DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vers une attaque contre la Syrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Etes vous pour :
Une zone de protection humanitaire ?
43%
 43% [ 16 ]
Ne rien faire ?
27%
 27% [ 10 ]
Le soutien à Hassad ?
22%
 22% [ 8 ]
une attaque de la Syrie ?
8%
 8% [ 3 ]
Total des votes : 37
 

AuteurMessage
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 9:48

L’agression de la Syrie par l’Otan pourrait déraper en un conflit de grande ampleur















La presse israélienne s’est inquiétée de la présence en
Méditerranée de plusieurs navires de guerre russes (1), mais ce n’est
rien à côté de ceux qui se profilent à l’horizon (2).


Le porte-avions Maréchal Kouznetsov a quitté Mourmansk le 13
novembre. A bord, une trentaine d’avions de chasse et des
d’hélicoptères, des missiles à capacité nucléaire d’une portée de 550
km. Le destroyer anti-sous-marin Amiral Chabanenko fait partie de
l’escadre qui l’accompagne.

Après des exercices en mer de Barentz, le Kouznetsov a pris la
direction de la Méditerranée orientale via l’Atlantique nord. Il devrait
mouiller à Tartous mi-janvier, où il sera sans doute rejoint par des
éléments de la flotte russe de la mer Noire, comme cela a été le cas en
2008.

L’attaque de la Syrie par l’OTAN – France et Turquie en tête - a pour
objectif le renversement du président Bachar al-Assad et la mise
hors-la-loi du parti Baas syrien.

Abdelhalim Khaddam, ancien vice-président syrien réfugié à Paris, ou
Rifaat al-Assad, autre ancien vice-président, réfugié en Espagne, qui
complotent concurremment pour s’emparer de la direction du parti, se
bercent d’illusions s’ils croient que les Frères Musulmans laisseraient
l’un d’entre eux accéder au pouvoir.

Vladimir Poutine : Que la France s’occupe de ses oignons !

Nicolas Sarkozy n’a tiré aucun d’enseignement des conséquences
catastrophiques provoquées par l’effondrement du régime libyen. Il
s’apprête à reconnaître officiellement le CNS (Conseil National Syrien)
qui devrait emménager dans les locaux de l’ambassade, rue Vanneau. Le
Canard enchaîné a révélé que des instructeurs du Service action de la
DGSE, du COS (Commandement des opérations spéciales) et du MI6
britannique forment les extrémistes armés de l’Armée syrienne libre
(ASL) à la guérilla urbaine, au Liban et en Turquie (3).

Des livraisons d’armes sont effectuées clandestinement. Si la Ligue
Arabe le demande – Alain Juppé fait tout pour cela - la France
s’associera aux sanctions imposées au peuple syrien, notamment en
suspendant ses transactions financières et commerciales, et les vols
vers Damas et Alep. Les Syriens résidant en France, pro-Assad ou
simplement opposés à l’agression de leur pays, seront inquiétés,
expulsés ou assignés à résidence.

La diabolisation du régime baasiste et ses déficiences en matière de
communication médiatique sont telles qu’il ne faut pas s’attendre à ce
que le mouvement anti-guerre mobilise de grandes foules, sauf si la
guerre dérape en conflit de grande ampleur.

A Moscou, le 18 novembre dernier, Vladimir Poutine a dit clairement à
François Fillon qu’en Syrie la France ferait mieux « de s’occuper de
ses oignons » (4). Sergueï Lavrov, son ministre des Affaires étrangères,
a qualifié de « provocations politiques à l’échelle internationale »
(5), les pressions exercées par les Occidentaux sur l’opposition
syrienne pour qu’elle dénigre les réformes démocratiques initiées par le
président Bachar al-Assad et ses offres de dialogue.

Espérons que la présence de la flotte russe en Méditerranée sera
suffisante pour calmer les ardeurs guerrières de Nicolas Sarkozy et des
faucons de l’OTAN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 17:12

Oui, mais à condition de s'occuper de l'Iran dans le même temps et d'établir des institutions de droit, c'est un problème plus transverse et plus compliqué que de remplacer un tyran par des islamofascistes, donc sur cette question je m'abstiens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 18:06

Nous ne soutenons ni le régime syrien ni ses opposants


Michel Garroté – Le 11 novembre dernier, j’écrivais que d’un point de vue chrétien et d’un point de vue juif, ni le régime syrien, ni ses opposants ne sont fréquentables (voir le lien en bas de page). En France, le pouvoir et les médias soutiennent ouvertement les opposants syriens. Ces opposants sont eux-mêmes soutenus par le régime islamiste turc qui, hier, a menacé, une fois de plus, d’intervenir militairement en Syrie. De son côté, le régime syrien est, encore et toujours, soutenu par la Russie. Régime syrien qui a perpétré des crimes contre l’humanité envers les Chrétiens du Liban. Régime syrien qui a permis au Hezbollah de devenir une menace existentielle pour la moitié nord d’Israël. L’actuel conflit est mauvais, aussi bien pour les Chrétiens du Liban, que pour le peuple juif israélien. Qu’au final, se soit le régime en place ou l’opposition qui l’emporte, se sera, dans les deux cas, nuisible pour les Chrétiens du Liban et nuisible pour Israël. Le fait est que depuis peu, certains médias dénoncent, aussi, les crimes perpétrés par l’opposition syrienne, et, non pas, uniquement, ceux perpétrés par le régime en place.

Ainsi, dans ‘La Libre Belgique’, Christophe Lamfalussy, envoyé spécial à Homs, en Syrie, signale (voir les deux liens en bas de page) : « Depuis avril, les diplomates en poste à Damas ne peuvent plus circuler librement dans le pays sauf autorisation. Malgré les pressions de la Ligue arabe, le pays reste fermé aux observateurs internationaux. A Homs, où “La Libre” a pu entrer avec une équipe de la RTBF et deux médias catholiques, l’armée est peu présente sauf pour boucler les axes qui mènent à deux ou trois quartiers à majorité sunnite où les combats opposent des blindés à des snipers insurgés, comme celui de Bab Arm. Des soldats protégés par des sacs de sable ont pris le contrôle des principaux ronds-points. Dans le reste de la ville, la plupart des stores des magasins sont baissés, mais la circulation reste dense sur certaines avenues. L’opposition a effacé à la peinture noire une campagne des panneaux placés par les autorités vantant l’unité du pays. Les poubelles s’accumulent aux quatre coins de cette ville d’un million et demi d’habitants, la troisième du pays. Selon le gouverneur de la ville, 755 civils et 142 militaires ont été tués dans la ville depuis le début de l’insurrection. “Nous vivons une crise profonde”, dit Kkaassan Abd’Alaale, le gouverneur sunnite dont la minorité alaouite réclame la démission en raison de son incapacité à ramener le calme dans la ville. “Ces groupes armés tentent de dresser les habitants contre les forces de sécurité. Il n’y a pas encore de guerre des religions. Je prie Allah pour que cela ne se produise pas. Comme beaucoup de responsables syriens, le gouverneur impute la crise à des pressions extérieures venant en grande partie de la région du Golfe et de Turquie, mais fait l’impasse sur le “printemps arabe” ».

« Il insiste sur l’unité nationale et le risque de voir le pays sombrer dans une guerre confessionnelle où s’imposerait un islam conservateur dicté de l’extérieur. L’évêque grec-orthodoxe de Homs, Abou Zakhm, dénonce lui les reportages tronqués que diffuse selon lui la chaîne de télévision Al Jazeera. “Dans mon quartier, dit-il, j’ai vu un gamin à vélo qui annonçait par portable à un correspondant de cette chaîne qu’il était en train d’entendre des tirs violents à Deraa. Or cette ville se trouve tout au sud du pays. Le gouverneur de Homs assure que l’armée use de la force avec modération. Les soldats quadrillent les quartiers chauds de la ville avec des listes de personnes soupçonnées de soutenir les insurgés. “Chaque jour, dit-il, nous avons des manifestations de 1’200 à 2’000 personnes. Si l’armée avait reçu l’ordre de tirer sur la foule, il y aurait beaucoup plus de morts”. La contestation, d’abord pacifique, s’est muée en une résistance armée, bien mieux équipée qu’à ses débuts et désormais organisée. A la nuit tombante, les quartiers sont livrés à la violence. Dans Homs, des lignes de confrontation existent, invisibles à l’œil inexpérimenté de l’étranger. Dans le quartier de Zahra, une file s’allonge devant un camion citerne distribuant aux habitants 20 litres de mazout par personne. “J’attends depuis trois heures”, se plaint un habitant. C’est le quartier des Alaouites, la communauté religieuse dont fait partie le président el-Assad. La peur est palpable, et à l’hôpital, les témoignages fusent sur les atrocités commises par les “bandes armées”. Les habitants parlent de snipers qui tirent depuis les toits sur les passants et de femmes dénudées en public ».

« Il est impossible et trop dangereux de vérifier qui sont ces “bandes armées”. Les Syriens fidèles au Président parlent de “salafistes” ou de “terroristes”, tandis que les insurgés accusent la Shabihah, une milice en civil (dont le nom signifie “fantôme” en arabe) qu’ils accusent de faire les basses œuvres du régime. “Trois éboueurs ont été abattus en pleine rue, alors qu’ils balayaient”, raconte Mohamed, 29 ans, qui ramasse les corps pour le compte d’une société qui dispose de 29 ambulances dans tout Homs. “L’armée dit où se trouvent les cadavres, et on y va. Dans certains quartiers, nous y allons avec les forces de l’ordre. Ils nous tirent dessus”. Mohamed, qui peine à raconter son histoire tant les habitants se pressent dans le hall de l’hôpital pour témoigner aux journalistes, évoque aussi la découverte par lui d’un cadavre sur la route de Zaidal. “C’était un sunnite”, dit-il. “Ils l’avaient obligé à écrire sur une feuille qu’il avait transporté des Shabiha dans sa voiture et qu’il avait tiré sur des manifestants pacifiques. Le papier était sur son cadavre. Il était égorgé”. Plusieurs cas d’enlèvements ont aussi été recensés ces derniers jours. Cette jeune femme a été enlevée sur le chemin du travail, dans le bus qui l’emmenait à l’usine. “Nous avons été kidnappés et emmenés dans une maison. Nos ravisseurs portaient des barbes et des treillis militaires. C’étaient des gens de Homs. Ils venaient du quartier de Walid Khaled. Ils nous ont dit qu’ils voulaient nous chasser de nos maisons. Cela faisait une semaine qu’ils surveillaient notre bus”. La jeune femme a été libérée mais ne va plus à son usine ».

« Si les exactions commises par les forces de sécurité ont été détaillées par des organisations comme Human Rights Watch (HRW), il apparaît que les forces de l’ordre sont elles aussi l’objet d’atrocités. A la morgue de l’hôpital militaire de Homs, “La Libre” a pu voir le cadavre de deux policiers atrocement mutilés, qui venaient d’être amenés de la ville. L’un d’eux avait un bras largement tailladé, des doigts coupés et une partie du crâne ouvert par un objet contondant, une partie de la cervelle reposant à côté dans un sac en plastique. Une vapeur d’essence surplombait l’odeur de putréfaction. Et toujours ses yeux ouverts, horrifiés et pétrifiés par la mort toute proche. “Les cadavres sont trouvés dans la rue, dans des cours d’eau ou servent de monnaie d’échange pour des libérations de prisonniers”, explique un urgentiste de l’hôpital. “Les gens sont généralement tués, puis coupés au couteau. Les coups sont donnés d’une manière sauvage. Chaque cadavre est soumis à une enquête du médecin légiste. Et toute cette documentation est conservée à l’hôpital”. L’hôpital militaire reçoit ses martyrs (“shahids”) à raison d’au moins un par jour et jusqu’à dix-neuf cadavres une fois. La plupart des corps sont mutilés. Homs est considéré comme l’épicentre de l’insurrection, mais d’autres villes ou villages connaissent un sort semblable. Selon une source diplomatique, l’armée syrienne s’est ainsi retirée de la ville d’Idlib, à 60 kilomètres au sud-est d’Alep et ne s’y aventure plus. “La Syrie est au bord du trou. J’espère qu’elle ne va pas y tomber”, résume un diplomate à Damas, très inquiet. Comme pour conjurer le sort, les partisans d’Assad défilaient vendredi par petits groupes en scandant “Tous unis, le peuple et l’armée” en brandissant les drapeaux syriens, avant de rejoindre une des places de la capitale », conclut, dans ‘La Libre Belgique’, Christophe Lamfalussy (voir les deux liens en bas de page).

© Michel Garroté Rédacteur en chef de www.dreuz.info

Les deux articles de ‘La Libre Belgique’ :

http://www.lalibre.be/actu/international/article/701436/envoye-special-en-syrie-nous-apportons-une-part-de-verite.html

http://www.lalibre.be/actu/international/article/701555/syrie-meme-les-eboueurs-sont-liquides.html

Mon article sur le régime syrien et ses opposants :

http://www.dreuz.info/2011/11/syrie-%E2%80%93-ni-le-regime-ni-ses-opposants-ne-sont-frequentables/
Revenir en haut Aller en bas
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 18:27

Bonjour,

C'est exactement le danger à vouloir absolument imposer la démocratie à tous les pays qui ne l'ont pas encore adoptée, peut être parce qu'ils ne sont pas prêts pour cela ?

L'occident a aidé à faire tomber des despotes qui avaient certes les doigts tâchés de sang, mais la liberté acquise brutalement va installer l'islamisme et tout ce qui s'ensuit. Belles perspectives pour les femmes de ces pays !

Nous nous dirigeons vers un futur radieux pour ces régions ! :peace:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 18:40

C'est surtout qu'on a affaire en dehors d'une minuscule minorité, à des populations complètement incultes et endoctrinées dans l'islam radical, qui caressent des rêves déconnectés du réel, et qui ne peuvent qu'installer des islamofacsistes au pouvoir si elles en ont l'occasion (tout comme en France on ne peut pas espérer autre chose que des socialistes et qu'aux Etats-Unis on peut rêver de façon réaliste à un retour à la liberté), donc il n'y a strictement rien à en tirer dans les 30 ans à venir, juste à limiter la casse par une politique étrangère réaliste et ferme faite de dissuasions et d'incitations.
Revenir en haut Aller en bas
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 18:58

Dromaeosaurus, tu as tout dit,je souscris à ton analyse. :bravo: :bravo:
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 20:55

Je ne suis pas pour une attaque contre la Syrie.

Mais un couloir d'exclusion de l'armée au Nord de la Syrie pour protéger le peuple des crimes du régime me paraît une excellente idée.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 21:54

Dromaeosaurus a écrit:
C'est surtout qu'on a affaire en dehors d'une minuscule minorité, à des populations complètement incultes et endoctrinées dans l'islam radical, qui caressent des rêves déconnectés du réel, et qui ne peuvent qu'installer des islamofacsistes au pouvoir si elles en ont l'occasion

C'est une analyse.

Mais très honnêtement je pense que c'est celle que les libéraux ont dû faire à la Restauration. Seule une minorité était politiquement éduquée et libérale, et sans doute le rétablissement du catholicisme comme religion d'Etat a-t-il terrifié certains qui ont crû à un retour à l'absolutisme.

Je pense que c'est une raison d'être optimistes.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 21:56

Arnaud Dumouch a écrit:
Je ne suis pas pour une attaque contre la Syrie.

Mais un couloir d'exclusion de l'armée au Nord de la Syrie pour protéger le peuple des crimes du régime me paraît une excellente idée.

Je suis de cet avis aussi : établir une zone-refuge.

En revanche une zone d'exclusion aérienne comme en Libye n'aurait aucun sens : la répression a lieu au sol et au coeur des villes, et le terrain n'est pas du tout le même que la Libye, où les longues routes à découvert sont faciles à interdire aux convois militaires.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Mer 30 Nov - 23:59

J'ai voté non car le droit d'Ingérence humanitaire est une tartuferie de grande envergure.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 5:36

Alexis232 a écrit:
J'ai voté non car le droit d'Ingérence humanitaire est une tartuferie de grande envergure.

Merci aux USA de l'avoir pratiqué en 1941 pour nous !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 8:45

Citation :
Merci aux USA de l'avoir pratiqué en 1941 pour nous !

sauf que c'est Hitler qui a déclaré la guerre aux USA.

mais sur le reste, comment des pays avorteurs par centaine de milliers d'enfants par année, qui ont renoncé à leur souveraineté nationale au profit de la haute finance et d'institutions dirigées par des technocrates adoubés par les multinationales, qui ont tous en projet le mariage homosexuel et l'euthanasie ( quand ce n'est pas déjà effectif pour certains d'entre eux...voire certains Etats des usa, Benelux, certains pays scandinaves voire système de santé Nice etc) peuvent se permettre de faire la leçon à Assad, prétendre intervenir au nom de la morale dans d'autres pays?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 9:54

julieng a écrit:
Citation :
Merci aux USA de l'avoir pratiqué en 1941 pour nous !

sauf que c'est Hitler qui a déclaré la guerre aux USA.

Et alors ? Cela signifie que s'il ne l'avait pas fait, les Américains auraient eu bien raison de nous laisser sous la botte nazie ?

mais sur le reste, comment des pays avorteurs par centaine de milliers d'enfants par année, qui ont renoncé à leur souveraineté nationale au profit de la haute finance et d'institutions dirigées par des technocrates

Qu'est-ce que vous en avez à faire ? Vous êtes antidémocrate, de toute façon.

adoubés par les multinationales, qui ont tous en projet le mariage homosexuel et l'euthanasie ( quand ce n'est pas déjà effectif pour certains d'entre eux...voire certains Etats des usa, Benelux, certains pays scandinaves voire système de santé Nice etc) peuvent se permettre de faire la leçon à Assad, prétendre intervenir au nom de la morale dans d'autres pays?

Les lois sur l'euthanasie, etc... sont honteuses mais à égale culpabilité objective, il n'y a pas la même culpabilité subjective. On peut penser que celui qui commet un avortement se trompe. Mais celui qui fait tirer sur la foule pour protéger son pouvoir sait ce qu'il fait.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 10:52

Philippe Fabry a écrit:


Les lois sur l'euthanasie, etc... sont honteuses mais à égale culpabilité objective, il n'y a pas la même culpabilité subjective. On peut penser que celui qui commet un avortement se trompe. Mais celui qui fait tirer sur la foule pour protéger son pouvoir sait ce qu'il fait.
[/quote]

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 12:41

Citation :
Et alors ? Cela signifie que s'il ne l'avait pas fait, les Américains auraient eu bien raison de nous laisser sous la botte nazie ?

je ne faisais que rappeler que les usa étaient en situation objective de guerre à l'égard des puissances de l'axe, rien à voir avec de l'ingérence humanitaire.

Citation :
Qu'est-ce que vous en avez à faire ? Vous êtes antidémocrate, de toute façon.

qu'est-ce que j'en ai à faire de quoi? de l'avortement, de la dissolution des souveraineté nationales? je ne vois pas le rapport avec mon antidémoncratisme. car je ne suis pas antidémocratique, mais antidémoncratique, c'est à dire hostile à la démocratie qui ne reconnaît pas la souveraineté sociale du Christ. non pas hostile au régime démocratique en soi, mais hostile au régime démocratique dont le logiciel idéologiques est le refus du Christ et de son Eglise, de même je serais hostile à une monarchie ou une aristocratie sous obédience talmudo-maçonnique.

Citation :
Les lois sur l'euthanasie, etc... sont honteuses mais à égale culpabilité objective, il n'y a pas la même culpabilité subjective. On peut penser que celui qui commet un avortement se trompe. Mais celui qui fait tirer sur la foule pour protéger son pouvoir sait ce qu'il fait.

mais en tant que catholique nous savons, comme vous dites, que l'horreur est la même, si ce n'est pire, puisque le petit enfant est à coup sûr innocent, lors que les émeutiers en Syrie sont sous pilotage des agents étrangers. mais, surtout, notez que je me place sur le plan non pas de l'action privée mais de l'action publique. or nous savons nous en tant que catholique, que lorsqu'un Etat en vient à promouvoir le meurtre des plus petits, du plus faible, lorsqu'un Etat promeut une morale totalement inversée c'est qu'il est moralement en état de putréfaction, ce qui disqualifie toutes ses interventions au nom de la morale sur le plan de sa politique étrangère, surtout à l'égard d'autres Etats qui sont loin d'avoir procédé à la même inversion des principes élémentaires de la loi naturelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 14:19

Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
J'ai voté non car le droit d'Ingérence humanitaire est une tartuferie de grande envergure.

Merci aux USA de l'avoir pratiqué en 1941 pour nous !


Ce n'est pas du tout comparable avec le droit d'ingérence humanitaire cher Arnaud,un bon exemple est mai 68 ou la Commune de Paris...aucun pays n'a violé notre souveraineté (qui est un droit reconnu universellement) en envoyant une force armée. Même la Charte des Nations réfute le droit d’ingérence humanitaire.
C'est une tartuferie Arnaud,c'est un droit théorisé pour des raisons froide de géopolitique.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 14:42

Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
J'ai voté non car le droit d'Ingérence humanitaire est une tartuferie de grande envergure.

Merci aux USA de l'avoir pratiqué en 1941 pour nous !


Ce n'est pas du tout comparable avec le droit d'ingérence humanitaire cher Arnaud,un bon exemple est mai 68 ou la Commune de Paris...aucun pays n'a violé notre souveraineté

Peut-être parce que dans les deux cas le gouvernement était issu d'un suffrage universel démocratique, et que donc la situation n'était aucunement comparable ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 15:43

Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
J'ai voté non car le droit d'Ingérence humanitaire est une tartuferie de grande envergure.

Merci aux USA de l'avoir pratiqué en 1941 pour nous !


Ce n'est pas du tout comparable avec le droit d'ingérence humanitaire cher Arnaud,un bon exemple est mai 68 ou la Commune de Paris...aucun pays n'a violé notre souveraineté

Peut-être parce que dans les deux cas le gouvernement était issu d'un suffrage universel démocratique, et que donc la situation n'était aucunement comparable ?


Assad a été élu de façon démocratique, par un référendum.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 15:53

Alexis232 a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Alexis232 a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Alexis232 a écrit:
J'ai voté non car le droit d'Ingérence humanitaire est une tartuferie de grande envergure.

Merci aux USA de l'avoir pratiqué en 1941 pour nous !


Ce n'est pas du tout comparable avec le droit d'ingérence humanitaire cher Arnaud,un bon exemple est mai 68 ou la Commune de Paris...aucun pays n'a violé notre souveraineté

Peut-être parce que dans les deux cas le gouvernement était issu d'un suffrage universel démocratique, et que donc la situation n'était aucunement comparable ?


Assad a été élu de façon démocratique, par un référendum.

Comme vous y allez. Pour vous Assad a donc été élu aussi démocratiquement que le général De Gaulle ?

Vous pouvez me donner le nom du candidat (ou des) qui s'est (se sont) présenté(s) contre lui ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:04

Je vais vous faire gagner du temps, pour éviter d'y passer la semaine : il n'y en avait pas.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:12

Philippe Fabry a écrit:
Je vais vous faire gagner du temps, pour éviter d'y passer la semaine : il n'y en avait pas.

Et, comme Ben Ali avant la Révolution, il gagnait toutes les élections avec 97% des voix !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:17

Arnaud Dumouch a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Je vais vous faire gagner du temps, pour éviter d'y passer la semaine : il n'y en avait pas.

Et, comme Ben Ali avant la Révolution, il gagnait toutes les élections avec 97% des voix !

On imagine le référendum :

Voulez-vous notre bien-aimé dictateur comme bien-aimé dictateur ?

Oui !

ou bien :

Oui.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:23

Cher amis, j'ai changé le sondage. Veillez à annuler votre vote et à revoter.

Cher Joker, que penses-tu de ce nouveau sondage ? N'est-il pas plus ouvert ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:27

Arnaud Dumouch a écrit:
Cher amis, j'ai changé le sondage. Veillez à annuler votre vote et à revoter.

Cher Joker, que penses-tu de ce nouveau sondage ? N'est-il pas plus ouvert ?

je suis tout a fait contre ce nouveau sondage, je demande pour qu'on remets l'ancien.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:29

Expliquez ? scratch

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:33

Arnaud Dumouch a écrit:
Expliquez ? scratch

joker911 a écrit:

je suis tout a fait contre ce nouveau sondage, je demande pour qu'on remets l'ancien.

Je crois que lui y en a demander que toi y en a remettre le sondage original. Laughing

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:34

Oui ! Mr. Green

Et en quoi l'ancien est-il mieux que celui-ci ?

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:35

Philippe Fabry a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Expliquez ? scratch

joker911 a écrit:

je suis tout a fait contre ce nouveau sondage, je demande pour qu'on remets l'ancien.

Je crois que lui y en a demander que toi y en a remettre le sondage original. Laughing

oui le sondage original était plus fermé et sans ambiguïté.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:37

Justement ! Celui-là est plus nuancé ! Or la nuance, c'est le domaine de la prudence !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:43

Arnaud Dumouch a écrit:
Justement ! Celui-là est plus nuancé ! Or la nuance, c'est le domaine de la prudence !

non c'est oui ou non sans passer par la pitié ou quoi que ce soit.


Une zone de protection humanitaire ? on sait comment ca degenere vite cette histoire, en libye c'etait cense etre humanitaire aussi, sauf qu'ils ont bombardé presque la totalité des villes.



Ne rien faire ?oui ne pas intervenir, si le peuple veut se debaraser de quelqu'un il le fera.



Le soutien à Hassad ?je me moque de Hassad.



une attaque de la Syrie ? tout a fait contre. même si on sait que l’Angleterre et la France préparent déjà des gens pour ca.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:55

Peut être qu'il ne faut pas voir tout cela sur le plan humanitaire.


Il est fort probable que les euro-américains s'apprêtent à annoncer à leurs créanciers qu'ils n'ont qu'à aller se faire voir chez les grecs.

Comme je l'ai déjà fait remarquer, qui a l'or ? Les USA, l'Allemagne, l'Italie et la France. Soit la zone Euro dollar.

Cela risque de créer un beau remou.

Et lorsque cela va remuer, il vaudra peut être mieux avoir des routes d'approvisionnement en pétrole sures.

Celà passe par des alliances avec des régimes à la légitimité nouvelle mais incapable intrinsèquement de part leur doctrine de réelement menacer l'Occident.

Si la Syrie tombe, c'est quand même génial. Un petit oléoduc entouré par deux pièces maitresse de l'Alliance (Turquie et Israel) et hop, on a un approvisionnement quasi direct.

Tenir la route de la soie, voilà ce qui compte.


Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 16:57

SJA a écrit:
Peut être qu'il ne faut pas voir tout cela sur le plan humanitaire.


Il est fort probable que les euro-américains s'apprêtent à annoncer à leurs créanciers qu'ils n'ont qu'à aller se faire voir chez les grecs.

Comme je l'ai déjà fait remarquer, qui a l'or ? Les USA, l'Allemagne, l'Italie et la France. Soit la zone Euro dollar.

Cela risque de créer un beau remou.

Et lorsque cela va remuer, il vaudra peut être mieux avoir des routes d'approvisionnement en pétrole sures.

Celà passe par des alliances avec des régimes à la légitimité nouvelle mais incapable intrinsèquement de part leur doctrine de réelement menacer l'Occident.

Si la Syrie tombe, c'est quand même génial. Un petit oléoduc entouré par deux pièces maitresse de l'Alliance (Turquie et Israel) et hop, on a un approvisionnement quasi direct.

Tenir la route de la soie, voilà ce qui compte.

A condition que l'Irak soit sûr aussi, donc que l'Iran soit hors jeu.

Cela dit il est vrai qu'un bel oléoduc passant en Syrie rendrait moins vital le détroit d'Ormuz... et donc moins dangereuse une intervention contre l'Iran.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 17:02

Autre chose.

Fin de la fin Syrie entraine fin du Hezbollah, fin du Hezbollah entraine fin de l'Iran.

La fin de l'Iran signifie la liquidation du monde post guerre froide.


Poutine envoie son Porte Avion, il cherche à obtenir quelque chose en échange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 17:09

SJA a écrit:
Peut être qu'il ne faut pas voir tout cela sur le plan humanitaire.


Il est fort probable que les euro-américains s'apprêtent à annoncer à leurs créanciers qu'ils n'ont qu'à aller se faire voir chez les grecs.

Comme je l'ai déjà fait remarquer, qui a l'or ? Les USA, l'Allemagne, l'Italie et la France. Soit la zone Euro dollar.

Cela risque de créer un beau remou.

Et lorsque cela va remuer, il vaudra peut être mieux avoir des routes d'approvisionnement en pétrole sures.

Celà passe par des alliances avec des régimes à la légitimité nouvelle mais incapable intrinsèquement de part leur doctrine de réelement menacer l'Occident.

Si la Syrie tombe, c'est quand même génial. Un petit oléoduc entouré par deux pièces maitresse de l'Alliance (Turquie et Israel) et hop, on a un approvisionnement quasi direct.

Tenir la route de la soie, voilà ce qui compte.




Voilà une analyse plus objective,on est loin du pseudo sentimentalisme humanitariste....la motivation (profonde) de ces ingérences sous prétexte humanitaire est géostratégique avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 17:11

SJA a écrit:
Autre chose.

Fin de la fin Syrie entraine fin du Hezbollah, fin du Hezbollah entraine fin de l'Iran.


Je ne suis pas sûr que ce soit si rapide que cela. Si ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 17:13

22/11/2011 - La Syrie déploie son armée le long de la frontière turque


La Syrie a entamé, ce vendredi, un déploiement massif de ses forces armées, tout au long de la frontière avec la Turquie, au moment où des navires de guerre russes se dirigent vers ses eaux territoriales.

Selon une source syrienne non officielle, s’exprimant pour notre site, Damas compte créer une zone militaire fermée de 20 Km de profondeur. L’opération baptisée «Briser les illusions», comprend une interdiction d’accès à cette zone-tampon, sauf en cas d’autorisation de l’armée. Cette démarche intervient, au moment où des navires de guerre russes se dirigent vers les eaux régionales syriennes.

Irib



30/11/2011 - Ankara prêt à intervenir en Syrie, mise en garde de la Russie


La Turquie n'a pas écarté mardi l'option d'une intervention militaire en Syrie en cas de poursuite de la répression des manifestations hostiles au président Bachar al Assad qui a fait plus de 3.500 morts depuis la mi-mars et entraîné une série de sanctions économiques contre Damas.

Mais, signe des divisions persistantes entre les puissances étrangères dans le dossier syrien, la Russie s'est dite opposée à un embargo sur les livraisons d'armes à Damas et a estimé qu'il fallait cesser de poser des ultimatums aux autorités syriennes.

Le Conseil des droits de l'homme des Nations unies a déclaré lundi que l'armée et les forces de sécurité syriennes avaient commis des "crimes contre l'humanité" - meurtres, tortures et viols - et réclamé l'instauration d'un embargo sur les livraisons d'armes au régime de Damas.

Malgré l'adoption de nouvelles sanctions économiques et le nombre croissant de déclarations condamnant la répression des manifestations, le président Bachar al Assad s'accroche au pouvoir et continue d'imputer les violences à des "groupes terroristes armés" soutenus par l'étranger.

L'Occident a jusqu'à présent toujours écarté l'hypothèse d'une intervention militaire similaire à celle menée en Libye pour protéger la population civile des forces de Mouammar Kadhafi.

Face à l'impasse des discussions avec Damas, le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a déclaré mardi que l'option militaire restait sur la table.

"Si l'oppression se poursuit, la Turquie est prête à tout scénario. Nous espérons qu'une intervention militaire ne sera jamais nécessaire. Le régime syrien doit trouver un moyen de faire la paix avec son propre peuple", a dit le ministre dans une interview à la chaîne de télévision turque Kanal 24.

Il a estimé qu'un régime qui torture son propre peuple n'avait aucune chance de se maintenir au pouvoir.

ZONE TAMPON

La communauté internationale pourrait être amenée à décider de l'instauration d'une "zone tampon" au cas où des centaines de milliers de Syriens chercheraient à fuir les violences dans leur pays, a-t-il ajouté.

Les autorités turques devaient annoncer de nouvelles sanctions contre la Syrie à l'issue d'une réunion entre le chef de la diplomatie, le président Abdullah Gül, et le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

Si les opérations militaires aériennes contre les forces kadhafistes en Libye se sont révélées cruciales pour permettre aux rebelles de chasser l'ancien "Guide" de la révolution, l'Occident montre plus de réticences à intervenir militairement en Syrie en raison de la position géographique de Damas, voisin d'Israël et du Liban, et de ses liens avec l'Iran.

A Moscou, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a rejeté mardi l'idée d'un embargo sur les livraisons d'armes à la Syrie.

"Nous savons comment les choses se sont passées en Libye, où l'embargo sur les armes n'a été appliqué qu'à l'armée libyenne. L'opposition a reçu des armes, et des pays comme la France et le Qatar en ont parlé publiquement, toute honte bue", a-t-il dit lors d'une conférence de presse en compagnie de son homologue islandais, à Moscou.

"Plus les événements en Syrie dureront, plus la situation nous préoccupera. Pour l'essentiel, des groupes armés provoquent les autorités. Attendre des autorités qu'elles ferment les yeux là-dessus n'est pas juste", a ajouté le chef de la diplomatie russe.

SANCTIONS TURQUES

En octobre, de concert avec la Chine, la Russie avait opposé son veto à une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu condamnant les violences perpétrées par le régime du président Bachar al Assad.

La Syrie a représenté 7% du total des livraisons d'armes russes à l'étranger en 2010, selon le club de réflexion russe CAST, consacré aux questions militaires.

Moscou a exhorté le président Assad à mettre en place des réformes mais n'a pas appelé à sa démission et a accusé les pays occidentaux de chercher à mener une intervention armée.

Le ministre turc des Transports, Binali Yildirim, a fait savoir mardi que son pays poursuivrait ses échanges commerciaux avec le Proche-Orient et le Moyen-Orient via l'Irak au cas où les violences viendraient à perdurer en Syrie.

La Turquie devrait, dans la foulée de la Ligue arabe, imposer à son tour des sanctions à la Syrie, avec laquelle elle a 800 km de frontières. Yildirim a précisé que ces sanctions seraient prises de sorte qu'elles ne nuisent pas à la population syrienne elle-même.

Une semaine après avoir suspendu la Syrie, la Ligue arabe a décidé dimanche, à une large majorité de ses 22 membres, d'imposer des sanctions économiques, financières et politiques à l'encontre de Damas. Le Liban et l'Irak, deux pays limitrophes de la Syrie, ont voté contre. Le Liban a annoncé qu'il refusait d'appliquer ces sanctions. De même, Bagdad a laissé entendre qu'il ne les imposerait pas non plus.

Par Daren Butler et Nastassia Astrasheuskaya, Eric Faye et Marine Pennetier pour le service français - Nouvelobs


Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 17:17

Il me paraît certain que l'OTAN ne se risquera en Libye qu'à travers la Turquie.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 17:19

Philippe Fabry a écrit:
Il me paraît certain que l'OTAN ne se risquera en Libye qu'à travers la Turquie.

Et la Turquie pourrait se risquer seule en Syrie en vue du jack pot :

Maîtrise des bases arrière Kurdes
Augmentation de sa zone d'influence.


_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 17:20

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:
Autre chose.

Fin de la fin Syrie entraine fin du Hezbollah, fin du Hezbollah entraine fin de l'Iran.


Je ne suis pas sûr que ce soit si rapide que cela. Si ?

Il faut croire que tout est lié et que tout ira trés vite.

Mais peut être pas comme on croit.


Un changement de régime en Syrie pourrait trés bien décider les Mollahs à changer de politique et d'hommes pour l'appliquer, sentant l'intervention militaire facilitée pour l'Alliance.

Idéal serait que l'Iran change tout seul.


Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 17:43

Philippe Fabry a écrit:
Il me paraît certain que l'OTAN ne se risquera en Libye qu'à travers la Turquie.

La Turquie c'est la réserve stratégique de l'OTAN dans la région.

Des Char lourds Léopard 2 allemand et un char fabriqué en collaboration avec la corée du Sud.

Des F16 fabriqués en Turquie, des blackhawk.

C'est la deuxième armée de terre de l'OTAN derrière les Etats Unis.

Il est possible que les Etats Unis délèguent à la Turquie la passification de la région.

On aurait beaucoup à y gagner. Israël aussi.


En tous cas, si la Syrie saute, c'est une bonne épine enlevée du pied.



Revenir en haut Aller en bas
julieng



Masculin Messages : 2590
Inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Jeu 1 Déc - 19:23

que les humanitaires européens avorteurs, euthanasieurs, propagateur de la morale inversée, responsables des pires massacres de l'histoire, spoliateurs des ressources pétrolières du monde entier, balaient devant leurs portes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.wmaker.net/eschaton/
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 2 Déc - 10:43

SJA a écrit:
Autre chose.

Poutine envoie son Porte Avion, il cherche à obtenir quelque chose en échange.

Je crois surtout que l'envoi de ce porte-avion est un aveu de faiblesse.

Les Russes ont une base énorme en mer Noire, en Crimée. Pourquoi ramener un navire depuis la baltique alors qu'il n'y aurait qu'à traverser le Bosphore ?

Simple : faire un trajet de trois semaines au lieu de quelques jours. Genre "Retiens-moi Madeleine, ou je fais un malheur ! (me lâche pas surtout, hein !)" en espérant que le fait soit déjà accompli quand le vaisseau arrivera (notons qu'un porte-avions russe est loin de valoir un porte-avion américain ; la moitié à peine).

Les Russes aiment jouer à croire qu'ils sont aussi puissants qu'au temps de l'URSS. Mais la partie est d'ores et déjà perdue si la Turquie est solidement alliée à l'OTAN sur ce coup.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 2 Déc - 10:47

pour moi ce n'est qu'une question d’influence dans la région.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 2 Déc - 10:49





Manifestation de soutien à
Bachar al-Assad, à Damas dimanche 13 novembre - nous y étions et avons
apprécié la jeunesse des manifestants







Je suis rentré
de Syrie depuis une semaine. J’ai accompagné dans ce pays la première
équipe de journalistes occidentaux invitée à venir
apprécier sur place la réalité de la situation. Celle-ci, chaque
citoyen peut le voir, est quasi-unaniment présentée en France, par les
médias aux ordres, comme la généralisation d’une
répression massive et sanglante d’un soulèvement populaire,
l’armée et la police tirant sans retenue sur des populations civiles
désarmées et en révolte.







3500 morts depuis huit mois. "La répression du gouvernement syrien contre l’opposition a
jusqu’à présent fait plus de 3500 morts dans le pays", a précisé mardi une porte-parole de l’ONU...
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/homs-epicentre-de-la-repression-syrienne_1049965.html.



Cette référence de l’Express à
l’ONU, organisation internationale que Charles de Gaulle appela le
MACHIN et qui a démontré son impartialité et sa neutralité dans
la récente agression impérialiste contre la Libye - qu’elle a
prétendument légitimée - Une fois encore, elle est particulièrement
délétère et perverse quand elle prétend authentifier une
affirmation qui ne relève pourtant que de la propagande de guerre.
Il convient de se souvenir ici que depuis septembre 2008 l’ONU est
pratiquement passée sous le contrôle de l’OTAN, sous
prétexte de collaboration entre leurs secrétariats respectifs.
(voir ci-dessus le texte de Roland Marounek)



Pourtant, il n’est pas inutile de
souligner que même l’agence de presse russe RIA Novosti, reprend
systématiquement à son compte cette référence trompeuse des
3500 morts de l’ONU, en oubliant avec une légèreté certaine que la
Russie est elle aussi dans la ligne de mire des forces de guerre
occidentalistes.



Des morts, dans l’agression à
laquelle fait face la Syrie, il y en a effectivement de très nombreux.
Dans une conférence de presse donnée au Centre Catholique
d’Information à Beyrouth et où nous étions présents, Mère
Agnès-Mariam de la Croix a annoncé disposer d’une liste de 500 martyrs
appartenant aux forces de l’ordre, auxquels s’ajoutaient les 372
personnes tombéés durant le mois d’octobre.



L’OSDH (le prétendu Observatoire
Syrien des Droits de l’Homme) basé à Londres, donne quotidiennemnt un
nombre de morts sans préciser le noms de ces victimes
présumées, et n’indique jamais non plus s’il s’agit de forces de
l’ordre. Alaa Ibrahim, ex-correspondant d’Al Jazzeera et actuel
journaliste de la TV syrienne d’information continue, est
parvenu à se procurer la liste d’une centaine de noms, liste dont
il a entrepris la vérification auprès des familles et qui s’est avérée
fausse (abandon des recherches après la quarantième
personne).



La propagande médiatique contre le
régime laïque de la Syrie n’est pas récente. Le Monde en date du 8 avril
2011 titrait par exemple : " En
Syrie la répression s’amplifie contre le mouvement de contestation" - "
Des heurts entre manifestants et forces de sécurité auraient fait au
moins 12 morts et 150
blessés".




A Baniyas, où nous nous sommes
rendus, il nous a été donné d’acquérir une autre vision des choses que
celle véhiculée par le quotidien "de référence" et journal
officiel de la pensée unique.



Nous y avons appris que six camions
de l’armée ont été attirés dans une embuscade sur un pont, auprès
duquel des personnes dont des femmes et des enfants avaient
été rassemblées, tandis que l’imam de l’une des mosquées de la
ville appelait au jihad. Quatre de ces camions ont été détruits et les
soldats qu’ils transportaient furent transformés en cibles
de tireurs camouflés.



Les militaires appliquèrent
strictement l’ordre du gouvernement de ne pas riposter afin de ne pas
risquer de toucher des civils innocents, en particulier des
femmes et des enfants. Pour protéger ses hommes, le sergent
responsable du détachement s’est jeté sur une bombe artisanale et a eu
les deux jambes arrachées. Ce héros d’une grande modestie,
nous a reçu chez lui avec sa famille, certains de ses soldats
bléssés ainsi que quelques personnalités régionales. A cette occasion,
nos interlocuteurs nous ont informé de leur conviction que
les armes utilisées par les escadrons de la mort provenaient du
Liban, dont la frontière est proche.



Ils ont accusé l’ancien premier
ministre libanais Saad Hariri ainsi que le Syrien Halim Khaddam, d’être
parmi les instigateurs des assassins.



A Baniyas, l’armée n’a donc pas
tiré sur les civils. L’embuscade y a fait 51 victimes dont 9 morts, des
militaires (peut-être aussi des ambulanciers qui étaient
également pris pour cible lorsqu’ils voulaient porter secours aux
blessés).



Ce dont je suis convaincu à mon
retour de Syrie, c’est que les médias de notre pays pratiquent vis-à-vis
de ce pays une propagande belliciste basée sur le
mensonge à l’état pur, délibéré et méthodique. Comme le souligne
Domenico Losurdo, les disciples de Goebbels sont à l’oeuvre contre la
Syrie.



De façon claire, nous avons pu voir
qu’il n’y a pas actuellement de guerre civile dans ce pays, même si
celle-ci est l’objectif évident que souhaitent promouvoir
les Obama, Juppé, Sarkozy et Camerone en mobilisant leurs alliés
stipendiés, recrutés dans la pègre locale, le lumpenprolétariat et chez
les islamistes radicaux.



Il n’y a pas en Syrie de
manifestations de masse autres que celles de ceux qui, précisément,
refusent la perspective d’une guerre civile sur la base de
contradictions confessionnelles, attisées pour l’essentiel de
l’extérieur. En conséquence, il n’existe pas non plus de répression de
masse.



Le peuple syrien connaît
aujourd’hui l’une des périodes les plus difficiles de sa longue
histoire. Les occidentalistes sous hégémonie états-unienne entendent
remodeler la région pour réaliser leur objectif de Grand Moyen
Orient, remis à l’ordre du jour par Barrak Obama, ce fameux prix Nobel
de la Paix. Ils pratiquent contre le peuple syrien une
criminelle stratégie de la tension et animent des escadrons de la
mort qui sèment la terreur en cherchant à dresser les différentes
communautés religieuses les une contre les autres, à susciter
la haine. Ils souhaitent diviser pour régner en prenant le peuple
syrien en otage.



J’ai ressenti chez les Syriens que
nous avons rencontrés, en particulier chez les jeunes manifestants, un
esprit de résistance très fort ainsi qu’un sentiment
patriotique manifeste, une volonté d’unité nationale puissante.
Les Syriens inspirent la confiance.



Le peuple syrien et le peuple de
France ont des ennemis communs. Mais les Syriens sont en première ligne
d’un combat qui concerne tous les peuples. Pour nous
Français, la solidarité envers le peuple syrien est certes un
devoir internationaliste, elle correspond aussi directement à notre
intérêt national.



27 novembre 2011
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2679
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 2 Déc - 10:51

Le rapport de l’ONU sur la Syrie a été co-écrit par le directeur d’un think-tank privé américain










Des mensonges éhontés proférés par des “activistes
des droits de l’Homme” ont mené à une brutalité inomable de la part de
l’OTAN, ce qui a mis ultimement au pouvoir en Libye le représentant de BP, Shell et du Petroleum Institute sponsorisé par Total:
Abdurahim El-Keib. Maintenant, ces mêmes intérêts finanço-industriels,
au travers de leurs mêmes réseaux de propagande, de duplicité et de
déception, sont en train de bâtir les fondations d’un même forfait en
Syrie.

Il a été récemment révélé que le rapport du Conseil
des Droits de l’Homme de l’ONU en ce qui concerne “les crimes syriens
contre l’humanité” a été en fait co-écrit par Karen Koning AbuZayd, une directrice du think-tank américain privé de Washington:
Middle East Policy Council, qui inclut des gens d’Exxon, des agents de
la CIA, des représentants du gouvernement, de l’armée américaine et même
le président de la chambre de commerce américano-qatarie, qui inclut
aussi parmi ses membres: Al Jazeera, Chevron, Exxon, le fabriquant de
munitions Raytheon (qui a fourni les munitions des salves d’ouverture de
l’OTAN durant la guerre en Libye) et Boeing. Le conflit d’intérêts est
tellement monumental qu’il n’est dépassé que par la frénésie
d’acceptance des médias corporatistes de ce rapport et leur négligence
complète de diffuser le fait de l’origine totalement compromise de ceux
responsables de l’avoir écrit.

Le rapport de l’ONU lui-même (.pdf ici)
ne contient pas de preuve vérifiable, mais plutôt des ouï-dires
rapportés de Genève par de soi-disant “victimes”, “témoins” et
“déserteurs”, mis en avant par des “personnes et organisations
intéressées”. En d’autres termes, c’était une invitation ouverte pour
les ennemis de la Syrie de dépeindre quelque image du gouvernement en
place qui leur semblait bonne. Alors que des critiques clâment haut et
fort que cela n’est dû qu’à une mauvais coopération du gouvernement
syrien avec l’ONU, il est plus que probable que l’ONU elle-même est
complice dans la fourniture à Wall Street et la city de Londres de
l’opportunité de conquêtes militaires, comme elle l’a déjà fait avec
l’Irak, la Côte d’Ivoire et plus récemment la Libye.

Comment commencer la guerre

Ainsi, c’est à travers ce prisme déformant que les
appels à l’intervention militaire sont faits. Après avoir nié pendant
des mois que l’opposition était armée, le think-tank du CFR financé par
Wall Street admet ouvertement que non seulement les “manifestants” sont
armés, mais qu’il y a aussi une armée de résistance de 15000 hommes. Le
CFR dit que cette “Armée Libre de Syrie” demande des armes et du soutien
aérien. Il a déjà été révélé que des armes passent librement les
frontières syriennes de la part de soutiens étrangers, de manière plus
spécifique, de la Turquie, du Liban, d’Israël et maintenant aussi loin que de la Libye.
Le rapport du CFR explore ensuite les options à la disposition de
l’OTAN pour faciliter le “changement de régime”, incluant l’utilisation
de “systèmes de surveillance aériens, de facilitateurs logistiques, de
gardiens de la paix, de drones armés, d’avions de combat, de troupes au
sol et “d’armes de contrebande”.

Bien sûr, le nombre de déserteurs syriens est tout
aussi sans fondement que le rapport de l’ONU sur les droits de l’Homme.
Mais quoi qu’il en soit, le narratif même d’une grande force armée
militante opérant depuis l’intérieur de la Syrie, contredit le narratif
occidental qui dit que l’armée syrienne massacre de pauvres civils sans
défense. Avec une armée de “15000 déserteurs” essayant de se saisir de
la nation de force avec l’aide financière, d’armes et de soutien
diplomatique depuis l’étranger, on peut trouver très difficile à croire
que le gouvernement syrien perdrait son temps à “massacrer des civils
innocents”. Tout comme ce fut le cas en Libye ou dans quelque pays où
l’occident a tenté des “révolutions” ou les a réussi, la violence
générée par l’occident est toujours une partie prédéterminée de
l’équation, totalement planifiée en avance avec la violence subséquente
bien cachée derrière des histoires de brutalité à sens unique dont la
cible est immanquablement le régime en place.

Comme il est dit dans la rapport de la fondation privée Brookings Institution “Quel chemin veers la Perse ?”,
l’inclusion d’un soutien armé secret pour les protestations soutenues
par les Etats-Unis n’est pas qu’une option, mais une nécessité quand on
pratique ce genre d’opérations au sein de nations qui ont des forces de
sécurité compétentes.

Utiliser la force militaire pour assister des révolutions populaires pages 109-110 (page 122-123 dans le document en .pdf):

“En conséquence, si les Etats-Unis doivent réussir à
déclancher une révolte contre un régime religieux, Washington devra
considérer s’il voudra le faire avec une forme de soutien militaire afin
de prévenir Téhéran d’écraser le mouvement… Cette condition veut dire
qu’une révolution populaire en Iran ne semble pas être dans le moule des
“révolutions de velours” qui peuvent se produire ailleurs. Le fait est
que le régime iranien n’est pas près de vouloir partir gentillement et
contrairement à bien des régimes de l’Europe de l’Est, il pourrait
choisir de se battre à mort. Dans ces circonstances, s’il n’y a pas de
soutien militaire extérieur aux révolutionnaires, ceux-ci ne failliront
simplement pas, ils seront massacrés.

Ainsi, si les Etats-Unis veulent poursuivre cette
politique, Washington devra prendre cette possibilité en considération.
Ceci ajoute des requis très importants à la liste: soit la politique
doit inclure des moyens d’affaiblir l’armée iranienne ou affaiblir la
volonté des leaders du régime de faire appel à l’armée, ou alors les
Etats-Unis devront être prêts à intervenir pour la battre.”

En plus de cette confession par la Brookings
Institution, cette manière récurente de fournir ou de couvrir
l’existence d’éléments armés déployés durant les phases initiales d’une
révolution colorée a aussi été documentée en Libye, en Syrie et à Bangkok en Thaïlande en 2010.
De la même manière qu’en Libye où des légions de rebelles armés d’Al
Qaïda, fraîchement revenus d’avoir tué des troupes américaines et
britanniques en Irak et en Afghanistan, furent masquées avec des
histoires à dormir debout de jeunes manifestants de rue étant taillés en
pièces par la mitraille des troupes de Kadhafi, la Syrie a elle aussi
été minée par la violence de militants depuis le début des troubles plus
tôt cette année. Dans l’édition du mois d’Avril de “Globalist War Machine Fixates on Syria”,
les premiers rapports concernant les maintenant omniprésents tireurs
embusqués qui terrorisent la Syrie, firent leur apparition. Il fut noté
la similarité étonnante entre ces attaques de tireurs embusqués et le
même type d’attaques effectuées au Yémen et l’année précédente en
Thaïlande, des pays victimes de manœuvres de déstabilisations fomentées
par l’occident.

Ce sera au travers d’une perpétuelle campagne de
mensonge effectuée par les régimes marionnettes variés de l’occident et
leur média hautement compromis que cette guerre débutera. Le régime
actuel syrien sera dépeint comme un oppresseur des droits de l’Homme
alors que des armes et un soutien logistique seront donnés à l’armée de
mercenaires qui n’en finit pas de grandir et qui commettra toujours plus
de provocations. A terme, alors que les “manœuvres légales” sont
effectuées, cette armée de mercenaires obtiendra le soutien aérien et
naval de l’OTAN, des forces spéciales de l’OTAN et potentiellement de
troupes au sol, qui impliqueront bien sûr la Turquie, un membre de
l’OTAN depuis 1952 et déjà bien engagée dans les affaires d’ingérence
contre la Syrie.

Comment arrêter la guerre

Alors que la puissance qui est derrière cette machine
de guerre qui broie la planète semble être monolithique et instoppable,
la véritable source de son pouvoir se reflète dans notre miroir tous
les jours. Nous, par les choix que nous faisons du comment nous passons
notre temps, nous dépensons notre argent, nous focalisons notre
attention, nous alimentons quotidiennement sa consommation destructrice
de notre monde. Bien que les manifestations, les élections, et
l’activisme sont importants, ce qui est absolument essentiel est de
couper la machine de sa source de carburant. Ce qui veut dire pour nous
de boycotter les grosses industries, les institutions et les
personnalités qui la constituent au point de famine et de soumission.
Nous devons travailler sans relâche à l’identification de ces industries, institutions et personnalités
et exposer leurs forfaits au grand jour à travers les média
alternatifs, les réduire à la banqueroute par le boycott et les
remplacer totalement par des solutions locales dérivées à la fois de la tradition et de l’inovation technologique.

La plus grande des générations a dit “plus jamais” à
la montée du fascisme dans les années 1930 et 1940 et pourtant, une fois
de plus, nous sommes en train de contempler la montée de Wall Street et
de la city de Londres vers des sommets écœurants de pouvoir et de
bellicisme injustifiés. Faisons en sorte que cette génération disent
“pas en notre nom” et réduise la bête à la soumission par la famine économique, de la même manière qu’elle l’a faite à tant de nations souveraines.
Article original en anglais : http://landdestroyer.blogspot.com/2011/11/syria-nato-genocide-approaches.html
Traduction : Résistance 71



Tony Cartalucci est un collaborateur régulier de Mondialisation.ca. Articles de Tony Cartalucci publiés par Mondialisation.ca
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27979
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 2 Déc - 11:40

joker911 a écrit:
Le rapport de l’ONU sur la Syrie a été co-écrit par le directeur d’un think-tank privé américain









Des mensonges éhontés proférés par des “activistes
des droits de l’Homme” ont mené à une brutalité inomable de la part de
l’OTAN, ce qui a mis ultimement au pouvoir en Libye le représentant de [url=http://landdestroyer.blogspot.com/2011/11/new-libyan-pm-


.../...


Vous êtes bien naïf.

Plus j'y réfléchi, plus ce qu'on nous présente être la crise m'apparait être tout simplement le fait que nos "esclaves" (pour reprendre une analogie Fabryenne) n'y arrivent plus et sont fatigués.

Qu'est ce que le Monde aujourd'hui ?

Un Empire Euro-Américain dont l'imperium est à Washington.

Cet empire a des esclaves (les Chinois et autres) ou presque des exclaves puisqu'ils payent pour travailler (finançant la dette de l'Empire).

L'Empire à des ressources énergétiques aux mains quasi totale de l'armée impériale avec sur place des chefs de tribues autochtones à qui on permet de s'acheter les roys rolls et des palaces comme on donnait au XVII° des miroirs au rois du golfe de Guinée.

Les citoyens de l'empire pendant ce temps passent leur temps assis devant la télé ou à "travailler"; si tant est que le travail intellectuel est un travail.

Bref, l'Empire est le maitre absolu de la planète.

Et la finance internationale n'est qu'une forme d'esclavage conforme à la religion de l'empire : le Christianisme.


Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 2 Déc - 11:54

SJA a écrit:

Bref, l'Empire est le maitre absolu de la planète.

Pas tout à fait.

Ceterum censeo Moscovam delendam esse.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 2 Déc - 12:47

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

Bref, l'Empire est le maitre absolu de la planète.

Pas tout à fait.

Ceterum censeo Moscovam delendam esse.

Moscou a une fonction.

Assurer la coésion au sein de l'Empire. Elle de ce point de vue partie du système.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 2 Déc - 13:05

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

Bref, l'Empire est le maitre absolu de la planète.

Pas tout à fait.

Ceterum censeo Moscovam delendam esse.

Moscou a une fonction.

Assurer la coésion au sein de l'Empire. Elle de ce point de vue partie du système.

L'Empire n'as pas besoin d'ennemis pour assurer la cohésion. Il a besoin de tenir l'ensemble du système par les noix. C'est-à-dire contrôler toutes les sources d'énergie majeures. Ce ne sera pas le cas tant que la Russie sera maîtresse de ses réserves de gaz.
Tant que c'est le cas, l'Empire partage son pouvoir en partageant les réserves gaz/pétrole.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vers une attaque contre la Syrie    Ven 2 Déc - 16:57

Philippe Fabry a écrit:
C'est une analyse.

Mais très honnêtement je pense que c'est celle que les libéraux ont dû faire à la Restauration. Seule une minorité était politiquement éduquée et libérale, et sans doute le rétablissement du catholicisme comme religion d'Etat a-t-il terrifié certains qui ont crû à un retour à l'absolutisme.

Je pense que c'est une raison d'être optimistes.

Mais ça n'a rien à voir, on ne peut pas tout comparer, il y a eu une période absolutiste en Europe, mais celle-ci comportait des points d'ancrage fixe, et le catholicisme n'a jamais réellement été en mesure de se structurer en corpus totalitaire, à part lors d'expériences sectaires ultra-marginales comme à Münster, ou dans ce que raconte sur ce forum Julieng. Or l'islamisme est le dernier des dogmes totalitaires des temps modernes à être debout, et par certains aspects le plus dangereux.

Le fait que des gens veulent se réclamer de la religion n'est pas un problème absolu en soi (du moins pour nous vu de l'Europe), le problème vient de l'impasse idéologique dans lequel se trouve la civilisation arabo-islamique.
Revenir en haut Aller en bas
 
Vers une attaque contre la Syrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Complot turc pour entrer en guerre ouverte contre la Syrie
» MENSONGE ET ATTAQUE CONTRE L`EGLISE CATHOLIQUE
» Canada : condamnation de l’attaque contre l'ONU en Afghanistan
» Opération Lüttich, la contre attaque de Mortain
» Le complot contre la Syrie (1) [Ali Dani]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: