DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Sam 31 Mar 2012, 11:44

LA DEMANDE DE CONSÉCRATION AU SACRÉ-COEUR DU ROI AVEC SON ROYAUME

Dans le message que fut chargée de transmettre sainte Marguerite-Marie, la partie la plus extraordinaire - et la moins connue - est celle concernant la France et ses rois.

Le 17 juin 1689, jour désigné pour la fête du Sacré-Cœur, la sainte écrivait à la Mère de Saumaise, son ancienne supérieure :

«Le divin Cœur désire entrer avec magnificence dans la maison des princes et des rois pour y être honoré autant qu'il y a été outragé, méprisé et humilié en sa Passion. Il faut qu'il ait autant de plaisir à voir les grands de la terre humiliés devant lui qu'il a senti d'amertume à se voir anéanti à leurs pieds. Et voici les paroles que j'entendis à ce sujet : "Fais savoir au Fils aîné de mon Sacré-Cœur - parlant de notre roi Louis XIV - que, comme sa naissance temporelle a été obtenue par la dévotion aux mérites de ma sainte Enfance [13], de même il obtiendra sa naissance de gloire éternelle par sa consécration à mon Cœur adorable. Il veut triompher du sien, et par son entremise de celui des grands de la terre. Il veut régner dans son palais, être peint dans ses étendards et gravé dans ses armes, pour les rendre victorieuses de tous ses ennemis et de tous les ennemis de la sainte Église».

Au mois d'août de la même année 1689, la sainte revenait sur le même sujet :

«Le Père éternel, voulant réparer les amertumes et angoisses que l'adorable Cœur de son divin Fils a reçues dans la maison des princes de la terre, parmi les humiliations et les outrages de sa Passion, veut établir son empire dans le cœur de notre grand monarque. Il entend se servir de lui pour l'exécution de son dessein, qu'il désire voir s'accomplir en cette manière : construire un édifice où serait placé le tableau de ce divin Coeur pour y recevoir la consécration et les hommages de toute la cour. De plus, ce divin Coeur se veut rendre protecteur et défenseur de sa personne sacrée contre tous ses ennemis visibles et invisibles. Il l'a choisi comme son fidèle ami pour faire autoriser par le Saint-Siège apostolique la messe en son honneur, et obtenir les autres privilèges qui doivent accompagner la dévotion de son divin Cœur. C'est par ce Cœur qu'il lui départira les trésors de ses grâces de satisfaction et de salut, et répandra avec abondance ses bénédictions sur toutes ses entreprises... Qu'il sera donc heureux, s'il prend goût à cette dévotion! Elle lui fera un règne éternel d'honneur et de gloire dans ce Cœur sacré; et Notre-Seigneur prendra soin de l'élever dans le ciel devant son Père autant que ce grand monarque en prendra de réparer devant les hommes les opprobres et anéantissements soufferts par ce divin Cœur» [14]



UNE DEMANDE CONNUE ET NON EXÉCUTÉE

Nous savons aujourd'hui, par une indication donnée par Notre Seigneur Lui-même, que le message est bien parvenu à Louis XIV.

Dans le récit détaillé de l'apparition de Tuy du 13 juin 1929, rédigé en 1936, sœur Lucie de Fatima rend ainsi compte d'une plainte de Notre-Seigneur qui lui fut révélée en août 1931 :

«Plus tard, par le moyen d'une communication intime, Notre Seigneur me dit, en se plaignant : "Ils n'ont pas voulu écouter ma demande!... Comme le roi de France, ils s'en repentiront, et ils le feront, mais ce sera tard. La Russie aura déjà répandu ses erreurs dans le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Église : le Saint-Père aura beaucoup à souffrir"» [
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 09:30

C'est ça le Christ-Roi
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 09:44

Ouais... mais c'est pas ça qui fait tenir debout la basilique qui lui fut consacrée et qui fut construite sur du vide (carrières de Montmartre).

:rigolo:

Et pour votre information :
En 1905, juste en face du Sacré Coeur fut inaugurée une statue en bronze du sculpteur Armand Bloch, ami d'Emile Zola, celle du Chevalier de La Barre. En 1766 François Jean de La Barre fut supplicié et brûlé vif à Abbeville pour avoir omis de saluer une procession religieuse. Lorsqu'on lui en fit la remarque il déclara ne pas avoir à se décoiffer ni à sortir les mains de ses poches pour des bondieuseries. Mal lui en prit puisqu'il fut condamné à avoir les jambes brisées, la langue arrachée, la main droite coupée et à être brûlé, à petit feu, jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Ce qui fut fait.


Moeurs très chrétiennes en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 13:25

C'était l'époque de l'Église trimophante dans sa gloire terrestre et qui se permettait de telles actions.

On ne peut pas dire que c'était conforme à l'Évangile... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 15:24

adamev a écrit:
Ouais... mais c'est pas ça qui fait tenir debout la basilique qui lui fut consacrée et qui fut construite sur du vide (carrières de Montmartre).



Et pour votre information :
En 1905, juste en face du Sacré Coeur fut inaugurée une statue en bronze du sculpteur Armand Bloch, ami d'Emile Zola, celle du Chevalier de La Barre. En 1766 François Jean de La Barre fut supplicié et brûlé vif à Abbeville pour avoir omis de saluer une procession religieuse. Lorsqu'on lui en fit la remarque il déclara ne pas avoir à se décoiffer ni à sortir les mains de ses poches pour des bondieuseries. Mal lui en prit puisqu'il fut condamné à avoir les jambes brisées, la langue arrachée, la main droite coupée et à être brûlé, à petit feu, jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Ce qui fut fait.


Moeurs très chrétiennes en effet.

C'est affreux en effet !

Permettez-moi de vous rappeler le processus de l'avortement légalisé à cause de l'influence franc-maçonne :

Les premiers médicaments "cytotec" vont provoquer une crise cardiaque à l'enfant in utéro, c'est un poison violent.

Ensuite, on donnera à la femme des substances actives pour provoquer des contractions, comme pour une fausse couche (sauf que l'enfant était vivant et à priori en bonne santé ! la seule raison de sa mort est que sa mère a bien voulu faire l'amour, mais pas voulu assumer l'enfant - quelle sanction !! Crying or Very sad )

Adamev, si vous êtes franc-mac, c'est que vous ne cherchez pas la Vérité...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 17:51

Horrible, la façon de tuer des enfants dans le sein de leur mère ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80771
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 17:58

Chère Julia, je voudrais vous montrer une histoire Biblique qui montre que ce n'est pas si simple et qu'on ne doit pas toujours lire à l'aune de la persécution extérieure la bénédiction ou malédiction de Dieu.

En effet, le plus grand roi de la bible n'est pas David mais Josias. Il est le saint Louis biblique. C'est lui qui met fin au culte des idoles, fait redécouvrir la Torah etc.

Or, non seulement il va périr misérablement (par un flèche décochée en traître par un pharaon lors d'une rencontre diplomatique) mais, de plus, juste après sa mort, Nabuchodonosor envahit la terre sainte, détruit le Temple et déporte la population.

C'est le plus grand malheur de l'histoire d'Israël, à l'identique de ce que fit Titus en 70 ap. Jc;

Or, c'est aussi la plus puissante avancée spirituelle : de cette épreuve sortira une théologie plus mûrie, une vision de la souffrance moins simpliste (voir Job et Isaïe).

Voici l'histoire de Josias :

http://eschatologie.free.fr/histoires/generations/4zJosias.htm


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Louis



Masculin Messages : 6127
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 18:49

julia a écrit:
LA DEMANDE DE CONSÉCRATION AU SACRÉ-COEUR DU ROI AVEC SON ROYAUME
C'est le thème de notre prochain livre à paraître en mai. Je vous en reparlerai bientôt.



La géométrie, mesure des dimensions terrestres, est sacrée lorsqu’elle concerne Dieu et qu’elle est mêlée aux écrits bibliques, particulièrement à l’Apocalypse. Saint Jean, dans son texte, nous décrit ce qui arrivera à la fin des temps et parle notamment d’une Jérusalem descendant du Ciel.
L'auteur s'est inspiré des apparitions de Jésus à Marguerite-Marie Alacoque de Paray-le-Monial qui sont à l'origine de la dévotion au sacré-cœur et plus tard de la construction de la basilique du Sacré-Coeur à Paris.
Michel Soulier nous démontre que cette Jérusalem est déjà présente sur Terre, et tout spécialement sur la France qui aura certainement un rôle à jouer dans les années à venir.
Chacun pourra, en suivant ce livre, à l’aide d’une carte et d’une règle, vérifier par lui-même l’étonnante découverte de l’auteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.docteurangelique.com/
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 19:14

cheers
Je me réjouis de voir la France regagner de l'intérêt aux yeux des Chrétiens ; peut-être les français se souviendront-ils ainsi d'où est leur Patrie.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 22:58

julia a écrit:
adamev a écrit:
Ouais... mais c'est pas ça qui fait tenir debout la basilique qui lui fut consacrée et qui fut construite sur du vide (carrières de Montmartre).



Et pour votre information :
En 1905, juste en face du Sacré Coeur fut inaugurée une statue en bronze du sculpteur Armand Bloch, ami d'Emile Zola, celle du Chevalier de La Barre. En 1766 François Jean de La Barre fut supplicié et brûlé vif à Abbeville pour avoir omis de saluer une procession religieuse. Lorsqu'on lui en fit la remarque il déclara ne pas avoir à se décoiffer ni à sortir les mains de ses poches pour des bondieuseries. Mal lui en prit puisqu'il fut condamné à avoir les jambes brisées, la langue arrachée, la main droite coupée et à être brûlé, à petit feu, jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Ce qui fut fait.


Moeurs très chrétiennes en effet.

C'est affreux en effet !

Permettez-moi de vous rappeler le processus de l'avortement légalisé à cause de l'influence franc-maçonne :

Voici une fois de plus votre argument choc!!! Rappel également cette loi qui n'ouvre pas un droit n'oblige personne à se faire avorter. Il n'y a donc aucune raison pour qu'une autre loi (la vôtre) interdise de le faire (ce qui fut sans succès le cas du temps de l'église de toujours).

Les premiers médicaments "cytotec" vont provoquer une crise cardiaque à l'enfant in utéro, c'est un poison violent. Ensuite, on donnera à la femme des substances actives pour provoquer des contractions, comme pour une fausse couche (sauf que l'enfant était vivant et à priori en bonne santé ! la seule raison de sa mort est que sa mère a bien voulu faire l'amour, mais pas voulu assumer l'enfant - quelle sanction !! Crying or Very sad )

Tout comme il pouvait l'être, ou elle pouvait le faire, avant l'intervention des aiguilles à tricoter qui ont nous le savons tous votre préférence.

Adamev, si vous êtes franc-mac, c'est que vous ne cherchez pas la Vérité...

La vôtre certainement pas en effet! Et dois-je considérer ça comme une insulte... de petite.... sans argument?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 23:25

Louis a écrit:
julia a écrit:
LA DEMANDE DE CONSÉCRATION AU SACRÉ-COEUR DU ROI AVEC SON ROYAUME
C'est le thème de notre prochain livre à paraître en mai. Je vous en reparlerai bientôt.



La géométrie, mesure des dimensions terrestres, est sacrée lorsqu’elle concerne Dieu et qu’elle est mêlée aux écrits bibliques, particulièrement à l’Apocalypse. Saint Jean, dans son texte, nous décrit ce qui arrivera à la fin des temps et parle notamment d’une Jérusalem descendant du Ciel.
L'auteur s'est inspiré des apparitions de Jésus à Marguerite-Marie Alacoque de Paray-le-Monial qui sont à l'origine de la dévotion au sacré-cœur et plus tard de la construction de la basilique du Sacré-Coeur à Paris.
Michel Soulier nous démontre que cette Jérusalem est déjà présente sur Terre, et tout spécialement sur la France qui aura certainement un rôle à jouer dans les années à venir.
Chacun pourra, en suivant ce livre, à l’aide d’une carte et d’une règle, vérifier par lui-même l’étonnante découverte de l’auteur.

France= Israël Bis? possible...
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 23:33

Des insultes, toujours des insultes, trop la classe, adamev !

Ce n'est pas parce que le cytotec tue les enfants sans qu'on voit le sang (parce que c'est ça qui vous gêne : l'avortement c'est pas beau à voir); que c'est mieux qu'avant.

Le résultat est le même : la mort.

C'est intolérable, d'un point de vue chrétien, même si nous savons que Dieu est miséricorde.

Je suis depuis des années des femmes en post ivg, je peux vous dire que c'est pas de la tarte à vivre après un avortement : il y a les dépressions, les suicides (oui); les cauchemars etc etc...

Pour en revenir au fil de ce sujet : la France, fille aînée de l'Eglise, oui, elle est un phare pour les nations, elle a donné plus de missionnaires, de docteurs de l'Eglise au monde plus qu'aucune autre nation.

Et lorsqu'elle bascule dans l'apostasie, elle entraîne le monde entier derrière elle...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 23:44

julia a écrit:
Des insultes, toujours des insultes, trop la classe, adamev !

C'est tout ce que vous pouvez sortir car vous n'avez aucun argument qui tienne vraiment la route.

Ce n'est pas parce que le cytotec tue les enfants sans qu'on voit le sang (parce que c'est ça qui vous gêne : l'avortement c'est pas beau à voir); que c'est mieux qu'avant.Le résultat est le même : la mort. C'est intolérable, d'un point de vue chrétien, même si nous savons que Dieu est miséricorde.

Que l'avortement soit intolérable de quelque point de vue qu'on se place... tjrs le même constat ... déni de réalité (il existait avant ce médicament et il existera encore après)... absence de propositions concrètes sauf qq voeux pieux et de voter le pen qui enterrera le christianisme bien plus sûrement que la démocratie (rappel loi de séparation de l'état et des églises religions).

Je suis depuis des années des femmes en post ivg, je peux vous dire que c'est pas de la tarte à vivre après un avortement : il y a les dépressions, les suicides (oui); les cauchemars etc etc...

Encore votre soi-disant "expertise". Et alors vous proposez quoi? Rien le grand vide... parce que tout ce que vous pourriez proposer existe déjà (sans doute de manière insuffisante, sans doute à améliorer). Tout votre discours n'est que de l'agit prop.

Pour en revenir au fil de ce sujet : la France, fille aînée de l'Eglise, oui, elle est un phare pour les nations, elle a donné plus de missionnaires, de docteurs de l'Eglise au monde plus qu'aucune autre nation. Et lorsqu'elle bascule dans l'apostasie, elle entraîne le monde entier derrière elle...

Mais c'est la suffisance de votre "église de toujours" qui a provoqué cette apostasie?
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Dim 01 Avr 2012, 23:47

Franchement, rien qu'à vous lire, c'est trop facile de démonter un type comme vous adamev, vraiment trop facile.

Pour l'expertise, vous nous en mettez de bonnes tartines bien indigestes ma foi.

Vous ne réalisez sans doute pas les trésors de charité qui sont déployés pour vous sur ce forum.

En tous cas c'est mon cas, eu égard à votre grand âge.

Allez...
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 00:06


Et flop... Le saut de l'ange... en forme de réponse creuse :

julia a écrit:
Franchement, rien qu'à vous lire, c'est trop facile de démonter un type comme vous adamev, vraiment trop facile.

chiche...

Vous ne réalisez sans doute pas les trésors de charité qui sont déployés pour vous sur ce forum.
En tous cas c'est mon cas, eu égard à votre grand âge.

Surtout réservez la à d'autres qui en ont plus besoin que moi... Et mon grand âge vous dit... salut.

Allez...

Allez quoi..? Si vous osez.
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage



Masculin Messages : 532
Inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 00:07

adamev a écrit:
...

...Tout comme il pouvait l'être, ou elle pouvait le faire, avant l'intervention des aiguilles à tricoter qui ont nous le savons tous votre préférence.

...
C'est une perfidie et un mensonge de votre part que de suggérer que la lutte contre les lois sur l'avortement signifie être indifférent au drame de l'avortement qu'ont pu subir certaines femmes avant ces lois. Ce l'est encore plus concernant Julia qui lutte pour aider ces femmes qui ont eu un avortement.

Citation :
Permettez-moi de vous rappeler le processus de l'avortement légalisé à cause de l'influence franc-maçonne :

Voici une fois de plus votre argument choc!!! Rappel également cette loi qui n'ouvre pas un droit n'oblige personne à se faire avorter. Il n'y a donc aucune raison pour qu'une autre loi (la vôtre) interdise de le faire (ce qui fut sans succès le cas du temps de l'église de toujours).

C'est pire qu'un argument choc, c'est la réalité ! ... La légalisation a été provoquée et rendue effective par la répugnante manoeuvre maçonnique.

L'argument qu'on n'est pas obligé de pratiquer une loi qui autorise le mal - ici en plus une loi inique et meurtrière envers les êtres sans défense et innocents - n'est évidemment pas recevable quand on est de bonne foi. Autant dire qu'on peut créer une loi contre un groupe humain en disant pour défense qu'on n'est pas obligé de l'appliquer ! ... Aberrant ! ...

Le mal de l'avortement a existé auparavant mais le légaliser est une faute gravissime.

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 00:25

territoire en héritage a écrit:
adamev a écrit:
...

...Tout comme il pouvait l'être, ou elle pouvait le faire, avant l'intervention des aiguilles à tricoter qui ont nous le savons tous votre préférence.

...
C'est une perfidie et un mensonge de votre part que de suggérer que la lutte contre les lois sur l'avortement signifie être indifférent au drame de l'avortement qu'ont pu subir certaines femmes avant ces lois. Ce l'est encore plus concernant Julia qui lutte pour aider ces femmes qui ont eu un avortement.

Je ne suggère ici rien de tel. Vous faites une projection. J'affirme ici, ce que j'ai tjrs plaidé, que l'avortement est un mal plus que millénaire contre lequel personne n'a trouvé de remède miracle. Que la loi IVG qui n'autorise rien (prenez la peine de la lire) est préférable aux aiguilles à tricoter de l'ancien temps sous l'église de toujours. Vos raisonnements en tout ou rien, comme ceux de Julia ou d'autres, sont à l'évidence un renvoi aux aiguilles à tricoter.

Citation :
Permettez-moi de vous rappeler le processus de l'avortement légalisé à cause de l'influence franc-maçonne :

Voici une fois de plus votre argument choc!!! Rappel également cette loi qui n'ouvre pas un droit n'oblige personne à se faire avorter. Il n'y a donc aucune raison pour qu'une autre loi (la vôtre) interdise de le faire (ce qui fut sans succès le cas du temps de l'église de toujours).

C'est pire qu'un argument choc, c'est la réalité ! ... La légalisation a été provoquée et rendue effective par la répugnante manoeuvre maçonnique.

Vous parliez d'insulte???? Rappel cette loi a été approuvée à l'unanimité du Parlement (deux chambres) à majorité catholique. De plus elle reçoit toujours dans l'opinion (toutes croyances confondues) une approbation massive. Pour ma part plutôt que voir les femmes désireuses d'avorter le faire dans une arrière cuisine je préfère les voir le faire en milieu hospitalier... au moins ça ne fait pas deux victimes (si tant est qu'on considère l'embryon de quelques jours comme un être en capacité d'humanité).

L'argument qu'on n'est pas obligé de pratiquer une loi qui autorise le mal - ici en plus une loi inique et meurtrière envers les êtres sans défense et innocents - n'est évidemment pas recevable quand on est de bonne foi. Autant dire qu'on peut créer une loi contre un groupe humain en disant pour défense qu'on n'est pas obligé de l'appliquer ! ... Aberrant ! ...

Ce qui est aberrant c'est ce que vous venez d'écrire... C'est simplement un déni de vérité car la loi dépénalisant et encadrant l'avortement (ce qui ne l'autorise pas) ne concerne que celles qui veulent se l'appliquer à elles-mêmes en conscience. Ca n'a rien à voir avec ce que vous écrivez n'étant pas à un amalgame près.

Le mal de l'avortement a existé auparavant mais le légaliser est une faute gravissime.

C'est votre avis qui montre simplement que vous n'avez pas étudié la loi et que vous en avez une lecture torve.
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage



Masculin Messages : 532
Inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 09:50

adamev a écrit:
territoire en héritage a écrit:
adamev a écrit:
...

...Tout comme il pouvait l'être, ou elle pouvait le faire, avant l'intervention des aiguilles à tricoter qui ont nous le savons tous votre préférence.

...
C'est une perfidie et un mensonge de votre part que de suggérer que la lutte contre les lois sur l'avortement signifie être indifférent au drame de l'avortement qu'ont pu subir certaines femmes avant ces lois. Ce l'est encore plus concernant Julia qui lutte pour aider ces femmes qui ont eu un avortement.

Je ne suggère ici rien de tel. Vous faites une projection...Vos raisonnements en tout ou rien, comme ceux de Julia ou d'autres, sont à l'évidence un renvoi aux aiguilles à tricoter.

Vous ne craignez pas de vous contredire : mon "raisonnement" comme vous dites (ni celui de Julia) n'est évidemment pas un renvoi aux "aiguilles etc ..." Je redis qu'on ne peut accuser personne d'accepter ou d'être indifférent au drame de l'avortement qui se produisait avant la loi imposant par la maçonnerie AUTORISANT LEGALEMENT le crime de l'avortement du fait de refuser la légitimité de cette loi homicide.

Citation :
C'est pire qu'un argument choc, c'est la réalité ! ... La légalisation a été provoquée et rendue effective par la répugnante manoeuvre maçonnique.

Vous parliez d'insulte???? Rappel cette loi a été approuvée à l'unanimité du Parlement (deux chambres) à majorité catholique. De plus elle reçoit toujours dans l'opinion (toutes croyances confondues) une approbation massive. Pour ma part plutôt que voir les femmes désireuses d'avorter le faire dans une arrière cuisine je préfère les voir le faire en milieu hospitalier... au moins ça ne fait pas deux victimes (si tant est qu'on considère l'embryon de quelques jours comme un être en capacité d'humanité).
Ce n'est pas une insulte de dire que c'est répugnant ; c'est simplement la vérité. Ce qui est insultant c'est de déclarer comme vous le faites que l'embryon qui a toutes les capacités pour devenir un être humain et non un minéral ou un végétal ou un animal doit être considéré comme pouvant être avorté. C'est une insulte à la vie, à la justice la plus élémentaire, au Seigneur que vous maltraitez ainsi odieusement.

Je redemande : Docteur Angélique est-il est un forum catholique oui ou non ?

Citation :
L'argument qu'on n'est pas obligé de pratiquer une loi qui autorise le mal - ici en plus une loi inique et meurtrière envers les êtres sans défense et innocents - n'est évidemment pas recevable quand on est de bonne foi. Autant dire qu'on peut créer une loi contre un groupe humain en disant pour défense qu'on n'est pas obligé de l'appliquer ! ... Aberrant ! ...

Ce qui est aberrant c'est ce que vous venez d'écrire... C'est simplement un déni de vérité car la loi dépénalisant et encadrant l'avortement (ce qui ne l'autorise pas) ne concerne que celles qui veulent se l'appliquer à elles-mêmes en conscience. Ca n'a rien à voir avec ce que vous écrivez n'étant pas à un amalgame près.

Bien sûr que la loi autorise l'avortement; et de plus le fait que ce soit aberrant de dire qu'on peut imposer une loi car "on n'est pas obligé de l'appliquer" est quelque chose que vous êtes incapable de comprendre - ce que vous démontrez nettement. Ce n'est pas de l'amalgame c'est de la mauvaise foi évidente de votre part.

Citation :
Le mal de l'avortement a existé auparavant mais le légaliser est une faute gravissime.

C'est votre avis qui montre simplement que vous n'avez pas étudié la loi et que vous en avez une lecture torve.
Le comportement torve c'est vous qui le pratiquez abondamment comme déjà vu. Maintenant l'étude de la loi qui légalise le mal de l'avortement et qui est une faute gravissime se fait facilement : déjà en France par an plus de 200000 meurtres d'enfants non nés innocents et martyres dans le sein de leur mères (des dizaines de millions annuellement dans le monde) qui elles-mêmes la plupart du temps - pas toutes, il est vrai car il y a aussi des fautes venant d'elles spécifiquement suivant les cas - ont été bafouées par pressions excessives, par ignorances volontairement imposées de ce qu'est exactement l'avortement et de ses conséquences terribles, par la pression d'une société parfois mortifère et irrespectueuse de la vie et de la justice élémentaire ! ...

Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 09:58

Puisque vous aimez les citations à rallonge :

Loi du 17 janvier 1975 relative à l'interruption volontaire de grossesse

TITRE PREMIER

Article premier.

La loi garantit le respect de tout être humain dès le commencement de la vie. Il ne saurait être porté atteinte à ce principe qu'en cas de nécessité et selon les conditions définies par la présente loi.

Art. 2.

Est suspendue pendant une période de cinq ans à compter de la promulgation de la présente loi, l'application des dispositions des quatre premiers alinéas de l'article 317 du Code pénal lorsque l'interruption volontaire de la grossesse est pratiquée avant la fin de la dixième semaine par un médecin dans un établissement d'hospitalisation public ou un établissement d'hospitalisation privé satisfaisant aux dispositions de l'article L 176 du Code de la santé publique.

TITRE II

Art. 3.

Après le chapitre III du titre premier du Livre II du Code de la santé publique, il est inséré un chapitre III bis intitulé "Interruption volontaire de la grossesse".

Art. 4.

La section I du chapitre III bis du titre premier du Livre II du Code de la santé publique est ainsi rédigée :

" SECTION I

" Interruption volontaire de la grossesse pratiquée avant la fin de la dixième semaine.

" Art. L. 162-1. - La femme enceinte que son état place dans une situation de détresse peut demander à un médecin l'interruption de sa grossesse. Cette interruption ne peut être pratiquée qu'avant la fin de la dixième semaine de grossesse.

" Art. L. 162-2. - L'interruption volontaire d'une grossesse ne peut être pratiquée que par un médecin.
" Elle ne peut avoir lieu que dans un établissement d'hospitalisation public ou dans un établissement d'hospitalisation privé satisfaisant aux dispositions de l'article L. 176.

" Art. L. 162-3. - Le médecin sollicité par une femme en vue de l'interruption de sa grossesse doit, sous réserve de l'article L. 162-8 :

" 1° Informer celle-ci des risques médicaux qu'elle encourt pour elle-même et pour ses maternités futures ;

" 2° Remettre à l'intéressée un dossier guide comportant :

" a) L'énumération des droits, aides et avantages garantis par la loi aux familles, aux mères, célibataires ou non, et à leurs enfants, ainsi que des possibilités offertes par l'adoption d'un enfant à naître ;
" b) La liste et les adresses des organismes visés à l'article L. 162-4.

" Un arrêté précisera dans quelles conditions les directions départementales d'action sanitaire et sociale assureront la réalisation des dossiers guides destinés aux médecins.
"

Art. L. 162-4. - Une femme s'estimant placée dans la situation visée à l'article L. 162-1 doit, après la démarche prévue à l'article L. 162-3, consulter un établissement d'information, de consultation ou de conseil familial, un centre de planification ou d'éducation familiale, un service social ou un autre organisme agréé qui devra lui délivrer une attestation de consultation.
" Cette consultation comporte un entretien particulier au cours duquel une assistance et des conseils appropriés à la situation de l'intéressée lui sont apportés, ainsi que les moyens nécessaires pour résoudre les problèmes sociaux posés.
" Les personnels des organismes visés au premier alinéa sont soumis aux dispositions de l'article 378 du Code pénal.
" Chaque fois que cela est possible, le couple participe à la consultation et à la décision à prendre.

" Art. L 162-5. - Si la femme renouvelle, après les consultations prévues aux articles L 162-3 et L 162-4, sa demande d'interruption de grossesse, le médecin doit lui demander une confirmation écrite ; il ne peut accepter cette confirmation qu'après l'expiration d'un délai d'une semaine suivant la première demande de la femme. "

Art. L. 162-6. - En cas de confirmation, le médecin peut pratiquer lui-même l'interruption de grossesse dans les conditions fixées au deuxième alinéa de l'article L. 162-2. S'il ne pratique pas lui-même l'intervention, il restitue à la femme sa demande pour que celle-ci soit remise au médecin choisi par elle et lui délivre en outre un certificat attestant qu'il s'est conformé aux dispositions des articles L 162-3 et L 162-5.
" L'établissement dans lequel la femme demande son admission doit se faire remettre les attestations justifiant qu'elle a satisfait aux consultations prescrites aux articles L. 162-3 à L. 162-5.

" Art. L. 162-7. - Si la femme est mineurs célibataire, le consentement de l'une des personnes qui exerce l'autorité parentale ou, le cas échéant, du représentant légal est requis.

" Art L. 162-8. - Un médecin n'est jamais tenu de donner suite à une demande d'interruption de grossesse ni de pratiquer celle-ci mais il doit informer, dès la première visite, l'intéressée de son refus.
" Sous la même réserve, aucune sage-femme, aucun infirmier ou infirmière, aucun auxiliaire médical, quel qu'il soit, n'est tenu de concourir à une interruption de grossesse.
" Un établissement d'hospitalisation privé peut refuser que des interruptions volontaires de grossesse soient pratiquées dans ses locaux.
" Toutefois, dans le cas où l'établissement a demandé à participer à l'exécution du service public hospitalier ou conclu un contrat de concession, en application de la loi n° 70-1318 du 31 décembre 1970 portant réforme hospitalière, ce refus ne peut être opposé que si d'autres établissements sont en mesure de répondre aux besoins locaux.

" Art. L. 162-9. - Tout établissement dans lequel est pratiquée une interruption de grossesse doit assurer, après l'intervention, l'information de la femme en matière de régulation des naissances.

" Art. L. 162-10. - Toute interruption de grossesse doit faire l'objet d'une déclaration établie par le médecin et adressée par l'établissement où elle est pratiquée au médecin inspecteur régional de la santé ; cette déclaration ne fait aucune mention de l'identité de la femme.

" Art. L. 162-11. - L'interruption de grossesse n'est autorisée pour une femme étrangère que si celle-ci justifie de conditions de résidence fixées par voie réglementaire.
" Les femmes célibataires étrangères âgées de moins de dix-huit ans doivent en outre se soumettre aux conditions prévues à l'article L. 162-7."

Art. 5.

La section II du chapitre III bis du titre premier du Livre II du code de la santé publique est ainsi rédigée :

" SECTION II

" Interruption volontaire de la grossesse pratiquée pour motif thérapeutique.

" Art. L. 162-12. - L'interruption volontaire d'une grossesse peut, à toute époque, être pratiquée si deux médecins attestent, après examen et discussion, que la poursuite de la grossesse met en péril grave la santé de la femme ou qu'il existe une forte probabilité que l'enfant à naître soit atteint d'une affection d'une particulière gravité reconnue comme incurable au moment du diagnostic.
" L'un des deux médecins doit exercer son activité dans un établissement d'hospitalisation public ou dans un établissement d'hospitalisation privé satisfaisant aux conditions de l'article L 176 et l'autre être inscrit sur une liste d'experts près la Cour de cassation ou près d'une cour d'appel.
" Un des exemplaires de la consultation est remis à l'intéressée ; deux autres sont conservés par les médecins consultants.

" Art. L. 162-13. - Les dispositions des articles L. 162-2 et L. 162-8 à L. 162-10 sont applicables à l'interruption volontaire de la grossesse pratiquée pour motif thérapeutique."

Art. 6.

Le section III du chapitre III bis du titre premier du Livre II du Code de la santé publique est ainsi rédigée :

" SECTION III

" Dispositions communes.

" Art. L. 162-14. - Un décret en Conseil d'État fixera les conditions d'application du présent chapitre."

TITRE III

Art. 7.

I. - L'intitulé de la section I du chapitre V du Livre II du Code de la santé publique est modifié comme suit :

" SECTION I

" Etablissements d'hospitalisation recevant des femmes enceintes.

II. - A l'article L. 176 du code de la santé publique les mots "une clinique, une maison d'accouchement ou un établissement privé" sont remplacés par les mots "un établissement d'hospitalisation privé".

III. - L'article L. 178 du code de la santé publique est modifié comme suit :

" Art. L 178. - Le préfet peut, sur rapport du médecin inspecteur départemental de la santé prononcer le retrait de l'autorisation prévue à l'article L. 176 si l'établissement cesse de remplir les conditions fixées par le décret prévu audit article ou s'il contrevient aux dispositions des articles L. 162-6, deuxième alinéa, et L. 162-9 à L. 162-11."

IV. - Il est introduit dans le Code de la santé publique un article L. 178-1 ainsi rédigé :

" Art. L. 178-1. - Dans les établissements visés à l'article L. 176 le nombre d'interruptions volontaires de grossesse pratiquées chaque année ne pourra être supérieur au quart du total des actes chirurgicaux et obstétricaux.
" Tout dépassement entraînera la fermeture de l'établissement pendant un an. En cas de récidive, la fermeture sera définitive."

Art. 8.

Les frais de soins et d'hospitalisation afférents à l'avortement volontaire, effectué dans les conditions prévues au chapitre III bis du titre premier du Livre II du Code de la santé publique, ne peuvent excéder les tarifs fixés en application de l'ordonnance n° 45-1483 du 30 juin 1945 relative aux prix.

Art. 9.

Il est ajouté au titre III, chapitre VII du Code de la famille et de l'aide sociale un article L 181-2 ainsi rédigé :

" Art. L 181-2. - Les frais de soins et d'hospitalisation afférents à l'interruption volontaire de grossesse effectuée dans les conditions prévues au chapitre III bis du titre premier du Livre II du Code de la santé publique sont pris en charge dans les conditions fixées par décret."

Art. 10.

L'article L. 647 du code de la santé publique est remplacé par les dispositions suivantes :

" Art. L. 647. - Sans préjudice des dispositions de l'article 60 du Code pénal, seront punis d'un emprisonnement de deux mois à deux ans et d'une amende de 2.000 à 20.000 F ou de l'une de ces deux peines seulement, ceux qui, par un moyen quelconque, auront provoqué à l'interruption de grossesse, même licite, alors même que cette provocation n'aurait pas été suivie d'effet.
" Seront punis des mêmes peines ceux qui, par un moyen quelconque, sauf dans les publications réservées aux médecins et aux pharmaciens, auront fait de la propagande ou de la publicité directe ou indirecte concernant soit les établissements dans lesquels sont pratiquées les interruptions de grossesse, soit les médicaments, produits et objets ou méthodes destinés à procurer ou présentés comme de nature à procurer une interruption de grossesse.
" En cas de provocation, de propagande ou de publicité au moyen de l'écrit, même introduit de l'étranger, de la parole ou de l'image, même si celles-ci ont été émises de l'étranger, pourvu qu'elles aient été perçues en France, les poursuites prévues aux alinéas précédents seront exercées contre les personnes énumérées à l'article 285 du Code pénal, dans les conditions fixées par cet article, si le délit a été commis par la voie de la presse, et contre les personnes reconnues responsables de l'émission ou, à leur défaut, les chefs d'établissements, directeurs ou gérants des entreprises ayant procédé à la diffusion ou en ayant tiré profit, si le délit a été commis par toute autre voie."

Art. 11.

Les dispositions du titre II de la présente loi seront applicables tant que le titre premier restera en vigueur.

L'application des articles L. 161-1, L. 650 et L. 759 du Code de la santé publique est suspendue pour la même durée.

Art. 12.

Le début du deuxième alinéa de l'article 378 du Code pénal est ainsi rédigé :

" Toutefois, les personnes ci-dessus énumérées, sans être tenues de dénoncer les avortements pratiqués dans des conditions autres que celles qui sont prévues par la loi, dont elles ont eu connaissance..." (Le reste sans changement.)

Art. 13.

En aucun cas l'interruption volontaire de la grossesse ne doit constituer un moyen de régulation des naissances. A cet effet, le Gouvernement prendra toutes les mesures nécessaires pour développer l'information la plus large possible sur la régulation des naissances, notamment par la création généralisée, dans les centres de protection maternelle et infantile, de centres de planification ou d'éducation familiale et par l'utilisation de tous les moyens d'information.

Art. 14.

Chaque centre de planification ou d'éducation familiale constitué dans les centres de protection maternelle et infantile sera doté des moyens nécessaires pour informer, conseiller et aider la femme qui demande une interruption volontaire de grossesse.

Art. 15.

Les décrets pris pour l'application de la présente loi seront publiés dans un délai de six mois à compter de la date de sa promulgation.

Art. 16.

Le rapport sur la situation démographique de la France, présenté chaque année au Parlement par le ministre chargé de la Population, en application de la loi n° 67-1176 du 28 décembre 1967, comportera des développements sur les aspects sociodémographiques de l'avortement..
En outre, l'Institut national d'études démographiques analysera et publiera, en liaison avec l'Institut national de la santé et de la recherche médicale, les statistiques établies à partir des déclarations prévues à l'article L. 162-10 du Code de la santé publique.


Tout votre blabla n'est que mensonge et désinformation.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 10:55

Je pense pouvoir mettre ici mon grain de sel, car je suis aussi bénévole dans "laissez les vivre".

Adamev dit vrai, cette loi a été votée pour éviter de plus grands malheurs, que les femmes n'aillent plus en Angleterre ou chez les faiseuses d'anges.

Actuellement, ce que je remarque, c'est qu'il y a un certain laisser aller au niveau du suivi des femmes qui veulent avorter. J'ai lu ce que Julia dit à propos d'une femme qui a avorté 10 fois : c'est inadmissible et si c'est un cas social, il y a un service social pour la prendre en charge. Ce n'est pas la loi sur l'avortement qui est en cause. Et des "marie couche toi là" il y en a toujour eu.

Et... pour faire un enfant, il faut être deux que je sache ? on ne parle JAMAIS ici de hommes
qui sont quand même concernés, non ?

Au CHR où se pratiquent les avortements chez nous, le nouveau gynéco a justement décidé, avant toute décision, de convoquer le couple et non plus seulement la femme. Pour l'instant, à moins que d'avoir été voir ailleurs et qu'elles veulent le cacher à leur mari, les femmes apprécient cette initiative (et nous aussi).

Les motifs qui sont donnés par les femmes sont parfois vraiment farfelus, comme par exemple cette jeune femme qui veut absolument un garçon et qui veut avoter si c'est une fille qu'elle attend.. Là, je sais que le gynéco n'est pas d'accord, mais si elle s'en occupe elle-même avec des tisanes ou je ne sais quoi :x

Pour conclure, d'après mon expérience, ce qu'il manque vraiment c'est le volet social par des professionnels.




_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 11:06

Merci Espérance.

Dieu merci il y a encore des gens raisonnables qui tout en refusant l'avortement savent faire la part de la réalité des situations vécues.

Et je partage votre avis. Les hommes sont étrangement absents de ce débat et de ses suites.

On ne peut pas à la fois être contre la contraception (en ne privilégiant qu'une méthode aussi contraire que les autres à la volonté divine) et déplorer que l'avortement existe.

On ne peut pas à la fois être pour une sexualité réduite à la seule procréation et déplorer que l'avortement soit.....

Et au lieu de se battre, temps perdu, sécheresse de coeur..., contre une loi protectrice il y a mieux à faire à se battre pour l'amélioration des conditions de vie, les structures d'accueil et d'éducation...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 12:36

Re-d'accord avec vous Adamev Laughing

Cela n'empêche pas de prier pour ces femmes, mais moi je suis plutôt "Marthe" que "Marie" et je me bats, vous pouvez me croire, contre les services sociaux qui sont trop mous, trop lents et que nous, retraités, nous faisons leur boulot bien souvent.


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 13:21

adamev a écrit:
Spoiler:
 

Une loi qui garantit le respect de la vie dès le commencement mais qui permet l'avortement, cela me semble contradictoire... confused

Mais je constate, entre autres, que le médecin doit informer la femme désireuse d'avorter des conséquences. Ce qui montre que l'avortement n'est pas un acte banal du type se faire arracher une dent.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 13:52

Espérance a écrit:
Re-d'accord avec vous Adamev Laughing

Cela n'empêche pas de prier pour ces femmes, mais moi je suis plutôt "Marthe" que "Marie" et je me bats, vous pouvez me croire, contre les services sociaux qui sont trop mous, trop lents et que nous, retraités, nous faisons leur boulot bien souvent.

:bisou: :bisou: :bisou:

Simon1976 a écrit:
Une loi qui garantit le respect de la vie dès le commencement mais qui permet l'avortement, cela me semble contradictoire...

Ce n'est en rien contradictoire. Relisez attentivement l'article I de la loi "Il ne saurait être porté atteinte à ce principe qu'en cas de nécessité et selon les conditions définies par la présente loi.". Et qui dit qu'il s'agit là d'un act banal. La loi elle parle d'acte volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 14:06

adamev a écrit:

Voici une fois de plus votre argument choc!!! Rappel également cette loi qui n'ouvre pas un droit n'oblige personne à se faire avorter. Il n'y a donc aucune raison pour qu'une autre loi (la vôtre) interdise de le faire (ce qui fut sans succès le cas du temps de l'église de toujours).

L'argument est spécieux : vous parlez comme si une seule personne était concernée : la femme enceinte.

Or il y en a une autre : l'enfant conçu.

L'interdiction de l'avortement sauf péril sanitaire (risque de mort de toute façon) pour la mère ou l'enfant n'est pas la loi de quelqu'un, c'est la loi naturelle qui veut que tout homme a le droit inaliénable de ne pas être tué sur simple volonté d'autrui.

Que l'avortement soit volontaire n'enlève rien à son caractère profondément inique, de même que l'autorisation du meurtre ou du vol du moment qu'ils sont volontaires de la part de l'agent ne les rendrait pas justes.
Certains délits n'en sont pas s'il y a consentement de la victime : le viol devient un rapport sexuel, le vol devient un don.
D'autres demeurent toujours des crimes même avec consentement de la victime : le meurtre reste toujours un meurtre même si la victime est d'accord.

L'enfant conçu, lui, ne peut même pas s'exprimer.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 14:22

Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:

Voici une fois de plus votre argument choc!!! Rappel également cette loi qui n'ouvre pas un droit n'oblige personne à se faire avorter. Il n'y a donc aucune raison pour qu'une autre loi (la vôtre) interdise de le faire (ce qui fut sans succès le cas du temps de l'église de toujours).

L'argument est spécieux : vous parlez comme si une seule personne était concernée : la femme enceinte.

Or il y en a une autre : l'enfant conçu. L'embryon

L'interdiction de l'avortement sauf péril sanitaire (risque de mort de toute façon) pour la mère ou l'enfant n'est pas la loi de quelqu'un, c'est la loi naturelle qui veut que tout homme a le droit inaliénable de ne pas être tué sur simple volonté d'autrui.

Expliquez ça aux femmes "volontaires" pour l'avortement. Pas à moi.

Que l'avortement soit volontaire n'enlève rien à son caractère profondément inique,

Qui dit le contraire ici? Sauf que ce n'est pas l'avis des femmes "volontaires".

de même que l'autorisation du meurtre ou du vol du moment qu'ils sont volontaires de la part de l'agent ne les rendrait pas justes.

Comparaison n'est pas raison.

Certains délits n'en sont pas s'il y a consentement de la victime : le viol devient un rapport sexuel, le vol devient un don.

Vous avez déjà essayé de violer une femme "consentante"???? Quant au vol, si ce n'était une blague, je vous renverrais volontiers aux monitions secrètes des Jésuites. Encore que sait-on jamais?

D'autres demeurent toujours des crimes même avec consentement de la victime : le meurtre reste toujours un meurtre même si la victime est d'accord.

Un meutre avec consentement de la victime... est un suicide assisté.

L'enfant l'embryon conçu, lui, ne peut même pas s'exprimer.

C'est une des raisons pour lesquelles les scientifiques gardent une réserve prudente quant à l'acquisition définitive de la capacité humaine. Merci de cet argument.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 14:42

adamev a écrit:

Expliquez ça aux femmes "volontaires" pour l'avortement. Pas à moi.

On peut faire les deux.

Qui dit le contraire ici? Sauf que ce n'est pas l'avis des femmes "volontaires".

Ce n'est pas la question. Tout individu qui commet un délit voudra se créer ses propres règles dans lesquelles l'acte est justifié.


de même que l'autorisation du meurtre ou du vol du moment qu'ils sont volontaires de la part de l'agent ne les rendrait pas justes.

Comparaison n'est pas raison.

Au contraire. A partir du moment où vous parlez de droit, vous devez vous attendre à voir l'analogie, outil de réflexion juridique classique, ressurgir à raison.


Certains délits n'en sont pas s'il y a consentement de la victime : le viol devient un rapport sexuel, le vol devient un don.

Vous avez déjà essayé de violer une femme "consentante"???? Quant au vol, si ce n'était une blague, je vous renverrais volontiers aux monitions secrètes des Jésuites. Encore que sait-on jamais?

Si la femme est consentante, ce n'est pas un viol, c'est bien ce que je dis. De même pour le vol : ce sont des actes qui impliquent, pour être répréhensibles, d'aller contre la libre volonté de la victime.


D'autres demeurent toujours des crimes même avec consentement de la victime : le meurtre reste toujours un meurtre même si la victime est d'accord.

Un meutre avec consentement de la victime... est un suicide assisté.

Non, c'est un meurtre. Un suicide ne s'assiste pas, par définition. Celui qui "assiste" est en fait un individu qui veut l'acte et le résultat de la mort d'autrui. C'est donc un meurtre, et le consentement de la victime n'y change précisément rien.

L'enfant l'embryon conçu, lui, ne peut même pas s'exprimer.

C'est une des raisons pour lesquelles les scientifiques gardent une réserve prudente quant à l'acquisition définitive de la capacité humaine. Merci de cet argument.

La définition de la personne humaine n'est précisément pas un sujet de science. Quand un médecin prétend dire ce qui est ou n'est pas une personne humaine, il fait une énormité épistémologique tout comme quand un physicien prétend se prononcer sur l'existence de Dieu.
Tout embryon est un enfant conçu, tout comme tout nourrisson est un futur adulte. Le fait qu'il y ait des possibilités d'accident ne change rien à ce qui est l'ordre normal des choses.
[/quote]

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 14:53

Vous pouvez vous tortiller dans tous les sens et sortir de votre poches toutes les arguties possibles... La loi est la Loi. Et la femme ou le médecin qui se placent dans son cadre ne commettent pas de délit.

Alors qu'en commettent (en commettaient) ceux et celles qui faisaient usage ou recours aux aiguilles, oreiller compatissant, herbes aux anges....

Mais c'est vrai que c'était "invisible" (sauf cas de suite chirurgicale = curetage) et donc satisfaisant pour la morale "apparente" catholique.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 15:11

adamev a écrit:
La loi est la Loi. Et la femme ou le médecin qui se placent dans son cadre ne commettent pas de délit.

Ce n'est pas parce qu'une chose est légale selon les hommes qu'elle est morale.

L'apartheid était légal en Afrique du Sud, était-il moral pour autant ?
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage



Masculin Messages : 532
Inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 15:14

adamev a écrit:

Tout votre blabla n'est que mensonge et désinformation.

Ce n'est pas un blabla c'est la vérité : la loi permet de supprimer la vie de cet être humain dont la potentialité n'est ni de devenir un minéral ni un végétal ni un animal mais bel et bien un être humain.

Citation :
Bien sûr que si. C'est tout le problème des complicités "objectives" par déni de réalité.
Alors pourquoi le pratiquez vous ?

La loi permet la légalisation du mal de l'avortement et qui est une faute gravissime :

Citation :
... déjà en France par an plus de 200000 meurtres d'enfants non nés innocents et martyres dans le sein de leur mères (des dizaines de millions annuellement dans le monde) qui elles-mêmes la plupart du temps - pas toutes, il est vrai car il y a aussi des fautes venant d'elles spécifiquement suivant les cas - ont été bafouées par pressions excessives, par ignorances volontairement imposées de ce qu'est exactement l'avortement et de ses conséquences terribles, par la pression d'une société parfois mortifère et irrespectueuse de la vie et de la justice élémentaire ! ...



Citation :
Si j'ai des comptes à en rendre ce ne sera pas à vous
Effectivement, c'est tout à fait vrai. Mais le Seigneur vous donnera encore une ou des chances avant, comme à moi et à tous.



Citation :
Et une fois encore, puisque personne ne sait éradiquer l'avortement
D'abord ce n'est pas une raison pour le légaliser et donc le faciliter encore plus et officiellement. Ensuite il est évident qu'il faudra un changement des mentalités et des comportement en société mais dans le bon sens cette fois, non en poussant vers le bas mais vers le haut vers plus de justice et d'aide et d'éducation saine et sainte.

Citation :
sous le regard d'un crucifix compatissant
Le crucifix est pour un chrétien l'un des signes les plus forts de la compassion de notre Seigneur envers le mal que s'infligent les humains à eux-même ou à d'autres mais jamais connivence avec le péché.

Citation :
Et rassurez-vous "le Seigneur" vous dira aussi comment vous le maltraitez ici.
Pour ce sujet-ci je n'ai pas de crainte - il n'en est pas de même pour d'autres mais j'espère en sa Miséricorde maintenant et toujours.

Citation :
Bien sûr que c'est une insulte car c'est ainsi "objectivement" que toute la communauté maçonnique est jugée "répugnante" alors que nombreux sont ceux qui ne sont pas favorables à cette pratique
Non et l'on voit bien à quel point vous pouvez manipuler; j'avais écrit :

Citation :
La légalisation a été provoquée et rendue effective par la répugnante manoeuvre maçonnique.
C'est la manoeuvre maçonnique qui est répugnante. Lorsque je commet un péché c'est toujours un mal mais cela ne veut pas dire que je sois un mal moi entièrement en tout.


Citation :
Que diriez-vous si j'écrivais "les répugnantes manoeuvres de l'église romaine contre la théologie de la libération"
Je dirais que ce que vous appelez "répugnant" ne l'est pas car la théologie de la libération a été condamnée nettement par le Pape.

Citation :
Elle met en place les conditions de sa réalisation, en milieu hospitalier. Et encore une fois la loi prévoit qu'en effet un médecin peut refuser d'appliquer la loi. Une nouvelle fois encore nulle femme n'est obligée de se soumettre à l'avortement. "Interruption volontaire" est une expression claire.
Quelle chance d'avoir pour l'instant encore le droit d'être libre de refuser de pratiquer un avortement pour un médecin ou une infirmière. Encore que ça ne soit pas vrai en réalité d'après des témoignages que j'ai entendu moi-même directement par pressions et contraintes diverses.

Pressions et contraintes diverses plus ou moins directes encore pour un (trop) grand nombre de femmes pour qu'elles avortent alors qu'elles sont parfois en situation de grande incompréhension ou aide ou difficultés de tous genres ! ... Allez parler après cela de liberté réelle pour ces femmes qui peuvent être de bonne volonté et de bonne foi ! ...

D'autre part l'interruption volontaire n'est en rien volontaire pour le foetus qui se débat contre cette agression contre sa vie.

http://www.dailymotion.com/video/x789di_le-cri-silencieux-the-silent-scream_webcam

Citation :
la majorité des avortements sont de pur confort
Eh bien voilà c'est vous-même maintenant qui indiquez que cette loi est particulièrement perverse puisqu'elle permet et légalise cette situation totalement anormale !! ...


Citation :
"Mentez, mentez toujours il en restera quelque chose". Vous pratiquez parfaitement bien cette recommandation comme l'ont fait avant vous d'autres très bons chrétiens.
Non là-dessus je n'ai pas menti, mais la fausse critique venant de la part d'une personne pratiquant comme vous de façon marquée le mensonge est déplacée, je trouve ...

Citation :
Vous pouvez vous tortiller dans tous les sens et sortir de votre poches toutes les arguties possibles... La loi est la Loi. Et la femme ou le médecin qui se placent dans son cadre ne commettent pas de délit.

Alors qu'en commettent (en commettaient) ceux et celles qui faisaient usage ou recours aux aiguilles, oreiller compatissant, herbes aux anges....

Mais c'est vrai que c'était "invisible" (sauf cas de suite chirurgicale = curetage) et donc satisfaisant pour la morale "apparente" catholique.

Non, la Loi est la Loi et la loi est la loi. L'acte non délictueux suivant une loi illégitime moralement est un délit devant Dieu ! ... Et surtout ce genre de loi ! ... L'avortement est un acte mauvais en soi avant la loi Veil et après mais la loi est en elle-même particulièrement immorale.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 16:07

adamev a écrit:
Vous pouvez vous tortiller dans tous les sens et sortir de votre poches toutes les arguties possibles... La loi est la Loi. Et la femme ou le médecin qui se placent dans son cadre ne commettent pas de délit.

Ils en commettent un contre le droit naturel.

Alors qu'en commettent (en commettaient) ceux et celles qui faisaient usage ou recours aux aiguilles, oreiller compatissant, herbes aux anges....

Ils en commettaient de la même façon.

Mais c'est vrai que c'était "invisible" (sauf cas de suite chirurgicale = curetage) et donc satisfaisant pour la morale "apparente" catholique.

Personne n'a jamais dit cela. Diriez-vous que la morale catholique est sauve quand quelqu'un commet un meurtre parfait, parce que personne n'en sait rien ? C'est absurde.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 16:11

Philippe Fabry a écrit:
Mais c'est vrai que c'était "invisible" (sauf cas de suite chirurgicale = curetage) et donc satisfaisant pour la morale "apparente" catholique.

Personne n'a jamais dit cela. Diriez-vous que la morale catholique est sauve quand quelqu'un commet un meurtre parfait, parce que personne n'en sait rien ? C'est absurde.
[/quote]

Et c'est pourtant vrai Philippe Sad

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 16:20

Espérance a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Mais c'est vrai que c'était "invisible" (sauf cas de suite chirurgicale = curetage) et donc satisfaisant pour la morale "apparente" catholique.

Personne n'a jamais dit cela. Diriez-vous que la morale catholique est sauve quand quelqu'un commet un meurtre parfait, parce que personne n'en sait rien ? C'est absurde.

Et c'est pourtant vrai Philippe Sad
[/quote]

Quoi donc ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 16:27

Philippe Fabry a écrit:
Espérance a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Mais c'est vrai que c'était "invisible" (sauf cas de suite chirurgicale = curetage) et donc satisfaisant pour la morale "apparente" catholique.

Personne n'a jamais dit cela. Diriez-vous que la morale catholique est sauve quand quelqu'un commet un meurtre parfait, parce que personne n'en sait rien ? C'est absurde.

Et c'est pourtant vrai Philippe Sad

Quoi donc ?[/quote]

que lorsque c'est caché, l'honneur est sauf..

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 16:49

Espérance a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Espérance a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Mais c'est vrai que c'était "invisible" (sauf cas de suite chirurgicale = curetage) et donc satisfaisant pour la morale "apparente" catholique.

Personne n'a jamais dit cela. Diriez-vous que la morale catholique est sauve quand quelqu'un commet un meurtre parfait, parce que personne n'en sait rien ? C'est absurde.

Et c'est pourtant vrai Philippe Sad

Quoi donc ?

que lorsque c'est caché, l'honneur est sauf.. [/quote]

Lorsque l'on interdit l'avortement et qu'on fait tout ce qui est possible pour l'éradiquer, alors la morale est effectivement sauve pour la société qui n'est pas complice des actes qui persistent à être commis. De la même manière que la morale d'une société est sauve en matière de meurtre dès lors qu'elle s'emploie à faire justice, et ne se rend pas complice des agissements de certains par l'indulgence et l'indifférence.

Venir expliquer ici comme Adamev que les sociétés interdisant l'avortement et où malgré tout des gens le pratiquent en violation de la loi sont des sociétés hypocrites, c'est un mensonge éhonté.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 18:53

territoire en héritage a écrit:
adamev a écrit:

Tout votre blabla n'est que mensonge et désinformation.

Ce n'est pas un blabla c'est la vérité : la loi permet de supprimer la vie de cet être humain dont la potentialité n'est ni de devenir un minéral ni un végétal ni un animal mais bel et bien un être humain.

Blabla. Votre affirmation n'est vraie que parce qu'un pape a décidé que la vie commençait dès la rencontre des gamètes. Pour l'instant, en France au moins, le peuple et ses représentants légaux en ont décidé autrement. Vox Populi = Vox Dei.

Citation :
Bien sûr que si. C'est tout le problème des complicités "objectives" par déni de réalité.
Alors pourquoi le pratiquez vous ? La loi permet la légalisation dépénalisation de l'avortement et qui est une faute gravissime :

Non pas dans le cadre de la loi. Ce n'est pas l'avis des femmes qui décident d'avorter. C'est vous qui pratiquez le déni de réalité et de ce fait devenez complice objectif des faiseuses d'anges. Par le simple fait que la loi n'a pas significativement augmenté le nombre mais la rendu évident. La réalité ce sont les situation des femmes qui décident d'avorter et même si je le condamne je ne me reconnais pas le droit de les juger y compris celles qui le font par confort.

Citation :
... déjà en France par an plus de 200000 meurtres d'enfants non nés innocents et martyres dans le sein de leur mères (des dizaines de millions annuellement dans le monde) qui elles-mêmes la plupart du temps - pas toutes, il est vrai car il y a aussi des fautes venant d'elles spécifiquement suivant les cas - ont été bafouées par pressions excessives, par ignorances volontairement imposées de ce qu'est exactement l'avortement et de ses conséquences terribles, par la pression d'une société parfois mortifère et irrespectueuse de la vie et de la justice élémentaire ! ...

Faux. Déjà en France, avant la loi IVG, au moins 65 000 avortements sauvages ayant donné lieu à suite opératoire (curetage) auxquels ajouter tous ceux pratiqués à l'étranger (dont Espagne très catholique) et ceux n'ayant pas eu de conséquence opératoire (donc inconnus des stats). Et ceci sans que ça émeuve plus que ça la cathoclique. En fait c'est que la loi existe qui vous dérange car elle met en évidence l'hypocrisie religieuse. Avant elle "passez muscade" (à part quelques textes alambiqués) après elle "oh scandale". Vous vous moquez du monde.

Citation :
Si j'ai des comptes à en rendre ce ne sera pas à vous
Effectivement, c'est tout à fait vrai. Mais le Seigneur vous donnera encore une ou des chances avant, comme à moi et à tous.

Alors laissez lui le soin d'en décider.

Citation :
Et une fois encore, puisque personne ne sait éradiquer l'avortement

D'abord ce n'est pas une raison pour le légaliser et donc le faciliter encore plus et officiellement. Ensuite il est évident qu'il faudra un changement des mentalités et des comportement en société mais dans le bon sens cette fois, non en poussant vers le bas mais vers le haut vers plus de justice et d'aide et d'éducation saine et sainte.

Pour le légaliser en effet. Pour le dépénaliser si et en l'encadrant même strictement. Si c'est vous qui décidez de ce qui est sain je crains le pire. Quant à ce qui est saint réservez ça à votre oratoire personnel et à votre petite personne pour qu'elle devienne un peu sainte.

Citation :
sous le regard d'un crucifix compatissant
Le crucifix est pour un chrétien l'un des signes les plus forts de la compassion de notre Seigneur envers le mal que s'infligent les humains à eux-même ou à d'autres mais jamais connivence avec le péché.

Manifestement sa présence ne posait aucun probléme aux avorteuses généralement "bien sous tous rapports". En tsk ça ne posait pas de gros problèmes à l'Église catholique.

Citation :
Bien sûr que c'est une insulte car c'est ainsi "objectivement" que toute la communauté maçonnique est jugée "répugnante" alors que nombreux sont ceux qui ne sont pas favorables à cette pratique

Non et l'on voit bien à quel point vous pouvez manipuler; j'avais écrit :
Citation :
La légalisation a été provoquée et rendue effective par la répugnante manoeuvre maçonnique.
C'est la manoeuvre maçonnique qui est répugnante. Lorsque je commet un péché c'est toujours un mal mais cela ne veut pas dire que je sois un mal moi entièrement en tout.

Je vous avais donc bien lu... surtout quant on sait de quels péchés les papes et leurs affidés ont chargé les maçons. Manoeuvre maçonnique répugnante = maçonnerie répugnante.

Citation :
Que diriez-vous si j'écrivais "les répugnantes manoeuvres de l'église romaine contre la théologie de la libération"
Je dirais que ce que vous appelez "répugnant" ne l'est pas car la théologie de la libération a été condamnée nettement par le Pape.

C'est bien pour ça que c'est "répugnant" car ça a coûté la vie à plusieurs prêtres, à de nombreux laïcs et ça a laissé dans la misère, sous la coupe de salauds... bien en cours y compris ecclésiatiques..., des milliers de pauvres gens qui ne demandaient qu'un peu de justice sociale.

Citation :
Elle met en place les conditions de sa réalisation, en milieu hospitalier.

Et encore une fois la loi prévoit qu'en effet un médecin peut refuser d'appliquer la loi. Une nouvelle fois encore nulle femme n'est obligée de se soumettre à l'avortement. "Interruption volontaire" est une expression claire.
Quelle chance d'avoir pour l'instant encore le droit d'être libre de refuser de pratiquer un avortement pour un médecin ou une infirmière. Encore que ça ne soit pas vrai en réalité d'après des témoignages que j'ai entendu moi-même directement par pressions et contraintes diverses.

Oui et moi j'ai entendu et vu le contraire. Des sbires cathos ou autres empêchant le libre exercice de la médecine face à des patientes en demande.

Pressions et contraintes diverses plus ou moins directes encore pour un (trop) grand nombre de femmes pour qu'elles avortent alors qu'elles sont parfois en situation de grande incompréhension ou aide ou difficultés de tous genres ! ... Allez parler après cela de liberté réelle pour ces femmes qui peuvent être de bonne volonté et de bonne foi ! ...

Personne ne prétend que toutes les femmes soient parfaitement libres. Raison de plus pour faire des lois qui leur soient protectrices. Elles le sont d'autant moins libres que vous êtes à la fois contre la contraception et contre l'avortement, contre le divorce au profit d'union qui les maintiennent en sujetion... Donc contre leur liberté(s).

Citation :
la majorité des avortements sont de pur confort
Eh bien voilà c'est vous-même maintenant qui indiquez que cette loi est particulièrement perverse puisqu'elle permet et légalise dépénalise cette situation totalement anormale !! ...

Anormale à vos yeux. Pas à ceux des femmes en cause. Vous avez un problème avec la paille des autres mais pas semble-t-il avec votre poûtre.

Citation :
"Mentez, mentez toujours il en restera quelque chose". Vous pratiquez parfaitement bien cette recommandation comme l'ont fait avant vous d'autres très bons chrétiens.
Non là-dessus je n'ai pas menti, mais la fausse critique venant de la part d'une personne pratiquant comme vous de façon marquée le mensonge est déplacée, je trouve ...

Inversion de la charge... bien connue des staliniens et des procès inquisitoriaux...

Citation :
Vous pouvez vous tortiller dans tous les sens et sortir de votre poches toutes les arguties possibles... La loi est la Loi. Et la femme ou le médecin qui se placent dans son cadre ne commettent pas de délit.

Alors qu'en commettent (en commettaient) ceux et celles qui faisaient usage ou recours aux aiguilles, oreiller compatissant, herbes aux anges....

Mais c'est vrai que c'était "invisible" (sauf cas de suite chirurgicale = curetage) et donc satisfaisant pour la morale "apparente" catholique.

Non, la Loi est la Loi et la loi est la loi.

Donc puisque c'est ainsi arrêtez de nous bassiner et laisser la loi s'appliquer et les femmes en décider.

L'acte non délictueux suivant une loi illégitime moralement est un délit devant Dieu ! ...

Qu'est-ce que c'est que ce charabia??? Vous en savez qq chose de ce que pense Dieu?

L'avortement est un acte mauvais en soi avant la loi Veil et après

Enfin un peu de bon sens. Mais encore une fois qu'en pensent celles qui décident d'avorter?

mais la loi est en elle-même particulièrement immorale.

Non la loi Veil est morale car elle lutte, pas très bien p.e, contre un trouble public (les avortements sauvages) et elle garantit aux femmes de toutes conditions des conditions sanitaires satisfaisantes jusque là réservées aux plus riches. Le jugement qu'on porte sur elle ... vous allez pouvoir l'exprimer avec votre bulletin de vote.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 18:57

Philippe Fabry a écrit:
Lorsque l'on interdit l'avortement et qu'on fait tout ce qui est possible pour l'éradiquer, alors la morale est effectivement sauve pour la société qui n'est pas complice des actes qui persistent à être commis.

Monsieur le beau parleur... donnez nous la recette vite!!!

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 19:01

adamev a écrit:
Blabla. Votre affirmation n'est vraie que parce qu'un pape a décidé que la vie commençait dès la rencontre des gamètes. Pour l'instant, en France au moins, le peuple et ses représentants légaux en ont décidé autrement. Vox Populi = Vox Dei.

Quand commence la vie si ce n'est pas lors de la conception ?

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80771
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 19:08

adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Lorsque l'on interdit l'avortement et qu'on fait tout ce qui est possible pour l'éradiquer, alors la morale est effectivement sauve pour la société qui n'est pas complice des actes qui persistent à être commis.

Monsieur le beau parleur... donnez nous la recette vite!!!


Un interdit de l'avortement comme un interdit de l'infanticide, et une aide adaptée, efficace, sans condamnation, pour les jeunes mères qui ne peuvent garder leur enfant.

Aide pour les soins durant leur grossesse. Aide pour les frais médicaux, aide administrative pour l'adoption.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 19:12

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Lorsque l'on interdit l'avortement et qu'on fait tout ce qui est possible pour l'éradiquer, alors la morale est effectivement sauve pour la société qui n'est pas complice des actes qui persistent à être commis.

Monsieur le beau parleur... donnez nous la recette vite!!!


Un interdit de l'avortement comme un interdit de l'infanticide, et une aide adaptée, efficace, sans condamnation, pour les jeunes mères qui ne peuvent garder leur enfant.

Aide pour les soins durant leur grossesse. Aide pour les frais médicaux, aide administrative pour l'adoption.

Tout à fait Arnaud ! si l'adoption était plus facile, peut-être qu'il y aurait moins d'avortements.

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 19:12

salut
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 19:22

Simon1976 a écrit:
adamev a écrit:
Blabla. Votre affirmation n'est vraie que parce qu'un pape a décidé que la vie commençait dès la rencontre des gamètes. Pour l'instant, en France au moins, le peuple et ses représentants légaux en ont décidé autrement. Vox Populi = Vox Dei.

Quand commence la vie si ce n'est pas lors de la conception ?


"En réalité, « dès que l'ovule est fécondé, se trouve inaugurée une vie qui n'est celle ni du père ni de la mère, mais d'un nouvel être humain qui se développe pour lui-même. Il ne sera jamais rendu humain s'il ne l'est pas dès lors." (Jean Paul II, Evangelium Vitae no.60)
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage



Masculin Messages : 532
Inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 20:40

adamev a écrit:
territoire en héritage a écrit:
adamev a écrit:

Tout votre blabla n'est que mensonge et désinformation.

Ce n'est pas un blabla c'est la vérité : la loi permet de supprimer la vie de cet être humain dont la potentialité n'est ni de devenir un minéral ni un végétal ni un animal mais bel et bien un être humain.

Blabla. Votre affirmation n'est vraie que parce qu'un pape a décidé que la vie commençait dès la rencontre des gamètes. Pour l'instant, en France au moins, le peuple et ses représentants légaux en ont décidé autrement. Vox Populi = Vox Dei.

...
Le vox populi, vox Dei est à prendre dans un tout autre sens, spirituel et non dans le vote d'une loi homicide. La vérité supérieure n'est pas une question de vote. Vous faites une nouvelle fois preuve de manipulation malhonnête (et fréquente). Et de plus j'ai mon opinion propre sur la question et en accord avec ce qu'enseigne l'Eglise effectivement.

Citation :
C'est vous qui pratiquez le déni de réalité et de ce fait devenez complice objectif des faiseuses d'anges
Affirmation toujours aussi fausse et ridicule ... Vous manipulez encore et toujours; je n'ai jamais été pour l'avortement et encore moins pour sa légalisation qui est une faute gravissime - et vos barrés n'y changeront absolument rien.

Citation :
des femmes qui décident d'avorter et même si je le condamne je ne me reconnais pas le droit de les juger y compris celles qui le font par confort
Il s'agit ici de contester la légitimité morale d'une loi qui permet ce "confort" comme vous dites si minablement alors qu'il s'agit surtout de la suppression en masse de la vie d'êtres humains innocents et sans défense eux !

Citation :
... déjà en France par an plus de 200000 meurtres d'enfants non nés innocents et martyres dans le sein de leur mères (des dizaines de millions annuellement dans le monde) qui elles-mêmes la plupart du temps - pas toutes, il est vrai car il y a aussi des fautes venant d'elles spécifiquement suivant les cas - ont été bafouées par pressions excessives, par ignorances volontairement imposées de ce qu'est exactement l'avortement et de ses conséquences terribles, par la pression d'une société parfois mortifère et irrespectueuse de la vie et de la justice élémentaire ! ...


Faux. Déjà en France, avant la loi IVG, au moins 65 000 avortements sauvages
Mais qu'est-ce qui est faux ? J'ai cité le nombre concernant l'après loi et vous celui concernant l'avant loi !

Citation :
Alors laissez lui le soin d'en décider.
Je n'ai jamais prétendu le contraire. Vraiment vous n'avez pas d'objectivité et voyez des fantômes où il n'y en a pas, un peu comme le ferait un délinquant apeuré ...

Citation :
Si c'est vous qui décidez de ce qui est sain je crains le pire. Quant à ce qui est saint réservez ça à votre oratoire personnel et à votre petite personne pour qu'elle devienne un peu sainte.
Et qui a dit que ce serait là mon rôle ? Encore une fois des fantômes ? Quant à ce qui est saint comme vous dites, s'il fallait se taire du seul fait de n'être pas saint personne ne pourrait parler jamais, même les meilleurs catholiques. Et d'ailleurs défendre ou essayer de le faire la vérité chrétienne est un moyen de sanctification à laquelle nous sommes appelés.

Citation :
Manifestement sa présence ne posait aucun probléme aux avorteuses généralement "bien sous tous rapports". En tsk ça ne posait pas de gros problèmes à la cathoclique.
Ce n'est pas honnête de faire appel aux devoir chrétien alors que vous même mentez en disant que vous êtes chrétien.

De toute façon l'usage du terme "cathoclique" est insultant. MODERATION SVP

Citation :
Je vous avais donc bien lu... surtout quant on sait de quels péchés les papes et leurs affidés ont chargé les maçons. Manoeuvre maçonnique répugnante = maçonnerie répugnante.
Non : Manoeuvre maçonnique répugnante = Manoeuvre maçonnique répugnante et j'ai expliqué qu'il n'y avait pas l'amalgame que vous semblez désirer.

Citation :
C'est bien pour ça que c'est "répugnant" car ça a coûté la vie à plusieurs prêtres, à de nombreux laïcs et ça a laissé dans la misère, sous la coupe de salauds... bien en cours y compris ecclésiatiques..., des milliers de pauvres gens qui ne demandaient qu'un peu de justice sociale."
Ah oui, pape assassin, ritournelle à laquelle on vous reconnait bien là ! ...

Citation :
Raison de plus pour faire des lois qui leur soient protectrices

La protection sociale doit être pour le bien social non pour le mal social.

Citation :
Inversion de la charge... bien connue des staliniens et des procès inquisitoriaux...

Je ne savais pas que vous étiez stalinien ou inquisiteur ...

Citation :
Donc puisque c'est ainsi arrêtez de nous bassiner et laisser la loi s'appliquer et les femmes en décider.
Pas de chance ce n'est pas parce que vous le voulez que sera acceptée la pérennisation de cette loi chez les chrétiens qui suivent l'enseignement authentique de l'Eglise.

Citation :
Qu'est-ce que c'est que ce charabia??? Vous en savez qq chose de ce que pense Dieu?
Essayez plutôt de comprendre vous y arriverez peut-être; d'autre part, l'Esprit Saint guide les enfants qui l'acceptent et leur enseigne la Volonté de Dieu.
Citation :
L'avortement est un acte mauvais en soi avant la loi Veil et après

Enfin un peu de bon sens. Mais encore une fois qu'en pensent celles qui décident d'avorter?

Du bon sens tant mieux, mais la question dépasse de beaucoup l'opinion de celles qui veulent avorter.

Citation :
Non la loi Veil est morale car elle lutte, pas très bien p.e, contre un trouble public (les avortements sauvages) et elle garantit aux femmes de toutes conditions des conditions sanitaires satisfaisantes jusque là réservées aux plus riches. Le jugement qu'on porte sur elle ... vous allez pouvoir l'exprimer avec votre bulletin de vote.
La moralité spécialement chrétienne n'est pas sauve avec le fait d'un pire mal. Et ne dépend en aucun cas d'un vote.



Dernière édition par territoire en héritage le Mar 03 Avr 2012, 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28470
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Lun 02 Avr 2012, 20:44

territoire en héritage a écrit:


De toute façon l'usage du terme "cathoclique" est insultant. MODERATION SVP

Remplacé le terme insultant par un autre plus convenable. ;)
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Mar 03 Avr 2012, 10:26

Arnaud Dumouch a écrit:
adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Lorsque l'on interdit l'avortement et qu'on fait tout ce qui est possible pour l'éradiquer, alors la morale est effectivement sauve pour la société qui n'est pas complice des actes qui persistent à être commis.

Monsieur le beau parleur... donnez nous la recette vite!!!


Un interdit de l'avortement comme un interdit de l'infanticide, et une aide adaptée, efficace, sans condamnation, pour les jeunes mères qui ne peuvent garder leur enfant.

Aide pour les soins durant leur grossesse. Aide pour les frais médicaux, aide administrative pour l'adoption.

Arnaud vous n'allez pas vous mette vous aussi à pratiquer le déni de vérité et de réalité???
Toutes vos mesurettes citées ci-dessus existent. Elles s'appellent : allocations familiales, allocation logement, aide au parent isolé, crêche, orphelinat ... etc.
Elles ne semblent pas pour l'instant avoir fait la preuve de leur efficacité au regard de la seule éradication de l'avortement.

Qu'elles soient insuffisantes et qu'il faille les augmenter je veux bien l'accepter. Mais il ne faut pas en même temps pleurnicher sur les charges d'impôts et la politique sociale qui parait-il serait ruineuse pour le pays.

Une solution serait, peut être car même ça n'est pas sûr, d'instaurer un vrai salaire parental avec cotisations sécurité sociale et retraite. L'accueil de l'enfant à naître en serait certainement facilité et l'impact sur l'insertion des jeunes par l'éducation et l'instruction amélioré.
Problème on finance comment?

Quant à l'interdit de l'avortement excusez du peu... c'était précisément le cas avant la loi Veil avec quel nombre d'avortements sauvages?
65 000 disent les statistiques hospitalières (curetages) auxquelles il faut ajouter ceux pratiqués à l'étranger et ceux sans suite hospitalière (les faiseuses d'anges n'ont quand même pas envoyé la femme à l'hopital à chaque fois)... Au total un chiffre qui n'est sans doute pas très éloigné de celui qu'on connaît maintenant environ 200 000 (rappel certains ont évoqué celui de 15 000 (pro-vie) et d'autres de 1,5 million (pro-ivg)... exagération dans les deux cas).
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16650
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Mar 03 Avr 2012, 10:36

Adamev, l'adoption est quand même un problème en France ! vu que beaucoup de couples vont à l'étranger pour avoir un bébé à adopter !
Maintenant, je suis peut-être tordue, mais je pensais à ça hier soir, si, au lieu d'avorter les femmes pouvaient faire adopter le bébé, ça risquerait aussi d'ouvrir la porte à des abus genre "mère porteuse"..

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Mar 03 Avr 2012, 10:44

adamev a écrit:

Une solution serait, peut être car même ça n'est pas sûr, d'instaurer un vrai salaire parental avec cotisations sécurité sociale et retraite. L'accueil de l'enfant à naître en serait certainement facilité et l'impact sur l'insertion des jeunes par l'éducation et l'instruction amélioré.
Problème on finance comment?

La question a été partiellement discutée dans le fil économie : capitalisme ? socialisme ? avec la question de l'allocation universelle.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Mar 03 Avr 2012, 10:52

territoire en héritage a écrit:

De toute façon l'usage du terme "cathoclique" est insultant. MODERATION SVP

Cathoclique m'avait paru être un adoucissement d'une certaine condamnation sans appel par le Maître. Cathoclique cette frange de la chrétienté qui s'est opposée à l'adoption par l'église romaine de la DUDH1948 (et ne parlons même pas de celle de 89) l'associant ainsi aux pires sectes obscurantistes, qui a voulu faire inscrire dans le droit le délit de blasphème, s'assoçiant au pire extrémisme musulman, pour étouffer la liberté de penser, de dire, de créer, qui refuse aux femmes de décider de ce qui est leur corps, qui refuse la contraception et verse des larmes de crocodile sur l'avortement, qui refuse aux hommes le droit de décider de leur fin.... qui nie que le pape soit légitime, qui n'a de référence que "l'église de toujours (entendons au mieux Léon XIII), qui refuse V.II, qui a participé à la création et à l'instruction des "escadrons de la mort" (jean ousset, cité catholique, ichtius..)................................

Vous n'avez pas aimé la cathoclique vous allez adorer "l'engeance de vipères" (sans y ajouter "répugnante"). Puisque c'est ainsi que Jésus désignait ceux qui devant les autels se montraient dans tout leur orgueil, leur suffisance, leur déni de vérité, leur refus de tout ce qui n'était pas leur pensée étroite, leur prétention à savoir Dieu....

Cathoclique ceux qui comme vous manipulent les citations pour faire dire au textes de leurs contradicteurs autre chose que ce qu'ils disent. Ainsi votre citation dans le post ci-dessus :

Citation:
TEH (vous) : ... déjà en France par an plus de 200000 meurtres d'enfants non nés innocents et martyres dans le sein de leur mères (des dizaines de millions annuellement dans le monde) qui elles-mêmes la plupart du temps - pas toutes, il est vrai car il y a aussi des fautes venant d'elles spécifiquement suivant les cas - ont été bafouées par pressions excessives, par ignorances volontairement imposées de ce qu'est exactement l'avortement et de ses conséquences terribles, par la pression d'une société parfois mortifère et irrespectueuse de la vie et de la justice élémentaire ! ...


Moi (cité par vous) : Faux. Déjà en France, avant la loi IVG, au moins 65 000 avortements sauvages

TEH : Mais qu'est-ce qui est faux ? J'ai cité le nombre concernant l'après loi et vous celui concernant l'avant loi !

Alors que j'ai écrit précisément :

Faux. Déjà en France, avant la loi IVG, au moins 65 000 avortements sauvages ayant donné lieu à suite opératoire (curetage) auxquels ajouter tous ceux pratiqués à l'étranger (dont Espagne très catholique) et ceux n'ayant pas eu de conséquence opératoire (donc inconnus des stats). Et ceci sans que ça émeuve plus que ça la cathoclique. En fait c'est que la loi existe qui vous dérange car elle met en évidence l'hypocrisie religieuse. Avant elle "passez muscade" (à part quelques textes alambiqués) après elle "oh scandale". Vous vous moquez du monde.

Le reste n'a même pas besoin d'être relevé tant vous êtes dans la "méprisance" (selon le mot de celui qu'on connaît tous mais dont il ne faut pas dire le nom).

Pour information le CDPH (protestants) évoque un chiffre compris entre 150 et 180 000 en 1973 incorporant 75 000 à l'étranger (encore ne tient-on pas compte dans ce calcul des filières vers la suisse, la belgique, l'espagne, voire les pays de l'est). Une autre stat (autre source en tapant nombre d'ivg à l'étranger) montre que le chiffre d'IVG pratiquées depuis la loi Veil est en diminution constante alors que celle des IVG déclarées (à des fins statistiques) tend à augmenter.






Dernière édition par adamev le Mar 03 Avr 2012, 11:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12223
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Mar 03 Avr 2012, 10:56

Espérance a écrit:
Adamev, l'adoption est quand même un problème en France ! vu que beaucoup de couples vont à l'étranger pour avoir un bébé à adopter !

Certes. Mais il faudrait tenir compte du nombre de bébés réellement "adoptables" (moins élevé semble-t-il qu'on le croit). et il y a sans doute d'autres motivations au marché des bébés.

Maintenant, je suis peut-être tordue, mais je pensais à ça hier soir, si, au lieu d'avorter les femmes pouvaient faire adopter le bébé, ça risquerait aussi d'ouvrir la porte à des abus genre "mère porteuse"..

Bien sûr que tout n'est pas rose... et que le risque est toujours de sortir du pays des gazelles pour entrer dans celui des loups.
Revenir en haut Aller en bas
territoire en héritage



Masculin Messages : 532
Inscription : 30/04/2010

MessageSujet: Re: Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France   Mar 03 Avr 2012, 12:07

adamev a écrit:
territoire en héritage a écrit:

De toute façon l'usage du terme "cathoclique" est insultant. MODERATION SVP

Cathoclique m'avait paru être un adoucissement d'une certaine condamnation sans appel par le Maître. Cathoclique cette frange de la chrétienté qui s'est opposée à l'adoption par l'église romaine de la DUDH1948 (et ne parlons même pas de celle de 89) l'associant ainsi aux pires sectes obscurantistes, qui a voulu faire inscrire dans le droit le délit de blasphème, s'assoçiant au pire extrémisme musulman, pour étouffer la liberté de penser, de dire, de créer, qui refuse aux femmes de décider de ce qui est leur corps, qui refuse la contraception et verse des larmes de crocodile sur l'avortement, qui refuse aux hommes le droit de décider de leur fin.... qui nie que le pape soit légitime, qui n'a de référence que "l'église de toujours (entendons au mieux Léon XIII), qui refuse V.II, qui a participé à la création et à l'instruction des "escadrons de la mort" (jean ousset, cité catholique, ichtius..)................................

Vous n'avez pas aimé la cathoclique vous allez adorer "l'engeance de vipères" (sans y ajouter "répugnante"). Puisque c'est ainsi que Jésus désignait ceux qui devant les autels se montraient dans tout leur orgueil, leur suffisance, leur déni de vérité, leur refus de tout ce qui n'était pas leur pensée étroite, leur prétention à savoir Dieu....

Cathoclique ceux qui comme vous manipulent les citations pour faire dire au textes de leurs contradicteurs autre chose que ce qu'ils disent. Ainsi votre citation dans le post ci-dessus :

Citation:
TEH (vous) : ... déjà en France par an plus de 200000 meurtres d'enfants non nés innocents et martyres dans le sein de leur mères (des dizaines de millions annuellement dans le monde) qui elles-mêmes la plupart du temps - pas toutes, il est vrai car il y a aussi des fautes venant d'elles spécifiquement suivant les cas - ont été bafouées par pressions excessives, par ignorances volontairement imposées de ce qu'est exactement l'avortement et de ses conséquences terribles, par la pression d'une société parfois mortifère et irrespectueuse de la vie et de la justice élémentaire ! ...


Moi (cité par vous) : Faux. Déjà en France, avant la loi IVG, au moins 65 000 avortements sauvages

TEH : Mais qu'est-ce qui est faux ? J'ai cité le nombre concernant l'après loi et vous celui concernant l'avant loi !

Alors que j'ai écrit précisément :

Faux. Déjà en France, avant la loi IVG, au moins 65 000 avortements sauvages ayant donné lieu à suite opératoire (curetage) auxquels ajouter tous ceux pratiqués à l'étranger (dont Espagne très catholique) et ceux n'ayant pas eu de conséquence opératoire (donc inconnus des stats). Et ceci sans que ça émeuve plus que ça la cathoclique. En fait c'est que la loi existe qui vous dérange car elle met en évidence l'hypocrisie religieuse. Avant elle "passez muscade" (à part quelques textes alambiqués) après elle "oh scandale". Vous vous moquez du monde.

Eh bien oui , j'ai bien donné un nombre concernant l'après loi légalisant l'avortement : plus de 200000 (nombre que vous reconnaissez vous-même) plus des considérations sur les causes et vous un nombre concernant l'avant loi : plus de 65000 et des considérations fausses sur l'hypocrisie religieuse [...] ainsi que de muscade, de prétendu mépris du monde etc ... absurdités et faussetés comme vous en avez, au moins ici, la pratique habituelle ... Je ne vois pas comment vous déduiriez une fausseté de ce que j'avais écrit par rapport à ce que vous avez écrit, mais dans votre esprit il y en a peut-être une, c'est possible.

Citation :
Cathoclique m'avait paru être un adoucissement d'une certaine condamnation sans appel par le Maître
Vous combattez le vrai Maître et de plus la prétention que vous faites de l'appliquer ne convient pas du tout; vous en inversez plutôt le sens alors que le "engeance de vipères" peut tout à fait s'appliquer, par exemple, à ceux qui se disent catholique et franc-maçon comme vous le faites si faussement - en plus des faussetés déjà relevées vous concernant.

Citation :
Le reste n'a même pas besoin d'être relevé tant vous êtes dans la "méprisance" (selon le mot de celui qu'on connaît tous mais dont il ne faut pas dire le nom).
On dit mépris en principe, mépris que vous m'attribuez faussement comme déjà dit; mais j'avoue que je ne sais pas de qui vous parlez avec un tel "mystère". Je dois être ignorant au moins là-dessus. Cela dit votre attitude à vous maintenant est bel et bien souvent méprisante justement, injurieuse, brutale, manipulatrice, mensongère ... Désolé mais c'est vrai ...


P.S. A la MODERATION : en fait qu'est-ce qui a été modéré ??



Dernière édition par territoire en héritage le Mar 03 Avr 2012, 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Le sacré coeur de Jésus, espoir et salut de la France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Solennité du Sacré-Coeur de Jésus et commentaire du jour "Réjouissez-vous avec moi,..."
» Chapelet pour préparer la fête du Sacré Coeur de Jésus
» Image du Sacré-Coeur
» Garde d'honneur du Sacré Coeur
» 11 juin : Solennité du Sacré-Coeur de Jésus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: