DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vers une attaque contre la Syrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Etes vous pour :
Une zone de protection humanitaire ?
43%
 43% [ 16 ]
Ne rien faire ?
27%
 27% [ 10 ]
Le soutien à Hassad ?
22%
 22% [ 8 ]
une attaque de la Syrie ?
8%
 8% [ 3 ]
Total des votes : 37
 

AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Sam 14 Jan 2012, 19:03

Le Qatar pour l'envoi de troupes arabes en Syrie

© AFP L'émir du Qatar, Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Than, photographié à tunis le 13 janvier 2012.
© AFP FETHI BELAID

DAMAS (AFP) - (AFP) - L'émir du Qatar s'est dit favorable à l'envoi de troupes arabes en Syrie afin de "mettre fin à la tuerie" dans le pays, secoué depuis dix mois par une révolte populaire réprimée dans le sang, la première prise de position de ce type d'un dirigeant arabe.

Les Etats-Unis ont accusé de leur côté l'Iran de fournir des armes à Damas pour aider le régime du président Bachar al-Assad à réprimer la contestation.

Interrogé par la chaîne américaine CBS sur la nécessité d'envoyer des troupes arabes en Syrie, l'émir du Qatar, Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, a répondu: "afin de mettre fin à la tuerie (...) un certain nombre de soldats devraient se rendre sur place", selon un extrait de l'entretien devant être diffusé dimanche.

CBS souligne que l'émir du Qatar est le premier dirigeant arabe à se prononcer publiquement en faveur de l'envoi de troupes en Syrie, où la répression a fait au moins 5.000 morts depuis la mi-mars, selon les Nations unies.

Les exactions se poursuivent dans le pays malgré la présence depuis le 26 décembre de dizaines d'observateurs arabes chargés de surveiller l'application d'un plan de sortie de crise. Quatre cents personnes ont été tuées depuis le début de leur mission, selon un responsable de l'ONU.

Samedi, quatre civils, dont un adolescent de 13 ans, ont encore péri sous les balles des forces de sécurité à Homs (centre), selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Deux autres ont succombé des suites de leurs blessures reçues hier à Homs et Idleb (nord).

Le chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi a déclaré samedi à l'AFP que la mission des observateurs serait "réévaluée" lors d'une réunion le 21 janvier au Caire.

Il n'était pas clair s'il insinuait un éventuel retrait des observateurs de Syrie ou un réexamen pour rendre la mission plus efficace.

Vendredi soir, il avait déclaré que la Ligue "examin(ait) en ce moment si le maintien de la mission est bénéfique, face à la poursuite des violences", selon des propos rapportés par l'agence officielle égyptienne Mena.

Un nouveau rapport du chef de la mission des observateurs est attendu le 19 janvier.

Les opposants veulent que la Ligue arabe, incapable d'aider selon eux à protéger les civils, transmette le dossier à l'ONU.

Le Premier ministre britannique David Cameron s'est dit vendredi prêt à "soumettre une nouvelle résolution" au Conseil de sécurité pour condamner la répression, qui serait "basée sur ce que dit et fait la Ligue arabe".

La Russie, qui s'est opposée à toute résolution condamnant Damas, a proposé son propre projet de résolution. Mais le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, a critiqué les amendements occidentaux, estimant qu'ils avaient pour but de procéder à un changement de régime à Damas.

Washington a accusé de son côté Téhéran de fournir des armes à Damas pour réprimer les protestataires. "Le gouvernement américain est persuadé que l'Iran a fourni des munitions à la Syrie", a indiqué un responsable américain à l'AFP sous couvert de l'anonymat.

Le général iranien Qassem Soleimani, commandant de l'unité Qods (force spéciale des Gardiens de la révolution), était à Damas en janvier, ont précisé des responsables américains, qui considèrent cette visite comme le signe le plus concret que l'aide iranienne comprend du matériel militaire.

Washington a en outre fait part de son "inquiétude à la Russie et à Chypre", alors qu'un navire russe transportant une "cargaison dangereuse" devait rejoindre la Syrie, après avoir fait escale à Chypre, selon une source au sein de la compagnie d'exploitation du bateau. D'après des médias russes, il pourrait transporter jusqu'à 60 tonnes d'armes et d'équipement militaire.

Un général déserteur de l'armée syrienne, Moustapha al-Cheikh, qui s'est réfugié récemment en Turquie, doit par ailleurs annoncer samedi la création d'un "Conseil supérieur militaire" pour planifier les opérations contre le régime de Damas et organiser les défections dans l'armée, a affirmé à l'AFP l'un de ses conseillers, Fahad Almasri. Le général al-Cheikh est le plus haut gradé ayant défection.

L'Armée syrienne libre (ASL), qui revendique quelque 40.000 militaires ayant fait défection, aura pour mission d'exécuter ces opérations", a-t-il précisé.

Les autorités syriennes, qui ne reconnaissent pas l'ampleur de la contestation et attribue les troubles à des "bandes armées" ont accusé un "groupe terroriste" d'avoir posé un engin piégé sur une voie ferrée, faisant dérailler un train transportant du fioul à Idleb (nord-ouest), selon l'agence officielle Sana, qui a fait état de trois blessés.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mar 17 Jan 2012, 15:12

Syrie: Damas refuse l'envoi de troupes arabes sur son sol

© AFP Le président syrien s'adresse à ses partisans lors d'une rare apparition publique à Damas le 11 janvier 2012
© AFP/Archives Wael Hamedan

DAMAS (AFP) - (AFP) - La Syrie a rejeté mardi tout déploiement de soldats arabes sur son territoire, comme l'a proposé le Qatar pour faire cesser les violences qui ont fait selon l'ONU plus de 5.000 morts en dix mois.

Cette prise de position syrienne intervient avant une réunion ce week end de la Ligue arabe au Caire pour réévaluer la mission des observateurs arabes en Syrie, critiquée pour son incapacité à faire cesser l'effusion de sang.

"La Syrie rejette les déclarations de responsables du Qatar sur l'envoi de troupes arabes qui amplifient la crise, font avorter l'action arabe et ouvrent la voie à une intervention étrangère", a indiqué le ministère syrien des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Le peuple syrien refuse toute intervention étrangère sous n'importe quelle appellation. Il fera face à toute tentative qui porte atteinte à la souveraineté de la Syrie et à l'intégrité de son territoire", selon le communiqué.

"Il serait regrettable que du sang arabe coule sur le territoire syrien pour servir des (intérêts) connus", ajoute le ministère sans autre précision.

L'émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, s'est dit samedi favorable à l'envoi de troupes arabes en Syrie afin de "mettre fin à la tuerie" dans le pays.

Le chef de l'organisation panarabe, Nabil al-Arabi, a indiqué que cette idée pourrait être examinée lors du comité ministériel de la Ligue arabe dimanche.

Les exactions se poursuivent en Syrie malgré la présence depuis le 26 décembre de dizaines d'observateurs arabes chargés de surveiller l'application d'un plan de sortie de crise prévoyant en premier lieu l'arrêt des violences.
© AFP Image d'une vidéo YouTube le 16 janvier 2012 montrant des observateurs de la Ligue arabe discutant avec des civils à Ariha, à 335 km au nord de Damas.
© YouTube/AFP -

Pour sa part Riad al-Assaad, chef de l'ASL, constituée de déserteurs et qui revendique 40.000 combattants, a appelé dans un communiqué les 22 membres de la Ligue arabe à "transférer rapidement le dossier syrien devant le Conseil de sécurité de l'ONU".

L'ONU a annoncé qu'elle commencera à former dans les prochains jours des observateurs de la Ligue afin de les aider à évaluer la répression sanglante en Syrie, selon une porte-parole.

Mais les soldats dissidents réclament une action plus musclée, demandant un "recours au chapitre 7 de la charte de l'ONU, afin de préserver la paix". Ce chapitre donne au Conseil de sécurité la possibilité d'entreprendre "toute action qu'il juge nécessaire au maintien ou au rétablissement de la paix".

"La situation a atteint un point inacceptable. J'espère sincèrement que le Conseil de sécurité va traiter (cette crise) d'une manière sérieuse et cohérente", a dit lundi le chef de l'ONU Ban Ki-moon lors d'une conférence de presse à Abou Dhabi, en marge d'un sommet sur l'énergie.

La Russie et la Chine, alliés du régime de Damas, ont bloqué en octobre un projet de résolution au Conseil de sécurité demandant des sanctions contre le régime syrien.

Moscou, qui accuse les pays occidentaux de vouloir changer le régime de Damas, a distribué lundi à ses partenaires du Conseil de sécurité une nouvelle version de son projet.

Ce texte, qui ne semble pas modifier sur le fond la position russe, sera discuté mardi après-midi au niveau des experts. Paris l'a jugé "très loin" des réalités.

Lundi, le Conseil national syrien (CNS), une coalition des plus importants partis de l'opposition, et l'ASL avaient décidé de "la mise en place d'un bureau de liaison et d'un téléphone rouge afin de suivre les développements sur le plan politique et sur le terrain".

L'Iran, grand allié de la Syrie dans la région, a démenti mardi des accusations de la France sur l'envoi d'armes en Syrie.

Sur le terrain, quatorze civils ont été tués, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dans la province d'Idleb (nord-ouest), "huit Syriens ont été tués par une charge qui a explosé lors du passage de leur minibus sur la route reliant Idleb à Alep" (nord), a indiqué l'organisation qui ignore l'identité des auteurs de l'attentat.

Dans la même province, un militant a été tué par un tireur embusqué à Khan Cheikhoune.

A Homs (centre), épicentre de la contestation contre le régime du président Bachar al-Assad, des transports de troupes blindés circulant dans la rue al-Qahira "ont ouvert le feu aveuglément, tuant un civil et en blessant neuf autres", a par ailleurs indiqué l'organisation basée en Grande-Bretagne.

Quatre autres civils -dont une femme de 39 ans- ont été tués à Homs par des tirs des forces de sécurité et de tireurs embusqués, selon la même source.

Parallèlement, à Alep, deuxième ville de Syrie, les forces de sécurité ont mené des perquisitions dans la Cité universitaire après une manifestation organisée la veille par des étudiants. Les forces de sécurité ont cassé les meubles dans les chambres et arrêté certains étudiants.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 18 Jan 2012, 11:59

Syrie: la Russie s'oppose à des sanctions et au déploiement de troupes


© AFP/Archives Karen Bleier

MOSCOU (AFP) - (AFP) - La Russie, membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, s'oppose à toute sanction contre la Syrie et à l'éventuel envoi de troupes étrangères dans ce pays, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

"Nous ne soutiendrons aucune sanction" contre Damas, a déclaré M. Lavrov lors d'une conférence de presse, ajoutant que tout Etat qui souhaite une intervention militaire en Syrie ne recevrait "aucun mandat du Conseil de sécurité de l'ONU".

M. Lavrov a indiqué que la Russie userait de son veto pour bloquer toute proposition visant à recourir à une intervention militaire en Syrie, après des déclarations en ce sens effectuées samedi par l'émir du Qatar.

"Si quelqu'un veut à tout prix recourir à la force, il est peu probable que nous puissions nous y opposer. Mais que cela reste à leur propre initiative et relève de leur conscience. Ils n'auront aucun mandat du Conseil de sécurité de l'ONU", a ajouté le chef de la diplomatie russe.

L'émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, s'est dit favorable samedi à l'envoi de troupes arabes en Syrie, afin de "mettre fin à la tuerie" dans le pays, secoué depuis dix mois par une révolte populaire réprimée dans le sang, la première prise de position de ce type d'un dirigeant arabe.

Damas a répondu mardi que la Syrie rejetait le déploiement de troupes arabes proposé par le Qatar, afin de faire cesser les violences dans le pays, affirmant que le peuple syrien y fera face.

La Russie, allié traditionnel de Damas, a jusqu'ici bloqué tous les projets de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU condamnant la répression de la contestation par le régime du président Bachar al-Assad, et s'est attirée les critiques de l'Occident.

En décembre, Moscou a proposé une résolution condamnant les violences perpétrées "par toutes les parties, y compris l'usage disproportionné de la force par les autorités syriennes". Mais les puissances occidentales ont jugé ce texte trop timoré.

Aux yeux de M. Lavrov, ceux qui critiquent le projet de résolution russe oublient de prendre en compte les agissements en Syrie "d'extrémistes armés de l'opposition contre des bâtiments publics, des hôpitaux, des écoles, et les actes de terreur qui sont perpétrés".

"Pourquoi ne devrions-nous pas parler de cela? Nos partenaires occidentaux ont une approche partiale", a-t-il ajouté.

Moscou s'oppose fermement à toute ingérence dans la crise syrienne et est contre un embargo du Conseil de sécurité de l'ONU sur les livraisons d'armes à la Syrie, dont Moscou est le principal fournisseur depuis la période soviétique.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 18 Jan 2012, 14:02

Philippe Fabry a écrit:
Syrie: la Russie s'oppose à des sanctions et au déploiement de troupes


© AFP/Archives Karen Bleier

MOSCOU (AFP) - (AFP) - La Russie, membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, s'oppose à toute sanction contre la Syrie et à l'éventuel envoi de troupes étrangères dans ce pays, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

"Nous ne soutiendrons aucune sanction" contre Damas, a déclaré M. Lavrov lors d'une conférence de presse, ajoutant que tout Etat qui souhaite une intervention militaire en Syrie ne recevrait "aucun mandat du Conseil de sécurité de l'ONU".

M. Lavrov a indiqué que la Russie userait de son veto pour bloquer toute proposition visant à recourir à une intervention militaire en Syrie, après des déclarations en ce sens effectuées samedi par l'émir du Qatar.

"Si quelqu'un veut à tout prix recourir à la force, il est peu probable que nous puissions nous y opposer. Mais que cela reste à leur propre initiative et relève de leur conscience. Ils n'auront aucun mandat du Conseil de sécurité de l'ONU", a ajouté le chef de la diplomatie russe.

L'émir du Qatar, cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani, s'est dit favorable samedi à l'envoi de troupes arabes en Syrie, afin de "mettre fin à la tuerie" dans le pays, secoué depuis dix mois par une révolte populaire réprimée dans le sang, la première prise de position de ce type d'un dirigeant arabe.

Damas a répondu mardi que la Syrie rejetait le déploiement de troupes arabes proposé par le Qatar, afin de faire cesser les violences dans le pays, affirmant que le peuple syrien y fera face.

La Russie, allié traditionnel de Damas, a jusqu'ici bloqué tous les projets de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU condamnant la répression de la contestation par le régime du président Bachar al-Assad, et s'est attirée les critiques de l'Occident.

En décembre, Moscou a proposé une résolution condamnant les violences perpétrées "par toutes les parties, y compris l'usage disproportionné de la force par les autorités syriennes". Mais les puissances occidentales ont jugé ce texte trop timoré.

Aux yeux de M. Lavrov, ceux qui critiquent le projet de résolution russe oublient de prendre en compte les agissements en Syrie "d'extrémistes armés de l'opposition contre des bâtiments publics, des hôpitaux, des écoles, et les actes de terreur qui sont perpétrés".

"Pourquoi ne devrions-nous pas parler de cela? Nos partenaires occidentaux ont une approche partiale", a-t-il ajouté.

Moscou s'oppose fermement à toute ingérence dans la crise syrienne et est contre un embargo du Conseil de sécurité de l'ONU sur les livraisons d'armes à la Syrie, dont Moscou est le principal fournisseur depuis la période soviétique.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 20 Jan 2012, 14:24

Syrie: nouvelles manifestations, l'opposition réclame une saisine de l'ONU

© AFP Rassemblement de partisans de l'Armée libre syrienne, le 13 janvier 2012 à Homs
© AFP/Archives

DAMAS (AFP) - (AFP) - Des milliers de manifestants sont descendus dans la rue vendredi en Syrie pour réclamer notamment une saisine du Conseil de sécurité de l'ONU après des mois de violences, faisant écho aux groupes d'opposition qui souhaitent que les observateurs arabes passent la main.

Les manifestants ont commencé à défiler à la sortie des mosquées à la mi-journée, appelant à la chute du régime et à la libération des détenus dans les provinces d'Alep (nord) d'Idleb et Lattaquié (nord-ouest), à Deraa (sud) et à Hama (centre), selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Comme tous les vendredis, les forces du régime étaient déployées en force dans la plupart des localités pour empêcher ces manifestations. A Idleb, des soldats ont ouvert le feu pour disperser les protestataires, a ajouté l'OSDH>

Plusieurs mouvements d'opposition syriens ont réclamé une saisine de l'ONU, allant dans le sens des demandes occidentales.

Le Conseil national syrien (CNS), plus important groupe de l'opposition, a réclamé le transfert du dossier syrien au Conseil de sécurité de l'ONU, et la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne pour protéger les civils des "crimes" du régime.

Sur leur page Facebook "The Syrian Revolution 2011", des militants ont à nouveau réclamé une "internationalisation" de la crise, en allusion à une intervention de l'ONU, après une demande similaire d'ONG arabes ayant jugé inefficace la mission des observateurs envoyés par la Ligue arabe.
© AFP Le général al-Dabi (g), chef des observateurs arabes en Syrie, Nabil al-Arabi (c), secrétaire général de la Ligue arabe, et Cheikh Hamad al-Thani (d), Premier ministre du Qatar, le 8 janvier 2012 au Caire
© AFP/Archives Khaled Desouki

Malgré leur présence sur le terrain depuis le 26 décembre, la répression n'a pas connu de répit. Des centaines de personnes ont été tuées depuis cette date selon l'opposition et l'ONU.

Le chef des observateurs arabes, Mohammed Ahmed Moustapha al-Dabi, doit présenter dimanche au Caire un rapport sur la base duquel l'organisation décidera de le suite de la mission.

Les observateurs ont été déployés en Syrie après l'accord donné par le régime à un protocole régissant leur mission, qui prévoit un arrêt des violences, le retrait des chars des villes et le déplacement libre des médias étrangers. Mais aucune de ces trois clauses n'a été respectée.

L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) a appelé la Ligue arabe à "travailler avec le Conseil de sécurité pour imposer un embargo à la Syrie sur les armes et des sanctions contre les individus responsables de graves violations".

HRW a également poussé la Ligue à faire paraître de façon publique l'intégralité du rapport final de sa mission d'observation en Syrie.

Le CNS a réclamé que le rapport "qualifie les actes du régime de +crimes de guerre+ et de +génocide+".

La France "ne se taira pas devant le scandale syrien" et ne peut accepter "la répression féroce" de la contestation par le régime du président Bachar el-Assad, "qui conduit tout droit le pays au chaos", a affirmé vendredi Nicolas Sarkozy lors de ses voeux aux ambassadeurs.

"La Ligue arabe s'est engagée dans une action courageuse, elle doit la poursuivre", a estimé le président français Nicolas Sarkozy, appelant le Conseil de sécurité à lui "apporter son concours".

Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, a écarté l'idée du Qatar d'envoyer des troupes arabes en Syrie, indiquant que "dans le contexte régional actuel, nous ne travaillons pas à un tel scénario".

Le rejet français rejoint la position russe. Mercredi, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait affirmé que son pays s'opposait à l'éventuel envoi de troupes étrangères en Syrie.

La France et la Russie sont à couteaux tirés au Conseil de sécurité de l'ONU. Depuis des mois, Paris réclame que le Conseil condamne la répression en Syrie, mais Moscou s'y oppose en menaçant de mettre son veto à une résolution.

Jeudi, Damas a reconnu que les sanctions économiques prises par l'Union européenne et les Etats-Unis avaient entraîné des pertes de plus de deux milliards de dollars pour son secteur pétrolier, en raison de l'impossibilité d'exporter.

Les manifestations de vendredi étaient également placées sous le thème de la libération des "détenus de la révolution", au nombre de 60.000 selon des militants.

L'OSDH a indiqué être sans nouvelle d'un opposant de poids, Mohamed Jabar Moussalama, membre du Comité national pour le changement démocratique (CNCD), depuis son arrestation le 14 janvier par des membres des services des renseignements.

Depuis le début de la révolte le 15 mars, au moins 5.400 personnes ont péri dans la répression menée par le régime de Bachar al-Assad, selon l'ONU, et des dizaines de milliers ont été arrêtées selon l'opposition. Plus de 2.000 militaires et policiers ont été tués par les rebelles, selon les autorités syriennes.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 20 Jan 2012, 20:49

Syrie : Gilles Jacquier victime d'une bavure des insurgés ?


Alors que les obsèques de Gilles Jacquier, le journaliste de France 2 tué le 11 janvier à Homs par un obus de mortier lors d'un voyage autorisé par les autorités syriennes, se sont déroulées vendredi à Bernex, en Haute-Savoie, le Figaro révèle ce vendredi soir que le reporter pourrait avoir été victime d'une bavure de la part des insurgés.

Selon le Figaro, "un dirigeant d'une organisation des droits de l'homme de (Homs) a confié à un responsable de l'opposition syrienne en France qu'il s'agissait 'd'une grosse ânerie' commise par les adversaires de Bachar el-Assad. Des révélations qui "ont été transmises à la Ligue arabe". Un responsable de la Ligue arabe a ensuite déclaré vendredi au Figaro : "nous savons désormais qu'il y a eu une bavure commise par l'Armée syrienne libre (qui a coûté la vie Gilles Jacquier, NDLR). L'ASL a été poussée à la faute par les miliciens pro-Assad, qui défiaient ses hommes depuis plusieurs jours. Les déserteurs ont voulu leur donner une leçon et leur faire peur".

La justice française a ouvert vendredi une enquête sur la mort de Gilles Jacquier, son employeur France Télévisions s'interrogeant sur les éléments "troublants" entourant les circonstances de son décès.
http://lci.tf1.fr/filnews/monde/syrie-gilles-jacquier-victime-d-une-bavure-des-insurges-6945395.html

Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Sam 21 Jan 2012, 18:29

SJA a écrit:
joker911 a écrit:
Le rapport de l’ONU sur la Syrie a été co-écrit par le directeur d’un think-tank privé américain









Des mensonges éhontés proférés par des “activistes
des droits de l’Homme” ont mené à une brutalité inomable de la part de
l’OTAN, ce qui a mis ultimement au pouvoir en Libye le représentant de [url=http://landdestroyer.blogspot.com/2011/11/new-libyan-pm-


.../...


Vous êtes bien naïf.

Plus j'y réfléchi, plus ce qu'on nous présente être la crise m'apparait être tout simplement le fait que nos "esclaves" (pour reprendre une analogie Fabryenne) n'y arrivent plus et sont fatigués.

Qu'est ce que le Monde aujourd'hui ?

Un Empire Euro-Américain dont l'imperium est à Washington.

Cet empire a des esclaves (les Chinois et autres) ou presque des exclaves puisqu'ils payent pour travailler (finançant la dette de l'Empire).

L'Empire à des ressources énergétiques aux mains quasi totale de l'armée impériale avec sur place des chefs de tribues autochtones à qui on permet de s'acheter les roys rolls et des palaces comme on donnait au XVII° des miroirs au rois du golfe de Guinée.

Les citoyens de l'empire pendant ce temps passent leur temps assis devant la télé ou à "travailler"; si tant est que le travail intellectuel est un travail.

Bref, l'Empire est le maitre absolu de la planète.

Et la finance internationale n'est qu'une forme d'esclavage conforme à la religion de l'empire : le Christianisme.




Hé OUI = "en un jour en une heure elle est tombée Babylone la grande prostitué, qui bafouées le Sang des Saints sur toute la terre !"

" peuples du monde rendez au centuple la méchanceté et la perversion a Babylone faite un repas déchirez lui sa chair !"


si l'on tombe comme cela se produit, on peut être certains de ce faire manger tout cru par les pauvres de la terre , on a tout du hot dog devant un camps de concentration !

et puis la religion du christianisme , elle est bonne , notre christianisme relève au mieux de l'idéologie, mais certainement pas de ce que Jésus a Dit et FAIT !!

on est tous gentils, mai son c'est goinfré des biens de ce monde sous prétexte d'être riche d'avoir le droit , d'être malade de manger la part des pauvres pendant qu'ils crevaient de faim par les combines de nos chefs élus par nous !

Jésus aussi Est Riche mais IL ne s'est jamais donné le droit d'avoir plus que ses frères pauvres ! :sts:

on récolte ce que l'on sème !! :help: :bienmal:
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Lun 30 Jan 2012, 17:27

Syrie: les équilibres ont évolué au Conseil de sécurité


PARIS - Les derniers développements en Syrie, notamment l'action de la Ligue arabe, ont fait évoluer les équilibres au sein du Conseil de sécurité de l'ONU, qui doit se réunir mardi en présence de plusieurs ministres, ont estimé lundi des sources diplomatiques françaises.

Les équilibres ont évolué au sein du Conseil de sécurité, ont déclaré ces sources, selon lesquelles au moins dix pays sur les quinze que compte le Conseil de sécurité pourraient désormais être en faveur d'un projet de résolution présenté par le Maroc au nom de la Ligue arabe.

Plusieurs ministres arabes et occidentaux seront mardi à New York pour participer à une réunion du Conseil de sécurité et examiner un projet de résolution présenté vendredi par le Maroc, au nom de la Ligue arabe.

Le texte, soutenu notamment par le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne, appelle à un soutien international au plan de sortie de crise de la Ligue arabe, qui prévoit l'arrêt des violences et le transfert des pouvoirs du président syrien Bachar al-Assad à son vice-président avant l'ouverture de négociations.

Les nouveaux membres non-permanents du Conseil de sécurité sont plus convaincus de la nécessité d'une résolution, a-t-on indiqué de sources diplomatiques. Le Maroc, le Togo, le Guatemala, le Pakistan, l'Azerbaïdjan sont les cinq nouveaux pays siégeant au Conseil depuis début janvier 2012.

En revanche, le Brésil qui faisait partie des trois pays émergents avec l'Inde et l'Afrique du Sud, très hostiles à toute ingérence dans les affaires syriennes, n'est plus au Conseil de sécurité.

Pékin et Moscou avaient opposé le 2 octobre leur véto à un projet de résolution condamnant le régime de Bachar al-Assad.

La Russie demeure toujours hostile à un tel texte, tandis que la Chine reste très discrète sur ses intentions, selon des diplomates.

Les chefs des diplomaties française et britannique, Alain Juppé et William Hague, seront mardi à New York pour soutenir le projet de résolution.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, en tournée dans la région Asie-Pacifique, n'envisage pas de se rendre à New York pour la réunion du Conseil de sécurité sur la Syrie, selon un porte-parole de la diplomatie russe.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Lun 30 Jan 2012, 17:33

Et où en est le Porte aéronef des russes ? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Lun 30 Jan 2012, 17:39

En tout cas Google actualités l'ignore.

J'imagine le dialogue à bord :

- On est pas déjà passés par là Capitaine ?
- Tais-toi et surveille les moteurs.


:beret:

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Lun 30 Jan 2012, 17:58

Il parait qu'une brigade terrestre est également en train de relier Damas.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 01 Fév 2012, 16:21

Syrie: 6.000 morts, attitude moins négative de la Russie à l'ONU (Juppé


PARIS - Le chef de la diplomatie française Alain Juppé a dit mercredi avoir noté l'attitude moins négative de la Russie lors de la réunion la veille à New York du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie, et estimé le nombre de morts à 6.000 depuis le début de la crise.

Pour la première fois, sans faire preuve d'un optimisme excessif, l'attitude la Russie et l'attitude des Brics a été moins négative, a déclaré Alain Juppé devant les députés français, laissant entrevoir une fenêtre d'espoir en vue de l'adoption d'une résolution soutenant le plan de sortie de crise de la Ligue arabe.

Nous avons été malheureusement jusqu'à aujourd'hui bloqués au Conseil de sécurité par la menace de veto de la Russie et l'hostilité de ce qu'on appelle les Brics (Brésil, Chine, Russie, Afrique du Sud, Inde), a poursuivi M. Juppé à propos de ce projet de résolution.

Le Brésil, depuis début janvier, ne figure plus dans les membres non-permanents du Conseil de sécurité.

Nous allons donc travailler d'arrache-pied dans les jours qui viennent pour essayer d'arriver à une résolution qui permettra ensuite à la Ligue arabe de s'investir pleinement dans la recherche de cette solution. Une fenêtre d'espoir s'est ouverte, a dit M. Juppé.

Le ministre a également dressé un bilan de la répression : 6.000 morts aujourd'hui, selon l'Unicef 384 enfants massacrés par le régime, 15.000 prisonniers, 15.000 réfugiés.

Alain Juppé rentrait de New York, où, avec ses homologues américain et britannique, Hillary Clinton et William Hague, il a apporté son soutien à la Ligue arabe et au projet de résolution visant à entériner son plan. Celui-ci prévoit notamment une solution politique à la crise, avec la remise du pouvoir par Bachar al-Assad à son vice-président.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 01 Fév 2012, 16:21

Résolutionsur la Syrie: veto russe à tout texte inacceptable


MOSCOU - L'ambassadeur russe à l'ONU, Vitali Tchourkine, a prévenu mercredi que la Russie opposera son veto au Conseil de sécurité à toute proposition de résolution sur la Syrie qu'elle juge inacceptable, ont rapporté les agences russes.

Si le texte est inacceptable, nous voterons contre, a-t-il dit, alors que tout vote négatif de la Russie au Conseil de sécurité équivaut à un recours à son droit de veto.

Nous n'autoriserons aucun texte que nous considèrerons comme erroné et qui conduirait à une aggravation du conflit. Nous ne permettrons pas son adoption. Nous le disons clairement à nos collègues, a ajouté l'ambassadeur russe.

Quelques heures plus tôt, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov, avait indiqué que les discussions se poursuivent à l'ONU et qu'aucun vote n'aura lieu dans les jours qui viennent.

Après dix mois de violences en Syrie, qui, selon les Nations unies, ont fait plus de 5.400 morts, la pression s'accentue sur la Russie pour qu'elle fasse preuve de plus de fermeté vis-à-vis du président Bachar al-Assad et de son régime.

La Russie exaspère les pays occidentaux en s'opposant au projet de résolution sur la Syrie présenté par le Maroc et soutenu par la Ligue arabe. Ce texte demande notamment le transfert des pouvoirs du président syrien Bachar al-Assad à son vice-président.

La Ligue arabe a imploré mardi les Nations unies de sortir de leur inaction face à la machine à tuer du régime syrien.

La Russie, allié traditionnel de la Syrie à laquelle elle continue à fournir des armes, a réitéré à plusieurs reprises son opposition à l'usage de la force et à toute résolution de l'ONU qui soutiendrait des sanctions unilatérales contre Damas.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 01 Fév 2012, 16:23

Traduisez : a contrario, la Russie n'opposera pas son veto à une résolution qu'elle jugerait acceptable.

Les Russes sont en train de se ménager une porte de sortie parce qu'ils sentent qu'avec les nouveaux membres non permanents du Conseil de Sécurité, leur position de blocage est beaucoup plus délicate car ils n'ont plus de soutien.

Ca va commencer à négocier sec dans les coulisses, les Russes vont demander des garanties de limites d'action de l'OTAN, et surtout du maintien à leur disposition, après changement de régime, du port de Tartous et des autres facilités militaires dans la région.

Ce sera une reculade stratégique très importante, parce que les pertes seront terribles en définitive : avec la Syrie qui tombe l'Iran sera castré, et sans Iran menaçant la Russie n'a plus d'épouvantail derrière lequel se cacher pour exercer son pouvoir de nuisance.
Sans l'Iran, la position de Cuba, du Venezuela et de tous les gouvernements antiaméricains sera moins assurée aussi.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 02 Fév 2012, 21:31

Syrie: nouveau projet sur la table à l'ONU avec des concessions à la Russie


NEW YORK (Nations unies) - Le Conseil de sécurité de l'ONU a un nouveau projet de résolution sur la Syrie qui fait des concessions à la Russie dans l'espoir de lever son blocage et abandonne toute référence explicite au départ de Bachar al-Assad, selon le texte obtenu par l'AFP jeudi.

La résolution soutient pleinement (...) la décision de la Ligue arabe du 22 janvier 2012 de faciliter une transition politique menant à un système politique démocratique et pluraliste. Mais les détails de cette transition --notamment le transfert des pouvoirs du président Bachar al-Assad à son vice-président-- n'apparaissent plus.

Le processus de transition démocratique avait été décidé par la Ligue arabe en janvier dans son plan de règlement de la crise syrienne.

Les décisions de la Ligue ne sont pas explicitées dans le dernier texte mais on comprend clairement à quoi elle se réfèrent, a fait valoir un diplomate occidental.

L'essentiel, a expliqué un autre diplomate, est que le Conseil de sécurité soutienne le plan de la Ligue arabe et qu'il y ait une clause prévoyant que le Conseil refera un point de la situation dans les trois semaines suivant l'adoption d'une résolution.

A l'égal de ses prédécesseurs, le nouveau texte condamne la violence d'où qu'elle émane.

La Russie, ainsi que l'Inde notamment, insistait depuis le début de la négociation pour que le Conseil ne préjuge pas de l'issue d'une transition démocratique en Syrie en demandant a priori que le président Assad cède le pouvoir.

La Russie ne veut pas une transition imposée, a souligné un diplomate. Il a expliqué qu'il s'agissait sur ce point essentiel de trouver les mots, les Occidentaux voulant exprimer un soutien fort au plan de la Ligue tandis que Moscou s'efforce d'affaiblir le texte sur ce point.

Le texte abandonne aussi toute référence aux sanctions économiques décidées par la Ligue arabe contre Damas en novembre 2011, ainsi qu'un paragraphe où le Conseil s'inquiétait des ventes d'armes à la Syrie, que Moscou souhaite poursuivre.

La Russie va continuer d'exporter des armements à la Syrie en dépit de l'escalade de la violence dans ce pays, dans la mesure où il n'y a aucune restriction dans ce domaine, a indiqué jeudi le vice-ministre russe de la Défense, Anatoli Antonov.

La Russie n'a pas encore réagi au nouveau texte, qui a été transmis aux capitales pour examen. Nous ne savons pas ce que les Russes vont dire aujourd'hui quand les discussions entre ambassadeurs reprendront dans l'après-midi, a expliqué un diplomate. Les Russes n'ont pas encore dit définitivement ce qu'ils étaient prêts ou non à accepter.

Il a noté qu'une réunion du Conseil de sécurité nationale russe doit se tenir vendredi à Moscou et que le sujet de la Syrie serait aussi discuté à la 48e Conférence sur la sécurité de Munich ce week-end. Plusieurs diplomates ont estimé qu'un vote sur une résolution ne devrait pas intervenir avant la semaine prochaine.

Jusqu'à présent, la Russie s'est montrée inflexible, son représentant à l'ONU Vitali Tchourkine menaçant d'un veto russe si le Conseil votait sur un texte que nous considérerions comme erroné.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Dim 05 Fév 2012, 10:50

Syrie: veto donne au régime un permis de tuer dans l'impunité


NICOSIE - Le Conseil national syrien (CNS), qui regroupe la majorité des courants de l'opposition, a affirmé dimanche que le double veto de Moscou et de Pékin à une résolution sur la Syrie à l'ONU, donnait au régime un permis de tuer (...) dans l'impunité.

Le CNS condamne vivement le veto opposé la veille par la Russie et la Chine à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU condamnant la répression en Syrie, et considère cette décision irresponsable comme un permis donné au régime syrien de tuer dans l'impunité, indique un communiqué du CNS.

Le CNS estime Pékin et Moscou responsables de l'escalade dans les meurtres et le génocide en Syrie et souligne que la volonté d'un pays de préserver ses intérêts ne peut se faire en s'alliant avec une junte sanguinaire et corrompue, en référence au régime du président Bachar al-Assad.

Le CNS, qui a envoyé une délégation à New York, indique qu'il poursuivra ses efforts politiques à tous les niveaux, et qu'il portera l'affaire devant l'Assemblée générale de l'ONU pour obtenir une résolution soutenant le peuple syrien.

Il a aussi appelé les pays arabes et amis à prendre toutes les mesures économiques et diplomatiques contre les pays ayant bloqué le texte sur la Syrie.

La Chine et la Russie ont opposé leur veto samedi à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU condamnant la répression en Syrie, s'attirant de vives critiques de l'Occident quelques heures après un bombardement meurtrier à Homs (centre de la Syrie).

Selon l'opposition syrienne, le massacre de Homs, qui a coûté la vie à plus de 230 civils, est l'épisode le plus meurtrier depuis le début de la révolte populaire en mars 2011.

C'est la deuxième fois que Moscou et Pékin empêchent le Conseil de sécurité de sortir de onze mois de silence sur la Syrie, pendant lesquels la répression a fait au moins 6.000 morts selon les militants. Un veto des deux pays avait bloqué une précédente résolution en octobre 2011.

Cette fois-ci, les 13 autres membres du Conseil ont voté en faveur du texte, qui condamnait les violations flagrantes des droits de l'Homme par le régime syrien et appelait à une transition démocratique suivant le plan adopté par la la Ligue arabe le 22 janvier.


(©AFP / 05 février 2012 10h35)

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
joker911



Messages : 2669
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Dim 05 Fév 2012, 13:44

Philippe Fabry a écrit:
Syrie: veto donne au régime un permis de tuer dans l'impunité


NICOSIE - Le Conseil national syrien (CNS), qui regroupe la majorité des courants de l'opposition, a affirmé dimanche que le double veto de Moscou et de Pékin à une résolution sur la Syrie à l'ONU, donnait au régime un permis de tuer (...) dans l'impunité.

Le CNS condamne vivement le veto opposé la veille par la Russie et la Chine à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU condamnant la répression en Syrie, et considère cette décision irresponsable comme un permis donné au régime syrien de tuer dans l'impunité, indique un communiqué du CNS.

Le CNS estime Pékin et Moscou responsables de l'escalade dans les meurtres et le génocide en Syrie et souligne que la volonté d'un pays de préserver ses intérêts ne peut se faire en s'alliant avec une junte sanguinaire et corrompue, en référence au régime du président Bachar al-Assad.

Le CNS, qui a envoyé une délégation à New York, indique qu'il poursuivra ses efforts politiques à tous les niveaux, et qu'il portera l'affaire devant l'Assemblée générale de l'ONU pour obtenir une résolution soutenant le peuple syrien.

Il a aussi appelé les pays arabes et amis à prendre toutes les mesures économiques et diplomatiques contre les pays ayant bloqué le texte sur la Syrie.

La Chine et la Russie ont opposé leur veto samedi à un projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU condamnant la répression en Syrie, s'attirant de vives critiques de l'Occident quelques heures après un bombardement meurtrier à Homs (centre de la Syrie).

Selon l'opposition syrienne, le massacre de Homs, qui a coûté la vie à plus de 230 civils, est l'épisode le plus meurtrier depuis le début de la révolte populaire en mars 2011.

C'est la deuxième fois que Moscou et Pékin empêchent le Conseil de sécurité de sortir de onze mois de silence sur la Syrie, pendant lesquels la répression a fait au moins 6.000 morts selon les militants. Un veto des deux pays avait bloqué une précédente résolution en octobre 2011.

Cette fois-ci, les 13 autres membres du Conseil ont voté en faveur du texte, qui condamnait les violations flagrantes des droits de l'Homme par le régime syrien et appelait à une transition démocratique suivant le plan adopté par la la Ligue arabe le 22 janvier.


(©AFP / 05 février 2012 10h35)

et d'un autre coté évite le scenario libyen.
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6683
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Dim 05 Fév 2012, 20:15

Vite allons leur porter le bonheur comme en vive maintenant les Irakiens et les Afghans et les Libyens ; tiens au fait le FMI viens d'annoncer que la Libye était au bord de la ruine financière !
c'est bien qu'en même quand on va aidé un pays , du temps de Kadafi je ne dis pas que c'était le pieds mais enfin ils étaient pas en faillite , là si !
mais heureusement les même que ceux qui nous ont ruinée la finance mondiale volent a leurs secourt et la Libye sera pieds et points liés et vendue a quelques groupes , mais c'est pour la bonne cause mon Brafff !!

que ça nous plaise ou pas de le constater dés que l'on aide un pays ensuite il se retrouve bouffer par le bon systéme, donc je me méfie bien de toutes les bonnes causes que l'on soutiens a coup de bombes ! et du résultat final que l'on constate , le pays n'appartient plus aux habitant ils ne sont juste que les employés de !!!!!! et tout cela au nom de la liberté des peuples et de la démocratie et autre entourloupes !

pour la Syrie c'est de même que ce soit nous ou les chinois et russes qui les sauvent ils n'en seront pas moins esclaves ! des multi milliardaires se disputent le monde l'enjeu est tout autre que les boniments que l'on nous chante !!

allez soutenons les rêves pendant et aprés on se réveillera de nos rêves avec la gu,ule de bois ! :| b quelqu'un aurait un peu de HA oui Oufff
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Sam 11 Fév 2012, 13:06

Ankara va solliciter l'ONU pour une aide humanitaire en Syrie


ISTANBUL - La Turquie va demander à l'ONU le lancement d'une campagne d'aide humanitaire à destination des populations victimes de la répression en Syrie, a annoncé samedi le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, cité par l'agence Anatolie.

J'ai donné aujourd'hui des instructions pour le dépôt d'une requête auprès du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de lhomme (HCDH) à Genève au sujet d'une aide humanitaire, a déclaré, selon Anatolie, M. Davutoglu à des journalistes turcs au cours d'une visite à Washington.

Nous, la Turquie, lançons une initiative au bureau de l'ONU à Genève pour mettre en place un flux d'aide humanitaire vers la Syrie, a ajouté le ministre, évoquant un drame humanitaire en train de se jouer en particulier à Homs (centre) et à Zabadani (près de Damas), pilonnées par l'armée syrienne.

Le HCDH, qui a pour mission de promouvoir et de protéger les droits de lHomme, n'a pas d'attributions dans le domaine humanitaire.

Interrogée par l'AFP, une source diplomatique turque parlant sous le couvert de l'anonymat a précisé que la Turquie allait porter le sujet à l'attention du HCDH mais aussi d'autres organisations onusiennes spécialisées dans l'aide humanitaire comme le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), également basé à Genève.

M. Davutoglu, qui doit rencontrer lundi le chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton, a indiqué que la Turquie envisageait de porter la question de la répression en Syrie devant l'Assemblée générale de l'ONU, après l'échec du Conseil de sécurité à voter une résolution pour résoudre la crise, la Russie et la Chine ayant opposé leur veto.

Nous allons poursuivre avec un rythme croissant nos initiatives aussi bien pour porter le sujet devant l'Assemblée générale (...) que pour faire parvenir de l'aide humanitaire à nos frères syriens dans le cadre du HCDC, a dit le ministre.

La Turquie est un ancien allié de la Syrie mais elle a rompu avec le régime du fait de la violente répression des manifestations, qui a fait plus de 6.000 morts depuis mars 2011 selon des organisations de défense des droits de l'homme.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Sam 11 Fév 2012, 18:57

Syrie : la boucherie Assad reste ouverte et en pleine activité


« La France tente de surmonter la paralysie à l'ONU », titrait hier le Figaro. On lisait plus loin : « impératif catégorique : ne pas former un « front occidental », mais laisser les pays arabes en première ligne. »

Utiliser un vocabulaire kantien pour habiller une lâcheté constitue un abus, mais qui sait encore la « Fondation de la métaphysique des mœurs » du sage de Königsberg de nos jours ?

Dans Le Monde, journal officiel de l’Autorité Palestinienne en France, c’était « L'UE et les Etats-Unis promettent d'augmenter la pression sur la Syrie » : Bashar Al Assad a dû en frémir. Libération avait choisi un autre angle : « Syrie: la Russie et la Chine critiquées ». Les dirigeants chinois et russes doivent avoir les larmes aux yeux en imaginant qu’on les critique.

En attendant, Bashar al Assad reste au pouvoir.

Et il est très vraisemblable qu’il y restera. L’Europe est impuissante et la France, avec ses petits bras et sa petite armée, l’est encore plus, et ni l’Europe ni la France ne feront quoi que ce soit qui ne soit pas approuvé par les pays de l’Organisation de la Coopération Islamique ou qui puisse vraiment fâcher la Chine et la Russie. Dès lors qu’il n’y a plus d’abonné au numéro qu’on pourrait demander à la Maison Blanche, et que l’occupant des lieux est lui-même un grand ami de l’Organisation de la Conférence Islamique, et a des conseillers si compétents, qu’ils confondent Perestroika et Peregruzka, il n’y a rien à attendre de ce côté là. Bernard Henri Levy qui avait si bien su trouver un taxi pour Tobrouk et poursuivre la route jusqu’à Benghazi n’a pas su trouver le chemin de Damas et ne sera pas, cette fois, partisan de l’islam radical et de la guerre sans l’aimer.

La différence entre Kadhafi et Assad fils est que Kadhafi coopérait avec les Occidentaux, n’était plus en odeur de sainteté chez les islamistes sunnites, n’avait pas d’alliance avec l’Iran, et pas de relations étroites avec la Chine et la Russie. Très mauvais choix de la part de Kadhafi.

Assad fils lui, a contre lui les islamistes sunnites, mais il a l’Iran de son côté, la Russie qui lui fournit tout l’armement dont il a besoin, la Chine aussi. Très bons choix de la part de Assad fils.

Kadhafi a fait tirer dans la foule quelquefois. Bashar Al Assad peut organiser une boucherie et se faire grossiste. Il pourra faire comme son père, et rayer des quartiers entiers d’une ville. Il en est à plus de cinq mille morts, et on ne compte pas les blessés, mutilés ou torturés. Il ne lui arrivera vraisemblablement rien. Les pays sunnites aimeraient le voir partir et souhaiteraient son remplacement par un gouvernement centré sur les Frères musulmans. Ils souhaiteraient briser l’alliance chiite qui va de Téhéran à Beyrouth, et endiguer l’Iran, mais sans forces supplétives occidentales, ils ne peuvent pas grand chose.

Ce qui devrait être flagrant si les journalistes en ce pays se comportaient en journalistes, est que les Nations Unies sont en eux-mêmes une horreur.

Cette organisation est une imposture coûteuse et le plus souvent obscène. Il n’est pas un seul conflit que les Nations Unies aient arrêté. Il n’est pas une intervention efficace qu’on puisse leur attribuer. Il y existe en assemblée générale une écrasante majorité de dictatures, de tyrannies et de satrapies. Au Conseil de Sécurité, deux membres permanents sont les alliés des dictatures, tyrannies et satrapies, et sont des régimes de type fasciste ; un membre est encore un peu porteur des valeurs de liberté, puisqu’Obama n’a pas encore pu complètement trahir les idéaux américains, quels que soient ses désirs, et deux membres oscillent et vacillent, la France et le Royaume-Uni.

Le mot « paralysie » est adéquat. Et la paralysie est ce qui peut sortir de mieux des Nations Unies. Souvent, il en sort bien pire. Si les Etats-Unis retrouvent un Président digne de ce nom, il devra prendre les mesures qui s’imposent. Et la réalité est que quand les Etats-Unis ne font rien pour que la barbarie s’arrête quelque part sur terre, la barbarie se poursuit. C’est une démocrate, Madeleine Albright, qui avait parlé de « puissance indispensable » : c’était avant la dérive gauchiste du parti démocrate.

Ce qui devrait être dit est que la motion présentée à l’ONU était totalement éviscérée, et ressemblait à une enveloppe vide, puisqu’elle appuyait juste la mission d’observation arabe dirigée par le général soudanais Mohammed Al Dabi, organisateur des massacres du Darfour. Le veto de la Russie et de la Chine était un geste strictement symbolique. Que la France, le Royaume-Uni et Obama aient proposé une motion éviscérée montre que ces pays sont dirigés aujourd’hui par des paillassons : que la Russie et la Chine s’essuient les pieds sur les paillassons en fait seulement des paillassons piteux.

Ce qui devrait être expliqué est que la Syrie est un allié stratégique crucial pour l’Iran et pour la Russie, et que la Chine a intérêt elle-même à ce que la Russie et l’Iran gardent un pouvoir de nuisance important. La Russie a, en supplément, un intérêt très net aux tensions au Moyen-Orient, qui font monter le prix du gaz et du pétrole.

Ce qui devrait être dit est que l’alternative en Syrie est de toute façon pas beaucoup mieux que ce qui est en place. Des islamistes sunnites seraient-ils plus doux et fréquentables que des alliés de l’islamisme chiite ?

La communauté alaouite, branche du chiisme à laquelle appartient Assad, représentent douze pour cent de la population, et si Assad tombe, ce sera un bain de sang dans une autre direction. Pour l’heure l’armée constituée de déserteurs syriens réfugiés en Turquie est très mal organisée et ne peut, de toute façon, en aucun cas faire tomber Assad : tout juste peut-elle entretenir des foyers d’insurrection et de guerre civile.

Ce qui pourrait arrêter le bain de sang serait une véritable force d’interposition. Celle-ci, si cela se produisait, serait « unilatérale » comme on dit en France. Mais cela ne se produira pas.

Quand il n’y a pas d’intervention « unilatérale », on peut voir des images de massacre à la télévision le soir en prenant son dîner. Et puis on passe à autre chose.

Au temps de Bush, on vociférait contre les Etats-Unis. Aujourd’hui, on ne vocifère contre personne. Bush a été remplacé par un prix Nobel de la paix. Cela force le respect, non ?

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée, avec la mention suivante et impérativement le lien html ci dessous :
© Guy Millière pour www.Dreuz.info

http://www.dreuz.info/2012/02/syrie-la-boucherie-assad-reste-ouverte-et-en-pleine-activite/
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Dim 12 Fév 2012, 10:44

Là je suis d'accord avec Millière. La question que je me pose est : pourquoi appelle-t-il de ses voeux en Syrie ce qu'il a condamné en Libye ?
Khadafi a peut-être fait moins de morts, mais il avait aussi moins de peuple et surtout beaucoup beaucoup moins d'armée. Ce sont des choses qui entrent en ligne de compte.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Dim 12 Fév 2012, 11:50

Philippe Fabry a écrit:

Khadafi a peut-être fait moins de morts.

il n'a pas pu...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Dim 12 Fév 2012, 13:51

Philippe Fabry a écrit:
Là je suis d'accord avec Millière. La question que je me pose est : pourquoi appelle-t-il de ses voeux en Syrie ce qu'il a condamné en Libye ?
Khadafi a peut-être fait moins de morts, mais il avait aussi moins de peuple et surtout beaucoup beaucoup moins d'armée. Ce sont des choses qui entrent en ligne de compte.

Je ne crois pas qu'il appelle à une intervention en Syrie dans l'état actuel des choses. Les choses sont claires : ce qui se joue en Syrie c'est un affrontement entre l'islamisme chiite iranien et l'islamisme sunnite des frères musulmans. Après il y a une illustration de l'état de faiblesse dans lequel se trouvent les démocraties occidentales, mais ce n'est pas une incitation à y aller.

Si intervention en Syrie il devait y avoir, ce serait à la fois pour déloger Assad, et aussi pour empêcher à l'hydre islamiste sunnite de tirer les marrons du feu ; bref comme on n'est plus du temps de Bush c'est pas vraiment à l'ordre du jour ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mar 21 Fév 2012, 22:47

Syrie . 120 militaires français, arrêtés

IRIB- «Les services syriens spécialisés ont arrêté une brigade française de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani». «Cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait, désormais, profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français».

Source Dampress.net
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mar 21 Fév 2012, 22:51

Vers la 3ème guerre mondiale

Entretien accordé par Alain Soral, le 17 février 2012 pour l’hebdomadaire allemand ’’Nazional-Zeitung’’



Pour Alain Soral, Assad doit être renversé parce qu’il n’accepte pas de se soumettre au Nouvel Ordre Mondial.

National-Zeitung : Monsieur Soral, quelle est votre opinion sur ce qu’il se passe actuellement en Syrie ?

A. Soral : Je me suis rendu en Syrie à 2 reprises et ce que je suis à même de vous dire, c’est ce que répondent à cette question tous les observateurs indépendants qui sont allés sur place pour se faire une opinion personnelle : ce dont nous sommes témoins actuellement en Syrie, c’est d’une tentative de renverser un régime qui ne s’est pas encore soumis au Nouvel Ordre Mondial.

Cette tentative de renversement est avant tout le fait d’agents étrangers – membres d’Al Qaïda armés et dirigés par des turcs et des qataris et encadrés par des commandos d’élite anglais et français, en conjonction avec certains opposants de l’intérieur, qui existent naturellement, avant tout des musulmans sunnites du Nord du pays.

Cette opération de déstabilisation s’inscrit dans le cadre d’un plan concerté visant à réorganiser de façon brutale l’ensemble du monde arabo-musulman selon le modèle libyen. Et si, jusqu’à ce jour, cela ne s’est pas passé comme en Lybie, c’est grâce aux positionnement de la Russie et la Chine sur la question, malgré les pressions qui s’exercent à leur encontre.

« La version occidentale officielle n’est que pure propagande »


National-Zeitung : Si on en croit les grands médias internationaux, les victimes des événements syriens se trouvent uniquement parmi les opposants au régime et seules les forces de sécurité portent la responsabilité dans cette affaire ?

A. Soral : Cette version occidentale officielle n’est rien d’autre que de la propagande de guerre et ne correspond en rien à la réalité puisque, dans les faits, ce sont les groupes armés depuis l’étranger, des mercenaires rémunérés, qui tuent et terrorisent une population majoritairement pro Assad, pour entraîner ce pays relativement calme et florissant dans la guerre civile et pour en faire un nouvel Irak…

National-Zeitung : Les intellectuels et journalistes qui parlent de conspiration contre la Syrie ont donc raison de le faire, même s’ils sont très peu présents dans les médias ?

A. Soral : Demandez-vous plutôt pourquoi les témoins et les observateurs honnêtes sont si peu présents dans nos médias. Cela renvoie à la question : A qui appartiennent presque tous les médias occidentaux et donc à qui obéissent-ils ?

National-Zeitung : Veut-on abattre le régime syrien car il est lié à la Russie et à l’Iran ?

A. Soral : La chute du régime syrien et l’occupation militaire, sans oublier la mise sous contrôle des banques du pays, qui échappent encore à la tutelle du Nouvel Ordre Mondial, tout cela constitue, en effet, une condition préalable de l’attaque de l’Empire contre l’Iran. En dehors des intérêts immédiats d’Israël, la chute de l’Iran participe également du projet américain d’encerclement de la Russie relevée par Poutine tout en servant à freiner la montée en puissance de la Chine par le contrôle les ressources mondiales d’alimentation en énergie

« Les russes et les chinois résistent »

National-Zeitung : Pourquoi cette fois, la Chine et la Russie s’opposent-elles à une intervention ?

A. Soral :Russes et chinois voient très clairement ce que recherchent les Etats-Unis à travers cette réorganisation du Proche-Orient. En protégeant la Syrie, et l’Iran par voie de conséquence, ils ne font rien d’autre que d’opposer une résistance au règne sans partage des Etats-Unis sur le monde.

National-Zeitung : Que peut-on faire pour contribuer au retour de la paix en Syrie ?

A. Soral :Tout d’abord informer les populations occidentales de la réalité de la situation, comme j’essaie de le faire. L’Empire du vol et du mensonge organisés est au bord de la banqueroute financière, économique et morale. Dans une tentative de survivre et de triompher malgré tout, il nous entraine chaque jour un peu plus vers la 3ème guerre mondiale.

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Vers-la-3eme-guerre-mondiale-10564.html
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mar 21 Fév 2012, 23:01

alien :rabbit:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 01:02

Alexis232 a écrit:
Syrie . 120 militaires français, arrêtés

IRIB- «Les services syriens spécialisés ont arrêté une brigade française de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani». «Cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait, désormais, profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français».

Source Dampress.net

Il aurait été utile d'indiquer que la source est un media piloté par le régime Assad... :evil:

Le régime lance régulièrement via ses media ce type d'intox pour accréditer la thèse du complot de l'étranger. Aujourd'hui ils n'ont même pas pris la peine de donner un semblant de crédibilité à leur hoax. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 10:36

AntoineG a écrit:
Alexis232 a écrit:
Syrie . 120 militaires français, arrêtés

IRIB- «Les services syriens spécialisés ont arrêté une brigade française de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani». «Cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait, désormais, profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français».

Source Dampress.net

Il aurait été utile d'indiquer que la source est un media piloté par le régime Assad... :evil:

Le régime lance régulièrement via ses media ce type d'intox pour accréditer la thèse du complot de l'étranger. Aujourd'hui ils n'ont même pas pris la peine de donner un semblant de crédibilité à leur hoax. Laughing

Sur Mediapart



Des bruits couraient depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et voilà que le site de l’agence de presse syrienne Dampress annonce en effet, ce mardi, une « chasse fructueuse »:
« Les services syriens spécialisés ont arrêté un bataillon français de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani ». Et d’ajouter que « cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait désormais profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe Sergueï Lavrov pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français ».
D’après la même source «Sarko a envoyé un arsenal militaire pour les opposants l’Al Assad, mais les informations collectées par les services de renseignements Français confirment que la majeure partie du matériel est tombé entre les mains de l’armée Syrienne ».
Info ou intox ? Si la nouvelle se confirme, elle risquerait d’avoir l’effet d’un tremblement de terre sur la campagne présidentielle française.
Affaire à suivre…


http://blogs.mediapart.fr/blog/kafur-altundag/210212/syrie-120-militaires-francais-arretes
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 11:03

Alexis232 a écrit:
Vers la 3ème guerre mondiale

Entretien accordé par Alain Soral, le 17 février 2012 pour l’hebdomadaire allemand ’’Nazional-Zeitung’’


Il ny'a pas à dire, ça c'est de la référence! Une interview d'Alain soral donnée à la Nationale-Zeitung

Heureusement que le Völkischer Beobachter a disparu après la guerre, sans quoi on y aurait eu droit aussi je suppose. Mr.Red

Alexis232 a écrit:
A. Soral :Demandez-vous plutôt pourquoi les témoins et les observateurs honnêtes sont si peu présents dans nos médias. Cela renvoie à la question : A qui appartiennent presque tous les médias occidentaux et donc à qui obéissent-ils ?

Ca vaut sont pesant de de théories du complot. Une réactualisation de certains protocoles dont il est bien connu qu'il s'agit de faux. Mais du côté de Soral & Co ont n'est pas à ça près. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 11:31

Alexis232 a écrit:
AntoineG a écrit:
Alexis232 a écrit:
Syrie . 120 militaires français, arrêtés

IRIB- «Les services syriens spécialisés ont arrêté une brigade française de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani». «Cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait, désormais, profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français».

Source Dampress.net

Il aurait été utile d'indiquer que la source est un media piloté par le régime Assad... :evil:

Le régime lance régulièrement via ses media ce type d'intox pour accréditer la thèse du complot de l'étranger. Aujourd'hui ils n'ont même pas pris la peine de donner un semblant de crédibilité à leur hoax. Laughing

Sur Mediapart



Des bruits couraient depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et voilà que le site de l’agence de presse syrienne Dampress annonce en effet, ce mardi, une « chasse fructueuse »:
« Les services syriens spécialisés ont arrêté un bataillon français de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani ». Et d’ajouter que « cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait désormais profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe Sergueï Lavrov pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français ».
D’après la même source «Sarko a envoyé un arsenal militaire pour les opposants l’Al Assad, mais les informations collectées par les services de renseignements Français confirment que la majeure partie du matériel est tombé entre les mains de l’armée Syrienne ».
Info ou intox ? Si la nouvelle se confirme, elle risquerait d’avoir l’effet d’un tremblement de terre sur la campagne présidentielle française.
Affaire à suivre…


http://blogs.mediapart.fr/blog/kafur-altundag/210212/syrie-120-militaires-francais-arretes

Ce n'est pas sur mediapart, mais sur un blog hébergé par mediapart. Blog dont l'auteur se fait manifestement un devoir de reproduire avec beaucoup de servilité et sans une once d'esprit critique la propagande officielle syrienne (entre autres, parce que je vois qu'il relaye aussi les communiqués de l'ambassade d'Iran à Paris).

Bref, ça ne confirme rien du tout.

Par ailleurs, si le régime syrien s'était emparé de 120 militaires français (pas moins! Je ne suis pas un spécialiste, mais il me semble que ça fait beaucoup de monde pour de simples transmissions, surtout avec les moyens techniques actuels), il est évident qu'il aurait monté l'affaire en épingle et aurait bâti là-dessus un énorme cirque médiatique.

En fait, nous aurions déjà eu droit aux image TV des prisonniers et à des interview "spontanées" d'hommes de troupe parfaitement reconnaissables par leurs proches de façon à authentifier l'information et travailler l'opinion publique au corps (suffit de se rappeler comment les soviétiques avaient instrumentalisé l'affaire de l'U2 et de comparer). Ici, rien de tout cela. Et je doute qu'on en entende encore parler à l'avenir.

Tiens, je me demande si Thierry Meyssan, qui n'est jamais en retard d'une (dés)information osera aller jusqu'à recopier celle-là? Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
RFCD



Masculin Messages : 236
Inscription : 12/11/2011

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 14:40


Si je puis me permettre je pense qu'il faut "rester à température normale".

Lebob à raison

RFCD

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 15:41

Alexis232 a écrit:

Entretien accordé par Alain Soral, le 17 février 2012 pour l’hebdomadaire allemand ’’Nazional-Zeitung’’[/b]

A. Soral : Je me suis rendu en Syrie à 2 reprises et ce que je suis à même de vous dire, c’est ce que répondent à cette question tous les observateurs indépendants qui sont allés sur place pour se faire une opinion personnelle : ce dont nous sommes témoins actuellement en Syrie, c’est d’une tentative de renverser un régime qui ne s’est pas encore soumis au Nouvel Ordre Mondial.

A. Soral : Demandez-vous plutôt pourquoi les témoins et les observateurs honnêtes sont si peu présents dans nos médias. Cela renvoie à la question : A qui appartiennent presque tous les médias occidentaux et donc à qui obéissent-ils ?


Notamment parce que les témoins et les observateurs honnêtes ne sont pas, à l'inverse de Soral, reçus dans les confortables salons du pouvoir syrien mais se font tuer dans les rues ? http://www.lexpress.fr/actualite/monde/qui-etait-remi-ochlik-le-journaliste-francais-tue-en-syrie-a-homs_1085271.html


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 16:26

Apparemment peu de personnes ont tiré de leçons du conflit libyen et de ses intrigues...
Revenir en haut Aller en bas
Oculus



Masculin Messages : 2556
Inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 19:03

Alexis232 a écrit:
Apparemment peu de personnes ont tiré de leçons du conflit libyen et de ses intrigues...

Merci aux deux journalistes d'avoir donné leurs vies pour qu'on parle d'Homs !Qu'en ce mercredi des cendres le Seigneur les accueille pour leur coeur généreux et noble et l'exemple qu'ils donnent !

Et que faut-il en penser qui s'appliquerait au cas Syrien ? que ce qui était bon pour Benghazi ne devrait pas s'appliquer à Homs ?

qu'il est normal de laisser crever 25 000 personnes , sans nourriture , sans eau, sans médicaments , hommes , femmes et enfants , sans ciller ni sourciller ? comme à Sarajevo et Grozny ?

Qu'en pense Israël et son gouvernement au fait , eux qui ont un intérêt évident à la disparition du régime Assad , allié N° 1 de l'Iran , on ne les entend pas , quelle est leur statégie et leur tactique ? Le sait-on ? Ont-ils encore davantage peur de ce qui va suivre ? parient-ils sur la partition du pays ?
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 21:51

Oculus a écrit:

Merci aux deux journalistes d'avoir donné leurs vies pour qu'on parle d'Homs !Qu'en ce mercredi des cendres le Seigneur les accueille pour leur coeur généreux et noble et l'exemple qu'ils donnent !

Et que faut-il en penser qui s'appliquerait au cas Syrien ? que ce qui était bon pour Benghazi ne devrait pas s'appliquer à Homs ?

qu'il est normal de laisser crever 25 000 personnes , sans nourriture , sans eau, sans médicaments , hommes , femmes et enfants , sans ciller ni sourciller ? comme à Sarajevo et Grozny ?

Vous avez raison ces méthodes sont parfaitement ignobles. Et encore, si ce n'était que "laisser crever"...

Oculus a écrit:

Qu'en pense Israël et son gouvernement au fait , eux qui ont un intérêt évident à la disparition du régime Assad , allié N° 1 de l'Iran , on ne les entend pas , quelle est leur statégie et leur tactique ? Le sait-on ? Ont-ils encore davantage peur de ce qui va suivre ? parient-ils sur la partition du pays ?

Non, l'intérêt d'Israel n'est pas du tout si évident dans le sens que vous supposez à première vue... De fait le régime Assad permet depuis longtemps la stabilité des frontières israéliennes donc sa sécurité stratégique et militaire - tout en adoptant une posture violemment opposée (avec terrorisme) qui assure le soutien du régime par l'Iran et une certaine acceptation par l'opinion arabe. Subtil équilibre ou chacun trouve son intérêt - d'ou sa longévité. Ce n'est pas l'idéal mais Israel est très pragmatique.

Antoine


Dernière édition par AntoineG le Mer 22 Fév 2012, 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AntoineG



Messages : 611
Inscription : 19/02/2006

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 22 Fév 2012, 22:00

Alexis232 a écrit:
AntoineG a écrit:
Alexis232 a écrit:
Syrie . 120 militaires français, arrêtés

IRIB- «Les services syriens spécialisés ont arrêté une brigade française de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani». «Cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait, désormais, profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français».

Source Dampress.net

Il aurait été utile d'indiquer que la source est un media piloté par le régime Assad... :evil:

Le régime lance régulièrement via ses media ce type d'intox pour accréditer la thèse du complot de l'étranger. Aujourd'hui ils n'ont même pas pris la peine de donner un semblant de crédibilité à leur hoax. Laughing

Sur Mediapart


[i]
Des bruits couraient depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et voilà que le site de l’agence de presse syrienne Dampress annonce en effet, ce mardi, une « chasse fructueuse »(...)

Cher Alexis232,

C'est bien ce que je vous dis : la source de l'information est l'agence Dampress.

Il est honnête de signaler que la source est donc le régime syrien.

Sinon, c'est comme citer une "information" à propos de Cuba pendant la crise nucléaire de 1962, en omettant de signaler qu'elle vient de La Pravda. N'importe quel lecteur sensé l'analyse comme un élément de communication mais pas comme une information crédible.

Antoine
Revenir en haut Aller en bas
BoANo1



Masculin Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 08:45

Une zone de protection humanitaire ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 10:17

BoANo1 a écrit:
Une zone de protection humanitaire ?

Ca s'appelle "la Syrie sans Assad".

Et encore. En près d'un an le conflit a eu largement le temps de pourrir et de faire naître des inimitiés profondes qui déboucheront sur des règlements de compte le jour où le régime en place passera la main.

A la place des alaouites (dont est issu le clan au pouvoir), je me ferai du souci (et ils s'en font, si je suis bien informé). A la place des chrétiens souvent perçus (à tort ou à raison, je n'en sais rien) comme favorables au régime, je m'en ferai aussi.

Chaque jour qui passe rend une sortie "douce" de la crise de plus en plus hypothétique.

Quant à une zone de protction humanitaire, je en vois pas comment on pourrait l'établir sans accord de l'ONU puisqu'elle implique l'intrusion de troupes étrangères sur le territoire syrien. Or cela se heurtera inévitablement aux veto russe et chinois.

Je crains que les syriens ne soient pas encore au bout de leur agonie. :no
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 10:57

Lors de la prise du bastion insurgé dans le quartier de Bab Amr, à Homs, l’armée syrienne a fait plus de 1 500 prisonniers, dont une majorité d’étrangers. Parmi ceux-ci, une douzaine de Français ont requis le statut de prisonnier de guerre en déclinant leur identité, leur grade et leur unité d’affectation. L’un d’entre eux est colonel du service de transmission de la DGSE.

En armant la Légion wahhabite et en lui fournissant des renseignements satellitaires, la France a conduit une guerre secrète contre l’armée syrienne, qui a fait plus de 3 000 morts dans les rangs, et plus de 1 500 morts parmi les civils, en dix mois de combats.

Ces informations ont été partiellement dévoilées par Thierry Meyssan lors d’une intervention sur la première chaîne de télévision russe, le lundi 13 février 2012 ; puis dans un article publié le mardi 14 par Komsomolskaïa Pravda ; enfin dans une vidéo de Voltaire Network TV.

La France a sollicité l’aide de la Fédération de Russie pour négocier avec la Syrie la libération des prisonniers de guerre.

Le Réseau Voltaire n’a pas trouvé d’éléments permettant de confirmer les imputations selon lesquelles 120 Français auraient été faits prisonniers à Zabadani. Cette rumeur semble être une exagération de nos informations et paraît sans fondement.

Par ailleurs, le Réseau Voltaire s’interroge sur les articles d’envoyés spéciaux à Homs parus ces derniers jours dans des quotidiens français : une semaine après la reprise en main du quartier insurgé, et alors que ne subsistent que des combats urbains de faible intensité, ces reporters persistent à décrire une fiction de révolution, masquant la vérité à leurs lecteurs, laissant ainsi à Alain Juppé la possibilité de négocier en secret la restitution des prisonniers de guerre.

Le 17 février, Nicolas Sarkozy et David Cameron signaient une déclaration commune. On peut y lire : « La France et le Royaume-Uni soulignent que les personnes responsables des violences dans toute la Syrie ne doivent pas douter que le jour viendra où elles devront répondre de leurs actes. La France et le Royaume-Uni réaffirment leur détermination à faire en sorte que des éléments de preuve concernant les crimes soient dûment recueillis afin que les personnes qui ont ordonné ou commis des atrocités puissent rendre des comptes. »

En l’absence d’obligation par des traités pertinents, la guerre secrète conduite par le président Sarkozy et son gouvernement est un acte sans précédent sous la Ve République. Elle viole l’article 35 de la Constitution et constitue un crime passible de la Haute Cour (article 68).





La bataille de Homs a été particulièrement meurtrière côté loyaliste et côté rebelle, ainsi que pour les civils. Durant les trois premiers jours, l’Armée arabe syrienne a été tenue à distance par les rebelles qui empêchaient toute entrée dans leur quartier. Ils détruisaient avec des missiles Milan tous les blindés qui approchaient. En définitive, l’armée arabe syrienne a dû faire usage de lanceurs de roquettes multiples pour bombarder les postes de tir Milan, au risque de provoquer de lourdes pertes chez les civils.

Chaque poste de tir Milan, placé sur chaque rue entrant dans Bab Amr coûte 100 000 euros, chaque missile coûte environ 12 000 euros. Les missiles étaient tirés à une cadence de deux à trois coups par minute. Ce matériel est fabriqué par Nord-Aviation (France) et MBB (Allemagne. Il aurait été offert à l’Armée « syrienne » libre par le Royaume-Uni et l’Allemagne.

En avril 2011, des officiels de Doha avaient reconnu que le Qatar avait livré des missiles Milan aux insurgés libyens de Benghazi pour aider à renverser la Jamahiriya arabe, s’appuyant à l’époque sur la résolution de l’ONU qui permettait la livraison « d’armes défensives » (sic) à l’opposition libyenne.



http://www.voltairenet.org/La-guerre-secrete-de-la-France
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 11:52

Alexis232 a écrit:
Lors de la prise du bastion insurgé dans le quartier de Bab Amr, à Homs, l’armée syrienne a fait plus de 1 500 prisonniers, dont une majorité d’étrangers. Parmi ceux-ci, une douzaine de Français ont requis le statut de prisonnier de guerre en déclinant leur identité, leur grade et leur unité d’affectation. L’un d’entre eux est colonel du service de transmission de la DGSE.

En armant la Légion wahhabite et en lui fournissant des renseignements satellitaires, la France a conduit une guerre secrète contre l’armée syrienne, qui a fait plus de 3 000 morts dans les rangs, et plus de 1 500 morts parmi les civils, en dix mois de combats.

Ces informations ont été partiellement dévoilées par Thierry Meyssan lors d’une intervention sur la première chaîne de télévision russe, le lundi 13 février 2012 ; puis dans un article publié le mardi 14 par Komsomolskaïa Pravda ; enfin dans une vidéo de Voltaire Network TV.

La France a sollicité l’aide de la Fédération de Russie pour négocier avec la Syrie la libération des prisonniers de guerre.

Le Réseau Voltaire n’a pas trouvé d’éléments permettant de confirmer les imputations selon lesquelles 120 Français auraient été faits prisonniers à Zabadani. Cette rumeur semble être une exagération de nos informations et paraît sans fondement.

Par ailleurs, le Réseau Voltaire s’interroge sur les articles d’envoyés spéciaux à Homs parus ces derniers jours dans des quotidiens français : une semaine après la reprise en main du quartier insurgé, et alors que ne subsistent que des combats urbains de faible intensité, ces reporters persistent à décrire une fiction de révolution, masquant la vérité à leurs lecteurs, laissant ainsi à Alain Juppé la possibilité de négocier en secret la restitution des prisonniers de guerre.

(...)

La bataille de Homs a été particulièrement meurtrière côté loyaliste et côté rebelle, ainsi que pour les civils. Durant les trois premiers jours, l’Armée arabe syrienne a été tenue à distance par les rebelles qui empêchaient toute entrée dans leur quartier. Ils détruisaient avec des missiles Milan tous les blindés qui approchaient. En définitive, l’armée arabe syrienne a dû faire usage de lanceurs de roquettes multiples pour bombarder les postes de tir Milan, au risque de provoquer de lourdes pertes chez les civils.

Chaque poste de tir Milan, placé sur chaque rue entrant dans Bab Amr coûte 100 000 euros, chaque missile coûte environ 12 000 euros. Les missiles étaient tirés à une cadence de deux à trois coups par minute. Ce matériel est fabriqué par Nord-Aviation (France) et MBB (Allemagne. Il aurait été offert à l’Armée « syrienne » libre par le Royaume-Uni et l’Allemagne.

En avril 2011, des officiels de Doha avaient reconnu que le Qatar avait livré des missiles Milan aux insurgés libyens de Benghazi pour aider à renverser la Jamahiriya arabe, s’appuyant à l’époque sur la résolution de l’ONU qui permettait la livraison « d’armes défensives » (sic) à l’opposition libyenne.



http://www.voltairenet.org/La-guerre-secrete-de-la-France

Je me demandais hier si thierry Meyssan allait oser faire un copié/collé de la propagande syrienne sur les 120 soldats français prisonniers. La réponse est non. C'était vraiment trop gros pour que ça passe, mais il ne peut pas s'empêcher de laisser entendre que "c'est peut-être vrai" ("Le Réseau Voltaire n’a pas trouvé d’éléments permettant de confirmer les imputations") tout en essayant de faire croire qu'il est impartial t objectif ("Cette rumeur semble être une exagération de nos informations et paraît sans fondement"). En même temps, il recopie intégralement une autre phrase du communiqué propagandiste syrien ("La France a sollicité l’aide de la Fédération de Russie pour négocier avec la Syrie la libération des prisonniers de guerre").

Décidément, sous l'égide de Meyssan le réseau Voltaire est devenu (en pire) à l'information ce que Mc Donald est la gastronomie. De la m... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
BoANo1



Masculin Messages : 596
Inscription : 02/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 12:22

Citation :
Et encore. En près d'un an le conflit a eu largement le temps de pourrir et de faire naître des inimitiés profondes qui déboucheront sur des règlements de compte le jour où le régime en place passera la main.


A mon humble avis bien avant malheureusement

Tu as vu ce qui se passe ?

C'est déjà en train de ce produire . Il faut arrêter ça de suite


Citation :
Chaque jour qui passe rend une sortie "douce" de la crise de plus en plus hypothétique.

Plus ils attendent plus sa empire et c'est ce qui m'inquiète le plus ...

Citation :
Quant à une zone de protction humanitaire, je en vois pas comment on pourrait l'établir sans accord de l'ONU puisqu'elle implique l'intrusion de troupes étrangères sur le
territoire syrien. Or cela se heurtera inévitablement aux veto russe et chinois.

Je sais pas mais pour cette zone ne pourrions nous pas laisser les syriens la crée même sans l'accord de l'ONU ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/groups/BoAfans/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80766
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 12:59

Lebob a écrit:

Je me demandais hier si thierry Meyssan allait oser faire un copié/collé de la propagande syrienne sur les 120 soldats français prisonniers. La réponse est non. C'était vraiment trop gros pour que ça passe, mais il ne peut pas s'empêcher de laisser entendre que "c'est peut-être vrai" ("Le Réseau Voltaire n’a pas trouvé d’éléments permettant de confirmer les imputations") tout en essayant de faire croire qu'il est impartial t objectif ("Cette rumeur semble être une exagération de nos informations et paraît sans fondement"). En même temps, il recopie intégralement une autre phrase du communiqué propagandiste syrien ("La France a sollicité l’aide de la Fédération de Russie pour négocier avec la Syrie la libération des prisonniers de guerre").

Décidément, sous l'égide de Meyssan le réseau Voltaire est devenu (en pire) à l'information ce que Mc Donald est la gastronomie. De la m... Mr.Red

salut

Et Alexis croit au réseau Voltaire, au Complot du 11 septembre par le Mossad, à l'assascinat de Lady Dy avec une Fiat Uno et à la présence des extraterrestres.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 14:09

Arnaud Dumouch a écrit:
Lebob a écrit:

Je me demandais hier si thierry Meyssan allait oser faire un copié/collé de la propagande syrienne sur les 120 soldats français prisonniers. La réponse est non. C'était vraiment trop gros pour que ça passe, mais il ne peut pas s'empêcher de laisser entendre que "c'est peut-être vrai" ("Le Réseau Voltaire n’a pas trouvé d’éléments permettant de confirmer les imputations") tout en essayant de faire croire qu'il est impartial t objectif ("Cette rumeur semble être une exagération de nos informations et paraît sans fondement"). En même temps, il recopie intégralement une autre phrase du communiqué propagandiste syrien ("La France a sollicité l’aide de la Fédération de Russie pour négocier avec la Syrie la libération des prisonniers de guerre").

Décidément, sous l'égide de Meyssan le réseau Voltaire est devenu (en pire) à l'information ce que Mc Donald est la gastronomie. De la m... Mr.Red

salut

Et Alexis croit au réseau Voltaire,

Non c'est seulement un'autre son de cloche...


au Complot du 11 septembre par le Mossad,

Je souhaites simplement la réouverture de l’enquête et cela est souhaité par des milliers d'ingénieurs & architectes à travers le monde, donc rien d'extraordinaire.

à l'assascinat de Lady Dy avec une Fiat Uno et à la présence des extraterrestres.

Pourquoi pas aux reptiliens tant qu'on y est... en ce qui concerne les extraterrestre personnellement j'ai donné mon avis en disant que je n'y crois pas:

Alexis232 a écrit:
Petit messager a écrit:
Retour sur le sujet astronomie : les asronomes aiment beaucoup rêver - moi aussi -, et il y a quelque temps je ne disais pas non à une vie extra-terrestre, mais en y réfléchissant un peu, même si je n'ai pas d'a priori, je me dis que tout le Plan de Dieu est sur cette Terre, que Dieu n'avait pas besoin de peupler d'autres planètes.

Il serait intéressant d'avoir ton avis Arnaud, sur ce sujet qui en passionne beaucoup - et qui risque d'être un peu polémique... scratch

Personnellement je partage ce point de vue.



Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 15:05

Alexis232 a écrit:
Je souhaites simplement la réouverture de l’enquête et cela est souhaité par des milliers d'ingénieurs & architectes ... et les leurs épouses. Laughing





Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 18:25

Alexis232 a écrit:
Je souhaites simplement la réouverture de l’enquête et cela est souhaité par des milliers d'ingénieurs & architectes à travers le monde, donc rien d'extraordinaire.

Depuis que AE911Truth a nettoyé de ses listes notamment les ingénieurs informatiques et les architectes de jardin (qui n'ont strictement aucune compétence technique en matière de gratte-ciels et de génie civil) et tous les autres membres qui n'avaient aucune compétence dans les domaines pertinents pour l'examen des causes de l'effondrement des tours, les "milliers" ont singulièrement fondu et représentent un bon gros millier.

Pour le reste, vu les inepties qu'il n'arrête pas de répandre partout, je ne confierais même pas au leader de ce mouvement, Richard Gage, la confection des plans d'une cabane de jardin. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 23 Fév 2012, 18:53

Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 24 Fév 2012, 10:01

Alexis232 a écrit:
@ Bob,
Si jamais vous voulez discuter du 11 septembre c'est ici:

11-Septembre: France 3 brise l'omerta.
http://docteurangelique.forumactif.com/t12647-11-septembre-france-3-brise-l-omerta?highlight=septembre

Le niveau zéro du travail d'un journaliste digne de ce nom. J'adore le fait que le reportage déclare que Bob McIlvaine, le père d'une des victimes, ne s'intéresse pas aux thèses conspirationnistes alors que trente secondes plus tard on nous le nontre discutant de l'effondrement du WTC7 avec Tony Szamboti, un reponiste convaincu. Mr. Green

Je vous suggère la lecture de cet article et, plus généralement, la lecture du site sur lequel vous allez le trouver. Ca peut servir utilement d'antidote.

Alexis232 a écrit:
11 septembre 2001.
http://docteurangelique.forumactif.com/t8020-11-septembre-2001-analyse-critique-d-elements-danois?highlight=septembre

Ce qu'il faut savoir, c'est que c'est article a été publié dans une "revue scientifique" avec comité de lecture qui fait fait payer ceux qui veulent être publiés. La revue était plutôt jeune - c'était son 4ème article - et a disparu peu après, en raison des controverses qui ont montré que le papier en question avait été publié à l'insu de la directrice de publication et avec une relecture, disons, sommaire. Ce document n'aurait jamais été publié dans uen revue scientifique digne de ce nom. C'est du reste, à ce jour, le seul document que les truthers ont pu faire publier dans une revue scientifique. Mais je ne me fais pas d'illusions. Vous allez maintenant expliquer que tous les éditeurs de revue du monde sont soit dans le complot soit subissent des pressions telles qu'ils n'osent rien publier. Mr. Green

Il semblerait que l'éditeur de la revue (et de près d'une centaine d'autres), basé aux Emirats arabes unis, soit prêt à publier de la zut (crap en anglais). Mr.Red

Enfin, l'un des signataires de l'article est l'inévitable Steven E. Jones, souvent présenté comme une des cautions scientifiques du mouvement Reopen911. Au cours de sa vie M. Jones s'est aussi intéressé à des sujets qui se situe en dehors de son champs d'expertise scientifique, à savoir l'archéologie. C'est ainsi qu'il a été amené à découvrir parmi les ruines mayas des "preuves" établissant que Jésus-Christ a fait un passage en Amérique après sa mort. Il confirme ainsi ce qui est écrit dans le Livre de Mormon. Je suppose que personne ne sera étonné si je dis que Jones est Mormon. La découverte est assez étrange: Jones est convaincu que Jésus-Christ est allé en Amérique (comme Tintin) et paf! voilà qu'il en découvre des "preuves" archéologiques.

Jones est convaincu que les tours WTC ont été minées et paf! voilà qu'il en découvre des "preuves" chimiques.

Inutile de dire que les "découvertes" archéologiques de Jones font pleurer de rire tous les archéologues. Quant à son papier sur les thermites dans les poussières du WRC, il fait rire tous les chimistes.

Alexis232 a écrit:
11 septembre 2001.
11 septembre 2001
http://docteurangelique.forumactif.com/t5973-11-septembre-2001-et-theories-du-complot?highlight=septembre


Je suis fatigué de discuter de ces questions avec des thruters convaicus. Tout simplement parce qu'ils sont imperméables à tout argument rationnel et sont incapables de faire la différence entre faits établis, preuves matérielles et hypothèses plus ou moins vaseuses (et dans le cas qui nous occupe, les hypothèses sont vraiment très vaseuses).

Mais si vous voulez vous poser des questions de fond sur les raisons et les circonstances de du succès des théories du complot en général (celles sur le 911 ne sont qu'un cas particulier excessivement médiatisé en raison de l'impact médiatique des attentats eux-mêmes), je vous recommande la lecture de cet article (oui, je sais, c'est encore la même source, mais au moins, c'est basé sur des faits et pas de vagues hypothèses).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 24 Fév 2012, 11:19

Le 11 septembre n'est pas vraiment le sujet, personnellement je suis un sceptique pas un théoricien;mon scepticisme concerne notamment la tour N°7 et la conspiration de quelques bédouins afghans qui ont pu orchestrer ce formidable attentant...je ne vais pas parler de la dimensions technique car ce n'est pas mon domaine de compétence: chute libre du WTC,impact sur le pentagone,virage invraisemblable de l'avion, pourquoi l'armée n'a pas intercepté les avions,les délits d'initié etc etc
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Lun 27 Fév 2012, 02:38

Bonsoir,
je ne suis pas très fan des théories du complot mais il est vrai que ce qu'il se passe en Libye (notamment les faits de torture, dénoncés puis dont on entend plus parler dans les médias), laisse un goût amer.
La France s'est engagée pour des raisons humanitaires évidentes en Libye, et le résultat semble difficile à évaluer aujourd'hui.
Lorsque les Soral ou autres disent que l'armée libre en Syrie est bien armée, soutenue par différents acteurs étrangers, est-ce seulement un fantasme ? Comment savoir? Et dans ce cas, est-il positif de soutenir ces intervenants pour protéger les Syriens?
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mar 28 Fév 2012, 10:33

Article intéressant dans le Monde sur la propagande du régime syrien, notamment sur les fora de discussion.

On y démonte notamment la fable des 120 militaires français capturés par l'armée syrienne. Ainsi que le rôle trouble joué par Thierry Meyssan et le réseau Voltaire, jamais en retard d'une mystification.

Revenir en haut Aller en bas
Pierre75



Messages : 940
Inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 29 Fév 2012, 19:22

Bonsoir Lebob,
je partage vos préventions envers le "Réseau Voltaire" et ses manipulations. J'ai d'ailleurs indiqué plusieurs fois l'excellent site "ConspiracyWatch" lors de polémiques sur le 11 Septembre ici-même.
Mais n'empêche que pour les événements actuels, je suis mal à l'aise : que pensez-vous des suites incertaines de l'intervention en Libye, voire en Egypte ? Celles-ci ne vous posent-elles pas question ?
Revenir en haut Aller en bas
Lebob



Masculin Messages : 4651
Inscription : 17/02/2012

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 01 Mar 2012, 09:19

Bien entendu que cela pose des questions.

Mais nous serions mal avisés de noous plaindre du choix exprimé démocratiquement par les Libyens et les Egyptiens alors que nous n'arrêtons pas de répéter que la démocratie est le système politique idéal (ou, du moin,le mois mauvais, comme disait W. Churchill).

Ce qui arrive n'est pas franchement surprenant lorsqu'on sait que les islamistes étaient les seules forces d'opposition à peu près structurées et que les populations des pays en question n'ont pas réellement d'éducation politique (et souvent pas d'éducation tout court). Sans oublier l'idée largement répandue dans le monde arabe que les dictateurs sont des marionettes de l'occident. Ce qui génère par réaction un choix anti-occident où les barbus deviennent les candidats qui s'imposent.

Ils le regreteront un jour, mais ce sera trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 01 Mar 2012, 16:33




Syrie : l’envers du mouroir


Bahar Kimyongür Auteur de « Syriana, la conquête continue » (Ed. Couleur Livres & Investig’action, 2011).

Dictature contre démocratie est le credo simpliste censé résumer la réalité géopolitique syrienne. Si le régime de Damas est incontestablement responsable d’atrocités, il est aussi titulaire d’un CV politico-idéologique qui n’est pas du goût de certaines puissances notamment régionales. A la fois laïc, nationaliste, panarabe, pro-palestinien, allié de l’Iran, du Hezbollah, des BRICS (1) et de l’ALBA, l’Etat syrien réunit tous les ingrédients pour s’attirer simultanément les foudres de Washington, des pétromonarchies du Golfe, d’Israël et des groupes salafistes. Mais aussi pour nourrir fantasmes et clichés. En voici quelques-unes :

1. Laïcité et religion d’Etat. On dit du pouvoir syrien qu’il est aux mains d’une « clique alaouite » (2). Or, la Syrie est un Etat laïc depuis 1973. Discrets, les alaouites sont absents du champ religieux. S’il y a une religion institutionnelle en Syrie, c’est l’Islam sunnite. Écoles coraniques et mosquées sont en effet gérées par le ministère des fondations religieuses (waqfs). Certes, la transmission dynastique du pouvoir et le népotisme caractérisent le régime. Cette situation inacceptable existe cependant dans toute la région, que l’on soit en république, en monarchie ou en théocratie : les Saoud d’Arabie saoudite, les Al Thani du Qatar, les Hariri au Liban… S’agissant des Assad, l’indignation sélective est de mise. Or, les Assad dirigent le pays avec d’autres baassistes issus d’autres communautés. Le gouvernement d’Adel Safar compte 19 ministres d’origine sunnite sur 31. Certains ministres sont chrétiens, kurdes, chiites ou druzes.

2. Le salafisme syrien, un danger réel. Depuis les Omeyyades, la Syrie est le berceau de l’Islam flamboyant et universaliste mais il est également celui du djihad contre les hérésies. Les thèses de l’inquisiteur sunnite syrien du XIVe siècle Ibn Taymiyya sont encore en vogue dans le pays. Parmi ses fervents disciples, il y a le cheikh Al-Arour, un « télécoraniste » syrien de la chaîne saoudienne Wissal TV qui menace de « hacher les alaouites et de donner leur chair aux chiens. » A Baba Amr, quartier rebelle de Homs, « Pacifiques jusqu’à l’extermination des alaouites » était un slogan omniprésent avant l’assaut meurtrier lancé par l’armée gouvernementale. Le consultant religieux d’Al Jazeera Al Qardawi appelle à verser le sang des « infidèles » qui règnent à Damas. Quant au principal juriste saoudien Al-Luhaydan, il prône l’extermination d’un tiers de Syriens pour sauver les deux tiers. (3) Les sunnites qui « trahissent » ces prêches sont logés à la même enseigne. Saria, fils du grand mufti de Syrie, a été tué parce que son père refusait d’adhérer à ces discours haineux. N’est-il pas étonnant que nos médias ignorent ces appels au meurtre vus et entendus par des millions de téléspectateurs arabes ?

3. Bons terroristes. En Occident, l’Armée syrienne libre (ALS) a la cote. Ce groupe mobilise pourtant des djihadistes financés entre autres par le sultan saoudien Bandar Ben Sultan, promoteur du terrorisme international et grand ami de Bush. Encadrée par des Libyens naguère actifs au sein d’Al Qaida, l’ALS reçoit l’appui logistique du renseignement français. (4) Ses brigades portent des noms de conquérants musulmans comme Khalid Ibn Al Walid, Mu’awiya ou Abu Bakr. Le 21 décembre 2011, la Brigade Farouk, cette filiale de l’ALS à Homs qui enleva cinq ingénieurs iraniens s’était d’abord autoproclamée « Mouvement contre l’expansion chiite ». (5) C’est l’ALS qui aurait pilonné le quartier où périrent huit Syriens ainsi que le journaliste français Gilles Jacquier. (6) Le confessionnalisme déclaré de l’ALS en dit long sur ce qu’elle réserve aux minorités en cas de prise de pouvoir. Le soutien de la DGSE à ce groupe terroriste est tout aussi éloquent.

4. Mauvaises victimes. Curieusement, les victimes civiles pro-régime n’apparaissent jamais sur les écrans radars de nos médias. Personne n’a évoqué l’assassinat de Mohamed Qabbani (17 ans), un hacker de « l’armée électronique syrienne ». Son groupe avait pourtant piraté plusieurs sites dont la page facebook du « Soir » la veille de son assassinat, une raison évidente pour parler de lui. Personne ne s’est indigné de la mort du journaliste Chukri Abou Al-Bourghol du quotidien pro-régime At-Thawra. Qu’elles soient pro ou anti-Bachar, terroristes ou pacifistes, les « victimes civiles » sont mises d’office sur le compte du gouvernement. Dès lors, comment ne pas s’interroger sur la fiabilité du bilan de 6.000 morts avancé par l’ONU ?

Puissent la dégénérescence du drame syrien et le martyre de Homs en particulier, nous inciter à redoubler de prudence face aux obus de la propagande de guerre. Avant que Damas ne suive Tripoli et Bagdad dans la liste des capitales arabes bombardées, conquises et humiliées par nos justiciers autoproclamés.

(1) Le bloc des BRICS s’est toutefois fissuré le 16 février dernier lors de l’AG de l’ONU condamnant la répression en Syrie.

(2) Bernard-Henry Lévy, « La règle du jeu », 16 novembre 2011.

(3) Asia Times Online, 15 juillet 2011.

(4) Le Canard enchaîné , 23 novembre 2011.

(5) Communiqué envoyé au bureau de l’AFP à Nicosie, 3 janvier 2012.

(6) Le Figaro , 20 janvier 2012.


http://www.lesoir.be/debats/cartes_blanches/2012-02-29/syrie-l-envers-du-mouroir-900056.php

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers une attaque contre la Syrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Complot turc pour entrer en guerre ouverte contre la Syrie
» MENSONGE ET ATTAQUE CONTRE L`EGLISE CATHOLIQUE
» Canada : condamnation de l’attaque contre l'ONU en Afghanistan
» Opération Lüttich, la contre attaque de Mortain
» Le complot contre la Syrie (1) [Ali Dani]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: