DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Où Chris Prols déblatère sur la "Perfidie conciliaire"(et oui, encore !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Où Chris Prols déblatère sur la "Perfidie conciliaire"(et oui, encore !)   Mer 08 Fév 2012, 17:05

Chris Prols a écrit:
Le mariage s'entend de eux personnes consentantes, c'est entendu. Le mariage est donc libre, et ne peut être contraint.

Cependant, une fois marié, qui contraint les époux à le rester ? Personne.

Les époux sont-ils donc libres (au sens de non contrainte) de divorcer ?

Philippe va nous le dire...
Salut.

ils sont libres de se séparer.

le mariage chrétien est indissoluble, car ce serait renier la promesse que l'on s'est faite mutuellement devant Dieu. ce "divorce"-là n'existe pas !

Philippe a écrit:
Cela dit son indissolubilité est-elle de droit naturel ou de droit divin ? Je n'ai jamais réfléchi à la question.
Il me semble que de droit naturel, c'est l'intérêt de l'enfant qui prime. donc il y a une forme d'indissolubilité du foyer quand il y a des enfants.

mais si pas d'enfants, ou plus d'enfants... ils sont libres d'un commun accord de se séparer, sans léser l'une ou l'autre des parties.

et là on retombe sur le mariage chrétien : c'est le mariage chrétien qui est indissoluble.
Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Messages : 12018
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Où Chris Prols déblatère sur la "Perfidie conciliaire"(et oui, encore !)   Mer 08 Fév 2012, 17:42

Scrogneugneu a écrit:

mais si pas d'enfants, ou plus d'enfants... ils sont libres d'un commun accord de se séparer, sans léser l'une ou l'autre des parties.
.
Cela depend : Si les epoux, ce sont engagés à s'aimer jusqu'à la mort, s'ils rompt leur mariage, ils sont parjures, ce qui est contraire au droit naturel.

S'ils ne l'ont pas fait, pour les catholiques, ce n'est pas un vrai mariage. C'est donc tout simple.

On peut se poser la question de savoir ce qu'est vraiment un mariage, c'est sur. Mais si on sort du dogme catholique, on arrive à des infamies comme le mariage homosexuel. :evil:
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Où Chris Prols déblatère sur la "Perfidie conciliaire"(et oui, encore !)   Mer 08 Fév 2012, 17:46

Scrogneugneu a écrit:

Philippe a écrit:
Cela dit son indissolubilité est-elle de droit naturel ou de droit divin ? Je n'ai jamais réfléchi à la question.
Il me semble que de droit naturel, c'est l'intérêt de l'enfant qui prime. donc il y a une forme d'indissolubilité du foyer quand il y a des enfants.

mais si pas d'enfants, ou plus d'enfants... ils sont libres d'un commun accord de se séparer, sans léser l'une ou l'autre des parties.

Bien vu, l'intérêt des enfants. Mais bien sûr l'intérêt des enfants n'est pas juste dans le fait de ne pas divorcer, mais généralement dans l'obligation d'être de bons époux.

et là on retombe sur le mariage chrétien : c'est le mariage chrétien qui est indissoluble.

Donc l'indissolubilité serait bien de droit divin, et non de droit naturel.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Où Chris Prols déblatère sur la "Perfidie conciliaire"(et oui, encore !)   Mer 08 Fév 2012, 17:47

RenéMatheux a écrit:
Mais si on sort du dogme catholique, on arrive à des infamies comme le mariage homosexuel.

Non en sortant du dogme catholique on tombe dans le divorce.

C'est en sombrant en outre dans le positivisme qu'on arrive au mariage homosexuel.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Scrogneugneu



Messages : 2630
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Où Chris Prols déblatère sur la "Perfidie conciliaire"(et oui, encore !)   Mer 08 Fév 2012, 18:12

RenéMatheux a écrit:
Cela depend : Si les epoux, ce sont engagés à s'aimer jusqu'à la mort, s'ils rompt leur mariage, ils sont parjures, ce qui est contraire au droit naturel.
ben non.
il me semble qu'il suffit qu'il y ait les deux conditions (couple sans enfants):
- commun accord
- aucune des deux parties lésées

il n'y a plus ici de notion ici de parjure, ou de faux-serment, si les deux parties sont d'accord pour le rompre ensemble, serment qui n'engageait que elles deux.

cela revient donc à s'être menti à soi-même, à deux et en même temps.

Or s'illusionner soi-même est en quelque sorte "un droit".


Citation :
S'ils ne l'ont pas fait, pour les catholiques, ce n'est pas un vrai mariage. C'est donc tout simple.
là on est d'accord.

c'est bien pour cela que je distinguais "mariage chrétien", Sacrement, par rapport à l'état de mariage en général.
Revenir en haut Aller en bas
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Où Chris Prols déblatère sur la "Perfidie conciliaire"(et oui, encore !)   Mer 08 Fév 2012, 18:28


Si cela peut aider à la réflexion voici le lien sur les textes canoniques du consentement matrimonial:

http://viechretienne.catholique.org/cec/6253-iii-le-consentement-matrimonial
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28510
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Où Chris Prols déblatère sur la "Perfidie conciliaire"(et oui, encore !)   Mer 08 Fév 2012, 18:58

RenéMatheux a écrit:
Scrogneugneu a écrit:

mais si pas d'enfants, ou plus d'enfants... ils sont libres d'un commun accord de se séparer, sans léser l'une ou l'autre des parties.
.
Cela depend : Si les epoux, ce sont engagés à s'aimer jusqu'à la mort, s'ils rompt leur mariage, ils sont parjures, ce qui est contraire au droit naturel.

S'ils ne l'ont pas fait, pour les catholiques, ce n'est pas un vrai mariage. C'est donc tout simple.

On peut se poser la question de savoir ce qu'est vraiment un mariage, c'est sur. Mais si on sort du dogme catholique, on arrive à des infamies comme le mariage homosexuel. :evil:

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/02/07/007-californie-interdiction-mariage-gai-anticonstitutionnelle.shtml

Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
 
Où Chris Prols déblatère sur la "Perfidie conciliaire"(et oui, encore !)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte à Chris Prols (congratulations entre Sédévacantistes)
» Votre Santo Subito condamné par l'Eglise
» Pas de liberté religieuse : qu'est-ce que cela signifie ? (aux intégristes)
» Les textes de l'Eglise sur le dialogue oecuménique
» Pour chris et corinne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: