DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Voter pour le "moins pire" des candidats ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 19:34

Pourquoi François Hollande refuse t' il les débats avec Nicolas Sarkozy ??? n'ose t' il pas se mesurer à lui ??

Ceci dit sans parti pris car étant belge, je ne fais pas de politique française mais je me pose la question tout simplement ...
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 19:41

Il n'a rien refusé, cela s'appelle la tactique du harcèlement.... quand un chien enragé vous tient aux basques....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 19:47

MIKAELE a écrit:
Il n'a rien refusé, cela s'appelle la tactique du harcèlement.... quand un chien enragé vous tient aux basques....


Ce sont les médias qui disent que Hollande a refusé .... mais je ne vois pas où est le chien enragé ??? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 19:55

Un petit roquet bas sur pattes, marié à un lévrier afghan, vous ne voyez pas?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 20:10

MIKAELE a écrit:
Un petit roquet bas sur pattes, marié à un lévrier afghan, vous ne voyez pas?

Non ! je dois être idiote pour ne pas voir :mdr:
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 20:14

Alexis232 a écrit:
Bon ça va grosso modo on est tous d'accord pour voter MLP sauf quelques FM ou autres idiots utiles.
Merci ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 20:41

Géraud a écrit:
Je ne savais pas que Marine Le Pen était une "tentation"! En quoi son programme ne serait-il pas compatible avec le christianisme?
Fos77:
On ne peux pas faire plus chrétien: Qu'est ce qu'aimer l'étranger comme "sois même" ?

Ma réponse:

Je vois que vous êtes toujours incapable de me présenter une seule phrase du programme de Marine Le Pen qui soit incompatible avec l'Evangile!
De plus vos propos ne sont pas clairs: parlez plus directement!

Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 20:43

Spoiler:
 

Je ne peux pas être plus clair, je pose des versets et en dessous des phrases du programme de Mme Lepen, si vous ne voulez pas voir, ce n'est pas mon problème, mais le votre.


Dernière édition par Fox77 le Lun 23 Avr 2012, 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 20:45

Dommage que la modération soit passée par là, on voyait ce que Alexis avait sur le cœur grâce à la vidéo qu'il avait posté...
Mais je comprend que cela soit modéré vu le contenu...
Prions pour qu'Alexis ait la paix dans son coeur. rambo


Dernière édition par Fox77 le Lun 23 Avr 2012, 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 21:03

Fox77 a écrit:
Dommage que la modération soit passée par là, on voyait ce que Alexis avait sur le cœur grâce à la vidéo qu'il avait posté...
Mais je comprend que cela soit modéré vu le contenu...
Prions pour qu'Alexis ait la paix dans son coeur. rambo

Oui moi je suis en paix, ça va.
Ce jeune Franck ABED ne me semble pas être un dangereux personnage.
La vidéo était intéressante pour que l'on se remémore les mesures prises depuis 5 ans,c'est tout.
Moi je n'ai rien contre la kippa, j'ai même prié devant le Kotel avec une Kippa.
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 21:07

:chapeau:
Revenir en haut Aller en bas
r.



Féminin Messages : 1757
Inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 22:04

Les petites phrases d’Eva Joly :

“Laissez moi vous dire ce que j’ai compris, ce que j’ai appris dans toute ma vie de juge, quand j’ai du affronter les forces dominantes pour démêler l’écheveau de mensonge et de corruption qui se présentait devant mes yeux incrédules…..C’est un secret terrible. Et une fois que vous l’avez regardé en face ce secret, votre vie ne peut en être que bouleversée……Ce que j’ai appris tient en une phrase: « ils n’ont aucune limite »……Ils n’ont aucune limite et ne reculent devant rien……Ceux qui pensent qu’une mallette de billets vaut plus qu’un million de bulletins de vote sont prêt a tout: subornation de témoins, crimes divers et variés, déstabilisation d’états indépendants, menaces et coups de force sont leurs méthodes quotidiennes……L’appât du gain les met en mouvement, le taux de change est le seul arbitre de leur choix, l’obsession du profit leur seule morale……Au fond Nicolas Sarkozy n’aura été que leur jouet involontaire, leur meilleur allié, le zélé serviteur d’un monde qui le fascine, prêt à tout pour en être……Prêt à tout, même à tricher……Je pèse mes mots, et je le dis en conscience: au final le Sarkozysme n’aura été qu’une vaste supercherie, une escroquerie réactionnaire, un abus de pouvoir basé sur un abus de faiblesse.”
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 22:17

Chez les 25-34 ans, un second tour Hollande / Le Pen

Selon un sondage TNS Sofres pour TF1, 24% des 25-34 ans ont donné leur voix à Marine Le Pen juste derrière François Hollande (25%). L'ordre d'arrivée des candidats est également chamboulé chez les 18-24 ans où Nicolas Sarkozy obtient 26% devant François Hollande, à 25%.

Marine Le Pen à 25% et au 2nd tour face à François Hollande ? C'est ce qu'il arriverait si seuls les électeurs âgés de 25 à 34 ans étaient comptés, selon un sondage TNS Sofres/Sopra Group/TriÉlec pour TF1 et Métro (*). Chez les 25-34 ans, le candidat PS serait en tête avec 25% mais de peu... devant Marine Le Pen (24%). Nicolas Sarkozy récolterait lui 20%. Autre surprise, chez les 18-24 ans, Nicolas Sarkozy (26%) devancerait François Hollande (25%) et Marine Le Pen (23%).

Sans surprise en revanche, le candidat de l'UMP domine chez les plus de 65 ans (43%, contre 23% à François Hollande et 11% pour Marine Le Pen), tandis que François Hollande fait ses meilleurs scores chez les 35-49 ans (30%) et les 50-64 ans (35%).

http://lci.tf1.fr/politique/elections-presidentielles/chez-les-25-34-ans-un-second-tour-hollande-le-pen-7182807.html
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 23:20

Fox77 a écrit:
Spoiler:
 

Je ne peux pas être plus clair, je pose des versets et en dessous des phrases du programme de Mme Lepen, si vous ne voulez pas voir, ce n'est pas mon problème, mais le votre.

Vous ne comprenez pas grand chose à la politique: la France est victime d'un flux migratoire qu'elle n'a jamais connu dans son histoire et qu'elle ne peut plus supporter!
Cela ne veut pas dire qu'on aime pas les étrangers! Cela n'a rien à voir,et le programme de MLP ne porte aucune trace d'une haine quelconque envers qui que ce soit! D'ailleurs la reconduite dans leur pays des immigrés clandestins est déjà appliquée par le gouvernement actuel,mais trop faiblement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Lun 23 Avr 2012, 23:36

Je trouve que quand on parle de MLP dans la rue,avec les gens en général il y a de moins en moins de chiens de Pavlov, mais un peu plus de renards ;)
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 00:11

Géraud a écrit:

1- Vous ne comprenez pas grand chose à la politique:
2- la France est victime d'un flux migratoire qu'elle n'a jamais connu dans son histoire et qu'elle ne peut plus supporter!
1- Je vous estime beaucoup pour votre intelligence quoique je ne sois que rarement d'accord avec vous, cependant.
2- C'est un avis qui me parait très subjectif de votre part. Dire que la France ne peut plus supporter le flux migratoire me parait excessif.
Avez vous des faits pour étayer cet avis ?
Sentez vous que vous êtes floué dans votre vie de tous les jours à causes d'un nombre d'immigré trop important ?
Géraud a écrit:

Cela ne veut pas dire qu'on aime pas les étrangers! Cela n'a rien à voir,et le programme de MLP ne porte aucune trace d'une haine quelconque envers qui que ce soit! D'ailleurs la reconduite dans leur pays des immigrés clandestins est déjà appliquée par le gouvernement actuel,mais trop faiblement...
Le mal c'est aussi ne rien faire ou regarder ailleurs quand il faudrait faire le bien.
Mais comme je vous ai dit, parfois on ne veut pas comprendre.
En outre, vous le savez, ce n'est pas seulement le programme annoncé qui est important, c'est aussi les personnes car une fois élues, elles font ce qu'elles veulent.
Or, le Fn est constitué d'un pourcentage non négligeable de personnes racistes. (le papa Lepen sort des remarques racistes sur le ton de l'humour, dès qu'on lui tend un micro et personne ne le renie autant que je sache)
Oh, pas de celles qui tueraient, mais de celles qui voteraient volontiers des lois iniques ou retireraient des droits à ces personnes, allant par là à l'opposé des principes bibliques élémentaires
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 03:46

Oui,effectivement,j'ai des faits pour étayer l'affirmation que la France ne peux plus supporter un flux d'immigrés aussi important:

1) Les gouvernements successifs en renvoient un certain nombre dans leur pays chaque année: ils ne le font pas pour le plaisir!

2) Sans formation,ils vivent,pour la plupart,grâce aux aides sociales diverses et contribuent ainsi à augmenter le déficit financier de la France.

3) Les prisons françaises regorgent d'étrangers,condamnés pour leurs crimes et délits divers.

4)Beaucoup vivent de l'économie parallèle: vente de drogue,d'armes,de faux papiers et de prostitutions diverses,etc...

5) La plupart ne s'assimilent pas à la France,voulant garder leurs coutumes tribales,ainsi la burqa pour les femmes qui est une coutumes pré-islamique des tribus pachtounes d'Afghanistan!

6) La présence de plus en plus grande d'islamistes et même tout simplement de musulmans,est un danger réel pour la cohésion et la paix civile de la France,quand ce n'est pas la vie même des français qui est menacée! Les nombreuses arrestations récentes dans les milieu islamistes salafistes le montrent!

7) Le comportement incivique de nombreux étrangers est flagrant chaque jour dans l'espace publique.Il faut être aveugle pour ne pas le constater!
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9365
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 04:55

Ce ne sont pas des statistiques , cela , cher Géraud . Ce serait plutôt une harangue électorale .


Dernière édition par boulo le Mar 24 Avr 2012, 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
aroll



Messages : 1365
Inscription : 04/01/2010

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 09:19

Bonjour.
Julienne a écrit:
Pourquoi François Hollande refuse t' il les débats avec Nicolas Sarkozy ??? n'ose t' il pas se mesurer à lui ??

Ceci dit sans parti pris car étant belge, je ne fais pas de politique française mais je me pose la question tout simplement ...
Ben présenté comme ça, cela donne l'impression que François Hollande refuse de débattre, et ça c'est absolument faux.
Ce que François Hollande refuse, c'est de faire TROIS débats au lieu d'un seul comme il est habituel en France, mais il a bien précisé que ce débat unique pouvait être aussi long que nécessaire pour pouvoir aborder TOUS les sujets.

Je crois qu'il ne veut tout simplement pas donner à Sarkozy l'occasion de laisser croire qu'il dirige seul la campagne de tous. Il y a une règle d'usage, et pour en changer, il faudrait faire des propositions de modification en dehors d'une période électorale.
Les conseillers des hommes politiques savent bien à quel point le vote de beaucoup de gens est influencé par des impressions purement psychologiques, et en d'autres temps, Jacques Chirac refusé que, dans le débat, François Mitterrand se présente comme président (ce que pourtant il était), et présente Jacques Chirac comme premier ministre (ce que pourtant il était), et cela uniquement pour ne pas paraître occuper la place inférieure.

Accepter trois débats sur la seule demande immédiate de Sarkozy (donc sans que le principe ait été discuté à une autre période), c'est en quelque sorte lui obéir, et c'est symboliquement très désavantageux.

Amicalement, Alain
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 09:50

MIKAELE a écrit:
Une harangue électorale? pas plutôt une accumulation injuste, injustifiée et nauséabonde? ce forum est plein de frontistes xénophobes et racistes qui s'affichent catholiques, c'est honteux, je me retire de ces discussions électorales boueuses.

Cette accumulation d'appréciations injurieuses en dit long sur votre manque d'argumentation: elle tient en une liste de propos insultants! Quelle classe!
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 10:02

boulo a écrit:
Ce ne sobt pas des statistiques , cela , cher Géraud . Ce serait plutôt une harangue électorale .

C'est vrai,cher boulo,les chiffres réels sont difficiles à obtenir,mais,ce que j'observe par moi-même,et ce que je vis,recoupe parfaitement les informations que l'on peut obtenir par différents médias,où s'expriment des criminologues notamment, qui ne sont pas tout de même inféodés au Front National ! De plus j'ai des amis qui habitent des quartiers "sensibles",et j'y vais moi-même.La police refuse souvent d'intervenir et ne fait que passer rapidement dans certaines zones: le fait est là,nous ne contrôlons même plus l'ensemble du territoire français!


Dernière édition par Géraud le Mar 24 Avr 2012, 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 10:02

Apparté

Moi ce qui me gêne chez Marine Le Pen c’est deux choses :

– D’abord et surtout, en tant de crise, il faut toujours se méfier de quelqu’un qui se dresse et qui propose des solutions « miraculeuses ». Quand les gens sont complètement désemparés, ils se tournent vers cette personne « providentielle ». Oui il y a du vrai dans ce qu’elle dit bien sûr – du faux aussi –, mais on oublie toujours les leçons du passé. Si l’extrême droite accédait un jour au pouvoir, qui peut m’assurer que parmi ses troupes, d’autres, entrant en conflit avec elle, ne proposeraient pas des solutions beaucoup plus intolérantes, surtout quand on voit la marche du monde ? Personne. Il faut toujours se méfier des solutions trop simples lorsqu’il y a une grosse crise.

– Ensuite, contrairement à ce qu’elle pense, ses solutions contre le chômage et pour l’emploi sont de fausses solutions. On connaît ma position sur l’emploi, qui est celle de Delors et de Rocard. Ce n’est pas du tout la sienne.

Le titre de ce sujet est bien choisi : essayer de voter pour le moins pire, et je n’en vois aucun qui me convienne évidemment. Ce serait trop facile. Qui peut encore croire à un sauveur politique ? De Gaulle avait certainement des défauts mais il a été un grand, un très grand. C’est une sacrée référence. Mais on a changé d’époque. Tiens une question à se poser : si De Gaulle pouvait nous parler, pour qui aurait-il pu nous suggérer de voter ? Dans cette chienlit, quel aurait été son choix ? Dilemme, dilemme. Il est mieux où il est ce grand homme. 68 a été un tournant.

Au point de vue éthique, François Bayrou me paraissait le meilleur. Au point de vue social, Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou (pas compétent cependant). Il n’y a pas d’homme parfait. L’organisation de ce monde terrestre ne sera jamais parfaite, il faut toujours s’en souvenir et garder malgré tout l’espérance. Dans mon choix pour un candidat, je donne la priorité à qui fait les meilleures propositions pour la cause prioritaire, qui est pour moi et pour beaucoup la lutte contre le chômage et pour l’emploi. Bien sûr au point de vue de l’éthique (trop de libéralisation des mœurs, pas assez de respect de la vie humaine), la gauche ne me convient pas, mais j’essaie de faire la balance et de penser au plus urgent. Sarkozy la solution au chômage ? Il y a de doux rêveurs.

Enfin voilà, c’est mon avis, je sais que c’est un sujet délicat et vraiment, je crois qu’il faut être très tolérant dans ce genre de discussions.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 12:00

dites moi si le programme FN a quelque chose à voir avec ça???

« J’étais un étranger et vous m’avez accueilli » (Mt 25, 31-46)

La parole de Monseigneur Dubost nous rappelle l’une des constantes les plus frappantes, au fil des siècles du message chrétien : l’invitation à l’hospitalité. La figure symbolique de l’Etranger incarne dans les Écritures ce Dieu inconnu, qui vient à nous revêtu non de puissance mais de faiblesse. L’accueillir, c’est nous réconcilier avec cette part de nous même que nous n’aimons guère qui est aussi vulnérabilité, faiblesse, déracinement. Accueillir cette vulnérabilité, c’est nous aimer pleinement comme nous sommes et nous permettre d’aller de l’avant.

En accueillant l’étranger, s’aimer soi même. On est donc extrêmement loin d’une injonction culpabilisante, qui ferait de l’hospitalité à l’égard des migrants un devoir moral, à accomplir coûte que coûte, sous peine d’être rangés non parmi les brebis, mais parmi ces chèvres qui n’auront pas de place parmi les justes, pour reprendre l’image forte de l’Évangile de Saint Matthieu [6].

Cependant, pour faire pressentir la fécondité d’une approche chrétienne, il faut admettre la dimension politique et pas seulement interpersonnelle de la question des migrations.

Il faut pouvoir tenir ensemble deux facettes incontournables des réalités de notre présent :

•Il est vrai que le sort réservé par les autorités publiques en Europe à certaines demandes d’asile ou à certaines régularisations, qui paraissent profondément justifiées, est parfois choquant, voire inhumain, ainsi que le rappellent avec force les associations souvent d’inspiration chrétienne, au contact de ces demandeurs [7].
•Mais il est non moins vrai que l’installation dans la durée des migrants sur notre sol, ce que l’on nomme l’intégration, se heurte à des problèmes sociaux et culturels très importants, problèmes que vivent et ressentent plus particulièrement des Français modestes, d’origine étrangère ou non.
Caritas in Veritate… Pas de charité évangélique qui ne procède aussi d’une recherche de vérité, nous rappelle avec insistance dans sa dernière Encyclique, le Pape Benoît XVI [8]. Accueillons donc différentes vérités sociales et politiques touchant aujourd’hui les migrations :

1.La politique française de l’asile connaît, dans ses modalités d’application, un durcissement évident. Notre pays reste certes depuis longtemps, une destination majeure des personnes qui aspirent au statut de réfugié. Mais la proportion de celles qui obtiennent ce statut diminue pour se situer aux environs d’un cinquième aujourd’hui, plus faible par exemple qu’en Allemagne [9]. Imprévisibilité des procédures, délais d’attentes élevés, conditions précaires des centres de rétention provisoire, application aveugle de règlements qui séparent enfants et parents, ces conditions concrètes font du parcours de l’asile un chemin d’embûches qui aboutit souvent soit à la clandestinité, soit à la grande précarité [10].
2.La situation sociale en France, non seulement des migrants récents, mais aussi celle de ceux qui sont installés depuis une à deux générations reste difficile. Dans les zones urbaines dites sensibles, où ils sont proportionnellement nombreux, particulièrement en Ile-de-France, en Rhône-Alpes et Bouches-du-Rhône, les taux de chômage, les chances d’occuper un emploi, les taux de pauvreté sont en général deux fois plus élevés qu’en dehors de ces zones [11]. Les actions dites de mixité sociale sont de l’aveu de tous les responsables nationaux et locaux, particulièrement difficiles à conduire [12].
3.On ne doit pas non plus ignorer les questions que pose l’Islam dans notre pays, où en raison du fort afflux de main d’œuvre africaine et turque dans les années 1960, l’INED dénombre environ 2 millions de personnes adultes d’origine ou d’appartenance musulmane [13]. Le défi n’est pas seulement politique ; notre laïcité est accoutumée à la modération en matière d’expression religieuse et se montre vite ombrageuse. Il est aussi culturel ; on peut dire que le corps social français, issu d’une longue histoire, est imprégné de valeurs et de signes d’origine chrétienne.
4.Les institutions de la République, particulièrement celles de l’Education, du logement et de la santé, du marché du travail, sont à la peine pour mettre en œuvre le principe d’égalité, à la base d’un processus d’intégration. Songeons qu’un jeune sur 7 est en France issu d’une famille de migrants non européens. Travailleurs sociaux, jeunes enseignants, éducateurs de la rue, policiers, juges, ils sont parfois témoins de réussites exemplaires. Mais ils expriment aussi souvent leur découragement face aux difficultés de leur tâche, comme l’illustrait ce film choc consacré à la vie d’un établissement scolaire du 19e arrondissement de Paris : « Entre les murs « .
Ces souffrances et ces malaises ne sont pas juxtaposés. Ils s’enchaînent mutuellement. Le malaise que ressent une grande partie de notre opinion publique [14], quoiqu’en disent les experts dont les statistique se veulent rassurantes, entraîne à son tour le monde politique dans une compétition électoraliste néfaste. Il s’ensuit un serrage de vis au-delà de toute rationalité [15], qui accroît les souffrances des candidats à l’accueil en France, bloquant les issues du parcours dont ils espéraient leur régularisation. Le cercle vicieux se poursuit : plus la vis se resserre, plus la clandestinité s’accroit, et plus se dégradent les conditions de l’intégration et du « vivre ensemble ».

Ni la raison sentencieuse, ni l’exhortation morale ne pourront venir à bout de ce cercle vicieux de souffrances et de malaises, puisqu’il s’agit ici, de part et d’autre, de retrouver la confiance en soi nécessaire pour grandir ensemble.

Face à ce constat qui ne touche pas que la France, que peut proposer aujourd’hui l’Espérance chrétienne, vers quelles vérités profondes nous conduit-elle ? Pour le résumer, on peut retourner, comme le fait Benoît XVI, l’aphorisme initial : la vérité se trouve dans l’amour Caritas in Veritate. L’amour, l’espérance spirituelle dont se réclament les chrétiens peuvent engendrer un processus de libération des esprits, susceptible de déjouer l’enchaînement des souffrances et des malaises. Une telle Espérance s’éprouve dans une expérience personnelle de Transcendance. Celle-ci peut ouvrir à une vision globale, d’ordre politique, de ce qui fonde non plus seulement les relations de personne à personne, mais aussi le lien social. Cette vision nourrit, comme j’essaierai de le montrer par des exemples, une éthique publique.

L’Espérance spirituelle

Au point de départ d’une telle inspiration, il faut qu’il y ait un souffle. Ce souffle, c’est l’expérience personnelle que chacun d’entre nous est appelé à vivre dans la rencontre avec l’Etranger, avec celui qui est différent. Curieusement, de nombreux et excellents films récents nous en ont rapportés la saveur, depuis Welcome jusqu’au Havre, en passant par les Intouchables. On peut la trouver aussi dans le livre que Laurence Cossé consacre à Fadila, une aide ménagère marocaine qui n’a pourtant rien d’une héroïne exceptionnelle [16]. Toutes ces histoires nous racontent l’aventure symbolique de Rahab. Les circonstances qui nous permettent, si nous ouvrons notre cœur, de découvrir la différence radicale d’un autre ne nous amoindrissent pas. Au contraire, elles nous ouvrent sur une partie cachée et oubliée de nous mêmes : elles nous libèrent et rendent capables d’aimer. J’ose, chers amis, vous convier à faire cette expérience, par exemple en prenant l’attache du réseau Welcome [17] dont les membres sont disposés à accompagner ou accueillir pour un temps limité, une personne en demande d’asile, en attente d’une décision sur son statut. Mais vous pouvez aussi décider d’engager la conversation avec un étranger de votre proximité familiale, scolaire, professionnelle.

Une vision politique globale

Pourquoi ces histoires ou ces expériences personnelles nous ouvrent elles à une vision politique capable de fonder les démarches collectives d’intégration ? Pour deux raisons :

D’abord parce qu’il s’agit justement d’histoires, c’est à dire d’un chemin accompli dans le temps, d’une mise en route, et non d’un « modèle » ou d’un idéal impossibles à atteindre. Ensuite parce que l’altérité, c’est-à-dire au fond la singularité irréductible de chaque être humain, y joue une place centrale.

Cette vision de l’altérité, de l’autre différent mais non rival, sous tend la sagesse chrétienne en matière de migration et d’intégration. Elle propose un fondement à l’universalité du genre humain, donc aux droits fondamentaux, très éloigné d’impératifs abstraits devant lesquels devraient s’effacer les différences. L’universalisme abstrait à l‘inverse, que propose le « multiculturalisme » contemporain, est attaché à un modèle à priori d’égalité des droits. En niant ou en relativisant l’importance des appartenances culturelles, il échoue à promouvoir l’intégration [18].

L’universel de la sagesse chrétienne est accessible au contraire à tous ceux qui font dans leur vie l’expérience de l’altérité comme un chemin d’une construction de soi. Cet idéal n’est pas inaccessible. Il est une perspective à construire, dans l’histoire, une perspective réalisable dans le respect des différences et d’identités inaliénables. Ainsi faut-il comprendre le remarquable épître de saint Paul aux Galates [19]. Il y annonce un chemin d’unité rendu possible par une Transcendance qui pour les chrétiens est celle de la fraternité en Christ : si cette fraternité est réellement incarnée et recherchée, alors « il n’y a plus ni juifs, ni grecs, ni esclaves, ni hommes libres « , mais des peuples unis dans une même espérance spirituelle de fraternité, qui se conjugue avec les différences de leurs identités culturelles et religieuses.

Cette vision ouvre donc sur une perspective à construire. Migrants et société d’accueil y sont ensemble en mouvement vers un développement de leurs potentialités. Celles-ci s’approfondissent sur la base et non pas à l’encontre de leurs singularités. Comment cette vision humaniste peut elle nourrir une éthique publique ?

Elle change d’abord notre regard sur l’Europe. Celle-ci ne se réduit pas à un espace juridique, l’espace Schengen. L’Europe doit redevenir le support d’une perspective commune, à construire entre les peuples qu’elle réunit ou qu’elle attire, une perspective qui englobe la stabilisation politique et le développement des peuples de l’est et du sud, en particulier africains. À l’évidence, la fragmentation actuelle, la concurrence entre les stratégies nationales d’immigration, d’intégration et d’asile nuisent aussi bien aux migrants qu’aux peuples européens. La politique d’asile de l’UE gagnerait, dans l’intérêt de tous, à reposer sur une coopération authentique et un partage du fardeau entre les Etats, un budget commun et un rapprochement des standards sociaux pour la qualité de cet accueil. C’est aussi l’UE qui offre, du fait du rôle qu’y joue la mobilité des personnes, le meilleur moyen de combiner coopération commerciale, coopération au développement et organisation d’une mobilité migratoire, facilitant les allées et venues entre pays du sud et du nord. Un tel projet global justifierait que les Pays de l’Union européenne s’engagent dans un rapprochement des conditions d’octroi des permis de séjour , débouchant sur un permis unique de séjour de longue durée , de nature à faciliter et l’intégration et le retour.

Cette vision pourrait en second lieu, vivifier la pratique française de la laïcité. Elle invite à une laïcité en actes, une laïcité de projets. La laïcité se présente d’abord comme un cadre institutionnel, dérivé de la loi de 1905, ayant au fil des années bien accompli sa mission d’assurer le plein exercice de la liberté religieuse et de tenir à distance les influences religieuses et spirituelles qui voudraient accaparer l’espace public. Mais pour que ce cadre engendre une dynamique d’intégration, il ne doit pas seulement se préoccuper des conditions licites ou non de la visibilité des signes d’appartenance religieuse. Il devrait aussi servir de support à des projets communs, à l’accomplissement de tâches au travers desquels les singularités culturelles sont effectivement reconnues en trouvant leur place dans une contribution au bien commun. Autrement dit, il faut qu’ensemble, laïques, juifs, chrétiens, musulmans, bouddhistes nous puissions contribuer au service public de l’éducation, du logement social, de la santé [20]. Il faudrait aussi que bien d’avantage qu’aujourd’hui, les municipalités appellent, dans le cadre d’objectifs qu’il leur appartient de déterminer, laïques et religieux, à coopérer pour l’aide aux familles, la prévention de l’échec scolaire, l’hébergement et l’accueil, le soutien aux prisonniers, la réinsertion des anciens détenus.

Entreprise et travail ont eux aussi vocation d’être des lieux de réalisation de projets communs. Récemment, les Semaines sociales de France ont demandé à un groupe de responsables des ressources humaines , appartenant aux secteur du BTP, du commerce et du travail temporaire, secteurs qui emploient une proportion importante de migrants, de rechercher les bonnes pratiques culturelles, celles qui respectent à la fois la neutralité et l’expression légitime d’une conviction religieuse personnelle [21]. Nous avons été surpris par la créativité des réponses. Elles confirment que c’est bien le travailleur tout entier avec sa culture et son identité propre qui s’investit dans son travail, dans l’équipe dont il dépend. Culture et religion ne restent pas au vestiaire mais acceptent de vivre une retenue, fruit du respect qui leur est accordé.

« J’étais étranger et vous m’avez accueilli ». Nous sommes invités d’abord à une expérience personnelle. Elle nourrira une vision du monde qui à son tour peut engendrer un cercle vertueux pour nos lois et nos politiques.


--------------------------------------------------------------------------------

http://www.ssf-fr.org/ssf
http://www.ssf-fr.org/offres/file_inline_src/56/56_A_13667_1.pdf
http://www.paris.catholique.fr/Conference-de-Careme-du-18-mars.html


Dernière édition par adamev le Mar 24 Avr 2012, 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 12:27

adamev a écrit:

dites moi si le programme FN a quelque chose à voir avec ça???

« J’étais un étranger et vous m’avez accueilli » (Mt 25, 31-46)

La parole de Monseigneur Dubost nous rappelle l’une des constantes les plus frappantes, au fil des siècles du message chrétien : l’invitation à l’hospitalité. La figure symbolique de l’Etranger incarne dans les Écritures ce Dieu inconnu, qui vient à nous revêtu non de puissance mais de faiblesse.

Peut être que l'hospitalité cesse lorsque l'étranger cesse d'en être un ?
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 13:16

MIKAELE a écrit:
Une harangue électorale? pas plutôt une accumulation injuste, injustifiée et nauséabonde? ce forum est plein de frontistes xénophobes et racistes qui s'affichent catholiques, c'est honteux, je me retire de ces discussions électorales boueuses.
Moi idem.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 13:55

Je trouve au contraire que c'est très intéressant et constructif, à part quelques excès toujours inévitables dans ce genre de discussion. Il est très utile d'échanger calmement sur un site religieux où l'on peut aborder tous les sujets sans tabou, tant qu'on reste correct et dans les limites de l'acceptable bien sûr. On apprend aussi la tolérance, la perception qu'ont d'autres personnes sur le sujet, personnes qu'on imagine parfois être de grands méchants, juste parce qu'ils ont une vision diférente de la nôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 14:23

Tenez, si vous vous demandiez pour qui ont voté les catholiques, voici le résultat : Smile

http://www.libertepolitique.com/L-information/Decryptage/Presidentielle-2012-Pour-qui-ont-vote-les-catholiques-au-premier-tour

Extrait :
Chez les pratiquants:
1. Sarkozy 45%
2. Hollande 17% (il a failli ne pas être au 2nd tour:))
3. Marine Le pen 15%
4. Bayrou 13%

Je pense que les prises de positions de Hollande en faveur du mariage gay ou en faveur de la peine de mort (euthanasie = peine de mort sur soi-même, et avortement = peine de mort sur nourisson) n'ont pas du aider...
(Il y a des choses non-négociables.)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 14:31

(euthanasie = peine de mort sur soi-même, et avortement = peine de mort sur nourisson)

Et je pense que de tels propos (de la cathoclique) ont largement décrédibilisé la parole "catholique".

Rappel :

- l'euthanasie est le moyen d'un système de pensée totalitaire qui s'appelle eugénisme qui relève du mythe de la race supérieure, élue...
- la peine de mort sur nourisson (enfant né) s'appelle un infanticide et non un avortement.

Ceux qui pratiquent ce genre de confusions volontaires révèlent ainsi de quel sceau est marquée leur idéologie. Dieu merci ils ne sont qu'une infime minorité dans le Christianisme mais malheureusement une minorité forte dans le catholicisme.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 15:00

Pour mémoire

http://www.ssf-fr.org/ssf
http://www.ssf-fr.org/offres/file_inline_src/56/56_A_13667_1.pdf
http://www.paris.catholique.fr/Conference-de-Careme-du-18-mars.html

Le premier lien est celui du site des "Semaines sociales"
Le second renvoie à une page "10 propositions pour la démocratie"
Le troisième est l'article complet du texte mis en ligne par moi à 12h

Dites-moi si ça à voir avec quoi que ce soit du programme FN???
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 15:19

adamev a écrit:
(euthanasie = peine de mort sur soi-même, et avortement = peine de mort sur nourisson)

Et je pense que de tels propos (de la cathoclique) ont largement décrédibilisé la parole "catholique".

Rappel :

- l'euthanasie est le moyen d'un système de pensée totalitaire qui s'appelle eugénisme qui relève du mythe de la race supérieure, élue...
- la peine de mort sur nourisson (enfant né) s'appelle un infanticide et non un avortement.

Ceux qui pratiquent ce genre de confusions volontaires révèlent ainsi de quel sceau est marquée leur idéologie. Dieu merci ils ne sont qu'une infime minorité dans le Christianisme mais malheureusement une minorité forte dans le catholicisme.

Avortement, infanticide = même chose pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12260
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 15:36

Non en France le délit "d'infanticide" n'est reconnu qu'au delà du délai de 12 semaines au terme duquel on reconnait à l'embryon toutes les capacités d'un être humain.

Votre opinion personnelle est une opinion personnelle. Elle n'est pas la loi qui utilise des termes précis.
Revenir en haut Aller en bas
Ray



Messages : 5316
Inscription : 13/11/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 15:51

Ray a écrit:
Chez les pratiquants:
1. Sarkozy 45%
2. Hollande 17% (il a failli ne pas être au 2nd tour:))
3. Marine Le pen 15%
4. Bayrou 13%
Personnellement je remarque 3 choses dans ces résultats (outre le haut score de Sarko):
- Contrairement aux idées reçues et véhiculées par la gauche : les pratiquants ne votent pas plus FN que les autres, même moins.
- Bayrou un poil plus que la moyenne nationale (un peu étonnant)
- Hollande le candidate antichrétien, très faible chez les pratiquant (guère étonnant).
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 15:57

Salut,
J'ai vu que les belges parient sur notre futur président.


Dernière édition par Dr house le Mar 24 Avr 2012, 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 16:02

Dr house a écrit:
Salut,
J'ai vu que les belges parient sur notre future président.

Le monde de la finance aussi... Confused

Et pour de smontants autrement plus importants quitte à se casser à nouveau la figure. Pas grave, c'est l'état - donc nous - qui les renfloue.

Et si on les interdisait de casino bourse? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 16:07

adamev a écrit:
Non en France le délit "d'infanticide" n'est reconnu qu'au delà du délai de 12 semaines au terme duquel on reconnait à l'embryon toutes les capacités d'un être humain.

Votre opinion personnelle est une opinion personnelle. Elle n'est pas la loi qui utilise des termes précis.

Ah beh c'est aussi mon opinion, je préfère de loin la Loi de Dieu aux lois des hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 16:16

Ray a écrit:
Ray a écrit:
Chez les pratiquants:
1. Sarkozy 45%
2. Hollande 17% (il a failli ne pas être au 2nd tour:))
3. Marine Le pen 15%
4. Bayrou 13%
- Contrairement aux idées reçues et véhiculées par la gauche : les pratiquants ne votent pas plus FN que les autres, même moins.
Est ce que ce sont desz idées véhiculées par la gauche ou par les catholiques qui votent Fn eux même ?
Ne remarquez vous pas comme ils sont fiers et occupent de l'espace médiatique ? Regardez ce fil par exemple.
Si on se base sur la représentativité sur ce fil, on pourrait croire que plus de 50% des catholiques votent Fn.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 16:35

Petit messager a écrit:
adamev a écrit:
Non en France le délit "d'infanticide" n'est reconnu qu'au delà du délai de 12 semaines au terme duquel on reconnait à l'embryon toutes les capacités d'un être humain.

Votre opinion personnelle est une opinion personnelle. Elle n'est pas la loi qui utilise des termes précis.

Ah beh c'est aussi mon opinion, je préfère de loin la Loi de Dieu aux lois des hommes.

salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 16:38

adamev a écrit:
(euthanasie = peine de mort sur soi-même, et avortement = peine de mort sur nourisson)

Et je pense que de tels propos [...] ont largement décrédibilisé la parole "catholique".
Largement je ne pense pas, ça a plutôt été un des éléments qui conforté ceux qui s'étaient déjà éloignés de l'Eglise. Et les anti-catho ont encore enfoncé le clou. Encore une polémique. En tout cas nous avons le courage de nos opinions. Ce qui n'empêche pas d'avoir la plus grande compassion pour les femmes dans un grand désarroi, et pour tout être humain dans la souffrance à la fin de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 21:57

Je pense qu’il doit y avoir plusieurs raisons pour lesquelles F. Hollande refuse trop de débats avec N. Sarkozy.

– D’abord, comme cela a déjà été dit, Sarkozy est encore le président élu pour le moment, et dans ces cas-là, « on s’y croit », c’est un gros avantage (surtout pour quelqu’un comme NS) devant le peuple, qui a souvent tendance à s’identifier à son chef.

– Ensuite, Sarko est très malin. Avec Hollande, je pense qu’il pourrait souvent lui couper la parole et ça fausse tjrs plus ou moins le débat (Hollande est plus courtois et plus honnête). Les commentaires de la droite sur les medias, ensuite,feraient encore « monter la mayonnaise ».

– Je pense aussi que Sarko, avec toutes les « casseroles » qu’il traîne, a sûrement très la trouille de ne pas être ré-élu, car il perdrait son immunité judiciaire. Un homme comme Sarkozy, quand il est acculé, est capable dans les débats de toutes les audaces et de tous les bluffs – qui souvent prennent – et ont déjà pris.

– Je trouve à Sarko, quand il est excité, un air d’« illuminé » qui ne me plaît pas trop... Il est très magnétique et beaucoup se laissent prendre à son jeu.

– Hollande en tout cas préfère se concentrer sur un seul débat et ça me paraît logique.
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mar 24 Avr 2012, 23:26

J'ai écouté hier le discours de Nicolas Sarkozy près de Tours,et j'adhère tout à fait à ses propos et à son programme: je voterai pour lui!

Les problèmes à traiter sont si nombreux que trois débats n'auraient pas été de trop entre les deux tours!!! Et enfin la campagne pour la présidentielle aurait été suffisamment approfondie pour que les français soient éclairés: là,je doute qu'ils le soient vraiment!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 00:22

Géraud a écrit:
J'ai écouté hier le discours de Nicolas Sarkozy près de Tours,et j'adhère tout à fait à ses propos et à son programme: je voterai pour lui!

Les problèmes à traiter sont si nombreux que trois débats n'auraient pas été de trop entre les deux tours!!! Et enfin la campagne pour la présidentielle aurait été suffisamment approfondie pour que les français soient éclairés: là,je doute qu'ils le soient vraiment!

Salut,
Nicolas Sarkozy n'est pas un énarque, il ne vient pas de l'élite française, personnellement je n'ai jamais vu un homme si violemment attaqué, c'est une constatation.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9365
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 06:37

Ne serait-ce pas parce qu'il attaque lui-même en permanence , même quand il n'y a pas de
motif ? Ce que beaucoup lui reprochent , ce n'est pas principalement le fond mais surtout les formes ( son
manque de classe , notamment ) . Depuis des années en tout cas , les caricaturistes sont comblés au-delà de toute espérance ...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9365
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 07:06

Une excellente dernière phrase de Daniel Schneidermann :

http://golias-news.fr/article5413.html

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Géraud



Masculin Messages : 1730
Inscription : 27/07/2009

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 07:22

boulo a écrit:
Ne serait-ce pas parce qu'il attaque lui-même en permanence , même quand il n'y a pas de
motif ? Ce que beaucoup lui reprochent , ce n'est pas principalement le fond mais surtout les formes ( son
manque de classe , notamment ) . Depuis des années en tout cas , les caricaturistes sont comblés au-delà de toute espérance ...

Non,il est attaqué depuis le début de son quinquennat par la presse de gauche,je m'en souviens fort bien,mais je ne me rappelle pas qu'il ait attaqué qui que ce soit!
Il a pu attaquer ses adversaires politiques,et il le fait plus que jamais maintenant,mais ceci est bien normal et bien mérité à mon sens!

Quant à son plus ou moins manque de classe,ça ne semble pas gêner les dirigeants de ce monde avec lesquels il est parfaitement à l'aise,et puis cela me semble une considération tellement superficielle quand c'est le bien et l'avenir de la France qui est en jeu!!!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 07:33

Géraud a écrit:


Quant à son plus ou moins manque de classe,ça ne semble pas gêner les dirigeants de ce monde avec lesquels il est parfaitement à l'aise,et puis cela me semble une considération tellement superficielle quand c'est le bien et l'avenir de la France qui est en jeu!!!

il est vrai que s'acharner contre lui durant cinq ans pour une histoire de restaurant et le port d'une grosse montre, ça a été un peu l'Alpha et l'Omega de la critique des média. Incroyable mais vrai.

la vulgarité, en l’occurrence ici, me paraît être chez ses opposants.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9365
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 08:02

Je ne me suis jamais opposé vraiment à M. Sarkozy ( aucun motif ) mais ses gesticulations me rappelaient immanquablement le démarcheur de tapis de mon enfance ( eh oui ! Il y avait déjà des "arabes" à ce moment-là ) .
Quant à l'opinion française , ce qui l'a durablement choquée , c'est : " casse-toi , pauf'bip " .
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 08:05

boulo a écrit:

Quant à l'opinion française , ce qui l'a durablement choquée , c'est : " casse-toi , pauf'bip " .

C'est court en comparaison de :
- Démarches énergiques pour contrer la crise de 2008 et la crise actuelle.
- Réformes structurelles des universités et 70 autres réformes importantes.
- Mise à bas du tyran Kadhafi. Place de la France au premier rang des Nations des Droits de l'homme.

La Wallonie, pourtant socialiste, voterait majoritairement Sarkozy d'après un sondage récent. Comme quoi on n'est pas prophète chez soi.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9365
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 08:09

Vous croyez vraiment que les motivations des électeurs sont rationnelles ?

Je présume que je suis un des rares wallons encore en vie , qui aient connu un " marchand de tapis arabe " à domicile .
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 10:09

Géraud a écrit:


Les problèmes à traiter sont si nombreux que trois débats n'auraient pas été de trop entre les deux tours!!!

Un débat n'a jamais réglé un problème. Face à des problèmes, ce n'est pas parler qu'il faut faire, mais agir.

Vu de loin - n'étant pas Français, je ne vote pas - il me semble que Sarkozi a eu cinq années pour agir mais a surtout beaucoup parlé. La méthode - enfin si on peut parler de méthode - c'est beaucoup d'effet d'annonces (et donc de tam-tam médiatique) et peu d'actions concrètes (mais sur lesquelles on communique beaucoup histoire de se faire mousser).

Je peu donc comprendre que Sarkozi souhaite accroître le nombre de débat. Lorsqu'il parle, il a l'impression qu'il fait quelque chose... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Anonymouss



Féminin Messages : 3319
Inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 10:43

Cinq années pour agir certes mais il peut toujours dire "j'ai pris la crise financière dans la tronche".
Je me suis occupé de plusieurs assos et bien souvent j'avais des critiques et le plus marrant c'est que les remplaçants ne faisaient pas mieux.
La politique et les assos c'est la même chose, les mêmes conflits, les mêmes critiques.
En clair l'autre est nul je suis meilleurs que lui
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 13:13

boulo a écrit:
Je ne me suis jamais opposé vraiment à M. Sarkozy ( aucun motif ) mais ses gesticulations me rappelaient immanquablement le démarcheur de tapis de mon enfance ( eh oui ! Il y avait déjà des "arabes" à ce moment-là ) .
Quant à l'opinion française , ce qui l'a durablement choquée , c'est : " casse-toi , pauf'bip " .

Et une conférence de presse où il avait l'air drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 14:22

Il y a quand-même quelques points que j'aime bien chez Nicolas Sarkozy :

– Il parle avec beaucoup de calme, ne s'énerve jamais, et il aime le chocolat.

– Il ne s'est jamais compromis avec les riches d'aucune façon.

– Il est très humble, très honnête et ne ment jamais, et ça c'est rare chez un politique.

– Sa femme et lui sont des "gens modestes" – c'est Carla elle-même (j'aime bcp ses chansons) qui l'a humblement reconnu tout récemment à la télé : « Nous sommes des gens modestes. »

– Il s'est beaucoup occupé des pauvres et ses exclus.

– Il a presque complètement résorbé le chômage.

– Ca lui a permis d'être le président du pouvoir d'achat.

– Nicolas aime beaucoup discuter car il a beaucoup de très bons arguments à faire valoir. On comprend que François ait une trouille bleue d’affronter Nicolas.

– Nicolas est très doué en économie : il nous a prouvé par a + b que quand chaque travailleur travaille plus, il peut gagner beaucoup plus. Les chômeurs ? Tous des paresseux voyons. Vous n'avez pas encore compris ? Il y a « partage » et « partage ».

Le vrai partage du travail, c'est comme le « vrai travail » auquel il a fait référence il y a 2 jours : bcp de travail à ceux qui en ont déjà beaucoup, les courageux, donc, et les paresseux qui ne veulent travailler qu’un tout petit peu, eh bien... qu'ils aillent voir ailleurs, il y en a un peu, du travail, en Afrique, en Chine, etc.

– Pour moi c’est très clair. Il a tout pour plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Voter pour le "moins pire" des candidats ?    Mer 25 Avr 2012, 15:09

Petit messager a écrit:
– Il est très humble, très honnête et ne ment jamais, et ça c'est rare chez un politique.

Un politicien qui ne ment jamais, ça me semble impossible...
Revenir en haut Aller en bas
 
Voter pour le "moins pire" des candidats ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 18Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un sondage pour le moins original
» Pour manger moins : faire une pause entre plat et dessert
» Apprendre à s'économiser dans ses cours...pour être moins fatiguée
» Magie pour le moins... étrange...
» Un chrétien peut t'il aller voter pour les présidentielle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: