DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mar 03 Avr 2012, 12:06

Bonjour à tous,

La pratique du jeûne se perd de plus en plus. Quelques extraits du livre "Gagner le combat Spirituel" de Pierre Descouvemont.
Gagner le combat spirituel a écrit:

"Si le jeûne était tombé quelque peu en désuétude dans les communautés chrétiennes, il revient à la une de leur préoccupations, grâce notamment à la ferveur avec laquelle des chrétiens s'engagent à jeûner dans les chaînes de prières -dix personnes environ- pour aider des mamans à ne pas avorter. Cette association Mère de Miséricorde a déjà permit la naissance de nombreux enfants.

Nous ne saurions mieux faire que de donner le témoignage q'une religieuse qui explique comment elle en est venue à jeûner régulièrement. Elle expose très bien les objections qu'elle a dû surmonter et les motifs qui ont entraînés sa décision. Il s'agit de soeur Emmanuelle, membre de la communauté des béatitudes de Medjugore et auteur d'un groupuscule de 44 pages, Délivrance et guérisons par le jeûne, paru aux éditions des béatituds en 2000.

Vous-même, sœur Emmanuelle, pratiquez-vous le jeûne ?

-Oui, bien sûr, mais j'avoue humblement que j'ai eu des débuts assez difficiles. A la Communauté, je faisais partie du "club des faibles": les jours où les autres jeûnaient, je mangeais. Jusqu'au jour où j'ai compris qu'il fallait demander cette grâce à Marie et qu'elle l'accordait à celui qui se met tout entier entre ses mains. Mais notre jeûne est un secret de Dieu seul...

Pourquoi avoir demandé cette grâce ?

-La réponse est dans l’Évangile. Lorsque les apôtres reviennent tout penauds d'une mission, avouant qu'ils n'avaient pu chasser certains démons, Jésus leur donne cette explication :
"Cette sorte là ne peut sortir que par la prière et le jeûne". (Mc 9, 29). Qui d'entre nous peut dire qu'aujourd'hui cette "sorte là" ne se manifeste lus, que le Mauvais et ses anges sont enfin bien ligotés et n'agissent plus contre les hommes ? Comme consacrée, je reçois souvent des confidences de personnes douloureusement atteintes dans leur liberté intérieure et qui demandent de l'aide. Ces personnes sont tourmentées, opressées, voire obsédées par certaines formes de mal. Pour sortir de là, j'ai pu constater l'efficacité de la bonne vieille thérapie du Christ : jeûneret prier.

N'a-t-on pas considéré depuis quelques dizaines d'années que le jeûne était une pratique facultative, voire dépassée pour un chrétien ?

La vie chrétienne, ce n'est pas de faire comme tout le monde, mais de faire comme Jésus. Le disciple suit le Maître partout où il va et agit comme Li. Si j'accepte le slogan "Fais comme tout le monde", je suis sûre de quitter Jésus. Il existe une manière efficace de s'égarer, c'est de se conformer au monde, c'est à dire agir en fonction de la mentalité et des modèles que notre société propose.
L'abandon du jeûne est un phénomène nouveau dans l'histoire religieuse, car les trois grandes religions monothéistes ont toujours invités à jeûner. Tous les saints ont jeûné. Cet oubli du jeûne a entrainé un affaiblissement de l'Eglise dont nous subissons aujourd'hui les conséquences, en particulier la propagation de pratiques satanistes. Beaucoup de chrétiens accueillent volontiers d'autres chemins essentiels de sanctification: aller à la messe, lire la Bible, se confesser régulièrement, dire le rosaire, mais si on leur parle du jeûne, ils baissent la tête.Le renouveau de la pratique du jeûne va de pair avec un renouveau de l’Église. Aujourd'hui, c'est refuser le jeûne qui est dépassé !

Le jeûne chrétien est-il une pratique de santé ou un acte de foi ?
- Un acte de foi, bien sûr, c'est-à-dire un choix d'adhésion au Christ. Cela n'empêche pas que le jeûne soit bon pour la santé aussi, et devienne même une source de guérison. Tout médecin sait que le jeûne est bon pour la santé, surtout en occident où l'excès de nourriture provoque tant de maladies ou de morts prématurées !

Qu'est-ce qui fait que notre jeûne porte du fruit ?
- Notre jeûne porte du fruit surtout lorsqu'il s'associe à la prière, c'est à dire lorsqu'il émane d'un vrai dialogue avec Dieu. Jeûne et prière sont indissociables. Ne priez pas sans jeûner et ne jeûnez pas sans prier ! Le jeûne n'est pas une performance ascétique, c'est un acte d'amour envers notre Père bien-aimé.

Quelles grâces obtient-on par le jeûne ?
- Le jeûne nous surprendra toujours par l'abondance des grâces qu'il produit. La tradition chrétienne, en continuité avec la tradition juive, nous enseigne que le jeûne est très puissant contre Satan. Nous sommes aujourd'hui aux prises avec les forces du mal, comme jamais peut-être auparavant. Vous savez les ravages q'il fait dans les familles, chez les jeunes, parmi les enfants. La culture de la mort est partout présente. Beaucoup de parents sont brisés parce que leurs enfants empruntent des chemins de mort. a ceux qui viennent me voir, je demande : "Avez-vous jeûné et prié pour votre enfant ?" Ils me répondent : "Mais je prie beaucoup, je fais des neuvaines, je dis des chapelets... -Vous ne répondez pas à ma question. Est-ce que vous jeûnez ? - Non, mais je prie ! " Je leur rappelle alors que par le jeûne et la prière, on peut arrêter les guerres, et d'abord celles qui sévissent dans nos propres cœurs, dans nos familles, cans le coeur de leur enfants.
Des grâces de conversions, de réconciliations apparemment impossibles sont souvent obtenues par le jeûne. Le jeûne nous permet aussi de percevoir le plan de Dieu pour notre vie. Vous vous posez des questions sur la volonté de Dieu sur vous ? Le jeûne va vous rendre sensible au murmure du Saint-Esprit en vous et plus apte à vous laisser conduire, même inconsciemment,. Avant de commencer sa vie publique, Jésus a jeûné quarante jours...
Lorsque nous arriverons au ciel, peut-être qu'un grand nombre de personnes nous diront : "Un jour, malgré les odeurs de bifteck et de frites qui passaient sous ta porte, tu as décidé de garder ton jeûne du vendredi et tu l'as offert pour les incroyants. Ce jour là, sans que tu le saches, je me promenais dans les rues de San Francisco et l'esprit Saint m'est tombé dessus. J'ai compris que Jésus était mon Sauveur. J'ai trouvé la foi, cela m'a sauvé la vie et me voilà au Ciel aujourd'hui." [...]

Comment conseillez-vous de pratiquer le Jeûne ?
- L'important est de toujours faire cette démarche avec joie et du fond du coeur, de choisir en conscience ce que l'on va faire pour Dieu et d'essayer de s'y tenir. Lorsque l'amour est là, l'offrande est agréé de Dieu qui voit l'intention du coeur, même si l'on peut parfois faillir à cause de la faiblesse de notre nature. J'ai remarqué que le jeûne m'est beaucoup plus facile si, dès la veille au soir, j'en demandes à Dieu la grâce. Jeûner dans l'Esprit est un don qu'il est bon de demander à Dieu, car rien n'est jamais acquis, et le faire avec humilité et discrétion, voilà ce qui plaît à Dieu.

Plus concrètement, le meilleur jeûne est celui "au pain et à l'eau", si la santé le permet. Le but du jeûne n'est pas d'avoir le ventre vide. Toutefois, chez nous, il est difficile de jeûner avec le pain qu'on achète dans le commerce, car les farines sont appauvries. Il est donc préférable de prendre un pain plus riche, un pain complet, qui tienne à l'estomac. Certains font leur pain eux-même : c'est mieux. Surtout, il faut veiller à beaucoup boire, pour éviter les maux de tête. Le rythme idéal, c'est deux jours par semaines, du lever au coucher. (ND : Notre Dame de Fatima a demandé de jeûner le mercredi et le vendredi si mes souvenirs sont exacts). Combien de personnes qui ne s'imaginaient pas capables de cela ont explorées de nouvelles capacités cachées en elles. Nous vivons tellement en dessous de nos moyens, tant physiques que spirituels ! A chacun d'essayer ! Mieux vaut le faire par paliers, et surtout s'y tenir, plutôt que de démarrer trop fort et d'abandonner au bout de deux mois.

Les enfants sont très généreux lorsqu'ils comprennent les fruits du sacrifice offert à Dieu. C'est pourquoi les parents doivent éveiller leur cœur à ces petits renoncements. Bref, le jeûne est une arme des plus puissantes pour faire tomber sur notre monde les cataractes de la grâce du Ciel, en particulier celle de la paix.


_______________________
Citation :

Prière, Jeûne et Partage

La prière frappe à la porte, le jeûne obtient, la miséricorde reçoit. Prière, jeûne, miséricorde, les trois ne font qu'un et se donnent mutuellement la vie.
En effet, le jeûne est l'âme de l prière, la miséricorde est la vie du jeûne. Que personne ne les divise : les trois ne peuvent se séparer. Celui qui en pratique seulement un ou deux, celui là n'a rien. Donc, celui qui prie doir jeûner; celui qui jeûne doit avoir pitié; qu'il écoute l'homme qui demande et qui, en demandant, souhaite être écouté; il se fait entendre de Dieu, celui qui ne refuse pas d'entendre lorsqu'on le supplie.
Celui qui pratique le jeûne doit comprendre le jeûne : il doit sympathiser avec l'homme qui a faim, s'il veut que Dieu sympathise avec sa propre faim; il doit faire miséricorde, celui qui veut obtenir miséricorde; celui qui désire bénéficier de la bonté doit la pratiquer; celui qui veut qu'on lui donne doit donner. C'est être un solliciteur insolent, que de demander pour soi-même ce que l'on refuse à autrui.

Sois la norme de la miséricorde à ton égard ; si tu veux qu'on te fasse miséricorde de telle façon, selon telle mesure, avec telle promptitude, fais toi-même miséricorde aux autres, avec la même promptitude, la même mesure, de la même façon.
Donc la prière, la miséricorde, le jeûne doivent former un seul patronage pour nous recommander à Dieu, doivent former un seul plaidoyer en notre faveur, une seule prière en notre faveur sous cette triple forme.
Ce que nous avons perdu par le mépris, nous devons le conquérir par le jeûne; immolons nos vies par le jeûne, parce qu'il n'est rien que nous puissions offrir à Dieu de plus important, comme le prouve le prophète lorsqu'il dit : "Le sacrifice qui plaît à Dieu, c'est un cœur brisé ; Tu e repousse pas ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé".
Offre à Dieu ta vie, offre l'oblation du jeûne pour qu'il y ait là une offrande pure, un sacrifice saint, une victime vivante qui insiste en ta faveur et qui soit donnée à Dieu. Celui qui ne lui donnera pas cela n'aura pas d'excuse, parce qu'on a toujours soi-même a offrir.
Mais pour que ces dons soit agréés, il faut que viennent ensuite la miséricorde. Le jeûne ne porte pas de fruit s'il n'est pas arrosé par la miséricorde; le jeûne se dessèche par la sècheresse de la miséricorde; ce que la pluie est pour la terre, la miséricorde l'est pour le jeûne. Celui qui jeûne peut bien cultiver son cœur, purifier sa chair, arracher les vices, semer les vertus : s'il n'y verse pas les flots de la miséricorde, il ne recueille pas de fruit.
Saint Pierre Chrysologue


"Gagner le combat Spirituel", Père Pierre Descouvemont, Pages 144-148
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mar 03 Avr 2012, 12:29

Un ami, catholique fervent, m'a pourtant dit un jour qu'il se permettait la gourmandise, car ainsi, le diable ne venait plus l'embêter. Shocked

Il sont funestes pour les âmes, bien entendu, ces arrangements avec l'ennemi. Mais c'est dire si nous ne jeûnons pas de qui nous nous faisons le complice.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80767
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mar 03 Avr 2012, 14:04

Raphaël a écrit:
Un ami, catholique fervent, m'a pourtant dit un jour qu'il se permettait la gourmandise, car ainsi, le diable ne venait plus l'embêter. Shocked

Il sont funestes pour les âmes, bien entendu, ces arrangements avec l'ennemi. Mais c'est dire si nous ne jeûnons pas de qui nous nous faisons le complice.

Car une faiblesse lucide vaut mieux qu'un orgueil caché.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mar 03 Avr 2012, 20:43

salut
:evil:
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2557
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mar 03 Avr 2012, 21:03

mais on n'est pas limité au jeûne de nourriture !

Il est encore bien plus intéréssant de jeuner de télévision par exemple !

parfois d'internet , ou d'une certaine façon de participer à une discussion

sur un forum en pensant que l'écoute affutée et aimante de son interlocuteur

est ce qu'il y a de plus important ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mar 03 Avr 2012, 21:55

Citation :
Car une faiblesse lucide vaut mieux qu'un orgueil caché.

Je reviens sur cette remarque qui à mon sens est très pertinente. Au début du carême je me suis interrogée sur ce qui était de l'ordre de l'orgueil ou de l'amour dans mon jeûne. J'ai vite constaté que des petites mortifications, peu visibles et certainement très dérisoires au regard d'autres catholiques m'ont coûté et ont eu du sens, elles donnaient vie à ma démarche. A l'inverse, des ascèses a priori plus fortes m'étouffaient, et je les ai arrêté parce qu'au fond de moi je les envisageaient à contre-coeur.

En dehors des obligations précises posées par l'Eglise qui ne sont pas discutables, est-ce que ce genre de raisonnement était bon? Ou plutôt mou de ma part? J'ai des amis qui ont pratiqué une rigueur bien plus prononcée.
La grandeur du jeûne dépend de sa rigueur ou de l'élan d'amour qu'on y associe? Pour ma part j'opte pour la deuxième alternative.
Un grand Amour emporte de grands sacrifices, j'en suis convaincue, mais est-ce que les grands sacrifices sont de "grandes oeuvres"?

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16647
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mer 04 Avr 2012, 00:59

Rose a écrit:
La grandeur du jeûne dépend de sa rigueur ou de l'élan d'amour qu'on y associe? Pour ma part j'opte pour la deuxième alternative.
Un grand Amour emporte de grands sacrifices, j'en suis convaincue, mais est-ce que les grands sacrifices sont de "grandes oeuvres"?


Je trouve que tu as tout à fait raison Rose et que parfois, ce que nous pensons être de "petits sacrifices" sont peut-être des "grandes oeuvres" aux yeux de Dieu, parce que Lui seul peut voir les intentions et les coeurs et que c'est sur l'Amour que nous serons jugés par Lui.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28468
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mer 04 Avr 2012, 01:06

I love you
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mer 04 Avr 2012, 17:28

Oculus a écrit:
mais on n'est pas limité au jeûne de nourriture !

Il est encore bien plus intéréssant de jeuner de télévision par exemple !

parfois d'internet , ou d'une certaine façon de participer à une discussion

sur un forum en pensant que l'écoute affutée et aimante de son interlocuteur

est ce qu'il y a de plus important ! Embarassed
Oui, bien sûr, le mieux étant de jeûner "par pallier". Mais toujours en progressant dans la mortification comme dans l'élévation de l'âme, qui vont de pair.
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Mer 04 Avr 2012, 21:24

Je l'écris pour des passants sur le forum: il faut honorer son corps puisqu'il est le temple de l'esprit .Voir Ro.1,24. Aussi Dieu les a-t-il livrés selon les convoitises de leur cœur à une impureté où ils avilissent eux-mêmes leurs propres corps

Quand Saint Paul parle de mortifier la chair il parle des pulsions voraces ,toutes entières contenues dans sa notion de "vieil homme".., comme dans 1 Th 1,4. que chacun de vous sache user du corps qui lui appartient avec sainteté et respect,
5. sans se laisser emporter par la passion comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu
Passions non seulement voraces mais insatiables,qui conduisent à se soumettre à leur puissances si non mortifiées.Et il en fait une liste dont jen cite ici que :l'envie,la colère,l'orgueil,le mensonge,l'adultère...Après tout 1 Cor.13 3. Quand je distribuerais tous mes biens en aumônes, quand je livrerais mon corps aux flammes, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert de rien.
Décoiffant!!!!

Aucun jeûne ne peut parvenir à une fin bénéfique s'il n'est pas constamment vécu dans la clarté de l'âme...
par ailleurs j'insiste pour dire que beaucoup de ceux-ci,comme bien sûr bien d'autres astreintes convenues, n'ont pour profit que notre bien (dégraissement,lavement,allègement des organes,purification physique) et vraiment vraiment peu font lumière du côté de Dieu.

Le jeûne est jeûne du coeur et des oreilles et des pensées et des yeux en préalable au jeûne de nourriture. Et s'il ne s'accompagne pas d'une moisson de pureté,de prière,de coeur s'ouvrant alors inutile de le continuer.

Merci Raphaël..; le sujet est sensible et important!!!

Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Dim 08 Avr 2012, 21:38

Bonsoir,


Merci pour tous ces partages.

Entendu à la messe : "c'est l'amour que je veux et non les sacrifices."

Le mieux est peut-être des faire des sacrifices par amour et dans l'amour, de même pour les pénitences.

Avancer par pallier comme l' a écrit Raphaël est une bonne chose.

On est plus résistant qu'on ne le pense, les barrières mentales sont à franchir.

Le carême de cette année a été une merveilleuse expérience en ce sens.

Je pense que je vais continuer à jeuner au pain et à l'eau en semaine quand ce sera possible.

Ca a été extrêmement positif, ou peut-être est-ce le régime végétarien (sauf le dimanche) ^^



Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité   Dim 15 Avr 2012, 23:41

Oui, je vais faire de même. J'aime en parler, car le jeûne, c'est peut-être ma plus grande faiblesse. Mais ce carême a pour moi été la preuve de la force du jeûne et sa possibilité. Et plus encore, sa nécessité.

Je suis heureux de constater que si peu de personnes en parlent, il reste cependant le quotidien des âmes ferventes.

J'aimerais relancer ce sujet qui a certainement fait beaucoup de bien, et a très probablement sauvé des vies : http://docteurangelique.forumactif.com/t11022-jeuner-le-vendredi-peut-nous-aider-enormement-dans-la-lutte-pour-la-vie?highlight=je%FBner+le+vendredi
Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jeûne, l'indispensable associé de la prière et de la charité
» Le GAJA est-il indispensable?
» Parafoudre et dispositif de protection associé
» Musique indispensable à une bonne journée.
» Support matériel indispensable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: