DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ce qui n'est pas catholique là-dedans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 17:15

Philippe Fabry a écrit:

De fait la conscription existe aussi dans le régime féodal, cela s'appelle le service d'ost dû par les vassaux.

Le service d'ost concerne les "hommes libres", pas les serfs. D'ailleurs la plupart des sources font remonter le servage au refus du service d'ost.

Chaque état a son avantage et ses inconvénients : si vous êtes serf, vous êtes moins libre mais vous n'avez pas à vous battre. Si vous êtes "homme libre", vous êtes plus libre mais vous devez risquer votre vie.

Le cynisme absolu de la conscription, tel qu'il a été pratiqué pendant la révolution et les guerres mondiales, fonctionne sur un modèle diamétralement opposé : le pauvre ne peut pas payer pour échapper à la guerre. La société est alors partagée entre ceux qui ont tout (à la fois la liberté et le confort de ne pas se battre) et ceux qui n'ont rien (les manants obligés d'aller à l'abattoir). C'est d'ailleurs l'une des raisons du soulèvement vendéen.


Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 17:22

chartreux a écrit:
Petit messager a écrit:

Lettre ouverte aux sédévacantistes : Je vais vous choquer, vous ferez mine de ne pas l'être.


Vous ne choquez personne, monsieur le petit messager : vous parvenez tout juste à nous faire bailler. Votre message est une énième non-réponse, très standard : silence radio sur tout le débat sur la doctrine, la liturgie, et développements très prolixes sur le désequilibre mental des sédévacs (vous parlez d'abondance de coeur, hein ? on se demande ou vous allez chercher tout ça ...)

Petit messager a écrit:

Le désir de pureté amène toutes sortes d’hérésies, les Cathares en sont un exemple.
D'après ce sophisme particulièrement idiot, tous les saints, voire Jésus et Dieu lui-même, seraient "hérétiques". Vous confondez cause et prétexte.

Mais il n'y a pas à débattre sur la doctrine... elle a été fixée par V.II et par le magistère des papes depuis le concile qui réactualisent (le concile et le magistère) la doctrine pour les temps actuels. Mais c'est vrai qu'on ne peut être à la fois dans le sédévacantisme et le conciliarisme.

Quant au désir de pureté l'analyse de Petitmessager me parait très juste (même si on peut discuter de savoir si elle est complète ou non). Il vous suffira de lire les ouvrages de Françoise Dolto et de quelques autres brillants psy... et même ce bouquin, qui se voulait cours d'éduc sexuelle, d'un médecin très catho, qu'on donnait à lire aux gamins de mon âge pour les dissuader de la masturbation qui, parait-il, faisait un tache dans la main qui conduisait à un irrépressible besoin de se les laver et de se figer dans un rigorisme absolu (style hutin et autres) pour échapper au péché et à sa culpabilité, chaque chute venant renforcer ce désir d'absolu....
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 17:25

chartreux a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

De fait la conscription existe aussi dans le régime féodal, cela s'appelle le service d'ost dû par les vassaux.

Quel beau désinformateur vous faites, M. Fabry ... Le service d'ost concerne les "hommes libres", pas les serfs. D'ailleurs la plupart des sources font remonter le servage au refus du service d'ost.

Chaque état a son avantage et ses inconvénients : si vous êtes serf, vous êtes moins libre mais vous n'avez pas à vous battre. Si vous êtes "homme libre", vous êtes plus libre mais vous devez risquer votre vie.

Le cynisme absolu de la conscription, tel qu'il a été pratiqué pendant la révolution et les guerres mondiales, fonctionne sur un modèle diamétralement opposé : le pauvre ne peut pas payer pour échapper à la guerre. La société est alors partagée entre ceux qui ont tout (à la fois la liberté et le confort de ne pas se battre) et ceux qui n'ont rien (les manants obligés d'aller à l'abattoir). C'est d'ailleurs l'une des raisons du soulèvement vendéen.

Et vous vous moquez du monde. Comment se recrutaient les soldats royaux? Et qui payait pour échapper à la conscription???
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 17:34

chartreux a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

De fait la conscription existe aussi dans le régime féodal, cela s'appelle le service d'ost dû par les vassaux.

Le service d'ost concerne les "hommes libres", pas les serfs.

Mais que c'est épuisant de discuter avec des gens comme vous. Je me permets de citer ma phrase suivante :

Citation :
Pour une raison bien simple : dans un régime féodal, les seuls citoyens, c'est-à-dire hommes dotés de la plénitude des droits, ce sont les barons, c'est-à-dire les membres de la noblesse. Notez que "baron" signifie à la base "homme" (lat. vir). C'est-à-dire que le baron c'est l'homme libre, donc le citoyen.

prétendant me corriger, vous répétez exactement ce que j'ai dit.

D'ailleurs la plupart des sources font remonter le servage au refus du service d'ost.

C'est plus compliqué que cela. Il y a aussi la convergence de l'esclavage et du colonat, etc...

Chaque état a son avantage et ses inconvénients : si vous êtes serf, vous êtes moins libre mais vous n'avez pas à vous battre. Si vous êtes "homme libre", vous êtes plus libre mais vous devez risquer votre vie.

Difficile de dire que la position de serf avait ses avantages. Mais il est évident que quiconque n'est pas prêt, à un certain point, à se battre pour sa liberté, doit se satisfaire d'être esclave. Mais cela n'amoindrit pas la faute de celui qui le réduira à cet état.

Le cynisme absolu de la conscription, tel qu'il a été pratiqué pendant la révolution et les guerres mondiales, fonctionne sur un modèle diamétralement opposé : le pauvre ne peut pas payer pour échapper à la guerre. La société est alors partagée entre ceux qui ont tout (à la fois la liberté et le confort de ne pas se battre) et ceux qui n'ont rien (les manants obligés d'aller à l'abattoir).

C'est simpliste comme vision. Autant expliquer aussi que les généraux sont bien en sécurité alors que les troufions sont en première ligne.
Ce qu'il faut voir c'est qu'une société en période de guerre essaie d'employer chacun à sa place la plus rentable. Ainsi pendant la Iere GM les ouvriers étaient-ils moins mobilisés que les paysans, parce que l'on avait besoin d'eux pour produire canons et munitions.
Or pour certains payer peut être une contribution plus importante à l'effort de guerre qu'aller faire le coup de feu.
Et sinon, si vous connaissez un système où l'argent ne permet jamais de se soustraire à certaines obligations, c'est-à-dire un système où tout individu est rigoureusement incorruptible, c'est que vous vivez dans une autre dimension que celle-ci.


C'est d'ailleurs l'une des raisons du soulèvement vendéen.

Les vendéens voulaient tout simplement qu'on ne les envoie pas se battre pour Paris, et que Paris cesse d'imposer ses inventions et ses serments civils à tout le monde.



_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 18:33

chartreux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:


Pour qui roulez-vous monsieur Dumouch? Pour ce Jésus là : Jean 6, 15

Je crois comprendre que vous ne roulez pas pour le Jésus d'autres passages, M. Dumouch? C'est donc que vous êtes sélectif. Ouh le vilain ! Sélectif, c'est le sens étymologique d'"hérétique", celui qui sélectionne.



Le Jésus de quel passage ?

Avez-vous vu un Jésus qui décide de diriger les rois et de transformer ses Apôtres en juges et Policiers ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Le Hutin



Masculin Messages : 71
Inscription : 13/01/2012

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 18:38

Les bouchers de 14-18 n’étaient pas des nationalistes, mais des ripoublicains : le maréchal Joffre, un maque ayant supplanté le général pau jugé « trop clérical », promoteur de « l’offensive à tout prix », et flinguant au moindre doute les « tièdes » (affaire des martyrs de Vingré), ce fou furieux de l’offensive à outrance fut enfin relevé de son commandement en 1916, après avoir fait couler le sang français à flot pour des résultats médiocres... (ce qui ne l’empêcha pas d’avoir son bâton de Maréchal), Clémenceau, dit le « Tigre », encore un maque (loge « les Rénovateurs » à Clichy, « aux colères terribles, aux rugissements féroces, aux saillies sarcastiques, dont tout le monde redoute l'épée, le pistolet et la langue », fanatique de la Terreur (« Nous avons fait un tribunal révolutionnaire, et le pire de tous. Nous avons livré des hommes politiques à des hommes politiques, leurs ennemis, et la condamnation était assurée d'avance. Voilà ce que nous avons fait. Dans cet acte réfléchi, voulu, je revendique ma part de responsabilité et je ne regrette rien de ce que j'ai fait »), président du conseil en 1917 clamant que son seul programme est de « faire la guerre », que voilà de grands humanistes...


Je conseille à Monsieur Arnaud Dumouch de s’instruire sur ce qu’a été l’instruction publique sous la IIIème avec les hussards noirs qui poussaient les élèves à la haine contre le boche, à la revanche sanglante, après avoir traîné dans la boue l’Eglise et la monarchie (Michelet et sa légende noire de l’ancien régime), ce n’étaient pas des monarchistes, ce n’étaient pas des nationalistes, c’étaient de prétendus foutus patriotes ripoublicains à la sauce maçonnique ! Et également de se souvenir qu’une dizaine d’années avant le déclenchement des hostilités le petit père Combe, président du conseil, un anticlérical viscéral et encore un maque préparait le divorce entre l’Eglise et l’Etat et fichait avec l’appui du Grand Orient les officiers catholiques !

La boucherie de 14-18 a été bien plus l’occasion de liquider la paysannerie catholique française !

Dans la « Symphonie rouge » (1938), Rakovsky, un des fondateurs de l’internationale communiste révèle le financement des guerres et des mouvements révolutionnaires par la haute finance internationale (rejoignant les conclusions d’Antony Sutton, voir «Wall Street and the rise of Hitler » où document à l’appui, décortiquant contrat par contrat il prouve le financement du IIIème Reich par Wall Street) , et que « le christianisme est leur véritable ennemi puisqu’il influence toute la politique et l’économie des états bourgeois ». Il se définit lui-même avec Trotsky comme « une puissance invincible : la puissance capitalo-communiste financière internationale », synthèse de deux idéologies en apparence antithétiques.

Derrière toutes ces machinations meurtrières ce ne sont pas des nationalistes que l’on trouve, mais des maques, et rappelons à ce sujet que le terme nationaliste vient d’Adam Weishaupt, nom de code « Spartacus », fondateur des illuminés de Bavière, qui différenciait ainsi l’amour familial et national de l’amour général (universalité abstraite), et dont le mot d’ordre était «égorger le dernier prêtre avec les boyaux du dernier roi » et le programme :

1) Abolition des monarchies et de toute autorité instituée.
2) Abolition de la propriété privée .
3) Abolition du patriotisme et du nationalisme.
4) Abolition de la famille et de l’institution du mariage, et remplacement par un centre d’éducation communautaire pour les enfants
5) Abolition de toutes les religions

Conforme aux aveux de Rakovsky « les illuminati, le premier cercle, constituent une société maçonnique vouée au communisme ». Ce qu’a établi aussi l’agent secret et ancien résistant Pierre de Villemarest (aujourd’hui décédé), lui qui a montré la continuité au travers de l’histoire d’une conspiration synarchique, via la société Fabienne, via Eléonore Marx infiltrant l’université américaine.

Êtes-vous endoctriné à ce point que vous ne compreniez pas que les pires calamités du XXème siècle ne résultent pas du nationalisme, mais de ses pires ennemis les synarques oligarques internationaux partisans d’un nouvel ordre mondial qui ne peut s’établir que par chocs, contre chocs et synthèse ? Si aujourd’hui les églises sont vides ce n’est pas la punition divine contre les nationalistes, la bonne blague ! c’est tout le contraire : l’accomplissement d’un long travail de sape par les frères en tablier, l’universalité abstraite de ce type de fraternité ne peut s’accomoder des particularismes locaux, il faut tout brasser et mélanger et le marché est un instrument efficace pour ça, et au final il n’y a plus de saveur du tout, alors si tout ce vaut pourquoi choisir une direction plutôt qu’une autre ? L’homo economicus, perdu dans une société atomisée, ne croyant plus en sa propre foi, en son propre peuple, en sa propre famille est désormais neutralisé, reste à le faire dévier, ce sera le programme des prochaines années...
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 18:44

Le Hutin a écrit:
Les bouchers de 14-18 n’étaient pas des nationalistes, mais des ripoublicains :


Vous vous trompez : Ils étaient de Droite et de Gauche. Ils étaient athées ou croyants, ils étaient curés ou hussard noirs, royalistes ou Républicains.


Il n'avaient qu'une chose en commun : Ce n'était pas d'être Républicains ou impérialistes en Allemagne.

la folle idolâtrie de la Nation supérieure, à qui ils étaient prêts à tout sacrifier.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 19:21

Arnaud Dumouch a écrit:
Vous vous trompez : Ils étaient de Droite et de Gauche. Ils étaient athées ou croyants, ils étaient curés ou hussard noirs, royalistes ou Républicains.
vous voulez dire... comme le sont les Mondialistes aujourd'hui ?
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 19:46

en fait si on réfléchit un peu : la mondialisation, les nations etc... on toujours (ou presque) existée.

Ce qui a fait le "nationalisme" une idéologie forte au XIXe, c'est que l'erreur pour cette époque, étaient les guerres de religions. D'où l'exaltation de la Nation qui protège tout le monde. Les nations n'ont pas été inventées en ce temps-là, elles existaient déjà de puis bien longtemps.

Cette exaltation mène à une dérive idéologique dangereuse, par exemple l'expansionnisme (dépasser les frontières des autres nations pour agrandir son espace vital), ou encore l'exaltation d'une identité d'une culture et d'une origine aux mépris des autres Nations, ou encore dans les cas les plus grave toute une eschatologie (là il faut se rappeler que le Reich était censé apporter une ère de Paix et de Bonheur au peuple allemand de 1000 ans).

C'est le cas du Mondialisme. On a déjà en Europe des germes d'une idéologie Mondialiste, un vrai nationalisme (au sens péjoratif du terme) supranational. SI les anciens nationalismes étaient "viriles", là ce nouveau nationalisme est plutôt "féminin" avec une politique du "fait accompli", d'une arnaque au "sentimentalisme" etc. etc. Bien plus efficace pour notre temps. On remarquera les mêmes dérives que dans les autres, mais de manière plus sournoise:
- expansionnisme: les frontières des autres "nations" sont appelés à être "dépassées". C'est bien un expansionnisme, mais de l'intérieur. La nouvelle Nation n'aime pas les concurrentes.
- idendité aggressive: une ère multiculturelle est annoncé chaque matin. chacun est sommé de fondre dans ce nouveau moule. Ni plus ni moins mythique que la Race aryenne, que cette "identité" exaltée soit une non-idendité n'y change rien. Elle ne désire que remplacer les autres. Changer de Civilisation.
- une eschatologie: on nous vante que cette mondialisation (ou ces germes comme certaine visions de l'UE), ou une alter-mondialisation, est censé nous apporter le Bonheur planétaire. AH ! l'UE nous a apporté la Paix ! Combien de fois avons-nous entendu cela ? Regardez le programme socialiste : le Maghreb en fait déjà partie !

Aujourd'hui on exalte le Mondialisme censé nous faire sortir des Nationalismes qui avaient provoquer les guerres, Nationalismes eux-même dû à la volonté de sortir des dérives des anciennes guerres de religion...
Le Mondialisme : Ils sont de Droite et de Gauche. Ils sont athées ou croyants, ils sont curés ou libéraux, progressistes ou libertaires, anarchistes ou républicains. Mais ils se donnent tous la main.
Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 20:33

Scrogneugneu a écrit:
Le Mondialisme : Ils sont de Droite et de Gauche. Ils sont athées ou croyants, ils sont curés ou libéraux, progressistes ou libertaires, anarchistes ou républicains. Mais ils se donnent tous la main.

Bien dit! Cela résume bien tout.
Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 20:52

Arnaud Dumouch a écrit:

Le Jésus de quel passage ?


Allons, allons, M. Dumouch, vous vous plaignez assez que les catholiques de ce forum vous rappellent sans cesse le Jésus de Mt 12:30, Mt 5:37, de Mt 22:36 et tant d'autres ...

Arnaud Dumouch a écrit:

Avez-vous vu un Jésus qui décide de diriger les rois et de transformer ses Apôtres en juges et Policiers ?


Mt 22:30 afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume; et vous siégerez sur des trônes, jugeant les douze tribus d'Israël.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 21:13

Scrogneugneu a écrit:
un vrai nationalisme (au sens péjoratif du terme)

Je me permets de renoter, puisque ma première remarque est vraisemblablement passée à la trappe, qu'il n'y a pas de nationalisme "positif".

Le patriotisme est positif, c'est l'amour de la patrie, famille des familles.

Le nationalisme est toujours négatif, parce que c'est un holisme, une postulation du primat du groupe sur l'individu. C'est la philosophie de Caïphe : "Il vaut mieux qu'un seul homme meure pour le peuple".

C'est radicalement antichrétien, puisque le bon pasteur est celui qui laisse là ses 99 brebis pour aller chercher celle qui est perdue.
C'est pour cela que vous trouvez des tas de textes pontificaux qui condamnent, même implicitement, la notion de "raison d'état", parce que c'est une philosophie de Caïphe indéfendable du point de vue chrétien, puisque le christianisme est une religion (la seule ?) fondamentalement individualiste.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 21:19

chartreux a écrit:


Mt 22:30 afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume; et vous siégerez sur des trônes, jugeant les douze tribus d'Israël.


Règner avec lui, c'est se faire serviteur.


Vous risquez d'avoir de vraies surprise en découvrant l'évangile à l'heure de votre mort cher Chartreux. Je ne sais pas si le paradis va vous plaire ... What a Face

Citation :

Marc 10, 43 Il ne doit pas en être ainsi parmi vous : au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur,
Marc 10, 44 et celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l'esclave de tous.
Marc 10, 45 Aussi bien, le Fils de l'homme lui-même n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude."

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Ignoble pécheur



Masculin Messages : 153
Inscription : 24/12/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 22:37

Bonsoir,ma position...

Pas d'Eglise intérieure forte sans Eglise extérieure forte

L'Eglise extérieure étant tombé,l'intérieure suivra(question de temps)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 23:18

Une manip a du zapper mon post à la dernière malversation d’un sédévantiste, je ne vais pas le refaire entièrement.
chartreux a écrit:
Petit messager a écrit:

Lettre ouverte aux sédévacantistes : Je vais vous choquer, vous ferez mine de ne pas l'être.
[…]

Vous ne choquez personne, monsieur le petit messager : vous parvenez tout juste à nous faire bailler. Votre message est une énième non-réponse, très standard : silence radio sur tout le débat sur la doctrine, la liturgie, et développements très prolixes sur le désequilibre mental des sédévacs (vous parlez d'abondance de coeur, hein ? on se demande ou vous allez chercher tout ça ...)
Petit messager a écrit:

Le désir de pureté (ici vous avez "oublié" deux mots : mal dirigé) amène toutes sortes d’hérésies, les Cathares en sont un exemple.
D'après ce sophisme particulièrement idiot, tous les saints, voire Jésus et Dieu lui-même, seraient "hérétiques". Vous confondez cause et prétexte.

Je vous laisse juger par vous-même de votre éthique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Dim 29 Jan 2012, 23:20

Oui enfin entre "sédévantiste" et "sédévacantiste" c'est toujours du vent.
Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 07:37

Adamev a écrit:

la masturbation qui, parait-il, faisait un tache dans la main qui conduisait à un irrépressible besoin de se les laver et de se figer dans un rigorisme absolu (style hutin et autres) pour échapper au péché et à sa culpabilité, chaque chute venant renforcer ce désir d'absolu....

Parler de "désir d'absolu" au sujet de la masturbation (ou même de la fornication) est une exagération littéraire et poétique. Ou alors, tout désir est un désir d'absolu.


Adamev a écrit:

Et vous vous moquez du monde. Comment se recrutaient les soldats royaux? Et qui payait pour échapper à la conscription???


Lá vous parlez de l'Ancien Régime, qui est intermédiaire entre le moyen âge et l'époque moderne.
Comment se recrutaient les soldats royaux? Le roi devait se rendre personnellement dans chaque province pour recruter.

Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 07:38

Philippe Fabry a écrit:

Difficile de dire que la position de serf avait ses avantages. Mais il est évident que quiconque n'est pas prêt, à un certain point, à se battre pour sa liberté, doit se satisfaire d'être esclave.

Moi aussi je vous trouve simpliste, M Fabry. Vous êtes très binaire à ce sujet : il n'y a que les "hommes libres" et les "esclaves", tous deux conçus de façon caricaturale ... La sotte littérature paienne est passée par lá, sans doute ...

Philippe Fabry a écrit:

C'est simpliste comme vision. Autant expliquer aussi que les généraux sont bien en sécurité alors que les troufions sont en première ligne.

Non, le général compense ses avantages par de grandes responsabilités. Rien de comparable au quidam obligé d'aller à la mort pour l'unique raison qu'il est pauvre. C'est le système romain des gladiateurs en plus étendu.

Philippe Fabry a écrit:

Ce qu'il faut voir c'est qu'une société en période de guerre essaie d'employer chacun à sa place la plus rentable. Ainsi pendant la Iere GM les ouvriers étaient-ils moins mobilisés que les paysans, parce que l'on avait besoin d'eux pour produire canons et munitions.
Or pour certains payer peut être une contribution plus importante à l'effort de guerre qu'aller faire le coup de feu.

On aura compris de quel côté penche votre sympathie dans une situation de ce genre.

Philippe Fabry a écrit:

Et sinon, si vous connaissez un système où l'argent ne permet jamais de se soustraire à certaines obligations, c'est-à-dire un système où tout individu est rigoureusement incorruptible, c'est que vous vivez dans une autre dimension que celle-ci.

Pourquoi détournez-vous la conservation en l'amenant sur des considérations "idéales" dont je n'ai jamais parlé, M. Fabry ? Vous savez bien que je n'ai parlé que du systéme concret existant au moyen âge, dont vous niez ou minimisez la différence avec le fonctionnement moderne.

Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 07:39

Philippe Fabry a écrit:

le christianisme est une religion (la seule ?) fondamentalement individualiste.

Non, le vrai christianisme, le christianisme originel n'est pas individualiste. Jésus a envoyé ses apôtres enseigner aux nations , le mot "individu" n'apparaît même pas dans la bible. Le quatrième commandement, la soumission à l'Eglise sont évidemment anti-individualistes.

Ce qui est individualiste, c'est le christianisme actuel, revu et corrigé par le modernisme. Le nationalisme (au sens péjoratif) n'est d'ailleurs qu'un agrégat d'individualismes.

Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 07:40

Petit messager a écrit:

Une manip a du zapper mon post à la dernière malversation d’un sédévantiste, je ne vais pas le refaire entièrement. (...)
ici vous avez "oublié" deux mots : mal dirigé
(...)
Je vous laisse juger par vous-même de votre éthique.

Oh oui, pardonnez-moi, comme "mal dirigé" n'était pas écrit dans votre message originel (et n'y est toujours pas actuellement), j'ai bêtement oublié d'utiliser la télépathie, ce qui m'aurait permis de m'apercevoir que vous aviez l'intention d'écrire ces mots mais que vous avez oublié de le faire ...

Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 07:40

Arnaud Dumouch a écrit:

Règner avec lui, c'est se faire serviteur.


Mais, qui dit cela au juste ? Est-ce Jésus ou juste Arnaud Dumouch ? Il est exact que dans le christianisme, Jésus lave les pieds de ses disciples, mais Jésus reste le Christ. Dans le christianisme, le plus fort se sacrifie pour le plus faible, mais il reste le plus fort. Le plus riche donne immensément au plus pauvre, mais il reste le plus riche.

Une société sans pauvres ni riches, ce n'est plus du christianisme. C'est du communisme.
Le mot clé est volontariat.

Arnaud Dumouch a écrit:

Marc 10, 43 Il ne doit pas en être ainsi parmi vous : au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur
Marc 10, 44 et celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l'esclave de tous.

Cher M. Dumouch, interprétez "qui voudra devenir grand" , "qui voudra être le premier".


Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 07:58

[quote]
chartreux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:

Règner avec lui, c'est se faire serviteur.


Mais, qui dit cela au juste ? Est-ce Jésus ou juste Arnaud Dumouch ?

Je le reconnais ! C'est moi qui ai écrit ce passage de l'évangile : Mr.Red
Citation :

Marc 10, 43 Il ne doit pas en être ainsi parmi vous : au contraire, celui qui voudra devenir grand parmi vous, sera votre serviteur,
Marc 10, 44 et celui qui voudra être le premier parmi vous, sera l'esclave de tous.
Marc 10, 45 Aussi bien, le Fils de l'homme lui-même n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude."




Citation :

Cher M. Dumouch, interprétez "qui voudra devenir grand" , "qui voudra être le premier".

La grandeur que propose Lucifer en enfer, c'est celle qui se pense selon la terre, de cette manière là, telle que Jésus la reproche à saint Pierre, qui lui aussi refuse la grandeur de la petitesse :
Citation :

Matthieu 16, 21 A dater de ce jour, Jésus commença de montrer à ses disciples qu'il lui fallait s'en aller à Jérusalem, y souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué et, le troisième jour, ressusciter.
Matthieu 16, 22 Pierre, le tirant à lui, se mit à le morigéner en disant : "Dieu t'en préserve, Seigneur! Non, cela ne t'arrivera point!"
Matthieu 16, 23 Mais lui, se retournant, dit à Pierre : "Passe derrière moi, Satan! tu me fais obstacle, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes!"

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:21

Philippe Fabry a écrit:
Scrogneugneu a écrit:
un vrai nationalisme (au sens péjoratif du terme)

Je me permets de renoter, puisque ma première remarque est vraisemblablement passée à la trappe, qu'il n'y a pas de nationalisme "positif".

Le patriotisme est positif, c'est l'amour de la patrie, famille des familles.
Bonjour Philippe,

ça c'est juste un problème de nomenclature. à partir du moment où de fait tu es souverainiste parmi des mondialistes, à partir du moment où tu es d'abord pour l'Etat-Nation protecteur avant tout saut dans le vide, on pourra toujours t'accuser de "nationalisme".

C'est comme si je posais d'emblée "il n'y a pas de mondialisme positif".

C'est faux: par exemple harmoniser la réglementation sur la sûreté nucléaire, avoir des organismes internationaux (gouvernemental ou non) comme l'UNSCEAR ou l'AIEA

Alors donne-moi un mot qui désigne le mondialisme positif et de l'autre le mondialisme négatif, et j'utiliserai le mot "nationalisme" comme tu veux, c'est-à-dire péjoratif.

l'Etat-Nation est juste un cercle plus grand que la famille. La défense de ce cercle-là n'est pas forcément agressif.

De plus, j'utilisais justement le mot "nationalisme" de manière péjoratif puisque je disais que l'on vivait les germes d'une idéologie mondialisme, variante supra-nationale des anciens-nationalismes (au niveau de la volonté cachée et des conséquences réelles, pas de la forme apparente) .

Citation :
puisque le christianisme est une religion (la seule ?) fondamentalement individualiste.
il semblerait que ta conception du Christianisme est totalement déviante. tu dois confondre avec une forme de protestantisme libéral, christianisme sans clergé donc.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:29

- lorsque l'on construit une voie ferrée ou une route, il y a primat du groupe sur l'individu.
- l'existence d'une quelconque frontière, c'est le droit du collectif avant celle la liberté individuelle

etc. etc.

aux droits (et devoirs) individuels répondent des droits (et devoirs) des ensembles plus grands. il n'y a pas à ériger a priori l'individu en demi-dieu.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:29

chartreux a écrit:

Moi aussi je vous trouve simpliste, M Fabry. Vous êtes très binaire à ce sujet : il n'y a que les "hommes libres" et les "esclaves", tous deux conçus de façon caricaturale ... La sotte littérature paienne est passée par lá, sans doute ...

Je ne fais pas dans le simplisme. Mais vous m'expliquez que le serf mérite bien son sort.

Philippe Fabry a écrit:

C'est simpliste comme vision. Autant expliquer aussi que les généraux sont bien en sécurité alors que les troufions sont en première ligne.

Non, le général compense ses avantages par de grandes responsabilités. Rien de comparable au quidam obligé d'aller à la mort pour l'unique raison qu'il est pauvre. C'est le système romain des gladiateurs en plus étendu.

Ce n'est pas parce qu'il est pauvre que le quidam doit aller se battre mais parce qu'il est citoyen. Les citoyens romains devaient faire leur service, pareil.


On aura compris de quel côté penche votre sympathie dans une situation de ce genre.

Cela m'étonnerait que vous ayez compris quoi que ce soit.

Philippe Fabry a écrit:

Et sinon, si vous connaissez un système où l'argent ne permet jamais de se soustraire à certaines obligations, c'est-à-dire un système où tout individu est rigoureusement incorruptible, c'est que vous vivez dans une autre dimension que celle-ci.

Pourquoi détournez-vous la conservation en l'amenant sur des considérations "idéales" dont je n'ai jamais parlé, M. Fabry ? Vous savez bien que je n'ai parlé que du systéme concret existant au moyen âge, dont vous niez ou minimisez la différence avec le fonctionnement moderne.

Je ne détourne pas la conversation : vous m'expliquez qu'avec la conscription s'est institué un système où il est possible d'échapper à ses devoirs en payant. Je vous rétorque simplement que c'est le cas dans tout système, donc que votre argument n'a aucune espèce de valeur probante.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:31

Scrogneugneu a écrit:
- lorsque l'on construit une voie ferrée ou une route, il y a primat du groupe sur l'individu.
- l'existence d'une quelconque frontière, c'est le droit du collectif avant celle la liberté individuelle

etc. etc.

aux droits (et devoirs) individuels répondent des droits (et devoirs) des ensembles plus grands. il n'y a pas à ériger a priori l'individu en demi-dieu.


Non, tu mélanges.
Quand on exproprie dans l'intérêt public, chez les gens civilisés c'est contre juste et préalable indemnité. Justement parce que le droit individuel s'impose au groupe.
Dans un système où l'intérêt de l'Etat prime sur l'intérêt individuel, on te spolie et tu dois dire merci.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:32

Scrogneugneu a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Scrogneugneu a écrit:
un vrai nationalisme (au sens péjoratif du terme)

Je me permets de renoter, puisque ma première remarque est vraisemblablement passée à la trappe, qu'il n'y a pas de nationalisme "positif".

Le patriotisme est positif, c'est l'amour de la patrie, famille des familles.
Bonjour Philippe,

ça c'est juste un problème de nomenclature. à partir du moment où de fait tu es souverainiste parmi des mondialistes, à partir du moment où tu es d'abord pour l'Etat-Nation protecteur avant tout saut dans le vide, on pourra toujours t'accuser de "nationalisme".

Dans ce cas il te faut défendre l'appellation "souverainiste".

Qu'est-ce qui différencie un "bon" mondialisme d'un mauvais ? Le bon défend l'individu, le mauvais est holiste et croit qu'il faut instaurer des règles mondiales quitte à violer les droits des individus et à s'asseoir sur le consentement populaire.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:40

Philippe Fabry a écrit:
Qu'est-ce qui différencie un "bon" mondialisme d'un mauvais ? Le bon défend l'individu, le mauvais est holiste et croit qu'il faut instaurer des règles mondiales quitte à violer les droits des individus et à s'asseoir sur le consentement populaire.
oui mais par rapport aux Etats-nations,

par rapport aux individus on connait la réponse !

par exemple la frontière est une entrave aux libertés individuelles. Il peut de fait détruire les états en allant dans le sens de l'individu. (ou plutôt d'une certaine conception de l'individu, parce que les individus des états concernés, ne sont pas forcément consultés bien sûr !)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:43

chartreux a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

le christianisme est une religion (la seule ?) fondamentalement individualiste.

Non, le vrai christianisme, le christianisme originel n'est pas individualiste. Jésus a envoyé ses apôtres enseigner aux nations , le mot "individu" n'apparaît même pas dans la bible. Le quatrième commandement, la soumission à l'Eglise sont évidemment anti-individualistes.

Ce qui est individualiste, c'est le christianisme actuel, revu et corrigé par le modernisme. Le nationalisme (au sens péjoratif) n'est d'ailleurs qu'un agrégat d'individualismes.


Le christianisme est rigoureusement individualiste, sinon c'est que vous avez mal lu les textes.

Toute la Bible est individualiste, et raconte l'histoire de l'individu persécuté par le groupe : Joseph face à ses frères, Jérémie balancé dans une citerne, le Christ assassiné au nom des intérêts du peuple (parole de Caïphe). Les psaumes sont une perpétuelle complainte du "je" face au "eux".
Le Christ explique que le bon pasteur laisse là les 99 brebis pour aller chercher celle qui est perdue, qu'il y a plus de joie dans le ciel pour un pécheur repenti que pour une foule de justes.

Vous ne comprenez visiblement pas le mot "individualisme". Cela ne signifie pas l'égoïsme ou la volonté d'imposer les vues d'un seul à la majorité. Cela signifie la valeur intrinsèque de chaque individu et sa dignité irréductible face aux pressions du groupe.
Cet individualisme est primordial parce que toute la religion chrétienne est érigée sur ce fondement : l'homme s'autodétermine. Dieu s'adresse à un homme libre et lui dit de faire des choix : aimer Dieu, se soumettre à ses commandements, aimer son prochain.
Aimer son prochain, c'est de l'altruisme.
Or il n'y a pas d'altruisme sans individualisme. Si l'on ne considère pas que l'individu est libre de s'autodéterminer, alors il n'a aucune espèce de mérite à se donner à son prochain.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:45

Philippe Fabry a écrit:
Scrogneugneu a écrit:
- lorsque l'on construit une voie ferrée ou une route, il y a primat du groupe sur l'individu.
- l'existence d'une quelconque frontière, c'est le droit du collectif avant celle la liberté individuelle

etc. etc.

aux droits (et devoirs) individuels répondent des droits (et devoirs) des ensembles plus grands. il n'y a pas à ériger a priori l'individu en demi-dieu.

Non, tu mélanges.
Quand on exproprie dans l'intérêt public, chez les gens civilisés c'est contre juste et préalable indemnité. Justement parce que le droit individuel s'impose au groupe.
Dans un système où l'intérêt de l'Etat prime sur l'intérêt individuel, on te spolie et tu dois dire merci.
je ne mélange pas du tout.

Ah bien, pour être tout à fait honnête, il faut demander à la personne expropriée contre une indemnité forfaitaire ce qu'elle en pense. Certaines, forcément, même dans les démocraties libérales généreuses, diront (et penseront) "j'ai été spolié, si j'avais eu le choix j'aurai gardé mon terrain". Donc de fait le droit individuel (droit à la propriété) ne s'impose pas et heureusement !
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:47

Philippe Fabry a écrit:
Le christianisme est rigoureusement individualiste, sinon c'est que vous avez mal lu les textes.

Toute la Bible est individualiste, et raconte l'histoire de l'individu persécuté par le groupe : Joseph face à ses frères, Jérémie balancé dans une citerne, le Christ assassiné au nom des intérêts du peuple (parole de Caïphe). Les psaumes sont une perpétuelle complainte du "je" face au "eux".
Le Christ explique que le bon pasteur laisse là les 99 brebis pour aller chercher celle qui est perdue, qu'il y a plus de joie dans le ciel pour un pécheur repenti que pour une foule de justes.

Vous ne comprenez visiblement pas le mot "individualisme". Cela ne signifie pas l'égoïsme ou la volonté d'imposer les vues d'un seul à la majorité. Cela signifie la valeur intrinsèque de chaque individu et sa dignité irréductible face aux pressions du groupe.
Cet individualisme est primordial parce que toute la religion chrétienne est érigée sur ce fondement : l'homme s'autodétermine. Dieu s'adresse à un homme libre et lui dit de faire des choix : aimer Dieu, se soumettre à ses commandements, aimer son prochain.
Aimer son prochain, c'est de l'altruisme.
Or il n'y a pas d'altruisme sans individualisme. Si l'on ne considère pas que l'individu est libre de s'autodéterminer, alors il n'a aucune espèce de mérite à se donner à son prochain.
tu aurais pu ajouter : et le Christ est le Bouc Émissaire du groupe par excellence.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:52

Scrogneugneu a écrit:

par exemple la frontière est une entrave aux libertés individuelles. Il peut de fait détruire les états en allant dans le sens de l'individu. (ou plutôt d'une certaine conception de l'individu, parce que les individus des états concernés, ne sont pas forcément consultés bien sûr !)

C'est une possibilité en effet.

Mais il faut s'équiper des bonnes armes conceptuelles, rappeler qu'un Etat a une forme de propriété sur le sol national, et que tout propriétaire a le droit de surveiller ce qui entre et sort de chez lui.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2626
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 08:57


ton copain Dromasaurus m'a jsutement fait remarqué que ce serait confondre État de Copropriété pour les Libéraux.
Dès lors, il faudrait prouver que cette frontière protège des droits des individus en question (qui serait mis en danger par sa non-existence), et toute argumentation imaginables serait de fait considérée comme provenant d'a priori xénophobe !
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 10:02

chartreux a écrit:
Adamev a écrit:

la masturbation qui, parait-il, faisait un tache dans la main qui conduisait à un irrépressible besoin de se les laver et de se figer dans un rigorisme absolu (style hutin et autres) pour échapper au péché et à sa culpabilité, chaque chute venant renforcer ce désir d'absolu....

Parler de "désir d'absolu" au sujet de la masturbation (ou même de la fornication) est une exagération littéraire et poétique. Ou alors, tout désir est un désir d'absolu.

C'est tout simplement parce qu'il faut mettre en // rigorisme absolu et désir d'absolu. lisez Freud et les psychanalystes pour vous faire comprendre la notion de désir. "L'homme de désir" ça vous dit qq chose?

Adamev a écrit:

Et vous vous moquez du monde. Comment se recrutaient les soldats royaux? Et qui payait pour échapper à la conscription???

Lá vous parlez de l'Ancien Régime, qui est intermédiaire entre le moyen âge et l'époque moderne.

Ben oui bien sûr puisque la "conscription" serait selon le hutin et son copain croisé une invention de la Rév89. Donc ça se passait comment avant? Qui a inventé le tirage au sort, les sergents recruteurs...?

Comment se recrutaient les soldats royaux? Le roi devait se rendre personnellement dans chaque province pour recruter.

:mdr:

Revenir en haut Aller en bas
Coeur Croisé



Masculin Messages : 117
Inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 11:25

Philippe Fabry a écrit:
Coeur Croisé a écrit:


Pour le reste, ce que vous appelez "nationalisme" c'est le résultat de la très maçonnique lutte pour la "liberté des peuples à disposer d'eux-même". Les peuples ont disposé d'eux-mêmes, monsieur Dumouch. Du moins c'est ce que les gens comme vous, les maçons, leur ont fait croire.

Le nationalisme qui a embrigadé toute la France catholique était maçonnique ? Cela était-il maçonnique : "la France catholique conduite par les juifs et les franc-maçons"
?
Non, le nationalisme n'est pas une conséquence de la Franc-maçonnerie. Le nationalisme est une idéologie holiste qui a attiré tous les tenants d'un ordre total de la société, qu'ils fussent progressistes ou conservateurs.


De même que les massacres des guerres que vous faites semblent de déplorer, sont non les résultats des guerres, mais les résultats de la très maçonnique conscription qui a envoyé à la boucherie pour des intérêts étrangers aux nôtres, les millions d'hommes désarmés.

Faux aussi. la conscription n'est pas maçonnique, elle est inhérente à toute société pratiquant par ailleurs l'isonomie, qui implique l'idéal du citoyen-soldat. C'était le mécanisme existant dans les sociétés grecque et romaine.
De fait la conscription existe aussi dans le régime féodal, cela s'appelle le service d'ost dû par les vassaux. Pour une raison bien simple : dans un régime féodal, les seuls citoyens, c'est-à-dire hommes dotés de la plénitude des droits, ce sont les barons, c'est-à-dire les membres de la noblesse. Notez que "baron" signifie à la base "homme" (lat. vir). C'est-à-dire que le baron c'est l'homme libre, donc le citoyen.
A vrai dire la différence réelle entre régime féodal et régime démocratique, c'est que la citoyenneté est tout simplement plus étendue : tout homme est un citoyen dans un régime démocratique, alors que dans un régime féodal ce n'est que le cas de certains. Dans un régime féodal l'isonomie est restreinte à une caste, mais elle fonctionne de la même manière.

Je note que pour quelqu'un qui prétend lire beaucoup, vos raisonnements manquent considérablement d'épaisseur.



Monsieur Fabry, comme je vous l'ai déjà dit dans un message qui a été censuré, je ne suis pas là pour démontrer ce que je dis.

J'affirme. Et si ce sont des mensonges ou des démonstrations biaisées, un Autre me jugera et Celui-là, vous n'êtes pas digne de nouer les lacets de ses souliers.

J'ai une vie qui contrairement à vous ne me laisse pas toute latitude de faire les démonstrations qui mériteraient d'être faites.

Comme je le disait déjà dans ce même message censuré, je ne m'adresse pas à vous messieurs Dumouch et Fabry. Ma cible ce sont les pauvres gens que vous vouler maintenir sous votre bannière de mort spirituelle.

Par là, je n'entends pas le coeur des vierges du forum qui vous encenssent à tout bout de champs et pour lequelles pour vos affirmations gratuites valent démonstrations.

Je parle des lecteur occasionnels et silencieux de ce forum.

Votre arme, sur un forum taillé sur mesure, ce sont vos titres universitaires. Vous usurper une autorité qui ne repose sur rien pour soutenir l'édifice lépreux de V2. Sur internet, vos titre ne valent que ce que vous en faîtes et ne sont nullement une garantie de probité intellectuelle.

Votre moyen pour jeter la poudre aux yeux : la discussion. Mais c'est également l'arme de Satan. Si Eve n'avait pas discuté, nous n'en serions pas là !

La force de la Vérité sous la bannière de laquelle je me place, c'est qu'elle est UNE tandis que l'erreur est LEGION. D'où l'intérêt de Légion de pousser les portes paroles de la vérité sur leur propres terrain qui est mouvant comme les sables du même nom.

C'est votre force apparente et ce qui impressionne ceux qui ne voient pas les changements d'éclairages permanents de votre part.

Mais l'erreur, le mensonge et la tromperie viendront toujours buter sur la contradiction.

Contradiction que verrons toujours les coeurs purs et les esprits non pollués par le désir malin de tout concilier. D'être conciliaires, quoi...

Donc, non monsieur Fabry, je ne suis pas tenu de vous répondre car votre présentation est biaisée.

Et l'erreur n'a aucun droit sur la Vérité. C'est le contraire.

C'est à l'erreur de se justifier. La vérité se proclame et c'est ce que je fais.

Maintenant, moi qui suis venu sur ce forum parce qu'étant placé sous le nom illustre de saint Thomas d'Aquin, il m'est apparu qu'il en est l'antithèse trompeuse, car rien n'y est moins respecté que le principe de non contradiction, je me contente de lancer des pistes, de dévoiler ce qu'on veut maintenir dans l'ombre, de rendre curieux le lecteur. Là s'arrête la mission que je me suis temporairement assignée.

Ma vocation n'est pas de relever vos tromperies, mais de donner une grille de lecture à ceux que cela intéresse.

C'est pourquoi, n'ayant ni le temps ni le désir de répondre à des argumentaires fluctuants et biaisés, j'affirme néanmoins pour ceux que cela rendra curieux, que la façon dont vous proposez votre image à la critique est biaisée dans sa présentation même. C'est un piège qui ne mérite aucune réponse que le silence et la réflexion pour le lecteur.

Comme sont mensongers vos affirmations sur la conscription, le sens du mot baron. De même que ce qui est réellement holiste, c'est V2 à Assise.

(On sent bien le juriste quand même.)

Maintenant que celui qui trouve que tout ça n'est pas très catholique, cherche le moyen de se forger des certitudes.

Quant à vous monsieur Fabry, êtes parfaitement libre de déclarer que mes raisonnements manquent d'épaisseur.

On ne peut pas vous empêcher d'essayer de le faire croire. Vous êtes dans votre rôle.

Le rôle de celui qui fait semblant de montrer la lune tout en se débrouillant pour que le gogo ne regarde que le doigt.

Il y a toujours des victimes pour se laisser influencer par les gens comme vous. Les sectes ont sont pleines.

Ce n'est pas à eux que je m'adresse.
Revenir en haut Aller en bas
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 11:49


Chers Amis et frères,

J'ai été baptisé l'année de ma naissance, en 1946, par conséquent biens chers qui ne reconnaissez plus l’Église (et j'en souffre) depuis Jean XXIII, acceptez que je vous appelle aussi frères puisque nous le sommes par le baptême.

Citation de Cœur-Croisé:

"Par là, je n'entends pas le cœur des vierges du forum qui vous encensent à tout bout de champs et pour lesquelles pour vos affirmations gratuites valent démonstrations."

Les "vierges du forum" comme vous dites, sont des personnes Respectables et qui méritent Respect!
Peut-on juger dans le cœur de chacun? Moi j'en suis incapable.

Puissions nous nous souvenir, et je parle aussi pour moi, de la Première Épître de ST Pierre:
"Sachez toujours rendre raison, avec respect et douceur, de l'espérance qui est en vous."

RFCD






Revenir en haut Aller en bas
Coeur Croisé



Masculin Messages : 117
Inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 12:00

Désolé RFCD, je ne juge pas les pensées mais les actes qui me sont donnés à voir.

J'appelle chœur des vierges ceux qui se confondent en approbations béates.

Tout acquis à une cause qui veut les emmener là où ils ne voudraient pas aller s'ils n'avaient pas abdiqué leur droit à examiner toute chose.





Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 12:05

Coeur Croisé a écrit:
Vous usurper une autorité qui ne repose sur rien pour soutenir l'édifice lépreux de V2. Sur internet, vos titre ne valent que ce que vous en faîtes et ne sont nullement une garantie de probité intellectuelle.

Merci cher RCFD,

Et notez ce passage en gras de Coeur Croisé :

Il nous honnore. Oui, nous soutenons Vatican II.

Car ce saint Concile, venant de l'Esprit Saint, a remis l'Eglise sur le chemin spirituel indiqué par le Christ.

Après la crise des Progressistes (qui furent des politiques de Gauche par réaction aux intégristes qui étaient des politiques de Droite), L'Eglise portée par Jean-Paul II et Benoît XVI redevient une Eglise qui annonce le salut éternel.

Et c'est cela qui fait son mystère à la suite du Christ.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 13:00

Philippe Fabry a écrit:

Toute la Bible est individualiste, et raconte l'histoire de l'individu persécuté par le groupe : Joseph face à ses frères, Jérémie balancé dans une citerne, le Christ assassiné au nom des intérêts du peuple (parole de Caïphe). Les psaumes sont une perpétuelle complainte du "je" face au "eux".

La Bible parle aussi et surtout d'un certain "Dieu", mais c'est resté lettre morte pour vous ...

Philippe Fabry a écrit:

Le Christ explique que le bon pasteur laisse là les 99 brebis pour aller chercher celle qui est perdue, qu'il y a plus de joie dans le ciel pour un pécheur repenti que pour une foule de justes.

Vous faites la même erreur que M. Dumouch. Le Christ ne dit pas qu'il faut tuer les 99 autres pour en sauver une seule.

Philippe Fabry a écrit:

Dieu s'adresse à un homme libre et lui dit de faire des choix : aimer Dieu, se soumettre à ses commandements, aimer son prochain.
Choisir un commandement ? Continuez ainsi, M. Fabry ...

Philippe Fabry a écrit:

Si l'on ne considère pas que l'individu est libre de s'autodéterminer, alors il n'a aucune espèce de mérite à se donner à son prochain.

Si, le mérite de plaire à Dieu. Ce que vous ne comprenez pas, c'est que dans le vrai christianisme l'amour du prochain est fondé non pas sur de l'altruisme (qui n'est qu'un pendant de l'individualisme) mais sur l'amour de Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 13:02

Philippe Fabry a écrit:

Mais vous m'expliquez que le serf mérite bien son sort.

Non, vous déformez ce que je dis. J'ai juste dit que le serf mediéval était plus justement traité que le serf d'aujourd'hui (=prolétaire, chair à canon, etc).


Philippe Fabry a écrit:

Ce n'est pas parce qu'il est pauvre que le quidam doit aller se battre mais parce qu'il est citoyen.

Si vous n'aimez pas cette formulation, disons que les citoyens riches n'ont pas à aller se battre par ce qu'ils sont riches, alors ... Mr. Green


Philippe Fabry a écrit:

vous m'expliquez qu'avec la conscription s'est institué un système où il est possible d'échapper à ses devoirs en payant.

Une fois de plus, vous déformez et atténuez outrageusement ce que je dis, à savoir que la conscription est un système qui fonctionne par accumulation d'injustice, où les pauvres sont punis une deuxième fois (par l'unes des punitions les plus dures qui soit ) tandis que les riches sont favorisés une deuxième fois.

Ce qu'il y a de très ironique, c'est que vous aimez à vous présenter comme un ange apologue de la non-contrainte , mais qu'en ce moment vous êtes en train de défendre
l'un des pires systèmes de contrainte qui ait jamais existé ...

C'est lá un exemple de ce que relevait Coeur Croisé : une contradiction de fond qui n'échappera pas aux âmes pures et sincères. Ni non plus à Celui qui nous jugera tous.


Revenir en haut Aller en bas
chartreux



Messages : 512
Inscription : 03/10/2011

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 13:03

Arnaud Dumouch a écrit:

La grandeur que propose Lucifer en enfer, c'est celle qui se pense selon la terre, de cette manière là, telle que Jésus la reproche à saint Pierre, qui lui aussi refuse la grandeur de la petitesse :

Ainsi, M. Dumouch, dans Mathieu 10:43-45 vous interprétez les termes de "grand" et de "grandeur" dans un sens exclusivement péjoratif ?

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 13:08

chartreux a écrit:

Ce qu'il y a de très ironique, c'est que vous aimez à vous présenter comme un ange apologue de la non-contrainte , mais qu'en ce moment vous êtes en train de défendre
l'un des pires systèmes de contrainte qui ait jamais existé ...

C'est lá un exemple de ce que relevait Coeur Croisé : une contradiction de fond qui n'échappera pas aux âmes pures et sincères. Ni non plus à Celui qui nous jugera tous.

Je ne défends aucunement la conscription. J'ai seulement expliqué que c'était absurde d'en faire un principe maçonnique. Personnellement je pense que le mieux est un système où l'armée est professionnelle et donc composée de gens qui ont choisi de s'y engager.

Après, il faut noter que la conscription est un principe qui n'est généralement appliqué que dans le cadre de la patrie en danger, et dans ce cas elle se défend en effet, puisque le choix n'est guère qu'entre deux contraintes : être envoyé au combat ou se soumettre à la tyrannie de l'ennemi.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 13:16

chartreux a écrit:

La Bible parle aussi et surtout d'un certain "Dieu", mais c'est resté lettre morte pour vous ...

Aucunement, mais Dieu est toujours le secours de l'opprimé, jamais l'établisseur d'un empire. Même la conquête de Canaan n'est que le don d'un refuge à Israël, pas l'établissement d'une domination.

Vous faites la même erreur que M. Dumouch. Le Christ ne dit pas qu'il faut tuer les 99 autres pour en sauver une seule.

Qui a parlé de les tuer ? En revanche, les laisser là pour aller chercher celle qui est perdue, oui. Dieu n'est pas dans une logique de comptable.

Choisir un commandement ? Continuez ainsi, M. Fabry ...

Un commandement s'adresse à la volonté libre d'un individu. L'individu est capable de le refuser. C'est ainsi que Dieu a créé l'homme, sans quoi il n'y aurait jamais eu de péché originel.
C'est parce que l'homme est capable de refuser qu'il lui est méritoire d'obéir, et que la soumission aux commandements divins sera l'objet de récompenses.


Si, le mérite de plaire à Dieu. Ce que vous ne comprenez pas, c'est que dans le vrai christianisme l'amour du prochain est fondé non pas sur de l'altruisme (qui n'est qu'un pendant de l'individualisme) mais sur l'amour de Dieu.

L'amour de Dieu est un altruisme. L'altruisme c'est le fait de préférer volontairement l'autre à soi. La charité est un altruisme, puisque c'est l'amour de Dieu jusqu'au mépris de soi. Or il ne saurait y avoir de charité sans affirmation préalable de la valeur individuelle. Parce qu'alors il n'y aurait rien à abandonner à Dieu, rien par rapport à quoi préférer Dieu.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Coeur Croisé



Masculin Messages : 117
Inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 13:18

Mister D pontifie :

Citation :
Car ce saint Concile, venant de l'Esprit Saint, a remis l'Eglise sur le chemin spirituel indiqué par le Christ.

Et on peut savoir ce qu'il faisant avant 1960 et des bananes, l'Esprit-Saint?

Il était distrait peut-être?...

Donc je résume.

On a historiquement NSJC.

Ensuite vient une défaillance du Saint-Esprit pendant 1965.

Suivi, mais mieux vaut tard que jamais, de la "remise" de l'Eglise sur les bons rails du Christ.

Heureuse génération qui a pu assister et participer au redémarrage de l'Eglise sur les rails huilés d'amouuuuur et de conciliation.

Alors par voie de déduction, monsieur Dumouch, pour vous, c'est l'Eglise historique qui était lépreuse, avant le réveil de l'Esprit-Saint?
Revenir en haut Aller en bas
Le Hutin



Masculin Messages : 71
Inscription : 13/01/2012

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 13:22

Adamev a écrit:


la masturbation qui, parait-il, faisait un tache dans la main qui conduisait à un irrépressible besoin de se les laver et de se figer dans un rigorisme absolu (style hutin et autres) pour échapper au péché et à sa culpabilité, chaque chute venant renforcer ce désir d'absolu....



Ah voilà que ça descend en dessous de la ceinture, la particule plutôt que la partie tête, m’étonne pas, les maques poussent à la débauche, car ils se refusent à reconnaître l’ordre divin mis par Dieu dans les puissances de la créature : la volonté, faculté supérieure, doit maîtriser les appétits sensibles, puissances inférieurs, or la masturbation est un désordre, un acte compulsif, un péché habituel, un vice dont il faut absolument se défaire par la fréquentation des sacrements, rappelons que le péché est à la fois offense à Dieu et chancre mortel.

[...]

Quant à la conscription massive, bien sûr que c’est révolutionnaire, comme ça que Napoléon a remporté victoire et grâce à l’ « impôt du sang » à verser en nature ou en numéraire, alors que les troupes d’ancien régime étaient en effectif limité et les engagements aussi. Lisez donc Clausewitz lui qui a théorisé le concept révolutionnaire de « guerre totale », mis en pratique par les armées de la république. De la chair à canon voilà ce que les républicains ont fait du soldat-citoyen, avec son paroxysme en 1
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 13:28

Coeur Croisé a écrit:

Monsieur Fabry, comme je vous l'ai déjà dit dans un message qui a été censuré, je ne suis pas là pour démontrer ce que je dis. J'affirme.

Et encore une fois, piètre excuse pour n'avoir pas à assumer vos âneries.

Et si ce sont des mensonges ou des démonstrations biaisées, un Autre me jugera et Celui-là, vous n'êtes pas digne de nouer les lacets de ses souliers.

C'est bien ce qui m'inquiète pour vous.

Par là, je n'entends pas le coeur des vierges du forum qui vous encenssent à tout bout de champs et pour lequelles pour vos affirmations gratuites valent démonstrations.

Mes affirmations ne sont pas gratuites. Je les étaie à longueur de fil. Ce n'est pas ma faute si vous n'êtes pas capable de répondre.
Vous expliquez que vous avez une vie, etc... Mais le temps que vous venez de perdre à dire que vous n'avez pas d'explications à donner aurait pu être employé, pour une fois, à répondre. Ne serait-ce que pour voir si vous en étiez capable.


Votre moyen pour jeter la poudre aux yeux : la discussion.
Mais l'erreur, le mensonge et la tromperie viendront toujours buter sur la contradiction.

Pour qu'il y ait contradiction il faut déjà qu'elle soit présentée dans une discussion. Si vous vous contentez d'affirmations péremptoires qui vont contre le Magistère et l'Evangile elle-même, on voit mal en quoi vous pouvez vous permettre de donner des leçons.

Donc, non monsieur Fabry, je ne suis pas tenu de vous répondre car votre présentation est biaisée.

Encore faudrait-il le montrer.


Et l'erreur n'a aucun droit sur la Vérité. C'est le contraire.

C'est à l'erreur de se justifier. La vérité se proclame et c'est ce que je fais.

A ce compte-là, qu'est-ce qui vous différencie de l'individu qui viendrait affirmer qu'il y a quatre divinités qui sont des tortues géantes invisibles ?

Maintenant, moi qui suis venu sur ce forum parce qu'étant placé sous le nom illustre de saint Thomas d'Aquin, il m'est apparu qu'il en est l'antithèse trompeuse, car rien n'y est moins respecté que le principe de non contradiction.

Saint Thomas d'Aquin a passé sa vie à discuter. La Somme Théologique n'est qu'une immense discussion : thèse, en sens contraire, conclusion, solution. C'est pour cela qu'il a été célébré, pas pour s'être contenté de balancer des aphorismes péremptoires.
Le principe de no-contradiction, nous l'appliquons constamment. De fait, vous n'avez fait que nous accuser de nous contredire, sans jamais en apporter la moindre preuve.

A dire vrai, tout ce qu'évoque votre discours, c'est la cuistrerie et la hargne d'être mis devant l'ampleur de votre ignorance.


Comme sont mensongers vos affirmations sur la conscription, le sens du mot baron.

En quoi sont-ils mensongers ?

De même que ce qui est réellement holiste, c'est V2 à Assise.

Je ne suis pas sûr que vous compreniez le sens du mot.

(On sent bien le juriste quand même.)

Quant à vous monsieur Fabry, êtes parfaitement libre de déclarer que mes raisonnements manquent d'épaisseur.

On ne peut pas vous empêcher d'essayer de le faire croire. Vous êtes dans votre rôle.

Le rôle de celui qui fait semblant de montrer la lune tout en se débrouillant pour que le gogo ne regarde que le doigt.

Il y a toujours des victimes pour se laisser influencer par les gens comme vous. Les sectes ont sont pleines.

Je suis un gourou, maintenant ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12257
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 14:08

Le Hutin a écrit:
Adamev a écrit:
la masturbation qui, parait-il, faisait un tache dans la main qui conduisait à un irrépressible besoin de se les laver et de se figer dans un rigorisme absolu (style hutin et autres) pour échapper au péché et à sa culpabilité, chaque chute venant renforcer ce désir d'absolu....

Ah voilà que ça descend en dessous de la ceinture, la particule plutôt que la partie tête, m’étonne pas, les maques poussent à la débauche, car ils se refusent à reconnaître l’ordre divin mis par Dieu dans les puissances de la créature : la volonté, faculté supérieure, doit maîtriser les appétits sensibles, puissances inférieurs, or la masturbation est un désordre, un acte compulsif, un péché habituel, un vice dont il faut absolument se défaire par la fréquentation des sacrements, rappelons que le péché est à la fois offense à Dieu et chancre mortel.

Tant qu'à faire je vais pousser plus loin car vous êtes à l'image des intégristes de tous poils ce qu'on appelle un "mauvaix c...on". Même si vous ne le lisez pas je vous remets ici un extrait du message de Petit Messager qui a motivé ma remarque sur la masturbation afin d'édifier ceux qui nous lisent :

Petit Messager : Vous croyez sincèrement être des guerriers combattant pour la cause de la Foi mais c'est le contraire, vous vous tirez une balle dans le pied. .../... Autre chose : cette névrose collective qui dure depuis si longtemps a eu le temps de s'alimenter d'énormément de connaissances théologiques (qui manquent beaucoup aux catholiques). Ces connaissances, empilées et détournées à votre avantage au fil des ans, ont profondément enraciné en vous cette maladie. C’est un cancer dans la foi catholique. Connaissez-vous la racine du mal qui vous ronge ? Ce n’est pas un problème nouveau loin de là, c’est au départ un déséquilibre mental installé chez le croyant éperdu de pureté. Le désir de pureté amène toutes sortes d’hérésies, les Cathares en sont un exemple. Parmi des hommes croyants et malades, orgueilleux, beaucoup deviennent rebelles à toute autorité venant de Dieu. Le pape est leur cible. Il leur faut alors élaborer une doctrine, la plus solide qui soit, trouver des arguments de départ. Ils choisissent une date. La construction idéologique commence.

Ce à quoi j'ai répondu (citation non tronquée comme vous l'avez fait ci-dessus) :

Quant au désir de pureté l'analyse de Petitmessager me parait très juste (même si on peut discuter de savoir si elle est complète ou non). Il vous suffira de lire les ouvrages de Françoise Dolto et de quelques autres brillants psy... et même ce bouquin, qui se voulait cours d'éduc sexuelle, d'un médecin très catho, qu'on donnait à lire aux gamins de mon âge pour les dissuader de la masturbation qui, parait-il, faisait un tache dans la main qui conduisait à un irrépressible besoin de se les laver et de se figer dans un rigorisme absolu (style hutin et autres) pour échapper au péché et à sa culpabilité, chaque chute venant renforcer ce désir d'absolu....

Ce qui n'a rien à voir avec ce que vous avez écrit en tête de ce post.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28495
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 14:18

Coeur Croisé a écrit:
Mister D pontifie :

Citation :
Car ce saint Concile, venant de l'Esprit Saint, a remis l'Eglise sur le chemin spirituel indiqué par le Christ.

Et on peut savoir ce qu'il faisant avant 1960 et des bananes, l'Esprit-Saint?

Il était distrait peut-être?...

Donc je résume.

On a historiquement NSJC.

Ensuite vient une défaillance du Saint-Esprit pendant 1965.

Suivi, mais mieux vaut tard que jamais, de la "remise" de l'Eglise sur les bons rails du Christ.

Heureuse génération qui a pu assister et participer au redémarrage de l'Eglise sur les rails huilés d'amouuuuur et de conciliation.

Alors par voie de déduction, monsieur Dumouch, pour vous, c'est l'Eglise historique qui était lépreuse, avant le réveil de l'Esprit-Saint?

Ça vous fait ricaner, l'amooouuurrr ?

Et quand Jésus dit: "Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés" ?

Et quand saint Jean dit que "Dieu est Amour" ?

Qu'est-ce qui vous dérange là-dedans ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 14:35

[quote]
Coeur Croisé a écrit:
Mister D pontifie :

Citation :
Car ce saint Concile, venant de l'Esprit Saint, a remis l'Eglise sur le chemin spirituel indiqué par le Christ.

Et on peut savoir ce qu'il faisant avant 1960 et des bananes, l'Esprit-Saint?

L'Esprit Saint a protégé infailliblement le dogme de la foi.

Par contre, il n'a pas empêché les chrétiens de suivre les idées de leur temps. L'infaillibilité n'est pas l'impeccabilité ni la perfection pastorale.

Donc, les chrétiens ont souvent plus aimé le pouvoir et la grandeur de leur civilisation que Jésus et leur prochain.


Citation :

On a historiquement NSJC.

Ensuite vient une défaillance du Saint-Esprit pendant 1965.

Suivi, mais mieux vaut tard que jamais, de la "remise" de l'Eglise sur les bons rails du Christ.

Heureuse génération qui a pu assister et participer au redémarrage de l'Eglise sur les rails huilés d'amouuuuur et de conciliation.

Alors par voie de déduction, monsieur Dumouch, pour vous, c'est l'Eglise historique qui était lépreuse, avant le réveil de l'Esprit-Saint?

Mauvais résumé : Rien n'est changé : les chrétiens continuent d'être pécheurs. Mais le Pasteur suprême de l'Eglise et les saints Conciles ont fait un immense pas pour comprendre le chemin d'humilité vers lequel Jésus les porte.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 14:52

Bon, eh bien par exemple, prenons Saint Pie X.

N'était-il pas humble ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 14:59

Chris Prols a écrit:
Bon, eh bien par exemple, prenons Saint Pie X.

N'était-il pas humble ?

Ce n'est pas des individus que je vise mais un climat général d'une génération.

il est clair que le pape qui applaudit à la saint Barthélemy et fit chanter un Te Deum était moins humble que saint Pie X.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Coeur Croisé



Masculin Messages : 117
Inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 15:13

Et monseigneur Pie, il était humble?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80824
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Ce qui n'est pas catholique là-dedans   Lun 30 Jan 2012, 15:20

Coeur Croisé a écrit:
Et monseigneur Pie, il était humble?

Sa personne, Dieu seul le sait.

Pour ce qui est de sa théologie, n'est-elle pas encore une de celle qui vous plait, centrée sur de la gloire terrestre de l'Eglise ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Ce qui n'est pas catholique là-dedans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» le role du diacre dans l'eglise catholique
» CATHOLIQUE........QU'EST-CE QUE C'EST ? VIDEOS
» Les dires de Goebbels sur l'Eglise Catholique
» je suis catholique mais non pratiquant!
» Le salut par la charité (Théologie catholique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: