DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La médecine et la diététique de sainte Hildegarde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80859
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Jeu 26 Jan 2012, 15:36

Oui, une bonne idée !

Une personne m'a envoyé une critique : vendre du sel, est-ce judicieux ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Davidurant



Masculin Messages : 43
Inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Jeu 26 Jan 2012, 15:43

Oui car premièrement ce n'est pas uniquement du sel, mais du sel aux herbes !
Et ces herbes sont les principales épices qu'Hildegarde conseille et qui sont excellent pour la santé et la digestion !

Les épices sont un atout majeur pour la santé pour ceux qui savent les dosés avec parcimonie, la discretio nous dira Hildegarde.

Ensuite, le sel en lui-même est excellent également pour notre santé ! Et à l'opposé d'une médecine médiatique et qui cultive la peur, le sel est important à prendre dans notre quotidien.
Je peux même revenir sur ce sujet de manière plus détaillée dans un autre poste si cela est souhaité.

Merci pour ce commentaire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/lesdelamarre/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80859
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Jeu 26 Jan 2012, 16:13

OK ! thumleft

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Davidurant



Masculin Messages : 43
Inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Jeu 26 Jan 2012, 16:23

Loué soit Jésus ! Merci pour cet info !
J'y regarde de plus près.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/lesdelamarre/
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Ven 27 Jan 2012, 21:51

Les bienfaits, à part les gustatifs, les autres je les connais à peine, je ne suis pas médecin, tout comme les effets néfastes du sel induisant maladies rénales ou cardiovasculaires, ne dépendent pas des herbes ou autres ajouts au chlorure de sodium de base, même si l'on y ajoute des agglomérants ou je ne sais quoi d'autre, en bref, et pour réitérer ma remarque, le sel à trente centimes le kilogramme trouvé au supermarché discount est le même, en tout cas possède strictement les propriétés et a les mêmes effets que celui que vous vendez à 3 euros les 100 grammes à coup d'arguments publicitaires fallacieux (calculez le prix de "votre" sel au kilo... je vous laisse faire). Faire du commerce aussi pieusement qu'il soit, c'est toujours faire du commerce...
Revenir en haut Aller en bas
cébé



Messages : 2334
Inscription : 07/09/2007

MessageSujet: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Ven 27 Jan 2012, 21:57

Est-ce du sel avec ou sans fluor ?
Revenir en haut Aller en bas
Davidurant



Masculin Messages : 43
Inscription : 09/10/2010

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Sam 28 Jan 2012, 23:45

Le sel aux herbes de Hildegarde de Bingen : en vendre ou pas ?

Merci tout d’abord pour vos réactions et vos questions.

Le sel, judicieux d’en vendre, et à ce prix ?

Convaincre tout le monde n’est pas mon intention, c’est d’ailleurs impossible.
Ci-dessous j’explique mon raisonnement sur la vente de ce produit.
Que chacun en fasse son opinion… ;-)

1) Le sel et son goût

Il est tout à fait VRAI que nous aimons le SEL parce qu’il donne de la SAVEUR aux aliments.
La Bible en fait d’ailleurs l’apologie :
- En Job 6 :6 : « Peut-on manger ce qui est fade et sans sel ? Y a-t-il de la saveur dans le blanc d’un œuf ? »
- En Marc 9, 50-51 : « Le sel est une bonne chose; mais si le sel devient sans saveur, avec quoi l'assaisonnerez-vous?
Ayez du sel en vous-mêmes, et soyez en paix les uns avec les autres. »

2) Effets néfastes du sel

C’est ce qui retenait ma principale attention.
J’ai donc mené l’enquête avec un ami médecin.
Je ne parlerai pas ici des nombreux bienfaits à l’usage externe du sel puisque ce n’est pas réellement le propos.

- LE SEL tonifie le REIN,
donc diminue la fatigue de la fonction rénale,
ce qui diminuera très rapidement l’ALBUMINURIE
et permet de conserver une fonction rénale normale.

- Un REGIME SANS SEL,
Préconisé en cas d’albuminurie, EPUISE un peu plus la fonction rénale,
L’albuminurie ne fait que croître,
L’hypertension surviendra prochainement…
Et puis le rein artificiel quand ce n’est pas la greffe de rein.

- Il favorise la FONCTION GENITALE

- Un REGIME SANS SEL,
DIMINUE très vite les capacités de la fonction génitale,
C’est une source d’impuissance qui vient se surajouter aux problèmes d’andropause ou de ménopause par ex…

- Il est un ANTIVIEILLISSEMENT
Il aide la vitamine C à construire le collagène et la trame osseuse,
S’opposant à tous les mécanismes d’usure et de vieillissement.

- Un REGIME SANS SEL,
Ne pourra qu’aggraver la fonction phosphocalcique ce qui se traduira par :
De l’ostéoporose, une accélération du processus du vieillissement, de l’arthrose.

- Il aide le MENTAL,
C’est la base du courage et de la volonté.

- Un REGIME SANS SEL,
Effondrera le courage, empêchera la volonté de s’épanouir,
Laissant libre cours à toutes les pulsions inconscientes.

- Les EXCES DE SEL (exceptionnels),
Se manifestent par un œdème extracellulaire (gonflement des parties basses du corps),
Attention à ne pas confondre avec l’œdème qui découle de troubles circulatoires veineux.

- Le SEL et nos PAROIS VASCULAIRES : le sel n’a aucun effet néfaste sur les parois vasculaires,
- Le SEL et l’HYPERTENSION : il n’y a pas d’hypertension artérielle liée au sel.
Jamais. L’hypertension provient toujours d’un état de stress.

- Le SEL et l’ATHEROSCLEROSE : L’athérosclérose n’est pas non plus liée au sel.
Elle provient de l’addition de stress, de la carence en vitamines E et F et de l’empoisonnement de l’ensemble de l’organisme par les métaux lourds : le mercure et autres ignominies présents dans les « plombages » dentaires, les adjuvants de l’immunité ajoutés aux vaccins (aluminium), les conservateurs de bon nombre de médicaments (mercure), les pollutions industrielles et automobiles…

- Le SEL et les MALADIES CARDIAQUES : Il n’y a pas de lien « négatif » entre le sel et les maladies cardiaques.
Une étude, présentée lors d’un congrès de l’American Heart Association à Washington (02/05/2005), a pu démontrer que le SEL EST BENEFIQUE POUR LA SANTE. Le Dr Hillel Cohen (Université Albet Einstein de New York) a suivi 7278 personnes pendant 13 ans. Les résultats de son étude indique qu’il n’y pas de lien négatif entre le sel et les maladies cardiaques. Au contraire, CONSOMMER MOINS DE 2,4 gr DE SEL PAR JOUR AUGMENTERAIT LE RISQUE DE MALADIES CARDIAQUES DE 50%. ET PLUS LA CONSOMMATION DE SEL BAISSE, PLUS LE RISQUE DE DECES AUGMENTE.

En conclusion : Mangeons « salé ».

3) Hildegarde, le sel et les herbes :

Sur ce que dit Hildegarde de Bingen à propos du sel et des différentes herbes associées à celui-ci dans le sel aux herbes qui est vendu, je reprends les nombreuses études qui ont été réalisées par le Dr Gottfried Hertzka et le Dr Wighard Strehlow. Le tout est d’observé ici ce que nous dit Hildegarde sur ce sel et son utilité et enfin de savoir si les herbes ajoutées à ce sel ont une quelconque utilité d’être présentes.

- LE SEL :
Voici ce que dit Hildegarde PL 1198 D : « La nourriture ne doit être ni trop ni trop peu salée, mais juste assez pour que sa saveur domine le goût du sel, que l’on ne devrait point sentir en propre ».
Et les 2 médecins d’indiqués : Nous savons aujourd’hui qu’un régime sans sel n’est pas aussi salutaire pour les reins qu’on le croyait naguère. L’organisme a besoin d’un certain milieu sodique afin de réguler son équilibre en eau, de délayer les déchets du métabolisme et de les éliminer par les urines. (…) Si l’on revenait à un genre de vie plus simple au sens où l’entendait le bon curé Kneipp et d’autres grandes figures de la médecine naturelle d’autrefois, le sel ne poserait plus problème.
Hildegarde écrit encore à propos du sel : « Le sel est utile à l’homme en bien des choses. Manger non salé rend indolent. Tempérer ou assaisonner modérément sa nourriture (DISCRETIO) avec du sel, fortifie et donne la santé.
Et les 2 médecins de conclure : Nous retiendrons que manger sans sel est assurément mauvais pour la santé. On pourrait même dire que « manquer de sel » équivaut à « manquer d’humour ». Le fameux verset biblique : « Ayez du sel en vous-mêmes et vivez en paix les uns avec les autres (Mc 9, 49) ne signifie rien d’autre.
- L’ARROCHE : appelée aussi atriplex est une épice essentielle pour la digestion et les maladies de la peau liée à une mauvaise digestion.
- LE FENOUIL : est un remède stimulant et une aide à la digestion. Il est recommandé sous toutes ses formes.
- LE THYM : est un antiseptique, il soigne et calme les toux et l’emphysème, il diminue les sécrétions nasales. Il est utilisé aussi pour soigner les ballonnements et l’aérophagie.
- LA SAUGE : est un remède contre les empoisonnements par la pollution, remède aussi pour l’estomac. La sauge donne du goût à tous les aliments.
- LA MUSCADE : est un remède universel contre la mélancolie (propriétés psychotropes), pour la purification du sang, contre la fatigue et les troubles de la concentration, le découragement. Excellent aussi pour la régulation de la pression artérielle.
- LE PERSIL : C’est l’épice la plus appréciée et la plus connue. Elle fait baisser la fièvre. Le persil est un excellent stimulant digestif et a des effets bénéfiques sur la circulation sanguine.
- L’AIL : est un remède contre l’artériosclérose, il renforce la vitalité et fait baisser la tension artérielle et le cholestérol. Son goût est typique et tous les aliments bénéficient de l’apport de l’ail.
- LE GALANGA : Remède contre les crampes gastro-intestinales, digestifs, douleurs cardiaques, affaiblissement cardiaque, douleurs des règles, maux de tête, mauvaise irrigation sanguine, affaiblissement et épuisement. C’est un remède 100% efficace et reconnu comme tel par la médecine en Allemagne depuis 1984 et unique à Hildegarde de Bingen.
- LA LIVECHE : remède dans les troubles de l’estomac et syndromes prémenstruel. Au Moyen-Age on ajoutait de la livèche dans presque tous les plats.
- LE CELERI : Très efficace contre les rhumatismes, l’arthrite, les douleurs liées à la goutte ainsi que pour faire baisser le taux d’acide urique dans le sang.
- LE ROMARIN : C’est un digestif, il stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire, excellent pour l’estomac et les intestins, il a aussi un effet relaxant sur le système respiratoire et la toux.
- L’ESTRAGON : remède dans les problèmes de digestion. Excellent dans les plats de poissons et de viandes.
- LE SERPOLET ou THYM SAUVAGE : remède pour les éruptions cutanées, l’eczéma, purification du sang. Pour épicer la viande et les salades.
Nous avons parcouru les épices contenus dans ce sel aux herbes.
Epices recommandés par Hildegarde de Bingen.
Ils ont tous des vertus importantes et essentielles liés à notre alimentation et notre bien-être quotidien.
Mis ensemble ils constituent au mieux le moyen de les doser avec DISCRETIO et en une fois d’assaisonner de nombreux plats.
Ce sel aux herbes, tout en laissant la part belle au sel, est plus que du sel, c’est la concentration d’une armoire à épices en un seul pot. ;-)

4) Additifs dans le sel

- Le E535 :
Dans bon nombre de salières dites « familiales » il n’y a pas que du SEL.
Il y a du E535 ou E536 !
Le E535, alias le ferrocyanure, est un additif antiagglomérant qui sert à éviter l’agglutination des grains de sel entre eux.
Il est présent dans de nombreux sels fins de table.
Quels sont ses dangers ?
Il s’agit d’un dérivé du cyanure, qui n’a heureusement pas sa toxicité, mais qui peut cependant provoquer des allergies cutanées et digestives chez certaines personnes.
Il vaut mieux l’éviter. C’est le cas dans notre sel aux herbes qui ne contient pas de E535.

- Le Fluor :
On peut trouver de plus en plus du sel de ménage enrichi en Fluor (en général, 250 mg/kg).
50 % du sel vendu est fluoré !
Il faut savoir que toutes les intoxications par le fluor génèrent des troubles psychiques graves pouvant conduire à la perte de la volonté, voire de la folie, surtout lorsque cette intoxication se produit pendant la phase de croissance. Ce n’est pas pour rien que l’eau de boisson ne doit absolument pas dépasser un seuil critique de fluor pour être potable.
D’autre part, rappelons que "le fluor désorganise la structure minérale des dents et de l’ossature, favorisant des micro fractures au niveau du squelette"... Il agit lentement et en profondeur et favorise ainsi les scolioses, les cyphoses, l’hyper laxité ligamentaire et la dégénérescence accélérée de l’organisme.
Au fait le Téflon ou Tefal qui recouvre le fond de votre poêle à frire est du PTFE, c’est à dire du Polytétrafluoréthylène, c’est à dire une "résine fluorée" ou du fluor mélangé à du plastique -
Le fluor est reconnu pour sa toxicité, laquelle a été amplement étudiée dans certaines villes de l'Inde ou de la Chine qui sont célèbres à cause de l'eau potable naturellement fluorée et où les habitants souffrent de dégénérescence précoce au niveau des dents et des os (fluorose dentaire et osseuse), des tissus et d'une peau ridée (vieillissement prématuré). A 35 ans, ils paraissent en avoir 70. Les enfants sont les plus vulnérables.
Notre sel aux herbes ne contient pas de fluor.

5) Le sel du supermarché
Trois quarts de la distribution alimentaire française est concentrée par cinq grands groupes commerciaux.
Extrêmement concentré au niveau mondial, le hit parade de la grande distribution se joue entre moins d’une dizaine de grands groupes.
L’apparition des grandes surfaces a marqué la disparition progressive des petits commerces.
Un petit commerce souffre de la concurrence des grandes surfaces en termes de prix.
Et pourtant :
Le petit commerce a une capacité à créer des emplois plus importante que la grande distribution.
Les petits commerces sont des lieux d’échanges plus aisés.
La surproduction alimentaire et industrielle des grandes surfaces poussent à l’ajout d’additifs et conservateurs de toutes sortes.
La peur maladive des contrôles et donc du microbe, par la quantité industrielle produite par des machines, amène à tout stériliser et à gaver les plantes de pesticides et les animaux d’antibiotiques.
Les petits commerces et le souci de l’être humain et de la planète sur laquelle il se trouve permettent d’apporter une alternative à cette spirale infernale.

Le sel aux herbes d’Hildegarde est ainsi réalisé à petite échelle, sans conservateurs, sans exhausteurs de goût, sans OGM et les plantes sont issues de l’agriculture biologique donc ont été cultivées sans engrais pesticides ou autres désherbants chimiques.

6) Le prix du sel

Il est vrai que ce sel est plus cher que les autres.
Le calcul est juste, la comparaison pas tout à fait.
Il serait bon, après tout ce que nous avons vu, de voir l’équivalent en épices et différents pots qu’il serait nécessaire pour avoir ce mélange.
Il est intéressant de voir la qualité qui est proposée ainsi que les bienfaits.
Enfin, il est certain qu’à la suite du lancement de l’entreprise 3S THERAPY, une entreprise familiale, suivant la demande des produits, nous pourrons baisser ce prix. J’ai d’ailleurs évoqué mon souhait de développer un autre système, parallèle, de type « troc », afin que tout un chacun puisse bénéficier de l’avantage de ces produits.

Mais je ne pourrai jamais nier qu’il y a le souhait aussi de gagner mon pain de chaque jour pour l’éducation de mes enfants.
Mon choix s’est fait sur ces valeurs que je défends car je peux lier éducation, Foi et santé.

7) La publicité

Je ne m’étendrai pas trop sur ce sujet.
En avril 2011, j’ai lancé cette entreprise. Ma volonté a été d’être la pour l’éducation de mes filles.
Je souhaitais aussi répandre ce que nous vivions au quotidien et qui était porteur de beaucoup de bonnes choses.
Je le fais avec les petits moyens que j’ai. Après 8 mois, j’ai dû constater que la lutte était rude et que même l’amitié pouvait vous jouer des tours.
Ainsi, ce n’est que par de la publicité, savamment dosée pour les finances, que j’ai vu qu’il y avait moyen de vendre l’un ou l’autre produit.
Alors oui, la publicité n’est pas voulue mais nécessaire. Mais elle est juste. Et je suis à la disposition de chacun pour présenter les différents produits et les avantages santé qu’ils comportent en les employant dans l’alimentation quotidienne.

C’est un commerce, car il permettra à une famille de se nourrir, mais un commerce qui se veut plus juste et porteur d’une Foi.
Cela reste un commerce, comme il fut dit, mais celui-ci à des valeurs familiales, chrétiennes et surtout le désir d’un partage et d’une vérité.
Dans un monde où l’on n’est plus souvent un numéro ou un produit qui rapporte ou pas de l’argent.

Et puis, si d’un produit naturel, qui nous aide dans notre santé de tous les jours, on peut parler un peu spiritualité et prières parce que l’origine de tout ceci est une humble religieuse bientôt docteur de l’Eglise, j’en serai heureux.
Merci de votre lecture.
Alors, sel aux herbes d’Hildegarde judicieux ou pas ? à chacun de se faire une opinion après cet écrit.

L'article est aussi disponible sur ce lien:
SEL AUX HERBES
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/lesdelamarre/
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 09:03

Merci de ce très long développement sur le sel, aux arguments très justes, auxquels on ne peut que souscrire évidemment, aussi serai-je brève et me contenterai-je de n'ajouter que ceci: le ralliement à vos idées pieuses sous-entendrait inévitablement d'avoir des moyens spirituels certes, mais surtout MATERIELS, matériels... vous surfez sur la mode du biologique, sur "l'alimentairement-correct", un certain élitisme social, mais, un pauvre, vraiment pauvre, qui n'a pas les moyens de se nourrir correctement, de se soigner, qui n'a ni salaire, ni de couverture sociale, va à la soupe populaire et fouille les poubelles des supermarchés, croyez-vous qu'il puisse être réceptif à votre discours bien intentionné, alors qu'il SURVIT?
Désolée, mais le véritable partage, ce n'est pas à mon sens, sauf si je me trompe, tout à fait ce que vous prônez, l'angle de vue non plus, quant à la finalité, même si votre microcosme familial est respectable et ô combien précieux, elle reste entachée d'une hypocrisie certaine... alors, il me semblerait que vous seriez davantage dans l'esprit des "marchands du temple" que dans l'évangélisation?
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 09:54

Moi il y a encore autre chose qui me gène, c'est de considérer un aliment en particulier comme n'ayant que des qualités.
On sait bien que l'excès en toute chose est préjudiciable, le Seigneur a tout créé pour être consommé avec modération.

Dans votre rubrique "effets néfastes" il n'y a en a aucun. Franchement c'est merveilleux, ou vraiment louche. What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80859
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 09:57

MIKAELE a écrit:
Merci de ce très long développement sur le sel, aux arguments très justes, auxquels on ne peut que souscrire évidemment, aussi serai-je brève et me contenterai-je de n'ajouter que ceci: le ralliement à vos idées pieuses sous-entendrait inévitablement d'avoir des moyens spirituels certes, mais surtout MATERIELS, matériels... vous surfez sur la mode du biologique, sur "l'alimentairement-correct", un certain élitisme social, mais, un pauvre, vraiment pauvre, qui n'a pas les moyens de se nourrir correctement, de se soigner, qui n'a ni salaire, ni de couverture sociale, va à la soupe populaire et fouille les poubelles des supermarchés, croyez-vous qu'il puisse être réceptif à votre discours bien intentionné, alors qu'il SURVIT?
Désolée, mais le véritable partage, ce n'est pas à mon sens, sauf si je me trompe, tout à fait ce que vous prônez, l'angle de vue non plus, quant à la finalité, même si votre microcosme familial est respectable et ô combien précieux, elle reste entachée d'une hypocrisie certaine... alors, il me semblerait que vous seriez davantage dans l'esprit des "marchands du temple" que dans l'évangélisation?

Chère Mickaele, Chez sainte Hildegarde, c'est tout l'homme qui est regardé, dans ses 4 degrés pratiques à commencer par 1° sa vie mystique (voir ses deux ouvrages majeurs), puis 2° dans sa vie morale; 3° psychologique et 4° biologique.

C'est donc un regard complet qu'elle a et il serait un contresens que de centrer tout sur sa médecine et sa diététique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 10:08

Cher Arnaud, s'il vous plaît, ne prenez point encore une fois la tangente, pour replacer faussement le débat à un niveau où il n'est visiblement pas.
Merci donc, de parler de sainte Hildegarde aux "ignorants théologiques" que nous sommes, mais précisément si contresens il y a, c'est bien d'en faire commerce!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80859
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 10:13

MIKAELE a écrit:
Cher Arnaud, s'il vous plaît, ne prenez point encore une fois la tangente, pour replacer faussement le débat à un niveau où il n'est visiblement pas.
Merci donc, de parler de sainte Hildegarde aux "ignorants théologiques" que nous sommes, mais précisément si contresens il y a, c'est bien d'en faire commerce!!!!

Regardez donc cette vidéo :



Quant au commerce, je vous signale que David Durant n'a pas quitté son métier pour s'enrichir en vendant du sel. Son but est apostolique.

Et il ne me vient pas à l'idée de critiquer la porterie des monastères au prétexte qu'ils commercialisent le miel de leurs ruches.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 10:32

Encore une fois vous vous déplacez le débat par des arguments faussés, voire... idiots: les moines, faute de revenus, pour des raisons que l'on ne va pas s'amuser à développer ici, c'est trop long, ont pris la mesure des contraintes du monde moderne, c'est tout à fait différent! vous ne parlez pas à des enfants, je vous le rappelle et si vous ne tolérez aucun objection, alors fermez de suite ce forum!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 10:34

... vous nous mettez une video, comme des parents à cours d'arguments mettent les enfants devant les dessins animés!
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16698
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 10:39

Bonjour Davidurant
J'ai du mal avec ceci :

Un REGIME SANS SEL,
Préconisé en cas d’albuminurie, EPUISE un peu plus la fonction rénale,
L’albuminurie ne fait que croître,
L’hypertension surviendra prochainement…
Et puis le rein artificiel quand ce n’est pas la greffe de rein.


car personnellement, c'est à cause de l'hypertention (que je ne nie pas être peut-être dûe au stress) que je dois manger moins salé.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80859
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 10:42

MIKAELE a écrit:
... vous nous mettez une video, comme des parents à cours d'arguments mettent les enfants devant les dessins animés!

Cette video vise à répondre à votre objection : Ce site de David Durant serait exclusivement centré sur la vente de produit diététiques.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 10:48

Et de plus j'avais zappé ceci! dixit THERAPY:
"Et les 2 médecins de conclure : Nous retiendrons que manger sans sel est assurément mauvais pour la santé. On pourrait même dire que « manquer de sel » équivaut à « manquer d’humour ». Le fameux verset biblique : « Ayez du sel en vous-mêmes et vivez en paix les uns avec les autres (Mc 9, 49) ne signifie rien d’autre."

C'est une interprétation toute personnelle.. . et carrément fausse. Le sel peut être très néfaste pour la santé, et manger sans sel est une préconisation vitale dans certaines affections.
d'autre part, le sel servait à conserver, nous sommes appelés à "conserver" la foi, "vous êtes le sel de la terre", nous relevons le goût de la vie spirituelle par le Christ.
Là, ce n'est plus du sel dont on parle, mais de...poudre aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80859
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 10:59

C'est vrai, ce qui compte dans l'usage du sel, c'est le juste milieu.

Mais ne pas oublier que sainte Hildegarde parle du sel à une époque où il est rare et cher. On est plutôt dans le manque que dans l'excès à son époque.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 16:47

Le sel a, il ne faut pas l'oublier aussi, surtout une dimension et une histoire singulières par l'importance qu'il a pris depuis l'antiquité, dans la conservation des aliments, par exemple; du mot vient le ... salaire, il fut un monopole royal, objet d'une taxe, la gabelle (on asseyait la grand-mère sur la chaise où était caché le sel pour le soustraire au collecteur de l'impôt), objet de contrebande, de guerres; il a une dimension symbolique également, d'où la facilité avec laquelle encore de nos jours, certains arrivent à jouer avec ces valeurs multiples et à en faire, à mon sens, une forme de "récupération".
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80859
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La médecine et la diététique de sainte Hildegarde   Dim 29 Jan 2012, 16:49

C'est vrai ! Et, comme il était du coup mangé en excès à cause des salaison, il tuait. La moyenne de survie des adultes était de maximum 50 ans.

C'est pourquoi la plus grande invention diététique est ... le frigo ! cyclops

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
La médecine et la diététique de sainte Hildegarde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La médecine de Sainte Hildegarde De Bingen
» Les regles de dietétique de la medecine tibetaine
» Sainte Hildegarde et la médecine naturelle - 1/3 !
» Les aliments et leurs bienfaits / médecine Prophétique
» Extrait de la médecine prophétique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: