DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Le choix du paradis ou de l'enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Fée Violine



Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 13:26

Marc. a écrit:
Nous ne faisons pas notre destin, ce sont les autres qui le font. Si vous avez eu un renvoi positif des autres vous vous épanouissez. Si vous avec eu des traumatismes, cela se gâte.
Je dirais plutôt: nous faisons notre destin, en utilisant ou non ce que les autres nous renvoient (cf résilience).
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 13:29

Oui, bon, vous vous bornez, Marc et Arnaud, à asséner votre doctrine catholico-psychologique sans répondre aux objections et aux questions qu'on vous pose. Je vous parle de quelque chose de plus subtil que ces analyses psychologiques grossières.

Si vous voulez rester enfermé dans cette partie de la psychologie, je vous y laisse volontiers. Moi je ne me considère pas comme étant entièrement le produit de mon environnement.

Sur ce, encore une fois, croyez ce que vous voulez et demeurez avec cette vieille croyance du saint esprit qui nous arrive dessus comme par enchantement (qui est loin, et cette fois-ci vous ne pouvez le nier), très très loin d'être scientifique.

Tania


Dernière édition par Tania le Sam 25 Fév 2012, 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 16:52

Tiens, que se passe-t-il, il manque toutes les interventions de la cinquième page! Même le forum des religions non catholiques est censuré?

Bon, au cas où, j'ai pris des notes...

Sincèrement, j'ai du mal à comprendre cette censure. On dirait que l'argumentation que j'expose met en péril la foi catholique. A moins que ce ne soit un bug. Bizarre...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 17:51

Ne vous inquiétez pas: ce n'st ni un bug ni une censure, c'est juste que le hors sujet a été mis ailleurs.


Dernière édition par Fée Violine le Mer 29 Fév 2012, 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Dim 26 Fév 2012, 15:08

Fée Violine a écrit:
Ne vous inquiétez pas: ce n'st ni un bug ni une censure, c'est juste que le hors sujet a été mis ailleurs, sous le titre "Psychologie: sommes-nous libres?" (le titre précédent était "les délires de Freud").

Ok, super, sauf que je n'ai pas accès au forum des sciences réalistes. C'est normal?

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Lun 27 Fév 2012, 02:45

Tania, pourquoi n'ouvrez-vous un blog perso? Là vous faîtes une sorte d'enquête fleuve qui part dans un peu tous les sens, je ne sais si vous allez réussir à réorganiser tout cela en quelque chose de cohérent.
Vous devriez faire :
- une liste de vos questions ;
- une liste des réponses déjà apportées.
Pour y voir clair. Sinon c'est un chaos mental. Et tout le monde perd son temps. C'est l'image même de ce qu'il y a de dangereux dans les forums internet, la confusion...
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Lun 27 Fév 2012, 11:41


Oui, vous avez pleinement raison. Je vais le faire, mais je n'ai pas l'intention de faire un travail à moitié pour devoir ensuite corriger mes erreurs et me perdre dans des discussions interminables sur un blog. Peut-être un site sera plus adapté, je dois y réfléchir. J'utiliserai comme support de crédibilité les révélations dont, me semble-t-il je vous avais donné un lien.

Pour le moment j'apprends encore beaucoup en répondant aux objections des catholiques. Ce n'est pas le seul forum où je suis active. J'ai également énormément passé "mes idées" à la moulinette de la science. Mais il va bien falloir que je me décide, ça fait quelques années que ça dure...

Au cas où, la discussion continue sur le forum des sciences réalistes. Sans le vouloir, Marc me donne les outils pour démontrer à quel point l'hypothèse de la réincarnation est à l'avant-garde des sciences psychologiques. Je pense à une théologie ou une science de l'esprit universelle et unificatrice, mais ce n'est pas évident à mettre en place. Il faut une grande connaissance dans tous les domaines. Je ne sais même pas comment l'appeler. Je ne voudrais aucune étiquette, ni religieuse et ni scientifique... Si vous avez des idées, ça m'intéresse.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Lun 27 Fév 2012, 11:50

.

Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 28 Fév 2012, 22:12

Et où est le fil "Psychologie etc..."?
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 03:27

Il me semble qu'avec tous les matériaux que tu as accumulé, tu peux déjà lancer ton site, Tania. Quitte à perfectionner certaines choses en fonction de nouveaux arguments. Pas un blog, plutôt un site, avec des rubriques et une structure.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 11:32

MIKAELE a écrit:
Et où est le fil "Psychologie etc..."?

Dans "philosophies réalistes, discussions diverses" puis "la psychanalyse de freud est-elle..."

Mais la discussion se perd dans les oubliettes. Marc refuse de répondre à mes questions (tout en étant persuadé qu'il y répond)...

C'est égal, pour ma part j'en sais suffisamment. La psychologie et la psychogénéalogie (ou le transgénérationnisme) sont loin d'être pleinement satisfaisants et j'ai expliqué pourquoi.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 14:55

Bonjour Tania, Ce n'est pas une personne autoproclamée psychologue qui peut être représenter cette discipline.

Tania a écrit:
La psychogénéalogie, se développant depuis quelque temps en France, est à l'origine d'affaires impliquant des psychothérapeutes ayant une "formation" minimaliste sanctionnée par des diplômes non reconnus par le Conseil de l'Ordre, n'ayant donc pas le droit d'exercer aux termes de la loi du 1er juillet 2010; ces affaires portent sur les faux souvenirs induits et les dégâts qu'ils occasionnent dans les familles : rejet de la famille, des parents, procès pour viol, divorces, ... Ces pratiques participent dans la plupart des cas de la dérive sectaire.

Pour le reste hé oui les thèses sont contestés, et alors ? Mais je n'ai pas eus besoin de la psychogénéalogie pour vous montrer que la réincarnation est une légende ! ;)

PS le "transgénérationnisme" ??? C'est quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 15:31

Bonjour Mikael, Smile le sujet à été déplacé ICI.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 16:06

Marc. a écrit:
Bonjour Tania, Ce n'est pas une personne autoproclamée psychologue qui peut être représenter cette discipline.

Tania a écrit:
La psychogénéalogie, se développant depuis quelque temps en France, est à l'origine d'affaires impliquant des psychothérapeutes ayant une "formation" minimaliste sanctionnée par des diplômes non reconnus par le Conseil de l'Ordre, n'ayant donc pas le droit d'exercer aux termes de la loi du 1er juillet 2010; ces affaires portent sur les faux souvenirs induits et les dégâts qu'ils occasionnent dans les familles : rejet de la famille, des parents, procès pour viol, divorces, ... Ces pratiques participent dans la plupart des cas de la dérive sectaire.

Pour le reste hé oui les thèses sont contestés, et alors ? Mais je n'ai pas eus besoin de la psychogénéalogie pour vous montrer que la réincarnation est une légende ! ;)

Tiens, je vois que vous vous êtes renseigné. Vous m'aviez pourtant écrit: "Bonjour Tania, la psychologie est une science tout à fait exacte" (Mer 22 Fév 2012 - 17:12)

Bon, il y a certes une différence entre la psychologie et la psychogénéalogie, mais la première n'est pas plus exacte que la seconde.

Quant à la démonstration de la réincarnation en tant que légende, je l'attends toujours. Où sont vos arguments?

Marc. a écrit:
PS le "transgénérationnisme" ??? C'est quoi ?

Rien, un néologisme de mon invention concernant la transmission transgénérationnelle de caractères moraux.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 16:11

Bien, ne nous est il pas possible d'être traumatisé dès l'enfance ? (je vous répondrai demain car j'ai peu de temps).
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 16:24

Marc. a écrit:
Bien, ne nous est il pas possible d'être traumatisé dès l'enfance ? (je vous répondrai demain car j'ai peu de temps).

Bien sûr que oui! Mais là où ça cloche c'est par rapport à la réaction future de l'enfant. Il n'y a aucune certitude absolue quant à la réaction positive ou négative qu'auront des enfants ayant subi le même traumatisme. Fée Violine vous a très bien répondu à ce sujet. C'est pour cette raison que la psychologie ne pourra JAMAIS être une science exacte, et heureusement!

Un enfant violé durant son enfance peut l'inciter à commettre le même acte lorsqu'il est adulte, mais parfois il se bat pour exactement l'inverse. Tout va dépendre de l'illumination de son âme (son évolution spirituelle).

La psychologie est la science du négatif, la science du néant. Elle ne peut être dissociée de la spiritualité sous peine de graves conséquences.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 16:34

Tania a écrit:
Marc. a écrit:
Bien, ne nous est il pas possible d'être traumatisé dès l'enfance ? (je vous répondrai demain car j'ai peu de temps).

Bien sûr que oui! Mais là où ça cloche c'est par rapport à la réaction future de l'enfant. Il n'y a aucune certitude absolue quant à la réaction positive ou négative qu'auront des enfants ayant subi le même traumatisme.
Vous avez des témoignages et des suivis de ces personnes qui témoignent ? Bref, en dehors d’hypothèses avez vous du concret ?
Citation :
Un enfant violé durant son enfance peut l'inciter à commettre le même acte lorsqu'il est adulte, mais parfois il se bat pour exactement l'inverse.

Oui mais pourquoi se bat il ? Sa blessure n'en est elle pas à l'origine ? Ne l'a-t-elle pas marqué pour toujours ? Et par dessus tout, son viol ne "détermine"-t-il pas pas son choix [de se battre] qu'il [l'enfant] fait ? (Son "destin" est déterminé par une autre personne...)


Citation :
Tout va dépendre de l'illumination de son âme (son évolution spirituelle).

Vous avez des exemples vérifiables ?

Citation :
La psychologie est la science du négatif, la science du néant. Elle ne peut être dissociée de la spiritualité sous peine de graves conséquences.

Démontrez ;)


Dernière édition par Marc. le Mer 29 Fév 2012, 19:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 17:23

Marc. a écrit:
..

Démontrez ;)

Je n'ai rien à démontrer puisqu'en me répondant ce qui suit vous démontrez être d'accord avec ce que j'essaye de vous dire: "Oui mais pourquoi se bat il ? Sa blessure n'en est elle pas à l'origine ? Ne l'a-t-elle pas marqué pour toujours ?"

L'important n'est pas de savoir si l'enfant a une blessure, mais la MANIèRE DONT IL RéAGIT PAR RAPPORT à CETTE BLESSURE!! Un enfant qui se bat pour que le mal ne se reproduise pas démontre être spirituellement évolué. Il n'y a plus rien à rajouter. Le comportement dans un sens ou dans l'autre dépend clairement du niveau d'évolution spirituelle. La psychologie n'est donc pas une science exacte en dehors de la spiritualité. La science exacte c'est les deux réunis.

Si vous rajoutez le facteur spirituel à la théorie de la psychogénéalogie, vous aboutissez tout simplement au principe de la réincarnation. Et, à la limite, ce n'est même pas moi qui l'ai démontré, mais vous-mêmes!

Ecoutez Marc, ça ne sert à rien de recommencer la discussion alors que tout a été dit et que vous ne répondez à aucun argument.

J'attends toujours votre réponse concernant le support qu'un caractère moral est censé utiliser pour passer d'une génération à une autre.

Tania




Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 18:56

Tania je vous ai dis que cela passait par l'éducation... [combien de temps allez vous troller là dessus ?] soyez gentille, appuyez vos exemple sur des cas concrets ;)


Dernière édition par Marc. le Mer 29 Fév 2012, 19:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 18:59

Marc. a écrit:
Tania a écrit:
Marc. a écrit:
Bien, ne nous est il pas possible d'être traumatisé dès l'enfance ? (je vous répondrai demain car j'ai peu de temps).

Bien sûr que oui! Mais là où ça cloche c'est par rapport à la réaction future de l'enfant. Il n'y a aucune certitude absolue quant à la réaction positive ou négative qu'auront des enfants ayant subi le même traumatisme.
Vous avez des témoignages et des suivis de ces personnes qui témoignent ? Bref, en dehors d’hypothèses avez vous du concret ?
Citation :
Un enfant violé durant son enfance peut l'inciter à commettre le même acte lorsqu'il est adulte, mais parfois il se bat pour exactement l'inverse.

Oui mais pourquoi se bat il ? Sa blessure n'en est elle pas à l'origine ? Ne l'a-t-elle pas marqué pour toujours ? Et par dessus tout, son viol ne "détermine"-t-il pas pas son choix [de se battre] qu'il [l'enfant] fait ? (Son "destin" est déterminé par une autre personne...)

Citation :
Tout va dépendre de l'illumination de son âme (son évolution spirituelle).

Vous avez des exemples vérifiables ?

Citation :
La psychologie est la science du négatif, la science du néant. Elle ne peut être dissociée de la spiritualité sous peine de graves conséquences.

Démontrez ;)
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 20:40

Marc. a écrit:
Tania je vous ai dis que cela passait par l'éducation... [combien de temps allez vous troller là dessus ?] soyez gentille, appuyez vos exemple sur des cas concrets ;)

Ha... oui... je comprends mieux maintenant. Donc, selon vous, nous héritons par l'éducation la conséquence des fautes de nos ancêtres... drunken

Et que vient faire la psychogénéalogie dans l'éducation? Je ne suis pas là pour troller, cher Marc, J'espère au moins que vous vous comprenez vous-même. Parler d'héritage des fautes des ancêtres par l'éducation est pour le moins saugrenu, vous ne trouvez pas?

Un petit rappel de ce que vous m'avez écrit:

Tania : Et ça vient de quoi selon vous? C'est génétiquement héréditaire?

Marc : Non pas génétiquement mais spirituellement. Les rebouteux font "passer leur dons" de père en fils etc...

Tania : Spirituellement? Mais vous êtes tout simplement en train de me parler de réincarnation, là!

Marc : Non pas de réincarnation mais de transmission transgénérationnelle de dettes contracté par les aïeux et cela est prouvé psychologiquement ...

Ainsi, selon vous, il serait prouvé scientifiquement (je ne vois pas pourquoi vous avez écrit "psychologiquement") que des dettes contractées par des aïeux se transmettraient d'une génération à l'autre par l'éducation. Heu... pas étonnant que je ne vous comprenne pas. Vous ne me ferez jamais avaler une stupidité pareille, même sous la torture!

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 29 Fév 2012, 22:15

Marc. a écrit:
...
Oui mais pourquoi se bat il ? Sa blessure n'en est elle pas à l'origine ? Ne l'a-t-elle pas marqué pour toujours ? Et par dessus tout, son viol ne "détermine"-t-il pas pas son choix [de se battre] qu'il [l'enfant] fait ? (Son "destin" est déterminé par une autre personne...)

Marc, Marc, mon petit Marc, vous allez ouvrir quand les yeux? Si pour une même cause vous avez la possibilité de deux effets radicalement opposés, cela veut dire que l'effet ne dépend pas de cette cause mais de la capacité à bien réagir ou mal réagir à une cause donnée. Cette capacité à réagir d'une manière positive ou négative à une même cause est une disposition (ou une aptitude) de l'esprit.

Je répète pour la nième fois: La psychologie n'est rien sans la spiritualité!

C'est si compliqué que ça à comprendre?

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 07:26

Tania a écrit:
Marc. a écrit:
...
Oui mais pourquoi se bat il ? Sa blessure n'en est elle pas à l'origine ? Ne l'a-t-elle pas marqué pour toujours ? Et par dessus tout, son viol ne "détermine"-t-il pas pas son choix [de se battre] qu'il [l'enfant] fait ? (Son "destin" est déterminé par une autre personne...)

Marc, Marc, mon petit Marc, vous allez ouvrir quand les yeux? Si pour une même cause vous avez la possibilité de deux effets radicalement opposés, cela veut dire que l'effet ne dépend pas de cette cause mais de la capacité à bien réagir ou mal réagir à une cause donnée. Cette capacité à réagir d'une manière positive ou négative à une même cause est une disposition (ou une aptitude) de l'esprit.

Je répète pour la nième fois: La psychologie n'est rien sans la spiritualité!

C'est si compliqué que ça à comprendre?

Tania

Bonjour Tania, sauf que 100% des personnes ayant subie des carence affectives ne réagissent pas positivement. C'est pourquoi je vous demande de vous appuyer sur des cas concrets.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 10:09

Marc. a écrit:
Tania a écrit:
Marc. a écrit:
...
Oui mais pourquoi se bat il ? Sa blessure n'en est elle pas à l'origine ? Ne l'a-t-elle pas marqué pour toujours ? Et par dessus tout, son viol ne "détermine"-t-il pas pas son choix [de se battre] qu'il [l'enfant] fait ? (Son "destin" est déterminé par une autre personne...)

Marc, Marc, mon petit Marc, vous allez ouvrir quand les yeux? Si pour une même cause vous avez la possibilité de deux effets radicalement opposés, cela veut dire que l'effet ne dépend pas de cette cause mais de la capacité à bien réagir ou mal réagir à une cause donnée. Cette capacité à réagir d'une manière positive ou négative à une même cause est une disposition (ou une aptitude) de l'esprit.

Je répète pour la nième fois: La psychologie n'est rien sans la spiritualité!

C'est si compliqué que ça à comprendre?

Tania

Bonjour Tania, sauf que 100% des personnes ayant subie des carence affectives ne réagissent pas positivement. C'est pourquoi je vous demande de vous appuyer sur des cas concrets.

Voilà encore une autre manière de présenter la chose. Il est clair que ce sont 100% de personnes choisies pour démontrer ce que le psychologue cherche à démontrer. Si vous prenez 100 orphelins Roumains ils auront toutes les chances de tous présenter les mêmes caractéristiques. Pour que l'échantillon d'étude soit représentatif il doit être pris dans tous les milieux sociaux. Les viols des enfants arrivent même dans de "bonnes familles" réputées sans problème.

La psychologie est très très loin d'être une science exacte. Il est impossible de classer les hommes dans des tiroirs. Si vous chauffer deux barres de fer à 1000 degrés et que une plie alors que l'autre ne plie pas, c'est qu'elles ne sont pas composées du même alliage. Il en va de même pour la psychologie humaine. L'âme est constituée de plus ou moins de spiritualité et plus ou moins de psychisme.

Je n'ai pas à vous chercher des cas concrets, des enfants maltraités qui réagissent positivement à l'âge adulte vous en avez d'innombrables sous le nez. Ou vous voulez les voir ou vous ne voulez pas les voir (endoctriné que vous êtes avec votre psychologie "matérialiste"). Ce sont tous ceux qui ont subi un traumatisme quelconque durant leur enfance et qui réagissent tout à fait normalement à l'âge adulte. Ils ne vont pas consulter puisqu'ils sont normaux, alors, comment voulez-vous en prendre connaissance si ce n'est en ouvrant vous-mêmes les yeux et en observant autour de vous?

Pourquoi voulez-vous que la science démontre avec une étude concrète que les niveaux spirituels (capacité à aimer et à réagir positivement) existent? La spiritualité n'est pas du domaine de la science et ce n'est pas son but. Elle ne travaille pas pour démontrer où est le bien, ça ne lui sert à rien (c'est plutôt du domaine des religions), mais plutôt où est le mal. Alors, sans le savoir, elle triche et elle ment!

Je sens que je vais ouvrir un site sur l'imposture des sciences psychologiques...

Tania


Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 10:31

Tania a écrit:
Voilà encore une autre manière de présenter la chose. Il est clair que ce sont 100% de personnes choisies pour démontrer ce que le psychologue cherche à démontrer. Si vous prenez 100 orphelins Roumains ils auront toutes les chances de tous présenter les mêmes caractéristiques. Pour que l'échantillon d'étude soit représentatif il doit être pris dans tous les milieux sociaux. Les viols des enfants arrivent même dans de "bonnes familles" réputées sans problème.

Mais ces remarques sont faites dans tous les milieux sociaux. Nous avons de nos jours l'exemple de la Roumanie mais il y avait aussi celui de l'après guerre. Nous n'en somme plus au stade de l'observation mais de l'application. Aujourd'hui par exemple, nous mettons les bébés ensemble mais même si les cas d'hospitalismes sont rares, le syndrome anaclitique sont toujours là. Les blessures que nous avons eus dans l'enfance déterminent les choix que nous faisons une fois adultes. Et contre ça vous ne pouvez rien dire.



Citation :
Je n'ai pas à vous chercher des cas concrets, des enfants maltraités qui réagissent positivement à l'âge adulte vous en avez d'innombrables sous le nez.
Pas du tout, et c'est bien ce que vous refusez de comprendre. On charrie nos blessures toute notre vie.
Citation :
Ou vous voulez les voir ou vous ne voulez pas les voir (endoctriné que vous êtes avec votre psychologie "matérialiste"). Ce sont tous ceux qui ont subi un traumatisme quelconque durant leur enfance et qui réagissent tout à fait normalement à l'âge adulte. Ils ne vont pas consulter puisqu'ils sont normaux, alors, comment voulez-vous en prendre connaissance si ce n'est en ouvrant vous-mêmes les yeux et en observant autour de vous?

Vous vous trompez chère Tania et vous n'êtes pas compétente pour dire qu'une personne va bien à l'age adulte alors qu'elle a eus un traumatisme dans l'enfance. Il vous faut connaitre toute l'anamnèse de la personne pour se faire une idée. ENsuite la psychologie n'est pas matérialiste, voyez son étymologie. Les "gens normaux" cela n'existe pas. Personne n'est parfait.


Citation :
Je sens que je vais ouvrir un site sur l'imposture des sciences psychologiques...

Vous avez du temps à perdre Smile
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 11:11

Je reprends le fil au vol en ayant parcouru vos différents propos. Tania, il me semble que vous faites un peu l'amalgame entre la psychologie (qui n'est pas une pseudo-science, ce n'est pas cela une pseudo-science, elle n'en remplit absolument pas les critères...) et la spiritualité.
Pour en discuter, et comme je n'ai guère le temps de développer, je vous renvoie au développement suivant, très clair et très juste, sur ce sujet:

mercredi 21 janvier 2009Psychologie et spiritualité
par l'abbé Guillaume de Tanoüarn

" Il y a une tendance constante, chez les fidèles comme chez les prêtres, à confondre psychologie et spiritualité, comme si les deux démarches étaient identiques ou comme si la spiritualité représentait un simple prolongement de la psychologie. Lieu commun de notre culture : le psychanalyste a remplacé le prêtre et le divan le confessionnal.

Je crois vraiment que ce lieu commun est profondément faux.

On peut dire que les problèmes psychologiques naissent d'un vide spirituel. Parce que notre société est systématiquement contre toutes les formes de la vie intérieure (le diagnostic est de Bernanos), elle engendre des personnages fragiles, sans épaisseur et que la grande centrifugeuse qu'est la Société de consommation colle à l'extérieur d'eux-mêmes. Parce qu'ils n'ont pas de vie intérieure, la moindre épreuve les trouve démunis et sans force. Les psychotropes tentent de nous faire oublier cette fragilité que crée l'absence de vie intérieure en chacun de nous.

Mais ces problèmes psychologiques, qui abîment l'homme, ce n'est pas la vie spirituelle qui va les résoudre. Personne - et en particulier dans une situation de collapsus psychologique - ne peut faire l'économie de la connaissance de soi. La charité sans la connaissance de soi est une folie, dit sainte Catherine de Sienne, dans son Dialogue. Sur un fondement bancal, développer la vie spirituelle, sans chercher à trouver son assiette personnelle, c'est pratiquer une fuite en avant qu'on paye toujours à un moment ou à un autre.

Cela étant, la vie spirituelle n'est pas non plus l'apanage des gens équilibrés. La grâce rencontre chacun dans l'état où il se trouve et lui permet de transformer son coeur de pierre en coeur de chair, pour aimer Dieu dans l'éternité bienheureuse, où les problèmes psychologiques, liés à nos fragilités, apparaîtront comme bien dérisoires."
Voilà qui est dit.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 11:22

Bonjour Mikaele, tout à fait d'accord avec cela. Il ne faut pas mélanger psychologie et spiritualité mais toutefois seule la conversion chrétienne donne un plus pour apprendre à changer moyennant la grâce. Mais nous ne pouvons pas changer en totalité en ce monde.

On ne peux pas choisir -par exemple- de ne pas faire le deuil d'une personne chère à notre coeur. C'est en ce sens que le point de vue de Tania est indéfendable car il est des choix que la vie nous impose et notamment les autres. Pour une très grande part, les autres font notre "destin" et pour nous qui croyons faire des choix personnels lucides, nous sommes en réalité poussé par nos expérience passées à nous orienter vers tel ou tel choix. Seul l'aide de l'Esprit Saint peut nous sortir de quelques unes des diverses situations rencontrées.

Il n'y a en conséquence aucune "évolution" spirituelle qui nous est propre et qui passerait d'une vie à une autre avec ses expériences. Normal car les expériences nous viennent des autres et non pas de nous même.
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 11:28

« Nul savoir, si étendu qu'il soit, ne permet d'atteindre à la plénitude de la sagesse, sans la connaissance de soi-même. »
Bernard de Clairvaux
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 11:29

Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 11:41

Bonjour Marc,
La citation de Bernard de Clervaux était pour la "Citation du jour", je me suis trompée de fil... mais finalement elle convient bien à notre propos!
...
Je ne serais pas tout à fait d'accord avec votre idée du choix et principalement de l'intervention, et de la participation des autres dans ce dernier. Certes, si les autres, de mille et une manières, affectivement, socialement, professionnellement, nous marquent, nous blessent parfois et croisent inévitablement notre chemin et l'infléchissent, Dieu nous a créés entièrement libres et à tout moment il faut avoir à l'esprit, que nous avons toujours la liberté - rare, précieuse, entière- de CHOISIR.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 11:50

A dire vrai, nous n'avons pas réellement une pleine liberté de choisir. Le péché originel à sérieusement entaché notre liberté. Il est des choix qui nous ne sommes pas en mesure de faire par nous même et c'est une fois de plus ici que tout cela entre dans une parfaite concordance d'avec la foi chrétienne.

Visionnez cette vidéo vous ne serez pas déçue. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 11:54

J'aime bien l'idée de transformer un coeur de pierre en coeur de chair parce que cela évite de mépriser la chair.

Dire que la spiritualité ne résout pas les problèmes psychologiques est ambigu.

Est-ce qu'on appelle spiritualité le fait de flirter avec les esprits?
Dans ce cas le spiritisme est une spiritualité.
Ce n'est pas ma définition de la spiritualité.
Pour moi la spiritualité est ce qui relie le monde des apparences et sa réalité en Dieu.
D'après cette définition de la spiritualité, elle est en droit capable de résoudre les problèmes psychologiques.

Connaissance de soi et connaissance de l'autre marchent nécessairement ensemble vers Dieu.
Il n'y a aucune spiritualité réelle qui contourne la connaissance de soi et de l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 01 Mar 2012, 12:11

Cher Marc, merci pour la vidéo. C'est là tout le problème de l'existence et de l'exercice du libre arbitre (St Augustin, St Thomas d'Aquin et tutti quanti) ... écornés d'ailleurs au passage par toute la philosophie des sciences...
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 02:10

Marc. a écrit:
A dire vrai, nous n'avons pas réellement une pleine liberté de choisir. Le péché originel à sérieusement entaché notre liberté. Il est des choix qui nous ne sommes pas en mesure de faire par nous même et c'est une fois de plus ici que tout cela entre dans une parfaite concordance d'avec la foi chrétienne.

Visionnez cette vidéo vous ne serez pas déçue. Smile

Bon, j'en suis à la quarantième minute et ce prêtre n'a encore rien dit. Je dois arrêter, j'ai malheureusement pas 2h à perdre (surtout qu'il est impossible d'avancer la vidéo)...

Marc, je n'ai jamais écrit nulle part qu'un traumatisme ne traumatisait pas, je vous dis que face au même traumatisme on peut réagir de manières opposées. Cela indique bien qu'il y a un choix possible, ce n'est qu'une question de volonté. Si vous recherchez Dieu vous devez réfléchir sur l'origine de la volonté du bien, pas de la volonté du mal.

Mikaele, dire que la charité n'est rien sans la connaissance de soi c'est l'opposé de l'enseignement de saint Paul qui nous dit que rien n'est rien sans la charité. Lorsque je parle de spiritualité je la lis à la charité.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 06:29

Bonjour Tania, faites l'effort, laissez tourner la vidéo pendant qu'elle se charge puis vous pourrez avancer et reculer ensuite. Au début il expose les enjeux éthique de la réincarnation. Ensuite il développe un peu plus. Puis, il explique en quoi cela n'est pas compatible avec la foi chrétienne et il fini par nous montrer qu'elle ne tient pas debout.

La connaissance de soi passe par la rencontre avec l'autre. On ne se connait soi même jamais tout seul.


Dernière édition par Marc. le Ven 02 Mar 2012, 11:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 07:34

Par exemple, Emmanuel Kant disait "qu'il n'y a pas de pire tyrannie que de vouloir le bien de l'autre." Ici notre "capacité à aimer" cher à votre cœur va un prendre un petit coup. Si nous voulons un bien à autrui c'est souvent de manière empirique. Nous lui voulons un bien qui la plupart du temps est un bien pour nous. Mais qu'en est il du bien qui lui est nécessaire à lui ? Une image qui est très parlante est la suivante : Un petit garçon veut faire un bien à une petite fille, il veut lui faire le bien qu'il aimerait qu'on lui fasse. Que fait il ? Il lui offre un GI Joe au lieu d'une poupée barbie...

C'est là que nous voyons le décalage. Chez les adultes les choses sont plus compliqués mais elles sont très souvent semblables. Pour que ce garçon puisse faire un bien que l'on aimerait qu'on lui fasse et que ce bien puisse être en propre à la petite fille hé bien il lui faut d'abord apprendre à connaitre la petite fille pour savoir ce qu'elle désire. Et si il parvient à trouver le bon cadeau qui va faire plaisir et bien il aura appris une chose sur lui même : Le bien que je souhaite pour moi même n'est pas le même bien qu'autrui souhaite pour lui même. Connaitre l'autre est le plus sûr moyen non plus de lui vouloir un bien mais de pouvoir le lui faire selon sa volonté à lui. (Si je n'avais pas pris la peine de la connaitre je lui aurai offert un GI Joe)

Notre capacité à aimer ne vient pas de nous mais des autres car c'est dans le cœur de la réalité de l'autre qu'elle se développe et c'est aussi au cœur du regard de l'autre sur moi qu'elle devient connue et reconnue de l'autre et de moi... ;)
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 12:19

[quote="Tania"]Mikaele, dire que la charité n'est rien sans la connaissance de soi c'est l'opposé de l'enseignement de saint Paul qui nous dit que rien n'est rien sans la charité. Lorsque je parle de spiritualité je la lis à la charité.
[/quote]

Le texte que j'ai mis pour illustrer notre propos, dont vous semblez tirer cette conclusion aussi hâtive que fausse, ni ce texte, ni moi-même d'ailleurs, ne disent aucunement ce que vous caricaturez là...
Quant à saint Paul, il mentionne la connaissance de soi-même dans l'épître aux corinthiens:

« La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. Car nous connaissons en partie, et nous prophétisons en partie, mais qu'en ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je résonnais comme un enfant ; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant.

Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face-à-face ; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai connu. »
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 12:22

Tania dixiit: "Quand je parle de spiritualité je la lie à la charité"
De quelle spiritualité parlez-vous? Et de quel lien s'agit-il?
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 16:50

MIKAELE a écrit:
Tania dixiit: "Quand je parle de spiritualité je la lie à la charité"
De quelle spiritualité parlez-vous? Et de quel lien s'agit-il?

L'esprit est d'abord l'étincelle divine, une étincelle qui doit grandir toujours plus pour illuminer toute la personne. Si l'esprit n'était pas d'essence divine et n'avait aucun lien avec Dieu, il serait inutile d'en parler. Autant alors ne parler que de psychologie, ce serait suffisant.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 16:59

Marc. a écrit:
Par exemple, Emmanuel Kant disait "qu'il n'y a pas de pire tyrannie que de vouloir le bien de l'autre." Ici notre "capacité à aimer" cher à votre cœur va un prendre un petit coup. Si nous voulons un bien à autrui c'est souvent de manière empirique. Nous lui voulons un bien qui la plupart du temps est un bien pour nous. Mais qu'en est il du bien qui lui est nécessaire à lui ? Une image qui est très parlante est la suivante : Un petit garçon veut faire un bien à une petite fille, il veut lui faire le bien qu'il aimerait qu'on lui fasse. Que fait il ? Il lui offre un GI Joe au lieu d'une poupée barbie...


C'est incroyable, lorsque je vous lis j'ai l'impression de retrouver mot pour mot mes vieilles discussions avec des scientifiques athées. J'ai vraiment du mal à croire que vous êtes croyant.

Pourquoi insistez-vous à mêler la psychologie à la spiritualité? Les deux sont complémentaires, mais l'un n'est pas l'autre. Se tromper dans un présent est une erreur psychologique, pas spirituelle. Un esprit évolué ne peut faire une telle erreur car il est détaché des choses matérielles. Il aime gratuitement, sans penser à un quelconque plaisir ni retour.

Aimer spirituellement (et non affectivement) est à la fois un état d'être et une action.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 17:40

MIKAELE a écrit:

"On peut dire que les problèmes psychologiques naissent d'un vide spirituel. Parce que notre société est systématiquement contre toutes les formes de la vie intérieure (le diagnostic est de Bernanos), elle engendre des personnages fragiles, sans épaisseur et que la grande centrifugeuse qu'est la Société de consommation colle à l'extérieur d'eux-mêmes. Parce qu'ils n'ont pas de vie intérieure, la moindre épreuve les trouve démunis et sans force. Les psychotropes tentent de nous faire oublier cette fragilité que crée l'absence de vie intérieure en chacun de nous.".

J'approuve à 100%

MIKAELE a écrit:

"Mais ces problèmes psychologiques, qui abîment l'homme, ce n'est pas la vie spirituelle qui va les résoudre. Personne - et en particulier dans une situation de collapsus psychologique - ne peut faire l'économie de la connaissance de soi. La charité sans la connaissance de soi est une folie, dit sainte Catherine de Sienne, dans son Dialogue. Sur un fondement bancal, développer la vie spirituelle, sans chercher à trouver son assiette personnelle, c'est pratiquer une fuite en avant qu'on paye toujours à un moment ou à un autre.
.

Je n'approuve pas.

MIKAELE a écrit:
Cela étant, la vie spirituelle n'est pas non plus l'apanage des gens équilibrés. La grâce rencontre chacun dans l'état où il se trouve et lui permet de transformer son coeur de pierre en coeur de chair, pour aimer Dieu dans l'éternité bienheureuse, où les problèmes psychologiques, liés à nos fragilités, apparaîtront comme bien dérisoires."
Voilà qui est dit.

Synthèse que j'approuve

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 18:59

Marc. a écrit:
Bonjour Tania, faites l'effort, laissez tourner la vidéo pendant qu'elle se charge puis vous pourrez avancer et reculer ensuite. Au début il expose les enjeux éthique de la réincarnation. Ensuite il développe un peu plus. Puis, il explique en quoi cela n'est pas compatible avec la foi chrétienne et il fini par nous montrer qu'elle ne tient pas debout.

La connaissance de soi passe par la rencontre avec l'autre. On ne se connait soi même jamais tout seul.

Il faut distinguer la connaissance de notre soi psychologique (l'égo) et celle de notre soi spirituel (l'esprit d'essence divine).

Au plus on aime, au plus on s'approche de Dieu et au plus la connaissance de l'autre est superflue. Un saint n'a besoin de personne pour aimer. Il est dans un état d'Amour perpétuel. Il sait qu'il aime, quelle que soit la personnalité de son prochain.

Quant à la vidéo, désolée j'y renonce, c'est trop long. Si vous avez un argument valable contre la réincarnation à me proposer, je suis toute ouïe. Smile

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 21:00

Tania a écrit:
Marc. a écrit:
Bonjour Tania, faites l'effort, laissez tourner la vidéo pendant qu'elle se charge puis vous pourrez avancer et reculer ensuite. Au début il expose les enjeux éthique de la réincarnation. Ensuite il développe un peu plus. Puis, il explique en quoi cela n'est pas compatible avec la foi chrétienne et il fini par nous montrer qu'elle ne tient pas debout.

La connaissance de soi passe par la rencontre avec l'autre. On ne se connait soi même jamais tout seul.

Il faut distinguer la connaissance de notre soi psychologique (l'égo) et celle de notre soi spirituel (l'esprit d'essence divine).

Au plus on aime, au plus on s'approche de Dieu et au plus la connaissance de l'autre est superflue. Un saint n'a besoin de personne pour aimer. Il est dans un état d'Amour perpétuel. Il sait qu'il aime, quelle que soit la personnalité de son prochain.

Je n'arrive pas à croire à ce que je lis. La psychologie n'a rien a voir avec l'égo. Du moins directement. Elle a à voir avec les pathologies que tous, nous charrions. C'est à dire des blessures de l'âme !Mais le plus intéressant est à venir. Il n'y a rien à distinguer, nous sommes UN, de plusieurs composantes mais celles-ci ne sont pas à traiter séparément. La réalité de ce que subit notre corps l'est tout autant de notre âme et de notre esprit.

Vous dites : "plus on s'approche de Dieu et au plus la connaissance de l'autre est superflue"
Là j'adore. Vous dites qu'il faut se débarrasser de l'égo d'un côté et vous prônez une finalité égoïste et égocentrique de l'autre. S'approcher de l'autre, c'est s'approcher de Dieu :

Matthieu 25 a écrit:
34 Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.
35 Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ;
36 j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.
37 Les justes lui répondront: Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire ?
38 Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ; ou nu, et t’avons-nous vêtu ?
39 Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ?
40 Et le roi leur répondra: Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.
41 Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.
42 Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ;
43 j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.
44 Ils répondront aussi : Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté ?
45 Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites.
46 Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle.

La connaissance de l'autre n'est jamais superflue car c'est par elle que nous accédons à la connaissance de nous même...


Les Saints ont connu des personnes qui leur on été très pénibles.. renseignez vous. Il ne sont pas devenu Saint par ce qu'ils sont ! Ils le sont devenu parce qu'ils ont été appelés.

Nous avons tous besoin de l'autre pour aimer. Il n'est pas possible de centrer cet amour sur soi ou alors ce n'est plus de l'amour. Le Christ parle d'aimer Dieu, certes, mais Il ajoute d'aimer son prochain. Je crois que vous n'avez pas compris ce que je vous ai dis ce matin.

Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 02 Mar 2012, 23:48

Marc. a écrit:
Tania a écrit:
Marc. a écrit:
Bonjour Tania, faites l'effort, laissez tourner la vidéo pendant qu'elle se charge puis vous pourrez avancer et reculer ensuite. Au début il expose les enjeux éthique de la réincarnation. Ensuite il développe un peu plus. Puis, il explique en quoi cela n'est pas compatible avec la foi chrétienne et il fini par nous montrer qu'elle ne tient pas debout.

La connaissance de soi passe par la rencontre avec l'autre. On ne se connait soi même jamais tout seul.

Il faut distinguer la connaissance de notre soi psychologique (l'égo) et celle de notre soi spirituel (l'esprit d'essence divine).

Au plus on aime, au plus on s'approche de Dieu et au plus la connaissance de l'autre est superflue. Un saint n'a besoin de personne pour aimer. Il est dans un état d'Amour perpétuel. Il sait qu'il aime, quelle que soit la personnalité de son prochain.

Je n'arrive pas à croire à ce que je lis.

Rassurez-vous, rien d'étrange, c'est tout à fait réciproque! Smile

Marc. a écrit:

La psychologie n'a rien a voir avec l'égo. Du moins directement. Elle a à voir avec les pathologies que tous, nous charrions. C'est à dire des blessures de l'âme !

Question Mais c'est quoi cette salade? Les pathologies éventuelles que nous pouvons charrier font partie de la psychologie, alors que son objet complet est l'étude du comportement humain sous tous ses aspects psychiques, normaux ou pathologiques.

Marc. a écrit:

Mais le plus intéressant est à venir. Il n'y a rien à distinguer, nous sommes UN, de plusieurs composantes mais celles-ci ne sont pas à traiter séparément. La réalité de ce que subit notre corps l'est tout autant de notre âme et de notre esprit.

Ha oui? Et bien à vous lire on dirait pas! Vous ne parlez de l'âme que par le biais du psychisme, mais qu'en faites-vous de l'esprit? Où est-il? Quelles sont ses caractéristiques? Quels sont les comportements qui sont sous l'influence de l'esprit et ceux qui sont sous l'influence du psychisme?

Je vous ai clairement expliqué que la puissance de l'esprit c'est ce qui permet d'avoir la volonté de réagir positivement et avec Amour à une situation donnée. Pourriez-vous SVP ôter vos oeillères juste deux secondes?

Marc. a écrit:

Vous dites : "plus on s'approche de Dieu et au plus la connaissance de l'autre est superflue"
Là j'adore. Vous dites qu'il faut se débarrasser de l'égo d'un côté et vous prônez une finalité égoïste et égocentrique de l'autre. S'approcher de l'autre, c'est s'approcher de Dieu :.

Question Vous ne comprenez absolument rien de ce que j'écris. Il ne s'agit pas de ne pas s'approcher de l'autre, bien au contraire. Ce qui est superflu, à un certain niveau de sainteté, c'est la connaissance du psychisme de l'autre. L'âme évoluée, le saint, n'aime pas l'autre par le psychisme, MAIS PAR L'ESPRIT! L'autre peut avoir n'importe quelle personnalité, le saint l'aimera!

Vos versets de Matthieu sont inutiles, comprenez d'abord ce que je vous écris.

Marc. a écrit:

Les Saints ont connu des personnes qui leur on été très pénibles.. :.

C'est exactement ce que je suis en train de vous dire.

Marc. a écrit:

renseignez vous. Il ne sont pas devenu Saint par ce qu'ils sont ! Ils le sont devenu parce qu'ils ont été appelés..

C'est faux, nous sommes TOUS appelés, mais nous ne répondons pas tous, c'est différent! A la finalité la sainteté dépend de nous-mêmes, de notre acceptation.

Question: Etes-vous saint? Sinon, pourquoi refusez-vous de l'être?

Marc. a écrit:
Nous avons tous besoin de l'autre pour aimer.

Non, c'est vous (ou nous tous, en tant que personnes imparfaites) qui avez besoin de l'autre pour aimer. Un saint ne se pose pas de question, il aime, point barre. Cet Amour inconditionnel augmente au fur et à mesure que notre capacité à aimer augmente.

Marc. a écrit:

Il n'est pas possible de centrer cet amour sur soi ou alors ce n'est plus de l'amour. Le Christ parle d'aimer Dieu, certes, mais Il ajoute d'aimer son prochain. Je crois que vous n'avez pas compris ce que je vous ai dis ce matin.

Idem que plus haut, son prochain on doit l'aimer par l'esprit, pas par le psychisme. Lorsqu'on aime par l'esprit, le psychisme du prochain n'a plus d'importance. Ce qui est important c'est de reconnaitre Dieu dans son prochain.

Vous avez une méconnaissance de la spiritualité ahurissante.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 03 Mar 2012, 07:42

Bonjour Tania sunny
Tania a écrit:


Marc. a écrit:

La psychologie n'a rien a voir avec l'égo. Du moins directement. Elle a à voir avec les pathologies que tous, nous charrions. C'est à dire des blessures de l'âme !

Question Mais c'est quoi cette salade? Les pathologies éventuelles que nous pouvons charrier font partie de la psychologie, alors que son objet complet est l'étude du comportement humain sous tous ses aspects psychiques, normaux ou pathologiques.

Vous oubliez une chose, la psychologie démontre des causes des pathologies par l'expérience. Bref, pas de causes dans une vie antérieure.
Marc. a écrit:

Mais le plus intéressant est à venir. Il n'y a rien à distinguer, nous sommes UN, de plusieurs composantes mais celles-ci ne sont pas à traiter séparément. La réalité de ce que subit notre corps l'est tout autant de notre âme et de notre esprit.

Ha oui? Et bien à vous lire on dirait pas! Vous ne parlez de l'âme que par le biais du psychisme, mais qu'en faites-vous de l'esprit? Où est-il? Quelles sont ses caractéristiques? Quels sont les comportements qui sont sous l'influence de l'esprit et ceux qui sont sous l'influence du psychisme?

L'esprit suit le mouvement et se replie sur lui même lorsque l'âme souffre. Intéressez vous aux "états de choc".

Je vous ai clairement expliqué que la puissance de l'esprit c'est ce qui permet d'avoir la volonté de réagir positivement et avec Amour à une situation donnée. Pourriez-vous SVP ôter vos oeillères juste deux secondes?

Pour que l'esprit devienne "puissant" (ce mot est très mal venu) il doit se mettre à la place des autres. Il doit se décentrer et ça c'est le christianisme. Vous n'êtes plus dans une métaphysique indouiste cher Tania, vous entrez dans le panthéisme. Mais nous y reviendrons. Toutefois je vous en conjure, cultivez vous autrement que par des livre new-age.
Marc. a écrit:

Vous dites : "plus on s'approche de Dieu et au plus la connaissance de l'autre est superflue"
Là j'adore. Vous dites qu'il faut se débarrasser de l'égo d'un côté et vous prônez une finalité égoïste et égocentrique de l'autre. S'approcher de l'autre, c'est s'approcher de Dieu :.

Question Vous ne comprenez absolument rien de ce que j'écris. Il ne s'agit pas de ne pas s'approcher de l'autre, bien au contraire. Ce qui est superflu, à un certain niveau de sainteté, c'est la connaissance du psychisme de l'autre. L'âme évoluée, le saint, n'aime pas l'autre par le psychisme, MAIS PAR L'ESPRIT! L'autre peut avoir n'importe quelle personnalité, le saint l'aimera!

N'avez vous pas dis que "la connaissance de l'autre est superflue"? L'autre n'est pas un sujet d'expérience pour obtenir sa "sainteté" et que l'on jette après usage ? Expliquez moi pourquoi il n'a plus besoin de l'autre une fois son "niveau" atteint..

Même les saints ont appris des choses sur eux même par le biais de l'autre à la toute fin de le vie. Je dirais même que ce qu'il ont appris à ce moment là est d'une importance capitale.

Nous n'aimons pas que par l'esprit, mais par l'âme et même par le corps.


Vos versets de Matthieu sont inutiles, comprenez d'abord ce que je vous écris.

Mais j'entends bien, j'entends bien Smile

Marc. a écrit:

Les Saints ont connu des personnes qui leur on été très pénibles.. :.

C'est exactement ce que je suis en train de vous dire.

Marc. a écrit:

renseignez vous. Il ne sont pas devenu Saint par ce qu'ils sont ! Ils le sont devenu parce qu'ils ont été appelés..

C'est faux, nous sommes TOUS appelés, mais nous ne répondons pas tous, c'est différent! A la finalité la sainteté dépend de nous-mêmes, de notre acceptation.

Nous ne le sommes pas tous avec le même appel et la même force de cette appel. Je vous explique. Un Saint n'est pas appelé par le mérite de son héritage spirituel, il n'est pas appelé parce qu'il a "un plus" et même, ni son plus ou son hypothétique "héritage spirituel" ne peuvent l'aider à accepter de répondre à l'appel. C'est dans notre faiblesse que se déploie la puissance de Dieu (qui est Sa miséricorde) pas dans notre force ou nos "potentialité". Tout ceci n'est qu'une vision illusoire de l'égo qui vous fait croire que nous avons une importance qualitative aux yeux de Dieu. (réfléchissez bien à cela).

Marc. a écrit:
Nous avons tous besoin de l'autre pour aimer.

Non, c'est vous (ou nous tous, en tant que personnes imparfaites) qui avez besoin de l'autre pour aimer. Un saint ne se pose pas de question, il aime, point barre. Cet Amour inconditionnel augmente au fur et à mesure que notre capacité à aimer augmente.

On aime pas sans personne en face... nous avons tous besoin de l'autre. Notre "capacité" augmente au fur et à mesure que nous prenons conscience de notre impuissance. Là, nous commençons enfin à nous connaitre.
Marc. a écrit:

Il n'est pas possible de centrer cet amour sur soi ou alors ce n'est plus de l'amour. Le Christ parle d'aimer Dieu, certes, mais Il ajoute d'aimer son prochain. Je crois que vous n'avez pas compris ce que je vous ai dis ce matin.

Idem que plus haut, son prochain on doit l'aimer par l'esprit, pas par le psychisme. Lorsqu'on aime par l'esprit, le psychisme du prochain n'a plus d'importance. Ce qui est important c'est de reconnaitre Dieu dans son prochain.

Alors vous, vous rejetez la personne du prochain pour ne voir en lui que Dieu comme on jette une peau de banane pour ne garder que le cœur de la banane? ....


Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 03 Mar 2012, 07:47

Par les temps qui courent, nous sommes en pleine confusion entre le spirituel et le psychologique et sont appliquées sur le spirituel, les mêmes méthodes médico-psychologiques, les 'recettes' qui sont censées fonctionner sur le psychisme, alors que c'est fondamentalement différent. On touche là toute la méprise actuelle des "guérisons spirituelles" et les abus des "accompagnements spirituels", c'est évident. la confusion est fréquente, dans le fond, vous avez raison tous les deux!!!
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 03 Mar 2012, 07:55

" C’est pourquoi l’Église, à travers la déclaration de Mgr Thomas Kelly 27, archevêque de Louisville, États-Unis, en appelle à un discernement pour ne pas confondre le mouvement des états de conscience avec les appels de l’Esprit Saint :

Très souvent, nous confondons les échos d’une voix coléreuse venue de l’enfance, des sentiments impulsifs ou notre besoin de domination avec la voix de l’Esprit Saint. Nous ne sommes jamais quittes, en cette vie, de la nécessité d’un constant discernement de l’origine de ces mouvements intérieurs. Saint Jean de la Croix, saint Ignace de Loyola, sainte Catherine de Sienne, saint Paul et bien d’autres l’ont développé avec une grande clarté pour nous. Du fait que certains cherchent une vie plus profonde dans l’Esprit, ils doivent être particulièrement attentifs et vigilants à discerner la source véritable de leurs expériences."

cf. CHRISMATA : Vie psychique, vie spirituelle
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 03 Mar 2012, 08:05

cf. CHARISMATA: Vie psychique, vie spirituelle.
Je ne peux que vous inviter à vous y reporter, l'article est assez long.

"Si la vie spirituelle est évidemment en interaction avec la vie psychique, elle n’est pas réductible à cette dernière. Elle ajoute une dimension à partir de laquelle l’individu va vivre et élaborer son existence. Ce qui implique une relation personnelle avec Dieu et une intelligence de la foi, c’est-à-dire de son contenu rationnel. Elle se traduit par un rite pour l’exercer dans le temps et une morale pour orienter ses actes. Cette expérience chrétienne va offrir un système symbolique à partir duquel la vie psychique pourra se mettre en œuvre à travers et au-delà des tâches internes.
Mais, on l’aura compris, chercher à vouloir évangéliser l’inconscient, les profondeurs comme l’on dit, est aussi illusoire que de chercher à vouloir éduquer les pulsions. Celles-ci constituent un donné de base de la vie psychique qui n’est pas modifiable. Les animateurs et les thérapeutes qui font miroiter cette possibilité sont dans la séduction et la manipulation d’un discours magique. Mêler le spirituel au psychisme, les images religieuses aux représentations psychologiques, la parole du sujet à la parole de l’Évangile est déraisonnable."




Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 03 Mar 2012, 08:05

MIKAELE a écrit:
Par les temps qui courent, nous sommes en pleine confusion entre le spirituel et le psychologique et sont appliquées sur le spirituel, les mêmes méthodes médico-psychologiques, les 'recettes' qui sont censées fonctionner sur le psychisme, alors que c'est fondamentalement différent. On touche là toute la méprise actuelle des "guérisons spirituelles" et les abus des "accompagnements spirituels", c'est évident. la confusion est fréquente, dans le fond, vous avez raison tous les deux!!!

Bonjour Mikaele, entendons nous bien. Je n'ai jamais dis que la psychologie proposait des solutions ! Mais elle décrit asses bien ce qui résulte du péché originel. Elle n'est pas à confondre avec la spiritualité chrétienne qui elle tout au contraire peut donner des solutions. Dieu guéri certaines blessures si nous nous tournons vers Lui mais pas toutes. Les méthodes médico-psychologiques ne tendent qu'au maintient de la personne (âgée), a faire en sorte que cette période de la vie soit la plus agréable possible.

Même chose pour ce qui est des lourds handicaps.
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 03 Mar 2012, 08:09

Bonjour Marc, évidemment oui, nous sommes d'accord.
Bonne journée,
Mikaele
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 03 Mar 2012, 08:10

salut
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 03 Mar 2012, 14:40

Marc. a écrit:
...N'avez vous pas dis que "la connaissance de l'autre est superflue"?

Cher Marc, je vous l'ai pourtant bien expliqué, mais j'ai l'impression que ce que je vous écris ne vous intéresse pas.

Lorsqu'on aime d'une manière spirituelle (divine) on fait abstraction de ce que l'autre EST du point de vue psychique. Tout ce qu'un saint voit dans l'autre c'est la partie spirituelle divine, l'Amour et la bonté. Il fait abstraction de tous les défauts et de toute la partie négative. Aimer l'autre par l'esprit c'est aimer Dieu car on aime Dieu dans l'autre (malgré tous les défauts issus du psychisme que l'autre peut avoir).

Donc, je répète, c'est la connaissance du psychisme de l'autre qui est superflue. Si vous avez besoin de connaitre la personnalité psychique de l'autre pour l'aimer, vous pratiquez un amour sélectif qui est plutôt d'origine affective et psychique(deux voyous peuvent, par exemple, très bien s'aimer), mais ça n'a rien à voir avec la spiritualité.

La distinction du psychisme et de l'esprit est fondamentale. Un psychologue ne fera jamais pleinement son travail s'il ne prend pas en compte la partie spirituelle de la personne, celle qui permet de réagir aux traumatismes PAR L'AMOUR! C'est la seule manière de guérir une blessure subie durant l'enfance.

Croyez-moi, cher Marc, fuyez la psychologie "matérialiste" comme la peste.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 03 Mar 2012, 16:04

Tania a écrit:
Marc. a écrit:
...N'avez vous pas dis que "la connaissance de l'autre est superflue"?

Cher Marc, je vous l'ai pourtant bien expliqué, mais j'ai l'impression que ce que je vous écris ne vous intéresse pas.

Lorsqu'on aime d'une manière spirituelle (divine) on fait abstraction de ce que l'autre EST du point de vue psychique. Tout ce qu'un saint voit dans l'autre c'est la partie spirituelle divine, l'Amour et la bonté. Il fait abstraction de tous les défauts et de toute la partie négative. Aimer l'autre par l'esprit c'est aimer Dieu car on aime Dieu dans l'autre (malgré tous les défauts issus du psychisme que l'autre peut avoir).

Je crois bien que vous vous trompez chère Tania, un saint va justement au coeur des défauts. Voyez par exemple la vie de saint Padre Pio qui est allé au coeur des défauts de beaucoup de personne en confession. Nombre d'entre elle se sont converties. Il n'y a pas du tout d'abstraction de ce qui est de l'ordre de l'âme car c'est elle qu'il s'agit de guérir. Ensuite vous ne semblez pas comprendre que l'esprit et l'âme ou le psychisme si vous préférez sont liés. Certaines maladies de l'âme affectent l'esprit.

En vrai, j'aime Dieu dans l'autre mouis, mais je préfère aimer l'autre pour ce qu'il est et justement aller tout droit dans les faiblesse pour les soulager. En fait ce que j'aime le plus en l'autre : c'est l'homme.
Citation :

Donc, je répète, c'est la connaissance du psychisme de l'autre qui est superflue.

Déjà dis que je n'étais pas d'accord.

Citation :
Si vous avez besoin de connaitre la personnalité psychique de l'autre pour l'aimer, vous pratiquez un amour sélectif qui est plutôt d'origine affective et psychique(deux voyous peuvent, par exemple, très bien s'aimer), mais ça n'a rien à voir avec la spiritualité.

Vous ne comprenez pas. Ce n'est pas par un choix sélectif que nous connaissant l'autre, en connaissons l'autre nous nous connaissons nous même. Si par exemple une personne vous insulte et que vous répondez et bien vous avez appris une chose sur vous même : Vous n'êtes pas différent de lui... etc...
Citation :

La distinction du psychisme et de l'esprit est fondamentale. Un psychologue ne fera jamais pleinement son travail s'il ne prend pas en compte la partie spirituelle de la personne, celle qui permet de réagir aux traumatismes PAR L'AMOUR! C'est la seule manière de guérir une blessure subie durant l'enfance.

C'est beau sur le papier, ça fleur bon le printemps et les jours heureux... Mais vous avez des exemples concrets ? Si cela existait cela aurait la même réputation que Lourdes... Mais cela n'existe pas, tout comme : Les hôpitaux, les orphelinats, les écoles, les maisons de retraites, les maisons d'accueil pour adultes handicapés qui serait tenus pas des membres du "new age". What the fuck ?!? Ils doivent être surement trop occupé avec le "potentiel spirituel", leur "capacité à aimer", leur "développement personnel", leur "héritage spirituel", leur "sagesse bi-millénaire"... Mr. Green


Dernière édition par Marc. le Sam 03 Mar 2012, 16:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Le choix du paradis ou de l'enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marino Restrepo - il a vu l'enfer, le purgatoire, le paradis - il témoigne à Paris
» Lequel est le plus chaud, le paradis ou l'enfer ?... avec humour et décalage !
» Théorie quant au Paradis.
» Les gens de l'enfer
» Paradis = loterie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: