DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Questions sur la légitimité de l'église "institution di

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Questions sur la légitimité de l'église "institution di   Jeu 18 Mai 2006, 14:58

Vous avez raison de pointer cela.

Dire que l'Eglise est une institution, c'est passer complètement à côté de la Vérité. L'Eglise est une réalité humaine, une communion dans l'Esprit Saint. Tout ce qui est institutionnel, administratif, est toujours discutable.

L'organisation fondamentale de l'Eglise comme peuple de Dieu, comme assemblée de ceux que le Seigneur appelle, est très simple.

Il y a les douze apôtres, choisis par Jésus pour "juger les douzes tribus d'Israël", juger signifiant ici "gouverner".

A chaque apôtre est confié une "tribu". Traduite historiquement, cela signifie qu'à chaque successeur des apôtres (les évêques) est confiée le gouvernement d'une communauté locale, d'une église locale.

Cet évêque exerce son autorité selon le lavement des pieds : il est au service de cette communauté. Il enseigne les fidèles, il les exhorte, il célébre la fraction du pain. Il est le pasteur qui a soin de chaque brebis.

Chaque évêque se voit confier la tâche de nourrir et maintenir la communion dans l'Esprit Saint de chaque Eglise locale.

Au successeur de Pierre, à la tête de l'Eglise locale de Rome, a dans cette Eglise la même fonction : assurer la communion dans l'Esprit Saint de toutes les brebis confiées à lui.

Il a, en outre, un service supplémentaire : celui de veiller à ce que toutes les Eglises locales vivent dans la communion de l'Esprit Saint. Son service, ici, est de veiller à ce que toutes les Eglises locales marchent ensemble, chacune à son rythme, sur l'unique chemin qu'est le Christ.
Comment cela se passe-t-il ? Pour que toutes les Eglises locales soient en communion dans l'Esprit Saint, il faut que tout les évêques soient entre eux en communion dans l'Esprit Saint. L'évêque de Rome, au sein de collège épiscopal, est chargé de veiller à cette communion, de la nourrir, de la préserver.

De la communion des évêques dans l'Esprit Saint découle ensuite, nécessairement, la communion de toutes les Eglises locales dans l'Esprit Saint.

Voilà ce que l'on peut tirer des Saintes Ecritures. La forme concrète que cela peut prendre est toujours contingente.
Je l'ai déjà montré sur d'autres fils : l'évêque de Rome peut exercer cette mission selon des formes concrètes en nombre infinis. La façon dont le pape exerce aujourd'hui sa mission est contigente, et elle n'a pas vocation à rester figée. TOUT peut-être imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Questions sur la légitimité de l'église "institution di   Ven 19 Mai 2006, 01:38

De fait, il ne peut y avoir communion dans l'Esprit Saint que pour une communauté qui partage la même foi, au-delà de toutes les différentes expressions qu'elle peut revêtir.

Cette foi, c'est la foi en Christ telle qu'enseignée par les Apôtres et leurs successeurs les évêques.

Et il est une foi dont nous sommes certains que jamais elle n'a failli, selon la prière du Christ : celle de Pierre. "J'ai prié pour que ta foi ne défaille pas. Quand tu seras revenu, affermis tes frères dans la foi".

Jésus déclare ici que la foi de Pierre restera inébranlable malgré les secousses de la Passion. Et c'est pour cela qu'Il confie à Pierre le soin d'affermir ses frères dans la foi, à partir de sa propre foi.
Rappelons, au passage, que le premier à prendre la parole après la Pentecôte... C'est Pierre !

Cette prière vaut non seulement pour Pierre, mais également pour tous ses successeurs. Leur foi est inébranlable, elle est le roc solide sur lequel s'enracine l'Eglise.
Et ce dont il s'agit ici, c'est de la foi de Pierre telle qu'exprimée dans l'évangile de Matthieu : "Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant", foi qui ne vient pas de Pierre mais du Père, selon le Christ lui-même. Ce n'est donc pas la foi "personnelle" de Pierre qui est en question, mais la foi que le Père donne à Pierre d'exprimer.

Si moi, je dis : "La foi de l'Eglise est que Dieu est Père, Fils et Saint Esprit", c'est moi qui parle. Si Pierre, ou l'un de ses successeurs, dit la même chose, ce n'est plus lui qui parle : il exprime ce qu'il reçoit d'en-haut.

Ainsi, pour résumer, la communion de l'Eglise dans l'Esprit Saint repose sur l'enseignement apostolique/épiscopal, dont Pierre/l'évêque de Rome porte la responsabilité personnelle. Responsabilité en laquelle nous pouvons avoir confiance, puisque reposant en dernière analyse sur la prière du Christ.

Ce qui ne signifie pas, ne confondons pas tout, que Pierre/l'évêque de Rome a vocation à tout régenter dans l'Eglise, depuis la nomination des évêques juqu'aux mystères du Rosaire, en passant par la liturgie.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Questions sur la légitimité de l'église "institution di   Lun 22 Mai 2006, 17:42

Citation :
C'est que Pierre ne se pose pas du tout en chef de l'église, ni romaine, ni autre. Il ne se pose pas non plus en tant que gardien de la foi des Evêque...

C'est vrai: Après sa triple trahison, Pierre a pris avec une grande humilité les immenses pouvoirs que Jésus lui donne dans plein de textes de l'Evangile.

Et sans doute Jésus a -t-il permis qu'il trahisse pour cela justement, l'humilité...

Citation :

Citation :
Luc 22, 31 "Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous cribler comme froment;
Luc 22, 32 mais moi j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas. Toi donc, quand tu seras revenu, affermis tes frères."
Luc 22, 33 Celui-ci lui dit: "Seigneur, je suis prêt à aller avec toi et en prison et à la mort."
Luc 22, 34 Mais il dit: "Je te le dis, Pierre, le coq ne chantera pas aujourd'hui que tu n'aies, par trois fois, nié me connaître."

Ce deuxième texte précise que c'est une infaillibilité intellectuelle mais pas... PRATIQUE (pastorale) :

Citation :
Matthieu 16, 17 En réponse, Jésus lui dit: "Tu es heureux, Simon fils de Jonas, car cette révélation t'est venue, non de la chair et du sang, mais de mon Père qui est dans les cieux.
Matthieu 16, 18 Eh bien! moi je te dis: Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et les Portes de l'Hadès ne tiendront pas contre elle.
Matthieu 16, 19 Je te donnerai les clefs du Royaume des Cieux: quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié."
Matthieu 16, 20 Alors il ordonna aux disciples de ne dire à personne qu'il était le Christ.
Matthieu 16, 21 A dater de ce jour, Jésus commença de montrer à ses disciples qu'il lui fallait s'en aller à Jérusalem, y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué et, le troisième jour, ressusciter.
Matthieu 16, 22 Pierre, le tirant à lui, se mit à le morigéner en disant: "Dieu t'en préserve, Seigneur! Non, cela ne t'arrivera point!"
Matthieu 16, 23 Mais lui, se retournant, dit à Pierre: "Passe derrière moi, Satan! tu me fais obstacle, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes!"
q


Ce troisième texte prouve que Pierre à tout de même une mission pastorale, en plusieurs étapes, jusqu'à la fin (son martyre):

Citation :
Jean 21, 15 Quand ils eurent déjeuné, Jésus dit à Simon-Pierre: "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci?" Il lui répondit: "Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime." Jésus lui dit: "Pais mes agneaux."
Jean 21, 16 Il lui dit à nouveau, une deuxième fois: "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu" - "Oui, Seigneur, lui dit-il, tu sais que je t'aime." Jésus lui dit: "Pais mes brebis."
Jean 21, 17 Il lui dit pour la troisième fois: "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu?" Pierre fut peiné de ce qu'il lui eût dit pour la troisième fois: "M'aimes-tu", et il lui dit: "Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t'aime." Jésus lui dit: "Pais mes brebis.
Jean 21, 18 En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu mettais toi-même ta ceinture, et tu allais où tu voulais; quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas."
Jean 21, 19 Il signifiait, en parlant ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit: "Suis-moi."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Questions sur la légitimité de l'église "institution di
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire des Institutions en matière fondamentale
» Je me pose pas mal de questions sur "le rêve éveillé"
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» questions diverses sur l operation
» Petites questions toutes betes aux lycéens de LLG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: