DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Sacrement du Pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clotilde
Invité



MessageSujet: Le Sacrement du Pardon   Sam 06 Mai 2006, 04:51

J'ouvre un nouveau fil sur le sujet, car Alain en est trés intéressé mais il n'a pas osé l'ouvrir... Mr. Green


Extrait du CEC:

Article 10
" Je crois au pardon des péchés "


976 Le Symbole des apôtres lie la foi au pardon des péchés à la foi en l'Esprit Saint, mais aussi à la foi en l'Église et en la communion des saints. C'est en donnant l'Esprit Saint à ses apôtres que le Christ ressuscité leur a conféré son propre pouvoir divin de pardonner les péchés : " Recevez l'Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus " (Jn 20, 22-23).

(La deuxième partie du Catéchisme traitera explicitement du pardon des péchés par le Baptême, le sacrement de Pénitence et les autres sacrements, surtout l'Eucharistie. Il suffit donc d'évoquer ici brièvement quelques données de base).


I. Un seul baptême pour le pardon des péchés

977 Notre Seigneur a lié le pardon des péchés à la foi et au Baptême : " Allez par le monde entier, proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé " (Mc 16, 15-16). Le Baptême est le premier et principal sacrement du pardon des péchés parce qu'il nous unit au Christ mort pour nos péchés, ressuscité pour notre justification (cf. Rm 4, 25), afin que " nous vivions nous aussi dans une vie nouvelle " (Rm 6, 4).

978 " Au moment où nous faisons notre première profession de Foi, en recevant le saint Baptême qui nous purifie, le pardon que nous recevons est si plein et si entier, qu'il ne nous reste absolument rien à effacer, soit de la faute originelle, soit des fautes commises par notre volonté propre, ni aucune peine à subir pour les expier (...). Mais néanmoins la grâce du Baptême ne délivre personne de toutes les infirmités de la nature. Au contraire nous avons encore à combattre les mouvements de la concupiscence qui ne cessent de nous porter au mal " (Catech. R. 1, 11, 3).

979 En ce combat avec l'inclination au mal, qui serait assez vaillant et vigilant pour éviter toute blessure du péché ? " Si donc il était nécessaire que l'Église eût le pouvoir de remettre les péchés, il fallait aussi que le Baptême ne fût pas pour elle l'unique moyen de se servir de ces clefs du Royaume des cieux qu'elle avait reçues de Jésus-Christ ; il fallait quelle fût capable de pardonner leurs fautes à tous les pénitents, quand même ils auraient péché jusqu'au dernier moment de leur vie " (Catech. R. 1, 11, 4).

980 C'est par le sacrement de Pénitence que le baptisé peut être réconcilié avec Dieu et avec l'Église :

Les pères ont eu raison d'appeler la pénitence " un baptême laborieux " (S. Grégoire de Naz., or. 39, 17 : PG 36, 356A). Ce sacrement de Pénitence est, pour ceux qui sont tombés après le Baptême, nécessaire au salut, comme l'est le Baptême lui-même pour ceux qui ne sont pas encore régénérés (Cc. Trente : DS 1672).


II. Le pouvoir des clefs

981 Le Christ après sa résurrection a envoyé ses apôtres " annoncer à toutes les nations le repentir en son nom en vue de la rémission des péchés " (Lc 24, 47). Ce " ministère de la réconciliation " (2 Co 5, 18 ), les apôtres et leurs successeurs ne l'accomplissent pas seulement en annonçant aux hommes le pardon de Dieu mérité pour nous par le Christ et en les appelant à la conversion et à la foi, mais aussi en leur communicant la rémission des péchés par le Baptême et en les réconciliant avec Dieu et avec l'Église grâce au pouvoir des clefs reçu du Christ :

L'Église a reçu les clés du Royaume des cieux, afin que se fasse en elle la rémission des péchés par le sang du Christ et l'action du Saint-Esprit. C'est dans cette Église que l'âme revit, elle qui était morte par les péchés, afin de vivre avec le Christ, dont la grâce nous a sauvés (S. Augustin, serm. 214, 11 : PL 38, 1071-1072).

982 Il n'y a aucune faute, aussi grave soit-elle, que la Sainte Église ne puisse remettre. " Il n'est personne, si méchant et si coupable qu'il soit, qui ne doive espérer avec assurance son pardon, pourvu que son repentir soit sincère " (Catech. R. 1, 11, 5). Le Christ qui est mort pour tous les hommes, veut que, dans son Église, les portes du pardon soient toujours ouvertes à quiconque revient du péché (cf. Mt 18, 21-22).

983 La catéchèse s'efforcera d'éveiller et de nourrir chez les fidèles la foi en la grandeur incomparable du don que le Christ ressuscité a fait à son Église : la mission et le pouvoir de pardonner véritablement les péchés, par le ministère des apôtres et de leurs successeurs :

Le Seigneur veut que ses disciples aient un pouvoir immense : il veut que ses pauvres serviteurs accomplissent en son nom tout ce qu'il avait fait quand il était sur la terre (S. Ambroise, pnit. 1, 34 : PL 16, 477A).

Les prêtres ont reçu un pouvoir que Dieu n'a donné ni aux anges ni aux archanges. (...) Dieu sanctionne là-haut tout ce que les prêtres font ici-bas (S. Jean Chrysostome, sac. 3, 5 : PG 48, 643A).

En bref

984 Le Credo met en relation " le pardon des péchés " avec la profession de foi en l'Esprit Saint. En effet, le Christ ressuscité a confié aux apôtres le pouvoir de pardonner les péchés lorsqu'il leur a donné l'Esprit Saint.

985 Le Baptême est le premier et principal sacrement pour le pardon des péchés : il nous unit au Christ mort et ressuscité et nous donne l'Esprit Saint.

986 De par la volonté du Christ, l'Église possède le pouvoir de pardonner les péchés des baptisés et elle l'exerce par les évêques et les prêtres de façon habituelle dans le sacrement de pénitence.

987 " Dans la rémission des péchés, les prêtres et les sacrements sont de purs instruments dont notre Seigneur Jésus-Christ, unique auteur et dispensateur de notre salut, veut bien se servir pour effacer nos iniquités et nous donner la grâce de la justification " (Catech. R. 1, 11, 6).
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Sam 06 Mai 2006, 11:38

Clotilde a écrit:
J'ouvre un nouveau fil sur le sujet, car Alain en est trés intéressé mais il n'a pas osé l'ouvrir... Mr. Green



980 C'est par le sacrement de Pénitence que le baptisé peut être réconcilié avec Dieu et avec l'Église :


C'est ici tout le noeud de la question: peut veut-il dire:"a la possibilité de" ou bien, avec le Concile de Trente:" Ce n'est que le seul moyen, d'où obligation"? :?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Sam 06 Mai 2006, 12:19

Alain Rioux a écrit:
Jean-Yves TARRADE a écrit:
Sur le salut et la confession, il faut retenir ceci

Citation :
La contrition parfaite

CEC 1452 Quand elle provient de l'amour de Dieu aimé plus que tout, la contrition est appelée "parfaite" (contrition de charité). Une telle contrition remet les fautes vénielles; elle obtient aussi le pardon des péchés mortels, si elle comporte la ferme résolution de recourir dès que possible à la confession sacramentelle (cf. Cc. Trente: DS 1677 )

Denzinger 1677 Le saint concile enseigne en outre que, même s'il arrive parfois que cette contrition soit rendue parfaite par la charité et réconcilie l'homme avec Dieu avant que ce sacrement ne soit effectivement reçu, il ne faut néanmoins pas attribuer cette réconciliation à cette seule contrition sans le désir du sacrement, désir qui est inclus en elle.

Cette contrition parfaite peut nous conduire tout droit au Ciel, si c'est la mort qui nous empêche de recevoir le sacrement.

Un jour Marthe ROBIN a reçu une femme désespérée car son mari s'était jété à l'eau.
Marthe lui a dit : "Entre le pont et l'eau, il a démandé pardon !"

Donc, il faut le désir du sacrement. Or, je ne le désire pas, je le rejette! ;)

Alain Rioux a écrit:
Donc, il faut le désir du sacrement. Or, je ne le désire pas, je le rejette! ;)

Il faut surtout le désir de réconciliation.
Le désir du sacrement pour en tirer avantage peut conduire en enfer !

Citation :
"Je vais vivre pour moi-même. Je vais profiter au maximum des biens de cette terre et, juste avant ma mort, je me convertirai. Une bonne confession et j’irai au paradis. Dieu me pardonnera certainement puisqu’il est bon."

.../...

Notre homme mourut. Il vit Jésus qui l’accueillit. L’Évangile lui fut prêché et il s’aperçut qu’il ne l’avait pas bien compris sur terre.

.../...

Notre homme pesa le pour et le contre et, après avoir tout considéré, opta pour la voie qui correspondait le mieux à son être: égoïste il était, égoïste il resterait. Il tourna alors le dos à Jésus, ne pouvant supporter plus longtemps son regard."

Arnaud DUMOUCH
"l'Heure de la Mort" Chap. 3 - L'enfer
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Sam 06 Mai 2006, 12:28

Mais le désir de réconciliation existe-t-il sans le désir du sacrement? Et peut-il réconcilier seul?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Sam 06 Mai 2006, 12:31

Alain Rioux a écrit:
Mais le désir de réconciliation existe-t-il sans le désir du sacrement?

A mon humble avis, le désir de réconciliation existe bien pour toi même si tu ne reconnais pas le sacrement.
Je crois que "sacrement" ce dit en grec "mystère"
Le sacrement manifeste le mystère.
Rien ne t'empêche, Alain, de vivre le mystère "à ta manière".

Voilà !
Mais ce ne sont pas des paroles de théologiens.
A Arnaud de confirmer si je suis toujours catholique ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Sam 06 Mai 2006, 22:41

Jean-Yves TARRADE a écrit:
Alain Rioux a écrit:
Mais le désir de réconciliation existe-t-il sans le désir du sacrement?

A mon humble avis, le désir de réconciliation existe bien pour toi même si tu ne reconnais pas le sacrement.
Je crois que "sacrement" ce dit en grec "mystère"
Le sacrement manifeste le mystère.
Rien ne t'empêche, Alain, de vivre le mystère "à ta manière".

Voilà !
Mais ce ne sont pas des paroles de théologiens.
A Arnaud de confirmer si je suis toujours catholique ! What a Face

Cher Jean-Yves, c'est tout à fait catholique, et pour le comprendre, voici:

Imaginons que dans un couple, il y ait eu une grave scène de ménage.

Qu'est ce qui, dans la réconciliation, est nécessaire de manière absolue?

Quatre choses:
- On se dit les choses (confession)
- On regrette (Contrition)
- On promet de ne pas recommencer.
- On essaye de réparer (Pénitence).


Voilà, c'est tout. Ce sont les seules conditions à la réconciliation après une faute grave et avec Dieu, c'est pareil.

Maintenant, imaginez que l'homme, voulant se réconcilier avec sa femme, connaisse un rituel d'amour qu'elle apprécie. Est-il interressant qu'il l'utilise parfois? Bien sûr.

Tel est le rôle du sacrement:

Jésus a laissé à son Eglise le soin PASTORAL d'en inventer une forme adptée à chaque époque. Et cette forme sacramentelle n'est pas mise la comme un piège mais comme une aide.

Nul doute que Dieu pardonne dès qu'on lui demande pardon, même sans la forme sacramentelle.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Sam 06 Mai 2006, 23:12

Alleluia,

Donc rien n'empêche Alain d'être catholique !

drunken
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Sam 06 Mai 2006, 23:36

Jean-Yves TARRADE a écrit:
Alleluia,

Donc rien n'empêche Alain d'être catholique !

drunken

Sauf le Denzinger! 8)
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 08:59

Cher Alain,

Tous les frères catholiques, pro-testants, orthodoxes qui s'engagent dans la communauté de Taizé prononcent cette parole :

Citation :
Frère aimé, que demandes-tu ?

La miséricorde de Dieu et la communauté de mes frères.

Que Dieu achève en toi ce qu’il a commencé.
Frère qui te confies en la miséricorde de Dieu, rappelle-toi que le Seigneur Christ vient en aide à ton humble foi et que, s’engageant avec toi, il accomplit pour toi la promesse : il n’y a personne qui, ayant tout quitté à cause du Christ et de l’Évangile, ne reçoive cent fois davantage, maintenant dans le temps présent, des frères et des sœurs et des mères et des enfants, avec des persécutions et, dans l’avenir, la vie éternelle.

http://www.taize.fr/fr_article445.html

Alain, sommes nous pour toi signe de miséricorde ?


Dernière édition par le Dim 07 Mai 2006, 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 10:05

Coucou, cher Jean-Yves ... Comment va Andrée? Very Happy

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 10:20

Cher Arnaud

Andrea n'est pas encore prête à se confesser !

L'innocence confond même les démons ! N'est-ce pas ?

(On poursuivra, je pars à la maternité !)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 10:25

en christ a écrit:
Le fait de mourir en péché mortel, pouvons nous le regretter en voyant Jésus suite à notre mort, ainsi être sauvé? Ou nous sommes condamné en enfer pour toujours?

Oui. Nous devenons alors les ouvriers de la 11° heure. Seul le mépris de cette derniere confession, face au Christ dans sa gloire, est un péché mortel sans remission car le damné n'a rien à faire du pardon. C'est le fameux "blesphème contre l'Esprit", ici "L'impénitence finale" (le dernier que cite saint thomas d'Aquin).

Citation :
De même si nous regrettons notre péché mortel en ayant regreté dans notre vie terrestre mais sans le repentir du sacrement de Pénitence, peut on etre sauvé face à Jésus après notre mort.

Oui, devant le Christ, on se confesse DIRECTEMENT, à l'heure de la mort.
On le voit d'ailleurs dans les NDE: l'Etre de lumière aide le mourant et passe en revue avec lui toute sa vie, à la lumière de trois choses:

- De l'amour total
- De la vérité (tout est jugé sur l'amour).
- De l'humour quand il le faut.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 13:28

Jean-Yves TARRADE a écrit:
Cher Alain,

Tous les frères catholiques, pro-testants, orthodoxes qui s'engagent dans la communauté de Taizé prononcent cette parole :

Citation :
Frère aimé, que demandes-tu ?

La miséricorde de Dieu et la communauté de mes frères.

Que Dieu achève en toi ce qu’il a commencé.
Frère qui te confies en la miséricorde de Dieu, rappelle-toi que le Seigneur Christ vient en aide à ton humble foi et que, s’engageant avec toi, il accomplit pour toi la promesse : il n’y a personne qui, ayant tout quitté à cause du Christ et de l’Évangile, ne reçoive cent fois davantage, maintenant dans le temps présent, des frères et des sœurs et des mères et des enfants, avec des persécutions et, dans l’avenir, la vie éternelle.

http://www.taize.fr/fr_article445.html

Alain, sommes nous pour toi signe de miséricorde ?

Tout est selon le Denzinger! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Yves Tarrade



Masculin Messages : 3598
Inscription : 15/03/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 14:57

Comment ça, cher Alain ?

Tout est selon le Denzinger ?
Qui est ton Seigneur et Maître, Jésus Christ ou Heinrich DENZINGER ?
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 15:26

Jean-Yves TARRADE a écrit:
Comment ça, cher Alain ?

Tout est selon le Denzinger ?
Qui est ton Seigneur et Maître, Jésus Christ ou Heinrich DENZINGER ?

C'est J-C et sa parole. C'est pourquoi, je ne puis souscrire à tout le Denzinger et faire partie de l'Église romaine! :|
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 19:33

Cher Alain, il me semble que vous confondez l'économie de la grâce et l'économie sacramentelle.

Suivant l'économie de la grâce, il suffit de s'adresser directement à Dieu, de demander pardon et le tour est joué.

L'économie sacramentelle rend visible la précédente. Toute sa discipline découle de cela.

Le sacrement de réconciliation est obligatoire dans un seul cas : lorsque nous avons commis un péché qui nous coupe de la charité avec Dieu. Un péché mortel. Et il ne s'agit que d'une obligation se comprenant à l'intérieur de l'économie sacramentelle.
D'où le fait que tant que cette faute mortelle n'est pas absoute par la voie sacramentelle, l'Eglise interdit de s'approcher, notamment, de l'Eucharistie.

Mais on reste dans la même logique.

Mettons que vous commettez un péché mortel. Tant que vous ne vous êtes pas repenti devant Dieu, comment oseriez-vous Lui dire que vous L'aimez ? Dieu Lui-même, vous voyant vous approcher de Lui dans la prière, se déroberait. C'est-à-dire, plus précisément, que votre corps ne saurait être temple de l'Esprit Saint. Se dérober n'est pas abandonner : par sa Providence, Dieu a souci de toutes ses brebis.

L'économie sacramentelle rend cela visible. Si vous ne recevez absolution sacramentelle, vous ne pouvez pas venir recevoir le Corps du Christ.
Le fait que cette économie rende visible l'invisible implique que tant que vous n'avez pas reçu l'absolution sacramentelle, vous restez exclus de l'économie sacramentelle.

Disons donc, plus précisément, que la confession sacramentelle des péchés mortels est OBLIGATOIRE si vous voulez pouvoir rester au sein de l'économie sacramentelle.
Libre à vous, en d'autres termes, de choisir de rester en dehors de cette économie, pour n'importe quelle raison vous regardant. Vous n'êtes pas pour autant exclus de l'économie de la grâce, pourvu que vous vous efforciez d'être dans de bonnes dispositions.

Ensuite, le fait que la confession sacramentelle soit également conseillée par l'Eglise même pour les péchés véniels, et que sa régularité soit fortement encouragée, découle de la simple observation des fruits spirituels abondants que cela engendre.
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 19:50

Cher Olivier,

Merci beaucoup pour ces lignes sur la réconciliation : approche très éclairante et unifiante ! Je n'avais jamais rien vu qui expliquât les choses ainsi...

Marc
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 20:04

Olivier JC a écrit:
Cher Alain, il me semble que vous confondez l'économie de la grâce et l'économie sacramentelle.

Suivant l'économie de la grâce, il suffit de s'adresser directement à Dieu, de demander pardon et le tour est joué.

L'économie sacramentelle rend visible la précédente. Toute sa discipline découle de cela.

Le sacrement de réconciliation est obligatoire dans un seul cas : lorsque nous avons commis un péché qui nous coupe de la charité avec Dieu. Un péché mortel. Et il ne s'agit que d'une obligation se comprenant à l'intérieur de l'économie sacramentelle.
D'où le fait que tant que cette faute mortelle n'est pas absoute par la voie sacramentelle, l'Eglise interdit de s'approcher, notamment, de l'Eucharistie.

Mais on reste dans la même logique.

Mettons que vous commettez un péché mortel. Tant que vous ne vous êtes pas repenti devant Dieu, comment oseriez-vous Lui dire que vous L'aimez ? Dieu Lui-même, vous voyant vous approcher de Lui dans la prière, se déroberait. C'est-à-dire, plus précisément, que votre corps ne saurait être temple de l'Esprit Saint. Se dérober n'est pas abandonner : par sa Providence, Dieu a souci de toutes ses brebis.

L'économie sacramentelle rend cela visible. Si vous ne recevez absolution sacramentelle, vous ne pouvez pas venir recevoir le Corps du Christ.
Le fait que cette économie rende visible l'invisible implique que tant que vous n'avez pas reçu l'absolution sacramentelle, vous restez exclus de l'économie sacramentelle.

Disons donc, plus précisément, que la confession sacramentelle des péchés mortels est OBLIGATOIRE si vous voulez pouvoir rester au sein de l'économie sacramentelle.
Libre à vous, en d'autres termes, de choisir de rester en dehors de cette économie, pour n'importe quelle raison vous regardant. Vous n'êtes pas pour autant exclus de l'économie de la grâce, pourvu que vous vous efforciez d'être dans de bonnes dispositions.

Ensuite, le fait que la confession sacramentelle soit également conseillée par l'Eglise même pour les péchés véniels, et que sa régularité soit fortement encouragée, découle de la simple observation des fruits spirituels abondants que cela engendre.

Votre interprétation s'accorde mal avec les canons du concile de trente à ce sujet! De plus, où la confesse est-elle obligatoire dans la Bible, même pour communier?
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 20:05

J'ajoute une précision : il reste que si Jésus a voulu qu'existe une économie sacramentelle, ce n'est pas pour des prunes.
Quand il rencontre les dix lépreux, il leur dit d'aller se montrer aux prêtres, et c'est en chemin qu'ils sont guéris.

L'économie sacramentelle demeure le mode normal d'action de l'Esprit Saint.

La volonté du Christ est que tous les hommes soient rassemblés au sein d'un seul peuple, nourri de grâce par la voie des sacrements. Et, par miséricorde, Il a voulu que sa grâce fut également accessible à ceux qui ne seraient pas insérés dans cette économie sacramentelle.

Qu'il n'abandonne pas ceux qui n'en font pas partie, cela n'est qu'un effet de sa miséricorde.

L'économie sacramentelle fut conçue pour les petits et les faibles, certes. Mais la sainteté des grands et des forts, c'est de se faire petits et faibles.

Il n'est donc pas question de dire que l'économie sacramentelle pourrait être regardée comme plus ou moins superflue, et de s'en écarter ou de la sous-estimer sous prétexte qu'elle ferait que rendre visible l'économie de la grâce.

Jésus a voulu nous donner cette économie sacramentelle. La moindre des choses est de la recevoir avec gratitude.

Bref, ce que j'ai écrit ne saurait en rien être prétexte à faire du surplace. La réunion de tous les chrétiens au sein d'une même économie sacramentelle, fut-elle diverse en ses rites, reste un objectif de l'oeucuménisme.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 20:10

Olivier JC a écrit:
J'ajoute une précision : il reste que si Jésus a voulu qu'existe une économie sacramentelle, ce n'est pas pour des prunes.
Quand il rencontre les dix lépreux, il leur dit d'aller se montrer aux prêtres, et c'est en chemin qu'ils sont guéris.

L'économie sacramentelle demeure le mode normal d'action de l'Esprit Saint.

La volonté du Christ est que tous les hommes soient rassemblés au sein d'un seul peuple, nourri de grâce par la voie des sacrements. Et, par miséricorde, Il a voulu que sa grâce fut également accessible à ceux qui ne seraient pas insérés dans cette économie sacramentelle.

Qu'il n'abandonne pas ceux qui n'en font pas partie, cela n'est qu'un effet de sa miséricorde.

L'économie sacramentelle fut conçue pour les petits et les faibles, certes. Mais la sainteté des grands et des forts, c'est de se faire petits et faibles.

Il n'est donc pas question de dire que l'économie sacramentelle pourrait être regardée comme plus ou moins superflue, et de s'en écarter ou de la sous-estimer sous prétexte qu'elle ferait que rendre visible l'économie de la grâce.

Jésus a voulu nous donner cette économie sacramentelle. La moindre des choses est de la recevoir avec gratitude.

Bref, ce que j'ai écrit ne saurait en rien être prétexte à faire du surplace. La réunion de tous les chrétiens au sein d'une même économie sacramentelle, fut-elle diverse en ses rites, reste un objectif de l'oeucuménisme.

En effet, J-C a établi l'économie sacramentelle avec deux sacrements seulement:le Baptême et la Communion. Il faut beaucoup de bonne volonté, voire de la crédulité, pour y détecter les5 autres. De plus, le salut au moyen de la foi seulepar la parole seule dans le Christ seul est aussi de l'Écriture(Rom10/13-17)!
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 20:10

Cher Alain, le désir du sacrement n'implique pas la connaissance du sacrement.

Désirer se réconcilier avec Dieu, c'est désirer recevoir le sacrement de réconciliation (ou le baptême, pour un païen).

L'économie de la grâce ne se résume pas à l'économie sacramentelle, mais elle y est bien évidemment liée, et y renvoie.
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 20:40

Olivier JC a écrit:
Cher Alain, le désir du sacrement n'implique pas la connaissance du sacrement.

Désirer se réconcilier avec Dieu, c'est désirer recevoir le sacrement de réconciliation (ou le baptême, pour un païen).

L'économie de la grâce ne se résume pas à l'économie sacramentelle, mais elle y est bien évidemment liée, et y renvoie.

Et ceux qui désirent se réconcilier sans reconnaître la validité de la confesse?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 20:56

Citation :
Et ceux qui désirent se réconcilier sans reconnaître la validité de la confesse?

C'est le cas des Protestants.

Ils se confessent alors directement à Dieu dans la prière et ne profitent pas de l'incarnation dans le sensible du sacrement.

Le protestantisme, sous ce rapport, est une religion moins adaptée au gens qui ont besoin de signes pour exprimer leurs gestes d'amour.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 20:58

Arnaud Dumouch a écrit:
Citation :
Et ceux qui désirent se réconcilier sans reconnaître la validité de la confesse?

C'est le cas des Protestants.

Ils se confessent alors directement à Dieu dans la prière et ne profitent pas de l'incarnation dans le sensible du sacrement.

Le protestantisme, sous ce rapport, est une religion moins adaptée au gens qui ont besoin de signes pour exprimer leurs gestes d'amour.

Ce n'est pas exact, car la confesse n'est pas interdite dans le pro-testantisme!
Revenir en haut Aller en bas
lucie



Messages : 615
Inscription : 26/10/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 21:15

Alain Rioux a écrit:
Ce n'est pas exact, car la confesse n'est pas interdite dans le pro-testantisme!

ah bon ?
Mais à qui se confesse-t-on dans le protestantisme ? Il n'y a pas d'absolution, pourtant ?

Désolée si les questions paraissent évidentes, mais...
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 21:17

lucie a écrit:
Alain Rioux a écrit:
Ce n'est pas exact, car la confesse n'est pas interdite dans le pro-testantisme!

ah bon ?
Mais à qui se confesse-t-on dans le protestantisme ? Il n'y a pas d'absolution, pourtant ?

Désolée si les questions paraissent évidentes, mais...

On peut se confesser à un pasteur, tenu au secret professionnnel, ou à un autre chrétien. Car, tous peuvent donner l'absolution qui n'est autre que l'annonce de l'Évangile(Jn3/16)! cheers
Revenir en haut Aller en bas
marc



Masculin Messages : 1523
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 22:33

Cher Alain,

J'ignorais ces choses... Qu'en est-il dans la pratique ? Y a-t-il un aspectcanonique précis sur la modalité etc etc ? Confesse est-elle pratiquée souvent ?

Marc
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9446
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Dim 07 Mai 2006, 23:05

marc a écrit:
Cher Alain,

J'ignorais ces choses... Qu'en est-il dans la pratique ? Y a-t-il un aspectcanonique précis sur la modalité etc etc ? Confesse est-elle pratiquée souvent ?

Marc

Evidemment, assez rarement. Allez consulter l'Article 11,15 et 25 de la confession d'Augsbourg.Vous verrez que pour nous la confesse est facultative, car c'est une coutume. Mais elle n'est pas prohibée pour autant!
Revenir en haut Aller en bas
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Ven 26 Nov 2010, 11:44

Comme ce sujet existe, je n'en ouvre pas un autre sur le même thème.


J'ai été à la rue du Bac prier dans la chapelle de la médaille miraculeuse de St Catherine Labouré et j'ai découvert avec joie qu'on pouvait recevoir le sacrement de pénitence le matin.

Comme je m'étais éloigné de la pratique depuis quelques années, j'y suis retourné plusieurs fois avec une anti sèche pour ne rien oublier.

La dernière fois, le prêtre m'a déclaré que ce sacrement n'est pas comme "une grande lessive" ...

Depuis je nage dans la confusion, a t'il pensé qu'à cause de mon papier mon repentir n'étais pas sincère ?

Juste après, il faisait parti des prêtres qui ont célébré la messe et pendant le sermon il a redis cette expression du sacrement qui n'est pas "une grande lessive".

J'espère qu'il n'a pas exprimé cela dans son sermon juste pour ma petite personne ...

Alors, comment faire une bonne confession ?

Arnaud Dumouche a écrit:

Qu'est ce qui, dans la réconciliation, est nécessaire de manière absolue?

Quatre choses:
- On se dit les choses (confession)
- On regrette (Contrition)
- On promet de ne pas recommencer.
- On essaye de réparer (Pénitence).


Comment bien "dire les choses" ?

Comment bien "réparer" ?
Jeûne, aumône ?

Connaissez vous d'autres endroits pour se faire confesser ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Ven 26 Nov 2010, 12:02

Cher FreedomForKingKong78,

Si ce prêtre ne vous a dit que cela c'est une réponse que je trouve peu empreinte de compassion et de miséricorde et qui a du vous blesser quelque peu.

Ce qui importe dans une confession c'est la contrition et le désir de combattre même si nous savons que nous sommes faibles donc pécheurs.

Pour "réparer" tout dépend de quoi il s'agit. Si par exemple on a blessé quelqu'un par une parole c'est aller lui demander pardon.

Ne vous découragez surtout pas, le Malin essaye à mon avis de vous mettre des bâtons dans les roues parce que vous êtes décidé à cheminer.

Continuez à aller à la Rue du Bac, la Vierge Marie vous a sous sa protection.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Ven 26 Nov 2010, 12:25

FreedomForKingKong78 a écrit:
Comme ce sujet existe, je n'en ouvre pas un autre sur le même thème.


J'ai été à la rue du Bac prier dans la chapelle de la médaille miraculeuse de St Catherine Labouré et j'ai découvert avec joie qu'on pouvait recevoir le sacrement de pénitence le matin.

Comme je m'étais éloigné de la pratique depuis quelques années, j'y suis retourné plusieurs fois avec une anti sèche pour ne rien oublier.

La dernière fois, le prêtre m'a déclaré que ce sacrement n'est pas comme "une grande lessive" ...

Depuis je nage dans la confusion, a t'il pensé qu'à cause de mon papier mon repentir n'étais pas sincère ?

Juste après, il faisait parti des prêtres qui ont célébré la messe et pendant le sermon il a redis cette expression du sacrement qui n'est pas "une grande lessive".

J'espère qu'il n'a pas exprimé cela dans son sermon juste pour ma petite personne ...

Alors, comment faire une bonne confession ?

Arnaud Dumouch a écrit:

Qu'est ce qui, dans la réconciliation, est nécessaire de manière absolue?

Quatre choses:
- On se dit les choses (confession)
- On regrette (Contrition)
- On promet de ne pas recommencer.
- On essaye de réparer (Pénitence).


Comment bien "dire les choses" ?

Comment bien "réparer" ?
Jeûne, aumône ?

Connaissez vous d'autres endroits pour se faire confesser ?

Chère FreedomForKingKong78 ,

Voici une analogie pour comprendre ce qu'il faut dire.

Imaginez que vous trompiez votre mari un fois et qu'il l'apprenne. Ceci est un péché mortel contre votre amour.

Que faire pour que PEUT-ËTRE, il vous pardonne et vous reprenne :

1° Il faut tout avouer sans rentrer dans les détail sordides mais en disant tout ce qui est essentiel : depuis combien de temps, combien de fois pourquoi.
2° Il faut bien sûr lui dire son regret, sa confusion.
3° Il faut JURER de ne pas recommencer, c'est évident.

Mais tout cela n'est que parole et il se peut qu'il n'arrive plus à vous faire confiance. D'où le 4° point qui est la réparation et qui consiste à trouver un moyen, concret et durable, de lui PROUVER qu'il n'a pas eu tort de vous redonner sa confiance.

C'est pareil pour la confession. Il faut aller au plus grave (les péchés mortels contre Dieu et le prochain) et pour cela il faut apprendre à les discerner car ils sont souvent cachés. Le plus grave est notre manque d'amour pour Dieu : on ne prie plus, on ne penses plus à lui.

Ensuite il y a toutes les fautes contre nos frères. Il est inutile de confesser les choses vénielles du style : j'ai oublier de faire la bise à mon mari une fois".

Il faut aller vers les choses plus grave : Ex : je fuis mon mari.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
FreedomForKingKong78



Masculin Messages : 2396
Inscription : 15/11/2010

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Ven 26 Nov 2010, 12:38

Merci pour vos réponses rapides.

Quelle est la meilleure pénitence, celle qui plaît le plus à Dieu, me demandais-je, peut-être est-ce la conversion du coeur à la bonne nouvelle de l'Evangile, et d'appliquer son message dans sa vie de tous les jours.

Grâce à la confession, je mesure ma faiblesse parce que je vois que je retombe dans mes travers malgré "ma ferme résolution" ...
La confession, premier pas vers l'humilité ...

PS: FreedomForKingKong78 genre masculin !!!
ahah
Revenir en haut Aller en bas
http://www.planfrance.org/
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Ven 26 Nov 2010, 16:49

CHER FreedomForKingKong78,

Oui, la meilleure pénitence est d'arrêter de se croire quelqu'un de bien?. L'Esprit Saint se précuipite dans le coeur de celui qui n'a plus d'illusions sur lui.

Et cela aide bien :
Citation :

je retombe dans mes travers malgré "ma ferme résolution" ...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Ven 26 Nov 2010, 16:55

FreedomForKingKong78 a écrit:


PS: FreedomForKingKong78 genre masculin !!!

Cela fait deux fois aujourd'hui qu'Arnaud appelle "chère" un nouveau membre masculin du forum.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80848
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Le Sacrement du Pardon   Ven 26 Nov 2010, 17:02

Jamais deux sans trois, chère Philippe. :smurfin:

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
 
Le Sacrement du Pardon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miséricorde et sacrement du Pardon paroles du saint curé d'Ars
» le sacrement du pardon
» Le Sacrement du Pardon
» Enseignement de la retraite à propos du sacrement du Pardon
» LE SACREMENT DE PARDON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: