DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:33

lion-des-bois a écrit:
Seriez vous de la bande des molassons à la Chris Prols pour ne point répondre ?

Réponse en haut... je ne fais parti d'aucune bande.. je suis catholique tout comme Chris Prols
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
lion-des-bois



Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:34

lion-des-bois a écrit:
Seriez vous de la bande des molassons à la Chris Prols pour ne point répondre ?

J'attendrai ... le jour et la nuit ....
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Messages : 11834
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:34

je préfère encore me tromper, mais avec authenticité et ferveur, car Le Seigneur n'a jamais dédaigné les bouillants, que d'être une vraie chiffe molle comme vous.

Etre dans l'erreur plutôt que dans l'incertitude... Parfaite illustration de la pensée magique.
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:34

lion-des-bois a écrit:
L'enseignement comme vous l'interprétez, pas l'Eglise

OK... allez me chercher un texte d'avant V2 qui soutienne votre position, que le Christ règne que sur les âmes.

PS: Ne vous perdez pas dans le bois...
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:36

lion-des-bois a écrit:
lion-des-bois a écrit:
Seriez vous de la bande des molassons à la Chris Prols pour ne point répondre ?

J'attendrai ... le jour et la nuit ....

Avez-vous une feuille devant les yeux... ma réponse est arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:37

adamev a écrit:
je préfère encore me tromper, mais avec authenticité et ferveur, car Le Seigneur n'a jamais dédaigné les bouillants, que d'être une vraie chiffe molle comme vous.

Etre dans l'erreur plutôt que dans l'incertitude... Parfaite illustration de la pensée magique.

Tout dépend Adamev vers quoi on tourne sa bouillance, si c'est vers le Christ qui est à l'intérieur ou vers l'extérieur
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:38

Cupertino a écrit:
lion-des-bois a écrit:
L'enseignement comme vous l'interprétez, pas l'Eglise

OK... allez me chercher un texte d'avant V2 qui soutienne votre position, que le Christ règne que sur les âmes.

PS: Ne vous perdez pas dans le bois...

J'ai pas dit sur les âmes, mais dans les âmes, c'est le parcours du chrétien de l'y faire régner avec l'aide de l'Esprit-saint
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:43

adamev a écrit:
je préfère encore me tromper, mais avec authenticité et ferveur, car Le Seigneur n'a jamais dédaigné les bouillants, que d'être une vraie chiffe molle comme vous.

Etre dans l'erreur plutôt que dans l'incertitude... Parfaite illustration de la pensée magique.

Lumineuse et profonde remarque Adamev !
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:47

lion-des-bois a écrit:
Cupertino a écrit:
lion-des-bois a écrit:
L'enseignement comme vous l'interprétez, pas l'Eglise

OK... allez me chercher un texte d'avant V2 qui soutienne votre position, que le Christ règne que sur les âmes.

PS: Ne vous perdez pas dans le bois...

J'ai pas dit sur les âmes, mais dans les âmes, c'est le parcours du chrétien de l'y faire régner avec l'aide de l'Esprit-saint

Donc, il règne dans les âmes et non sur les âmes... concedo la distinction.

Ma demande reste la même...
Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:49

Quadn vous aurez été pris dans le feu de l'Esprit-saint, vous verrez plus clair.

Vous, vous n'avez que les textes, sans l'esprit-saint, la lecture n'est rien, ce ne sont que des mots

Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:50

Bref, bonne chance quand même, le minet mou vous souhaite bonne chance dans votre lourde entreprise Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:51

cher Emmanuel, cher lion des bois
vos paroles et témoignages ne peuvent pas toucher les coeurs qui confondent la grâce et la conquête,
moi je suis avec vous et j'ai mal pour les paroles presque injurieuses qui pleuvent sur vous et par la même occasion sur moi qui pense comme vous.
rendons grâce ! nous n'avons d'autre désir que de LUI ressembler.
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:53

Merci Alouette thumleft :bisou:

Je m'en retourne à mon travail, et les laisse là
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 11834
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:53

Jean :

3 - Alors Pilate entra de nouveau dans le prétoire; il appela Jésus et dit : "Tu es le roi des Juifs?"
34 - Jésus répondit : "Dis-tu cela de toi-même ou d'autres te l'ont-ils dit de moi?"
35 - Pilate répondit : "Est-ce que je suis Juif, moi? Ta nation et les grands prêtres t'ont livré à moi. Qu'as-tu fait?"
36 - Jésus répondit : "Mon royaume n'est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais mon royaume n'est pas d'ici."
37 - Pilate lui dit : "Donc tu es roi?" Jésus répondit : "Tu le dis : je suis roi. Je ne suis né, et je ne suis venu dans le monde, que pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix."
38 - Pilate lui dit : "Qu'est-ce que la vérité?" Et, sur ce mot, il sortit de nouveau et alla vers les Juifs. Et il leur dit : "Je ne trouve en lui aucun motif de condamnation.

Il me semble que ça clôt la discussion non?
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:54

vi maitre, pour ce qui me concerne en tout cas

Pour ce qui est des autres ...
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:55

alouette a écrit:
cher Emmanuel, cher lion des bois
vos paroles et témoignages ne peuvent pas toucher les coeurs qui confondent la grâce et la conquête,
moi je suis avec vous et j'ai mal pour les paroles presque injurieuses qui pleuvent sur vous et par la même occasion sur moi qui pense comme vous.
rendons grâce ! nous n'avons d'autre désir que de LUI ressembler.

Moi aussi, je suis de tout coeur avec vous et je vous remercie :bisou:

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 15777
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:56

adamev a écrit:
Jean :

3 - Alors Pilate entra de nouveau dans le prétoire; il appela Jésus et dit : "Tu es le roi des Juifs?"
34 - Jésus répondit : "Dis-tu cela de toi-même ou d'autres te l'ont-ils dit de moi?"
35 - Pilate répondit : "Est-ce que je suis Juif, moi? Ta nation et les grands prêtres t'ont livré à moi. Qu'as-tu fait?"
36 - Jésus répondit : "Mon royaume n'est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais mon royaume n'est pas d'ici."
37 - Pilate lui dit : "Donc tu es roi?" Jésus répondit : "Tu le dis : je suis roi. Je ne suis né, et je ne suis venu dans le monde, que pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix."
38 - Pilate lui dit : "Qu'est-ce que la vérité?" Et, sur ce mot, il sortit de nouveau et alla vers les Juifs. Et il leur dit : "Je ne trouve en lui aucun motif de condamnation.

Il me semble que ça clôt la discussion non?

Vous parlez d'or Laughing

_________________
"A Jésus par Marie" (devise des Enfants de Marie)
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1298
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 15:58

Cupertino a écrit:
De deux choses l'une , où vous souhaitez vivre dans une société soumise aux lopis sanguinaires de la Révolution ou sous la loi de la charité du Christ.
En passant, pourriez-vous me citer un seul passage de Quas primas où le Pape parle d'user de la force...

Niez-vous que la Sainte Écriture contient cette vérité de foi que le Christ est Roi et qu'il règne sur le monde.

Erreur de type monophysite qui nous dit que c'est obligatoirement soit l'un ou l'autre; dans la parabole du bon blé et de l'ivraie, il y a et le bon blé et l'ivraie. Je cherche à vivre sous la loi de la charité du Christ même si en même temps la société dans lequel le Seigneur a permis que je naisse contiennent bien de l'ivraie qui pousse en même temps.

Parlons très concrètement cher Cupertino,
comment prévoyez-vous faire règner le Christ sur le monde soumis aux lopis sanguinaires de la Révolution alors que le Seigneur demande espressément de laisser pousser l'ivraie au milieu du bon blé.

Il ne s'agit pas içi de nier que le Christ doit régner mais de bien comprendre de quel façon il règne.
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:02


Merci Alouette et Espérance pour votre soutien. I love you

Plus important que celui-ci, c'est bien sûr votre attachement à suivre le Seigneur jusqu'au bout et à lui ressembler qui importe...
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:05

giacomorocca a écrit:

Il ne s'agit pas içi de nier que le Christ doit régner mais de bien comprendre de quelle façon il règne.

salut

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6297
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:06

julia a écrit:
Appelez la police, si vous voulez, en ce moment, ils embarquent les jeunes femmes qui récitent des chapelets à genoux dans la rue : des temps héroïques je vous dis !!!
Il me semble que le Christ demande que l'on prie discrètement.

La prière est quelque chose de sérieux.

Cela ne se fait pas dans la rue en lieu et place de slogans.

Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:10

M'a vraiment pas l'air commode ce prêtre... pale


Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6297
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:11

Cupertino a écrit:
En instituant la fête du Christ Roi, le pape Pie XI a voulu proclamer solennellement la royauté sociale de notre Seigneur Jésus-Christ sur le monde. Roi des âmes et des consciences, des intelligences et des volontés, le Christ est aussi le roi des familles et des cités, des peuples et des nations, le roi de l'univers entier. Comme Pie XI l'a montré dans son encyclique Quas primas du 11 décembre 1925, le laicisme est la négation radicale de cette royauté du Christ; en organisant la vie sociale comme si Dieu n'existait pas, il engendre l'apostasie des masses et conduit la société à sa ruine.

Vous êtes au courant que cette fête est une fête parmis tant d'autres ?

Par ailleurs, en effet le laïcisme entraine l'apostasie mais le laïcisme est lui même le fruit de l'apostasie, le tout menant à la ruine.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 11834
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:16

adamev a écrit:
Jean :

3 - Alors Pilate entra de nouveau dans le prétoire; il appela Jésus et dit : "Tu es le roi des Juifs?"
34 - Jésus répondit : "Dis-tu cela de toi-même ou d'autres te l'ont-ils dit de moi?"
35 - Pilate répondit : "Est-ce que je suis Juif, moi? Ta nation et les grands prêtres t'ont livré à moi. Qu'as-tu fait?"
36 - Jésus répondit : "Mon royaume n'est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais mon royaume n'est pas d'ici."
37 - Pilate lui dit : "Donc tu es roi?" Jésus répondit : "Tu le dis : je suis roi. Je ne suis né, et je ne suis venu dans le monde, que pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix."
38 - Pilate lui dit : "Qu'est-ce que la vérité?" Et, sur ce mot, il sortit de nouveau et alla vers les Juifs. Et il leur dit : "Je ne trouve en lui aucun motif de condamnation.

Il me semble que ça clôt la discussion non?
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:17

adamev a écrit:

36 - Jésus répondit : "Mon royaume n'est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Mais mon royaume n'est pas d'ici."
37 - Pilate lui dit : "Donc tu es roi?" Jésus répondit : "Tu le dis : je suis roi. Je ne suis né, et je ne suis venu dans le monde, que pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix."
Il me semble que ça clôt la discussion non?

Passage en effet crucial pour notre débat, au même titre que le "Rendez à César ce qui lui appartient..." Very Happy

Mais en concluant comme vous le faites que ce passage fermerait en lui-même le débat, ce serait considérer qu'il suffirait de citer à bon escient des passages bibliques sur un fil pour que l'esprit des lecteurs comprenne clairement les tenants et aboutissants d'une vérité chrétienne...

Ceci dit, vous m'en voyez ravi de constater qu'un franc-maçon connaisse et cite à si bon escient les Saintes Ecritures ! ;)





Dernière édition par Emmanuel75 le Ven 18 Nov 2011, 17:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:17

lion-des-bois a écrit:

J'ai pas dit sur les âmes, mais dans les âmes, c'est le parcours du chrétien de l'y faire régner avec l'aide de l'Esprit-saint

Pas d'accord. Pourquoi le possédé de Gérasa se serait prosterné devant son ennemi, si tel était le cas ?
Revenir en haut Aller en bas
Cupertino



Messages : 590
Inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:22

giacomorocca a écrit:
Cupertino a écrit:
De deux choses l'une , où vous souhaitez vivre dans une société soumise aux lopis sanguinaires de la Révolution ou sous la loi de la charité du Christ.
En passant, pourriez-vous me citer un seul passage de Quas primas où le Pape parle d'user de la force...

Niez-vous que la Sainte Écriture contient cette vérité de foi que le Christ est Roi et qu'il règne sur le monde.

Erreur de type monophysite qui nous dit que c'est obligatoirement soit l'un ou l'autre; dans la parabole du bon blé et de l'ivraie, il y a et le bon blé et l'ivraie. Je cherche à vivre sous la loi de la charité du Christ même si en même temps la société dans lequel le Seigneur a permis que je naisse contiennent bien de l'ivraie qui pousse en même temps.

Parlons très concrètement cher Cupertino,
comment prévoyez-vous faire règner le Christ sur le monde soumis aux lopis sanguinaires de la Révolution alors que le Seigneur demande espressément de laisser pousser l'ivraie au milieu du bon blé.

Il ne s'agit pas içi de nier que le Christ doit régner mais de bien comprendre de quel façon il règne.

OK... si vous ne niez pas que le Chrsit doit règner, alors pourquoi tout ce tapage lorsqu'on parle de sa royauté sociale, j'avoue que je suis dans le cirage.

Les sociétés ont changés, cela est évident, mais est-ce une raison pour planquer le Chrsit-Roi dans le placard... et ne lui concéder qu'une royauté spirituelle. Je ne le pense pas.

Il ne s'agit pas de tordre le cou à ceux qui rejettent sa royauté, mais bien de garder le principe bien solidement, sa royauté est une vérité révélée.

Pour le faire règner, il faudrait commencer par affirmer haut et fort qu'Il est le Roi de la terre. Même si tous les hommes de la terre nieraient cette royauté, elle n'en serait aucunement diminué de façon objective.

Si les 3/4 de l'humanité vous disait: Dieu n'existe pas... est-ce que cela changerait le fait qu'il existe.







Revenir en haut Aller en bas
http://messe.forumactif.org
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:22

Raphaël a écrit:
M'a vraiment pas l'air commode ce prêtre... pale

Vous pouvez préciser votre pensée Raphaël ?
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:24

Non, ça ne va pas vous plaire, c'est à propos de sa passion pour les groupes de musiques à vocation anti-chrétiennes...
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:38

Cupertino a écrit:

OK... si vous ne niez pas que le Chrsit doit règner, alors pourquoi tout ce tapage lorsqu'on parle de sa royauté sociale, j'avoue que je suis dans le cirage.

Les sociétés ont changés, cela est évident, mais est-ce une raison pour planquer le Chrsit-Roi dans le placard... et ne lui concéder qu'une royauté spirituelle. Je ne le pense pas.

Il ne s'agit pas de tordre le cou à ceux qui rejettent sa royauté, mais bien de garder le principe bien solidement, sa royauté est une vérité révélée.

Pour le faire règner, il faudrait commencer par affirmer haut et fort qu'Il est le Roi de la terre. Même si tous les hommes de la terre nieraient cette royauté, elle n'en serait aucunement diminué de façon objective.

Si les 3/4 de l'humanité vous disait: Dieu n'existe pas... est-ce que cela changerait le fait qu'il existe
.

Vous répondez en fait vous-même à votre propre question dans l'énoncé souligné en rouge. L'Eglise proclame toujours la royauté du Christ sur les âmes ET les sociétés, mais simplement, concernant cette dernière forme de royauté, elle invite à discerner de quelle nouvelle façon Il peut régner sur les sociétés. Non pas de l'extérieur mais de l'intérieur. Non plus en imposant d'en-haut et par la contrainte les lois de l'Eglise sur elles, mais comme le levain dans la pâte, en compénétrant progressivement, et non sans crises, l'Esprit du Christ dans les lois humaines.

Le texte du père Gitton page1, permet précisément de mieux répondre à la problématique que vous soulevez...



Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:47

Raphaël a écrit:
lion-des-bois a écrit:

J'ai pas dit sur les âmes, mais dans les âmes, c'est le parcours du chrétien de l'y faire régner avec l'aide de l'Esprit-saint

Pas d'accord. Pourquoi le possédé de Gérasa se serait prosterné devant son ennemi, si tel était le cas ?

http://www.youtube.com/watch?v=PcS1SNkYfXU&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:49

Raphaël a écrit:
Non, ça ne va pas vous plaire, c'est à propos de sa passion pour les groupes de musiques à vocation anti-chrétiennes...

Que votre remarque me plaise ou non n'est pas la question Very Happy

Perso, je n'ai aucune passion pour la musique métal, bien qu'appréciant parfois les jeux de guitare électrique puissants.

Connaissez-vous personnellement ou par ouï-dire ce prêtre pour avancer qu'il ne serait pas commode ?

Je trouve par ailleurs qu'il fait preuve d'un grand courage en allant à la rencontre des "métalleux", (apparemement si loin du milieu catholique) en essayant de faire grandir en leurs âmes les semences de l'Esprit. Comme le dit St Paul :

Citation :
"Oui, libre à l'égard de tous, je me suis fait l'esclave de tous, afin d'en gagner le plus grand nombre. Je me suis fait juif avec les juifs, afin de gagner les juifs... je me suis fait faible avec les faibles, afin de gagner les faibles. je me suis fait tout à tous, afin d'en sauver à tout prix quelques-uns. Et tout cela, je le fais pour l'Évangile, afin d'avoir part à ses biens" (1 Co. 9, 19-23).

N'aurait-il pas reçu un appel du Seigneur envers ces jeunes ?

Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:55

Raphaël a écrit:
lion-des-bois a écrit:

J'ai pas dit sur les âmes, mais dans les âmes, c'est le parcours du chrétien de l'y faire régner avec l'aide de l'Esprit-saint

Pas d'accord. Pourquoi le possédé de Gérasa se serait prosterné devant son ennemi, si tel était le cas ?

Réponse dans le texte lui-même mis en gras Very Happy


Dernière édition par lion-des-bois le Ven 18 Nov 2011, 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 11834
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 16:56

Emmanuel75 a écrit:
Mais en concluant comme vous le faites que ce passage fermerait en lui-même le débat, ce serait considérer qu'il suffirait de citer à bon escient des passages bibliques sur un fil pour que l'esprit des lecteurs comprenne clairement les tenants et aboutissants d'une vérité chrétienne...

Ca devrait car c'est quand même bien la référence ultime!!!

Ceci dit, vous m'en voyez ravi de constater qu'un franc-maçon connaisse et cite à si bon escient les Saintes Ecritures ! ;)

C'est que p.e elles ne nous sont pas aussi étrangères que vous le supposez. :P
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 17:13

adamev a écrit:
Emmanuel75 a écrit:
Mais en concluant comme vous le faites que ce passage fermerait en lui-même le débat, ce serait considérer qu'il suffirait de citer à bon escient des passages bibliques sur un fil pour que l'esprit des lecteurs comprenne clairement les tenants et aboutissants d'une vérité chrétienne...

Ca devrait car c'est quand même bien la référence ultime!!!

Les Ecritures saintes sont certes la référence ultime, mais à quoi servent les théologiens, les exégètes et les docteurs de l'Eglise (et in fine notre intelligence allié à notre coeur), si ce n'est à expliciter les sens profonds et authentiques de celles-ci ?

Ceci dit, vous m'en voyez ravi de constater qu'un franc-maçon connaisse et cite à si bon escient les Saintes Ecritures ! ;)

C'est que p.e elles ne nous sont pas aussi étrangères que vous le supposez. :P

Que vous aimiez et preniez les saintes Ecritures comme une source d'autorité spirituelle est déjà un bon début. Reste à savoir si vous les comprenez comme votre Seigneur aimerait que vous le fassiez, en exposant vos lumières à celles du Magistère des saints docteurs et du Pape...



Dernière édition par Emmanuel75 le Ven 18 Nov 2011, 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 17:17

Père Culat a écrit:
Il y a des paroles dont
certaines en effet glorifient Satan et critiquent violemment le
christianisme. Quand la critique est intelligente et fondée je
l’accepte sans problème. Cela ne me gêne pas. Après un groupe comme
Emperor, qui dans le magnifique album « In the nightside eclipse » a
composé une hymne à Satan (Inno a Satana), peut me plaire musicalement
sans pour autant que j’adhère à ses idées
.

Même si la grande majorité des fan de métal ne sont pas des sataniste, il n'en est pas moins que ces groupes le sont, et aucun problème d'écouter des blasphèmes sur le Christ ou de danser sur des menaces de mort envers ceux qui constituent l'Église, tant qu'on apprécie la musique. Pourquoi ne pas donner du whisky à un enfant, c'est bon après tout.

Sinon, je reconnais également le talent de ces guitaristes, dont les musiques sont souvent plus connues et plus entrainantes que ce qu'on croit. J'ai été surpris de constater ce qu'était le métal, et je trouve dommage que tout ce talent soit mis à profit de l'ennemi. Mais danser dans le sang des martyrs, c'est inimaginable pour qui a un peu d'amour et de bon sens, surtout lorsqu'on est prêtre. Qu'il ai été appelé à être présent auprès de ces jeunes, peut-être, mais il est certain qu'il se soit égaré en les suivant dans leurs péchés. Jésus a toujours été près des pécheurs sans jamais pécher. Et je ne le verrais pas du tout danser sur une musique où l'on chante la sodomie d'un prophète... Allez faire un tour sur http://sosparanormal.free.fr/musique_extreme.php ; où on parle de l'extase musicale, en particulier des musiques de ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 17:20

Je prendrai le temps d'étudier la question de près, mais je vous rappelle fraternellement que le sujet n'est pas là...

A supposer que le père Culat ait péché comme vous l'affirmé, il est bon de se souvenir par ex. que le Pape Alexandre VI Borgia, malgré ses vices personnels, n'a jamais dévié de la vérité dogmatique. Mais il est vrai qu'il était Pape et revêtu de l'infaillibilité quant à la Foi et la Morale... Faites ce que je dis et pas ce que je fais en quelque sorte !


Dernière édition par Emmanuel75 le Ven 18 Nov 2011, 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 17:21

giacomorocca a écrit:
Cupertino a écrit:
Emmanuel75 a écrit:
Il tente de démontrer d'une manière fort convaincante que finalement l'énoncé sur la royauté sociale du Christ contenu dans Quas Primas n'appartient pas à la théologie dogmatique mais au Magistère dit «authentique» qui, bien que devant être accueilli avec un « assentiment religieux » par l'esprit des fidèles (LG 25) (CEC – 892) à une époque donnée, n'exige pas leur adhésion de foi, comme étant divinement révélé et donc irréformable, comme c'est le cas pour le « Magistère ordinaire universel ».

Faux, la Royauté de Notre-Seigneur est divinement révélé, ce qui fait que Quas primas fait partie du Magistère ordinaire universel.

Citation :
Daniel VII. 14

Et il lui donna la puissance, et l'honneur, et le royaume; et tous les peuples, tribus et langues le serviront; sa puissance est une puissance éternelle, qui ne lui sera pas enlevée; et son royaume, un royaume qui ne sera pas détruit.

Si on lit la Sainte Bible on y trouve de nombreux passages parlant de la royauté temporelle de Notre-Seigneur.

Le fait que lors de sa Passion le Christ dit : Mon royaume n'est pas de ce monde, n'implique aucunement qu'il ne règne pas sur le monde: le prince de ce monde va être jeter dehors… c'est clair

Le fait que les gens refusent de le reconnaitre pour Roi, ne change rien à la réalité de sa royauté.

Oui à la fin des temps; entre temps, le bon blé pousse avec l'ivraie; je vous invite à méditer longuement cette parabole et venir nous affirmer par la suite que nous devons arracher par la force l'ivraie parce que vous rêvez d'un règne politique du Christ.

Cher Giacomo, merci de nous rappeller l'importance de la méditation des paraboles.

Mais vous, l'avez-vous fait ? Avez-vous médité longuement cette parabole ?

Peut-être alors en auriez-vous goûté tout le sens, car il ne va pas dans la direction que vous semblez lui indiquer.

En effet, voici quelques interprétations autorisées des Saints Pères:

Saint Augustin a écrit:
Lorsqu’un chrétien, dans le sein de l’Église, est reconnu coupable d’un crime qui mérite anathème, et qu’on n’a pas à craindre le schisme, qu’il soit soumis à l’anathème, avec un sentiment de charité qui se propose, non pas de le déraciner, mais de le corriger. S’il ne reconnaît pas sa faute, s’il n’en fait pas pénitence, il sera mis hors de l’Église, et séparé par sa propre volonté de la communion des fidèles. C’est pour cela que le Seigneur, après avoir dit : " Laissez croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson, " en donne cette raison : " De crainte qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le froment. " Il est donc évident que, lorsqu’on n’a pas à craindre cet inconvénient, et qu’on est tout à fait certain que le bon grain ne court aucun danger, c’est-à-dire lorsque le crime est connu de tous, et qu’il inspire une telle horreur qu’il ne trouve point de défenseur, ou au moins de défenseur qui puisse devenir l’auteur d’un schisme, on ne doit pas laisser dormir la sévérité de la discipline. La répression du crime sera d’autant plus efficace, que les lois de la charité auront été plus respectées ; mais si le mal a gagné la multitude, la seule chose utile à faire, c’est de s’affliger et de gémir. Il faut donc reprendre avec miséricorde ce qu’on peut corriger ; et ce qui est incorrigible, il faut le supporter avec patience, pleurer et gémir par un sentiment de charité jusqu’à ce que Dieu lui-même se charge de reprendre et de corriger, et attendre jusqu’à la moisson pour arracher l’ivraie et pour jeter la paille au vent. Mais lorsqu’on peut élever la voix au milieu du peuple, il faut atteindre la multitude des coupables par des reproches généraux, surtout si un fléau envoyé du Ciel nous offre l’occasion favorable de leur rappeler qu’ils ont reçu le châtiment qu’ils méritaient. Alors le malheur qui les frappe leur fait écouter avec humilité la parole qui leur démontre la nécessité de changer de vie, et cette parole inspire à leurs cœurs affligés les gémissements d’une confession pleine de repentir plutôt que les murmures de la résistance. Mais alors même qu’aucune calamité ne serait venu frapper les coupables, on peut, toutes les fois que l’occasion s’en présente, reprendre les vices de la multitude en s’adressant à elle directement ; car de même que les hommes s’irritent de ce qui leur est reproché en particulier, les reproches qui sont adressés à la multitude dont ils font partie excitent en eux des gémissements salutaires.

Saint Raban Maur a écrit:
Remarquez qu’en disant : " Il a semé du bon grain, " il nous fait connaître la bonne volonté dont les élus sont l’objet et qui est en eux ; en ajoutant : " L’ennemi vient, " etc., il nous avertit d’avoir à nous tenir sur nos gardes ; lorsque l’ivraie ayant crû, il dit : " C’est l’homme ennemi qui a fait cela, " il nous recommande la patience ; et en ajoutant plus bas : " De peur qu’en arrachant l’ivraie, " il nous donne l’exemple du discernement dont nous devons faire usage. Les paroles suivantes : " Laissez-les croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson, " nous font un devoir de la longanimité, et il nous recommande la justice par celles qui terminent : " Liez-la en bottes pour la brûler. "


Dernière édition par Chris Prols le Ven 18 Nov 2011, 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 17:24

lion-des-bois a écrit:
Raphaël a écrit:
lion-des-bois a écrit:

J'ai pas dit sur les âmes, mais dans les âmes, c'est le parcours du chrétien de l'y faire régner avec l'aide de l'Esprit-saint

Pas d'accord.

Réponse dans le texte lui-même mis en gras Very Happy

Non, ça ne répond à rien du tout ! Tongue

Pourquoi le possédé de Gérasa, qui est dominé par des démons, ennemis de Dieu et le méprisant, pourquoi s'est-il prosterné devant le Christ, puisqu'il ne leur fait pas peur ?

(Je ne parles pas de royauté politique, je profite de ta phrase pour éprouver la Théologie d'Arnaud : "C'est ça, le Christ ? Laughing " )
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 17:33

Raphaël a écrit:
lion-des-bois a écrit:
Raphaël a écrit:
lion-des-bois a écrit:

J'ai pas dit sur les âmes, mais dans les âmes, c'est le parcours du chrétien de l'y faire régner avec l'aide de l'Esprit-saint

Pas d'accord.

Réponse dans le texte lui-même mis en gras Very Happy

Non, ça ne répond à rien du tout ! Tongue

Pourquoi le possédé de Gérasa, qui est dominé par des démons, ennemis de Dieu et le méprisant, pourquoi s'est-il prosterné devant le Christ, puisqu'il ne leur fait pas peur ?

(Je ne parles pas de royauté politique, je profite de ta phrase pour éprouver la Théologie d'Arnaud : "C'est ça, le Christ ? Laughing " )

Un démon ne se proterne pas devant le Christ, Ce ne peut être les démons qu'il avait dans l'âme/corps, mais sa foi dans son âme qui l'a améné au Christ, qui lui seul peut le délivrer. Je ne connais pas ce passage, mais il me semble que pour venir au Christ de lui-même, il devait avoir conscience qu'il était possédé, Et s'il en avait conscience, c'est que déjà il avait une lueur christique dans son âme, l'Esprit-saint l'avait déjà éclairé, et connaissait le chemin de son salut

Nous avons tous des démons, et malgré tout, le Christ est dans l'âme, au plus nous lui apportons nos démons (intérieur), et au plus il règne en Roi par sa lumière au creux de notre âme

Donc, la réponse à ta question était bien dans ma phrase c'est le parcours du chrétien de l'y faire régner avec l'aide de l'Esprit-saint

Car c'est cela le parcours du chrétien, venir déposer nos démons au pieds du Christ
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 17:50

Un prêtre exorciseur ne fait rien d'autre face à une personne possédée; Le prêtre tout seul ne peut rien. Par contre, s'il s'abaisse pour faire mourir son moi afin de permettre au Christ en lui d'atteindre l'âme du possédé, ... l'action se fait

Voilà donc le processus, démenti du reste par Cupertino, qui lui prétend que le Christ roi n'est pas en nous et qu'il faut l'inventer dehors
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:17

Citation :
L’encyclique du pape Pie XI, « Quas Primas » et sa notion de Christ-Roi sur les sociétés, est-elle du domaine dogmatique ou bien pastorale comme l'affirme Arnaud ? Entre t-elle dans le domaine du Magistère universel et infaillible, ou se situe-t-elle à un niveau plus contingent, à savoir l'Enseignement pastoral de l'Eglise adapté à un contexte historique donné ?

Cher Emmanuel, ce qui m'énerve dans votre démarche, c'est la mauvaise foi patente avec laquelle vous la menez. On vous a donné la source même de la vérité, vérité totalement pure, où est contenue expressément la réponse à votre question, à savoir Quas primas et vous, vous allez chercher le truc le plus lointain pondu par un promoteur du satanisme, se disant prêtre, pour tenter de l'édulcorer le plus possible, jusqu'à en faire de la goumiboise immonde de tièdeur. Pourquoi aller chercher chez ce genre d'individu des arguments tellement mauvais, alors qu'on trouve dans la saine doctrine tout ça merveilleusement bien expliqué ?

Que nous dit Quas primas ? Le jour où vous lirez vraiment tous les mots (mais ont-ils encore un sens pour vous ?), j'arrêterai d'écrire en gros gras rouge:

Quas primas a écrit:
Cette doctrine du Christ-Roi, Nous venons de l'esquisser d'après les livres de l'Ancien Testament; mais tant s'en faut qu'elle disparaisse dans les pages du Nouveau; elle y est, au contraire, confirmée d'une manière magnifique et en termes splendides.

Cela veut dire que l'on a affaire à une doctrine, qu'elle se trouve dans l'AT, et qu'elle est confirmée magnifiquement et splendidement dans le NT. C'est facile, comme phrase, non ? Une doctrine. Donc déjà, on est dans le domaine doctrinal, alors montrez-moi que l'Eglise peut dans son magistère doctrinal ordinaire se tromper.

Mais il y a plus. Que fait Pie XI ? Il institue dans Quas primas une fête liturgique, pour l'Eglise catholique toute entière. Là, si besoin en était, c'est confirmé qu'on est dans le domaine de la foi et des sacrements, totalement infaillible:

Quas primas a écrit:
En conséquence, en vertu de Notre autorité apostolique, Nous instituons la fête de Notre-Seigneur Jésus-Christ-Roi.

Nous ordonnons qu'elle soit célébrée dans le monde entier, chaque année, le dernier dimanche d'octobre, c'est-à-dire celui qui précède immédiatement la solennité de la Toussaint. Nous prescrivons également que chaque année, en ce même jour, on renouvelle la consécration du genre humain au Sacré Cœur de Jésus, consécration dont Notre Prédécesseur Pie X, de sainte mémoire, avait déjà ordonné le renouvellement annuel.


Là, il est évident que le Pape parle ex-cathedra. Donc totalement infailliblement.

Dans Quas primas, Pie XI explique également les principes universels, les grandes vérité sur la façon dont doit règner le Christ sur toute chose, états, familles, individus, tout. Et cela, ce n'est pas de la politique, ce n'est pas installer des chiens policiers partout, c'est édifier la société sur le rocher, c'est exactement ce que demande le Christ, de tout édifier sur lui.

Alors je ne comprends pas pourquoi une telle levée de boucliers dès qu'on parle du Christ-Roi. Et je concluerais en vous citant certaines des prières de la fête du Christ-Roi, qui dit exactement ce qu'il en est. Avez-vous déjà assisté avec grande attention à la messe de cette solennité ? Y avez-vous entendu parler de conversion de force, de chiens policiers, de coups de schlague ?

Citation :
COLLECTE: O Dieu tout-Puissant et éternel, qui avez voulu tout restaurer en votre Fils bien-aimé, Roi de l'univers, accordez dans votre bonté, à tous les peuples divisés dans la haine depuis que le péché les éloigne de vous, qu'ils se soumettent à son très doux empire. Lui qui...

GRADUEL: Son empire s'étendra de mer en mer, de fleuve à fleuve, jusqu'aux extrémités du monde. Et tous les rois de la terre l'adoreront; tous les peuples le serviront.

SECRETE: Nous vous offrons, Seigneur, l'hostie de la réconciliation du monde; faites, nous vous en prions, que celui que nous immolons dans ce sacrifice, octroie lui-même à toutes les nations, les dons d'unité et de paix, Jésus-Christ, votre Fils, notre Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:20

C'est dans Marc 5, 1-20. Et c'est bien le démon qui parle :
Citation :
Il était sans cesse dans les tombeaux et sur les montagnes,

nuit et jour, criant et se blessant avec des pierres.


Il vit Jésus de loin, accourut, se prosterna devant lui


et cria :


« Pourquoi te mêles-tu de mes affaires,


Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ?


Je t'en conjure au nom de Dieu,


ne me tourmente pas ! »


Car Jésus lui disait :


Sors de cet homme, esprit impur ! »


Il lui demandait :


« Quel est ton nom ?»


«Mon nom, lui répond-il, c'est Légion,


car nous sommes beaucoup.»


Et il le suppliait instamment


de ne pas les envoyer hors du pays.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:25

Chris Prols a écrit:


Là, il est évident que le Pape parle ex-cathedra. Donc totalement infailliblement.

La proclamation d'une fête ne relève pas du Magistère mais du troisième rôle du pape : Grand prêtre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:25

Raphaël a écrit:
C'est dans Marc 5, 1-20. Et c'est bien le démon qui parle :
Citation :
Il était sans cesse dans les tombeaux et sur les montagnes,

nuit et jour, criant et se blessant avec des pierres.


Il vit Jésus de loin, accourut, se prosterna devant lui


et cria :


« Pourquoi te mêles-tu de mes affaires,


Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ?


Je t'en conjure au nom de Dieu,


ne me tourmente pas ! »


Car Jésus lui disait :


Sors de cet homme, esprit impur ! »


Il lui demandait :


« Quel est ton nom ?»


«Mon nom, lui répond-il, c'est Légion,


car nous sommes beaucoup.»


Et il le suppliait instamment


de ne pas les envoyer hors du pays.
Alors c'est un démon fou ignorant en essayant de faire le gentil, qu'il s'avancait vers sa mort. N'est-ce pas l'histoire où le Christ les envoit dans un troupeau de porcs qui vont eux même se jetter dans le lac ?

Il n'avait qu'à jouer son rôle, à savoir faire le méchant. Ill a joué au bon dieu, et il en est mort Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28036
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:31

Arnaud Dumouch a écrit:
Chris Prols a écrit:


Là, il est évident que le Pape parle ex-cathedra. Donc totalement infailliblement.

La proclamation d'une fête ne relève pas du Magistère mais du troisième rôle du pape : Grand prêtre.

Ce qui expliquerait qu'on ne célèbre plus le Christ-Roi en octobre mais en novembre.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:34

Sisi, c'est ça ! ^^ pig pig pig pig pig pig

Bon, la bonne réponse était qu'il demandait grâce (g minuscule), car il reconnaissait la supériorité de Jésus. Donc, Dieu règne en maître sur toutes les âmes, même s'il nous laisse le libre arbitre.

Arnaud, tu es bien d'accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Abenader



Masculin Messages : 5786
Inscription : 12/11/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:35

Arnaud Dumouch a écrit:
Chris Prols a écrit:


Là, il est évident que le Pape parle ex-cathedra. Donc totalement infailliblement.

La proclamation d'une fête ne relève pas du Magistère mais du troisième rôle du pape : Grand prêtre.

Et alors ?
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:36

N'empèche il s'est fait couillonné ton démon qui est légion Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
giacomorocca



Masculin Messages : 1298
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:36

Chris Prols a écrit:
giacomorocca a écrit:
Cupertino a écrit:
Emmanuel75 a écrit:
Il tente de démontrer d'une manière fort convaincante que finalement l'énoncé sur la royauté sociale du Christ contenu dans Quas Primas n'appartient pas à la théologie dogmatique mais au Magistère dit «authentique» qui, bien que devant être accueilli avec un « assentiment religieux » par l'esprit des fidèles (LG 25) (CEC – 892) à une époque donnée, n'exige pas leur adhésion de foi, comme étant divinement révélé et donc irréformable, comme c'est le cas pour le « Magistère ordinaire universel ».

Faux, la Royauté de Notre-Seigneur est divinement révélé, ce qui fait que Quas primas fait partie du Magistère ordinaire universel.

Citation :
Daniel VII. 14

Et il lui donna la puissance, et l'honneur, et le royaume; et tous les peuples, tribus et langues le serviront; sa puissance est une puissance éternelle, qui ne lui sera pas enlevée; et son royaume, un royaume qui ne sera pas détruit.

Si on lit la Sainte Bible on y trouve de nombreux passages parlant de la royauté temporelle de Notre-Seigneur.

Le fait que lors de sa Passion le Christ dit : Mon royaume n'est pas de ce monde, n'implique aucunement qu'il ne règne pas sur le monde: le prince de ce monde va être jeter dehors… c'est clair

Le fait que les gens refusent de le reconnaitre pour Roi, ne change rien à la réalité de sa royauté.

Oui à la fin des temps; entre temps, le bon blé pousse avec l'ivraie; je vous invite à méditer longuement cette parabole et venir nous affirmer par la suite que nous devons arracher par la force l'ivraie parce que vous rêvez d'un règne politique du Christ.

Cher Giacomo, merci de nous rappeller l'importance de la méditation des paraboles.

Mais vous, l'avez-vous fait ? Avez-vous médité longuement cette parabole ?

Peut-être alors en auriez-vous goûté tout le sens, car il ne va pas dans la direction que vous semblez lui indiquer.

En effet, voici quelques interprétations autorisées des Saints Pères:

Saint Augustin a écrit:
Lorsqu’un chrétien, dans le sein de l’Église, est reconnu coupable d’un crime qui mérite anathème, et qu’on n’a pas à craindre le schisme, qu’il soit soumis à l’anathème, avec un sentiment de charité qui se propose, non pas de le déraciner, mais de le corriger. S’il ne reconnaît pas sa faute, s’il n’en fait pas pénitence, il sera mis hors de l’Église, et séparé par sa propre volonté de la communion des fidèles. C’est pour cela que le Seigneur, après avoir dit : " Laissez croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson, " en donne cette raison : " De crainte qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le froment. " Il est donc évident que, lorsqu’on n’a pas à craindre cet inconvénient, et qu’on est tout à fait certain que le bon grain ne court aucun danger, c’est-à-dire lorsque le crime est connu de tous, et qu’il inspire une telle horreur qu’il ne trouve point de défenseur, ou au moins de défenseur qui puisse devenir l’auteur d’un schisme, on ne doit pas laisser dormir la sévérité de la discipline. La répression du crime sera d’autant plus efficace, que les lois de la charité auront été plus respectées ; mais si le mal a gagné la multitude, la seule chose utile à faire, c’est de s’affliger et de gémir. Il faut donc reprendre avec miséricorde ce qu’on peut corriger ; et ce qui est incorrigible, il faut le supporter avec patience, pleurer et gémir par un sentiment de charité jusqu’à ce que Dieu lui-même se charge de reprendre et de corriger, et attendre jusqu’à la moisson pour arracher l’ivraie et pour jeter la paille au vent. Mais lorsqu’on peut élever la voix au milieu du peuple, il faut atteindre la multitude des coupables par des reproches généraux, surtout si un fléau envoyé du Ciel nous offre l’occasion favorable de leur rappeler qu’ils ont reçu le châtiment qu’ils méritaient. Alors le malheur qui les frappe leur fait écouter avec humilité la parole qui leur démontre la nécessité de changer de vie, et cette parole inspire à leurs cœurs affligés les gémissements d’une confession pleine de repentir plutôt que les murmures de la résistance. Mais alors même qu’aucune calamité ne serait venu frapper les coupables, on peut, toutes les fois que l’occasion s’en présente, reprendre les vices de la multitude en s’adressant à elle directement ; car de même que les hommes s’irritent de ce qui leur est reproché en particulier, les reproches qui sont adressés à la multitude dont ils font partie excitent en eux des gémissements salutaires.

Saint Raban Maur a écrit:
Remarquez qu’en disant : " Il a semé du bon grain, " il nous fait connaître la bonne volonté dont les élus sont l’objet et qui est en eux ; en ajoutant : " L’ennemi vient, " etc., il nous avertit d’avoir à nous tenir sur nos gardes ; lorsque l’ivraie ayant crû, il dit : " C’est l’homme ennemi qui a fait cela, " il nous recommande la patience ; et en ajoutant plus bas : " De peur qu’en arrachant l’ivraie, " il nous donne l’exemple du discernement dont nous devons faire usage. Les paroles suivantes : " Laissez-les croître l’un et l’autre jusqu’à la moisson, " nous font un devoir de la longanimité, et il nous recommande la justice par celles qui terminent : " Liez-la en bottes pour la brûler. "
Peut-être, cher Chris Prols, que vous devriez relire ce que dit Saint Augustin qui va exactement dans le même sens de ce que je disais; je résume ses propos :

Au début, il parle du cas d’un chrétien dans le sein de l’Église et il met en évidence qu’il faut être tout à fait certain que le crime est connu de tous, qu’il ne trouve point de défenseur.
Pensez-vous réellement que cette situation s’adresse à notre époque ou règne un relativisme et un tas de religions au cœur de la même société?

Et puis Saint Augustin vous met sous le nez la situation que nous vivons actuellement :

« mais si le mal a gagné la multitude, la seule chose utile à faire, c’est de s’affliger et de gémir. Il faut donc reprendre avec miséricorde ce qu’on peut corriger ; et ce qui est incorrigible, il faut le supporter avec patience, pleurer et gémir par un sentiment de charité jusqu’à ce que Dieu lui-même se charge de reprendre et de corriger, et attendre jusqu’à la moisson pour arracher l’ivraie et pour jeter la paille au vent. »

De même que Saint Raban qui recommande d’être patient et de faire preuve de longanimité; « Mettre en bottes pour brûler » ne se fera qu’à la moisson.

Qu’en pensez-vous cher Chris Prols? et surtout n'hésitez pas à me dire le sens exacte que vous donnez à cette parabole.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80258
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:37

Chris Prols a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Chris Prols a écrit:


Là, il est évident que le Pape parle ex-cathedra. Donc totalement infailliblement.

La proclamation d'une fête ne relève pas du Magistère mais du troisième rôle du pape : Grand prêtre.

Et alors ?

Le domaine de l'infaillibilité est uniquement le Magistère (Doctrine universelle du salut). Ce n'est ni la fonction pastorale si la fonction sacerdotale.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:39

Raphaël a écrit:
Sisi, c'est ça ! ^^ pig pig pig pig pig pig

Bon, la bonne réponse était qu'il demandait grâce (g minuscule), car il reconnaissait la supériorité de Jésus. Donc, Dieu règne en maître sur toutes les âmes, même s'il nous laisse le libre arbitre.

Arnaud, tu es bien d'accord ?

Dans l'histoire ta légion de démons, a-t-elle choisi librement ta légion d'aller se faire voir chez les porcs ?

Ou est-ce la légion ne supportant pas la lumière du christ qui préfère l'ombre et la puanteur des ténèbres ?

Je pencherais pour ma réponse 2
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi   Ven 18 Nov 2011, 18:41

a moins que ce soit la même chose Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
 
Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Réponse du père Culat à Mgr Lefebvre et Civitas sur le Christ-Roi
» Vidéo exceptionnelle jamais diffusée de Mgr Lefebvre !
» Super-nulle cherche réponse à question-simple: réponse urge!
» Et si J'étais un Ange? (réponse à un Topic)
» Une belle video sur Monseigneur Lefebvre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Théologie catholique ╬-
Sauter vers: