DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16680
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte   Sam 17 Mar 2012, 22:52

Le patriarche copte d'Egypte Chenouda III est mort

Le chef de l'église copte orthodoxe d'Egypte, le patriarche Chenouda III, est décédé samedi à l'âge de 88 ans, laissant derrière lui une communauté inquiète face à la poussée islamiste dans le pays après la chute du président Hosni Moubarak en février 2011.

Le chef de la plus importante église chrétienne d'Orient souffrait d'insuffisance hépatique et de tumeurs aux poumons, a indiqué l'agence officielle Mena en annonçant sa mort.

Né en août 1923, Chenouda III avait depuis de nombreuses années des ennuis de santé et avait été un temps soigné aux Etats-Unis.

La nouvelle de sa mort a provoqué la consternation parmi les fidèles de l'église copte orthodoxe qu'il a dirigée pendant près de quatre décennies. Les Coptes sont estimés entre 6 et 10% des quelque 82 millions d'Egyptiens, alors que l'Eglise copte parle de 10 millions de fidèles.

Des milliers de fidèles se sont rendus en soirée à la grande cathédrale Saint-Marc du Caire, siège de l'église copte, dont les cloches ont commencé à sonner à l'annonce de sa mort.

"Les chrétiens comme les musulmans vont le regretter. Il était avant tout un patriote", déclarait Oussama al-Gammal, 37 ans, venu se recueillir.

Le Conseil suprême des forces armées (CSFA), au pouvoir, et son chef Hussein Tantaoui "expriment leurs plus profondes condoléances au peuple d'Egypte et aux chrétiens qui en font partie après la mort du pape Chenouda III".

Dans un communiqué, le CSFA souligne que le patriarche avait "oeuvré toute sa vie pour protéger l'unité de l'Egypte".

Son décès est "une grave calamité qui afflige l'Egypte tout entière et son noble peuple, musulmans et chrétiens", a déploré le mufti d'Egypte Ali Gomaa, alors que le Parti de la liberté et la justice, issu des Frères musulmans, a salué son "grand rôle" en Egypte.

Au Vatican, le porte-parole du Saint-Siège a déclaré que le pape Benoît XVI "s'unit spirituellement à la prière" des chrétiens coptes pour celui qui fut un "grand pasteur".

La mort de Chenouda III va ouvrir au sein de la hiérarchie de cette église un complexe processus de désignation de son successeur, pour lequel aucun nom ne s'est imposé ces dernières années. Son Eglise ne reconnaît pas la primauté de la papauté catholique ni celle du patriarcat orthodoxe de l'Est.

Elu primat de cette église en 1971, et 117e successeur de l'évangéliste et père fondateur Saint-Marc, il a conduit d'une main de fer sa communauté passant de la confrontation à la conciliation avec le pouvoir en Egypte, un pays gagné par l'islamisme.

Très conservateur, il s'est opposé avec fermeté à tout assouplissement des règles interdisant le divorce à ses fidèles.

Ces dernières années, il a dû par ailleurs faire face à une progression des violences contre les Coptes.

Et la victoire des Frères musulmans aux premières législatives post-Moubarak, de même que la percée de partis salafistes ultra-conservateurs, ont provoqué un regain d'inquiétude parmi les Coptes. Même si les Frères musulmans ont multiplié les déclarations rassurantes à leur égard.

En décembre 2011, Chenouda III avait estimé que "l'Egypte traverse une période transitoire critique" et salué le rôle des forces armées, "qui ont fait des sacrifices pour le bien de l'Egypte et de son peuple".

Pourtant, deux mois auparavant la répression par l'armée d'une manifestation de militants coptes au Caire avait fait 25 morts, dont une majorité de chrétiens, renforçant le sentiment de précarité et de discrimination largement répandu dans cette communauté.

Et au début de l'année 2011, lors de la messe du Nouvel an, un attentat contre une église d'Alexandrie (nord) avait fait une vingtaine de morts parmi les fidèles.

De nombreuses violences anti-coptes ont eu lieu depuis la chute de M. Moubarak.

Dans les années 1980, Chenouda III fut destitué et assigné à résidence par le président Anouar al-Sadate, dont il critiquait le rapprochement avec Israël et l'ouverture en direction des islamistes, avant de devenir un soutien du président Moubarak.

La révolte populaire de janvier-février 2011 le prend au dépourvu alors que nombre de ses fidèles sont dans la rue pour réclamer le départ de M. Moubarak.


_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte   Sam 17 Mar 2012, 22:55

Mes condoléances aux coptes.

R.I.P.
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte   Dim 18 Mar 2012, 07:42

Les Coptes n'avaient décidément pas besoin de cela en cette période plus que troublée !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte   Lun 19 Mar 2012, 12:30

Mort de Chenouda III, patriarche engagé pour l'unité

40 ans à la tête des Coptes orthodoxes d'Alexandrie


Anita Bourdin

ROME, dimanche 18 mars 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI rend hommage à l'engagement pour l'unité des chrétiens du patriarche copte orthodoxe d’Alexandrie d’Egypte, le pape Chenouda III, décédé samedi, 17 mars, à l’âge de 88 ans : il était à la tête de l’Eglise copte orthodoxe depuis 1971.

Dans un télégramme de condoléances, le pape écrit en effet: « Apprenant avec tristesse le départ vers Dieu, notre Père commun, de Sa Sainteté Chenouda III, Patriarche d’Alexandrie et de la Prédication de Saint Marc, je tiens à exprimer aux membres du Saint Synode, aux prêtres et aux fidèles de tout le Patriarcat mes sentiments les plus vifs de compassion fraternelle ».

Il exprime aussi sa gratitude pour les progrès de l’unité accompli grâce au patriarche copte orthodoxe : « Je rappelle avec gratitude son engagement pour l’Unité des Chrétiens, sa visite mémorable à mon prédécesseur le Pape Paul VI et leur signature le 10 mai 1973 à Rome de la Déclaration commune de Foi dans l’Incarnation du Fils de Dieu, ainsi que sa rencontre au Caire avec le Pape Jean Paul II au cours du Grand Jubilé de l’Incarnation, le 24 février de l’an 2000 ».

En 1973, il avait été le premier patriarche copte orthodoxe à se rendre à Rome depuis le Concile de Chalcédoine (451). Il avait résidé au Vatican pendant une semaine, et il avait signé avec Paul VI une déclaration sur leur foi commune, tout en reconnaissant leurs « divergences théologiques » et condamnant tout « prosélytisme ».

« Je puis dire combien l’Eglise catholique toute entière partage la peine qui afflige les Coptes orthodoxes, et combien elle se tient en prière fervente demandant à Celui qui est la résurrection et la vie, d’accueillir auprès de Lui son serviteur fidèle. Que le Dieu de toute miséricorde le reçoive dans sa joie, sa paix et sa lumière », conclut le pape.

http://www.zenit.org/article-30396?l=french
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte   Jeu 22 Mar 2012, 23:23

Grégorios III rend hommage à Shenouda III

La force spirituelle et l'élan pastoral du monachisme copte


ROME, jeudi 22 mars 2012 (ZENIT.org) – Shenouda III a été "le patriarche de la plus grande Eglise orthodoxe du Moyen-Orient ", fait observer le patriarche Grégorios III.

Dans ce message, en date du 19 mars, à l’occasion de la mort du patriarche copte orthodoxe Shénouda III, le patriarche grec-melkite Grégorios III salue « la force spirituelle et l’élan pastoral du monachisme copte ».

« Nous perdons un ami avec lequel nous étions liés depuis de très longues années, rappelle-t-il. Déjà dans les années 60 et avant son élection à la tête de son Eglise en 1971, celui qui sera le futur Shenouda III, collaborait à notre revue œcuménique Al Wahda fil Iman (L’Unité dans la Foi), lui apportant sa vision toujours lucide et profonde. »

Tout juste rentré d’une tournée de plus de quinze jours des conférences épiscopales et des chancelleries européennes, Grégorios III, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem a quitté Beyrouth pour Le Caire où il a participé, le 20 mars, aux funérailles nationales de Shenouda III exprimant ainsi l’attachement et la proximité de l’Eglise grecque-Melkite avec l’Eglise copte orthodoxe.

« Shenouda III a été le patriarche de la plus grande Eglise orthodoxe du Moyen-Orient incarnant en sa personne toute l’histoire de son Eglise », a déclaré Grégorios III avant de saluer « la présence de l’Eglise copte dans ce monde arabe, sa force spirituelle, son monachisme et son élan pastoral que Shénouda III incarnait si parfaitement. Cette Eglise, comme le disait Mgr Elias Zoghbi, longtemps vicaire patriarcal au Caire, est la seule Eglise non catholique à avoir su se renouveler sans jamais nier ses constantes. Nous tenons à saluer en particulier, les différents rapprochements et surtout les concrétisations dans des domaines aussi délicats qu’essentiels que le Concile de Chalcédoine ou encore l’Incarnation. Signe tangible de ce rapprochement entre l’Eglise copte orthodoxe et le Saint-Siège la signature le 10 mai 1973 à Rome de la Déclaration commune de Foi dans l’Incarnation du Fils de Dieu et la participation du pape Paul VI à la construction de la cathédrale Saint-Marc du Caire. »

« Shenouda III aura été un patriarche à la très haute pensée spirituelle qu’il a toujours su rendre accessible à tous par des prêches et des sermons restés dans les mémoires, servis par un esprit et un sens de l’humour tout à fait pharaonique et égyptien », ajoute le patriarche melkite.

Le patriarche Grégorios III a alors évoqué les célébrations de la Nativité de Notre-Seigneur au Caire selon la tradition copte auxquelles le patriarche melkite n’a jamais manqué depuis son élection au siège d’Antioche des Grecs-Melkites en 2001 et qui lui ont permis d’être chaque année aux côté de Shenouda III avant de joindre sa « prière à celle de toute l’Eglise copte orthodoxe pour le repos de l’âme de son regretté pasteur et que le Saint-Esprit éclaire les cœurs pour que le successeur désigné permette à l’Eglise copte de poursuivre sa mission toute particulière. »

http://www.zenit.org/article-30432?l=french
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte   Ven 23 Mar 2012, 01:15


Mais je ne cesse de vous le dire !!!!!! :colere:

"Un Chrétien ne meurt pas ou alors c'était une pale copie !! Thérèse de Lisieux l'a bien dit ( a quoi ça sert de les canoniser si on retient pas ce qu'ils disent ?) je ne meurt pas j'entre dans la Vie !!"

je pense que ce cher homme a dû être Coopté Very Happy par Jean Paul 2 qui arrivé sur place c'est dit " je vais faire venir un ami ici c’est bien !!!"

donc c'est un Copte Coopté qui a capoté !! tout va bien il est en de bonnes mains ! :jesus:
Revenir en haut Aller en bas
 
Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès de Chenouda III, patriarche copte d'Egypte
» La Légion Copte en Egypte
» Décès de Mari-Loli de Garabandal
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» Décès de ma Tante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: