DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Dieu peut-il parler au travers de nos songes?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80864
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Dim 04 Mar 2012, 19:42

Chere PetitefilledelaProvidence, Ne vous inquiétez pas. C'est corrigé par notre dialogue et ce dialogue est intéressant. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
PetitefilledelaProvidence



Messages : 28
Inscription : 03/04/2011

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Lun 05 Mar 2012, 14:00

Théodéric et Marc :
" Ne t'imagine pas que celui en qui tu ne vois pas briller les vertus auxquelles tu penses n'est pas agréable à Dieu. Il l'est peut-être par ce à quoi tu ne penses pas." (Saint Jean de la Croix, Petit traité pour Françoise de la Mère de Dieu, du Carmel de Béas)

Arnaud :
Citation :
Matthieu 8, 10 Entendant cela, Jésus fut dans l'admiration et dit à ceux qui le suivaient : "En vérité, je vous le dis, chez personne je n'ai trouvé une telle foi en Israël.
C'est un éloge.
Revenir en haut Aller en bas
PetitefilledelaProvidence



Messages : 28
Inscription : 03/04/2011

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Lun 05 Mar 2012, 16:25

PS : pas de PS. Merci...


Dernière édition par PetitefilledelaProvidence le Lun 05 Mar 2012, 19:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
BoANo1



Masculin Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Lun 05 Mar 2012, 18:03

Petit messager a écrit:
BoANo1 a écrit:
Question en dehors du Sujet mais : Qui pourrait m'apprendre le Latin ?
La bonne vieille méthode Assimil a fait ses preuves je crois. Et elle est pleine d'humour aussi. Après, ça dépend des goûts, moi j'suis un vieux de la vieille. J'avais appris facilement un millier de mots japonais et j'arrivais à me débrouiller pour le parler. Il est vrai que c'était au cours d'une longue love story avec une belle Japonaise et dans ces cas-là on est motivé. De plus le Japonais est très facile et intéressant à apprendre, pour nous Français (prononciation : 95 % des sons japonais existent en français, et les 5 % restants ne posent pas de difficulté). Par contre apprendre à écrire le japonais est... beaucoup plus long).

Quand au latin effectivement c'est une langue hyper intéressante et bien plus utile - à tous points de vue. De plus quand on est jeune on apprend facilement les langues quand o aime ça. Tous mes voeux de réussite BoANo1 ! Foncez ! Very Happy

Un membre de la famille a appris le Japonnais et y est parti il y a longtemps mais il m'a dit que c'était super

Pour mes leçons de Latin il est vrai je te l'accorde que c'est intéressant

Je veux l'apprendre pour traduire les écritures

J'aime beaucoup les langues ^^

Je vais foncer Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Lun 05 Mar 2012, 19:05

Let's go ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Lun 05 Mar 2012, 19:33

De plus pour la gymnastique des méninges, le latin c'est sunny

Bon au début il faut s'y mettre ; pour le japonais, j'avais mis une semaine à assimiler les trois premiers mots. Mais après... Pffft...

Au début une langue étrangère "ça fout la trouille", c'est comme partir pour un long voyage, mais après... on se régale Very Happy

PS : J'ai appris hier qu'on peut trouver des textes latins, avec en regard le texte français - et pour des textes religieux aussi, les intégristes (traditionnalistes) ont je crois des missels latin-français. Il faudra que je m'en procure un aussi...
Revenir en haut Aller en bas
BoANo1



Masculin Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Lun 05 Mar 2012, 19:39

ou ça ou ça ??? xD

Je veux Savoir Petit Messager ^^ Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Lun 05 Mar 2012, 19:44

BoAno, Fée Violine est prof de latin, vous pourriez lui demander ? (Je sens qu'elle va me taper sur les doigts What a Face )
Revenir en haut Aller en bas
BoANo1



Masculin Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Lun 05 Mar 2012, 19:46

Marc. a écrit:
BoAno, Fée Violine est prof de latin, vous pourriez lui demander ? (Je sens qu'elle va me taper sur les doigts What a Face )

Bonne chose a savoir ^^

Si elle le fais je prend la tape pour vous Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Mar 06 Mar 2012, 04:08

PetitefilledelaProvidence a écrit:
Théodéric et Marc :
" Ne t'imagine pas que celui en qui tu ne vois pas briller les vertus auxquelles tu penses n'est pas agréable à Dieu. Il l'est peut-être par ce à quoi tu ne penses pas." (Saint Jean de la Croix, Petit traité pour Françoise de la Mère de Dieu, du Carmel de Béas)

Arnaud :
Citation :
Matthieu 8, 10 Entendant cela, Jésus fut dans l'admiration et dit à ceux qui le suivaient : "En vérité, je vous le dis, chez personne je n'ai trouvé une telle foi en Israël.
C'est un éloge.


Mon Dieu ça devient grave !! Shocked geek
Revenir en haut Aller en bas
PetitefilledelaProvidence



Féminin Messages : 28
Inscription : 03/04/2011

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Mar 06 Mar 2012, 18:43

Théodéric a écrit:
Mon Dieu ça devient grave !! Shocked geek
"N’ayez pas peur." (Bienheureux Jean-Paul II)
Qu'est ce que "ça" qui devient grave ?

Je nomme ma faiblesse "scrupule" et je te nomme esprit de doute.

Les définitions suivantes sont issues du Grand Larousse encyclopédique édité en 1971.

Hommage : - Loc. Div. Rendre hommage, saluer avec respect : Je suis bien aise de voir que les beaux esprits lui rendent toujours l'hommage et la reconnaissance qu'ils lui doivent (Voltaire) ; proclamer hautement, reconnaître avec un sentiment de gratitude ou d'estime : Rendre hommage à la loyauté d'un adversaire.
Rendre hommage d'une chose à quelqu'un, reconnaître publiquement qu'on a une dette morale envers lui.
Faire hommage de, donner, dédier respectueusement.

L'Ange de l'Annonciation rend hommage à la jeune et sainte Vierge et en l'imaginant, j'ai senti un mouvement d'inclination qui m'est propre, un sentiment de révérence qui m'a fait ajouter entre parenthèse "c'est la vérité". Ce n'était pas un apport, c'était un mouvement.


Eloge : nom masculin du grec eulogia, louange, qui s'est confondu avec le latin elogium, inscription tumulaire).
Discours écrit ou prononcé à la louange de quelqu'un.
Témoignage d'estime en faveur de quelqu'un ou de quelque chose : Nous ne manquions pas de finir par l'éloge de l'incomparable beauté de notre patrie (Chateaubriand).
Témoignage favorable : Voilà qui fait votre éloge. Le silence est quelquefois un éloge manifeste.


Flatterie : nom féminin. Action de flatter ; louange intéressée : L'oeuvre d'art est une flatterie (Gide)

Flatter : verbe transitif du francique flat, plat de la main. Caresser du plat de la main ; caresser de la main : flatter un cheval pour l'encourager

Figuratif. Plaire à : Flatter l'oreille, le palais ; favoriser : Flatter les goûts, les désirs.
Faire paraitre plus beau : Ce portrait le flatte.
Etre flatté de, être sensible à, être touché par : Elle était flattée sans orgueil de se voir l'objet du plus profond respect empreint dans les regards (...) de David (Balzac).
Adresser des louanges fausses et exagérées ; amuser d'espérances trompeuses : Flatter quelqu'un de l'espoir d'une récompense.

Langue classique. Caresser : Non que tu sois pourtant de ces rudes esprits Qui regimbent toujours, quelque main qui les flatte (Boisleau).
Charmer, séduire : Les oreilles sont flattées par la cadence et l'arrangement des paroles (Bossuet).
Adoucir, apaiser : Tant qu'un espoir de paix a pu flatter ma peine (Corneille).
Tromper : Suivez jusques au bout une ombre qui vous flatte (La Fontaine).
Flatter quelqu'un de, lui laisser espérer : J'ai flatté son amour d'un hymen qu'il espère (Racine).

J'ai cherché : Quel est son ressenti ? Quels mots emploie-t'elle pour décrire l'impression que laisse sur elle cette rencontre ? Puis elle a précisé les paroles qui l'ont troublée, j'ai simplement continué de lire : il y a eu un mouvement en moi, les mots se sont animés d'une intention qui est aussi une nature. Elle dit que c'était vrai. Précisément, c'est vrai.


Je crois que la vertu attaquée est l'humilité. Il me semble que la guérison de la fragilité visée :bisou: est du domaine de compétences de :sts: Et j'ai l'impression que le baume véritable est : "Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ" (Bienheureux Jean-Paul II) champagne
Le Magnificat en latin est dans un post précédent. Trois Blancheurs...
Ceci n'est pas une blague.

Merci.


Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Dieu peut-il parler au travers de nos songes?   Jeu 08 Mar 2012, 23:13

PetitefilledelaProvidence a écrit:
Théodéric a écrit:
Mon Dieu ça devient grave !! Shocked geek
"N’ayez pas peur." (Bienheureux Jean-Paul II)
Qu'est ce que "ça" qui devient grave ?

Je nomme ma faiblesse "scrupule" et je te nomme esprit de doute.

Les définitions suivantes sont issues du Grand Larousse encyclopédique édité en 1971.

Hommage : - Loc. Div. Rendre hommage, saluer avec respect : Je suis bien aise de voir que les beaux esprits lui rendent toujours l'hommage et la reconnaissance qu'ils lui doivent (Voltaire) ; proclamer hautement, reconnaître avec un sentiment de gratitude ou d'estime : Rendre hommage à la loyauté d'un adversaire.
Rendre hommage d'une chose à quelqu'un, reconnaître publiquement qu'on a une dette morale envers lui.
Faire hommage de, donner, dédier respectueusement.

L'Ange de l'Annonciation rend hommage à la jeune et sainte Vierge et en l'imaginant, j'ai senti un mouvement d'inclination qui m'est propre, un sentiment de révérence qui m'a fait ajouter entre parenthèse "c'est la vérité". Ce n'était pas un apport, c'était un mouvement.


Eloge : nom masculin du grec eulogia, louange, qui s'est confondu avec le latin elogium, inscription tumulaire).
Discours écrit ou prononcé à la louange de quelqu'un.
Témoignage d'estime en faveur de quelqu'un ou de quelque chose : Nous ne manquions pas de finir par l'éloge de l'incomparable beauté de notre patrie (Chateaubriand).
Témoignage favorable : Voilà qui fait votre éloge. Le silence est quelquefois un éloge manifeste.


Flatterie : nom féminin. Action de flatter ; louange intéressée : L'oeuvre d'art est une flatterie (Gide)

Flatter : verbe transitif du francique flat, plat de la main. Caresser du plat de la main ; caresser de la main : flatter un cheval pour l'encourager

Figuratif. Plaire à : Flatter l'oreille, le palais ; favoriser : Flatter les goûts, les désirs.
Faire paraitre plus beau : Ce portrait le flatte.
Etre flatté de, être sensible à, être touché par : Elle était flattée sans orgueil de se voir l'objet du plus profond respect empreint dans les regards (...) de David (Balzac).
Adresser des louanges fausses et exagérées ; amuser d'espérances trompeuses : Flatter quelqu'un de l'espoir d'une récompense.

Langue classique. Caresser : Non que tu sois pourtant de ces rudes esprits Qui regimbent toujours, quelque main qui les flatte (Boisleau).
Charmer, séduire : Les oreilles sont flattées par la cadence et l'arrangement des paroles (Bossuet).
Adoucir, apaiser : Tant qu'un espoir de paix a pu flatter ma peine (Corneille).
Tromper : Suivez jusques au bout une ombre qui vous flatte (La Fontaine).
Flatter quelqu'un de, lui laisser espérer : J'ai flatté son amour d'un hymen qu'il espère (Racine).

J'ai cherché : Quel est son ressenti ? Quels mots emploie-t'elle pour décrire l'impression que laisse sur elle cette rencontre ? Puis elle a précisé les paroles qui l'ont troublée, j'ai simplement continué de lire : il y a eu un mouvement en moi, les mots se sont animés d'une intention qui est aussi une nature. Elle dit que c'était vrai. Précisément, c'est vrai.


Je crois que la vertu attaquée est l'humilité. Il me semble que la guérison de la fragilité visée :bisou: est du domaine de compétences de :sts: Et j'ai l'impression que le baume véritable est : "Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ" (Bienheureux Jean-Paul II) champagne
Le Magnificat en latin est dans un post précédent. Trois Blancheurs...
Ceci n'est pas une blague.

Merci.



on dira ce que l'on veut mais c'est compliquée une femme !!!

mais je me réjouis !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 
Dieu peut-il parler au travers de nos songes?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dieu peut il tuer?
» DIEU peut il s'exprimer avec une voix audible ????
» Question de Manon : Un défunt peut il parler au travers d'un autre défunt...
» Peut-on parler pour ne rien dire ?
» Peut-on parler d'une guerre juste ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: