine prochaine en marge du G20, des entretiens du président américain Barack Obama avec ses homologues russe Vladimir Poutine et chinois Hu Jintao, alliés de Damas qui bloquent toute action contre le régime de Damas au Conseil de sécurité de l'ONU.


_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 20 Juin 2012, 12:52

Toulouse : un homme se réclamant d’Al-Qaïda retient 4 otages






Un homme se réclamant d’Al-Qaïda a pris quatre personnes en otages
mercredi 20 juin dans une agence bancaire de Toulouse, et demande la
présence du Raid, selon une source policière. “On ignore si sa
revendication d’Al-Qaïda est sérieuse ou fantaisiste”, indique pour sa
part un syndicaliste policier de Toulouse.

Selon la source policière, qui incite à la prudence, l’homme a tiré
un coup de feu et pris en otages quatre personnes, dont le directeur de
cette agence bancaire, située avenue Camille Pujol. Il réclame la
présence du Raid l’unité d’élite de la police qui avait donné l’assaut
et tué Mohamed Merah en mars dernier.

La police toulousaine précise que l’individu est entré dans la banque
vers 11 heures et qu’il s’y est enfermé avec quatre otages dont le
directeur de l’agence bancaire. L’établissement bancaire se situe au 72
avenue Camille-Pujol dans le quartier de la Côte pavée dans l’est de
Toulouse, non loin du lieu où Mohamed Merah s’était retranché le 21
mars.

Interrogé par le “Nouvel Observateur”, un boucher-charcutier qui voit
la banque depuis sa boutique raconte que la police lui a demandé de
fermer son commerce et de “rester barricadé”. Un second officier plus
gradé est ensuite venu lui préciser que “si le Raid intervient, il va
falloir évacuer”. Toujours selon le commerçant, “il n’y a plus personne
dans la rue, à part beaucoup de policiers, mais rien ne bouge pour
l’instant”.

Nouvelobs
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Sam 30 Juin 2012, 13:40

La vie animale date de 585 millions d'années, 30 millions plus tôt qu'estimé

Par: rédaction
30/06/12 - 00h38 Source: belga.be Illustration.

Des chercheurs canadiens ont découvert en Uruguay des indices prouvant que des animaux primitifs vivaient sur Terre il y a 585 millions d'années, repoussant de 30 millions d'années l'apparition de la vie animale, selon leurs travaux parus dans la revue américaine Science.

Les auteurs de l'étude ont trouvé dans un sédiment limoneux les traces fossilisées d'un animal au corps mou d'un centimètre de longueur et se déplaçant lentement.

Deux géologues de l'Université d'Alberta au Canada, ont déterminé que ces traces avaient été laissées par un animal primitif appelé bilatérien, qui se distingue des autres formes de vie non animale. Ils sont caractérisés par une symétrie bilatérale de leur corps à l'origine de leur nom, la présence d'un tube digestif et des organes différenciés. Ces créatures laissent également une empreinte unique en se déplaçant, précisent les scientifiques.

Les caractéristiques des traces fossilisées laissées par le passage de ce bilatérien indiquent que sa musculature lui permettait de se mouvoir dans les sédiments au fond de l'océan. La forme de ses mouvements pour se déplacer indique aussi une adaptation résultant de l'évolution pour la quête de nourriture qui devait être constituée d'éléments organiques dans les sédiments.

Il a fallu plus de deux ans à ces chercheurs pour achever leur recherche et la faire vérifier par un groupe de scientifiques afin de confirmer la datation qui a été effectuée avec des analyses spectrométriques. Avant cette découverte, les plus anciens signes de vie animale avaient été datés à 555 millions d'années en Russie.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1506/Sciences/article/detail/1462756/2012/06/30/La-vie-animale-date-de-585-millions-d-annees-30-millions-plus-tot-qu-estime.dhtml
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Lun 09 Juil 2012, 19:40

Une étude prédit la fin de notre planète avant l'an 2100

Info rédaction, publiée le 09 juillet 2012

Un article de la revue Nature intitulé "Approaching a state-shift in Earth’s biosphere" a fait l'effet d'une petite bombe dans la communauté scientifique en prédisant une fin imminente à notre planète. Cette fatalité aurait lieu d'ici l'année 2100 et serait due à l'emballement des changements radicaux des écosystèmes et du climat de la Terre.


Une étude de la Simon Fraser University (SFU) de Vancouver publiée dans la revue Nature montrerait qu'un effondrement total de la planète se produirait d'ici la fin du siècle. L'étude, menée par 18 scientifiques, soulève plusieurs points inquiétants : la dégradation générale de la nature et des écosystèmes, les fluctuations climatiques de plus en plus extrêmes et le changement radical du bilan énergétique global. Ces modifications finiraient par arriver à un point de non-retour, c'est-à-dire qu'elles deviendraient irréversibles.

Arne Moers, qui a dirigé la recherche, rappelle : "Le dernier point de basculement dans l’histoire de la Terre est apparu il y a 12.000 ans. C'est à l'époque où la planète est passée de la phase glaciale à celle actuelle, appelée inter glaciale. A ce moment, des changements biologiques les plus extrêmes menant à notre état actuel sont apparus en seulement 1.000 ans. C’est comme passer de l’état de bébé à l’âge adulte en moins d’une année. Et la planète est en train de changer encore plus vite aujourd'hui". Or, un système ne peut pas passer d’un état à l’autre sans épuisement. Pour le chercheur : "La planète ne possède pas la mémoire de son état précédent.[...] Le prochain changement pourrait être extrêmement destructeur pour la planète. Une fois que le seuil critique sera dépassé, il n’y aura plus de possibilité de revenir en arrière". Ce "seuil critique" serait l'utilisation de 50% des ressources terrestres, alors que 43% ont déjà été exploitées.

La publication de l'équipe de la FSU a été commentée et critiquée par de nombreux chercheurs. Parmi eux, Aaron Ellison, experte des dynamiques liées à la biodiversité et aux changements climatiques de l'Université de Harvard dénonce la banalité de l'étude : "On sait déjà très bien que les choses changent très vite et qu’il faut comprendre ce qu’il va se passer, considéré l’urgence de la situation". Pour Brad Cardinal, de l’Université du Michigan, cette recherche est suggestive, mais pas définitive : "Seul le temps nous donnera la réponse. Ce n’est pas la première fois qu’une étude du genre est publiée". Pourtant, l'étude se distingue de celles réalisées jusqu'alors par l'originalité des méthodes employées. La diversité des sources, notamment, conduisent à prendre très au sérieux ce nouvel avertissement. En effet, des théories scientifiques, des modélisations d'écosystèmes et des preuves paléontologiques ont, pour la première fois, converger à montrer la destruction imminente de notre planète.

"Les hommes n'ont rien fait de réellement d'important pour éviter le pire"

Dans tous les cas, ce qui semble évident pour tous les experts du domaine est l'urgence d’effectuer une vraie révolution dans le style de vie de l’humanité. Cette révolution impliquerait une augmentation du développement durable, des énergies alternatives et une meilleure gestion de l’écosystème. Les 18 scientifiques ayant réalisé l'étude proposent aux gouvernements d'entreprendre quatre actions immédiates :

- diminuer radicalement la pression démographique;

- concentrer les populations sur les zones enregistrant déjà de fortes densités afin de laisser les autres territoires tenter de retrouver des équilibres naturels;

- ajuster les niveaux de vie des plus riches sur ceux des plus pauvres;

- développer de nouvelles technologie permettant de produire et de distribuer de nouvelles ressources alimentaires sans consommer davantage de territoires et d'espèces sauvages.

D'après le directeur de l'étude, jusqu'à maintenant : "les hommes n'ont rien fait de réellement d'important pour éviter le pire car les structures sociales existantes ne sont juste pas les bonnes. C’est comme si on refusait d’y penser. Nous ne sommes pas prêts. Mes collègues ne sont pas juste inquiets. Ils sont terrifiés".

http://www.maxisciences.com/terre/une-etude-predit-la-fin-de-notre-planete-avant-l-039-an-2100_art25634.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Lun 09 Juil 2012, 21:15

Les taux de l’Espagne et de l’Italie continuent à exploser.

La zone euro est en train de se disloquer.

Espagne : taux des obligations à 10 ans :
Lundi 2 juillet : 6,38 %.
Mardi 3 juillet : 6,25 %.
Mercredi 4 juillet : 6,41 %.
Jeudi 5 juillet : 6,776 %.
Vendredi 6 juillet : 6,954 %.
Lundi 9 juillet : 7,062 %.

http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND

Italie : taux des obligations à 10 ans :
Lundi 2 juillet : 5,74 %.
Mardi 3 juillet : 5,63 %.
Mercredi 4 juillet : 5,77 %.
Jeudi 5 juillet : 5,979 %.
Vendredi 6 juillet : 6,026 %.
Lundi 9 juillet : 6,105 %.

http://www.bloomberg.com/quote/GBTPGR10:IND
Revenir en haut Aller en bas
le plombier



Masculin Messages : 439
Inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mar 10 Juil 2012, 09:21

L’Orient-Le Jour > À La Une > Les enfants libanais doublement victimes des abus sexuels
À LA UNE
Les enfants libanais doublement victimes des abus sexuels
 




Par Nada MERHI | 09/07/2012


Près de 16 % des enfants au Liban seraient victimes d’abus sexuels allant de l’attouchement à l’acte. Photo afpssu.com

DROITS DES ENFANTS « L’Orient-Le Jour » a mené l’enquête auprès de l’UPEL, seule association mandatée par l’État pour assurer la protection judiciaire de l’enfant.


Il y a près de cinq semaines, éclatait l’affaire d’un enseignant de 23 ans accusé d’avoir commis des actes pédophiles sur onze élèves âgées entre 6 et 8 ans. Le scandale a secoué le pays et focalisé l’attention des médias pendant plusieurs jours. Au-delà de cette affaire, la question de la protection de l’enfant au Liban est remise sur le tapis. « L’Orient-Le Jour » a mené l’enquête auprès de l’UPEL, seule association mandatée par l’État pour assurer la protection judiciaire de l’enfant.
 
 
- « Moi, mon papa m’aime beaucoup. Tous les soirs, il m’embrasse sur la bouche. Il me caresse partout. Il m’a dit que tous les pères qui aiment leurs filles font comme lui. Moi aussi, j’aime mon papa. » 
- « Mon papa m’aime aussi. Mais il ne me fait pas ça. »


- « Il te ment. Ton papa ne t’aime pas. »
Durant la récréation de midi, R., une petite fille de 9 ans, fait part à son amie de la relation « privilégiée » qui la lie à son père. Une relation qui durait depuis plusieurs mois et que R. a accidentellement dévoilée, lors d’une innocente conversation entre fillettes. Ce qui a permis d’ailleurs de la sauver. En effet, « jalouse » de la relation qui unit R. à son père, la copine s’en prend à son propre papa. Alerté, ce dernier informe la direction du collège, qui signale à son tour ce cas d’inceste à l’Union pour la protection de l’enfance (UPEL).
R. fait partie des 16,1 % d’enfants, garçons et filles, qui sont victimes de toutes formes d’abus sexuels au Liban, allant de l’attouchement à l’acte, comme le montre une étude conduite en 2008 par le Conseil supérieur pour l’enfance et l’ONG Kafa, avec le soutien de l’ONG suédoise Save the Children, sur 1 025 enfants âgés entre 8 et 17 ans.
Comme dans toutes les sociétés, les abus sexuels contre les enfants constituent un problème qui remonte à plusieurs siècles. Au Liban, c’est au cours de la dernière décennie, et plus précisément après 2005, qu’il a commencé à être dénoncé, mais d’une manière encore timide. Plusieurs facteurs sont à la base de cette amorce de transparence.
« Premièrement, le tabou a été partiellement brisé », explique Roula Lebbos, directrice du bureau du Mont-Liban de l’UPEL et responsable des programmes et des projets au sein de l’association. « Deuxièmement, la loi 422 pour la protection de l’enfant, promulguée en 2002, a élargi l’éventail des interventions pour la protection judiciaire, poursuit-elle. Conformément à cette loi, un surcroît de prérogatives a ainsi été accordé aux magistrats et le secret professionnel a été levé pour permettre aux professionnels qui rencontrent un cas d’abus de le reporter. De plus, un module spécifique pour l’enseignement de cette loi a été introduit à l’institut judiciaire. En 2005 également, l’UPEL a entamé des sessions de formation auprès des gendarmes et des militaires, comme au sein des ONG et des écoles, pour sensibiliser à la loi 422 et à la nécessité de signaler un cas d’abus, ainsi qu’à la différence entre la protection sociale et la protection judiciaire. Il est utile de noter dans ce cadre que seule l’UPEL, financée par le ministère de la Justice, est mandatée par l’État pour assurer la protection judiciaire aux enfants. Les autres ONG agissent sur la prévention et la protection sociale. Enfin, on constate aujourd’hui une plus grande prise de conscience au sein des écoles et des associations de la société civile au sujet de la nécessité de signaler un cas d’abus contre les
enfants. »

Victime ou en conflit avec la loi ?
L’UPEL reçoit chaque année des alertes concernant en moyenne 700 cas d’abus. « Tous les dossiers ne nécessitent pas un suivi juridique, souligne Roula Lebbos. En fait, il existe quatre cas de figure. Soit nous saisissons le parquet, parce que la vie de l’enfant est en danger, soit le dossier est transféré au tribunal des mineurs, soit on assure un suivi social à l’enfant sous protection judiciaire, ou encore nous assurons une protection sociale à l’enfant en le plaçant dans l’un des centres d’internat avec lesquels nous collaborons. »
Dans ce dernier cas de figure, l’UPEL fait face à plusieurs problèmes. « Chaque association a ses propres conditions et critères de choix pour accueillir les enfants, note Roula Lebbos. Certaines n’accueillent pas les enfants sans papiers, d’autres refusent ceux qui ne sont pas libanais. Certaines ONG veulent étudier le cas avant de prendre une décision, une démarche qui pourrait durer plusieurs semaines. De ce fait, lorsque nous nous retrouvons, à l’UPEL, face à un cas urgent, nous ne savons plus vers qui nous tourner. Je me rappelle du cas d’une petite fille de 13 ans qui avait fui la maison parentale et s’est retrouvée dans la rue. L’ONG qui travaillait avec la famille ne nous a pas signalé le cas. Nous en avons eu écho par pur hasard. Lorsque nous avons retrouvé la fille, quatre mois plus tard, elle dormait sous un pont. Elle se droguait et était victime d’abus sexuels répétés. Nous ignorions si elle était enceinte ou si elle avait attrapé le VIH. Le magistrat ne voulait pas l’arrêter, estimant qu’il s’agissait d’une victime. Nous avons passé toute l’après-midi et une partie de la soirée à la recherche d’une ONG ou d’un centre d’internat qui accepterait de l’accueillir et de lui assurer les soins et tests médicaux nécessaires, sous protection judiciaire. Aucune ONG ne nous a ouvert ses portes. Se trouvant à cours de solutions, et pour la protéger, le juge a décidé de l’arrêter et de la placer dans le Centre de détention et de réhabilitation des filles mineures. D’une victime d’abus, bénéficiant d’une décision judiciaire de protection, elle est devenue une mineure en conflit avec la loi, parce qu’aucune ONG ni aucun centre d’internat n’a accepté de l’accueillir ! »
Ce cas n’est pas isolé. « Nous nous trouvons souvent dans l’obligation de recourir à cette alternative, faute de centres qui accueillent les enfants en urgence », déplore Roula Lebbos, qui dénonce l’absence d’un centre d’internat qui relève de l’État. « Il s’agit d’ailleurs de l’une des failles qui entravent une application entière de la loi 422 », insiste-t-elle.

Absence d’un mécanisme d’application
Dix ans après sa promulgation, la loi 422 pour la protection des mineurs n’est appliquée que partiellement, « faute d’un mécanisme d’application et d’une structure claire de protection sociale ». « En effet, le Liban n’est pas doté d’une unité officielle pour les familles d’accueil qui pourraient remplacer les centres d’internat, constate Roula Lebbos. Chaque ONG travaille par tâtonnements, comme elle juge bien de le faire. Nous repérons des familles potentielles qui répondent à certains critères bien définis et nous en faisons part au juge. Par ailleurs, il n’existe pas un seul centre d’internat qui relève directement du ministère des Affaires sociales. La majorité des centres sont contractuels avec ce ministère. En fait, au Liban, il suffit d’avoir une notification du ministère de l’Intérieur pour ouvrir un centre d’internat, sans pour autant établir un contrat avec le ministère des Affaires sociales. De ce fait, aucune autorité ne supervise leur activité et leur manière de travailler. Entre 2004 et 2008, le bureau du Mont-Liban de l’UPEL a réussi à fermer trois de ces centres où les enfants étaient maltraités. Dans l’un d’eux, ils étaient même victimes d’abus sexuels de la part du directeur! »
Également au nombre des raisons qui entravent une application entière de la loi 422, « l’absence d’un protocole pour signaler les cas d’abus ». Roula Lebbos fait remarquer dans ce cadre que toutes les ONG ne savent pas qu’elles doivent « notifier les cas d’abus sexuel ». « Même si elles en sont conscientes, souvent elles ne le font pas pour plusieurs raisons, principalement par “peur” de perdre la confiance de la famille, qui craint le scandale, ajoute-t-elle. Or ce n’est pas un prétexte valable, parce que dans de nombreuses situations, les enfants continuent d’être victimes d’abus sexuels, qui sont qualifiés de crime dans le code de procédure pénale. Donc, si on ne les signale pas, on est considéré comme complices. »
Au niveau de l’UPEL, « c’est la question récurrente du financement » qui pose un sérieux problème. « Le budget qui nous est alloué par le ministère de la Justice n’est pas suffisant, indique Roula Lebbos. Par conséquent, nous manquons d’effectifs. C’est un grand problème, d’autant que l’UPEL a l’expertise judiciaire nécessaire pour protéger ces enfants. »
Quand l’UPEL intervient-elle ? « Lorsque l’ONG qui travaille sur le cas de l’enfant atteint un stade où elle est incapable de le protéger du danger qui continue à le guetter, ou si l’enfant est victime d’inceste, répond Roula Lebbos. Dans ces deux cas de figure, l’ONG est dans l’obligation de signaler le cas à la justice. Dans le cadre de la loi 422, l’ONG ou toute partie qui signale un abus peut réclamer l’anonymat. L’UPEL, note-t-on, ne s’approprie pas le dossier. Elle coordonne avec l’ONG, après avoir assuré à l’enfant la protection judiciaire nécessaire. Je tiens également à préciser que l’enquête avec l’enfant se fait dans une salle spécialisée au Palais de justice à Beyrouth, dans un cadre amical (la salle est équipée à la manière d’une garderie), en présence d’un détective et d’un responsable de l’UPEL. La session est filmée sur un DVD qui est ajouté au dossier judiciaire, et cela pour éviter que l’enfant ne revive le trauma. »


http://www.lorientlejour.com/category/À+La+Une/article/767435/Les_enfants_libanais_doublement_victimes_des_abus_sexuels.html
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mar 10 Juil 2012, 09:43

le plombier a écrit:

Près de 16 % des enfants au Liban seraient victimes d’abus sexuels allant de l’attouchement à l’acte.

affraid

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
ptrem



Masculin Messages : 1304
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mar 10 Juil 2012, 14:33

[quote="Simon1976"]Une étude prédit la fin de notre planète avant l'an 2100

Info rédaction, publiée le 09 juillet 2012

Un article de la revue Nature intitulé "Approaching a state-shift in Earth’s biosphere" a fait l'effet d'une petite bombe dans la communauté scientifique en prédisant une fin imminente à notre planète. Cette fatalité aurait lieu d'ici l'année 2100 et serait due à l'emballement des changements radicaux des écosystèmes et du climat de la Terre.

Mamouths congelés dû à une glaciation presque instantanée

http://www.dinosoria.com/mammouth_enigme.htm
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1304
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mar 10 Juil 2012, 16:36

Copié dans

http://www.leconflit.com/article--geopolitique-et-changements-climatiques-39964369.html

En bref, même si les Etats-Unis resteront eux-mêmes relativement bien lotis, et dotés d'une plus grande capacité d'adaptation,

@ Philippe Fabry
Cet extrait en bleu semble conforter votre algorithme
Mais avez-vous tenu compte de "climat et géopolitique" car pendant la période historique que vous avez étudiée : "expansion démographique faible" et "stabilité climatique"; hors il semble que les deux paramètres ci-dessus ont changé et pourraient avoir une influence importante en géopolitique à venir.
Je ne sais pas si l'on peut prendre l'exemple suivant concernant la décision capitale d'Eiensenhower de la date du jour J en fonction de la prévision météo(deux jours d'accalmie) et réaction tardive de la wermach.Ce qui permit le succés de la plus grande opération militaire de l'Histoire.


Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mar 10 Juil 2012, 17:05

ptrem a écrit:
Copié dans

http://www.leconflit.com/article--geopolitique-et-changements-climatiques-39964369.html

En bref, même si les Etats-Unis resteront eux-mêmes relativement bien lotis, et dotés d'une plus grande capacité d'adaptation,

@ Philippe Fabry
Cet extrait en bleu semble conforter votre algorithme
Mais avez-vous tenu compte de "climat et géopolitique" car pendant la période historique que vous avez étudiée : "expansion démographique faible" et "stabilité climatique"; hors il semble que les deux paramètres ci-dessus ont changé et pourraient avoir une influence importante en géopolitique à venir.
Je ne sais pas si l'on peut prendre l'exemple suivant concernant la décision capitale d'Eiensenhower de la date du jour J en fonction de la prévision météo(deux jours d'accalmie) et réaction tardive de la wermach.Ce qui permit le succés de la plus grande opération militaire de l'Histoire.


Amicalement

Si le jour J avait foiré, les USA n'auraient pas pour autant lâché le morceau. La toile évènementielle de l'Histoire aurait été changée, pas la structure conjoncturelle sous-jacente.

On peut imaginer, par exemple, qu'une guerre prolongé aurait conduit les USA à balancer la bombe atomique d'abord sur les Allemands, et ensuite seulement sur les Japonais.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2631
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 11 Juil 2012, 09:57

Un jeu à offrir aux militants de Melenchon:

http://www.boursorama.com/actualites/monopoly-version-communiste-a-la-conquete-du-marche-mondial-des-jeux-56713b2657e70b48ff3d620d24bf8788

Un Monopoly version coco, d'après l'histoire vraie de la Pologne, ou comment faire 2 heures de queue pour acheter trois rouleaux de papier toilette !

Citation :
(...) Mais pendant cinq décennies, les gens manquaient de tout, y compris des produits de première nécessité. Ils devaient faire la queue pour acheter du papier toilette, de la viande, du sucre ou des oranges. Les étalages croulaient en revanche sous des pots de moutarde et des bouteilles de vinaigre que l'industrie agro-alimentaire communiste produisait en quantité faramineuse.

Dans les années 1980, la majorité des produits étaient vendus contre des tickets de rationnement distribués aux salariés: viande, beurre, essence, cigarettes et jusqu'aux poudres à laver et chaussures.

Le gagnant au Kolejka est celui qui achète tous les produits de sa liste.

"Je ne peux rien acheter car il n'y a rien dans ce maudit magasin", commente en pianotant nerveusement sur le plateau de jeu une professeure d'anglais, Barbara Stachowiak-Kowalska, 52 ans, invitée à une démonstration du jeu aux médias.

"Je suis frustrée. J'arrive enfin à la tête de la queue, tout juste pour apprendre qu'il n'y a plus rien à acheter", ajoute-t-elle.

Illustrant les combines pratiquées à l'époque, des cartes spéciales permettent de gagner du temps: "un ami" du parti communiste ouvre la porte des magasins spéciaux pour apparatchiks, une "maman avec un enfant dans les bras", le prête à une autre famille pour passer devant tout le monde dans la queue.

Des courses au marché noir

Les règles du jeu permettent aussi de faire des courses au marché noir, élément incontournable du paysage communiste, mais deux fois plus cher que le prix officiel...

Les auteurs de Kolejka y ont joint des photos de l'époque: des gens alignés devant un magasin, étalages vides, ou des passants portant avec satisfaction, tel un collier, des rouleaux de papiers de toilette enfilés sur une corde. (...)
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 11 Juil 2012, 22:07

Bonsoir,

La défaite de l'écologie face au lobby industriel

Et si, pour François Hollande, "l'environnement, ça commençait à bien faire" ? On se souvient de cette phrase lâchée par Nicolas Sarkozy le 6 mars 2010 à l'occasion de sa visite au Salon de l'agriculture et qui signa la fin de sa lune de miel avec les écologistes.
Ne serait-on pas aujourd'hui à ce même moment charnière avec la nouvelle majorité gouvernementale ?

La question mérite d'être posée à l'occasion de l'exfiltration de Nicole Bricq du ministère de l'écologie à celui du commerce extérieur. L'ancienne sénatrice PS de Seine-et-Marne avait décidé de suspendre, jeudi 14 juin, les forages du groupe pétrolier Shell au large de la Guyane, estimant que les garanties environnementales données par la compagnie étaient insuffisantes.
Mme Bricq avait engagé ce bras de fer à la fois pour obtenir une meilleure protection de la biosphère marine du département d'outre-mer, mais aussi pour signifier son intention de lancer, dès cet été, une refonte de notre vieux code minier, peu soucieux du respect de la nature.
L'industrie pétrolière ne l'a pas entendu de cette oreille, soutenue dans son combat par des élus guyanais sensibles aux retombées économiques du projet : des centaines d'emplois et des revenus fiscaux bienvenus dans un territoire marqué par le chômage.

Aujourd'hui, tout est rentré dans l'ordre : les autorisations de forage ont été signées, Mme Bricq se retrouve sous la férule de Pierre Moscovici au ministère de l'économie, et une jeune et peu expérimentée ministre, Delphine Batho, hérite des dossiers de l'environnement. Signe qui ne trompe pas, Mme Batho occupe le dixième rang dans l'ordre gouvernemental, devancée d'une place par Arnaud Montebourg, chargé du redressement productif. Ce n'était pas le cas auparavant : l'écologie était devant l'industrie.

C'est bien la vision "industrialiste" portée par le président de la République et Jean-Marc Ayrault, son premier ministre, qui l'a emporté. Le gouvernement assume clairement ses objectifs : développement du tissu productif français, lutte contre le chômage, sauvetage de la zone euro, le tout au détriment de l'environnement, qui n'est pas un chantier prioritaire, si tant est qu'il l'ait jamais été.

Et les écologistes, dans tout ça ? Le sénateur Jean-Vincent Placé, numéro 2 d'Europe Ecologie - Les Verts (EELV), a eu beau dénoncer "un lobbying extrêmement fort" et "un drôle de message" envoyé aux défenseurs de l'environnement, Cécile Duflot, tenue par la solidarité gouvernementale, est restée silencieuse. Et le secrétaire national adjoint d'EELV, Jacques Archimbaud, n'évoque même pas l'affaire Bricq dans son communiqué publié le jour de l'éviction de la ministre, et intitulé : "Les écologistes sont là, et cela va se voir !"

En réalité, les principaux alliés du PS n'ont guère de marge de manoeuvre : ils doivent leur groupe parlementaire à l'accord signé en novembre 2011 avec les socialistes, et certainement pas à leur score électoral. Choyés par le PS, plus visibles que jamais grâce à lui, tomberaient-ils dans le syndrome du Parti radical de gauche ? Un allié loyal, certes, mais atone.

Source :
http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2012/06/25/la-defaite-de-l-ecologie-face-au-lobby-industriel_1723630_3208.html#xtor=AL-32280515
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Jeu 12 Juil 2012, 22:20

Publié le 11 juillet 2012 à 18h20 | Mis à jour le 11 juillet 2012 à 18h20


Des galaxies noires observées pour la première fois

Les astronomes supposent que les galaxies noires ont «dû fournir la majorité du gaz des grandes galaxies qui par la suite a formé les étoiles qui existent actuellement».

Photo: AFP


Agence France-Presse
Santiago


Une équipe internationale d'astronomes a pu observer pour la première fois des galaxies noires, une des premières phases de la formation des galaxies, a annoncé mercredi l'Observatoire Européen Austral (ESO).


Dans un communiqué, l'ESO, une organisation intergouvernementale, indique «que les galaxies noires correspondent à l'une des premières phases de la formation des galaxies envisagée par la théorie, mais qui n'avait jamais été observée jusqu'à présent».

Les galaxies noires «sont de petites galaxies riches en gaz de l'univers primordial qui ont beaucoup de mal à former des étoiles» et «sont supposées être les blocs élémentaires des galaxies lumineuses et riches en étoiles», précise l'ESO.

Cette découverte a pu être réalisée depuis l'observatoire astronomique le plus avancé au monde situé sur le Mont Paranal dans le désert chilien de l'Atacama qui abrite le Très grand télescope (VLT, Very Large Telescope).


Celui-ci a pu détecter les galaxies «en les voyant briller alors qu'ils étaient illuminés par un quasar», indique le comuniqué.

Selon l'ESO, les astronomes supposent qu'elles ont «dû fournir la majorité du gaz des grandes galaxies qui par la suite a formé les étoiles qui existent actuellement».

«Notre approche du problème de détection des galaxies noires a été simplement de les éclairer avec une lumière puissante» a expliqué un astronome, Simon Lilly, cité dans le communiqué.

«Avec cette étude, nous avons fait un pas capital vers la découverte et la compréhension des premières et obscures phases de la formation des galaxies et sur la manière dont les galaxies acquièrent leur gaz» a ajouté Sebastiano Cantalup, un autre chercheur ayant participé à cette étude.

http://www.lapresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/201207/11/01-4542816-des-galaxies-noires-observees-pour-la-premiere-fois-.php
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mer 18 Juil 2012, 21:45

Découverte : la plus lointaine galaxie spirale de l’Univers

La première image d'une galaxie spirale ultra-lointaine. Sa lumière a mis 10,7 milliards d'années à nous parvenir. Crédit : David Law; Dunlap Insitute for Astronomy & Astrophysics


Une équipe américano-canadienne d'astronomes a repéré une galaxie spirale dont la lumière a mis 10,7 milliards d'années-lumière à nous parvenir.

C'est la plus lointaine galaxie de ce type jamais observée. Sa découverte a été faite grâce au télescope spatial Hubble et au télescope de 10 m Keck. L'astre a été baptisé BX422

Discerner la forme d'une galaxie si lointaine est une véritable prouesse technique. Seules l'acuité et la stabilité du télescope Hubble pouvaient le permettre. Alice Shapley, coauteure de la découverte, reconnaît « avoir d'abord cru à une illusion d'optique ».

L'observation de la rotation de la galaxie par spectroscopie, grâce à l'instrument Osiris du Keck, ne laisse cependant aucun doute. BX422 possède bien des bras semblables à ceux de la Voie lactée, et qui tournent à près de 230 km/s.

L'influence d'une galaxie naine ?

Voilà qui soulève plusieurs problèmes... En théorie, quelques milliards d'années après le big bang, l'Univers était encore trop agité pour qu'une galaxie si structurée existe. La plupart des galaxies que nous observons aussi loin dans le temps sont d'ailleurs très irrégulières.

L'explication réside peut-être dans la présence d'une galaxie naine, en périphérie de BX422. L'influence gravitationnelle de cette voisine aurait donné naissance à la forme spirale de BX422, comme le suggère une simulation numérique réalisée par l'équipe.

Pour valider cette hypothèse, il faudra découvrir et sonder l'environnement d'autres galaxies spirales ultralointaines.


Kévin Lamothe, le 18 juillet 2012

http://www.cieletespace.fr/node/9232
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1304
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Jeu 19 Juil 2012, 12:56

Bonjour,
Je viens d'assister hier 18 Juillet 2012, à la 68ème commémoration de l'assassinat de 38 résistants; cela s'est passé le 18 juillet 1944 au valon de Signe.(Var,Bouches du rhône)
Ces résistants ont été dénoncés par un dénommé "Eric" parachuté peu de temps avant avec des agents de la france libre; le salaire de sa trahison: 3 millions de francs de l'époque.
Ces résistants pris par la gestapo emmenés rue Paradis à Marseille, interrogés, torturés, puis transportés par camion, jusqu'au valon de Signe, avant de tomber sous les balles des nazis, ils ont chanté la Marseillaise; le traitre "eric" fut éxécuté par le chef de la gestapo: une balle dans la tête.
Ceci est d'actualité ; pourquoi un tel silence dans les média; il n'y avait pas que la France de Vichy; la colonisation, c'est fini, mais le combat pour la liberté est toujours d'actualité.
Pourquoi j'écris ce texte: la Liberté est de nouveau en danger.
Revenir en haut Aller en bas
ptrem



Masculin Messages : 1304
Inscription : 31/12/2010

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Dim 22 Juil 2012, 16:34

La Syrie; le Mali, l'Iran; etc..nouveaux totalitarismes.
Je pense que la Liberté est en danger, l'Occident impuissant.


http://www.france5.fr/c-dans-l-air/international/quand-les-islamistes-attaquent-les-mosquees-36578

Depuis mars dernier, le Mali est divisé en deux. Alors qu'au sud, un gouvernement d'union devrait se constituer, les islamistes ont repris le nord aux rebelles touaregs. Une situation qui divise la communauté internationale sur les actions à entreprendre ou pas pour sécuriser la région.




Lire la suite
Naguère modèle de démocratie en Afrique, le Mali vit dans la confusion depuis le coup d'Etat militaire du 22 mars 2012 et le renversement de son président Amadou Toumani Touré. Cette prise de pouvoir sensée mater les velléités indépendantistes de la rébellion touareg au nord du pays a en fait précipité les événements. Et si depuis, les putschistes se sont plus ou moins retirés, permettant l'instauration d'une présidence par intérim dans le sud du pays, le nouveau chef de l'Etat, Dioncounda Traoré, a été blessé et est soigné en France.

Entre temps, dans la région Nord, les islamistes du Mouvement pour l’Unicité du Jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) et d’Ansar Dine (les défenseurs de l’islam), alliés d’Al-Qaïda au Maghreb (Aqmi), ont chassé les Touaregs laïcs du Mouvement National pour la Libération de l'Azawad (MNLA). Imposant la charia à la population des territoires conquis, ils multiplient exactions et pillages, détruisant, par exemple, plusieurs mausolées des saints de Tombouctou.

Une situation qui alarme depuis plusieurs semaines la Communauté Economique Des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), inquiète qu'AQMI et leurs alliés veuillent étendre leur pouvoir hors des frontières du Mali. Afin d'empêcher une telle éventualité, mais aussi pour, dans un premier temps, stabiliser Bamako, la capitale, l'organisation africaine a demandé au Conseil de sécurité des Nations unies son feu vert pour une opération militaire. Mais si les soldats nigériens sont déjà prêts à se déployer, l'Algérie, qui partage une frontière avec le Mali, s'y oppose. Malgré tout, la requête de la CEDEAO peut compter sur le soutien des démocraties occidentales, particulièrement des Etats-Unis, très inquiets de voir un nouveau front islamiste s’ouvrir au Sahel.

Ancienne puissance colonisatrice du Mali, la France a, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, estimé que l’usage de la force y serait "probable (...) à un moment ou à un autre". Paris n'envisage toutefois pas d'y intervenir militairement pour l'instant, mais pourrait apporter un soutien logistique. Et ce, d'autant que six otages français, enlevés au Niger en septembre 2010, restent aux mains d'AQMI.

En attendant, dans une tribune commune publiée dans Le Monde du 13 juillet, les anciens présidents français et sénégalais Jacques Chirac et Abdou Diouf appellent à "d'abord mettre en œuvre toutes les voies légales pour faire échec aux visées mortifères des extrémistes. Il faut ensuite lancer un véritable plan Marshall pour le Sahel". Rappelant que "la crise sécuritaire fait hélas passer au second rang la dramatique crise alimentaire qui touche l'ensemble de la région, depuis maintenant trois ans", ils assurent que "l'échec ou la victoire de l'Afrique sera notre échec ou notre victoire à tous".
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Mar 24 Juil 2012, 16:46

Russie: 248 fœtus abandonnés en forêt

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Jeu 26 Juil 2012, 20:53

Citation :

SPORTS - Les organisateurs ont interverti les drapeaux de la Corée du Nord et de la Corée du Sud...


Le coup d'envoi du match du tournoi de football
dames des jeux Olympiques entre la Colombie et la Corée du Nord à
Glasgow mercredi a été donné avec plus d'une heure de retard en raison
d'un problème autour du drapeau nord-coréen, a constaté l'AFP.


Initialement prévu à 19h45 (18h45 GMT), le coup d'envoi a été donné
20h50 après le refus des joueuses nord-coréennes de débuter la rencontre
lorsqu'elles se sont aperçu que le drapeau présenté à côté de leurs
photos sur les écrans géants du stade était en fait le drapeau
sud-coréen.


«Le drapeau sud-coréen a été montré sur l'écran géant à la place du
drapeau de la Corée du Nord, a indiqué le comité d'organisation (LOCOG)
dans un bref communiqué après une heure d'atermoiements. C'est
clairement une erreur, nous présenterons nos excuses à l'équipe et au
Comité national olympique (nord-coréen) et des mesures seront prises
pour que cela ne se reproduise plus.»


Le CIO rejette la responsabilité



Selon le Comité international olympique (CIO), la gestion des
incrustations sur l'écran est de la responsabilité du LOCOG et non du
CIO et les changements d'incrustation sur les écrans devaient être
effectués depuis Londres.


La Corée du Nord et la Corée du Sud entretiennent des relations
tendues notamment depuis la guerre de Corée (1950-1953). La tension est
montée encore récemment entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, avec
la décision du régime de Pyongyang de déployer une cinquantaine
d'hélicoptères près de sa frontière maritime disputée avec Séoul, une
zone où les deux voisins renforcent leur présence militaire depuis
plusieurs mois.


Depuis la fin de la guerre de Corée, quelque 23.500 Nord-Coréens sont
parvenus en Corée du Sud, le plus souvent via la Chine, après avoir fui
la faim et la répression dans leur pays, l'une des dictatures les plus
dures et les plus fermées au monde.


L'ouverture officielle des JO-2012 doit avoir lieu vendredi au stade olympique de Londres.




© 2012 AFP

http://www.20minutes.fr/sport/976783-jo-2012-incident-diplomatique-autour-drapeau-nord-coreen#



Mais...
Citation :

LA COREE DU NORD, LE DERNIER GOULAG STALINIEN



Publié le 19/11/2010 à 18:40 par lespaysausingulier



La
Corée du Nord est dirigé par un "président éternel", Kim II Sung
représenté aujourd'hui par son fils. D'autres avant lui l'avaient été
aussi, la propagande traverse les siècles, les prisons aussi.
Paradoxalement, ce pays en est une pour ses citoyens:






-23 millions d'habitants





-régime dictatorial communiste se réclamant de Staline





-des photos satellites indiquent l'existence de "camps de travail"





-pratique l'eugénisme(méthodes visant à transformer lepatrimoine génétiquede l’espèce humaine, dans le but de le faire tendre vers un idéal d'où des stérilisations),culte de la personnalité,censure,peine de mort





-50%
de la population est sous alimentée; 80% circule en train car
circulation routière très faible(aucune production de pétrole)






-le tourisme est encadré par les membres du parti; pas de visites individuelles; pas de photos des bâtiments,routes...





-lors
de la coupe du monde de foot en Afrique du Sud, l'entraîneur de
l'équipe national fut condamné aux travaux forcés pour ne pas avoir
dépassé le 1er tour






-école obligatoire entre 6 et 17 ans, uniforme et serment de fidélité matinal obligatoires








D'après
sa Constitution,"la République populaire démocratique de Corée est un
État socialiste souverain qui représente les intérêts de tout le peuple
coréen".



No Comment





LUQUET Laurence




http://lespaysausingulier.centerblog.net/21-la-coree-du-nord-le-dernier-goulag-stalinien
Mais -trêve de plaisanterie : comment se fait-il que ce pays soit
reconnu par la communauté internationale... Et convié aux JO !!? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28519
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Jeu 26 Juil 2012, 21:42

Comme la Libye de Kadhafi qui siégeait aux droits de l'homme. Embarassed

Les institutions internationales, c'est devenu n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)   Ven 27 Juil 2012, 08:47

Citation :
"Raphaël
Mais...
Citation :

LA COREE DU NORD, LE DERNIER GOULAG STALINIEN



Publié le 19/11/2010 à 18:40 par lespaysausingulier



La
Corée du Nord est dirigé par un "président éternel", Kim II Sung
représenté aujourd'hui par son fils. D'autres avant lui l'avaient été
aussi, la propagande traverse les siècles, les prisons aussi.
Paradoxalement, ce pays en est une pour ses citoyens:






-23 millions d'habitants





-régime dictatorial communiste se réclamant de Staline





-des photos satellites indiquent l'existence de "camps de travail"





-pratique l'eugénisme(méthodes visant à transformer lepatrimoine génétiquede l’espèce humaine, dans le but de le faire tendre vers un idéal d'où des stérilisations),culte de la personnalité,censure,peine de mort





-50%
de la population est sous alimentée; 80% circule en train car
circulation routière très faible(aucune production de pétrole)






-le tourisme est encadré par les membres du parti; pas de visites individuelles; pas de photos des bâtiments,routes...





-lors
de la coupe du monde de foot en Afrique du Sud, l'entraîneur de
l'équipe national fut condamné aux travaux forcés pour ne pas avoir
dépassé le 1er tour






-école obligatoire entre 6 et 17 ans, uniforme et serment de fidélité matinal obligatoires








D'après
sa Constitution,"la République populaire démocratique de Corée est un
État socialiste souverain qui représente les intérêts de tout le peuple
coréen".



No Comment





LUQUET Laurence




http://lespaysausingulier.centerblog.net/21-la-coree-du-nord-le-dernier-goulag-stalinien
Mais -trêve de plaisanterie : comment se fait-il que ce pays soit
reconnu par la communauté internationale... Et convié aux JO !!? Shocked

Pour l'ONU parce qu'il s'agit d'un état souverain dont l'existence est reconnue par la communauté internationale et qui dès lors remplissait tous les critères pour en devenir membre. Je signale du reste que les deux Corées ont déposé leur demande d'adhésion à l'ONU le même jour.

Quant aux jeux olympiques, la participation aux jeux ne se fait pas sur la base de critères politiques. Et ce sont les comités olympiques nationaux qui sont conviés, pas les états. Il y a du reste plus de comités olympiques nationaux membres du CIO que d'états membres à l'ONU.

On pourrait évoquer la longue liste des impairs commis par le CIO, notamment dans ses choix des pays organisateurs: Allemagne nazie (décision prise, il est vrai, avant l'arrivée d'Hitler au pouvoir), Moscou en 1980 (avec boycott par certains pays en guise de protestation contre l'invasion de l'Afghanistan), Pékin 2008, etc.

Si vous ne voulez que des pays "propres" aux jeux, autant arrêter de les organiser, il n'y aura plus personne. Et puis qui décidera des critères politiques d'admissibilité?

Revenir en haut Aller en bas
 
Sujet consacré aux dernières nouvelles (Actualité)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» dernières nouvelles de SIEVERNICH
» dernières nouvelles de Fukushima
» Syrie : Dernières nouvelles : "Il pleut averse sur les islamistes."
» Le Journal des dernières nouvelles en faveur de la laïcité et de la raison.
» Au sujet de la date de 2034 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: