DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Lun 28 Nov 2011, 19:24

Richard Martineau a écrit:
La mort dans l'âme

Le 27 octobre, j’ai publié un courriel que j’avais reçu d’une lectrice de Saint-Hubert.

Cette dame se demandait pourquoi aucun docteur ne lui avait dit que sa fille de 15 ans prenait du Prozac pour traiter une dépression majeure.

Il a fallu que sa fille fasse une tentative de suicide pour qu’elle l’apprenne.


LA CONFIDENTIALITÉ

« La loi dit qu’un jeune peut avoir accès à des services de santé confidentiels à partir de 14 ans, à moins qu’il n’y ait un danger immédiat pour sa vie, m’a-t-elle écrit. Je comprends.

« Mais comment une jeune de 15 ans peut se sortir d’une dépression sans que ses parents ne soient au courant du mal dont elle souffre ? Après tout, il ne s’agit pas d’une MTS ni d’une prescription de pilule anticonceptionnelle !

« Je trouve aberrant que l’on ait attendu que ma fille fasse une tentative de suicide pour m’en parler. Sans cela, je n’aurait rien su et n’aurait pas pu demander l’aide nécessaire… »


À L’OEIL

Étant père d’une ado du même âge, la lettre de cette dame m’a beaucoup touché. Je lui ai donc écrit pour lui demander comment sa fille se portait.

« Pas très bien, m’a-t-elle répondu. J’ai quitté momentanément mon emploi pour être à ses côtés 24 heures sur 24. »

Faites attention, lui ai-je répondu. Des amis ont vécu la même chose, ils ont pris congé pour surveiller leur fils qui venait de faire une tentative, mais le jour même où ils sont retournés au boulot, leur fils a recommencé et cette fois-là, il ne s’est pas raté.

Ils l’ont trouvé pendu en revenant à la maison.

Je ne veux pas vous faire peur, juste vous avertir…


LE VIDE

Je viens de recevoir un courriel de cette dame.

Sa fille s’est suicidée.

« Mon bel amour s’est enlevé la vie dans la nuit de jeudi à vendredi. Elle s’est pendue et mon conjoint la découverte pendant que j’étais sous la douche, mais il était déjà trop tard…

« J’aimerais bien que tes amis qui ont vécu la même chose puissent me dire comment on survit à ça, car je n’en ai aucune idée tellement je suis vide en dedans.

« Je suis dans le déni total et j’attends toujours qu’elle revienne. Elle m’a envoyé des anges pour m’aider à préparer la cérémonie de dimanche (aujourd’hui), car je n’en aurais jamais eu la force. »

Cette fille s’appelait Jennifer Finnerty. Une beauté. Quinze ans, dans la force de l’âge, toute la vie devant elle.


LA LUMIÈRE

Je ne sais pas quoi vous dire, madame. Je ne comprends pas cette envie de mourir, ça me dépasse.

Qu’est-ce qu’il faut faire quand notre enfant va mal ? Comment l’aider ? Comment lui redonner envie de vivre ?

Comment convaincre une personne envahie par les ténèbres qu’un jour, une lumière finira par tout illuminer ?

En passant, le fils de mon ami qui s’est enlevé la vie le 14 décembre 2009 aurait eu 18 ans aujourd’hui.

« J'ai mal comme tu ne peux pas l'imaginer, m’a écrit mon ami hier. Le deuil d'un enfant dure toute la vie. Il nous faut apprendre à vivre avec cette absence.

« Je souhaite à la dame qui t’a écrit de trouver des bras pour s'y blottir. Et pleurer. Pleurer. Pleurer. »

http://martineau.blogue.canoe.ca/2011/11/27/la_mort_dans_l_ame

J'ai laissé ce commentaire:

Comment expliquer que des jeunes se suicident ? Nous vivons dans une société riche matériellement, une société de plaisirs et de loisirs mais ça ne semble pas combler entièrement le coeur des jeunes. Cela montre qu'il manque quelque chose à l'existence et c'est la dimension spirituelle. La religion aide à trouver un but à la vie et je crois que la marginalisation de la foi par les tenants de l'athéisme et de la laïcité n'aide pas à trouver un sens à la vie. Jésus a une très belle parole dans l'Évangile: "L'homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu." Et voilà: nous focussons sur le travail, les amusements, les gadgets mais nous négligeons notre vie spirituelle. On se fait dire à tout bout de champ que la religion est privée et ne doit pas se mêler des affaires publiques mais en faisant cela, nous n'aidons pas ceux qui errent dans le désert à la recherche de ce qui pourrait calmer leur soif de quelque chose qui donnerait un sens à leur existence et éviterait des drames comme celui-là. Il est temps que la société revoie ses valeurs sinon, elle se dirige vers le néant.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Lun 28 Nov 2011, 20:46

Merci pour ce partage Simon ! ça laisse sans voix, c'est tellement triste et... réel !

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Lun 28 Nov 2011, 21:26

Oui. Et on va chercher partout les causes de cette détresse sans mettre le doigt dessus: l'absence de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Mer 30 Nov 2011, 11:14

Cette histoire est en effet une tragédie, et cette dame a bien besoin de nos prières.

Le Seigneur ne l'a pas abandonnée, visiblement, malgré tout , car elle parle de l'aide des anges qu'elle reçoit.

Je perçois pour ma part dans ce récit épouvantable, deux choses cruciales : d'une part un phénomène trop peu connu et pourtant en plein développement :

La fallacieuse confidentialité accordée aux mineurs par rapport à certains problèmes médico-psychologiques : entendez la dépression (?) et l'avortement.

Ainsi, dans mon travail avec les jeunes filles et les femmes en accompagnement pré-ivg, nous assistons fréquemment à des avortements pratiqués sur des gamines de 15 ans parfois, en toute clandestinité, et à l'insu des parents.

L'acte est masqué sur le relevé sécu, les parents ne sont au courant absolument de rien.

Même concept pour la contraception annonyme et gratuite des mineurs : l'état est en train ni plus ni moins de voler les enfants à leurs parents, en leur imposant un mode de vie qu'il a choisi (l'état) pour eux.

Sont encouragés ici les tristement célèbres "secrets de famille", si destructeurs, et surtout le climat de confiance qu'il pourrait y avoir dans une famille se trouve ruiné.

Les enfants d'aujourd'hui apprennent par voie "officielle" (l'école, avec le "pass contraception" par ex) qu'ils peuvent, sinon qu'ils doivent cacher certaines choses -notamment leur vie sexuelle - à leurs parents, lors même qu'ils sont encore mineurs.:|



Dans les "secrets et dénis" de notre société, nous vivons aussi l'incroyable carnage des enfants à naître dans lequel nous évoluons sans nous en rendre compte, ce qui affecte toute la société, des plus petits aux plus grands, générant des troubles inexpliqués.

Un peu comme si on vivait à côté d'un camp de concentration (les hôpitaux où l'on pratique les ivg juste à côté de chez nous), et qu'il faille faire comme si de rien n'était. C'est juste horrible.

Comment s'étonner alors de ce tsunami de dépressions ?

Bien entendu, toutes ces calamités découlent de la déchristianisation de la société, et puisque la société a chassé Dieu , elle hérite d'un autre maître....la mort.Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Mer 30 Nov 2011, 11:29

Chère Julia
J'ai eu une confidence HORRIBLE hier mais la maman qui m'a dit cela voulait se soulager la conscience, elle l'a fait par amour pour sa fille de 14 ans qui s'est retrouvée enceinte d'un gamin de son âge.
Au gynéco chez qui elle l'a conduite, la maman a demandé secrètement l'ivg et de dire à sa fille que c'était une fausse couche...
La fille est donc persuadée qu'elle a perdu son bébé d'une façon naturelle...

Sont encouragés ici les tristement célèbres "secrets de famille", si destructeurs, et surtout le climat de confiance qu'il pourrait y avoir dans une famille se trouve ruiné.

ce que tu dis là n'est pas d'aujourd'hui !!! je pense qu'au contraire, le passé est beaucoup plus opaque que maintenant !! le "droit de cuissage" par exemple et les bébés qui sont nés illégitimement à une certaine époque, sont maintenant un peu plus souvent dénoncés, heureusement !

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Mer 30 Nov 2011, 11:51

Oui, chère Espérance, je le sais bien, mais la nouveauté, c'est qu'aujourd'hui, c'est l'état, avec ses moyens puissants, qui se substitue aux familles pour cautionner les secrets, et l'élimination d'un membre de la famille : l'enfant à naître.

Jusqu'où ça ira , puisque nous savons que l'état a des valeurs "sans Dieu" ?

Dans un autre registre, hier j'ai eu affaire à deux jumeaux qu'une mère a porté aux USA, et qu'elle a vendus à deux homosexuels français très riches pour l'adoption.

Les enfants (3 ans) ne manquaient matériellement de rien, mais si tu avais vu cette tristesse dans leurs yeux, ces questions -déjà ! : "Elle est où ma maman ?"...Sad
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Mer 30 Nov 2011, 13:21

Il y a un autre phénomène qui pousse des jeunes à se suicider: l'intimidation par d'autres jeunes et qui se traduit par des menaces, des coups, des paroles méchantes, etc. Voici un cas pathétique survenu récemment:

Citation :
La mère se confie à Mon Topo
L'intimidation pousse une ado au suicide
Première publication 29 novembre 2011 à 17h49
Mise à jour : 29 novembre 2011 à 22h09

Crédit photo : Courtoisie Marjorie Raymond s'est suicidée après des années d'intimidation
TVA Nouvelles

En Gaspésie, une adolescente, Marjorie Raymond, 15 ans, s'est suicidée lundi après des années d'intimidation à l'école.

La jeune fille fréquentait l'école Gabrielle-le-Courtois à Sainte-Anne-des-Monts après avoir fréquenté une école à Granby. Ses parents et Marjorie ont déménagé en Gaspésie, il y a trois ans et son intégration au secondaire a été difficile. Dès ses premiers jours en première secondaire, elle a été victime d'intimidation physique et verbale. L'intimidation a continué sans cesse, rendant la vie extrêmement difficile pour Marjorie.

Marjorie répétait souvent à ses parents qu'elle était à bout, incapable de poursuivre ses cours, craignant toujours le prochain incident. Elle a même échoué sa deuxième année au secondaire.

Photo: Facebook

Sa mère, Chantale, qui s'est confiée à Mon Topo, a raconté comment elle a parlé à plusieurs reprises avec la direction de l'école pour faire arrêter l'intimidation, mais à part de courtes suspensions pour certains élèves, rien n'a arrêté le calvaire de Marjorie. «Je lui avais promis de l'envoyer à l'école des adultes à 16 ans, mais elle n'a pas été capable d'attendre», raconte sa mère. Elle croit que la situation a été prise à la légère. «Ce n'était pas juste des gue-guerres de filles», estime-t-elle.

La commission scolaire des Chics-chocs n'a pas voulu commenter le suicide, mais confirme qu'une cellule de crise a été mise sur pied et des intervenants seront présents pour aider les jeunes et le personnel. La Sureté du Québec a confirmé que l'intimidation aurait pu contribuer au suicide de Marjori.

Lettre poignante

Lundi, Marjorie a mis fin à sa vie, laissant une lettre de trois pages, expliquant pourquoi ses années d'intimidation étaient à la base de son suicide. Dans la lettre où elle y a griffonné un coeur, elle a demandé pardon à ses parents. «Maman, je suis désolée de ce que j'ai fait. Tu es la meilleure maman au monde. Je vais être ton ange gardien. Ma place est en haut.»

«J'ai de la misère à quitter ce monde, mais je pense que ce sera pour un monde meilleur.»

«C'est la faute de la vie, des gens jaloux qui veulent gâcher notre bonheur», a-t-elle écrit.

Photo: Courtoisie

Sa mère espère maintenant que son message sera entendu et que les écoles et les commissions scolaires agissent avant qu'une autre tragédie se produise. «Il aurait fallu qu'il se passe de quoi, qu'ils fassent quelque chose. Ce n'est pas un coup que c'est fait...là, oui, ils vont agir...Je l'espère. Mais ça aura pris une tragédie pour qu'ils agissent», a affirmé sa mère.

Ne pas banaliser l'intimidation
Jasmin Roy est déconcerté d'entendre qu'une adolescente se soit enlevé la vie après de nombreux incidents d'intimidation. «Ça prouve qu'on manque de ressources, c'est un phénome très présent», selon Jasmin Roy, de la Fondation Jasmin Roy contre l'intimidation.

Il ajoute que près de 10% de la popultaion étudiante est victime d'intimidation chaque jour, et que de 30 à 60 % des jeunes vivent l'intimidation au moins une fois par année.

Une intervention rapide est nécessaire dans tous les cas, ajoute M. Roy. «Il ne faut pas banaliser ça, c'est sérieux».

«On sent que la direction a été interpellée, on a l'impression que les parents n'ont pas fait leur job. Mais, ils n'ont pas eu d'écoute.»

Vives réactions sur Facebook

À 21h, plus de 3000 personnes suivaient la page Facebook, «Une pensée pour Marjorie Raymond» et plusieurs y ont écrit des messages de sympathie. Plusieurs personnes se désolent que l'intimidation a poussé Marjorie à s'enlever la vie.

«Voilà où apporte l'intimidation... Je souhaite que CELLEs et CEUx qui ont fait tout ça réfléchirons à leurs gestes et paroles. Je souhaite à la famille et aux proches de Marjorie mes plus sincères condoléances... triste», écrit une internaute, Annie Pelletier.

«Que ce soit reconnu ou non, c'est un meurtre involontaire de la part des intimidateurs. Tant qu'à moi, des sanctions beaucoup plus graves devraient être implantées pour ces jeunes qui s'adonnent à ce genre de comportements», croit Vincent Francoeur.

«J'espère sincèrement que des mesures seront prises dans toutes les écoles afin de sensibiliser les jeunes face aux conséquences de l'intimidation. Déjà en première année ma fille a été taxée durant plusieurs semaines et il a fallu crier fort auprès de la direction pour que des mesures soient prises. Vraiment, je suis ébranlée par cette situation», raconte Nathalie Bolduc.

Pascale Legendre se demande quand le problème d'intimidation sera enfin pris au sérieux. «Un problème qui touche les jeunes et leurs familles mais aussi les commissions scolaires, qui, visiblement ne sont pas en mesure de stopper l'intimidation dans leurs propres écoles. Peut-être qu'un jour l'indignation sociale et humaine envers ce type de comportement aura atteint un niveau assez haut pour qu'on s'y attaque une fois pour toute.»

Julie Pringle écrit: «Ça me désole que notre monde soit si cruel... attendez pas qu'un autre enfant fasse la même chose pour agir... partagez cette page pour que les choses changent».

Annie Roy ajoute: «Ton message fait déjà du chemin Marjorie, tu nous laisses dans nos mains le pouvoir de changer les choses. On ne te connaissait pas mais maintenant tu es là dans nos coeurs pour combattre l'intimidation.»

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/regional/archives/2011/11/20111129-174952.html

Que cette jeune fille repose en paix dans les bras du Seigneur. R.I.P.

Je vous salue Marie, pleine de grâce,
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous, pécheurs,
maintenant et à l'heure de notre mort,
amen.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Mer 30 Nov 2011, 13:45

Oh Simon, que c'est triste ! La famille doit culpabiliser en plus !

Je ne comprends pas bien parfois le rôle des enseignants qui ne croient pas aux intimidations et à la souffrance des jeunes. C'est de tout temps que les jeunes entr'eux sont parfois méchants : de jalousie ou autre motif, mais quand c'est signalé, il faudrait quand même que l'établissement en prenne note et fasse le nécessaire pour que ça ne se reproduise pas.
Le problème que l'on rencontre aussi souvent, c'est que le jeune n'en parle à personne !

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Mer 30 Nov 2011, 14:19

Espérance a écrit:
Oh Simon, que c'est triste ! La famille doit culpabiliser en plus !

Je ne comprends pas bien parfois le rôle des enseignants qui ne croient pas aux intimidations et à la souffrance des jeunes. C'est de tout temps que les jeunes entr'eux sont parfois méchants : de jalousie ou autre motif, mais quand c'est signalé, il faudrait quand même que l'établissement en prenne note et fasse le nécessaire pour que ça ne se reproduise pas.
Le problème que l'on rencontre aussi souvent, c'est que le jeune n'en parle à personne !

Moi aussi, j'ai été vicitme d'intimidation quand j'étais jeune: paroles méchantes, menaces, coups... ce n'est pas agréable pour personne Sad

Il est temps que les parents apprennent aux jeunes des valeurs de respect et d'amour du prochain, comme dit l'Évangile.

"Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés."
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Jeu 01 Déc 2011, 10:51

Prions pour Marjorie, et pour tous ceux et toutes celles, enfants ou adultes, qui sont torturées comme elle...
QUe l Esprit Saint nous fasse voir et comprendre notre responsabilité et notre situation ou celle d autres personnes, en danger.

J ai connu comme cela une personne que Dieu seul a protégée des effets de ces agissements qui l ont poursuivie, de l extérieur pour détruire sa vie de famille, et cela, tout au long de sa vie des sa premiere maternité...

Prions aussi que l Eglise sache avec tact et bonté - sans laisser perdre des vies comme dans le cas de la pédocriminalité - se pencher sur ces agissements occultes qui risquent de la défigurer un jour elle aussi...

Qu'est-ce que l'intimidation en milieu de travail ?

On retrouve généralement une répétition d'incidents ou un modèle de comportement qui vise à intimider, à blesser, à dégrader ou à humilier une personne ou un groupe de personnes en particulier.
Ce phénomène est aussi nommé [i]l'affirmation du pouvoir par l'agression.

Quelques exemples d'intimidation?

Répandre des rumeurs malveillantes, du commérage ou des insinuations mensongères.
Exclure ou isoler une personne socialement.
Intimider une personne.
Détruire ou consciemment entraver le travail de quelqu'un.
Abuser physiquement ou menacer de le faire.
Retirer des responsabilités sans raison.
Changer constamment les directives de travail.
Imposer des échéances impossibles qui mèneront la personne à échouer.
Retenir des renseignements nécessaires ou donner pertinemment de la mauvaise information.
Plaisanter dans le but d'offenser, verbalement ou par courriel.
S'immiscer dans la vie privée d'une personne en l'importunant, l'épiant ou la traquant.
Imposer des tâches excessives ou une charge de travail désavantageuse pour une personne (ce qui lui cause un stress inutile).
Attribuer une charge insuffisante de travail - créer un sentiment d'incompétence.
Crier ou jurer.
Critiquer constamment une personne.
Rabaisser les opinions d'une personne.
Punir sans en avoir de raison (immérité).
Refuser les demandes de formation, de vacances ou de promotion.
Modifier les effets personnels ou le matériel de travail d'une personne.


(cf réponses SST)
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Jeu 01 Déc 2011, 13:16

Voici la lettre d'adieu de Marjorie:

Chère maman! Je suis énormément désolée de ce que j'ai fait et sache que c'est loin d'être ta faute.

Au contraire, je te ferai du mal sans le vouloir. Tu es la meilleure maman au monde. C'est juste que la vie, je n'en peux plus. Montre cette lettre aux gens qui vont te blâmer! AVIS À TOUS : Chantal Larose est une personne exceptionnelle et une mère formidable!

Je ne t'aurais échangée pour rien au monde!

Maman, je vais veiller sur toi. À chaque seconde qui va passer, je vais être près de toi pour te soutenir. En d'autres mots, je vais être ton ange gardien pour toujours. Je t'adoreeeeeeeeeeee.


Je ne veux pas que tu aies de la peine. Je crois que ma place est en haut.

Je ne méritais pas d'être entourée par des trésors comme toi. Je m'en veux tellement de t'avoir donné la vie dure...

Je dis fuck le proverbe qui dit "loin des yeux, loin du coeur!" Tu ne me verras plus, mais je serai là à chaque instant. Excuse-moi, maman, vous allez tous me manquer! Dis-toi que j'ai eu du mal à quitter ce monde, car je ne peux pas m'imaginer de ne pas vous côtoyer, toi, Greg et Destou. Mais, au moins, je pars pour un monde meilleur.

Ne fais surtout pas de biperie. Continue de nous aimer, nous, tes trois enfants, de prendre soin d'eux et surtout de toi.

Tu mérites tout l'or du monde. Au plaisir de te revoir en haut. Je vais t'attendre avec papi Yves à mes côtés et sache que lorsque tu te sentiras observée ou touchée, c'est moi qui te sers dans mes bras de toutes mes forces.

Je t'aime à l'infini. Aucun mot ne peut te décrire.

Greg, mon cher frère, occupe-toi de maman comme une prune. Ça va me manquer de m'obstiner. Je t'adore même si toi ça laisse à désirer.

Prends soin de toi! Et aide notre précieuse maman.

Destiny, mon petit chaton, tu ne comprendras pas ce qui s'est passé. Et je ne veux pas non plus. Continue de bien grandir, tu es mon petit amour! Je vais suivre ton parcours, parce que je ne veux pas que tu prennes les mêmes chemins que moi!

Maintenant je suis avec ton papa! Je t'aime.

Papa, je ne sais pas quoi te dire à part que tu es quelqu'un de bien et même si on ne se voyait pas souvent, tu comptais beaucoup à mes yeux.

Vous êtes tous dans mon coeur! Et je vais le répéter! Ce n'est pas la faute à ma superbe de maman!

C'est la faute de la vie et des gens jaloux, qui veulent seulement gâcher le bonheur des autres.

J'espère que vous allez me pardonner.

Je vous AIME et je vais veiller sur chacun de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Jeu 01 Déc 2011, 13:22

Citation :
C'est la faute de la vie et des gens jaloux, qui veulent seulement gâcher le bonheur des autres.

Qu as-tu fait de ta soeur ?

Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Jeu 01 Déc 2011, 13:37

Cette maman doit se sentir très mal ! prions pour elle :stefamille:

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Jeu 01 Déc 2011, 13:41

julia a écrit:


Les enfants (3 ans) ne manquaient matériellement de rien, mais si tu avais vu cette tristesse dans leurs yeux, ces questions -déjà ! : "Elle est où ma maman ?"...Sad

Ils ont osés faire cela à des enfants de 3 ans, mais ils vont être traumatisés à vie, c'est ignoble !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Jeu 01 Déc 2011, 13:42

Espérance a écrit:
Cette maman doit se sentir très mal ! prions pour elle :stefamille:

Je n'ai pas d'enfants mais je devine que les parents se sentent toujours un peu coupables dans ces situations. Mais ils n'ont pas à se culpabiliser; cette mère a voulu protéger sa fille en dénonçant l'intimidation auprès de son école mais celle-ci n'a rien fait... :evil:

Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Jeu 01 Déc 2011, 13:50

Simon1976 a écrit:
Espérance a écrit:
Cette maman doit se sentir très mal ! prions pour elle :stefamille:

Je n'ai pas d'enfants mais je devine que les parents se sentent toujours un peu coupables dans ces situations. Mais ils n'ont pas à se culpabiliser; cette mère a voulu protéger sa fille en dénonçant l'intimidation auprès de son école mais celle-ci n'a rien fait... :evil:

oui oui j'avais compris Simon !

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Jeu 01 Déc 2011, 13:55

Paco a écrit:
julia a écrit:


Les enfants (3 ans) ne manquaient matériellement de rien, mais si tu avais vu cette tristesse dans leurs yeux, ces questions -déjà ! : "Elle est où ma maman ?"...Sad

Ils ont osés faire cela à des enfants de 3 ans, mais ils vont être traumatisés à vie, c'est ignoble !

J'ai pensé la même chose Paco et j'ai justement un exemple vivant : une petite voisine de 4 mois a été opérée du coeur en août. Elle est parfaitement bien remise mais doit encore subir des contrôles et la semaine dernière, je suis allée avec elle et sa maman au CHU pour la consultation cardio : cette petite fille qui a maintenant 7 mois a hurlé dès que le médecin l'a touchée.
Donc, elle a gardé dans sa mémoire quelque chose qui se réveille quand elle voit une blouse blanche ? qu'on veule toucher cette partie là de son corps ?
En temps ordinaire, c'est un bébé souriant.

Alors cet enfant de 3 ans !!! :twisted: :evil:

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Jeu 01 Déc 2011, 17:42

Il est bon de réentendre ce que dit Arnaud sur le sort des suicidés:

Revenir en haut Aller en bas
Vincent01



Masculin Messages : 1283
Inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Ven 02 Déc 2011, 11:47

La richesse matériel elle peut être un danger pour notre âme parce que préférer les biens matériel peut nous éloigner de Dieu.

C'est une question de la société, "le monde" dans lequel on vit, l’illusion du bonheur (la réussite professionnel, l'argent, la consommation, etc...) beaucoup de choses nous amènent a l’idolâtrie en nous faisant croire a ces bonheur passagers et éphémeres, et nous conduisent vers un malheur un vide qui nous éloigne de Dieu.

Si je soigne moi, mon amour propre, je ne pense pas que je suis proche du bonheur (qui est Dieu).

Ainsi on peut vivre des instants de vide intérieur car la société ne répond pas au besoin profond qu'a notre âme, on a besoin de La Vie, La Vérité, et L'Amour, et cette Vie, Ce Chemin, Cette Vérité C'est Jésus Christ

Jésus répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi. Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu. »
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28500
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes   Ven 02 Déc 2011, 13:22

thumleft
Revenir en haut Aller en bas
 
Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angoisse, dépression et suicide chez les jeunes
» Le Tabagisme chez les jeunes
» Le livre de la semaine :« Angoisse, dépression, culpabilité », du père Joël Pralong
» Coup de blues chez les jeunes enseignants
» Le suicide chez les profs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: