DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière : Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le message chrétien

Aller en bas 
AuteurMessage
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Le message chrétien   Jeu 18 Mai 2006, 12:32

Je lisais ce matin dans l’épître aux Romains 8 : 10 :

« Si le Christ est en vous, votre corps a beau être voué à la mort à cause du péché, l’Esprit est votre vie parce que vous êtes devenus des justes »
« ei de Khristos en umin, to men sôma nekron dia amartian, to de pneuma zôè dia dikaïosunen »

Paul était un homme intelligent, et instruit, je suppose ; il devait bien savoir que les chrétiens, bien que devenus des justes par le Christ qui était en eux, mouraient tout comme les autres, les païens, qui n’avaient pas eu cette chance, cette « grâce ».
Les mots « vie » et « mort » ne devaient donc pas avoir, dans son esprit, le même sens que ce que nous entendons par là ; il devait y avoir là-dessous, une sorte de jeu de mots sur les termes « vie » et « mort » ; d’où un certain malentendu qu’il avait eu, d’après les « Actes des Apôtres », quand il était allé prêcher la doctrine chrétienne aux Athéniens. Il avait pourtant commencé par leur faire une beau discours de haute tenue philosophique, qu’ils avaient écouté avec beaucoup d’intérêt. Ce discours se terminait ainsi :

17 : 30 Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir,
31 parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, (en andri ô ôrisen) ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts (pasiv anastèsas auton ek nekrôn)
32 ¶ Lorsqu’ils entendirent parler de résurrection des morts, (anastasin nekrôn) les uns se moquèrent, et les autres dirent: Nous t’entendrons là-dessus une autre fois.

Rabroué par les Athéniens, instruits et intelligents, Paul avait eu davantage de succès auprès des dockers illettrés de Corinthe, à qui il annonçait :

1 Corinthiens 1:27 Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes;
1 Corinthiens 1:28 Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire à néant celles qui sont,

De même, aux Galates annonçait-il l’égalité des sexes, des races et des conditions sociales :

Galates 3:28 Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ.

Ce serait donc plus le message social chrétien plus que ses élucubrations théologiques qui lui attirerait les foules.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86518
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Jeu 18 Mai 2006, 17:32

Un message de libération sociale d'abord tendue vers le Ciel.

La preuve, Paul, dans l'épître à Philémon, reccueille un esclave en fuite, mais écrit au maître non pour lui demander sa libération, mais pour lui demander sa clémence.

La fin de l'esclavage mettra des siècles car, même si elle est une conséquence du christianisme (commandement de la charité fraternelle), le Royaume de Dieu est d'abord spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 13:32

8)

Mon interrogation de départ était sur le "jeu de mots" de Paul, dans ce passage de l'épître aux Romains, entre "amartia" et "dikaïosunè", d'une part, et "necron" et "zoè".

Je me demande notammant quel pouvait être le sens de "amartia" ; est-ce un "alpha privatif" "a-martia" ? Et quel pourrait être le mot hébreu correspondant ?

Quelqu'un aurait-il la réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 13:42

Arnaud Dumouch a écrit:
Un message de libération sociale d'abord tendue vers le Ciel.

La preuve, Paul, dans l'épître à Philémon, reccueille un esclave en fuite, mais écrit au maître non pour lui demander sa libération, mais pour lui demander sa clémence.

La fin de l'esclavage mettra des siècles car, même si elle est une conséquence du christianisme (commandement de la charité fraternelle), le Royaume de Dieu est d'abord spirituel.

Pourriez préciser? Quel rapport entre l'esclavage et le commandement de la charité fraternelle? N'est-ce pas plutôt à cause de l'église que l'esclavage a mis des siècles à être aboli - cf la controverse de Valadolid - (voir encore la doctrine sociale qui dit que chaque homme doit rester là où Dieu l'a placé?).

affraid :no

Noel
Revenir en haut Aller en bas
christianc

avatar

Masculin Messages : 480
Inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 14:00

lagaillette a écrit:
8)

Mon interrogation de départ était sur le "jeu de mots" de Paul, dans ce passage de l'épître aux Romains, entre "amartia" et "dikaïosunè", d'une part, et "necron" et "zoè".

Je me demande notammant quel pouvait être le sens de "amartia" ; est-ce un "alpha privatif" "a-martia" ? Et quel pourrait être le mot hébreu correspondant ?

Quelqu'un aurait-il la réponse ?

amartia est de la racine amarteo, amartanein, se tromper, faire une erreur, ll'épitre étant écrite en grec au départ on pourrait penser à peshah, peut être

le a d'une erreur est privatif de la réussite, c'est vrai,

l'échec de l'humanité à entrer dans le plan de Dieu, ou ce qui est ressenti comme l'échec de l'humanité à entrer dans le plan de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86518
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 14:27

Noel a écrit:
Pourriez préciser? Quel rapport entre l'esclavage et le commandement de la charité fraternelle? N'est-ce pas plutôt à cause de l'église que l'esclavage a mis des siècles à être aboli - cf la controverse de Valadolid -

affraid :no

Noel

Les principes évangéliques ont poussé la conscience humaine à libérer de l'esclavage, plus qu'aucune autre religion. Ils portent en eux cette conséquence. C'est pourquoi vous ne trouverez pas dans le monde une autre religion qui ait délivré l'homme de l'esclavage si ce n'est le judaïsme a inauguré ce chemin en interdisant l'esclavage à vie.

Mais il faut reconnaitre que les principe humanistes des lumières portaient en eux la même conséquence. Certes, les premiers encyclopédistes étaient esclavagistes. Mais l'IDEE de LIBERTE, d'EGALITE a puissamment conduit à l'interdiction de l'esclavage.

Quant à l'esclavage de la Renaissance, sa reprise est, comme les guerres de religions, le signe d'une maladie du christianisme.

Citation :
voir encore la doctrine sociale qui dit que chaque homme doit rester là où Dieu l'a placé?).

Vous ne pouvez réduire la doctrine sociale de l'Eglise à ce principe qui se comprend toujours à la lumière de son corrolaire:

Citation :
- Accepter sa condition, ne pas se révolter
est toujours enseigné en parallèle avec "Travailler pour progresser, élever le son niveau social". Saint Jean Bosco, fondateur de maison d'enseignement professionnel en Italie, en est la manifestation.
Autre preuve: L'Eglise est au XIX° siècle un lieu de promotion sociale puisque n'importe quel fils d'ouvrier peut devenir curé de paroisse, voire évêque, puis pape).(Pie X par exemple)
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 14:53

lagaillette a écrit:
8)
Mon interrogation de départ était sur le "jeu de mots" de Paul, dans ce passage de l'épître aux Romains, entre "amartia" et "dikaïosunè", d'une part, et "necron" et "zoè".
Je me demande notammant quel pouvait être le sens de "amartia" ; est-ce un "alpha privatif" "a-martia" ? Et quel pourrait être le mot hébreu correspondant ?
Quelqu'un aurait-il la réponse ?

Amartia (latin) = amertume et a-martia pourrait être "privé de douceur" en se rappelant que Mars (Martius, marcius) était un dieu agraire, paisible avant de devenir le dieu de la guerre.
amartia (grec) = erreur, se tromper de chemin, être hors du chemin et amartias = pécheur; martia, martialis, martios = hommes et Mars (ides de mars). On a aussi Marsyas qui fut écorché vif et crucifié pour avoir défié Apollon à la flute et ainsi dévoilé le secret de la langue des dieux.
Un certain // (pour ne pas dire un //certain) avec JC qui dit en clair les secrets du ciel pour le salut des hommes se plaçant ainsi à contre courant de la religion officielle (tout comme Jeanne qui reçoit ses ordres du ciel contre l'église, à tout le moins sans qu'elle ait rien eu à dire jusqu'à la trahison de Cauchon).
Dans aMaRTia on a la racine MRT comme meutre et mort

En hébreu le mot aMaReTa a le sens de parole, promesse, ordre souhait et MRT celui d'amertume (c'est aussi le nom de la myrrhe ou MRT (myrte). Ex15.23 - Mais quand ils arrivèrent à Mara ils ne purent boire l'eau de Mara, car elle était amère, c'est pourquoi on l'a appelé Mara ou encore Samuel 1.10 - Elle était pleine d'amertume; elle pria Yahvé et elle pleura beaucoup (Prière d'Anne).

Noel
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 15:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Noel a écrit:
Pourriez préciser? Quel rapport entre l'esclavage et le commandement de la charité fraternelle? N'est-ce pas plutôt à cause de l'église que l'esclavage a mis des siècles à être aboli - cf la controverse de Valadolid -
affraid :no
Noel
Les principes évangéliques ont poussé la conscience humaine à libérer de l'esclavage, plus qu'aucune autre religion. Ils portent en eux cette conséquence. C'est pourquoi vous ne trouverez pas dans le monde une autre religion qui ait délivré l'homme de l'esclavage si ce n'est le judaïsme a inauguré ce chemin en interdisant l'esclavage à vie.
Mais il faut reconnaitre que les principe humanistes des lumières portaient en eux la même conséquence. Certes, les premiers encyclopédistes étaient esclavagistes. Mais l'IDEE de LIBERTE, d'EGALITE a puissamment conduit à l'interdiction de l'esclavage.
Quant à l'esclavage de la Renaissance, sa reprise est, comme les guerres de religions, le signe d'une maladie du christianisme.
Citation :
voir encore la doctrine sociale qui dit que chaque homme doit rester là où Dieu l'a placé?).
Vous ne pouvez réduire la doctrine sociale de l'Eglise à ce principe qui se comprend toujours à la lumière de son corrolaire:
Citation :
- Accepter sa condition, ne pas se révolter
est toujours enseigné en parallèle avec "Travailler pour progresser, élever le son niveau social". Saint Jean Bosco, fondateur de maison d'enseignement professionnel en Italie, en est la manifestation.
Autre preuve: L'Eglise est au XIX° siècle un lieu de promotion sociale puisque n'importe quel fils d'ouvrier peut devenir curé de paroisse, voire évêque, puis pape).(Pie X par exemple)

Sort enviable s'il en est I love you

Donc si je vous suis vous partagez l'avis de Pierre des Pilliers, ancien Prieur de Solesmes et fondateur au 19ème siècle de plusieurs abbayes, puis Franc-Maçon qui s'éleva avec vigueur contre l'encyclique mensongère de Léon XIII contre la FM au motif que JC enseigna la liberté par la connaissance, l'égalité par le partage et la fraternité parce que nous n'avons qu'un seul père (A noter que ce moine outré par la violence de l'église contre la FM défroqua).

Continuez mon cher vous allez bientôt être mûr pour nous rejoindre!!!
:twisted:
Sûr Ecossais et moi on fera une de ces java pour fêter ça!!! cheers cheers bounce bounce

Noel
Revenir en haut Aller en bas
christianc

avatar

Masculin Messages : 480
Inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 15:10

Noel a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Un message de libération sociale d'abord tendue vers le Ciel.

La preuve, Paul, dans l'épître à Philémon, reccueille un esclave en fuite, mais écrit au maître non pour lui demander sa libération, mais pour lui demander sa clémence.

La fin de l'esclavage mettra des siècles car, même si elle est une conséquence du christianisme (commandement de la charité fraternelle), le Royaume de Dieu est d'abord spirituel.

Pourriez préciser? Quel rapport entre l'esclavage et le commandement de la charité fraternelle? N'est-ce pas plutôt à cause de l'église que l'esclavage a mis des siècles à être aboli - cf la controverse de Valadolid - (voir encore la doctrine sociale qui dit que chaque homme doit rester là où Dieu l'a placé?).

affraid :no

Noel

Cette relation a été faite explicitement au 19ème siècle par Lord Wilberforce qui s'est engagé en Grande Bretagne dans la lutte contre la vente et la traite d'êtres humains au nom de l'évangile avec la conviction intérieure tirée de l'épitre à Philémon.

"Considère le comme un homme et un frère", selon sa correspondance.

Biographie de Wilberforce

http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/archive/2005/12/12/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 15:19

christianc a écrit:
Noel a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Un message de libération sociale d'abord tendue vers le Ciel.
La preuve, Paul, dans l'épître à Philémon, reccueille un esclave en fuite, mais écrit au maître non pour lui demander sa libération, mais pour lui demander sa clémence.
La fin de l'esclavage mettra des siècles car, même si elle est une conséquence du christianisme (commandement de la charité fraternelle), le Royaume de Dieu est d'abord spirituel.
Pourriez préciser? Quel rapport entre l'esclavage et le commandement de la charité fraternelle? N'est-ce pas plutôt à cause de l'église que l'esclavage a mis des siècles à être aboli - cf la controverse de Valadolid - (voir encore la doctrine sociale qui dit que chaque homme doit rester là où Dieu l'a placé?).
affraid :no
Noel

Cette relation a été faite explicitement au 19ème siècle par Lord Wilberforce qui s'est engagé en Grande Bretagne dans la lutte contre la vente et la traite d'êtres humains au nom de l'évangile avec la conviction intérieure tirée de l'épitre à Philémon.
"Considère le comme un homme et un frère", selon sa correspondance.
Biographie de Wilberforce
http://foispiritualitepsycho.blogspirit.com/archive/2005/12/12/index.html

Soit. Il y avait été un peu précédé par les Révolutionnaires de 89 dont beaucoup étaient Ktos (bien que Napoléon l'ai rétabli en reconnaissant d'ailleurs que c'était une con...) et par Victor Schoelcher (Français et FM célèbre du Grand Orient de France). Célébrons si vous le voulez bien nos Gloires Nationales.

Noel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86518
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 15:36

Citation :
Donc si je vous suis vous partagez l'avis de Pierre des Pilliers, ancien Prieur de Solesmes et fondateur au 19ème siècle de plusieurs abbayes, puis Franc-Maçon qui s'éleva avec vigueur contre l'encyclique mensongère de Léon XIII contre la FM au motif que JC enseigna la liberté par la connaissance, l'égalité par le partage et la fraternité parce que nous n'avons qu'un seul père (A noter que ce moine outré par la violence de l'église contre la FM défroqua).

Continuez mon cher vous allez bientôt être mûr pour nous rejoindre!!!
Sûr Ecossais et moi on fera une de ces java pour fêter ça!!!

Pas de risque...

Comme Jean-Paul II, j'appartiens à mon temps. Et je ne suis plus du XIX° siècle où, pastoralement, on jugeait les autres en bien et mal, faux et vrai, sans regarder ce qu'il y a de bon et de vrai dans une pensée fausse.

La pensée humaniste a une chose bonne: son sens de l'homme et de sa délivrance ici-bas.

Et quelque chose de destructeur: elle établit l'homme sans Dieu, ce qui conduit à une pensée de mort.

Le Christ, quant à lui, unifie Dieu et l'homme dans ce passage:

Citation :
Matthieu 22, 36 "Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi?"
Matthieu 22, 37 Jésus lui dit: "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit:
Matthieu 22, 38 voilà le plus grand et le premier commandement.
Matthieu 22, 39 Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Matthieu 22, 40 A ces deux commandements se rattache toute la Loi, ainsi que les Prophètes."
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 15:45

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Donc si je vous suis vous partagez l'avis de Pierre des Pilliers, ancien Prieur de Solesmes et fondateur au 19ème siècle de plusieurs abbayes, puis Franc-Maçon qui s'éleva avec vigueur contre l'encyclique mensongère de Léon XIII contre la FM au motif que JC enseigna la liberté par la connaissance, l'égalité par le partage et la fraternité parce que nous n'avons qu'un seul père (A noter que ce moine outré par la violence de l'église contre la FM défroqua).
Continuez mon cher vous allez bientôt être mûr pour nous rejoindre!!!
Sûr Ecossais et moi on fera une de ces java pour fêter ça!!!

Pas de risque...
Comme Jean-Paul II, j'appartiens à mon temps. Et je ne suis plus du XIX° siècle où, pastoralement, on jugeait les autres en bien et mal, faux et vrai, sans regarder ce qu'il y a de bon et de vrai dans une pensée fausse.
La pensée humaniste a une chose bonne: son sens de l'homme et de sa délivrance ici-bas.
Et quelque chose de destructeur: elle établit l'homme sans Dieu, ce qui conduit à une pensée de mort.
Le Christ, quant à lui, unifie Dieu et l'homme dans ce passage:
Citation :
Matthieu 22, 36 "Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi?"
Matthieu 22, 37 Jésus lui dit: "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit:
Matthieu 22, 38 voilà le plus grand et le premier commandement.
Matthieu 22, 39 Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Matthieu 22, 40 A ces deux commandements se rattache toute la Loi, ainsi que les Prophètes."

Pour votre info il y a dans la "pensée humaniste" à laquelle je réfère un degré d'élévation qui s'appuie précisément sur ce que vous citez de Matthieu. Sauf que pour éviter l'antropophormisation de Dieu on ne le nomme pas ni on ne le qualifie.

Noel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86518
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 15:47

Ah bon? Vous pratiquez l'oraison du coeur et l'adoration de Jésus hostie en réunions de loges FM ? Je ne le savais pas.

Je pensais que vous vous occupiez du bonheur de l'homme ici-bas.

Pardon de ne pas vous avoir compris... :DD
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
christianc

avatar

Masculin Messages : 480
Inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 15:51

Citation :
Soit. Il y avait été un peu précédé par les Révolutionnaires de 89 dont beaucoup étaient Ktos (bien que Napoléon l'ai rétabli en reconnaissant d'ailleurs que c'était une con...) et par Victor Schoelcher (Français et FM célèbre du Grand Orient de France). Célébrons si vous le voulez bien nos Gloires Nationales.

Noel

Pas du tout l'esclavage avait été supprimé dans tout l'empire britannique en 1833 alors que Victor Schoelcher (un homme honorable) l'a fait supprimer en 1848.

Et tout le mouvement abolitioniste aux Etats Unis est parti de la prise de conscience de Wilberforce.

Wilberforce est dans le calendrier des saints de la Communion Anglicane, le 30 Juillet.

Il faut reconnaitre les justes parmi les nations et honorer le bien ou qu'il se trouve.

Mais je célèbre mes gloires nationales ou du moins celles de mon église.

Les révolutionnaires de 89 doivent beaucoup à l'Abbé Didelot, qui était de Lorraine et a aidé à l'émancipation des juifs.


Dernière édition par le Ven 19 Mai 2006, 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 16:00

Arnaud Dumouch a écrit:
Ah bon? Vous pratiquez l'oraison du coeur et l'adoration de Jésus hostie en réunions de loges FM ? Je ne le savais pas.
Je pensais que vous vous occupiez du bonheur de l'homme ici-bas.
Pardon de ne pas vous avoir compris... :DD

👎
Dommage qu'il n'y ait pas de smileys paire de baffes!!!

"Pour votre info il y a dans la "pensée humaniste" à laquelle je réfère un degré d'élévation qui s'appuie précisément sur ce que vous citez de Matthieu. Sauf que pour éviter l'antropophormisation de Dieu on ne le nomme pas ni on ne le qualifie".

Et la citation de Matthieu c'est :
Matthieu 22, 36 "Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi?"
Jésus lui dit: "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Rien à voir avec la confiture de dévotion et les pets de nonnes qui vont avec.

Noel
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette

avatar

Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 19:08

Code:
amartia est de la racine amarteo, amartanein, se tromper, faire une erreur, ll'épitre étant écrite en grec au départ on pourrait penser à peshah, peut être
le a d'une erreur est privatif de la réussite, c'est vrai,

Merci pour votre information, christianc.

Mais quel serait le sens de "peshah" ?

Je remarquez que, dans le terme "erreur", il n'y a pas de notion de culpabilité. La notion de culpabilité serait-elle étrangère à la pensée
grecque ? D'où nous viendrait cette notion de culpabilité si présente dans la morale chrétienne ?
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Olivier JC

avatar

Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 19:58

A mon avis, elle vient de ce que l'Eglise latine a puisé sa théologie dans le droit romain (ce qui est un peu caricatural, c'est vrai).

Elle vient de ce que Dieu a été présenté comme un juge impitoyable. De ce que la transgression de la loi divine suscitait la colère de Dieu.
Dès lors, il est normal de fuir cette colère, d'en avoir peur.
Donc, tout ce qu'il reste, c'est soit s'enfermer dans la culpabilité (mourir), soit apostasier ce Dieu trop humain (vivre).

Avec cette conception juridique, on est passé avec une facilité déconcertante de la notion de responsabilité, qui renvoie à notre libre-arbitre et nous grandit, à celle de culpabilité, qui enferme et rabaisse.

Mais, fondamentalement, le péché est une erreur. On fait un truc, on se plante. Pas grave. On attrape la main que le Christ nous tend, on se relève et on repart. Schéma chrétien.

Schéma tordu : on fait un truc, on se plante. Gravissime : on risque de s'en prendre plein la figure. Résultat : on n'ose pas s'approcher du Christ, parce qu'il fait peur.

:no
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86518
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Ven 19 Mai 2006, 20:48

Noel a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Ah bon? Vous pratiquez l'oraison du coeur et l'adoration de Jésus hostie en réunions de loges FM ? Je ne le savais pas.
Je pensais que vous vous occupiez du bonheur de l'homme ici-bas.
Pardon de ne pas vous avoir compris... :DD

👎
Dommage qu'il n'y ait pas de smileys paire de baffes!!!

"Pour votre info il y a dans la "pensée humaniste" à laquelle je réfère un degré d'élévation qui s'appuie précisément sur ce que vous citez de Matthieu. Sauf que pour éviter l'antropophormisation de Dieu on ne le nomme pas ni on ne le qualifie".

Et la citation de Matthieu c'est :
Matthieu 22, 36 "Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi?"
Jésus lui dit: "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Rien à voir avec la confiture de dévotion et les pets de nonnes qui vont avec.

Noel

Cher Noel,
Dès que vous le pouvez, vous professez un souverain mépris pour la religion catholique. Vous ne regardez son histoire que du côté noir, n'ayant aucune humilité face aux propres faiblesses de l'histoire de l'obédience que vous exaltez.
Et tout cela vient, comme toujours, d'un manque de repentance sur votre propre passé, repentance dont vous projettez la seule exigence à l'Eglise catholique, bouc émissaire de vos haines Maçonniques.
L'humanité est ainsi faite que, au lieu de se reconnaître mélangée d'ivraie et de von grain, elle préfère se croire pure et attribuer le péché à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
manuel

avatar

Messages : 1005
Inscription : 20/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Sam 20 Mai 2006, 02:46

A Olivier et aux autres,


Olivier a écrit :

Citation :
Mais, fondamentalement, le péché est une erreur. On fait un truc, on se plante. Pas grave. On attrape la main que le Christ nous tend, on se relève et on repart. Schéma chrétien.

Schéma tordu : on fait un truc, on se plante. Gravissime : on risque de s'en prendre plein la figure. Résultat : on n'ose pas s'approcher du Christ, parce qu'il fait peur.



Je me permets ce complément d'information tiré de Le judaïsme Le monde des religions Hors-série n°2 (20 clés pour comprendre) p.21:

""les historiens et exégètes en ont déduit que le mot Torah désigne la loi ou la Loi, alors que l'éthymologie est celle d'un verbe qui signifie l'orientation ou mieux, la visée. C'est le même verbe employé dans les textes bibliques pour dire : "envoyer une flèche" (yaroh). Rater le but se dit, en hébreu, hata, traduit par faute, péché ou transgression. Fauter serait donc, pour l'homme hébreu, mal orienter sa conduite, viser à côter, rater le but.""

C'est bien en ce sens qu'il s'agit de la responsabilité de l'homme devant Dieu et les autres que de culpabilité.



Manuel

_________________
Au fond de sa Nuit, notre chair est Dieu. (Incarnation, une philosophie de la chair, Michel Henry)
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Sam 20 Mai 2006, 23:11

Arnaud Dumouch a écrit:
Noel a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Ah bon? Vous pratiquez l'oraison du coeur et l'adoration de Jésus hostie en réunions de loges FM ? Je ne le savais pas.
Je pensais que vous vous occupiez du bonheur de l'homme ici-bas.
Pardon de ne pas vous avoir compris... :DD
👎
Dommage qu'il n'y ait pas de smileys paire de baffes!!!
"Pour votre info il y a dans la "pensée humaniste" à laquelle je réfère un degré d'élévation qui s'appuie précisément sur ce que vous citez de Matthieu. Sauf que pour éviter l'antropophormisation de Dieu on ne le nomme pas ni on ne le qualifie".
Et la citation de Matthieu c'est :
Matthieu 22, 36 "Maître, quel est le plus grand commandement de la Loi?"
Jésus lui dit: "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même".
Rien à voir avec la confiture de dévotion et les pets de nonnes qui vont avec.
Noel
Cher Noel,
Dès que vous le pouvez, vous professez un souverain mépris pour la religion catholique. Vous ne regardez son histoire que du côté noir, n'ayant aucune humilité face aux propres faiblesses de l'histoire de l'obédience que vous exaltez.
Et tout cela vient, comme toujours, d'un manque de repentance sur votre propre passé, repentance dont vous projettez la seule exigence à l'Eglise catholique, bouc émissaire de vos haines Maçonniques.
L'humanité est ainsi faite que, au lieu de se reconnaître mélangée d'ivraie et de von grain, elle préfère se croire pure et attribuer le péché à l'autre.

Vous êtes impayable!!!
Alors que je m'échine à dire que je suis en effet chrétien, catho et FM vous m'expliquez que la culture humaniste à laquelle je me rattache est une culture de mort. Et vous me balancez Matthieu que je reprends pour vous dire que justement la citation que vous en faites est un des fondements d'une des étapes du parcours maçonnique. Là dessus vous me renvoyez l'oraison du coeur et l'adoration de JC hostie alors que vous savez très bien qu'il n'en est rien en laissant entendre que nous en serions en qq sorte profanateurs.

Et vous venez me dire que je n'ai que mépris pour le catholiscime... Vous ne manquez pas d'air! Quand les gens comme vous qui font profession d'enseigner accepteront que d'autres puissent avoir une approche des choses de la foi différente et tout aussi respectable que la vôtre c'est l'humanité qui fera un grand pas en avant.

Expliquez autant que vous voulez, contestez à partir de l'église de Pierre ceux qui sont dans l'église de Jean mais de grâce cessez de juger, de vouloir convertir tout en vous présentant comme persécutés.

Mon cher quand on se prétent être "d'institution divine" ou on est "parfait(e) ou on ne prétend pas imposer ses lois à tous. Et mieux encore on se la boucle en évitant de juger les autres. Or l'église catholique ne se prive pas de vilipender tout ce qui n'est pas (d') elle. Alors s'étonner des retours de bâton???

Vous voulez que nous fassions repentance? Sauf à faire une fois de plus référence aux thèses éculées du complotisme internationalo-judéo-maçonnique ou à accuser la FM d'être l'instigatrice de toutes les perversions sociétales, trouvez moi un FM qui ait allumé un bûcher, qui ait détruit des bibliothèques, saccagé des lieux de cultes, exterminé ou forcé des peuples au nom d'une foi... Relisez les encycliques des papes dont vous suivez aujourd'hui encore les dogmes... Etes vous sûr d'avoir vous même trié entre le froment et l'ivraie? Etes vous sûr d'avoir bien situé la paille et la poûtre?

Et encore une fois de quelle obédience parlez-vous?

"Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Voilà le seul dogme auquel j'adhère totalement en continuant de préférer les arbres aux théologiens.

Noel
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou

avatar

Masculin Messages : 11221
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Sam 20 Mai 2006, 23:27

Noel a écrit:
"Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

Voilà le seul dogme auquel j'adhère totalement en continuant de préférer les arbres aux théologiens.

Noel

Mais, cela, ce n'est plus du Christ-ianisme mais du kantisme:la morale du royaume des fins! Vous confondez Noël! De par votre prénom, revenez-en à l'Incarnation, du moins!

_________________
Christus heri, hodie ipse et in aeternam-SEMPER IDEM!(Heb.XIII/viii)
Revenir en haut Aller en bas
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Dim 21 Mai 2006, 00:09

Alain Rioux a écrit:
Noel a écrit:
"Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même".
Voilà le seul dogme auquel j'adhère totalement en continuant de préférer les arbres aux théologiens.
Noel
Mais, cela, ce n'est plus du Christ-ianisme mais du kantisme:la morale du royaume des fins! Vous confondez Noël! De par votre prénom, revenez-en à l'Incarnation, du moins!

Pas de souci là dessus. Ni sur le Crédo d'ailleurs même si je ne confonds pas l'Eglise communauté des fidèles et en effet "d'institution divine" avec l'église instution-organisation humaine.

Pour les théologiens je continue de leur préférer les arbres. Eux au moins me donnent du bon air et ils me permettent de respirer l'odeur de Dieu.

Noel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86518
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Dim 21 Mai 2006, 07:59

Cher Noel,

Vous ne pouvez à la fois parlez de votre respect sur les deux commandements de l'amour dans l'Evangile et manifester le plus grand mépris pour l'Eglise catholique et sa pensée en écrivant des insultes comme cela:

Citation :
Rien à voir avec la confiture de dévotion et les pets de nonnes qui vont avec.

Vous reprochez aux théologiens de l'Eglise de ne pas correspondre à l'Evangile et vos propos respirent le mépris, tout en proclamant l'amour.

Au moins, l'Eglise invite ses fidèles à regarder leur propre péché, ce qui ne semble pas être l'enseignement de votre "Eglise".
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Dim 21 Mai 2006, 10:51

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Noel,
Vous ne pouvez à la fois parlez de votre respect sur les deux commandements de l'amour dans l'Evangile et manifester le plus grand mépris pour l'Eglise catholique et sa pensée en écrivant des insultes comme cela:
Citation :
Rien à voir avec la confiture de dévotion et les pets de nonnes qui vont avec.
Vous reprochez aux théologiens de l'Eglise de ne pas correspondre à l'Evangile et vos propos respirent le mépris, tout en proclamant l'amour.
Au moins, l'Eglise invite ses fidèles à regarder leur propre péché, ce qui ne semble pas être l'enseignement de votre "Eglise".

Vous avez lu trop vite mon cher...
Il n'y a nulle insulte dans cette "petite" phrase placée juste au niveau où vous même avez placé l'adoration de JC hostie et la prière du coeur. Relisez-vous.
En effet "mon église" n'a pas la prétention de dire qui est dieu, ce qu'il fait, pense, agit, les fins premières et dernières.... et elle tend à considérer que le péché est d'abord ce qui est contre l'homme... et là depuis 2000 ans les théologiens (de tous poils) ont montré ce qu'ils savaient faire!!!
Très modestement elle essaye d'aider chacun de nous à "élever des temples à la Vertu et creuser des cachots pour les vices" et comment s'y prendre. Y parvenir, y échouer et continuer ou recommencer est déjà beaucoup... le reste... théories qui passeront comme passent toutes choses.

Noel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86518
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Dim 21 Mai 2006, 10:57

Et vous reprochez à l'Eglise de se référer à l'Evangile? Car l'Evangile, lui, dit des choses sur Dieu et sur ses volontés.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Noel

avatar

Messages : 3018
Inscription : 11/04/2006

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Dim 21 Mai 2006, 11:06

Arnaud Dumouch a écrit:
Et vous reprochez à l'Eglise de se référer à l'Evangile? Car l'Evangile, lui, dit des choses sur Dieu et sur ses volontés.

Non pas!
Simplement de ne pas lui être cohérente et d'interpréter à sa façon les textes originaux.
Et c'est une position personnelle pas une position institutionnelle. Mais ça vous ne pourriez le comprendre que de l'intérieur. Et les choses étant ce qu'elles sont!!

Noel
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur
avatar

Masculin Messages : 86518
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le message chrétien   Dim 21 Mai 2006, 11:10

Vous avez une certaine tendance à reprocher à l'Eglise et à sa pensée les positions personnelles de leurs prêtres ou fidèles?
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le message chrétien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le message chrétien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fêter le nouvel an chrétien
» Les évangéliques-le Top chrétien
» poeme les armes spirituelles du chrétien
» Internet Chrétien (Carême)
» UN PEU D'HUMOUR CHRÉTIEN EN CETTE FIN D'ANNÉE...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: