DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Joyeux Noël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Joyeux Noël   Dim 25 Déc 2011, 11:00

On m'excusera si je trouve ce fil plus important qu'une réponse à Philippe sur le "printemps russe" ou l'écroulement de la Chine en 2013.

http://www.24heures.ch/actu/suisse/comete-ciel-noel-2011-12-25

Joyeux Noël à tous,
Revenir en haut Aller en bas
DConstantine



Masculin Messages : 158
Inscription : 30/11/2011

MessageSujet: Re: Joyeux Noël   Dim 25 Déc 2011, 13:06

Benoît XVI propose des « remèdes contre la fatigue de croire »


http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/Benoit-XVI-propose-des-remedes-contre-la-fatigue-de-croire-_NP_-2011-12-22-749913


Joyeux Noël à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Joyeux Noël   Dim 25 Déc 2011, 13:20

NATIVITÉ de NOTRE-SEIGNEUR

Noël ! Noël ! La fête de Noël est encore, de toutes les fêtes chrétiennes, peut-être la plus aimée et la plus populaire.

Dieu se sert des événements en apparence les plus indifférents pour parvenir à ses fins. Marie habitait Nazareth, et les prophètes annonçaient que le Messie devait naître à Bethléem. Mais voici qu'un édit de César-Auguste ordonne à tous les habitants de la Judée d'aller, à une époque déterminée, se faire enregistrer dans leur ville natale. Bethléem était le lieu de naissance de Joseph ; c'est donc là que se dirigèrent les saints époux ; c'est là, conformément à l'annonce des Prophètes, que Jésus va faire son apparition dans ce monde.

Quelle naissance pour un Dieu ! Joseph cherche une hôtellerie, mais il n'y en a pas pour des gens si pauvres; on les rebute, on les dédaigne, et ils sont contraints de chercher asile dans une étable isolée. C'est là, au milieu de la nuit, que Marie donne miraculeusement naissance à Jésus ; c'est là que le doux Sauveur reçoit les premières adorations, là qu'on Lui prodigue les premiers baisers et les premières caresses, là qu'Il verse ses premières larmes ! Marie prend l'Enfant dans ses bras, le couvre de pauvres langes et le couche doucement dans une froide crèche. Ô premiers instants que Marie et Joseph passèrent aux pieds de Jésus, comme vous fûtes pour eux précieux et pleins de charmes ! Nous goûterons un peu de cette joie et de ces charmes en allant visiter dans notre église la représentation d'un si grand mystère ! Les joies de la terre sont trompeuses; mais les joies du service de Dieu sont vraies et durables.

Jésus est né, et voici que les Cieux retentissent de chants d'allégresse ; les anges entonnent à l'envi le cantique du triomphe : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux ! » le cantique de la paix : « Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ! » Jésus est né, et aussitôt de pauvres bergers, avertis par les anges, vont adorer, dans ce petit enfant, le Rédempteur d'Israël. Jésus est né, et bientôt les princes de l'Orient, conduits par une Étoile, apportent leurs hommages à ses pieds. Saluons Noël, aurore de la paix et du salut.



Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Joyeux Noël   Dim 25 Déc 2011, 13:25

Commentaire du jour :

Pape Benoît XVI
Homélie du 25/12/05 (© Libreria Editrice Vaticana)


« Aujourd'hui je t'ai engendré »

En Jésus Christ, le Fils de Dieu, Dieu lui-même s'est fait homme. C'est à lui que le Père dit : « Tu es mon fils » (Ps 2,7). L'aujourd'hui éternel de Dieu est descendu dans l'aujourd'hui éphémère du monde et il entraîne notre aujourd'hui passager dans l'aujourd'hui éternel de Dieu.

Dieu est si grand qu'il peut se faire petit. Dieu est si puissant qu'il peut se faire faible et venir à notre rencontre comme un enfant sans défense, afin que nous puissions l'aimer. Dieu est bon au point de renoncer à sa splendeur divine et descendre dans l'étable, afin que nous puissions le trouver et pour que, ainsi, sa bonté nous touche aussi, qu'elle se communique à nous et continue à agir par notre intermédiaire.

C'est cela Noël : « Tu es mon fils ; moi, aujourd'hui, je t'ai engendré ». Dieu est devenu l'un de nous, afin que nous puissions être avec lui, devenir semblables à lui. Il a choisi comme signe l'Enfant dans la crèche : Dieu, il est ainsi ; de cette façon nous apprenons à le connaître. Et sur chaque enfant resplendit quelque chose du rayon de cet aujourd'hui, de la proximité de Dieu que nous devons aimer et à laquelle nous devons nous soumettre –- sur chaque enfant, même sur celui qui n'est pas encore né.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Joyeux Noël   Dim 25 Déc 2011, 13:37

Le pape dénonce le consumérisme de la fête de Noël

Mise à jour le samedi 24 décembre 2011 à 23 h 49 HNE | Radio-Canada avec Reuters et Agence France-Presse

Le pape Benoît XVI lors de la messe de minuit © PC/Andrew Medichini

Les chrétiens de partout dans le monde célèbrent samedi et dimanche la naissance de Jésus, notamment au Vatican, où le pape a profité de la messe solennelle de la veillée de Noël pour inviter les fidèles à revenir au sens véritable de la fête.

« Prions le Seigneur de nous aider à traverser du regard les façades étincelantes de ce temps pour trouver derrière elles l'enfant dans l'étable de Bethléem », a déclaré Benoît XVI en la basilique Saint-Pierre tout illuminée.

« Noël est devenu une fête commerciale, dont les scintillements éblouissants cachent le mystère de l'humilité de Dieu. » — Benoît XVI

Le Saint-Père a préconisé de faire preuve d'humilité à l'occasion de Noël. « Si nous voulons trouver le Dieu apparu comme un enfant, alors nous devons descendre du cheval de notre raison libérale [...], déposer nos fausses certitudes, notre orgueil intellectuel », a-t-il affirmé.

Puis, rappelant que l'enfant Jésus était couché dans une mangeoire, il a dit à la foule devant lui : « Nous devons nous baisser pour rencontrer le Dieu différent de nos préjugés et de nos opinions. »

Le pape avait donné le coup d'envoi des festivités en apparaissant à la fenêtre de ses appartements surplombant la place Saint-Pierre. Il avait alors allumé une lampe à huile en signe de paix alors que des milliers de personnes se rassemblaient pour assister à l'inauguration d'une crèche habitée de personnages grandeur nature.

Messe teintée par le printemps arabe à Bethléem

Alors que le pape s'adressait aux catholiques du monde entier, Mgr Fouad Twal présidait la messe de minuit en l'église Sainte-Catherine, sur la place de la Mangeoire, à Bethléem, en présence du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et de milliers de fidèles.

Selon les autorités palestiniennes et israéliennes, au moins 50 000 pèlerins et touristes se sont rendus pour l'occasion dans petite ville de la Cisjordanie où, selon les Évangiles, le Christ a vu le jour.

« Nous voulons la paix, la stabilité et la sécurité pour tout le Moyen-Orient », a proclamé dans son homélie la plus haute autorité catholique romaine en Terre Sainte. Abordant les soulèvements arabes, le patriarche latin a appelé à prier « pour le retour au calme et la réconciliation en Syrie, en Égypte, en Irak et en Afrique du Nord ».

En Égypte et en Tunisie, où des révolutions ont signé la fin de décennies de dictatures « laïques », les formations islamistes ont récolté les fruits de la contestation lors des élections. En Libye et en Syrie, les islamistes sont également devenus des incontournables du paysage politique.

« Notre région traverse des transformations radicales qui ont un impact sur notre présent et notre avenir. Nous ne pouvons pas rester comme de simples spectateurs », a mis en garde Mrg Twal.

Les fidèles rassemblés sur la place de la Mangeoire, dans le centre de Bethléem © AFP/Abbas Momani Au sujet de la question palestinienne, il a rappelé que les Palestiniens se sont récemment tournés vers les Nations unies « avec l'espoir d'une solution juste au conflit, ayant l'intention de vivre en paix et en sécurité avec leurs voisins ». Puis, il a noté qu'« on leur a demandé de revenir à un processus de paix qui a échoué ».

« Ce processus leur a laissé le goût amer de promesses non tenues et un sentiment de méfiance », a-t-il souligné, relevant l'impasse qui perdure dans les pourparlers israélo-palestiniens.

Mgr Twal avait auparavant fait son entrée à Bethléem au son des cornemuses des troupes scoutes de Palestine, héritées du mandat britannique (1920-48). Le défilé a entraîné une grande fête populaire au centre de la ville, principale attraction de l'année en Cisjordanie.

L'an dernier, près de 1,5 million de touristes s'étaient rendus dans le berceau du christianisme et plus de 3 millions en Terre Sainte, selon les statistiques palestiniennes.

Craintes pour les chrétiens d'Orient

Dans les voeux de Noël qu'il avait formulés mercredi dernier, le patriarche s'était dit « préoccupé » par l'avenir des chrétiens d'Orient. Du Maroc au Pakistan, la situation des quelque 15 millions de chrétiens, dont plus du tiers dans la seule vallée du Nil, suscite notamment l'inquiétude en cette fin d'année.

En Syrie, qui vit une révolte durement réprimée par le pouvoir, on ne montre pas cette année des signes de célébrations, alors qu'au Soudan, des chrétiens vivent toujours dans la crainte d'enlèvements.

Au Pakistan, plus de 2500 policiers ont été mobilisés cette année pour assurer la protection des églises chrétiennes contre d'éventuelles attaques de groupes islamistes radicaux. Les chrétiens représentent environ 2 % de la population pakistanaise, et font souvent l'objet de discrimination.

Rappelons que le 31 décembre 2010, un attentat avait fait au moins sept morts devant une église d'Alexandrie en Égypte, quelques semaines avant le vent de révolte qui devait provoquer la chute du président Hosni Moubarak.

En Irak, à la fin octobre 2010, une prise d'otages avait fini dans un bain de sang. On avait alors dénombré une cinquantaine de morts, en majorité des femmes et des enfants.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2011/12/24/007-noel-chretiens-inquietudes.shtml
Revenir en haut Aller en bas
 
Joyeux Noël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux Ramadhan!
» Joyeux anniversaire
» Joyeux aniverssaire Chatman
» Joyeux Noël à Tous =D
» Joyeux anniversaire Bastien!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: