DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 10:32

Chers amis, j'ai pu entendre hier l'excellent abbé de Tanouärn, docteur en philosophie, journaliste et écrivain, dans son homélie pour le nouvel an.

Je vous recopie ici le texte, avec tous mes bons voeux !



En offrant mes voeux aux très nombreux lecteurs de Métablog, je réfléchis à ce que pourrait bien être 2012 : une année où craquent, avec l'euro, les systèmes de défense de la Correctness, une année où la crise nous force à la lucidité, une année où le principe de réalité sera plus fort que le principe de plaisir...

Oh ! Pas seulement à la lucidité sur le monde, mais d'abord à la lucidité sur nous-mêmes.

La Révolution chrétienne est la seule qui tienne depuis 2000 ans (alors que les Révolutions humaines se sont effondrées, dérisoires, dans le sang des victimes). Pourquoi ?

Parce que le Christ nous a averti sur notre responsabilité personnelle.

Jean-Jacques Rousseau nous a appris à considérer que le mal c'est les autres, que tout vient de la société et de son faux "ordre" pourri, qu'il faut changer tout cela, se fonder sur la bonté de l'homme pour envoyer par dessus les moulins les étroitesses de la coutumes, les injustices d'un régime inégalitaire et les mensonges d'une religion dominatrice dans la mesure où elle est cléricale. Résultat de cette belle prédication ? Du sang.

Le XXème siècle, siècle de Jean-Jacques, a réitéré les bêtises monstrueuses de la Révolution française, matrice sanglante des Révolutions en tous genre.

Que ce soit au XVIIIème siècle ou au XXème siècle, ou même au XXIème siècle : une Révolution ça se termine toujours mal. Il s'agit d'exorciser dans le sang les démentis du réel à la théorie optimiste.

Vous croyez que ce principe utopique est mort ? Mais la dernière des grandes utopies, c'est l'idée d'un libre échange mondial, sans barrière et sans lois.

La Révolution aujourd'hui est libérale. D'aucuns diraient : le libéralisme aujourd'hui enfin montre son vrai visage : celui de la Révolution, "la haine de tout ordre que l'homme n'a pas établi et où il n'est pas roi et dieu tout ensemble" comme disait Mgr Gaume.

Il faudrait simplement ajouter à cette vieille phrase : "la haine de tout ordre que l'homme n'a pas établi dans l'instant". François Huguenin, dans un livre récent se demandait comment "résister au libéralisme" : autant dire comment résister à la Révolution - à celle qui est d'aujourd'hui.

Ajoutons que cette Révolution libérale utilise le fléau de l'islamisme radical pour parvenir à ses fins et produire enfin le chaos à partir duquel l'ordre devra naître, l'ordre vraiment juste, l'ordre nouveau.

Le printemps arabe correspond certainement à une longue incubation de beaucoup de facteurs de malaise.

Mais pour l'instant tout va vers une destruction accélérée de tout ce que ces sociétés égyptienne aujourd'hui syrienne demain, conservent d'ordre traditionnel et de richesses historiques. L'euro, cette monnaie trop forte pour nous et qui, comme le reconnaît le président dans ses voeux, "désindustrialise" notre pays, le privant petit à petit de ses forces vives, joue objectivement le même rôle que l'islamisme en Egypte : appauvrir, dénationaliser, déculturer. Réduire les hommes à leur force de travail.

Nous n'avons qu'une seule certitude, c'est que comme tous les processus révolutionnaires, ce processus économico-culturel hégémonique n'aura qu'un temps. Son arme, c'est la ruine de tous pour le profit de quelques uns...

Ca marche aujourd'hui, mais demain ? Comme les constructivismes socialistes, le constructivisme libéral finira par apparaître comme ce qu'il est : une supercherie idéologique, qui pour la liberté absolue de quelques uns programme l'esclavage de tous.

Ainsi disait Chigalev dans les Possédés, "de la liberté absolue, j'en arrive au despotisme absolu".

L'individualisme forcené qui est le nouvel évangile va finir par s'écrouler dans son mensonge, l'ivresse démocratique célébrée par Alain Minc va finir en banale cuite, avec les lendemains de cuite qui déchantent. 2012 pourrait être pour beaucoup l'année de la lucidité, l'année où craquent les conformisme sous le poids réel de la crise et sous le fouet d'un nouvel impératif : faire face.

Et d'ici là ?

Eh bien ! C'est la Révolution chrétienne qu'il faut mettre en place, la seule qui dure depuis 2000 ans, la seule vraie, la seule qui désigne le vrai problème.

Les idéologies nous disent que le mal est dans la société, que le problème c'est l'héritage, que c'est notre héritage culturel qui est mauvais.

La Révolution chrétienne est beaucoup plus lucide parce qu'elle nous fait croire au éché originel. Le mal est dans l'homme.

Le mal est en chacun d'entre nous, dans "notre coeur rempli d'ordures" (Pascal).

C'est en nous-mêmes qu'il faut travailler, c'est à reconquérir la transparence perdue, non pas la transparence sociétale qui est un ersatz, un succédané de la vraie transparence : "Heureux les coeurs purs car ils verront Dieu".

C'est dans notre propre coeur qu'il faut essayer de voir clair, et cette exigence de clarté s'appelle la pureté.

Clarté... "De clarté en clarté" dit saint Paul, nous allons jusqu'à Dieu, qui est la Lumière de notre esprit, la clarté supérieure qui "éclaire tout homme venant dans le monde".


Nos vie sont souvent embrouillées, compliquées.

A cause du péché, qui dérègle tout avec sa logique propre, sa logique de satisfaction immédiate.

La Révolution chrétienne consiste à opposer au principe de plaisir et à ses nuées - à ses imaginations, à ses complications - le principe de réalité, celui qui se fonde avant tout et pour longtemps sur l'amour, sur la certitude que, depuis la première éducation du petit d'homme, rien n'EST sans l'AMOUR et rien ne demeure qui ne vienne de l'amour qu'on y a une fois mis.

http://ab2t.blogspot.com/

Merci l'abbé, et bonne année à tous !!



Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 12:01

julia a écrit:

Vous croyez que ce principe utopique est mort ? Mais la dernière des grandes utopies, c'est l'idée d'un libre échange mondial, sans barrière et sans lois.

La Révolution aujourd'hui est libérale. D'aucuns diraient : le libéralisme aujourd'hui enfin montre son vrai visage : celui de la Révolution, "la haine de tout ordre que l'homme n'a pas établi et où il n'est pas roi et dieu tout ensemble" comme disait Mgr Gaume.

Il faudrait simplement ajouter à cette vieille phrase : "la haine de tout ordre que l'homme n'a pas établi dans l'instant". François Huguenin, dans un livre récent se demandait comment "résister au libéralisme" : autant dire comment résister à la Révolution - à celle qui est d'aujourd'hui.

Ajoutons que cette Révolution libérale utilise le fléau de l'islamisme radical pour parvenir à ses fins et produire enfin le chaos à partir duquel l'ordre devra naître, l'ordre vraiment juste, l'ordre nouveau.

Le printemps arabe correspond certainement à une longue incubation de beaucoup de facteurs de malaise.

Mais pour l'instant tout va vers une destruction accélérée de tout ce que ces sociétés égyptienne aujourd'hui syrienne demain, conservent d'ordre traditionnel et de richesses historiques. L'euro, cette monnaie trop forte pour nous et qui, comme le reconnaît le président dans ses voeux, "désindustrialise" notre pays, le privant petit à petit de ses forces vives, joue objectivement le même rôle que l'islamisme en Egypte : appauvrir, dénationaliser, déculturer. Réduire les hommes à leur force de travail.

Nous n'avons qu'une seule certitude, c'est que comme tous les processus révolutionnaires, ce processus économico-culturel hégémonique n'aura qu'un temps. Son arme, c'est la ruine de tous pour le profit de quelques uns...

Qu'est-ce que c'est que ce tissus d'âneries ? Qu'est-ce que la monnaie unique européenne vient faire dans un sermon ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 14:16

Merci pour cette analyse constructive, cher Philippe.

N'oubliez pas tout de même, que, en plus d'être prêtre -et un saint homme-, l'abbé de Tanouärn est docteur en philosophie et théologie.

C'est ce que je vous souhaite pour cette année, allez : de réussir vos études !!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 14:53

julia a écrit:
Merci pour cette analyse constructive, cher Philippe.

Vous croyez que j'ai du temps à perdre à reprendre systématiquement point par point toutes les sottises que vois écrites un peu partout ?

Au reste, avant de canoniser l'abbé de Tanouarn (vous canonisez décidément bien vite les gens, après Pagès, Tanouarn !) interrogez-vous sur ce que ses sympathies maurrassiennes et son idolâtrie nationaliste peuvent avoir de contradictoire avec sa foi chrétienne.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 17:24

J'ai bien aimé l'analogie, assez vertigineuse, entre l'euro et l'islamisme.

Je souhaite à tous une bonne et surtout sainte année 2012.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 17:26

Cher Philippe, ces prêtres catholiques dont vous parlez bien légèrement et avec beaucoup d'arrogance sont à n'en pas douter infiniment plus spirituels que vous.

Sachez que l'abbé de Tanouärn est revenu de son amour de jeunesse pour Mauras, et s'en ouvre bien volontiers.

C'est une preuve d'intelligence, ça fait du bien de temps en temps.

Quand à vous, juger les gens sur des rumeurs de sympathies politiques, voilà qui est bien simpliste, stupide et peu chrétien ma foi.

Remarquez que le sermon de l'abbé parle du péché originel comme conséquence du mal dans le monde, voilà qui nous change de la langue de buis habituelle, non ?

Mais je n'ai pas de temps à perdre avec un adepte des "colliers de nouilles" prononcés à la messe, que l'on encense à qui mieux mieux n'est-ce pas...Rolling Eyes

Un conseil, monsieur Fabry : si vous n'aimez pas quelque chose, inutile d'en parler, nous gagnerons tous du temps.

Et bon boulot pour vos études, le doctorat, c'est pas dans la poche.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 17:41

julia a écrit:
Cher Philippe, ces prêtres catholiques dont vous parlez bien légèrement et avec beaucoup d'arrogance sont à n'en pas douter infiniment plus spirituels que vous.

Je n'ai pas prétendu être plus spirituel qu'eux. Mais cela ne justifie pas que vous canonisiez vivants tous les prêtres dont le discours vous plaît.

Sachez que l'abbé de Tanouärn est revenu de son amour de jeunesse pour Mauras, et s'en ouvre bien volontiers.

Les raccourcis de son discours laissent penser le contraire. C'est comme Julieng qui dit n'être plus marxiste mais persiste à penser comme un marxiste.

Quand à vous, juger les gens sur des rumeurs de sympathies politiques, voilà qui est bien simpliste, stupide et peu chrétien ma foi.

Ce ne sont pas des rumeurs : la preuve, vous confirmez qu'il en vient. Et son discours prouve qu'il n'en est pas tant revenu.

Remarquez que le sermon de l'abbé parle du péché originel comme conséquence du mal dans le monde, voilà qui nous change de la langue de buis habituelle, non ?

Comme cause du mal. Et cela nous change-t-il ? Je n'en sais rien : sur ce forum nous en parlons sans arrêt, en tout cas.


Mais je n'ai pas de temps à perdre avec un adepte des "colliers de nouilles" prononcés à la messe, que l'on encense à qui mieux mieux n'est-ce pas...Rolling Eyes

J'ai eu dit que je trouvais un côté émouvant aux maladresses dans certaines églises, je n'ai en aucun cas dit que j'en étais friand.


Un conseil, monsieur Fabry : si vous n'aimez pas quelque chose, inutile d'en parler, nous gagnerons tous du temps.

Si vous ne voulez pas perdre de temps à discuter, pourquoi poster sur un forum ? Le problème n'est pas tant en ce que Tanouarn fait des raccourcis politiques, mais qu'il les met dans ses sermons. J'ai toujours reproché aux prêtres marxisants de le faire, ce n'est pas pour l'applaudir quand c'est le fait des maurrassiens.

Et bon boulot pour vos études, le doctorat, c'est pas dans la poche.

Parce que ce genre d'attaque personnelle n'ayant strictement rien à voir avec la discussion, c'est chrétien ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 17:42

Scrogneugneu a écrit:
J'ai bien aimé l'analogie, assez vertigineuse, entre l'euro et l'islamisme.

Pour être vertigineux, c'est vertigineux.

Et la malheureuse destruction de la belle société baasiste syrienne, j'espère que tu as bien aimé aussi ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 19:39

Au sujet de l'abbé de Tanouärn, vous ne faites que des attaques personnelles (alors que bien évidemment, vous ne le connaissez pas), espérant ainsi disqualifier un esprit d'exception;

Peine perdue, les analogies qui vous choquent tant n'en sont pas moins dépourvues d'un évident bon sens.

Mais bien sûr, elles ne sont pas formatées politiquement correctes, c'est à dire toutes plates, toutes fades, sans sel quoi, comme certains les aiment ...Rolling Eyes ^

Sans parler des propos vertigineux qu'on lit régulièrement sur ce forum, mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 21:00

julia a écrit:
Au sujet de l'abbé de Tanouärn, vous ne faites que des attaques personnelles (alors que bien évidemment, vous ne le connaissez pas), espérant ainsi disqualifier un esprit d'exception;

C'est vous qui avez amené la discussion sur le terrain de sa personne en expliquant, alors que je remarquai que ses considérations géopolitiques discutables n'avaient rien à faire dans un sermon, que c'était un saint homme. Je vous ai alors fait remarquer que vous qualifiez un peu trop vite de "saints" les gens avec lesquels vous êtes d'accord.
Je ne suis pas, de moi-même, allé sur ce terrain.


Peine perdue, les analogies qui vous choquent tant n'en sont pas moins dépourvues d'un évident bon sens.

Ah oui, lequel ?


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 21:04

Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:
Au sujet de l'abbé de Tanouärn, vous ne faites que des attaques personnelles (alors que bien évidemment, vous ne le connaissez pas), espérant ainsi disqualifier un esprit d'exception;

C'est vous qui avez amené la discussion sur le terrain de sa personne en expliquant, alors que je remarquai que ses considérations géopolitiques discutables n'avaient rien à faire dans un sermon, que c'était un saint homme. Je vous ai alors fait remarquer que vous qualifiez un peu trop vite de "saints" les gens avec lesquels vous êtes d'accord.


Peine perdue, les analogies qui vous choquent tant n'en sont pas moins dépourvues d'un évident bon sens.

Ah oui, lequel ?


Cher Philippe,

Avec tout ce qui se passe , bien que je me croie être en "suivi" , l'abbé de Tanouärn n'est pas en Communion avec Rome il me semble ???
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 21:11

Julienne a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:
Au sujet de l'abbé de Tanouärn, vous ne faites que des attaques personnelles (alors que bien évidemment, vous ne le connaissez pas), espérant ainsi disqualifier un esprit d'exception;

C'est vous qui avez amené la discussion sur le terrain de sa personne en expliquant, alors que je remarquai que ses considérations géopolitiques discutables n'avaient rien à faire dans un sermon, que c'était un saint homme. Je vous ai alors fait remarquer que vous qualifiez un peu trop vite de "saints" les gens avec lesquels vous êtes d'accord.


Peine perdue, les analogies qui vous choquent tant n'en sont pas moins dépourvues d'un évident bon sens.

Ah oui, lequel ?


Cher Philippe,

Avec tout ce qui se passe , bien que je me croie être en "suivi" , l'abbé de Tanouärn n'est pas en Communion avec Rome il me semble ???

Il est rentré en communion avec Rome en rejoignant l'Institut du Bon Pasteur, d'après ce que j'ai compris.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 21:18

Philippe Fabry a écrit:
Julienne a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:
Au sujet de l'abbé de Tanouärn, vous ne faites que des attaques personnelles (alors que bien évidemment, vous ne le connaissez pas), espérant ainsi disqualifier un esprit d'exception;

C'est vous qui avez amené la discussion sur le terrain de sa personne en expliquant, alors que je remarquai que ses considérations géopolitiques discutables n'avaient rien à faire dans un sermon, que c'était un saint homme. Je vous ai alors fait remarquer que vous qualifiez un peu trop vite de "saints" les gens avec lesquels vous êtes d'accord.


Peine perdue, les analogies qui vous choquent tant n'en sont pas moins dépourvues d'un évident bon sens.

Ah oui, lequel ?


Cher Philippe,

Avec tout ce qui se passe , bien que je me croie être en "suivi" , l'abbé de Tanouärn n'est pas en Communion avec Rome il me semble ???

Il est rentré en communion avec Rome en rejoignant l'Institut du Bon Pasteur, d'après ce que j'ai compris.

Je vous remercie Philippe de cette information, je n'en avais pas connaissance ... vous êtes vraiment au courant de tout, cela est super ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 21:45

Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:
Au sujet de l'abbé de Tanouärn, vous ne faites que des attaques personnelles (alors que bien évidemment, vous ne le connaissez pas), espérant ainsi disqualifier un esprit d'exception;

C'est vous qui avez amené la discussion sur le terrain de sa personne en expliquant, alors que je remarquai que ses considérations géopolitiques discutables n'avaient rien à faire dans un sermon, que c'était un saint homme. Je vous ai alors fait remarquer que vous qualifiez un peu trop vite de "saints" les gens avec lesquels vous êtes d'accord.
Je ne suis pas, de moi-même, allé sur ce terrain.


Peine perdue, les analogies qui vous choquent tant n'en sont pas moins dépourvues d'un évident bon sens.

Ah oui, lequel ?


Pédant que vous êtes, vous en oubliez que c'est lui qui a ses doctorats, est un brillant enseignant, et essayiste et journaliste.

Faites-en donc le quart du tiers et revenez critiquer intelligemment, sinon rabattez-en un peu mon cher.

Et respectez les personnes, sinon vous me trouverez sur votre chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 22:25

Ah ah ah, je viens de voir que sa thèse s'intitule « les Prodiges de l’Analogie ».

Génial, c'est génial. D'où les comparaisons obscures pour les novices. C'est que c'était pas évident pour tout le monde que les deux mains agissantes du libéralisme sont l'euro et l'islamisme.

http://autre-regard.org/2011/01/guillaume-de-tanouarn/ a écrit:
Abbé Guillaume de Tanouarn

Guillaume de Tanoüarn, né le 2 novembre 1962, est un prêtre catholique, directeur du Centre Saint-Paul et de la revue Objections.

L’Abbé de Tanoüarn est aussi l’un des 5 co-fondateurs de l’Institut du Bon-Pasteur (IBP) érigé de droit pontifical par Benoit XVI qui y a nommé l’Abbé Laguérie supérieur.

Le 31 août 2007, il soutient avec succès une thèse de doctorat en philosophie, à l’Université Lyon III, portant sur « les Prodiges de l’Analogie », une synthèse de la pensée du Cardinal Cajétan. L’Abbé Guillaume de Tanoüarn est professeur de théologie au Séminaire Saint-Vincent-de-Paul à Courtalain.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 22:40

bon ceci dit, je ne suis pas totalement en désaccord avec ce qu'il dit.

Ah mon avis, il n'y a pas eu une Révoluation française, mais trois, chacune met un siècle à s'accomplir, et nous vivons le début de la troisième.

la première, c'est la dé-catholicisation de l'état, la seconde la dé-catholicisation des âmes, et la troisième la dé-catholicisation culturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 22:49

julia a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:
Au sujet de l'abbé de Tanouärn, vous ne faites que des attaques personnelles (alors que bien évidemment, vous ne le connaissez pas), espérant ainsi disqualifier un esprit d'exception;

C'est vous qui avez amené la discussion sur le terrain de sa personne en expliquant, alors que je remarquai que ses considérations géopolitiques discutables n'avaient rien à faire dans un sermon, que c'était un saint homme. Je vous ai alors fait remarquer que vous qualifiez un peu trop vite de "saints" les gens avec lesquels vous êtes d'accord.
Je ne suis pas, de moi-même, allé sur ce terrain.


Peine perdue, les analogies qui vous choquent tant n'en sont pas moins dépourvues d'un évident bon sens.

Ah oui, lequel ?


Pédant que vous êtes, vous en oubliez que c'est lui qui a ses doctorats, est un brillant enseignant, et essayiste et journaliste.


Qu'est-ce qui vous fait dire qu'il est "brillant" ? C'est parce qu'il est d'accord avec vous ?
Quand bien même, le fait d'être docteur en philosophie lui donne autorité sur les questions d'économie et de géopolitique ?


Faites-en donc le quart du tiers et revenez critiquer intelligemment, sinon rabattez-en un peu mon cher.

Mais qu'est-ce que c'est que cette façon de penser à la graisse d'oie ? On n'aurait donc plus le droit de critiquer qu'en fonction de son CV ?


Et respectez les personnes, sinon vous me trouverez sur votre chemin.

Je le redis, je n'ai pas porté de moi-même le débat sur la personne de l'abbé que je ne connais pas, je n'ai fait que vous faire remarquer que vos jugements sont très subjectifs.
Et commencez donc par vous appliquer à vous-même vos propres conseils, en no e vous attaquant pas comme une furie à tous ceux qui vous contredisent.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 23:00

Scrogneugneu a écrit:
bon ceci dit, je ne suis pas totalement en désaccord avec ce qu'il dit.

Ah mon avis, il n'y a pas eu une Révoluation française, mais trois, chacune met un siècle à s'accomplir, et nous vivons le début de la troisième.

la première, c'est la dé-catholicisation de l'état, la seconde la dé-catholicisation des âmes, et la troisième la dé-catholicisation culturelle.

Alexis de Tocqueville a écrit:
L’esprit littéraire en politique consiste à voir ce qui est ingénieux et neuf plus que ce qui est vrai, à aimer ce qui fait un tableau intéressant plus que ce qui sert, à se montrer très sensible au bien jouer et au bien dire des acteurs, indépendamment des conséquences de la pièce, et à se décider enfin par des impressions plutôt que par des raisons.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12228
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 23:07

2 000 ans d'évangélisation pour en arriver là...

L'Esprit Saint a encore du boulot!!! Et pour longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 23:09

l'abbé de Tanouärn se trompe sur une chose : son discours tient plus du catholique contre-révolutionnaire que de la révolution chrétienne.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 23:14

Calmons-nous . Mais l'abbé de Tanouärn n'est pas seul à penser qu'après le communisme ,
c'est la folle accumulation de capital qu'il faudra abattre .

L'abbé a admiré la bande dessinée de Jean-Pierre Petit inspirée de la Bible et qui paraît en librairie ce 5 janvier .

J'en profite pour me démarquer à l'avance de cet ouvrage , qui , s'il dépoussière vigoureusement notre livre sacré , ne souligne pas assez la continuité de la Thorah ( le Projet ) .

Autant j'admire le travail scientifique de JPP , autant je me méfie de ses " synthèses " doctrinales .


Dernière édition par boulo le Mar 03 Jan 2012, 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2625
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 23:24

seules ses bd sur la physique sont très bien, le reste ça vaut rien.

quant à ces bd sur la bible, vu le bonhomme,
je suis sûr que c'est une grosse caricature à trois francs six sous,
et que vous prenez malin plaisir à en faire la pub avec un gros euphémisme "dépoussière vigoureusement " à la clef.

et comment vous savez si ça sort que dans quelques jours ? C'est un ami ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 23:27

boulo a écrit:
Calmons-nous . Mais l'abbé de Tanouärn n'est pas seul à penser qu'après le communisme ,
c'est la folle accumulation de capital qu'il faudra abattre .

Tanouarn ne comprend rien au capitalisme ; comme tous les gens venant de l'extrême-droite maurrassienne, il partage les fallacieuses analyses marxistes du capitalisme. Il suffit de lire ce qu'il écrit :

Citation :
ce processus économico-culturel hégémonique n'aura qu'un temps. Son arme, c'est la ruine de tous pour le profit de quelques uns...

On dirait du Mélenchon.

Pourquoi voulez-vous abattre le capitalisme ? Le capitaliste est présenté par les gens comme Tanouarn comme un affameur. Trouvez-vous qu'il y a eu plus de famines dans le monde occidental dans les deux derniers siècles que durant les 10 siècles précédent ? (indice : bien au contraire).

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 23:34

Scrogneugneu a écrit:
...
et comment vous savez si ça sort que dans quelques jours ? C'est un ami ?

Non . J'ai consulté son site .
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9346
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Lun 02 Jan 2012, 23:48

Philippe Fabry a écrit:
...
Pourquoi voulez-vous abattre le capitalisme ? Le capitaliste est présenté par les gens comme Tanouarn comme un affameur. Trouvez-vous qu'il y a eu plus de famines dans le monde occidental dans les deux derniers siècles que durant les 10 siècles précédent ? (indice : bien au contraire).

Non .

" Lorsqu'on observe le déroulement de la crise depuis les années 1970 , il semble vraisemblable que le capitalisme démocratique trouvera un moyen nouveau - bien que temporaire , lui aussi - de résoudre les conflits sociaux . Mais cette fois , selon des modalités qui devraient être entièrement à l'avantage des classes possédantes , retranchées dans une place-forte politiquement imprenable : l'industrie de la finance internationale .
Après tout , peut-on exclure que celles-ci envisagent avec confiance l'issue du combat ultime qu'elles pourraient décider de livrer contre le pouvoir politique , avant d'imposer leur loi une bonne fois pour toutes ? " .

( Wolfgang Streeck , directeur de l'Institut Max-Planck pour l'étude des sociétés , Cologne ) .
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mar 03 Jan 2012, 21:43

A la bonne heure, enfin un échange !

Je partage en partie votre réflexion, cher Boudo, mais ce que j'ai aimé dans le sermon de l'abbé de Tanouärn, c'est la deuxième partie, bien entendu (que j'avais pris soin de mettre en bleu) : la vraie réforme, celle du coeur, nos prises de responsabilités en tant que chrétiens, avec l'aide de l'Esprit Saint.

Ce sont les saints qui ont permis et permettrons toujours que le monde se régénère et se renouvelle, car leur intercession et le sacrifice de leur vie fléchissent le coeur de Notre Seigneur, retardant ainsi la fin dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mar 03 Jan 2012, 22:55

Philippe a écrit:
Pourquoi voulez-vous abattre le capitalisme ? Le capitaliste est présenté par les gens comme Tanouarn comme un affameur. Trouvez-vous qu'il y a eu plus de famines dans le monde occidental dans les deux derniers siècles que durant les 10 siècles précédent ? (indice : bien au contraire).

QUE DALLE !!!!!!!!

Les deux derniers siècles et surtout le 20è ont connu les plus grandes famines de l'histoire.

Pas en Europe (voyez quand même en Irlande, à cause des anglais, supercapitalistes), mais dans le monde. Et le monde s'est mis à crever la dalle à mesure que le capitalisme s'étendait sur lui.

Le capitalisme-mondialisme est bien l'affameur des peuples.

La Fruit Company a affamé des pays entiers pour un coup de bourse.

Et c'est qu'un indice ;)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mar 03 Jan 2012, 22:57

julia a écrit:
A la bonne heure, enfin un échange !

Je partage en partie votre réflexion, cher Boudo, mais ce que j'ai aimé dans le sermon de l'abbé de Tanouärn, c'est la deuxième partie, bien entendu (que j'avais pris soin de mettre en bleu) : la vraie réforme, celle du coeur, nos prises de responsabilités en tant que chrétiens, avec l'aide de l'Esprit Saint.

Ce sont les saints qui ont permis et permettrons toujours que le monde se régénère et se renouvelle, car leur intercession et le sacrifice de leur vie fléchissent le coeur de Notre Seigneur, retardant ainsi la fin dernière.

Histoire de remettre les choses à leur place, je précise que j'étais 100% d'accord avec ladite partie en bleu et d'autant plus choqué des lignes précédentes, que je trouvais complètement déplacées et mesquines au regarde de l'ampleur du propos de la fin.

J'aurais peut-être dû commencer par là.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mar 03 Jan 2012, 23:05

Chris Prols a écrit:
Philippe a écrit:
Pourquoi voulez-vous abattre le capitalisme ? Le capitaliste est présenté par les gens comme Tanouarn comme un affameur. Trouvez-vous qu'il y a eu plus de famines dans le monde occidental dans les deux derniers siècles que durant les 10 siècles précédent ? (indice : bien au contraire).

QUE DALLE !!!!!!!!

Les deux derniers siècles et surtout le 20è ont connu les plus grandes famines de l'histoire.

En occident ?
Ou alors vous parlez de l'Ukraine et de la Chine, donc des pays sous la botte communiste ?


Pas en Europe (voyez quand même en Irlande, à cause des anglais, supercapitalistes),

Ah oui, les méchants anglais supercapitalistes qui sont allés répandre le mildiou sur les champs de patates, n'est-ce pas ?

mais dans le monde. Et le monde s'est mis à crever la dalle à mesure que le capitalisme s'étendait sur lui.

Le capitalisme-mondialisme est bien l'affameur des peuples.

Non mais vous vous foutez de qui ? Pour quelqu'un qui est passionné du Moyen Age, vous avez dû sauter quelques chapitres !

La Fruit Company a affamé des pays entiers pour un coup de bourse.

Je ne connais pas cette affaire. Serait-elle vraie, je n'ai pas nié qu'il y ait des capitalistes affameurs. Je nie simplement l'idée bidon que capitaliste = affameur, qui est aussi inepte que les idées du genre juifs = finance apatride et prêtres catholiques = pédophiles.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mar 03 Jan 2012, 23:20

Citation :
genre juifs = finance apatride

Un peu quand même allez...
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 06:47

le capitalisme de toute façon va finir par se tuer lui même, quand il aura éliminé tous les pas "suffisemment rentables" et appauvri la masse populaire, il n'y aura plus grand monde pour consommer. Même les riches ne mangent pas 25 steaks par jour et ne boivent pas 15 litres de vin.

quand on fait de la recherche de l'argent une priorité, on ne peut qu'aller droit dans le mur. ce sont des valeurs morales qu'il faut capitaliser....
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 08:06

cath1250 a écrit:
le capitalisme de toute façon va finir par se tuer lui même, quand il aura éliminé tous les pas "suffisemment rentables" et appauvri la masse populaire, il n'y aura plus grand monde pour consommer. Même les riches ne mangent pas 25 steaks par jour et ne boivent pas 15 litres de vin.

quand on fait de la recherche de l'argent une priorité, on ne peut qu'aller droit dans le mur. ce sont des valeurs morales qu'il faut capitaliser....

L'économie par nature recherche l'argent en premier.

La force sauvage du capital doit simplement être tempérée par les syndicat et par l'Etat.

Le capitalisme tempéré ne peut faire faillite dans la totalité du monde. Ca voudrait dire que l'espèce humaine a disparu !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 08:18

le problème est que l'Etat se laisse de plus en plus influencer par les lobbys. Si le politique arrive à garder la raison et à ne pas tout accepter, ok, le capitalisme restera tempéré. Mais est ce que ce sera encore longtemps le cas? espérons le, prions pour que ce le soit.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80781
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 08:21

cath1250 a écrit:
le problème est que l'Etat se laisse de plus en plus influencer par les lobbys. Si le politique arrive à garder la raison et à ne pas tout accepter, ok, le capitalisme restera tempéré. Mais est ce que ce sera encore longtemps le cas? espérons le, prions pour que ce le soit.

Vous vous trompez. L'Etat se laisse de plus en plus influencé par les électeurs, d'où son surendettement pour combler leur désirs et son manque de rigueur dans la gestion... Or, si l'acteur "Etat" n'arrive plus à suivre, corrompu par son mode d'élection, c'est un objet d'inquiétude pour l'équilibre du tout.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 08:41

non, il jette de la poudre aux yeux des électeurs, leur faisant croire monts et merveilles. Dans les faits, dans les média, on ne vous parle pas des gens qui se font jeter du chômage chaque jour, qui doivent aller mendier au CPAS. on ne parle pas de la réalité quotidienne: les réductions de cotisations pour faciliter l'emploi qui en réalité sont des pièges pour les travailleurs eux mêmes et pas du tout pour ceux qui les occupent.

on ne parle pas des gens véritablement malade dont la plupart des médicaments ne sont pas ou peu remboursés (maladies chroniques, invalidantes, cancers, etc....) alors que dans le même temps les fécondations in vitro sont remboursées ainsi que certaines opérations esthétiques (abdominoplastie après 2 grossesses ou après régime). quelle est l'influence du pharmaceutique dans la sécu? quand je vois que ma mutualité me propose de rembourser quelques euros si je renvoie des codes barres prouvant mes achats de produits alimentaires qui soi disant réduisent le cholestérol, je me dis qu'il y a des entreprises qui mettent les pieds là où il ne faut pas. d'autant que ces produits ne marchent pas, il s'agit de publicité mensongère. etc etc ....
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 09:57

Scrogneugneu a écrit:
bon ceci dit, je ne suis pas totalement en désaccord avec ce qu'il dit.

Ah mon avis, il n'y a pas eu une Révoluation française, mais trois, chacune met un siècle à s'accomplir, et nous vivons le début de la troisième.

la première, c'est la dé-catholicisation de l'état, la seconde la dé-catholicisation des âmes, et la troisième la dé-catholicisation culturelle.

Oui.

Et comme rien ne peut venir combler la perte abyssale de cette triple dé-catholicisation, à la place, il y a le gouffre :

- perte du sens de l'existence, plus de respect pour l'aspect sacré de la vie (début et fin); bref : nous sommes tous des objets, des tas de bidoche sans âme destinés à consommer et à finir au four crématoire, car même la mise en terre a perdu son sens.

Brrr...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 10:42

cath1250 a écrit:
le problème est que l'Etat se laisse de plus en plus influencer par les lobbys. Si le politique arrive à garder la raison et à ne pas tout accepter, ok, le capitalisme restera tempéré. Mais est ce que ce sera encore longtemps le cas? espérons le, prions pour que ce le soit.

Un Etat influencé par les lobbies n'est un problème que s'il est fort, parce que qui est puissant est courtisé.

Les libéraux exigent au contraire un Etat minimal, qui serait de par le fait peu influencé par les lobbies, puisque peu puissant.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 10:45

cath1250 a écrit:

on ne parle pas des gens véritablement malade dont la plupart des médicaments ne sont pas ou peu remboursés (maladies chroniques, invalidantes, cancers, etc....) alors que dans le même temps les fécondations in vitro sont remboursées ainsi que certaines opérations esthétiques (abdominoplastie après 2 grossesses ou après régime).

Quand on veut que la Sécu soit une entreprise publique, il ne faut pas venir se plaindre de ces comportements arbitraires.

Si tout le système d'assurance sociale était privé, vous pourriez choisir un contrat vous protégeant contre les risques de cancer, maladies chroniques, et pas du tout contre les opérations esthétiques de confort ; bref un contrat répondant vraiment à vos besoin. Ce serait, pour le coup, un système libéral.

Pour la énième fois le problème n'est pas le capitalisme, c'est le socialisme.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 10:46

cath1250 a écrit:
non, il jette de la poudre aux yeux des électeurs, leur faisant croire monts et merveilles. Dans les faits, dans les média, on ne vous parle pas des gens qui se font jeter du chômage chaque jour, qui doivent aller mendier au CPAS. on ne parle pas de la réalité quotidienne: les réductions de cotisations pour faciliter l'emploi qui en réalité sont des pièges pour les travailleurs eux mêmes et pas du tout pour ceux qui les occupent.

Chômage: lamentations publiques

Le problème du chômage, récurrent en France, découle des politiques socialisantes menées par la fausse droite ou la vraie gauche.

Le drame du chômage revient à la une des journaux avec les lamentations publiques auxquelles se joint le Président lui-même par ses vœux. Les mauvais chiffres s’accumulent. En novembre, il y eut trente mille demandeurs d’emploi supplémentaires et les perspectives sont sombres ; les jeunes sont particulièrement touchés. Avec un taux de chômage « officiel » de 10 % la France est très mal placée. De ce fait, le pouvoir réagit en convoquant un sommet à l’Élysée, autrement dit une parlotte. L’une des idées est de simplifier et d’accélérer les procédures de chômage partiel. Il est envisagé aussi des « accords compétitivité-emploi » pour les entreprises connaissant un trou d’air provisoire.

L’enchaînement des faits récents est le suivant : chômage récurrent, aggravation, parlottes officielles, interventionnisme étatique, syndicats embusqués, bricolage d’urgence, de nouvelles usines à gaz en perspective.

Rien de nouveau

Rien de tout cela n’est nouveau. En avril 2009, le Président Sarkozy présentait un plan d’urgence destiné prétendument à atténuer le taux de chômage. Il visait à faciliter le recrutement de jeunes dans les entreprises par le biais de l’apprentissage et de contrats aidés. Selon la coutume, ce plan était imprégné de dirigisme, ce qui embarrassait fort les socialistes ! Le plan coûtait 1,3 milliards d’euros et générait à due concurrence le chômage dans toute la population, jeunes et vieux, à cause des impôts nécessaires. Il était promis 320.000 contrats d’apprentissage en un an, grâce à une exonération de charges et à une prime ; de l’argent a été déversé dans une campagne d’information sur l’apprentissage.

Des sortes de nouveaux fonctionnaires, sous le nom de « référents », devaient faire la promotion de l’alternance. Une mission de promotion et de développement de l’alternance incitait les entreprises à signer une charte d’apprentissage contenant des objectifs d’embauche ; c’était du temps perdu, sauf bien entendu pour l’heureux « missionnaire » ; il existe des « Hauts » commissaires : aurons-nous bientôt des « Hauts » missionnaires ? Les référents et le missionnaire existent-ils toujours ? Mystère.

Un nouveau contrat de travail était créé : le « contrat accompagnement formation », s’ajoutant à la nuée de contrats de travail possibles. La liberté des employeurs était de nouveau réduite par l’obligation de rémunérer les stages de plus de deux mois alors que jusqu’alors l’obligation ne survenait qu’à partir de trois mois.

À l’époque l’élection de 2012 était lointaine et le Président avait une totale liberté d’action. Il pouvait en abandonnant ses idées socialisantes résoudre le problème du chômage. Il ne l’a pas fait et la patate chaude lui retombe dessus pendant sa campagne présidentielle déjà ouverte bien que non déclarée.

Le 4 juillet 1977, Raymond Barre avait lancé le premier « pacte national pour l’emploi des jeunes ». Ses successeurs à Matignon ont inventé une kyrielle de dispositifs : contrats de qualification, stages d’insertion dans la vie professionnelle, travaux d’utilité collective, contrats emploi-solidarité, emplois-jeunes, contrats jeunes en entreprise, contrat d’insertion dans la vie sociale, contrat de professionnalisation. Dominique de Villepin avait aussi mis en œuvre un « plan d’urgence pour l’emploi des jeunes ». Selon le principe des calamités, chaque dispositif nouveau est une autre calamité prétendant corriger les précédentes.

L’explication du chômage

Les causes du chômage sont multiples. Elles peuvent être énoncées, sauf erreur ou omission, en notant que leurs effets sont cumulatifs : désindustrialisation, impôts destructeurs des entreprises, Smic en accroissement constant, code du travail et son incroyable complexité des multiples contrats de travail, extrême difficulté des licenciements, grèves permanentes chassant les investisseurs hors de France, nuée d’organismes publics souvent immortels et prétendant s’occuper de la calamité.

Toutes ces causes découlent de la politique socialisante de la fausse droite ou de la vraie gauche. Le chômage est bien fils du socialisme. Dans l’impossibilité d’agir sur la totalité des causes, que faudrait-il pour remettre au plus vite les Français au travail ? Il y a deux leviers essentiels : les entreprises et le code du travail.

Libérer les entreprises devrait être au cœur de l’action. Elles sont les seules, aptes à faire décoller la croissance en créant de la richesse et des emplois.

Il est nécessaire de supprimer un ou deux impôts parmi les plus destructeurs. Soulignons un point important : réduire un impôt ne sert à rien ; même réduit, l’impôt génère des frais, des fonctionnaires et des contentieux et quelle que soit le niveau de la réduction, il renaîtra un jour. La suppression totale implique la suppression des bureaux, des déclarations, des formulaires et de l’incertitude.

Le code du travail, en croissance perpétuelle, compte plus de 2600 pages, il pèse 1 kilo et demi. De nombreux organismes et personnages parasitent à son abri ; ils sont embusqués et n’entraînent que la destruction des entreprises et de l’emploi. Or la vraie garantie des salariés est l’existence de nombreuses et prospères entreprises. Pour contourner le puissant pavé, la seule solution est de permettre des contrats de travail entièrement libres ; employeurs et employés contracteraient à partir de projets bâtis par des avocats.

Une solution à minima serait de faire disparaître deux ou trois des dispositifs qui empêchent les entreprises d’embaucher ; cela déclencherait un cercle vertueux. La possibilité de licencier facilement pourrait ouvrir le cycle des embauches. On se souvient de la loi de 1948 qui en organisant le maintien dans les lieux a détruit le marché du logement pendant de longues années. Dans le domaine de l’emploi, il existe une sorte de maintien dans les lieux qui gèle toute possibilité d’évolution rapide. Le projet actuel « d’accords compétitivité-emploi » en vue de gérer les trous d’air reflète bien cette situation.

Tout est possible

Personne ne peut dire que ces évolutions sont impossibles. La Suisse, pays de plus grande liberté, se signale par un taux de chômage très bas avec de la pénurie de main d’œuvre dans certains métiers. En Nouvelle-Zélande, pays qui s’est largement libéré et pourtant sous des gouvernements travaillistes, il existe un contrat de travail libre entre les employeurs et employés. Les bénéficiaires de ces contrats gagnent en moyenne 35 % de plus que les autres !

Faute de s’engager dans cette voie, le drame épouvantable du chômage se poursuivra : les plus fragiles en souffriront davantage que les autres….

http://www.contrepoints.org/2012/01/03/63064-chomage-lamentations-publiques

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 12:49

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:

Vous croyez que ce principe utopique est mort ? Mais la dernière des grandes utopies, c'est l'idée d'un libre échange mondial, sans barrière et sans lois.

La Révolution aujourd'hui est libérale. D'aucuns diraient : le libéralisme aujourd'hui enfin montre son vrai visage : celui de la Révolution, "la haine de tout ordre que l'homme n'a pas établi et où il n'est pas roi et dieu tout ensemble" comme disait Mgr Gaume.

Il faudrait simplement ajouter à cette vieille phrase : "la haine de tout ordre que l'homme n'a pas établi dans l'instant". François Huguenin, dans un livre récent se demandait comment "résister au libéralisme" : autant dire comment résister à la Révolution - à celle qui est d'aujourd'hui.

Ajoutons que cette Révolution libérale utilise le fléau de l'islamisme radical pour parvenir à ses fins et produire enfin le chaos à partir duquel l'ordre devra naître, l'ordre vraiment juste, l'ordre nouveau.

Le printemps arabe correspond certainement à une longue incubation de beaucoup de facteurs de malaise.

Mais pour l'instant tout va vers une destruction accélérée de tout ce que ces sociétés égyptienne aujourd'hui syrienne demain, conservent d'ordre traditionnel et de richesses historiques. L'euro, cette monnaie trop forte pour nous et qui, comme le reconnaît le président dans ses voeux, "désindustrialise" notre pays, le privant petit à petit de ses forces vives, joue objectivement le même rôle que l'islamisme en Egypte : appauvrir, dénationaliser, déculturer. Réduire les hommes à leur force de travail.

Nous n'avons qu'une seule certitude, c'est que comme tous les processus révolutionnaires, ce processus économico-culturel hégémonique n'aura qu'un temps. Son arme, c'est la ruine de tous pour le profit de quelques uns...

Qu'est-ce que c'est que ce tissus d'âneries ? Qu'est-ce que la monnaie unique européenne vient faire dans un sermon ?



Je suis assez d'accord pour considérer dans le mondialisme hasardeux et irresponsable -qui n'a plus grand chose à voir avec le libéralisme de Tocqueville qui est le vôtre, cher Philippe- l'effet nouveau d'un esprit révolutionnaire, avant tout anti-chrétien à travers tous ses avatars, .
N'est-il pas ce mondialisme, la dernière idéologie en date, sous couvert de mondialisation soit-disant "libérale" mais en réalité totalitaire et prête à broyer qui s'oppose à elle?
On peut au moins se poser la question: Dans ce processus quel est le rôle dévolu à l'islam? Ne serait-il pas celui de l'idiot utile? Utile pour abaisser, baillonner (c'est en cours, on peut le constater ts les jours)anéantir si possible, ce qui demeure de civilisation chrétienne dans son principal sanctuaire, l'Europe, après la panne du "rouleau-compresseur" marxiste?



Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 14:28

Citation :
Scrogneugneu a écrit:
l'abbé de Tanouärn se trompe sur une chose : son discours tient plus du catholique contre-révolutionnaire que de la révolution chrétienne.

Comment être autre chose pour un chrétien, que contre-révolutionnaire après la Révolution?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 14:48

Citation :
Chris Prols a écrit:
Philippe a écrit:
Pourquoi voulez-vous abattre le capitalisme ? Le capitaliste est présenté par les gens comme Tanouarn comme un affameur. Trouvez-vous qu'il y a eu plus de famines dans le monde occidental dans les deux derniers siècles que durant les 10 siècles précédent ? (indice : bien au contraire).

QUE DALLE !!!!!!!!

Les deux derniers siècles et surtout le 20è ont connu les plus grandes famines de l'histoire.

Pas en Europe (voyez quand même en Irlande, à cause des anglais, supercapitalistes), mais dans le monde. Et le monde s'est mis à crever la dalle à mesure que le capitalisme s'étendait sur lui.

Le capitalisme-mondialisme est bien l'affameur des peuples.

La Fruit Company a affamé des pays entiers pour un coup de bourse.

Et c'est qu'un indice ;)

Non.

L'Irlande, c'est le pourrissement de la pomme de terre...Suivi par la mauvaise gestion des responsables britanniques, et l'égoisme crétin de certains obtus allant jusqu'à monnayer de la nourriture contre la conversion à l'anglicanisme...
Et il y eut jusqu'à des irlandais assez c..s pour faire courir le bruit que la contribution de la reine Victoria n'était que de 5 livres alors qu'elle était de 5000 (une somme rondelette à l'époque) sur sa cassette perso.
En gros ce n'est pas le capitalisme qui a affamé l'Irlande, mais une maladie, jointe à la haine entre deux peuples, et à la colonisation.

Ajoutons que le communisme a affamé bien plus (Ukraine, Chine, Ethiopie) que le capitalisme.
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 14:55

c'est l'amour excessif de l'argent qui affame .... si on laisse faire le capitalisme actuel, il va s'américaniser, bel exemple....
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 14:57

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
cath1250 a écrit:
le problème est que l'Etat se laisse de plus en plus influencer par les lobbys. Si le politique arrive à garder la raison et à ne pas tout accepter, ok, le capitalisme restera tempéré. Mais est ce que ce sera encore longtemps le cas? espérons le, prions pour que ce le soit.

Un Etat influencé par les lobbies n'est un problème que s'il est fort, parce que qui est puissant est courtisé.

Les libéraux exigent au contraire un Etat minimal, qui serait de par le fait peu influencé par les lobbies, puisque peu puissant.


Courtisé ne signifie pas automatiquement influençé; il y a des moments ds l'histoire où l'état doit reprendre la main; exple: Roosevelt et le New deal...
L'état-stratège appelé par Marine Le Pen n'est pas autre chose qu'une force capable de faire marche arrière quand on est sur la mauvaise voie, de remettre du bon sens là où il s'est perdu...
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 14:59

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
cath1250 a écrit:

on ne parle pas des gens véritablement malade dont la plupart des médicaments ne sont pas ou peu remboursés (maladies chroniques, invalidantes, cancers, etc....) alors que dans le même temps les fécondations in vitro sont remboursées ainsi que certaines opérations esthétiques (abdominoplastie après 2 grossesses ou après régime).

Quand on veut que la Sécu soit une entreprise publique, il ne faut pas venir se plaindre de ces comportements arbitraires.

Si tout le système d'assurance sociale était privé, vous pourriez choisir un contrat vous protégeant contre les risques de cancer, maladies chroniques, et pas du tout contre les opérations esthétiques de confort ; bref un contrat répondant vraiment à vos besoin. Ce serait, pour le coup, un système libéral.

Pour la énième fois le problème n'est pas le capitalisme, c'est le socialisme.


Là, oui! Thumright
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 15:09

Karl a écrit:

Je suis assez d'accord pour considérer dans le mondialisme hasardeux et irresponsable -qui n'a plus grand chose à voir avec le libéralisme de Tocqueville qui est le vôtre, cher Philippe

En fait mon libéralisme n'est pas celui de Tocqueville.
Il y a trois sortes de libéralisme :

Philippe Nemo a écrit:
4. Les trois libéralismes
Si christianisme et libéralisme semblent à certains égards incompatibles, c’est,
croyons-nous, par l’effet d’une illusion d’optique, due à ce qu’il y a en fait plusieurs niveaux
de profondeur du libéralisme. Nous en distinguerons trois.
- Il y a un libéralisme superficiel qui considère la liberté comme une valeur en soi. La
liberté vaudrait par elle-même et ne serait subordonnée à rien d’autre. Ce libéralisme-là est
donc prêt à sacrifier à la liberté toutes les autres valeurs.
- Il y a un niveau plus profond, où l’on n’attache du prix à la liberté qu’en tant qu’elle
permet le progrès intellectuel, politique et économique. La liberté n’est donc plus une fin en
soi, mais un moyen en vue d’une fin autre qu’elle, le progrès.
- Enfin, il y a un libéralisme pour lequel le progrès lui-même n’est qu’un moyen en
vue de fins éthiques et eschatologiques supérieures. S’il faut le progrès, c’est pour faire ce que
Dieu nous commande, nourrir les pauvres, guérir les malades, hâter la venue des temps
messianiques. S’il faut la liberté pour qu’il y ait le progrès, on désirera ardemment la liberté.
Mais on la désirera comme moyen d’un moyen pour obtenir la seule fin qui compte par ellemême,
l’exercice de la charité. Le corollaire est que, si l’on connaissait d’autres moyens, on
sacrifierait éventuellement la liberté. Mais il se trouve qu’on n’en connaît pas : tous les efforts
de la raison et de l’intelligence montrent que, si l’on veut secourir l’homme qui souffre, on
doit provoquer le progrès, et que si l’on veut le progrès, il faut promouvoir la liberté sous
toutes ses formes. C’est pour cette raison intellectuellement contraignante qu’on prône le
libéralisme. Celui-ci est alors intimement lié à une vision élargie de la société et de l’homme.
Il n’est pas seulement une théorie scientifique, il est une philosophie.


Celui de Tocqueville est le premier, le mien le troisième.

- l'effet nouveau d'un esprit révolutionnaire, avant tout anti-chrétien à travers tous ses avatars, .
N'est-il pas ce mondialisme, la dernière idéologie en date, sous couvert de mondialisation soit-disant "libérale" mais en réalité totalitaire et prête à broyer qui s'oppose à elle?
On peut au moins se poser la question: Dans ce processus quel est le rôle dévolu à l'islam? Ne serait-il pas celui de l'idiot utile? Utile pour abaisser, baillonner (c'est en cours, on peut le constater ts les jours)anéantir si possible, ce qui demeure de civilisation chrétienne dans son principal sanctuaire, l'Europe, après la panne du "rouleau-compresseur" marxiste?

Vous inversez les causes et les effets. Vous vous dites : "ces gens détestent la religion chrétienne, donc pour lutter contre la religion chrétienne ils utilisent l'islamisme radical comme épouvantail afin, par amalgame de ce fanatisme avec toutes les autres religions, d'être justifiés à frapper toute religion".
Or, c'est le processus inverse qui a lieu : depuis toujours, certaines personnes amalgament systématiquement, par ignorance, erreur, toute religion avec les comportements les plus fanatiques et regrettables qui puissent se trouver au sein de celle-ci, et si aujourd'hui la peur de l'islam radical nourrit parfois la peur des religions, c'est à cause de ce type d'amalgame.
C'est donc à la base parce que les gens font des amalgames fallacieux qu'ils détestent la religion, et non parce qu'ils détestent la religion qu'il font des amalgames fallacieux.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 15:10

Karl a écrit:
Citation :
Philippe Fabry a écrit:
cath1250 a écrit:
le problème est que l'Etat se laisse de plus en plus influencer par les lobbys. Si le politique arrive à garder la raison et à ne pas tout accepter, ok, le capitalisme restera tempéré. Mais est ce que ce sera encore longtemps le cas? espérons le, prions pour que ce le soit.

Un Etat influencé par les lobbies n'est un problème que s'il est fort, parce que qui est puissant est courtisé.

Les libéraux exigent au contraire un Etat minimal, qui serait de par le fait peu influencé par les lobbies, puisque peu puissant.


Courtisé ne signifie pas automatiquement influençé; il y a des moments ds l'histoire où l'état doit reprendre la main; exple: Roosevelt et le New deal...
L'état-stratège appelé par Marine Le Pen n'est pas autre chose qu'une force capable de faire marche arrière quand on est sur la mauvaise voie, de remettre du bon sens là où il s'est perdu...

Le New Deal n'a pas fonctionné, contrairement à ce qu'on raconte en France dans les manuels scolaires.
Ce qui a sorti les USA du marasme, c'est l'économie de guerre et, après la guerre, la réouverture des marchés européens qui s'étaient fermés dans les années 30.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 15:33

Le capitalisme: Libéral? Ultralibéral? Régulé?

Publié le 4/01/2012

Près d’un demi-siècle de chômage de masse sans rémission met à nouveau en cause le capitalisme. Des flots d’exposés contradictoires et d’invectives ont conditionné les esprits de beaucoup, une brève réflexion objective est tentée ici.

Par Roland Verhille (*)

L’économie est faite des activités de l’humain visant à produire les biens et services désirés. Le capitalisme est l’ensemble des mécanismes spontanés commandant ces activités fondés sur la propriété privée et la liberté individuelle. C’est la volonté de l’humain d’améliorer sans cesse ses conditions matérielles d’existence qui est la source de son énergie.

L’organisation des activités économiques (systèmes économiques)

Le capitalisme, c’est une organisation des activités économiques humaines dans laquelle les biens et services consommés sont issus d’unités de production librement créées. La spécialisation est le moyen recherché d’améliorer leur productivité. Cela nécessite de créer les équipements nécessaires (outil de production), et de se procurer les divers moyens de production (dits « facteurs de production ») auprès d’autres unités de production et de la population voulant travailler. Cela nécessite en même temps de disposer des ressources au moyen desquelles acquérir ces divers moyens de production. Il s’écoule un temps plus ou moins long entre l’acquisition des moyens de production et l’achèvement des produits pendant lequel l’entreprise doit disposer d’un capital financier pour payer ses acquisitions. Par la suite, l’échange des produits contre remise de ressources nouvelles reconstitue les ressources précédemment employées. Les unités de production visent à une activité permanente, et sont ainsi le siège de cycles de production se répétant sans cesse, alimentés en ressources nouvelles compensant celles dépensées par la cession des produits échangés contre la fourniture de nouvelles ressources. Ces innombrables transactions encore appelées « échanges » constituent « les marchés ».

Ce processus s’est progressivement développé depuis que l’humain a voulu ne plus dépendre de la cueillette, de la chasse et de la pêche pour subvenir à ses besoins. Il s’est d’abord lancé dans l’agriculture et l’élevage, accompagnés d’un développement de l’artisanat, le tout générant des échanges de plus en plus fournis. C’est seulement depuis l’invention de la monnaie par Crésus (vers 680 av. J.-C.) que ces échanges ont été énormément facilités. Le capitalisme est, depuis, devenu pleinement et de plus en plus une économie d’échanges où la monnaie circule. Il y a compétition entre les producteurs entre eux pour leurs acquisitions et l’écoulement de leurs produits, les consommateurs bénéficiant du libre choix de leurs achats. C’est la concurrence. La réunion des ressources monétaires nécessaires de plus en plus importantes pour assurer le fonctionnement des centres de production a suscité l’intervention d’intermédiaires, les banques, qui les recherchent et les fournissent aux centres de production. La pure spéculation financière jonglant avec de la monnaie est étrangère au capitalisme.

Le statut de l’humain s’activant dans ces centres de production a beaucoup évolué. On sait avec certitude que chez les Sumériens, à partir de 4 000 Av. J-.C., ces centres étaient formés par des familles qui s’établissaient en villages pour cultiver la terre aux alentours. L’activité et l’autorité y étaient familiales. Des artisans indépendants se sont de plus en plus agglutinés autour de ces villages. À partir de 3 000 Av. J-.C. où l’État est apparu (les royautés) ayant dit que la terre appartenait aux Dieux qui auraient chargé les Rois de l’administrer, l’esclavage est apparu. Les Romains l’ont aussi pratiqué. Faute d’efficacité suffisante, l’esclavage a progressivement laissé place au servage au moyen âge. Puis, surtout avec la naissance de la grande industrie, le salariat est devenu prédominant.

Ce capitalisme repoussé par endroits par certains a été remplacé par un capitalisme d’État (communiste, socialiste, ou autre). Il n’est pas d’exemple où il ait pu prospérer.

Le capitalisme contesté

Les débuts de l’industrialisation en Angleterre, aux États-Unis et en Europe ont soumis les salariés à de pénibles conditions de travail. De plus, la nécessité de dégager d’importantes ressources pour financer les énormes indispensables investissements a fort limité la croissance des revenus des employés. Le tout a suscité de vives réprobations, des conflits, et toute une culture contestant ce capitalisme dit exploiter les salariés. La vive croissance économique et l’élévation du niveau de vie n’ont pas suffi à surmonter pareilles réactions. D’une acquisition des revenus issus de la production opérée automatiquement par les « forces du marché », on en est venu à la régler par le jeu des « forces sociales » mêlées aux « forces politiques ». De plus en plus, les « forces du marché » subissent des contraintes publiques menant progressivement au réglage du fonctionnement de l’économie par l’autorité publique, marché et régulation publique coexistant. S’y ajoute l’effet d’un prélèvement étatique croissant sur les revenus d’activité pour financer autre chose que de la production, dont lors de conflits entre États de massives destructions. Le capitalisme est ainsi dénaturé.

Et encore, de nos jours, les énormes écarts de niveau de développement entre les populations des différentes régions du monde, qui ont existé de tout temps, causent des déséquilibres économiques générateurs d’instabilité. Dans la course au développement, l’élimination des obstacles aux échanges entreprise de longue date laisse croire à une croissance des pays en cours de développement s’opérant au détriment des pays développés. Il en découle une vive contestation de « la mondialisation ».

Une surabondante littérature analyse cette situation, délivre ses appréciations et ses conseils, et inspire plus ou moins la « classe politique ». Les vues divergentes ou même opposées relatives aux politiques appliquées sont plus marquées d’idéologie que de connaissance objective. Presque toutes celles les plus répandues persistent à imputer au système capitaliste des maux rédhibitoires et à en appeler à sa meilleure régulation. Le remarquable est pourtant l’échec évident du foisonnement de régulations depuis pas loin d’un demi-siècle caractérisé par un chômage de masse sans rémission au pays le plus régulé, la France, et par la succession de crises financières dévastatrices s’abattant sur telle ou telle partie du monde et maintenant sur le monde entier. Ces charges ont plus trait à tout ce qui dénature le capitalisme qu’à ce système.

Il est également évident que toute régulation vise à restreindre la liberté des individus d’agir selon leur propre volonté. Comme il est évident que toute allocation de ressources par la puissance publique réduit l’autonomie des individus devenant dépendants de décisions étatiques quant à la conduite de leur existence. Il y a bien dans cette accusation du capitalisme peu de considération pour la liberté individuelle acquise et maintenue par tant de sang versé, ainsi que pour les mérites des uns et des autres, sous couvert d’une justice et d’une égalité de moins en moins réalisées. Prévaut là-dessus la place sans cesse grandissante de la puissance publique nécessitant le prélèvement d’une part grandissante des revenus de tous. La conséquence est la limitation croissante des possibilités d’action des individus découlant de la privation d’une part croissante de leurs ressources anesthésiant ainsi le dynamisme des individus.

Conclusion

Le travail de sape du capitalisme plus de dix fois millénaire ne laisse pas de surprendre dans des sociétés où les humains, après avoir perdu leur liberté individuelle il y a cinq millénaires, l’ont reconquise il y a seulement un peu plus de deux siècles. Cette contestation consiste en fin de compte à nier les qualités individuelles des humains et vise à en revenir à l’emprise totale sur eux d’autorités étatiques en les privant du moyen d’assurer eux-mêmes leur autonomie par leur travail.

—-
Sur le web

(*) Roland Verhille est un ancien directeur financier de grandes entreprises, s’étant préparé à ces tâches à l’Université (droit, économie, comptabilité) puis pendant neuf ans en cabinet d’expertise comptable de dimension internationale. Auteur de publications sur les comptabilités commerciales et nationales.

http://www.contrepoints.org/2012/01/04/63164-le-capitalisme-liberal-ultraliberal-regule

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 15:33

Citation :
Philippe Fabry a écrit:
Karl a écrit:
Citation :


Courtisé ne signifie pas automatiquement influençé; il y a des moments ds l'histoire où l'état doit reprendre la main; exple: Roosevelt et le New deal...
L'état-stratège appelé par Marine Le Pen n'est pas autre chose qu'une force capable de faire marche arrière quand on est sur la mauvaise voie, de remettre du bon sens là où il s'est perdu...

Le New Deal n'a pas fonctionné, contrairement à ce qu'on raconte en France dans les manuels scolaires.
Ce qui a sorti les USA du marasme, c'est l'économie de guerre et, après la guerre, la réouverture des marchés européens qui s'étaient fermés dans les années 30.


Admettons pour le New deal... il y a d'autres exples: quand c'est le bazar ds la cour de récréation il faut bien que le maitre siffle la fin de la partie et que les élèves repartent en rangs en classe.
Le New deal n'était pê qu'un emplâtre mais qui a fait gagné du temps et a pê permis à bcp d'américains de survivre.
Admettons qu'En France l'arsenal de la lutte anti-chômage ne fonctionne pas parce qu'il n'est pas considéré comme autre chose que temporaire.
Que nous manque-t-il alors? Une économie de guerre?
Pour ma part je crois plutôt que nous manquons de courage politique. Celui de refuser un libre-échangisme (avec la Chine...) sans contrepartie, celui de refuser une union monétaire européenne qui ne convient pas à notre économie, voilà tout.
Entre autres...
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"   Mer 04 Jan 2012, 15:35

Pour la défense du capitalisme

Publié le 15/10/2011

C’est une lecture obligatoire pour ceux qui veulent défendre le capitalisme contre ses détracteurs : The Morality of Capitalism (Edited by Tom G. Palmer), Jameson Books, INC, 2011. Avec un sous-titre révélateur : « Ce que les enseignants ne vous diront jamais ».

Une recension de Bogdan Calinescu
Article publié en collaboration avec l’aleps

L’infatigable Tom G. Palmer, Vice-président d’Atlas Foundation et Senior Fellow au Cato Institute, a distribué ce petit livre dans le cadre de l’Université d’été de la Nouvelle Économie qui s’est tenue à Aix-en-Provence fin août. C’est un ouvrage d’une centaine de pages dans lequel on puise des arguments pour réfuter les centaines, voire les milliers de livres qui paraissent tous les ans et qui attaquent le capitalisme.

Il ne s’agit pas seulement du capitalisme en économie mais aussi de celui en philosophie, histoire et littérature. Ce système, il ne faut pas l’oublier, est le seul qui crée des richesses et qui favorise l’innovation. C’est ce qu’écrivent toutes les personnalités réunies dans ce livre parmi lesquelles Mario Vargas Llosa, Vernon Smith, David Kelley, Leonid V. Nikonov et bien d’autres. Et c’est ce que dit aussi l’entrepreneur John Mackey dans l’entretien qu’il accorde à Tom Palmer. Pour lui, le « business » et le capitalisme sont dans la nature humaine. « L’entrepreneuriat crée les richesses », affirme Mackey dont l’entreprise a comme devise le « capitalisme conscient » opposé au capitalisme « immoral », celui des subventions et des aides publiques.

En 2008, lorsque la crise battait son plein, les décideurs politiques français avaient soutenu que pour résoudre les problèmes économiques il fallait surtout « moraliser le capitalisme ». D’après eux, la crise est due à un excès de libéralisme et à une absence de réglementations dans un monde laissé aux mains des financiers sans scrupules. Aujourd’hui, on commence à comprendre que la crise est surtout une crise de l’État providence et que sans réforme économique sévère, la faillite guette les États endettés. Ce qu’il nous faut pour s’en sortir, c’est bien plus de capitalisme et moins d’étatisme. Et c’est bien l’État qui devrait être contrôlé et moralisé !

Le capitalisme est bien le seul qui fonctionne. Il ne faut pas l’oublier. Est-ce un hasard ? Non, il correspond à la nature des êtres humains et permet leur épanouissement. Les grands progrès de la science et de la médecine, l’essor économique ont été d’une ampleur incomparable dans le monde occidental. Nous avons une espérance de vie qui n’a cessé de s’améliorer, des conditions de vie et de travail que nos parents n’osaient même pas imaginer, une santé qui nous permet de faire des activités jusqu’à un âge très reculé. De même, malgré le pessimisme ambiant, notre pouvoir d’achat n’a jamais été aussi important, nous permettant de voyager n’importe où sur le globe, d’acheter des produits technologiques et des voitures équipées.

Plus important encore, à l’heure actuelle, il n’existe pas d’autre système capable de remplacer avantageusement le capitalisme et le marché. D’ailleurs, est-il souhaitable d’en trouver un ? Lorsqu’on a essayé d’implanter un autre système, la fin a souvent été dramatique humainement et économiquement. L’interventionnisme étatique ne fonctionne qu’à très court terme. À long terme, seul le capitalisme crée de la richesse.

Chez les communistes, le coupable est celui qui par malheur s’est enrichi, le capitaliste, le koulak, le bourgeois. Ceux qui veulent « tuer » le capitalisme sont pour la plupart ceux qui sont restés orphelins en 1990 à la mort du communisme. Grâce à une acrobatie idéologique impressionnante, ils ont réussi à faire croire que l’économie libérale était un échec et que celle de type marxiste représentait l’avenir. Leur « grande parade », pour reprendre le titre du livre de Jean-François Revel, a marché : c’est le capitalisme qui a échoué et non pas le socialisme. Ce petit ouvrage remet les pendules à l’heure.

http://www.contrepoints.org/2011/10/15/50577-pour-la-defense-du-capitalisme

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
 
Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Très belle et profonde homélie de l'abbé de Tanouärn pour la nouvelle année "de tous les dangers"
» Très belle vidéo à visionner d'Ave Maria
» BONNE ET SAINTE ANNÉE À TOUS!!!
» Très belle histoire pour vous faire comprendre que les choses arrivent pour une raison.
» Très belle philosophie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: