DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Saint Jean opiniâtre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Saint Jean opiniâtre   Lun 05 Déc 2011, 06:21

Bonjour,
Je vous propose un texte de saint Clément qui nous relate la ténacité de saint Jean. C'est édifiant !
Bonne journée

"Afin d'accroître encore votre confiance que je vous engage à placer dans le repentir, et de vous assurer que si vous vous repentez sincèrement vos espérances de salut ne seront point vaines, écoutez ce qu'on nous raconte de l'apôtre saint Jean. C'est une histoire religieusement transmise et recommandée à la mémoire des fidèles. Ce saint apôtre, après la mort du tyran, revenu de l'île de Patmos à Éphèse, fut prié de visiter les églises voisines pour y établir des évêques, pour en régler et réformer la discipline, pour choisir et ordonner prêtres ceux que l'Esprit saint lui désignerait. Parmi les villes qu'il visita, il s'en trouva une voisine d’Éphèse, dont plusieurs rapportent le nom, où tandis qu'il consolait ses frères par sa présence et par ses discours, il aperçut un jeune homme, aussi remarquable par l'élégance de son corps et la beauté de son visage que par la force de son caractère et la vivacité de son esprit ; se tournant aussitôt vers l'évêque du lieu, « je prends, lui dit-il, cette église et le Christ à témoins que je vous recommande ce jeune homme de tout mon pouvoir. » L'évêque le reçut de ses mains ; et tandis que saint Jean redoublait ses recommandations et ses instances, il promit de veiller fidèlement à son instruction et à sa conduite. Cependant l'apôtre revint à Éphèse, et l'évêque ouvrit sa maison au jeune homme qui lui avait été confié. Il l'éleva, l'instruisit, l'éclaira, et lui administra enfin le baptême ; mais alors s'imaginant sans doute que ces eaux saintes qui l'avaient marqué du sceau de Dieu lui étaient une sauvegarde assurée et éloignaient de lui tout danger, il se relâcha de ses soins, et son attention sur la conduite de son élève devint moins vive et moins sévère. Cette liberté prématurée fut fatale à ce jeune homme, qui se mêla à des jeunes gens de son âge, oisifs, dissolus, vicieux par choix et par habitude. Les joies de la table, des festins magnifiques, l'entraînèrent d'abord ; bientôt il descendit avec eux dans la rue pour y dépouiller les passants. De là, il s'abandonna à des projets de crimes encore plus grands et plus affreux. Semblable à un cheval jeune et vigoureux qui n'a point de bouche et que le mords ne peut retenir, plus ce jeune homme avait de force et de grandeur dans le caractère, plus il se lançait avec emportement dans la carrière qu'il s'était ouverte. Désespérant de son salut, et ne pouvant plus aller au grand par la vertu, il y voulait aller par le crime, content, puisqu'il était perdu, de périr avec les autres. Il réunit donc les compagnons de ses débauches, en forma une bande de voleurs, et, s'en faisant déclarer le chef, il se distingua entre tous par la violence de sa conduite et l'atrocité de ses crimes.
Cependant de nouveaux soins réclamèrent encore la présence de saint Jean dans cette ville. Il y vint donc ; et après avoir réglé et mis en ordre les affaires qui l'y avaient fait venir, « maintenant, dit-il à l'évêque, rendez-nous le dépôt que Jésus-Christ et moi vous avons confié en présence de cette église, dont vous êtes le chef et que nous avons appelée en témoignage. » L'évêque, pensant d'abord qu'on lui redemandait, par calomnie, un argent qu'il n'avait point reçu, demeurait surpris et interdit, ne pouvant croire qu'il eût en sa possession ce qu'il savait bien n’y pas avoir, et n'osant pas non plus se défier de Saint Jean. Mais dès que l'apôtre, expliquant sa pensée, lui eut dit : « Je vous redemande le jeune homme que je vous ai confié ; je vous redemande l'âme de mon frère. » Le visage du vieillard se couvrit de larmes, et poussant un profond soupir, il s'écria : il est mort ! Comment, reprit saint Jean ! De quel genre de mort ? Il est mort à Dieu, réparti l'évêque ; il s'est corrompu et perverti, et, ce qui est le comble du crime, il s'est fait voleur, et de l'église qu'il habitait il est passé sur une montagne voisine, où il commande une troupe d'assassins et de brigands comme lui. L'apôtre, à ce discours, déchira ses vêtements, et, se frappant la tête avec de grands cris : « J'avais certes choisi, en vous choisissant, un bon gardien pour l'âme de mon frère ! Qu'on m'amène à l'instant un cheval et un guide ! » Il part aussitôt tel qu'il est de l'église, il presse son cheval, il se hâte. Arrivé sur la montagne, et saisi par les sentinelles des voleurs, il ne cherche pas à prendre la fuite, il ne demande point qu'on l'épargne : « Saisissez-vous de moi, s'écrit-il, c'est pour cela que je suis venu ; conduisez-moi à votre chef. » Ce chef l'attendait tout armé ; mais il n'eut pas plutôt reconnu saint Jean qui s'approchait, que la honte le mit en fuite. Cependant saint Jean, oubliant son grand âge, le poursuivait de toutes ses forces et s'écriait en le poursuivant : « Mon fils, pourquoi fuyez-vous votre père vieux et désarmé ? Ayez pitié de moi, mon fils ne craignez point ; ni votre salut ni votre vie ne sont encore désespérés. Je paierai votre rançon au Christ. Je donnerai ma vie pour la vôtre comme Jésus-Christ a donné la sienne pour tous les hommes. Arrêtez-vous seulement, et croyez. Je suis envoyé par le Christ. » Le jeune homme s'arrête enfin ; il s'arrête, le visage baissé vers la terre, et, jetant ses armes loin de lui, tremblant de tous ses membres, pleure amèrement. Il embrasse le vieillard qui vient de le joindre, il expie, autant qu'il le peut, ses crimes par ses sanglots et ses gémissements ; il les lave dans l'eau de ses larmes comme dans les eaux d'un second baptême ; seulement il cache encore sa main droite. Alors l'apôtre, l'assurant et lui protestant que le Sauveur le reçoit en grâce, le prie lui-même et se jette à ses pieds ; il cherche sa main, toute rouge encore du sang qu'elle a versé tant de fois, il la cherche, il la prend, il la baise comme déjà blanchie et purifiée par la pénitence, et ramène enfin un fils à l’Église. Là, par des prières ardentes et continuelles, par des jeûnes austères qu'il partage tous avec le coupable, combattant le courroux de Dieu et implorant sa miséricorde, il rassure cette âme effrayée, il la persuade, il la console par mille discours tendres et touchants, et ne la laisse point qu'il ne l'ait réconciliée avec elle-même, rendue à Dieu et à l’Église, pleine de force et de confiance. Grand exemple d'une pénitence sincère, admirable enseignement pour les générations à venir, trophée acquis au mystère de la résurrection future lorsqu'à la consommation des siècles, les anges porteront sur leurs ailes dans les habitations célestes ceux qui se seront repentis sincèrement pendant leur vie."


In « Les pères de l’Église » Traduits en français par M. de Genoude, tome 4, Sapia, 1839, pages 445 à 447 (Quel riche peut-être sauvé ? – Clément d’Alexandrie)
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Lun 05 Déc 2011, 14:42

Citation :
Là, par des jeûnes austères qu'il partage tous avec le coupable, combattant le courroux de Dieu
Shocked

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Lun 05 Déc 2011, 17:52

par des jeûnes austères qu'il partage, tous , avec le coupable....
Le repenti est amené à faire jeûne de pénitence et Jean partage l'épreuve avec lui en jeûnant de même à tous les repas.


Poisson, Very Happy
le texte en plus que de mettre en lumière cette ténacité de jean montre à quel point il y a des fois peu du brigandage à la pénitence,du crime à la conversion.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Mer 07 Déc 2011, 23:56

Enlui a écrit:
par des jeûnes austères qu'il partage, tous , avec le coupable....
Le repenti est amené à faire jeûne de pénitence et Jean partage l'épreuve avec lui en jeûnant de même à tous les repas.


Poisson, Very Happy
le texte en plus que de mettre en lumière cette ténacité de jean montre à quel point il y a des fois peu du brigandage à la pénitence,du crime à la conversion.

Embarassed mais moi, je narriverais pas a jeuner a tous les repas.
Heureux qui ont faim et soif de l Eucharistie !
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 01:52

Eh bien la pénitence aura une plus longue durée....!!!
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 03:24

Parfois a lire certains documents, j ai l impression de lire une théologie de salon, se permettant, du haut de leur fauteuil, de juger ceux qui peinent et qui pleurent, croulant sous les coups de cravache de ceux qui devraient etre plutot les tenants et les images du Christ !

MALHEUR A VOUS CAR VOUS CHARGEZ LES AUTRES DE FARDEAUX INSUPPORTABLES !
MALHEUR A VOUS CAR VOUS AVEZ PRIS LA CLE DU ROYAUME. VOUS N Y ENTREZ PAS MAIS VOUS EMPECHZ LES AUTRES D Y ENTRER.

Mais qu appelez-vous pénitence, finalement ? Se détourner du péché ?
Et qu appelez-vous péché ? Qui d autre que Dieu peut savoir qui est pécheur ? le Christ s est fait péché pour nous ! voulez-vous qu on se détourne de lui ? Donc NE JUGEZ PAS DU TOUT, de peur de juger selon les apparences.

Parents, n exaspérez pas vos enfants : vous risqueriez de les décourager.
Et jeuner a tous les repas n est pas dans l evangile.
Au contraire : Venez, mangez, buvez, envirez-vous, mes bien-aimés !
Ou bien, alors : c est pas pour tous ? contrairement a Dieu ne fait pas acception de personnes ?

Le Pere de l enfant Prodigue a tué le veau gras... le pasteur de la brebis perdue, comme la femme de la drachme perdue, font la fete... Et saint Jean, lui, voudrait imposer un jeune rigoureux ? Oú voyez-vous cela dans l Ecriture ?

Lui qui parle d lAmour parfait qui chasse la crainte ?
Comme quoi : apres votre mort, on dit n importe quoi de vous...

Si nous ne savons pas montrer le vrai visage de Jésus, Il nous demandera compte au dernier jour DU SCANDALE FAIT AUX PETITS !

Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 05:42

Christophore a écrit:
Parfois a lire certains documents, j ai l impression de lire une théologie de salon, se permettant, du haut de leur fauteuil, de juger ceux qui peinent et qui pleurent, croulant sous les coups de cravache de ceux qui devraient etre plutot les tenants et les images du Christ !
Je n'ai pas l'impression que l'apôtre Jean ou même que saint Clément d'Alexandrie doivent être classés dans la catégorie des "théologiens de salon". De surcroît, le CEC ne dit-il pas dans son article 1434 :
"La pénitence intérieure du chrétien peut avoir des expressions très variées. L’Écriture et les Pères insistent surtout sur trois formes : le jeûne, la prière, l’aumône (cf. Tb 12, 8 ; Mt 6, 1-18), qui expriment la conversion par rapport à soi-même, par rapport à Dieu et par rapport aux autres. A côté de la purification radicale opérée par le Baptême ou par le martyre, ils citent, comme moyen d’obtenir le pardon des péchés, les efforts accomplis pour se réconcilier avec son prochain, les larmes de pénitence, le souci du salut du prochain (cf. Jc 5, 20) l’intercession des saints et la pratique de la charité " qui couvre une multitude de péchés " (1 P 4, 8.)" ?
Enfin, ce texte comporte 1151 mots et le terme jeûne n'apparaît qu'une seule fois : la morale de cette histoire ne réside donc pas à l'évidence dans cette forme de pénitence, mais bien dans le fait que quelques soient nos actions, le pardon de Notre Seigneur est toujours possible, si le repentir est véritable. Il est aussi édifiant dans la mesure où un homme, un vieillard, Jean, n'a pas hésité à risquer sa vie pour sauver une brebis égarée.
Si tous les Chrétiens agissaient de la sorte, le monde s'en porterait un peu mieux...
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 05:57

Cher Poisson,
merci de votre message.
En fait, dans mon dernier message, je m adressais a Enlui en raison de ce qu il écrivait (pardon, j aurais du le citer dans ma réponse) :
Citation :
en jeûnant de même à tous les repas
d oú ma réaction qui déborde largement ce texte que vous citez et qui trouve qu une attitude semblable au Pere de lenfant prodigue, qui tue le veau gras, serait peut etre plus de la Nouvelle Alliance... ce nest qu un avis personnel... c est en tous cas ce que j essaie de pratiquer le plus qu il est possible a mon etre de pécheur.

Citation :
un vieillard, Jean, n'a pas hésité à risquer sa vie pour sauver une brebis égarée.
, certes, c est poignant.

Citation :
quelques soient nos actions, le pardon de Notre Seigneur est toujours possible, si le repentir est véritable.

Quelle est l action, qui apparait comme péché, aux yeux des religieux et alors quelle est la forme de leur repentir et de leur pardon...?

Merci Poisson.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 20:08

Christophore a écrit:
Quelle est l action, qui apparait comme péché, aux yeux des religieux et alors quelle est la forme de leur repentir et de leur pardon...?
Vous pouvez préciser votre question, SVP ?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 21:02

Bonjour Poisson, content de vous revoir ragaillardi !

Très belle histoire, mais probablement romancée...

Jean savait bien que le courroux de Dieu n'a pas pour contrepartie les pénitences, les jeûnes ou les larmes.(les larmes sont seulement le signe extérieur de la repentance du cœur)
Mais le sacrifice de son fils uniquement.
Jean lui même a écrit a écrit:
3:36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.
1Th 5:9 a écrit:
Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,


Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 21:14

Fox77 a écrit:
Bonjour Poisson, content de vous revoir ragaillardi !
Très belle histoire, mais probablement romancée...
Jean savait bien que le courroux de Dieu n'a pas pour contrepartie les pénitences, les jeûnes ou les larmes.(les larmes sont seulement le signe extérieur de la repentance du cœur)
Mais le sacrifice de son fils uniquement.
Jean lui même a écrit a écrit:
3:36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.
1Th 5:9 a écrit:
Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,
Romancée ou pas, là n'est pas l'essentiel. Ce témoignage avait surtout pour but de mettre en exergue le fait que rien n'est perdu. C'est un témoignage sur les ouvriers de la 11° heure en quelque sorte, même si le criminel était loin de "l'âge légal de la retraite".
J'ai du mal à comprendre pourquoi tout le monde semble se focaliser sur le terme de jeûne...
Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 21:27

Alors j'approuve, bien sûr il n'est jamais trop tard pour accepter d'être lavé par la foi en Jésus Christ !!

Rom 5:20 a écrit:
Car, comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l’obéissance d’un seul beaucoup seront rendus justes. 20 Or, la loi est intervenue pour que l’offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé,
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 22:04

Poisson a écrit:
Ce témoignage avait surtout pour but de mettre en exergue le fait que rien n'est perdu. Like a Star @ heaven
C'est un témoignage sur les ouvriers de la 11° heure en quelque sorte, ange1
même si le criminel était loin de "l'âge légal de la retraite". shaking
J'ai du mal à comprendre pourquoi tout le monde semble se focaliser sur le terme de jeûne... ben... a cette heure, on a faim... on a soif...
Bonne soirée
fleur 6

:sts:


Dernière édition par Christophore le Jeu 08 Déc 2011, 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Enlui



Messages : 8019
Inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Saint Jean opiniâtre   Jeu 08 Déc 2011, 22:18

Poisson a écrit:
Fox77 a écrit:
Bonjour Poisson, content de vous revoir ragaillardi !
Très belle histoire, mais probablement romancée...
Jean savait bien que le courroux de Dieu n'a pas pour contrepartie les pénitences, les jeûnes ou les larmes.(les larmes sont seulement le signe extérieur de la repentance du cœur)
Mais le sacrifice de son fils uniquement.
Jean lui même a écrit a écrit:
3:36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.
1Th 5:9 a écrit:
Car Dieu ne nous a pas destinés à la colère, mais à l’acquisition du salut par notre Seigneur Jésus-Christ,
Romancée ou pas, là n'est pas l'essentiel. Ce témoignage avait surtout pour but de mettre en exergue le fait que rien n'est perdu. C'est un témoignage sur les ouvriers de la 11° heure en quelque sorte, même si le criminel était loin de "l'âge légal de la retraite".
J'ai du mal à comprendre pourquoi tout le monde semble se focaliser sur le terme de jeûne...
Bonne soirée

Je viens juste de comprendre ,Poisson,que tu n'es pas un nouveau membre!!!! Je ne regardais même pas le pseudo et croyais ,à la perception de l'avatar ,lire les posts de quelqu'un de nouveau... Confused

En fait c'est venu de ce que j'ai lu le post de Christophore et que j'ai pensé qu'il n'avait pas compris la phrase:"Là, par des jeûnes austères qu'il partage tous avec le coupable, combattant le courroux de Dieu" et moi d'expliquer:"Le repenti est amené à faire jeûne de pénitence et Jean partage l'épreuve avec lui en jeûnant de même à tous les repas." ....

Et voilà!

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Jean opiniâtre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Jean-Baptiste de la Salle Prêtre et commentaire du jour "Notre coeur n'était-il pas brûlant ? "
» L'éducation selon saint Jean Bosco
» Saint Jean de la Croix
» Saint Jean Gualbert et Saint Olivier Plunket et commentaire du jour "Pour la première fois,..."
» Saint Jérôme Emilien Fondateur d'Ordre, Saint Jean de Matha Prêtre et fondateur des Trinitaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: