DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le choix du paradis ou de l'enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80807
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:11

BoANo1 a écrit:
(Requiest cat in pache )

Requiescat in Pace. Very Happy :krykry:
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Marc.



Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:11

:angebig:
Revenir en haut Aller en bas
BoANo1



Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:14

Citation :
Requiescat in Pace.

Merci d'avoir corrigé j'étais pas sûr fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80807
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:16

C'est à peu près toute ma connaissance en latin

(ce qui ne m'empêche pas d'être le responsable MONDIAL du site qui traduit saint Thomas d'Aquin en français ! comme quoi !) :beret:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:20

Je viens d'ajouter deux petites choses dans un post juste au dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:21

Arnaud Dumouch a écrit:
C'est à peu près toute ma connaissance en latin

(ce qui ne m'empêche pas d'être le responsable MONDIAL du site qui traduit saint Thomas d'Aquin en français ! comme quoi !) :beret:

:nawak: Boulet Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
BoANo1



Masculin Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:24

Marc et Arnaud si vous connaissez un jeu ( auquel mon frère joue ) qui s'apelle Assasin's creed alors vous savez !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:26

En clair (pour Tania) Ils te tapent dessus en se disant : "Je t'aimais, pourquoi m'a tu abandonné" Cela me fait (un peu) penser au Christ.

Pendant ce cours je n’arrêtais pas de me dire que le Christ est vraiment la seule issue. Confused


Dernière édition par Marc. le Mar 21 Fév 2012, 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
BoANo1



Masculin Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:30

Citation :
Pendant ce cours je n’arrêtais pas de me dire que le Christ est vraiment la seule issue.

Moi je me le dis tout les jours et franchement Christ est un bon soutien .

Il est là même quant on ne lui demande pas d'aide

Christ est mon ami
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:33


Moi aussi, Il est là -et je le sais- et tous les jours mon ami je me pose cette question : Mais pourquoi moi ? Vraiment je ne me sens pas du tout digne d'un tel amour. Bref voila la séance pathos et fini là :wo
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28490
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 18:55

Tous les jours, je dis à Jésus ma confiance et mon amour pour lui. Very Happy I love you
Revenir en haut Aller en bas
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 19:24

Le choix du Paradis ou de l'Enfer:

C'est ce qu'a constaté St Augustin lors de la passion du Seigneur:

" Ils étaient trois en croix, l'un AUTEUR, l'autre bénéficiaire du salut, un troisième qui accepte la damnation; de tous trois le supplice est égal, mais le cas différent".
( Enarr.2 in ps 34, &1; "CCL" 38, p.312).

Le Christ met sa souffrance à la disposition de l'Univers entier, et le bon larron unit ses souffrances à celles du Christ; elles acquièrent ainsi une valeur rédemptrice; le mauvais larron gaspille ses souffrances.
Cependant nous ignorons si survivant au Christ et bouleversé par les événements qui suivirent sa mort, il ne finit pas par se repentir, même à l'instant de sa mort.
(dr Mardon-Robinson)

Nous naviguons tous les jours entre le bon et le mauvais larron mais si on accepte ("St Séraphin") de garder notre âme en enfer et de ne pas perdre espoir comme Job sur son Fumier, alors...tout est possible...

St Paul avouait: Je ne suis qu'un être de chair, vendu au pouvoir du péché...Je ne fais pas ce que je veux, mais je fais ce que je hais...Je ne fais pas le bien que je veux et commets le mal que je ne veux pas. (Rm 7,14-15.19).

C'est le drame de notre vie humaine, ballotés entre le bon et le mauvais larron.
Pourtant nous participons à la Résurrection du Seigneur; mais nous vivons pour le Christ qu'à la condition d’incessantes morts à nous mêmes.

Je pense à cette parole extraordinaire de Marthe Robin:

-"Il faut que la terre soit déchirée pour être ensemencée".-

Il me semble que le bon larron a tout compris: le paradis ce n'est pas d'abord un lieu mais la personne du Christ en qui nous aurons tout, y compris le paradis.

RFCD








Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mar 21 Fév 2012, 19:44

J'aime bien cette "image":

Trois objets sont soumis au même traitement. Un œuf, des pâtes et du café.

Tout trois sont plongés dans l'eau bouillante :

L’œuf qui était tendre se durcit,

Les pâtes qui étaient dures se ramollissent,

Le café quant à lui épanouit.

Mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 00:22

En attendant nous avons encore dévié de l'argument de l'écoute des témoignages des défunts. Qui mieux qu'un mort peut raconter s'il est heureux ou s'il souffre et comment s'est passé son passage de la vie terrestre à la vie dans l'au-delà?

Concernant la psychologie, c'est une pseudo-science qui ne pourra jamais être complète si elle ne prend pas en compte l'héritage spirituel (par le biais de l'âme). Selon la qualité de l'héritage spirituel reçu à la naissance, deux enfants d'une même famille et recevant la même éducation peuvent avoir des réactions comportementales tout à fait opposés. Certains reproduiront ce qu'ils ont subi, pendant que d'autres feront exactement le contraire de ce qu'ils ont subi. Tout va dépendre de la disposition de l'âme.

Une mauvaise éducation peut accentuer un défaut présent chez l'enfant, par contre, si l'enfant présente des aptitudes spirituelles, il peut même en arriver à comprendre ses parents et à les aider. Il existe très peu de psy qui arrivent à faire la part de l'inné et de l'acquis.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 08:19

Citation :
D'après ce qu'on sait des témoignages des défunts (et je peux vous dire que rien que par le biais de ma mère j'en connais un rayon), il n'y a aucune rencontre avec une personne particulière. pourtant, à lire certains témoignages, il y a bien des rencontres particulières. les défunts qui communiquent avec votre mère seraient donc particuliers... Le type de rencontre dépend de notre propre croyance et de l'état d'âme (de très bonne à très mauvaise). votre mère a t'elle capacité à juger du degré de bonté d'une âme? sur quel critères? Et sans doute aussi que ces défunts sont "attirés" par votre mère pour des raisons bien précises, est ce que les défunts chrétiens lui apparaissent? ou bien lui apparaissent les personnes qui durant leur vie faisaient leur chemin par elles-mêmes, sans s'être remise entre les mains du Christ? auquel cas, le même chemin est suivi dans l'au delà? question que je me pose.
Lorsque l'âme est bonne ou moyennement bonne, le plus souvent ce sont des parents ou des anges (êtres de lumières) qui viennent aider le défunt à s'adapter à sa nouvelle vie, non sans avoir, au préalable, fait le point des bons ou mauvais actes accomplis. Si les actes sont majoritairement mauvais, aucune aide n'est accordée et l'âme est vouée à elle-même dans l'environnement qui lui correspond. Il n'y a donc pour ces âmes, et même pour toutes les âmes, absolument aucun choix! Le confinement de l'âme par rapport à ce qu'elle EST est systématique et naturel! La punition, la récompense ou le jugement ne viennent donc pas de l'extérieur de soi, mais de l'intérieur de l'âme d'où l'importance de se laisser "envahir" par le Christ, lui laisser prendre les rênes de ntore vie, de s'en remettre à lui, c'est là le choix que l'on a .... choisir de continuer par soi même ou choisir de s'en remettre à LUI. Elle réside toute là la force et la justice de la puissance divine! Nul n'arrive au Père que par moi.....Les catholiques les plus pieux ont toutes les chances d'avoir la vision du Christ, mais ce n'est pas une certitude absolue. Et ce n'est non plus pas une certitude absolue que la vision du Christ soit le Christ lui-même. Si vous vous identifiez à Lucifer, vous rencontrerez un ange se faisant passer pour Lucifer, si vous vous identifiez à Satan, vous rencontrerez Satan etc... En fait, on projette à l'extérieur de soi ce que nous sommes à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
boulo
Administrateur


Masculin Messages : 9352
Inscription : 25/12/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 08:22

Tania a écrit:
En attendant nous avons encore dévié de l'argument de l'écoute des témoignages des défunts. Qui mieux qu'un mort peut raconter s'il est heureux ou s'il souffre et comment s'est passé son passage de la vie terrestre à la vie dans l'au-delà?

... Il existe très peu de psy qui arrivent à faire la part de l'inné et de l'acquis.

Tania

C'est ce que j'ai constaté aussi pendant les quelques années où j'ai pratiqué .

Pour les témoignages des défunts , je ne peux que vous donner raison sur le principe mais la prudence s'impose vis-à-vis de tout témoignage .
Je partage cependant avec vous l'idée que les refuser sans examen est une grave faute .
Celui qui me met des larmes aux yeux et me noue la gorge , est celui de cette petite fille de 4 ans qui a annoncé à sa mère sa mort prochaine et sa rencontre joyeuse avec le Christ . Elle fut assassinée l'après-midi suivant ( récit poignant par Elisabeth Kübler-Ross en pages 82 à 84 du livre du père Brune : " Les morts nous parlent " ) .


Dernière édition par boulo le Mer 22 Fév 2012, 21:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 08:41

Citation :
Oui cher Graal, absolument tout est pesé et compté! La théorie du choix n'est rien face à cette réalité, car personne ne peut réchapper à ce qu'il est réellement, aucun mensonge n'est possible. c'est clair qu'aucun mensonge n'est possible, mais le pardon et la miséricorde existent, Tania. pour cela, il nous faut devenir humble Arnaud avait l'air de se faire du souci quant à sa réelle capacité à faire "le bon choix", mais, je répète, ce n'est pas une question de choix. chaque acte que l'on pose est un choix, si on persiste à faire des choix sur un chemin pétri d'orgueil et d'égoïsme, on risque fort de continuer pareil de l'autre côté..... le péché, c'est se tromper de bonheur, c'est choisir un bonheur sans Christ, plein d'illusions, une des conséquences du péché, c'est qu'il nous rend esclave... s'en remettre à Christ, c'est se mettre en lumière, accepter qu'il nous "lave", l'acceptation est un choix. C'est un auto-jugement impartial. On ne peut y réchapper car il vient DE LA PARTIE DIVINE (c'est pas l'Accusateur qui juge????) INTéRIEURE à NOUS-MÊMES! Lorsque cette partie divine est absente, l'âme ne s'auto-juge même pas, elle est automatiquement confinée dans son environnement diabolique le diable = accusateur, père du mensonge, calomniateur, etc.... vous ne confondez pas Dieu et le diable? . C'est une loi naturelle (ben, oui, puisque nous sommes pécheurs depuis la chute! Il faut arriver à sortir une bonne fois pour toute du vieux concept périmé du Dieu anthropomorphique qui vient nous juger. c'est ce que le Christ est venu faire, non????? en nous décrivant un Dieu de miséricorde et de pardon
Cher Arnaud, je ne peux que vous inviter à modifier votre thèse dans ce sens incroyable çà, vous verrez que vous vous ferez moins d'ennemis dans votre propre milieu catholique . Rien ne vous empêche de conserver le concept d'enfer éternel.

peut être que je ne comprends pas bien, étant une âme peu évoluée spirituellement et pas inspirée du tout par d'étranges entités spirites, mais à en lire vos propos, vous pensez donc inutile la mort du Christ à la croix..... ????
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 17:12

Tania a écrit:
Concernant la psychologie, c'est une pseudo-science qui ne pourra jamais être complète si elle ne prend pas en compte l'héritage spirituel (par le biais de l'âme). Selon la qualité de l'héritage spirituel reçu à la naissance, deux enfants d'une même famille et recevant la même éducation peuvent avoir des réactions comportementales tout à fait opposés. Certains reproduiront ce qu'ils ont subi, pendant que d'autres feront exactement le contraire de ce qu'ils ont subi. Tout va dépendre de la disposition de l'âme.

Bonjour Tania, la psychologie est une science tout à fait exacte, j'y retrouve même des concepts théologiques et métaphysiques. Elle n'a pas besoin de prendre en compte l'héritage spirituel" puisqu'elle le réfute asses bien je trouve.. On y voit clairement que certains petits détails dans l'enfance peuvent avoir de lourdes conséquences à l'age adulte et que cela n'a absolument rien à voir avec "l'héritage spirituel".
Elle est basée sur l'observation du réel en prenant compte d'un très grand nombre de personne (ou d'enfants). Elle ne solutionne pas mais explique parfaitement.

EN regle générale il vaut mieux partir de l'expérience pour dégager des concepts métaphysiques et non l'inverse.

Revenir en haut Aller en bas
RenéMatheux



Masculin Messages : 11973
Inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 19:45

Marc. a écrit:
Tania a écrit:
Concernant la psychologie, c'est une pseudo-science qui ne pourra jamais être complète si elle ne prend pas en compte l'héritage spirituel (par le biais de l'âme). Selon la qualité de l'héritage spirituel reçu à la naissance, deux enfants d'une même famille et recevant la même éducation peuvent avoir des réactions comportementales tout à fait opposés. Certains reproduiront ce qu'ils ont subi, pendant que d'autres feront exactement le contraire de ce qu'ils ont subi. Tout va dépendre de la disposition de l'âme.

Bonjour Tania, la psychologie est une science tout à fait exacte, j'y retrouve même des concepts théologiques et métaphysiques. Elle n'a pas besoin de prendre en compte l'héritage spirituel" puisqu'elle le réfute asses bien je trouve.. On y voit clairement que certains petits détails dans l'enfance peuvent avoir de lourdes conséquences à l'age adulte et que cela n'a absolument rien à voir avec "l'héritage spirituel".
Elle est basée sur l'observation du réel en prenant compte d'un très grand nombre de personne (ou d'enfants). Elle ne solutionne pas mais explique parfaitement.

EN regle générale il vaut mieux partir de l'expérience pour dégager des concepts métaphysiques et non l'inverse.

En général, il ne faut pas réduire un être humain à un point dans un univers mathématisable!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 20:04

sunny Cher cath1250, je ne sais pas si je me mets contre l'église et j'en suis navré si cela est. :sts:
Mais j'avoue que je me suis Auto-Jugé, lors de ces expériences spirituelles en décorporation ou en voyage astral, dans le dernier purgatoire en me disant: "Je suis un égoïste".
Pour ma part, c'est une preuve pour dire que le Seigneur est bon , qu'il n'est aucunement méchant malgré tout ceux dont on peut dire de mal sur Notre Seigneur Dieu .
Sinon à quoi cela servirait qu'un Dieu qui dit de ne pas juger, juge. Bien sûr qu'il en a le droit car il est le maitre de tout.
Mais dans ces expériences, le Seigneur ne m'as ni jugé ni pardonné.
...J'ai vécu les épreuves et les récompenses, voilà tout...et je suis revenu à la suite de ces expériences pour en témoigner...,autant que possible car je suis assez nul pour savoir raconter et trouver les mots qu'il faut pour que tous puissent comprendre au mieux...! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 22:53

cath1250 a écrit:
Citation :
D'après ce qu'on sait des témoignages des défunts (et je peux vous dire que rien que par le biais de ma mère j'en connais un rayon), il n'y a aucune rencontre avec une personne particulière. pourtant, à lire certains témoignages, il y a bien des rencontres particulières. les défunts qui communiquent avec votre mère seraient donc particuliers... Le type de rencontre dépend de notre propre croyance et de l'état d'âme (de très bonne à très mauvaise). votre mère a t'elle capacité à juger du degré de bonté d'une âme? sur quel critères? Et sans doute aussi que ces défunts sont "attirés" par votre mère pour des raisons bien précises, est ce que les défunts chrétiens lui apparaissent? ou bien lui apparaissent les personnes qui durant leur vie faisaient leur chemin par elles-mêmes, sans s'être remise entre les mains du Christ? auquel cas, le même chemin est suivi dans l'au delà? question que je me pose.
Lorsque l'âme est bonne ou moyennement bonne, le plus souvent ce sont des parents ou des anges (êtres de lumières) qui viennent aider le défunt à s'adapter à sa nouvelle vie, non sans avoir, au préalable, fait le point des bons ou mauvais actes accomplis. Si les actes sont majoritairement mauvais, aucune aide n'est accordée et l'âme est vouée à elle-même dans l'environnement qui lui correspond. Il n'y a donc pour ces âmes, et même pour toutes les âmes, absolument aucun choix! Le confinement de l'âme par rapport à ce qu'elle EST est systématique et naturel! La punition, la récompense ou le jugement ne viennent donc pas de l'extérieur de soi, mais de l'intérieur de l'âme d'où l'importance de se laisser "envahir" par le Christ, lui laisser prendre les rênes de ntore vie, de s'en remettre à lui, c'est là le choix que l'on a .... choisir de continuer par soi même ou choisir de s'en remettre à LUI. Elle réside toute là la force et la justice de la puissance divine! Nul n'arrive au Père que par moi.....Les catholiques les plus pieux ont toutes les chances d'avoir la vision du Christ, mais ce n'est pas une certitude absolue. Et ce n'est non plus pas une certitude absolue que la vision du Christ soit le Christ lui-même. Si vous vous identifiez à Lucifer, vous rencontrerez un ange se faisant passer pour Lucifer, si vous vous identifiez à Satan, vous rencontrerez Satan etc... En fait, on projette à l'extérieur de soi ce que nous sommes à l'intérieur.

Cath, il ne s'agit pas pour ma mère de juger si une âme est bonne ou mauvaise. Pour la plupart ce sont des âmes en peine qui souffrent pour une raison ou pour une autre. Elles ne disposent d'aucune aide dans l'au-delà et espèrent une aide de la part d'une personne sensitive sur terre. Souvent elles désirent transmettre des messages à leur famille. Parfois ce sont des regrets, parfois elles veulent réconforter ou réconcilier ceux qu'elles ont laissé. En tout cas elles peuvent faire le récit de leur passage dans l'autre vie.

Faire le choix du Christ peut se limiter à être un choix purement intellectuel, ce n'est pas pour cela qu'on s'en retrouve transformé pour autant. Si l'âme est pécheresse, elle demeure pécheresse. Pour que l'âme change profondément, cela demande du temps...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 23:01

cath1250 a écrit:
...

peut être que je ne comprends pas bien, étant une âme peu évoluée spirituellement et pas inspirée du tout par d'étranges entités spirites, mais à en lire vos propos, vous pensez donc inutile la mort du Christ à la croix..... ????

Ce n'est pas parce que nos péchés sont pardonnés que nous sommes transformés. Le premier pas vers le salut est d'accepter de suivre le Christ, ensuite il faut que l'âme change, et ça c'est notre volonté personnelle, pas celle du Christ. Ce serait un peu trop facile de se dire "ok, super, Christ est miséricordieux, il me pardonne et je peux faire ce que je veux". Arnaud a suffisamment insisté sur l'erreur de cette pensée.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Mer 22 Fév 2012, 23:30

Marc. a écrit:
Tania a écrit:
Concernant la psychologie, c'est une pseudo-science qui ne pourra jamais être complète si elle ne prend pas en compte l'héritage spirituel (par le biais de l'âme). Selon la qualité de l'héritage spirituel reçu à la naissance, deux enfants d'une même famille et recevant la même éducation peuvent avoir des réactions comportementales tout à fait opposés. Certains reproduiront ce qu'ils ont subi, pendant que d'autres feront exactement le contraire de ce qu'ils ont subi. Tout va dépendre de la disposition de l'âme.

Bonjour Tania, la psychologie est une science tout à fait exacte, j'y retrouve même des concepts théologiques et métaphysiques. Elle n'a pas besoin de prendre en compte l'héritage spirituel" puisqu'elle le réfute asses bien je trouve.. On y voit clairement que certains petits détails dans l'enfance peuvent avoir de lourdes conséquences à l'age adulte et que cela n'a absolument rien à voir avec "l'héritage spirituel".
Elle est basée sur l'observation du réel en prenant compte d'un très grand nombre de personne (ou d'enfants). Elle ne solutionne pas mais explique parfaitement.

EN regle générale il vaut mieux partir de l'expérience pour dégager des concepts métaphysiques et non l'inverse.


Question Vous ne répondez pas à mon objection. Relisez ce que je vous ai écrit, ce n'est pas parce que certains détails de l'enfance peuvent avoir de lourdes conséquences qu'on peut en déduire une loi universelle irréfutable. Parfois les conséquences sont radicalement opposés. L'enfant disposé à aimer (possédant une aptitude innée) comprend ses parents et ne reproduit pas leurs erreurs car il les a en horreur. Dans ce cas là les théories des psychologues ne sont plus valables.

Je suis vraiment étonnée que vous pensiez que la psychologie - au demeurant très matérialiste car étant l'étude du psychisme - puisse répondre à 100% aux problèmes comportementaux de l'être humain. Tout ce qui concerne le psychisme vient de la chair, cher Marc, ne l'oubliez pas. Le spirituel n'a rien à voir avec le psychisme. La bonté spirituelle vient d'ailleurs et ne trouve aucune racine dans la psychologie.

Rien ne vous empêche d'étudier la psychologie, bien sûr, mais ne vous faites surtout pas endoctriner par des psychologues, car c'est l'antithèse de la spiritualité. La psychologie est l'étude de la partie animale de l'homme, pas de la partie spirituelle.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 06:55

Bonjour Tania, je crois que votre principal défaut est de ne pas vous reposer sur des expériences concrètes mais sur votre imagination. Les erreurs que font les parents ne sont pas des choix libres mais des conséquences de leur propre éducation et des pathologies qu'il en résulte. Le complexe d’œdipe par exemple est le foyer de très nombreuses pathologie. Si nous sortons correctement de ce passage nous inscrivons en nous deux lois qui sont génératrice d'autres lois du sens moral. Ces deux lois sont l'interdit de l’inceste et du meurtre.

Mais cela peut être très aléatoire si l'on ne se base pas sur l'expérience. Nous n'avons par exemple pas forcement nos parents pour modèle en passant ce cap. Une absence prolongé de l'un des parents contraint l'enfant à choisir une autre personne du sexe opposé pour le passer.

Mais ce n'est pas tout, un enfant peut avoir "horreur" de ce que font ses parent et ne pas le reproduire tout de suite. Son attitude visant plus à signifier son individualité d'avec les parents et d'une affirmation de lui en tant que personne distincte d'eux (opposition).

Ensuite en ce qui concerne l'hospitalisme (les bébés qui se laissent mourir ou deviendront des psychotiques). Il ont pour la plupart été abandonnés à la naissance ou sont orphelins. Tous, sans exception vont développer des "carences affectives" plus ou moins graves qui vont déterminer ce qu'il seront. Et si nous partons de votre postulat, si une "âme vieille" "s'incarne" dans l'un d'entre eux, il n’échappera pas à la règle et subira les conséquences psychologiques de cet abandon. Il n'aura pas la possibilité de développer ses acquis (par héritage) et va développer une ou des lourdes pathologies....

La psychologie n'explique pas la bonté humaine mais le fait que le caractère équilibré d'une personne lui vient de passages réussit dans son enfance voire d'un héritage généalogique correct.

L'expérience de l'âme et du corps n'est pas séparé. On ne peut les traiter séparément donc.

PS, la psychologie ne s'oppose pas du tout à la foi chrétienne. C'est même le contraire.


Dernière édition par Marc. le Jeu 23 Fév 2012, 07:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 06:57

Citation :
Faire le choix du Christ peut se limiter à être un choix purement intellectuel, c'est un premier pas déjà ce n'est pas pour cela qu'on s'en retrouve transformé pour autant. Si l'âme est pécheresse, elle demeure pécheresse. Pour que l'âme change profondément, cela demande du temps... pas forcément, le jour où vous faites l'expérience de Son action en vous, la façon de voir la vie, les autres, soi même, change complètement
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 11:35

Marc. a écrit:
...Bonjour Tania, je crois que votre principal défaut est de ne pas vous reposer sur des expériences concrètes mais sur votre imagination.

Cher Marc, c'est tout le contraire, les expériences que vous appelez concrètes (ou plutôt les observations concrètes) sont faites par des expérimentateurs à l'esprit scientifique matérialiste (donc forcément biaisé). Ou peut-être sont-elles faites par des scientifiques catholiques (de toute manière biaisés aussi). Ils orientent inconsciemment leurs recherches vers ce qu'ils cherchent à démontrer. Comme les 3/4 des gens fonctionnent comme ils l'observent, ils sont persuadés qu'ils peuvent en tirer des lois générales. Ils tiennent pour des exceptions les cas qui n'ont rien à voir avec ce qu'ils cherchent à démontrer. Donc, les personne saintes et naturellement bonnes, provenant éventuellement d'un milieu mauvais, passent aux oubliettes des exceptions, alors que c'est là qu'il faut rechercher la preuve d'une présence spirituelle particulière qui ne répond plus aux lois de la psychologie classique.

Marc. a écrit:

...PS, la psychologie ne s'oppose pas du tout à la foi chrétienne. C'est même le contraire.

Si la psychologie ne s'oppose pas à la foi Catholique (et non chrétienne) c'est parce que les deux sont dans l'erreur (sur ce point particulier, bien sûr). Smile Je vois déjà Cath et Mikaele en train de s'exciter... Smile Les catholiques croient que l'esprit saint nous arrive dessus comme par enchantement. Or, il en est rien, c'est le fruit d'une longue évolution. Ce qui nous arrive d'abord dessus c'est la croyance et l'ouverture de la conscience grâce à la parole et l'écriture, ensuite le travail évolutif commence (la transformation de l'âme) . Ou, plutôt, le travail évolutif continue, car, pour arriver ne serait-ce qu'à la première prise de conscience intellectuelle, cela demande déjà un certain niveau d'évolution.

Tania
PS. Je viens de remarquer que la psychologie de l'âme commence à prendre forme sur le net. Ce sera la psychologie du troisième millénaire, ne ratez pas le rendez-vous. les bouddhistes maîtrisent déjà cela depuis plus de 4000 ans!

"La psychologie est une science humaine relativement récente, puisqu'elle est apparue à la fin du XIXème siècle. Au cours des 100 dernières années, les apports de chercheurs ont permis un important développement de cette science, débouchant sur de nombreuses découvertes, théories et applications. Nous sommes arrivés à un stade très développé de compréhension de la nature et du fonctionnement de notre personnalité.

Pour autant, il manque encore un élément important, sans lequel le tableau de l’être humain ne saurait être complet. Sans la connaissance d’un point fondamental, non seulement notre vision de l’être humain n’est que parcellaire, mais elle est aussi faussée.

Cet élément est l’essence naturellement et intrinsèquement divine de l’être humain.
Bien que rien actuellement ne prouve l’existence d’une quelconque divinité. Sur ce site, nous partons du postulat qu’existe en chacun de nous une "âme" (Tania: en tant qu'esprit d'essence divine ou principe divin), principe mystérieux et caché à la base de notre évolution.

http://sites.google.com/site/psychologieesoterique/Home



Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 14:42

Tania a écrit:
L'enfant disposé à aimer (possédant une aptitude innée) comprend ses parents et ne reproduit pas leurs erreurs car il les a en horreur. Dans ce cas là les théories des psychologues ne sont plus valables.
Avoir en horreur les erreurs de nos parents c'est rester en opposition, rester dans un conflit sans le résoudre.
Cela potentialise la possibilité de retomber dans les mêmes erreurs que les parents en cas de baisse d'énergie.
Il faut sortir du conflit par le haut, le dépasser.
Des enfants qui ont eu une enfance douloureuse auront davantage de difficulté à être en paix mais en contrepartie il ont l'avantage d'être plus que les autres poussés à s'élever spirituellement pour dépasser leur douleur.
C'est la justice de Dieu : il n'y a pas de circonstances meilleures pour quiconque.
Toutes les circonstances de la vie sont bonnes.

Tania a écrit:
Le spirituel n'a rien à voir avec le psychisme. La bonté spirituelle vient d'ailleurs et ne trouve aucune racine dans la psychologie.
Ce n'est pas que le spirituel n'a rien à voir avec le psychique, c'est que le psychique est subordonné au spirituel.
La psychologie ne dit pas tout de l'Homme et en particulier elle ne donne pas le sens de la vie.
La source de l'amour est effectivement indétectable par la science psychologique, la neurobiologie et toute science.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 14:55

Tania a écrit:
Ce n'est pas parce que nos péchés sont pardonnés que nous sommes transformés. Le premier pas vers le salut est d'accepter de suivre le Christ, ensuite il faut que l'âme change, et ça c'est notre volonté personnelle, pas celle du Christ. Ce serait un peu trop facile de se dire "ok, super, Christ est miséricordieux, il me pardonne et je peux faire ce que je veux". Arnaud a suffisamment insisté sur l'erreur de cette pensée.
Si, le pardon des péchés transforme et il est nécessaire car le péché obscurcit l'âme.
On ne peut avoir une vision juste des choses si notre âme, miroir de l'Esprit, est plongée dans les brouillards épais du péché.
Le pardon des péchés est comme tout évènement spirituel, à la fois passif et actif.
Le côté actif c'est la foi, la confiance, l'acceptation volontaire.
Le côté passif, c'est l'abandon, la lâcher prise, parce que rien ne vient par nous-même. Nous avons seulement la capacité de nous mettre en état de recevoir quelque chose qui vient de Dieu, d'abord le pardon puis la connaissance du coeur.

La connaissance du coeur doit précéder la connaissance intellectuelle afin que cette dernière ait quelque valeur.
La connaissance intellectuelle n'est même pas forcément nécessaire, sauf à vouloir enseigner aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 15:17

Renaud a écrit:
Tania a écrit:
Ce n'est pas parce que nos péchés sont pardonnés que nous sommes transformés. Le premier pas vers le salut est d'accepter de suivre le Christ, ensuite il faut que l'âme change, et ça c'est notre volonté personnelle, pas celle du Christ. Ce serait un peu trop facile de se dire "ok, super, Christ est miséricordieux, il me pardonne et je peux faire ce que je veux". Arnaud a suffisamment insisté sur l'erreur de cette pensée.
Si, le pardon des péchés transforme et il est nécessaire car le péché obscurcit l'âme..

Moi je dirais plutôt que le pardon contribue à la transformation de l'âme, mais ce n'est pas parce qu'on est pardonné qu'on ne pèche plus et qu'on est totalement transformé.

Renaud a écrit:

...
La connaissance du coeur doit précéder la connaissance intellectuelle afin que cette dernière ait quelque valeur.
La connaissance intellectuelle n'est même pas forcément nécessaire, sauf à vouloir enseigner aux autres.

On observe malheureusement plus souvent une plus forte connaisance intellectuelle qu'une connaissance du coeur. Comprendre qu'il faut du coeur, c'est facile, en avoir, c'est autre chose...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 17:14

Tania a écrit:
Moi je dirais plutôt que le pardon contribue à la transformation de l'âme, mais ce n'est pas parce qu'on est pardonné qu'on ne pèche plus et qu'on est totalement transformé.
Oui, le pardon des péchés est nécessaire mais en général pas suffisant.
Cependant, si on porte les choses à l'absolu, le pardon des péchés est suffisant.
Car une âme absolument consciente est consciente de porter tout le péché du monde, ce qui est le cas pour le Christ.
Dans ce cas le pardon des péchés est la divinisation.
Il faut comprendre qu'être pardonné de ses péchés c'est une réciprocité : il nous est pardonné et nous pardonnons, l'un ne va pas sans l'autre.
Dans notre cas, où nous n'assumons qu'une part du péché, nous pécherons à nouveau.
Cependant, si le fardeau principal s'est envolé, les nouveaux péchés commis ne ferons pas revenir à l'obscurité initiale.

Tania a écrit:
On observe malheureusement plus souvent une plus forte connaisance intellectuelle qu'une connaissance du coeur. Comprendre qu'il faut du coeur, c'est facile, en avoir, c'est autre chose...
Oui, la connaissance intellectuelle des choses spirituelles peut se faire passer pour une spiritualité authentique mais n'en est pas une.
La connaissance intellectuelle consiste à fixer des images, ce qui revient en dernière analyse à tuer la source de l'image.
Fixer une image de Dieu c'est tuer le Christ à nouveau.
La connaissance vivante passe nécessairement par le coeur et n'est jamais figée.
On ne peut jamais dire : ça y est maintenant je sais qui est Dieu.
Le coeur est comme l'Esprit, il est là, en totalité, il suffit d'ôter autant que possible ce qui l'entrave, il n'y a rien à développer.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 17:22

Tania a écrit:
Ils orientent inconsciemment leurs recherches vers ce qu'ils cherchent à démontrer.
Pour être tout à fait honnête je crois que c'est vous qui faites ainsi.
Citation :

Comme les 3/4 des gens fonctionnent comme ils l'observent, ils sont persuadés qu'ils peuvent en tirer des lois générales.

Ces lois sont vérifié prouvées démontrés par de nombreux exemples à l'appui et les statistiques sont là pour dire que cela est juste.
Citation :
Ils tiennent pour des exceptions les cas qui n'ont rien à voir avec ce qu'ils cherchent à démontrer. Donc, les personne saintes et naturellement bonnes, provenant éventuellement d'un milieu mauvais, passent aux oubliettes des exceptions, alors que c'est là qu'il faut rechercher la preuve d'une présence spirituelle particulière qui ne répond plus aux lois de la psychologie classique.

Vous avez des exemples concrets ? On se base sur l'expérience pas sur des hypothèses. Comme je vous l'ai dis, l’hospitalisme ne laisse statistiquement AUCUNE chance de développement équilibré.

Citation :
Les catholiques croient que l'esprit saint nous arrive dessus comme par enchantement. Or, il en est rien, c'est le fruit d'une longue évolution. Ce qui nous arrive d'abord dessus c'est la croyance et l'ouverture de la conscience grâce à la parole et l'écriture, ensuite le travail évolutif commence (la transformation de l'âme) . Ou, plutôt, le travail évolutif continue, car, pour arriver ne serait-ce qu'à la première prise de conscience intellectuelle, cela demande déjà un certain niveau d'évolution.

Des preuves donnez nous des preuves tout ceci relève de l'imaginaire.

Citation :

PS. Je viens de remarquer que la psychologie de l'âme commence à prendre forme sur le net. Ce sera la psychologie du troisième millénaire, ne ratez pas le rendez-vous. les bouddhistes maîtrisent déjà cela depuis plus de 4000 ans!

LOL Mais LOL.


Dernière édition par Marc. le Jeu 23 Fév 2012, 18:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 17:30

Tania a écrit:
"La psychologie est une science humaine relativement récente, puisqu'elle est apparue à la fin du XIXème siècle. Au cours des 100 dernières années, les apports de chercheurs ont permis un important développement de cette science, débouchant sur de nombreuses découvertes, théories et applications. Nous sommes arrivés à un stade très développé de compréhension de la nature et du fonctionnement de notre personnalité.

Pour autant, il manque encore un élément important, sans lequel le tableau de l’être humain ne saurait être complet. Sans la connaissance d’un point fondamental, non seulement notre vision de l’être humain n’est que parcellaire, mais elle est aussi faussée.

Cet élément est l’essence naturellement et intrinsèquement divine de l’être humain.
Bien que rien actuellement ne prouve l’existence d’une quelconque divinité. Sur ce site, nous partons du postulat qu’existe en chacun de nous une "âme" (Tania: en tant qu'esprit d'essence divine ou principe divin), principe mystérieux et caché à la base de notre évolution.

http://sites.google.com/site/psychologieesoterique/Home

Sérieusement vous arrivez à gober ce genres de trucs ??

Citation :
http://sites.google.com/site/psychologieesoterique/Home

Laughing

Vous devez partir du réel Tania, des fondamentaux c'est à dire de la physiologie, du psychoaffectif et de l'intelligible. Ensuite vous pourrez parler de spirituel.
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 18:07

Citation :
Les catholiques croient que l'esprit saint nous arrive dessus comme par enchantement. çà c'est dans vos idées préconçues, aller à la rencontre de ces gens, et parlez leur. et surtout, écoutez les. Or, il en est rien, c'est le fruit d'une longue évolution c'est vous qui le dites, comme si c'était une vérité, vous parlez sans savoir. Ce qui nous arrive d'abord dessus c'est la croyance et l'ouverture de la conscience grâce à la parole et l'écriture, ensuite le travail évolutif commence (la transformation de l'âme) ho que non, çà peut vous tomber dessus alors que vous baigner dans les écritures depuis hier ou depuis 25 ans, çà vous tombe dessus sans que vous n'en ayez le contrôle, ni même la volonté dans votre cerveau, après vous Savez, qu'il convient d'entretenir ce que vous avez reçu. Ou, plutôt, le travail évolutif continue, car, pour arriver ne serait-ce qu'à la première prise de conscience intellectuelle, cela demande déjà un certain niveau d'évolution heureux les pauvres en esprit, le Royaume des Cieux leur appartient
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 18:58

Cher Tania, je tombe sur cette page et ne puis que réagir : http://sites.google.com/site/psychologieesoterique/documents/la-constitution-de-ltre-humain

Citation :
0 à 7 ans : Au cours de cette 1ère phase, assimilée au signe du Bélier, l'enfant va devenir responsable physiquement. La fontanelle se ferme et l'âme prend en charge le développement et la maîtrise du corps physique.

A 7 ans et plus l'enfant n'est pas encore responsable physiquement, il ne l'est que lorsque sa croissance est terminée. Par exemple lorsque l'enfant grandit, (il le fait la nuit) il lui arrive de prendre plusieurs centimètres en quelques semaine et son système psychomoteur met du temps pour intégrer les dimension de son corps qui grandit. Durant cette période il est très maladroit, il est très fatigué.

L'âme prend en charge le corps dès la conception. L'enfant perçois des sons et réagit dès le sein de sa mère. Ensuite, comme je vous l'ai dis et cela est une étude irréfutable qui peut s'améliorer certes mais on ne peut revenir sur certains points. Les enfants souffrant de carences affectives ne s'en remettent pas (Hospitalisme 0 à 6 mois [Abandon dès la naissance] et les cas anaclitiques [Abandon après la naissance]3 mois à 1 an). Leur ÂME est blessée à VIE.

Familiarisez vous avec cette base http://www.lueur.org/textes/developpement-psychologique-enfant.html

Et lisez Winnicott, Spitz et Robertson.
Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 20:33

Citation :
Smile Je vois déjà Cath et Mikaele en train de s'exciter... Smile
:nawak:


quand je vois vos sources j'ai plutôt envie de pleurer, http://sites.google.com/site/psychologieesoterique/documents/la-constitution-de-ltre-humain affraid

frères du forum, une petite neuvaine pour Tania?
Revenir en haut Aller en bas
Renaud



Masculin Messages : 2405
Inscription : 17/07/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 20:42

Tania a écrit:
Cet élément est l’essence naturellement et intrinsèquement divine de l’être humain.[/u] Bien que rien actuellement ne prouve l’existence d’une quelconque divinité.
Sur ce site, nous partons du postulat qu’existe en chacun de nous une "âme" (Tania: en tant qu'esprit d'essence divine ou principe divin), principe mystérieux et caché à la base de notre évolution.[/b][/i]
http://sites.google.com/site/psychologieesoterique/Home
Tania, comment pouvez vous faire confiance à ce genre de site?
Je suis allé jeter un coup d'oeil et vraiment vous êtes bien mal tombée.

Pourquoi croyez vous que l'Eglise catholique ne vous parle pas de vous diviniser: pour vous embêter? pour que vous refouliez le divin qui est en vous?
Les religions et les philosophies sérieuses ont des références solides, elles sont connues de tous, elles connaissent bien les pièges dans lesquels vous pouvez tomber et elles cherchent à vous en préserver.

La citation dit que rien ne prouve l'existence de Dieu, soit.
Mais dans ce cas parler d'essence divine pour l'Homme n'a aucun sens sauf celui de créer des petits dieux surgonflés d'égo.
Quand bien même vous croyez fermement en Dieu, il est fort dangereux de parler de divinisation de l'Homme.
L'élévation spirituelle doit nécessairement s'accompagner d'une toujours plus grande humilité et abnégation, sans quoi on tombe dans le pire, le plus grand malheur.

Voilà deux sites que je connais et trouve excellents :

http://www.buddhaline.net/planold.php3
Les textes y sont courts, faciles à comprendre et souvent très profonds. Je vous conseille particulièrement les "textes racine".

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/bonaventure/vol04/027.htm#_Toc101151151
Ce site est d'une richesse incroyable mais plus difficile d'accès et il est nécessaire d'oublier nos à priori négatif sur le catholicisme pour en bénéficier.
Revenir en haut Aller en bas
MIKAELE



Féminin Messages : 393
Inscription : 28/08/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Jeu 23 Fév 2012, 22:34

Tania dixit: "Si la psychologie ne s'oppose pas à la foi Catholique (et non chrétienne) c'est parce que les deux sont dans l'erreur (sur ce point particulier, bien sûr). Je vois déjà Cath et Mikaele en train de s'exciter... Les catholiques croient que l'esprit saint nous arrive dessus comme par enchantement. Or, il en est rien, c'est le fruit d'une longue évolution. Ce qui nous arrive d'abord dessus c'est la croyance et l'ouverture de la conscience grâce à la parole et l'écriture, ensuite le travail évolutif commence (la transformation de l'âme). Ou, plutôt, le travail évolutif continue, car, pour arriver ne serait-ce qu'à la première prise de conscience intellectuelle, cela demande déjà un certain niveau d'évolution."

Pourquoi collez-vous donc une étiquette toute virtuelle d'ailleurs, sur certaines personnes, estampillées selon vos critères, de catholiques rétrogrades, en l'occurrence Cath et moi? Oui, nos propos anti New-Age vous irritent sans doute. Non, nous ne croyons pas que l'Esprit Saint doive nous "arriver dessus comme par enchantement", tout au plus par la prière souhaitons-nous qu'il veuille bien descendre nous éclairer! Mais vos propos finissent toujours par retomber dans les mantras de la mouvance New-Age, qui au nom de l'évolutionnisme promettent l'élitisme spirituel à certains "évolués", pas plus pas moins, et vous tournez en rond...
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Ven 24 Fév 2012, 18:17

Renaud a écrit:
Tania a écrit:
Cet élément est l’essence naturellement et intrinsèquement divine de l’être humain.[/u] Bien que rien actuellement ne prouve l’existence d’une quelconque divinité.
Sur ce site, nous partons du postulat qu’existe en chacun de nous une "âme" (Tania: en tant qu'esprit d'essence divine ou principe divin), principe mystérieux et caché à la base de notre évolution.[/b][/i]
http://sites.google.com/site/psychologieesoterique/Home
Tania, comment pouvez vous faire confiance à ce genre de site?
Je suis allé jeter un coup d'oeil et vraiment vous êtes bien mal tombée.

Mais je ne fais confiance à rien du tout, voyons. J'ai juste lu sur la page de présentation quelque chose que j'ai envie de dire et je l'ai repris, c'est tout.

Renaud a écrit:

Pourquoi croyez vous que l'Eglise catholique ne vous parle pas de vous diviniser: pour vous embêter? pour que vous refouliez le divin qui est en vous?
Les religions et les philosophies sérieuses ont des références solides, elles sont connues de tous, elles connaissent bien les pièges dans lesquels vous pouvez tomber et elles cherchent à vous en préserver.

Qui parle de se diviniser? Le site? Moi?

Renaud a écrit:

La citation dit que rien ne prouve l'existence de Dieu, soit.
Mais dans ce cas parler d'essence divine pour l'Homme n'a aucun sens sauf celui de créer des petits dieux surgonflés d'égo.

Visiblement vous avez lu un peu rapidement. Il est écrit "bien que rien ne prouve que Dieu soit". Cette phrase s'adresse à un lecteur athée, bien sûr, sinon il n'aurait pas ajouté ensuite "nous partons du postulat qu’existe en chacun de nous une "âme", principe mystérieux et caché à la base de notre évolution". Le "principe mystérieux" est bien sûr le principe divin. Et ce n'est pas parce que nous possédons en nous-mêmes le principe divin que nous devons nous diviniser.

Je vais jeter un oeil sur vos liens. Tous les liens m'intéressent, même si certains peuvent présenter des erreurs, ça m'est égal, je suis assez grande pour faire le tri. D'ailleurs, c'est la même attitude que nous devons avoir avec notre prochain. Ils sont tous digne d'Amour, même s'ils sont dans l'erreur ou dans le péché. Il y a toujours en chacun de nous une part de vérité.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 07:48

Citation :
Mais je ne fais confiance à rien du tout,
:nawak:

vous précipitez sur n'importe quelle source sans la vérifier, sans y examiner si elle digne d'un minimum de crédibilité, et après, vous venez ici assener votre vérité sur la Vérité? en même temps, si vous ne faites confiance à rien du tout, c'est bien là le problème, comment parler de foi aux autres quand on a pas confiance?

Citation :
Je vais jeter un oeil sur vos liens. Tous les liens m'intéressent, même si certains peuvent présenter des erreurs ben vérifier déjà les erreurs des sources que vous proposer ici, ça m'est égal, je suis assez grande pour faire le tri .

:titanic:
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 10:47


Je suis allée un peu fouiller sur ce lien. C'est du pur new-âge très avant-gardiste et je comprends qu'il ne plaise pas sur ce forum catholique. Heureusement que nous sommes dans la section religions non catholiques. Smile

Bon ben, désolée, mais je trouve ce lien excellent! Renaud a mal interprété la phrase "Bien que rien actuellement ne prouve l’existence d’une quelconque divinité". D'ailleurs, je suis aussi allée sur les liens que m'a proposé Renaud et je suis loin de les trouver aussi bons que lui. Comme quoi... Mr. Green

La spiritualité pour moi c'est ça, l'infinitude des idées, l'évolution, l'ouverture, la créativité etc...
Mon bateau est infini et ce qui n'a pas de limite ne peut couler. Si vous voulez rester prisonnière du carcan ecclésiastique, c'est votre droit. Vous verrez, inévitablement, ne serait-ce que dans quelques siècles, une brèche s'ouvrira dans votre bateau et il faudra la colmater. Quant à "couler", personne ne coulera.

A part ça, je ne fais confiance qu'à une seule chose: l'Amour spirituel! Tout le reste c'est du divertissement! Chacun prend dans le reste ce qui lui fait plaisir.

Tania

Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 11:12

Marc. a écrit:
...Vous devez partir du réel Tania, des fondamentaux c'est à dire de la physiologie, du psychoaffectif et de l'intelligible. Ensuite vous pourrez parler de spirituel.

En fait c'est tout le contraire. Vous faites là l'erreur des chercheurs qui tentent de découvrir sans aucune intuition. Ils partent de ce qui est facilement observable en surface et essaye d'aller toujours plus en profondeur. L'intuition c'est tout le contraire. On part d'une intuition profonde et on met tout en oeuvre pour la confirmer par des observations difficilement décelables par l'être humain moyen (en physique on tente de confirmer l'intuition par des calculs, comme l'ont fait certains génies). Parfois on découvre aussi par hasard, mais ce n'est pas de la génialité.

Lorsque nous avons commencé la discussion vous parliez d'héritage psychologique ainsi que d'héritage spirituel. Vous avez été incapable de répondre à mes objections - concernant notamment le support qu'utiliserait l'information spirituelle pour passer d'un corps à l'autre - et vous déviez maintenant sur la psychologie de l'acquis.

Je suis désolée, cher Marc, vous pouvez ricaner, mais force est de constater que vous n'êtes pas vraiment au clair avec vos propres idées.

Tania


Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 11:36

Tania a écrit:
concernant notamment le support qu'utiliserait l'information spirituelle pour passer d'un corps à l'autre - et vous déviez maintenant sur la psychologie de l'acquis.

Bonjour Tania, Je vous ai répondu ! Par l'éducation non verbale et par loyauté familiale inconsciente. D'ailleurs n'êtes vous pas dans ce cas ?

PS, ce que je vous ai dis concernant le développement psycho-affectif est prouvé.
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 11:51

Au vu des exemples que je vous ai montré nous pouvons aboutir à un constat qui est très facilement vérifiable. Nous ne faisons pas notre destin, ce sont les autres qui le font. Si vous avez eus un renvoi positif des autres vous vous épanouissez. Si vous avec eus des traumatismes, cela se gâte. Il n'y a qu'à voir le parcours des personnes qui ont subies des violences dans leur enfance.

A partir de là, il n'y a plus d'héritage spirituel il faut bien l'avouer car celui-ci ne serait pas le fruit de notre "développement personnel" mais de celui qui nous avons pu acquérir grâce aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 12:11

Marc. a écrit:
Tania a écrit:
concernant notamment le support qu'utiliserait l'information spirituelle pour passer d'un corps à l'autre - et vous déviez maintenant sur la psychologie de l'acquis.

Bonjour Tania, Je vous ai répondu ! Par l'éducation non verbale et par loyauté familiale inconsciente. D'ailleurs n'êtes vous pas dans ce cas ?.

Je n'ai pas l'impression que vous comprenez ma question. Vous m'avez affirmé qu'on peut hériter d'un caractère psychologique d'un ascendant éloigné. La question est de savoir comment se fait la transmission. Où va se fixer l'information pour qu'elle soit transmise à un descendant? Dans quel gène? Et, si ce n'est pas dans les gènes, comment se fait l'héritage psychologique, avec quel support?

D'autre part, même si nous devions supposer qu'il puisse exister des informations psychologiques dans des gènes (chose absolument non prouvé scientifiquement), il est impossible qu'il puisse exister des gènes de l'Amour ou des gènes de la haine, ce qui nous plongerait, d'ailleurs, en plein eugénisme.

Donc, ou les informations se transmettent par les gènes (ce qui est à prouver), et on ouvre la porte à toutes les dérives, ou elles se transmettent d'une autre manière, et la question que je vous pose est: DE QUELLE MANIèRE?

Marc. a écrit:

PS, ce que je vous ai dis concernant le développement psycho-affectif est prouvé.

Je ne le nie pas, essayez de comprendre ma question. Votre développement psycho-affectif est réel, MAIS CE N'EST EN AUCUN CAS UNE RèGLE ABSOLUE! Certains enfants reproduisent ce qu'ils ont subi, d'autres réagissent de manière inverse. Cela veut bien dire que le capital psyco/spirituel inné de l'enfant EST DIFFéRENT! Et que nous ne sommes pas forcément le produit de notre environnement.

Il s'agit de différencier l'inné de l'acquis. La réaction de l'enfant, positive ou négative, vas dépendre de son capital inné. Et c'est l'origine de ce capital inné qu'il s'agit de démontrer. Les psy n'ont qu'une explication partielle aux problèmes psychologiques. Il leur manque la partie principale (en tout cas qui concerne la théologie): l'esprit d'essence divine qui illumine plus ou moins l'homme en fonction de son degré d'évolution.

Tania
Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 12:24

Tania... si j'ai un couple de mouton qui m'appartient et que celui-ci donne des petits, le petits m'appartiennent et rien n'est passé de cette possession du couple aux bébés. Ils sont a moi et c'est tout. Le reste de fait -pour l'homme- dans l'éducation.

Citation :
Votre développement psycho-affectif est réel, MAIS CE N'EST EN AUCUN CAS UNE RèGLE ABSOLUE!

C'est une règle absolue vous pouvez me croire. Des observations et des suivis ont été faits dans les pénitenciers (mères incarcérées et père parti). Mais aussi auprès ne nombreux orphelins en Roumanie. Tous développent les même symptômes dès le départ. S'en suit des retards physiques et mentaux. La génération suivante ne reproduit pas forcement les mêmes pathologies mais parfois d'autres plus graves encore comme celles où il est question de "morcellement" de la personnalité. Nous entrons ici dans des polyhandicaps physiologiques et de graves troubles mentaux (psychoses).

Car les parents n'ont pas tous la même attitude avec eux (ci-après une de mes fiches de lecture) :

Revenir en haut Aller en bas
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 12:28

Les carences
affectives


Définition :
Privation ou satisfaction réduite d’un désir ou d’un besoin essentiel. La
carence affective est une carence maternelle causée par une absence
définitive ou temporaire causé par des difficultés à prodiguer des soins au
bébé.



Spitz

Une
enfant carencé peut développer un syndrome d’hospitalisme du à une privation
relationnelle maternelle dès la naissance. Ou faire une dépression
anaclitique.


Hospitalisme : Forme la
plus radicale de carence affective : L’enfant n’a établi aucune relation
avec la mère. Peut causer la mort.


Dépression anaclitique : Carence partielle
qui intervient après un début de relation maternelle puis un abandon.


Robertson

Distingue
trois phases lors de séparation momentanée ou prolongé de la mère (de
plusieurs heures à quelques jours) :


-Phase de protestation :
L’enfant crie, hurle, secoue son lit pour faire revenir sa mère. Il refuse
toute relation avec une autre personne.


-Phase de désespoir :
L’enfant se décourage, pleur de façon monotone de façon intermittente.
Apathie, l’enfant semble se calmer mais sa détresse ne diminue pas.


-Phase de négation :
L’enfant semble s’adapter en surface. Indifférence vis-à-vis de sa mère.


Bowlby

Le besoin
d’attachement est une besoin primaire (premier). Il passe avant les besoins
physiologiques.


Ainsworth

Attachement
de l’enfant en trois points :


-Attachement sécurisé :
Protestation au départ de sa mère et est heureux lorsqu’elle revient.


-Attachement anxieux :
Enfant désorienté au départ et au retour.


-Réaction d’indifférence :
Semble ne montrer aucun attachement à sa mère.






Quelques
autres perturbations précoces selon Spitz
:


-Le
rejet
: Primaire « manifeste » de la mère peut
conduire au décès du bébé. (infanticide, décès spontané)



-Sollicitude
primaire excessive
: Surprotection maternelle qui
peut conduire à la colique des trois mois
(apparait à 3 semaine et disparait à trois mois).



-Hostilité
(maternelle) déguisée en anxiété manifeste
:
Eczéma infantile temporaire (disparait au bout des un an.



-Oscillation
entre cajoleries et hostilité manifeste
: (cela peut
être le cas de parents toxicomanes) : Balancement chez le nourrisson,
développement auto érotique du corps entier.



-Saute
d’humeur cyclique (plus prolongée que l’oscillation) chez la mère
:
Jeux fécaux, l’enfant développe des troubles.



Le
devenir des enfants carencés.


-Troubles psychosomatiques
-Pathologies narcissique (perte de l’estime de soi)
-Intolérance à la frustration
-Tendance antisociale et à l’addiction
-Tendance à la dépression
-Peut évoluer en pre-psychotique ou en psychopathie.
-Déficiences intellectuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80807
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 12:50

Citation :
Robertson

Distingue
trois phases lors de séparation momentanée ou prolongé de la mère (de
plusieurs heures à quelques jours) :

-Phase de protestation :
L’enfant crie, hurle, secoue son lit pour faire revenir sa mère. Il refuse
toute relation avec une autre personne.

-Phase de désespoir :
L’enfant se décourage, pleur de façon monotone de façon intermittente.
Apathie, l’enfant semble se calmer mais sa détresse ne diminue pas.

-Phase de négation :
L’enfant semble s’adapter en surface. Indifférence vis-à-vis de sa mère.

Ce qui se signifie pas qu'il faille aller chercher l'enfant dès qu'il pleure. Il suffit de le combler de tendresse à des moments de la journée où c'est le moment.

La mise en place de l'autorité est essentielle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Marc.



Masculin Messages : 2924
Inscription : 19/08/2009

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 13:03

Bonjour Arnaud, on ne peut évidement pas tout le temps être sur l'enfant. D'ailleurs les carences sont peut être dues à la carence première : Le péché originel (CQFD).

Ensuite il est tout de même nécessaire que l'enfant développe une capacité à endurer la frustration qui lui sera utile pour passer le complexe d’œdipe (si il ne le passe pas c'est la psychose mais avec la possibilité de la rattraper pendant la puberté de 11 à 13 où les désirs sont réactivés).
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80807
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 13:06

salut (sauf sur le complexe d'oedipe qui est une des folie freudienne et qu'il confond avec le besoin de l'enfant envers ses deux parent, envers le pôle d'amour/autorité.)

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
panpan-tutu



Féminin Messages : 908
Inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 13:13

Citation :
La spiritualité pour moi c'est ça, l'infinitude des idées, l'évolution, l'ouverture, la créativité etc... le chaos mental quoi....
Mon bateau est infini et ce qui n'a pas de limite ne peut couler. Si vous voulez rester prisonnière du carcan ecclésiastique je ne me sens pas prisonnière du tout, au contraire, je me sens libérée de tous les discours new age que j'ai avalé durant des années, c'est votre droit. Vous verrez, inévitablement, ne serait-ce que dans quelques siècles, une brèche s'ouvrira dans votre bateau et il faudra la colmater j'ai choisi de monter à bord du bateau nommé JESUS, donc, je ne crains pas. Quant à "couler", personne ne coulera.
Revenir en haut Aller en bas
Fée Violine



Féminin Messages : 1359
Inscription : 03/08/2006

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 13:26

Marc. a écrit:
Nous ne faisons pas notre destin, ce sont les autres qui le font. Si vous avez eu un renvoi positif des autres vous vous épanouissez. Si vous avec eu des traumatismes, cela se gâte.
Je dirais plutôt: nous faisons notre destin, en utilisant ou non ce que les autres nous renvoient (cf résilience).
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 13:29

Oui, bon, vous vous bornez, Marc et Arnaud, à asséner votre doctrine catholico-psychologique sans répondre aux objections et aux questions qu'on vous pose. Je vous parle de quelque chose de plus subtil que ces analyses psychologiques grossières.

Si vous voulez rester enfermé dans cette partie de la psychologie, je vous y laisse volontiers. Moi je ne me considère pas comme étant entièrement le produit de mon environnement.

Sur ce, encore une fois, croyez ce que vous voulez et demeurez avec cette vieille croyance du saint esprit qui nous arrive dessus comme par enchantement (qui est loin, et cette fois-ci vous ne pouvez le nier), très très loin d'être scientifique.

Tania


Dernière édition par Tania le Sam 25 Fév 2012, 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tania



Féminin Messages : 3232
Inscription : 07/01/2011

MessageSujet: Re: Le choix du paradis ou de l'enfer   Sam 25 Fév 2012, 16:52

Tiens, que se passe-t-il, il manque toutes les interventions de la cinquième page! Même le forum des religions non catholiques est censuré?

Bon, au cas où, j'ai pris des notes...

Sincèrement, j'ai du mal à comprendre cette censure. On dirait que l'argumentation que j'expose met en péril la foi catholique. A moins que ce ne soit un bug. Bizarre...

Tania
Revenir en haut Aller en bas
 
Le choix du paradis ou de l'enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marino Restrepo - il a vu l'enfer, le purgatoire, le paradis - il témoigne à Paris
» Lequel est le plus chaud, le paradis ou l'enfer ?... avec humour et décalage !
» Théorie quant au Paradis.
» Les gens de l'enfer
» Paradis = loterie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Débats avec les religions non-catholiques-
Sauter vers: