DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 18:40


Voici le compte-rendu des consignes données par les 2 évêchés concernés par le lieu de représentation de la pièce de théâtre anti-chrétienne "Golgotha Picnic", à savoir Paris et Toulouse.

On y lit que les actions à la Civitas sont clairement désavouées : pas d'appel au harcèlement verbal ni même d'appel à la prière ostentatoire à la sortie des théâtres. Pas d'interruption des pièces. Pas d'insultes dans les médias envers les artistes ou entre catholiques. Pas de slogans politico-religieux. Pas de manifestations bruyantes dans les rues contre une supposée "christianophobie" etc.

Il est donc regrettable que le mécontentement de certains catholiques face à certaines provocations artistiques, ait pu être instrumentalisé par des mouvements aux buts politico-religieux très clairs.

Dorénavant, il faudra que l'Eglise officielle prenne clairement des initiatives à temps, pour prévenir toute récupération par nos frères "catholiques séparés" intégristes, lesquels se font un plaisir de sortir de l'anonymat des oeuvres artistiques ambiguës ou anti-chrétiennes, qui auraient dû pourtant n'être connues que des seules cercles "bobo-citadins branchouillards", plutôt que d'être ainsi étalées sur la place publique, et de pouvoir scandaliser ainsi des "faibles et petits" dans la foi...

Voici donc la réponse des deux évêchés concernés :

1- PARIS

Citation :

Le 8 décembre 2011

Les catholiques fêteront Marie, la Vierge Immaculée.

Ce jour là, sera donnée au Théâtre du Rond Point à Paris (8ème arrondissement) la première représentation de "Golgota Picnic". Pour le coup, les intentions de son auteur sont explicites et assumées : il ne s'agit pas seulement de critiquer le christianisme, mais bien de salir et d'insulter ce qui donne un sens à notre vie de chrétiens : le Christ sur la croix. Il y est présenté comme "fou", "chien de pyromane", "messie du sida" ou "putain de diable" et toutes les représentations chrétiennes de l'Amour divin sont salies ou dénigrées.

Une provocation violente, malsaine et gratuite que revendique l'auteur et qui blesse les chrétiens, mais aussi tout homme de bonne volonté attaché au respect.

Quand il le faut, l'Eglise réagit avec fermeté et justesse.

Ainsi, le Cardinal André Vingt-Trois lance aujourd'hui un appel à tous les catholiques, de toute sensibilité, auquel Padreblog s'associe avec empressement, et que nous invitons à relayer largement :

"Alors que le spectacle Gólgota Picnic, programmé à Paris à partir du 8 décembre prochain, insulte la personne du Christ en croix, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, invite jeudi 8 décembre à 20h ceux qui le veulent à une veillée de prière à Notre-Dame de Paris au cours de laquelle seront proposées une méditation de la Passion du Christ et la vénération de la sainte couronne d’épines."
(NB : Seul message officiel; Source : Site du Diocèse de Paris )


Pouvait-on imaginer meilleure réponse à ceux qui se plaisent à dénigrer et insulter le Christ en sa Passion ? Vénérer les reliques de cette même Passion, méditer ensemble le mystère du calvaire, réparer les offenses par notre prière et surtout en tirer un plus grand désir de notre propre conversion... voilà la réponse ajustée, qui portera de fruit et permettra de tirer d'un mal un plus grand bien !

Par ailleurs :

Pour compléter cette démarche spirituelle, ou plutôt la préparer, certains ont proposé un témoignage public, sobre et pacifique : nous pourrions dans la journée, et jusqu'à 19h, passer déposer en silence une fleur blanche devant le Théâtre du Rond Point.

Pour éviter tout risque d'affrontement, ni même nourrir un climat de tension, nous ne resterons pas devant le Théâtre, mais irons rejoindre la veillée de prière organisée à Notre-Dame de Paris
.

Ce geste est beau, simple et parlant. Il ne peut pas être caricaturé. Il pourra être renouvelé chaque jour, jusqu'au 17 décembre, date de la dernière représentation. Il peut être partagé par tous ceux, croyants ou non, qui comprennent la douleur des chrétiens et veulent appeler au respect mutuel.

Comprenons le bien : les chrétiens respectent les artistes et la liberté d’expression.

Simplement, pour vivre ensemble et éviter l’éclatement de la société en de multiples communautés qui s’ignorent ou s’agressent, il faut que cette liberté d’expression s’accompagne d’un vrai respect de ce qui donne sens à la vie des autres.

Cette pièce de théâtre est pour cette raison une violence faite aux croyants. Loin de servir la paix - comme l’art sait le faire - elle attise les braises de la division et de l’intolérance.

Face à cela, nous voulons exprimer notre douleur et appeler au respect mutuel. Nous le ferons en chrétiens, c’est à dire de façon pacifique, sobre et juste, refusant toute violence, toute agressivité et tout affrontement.

Après les divisions et les polémiques passées, les catholiques ont là l'occasion d'exprimer ensemble, et de façon juste, leur amour du Seigneur et leur désir d'oeuvrer à un plus grand respect mutuel. Nous ne pouvons qu'espérer que cette unité prime, sous l'autorité de nos évêques.

RDV le 8 décembre, pour cette vénération exceptionnelle des reliques de la Passion, à l'appel de Mgr Vingt-Trois !
http://www.padreblog.fr/blog/45-eglise/174-qgolgota-picnicq-lappel-du-8-decembre

2- TOULOUSE

Voici le Communiqué de Mgr Robert Le Gall, Archevêque de Toulouse, à propos du spectacle "Golgota picnic".
Citation :


De quel Dieu sommes-nous les disciples ?

Le spectacle Golgota picnic, qui va être proposé chez nous à Toulouse du 16 au 20 novembre, nous pose deux questions préalables. Celle de l’intention de l’auteur : M. Rodrigo Garcia veut, dit-on, dénoncer avec force toutes formes d’intégrisme et s’insurger contre un dieu tout puissant qui lui faisait peur dès l’enfance : ce n’est pas le Dieu que les chrétiens annoncent. Celle, plus large, de la liberté d’expression d’un artiste, qui n’est pas sans limite. Est-il légitime de salir la foi de nombreux fidèles, de les heurter de front dans leur attachement au Christ ? Je ne le pense pas.


Le visage de Dieu que la personne de Jésus nous révèle jusqu’en sa mort sur la croix ne laisse pas nos contemporains insensibles. C’est cette image que l’abbé Pierre, Mère Teresa, Sœur Emmanuelle et bien d’autres ont su contempler dans tous les pauvres, en tous ceux qui subissent l’humiliation : l’image d’un Dieu qui s’est fait l’un de nous et qui a pris sur lui nos misères, jusqu’au bout ! Une multitude de chrétiens depuis des siècles a choisi de servir et d’aimer ce Dieu d’amour qui se révèle dans son apparente impuissance au Golgotha. Comment ne pas penser aujourd’hui aux nombreux chrétiens persécutés à cette heure même ?


En France, le projet Diaconia 2013 : Servons la fraternité s’inscrit dans cette démarche de respect et de service de tout homme. De nombreux chrétiens témoignent, par leurs actions auprès des plus pauvres, de leur foi en un Dieu fait homme, humilié jusqu’à la mort sur une croix.


Dans ce contexte et dans cet esprit, nous désapprouvons vivement les manifestations prévues à Toulouse du 16 au 20 novembre contre la pièce de R. Garcia. Nous tenons à préciser que ceux qui se présentent comme Étudiants catholiques de Toulouse et qui distribuent des tracts à la sortie des églises n’ont aucun mandat de notre part ; ils n’ont aucun lien avec la Pastorale étudiante de Toulouse.


Nous souhaitons mettre en garde contre toutes les manipulations politiques et intégristes qui sous-tendent ces manifestations. La prière ne peut en aucun cas être utilisée par des chrétiens comme instrument de pression, sinon elle est en contradiction avec ce qui la nourrit : une relation d'amour avec Dieu et avec son prochain. C’est dans cet esprit de dialogue que nous invitons toutes les personnes impliquées dans la culture à approfondir les enjeux et les responsabilités de toute création artistique, dans le respect de la dimension religieuse, pour préciser le statut et la place du sacré dans notre société.


Nous comprenons le désarroi causé chez des chrétiens de bonne volonté par ce spectacle et nous le partageons : nous sommes sensibles avec eux à tout ce qui outrage notre foi. Mais les groupes qui utilisent quelque forme de violence que ce soit en se réclamant du christianisme nous blessent également et défigurent l’Église. Jésus n'a jamais demandé qu'on venge l'outrage qui lui serait fait. Il ne répond pas à la violence par la violence, mais par le pardon.

+ fr Robert Le Gall,
Archevêque de Toulouse
Le 10 novembre 2011

http://toulouse.catholique.fr/rubriques/haut/actualites/de-quel-dieu-sommes-nous-les-disciples


Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 19:56

En fait, que raconte cette pièce ?

Je cherche un lien, je n'ai pas encore trouvé. Si vous en avez un sur le contenu de l'histoire de cette pièce you are very welcome
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 20:05


A votre service m'sieur ! Very Happy

Citation :
Golgota picnic - synopsis

C’est que tout fout la trouille mes amis ! Faut voir l’état des toilettes publiques !
Partout sur le sol, des hamburgers. Jésus est passé par là, il a multiplié les pains. Le Christ, qu’on appelle ici « el puto diablo », finira par voir sa plaie ultime de crucifié remplie de billets de banque. Plasticien, orchestrateur d’images chocs et de tableaux vivants aux provocations assumées, Rodrigo García interroge le monde et ses modèles, bouscule le cours de l’Histoire et de ses mythes. Toutes mesures dépassées, il fait du Messie et de ses acolytes une proie idéale. Machine de guerre lancée contre un monde d’hyperconsommation bovine, Golgota picnic met en scène une crucifixion tragique et trash. L’artiste démontre avec toutes ses armes que l’iconographie chrétienne est pour lui l’image même de la « terreur et de la barbarie ».
Dans cette épopée drôle, décalée, débordante, Jésus devient la cible, lui qui « multiplia la nourriture pour le peuple au lieu de travailler avec lui ». Le chef d’orchestre italien Marino Formenti vient interpréter la partition intégrale pour piano des Sept Dernières Paroles du Christ sur la croix de Joseph Haydn. Apaisement possible dans une fresque grandiose, scandaleuse et agitée. Après Versus, ou Et balancez mes cendres sur Mickey au Rond-Point, Rodrigo García et sa bande de fous furieux espagnols déchiffrent les évangiles à la machette. Ils font tomber des murs d’angoisses et de culpabilités héritées. Performeurs, danseurs, vociférateurs, anges chutés du ciel ou provocateurs enragés, ils s’attaquent aux peurs de deux mille ans de christianisme.


texte, mise en scène et scénographie Rodrigo García piano Marino Formenti avec Gonzalo Cunill, Núria Lloansi, Juan Loriente, Juan Navarro, Jean-Benoît Ugeux
production Centro Dramático Nacional / Madrid, production déléguée Théâtre Garonne / Toulouse, coproduction Festival d’Automne à Paris


http://www.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_spectacle.cfm/110853-golgota-picnic.html


Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 20:06

merci, car si je ne connais pas la pièce, je n'ai rien à en dire Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 20:08


Bande-annonce :



Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 20:24

Les fleurs blanches devant le Théatre, en absence d au moins une image du Christ, ne seront-t-il pas percues comme un témoignage d allégeance a cette piece ?

Et si nos freres séparés font un acte bon, faut-il s abstenir pour ne pas leur paraitre unis ??

Si la Samaritaine (soeur séparée) était ellée au pied de la Croix, est ce que Jean aurait invité les siens a ne plus y etre ?

Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m as-Tu abandonné ?!


Crying or Very sad Sad Crying or Very sad


Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 21:01


Vous plaisantez Christophore ? silent Les roses blanches comme signe d'allégeance à cette pièce ? En oubliant surtout cette veillée de prière à Notre-Dame de Paris au cours de laquelle seront proposées une méditation de la Passion du Christ et la vénération de la sainte couronne d’épines...

Ne croyez pas trop vite que militer bruyamment derrière des troupes à coloration politico-religieuse ressemble au courage et au témoignage demandés par notre Seigneur...

Pourquoi vouloir mélanger de si grandes et profondes paroles ''Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m as-Tu abandonné ?!" et la Passion de notre Seigneur, avec des manifestations politico-religieuses relevant souvent plus de réflexes sociologiques d'auto-défense, que d'un authentique témoignage évangélique ?

Pour ma part, ma conviction est faite en conscience. Le témoignage global qui est reflété par les manifestants dans les médias est désastreux.

Voir parader M. Alain Escada de Civitas à la télé avec son langage ampoulé de petit bourgeois et sa dialectique rusée, en connaissant en plus son CV politique au FN belge, me met en colère quant aux conséquences en terme d'image des catholiques aux yeux de nos contemporains très loin de la foi...

Je n'ai donc pas honte de ne pas avoir rallié la manif de Civitas, au contraire. Ce n'est pas nouveau que les bons désirs pour le Seigneur ont parfois été détournés pour des causes extérieures aux intérêts profonds et durables du Seigneur.

Je reprendrai à ce propos le terme même du Card. Vingt-Trois qui parlait de ces manifestants comme des "naïfs utiles" à une cause politico-religieuse qui les dépasse mais qu'ils croient pourtant être la bonne...

A Jésus par Marie

Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 21:26

Emmanuel75 a écrit:

Vous plaisantez Christophore ? silent Les roses blanches comme signe d'allégeance à cette pièce ? En oubliant surtout cette veillée de prière à Notre-Dame de Paris au cours de laquelle seront proposées une méditation de la Passion du Christ et la vénération de la sainte couronne d’épines...

Ne croyez pas trop vite que militer bruyamment derrière des troupes à coloration politico-religieuse ressemble au courage et au témoignage demandés par notre Seigneur...

Pourquoi vouloir mélanger de si grandes et profondes paroles ''Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m as-Tu abandonné ?!" et la Passion de notre Seigneur, avec des manifestations politico-religieuses relevant souvent plus de réflexes sociologiques d'auto-défense, que d'un authentique témoignage évangélique ?

Pour ma part, ma conviction est faite en conscience. Le témoignage global qui est reflété par les manifestants dans les médias est désastreux.

Voir parader M. Alain Escada de Civitas à la télé avec son langage ampoulé de petit bourgeois et sa dialectique rusée, en connaissant en plus son CV politique au FN belge, me met en colère quant aux conséquences en terme d'image des catholiques aux yeux de nos contemporains très loin de la foi...

Je n'ai donc pas honte de ne pas avoir rallié la manif de Civitas, au contraire. Ce n'est pas nouveau que les bons désirs pour le Seigneur ont parfois été détournés pour des causes extérieures aux intérêts profonds et durables du Seigneur.

Je reprendrai à ce propos le terme même du Card. Vingt-Trois qui parlait de ces manifestants comme des "naïfs utiles" à une cause politico-religieuse qui les dépasse mais qu'ils croient pourtant être la bonne...

A Jésus par Marie


ah, non, Emmanuel !
Je n ai pas envie de plaisanter. Mais pas du tout.
Et je vous en prie, ne caricaturez pas ce que je dis.

OUI, A LA VEILLEE DE PRIERE A NOTRE DAME. Et j encourage a s y rendre.

Mais je persiste et signe : mettre des roses blanche devant un théatre SANS AUCUNE IMAGE DE JESUS, signifie quoi ?

Si vous aimez votre éveque, vous osez faire autre chose que suivre betement et servilement ! Au contraire, dans l esprit du concile Vatcan II, vous oserez prendre des initiatives, par exemple celle DE LUI PROPOSER - comme on vous y invite - RESPECTUEUSEMENT de pouvoir mettre ces memes roses devant, par ex, l icone du Christ Miséricordieux... icone qui va certainement rappeler quelque chose aux croyants de l islam, n est ce pas ? Cf Congres sur la Miséricorde.

Alons ! Si vous etes du Concile Vatican II, comme je l espere pour vous, soyez-le donc filialement ! Traitez vos éveques comem des Peres dans la foi : un fils digne de ce nom ose faire une proposition, pendant qu il en est encore temps, il ose dire a son Pere : "Ecoute, pere, pour entrer dans ton intention, ne pourrait-on pas mettre ces roses devant autre chose que les pierres d une construction humaine qui servira de théatre pour hurler contre le SEUL SAUVEUR DU MONDE ?"

La Passion de Jésus continue ici et maintenant, jusqu a la fin du monde...
Et, je vous en prie, ne me faites pas un proces d intention devant la Parole de Jésus !




Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 21:39

lion-des-bois a écrit:
En fait, que raconte cette pièce ?

Je cherche un lien, je n'ai pas encore trouvé. Si vous en avez un sur le contenu de l'histoire de cette pièce you are very welcome

Voici le synopsis ( je souligne en rouge ce qui montre ce est antichrétien)

Citation :

[Nous attirons votre attention sur le fait que ce spectacle comporte des propos qui pourraient heurter certaines sensibilités.]

C’est que tout fout la trouille mes amis ! Faut voir l’état des toilettes publiques !
Partout sur le sol, des hamburgers. Jésus est passé par là, il a multiplié les pains. Le Christ, qu’on appelle ici « el puto diablo », finira par voir sa plaie ultime de crucifié remplie de billets de banque. Plasticien, orchestrateur d’images chocs et de tableaux vivants aux provocations assumées, Rodrigo García interroge le monde et ses modèles, bouscule le cours de l’Histoire et de ses mythes. Toutes mesures dépassées, il fait du Messie et de ses acolytes une proie idéale. Machine de guerre lancée contre un monde d’hyperconsommation bovine, Golgota picnic met en scène une crucifixion tragique et trash. L’artiste démontre avec toutes ses armes que l’iconographie chrétienne est pour lui l’image même de la « terreur et de la barbarie ».Dans cette épopée drôle, décalée, débordante, Jésus devient la cible, lui qui « multiplia la nourriture pour le peuple au lieu de travailler avec lui ». Le chef d’orchestre italien Marino Formenti vient interpréter la partition intégrale pour piano des Sept Dernières Paroles du Christ sur la croix de Joseph Haydn. Apaisement possible dans une fresque grandiose, scandaleuse et agitée. Après Versus, ou Et balancez mes cendres sur Mickey au Rond-Point, Rodrigo García et sa bande de fous furieux espagnols déchiffrent les évangiles à la machette. Ils font tomber des murs d’angoisses et de culpabilités héritées. Performeurs, danseurs, vociférateurs, anges chutés du ciel ou provocateurs enragés, ils s’attaquent aux peurs de deux mille ans de christianisme.

Plus le lien:
http://www.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_spectacle.cfm/110853-golgota-picnic.html
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 21:44


Cher Christophore,

Je ne vous fais pas de procès d'intention, voyons ! Je conteste que vous mêliez la Passion même de notre Seigneur avec un mouvement qui n'est saint que d'apparence et encore !

Que vous ne trouviez pas bonne l'idée de mettre des roses blanches en face du Théâtre, en signe de témoignage de l'innocence de Dieu, est respectable, et je ne serais pas loin de vous donner raison. Qu'est-ce qui empêche d'ailleurs les catholiques parisiens de mettre des portraits et icônes de notre Seigneur en plus des roses blanches ? Personne. Ni moi, ni un évêque. Et ce, dans la droite ligne de Vatican II comme vous avez raison de le rappeler.

Que vous considériez par contre comme un saint témoignage le mouvement mené par Civitas, et indirectement, le non engagement à sa suite des autres catholiques comme de la lâcheté (semblable à celle des apôtres devant la Passion de NS Jésus-Christ) est proprement absurde et inacceptable ! Et je rejette avec force votre sous-entendu cher Christophore !



Dernière édition par Emmanuel75 le Jeu 17 Nov 2011, 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 21:45

Je ne sais pas quelle éducation et quelle image de Dieu les parents de Rodrigo Garcia lui ont donné mais voila les dégats:

Extrait de son interview:

Citation :

Lorsque je cite ces fresques ou ces tableaux peints sur des toiles ou sur du bois, je fais des
détours pour ne pas raconter ma peur de Dieu quand j’étais enfant, mon au revoir à Dieu et à la peur de Dieu
quand j’ai cessé de croire, à l’âge de seize ans (grâce à un livre de Schopenhauer).

[quote]
Prions pour qu'il connaissance véritablement Dieu, notre Seigneur Jésus et son amour pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 21:50


salut

Une chose est de manifester notre rejet de cette caricature et de cette haine du christianisme contenues dans cette oeuvre, une autre est de ne pas juger l'âme de cet artiste, en essayant de comprendre les raisons qui l'ont conduit à cette vision désastreuse de notre Foi...

Car à travers la haine d'une image de Dieu déformée et fausse, c'est parfois inconsciemment le Vrai Dieu que des personnes désirent adorer !


Dernière édition par Emmanuel75 le Jeu 17 Nov 2011, 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 21:56

Menfin Shocked


Dernière édition par Christophore le Jeu 17 Nov 2011, 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 22:00

L'idée de la rose blanche est belle.

Mais se cacher comme les disciples terrorisés au cénacle ne me convient guère.

Les chrétiens doivent se tenir au pied de la croix, et prier.

L'insulte est publique, la prière de réparation se doit d'être publique.

L'intérêt de ce genre d'évènements, c'est qu'il rassemble non seulement des "catholiques séparés" avec des catholiques tout court, mais aussi des non-pratiquants, qui en ont plus qu'assez de la christianophobie, des juifs et des musulmans, qui sont choqués, tout simplement.

"Les chrétiens sont moins bons car ils devraient être meilleurs" Chesterton

Enfin, c'est mon avis
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 22:10



Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 22:10


Cher Christophore,

Votre sous-entendu consiste bien à suggérer que ne pas suivre les actions démonstratives impulsées par Civitas, s'apparente à de la lâcheté, puisque vous dites :

Citation :
Et si nos freres séparés font un acte bon, faut-il s abstenir pour ne pas leur paraitre unis ??

Si la Samaritaine (soeur séparée) était allée au pied de la Croix, est ce que Jean aurait invité les siens a ne plus y etre ?

Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m as-Tu abandonné ?!

Mais peut-être y a-t-il un malendu entre nous sur cette dernière et sainte parole en gras, que j'ai interprétée comme de la lâcheté et de l'abandon de la part des catholiques qui n'envisageaient pas de suivre Civitas, et les formes démonstratives et agressives de son militantisme ?

Non, je n'ai pas faim, je vous remercie, car j'ai bien mangé ce soir, de bonnes pâtes avec du bon fromage ! Very Happy

N.B. Je vais continuer à suivre votre sujet sur "Foi et ésotérisme" que j'ai lâché un peu faute de temps... Soyez en remercié.

Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 22:16

Emmanuel75 a écrit:

Cher Christophore,

Votre sous-entendu consiste bien à suggérer que ne pas suivre les actions démonstratives impulsées par Civitas, s'apparente à de la lâcheté, puisque vous dites :

Citation :
Et si nos freres séparés font un acte bon, faut-il s abstenir pour ne pas leur paraitre unis ??

Si la Samaritaine (soeur séparée) était allée au pied de la Croix, est ce que Jean aurait invité les siens a ne plus y etre ?

Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m as-Tu abandonné ?!

Mais peut-être y a-t-il un malendu entre nous sur cette dernière et sainte parole en gras, que j'ai interprétée comme de la lâcheté et de l'abandon de la part des catholiques qui n'envisageaient pas de suivre Civitas, et les formes démonstratives et agressives de son militantisme ?

Non, je n'ai pas faim, je vous remercie, car j'ai bien mangé ce soir, de bonnes pâtes avec du bon fromage ! Very Happy

N.B. Je vais continuer à suivre votre sujet sur "Foi et ésotérisme" que j'ai lâché un peu faute de temps... Soyez en remercié.


en effet, malentendu... des le début du post car je n ai pas parlé de lacheté...
et je ne me permets pas de juger la conscience de cuex qui s abstiennent - mais je n aime pas non plus juger ceux qui ne s abstiennent pas...
d oú l analogie entre la soeur séparée que Jean aurait bien admis a la Croix a coté de lui...
puisque Jésus lui-meme est allé loger chez un pécheur
et il continue de le faire chaque fois qu Il vient chez le pécheur que je suis...

Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 22:28

Notre Père, qui êtes aux cieux, pardonnez nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 22:36

L'avis de l'abbé de Tanouärn (prêtre journaliste et écrivain) sur son blog :

A défaut de jugement donc, je vous livre un sentiment: Golgota Picnic m’inquiète franchement moins que le spectacle de Castelluci.

Pourquoi? parce que Golgota Picnic est une farce grotesque, une mascarade grossière.../..


http://ab2t.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 22:39


Cela montre bien la relativité de la notion de blasphème et de sacrilège, d'insulte à la Foi !

Ou commence-t-ils et où finissent-ils ? A défaut de pouvoir répondre clairement à cette question, grande est la tentation d'étouffer la liberté d'expression selon nos critères personnels !



Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 22:40

julia a écrit:
L'idée de la rose blanche est belle.

Mais se cacher comme les disciples terrorisés au cénacle ne me convient guère.

Les chrétiens doivent se tenir au pied de la croix, et prier.

L'insulte est publique, la prière de réparation se doit d'être publique.

L'intérêt de ce genre d'évènements, c'est qu'il rassemble non seulement des "catholiques séparés" avec des catholiques tout court, mais aussi des non-pratiquants, qui en ont plus qu'assez de la christianophobie, des juifs et des musulmans, qui sont choqués, tout simplement.

"Les chrétiens sont moins bons car ils devraient être meilleurs" Chesterton

Enfin, c'est mon avis

Bonsoir Julia,

Comment pouvez-vous affirmer que les catholiques qui n'entrent pas dans votre militantisme, souvent d'ailleurs très coloré politiquement, seraient des lâches, puisque selon vous ils se cacheraient en étant terrorisés comme au Cénacle ?

L'idée d'affirmer que l'insulte publique à la Foi doive être réparée publiquement est défendable, à condition de savoir ce qu'on met derrière la réparation publique. Si c'est une prière calme et fervente, pourquoi pas. Je pense pour ma part que la liberté d'expression artistique qui s'exprime sous la forme d'un rejet de notre Foi doit être une occasion de dialogue et d'annonce de notre Foi publiquement, ainsi que de prières (pas forcément publiques d'ailleurs), et non l'occasion de mouvements de protestation identitaire, qui font dans la surenchère victimaire...

Je veux bien croire par ailleurs que les catégories de manifestants que vous citez soient exactes, le tout est de savoir dans quelle proportion !

Comme je l'écrivais sur un de vos sujets :

Il ne faut selon moi ni tomber dans l'alliance des blasphémophobes islamo-catholiques contre les religio-phobes incroyants. Ni dans celle des non musulmans, croyants ou pas, contre les musulmans. Et donc, ni étouffer la liberté de conscience et d'expression au feu de la Religion, ni promouvoir une culture de plus en plus débarrassée des valeurs religieuses. C'est un juste équilibre qu'il nous faudra construire en France dans les années qui viennent...




Dernière édition par Emmanuel75 le Ven 18 Nov 2011, 01:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 22:52

maxime a écrit:

Pourquoi l'Eglise de France ne porte pas plainte pour incitation à la haine ou quelque chose dans le genre? Après tout le Vatican porte plainte pour l'affiche de benetton.

Cela a déjà été fait pour la pièce de Castellucci par l'AGRIF, mais celle-ci a été déboutée. La jurisprudence ne va pas en effet facilement dans le sens d'une censure de la liberté artistique, sauf quand l'expression de la haine est extrême et sans équivoque... Cela a sans doute aussi été fait pour Golgotha picnic...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 23:03


Merci de venir me corriger Maxime, j'avais en effet lu trop vite votre message en ne m'attachant pas aux détails pourtant révélateurs...

Vous avez raison, rien n'empêche la conférence des évêques de France de porter plainte elle-même contre cette pièce, plutôt que de déléguer cette plainte à une association (l'agrif) trop orientée politiquement...


Dernière édition par Emmanuel75 le Ven 18 Nov 2011, 01:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 23:05

Emmanuel75 a écrit:
julia a écrit:
L'idée de la rose blanche est belle.

Mais se cacher comme les disciples terrorisés au cénacle ne me convient guère.

Les chrétiens doivent se tenir au pied de la croix, et prier.

L'insulte est publique, la prière de réparation se doit d'être publique.

L'intérêt de ce genre d'évènements, c'est qu'il rassemble non seulement des "catholiques séparés" avec des catholiques tout court, mais aussi des non-pratiquants, qui en ont plus qu'assez de la christianophobie, des juifs et des musulmans, qui sont choqués, tout simplement.

"Les chrétiens sont moins bons car ils devraient être meilleurs" Chesterton

Enfin, c'est mon avis

Bonsoir Julia,

Comment pouvez-vous affirmer que les catholiques qui n'entrent pas dans votre militantisme, souvent d'ailleurs très coloré politiquement, seraient des lâches, puisque selon vous ils se cacheraient en étant terrorisés comme au Cénacle ?

L'idée d'affirmer que l'insulte publique à la Foi doive être réparée publiquement est défendable, à condition de savoir ce qu'on met derrière la réparation publique. Si c'est une prière calme et fervente, pourquoi pas. Je pense pour ma part que la liberté d'expression artistique qui s'exprime sous la forme d'un rejet de notre Foi doit être une occasion de dialogue et d'annonce de notre Foi publics, ainsi que de prières (pas forcément publiques d'ailleurs), et non l'occasion de mouvements de protestation identitaire, qui font dans la surenchère victimaire...

Je veux bien croire par ailleurs que les catégories de manifestants que vous citez soient exactes, le tout est de savoir dans quelle proportion !

Comme je l'écrivais sur un de vos sujets :

Il ne faut selon moi ni tomber dans l'alliance des blasphémophobes islamo-catholiques contre les religio-phobes incroyants. Ni dans celle des non musulmans, croyants ou pas, contre les musulmans. Et donc, ni étouffer la liberté de conscience et d'expression au feu de la Religion, ni promouvoir une culture de plus en plus débarrassée des valeurs religieuses. C'est un juste équilibre qu'il nous faudra construire en France dans les années qui viennent...



Encore des jugements hâtifs et sans savoir !!

Colorés politiquement ? mais c'est vous qui le faites !

Je n'ai JAMAIS parlé politique sur ce forum, seulement de foi catholique, ne vous déplaise !!

Je n'apprécie guère ces insinuations qui tendent à discréditer la personne qui ne va pas forcément dans votre sens, et qui sont bien peu dignes.

Mais puisque vous m'en donnez l'occasion, je rappelle qu'un catholique ne peut pas voter pour un candidat qui se prononce ouvertement pour l'avortement, le mariage gay, l'adoption de enfants par les couples homosexuels.

Voilà c'est dit.
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Jeu 17 Nov 2011, 23:37


Qu'est-ce qui vous fait tant sortir de vos gonds Julia face à ce que j'ai affirmé ? Ne dit-on pas que la vérité seule a le pouvoir de vraiment blesser ? Je me dis donc que j'ai dû viser juste sur certains points pour que vous réagissiez aussi nerveusement ! Calmez-vous et vos passions en même temps, et vous verrez peut-être plus clair sur les mobiles profonds et la complexité de votre mouvement, que vous sanctifiez un peu trop rapidement !

Cela vous gêne-t-il tant de voir en face le versant politique ultra-majoritaire de ce militantisme, présenté comme défendant le seul honneur de NS Jésus-Christ ?

Je ne pratique aucune insinuation, mais je constate avec objectivité et réalisme que les personnes marchant à la suite de Civitas sont très majoritairement sympathisantes de la droite nationale, voire de l'extrême droite, et parfois monarchistes. C'est leur droit mais permettez que je ne sois pas aveugle sur ce fait, ni que je ne partage pas ces idées !

Lorsque vous dites :
Citation :
je rappelle qu'un catholique ne peut pas voter pour un candidat qui se prononce ouvertement pour l'avortement, le mariage gay, l'adoption de enfants par les couples homosexuels.

Dans ce cas, rappelez à Mme Boutin qu'elle soutient un canditat président qui se prononce comme tous ses prédécesseurs pour l'avortement, et personnellement pour le mariage homosexuel avec l'adoption des enfants etc.

Dans ce cas, rappelez à Mme Le Pen qu'elle soutient la Loi Veil de 1975 sur l'avortement.

Votre simplisme me surprend Julia, quoique vous commencez à m'y habituer un peu, je dois l'avouer franchement...

D'ailleurs, je préfère m'abstenir ou voter blanc plutôt que de soutenir des partis au passé, aux passions et aux projets très troubles comme c'est le cas du FN, ou des partis mouillés jusqu'aux dents avec la culture de mort ou de l'Argent-Roi...

Rien ne vous empêche d'ailleurs de faire votre "coming-out" politique comme certains l'ont fait sur ce Forum et que je respecte pourtant (Alexis, Karl, etc.)

Mais le Card. de Retz ne disait-il pas « On ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment » ?

Pardonnez-moi ces piques chère Julia, mais vous les avez comme attirés vous-même vers vous ! Laughing

:peace:



Dernière édition par Emmanuel75 le Sam 19 Nov 2011, 15:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gudule



Messages : 7
Inscription : 18/11/2011

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 09:32

Emmanuel75 a écrit:

Vous avez raison, rien n'empêche la conférence des évêques de France de porter plainte elle-même contre cette pièce, plutôt que de déléguer cette plainte à une association (l'agrif) trop orientée politiquement...
Mais la CEF ne fait rien, l'AGRIF est indépendante et malheureusement seule à mener des actions en justice.
Revenir en haut Aller en bas
http://pensee-unique.info
Gudule



Messages : 7
Inscription : 18/11/2011

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 09:43

Emmanuel75 a écrit:

Voici donc la réponse des deux évêchés concernés :
2- TOULOUSE
Communiqué de Mgr Robert Le Gall, Archevêque de Toulouse, à propos du spectacle "Golgota picnic".
Je n'ai pas la même perception que vous. Le communiqué de Mgr Le Gall, malgré les apparences et à l'aide d'une dialectique peu crédible, ne va pas dans le sens de l'Église. L'insulte est publique, le financement de la pièce est partiellement public, la prière en réparation l'est aussi. Pourquoi se cacher ? Qu'espère l'évêque en démissionnant ainsi ? Est-ce au chef de suivre le troupeau ? Et si le Christ revenait demain, appellerait-il à ne pas le défendre ? Mon analyse : h t t p : / / pensee-unique.info/explication-de-texte/
Revenir en haut Aller en bas
http://pensee-unique.info
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 09:49

Je penses qu'on doit obéir à la décision de nos évêques, et militer par la prière contre ces pièces de théâtre.

Ce qu'on peut faire, par contre, c'est manifester contre la rémunération de ces pièces avec nos impôts. Les évêques ne peuvent se prononcer sur ce point, puisqu'il s'agit d'un geste citoyen qui n'est pas de leur autorité.

Et rien ne nous empêche de militer dans les deux camps.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 10:36

Raphaël a écrit:
Je penses qu'on doit obéir à la décision de nos évêques, et militer par la prière contre ces pièces de théâtre.

Ce qu'on peut faire, par contre, c'est manifester contre la rémunération de ces pièces avec nos impôts. Les évêques ne peuvent se prononcer sur ce point, puisqu'il s'agit d'un geste citoyen qui n'est pas de leur autorité.

Et rien ne nous empêche de militer dans les deux camps.
Si vous allez par la, manifester, dans un etat laic, est aussi un geste citoyen, non ?
IL FAUT REPONDRE A L APPEL DE L ARCHEVEQUE DE PARIS et aller a Notre Dame : j espere que la Cathédrale et les parvis ne suffiront pas a contenir la foule : cela serait un beau geste.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 10:47

En effet. Je n'apprécie guère cette volonté de nous faire rester passif et assis bien sagement dans notre coin de l'église, pendant qu'une France se construise sans nous.

Cela dit, nous devons obéissance à nos évêque pour ce qui est de la pastorale chrétienne, à dissocier de la politique si on en croit Arnaud. Tongue

Mais on va rester fidèles à nos principes, et obéir à l'interdiction de manifester contre ces pièces de théâtre. Manifestons plutôt contre la rémunération de ces pièces par nos impôts, ce qui ne nous fera pas manquer au passage de nous faire dire pourquoi nous n'avons aucune envie de payer pour que d'autres puissent voir une telle scène ridiculisant notre foi. Au moins, les contre-manifestants auront matière à se taire, puisqu'il n'est pas là question de censurer quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 10:57



C est cela meme !

Thumright
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Gudule



Messages : 7
Inscription : 18/11/2011

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 11:22

Raphaël a écrit:
Je penses qu'on doit obéir à la décision de nos évêques, et militer par la prière contre ces pièces de théâtre.
Les manifestations organisées sont des manifestations de prière ! Nos évêques pourraient être en tête !
En outre, je suis d'accord avec vous, il faut les deux.
Revenir en haut Aller en bas
http://pensee-unique.info
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 11:26

Bienvenue sur le forum, Gudule !
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 12:04

Emmanuel75 a écrit:

Qu'est-ce qui vous fait tant sortir de vos gonds Julia face à ce que j'ai affirmé ? Ne dit-on pas que la vérité seule a le pouvoir de vraiment blesser ? Je me dis donc que j'ai dû viser juste sur certains points pour que vous réagissiez aussi nerveusement ! Calmez-vous et vos passions en même temps, et vous verrez peut-être plus clair sur les mobiles profonds et la complexité de votre mouvement, que vous sanctifiez un peu trop rapidement !

Cela vous gêne-t-il tant de voir en face le versant politique ultra-majoritaire de ce militantisme, présenté comme défendant le seul honneur de NS Jésus-Christ ?

Je ne pratique aucune insinuation, mais je constate avec objectivité et réalisme que les personnes marchant à la suite de Civitas sont sympathisantes de la droite nationale, voire de l'extrême droite, et parfois monarchistes. C'est leur droit mais permettez que je ne sois pas aveugle sur ce fait, ni que je ne partage pas ces idées !

Lorsque vous dites :
Citation :
je rappelle qu'un catholique ne peut pas voter pour un candidat qui se prononce ouvertement pour l'avortement, le mariage gay, l'adoption de enfants par les couples homosexuels.

Dans ce cas, rappelez à Mme Boutin qu'elle soutient un canditat président qui se prononce comme tous ses prédécesseurs pour l'avortement, et personnellement pour le mariage homosexuel avec l'adoption des enfants etc.

Dans ce cas, rappelez à Mme Le Pen qu'elle soutient la Loi Veil de 1975 sur l'avortement.

Votre simplisme me surprend Julia, quoique vous commencez à m'y habituer un peu, je dois l'avouer franchement...

D'ailleurs, je préfère m'abstenir ou voter blanc plutôt que de soutenir des partis au passé, aux passions et aux projets très troubles comme c'est le cas du FN, ou des partis mouillés jusqu'aux dents avec la culture de mort ou de l'Argent-Roi...

Rien ne vous empêche d'ailleurs de faire votre "coming-up" politique comme certains l'ont fait sur ce Forum et que je respecte pourtant (Alexis, Karl, etc.)

Mais le Card. de Retz ne disait-il pas « On ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment » ?

Pardonnez-moi ces piques chère Julia, mais vous les avez comme attirés vous-même vers vous ! Laughing

:peace:


A ce que je vois, c'est vous qui mêlez politique et foi catholique, ce que je ne fais jamais.

La foi chrétienne est une chose, la politique une autre.

Et je suis ici sur un forum catholique, vous n'avez pas à essayer d'introduire d'autres notions, ça ne vous grandit pas.

De plus, vous dites vraiment n'importe quoi, en tous cas pour ce qui me concerne.

Vous n'avez aucune idée de ce qu'est ma vie, ma réalité, mon pauvre, vous êtes juste dans vos clichés minables et étriqués.

Pardonnez moi ces propos pas très sympas, mais vous les avez attirés sur vous. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 13:07

Christophore a écrit:
Emmanuel75 a écrit:

Vous plaisantez Christophore ? silent Les roses blanches comme signe d'allégeance à cette pièce ? En oubliant surtout cette veillée de prière à Notre-Dame de Paris au cours de laquelle seront proposées une méditation de la Passion du Christ et la vénération de la sainte couronne d’épines...

Ne croyez pas trop vite que militer bruyamment derrière des troupes à coloration politico-religieuse ressemble au courage et au témoignage demandés par notre Seigneur...

Pourquoi vouloir mélanger de si grandes et profondes paroles ''Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m as-Tu abandonné ?!" et la Passion de notre Seigneur, avec des manifestations politico-religieuses relevant souvent plus de réflexes sociologiques d'auto-défense, que d'un authentique témoignage évangélique ?

Pour ma part, ma conviction est faite en conscience. Le témoignage global qui est reflété par les manifestants dans les médias est désastreux.

Voir parader M. Alain Escada de Civitas à la télé avec son langage ampoulé de petit bourgeois et sa dialectique rusée, en connaissant en plus son CV politique au FN belge, me met en colère quant aux conséquences en terme d'image des catholiques aux yeux de nos contemporains très loin de la foi...

Je n'ai donc pas honte de ne pas avoir rallié la manif de Civitas, au contraire. Ce n'est pas nouveau que les bons désirs pour le Seigneur ont parfois été détournés pour des causes extérieures aux intérêts profonds et durables du Seigneur.

Je reprendrai à ce propos le terme même du Card. Vingt-Trois qui parlait de ces manifestants comme des "naïfs utiles" à une cause politico-religieuse qui les dépasse mais qu'ils croient pourtant être la bonne...

A Jésus par Marie


ah, non, Emmanuel !
Je n ai pas envie de plaisanter. Mais pas du tout.
Et je vous en prie, ne caricaturez pas ce que je dis.

OUI, A LA VEILLEE DE PRIERE A NOTRE DAME. Et j encourage a s y rendre.

Mais je persiste et signe : mettre des roses blanche devant un théatre SANS AUCUNE IMAGE DE JESUS, signifie quoi ?

Si vous aimez votre éveque, vous osez faire autre chose que suivre betement et servilement ! Au contraire, dans l esprit du concile Vatcan II, vous oserez prendre des initiatives, par exemple celle DE LUI PROPOSER - comme on vous y invite - RESPECTUEUSEMENT de pouvoir mettre ces memes roses devant, par ex, l icone du Christ Miséricordieux... icone qui va certainement rappeler quelque chose aux croyants de l islam, n est ce pas ? Cf Congres sur la Miséricorde.

Alons ! Si vous etes du Concile Vatican II, comme je l espere pour vous, soyez-le donc filialement ! Traitez vos éveques comem des Peres dans la foi : un fils digne de ce nom ose faire une proposition, pendant qu il en est encore temps, il ose dire a son Pere : "Ecoute, pere, pour entrer dans ton intention, ne pourrait-on pas mettre ces roses devant autre chose que les pierres d une construction humaine qui servira de théatre pour hurler contre le SEUL SAUVEUR DU MONDE ?"

La Passion de Jésus continue ici et maintenant, jusqu a la fin du monde...
Et, je vous en prie, ne me faites pas un proces d intention devant la Parole de Jésus !





salut

Revenir en haut Aller en bas
Gudule



Messages : 7
Inscription : 18/11/2011

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 13:18

Raphaël a écrit:
Bienvenue sur le forum, Gudule !
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://pensee-unique.info
Gudule



Messages : 7
Inscription : 18/11/2011

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 13:23

[quote="julia"]
Emmanuel75 a écrit:

A ce que je vois, c'est vous qui mêlez politique et foi catholique, ce que je ne fais jamais.
La foi chrétienne est une chose, la politique une autre.
Ah ! Vous avez réussi à vous couper en deux ?
Un ou une catholique qui a réalisé son unité de vie, ne peut véritablement dissocier les deux. J'entends par là que ses choix politiques sont forcément inféodés à sa foi catholique, et Benoît XVI l'a clairement rappelé avant les élection de 2007. En revanche, il faut rendre à César ce qui est à César, je vous le concède, le royaume auquel nous aspirons n'est pas de ce monde...
Revenir en haut Aller en bas
http://pensee-unique.info
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 13:57

julia a écrit:


A ce que je vois, c'est vous qui mêlez politique et foi catholique, ce que je ne fais jamais.

La foi chrétienne est une chose, la politique une autre.

Et je suis ici sur un forum catholique, vous n'avez pas à essayer d'introduire d'autres notions, ça ne vous grandit pas.

Vous allez alors m'expliquer pourquoi vous suivez les actions et vous défendez bec et ongles des milieux catholiques intégristes qui eux confondent les domaines politique et spirituel (Alain Escada de Civitas condamne la laïcité par ex.)

Et puisque vous écriviez :
Citation :
Mais puisque vous m'en donnez l'occasion, je rappelle qu'un catholique ne peut pas voter pour un candidat qui se prononce ouvertement pour l'avortement, le mariage gay, l'adoption de enfants par les couples homosexuels

J'étais donc en droit de rebondir sur vos propos, et de vous demander de préciser quel(le) candidat(e) correspondait à vos critères, pas vrai ? Et à vous faire remarquer que vos critères étaient irréalistes dans la mesure où même la très catholique Christine Boutin a affirmé qu'elle soutiendrait mordicus le candidat pro-avortement et "en off" pro-mariage homo, Nicolas Sarkosy. C'est là qu'on voit les limites (l'hypocrisie ?) des beaux principes théoriques du non-négociable catholique en politique... A la limite, la cohérence voudrait qu'on vote blanc ou nul, faute de trouver des candidats intégralement catholiques, y compris dans leurs alliances politiques...

Par ailleurs, auriez-vous honte d'assumer clairement vos positions politiques ?
Nous sommes certes sur un Forum catholique mais non sur celui des évêques de France, ce qui nous donne en temps que laïcs et citoyens la liberté d'expression et de pensée, dans les limites du respect de notre Foi...


De plus, vous dites vraiment n'importe quoi, en tous cas pour ce qui me concerne.

Vous n'avez aucune idée de ce qu'est ma vie, ma réalité, mon pauvre, vous êtes juste dans vos clichés minables et étriqués.

Je ne visais pas votre personne mais les causes que vous défendez avec des milieux et des idées qui sont eux très identifiables, et comme tels sont critiquables et même condamnables...

Pardonnez moi ces propos pas très sympas, mais vous les avez attirés sur vous. Mr.Red

C'est ce qu'on pourrait appeler la pensée automatique ou perroquet Mr.Red

Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 14:02

Hé bien non, mon cher , je ne suis pas FN.

Voilà, il est content le monsieur ?

Il est dommage qu'à cause de la lâcheté de beaucoup, ce soit des mouvements comme Civitas qui fassent le boulot.

Mais vous savez, le Bon Dieu ne regardera pas votre carte de parti, seulement celui qui ne l'aura pas renié devant les hommes.

Allons, un peu de courage, cher Emmanuel, une fois n'est pas coutume, après tout, ce n'est pas votre vie que vous risquez, quoique cela pourra vous être demandé un jour vous savez !
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5787
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 14:07

Citation :
Il ne faut selon moi ni tomber dans l'alliance des blasphémophobes islamo-catholiques contre les religio-phobes incroyants. Ni dans celle des non musulmans, croyants ou pas, contre les musulmans. Et donc, ni étouffer la liberté de conscience et d'expression au feu de la Religion, ni promouvoir une culture de plus en plus débarrassée des valeurs religieuses. C'est un juste équilibre qu'il nous faudra construire en France dans les années qui viennent...

Tiède comme du jus de chaussettes.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3741
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 14:14

Pour parler poliment.
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 16:07

Emmanuel75 a écrit:
Spoiler:
 

Des chiens muets... voilà ce que sont ces faux-mitrés. Y tout de même un bout à la tolérance silencieuse.

On gueule au Vatican pour l'image de Ratzinger et on donne comme consigne lorsque le Christ est bafoué : silence... J'en ai marre!

PS: Civitas, je n'ai rien à voir avec... je ne fais pas de politique.
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 17:37

Chris Prols a écrit:

Citation :
Il ne faut selon moi ni tomber dans l'alliance des blasphémophobes islamo-catholiques contre les religio-phobes incroyants. Ni dans celle des non musulmans, croyants ou pas, contre les musulmans. Et donc, ni étouffer la liberté de conscience et d'expression au feu de la Religion, ni promouvoir une culture de plus en plus débarrassée des valeurs religieuses. C'est un juste équilibre qu'il nous faudra construire en France dans les années qui viennent...

Tiède comme du jus de chaussettes.

Ne serait-ce pas plutôt votre cervelle nécrosée qui serait noyée dedans ?

Il aurait été bien étonnant qu'un guerrier 'à la petite semaine', embourbé dans ses passions politico-religieuses, ait pu saisir la "substantifique moelle" de cet énoncé.

En affirmant cela, je me mets à dos à la fois les nombreux islamo-haineux de votre genre; les croyants "blasphémophobes" qui sont contre la liberté d'expression quand elle peut blesser et blasphémer; et enfin les athées anti-religieux qui voudraient se débarrasser des religions y compris par la violence si c'était possible...

Qui est le plus courageux dans l'affaire ? Qui osent affronter à la fois le plus d'ennemis et d'incompréhensions ? Mais j'ai l'audace de m'appuyer sur mon Dieu qui a affirmé par un saint apôtre : "Si le Seigneur est avec nous qui sera contre nous ?"



Dernière édition par Emmanuel75 le Sam 19 Nov 2011, 12:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 21:15

Bonsoir Emmanuel,

Citation :
Pour ma part, ma conviction est faite en conscience. Le témoignage global qui est reflété par les manifestants dans les médias est désastreux.

Peut-être en effet quoique je trouve cela très discutable. Beaucoup d'athées dans mon entourage ont trouvé ces manifestations courageuses et dignes d'intérêt. Je n'y ai pas participé et je ne connais pas Civitas, mais je n'aurai pas eu honte de m'y associer si j'en avais eu l'opportunité.
Mais soyons francs, est-il envisageable que nos médias FM relaient objectivement et sans-parti pris une action ou un témoignage catholique? Non.
Quoique nous fassions ils nous salirons toujours, préférant même mentir ou détourner des faits pour écoeurer l'opinion publique. C'était frappant quand j'ai vu la manière dont ils ont abordé le thème des JMJ de Madrid de cet été à mon retour : une rafale de mensonges et aucun regard positif. L'agression médiatique est perpétuelle et volontaire.
Des "intégristes catholiques", rien que cette terminologie minable est une provocation alors que l'on sait parfaitement que les seuls fanatiques dans cette société, véritables portraits d'intolérance sont des non catholiques qui se plaisent à nous persécuter.

Je suis juriste, tous les jours je traite des Droits et Libertés fondamentales notamment en droit européen non communautaire. C'est une parodie vulgaire de la notion de liberté. Que de personnes naïves...
Et très sincèrement, ce que le "monde" pense de nous importe peu, seul le regard de Dieu compte. Ils ont haïe le maître, ils haïssent les disciples. En un sens cela prouve que nous sommes sur la bonne voie non?


Citation :
Ne serait-ce pas plutôt votre cervelle nécrosée qui serait noyée dedans ?
Il aurait été bien étonnant qu'un guerrier 'à la petite semaine', embourbé dans ses passions politico-religieuses, ait pu saisir la "substantifique moelle" de cet énoncé.

Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 21:24

Faut pas faire gaffe ! La charité au bulldozer est très répandue ici ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 21:52

Rose a exprimé :

Citation :
Shocked

gne


Chère Rose,

Je ne voulais pas effeuiller la petite rose de votre coeur, en m'adressant virilement et sèchement à mon cher Croisé. Ne faites pas attention à notre langage brusque de vieux soudards aguerris, habitués aux affres les plus pénibles.

Quand nous avons quelque chose à nous dire, il peut nous arriver en effet de le faire au bulldozer, comme dirait Raphaël. Chris Prols a risqué une expression provocante "jus de chaussettes". Il y a simplement eu un retour "charitable" à l'envoyeur ! Mr.Red

Mais la prochaine fois, promis, j'essaierai d'afficher un avertissement visuel afin de ne pas choquer vos yeux de jeune demoiselle !
Revenir en haut Aller en bas
Rose



Féminin Messages : 683
Inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 22:31

Citation :
Chère Rose,

Je ne voulais pas effeuiller la petite rose de votre coeur, en m'adressant virilement et sèchement à mon cher Croisé. Ne faites pas attention à notre langage brusque de vieux soudards aguerris, habitués aux affres les plus pénibles.

Quand nous avons quelque chose à nous dire, il peut nous arriver en effet de le faire au bulldozer, comme dirait Raphaël. Chris Prols a risqué une expression provocante "jus de chaussettes". Il y a simplement eu un retour charitable à l'envoyeur !

Mais la prochaine fois, promis, j'essaierai d'afficher un avertissement visuel afin de ne pas choquer vos yeux de jeune demoiselle !

C'est mignon pourtant vous n'avez pas de compte à me rendre personnellement à ce sujet ni sur aucun autre. Pas de panique je ne palpite pas. Non non je n'ai pas appelé les pompiers je vous assure.
Ainsi, ce n'est pas de mon coeur dont il faut se soucier ici vous le savez bien mais du Coeur-Sacré de Notre Seigneur qui subi toutes nos offenses et celles que nous commettons à l'encontre des uns des autres.

Et le pauvre Chris Prols. C'est très subjectif de ma part mais j'ai le sentiment ou l'impression plutôt qu'il endosse beaucoup de moqueries, de mépris. Je peux me tromper bien sûr et je n'ai pas le fin mot de chacune des histoires pourtant sur le seul prétexte qu'il est sédévacantiste je perçois comme une persécution à son encontre de temps à autre : "allez c'est un sédévac, traitons-le comme un pestiféré". Sans vouloir prendre des tournures de psycho-drame c'est l'image que ça me donne en règle générale.

Mon coté hypersensible qui me joue des tours peut être.

Voilà, mais vous n'êtes pas responsable, ça ne vous vise absolument pas. Tout va bien on se détend.
Je vous rends le fil sur le spectacle.
Union de prières :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?   Ven 18 Nov 2011, 23:08


Y aurait-il un petit coeur tout tendre et chaud sous la froide armure de Chris Prols ? I love you sunny

Vous avez raison de vous faire son avocate - vous êtes juriste en plus - car notre Chris est, c'est exact, un peu seul face à ses frères catholiques.

De même, son agressivité ne devrait pas toujours recevoir une réponse à l'avenant ! Il faut savoir doser ! ;)

En union de prière avec le Sacré-Coeur petite Rose du Bon Dieu !

:sts:





Dernière édition par Emmanuel75 le Sam 19 Nov 2011, 15:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Face à "Golgotha Picnic" : quelle réponse catholique ?
» Lettre ouverte de Daniel-Ange aux auteurs, acteurs et promoteurs de Golgotha Picnic
» Sur quelle base vous catholique vous croyez que Jésus a voulu bâtir son église sur Pierre.
» Prière à la Sainte Face
» Le Magistère de l’Église face au "moindre mal"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: