DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Y a-t-il une pensée juive ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Y a-t-il une pensée juive ?   Lun 23 Jan - 20:43

scholasate a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Cher Mister be,

Il n'y a pas de pensée Juive. Les juifs ont pris jusqu'à aujourd'hui ce qu'il y a de meilleur dans toutes les pensées qui les entouraient.

C'est pourquoi, identifier la pensée Juive à celle du temps de Moïse, c'est comme si on identifiait la pensée des français actuels à celle des Gaulois de IV° s. Avant Jésus Christ !
Là c'est aller un peu fort. Il y a, à l'université hébraïque de Jérusalem et dans d'autres universités du monde, toute une faculté de "Pensée juive" et vous prétendriez que ce n'est que du collé-copié d'Aristote ou de Zarathoustra ? Il y a pourtant ce principe de la "partie pour le tout" qu'on ne trouve nulle part ailleurs érigé au plan de la métaphysique, à savoir que si un peuple dans le monde peut respecter la loi telle que Dieu l'a voulu, alors le monde entier est sauvé. Un peuple témoin, ou un peuple bouc émissaire.

Merci scholasate...Rachi et Moïse Maïmonide ...bernard Henri-Levy seraient heureux d'entendre ça!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80257
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Lun 23 Jan - 20:48

Je le reproche d'exister. Ils se bagarrent pour retrouver une soi-disante pensée Juive sans voir que la bible raconte une constante maturation de la pensée par influence de l'Egypte, de Babylone, de la Grâce, de Rome.

et ce travail continue avec l'Influence du christianisme catholique puis Protestant, de la Franc-Maçonnerie humaniste etc.

Et le judaïsme, en retour, influence le monde et l'enrichi sans cesse de ses maturations.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 7:36

Mais la pensée par nature se forme sous l'influence d'autres pensées. C'est d'ailleurs pourquoi je trouve si plaisant de venir ici. Il n'y a jamais que des penseurs qui, après s'être impreignés de leur tradition par l'éducation qu'ils ont eue, sont plus ou moins ouverts aux autres traditions.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 9:56

Arnaud Dumouch a écrit:
Je le reproche d'exister. Ils se bagarrent pour retrouver une soi-disante pensée Juive sans voir que la bible raconte une constante maturation de la pensée par influence de l'Egypte, de Babylone, de la Grâce, de Rome.

et ce travail continue avec l'Influence du christianisme catholique puis Protestant, de la Franc-Maçonnerie humaniste etc.

Et le judaïsme, en retour, influence le monde et l'enrichi sans cesse de ses maturations.

S'ils se bagarrent,c'est pour avoir droit à la reconnaissance de leur identité et l'identité d'un peuple c'est sa pensée transmise par la tradition
Dans ce cas expliquez-moi cette animosité que nous avons envers les grecs?
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 9:57

scholasate a écrit:
Mais la pensée par nature se forme sous l'influence d'autres pensées. C'est d'ailleurs pourquoi je trouve si plaisant de venir ici. Il n'y a jamais que des penseurs qui, après s'être impreignés de leur tradition par l'éducation qu'ils ont eue, sont plus ou moins ouverts aux autres traditions.

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80257
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 11:46

Mister be a écrit:


S'ils se bagarrent,c'est pour avoir droit à la reconnaissance de leur identité et l'identité d'un peuple c'est sa pensée transmise par la tradition
Dans ce cas expliquez-moi cette animosité que nous avons envers les grecs?

Le peuple Juif s'est comporté avec les grecs de la même façon que les catholiques ave la FM : Il a commencé par rejeter la pensée grecque et le mode de vie grec (cf le livre des Macchabées) avant d'y prendre et de s'enrichir de qui est vrai chez eux comme la notion d'âme immortelle, la démonstration de l'existence de Dieu, certains points d'éthique et de métaphysique.

De même, l'Eglise a assumé chez les FM les droits de l'homme, la notion de tolérance etc.

La pensée grecque fait donc partie maintenant de l'héritage Juif et c'est justement cela l'intelligence de ce peuple !

_________________
Arnaud


Dernière édition par Arnaud Dumouch le Mar 24 Jan - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 12:47

Je préfère cette façon de dire que la première. Avec une correction: l'influence commence dès le IVe ou le IIIe s. avant J.-C. Le livre du Qohélet en est le meilleur exemple.

Pour l'héritage philosophique, rappelez-vous Spinoza, Rosenzweig, Levinas, qui figurent parmi les principaux philosophes depuis la Renaissance, et de même, auparavant, le Maharal de Prague. Ce sont des monuments de la Pensée Juive, bien sûr marqués par la pensée de leur temps, mais sans eux la pensée de leur temps aurait été misérable, ou bien moins importante. Ils sont la crème de la crème, si l'on peut dire.

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 13:08

Arnaud Dumouch a écrit:
Mister be a écrit:


S'ils se bagarrent,c'est pour avoir droit à la reconnaissance de leur identité et l'identité d'un peuple c'est sa pensée transmise par la tradition
Dans ce cas expliquez-moi cette animosité que nous avons envers les grecs?

Le peuple Juif s'est comporté avec les grecs de la même façon que les catholiques ave la FM : Il a commencé par rejeté la pensée grec et le mode de vie grec (cf le livre des Macchabées) avant d'y prendre et de s'enrichir de qui est vrai chez eux comme la notion d'âme immortelle, la démonstration de l'existence de Dieu, certains points d'éthique et de métaphysique.

De même, l'Eglise a assumé chez les FM les droits de l'homme, la notion de tolérance etc.

La pensée grecque fait donc partie maintenant de l'héritage Juif et c'est justement cela l'intelligence de ce peuple !

Héhé...vous n'êtes pas Jésuite,Arnaud?

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80257
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 14:19

scholasate a écrit:
Je préfère cette façon de dire que la première. Avec une correction: l'influence commence dès le IVe ou le IIIe s. avant J.-C. Le livre du Qohélet en est le meilleur exemple.

Pour l'héritage philosophique, rappelez-vous Spinoza, Rosenzweig, Levinas, qui figurent parmi les principaux philosophes depuis la Renaissance, et de même, auparavant, le Maharal de Prague. Ce sont des monuments de la Pensée Juive, bien sûr marqués par la pensée de leur temps, mais sans eux la pensée de leur temps aurait été misérable, ou bien moins importante. Ils sont la crème de la crème, si l'on peut dire.

Oui mais avant, il y a l'influence animiste du paléolithique (ex : circoncision, interdit du porc), la contre influence Egyptienne (avec Moïse et son rejet "passionnel" de tout ce qui n'est pas le Dieu unique), et surtout Babylonienne avec le Lévitique.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80257
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Y-a-t-il une pensée Juive ?   Mar 24 Jan - 14:26

Mister be a écrit:


Héhé...vous n'êtes pas Jésuite,Arnaud?


Cher Mister Be, je ne crois pas du tout que le judaïsme s'est intéressé "très tôt" à l'homme.

Je pense au contraire que Moïse n'aime pas l'homme iou du moins l'aime moins qu'un projet politico-religieux dont il rêve (terre promise, Dieu unique). Et il tue tout ce qui fait obstacle à cela.

Ce qui fera que le peuple Juif s’intéressera à l'homme, ce sont ses souffrances dues à ses deux déportations (Babylone et surtout par Rome).

Dieu l'en averti prophétiquement d'ailleurs :
Citation :

Deutéronome 28, 64 Yahvé te dispersera parmi tous les peuples, d'un bout du monde à l'autre ; là tu serviras d'autres dieux, que tes pères ni toi n'avez connus, du bois et de la pierre.
Deutéronome 28, 65 Parmi ces nations, tu n'auras pas de tranquillité et il n'y aura pas de repos pour la plante de tes pieds, mais là Yahvé te donnera un coeur tremblant, des yeux éteints, un souffle court.


Voilà pourquoi à l'époque moderne et au Moyen âge, le peuple Juif pensera avant les autres des notions comme la tolérance et le droit des minorités.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 19:20

Evidemment vu sous cet angle...
Mais le Judaïsme n'est pas né avec Moïse
si pensée et histoire doivent être étroitement mêlées à l’enseignement du judaïsme se pose d’abord la question concrète, de facto : les mœurs et modes de pensée externes ont-ils effectivement influencé le judaïsme ? Voici le type même de question difficile voir impossible à poser dans certains milieux repliés sur eux-mêmes car la réponse à la question de départ – la discipline de l’histoire est-elle nécessaire ?– suppose que l’on doive utiliser cette discipline pour y répondre ! En effet, pour vérifier sérieusement si le judaïsme pensé et édicté par les rabbins à travers l’histoire a oui ou non été en interaction avec l’environnement social et intellectuel, il faut faire de l’histoire et notamment de l’histoire de la pensée ! Et là, toute enquête honnête montre que l’interaction en question est un phénomène massif.

J'ai l'impression en vous lisant que Moïse s'est servi de la religion comme conquérant et non d;ieu de Moîse dans le plan divin du salut de l'Homme
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80257
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 20:01

Mister be a écrit:


J'ai l'impression en vous lisant que Moïse s'est servi de la religion comme conquérant et non d;ieu de Moîse dans le plan divin du salut de l'Homme

Moïse, on ne peut le nier, serait considéré comme le pire des sectaires s'il créait une religion comme la sienne aujourd'hui.

Mais en fait, il faut le resituer dans son époque et, pour son époque, il constitue un saut culturel intense.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 20:40

Je pense que ce qui effraye le juif, c'est la menace de voir le judaïsme subir la contamination de conceptions et de pratiques qui lui sont étrangères, au risque de le corrompre, de l’altérer, de le trahir.(cfrHanouccah dont on a déjà parlé) Le discours dit « occidental », philosophique et scientifique apparaît alors comme le fruit séduisant et perfide porté par tel Méphistophélès ou serpent primordial...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80257
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 20:41


Cela ne fait peur qu'au courant Hassidique.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 21:13

Cela n'a pas de sens, même pour un juif orthodoxe, de dire que Moïse était juif. Il y a un midrash bien connu qui raconte que, dans l'au-delà où il coule des jours heureux, Moïse entend une rumeur selon laquelle Rabbi Aqiba (ou tel autre rabbin important de la mishnâ) lui attribue des préceptes et pensées qui n'ont jamais été les siennes. Il décide donc de venir dans cette maison d'étude et constate en effet que le discours de ce maître lui attribue une "Torah" qui n'est pas la sienne.
Il y a dans la tradition juive une discussion récurrente sur ce qui est "halakhâ reçue par Moïse au Sinaï" et ce qui ne l'est pas, la première interprétation ayant évidemment plus d'autorité que la seconde. La vérité est que la plupart des traditions anciennes ne remontent pas au-delà, d'après les sources juives elles-mêmes, que la génération de la "grande assemblée" (knesset ha-gedolâ), ce qui désigne la génération d'Esdras, au retour de l'exil. C'est là que la tradition juive s'accorde à faire remonter la naissance du judaïsme.
Avant le retour de l'exil, il y a une nation, Israël, une tribu, les Hébreux, une royauté, des Judéens, mais pas de "peuple" au sens où l'entend le judaïsme. Avant il y avait une "race" israëlite, après non: "ein geza yehudi", il n'y a pas de race juive - dit le talmud.
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1298
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 21:31

On peut certainement parler d'une métaphysique juive dont le christianisme a hérité. Il s'agit d'une métaphysique de la création qui se distingue très nettement de tous ce qui existaient à l'époque, que ce soit la métaphysique matérialiste grec, la monisme acosmique de l'Inde ou le panthéisme grec.
Et comme on le sait, la métaphysique a une influence directe sur la conception de l'homme.

Petit passage de Tresmontant à ce sujet:

"Mais le peuple hébreu est un peuple qui s'est mis à penser différemment, à agir différemment, à être différent, depuis le commencement de son existence. Il s'est mis à penser autrement que les nations qui l'entouraient. Par exemple, toutes les nations qui l'entouraient pensaient que les astres, le soleil, la lune, les étoiles, étaient des divinités. Le petit peuple hébreu, depuis les origines, a pensé qu'il n'en était rien. Les nations de l'Orient ancien et aussi les Grecs avaient pour habitude de sacrifier leurs enfants à des divinités, à des idoles, en diverses circonstances, fondation de ville, guerre, sacrifices expiatoires, etc. Les prophètes hébreux ont pensé que c'était là une pratique abominable. Et ainsi de suite.
Dans son penser, dans son agir et donc dans son être, le peuple hébreu est devenu un peuple différent des autres peuples, un peuple dans lequel une transformation était en cours. Cela ne se pardonne pas. Très vite, les Hébreux ont été détestés par les autres nations parce qu'ils étaient différents. Il faut ajouter, pour être tout à fait exact, que le peuple hébreu, pour être formé, pour devenir un peuple nouveau, pour devenir une humanité nouvelle, a été travaillé par un enseignement qui était aussi une norme, en hébreu torah. Et cette norme l'isolait des nations voisines. Les législateurs insistent pour que les Hébreux qui s'installent en terre de Canaan ne fassent pas comme les autres nations païennes et ne se mêlent pas à elles."
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 23:13

scholasate a écrit:
Cela n'a pas de sens, même pour un juif orthodoxe, de dire que Moïse était juif. Il y a un midrash bien connu qui raconte que, dans l'au-delà où il coule des jours heureux, Moïse entend une rumeur selon laquelle Rabbi Aqiba (ou tel autre rabbin important de la mishnâ) lui attribue des préceptes et pensées qui n'ont jamais été les siennes. Il décide donc de venir dans cette maison d'étude et constate en effet que le discours de ce maître lui attribue une "Torah" qui n'est pas la sienne.
Il y a dans la tradition juive une discussion récurrente sur ce qui est "halakhâ reçue par Moïse au Sinaï" et ce qui ne l'est pas, la première interprétation ayant évidemment plus d'autorité que la seconde. La vérité est que la plupart des traditions anciennes ne remontent pas au-delà, d'après les sources juives elles-mêmes, que la génération de la "grande assemblée" (knesset ha-gedolâ), ce qui désigne la génération d'Esdras, au retour de l'exil. C'est là que la tradition juive s'accorde à faire remonter la naissance du judaïsme.
Avant le retour de l'exil, il y a une nation, Israël, une tribu, les Hébreux, une royauté, des Judéens, mais pas de "peuple" au sens où l'entend le judaïsme. Avant il y avait une "race" israëlite, après non: "ein geza yehudi", il n'y a pas de race juive - dit le talmud.

Thumright

"Hébreu, israélite, juif. Trois visages, trois nuances linguistiques et trois étymologies cachées. Hébreu, l'errant ; Israélite, l'indompté ; Juif, le fidèle."
Comment s'y retrouver?

Hébreu (selon la tradition juive, de l'hébreu ivri, dérivé de Eber, descendant de Sem qui était le fils de Noé, ou de ever, "au-delà" [du fleuve Euphrate]) : personne appartenant au peuple des Hébreux. La Bible nomme Hébreux les tribus sémitiques semi-nomades qui vivaient en Syrie depuis le XIXe ou XVIIIe siècle avant JC et qui, après avoir traversé l'Euphrate, se sont installées en terre de Canaan (la Palestine) sous la conduite d'Abraham. Cet épisode est relaté par la Genèse, Chapitre XII. Ceux qui plus tard s'installèrent en Egypte avec Joseph furent contraints à l'esclavage (L'Exil) jusqu'à ce que Moïse les libère et les amène sur la Terre Promise. A partir du VIe siècle avant JC, ils se désignent comme les Judéens d'où dérive le mot "juif".
Dans les évangiles, les Hébreux sont les Juifs de Palestine qui parlent l'araméen.
L'hébreu est aussi la langue, d'origine sémitique, de l'ancien peuple d'Israël (de la Bible Hébraïque) ainsi que la langue officielle de l'Etat actuel d'Israël.


--------------------------------------------------------------------------------

Israélite : descendant du peuple d'Israël formé par les douze fils de Jacob dont l'histoire, décrite dans la Bible, commence à la sortie d'Égypte avec Moïse. Après le schisme qui suivit le règne du roi Salomon, le terme "israélite" (du royaume d'Israël) s'oppose à "judéen" (du royaume de Judée) d'où dérive le mot "juif". De nos jours, "israélite" est souvent utilisé comme euphémisme pour éviter d'employer le mot "juif".


--------------------------------------------------------------------------------

Juif : (de l'hébreu Yehoudi, habitant de Judée, l'un des deux royaumes rivaux après le schisme du royaume d'Israël) personne appartenant à la communauté du "peuple juif", descendant des Hébreux ou de ceux "qui les ont ralliés" au cours des époques. Bien qu'il se confonde parfois avec le sens d'appartenance religieuse, le mot "juif" a plutôt une signification d'appartenance ethnique. La grande majorité des Juifs se considèrent comme formant un peuple unique et membres d'une nation disséminée dans les pays du monde (Diaspora).
Dans la pratique moderne, le terme "juif" inclut à la fois l'individu qui pratique le judaïsme et l'individu qui, même sans pratiquer cette religion, s'identifie comme juif en vertu de son héritage familial et culturel.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mar 24 Jan - 23:22

giacomorocca a écrit:
On peut certainement parler d'une métaphysique juive dont le christianisme a hérité. Il s'agit d'une métaphysique de la création qui se distingue très nettement de tous ce qui existaient à l'époque, que ce soit la métaphysique matérialiste grec, la monisme acosmique de l'Inde ou le panthéisme grec.
Et comme on le sait, la métaphysique a une influence directe sur la conception de l'homme.

Petit passage de Tresmontant à ce sujet:

"Mais le peuple hébreu est un peuple qui s'est mis à penser différemment, à agir différemment, à être différent, depuis le commencement de son existence. Il s'est mis à penser autrement que les nations qui l'entouraient. Par exemple, toutes les nations qui l'entouraient pensaient que les astres, le soleil, la lune, les étoiles, étaient des divinités. Le petit peuple hébreu, depuis les origines, a pensé qu'il n'en était rien. Les nations de l'Orient ancien et aussi les Grecs avaient pour habitude de sacrifier leurs enfants à des divinités, à des idoles, en diverses circonstances, fondation de ville, guerre, sacrifices expiatoires, etc. Les prophètes hébreux ont pensé que c'était là une pratique abominable. Et ainsi de suite.
Dans son penser, dans son agir et donc dans son être, le peuple hébreu est devenu un peuple différent des autres peuples, un peuple dans lequel une transformation était en cours. Cela ne se pardonne pas. Très vite, les Hébreux ont été détestés par les autres nations parce qu'ils étaient différents. Il faut ajouter, pour être tout à fait exact, que le peuple hébreu, pour être formé, pour devenir un peuple nouveau, pour devenir une humanité nouvelle, a été travaillé par un enseignement qui était aussi une norme, en hébreu torah. Et cette norme l'isolait des nations voisines. Les législateurs insistent pour que les Hébreux qui s'installent en terre de Canaan ne fassent pas comme les autres nations païennes et ne se mêlent pas à elles."

Tout le langage juif est articulé autour de la Présence immanente de Dieu. Au cœur, à l'essentiel, du parler hébreu et araméen, Dieu est là, tout est dit en référence à cette Présence, il n'y a pas un nom, un verbe, un adverbe, un adjectif, une déclinaison de temps, qui ne soit pas en rapport avec Dieu. Tout mot dit un lien entre L'Homme et Dieu.
P 48 : Le premier caractère du parler sémitique est de répugner à l'abstrait. Tout vocable sémitique est lié aux deux réalités concrètes de la bouche qui le prononce et l'objet qu'il désigne. Ç'est à dire qu'un mot n'a pas de valeur propre en lui-même. Ç'est son lien à la personne qui le désigne qui va lui donner une valeur. Il y a donc très peu d'adjectifs qui, dans les langues évoluées, diluent le sens des noms.
Exemple : La Terre Sainte. Il y a dans cette expression un lien entre Terre et Sainte, c'est une expression grecque, moderne, elle comporte un adjectif "sainte" qui donne au mot "terre" une valeur morale et éthique, sacrée. Dans cette tournure de phrase la Terre est intrinsèquement Sainte, par elle-même, comme ça, à elle seule elle est sainte…! On ne sait pas pourquoi, elle est sainte, c'est un jugement de valeur auquel on adhère ou pas. La Terre est "adjectivée" sainte. Alors, lorsqu'on débarque en Israël, on "ressent" (où on essaye de ressentir) la sainteté de cette Terre, comme si la sainteté était répandue partout sur cette Terre, comme quelque chose de magique, d'inhérent, de transcendant… et, bien sûr, si l'on est honnête on tombe sur des choses qui n'ont rien de saintes. On tombe sur l'Histoire humaine d'un pays en guerre...
Donc je dirai qu'on peut parler d'une âme juive et d'une pensée grecque.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 10:00

giacomorocca a écrit:
On peut certainement parler d'une métaphysique juive dont le christianisme a hérité. Il s'agit d'une métaphysique de la création qui se distingue très nettement de tous ce qui existaient à l'époque, que ce soit la métaphysique matérialiste grec, la monisme acosmique de l'Inde ou le panthéisme grec.
Et comme on le sait, la métaphysique a une influence directe sur la conception de l'homme.

Petit passage de Tresmontant à ce sujet:

"Mais le peuple hébreu est un peuple qui s'est mis à penser différemment, à agir différemment, à être différent, depuis le commencement de son existence. Il s'est mis à penser autrement que les nations qui l'entouraient. Par exemple, toutes les nations qui l'entouraient pensaient que les astres, le soleil, la lune, les étoiles, étaient des divinités. Le petit peuple hébreu, depuis les origines, a pensé qu'il n'en était rien. Les nations de l'Orient ancien et aussi les Grecs avaient pour habitude de sacrifier leurs enfants à des divinités, à des idoles, en diverses circonstances, fondation de ville, guerre, sacrifices expiatoires, etc. Les prophètes hébreux ont pensé que c'était là une pratique abominable. Et ainsi de suite.
Dans son penser, dans son agir et donc dans son être, le peuple hébreu est devenu un peuple différent des autres peuples, un peuple dans lequel une transformation était en cours. Cela ne se pardonne pas. Très vite, les Hébreux ont été détestés par les autres nations parce qu'ils étaient différents. Il faut ajouter, pour être tout à fait exact, que le peuple hébreu, pour être formé, pour devenir un peuple nouveau, pour devenir une humanité nouvelle, a été travaillé par un enseignement qui était aussi une norme, en hébreu torah. Et cette norme l'isolait des nations voisines. Les législateurs insistent pour que les Hébreux qui s'installent en terre de Canaan ne fassent pas comme les autres nations païennes et ne se mêlent pas à elles."
Thumright

Le peuple juif a été mis à l'écart dans un but bien précis et la loi de Moïse est l'un des "instruments" placé par Dieu Lui-même afin d'isoler son peuple de manière radicale - j'ajouterais même par boutade - de manière "brutale". La loi de Moïse est en effet si radicale qu'elle est à ce point provoquante. Pourquoi est-ce ainsi? Cette loi oblige les fidèles à s'y soumettre dans les moindres détails : vestimentaires, alimentaires, Halacha, lectures, prières, mitsvot, etc. faute de quoi le membre infidèle en serait exclu et même "excommunié".

Le but de Dieu est clair "séparer son peuple des nations païennes".

De tout temps, le peuple juif a eu les yeux fixés sur les nations afin de devenir une "nation comme les autres nations".

"On ne verra pas s’accomplir ce que vous imaginez, quand vous dites: Nous voulons être comme les nations, comme les familles des autres pays, nous voulons servir le bois et la pierre." (Ezékiel 20:32)

Dans ce cas, le peuple juif raterait sa vocation, celle d'être le peuple témoin du vrai Dieu, un peuple saint "mis à part, qui n'a pas sa place parmi les nations" . Plusieurs différents sages juifs, rabbins et même pasteurs chrétiens confirment aujourd'hui que la Shoah a été permise et même provoquée par Dieu Lui-même à une époque 1900-1930 où la nation juive rejetait sa propre identité juive et son appel. Dès lors devant cette catastrophe spirituelle de l'appel hébreu, Dieu se devait de réagir rapidement.

La loi de Moïse est donc pour le peuple juif comme un "pédagogue" qui devra l'amener finalement vers le Messie d'Israël : Yeshoua HaMashiah.

La mise en pratique des ordonnances est ordonnée par le judaïsme rabbinique mais "elle n'est pas interdite"par Dieu à ceux qui ont mis leur confiance en Yeshoua et qui veulent quand même retourner à la loi par motif d'amour du peuple juif ou pour s'assimiler au peuple juif. C'est là toute la nuance. Avec la venue de Yeshoua; "il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix" (Colossiens 2:14)

Tout ce que la loi de Moîse oblige ou condamne, a été cloué à la croix. Cette loi n'est plus obligatoire pour celles et ceux qui ont mis leur Foi dans Celui qui a accompli cette même Loi par son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Anonyme de Francfort



Masculin Messages : 261
Inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 10:45

Arnaud Dumouch a écrit:


Le peuple Juif s'est comporté avec les grecs de la même façon que les catholiques ave la FM : Il a commencé par rejeter la pensée grecque et le mode de vie grec (cf le livre des Macchabées) avant d'y prendre et de s'enrichir de qui est vrai chez eux comme la notion d'âme immortelle, la démonstration de l'existence de Dieu, certains points d'éthique et de métaphysique.

De même, l'Eglise a assumé chez les FM les droits de l'homme, la notion de tolérance etc.

La pensée grecque fait donc partie maintenant de l'héritage Juif et c'est justement cela l'intelligence de ce peuple !

Arnaud, l'intelligence du Christianisme et donc de l'Eglise est de Christianiser ce qui est vrai (dans la pensée grecque par exemple) et de rejeter ce qui est faux. Il ne s'agit pas d'assumer les pensées vrais ou soi-disant vrais des autres telles qu'elles se présentent.

A vous lire, on en vient à penser qu'il n'y avait aucun droits pour l'homme dans l'Eglise et que cette dernière était intolérante dans le pire sens du terme.
La notion de tolérance telle qu'on nous la présente et que l'Eglise fait bien d'après vous d'assumer aujourd'hui n'est que l'acceptation de l'erreur en son sein et chez autrui. Non, il ne faut pas accepter l'erreur, on doit tenir compte du fait qu'elle existe (c'est la bonne tolérance), mais on ne doit pas l'accepter comme un fait établi(c'est la mauvaise tolérance) qui ne pourra et ne devra pas changer quoiqu'on fasse.
Les Chrétiens qui accepte la tolérance dans le sens pervertie prouvent seulement qu'ils tolèrent leurs propres péchés sans tout faire de leurs cotés pour combattre leurs vices et leurs péchés.

De plus c'est interressant sous votre plume de lire que l'Eglise se laisse influencer par la FM et que pour vous c'est une bonne chose. Quel aveu!

Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80257
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 10:58

Anonyme de Francfort a écrit:


A vous lire, on en vient à penser qu'il n'y avait aucun droits pour l'homme dans l'Eglise et que cette dernière était intolérante dans le pire sens du terme.

L'Eglise ayant eu de la puissance politique pendant 1000 ans, elle en est passé pa cette phrase, ce qui est bien naturel quoique très peu évangélique.


Citation :

La notion de tolérance telle qu'on nous la présente et que l'Eglise fait bien d'après vous d'assumer aujourd'hui n'est que l'acceptation de l'erreur en son sein et chez autrui.

La tolérance théologique au sens chrétien, consiste à combattre l'erreur à travers le dialogue et l'échange théologique et non à travers les menaces de damnation ou de punition temporelle.





Citation :

De plus c'est interressant sous votre plume de lire que l'Eglise se laisse influencer par la FM et que pour vous c'est une bonne chose. Quel aveu!

L'Eglise prend partout où elle se trouve la part de vérité qu'elle trouve. Il n'existe pas d'erreur sans une part de vérité. Toute la réforme de Nostra Aetate consiste à inviter les chrétiens à chercher cette part de vérité (sans adhérer à l'erreur qui lui est conjointe).



_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Anonyme de Francfort



Masculin Messages : 261
Inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 11:14

Oui Arnaud, j'ai bien compris que vous n'aimiez pas l'Eglise catholique et c'est pour cela que vous caricaturez son passé comme vous le faites.
L'Eglise n'a jamais "dialogué" comme on le fait aujourd'hui, dialogue qui ne débouche sur rien à part relativiser la Vérité qu'elle doit enseigner. Mais comme d'habitude vous insultez tout le passé de l'Eglise qui pour vous n'est qu'un monstre qui envoyait tout le monde en enfer.

Au fait ce sujet ne devrait-il pas se trouver dans un autre sous forum? Celui des débats avec des non catholiques par exemple....
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 11:25

Anonyme de Francfort a écrit:
Oui Arnaud, j'ai bien compris que vous n'aimiez pas l'Eglise catholique et c'est pour cela que vous caricaturez son passé comme vous le faites.
L'Eglise n'a jamais "dialogué" comme on le fait aujourd'hui, dialogue qui ne débouche sur rien à part relativiser la Vérité qu'elle doit enseigner. Mais comme d'habitude vous insultez tout le passé de l'Eglise qui pour vous n'est qu'un monstre qui envoyait tout le monde en enfer.

Au fait ce sujet ne devrait-il pas se trouver dans un autre sous forum? Celui des débats avec des non catholiques par exemple....

Je pense que c'est faire preuve de sincérité de savoir qui on est et d'où on vient pour construire un avenir meilleur.
Nous avons tous des squelettes dans nos placards et il n'est pas facile de reconnaître les erreurs du passé.
Combien de fois n'avons-nous pas trahi l'Alliance?mais c'était inscrit dans l'ordre des choses à venir!
Je ne vois aucune caricature dans les propos d'Arnaud mais une humilité et un courage extraordinaire de reconnaître ce qu'est son église
Il faut du temps pour changer les mentalités mais le dialogue interreligieux et oecuménique portera des fruits,j'en suis persuadé...c'est em route!
Il n'y a qu'à ce prix qu'on peut franchement dialoguer et pas en essayant d'avoir la suprématie sur l'autre!
Revenir en haut Aller en bas
Anonyme de Francfort



Masculin Messages : 261
Inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 11:30

Arnaud Dumouch a écrit:

L'Eglise prend partout où elle se trouve la part de vérité qu'elle trouve. Il n'existe pas d'erreur sans une part de vérité. Toute la réforme de Nostra Aetate consiste à inviter les chrétiens à chercher cette part de vérité (sans adhérer à l'erreur qui lui est conjointe).
Les Catholiques n'ont pas à être invité à chercher la part de vérité dans les autres religions. Un Catholique doit se conformer à la Vérité qui s'impose à lui, Vérité que l'Eglise lui enseigne en lui balisant le chemin.
De plus c'est imaginer que chaque Catholique saura de lui-même faire le tri entre la vérité et l'erreur dans ces religions. Bref c'est l'envoyer au casse pipe, c'est une trahison.

Revenir en haut Aller en bas
Anonyme de Francfort



Masculin Messages : 261
Inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 11:33

Mister be a écrit:
Anonyme de Francfort a écrit:
Oui Arnaud, j'ai bien compris que vous n'aimiez pas l'Eglise catholique et c'est pour cela que vous caricaturez son passé comme vous le faites.
L'Eglise n'a jamais "dialogué" comme on le fait aujourd'hui, dialogue qui ne débouche sur rien à part relativiser la Vérité qu'elle doit enseigner. Mais comme d'habitude vous insultez tout le passé de l'Eglise qui pour vous n'est qu'un monstre qui envoyait tout le monde en enfer.

Au fait ce sujet ne devrait-il pas se trouver dans un autre sous forum? Celui des débats avec des non catholiques par exemple....

Je pense que c'est faire preuve de sincérité de savoir qui on est et d'où on vient pour construire un avenir meilleur.
Nous avons tous des squelettes dans nos placards et il n'est pas facile de reconnaître les erreurs du passé.
Combien de fois n'avons-nous pas trahi l'Alliance?mais c'était inscrit dans l'ordre des choses à venir!
Je ne vois aucune caricature dans les propos d'Arnaud mais une humilité et un courage extraordinaire de reconnaître ce qu'est son église
Il faut du temps pour changer les mentalités mais le dialogue interreligieux et oecuménique portera des fruits,j'en suis persuadé...c'est em route!
Il n'y a qu'à ce prix qu'on peut franchement dialoguer et pas en essayant d'avoir la suprématie sur l'autre!

Quels fruits en attendez-vous Mister be?

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 11:38

Anonyme de Francfort a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

L'Eglise prend partout où elle se trouve la part de vérité qu'elle trouve. Il n'existe pas d'erreur sans une part de vérité. Toute la réforme de Nostra Aetate consiste à inviter les chrétiens à chercher cette part de vérité (sans adhérer à l'erreur qui lui est conjointe).
Les Catholiques n'ont pas à être invité à chercher la part de vérité dans les autres religions. Un Catholique doit se conformer à la Vérité qui s'impose à lui, Vérité que l'Eglise lui enseigne en lui balisant le chemin.
De plus c'est imaginer que chaque Catholique saura de lui-même faire le tri entre la vérité et l'erreur dans ces religions. Bref c'est l'envoyer au casse pipe, c'est une trahison.


Vous oubliez que la Chrétienté n'est et ne peut être que la continuité du judaîsme avec sa morale et son éthique
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 11:40

Anonyme de Francfort a écrit:
Mister be a écrit:
Anonyme de Francfort a écrit:
Oui Arnaud, j'ai bien compris que vous n'aimiez pas l'Eglise catholique et c'est pour cela que vous caricaturez son passé comme vous le faites.
L'Eglise n'a jamais "dialogué" comme on le fait aujourd'hui, dialogue qui ne débouche sur rien à part relativiser la Vérité qu'elle doit enseigner. Mais comme d'habitude vous insultez tout le passé de l'Eglise qui pour vous n'est qu'un monstre qui envoyait tout le monde en enfer.

Au fait ce sujet ne devrait-il pas se trouver dans un autre sous forum? Celui des débats avec des non catholiques par exemple....

Je pense que c'est faire preuve de sincérité de savoir qui on est et d'où on vient pour construire un avenir meilleur.
Nous avons tous des squelettes dans nos placards et il n'est pas facile de reconnaître les erreurs du passé.
Combien de fois n'avons-nous pas trahi l'Alliance?mais c'était inscrit dans l'ordre des choses à venir!
Je ne vois aucune caricature dans les propos d'Arnaud mais une humilité et un courage extraordinaire de reconnaître ce qu'est son église
Il faut du temps pour changer les mentalités mais le dialogue interreligieux et oecuménique portera des fruits,j'en suis persuadé...c'est em route!
Il n'y a qu'à ce prix qu'on peut franchement dialoguer et pas en essayant d'avoir la suprématie sur l'autre!

Quels fruits en attendez-vous Mister be?


Le respect et la tolérance...une montée d'un échelon supplémentaire sur l'échelle de Jacob vers plus d'humanité!
Revenir en haut Aller en bas
Anonyme de Francfort



Masculin Messages : 261
Inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 11:45

Mister be a écrit:
Anonyme de Francfort a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

L'Eglise prend partout où elle se trouve la part de vérité qu'elle trouve. Il n'existe pas d'erreur sans une part de vérité. Toute la réforme de Nostra Aetate consiste à inviter les chrétiens à chercher cette part de vérité (sans adhérer à l'erreur qui lui est conjointe).
Les Catholiques n'ont pas à être invité à chercher la part de vérité dans les autres religions. Un Catholique doit se conformer à la Vérité qui s'impose à lui, Vérité que l'Eglise lui enseigne en lui balisant le chemin.
De plus c'est imaginer que chaque Catholique saura de lui-même faire le tri entre la vérité et l'erreur dans ces religions. Bref c'est l'envoyer au casse pipe, c'est une trahison.


Vous oubliez que la Chrétienté n'est et ne peut être que la continuité du judaîsme avec sa morale et son éthique
Non le Christianisme n'est pas la continuité, mais l'accomplissement du Judaisme. Le Christianisme est la vérité accomplie du Judaisme, d'où le: "Je ne viens pas abolir, mais accomplir." C'est l'alliance nouvelle et éternelle.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 12:03


Vous refusez donc de voir le rôle du peuple élu dans l'histoire du salut de l'humanité?
Ce n'est pas une raison por se couper des racines...comme je le souligne dans ma signature,faut il considérer un Judaïsme sans Messie ou un Christianisme sans racine?
Paul est éloquant à ce sujet
Revenir en haut Aller en bas
Anonyme de Francfort



Masculin Messages : 261
Inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 12:15


Ce n'est pas ce que je dis. L'accomplissement ne suppose pas de refuser de voir le rôle du peuple élu dans l'histoire du salut de l'humanité. Jésus dis bien qu'il n'est pas venu abolir mais accomplir, je ne dis rien de plus et certainement pas les propos que vous me tenez.

J'aurais du préciser que je ne pensais pas aux racines juives quand je parlais de ne pas chercher la vérité dans les autres religions. Mais à vrai dire cela me paraissait évident.
Revenir en haut Aller en bas
Anonyme de Francfort



Masculin Messages : 261
Inscription : 02/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 12:26

Accomplir: Effectuer jusqu'à son terme, réaliser entièrement, achever.

Voilà la définition du verbe accomplir, vous voyez que je ne dis rien d'autre, et que le Christianisme n'est pas et ne peut pas être que la continuité du Judaisme comme vous le dites.
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 12:32

Anonyme de Francfort a écrit:
Mister be a écrit:

Vous refusez donc de voir le rôle du peuple élu dans l'histoire du salut de l'humanité?
Ce n'est pas une raison por se couper des racines...comme je le souligne dans ma signature,faut il considérer un Judaïsme sans Messie ou un Christianisme sans racine?
Paul est éloquant à ce sujet
Ce n'est pas ce que je dis. L'accomplissement ne suppose pas de refuser de voir le rôle du peuple élu dans l'histoire du salut de l'humanité. Jésus dis bien qu'il n'est pas venu abolir mais accomplir, je ne dis rien de plus et certainement pas les propos que vous me tenez.

J'aurais du préciser que je ne pensais pas aux racines juives quand je parlais de ne pas chercher la vérité dans les autres religions. Mais à vrai dire cela me paraissait évident.

Excusez-moi je vous ai mal compris...
Il y a une légende qui dit que D;ieu a jeté la vérité sur terre et s'est brisée en mille morveaux pourque l'homme puisse la rechercher
Je vais essayer de retrouver le passage exact
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 12:40

Anonyme de Francfort a écrit:
Accomplir: Effectuer jusqu'à son terme, réaliser entièrement, achever.

Voilà la définition du verbe accomplir, vous voyez que je ne dis rien d'autre, et que le Christianisme n'est pas et ne peut pas être que la continuité du Judaisme comme vous le dites.

Qu'est ce que le"Tout est accompli" de Jean 19-30? si ce n'est que les prophéties concernant le Christ
* Celles concernant sa naissance, sa vie, son enseignement et ses oeuvres sont accomplies.
Mais pour le salut de l'humanité il reste encore du chemin car cette vérité il doit encore nous l'envoyer par son esprit en temps voulu
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Mer 25 Jan - 13:41


Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6483
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Jeu 26 Jan - 6:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Mister be a écrit:


S'ils se bagarrent,c'est pour avoir droit à la reconnaissance de leur identité et l'identité d'un peuple c'est sa pensée transmise par la tradition
Dans ce cas expliquez-moi cette animosité que nous avons envers les grecs?

Le peuple Juif s'est comporté avec les grecs de la même façon que les catholiques ave la FM : Il a commencé par rejeter la pensée grecque et le mode de vie grec (cf le livre des Macchabées) avant d'y prendre et de s'enrichir de qui est vrai chez eux comme la notion d'âme immortelle, la démonstration de l'existence de Dieu, certains points d'éthique et de métaphysique.

De même, l'Eglise a assumé chez les FM les droits de l'homme, la notion de tolérance etc.

La pensée grecque fait donc partie maintenant de l'héritage Juif et c'est justement cela l'intelligence de ce peuple !


Bonjour Arnaud,

je ne sais pas si on peut dire une pensé Juive, leur manière de se Vivre Unit a une histoire qui dure et a laquelle Dieu Est lié les a amener a penser la réalité de chaque jour d'une manière bien particulière qui est propre aux Juifs
de plus Jésus a dit " La Vérité Vient des Juifs !" était Il un peu patriote ou démagogue ? :pl: non je crois qu'IL a tenté de nous dire a tous et même aux Juifs ( a travers les temps) que bien malgré eux ils leurs est confié une Réalité qu'ils entrevoient et perçoivent mal ! mais elle est bien là !
pas besoin d'en être fière , ils ont combattu Le Messie et le Message , mais on a pas fait mieux en 2012 ans , nous qui nous prétendons le Peuple de Dieu aussi avec les Juifs !!

les Juifs avec la religion au travers du temps m’apparaissent dans l'état de l’Évangile flanquée de la religion catholique (Aïe) Shocked Confused Very Happy ;
Notre Père n'est Ni Juif ni Catholique IL EST et c'est Seulement LUi qu'IL importe de faire Connaitre avant tout !

y-t-il une pensé Catholique ?

je suis certain que l'on va me répondre OUI et que l'on va se payer du latinisme romain comme étant la juste pensé de Dieu et la définition de l'Eglise, et pourtant Jésus n'est ni Latin ni Romain ni Catholique : et puis alors, qu'est donc la pensé des Eglises d'Orients et d'ailleurs ?

Jésus n'a pas prêché la Juiverie ni le catholicisme romain IL nous Ouvert Les Cieux , je ne condamne ni les Juifs ni les Catho, je tente de suivre Le chemin du Ciel au milieu du brouha de nos lourdeurs et nos mots qui encombre un chemin si Clair :jesus: si Lumineux sunny et bien souvent trop droit pour nos esprits tordus !

mais bon entre les Juiveries les Catholiqueries et autres religioseries de secteur au moins on s’ennuie pas :pompom: :bisou:
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Jeu 26 Jan - 9:48

Il y a bien une pensée juive comme il y a une pensée chrétienne qui se traduit par une théologie spécifique,une philosophie spécifique,une littérature propre,une culture,une musique et une peinture...
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Jeu 26 Jan - 10:13

Oui mais elle évolue , comme le dit Arnaud .

" Après Auschwitz , la vie du monde ne peut être qu'une survie , une fossilisation du din jusqu'à la caricature . ...
A cette fin du din correspond donc une modification radicale du mode d'être de la rahmanut et donc de l'identité juive : son passage à son pôle positif , son actualité .
La prise de conscience de cette modification est la pierre fondatrice de la révolution de l'être juif et de l'être du monde . " .

Le récit de la disparue - Essai sur l'identité juive . par Shmuel Trigano NRF Gallimard 1977 p 194

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Jeu 26 Jan - 14:04

Qu'attendez-vous par "din"?
je connais le terme qui désigne tribunal qui n'a de pouvoir qu'en Israël(Beit Din)
La compassion de D.ieu(Rhamanut) envers le peuple juif a toujours été car D;ieu n'a pas abandonné son peuple mais de la shoah s'en est suivi un retour à eretz Israël réalisant ainsi la prophétie et une identité reconnue tant politique,religieuse et historique
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Jeu 26 Jan - 16:27

Ce n'est pas moi , m'sieur . C'est Shmuel Trigano .

Glossaire à la fin de son livre :

"Din : le jugement , la rigueur ( monde de l'extériorité )

Rahmanut : voir définition dans " Le seuil " p. 24 "

En fait , la rahmanut est longuement définie , de la page 24
à la page 26 ( début ) .

J'en extrais :
" Le terme de Rahmanut vient d'une racine qui signifie la " matrice " , l'uterus , rehem ...
La rahmanut , c'est essentiellerment la capacité de concevoir l'autre en soi , et de le concevoir radicalement , c'est-à-dire presque même de le créer , au sein d'une ouverture absolue , dans une vacuité dont on ne sait rien primordialement . ...

Mais la rahmanut est aussi et surtout la vocation de l'homme . ... " .

Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Jeu 26 Jan - 17:57

Je comprends bien les termes mais je ne sais pas ce que Shmuel Trigano veut dire
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Jeu 26 Jan - 18:29

" ...
Cette heure pourrait être cependant l'heure de l'aurore pour l'Occident , s'il se souvenait de la lumière lunaire - encore présente dans les derniers moments de la nuit -
dans la seule lueur de laquelle , même , il a pu penser tout le temps de la nuit , et qui convoie le crépuscule vers l'aurore à travers la nuit . Mais cela supposerait qu'il lève les yeux au ciel : la verticalité , qu'il a toujours niée . A la fin de la nuit , tout ce qui n'annonce pas l'aurore , tout en se posant comme différent de la nuit , est simulacre , allégorie exsangue et non métaphore vivante . Ainsi d'une certaine " judéité " célébrée ou même vécue aujourd'hui ... 2

Note 2 . Célébrée par cette avant-garde ou vécue , du côté du retour ( par rapport à l'exil ) par les juifs contemporains . Fausse , dans l'exil et dans le retour ... " . o.c. pp 378 et 379 .


Dans le même esprit , je citerai à nouveau les " Dialogues avec l'ange " recueillis par
Gitta Mallasz . Un aspect a souvent échappé aux commentateurs : l'aspect oecuménique judéo-chrétien de l'enseignement des anges . Leurs élèves sont juifs et chrétiens et ne se divisent pas ( au contraire ) pendant les deux ans d'enseignement .
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Ven 27 Jan - 0:54

boulo a écrit:
Ce n'est pas moi , m'sieur . C'est Shmuel Trigano .

Glossaire à la fin de son livre :

"Din : le jugement , la rigueur ( monde de l'extériorité )

Rahmanut : voir définition dans " Le seuil " p. 24 "

En fait , la rahmanut est longuement définie , de la page 24
à la page 26 ( début ) .

J'en extrais :
" Le terme de Rahmanut vient d'une racine qui signifie la " matrice " , l'uterus , rehem ...
La rahmanut , c'est essentiellerment la capacité de concevoir l'autre en soi , et de le concevoir radicalement , c'est-à-dire presque même de le créer , au sein d'une ouverture absolue , dans une vacuité dont on ne sait rien primordialement . ...

Mais la rahmanut est aussi et surtout la vocation de l'homme . ... " .


Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9090
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Ven 27 Jan - 1:26

Merci pour le clip .

Vous aviez écrit : " Qu'attendez-vous par din ?" au lieu de Qu'entendez-vous par din ?

Je me suis cru attaqué . Je suis comme cela . Très vite choqué .

Heureusement que la Vierge Marie a entrepris ma rééducation . Le travail n'est pas terminé .

Fraternellement , cher Mister be .

_________________
" Faux départ . Enquête sur les EMI/NDE " , par Sonia Barkallah , se trouve dans " Témoignages ... " . Dernière réponse le 31/12/2015 1h33 .
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Ven 27 Jan - 9:08

faute de frappe et un peu de dislexie ou lapsus linguae...J'ai un peu de mal à me concentrer ces temps-ci!
Non je n'attaque pas sans raison puis je me défends plus que je n'attaque je crois?
Je connaissais bien le terme beit Din=maison de jugement(tribunal) mais pas le terme din en lui même et je croyais que vous connaissiez une autre définition que je ne connaissais pas comme c'est le cas pour rhamanut
Revenir en haut Aller en bas
Mister be



Masculin Messages : 9240
Inscription : 11/02/2011

MessageSujet: Re: Y a-t-il une pensée juive ?   Ven 27 Jan - 10:16

La Bible offre-t-elle des idées philosophiques, outre son message religieux et mystique? Rompant avec la mentalité mythique, le monothéisme hébraïque conçoit un univers logique que l'on peut comparer avec celui de la philosophie, bien avant que celle-ci apparaisse en Grèce. La Création, œuvre de Dieu mais séparée et abandonnée, est organisée selon des lois: loi physique des «ordonnances du ciel et de la terre» (Jérémie XXXIII, 25), loi éthique (la Torah, Loi de Moïse) et loi métaphysique de la Justice divine (Genèse XVIII, 25). Physique et éthique ne se confondent cependant pas, car le domaine moral propre à l'homme présuppose seul la liberté (Deutéronome XXX, 19).


Mais la Bible reste un texte religieux. L'opposition semble donc inéluctable avec une philosophie qui, selon son étymologie, aime la sagesse et recherche la connaissance hors de toute perspective divine. Amour et connaissance se retrouvent pourtant dans le Judaïsme, mais, loin d'être subordonnés l'un à l'autre, se confondent vers une unique fin qui les dépasse: Dieu.


Aussi, le Judaïsme se désintéresse-t-il de la connaissance des lois de la nature au profit du dialogue entre l'homme et Dieu. La sagesse n'est pas non plus conçue selon le mode grec d'une recherche d'autonomie. Chaque homme particulier – et non l'être universel de l'homme, comme pour Socrate – doit être ouvert à la communication. L'éthique juive est dans cette ouverture. Ainsi Dieu, bien que séparé, reste-t-il lisible pour tout homme à travers l'étude des Écritures et de la parole des prophètes. Et le dialogue avec lui est aussi un dialogue avec les autres hommes. L'Alliance, lien direct entre Dieu et les hommes, conclue avec un peuple et non avec un individu isolé, écarte en effet l'idée de hiérarchie et favorise celle de différenciation. Elle désacralise le pouvoir et fonde une éthique du dialogue par-delà la différence – dialogue avec les autres civilisations religieuses également.


Le message biblique ouvre l'idée de temps. Contrairement à la notion grecque d'éternel retour, où la temporalité s'abolit par la répétition, la Création juive, à partir du néant originel, déroule son drame linéaire et toujours nouveau. La philosophie de l'histoire est une invention centrale de la pensée juive. Le temps, l'histoire et l'homme libre sont mis à l'épreuve de l'ouverture et de l'inachèvement, en attente de «rachat» (tikkum) et avec le devoir d'agir pour établir le royaume de Dieu et de la justice en ce monde. Cette pensée du temps, puissant ferment de critique sociale, est aussi la source du messianisme. Le passage de la philosophie à la mystique, toujours présent dans la Bible, est ainsi l'occasion d'une pensée originale et vivante.



Revenir en haut Aller en bas
 
Y a-t-il une pensée juive ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y a-t-il une pensée juive ?
» communisme et pensée talmudique (judaique) - le plus grand tabou du 20 eme siecle
» Ecritures saintes ou parole de Dieu ?
» André Chouraqui
» Edith Stein, Phénoménologie et philosophie chrétienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: