DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 10:37

La pièce « Sur le concept du visage de Dieu », qui met en scène un portrait du Christ recouvert d’excrément ou caillassé par des enfants, a fait l’objet d’une très vive émotion à Milan où elle était représentée. Un dominicain bolonais a interrogé le pape sur la question.

Dans sa réponse du lundi 16 janvier, le Siège apostolique parle d’une œuvre « offensante pour notre Seigneur Jésus Christ comme pour les chrétiens ».

Il poursuit en disant « espérer que tout manque de respect envers Dieu, les saints et les symboles religieux suscite la réaction ferme et convenable de la communauté chrétienne, éclairée et conduite par ses pasteurs ».

Nous ne pouvons que remercier le pape de cette ferme réponse qui, à la suite de quelques rares courageux évêques de France (Msg Brincard, Msg Centène et Msg Rey), ne se perd pas dans les errements dans lesquels se sont étrangement aventurées bien des voix en France, y compris dans les rangs des catholiques, lesquelles parlaient de malentendu à propos de cette pièce et en faisaient un hymne à la souffrance du Christ pukel .


Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 11:20

salut

On ne fait pas ce qu'on veut avec le portrait du Christ. pukel
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 12:31

Citation :
Il poursuit en disant « espérer que tout manque de respect envers Dieu, les saints et les symboles religieux suscite la réaction ferme et convenable de la communauté chrétienne, éclairée et conduite par ses pasteurs ».

Nous ne pouvons que remercier le pape de cette ferme réponse qui, à la suite de quelques rares courageux évêques de France (Msg Brincard, Msg Centène et Msg Rey), ne se perd pas dans les errements dans lesquels se sont étrangement aventurées bien des voix en France, y compris dans les rangs des catholiques, lesquelles parlaient de malentendu à propos de cette pièce et en faisaient un hymne à la souffrance du Christ.
salut

Revenir en haut Aller en bas
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 13:07


Bonsoir!

Je me réjouis comme petit diacre que je suis de cette réaction ferme du Saint Père et de Rome.

Peut-on croire qu'une mère qui voit la photo de son fils lapidée par des pierres rirait de la chose?
Moi pas, et encore moins pour la Sainte Vierge!

RFCD

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 14:19

Mon cher, il y a eu sur ce forum même des échanges extrêmement vifs sur la réaction à adopter face au blasphème "artistique" .

Ceux qui ont eu le courage de manifester et de protester publiquement se sont vus suspecter d'intégrisme et j'en passe ! un comble !

Heureusement que le Saint Père a remis les pendules à l'heure, sa réaction était d'ailleurs très attendue.

Désormais, les catholiques savent qu'il est normal de défendre l'image de leur Dieu, c'est même un devoir.

ça va sans dire mais ça va mieux en le disant !
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9241
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 14:40

Code:
Désormais, les catholiques savent qu'il est normal de défendre l'image de leur Dieu, c'est même un devoir.

Voilà où se trouve le problème...défendre l'image de leur D.ieu alors que D.ieu nous interdit tout image de Lui!
Avez-vous lu l'article de journal publié dans l'unité des Chrétiens à votre attention?
Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 14:59

julia a écrit:
Mon cher, il y a eu sur ce forum même des échanges extrêmement vifs sur la réaction à adopter face au blasphème "artistique" .
Ceux qui ont eu le courage de manifester et de protester publiquement se sont vus suspecter d'intégrisme et j'en passe ! un comble !
Heureusement que le Saint Père a remis les pendules à l'heure, sa réaction était d'ailleurs très attendue.
Désormais, les catholiques savent qu'il est normal de défendre l'image de leur Dieu, c'est même un devoir.
ça va sans dire mais ça va mieux en le disant !
Ma chère Julia,
Permettez-moi de reprendre les termes de cette déclaration : "suscite la réaction ferme et convenable de la communauté chrétienne"
tout dépend de ce que vous appelez convenable. Pour ma part, je comprends cet adjectif dans le sens suivant : qui est conforme aux normes sociales, aux règles, aux mœurs acceptées dans un groupe. Ce qui s'est passé ne l'était pas, selon moi, bien sûr. Quant à la fermeté prônée par le Saint Père, j'y vois une autorité sans brutalité.
Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Loup Ecossais



Masculin Messages : 9609
Inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 15:15

julia a écrit:
Mon cher, il y a eu sur ce forum même des échanges extrêmement vifs sur la réaction à adopter face au blasphème "artistique" .

Ceux qui ont eu le courage de manifester et de protester publiquement se sont vus suspecter d'intégrisme et j'en passe ! un comble !

Heureusement que le Saint Père a remis les pendules à l'heure, sa réaction était d'ailleurs très attendue.

Désormais, les catholiques savent qu'il est normal de défendre l'image de leur Dieu, c'est même un devoir.

ça va sans dire mais ça va mieux en le disant !

Oui, Julia. Mais le dire sur ce forum n'a aucune incidence. C'est dans la rue qu'il faut le dire, le crier. Que n'aurait-on pas entendu, si ça avait été fait avec Mahomet...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 15:26

Poisson a écrit:
Spoiler:
 
Ma chère Julia,
Permettez-moi de reprendre les termes de cette déclaration : "suscite la réaction ferme et convenable de la communauté chrétienne"
tout dépend de ce que vous appelez convenable. Pour ma part, je comprends cet adjectif dans le sens suivant : qui est conforme aux normes sociales, aux règles, aux mœurs acceptées dans un groupe. Ce qui s'est passé ne l'était pas, selon moi, bien sûr. Quant à la fermeté prônée par le Saint Père, j'y vois une autorité sans brutalité.
Bonne soirée

Je plussoie.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Sam 28 Jan 2012, 15:37

Chère Julia et chers Amis,

Je suis d'accord avec ce que dit Poisson.

Pour information, quant mon Archevêque (Mgr Vingt-Trois) a appelé à déposer une fleur blanche en silence au pied de ce théâtre et de le rejoindre pour une veillée à Notre Dame, les paroisses de Paris ont suivi. Et pour ceux qui ne pouvaient y aller, une soirée de prière et adoration était proposée dans certaines paroisses.

Dans la mienne, avec l'accord de l'autorité civile, nous avons fait une procession autour de l’Église et des rues proches en portant une petite statue de ND de Fatima. La Cmte portugaise que nous accueillons aussi dans notre paroisse s'était jointe à nous. Nous étions nombreux.

Les médias se sont bien gardés de faire part de ces mobilisations paroissiales entourées de leurs prêtres et diacres.

RFCD





Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6689
Inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Lun 30 Jan 2012, 09:54

julia a écrit:
La pièce « Sur le concept du visage de Dieu », qui met en scène un portrait du Christ recouvert d’excrément ou caillassé par des enfants, a fait l’objet d’une très vive émotion à Milan où elle était représentée. Un dominicain bolonais a interrogé le pape sur la question.

Dans sa réponse du lundi 16 janvier, le Siège apostolique parle d’une œuvre « offensante pour notre Seigneur Jésus Christ comme pour les chrétiens ».

Il poursuit en disant « espérer que tout manque de respect envers Dieu, les saints et les symboles religieux suscite la réaction ferme et convenable de la communauté chrétienne, éclairée et conduite par ses pasteurs ».

Nous ne pouvons que remercier le pape de cette ferme réponse qui, à la suite de quelques rares courageux évêques de France (Msg Brincard, Msg Centène et Msg Rey), ne se perd pas dans les errements dans lesquels se sont étrangement aventurées bien des voix en France, y compris dans les rangs des catholiques, lesquelles parlaient de malentendu à propos de cette pièce et en faisaient un hymne à la souffrance du Christ .



Bonjour Julia,

bien sûr il est rien que normal de ne pas laisser le Christ et même la Croix être utilisé ainsi ! mais bon ceux là font partit des morts qui ne sont jamais allé au dela de ce monde , alors qu'un baptisé qui pêche c'est autrement plus grave, car lui ce n'est pas un symbole qu'il blesse mais Jésus Lui-Même !!

qu'en a dire que c’est symbole religieux là on déraille dur, Jésus et la Croix ne sont symbole que pour ceux qui n'avancent pas , mais pour les Vivant nous savons que C'Est LUI avec qui nous sommes !

donc un symbole est une absence et c'est bien ça leurs actes un néant au lieu de l'Être !

pour moi (et j'y reviens souvent) quand la hiérarchie a laissé violer les enfants en silence quand elle a su et n'a pas agit fermement quand on a fait des tractation légale et secrètes déshonorantes en place de Jugement de Vérité quand on arrive a faire peser le silence sur 1 Milliards de croyant , LA OUI LA on bafoue le Christ LA OUI LA ON pisse dessus spirituellement !!
car nous avons l'Esprit nous nous le savons !!!

je vous scandalise ? Vous dormez !!? des milliers d'enfants en 3 ou 4 décennies ont étaient violés, leurs vies détruites, le Christ violé dans les sacristies,
quand cela c'est su publiquement alors ils se sont bougé (et encore sur le papier) preuve qu'il était donc possible de se bouger si ils l'avaient voulu au paravent !!

vous êtes choqués vous tous parce que votre symbole un visage peint une croix faite par des gens qui ni croient pas est salies !
Mais quand Le Christ auquel vous dite croire Est Violés par le laisser aller de votre hierarchie, prêtre Eveques et plus encore , vous choisissez de ne rien dire rien voir parce que alors ce serez publique !!
qui donc est le plus criminel ? celui qui ignore ou celui qui sait ??

relisez l'écriture Jésus le Dit , parce que LUI IL ne Se cache pas même pas devant Pierre !

si nous n'avons pas le courage de dire notre refus de tels actes dans l’Église pourquoi se courage hypocrite de reprocher au monde des morts d'être dans le péché ?

Balayons devant notre porte il y en a bien plus épais que dans les théâtres !! mais là fini le virtuel !!

sont ils Evéques les endormies qui ne se motivent même pas par des jeunes publique de repentances et d'encouragement et motivation par des exemple crédibles ?

HO ça des encycliques des papiers des déclarations morales on en a , mais des gars qui se mouillent au prix de leur tête on en voit pas !!

alors de Grâce arrêtons nos vertus qui ne nous coutent RIEN sinon de cliquer sur internet !!

quels sont ceux qui ont organisés des jeuns et des nuits de prières en faveur de la repentence et du secours spirituels pour ce massacre des innocents dans l’Église ?

est-il plus vertueux d'aller bruler un théâtre d'incroyant qui ne comprend rien, ou de laisser dans l’Église ce réaliser cela sans rien dire ?

Jésus violé par ses prêtres dans ces enfants et la lâcheté complice de la hiérarchie qui maintenant joue la montre grâce a notre pieux silence de zombie (relire l'Apocalypse !) on est vraiment tombé bien bas et personne n'est excusable de ce silence de bas en haut !

il a fallu que les journalistes le dévoile sinon ça perdurait encore dans le même silence pour pas faire de vague ! C'ets cela l'Eglise de Jésus au 21eme siècle ?!
LUI IL Est Mort de dire La Vérité pas de se plier au caprice de la religion en place !

alors pour moi le silence que nous faisons là que nous acceptons Là est la même chose que ce qu'ils font au théâtre sur LUI , pourquoi êtes vous tous conscient de ce qui se passe au théâtre mais ne réalisez vous pas ce qui se passe dans l’Église ? La Vraie Croix vous indispose tant que cela ?
Jamais Jésus ne relèvera l’Église sur ce crime que l'on veut obturer sans en prendre le poids !
je ne connais pas un responsable qui veuille reconnaitre sa part dans ce laisser pisser sur LA Vérité , et ce n'est pas moi qui le dit mais La Vérité " PAS DE PARDON SANS REPENTIR !"

alors laissez pissez au théâtre on a nos silences a laver en abondances !

y aura-t-i un dernier Évêque ayant assez D'Amour de foi et humilité pour soutenir la Croix sur ce Chemin ?
pour le moment NON !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Mar 21 Fév 2012, 09:04

Cette "oeuvre d'art" va traverser l'océan et venir par ici ! Shocked

Citation :
Théâtre

Des grenades sur le Christ

Première publication 21 février 2012 à 07h28


Crédit photo : archives Journal de Montréal


La pièce Sur le concept du visage du fils de Dieu sera présentée en mai et juin dans le cadre du festival Trans-Amériques


Par Sophie Durocher | Journal de Montréal

Une pièce de théâtre jugée «blasphématoire» par certains ultra-catholiques français sera présentée ce printemps à ­Montréal. Après l'affaire Bertrand Cantat, aura-t-on droit à une affaire Romeo Castellucci?

La pièce Sur le concept du visage du fils de Dieu, qui sera présentée en mai et juin dans le cadre du festival Trans-Amériques, a tellement fait scandale à Paris que sa dernière représentation s'est faite sous forte présence policière.

Qu'est-ce qui choque tant? Dans une scène qui a heurté des intégristes catholiques, on voit de jeunes enfants sortant de leurs sacs d'école des grenades à main qu'ils dégoupillent et lancent sur une immense image du Christ. Dans une autre scène dérangeante, on voit le personnage principal, un vieil homme incontinent, déféquer sur un canapé blanc: puis son fils lave son corps nu et lui met une couche, le tout devant une reproduction d'un tableau du Christ datant de la Renaissance. À la toute fin de la pièce, l'image du Christ est inondée de longues coulées noires. Certains y ont vu des larmes. D'autres, de la zut.

La présentation de la pièce dans la capitale française a donné lieu à des manifestations. À plusieurs reprises, les représentations ont dû être carrément interrompues à cause d'incidents: des mem­bres d'organisations catholiques ont jeté des œufs ou de l'huile de vidange sur les spectateurs, les ont injuriés. Ou encore ils ont prié et chanté des cantiques en plein milieu de la pièce pour protester contre ce qu'ils considéraient une offense à l'image du Christ.

Par contre, la Conférence des évêques de France a tenu à prendre ses distances et a condamné les manifestations.

Sacrée controverse

Il existe deux versions du spectacle controversé, l'une avec la scène des enfants jetant des grenades sur le Christ et l'autre sans. Or c'est la version intégrale, celle qui a fait scandale en France, qui sera présentée à Montréal les 31 mai, et 1,2,3 juin au Théâtre Jean-Duceppe de la Place-des-Arts.

Au Festival Trans-Amériques, on est parfaitement conscient du potentiel de controverse. Mais on rappelle que quand la pièce a été montrée à Avignon, ancienne cité des papes, il n'y a pas eu de controverse. «On ne sait pas du tout comment les gens de Montréal vont réagir», m'a dit le responsable des communications Hugo Couturier.

«L'équipe de Castellucci nous a envoyé des informations sur toutes les manifestations qui avaient eu lieu en France, pour qu'on sache ­exactement à quoi s'attendre.»

Le Festival se défend

Marie-Hélène Falcon, directrice générale du Festival, défend fermement son choix de présenter la pièce. «Romeo ­Castellucci est un des grands hommes de théâtre de notre époque. C'est su et salué. Il est déjà venu trois fois au Festival. Son théâtre est absolument fascinant et ­radical, mais profondément humain. Castellucci lui-même est catholique et il s'interroge sur la foi.»

Elle s'est dite très étonnée que la pièce ait créé une polémique d'une telle violence à Paris. «La pièce n'est pas faite pour choquer, elle est faite pour dialoguer: elle est faite pour parler de la fin de la vie et du regard du Christ posé sur nous. Je n'ai pas pensé qu'elle allait choquer. Et j'espère qu'elle ne choquera pas. Mais c'est quand même troublant, et dérangeant.»

Pour certains, la pièce de Castellucci est une magnifique réflexion sur le mystère de la fin de la vie, une œuvre sur la dignité humaine. Pour d'autres, elle est blasphématoire et «christianophobe». Comment ­réagiront les spectateurs montréalais ? ­Réponse le 31 mai, à la Place-des-Arts.

http://tvanouvelles.ca/lcn/artsetspectacles/general/archives/2012/02/20120221-072849.html
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Mar 21 Fév 2012, 09:42

julia a écrit:
La pièce « Sur le concept du visage de Dieu », qui met en scène un portrait du Christ recouvert d’excrément ou caillassé par des enfants, a fait l’objet d’une très vive émotion à Milan où elle était représentée. Un dominicain bolonais a interrogé le pape sur la question.

Dans sa réponse du lundi 16 janvier, le Siège apostolique parle d’une œuvre « offensante pour notre Seigneur Jésus Christ comme pour les chrétiens ».

Il poursuit en disant « espérer que tout manque de respect envers Dieu, les saints et les symboles religieux suscite la réaction ferme et convenable de la communauté chrétienne, éclairée et conduite par ses pasteurs ».

Nous ne pouvons que remercier le pape de cette ferme réponse qui, à la suite de quelques rares courageux évêques de France (Msg Brincard, Msg Centène et Msg Rey), ne se perd pas dans les errements dans lesquels se sont étrangement aventurées bien des voix en France, y compris dans les rangs des catholiques, lesquelles parlaient de malentendu à propos de cette pièce et en faisaient un hymne à la souffrance du Christ .


Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28496
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci   Mer 22 Fév 2012, 09:54

Intouchables

Comme vous avez pu le lire hier dans nos pages, le 31 mai prochain, le Festival TransAmériques et la Place des arts présenteront une pièce controversée de Romeo Castellucci, Sur le concept du visage du fils de Dieu, dans laquelle une dizaine d’enfants lancent des grenades sur une image géante du visage de Jésus.

Cette œuvre, qui a causé un énorme scandale en France, a été décrite comme « blasphématoire » par des groupes catholiques.


LA POLITIQUE DE LA TERREUR

Personnellement, je suis pour la liberté d’expression. Je crois que nous avons le droit (et dans certains cas, le devoir) de critiquer les religions, au risque de choquer leurs adeptes.

Mais je pose une question.

Le Festival TransAmériques et la Place des arts auraient-ils accepté de présenter une œuvre dans laquelle une dizaine d’enfants lancent des grenades sur une image géante du visage de Mahomet ?

La réponse est simple : non. Jamais de la vie.

Et ce, pour deux raisons.

Un : par crainte de représailles (ce qui démontre que dans notre société, plus un groupe menace les gens qui osent le critiquer, plus il se fait respecter).

Et deux : on aurait eu peur de passer pour de méchants islamophobes (ce qui démontre que plus un groupe joue la carte victimaire, plus on prend notre trou, moins on ose le confronter et plus ses membres ont la permission de dire et de faire n’importe quoi).


LE RESPECT À DEUX VITESSES

Ce qui m’amène à poser d’autres questions.

Y aurait-il des « blasphèmes » acceptables et d’autres condamnables ? Pourquoi pourrait-on se moquer du catholicisme, mais pas des autres religions ?

D’un côté, on choisit de ne pas publier les caricatures de Mahomet afin de ne pas offenser « inutilement » les musulmans. De l’autre, on n’hésite pas une seconde à présenter une pièce que certains catholiques jugent insultante.

Pourquoi ? Y aurait-il deux poids, deux mesures ?

Le respect serait-il une notion asymétrique ?


CÉDER À LA MENACE

Il y a quelques mois, quand des terroristes islamistes ont incendié les locaux du journal Charlie Hebdo, j’ai dit que la publication satirique avait fait preuve d’irresponsabilité en publiant un numéro spécial se moquant de l’Islam.

« Les journalistes de Charlie Hebdo savaient qu’ils risquaient d’exciter les barbus en sortant ce numéro, mais ils l’ont fait quand même », déplorai-je.

Suite à cette chronique, plusieurs lecteurs m’ont écrit pour me dire que j’étais dans le champ. « Les Français vivent dans un pays libre, et quand on vit dans un pays libre, on a le droit de rire de tout le monde sans crainte d’être agressé, disaient-ils. Le problème n’est pas Charlie Hebdo. Le problème est les islamistes. »

Vous avez parfaitement raison. Nous ne devons pas céder à la menace. Nous avons tout autant le droit de nous moquer de Mahomet que de Jésus.

Le hic est que lorsqu’on rit de Jésus, les grenouilles de bénitier passent des tracts et alertent les censeurs.

Alors que lorsqu’on se moque de Mahomet, les barbus aiguisent leur couteau.


LE ROUGE ET LE NOIR

Pas étonnant que les artistes ou les programmateurs de festival choisissent la religion sur laquelle ils vont cogner.

Ils préfèrent faire couler de l’encre plutôt que faire couler du sang…

http://martineau.blogue.canoe.ca/2012/02/22/intouchables
Revenir en haut Aller en bas
 
Rome : Benoît XVI condamne fermement la pièce de Castellucci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rome: Benoît XVI n’a pas eu peur d’assumer les mots révolutionnaires "liberté, égalité, fraternité"
» St-Père Benoît XVI - cérémonie à ROME, Prière à la Vierge*
» Benoît XVI rappelle que « la charité sauvera le monde »...
» Benoit XVI, Rome et les Anglicans...
» Jean-Paul II bienheureux !Traduction intégrale de l’homélie de Benoît XVI :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: