DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80767
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Jeu 20 Aoû 2015, 21:36

Waddle a écrit:
Ok Arnaud donc toi tu dépeins le sacrifice non pas comme une nécessité spirituelle mais comme un geste d'amour...pédagogique?

Salutations.

C'est le meilleur moyen par lequel Dieu a su nous expliquer, nous prouver, nous montrer comment aimer et obtenir la vie éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Jeu 20 Aoû 2015, 22:00

Cela n'évacue pas la notion de rachat, il fallait réparer cette "fracture ontologique" causée par le péché, c'était une nécessité métaphysique pour la réconciliation entre Dieu et l'Homme.
Revenir en haut Aller en bas
Flo Fly



Messages : 6
Inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Jeu 20 Aoû 2015, 22:55

Pour répondre a waddle sur swedenborg :

Je suppose que le mal ne peut pas intervenir impunément , y aurait t'il des lois divines d'apparition ?
Pour empecher que le mal prenne l'apparence du seigneur , ici le serpent joue le rôle d'avertissement car c'est un symbole commun , le symbole du mal. se serait intéressant de faire une étude comparative des apparitions , on arriverait rapidement a des conclusions je pense .

Pour ajouter quelques mots sur le personnage , c'était devenue un illuminé , un mystique , et tout les moyens étaient bon pour avoir une expérience mystique ou "sacré" . de l’emphase par le biais de science occulte ou l'extase également. J'ai lu un jour sur lui qu'il avait fait une opération pour avoir le plus d'extase possible, manifestement proche des energies sexuelles . Sa folie vient de toute ses pratiques farfelues et agressive , quand a son génie... visiblement c'est commun a certain illuminé qui pratique de la sorte . Cette pratique les lie au mal indubitablement et pour ce magiciens : à la folie également. Bien a vous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Jeu 20 Aoû 2015, 23:02

Et Jakob Böhme ? Pas mal non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Flo Fly



Masculin Messages : 6
Inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Ven 21 Aoû 2015, 00:02

l'ungrund de Böhme c'est un peu l'inconscient collectif de carl jung ^^ ( je dis sa par rapport a votre bannière sur Carl.Yung )

Un cordonnier qui devient du jour au lendemain polyglotte et philosophe , impressionnant?

Moi j'ai l'impression que tout ses "Avatars" se sont perdu dans les correspondances symboliques

Plantes = cosmos
Rose = Lotus !
ténèbres = lumière
enfer = Paradis
Théosophie = Chrétien

ect Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Ven 21 Aoû 2015, 00:25

Flo Fly a écrit:
l'ungrund de Böhme c'est un peu l'inconscient collectif de carl jung ^^ ( je dis sa par rapport a votre bannière sur Carl.Yung )

Un cordonnier qui devient du jour au lendemain polyglotte et philosophe , impressionnant?

Moi j'ai l'impression que tout ses "Avatars" se sont perdu dans les correspondances symboliques

Plantes = cosmos
Rose = Lotus !
ténèbres = lumière
enfer = Paradis
Théosophie = Chrétien

ect Smile

Je pense que ces illuminés ou mystiques ont des choses intéressantes à nous faire percevoir (percer pour voir), le plus difficile est de savoir discerner (discriminer) ce qui est bon à garder et le reste à rejeter...
Pareil pour les autres religions/spiritualités ou voies initiatiques qui peuvent nous apporter des lumières sur notre propre voie, celle du Christ.
La théologie classique c'est bien mais il faut l'enrichir (ou la confirmer) par d'autres voies (c'est optionnel bien entendu  Wink ).

Par exemple,Jean Vaquié (plutôt tradi) disait cela de la Kabbale:


LES DIFFICULTÉS DE LA KABBALE - JEAN VAQUIÉ

La synagogue des Juifs, comme l'est maintenant l'Église des Gentils, était autrefois
gardienne de l'ECRITURE et de la TRADITION.
L'Ecriture s'est conservée dans une fidélité parfaite ; on ne peut pas dénier aux
Juifs le respect scrupuleux de la "lettre".
Mais la Tradition, ou Kabbale, a été profondément polluée. Notre-Seigneur reprochait
souvent cette dégradation aux prêtres ; un seul exemple nous suffira ici,
mais il y en aurait bien d’autres :
"Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu à cause
de VOTRE TRADITION." Math, XV, 2-3.
La Tradition contenait à l'origine des textes vénérables dans lesquels on avait
reconnu des vestiges de Révélation divine, mais qui n'avaient pas été incorporés,
pour une raison ou pour une autre, aux recueils canoniques ; on y trouvait des récits
historiques, des prières, des écrits mystiques, des compilations jurisprudentielles
dont certains jugements rendus par Moise lui-même. Il est sûr que cette réserve
documentaire serait précieuse, aujourd'hui encore, si on pouvait la reconnaître
au milieu du reste.
Mais la Tradition s'est surchargée et amplifiée démesurément par la suite, incorporant
des légendes et des commentaires où se sont glissées des notions
païennes et des données mystiques incontrôlées.
Et tout cela s'est transmis en bloc, le bon comme le mauvais en vrac, sous le
nom de Kabbale. Les traces de Révélation y sont désormais noyées dans une littérature
toute humaine et d'ailleurs exubérante.
On comprend la méfiance à priori
qu'elle a inspirée aux gens d'Eglise et aux défenseurs de l'ordre.

Néanmoins faut-il repousser en bloc et sans examens la TRADITION religieuse
des Juifs contenue dans la KABBALE ? Ou bien est-il possible, au moins
en principe, d'en extraire les éléments authentiques s'il s'en trouve ?
Quelques penseurs d'origine chrétienne, surtout au XVIè siècle, ont essayé
d'isoler de cette masse les éléments authentiques qui y figurent dès l'origine et de
reconstituer une "Kabbale chrétienne". Ces tentatives,. sur lesquelles il faudra revenir,
furent décevantes. Elles englobaient dans leur reconstitution des données
issues du paganisme, du panthéisme et de la fausse mystique. Depuis, la Kabbale
figure, avec la Gnose, dans le grand réservoir d'alimentation des doctrines
maçonniques.
Ces exemples confirment la difficulté d'opérer cette discrimination. Bien que la
Kabbale contienne des restes d'authentique tradition, la méfiance classique à son
égard est parfaitement justifiée.
Il n'en est pas moins vrai que cette discrimination se révélerait tout-à-fait souhaitable
dans l'hypothèse de la conversion des Juifs que saint Paul nous laisse
espérer avant la fin des temps.
...//...
Quant à la Kabbale, elle ne saurait être rejetée en entier : il faut que la bonne
tradition patriarcale et mosaïque en soit extraite ; ce travail deviendra particulièrement
nécessaire le jour où, conformément aux prédictions de saint Paul, les
Juifs (tout au moins en partie) se convertiront ; ils devront reprendre possession
de cette fraction du patrimoine restée si longtemps enfouie.
JEAN VAQUIÉ
Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Ven 21 Aoû 2015, 20:54

Ouai enfin faut pas se focaliser sur l'enfer hein, par contre le Monsieur Swedenborg il à pas l'air non plus si loin de la vérité des "faits" que ça, tu lis dante, tu regarde les nde négatives etc... + évangiles et y a pas mal de choses qui se rejoignent sur l'enfer.

J'ai lu Sainte Anne Catherine Emmerick je trouve qu'elle parle fort bien de la chute des anges, elle a eu des visions enfin voilà.

Après quand sa dérive hors catholicismes on peut parler d'hérésie mais bon faut pas paniquer le mec croyait quand même au Christ.
Revenir en haut Aller en bas
Flo Fly



Masculin Messages : 6
Inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Sam 22 Aoû 2015, 05:52

Oui c'est un personnage intéressant , néanmoins je postule l'idée que ses visions tant que ses expériences de "voyage astrale" ont étaient manipulé où limité . j'ai presque envie de dire que ce monde astrale est une imitation d'une réalité transcendante , le "ciel" de swendenborg me parait pas le même que celui d'autre extatique Chrétiens , pour lui le ciel c'est des être désincarné qui se ballade sur les planétes du systéme solaire avec lequel il avait des communications ... il avait des communications avec Elie ou d'autre prophéte mais quand on lit le texte sa ressemble a des singeries ( je dis sa avec une pointe d'humour) , on a plus affaire a des philosophes que des prophétes ( imitation ?). Son ciel c'est de la science fiction sur de nombreux points . d'ailleur assez incroyable pour l'époque du XVIIIéme !

On a vraiment l'impression que ce monde astrale est modulable a volonté selon l'individu , il s'adapte selon l'individu. le monde astrale ésotérique est un monde inférieur , il y a différent plan qui se superpose ( 7 en tout ), on est aussi dans une logique d'émanation ou d'énergie qui part du Divin jusqu'à l'homme ( d'où d'ailleur les correspondances philosophiques avec la nature et le cosmos). Maintenant une question des plus complexe : est t'il possible qu'une entité celestes puissent créer une "pseudo réalité astrale" , en imitant Dieu et que l'homme puisse s'y connecter ? si vous répondez affirmatif - avec explication - a cette question , vous aurez peut être soulevez une des plus grande héresie de tout les temps Very Happy

ps : on retrouve des grandes histoires de vol magique dans le yoga sutra patanjali , le vedanta , le bouddhisme , l'hindouisme, le chamanisme primitif ect ( rien que sa ) !
Revenir en haut Aller en bas
J&B



Féminin Messages : 1813
Inscription : 09/08/2014

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Lun 24 Aoû 2015, 14:25

Waddle a écrit:
Arnaud,

Une autre question soulevée par tes analyses:

A quoi à servi le sacrifice de Jésus? Avait-il besoin de mourir supplicié et de dire que son sang sauve le monde alors qu'en réalité les gens seront enseignés du Christ à leur mort?

A la mort, "l'arbre tombe du côté où il a penché" toute sa vie.
La partie psychique de l'homme continue à vivre alors que son corps est mort, son âme, son psychisme (immatériel) est encore empreinte de ce qu'elle a désiré toute sa vie et donc forcément elle se retrouvera à désirer les choses matérielles et perceptibles qui ne sont plus, et de là, sa souffrance, jusqu'à ce qu'elle comprenne que ces choses ne sont plus...

Si la partie psychique (l'âme) de l'homme qui meurt se trouve unie à son esprit, elle vivra la vie de l'Esprit, celle que Jésus enseigne et partage avec nous.

Jésus qui accueille l'âme au seuil de la nouvelle vie aura beau lui dire que tout ce qu'elle a désiré n'est plus, et que la vision béatifique c'est bien plus merveilleux,  elle n'en sera pas consolée pour autant, puisqu'elle n'a jamais désiré autre chose que ce qui était perceptible dans le monde ancien des apparences.


Ce n'est pas directement, ni automatiquement, que le sang de Jésus sauve le monde, c'est la Vérité qui mise à mort par les hommes ne peut pas mourir.
C'est seulement pour les hommes spirituellement morts, que la vérité est morte. Comme la lune cache le soleil...
Pour qui écoute l'enseignement de Jésus, elle est éternellement vivante.
La vie éternelle c'est de connaître la Vérité.
Jean 17,1 a écrit:

Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie,
selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.
Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.
Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire.
Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Lun 24 Aoû 2015, 14:52

18. Si le Divin du Seigneur dans le Ciel est l'amour, c'est parce que l'amour est le réceptacle de toutes les choses du ciel, qui sont la Paix, l'Intelligence, la Sagesse et la Félicité; en effet) l'amour reçoit en général et en particulier toutes les choses qui lui conviennent, il les désire, il les recherche, il s'en pénètre comme de lui-même, car il veut continuellement être enrichi et perfectionné par elles (1). Cela n'est même pas inconnu à l'homme; car chez l'homme l'amour, en quelque sorte, examine les choses de sa mémoire et en tire toutes celles qui concordent; il les rassemble et les dispose en lui et sous lui, en lui pour qu'elles soient siennes, et sous lui pour qu'elles soient à son service, tandis qu'il rejette et chasse toutes celles qui ne concordent point. Qu'il y ait dans l'amour toute faculté de recevoir les vrais qui lui conviennent et le désir de se les conjoindre, c'est aussi ce que j'ai clairement vu par des esprits qui furent élevés au ciel; quoique dans le monde ils eussent été simples, ils parvinrent néanmoins à la sagesse angélique et aux félicités du ciel, lorsqu'ils furent parmi les Anges; il en fut ainsi, parce qu'ils avaient aimé le bien et le vrai pour le bien et le vrai, et les avaient implantés dans leur vie, et que par là ils étaient devenus des facultés de recevoir le ciel avec tout ce qu'il renferme d'ineffable. Ceux,au contraire, qui sont dans l'amour de soi et du monde n'ont aucune faculté de recevoir le bien et le vrai, ils les détestent, ils les rejettent, et à leur premier contact et à leur premier influx ils s'enfuient, et ils s'associent dans l'enfer à ceux qui ont des amours semblables aux leurs.


ce passage me semble intéressant; je suis juste un peu étonné de ce que j'ai mis en gras et que je ne comprends pas bien: comment l'Amour pourrait-il être perfectionné et enrichi?
à moins qu'il y ait là un problème de traduction (du latin)?
pourtant les âmes qui rejoignent Dieu, d'une certaine façon, viennent "enrichir" le monde ?
qu'en penser?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Lun 24 Aoû 2015, 15:45

[quote]
Flo Fly a écrit:
Oui c'est un personnage intéressant , néanmoins je postule l'idée que ses visions tant que ses expériences de "voyage astrale" ont étaient manipulé où limité . j'ai presque envie de dire que ce monde astrale est une imitation d'une réalité transcendante , le "ciel" de swendenborg me parait pas le même que celui d'autre extatique Chrétiens , pour lui le ciel c'est des être désincarné qui se ballade sur les planétes du systéme solaire avec lequel il avait des communications ... il avait des communications avec Elie ou d'autre prophéte mais quand on lit le texte sa ressemble a des singeries ( je dis sa avec une pointe d'humour) , on a plus affaire a des philosophes que des prophétes ( imitation ?). Son ciel c'est de la science fiction sur de nombreux points . d'ailleur assez incroyable pour l'époque du XVIIIéme !

74. Mais venons maintenant à l'expérience: Que les Anges soient des formes humaines ou des hommes, c'est ce que j'ai vu mille fois; car je me suis entretenu avec eux comme l'homme s'entretient avec l'homme, tantôt avec un seul, tant6t avec plusieurs en société, et je n'ai rien vu chez eux qui différât de l'homme quant à la forme; j'ai été parfois étonné de ce qu'ils étaient tels: et pour qu'on ne pût pas dire que c'était une illusion ou une vision fantastique, il m'a été donné de les voÏl' en pleine veille, ou lorsque j'étais dans tous les sens du corps et dans un état de claire perception. Je leur ai aussi souvent raconté que dans le Monde Chrétien les hommes sont dans une si aveugle ignorance au sujet des Anges et des Esprits, qu'ils les croient des MentaIs sans forme et de pures pensées, dont ils n'ont d'iclée que comme quelque chose d'éthéré ayant en soi le vital; et que, comme ils ne leur accordent par conséquent rien de ce qui appartient à l'homme excepté le cogitatif, ils croient qu'ils ne voient point n'ayant point d'yeux, qu'ils n'entendent point n'ayant point d'oreilles, et qu'ils ne parlent point n'ayant ni bouche Hi langue. Les Anges me dirent, à ce sujet, qu'ils savaient qu'une telle croyance existe chez un grand nombre dans le monde, et qu'elle règne parmi les Érudits, et aussi, ce dont ils étaient étonnés, parmi les Prêtres: ils m'en donnèrent· aussi la. raison; c'est que les Érudits, qui furent les promoteurs, et émirent d'abord une telle idée sur les Anges et sur les Esprits, ont pensé à leur égard d'après les sensuels de l'homme externe; et ceux qui pensent d'après les sensuels, et non d'après une lumière intérieure, ni d'après l'idée commune qui a été insitée dans chaque homme, ne peuvent faire autrement que d'imaginer de telles choses, puisque les sensuels de l'homme externe saisissent seulernent les choses qui sont en dedans de la nature) mais non celles qui sont au-dessus, ni par conséquent rien de ce qui concerne le monde spirituel (1) ; la fausseté de la pensée concernant les Anges passa de ces promoteurs, comme chefs, chez d'autres qui pensèrent non d'après eux-mêmes
Revenir en haut Aller en bas
Flo Fly



Masculin Messages : 6
Inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Lun 24 Aoû 2015, 16:38

sa sent le commerce d'idée avec les anges et les esprits , c'est du bricolage maison et surtout du syncrétisme. Swedenborg condamnait l'ancienne Eglise "qui n'avait plus de communication avec le ciel, parce qu'elle manquait de charité et que la foi n'est vivante qu'avec celle ci " , il se voyait en mission pour instaurer une nouvelle église ce qui inspira la franc maçonnerie de la fin du XVIIIé et du début du XIXé Siécle. Il l'intitule "la nouvelle Jérusalem" , d'une morale civique et individuelle et une exploration minutieuse des mondes "extra terrestre" afin d'établir une relation constante entre le microcosme ( l'homme) et le macrocosme ( l'univers). Sa vision humano-cosmique est celle qu'on retrouve dans la kabbale en ce qui conçerne l'ancien des jours et l'adam-Kadmon, l'androgyne et le retour au paradis perdu. L'homme est à l'image du ciel et le ciel est a l'image de l'homme . C'est dans la lignée de la théosophie ésotérique chrétienne , la naturphilosophie, dont Oetinger est le prince et Jacob böhme , l'idée prend vie dans l'illumination ce qui améne l'officiant à la "communication intérieure avec Dieu et la nature " , "l'absolue unité Divine et la réunion de tout les contraires en Dieu (...) l'univers constitue une unique vie divine et révélation de Dieu en toute chose" affirme Hegel. Reste la renaissance de l'homme, qui passe par la connaissance de l'Ungrund, le "rien insondable", la déité inconnaissable qui se manifeste .
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 1654
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Lun 24 Aoû 2015, 17:17

Karl2 a écrit:
18. Si le Divin du Seigneur dans le Ciel est l'amour, c'est parce que l'amour est le réceptacle de toutes les choses du ciel, qui sont la Paix, l'Intelligence, la Sagesse et la Félicité; en effet) l'amour reçoit en général et en particulier toutes les choses qui lui conviennent, il les désire, il les recherche, il s'en pénètre comme de lui-même, car il veut continuellement être enrichi et perfectionné par elles (1). Cela n'est même pas inconnu à l'homme; car chez l'homme l'amour, en quelque sorte, examine les choses de sa mémoire et en tire toutes celles qui concordent; il les rassemble et les dispose en lui et sous lui, en lui pour qu'elles soient siennes, et sous lui pour qu'elles soient à son service, tandis qu'il rejette et chasse toutes celles qui ne concordent point. Qu'il y ait dans l'amour toute faculté de recevoir les vrais qui lui conviennent et le désir de se les conjoindre, c'est aussi ce que j'ai clairement vu par des esprits qui furent élevés au ciel; quoique dans le monde ils eussent été simples, ils parvinrent néanmoins à la sagesse angélique et aux félicités du ciel, lorsqu'ils furent parmi les Anges; il en fut ainsi, parce qu'ils avaient aimé le bien et le vrai pour le bien et le vrai, et les avaient implantés dans leur vie, et que par là ils étaient devenus des facultés de recevoir le ciel avec tout ce qu'il renferme d'ineffable. Ceux,au contraire, qui sont dans l'amour de soi et du monde n'ont aucune faculté de recevoir le bien et le vrai, ils les détestent, ils les rejettent, et à leur premier contact et à leur premier influx ils s'enfuient, et ils s'associent dans l'enfer à ceux qui ont des amours semblables aux leurs.


ce passage me semble intéressant; je suis juste un peu étonné de ce que j'ai mis en gras et que je ne comprends pas bien: comment l'Amour pourrait-il être perfectionné et enrichi?
à moins qu'il y ait là un problème de traduction (du latin)?
pourtant les âmes qui rejoignent Dieu, d'une certaine façon, viennent "enrichir" le monde ?
qu'en penser?

Pouvez-vous précisez quel est le texte que vous citez?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Mar 25 Aoû 2015, 09:02

Waddle a écrit:
Karl2 a écrit:
18. Si le Divin du Seigneur dans le Ciel est l'amour, c'est parce que l'amour est le réceptacle de toutes les choses du ciel, qui sont la Paix, l'Intelligence, la Sagesse et la Félicité; en effet) l'amour reçoit en général et en particulier toutes les choses qui lui conviennent, il les désire, il les recherche, il s'en pénètre comme de lui-même, car il veut continuellement être enrichi et perfectionné par elles (1). Cela n'est même pas inconnu à l'homme; car chez l'homme l'amour, en quelque sorte, examine les choses de sa mémoire et en tire toutes celles qui concordent; il les rassemble et les dispose en lui et sous lui, en lui pour qu'elles soient siennes, et sous lui pour qu'elles soient à son service, tandis qu'il rejette et chasse toutes celles qui ne concordent point. Qu'il y ait dans l'amour toute faculté de recevoir les vrais qui lui conviennent et le désir de se les conjoindre, c'est aussi ce que j'ai clairement vu par des esprits qui furent élevés au ciel; quoique dans le monde ils eussent été simples, ils parvinrent néanmoins à la sagesse angélique et aux félicités du ciel, lorsqu'ils furent parmi les Anges; il en fut ainsi, parce qu'ils avaient aimé le bien et le vrai pour le bien et le vrai, et les avaient implantés dans leur vie, et que par là ils étaient devenus des facultés de recevoir le ciel avec tout ce qu'il renferme d'ineffable. Ceux,au contraire, qui sont dans l'amour de soi et du monde n'ont aucune faculté de recevoir le bien et le vrai, ils les détestent, ils les rejettent, et à leur premier contact et à leur premier influx ils s'enfuient, et ils s'associent dans l'enfer à ceux qui ont des amours semblables aux leurs.


ce passage me semble intéressant; je suis juste un peu étonné de ce que j'ai mis en gras et que je ne comprends pas bien: comment l'Amour pourrait-il être perfectionné et enrichi?
à moins qu'il y ait là un problème de traduction (du latin)?
pourtant les âmes qui rejoignent Dieu, d'une certaine façon, viennent "enrichir" le monde ?
qu'en penser?

Pouvez-vous précisez quel est le texte que vous citez?

c'est dans cela:
Du Ciel et de ses merveilles et de l'enfer, d'après ce qui à été entendu et vu.
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Swedenborg/Table.html
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Mar 25 Aoû 2015, 09:14

DU SOLEIL DANS LE CIEL.
116. Dans le Ciel n'apparaît point le Soleil du monde, ni rien de ce qui provient de ce Soleil, parce que tout cela est naturel; car la nature commence par ce Soleil, et tout ce qui est produit par lui est appelé naturel: or le spiritueldans lequel est le Ciel, est au-dessus de la nature, etabsolument distinct du naturel; et ils ne communiquent entre eux que par les correspondances. On peut saisir quelle est la distinction, d'après ce qui a été rapporté sur les Degrés, N° 38, et quelle est la communication, d'après ce qui a été dit sur les Correspondances dans les deux Articles précédents.
117. Mais quoique dans le Ciel n'apparaisse ni le Soleil du monde, ni rien de ce qui provient de ce Soleil, toujours est-il que dans le Ciel il y a un Soleil, il ya une Lumière et une Chaleur, il y a toutes les choses qui sont dans le monde et beaucoup d'autres en nombre indéfini; mais elles ne sont pas d'une semblable origine, car celles qui sont dans le Ciel sont spirituelles, et celles qui sont dans le Monde sont naturelles. Le Soleil du Ciel est le Seigneur; la Lumière y est le Divin Vrai, et la Chaleur le Divin Bien, procédant l'une et l'autre du Seigneur comme Soleil; de cette origine proviennent toutes les choses qui existent et apparaissent dans les Cieux; mais il sera traité, dans les Articles suivants, de la Lumière et de la Chaleur, et aussi des choses qui par elles existent dans le Ciel; il sera seulement parlé ici du Soleil. Si le Seigneur dans le Ciel apparait comme Soleil, c'est parce qu'il est le Divin Amour, par Lequel existent toutes les choses Spirituelles, et, au
moyen du Soleil du monde, toutes les choses naturelles; c'est cet Amourqui brille comme Soleil.


Que le Seigneur apparaisse dans le Ciel comme Soleil, on le voit par sa transfiguration devant Pierre, Jacques et Jean, en ce que «sa (ace resplendit comme le Soleil ». -Matth.
XVII. 2, le Seigneur fut vu ainsi par ses disciples, quand ils furent tirés de leurs corps et transportés dans lil lumière du ciel. C'était pour cela que les Anciens, chez qui l'Eglise était représentative, tournaient la face vers le soleil à l'orient, quand ils étaient dans le culte Divin; c'est d'eux que vint la coutume de placer les Temples tournés vers l'Orient.



Dans les autres écrits de Swedenborg je ne sais pas mais Je ne trouve rien là qui soit hérétique;
cela rejoint ce que je pense depuis longtemps, à savoir que le monde créé décrit ds la Genèse n'est pas celui où nous vivons (le "bas-monde"): le soleil, la lune, les astres ne sont que des accessoires; j'y vois pour preuve qu'ils sont créés APRES la Lumière (divine).
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Mar 25 Aoû 2015, 09:33

122. Le Soleil du monde apparaît aux Anges comme quelque chose d'obscur diamétralement opposé au Soleil ùu ciel; et la Lune, comme quelque chose de ténébreux diamétralement opposé i.t la Lune du ciel, et cela cons· tamment. Il en est ainsi, parce que l'igné du monDe correspond à l'amour de soi, et que le lumineux qui provient de cet igné correspond aux faux provenant de cet amour; or l'amour de soi est absolument opposé au Divin Amour, et le faux provenant de l'amour de soi est absolument opposé au Divin Vrai, et ue qui est opposé au Divin Amonr et au Divin Vrai est obscurité pour les Anges. De là vient que, clans la Parole, adorer le soleil du monde et
la lune, et se prosterner devant eux, signifie s'aimer soi même et aimer les faux qui proviennent de l'amour de soi, et que ceux qui agissaient ainsi étaient extermin0s, Deutér. IV. 19. XVII, 3,4, 5. Jérém. VIII. 1,2. Ézéch.
VIII. 15, 16, 18. Apoc. XVI. 8. Matth. XIII. 6 (1).
Revenir en haut Aller en bas
Flo Fly



Masculin Messages : 6
Inscription : 30/07/2015

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Mar 25 Aoû 2015, 12:38

le dernier passage est intéressant je trouve , on dirait qu'il essaye de s'éloigner des concepts ésotériques pour nous en amené un autre, néanmoins je vois mal toute une génération de croyant pratiquer comme swedenborg pour avoir une vision du Pére, un genre d'astre flamboyant dans un "autre monde". on s'éloigne de la révélation a mon avis . peut être que sa peut aider certain dans leur foi personnelle , il faut rester contemplatif.
Cette "science" n'est pas attribué au plus petit d'entre nous mais aux erudits et aux grands mystiques .

Il faudrait faire une étude comparative entre le "ciel" Swedenborgien et le ciel catholique tel qu'il nous est expliqué dans la théologie chrétienne pour démêlé le vrai du faux dans tous sa . n'étant pas théologien , je laisse faire les plus grand .

Ps: c'est plutôt bien d'avoir mis en accès libre ses écrits sur le site internet que vous avez mis en lien plus haut. On va pouvoir étudier Smile
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Mar 25 Aoû 2015, 13:49

Flo Fly a écrit:
le dernier passage est intéressant je trouve , on dirait qu'il essaye de s'éloigner des concepts ésotériques pour nous en amené un autre, néanmoins je vois mal toute une génération de croyant pratiquer comme swedenborg pour avoir une vision du Pére, un genre d'astre flamboyant dans un "autre monde". on s'éloigne de la révélation a mon  avis . peut être que sa peut aider certain dans leur foi personnelle , il faut rester contemplatif.
Cette "science" n'est pas attribué au plus petit d'entre nous mais aux erudits et aux grands mystiques .

Il faudrait faire une étude comparative entre le "ciel" Swedenborgien et le ciel catholique tel qu'il nous est expliqué dans la théologie chrétienne pour démêlé le vrai du faux dans tous sa . n'étant pas théologien , je laisse faire les plus grand .

Ps: c'est plutôt bien d'avoir mis en accès libre ses écrits sur le site internet que vous avez mis en lien plus haut. On va pouvoir étudier Smile

Mais Swedenb. ne compare le Seigneur au soleil qu'en précisant qu'il n'est pas de même nature!

DE LA LUMIÈRE ET DE LA CHALEUR DANS LE CiEL.
126. Qu'il y ait une Lumière clans les Cieux, c'est ce que ne peuvent comprendre ceux qui pensent seulement d'après la nature: cependant il y a dans les Cieux une lumière si grande, qu'elle excède de beaucoup de degrés la lumière de midi dans le monde; je l'ai vue fort souvent, même au temps du soir et de la nuit: dans le commencement, j'étais étonné, lorsque j'entendais les Anges me
dire que la Lumière du monde n'est qu'à peine une ombre relativement à la lumière du Ciel; mais comme je l'ai vue, je le peux attester; sa blancheur et son éclat sont tels, qu'il est impossible de les décrire. Les choses que j'ai vues dans les cieux, je les ai vues dans cette Lumière, ainsi plus clairement et plus distinctement que celles qui sont dans le monde.
127. La Lumière du Ciel n'est point naturelle comme la lumière du monde, mais elle est spirituelle, car elle procède du Seigneur comme Soleil, et ce Soleil est le Divin Amour, ainsi qu'il a été montré dans l'Article précédent. Ce qui procède du Seigneur comme Soleil est appelé dans les Cieux Divin Vrai, cependant dans son essence c'est le Divin Bien uni au Divin Vrai j de là pour les Anges
la Lumière et la Chaleur; d'après le Divin Vrai les Anges ont la Lumière, et d'après le Divin Bien ils ünt la Chaleur. De là, on peut voir que la Lumière du Ciel, ayant une telle origine, est spirituelle et non naturelle, et qu'il en est de même de la Chaleur (1).
128. Si le Divin Vrai est pour les Anges la lumière, c'est parce que les Anges sont spirituels et non natureIs; les Spirituels voient d'après leur Soleil, et les naturels d'après le leur; or, c'est du Divin Vrai que procède l'entendement che~ les Anges, et l'entendement est leur vue interne qui influe dans leur vue externe et la produit j de là, les choses qui apparaissent dans le Ciel d'après le Seigneur comme Soleil, apparaissent dans la Lumière (2). Comme c'est là l'origine de la Lumière dans le Ciel, cette Lumière y est variée selon la réception du Divin Vrai qui proc.;èc1e du Seigneur~ ou, ce qui est la même chose, selon l'intelligence et la sagesse dans lesquelles sont les Anges; autre elle est par eonséquent
dans le Royaume céleste que dans le Royaume spirituel, et autre aussi dans chaque société: dans le Royaume céleste, la Lumière paraît enflammée, parce que les Anges qui y sont reçoivent la Lumière procédant du Seigneur comme Soleil j mais dans le Royaume spirituel la Lu· mière est d'un blanc éclatant, parce que les Anges qui y sont reçoivent la lumière procédant du Seigneur comme Lune, voir ci-dessus, N° 118; la Lumière n'est pas non plus la même dans une Société que dans une autre; elle diffère même dans chaque Société; ceux qui sont au centre ont une plus grande lumière, et ceux qui sont autour ont un lumière moindre, voÏ1' N° 43. En un mot, les Anges ont la lumière dans le même degré qu'ils reçoivent le Divin Vrai, c'est-à-dire, au même degré qu'ils sont dans l'intelligence et dans la sagesse procédant du Seigneur (1): de là les Anges du Ciel sont appelés Anges de lumière.
129. Le Seigneur dans les Cieux étant le Divin Vrai, et le Divin Vrai y étant la Lumière, c'est pour cela que le Seigneur, dans la Parole, est appelé la Lumière, et que tout vrai qui procède de Lui est pareillement appelé lumière, comme dans les passages suivants: « Jésus dit: Moi, je suis la Lumière du monde, celui qui Me suit ne marchera point dan~ les ténèbres, mais il aUl'a la lumièl'e de la vie. »


Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Mer 26 Aoû 2015, 14:45


Une explication de la parabole du chameau et de l'aiguille:

Quels sont ceux qui sont entendus par le Riche, au sujet duquel le Seigneur dit: (( Il est plus facile il un chameau de passe'l' pa1' le trou d'une aiguille, qu'à un 1'iche d'entre1' dans le Royaume de Dieu. »-Matth.
XIX. 24; -cela aussi va être dit: Dans ce passage, par le riche sont entendus les riches dans l'un et l'aulre sens, tant le naturel que le spirituel; clans le sens naturel, les riches qui abondent en richesses et y placent leur coeur; dans le sens spirituel, ceux qui ont en abondance des connaissances et des sciences, -car ce sont là les richesses spirituelles, -et qui par elles veulent s'introduire d'après leur propre intelligence dans les choses qui appartiennent au Ciel et à l'~~glise; et comme cela est contre l'ordre Divin, il est dit qu'il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille; dans ce sens, en effet, le chameau désigne les connaissances et les sciences en général, et le trou d'une aiguille signifie levrai spirituel II). Aujourd'hui l'on ne sait pas (lue le chameau et le trou d'une aiguille ont ces significations, parce que jusqu'à présent n'avait pas été dévoilée la science qui enseigne ce qui est signifié dans le sens spirituel par les expressions que renferme le sens littéral de la Parole; en effet, dans chaque chose de la Parole il y a un sens spirituel, et aussi un sens naturel;
Revenir en haut Aller en bas
Waddle



Masculin Messages : 1654
Inscription : 18/08/2015

MessageSujet: Re: Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer   Jeu 27 Aoû 2015, 13:31

Intéressante son approche de cette image du chameau et de l'aiguille...

J'avais lu aussi quelque part (je ne sais plus où) que cette fameuse phrase était le résultat d'une mauvaise traduction...
Revenir en haut Aller en bas
 
Emmanuel Swedenborg: le ciel et l'enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le ciel et l'enfer par Allan KARDEC (PDF)
» Le Ciel et l'Enfer d'Allan Kardec
» Un Prêtre a vu , le Ciel,l'Enfer et le Purgatoire
» Notre destinée finale: le Ciel ou l’enfer
» Vidéo-documentaire de 90 minutes : "Les portes de l'Enfer" - L'intégral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: