DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Jn 1, 12-13 et incarnation virginale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Jn 1, 12-13 et incarnation virginale   Mer 10 Mai 2006, 11:20

Dans la plupart des traductions dont nous disposons, ces deux versets sont rédigés ainsi :

"Mais à tous ceux qui l'ont accueilli, il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu, à ceux qui croient en son nom, eux qui ne furent engendrés ni du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'une vouloir d'homme, mais de Dieu"

Les manuscrits grecs utilisés mettent Jn 1, 13 au pluriel, ce dont il résulte que ce verset n'a plus aucun sens. Car, il est censé désigner ceux qui croient au nom de Jésus. Donc, par exemple, moi.

Etre né du sang, ou plus précisément, des sangs. Cette expression sémitique signifie être né de l'union d'un homme et d'une femme. Je le suis. Tous, nous le sommes.

Dès lors, né des sangs implique né d'un vouloir de chair, d'un vouloir d'homme ("aner", mâle).

Cependant, une petite recherche montre qu'avant l'établissement des manuscrits aujourd'hui utilisés, tous les témoins qui citent Jn 1, 13 le font au singulier. Saint Irénée et Tertullien accusent même les gnostiques d'avoir favorisé la transformation du singulier en pluriel pour pouvoir appliquer ce verset aux "parfaits", à ceux qui peuvent se prévaloir (selon leur doctrine) d'une naissance purement spirituelle.

D'autre part, immédiatement après ce verset vient cette affirmation : "Oui, le Verbe s'est fait chair", petitement traduit en général par un insipide "Et le Verbe s'est fait chair".

Voici donc ce que l'on devrait lire :

"Mais à tous ceux qui l'ont accueilli, il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu, à ceux qui croient en son nom, lui qui ne fut engendré ni des sangs, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu. Oui, le Verbe s'est fait chair et il a campé parmi nous..."

Dès lors, le sens est bien plus clair. Le but de Jn 1, 13 est de montrer que l'adoption filiale en Christ est possible puisque le Christ relève de la seule paternité de Dieu, tant pour la chair que pour la divinité.

Il n'est né ni des sangs, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme.

Voici affirmée par l'évangéliste Jean l'Incarnation virginale, non sous forme de témoignage comme chez Luc et Matthieu, mais comme énoncé d'une vérité théologique.
Revenir en haut Aller en bas
lagaillette



Messages : 4121
Inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: Jn 1, 12-13 et incarnation virginale   Mer 10 Mai 2006, 15:27

La théologie de "l'Incarnation virginale" remonterait donc à Jean et non pas à Matthieu et Luc.
Revenir en haut Aller en bas
http://membres.multimania.fr/jeanpierremouvaux/
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jn 1, 12-13 et incarnation virginale   Mer 10 Mai 2006, 17:15

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jn 1, 12-13 et incarnation virginale   Mer 10 Mai 2006, 18:12

Olivier JC a écrit:


"Mais à tous ceux qui l'ont accueilli, il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu, à ceux qui croient en son nom,
eux qui ne furent engendrés ni du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'une vouloir d'homme, mais de Dieu"



"Mais à tous ceux qui l'ont accueilli, il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu, à ceux qui croient en son nom,
lui qui ne fut engendré ni des sangs, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu."



Les traducteurs n'ont pas tranché. Le texte est ambigu. Mais les deux sens sont chrétiens et complémentaires, interprétés évidemment dans la logique de la foi.

Car le Christ est, dans sa divinité, la charité INCREE (il serait un simple humain, il ne pourrait prendre sur lui la totalité de nos fautes).

Et le salut de nous, ses membres, se fait non par une alliance dans la circoncision (la chair), mais dans la charite CREE.

Et la Charité est le Saint Esprit en Dieu.

Elle vient du Saint Esprit en nous.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jn 1, 12-13 et incarnation virginale   Mer 10 Mai 2006, 18:27

La version au pluriel est complètement farfelue. Pas celle au singulier.

Le "eux" du pluriel se réfère à "ceux", et non pas à "enfants de Dieu", ce qui à la rigueur donnerait sens à ce verset.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9444
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Jn 1, 12-13 et incarnation virginale   Mer 10 Mai 2006, 18:42

Arnaud Dumouch a écrit:
Olivier JC a écrit:


"Mais à tous ceux qui l'ont accueilli, il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu, à ceux qui croient en son nom,
eux qui ne furent engendrés ni du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'une vouloir d'homme, mais de Dieu"



"Mais à tous ceux qui l'ont accueilli, il a donné le pouvoir de devenir enfant de Dieu, à ceux qui croient en son nom,
lui qui ne fut engendré ni des sangs, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu."



Les traducteurs n'ont pas tranché. Le texte est ambigu. Mais les deux sens sont chrétiens et complémentaires, interprétés évidemment dans la logique de la foi.

Car le Christ est, dans sa divinité, la charité INCREE (il serait un simple humain, il ne pourrait prendre sur lui la totalité de nos fautes).

Et le salut de nous, ses membres, se fait non par une alliance dans la circoncision (la chair), mais dans la charite CREE.

Et la Charité est le Saint Esprit en Dieu.

Elle vient du Saint Esprit en nous.

Je suis assez d'accord avec Arnaud, en ce qui a trait à l'attitude à adopter envers ces deux versions, quoique j'optasse pour la première version, car la seule attestée par le textus receptus, la version byzantine standard!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Jn 1, 12-13 et incarnation virginale   Mer 10 Mai 2006, 21:04

Olivier JC a écrit:
La version au pluriel est complètement farfelue. Pas celle au singulier.

Le "eux" du pluriel se réfère à "ceux", et non pas à "enfants de Dieu", ce qui à la rigueur donnerait sens à ce verset.

Ah oui. Dans ce cas, effectivement... Et là, il faut connaître le grec.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Jn 1, 12-13 et incarnation virginale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: