DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Dim 11 Déc 2011, 13:01

En fait donc ton mariage civil est reconnu puisque l'église ne te demande pas de te remarier à la mairie mais pas ton mariage religieux puisque célébré par une église non membre de la Fédération Protestante de France.C'est ça ?

Dans ce cas,comme dans tous les mariages religieux il faut un temps de préparation bien sûr.Avec ça si ta femme doit être baptisée,la préparation dure environ un an et demi.

Nous ne sommes pas dans un cas de figure qui correspond au sujet du fil en fait..."Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?"...à moins que tu aies divorcé !!!

Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Dim 11 Déc 2011, 13:06

De mon expérience j’essaie de dégager un problème qui ne me concerne pas mais a sa place dans ce fil.

D'après notre curé, si quelqu'un est marié à la mairie, divorce, se converti et souhaite se remarier à l’Église et bien cela ne lui est pas permis. Donc, l’Église ne reconnait pas la nullité d'un mariage civile non plus. Ce qui est incompréhensible.. Elle le reconnait comme obstacle [mariage civil] mais pas comme valide. Cela n'a pas de sens.
Revenir en haut Aller en bas
fredsinam



Messages : 3919
Inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Dim 11 Déc 2011, 13:15

Marc L a écrit:


D'après notre curé, si quelqu'un est marié à la mairie, divorce, se converti et souhaite se remarier à l’Église et bien cela ne lui est pas permis.

Donc vous voulez dire que devant l'Eglise le mariage religieux donc sacramental a la même valeur que le mariage civil ? Si oui êtes vous sûr ?


Dernière édition par fredsinam le Dim 11 Déc 2011, 13:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Dim 11 Déc 2011, 13:16

Ah! tu étais donc divorcé,ou bien ta femme donc.

Qu'est-ce que la "nullité d'un mariage civil" ainsi que tu l'écris dans ton dernier post ? emploies-tu ce mot pour "le jugement de divorce" ?
Car l'église reconnait le mariage civil mais pas le divorce,tu sais cela je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Dim 11 Déc 2011, 13:21

Bonjour Fred, non pas du tout, il n'est pas question de mariage sacramentel puisqu'il n'est pas reconnu comme valide. Mais il peut faire obstacle. Il fait obstacle mais en vertu de quoi? C'est la question.

Désolé je dois mal m’exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Dim 11 Déc 2011, 13:23

Enlui a écrit:
Car l'église reconnait le mariage civil mais pas le divorce,tu sais cela je pense.

Voila ! Ici je comprends pas.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Dim 11 Déc 2011, 14:07

fredsinam a écrit:
Marc L a écrit:


D'après notre curé, si quelqu'un est marié à la mairie, divorce, se converti et souhaite se remarier à l’Église et bien cela ne lui est pas permis.

Donc vous voulez dire que devant l'Eglise le mariage religieux donc sacramental a la même valeur que le mariage civil ? Si oui êtes vous sûr ?

En fait, le curé parle AU PLAN MORAL, DANS LE REGARD DE DIEU, qui voit nos engagements et nos trahisons.

Au plan du Droit Canon, qui ne peut juger qu'au fort externe, cette personne a en fait le droit de se marier à l'Eglise.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Dim 11 Déc 2011, 14:36

Marc L a écrit:
Enlui a écrit:
Car l'église reconnait le mariage civil mais pas le divorce,tu sais cela je pense.

Voila ! Ici je comprends pas.

Je me trompe peut-être ....
En ce qui concerne un divorcé désirant un mariage religieux précédé d'un remariage civil donc ce n'est pas que l'église refuse mais il faut faire ce qu'il faut pour une dérogation si j'ai bien compris.....

Tous les curés ne seront pas comme celui dont tu parles et puis tu peux t'adresser à l'évéché.
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Mar 13 Déc 2011, 11:16

Arnaud Dumouch a écrit:
Je pense que cet article s'illusionne. L'Eglise ne peut changer l'enseignement du Seigneur et le défaut de foi catholique d'un couple n'est pas un motif de reconnaissance en nullité de leur sacrement de mariage ! Laughing

il y a même dans ce genre de demande une contradiction interne ! Si le couple n'avait pas assez la foi catholique, on ne voit pas en quoi il pourraient être intéressé par la reconnaissance en non validité d'iun mariage auquel de toute façon ils ne croient pas.
vous avez oublié que c'était un article d'un quotidien francophone libanais.
un jeune libanais, maronite par exemple, peut avoir d'autres raisons : comme par exemple ne pas vouloir aller se marier (au sens "civil" et non "de l'Église") à Chypre...
Revenir en haut Aller en bas
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Mar 13 Déc 2011, 11:38

c'est un peu bidon toutes ces "raisons d'annulation de mariage".

Dix ans plus tard, tout le monde peut se dire qu'il était un peu "immature sentimentalement" ou qu'il a subit, en dépit de son plein gré, la pression de la société, de la famille etc...

enfin bref, tous les mariages peuvent vite être "annulables" à ce jeu.

c'est par exemple le cas de tous les fils et filles de nobles et de grands bourgeois avant le XXe siècle.............. vu que l'aspect "arrangé" a été toujours au moins aussi important que l'aspect "affectif".
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?   Mar 13 Déc 2011, 12:16

Scrogneugneu a écrit:
c'est un peu bidon toutes ces "raisons d'annulation de mariage".

Dix ans plus tard, tout le monde peut se dire qu'il était un peu "immature sentimentalement" ou qu'il a subit, en dépit de son plein gré, la pression de la société, de la famille etc...

enfin bref, tous les mariages peuvent vite être "annulables" à ce jeu.

c'est par exemple le cas de tous les fils et filles de nobles et de grands bourgeois avant le XXe siècle.............. vu que l'aspect "arrangé" a été toujours au moins aussi important que l'aspect "affectif".

Non, c'est pas du bidon car cela correspond à des situations bien concrètes. Le cas des filles de nobles du 19ème correspond plus à des mariages de raison tout à fait légitimes, les fiancés savaient que leurs mariages étaient arrangés.
Le nullité peut être reconnu dès lors qu'il a vice dans le consentement, quand celui ci n'est pas libre ce qui est contraire à l'amour qui suppose un choix libre et volontaire.
C'est d'ailleurs pour cela que le discernement est effectué sur l'état des fiancés avant et pendant le mariage et non sur des faits postérieurs au mariage.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
 
Vers une gestion plus souple des reconnaissances en nullité du mariage ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nullité de mariage
» Nullité de mariage
» Sur la question de la Nullité du Mariage : Ne pas s'enfermer dans le juridisme !
» L’Église face à l’évolution des demandes de nullité de mariage
» première dissertation juridique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: