DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Je hais l'Hypocrisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scrogneugneu



Messages : 2627
Inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 08:47

note: si qqn peut changer ce titre qui est dû à une erreur, ça fait un peu "heil hitler"
C'est fait.
Phil.



Je hais l'Hypocrisie.

Le Christ hait l'Hypocrisie. cette lâcheté vile et ignoble, sournoise et qui rase la terre comme le ventre du serpent.

Cet homme est hypocrite (cf. article ci-dessous).

De plus, certains disent que l'évangile c'est supporter ce genre de blasphèmes scatologiques d'auteurs dont le manque de talent les pousse à la médiocrité de la provocation, mais la provocation où ils ne risquent rien -sont pas fous ces lâches-.

C'est faux, l'évangile ce n'est pas dire "encore s'il vous plaît, j'aime ça" quand on vous urine sur la tête, pour essayer de camoufler sa lâcheté crasseuse. ça, c'est de la perversion de sado-machiste.

Voici le piège: faire trop réagir les vrais Chrétiens pour ensuite dire : ah vous voyez ce sont des "intégristes", des "énervés".

Ah !!! si seulement nous étions FORT, nous arriverions à ignorer tous ces lâches hypocrites.

--------

article du monde : romeo-castellucci-la-foi-est-a-mille-lieues-de-l-ideologie

"La foi est à mille lieues de l'idéologie"

Depuis jeudi 20 octobre, à l'appel de l'association fondamentaliste chrétienne Civitas, des extrémistes perturbent violemment les représentations, au Théâtre de la Ville, à Paris, de la pièce de Romeo Castellucci, Sur le concept du visage du fils de Dieu, qu'ils jugent "christianophobe". Ces manoeuvres d'intimidation visent un des créateurs les plus importants d'aujourd'hui. L'Italien Romeo Castellucci, 51 ans, pratique un théâtre qui dérange, trouble et divise - y compris à l'intérieur de soi-même -, à l'image de ce spectacle. Sous un immense portrait du Christ peint par Antonello da Messina au XVe siècle, Sul concetto di volto nel figlio di Dio met en scène un vieil homme incontinent et son fils et mêle, avec une époustouflante beauté plastique, l'amour et la perte, le trivial et le sacré, en une polysémie qui laisse cours aux interprétations.

Comment réagissez-vous aux perturbations et aux menaces qui visent votre spectacle ?

J'ai l'impression d'un malentendu épouvantable. Sur le concept du visage du fils de Dieu n'a rien de blasphématoire ni de christianophobe. Mais ces activistes ne peuvent pas le savoir, car ils ne l'ont pas vu. On peut même voir le spectacle comme un chant d'amour pour le Christ, ce qui est le cas de certains spectateurs.

Vous placez sous le regard du Christ une situation triviale et éprouvante, qui voit un vieillard incontinent se répandre à plusieurs reprises...

Il est bien évident qu'il s'agit d'une métaphore. Je mets en place une stratégie spirituelle, un piège, qui consiste à commencer par une scène hyperréaliste pour arriver à la métaphysique. Il faut passer par cette matière, par cette porte étroite, pour aller vers une autre dimension. C'est une matière théologique : même la zut a été créée par Dieu, il faut l'accepter sinon on reste dans une dimension unidimensionnelle de Dieu. A partir de cette situation hyperréaliste, le spectacle devient peu à peu une métaphore de la perte de substance, de la perte de soi, qui est à mettre en parallèle avec la condition du Christ, qui a accepté de se vider de sa substance divine pour intégrer la condition humaine jusqu'au bout - y compris la zut...

Vous semblez mettre en scène une interrogation, avec cette phrase extraite du psaume 22 de la Bible, "You are my shepherd" ("Tu es mon berger"), qui devient "You are not my shepherd"...

Le doute est le noyau de la foi. Même Jésus a douté, sur la Croix ("Mon Dieu, pourquoi m'as-Tu abandonné ?"). On est loin de la caricature terrible qu'offrent ces extrémistes, qui font montre d'une forme de certitude purement idéologique. Or la foi est à mille lieues de l'idéologie : une chose purement personnelle et intime, fragile, intermittente, qui consiste à croire en l'incroyable - la résurrection, qui va à l'encontre de la réalité.

Qu'est-ce qui vous a fait choisir ce portrait du Christ par Antonello da Messina ?

Ce n'est pas un portrait comme les autres : il regarde dans les yeux chaque spectateur, qui est ainsi regardé dans l'acte de regarder, ce qui provoque une transformation de son état émotionnel et spirituel. Le regard de Jésus est une forme de lumière, capable d'éclairer comme un chant d'amour la trivialité de la situation.

Ce regard du Christ est aussi très ambigu...

Oui, il est indéchiffrable, c'est ce qui fait la force de ce tableau. Selon les moments, on peut y voir de l'indifférence, de l'ironie, voire de la cruauté.

Quelle est votre relation à la religion chrétienne, qui occupe une grande place dans votre travail ?

Dans mes spectacles, que je parle du diable ou de Dieu, c'est toujours pour parler de l'homme. Sur le plan personnel, c'est tellement intime... Un jour je crois, le lendemain non, mais j'ai toujours été fasciné par l'image du Christ, par le mystère de cette beauté, par cet "Ecce homo" qui fait de Jésus un homme. Le visage du fils de Dieu, à travers l'histoire de la peinture, a modelé celui de l'homme. L'invention du visage par la peinture, c'est le Christ.

Vous lisez beaucoup de textes religieux ?

La théologie, c'est une forme de philosophie, c'est toujours la confrontation de l'homme avec Dieu. J'aime énormément la Bible, qui est un livre d'une beauté formelle extraordinaire, le livre qui est à l'origine de tous les livres - on ne peut pas comprendre la littérature américaine si on ne l'a pas lue, par exemple. Je lis aussi beaucoup les textes des premiers âges du christianisme, ceux des Pères du désert. Ce sont des textes qui exigent une interprétation, pour lesquels il n'y a pas de lecture univoque, comme tous les textes religieux, d'ailleurs. Même l'histoire du Christ est ambiguë. C'est une matière qui demande de la sensibilité et de l'intelligence.

Etes-vous mystique ?

Non, pas du tout. J'ai une pensée bien plantée dans le mystère de la réalité, ce qui est l'exact inverse du mysticisme. Et puis tous mes spectacles ne sont pas religieux non plus, ce n'est pas chez moi une forme de spécialisation... Simplement, la religion fait partie de nos existences, elle est liée à des choses qui nous concernent tous : la peur de mourir, d'être abandonné... Toutes ces peurs archaïques que l'on retrouve aussi dans les contes de fées.

Avez-vous joué le spectacle ailleurs qu'en France ?

Oui, en Pologne, en Italie, en Espagne... Nulle part nous n'avons eu à faire face à ces intimidations, à ces tentatives de censure. Le spectacle suscite des discussions passionnantes et passionnées, comme à Avignon, avec les Frères bénédictins, qui y ont vu une forme d'art sacré. On m'accuse plutôt d'être trop chrétien ! Ce qui se passe à Paris est une première, inquiétante pour un pays comme la France.

Votre spectacle est pourtant loin, lui aussi, de donner lieu à une interprétation unique...

Je fais un théâtre du questionnement, de l'inquiétude, qui joue sur l'ambiguïté. Et tout est ambigu dans Sur le concept du visage du fils de Dieu : Jésus, la zut, qui est aussi de la lumière... Ce que je cherche, c'est à fendre en deux la conscience, à ouvrir une blessure pour que les questions puissent entrer profondément en nous. L'art repose entièrement sur cette condition de poser des problèmes, sinon il est purement décoratif. Dans notre monde, nous sommes gavés d'informations, mais quelles sont les informations justes dont nous avons besoin pour continuer à vivre ? Aujourd'hui, la religion a perdu sa capacité de poser des questions, et l'art a pris sa place. Je crois que ces extrémistes sont jaloux de cette spiritualité profonde qui s'est réfugiée dans l'art.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 10:25

Ouais ça dérange plus que le fait que pendant les deux derniers millénaires, dans des arrières cuisines, on a avorté des millions de femmes avec des aiguilles à tricoter sous le regard d'un crucifix compatissant. Et ce malgré quelques amphigouriques condamnations ecclésiastiques.

Sans qu'un bien pensant ait levé le petit doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 10:47

adamev a écrit:
Ouais ça dérange plus que le fait que pendant les deux derniers millénaires, dans des arrières cuisines, on a avorté des millions de femmes avec des aiguilles à tricoter sous le regard d'un crucifix compatissant. Et ce malgré quelques amphigouriques condamnations ecclésiastiques.

Sans qu'un bien pensant ait levé le petit doigt.

Jusqu'à ce que les ben-pensants maçonniques lèvent le petit doigt afin qu'il devienne possible de tuer mille fois plus d'enfants dans le sein de leur mère pour les raisons les plus triviales qu'il se puisse imaginer.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 10:52

Scrogneugneu a écrit:

Avez-vous joué le spectacle ailleurs qu'en France ?

Oui, en Pologne, en Italie, en Espagne... Nulle part nous n'avons eu à faire face à ces intimidations, à ces tentatives de censure. Le spectacle suscite des discussions passionnantes et passionnées, comme à Avignon, avec les Frères bénédictins, qui y ont vu une forme d'art sacré. On m'accuse plutôt d'être trop chrétien ! Ce qui se passe à Paris est une première, inquiétante pour un pays comme la France.

Je ne sonde pas les reins et les coeurs alors il m'est difficile de juger si ce monsieur est hypocrite ou pas.

En revanche je note que pour le coup, il est idiot.
Idiot de ne pas se demander pourquoi c'est précisément en France que ce type de réaction a lieu. Idiot de ne pas se demander si ce n'est pas précisément le climat d'antichristianisme (je n'aime pas christianophobie) qui règne en France depuis trop longtemps qui a fini par radicaliser certains chrétiens français. Si sa pièce est discutée de manière plus policée en Pologne, en Italie, en Espagne c'est justement parce que les chrétiens y étant moins raillés, ils ont sans doute moins tendance à prendre la première manifestation ambigüe envers le christianisme pour une agression caractérisée.

En France c'est le cas. Monsieur l'artiste, prenez-vous en à l'antichristianisme français, pas à ceux qui en restent essentiellement les victimes.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 11:53

Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:
Ouais ça dérange plus que le fait que pendant les deux derniers millénaires, dans des arrières cuisines, on a avorté des millions de femmes avec des aiguilles à tricoter sous le regard d'un crucifix compatissant. Et ce malgré quelques amphigouriques condamnations ecclésiastiques.

Sans qu'un bien pensant ait levé le petit doigt.

Jusqu'à ce que les ben-pensants maçonniques lèvent le petit doigt afin qu'il devienne possible de tuer mille fois plus d'enfants dans le sein de leur mère pour les raisons les plus triviales qu'il se puisse imaginer.

Quelques bien pensants maçonniques certes et des millions de français majoritairement chrétiens à leur côté et à celui de l'unanimité des parlementaires qui ont apprové cette orientation qui, si elle n'élimine pas le fléau de l'avortement, protège au moins les mères.

Je vous savais endoctriné. Je vous ignorais menteur "tuer mille fois plus d'enfants". Qui voudrait dire qu'il n'y aurait eu avant la loi Veil que 200 avortements en France par an alors que les stats hospitalières faisaient état de 65 000 interventions annuelles pour suites d'avortements clandestins??? Combien d'autres sans suite ou réalisés dans les cliniques de la très catholique Espagne (aussi en Suisse, Italie, Angleterre...)???
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 12:32

adamev a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
adamev a écrit:
Ouais ça dérange plus que le fait que pendant les deux derniers millénaires, dans des arrières cuisines, on a avorté des millions de femmes avec des aiguilles à tricoter sous le regard d'un crucifix compatissant. Et ce malgré quelques amphigouriques condamnations ecclésiastiques.

Sans qu'un bien pensant ait levé le petit doigt.

Jusqu'à ce que les ben-pensants maçonniques lèvent le petit doigt afin qu'il devienne possible de tuer mille fois plus d'enfants dans le sein de leur mère pour les raisons les plus triviales qu'il se puisse imaginer.

Quelques bien pensants maçonniques certes et des millions de français majoritairement chrétiens à leur côté et à celui de l'unanimité des parlementaires qui ont apprové cette orientation qui, si elle n'élimine pas le fléau de l'avortement, protège au moins les mères.

Non seulement cela n'élimine pas le fléau, mais cela le multiplie. Et cela ne protège guère les mères des graves séquelles psychologiques et donc, non seulement les mères qui en étaient victimes autrefois, mais toutes celles qui s'y ajoutent par la multiplication de la pratique légalisée.
Quant aux parlementaires, on sait la surreprésentation de FM dans la classe politique.

Je vous savais endoctriné. Je vous ignorais menteur "tuer mille fois plus d'enfants". Qui voudrait dire qu'il n'y aurait eu avant la loi Veil que 200 avortements en France par an alors que les stats hospitalières faisaient état de 65 000 interventions annuelles pour suites d'avortements clandestins???

Ok, j'ai exagéré. Désolé de m'être laissé emporté par le scandale qu'est pour moi la multiplication des meurtres d'enfant, je suis sans doute trop sensible, n'est-ce pas ?
Multiplier le nombre d'avortement par 4, c'est sûr que ça valait le coup, quand on aurait sans doute pu diminuer le nombre d'avortements clandestins en utilisant pour aider à l'accueil des enfants non désirés tout le pognon qu'on utilise aujourd'hui pour faciliter le meurtre de masse.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 12:46

adamev a écrit:
Qui voudrait dire qu'il n'y aurait eu avant la loi Veil que 200 avortements en France par an alors que les stats hospitalières faisaient état de 65 000 interventions annuelles pour suites d'avortements clandestins??? Combien d'autres sans suite ou réalisés dans les cliniques de la très catholique Espagne (aussi en Suisse, Italie, Angleterre...)???
Vous voulez justifier l'injustifiable en rabachant toujours avec les avortements clandestins qui sont inévitables mais ne sont pas un massacre de masse organisé.

Depuis 2003 plus de 40 millions d'avortement/IVG par an dans le monde.

Soit de 2003 à 2011 : 40 millions x 8 ans = 320 millions d'être humains assassinés légalement. Les Nazis ont fait moins bien !

Source Institut National d'Etudes Démographiques : http://www.ined.fr/fr/tout_savoir_population/fiches_pedagogiques/naissances_natalite/avortement_monde/
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 18:21

Philippe Fabry a écrit:
Ok, j'ai exagéré. Désolé de m'être laissé emporté par le scandale qu'est pour moi la multiplication des meurtres d'enfant, je suis sans doute trop sensible, n'est-ce pas ?
Multiplier le nombre d'avortement par 4, c'est sûr que ça valait le coup, quand on aurait sans doute pu diminuer le nombre d'avortements clandestins en utilisant pour aider à l'accueil des enfants non désirés tout le pognon qu'on utilise aujourd'hui pour faciliter le meurtre de masse.

Tant qu'à me citer faites le complètement par simple honnêteté intellectuelle Qui voudrait dire qu'il n'y aurait eu avant la loi Veil que 200 avortements en France par an alors que les stats hospitalières faisaient état de 65 000 interventions annuelles pour suites d'avortements clandestins??? Combien d'autres sans suite ou réalisés dans les cliniques de la très catholique Espagne (aussi en Suisse, Italie, Angleterre...)???

Ceci étant dit à quelques nuances près je suis assez d'accord avec ce que vous écrivez ci-dessus. Et ce quand bien même je pense que ça n'aurait pas d'effet sensible sur le nombre global des avortements volontaires.

Et à vous aussi voyez "La source des femmes"... pour alimenter votre réflexion.

Autre sujet de réflexion comment expliquez-vous que 150 000 maçons influenceraient plus la société française que 5, 10, 20 millions, voire plus, qui se disent catholiques et qui disposent de milliers de prêtres, de centaines d'évêques, de dizaines de cardinaux, d'un pape universel et de dizaines de milliers de zélotes???
Revenir en haut Aller en bas
damien



Masculin Messages : 75
Inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 18:28


Citation :
Autre sujet de réflexion comment expliquez-vous que 150 000 maçons influenceraient plus la société française que 5, 10, 20 millions, voire plus, qui se disent catholiques et qui disposent de milliers de prêtres, de centaines d'évêques, de dizaines de cardinaux, d'un pape universel et de dizaines de milliers de zélotes???

De la même façon que n'importe quel autre lobby.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 18:29

Jeb a écrit:
Source Institut National d'Etudes Démographiques : http://www.ined.fr/fr/tout_savoir_population/fiches_pedagogiques/naissances_natalite/avortement_monde/

Très bon article en effet d'où il ressort que la cause de l'avortement est le défaut de contraception, que 70 000 femmes meurent chaque année de suite d'avortements non médicalisés et des millions d'autres qui connaissent des suites mettant en cause leur santé future. Que 98% des avortements à risque sont pratiqués dans des pays où l'avortement, et la contraception sont interdits ou très limités.

Merci monsieur pape (canonisé ou non), merci mr les imams et autres enturbanés, encalottés et entoqués.
Merci les Julias et con-sorts.


Dernière édition par adamev le Dim 30 Oct 2011, 18:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 18:31

damien a écrit:

Citation :
Autre sujet de réflexion comment expliquez-vous que 150 000 maçons influenceraient plus la société française que 5, 10, 20 millions, voire plus, qui se disent catholiques et qui disposent de milliers de prêtres, de centaines d'évêques, de dizaines de cardinaux, d'un pape universel et de dizaines de milliers de zélotes???

De la même façon que n'importe quel autre lobby.

Et à votre avis question d'efficacité ou question de pertinence de l'action en faveur de l'IVG (qui n'est pas c'est à rappeler un droit à l'avortement).
Revenir en haut Aller en bas
damien



Masculin Messages : 75
Inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 18:40

J'ai vraiment du mal à me positionner sur la question de l'avortement. Je serais partant pour en discuter mais j'ai peur d'être rapidement à court d'argument.

Pour résumer rapidement ma pensée je dirais que je conçois les avantages de l'avortement pour les personnes abusées sexuellement ou trop fragiles pour pouvoir mener leur grossesse sans danger mais j'ai vraiment du mal à comprendre la systématisation du processus en forme de contraception et aussi comme symbole de la libération de la femme.

Comme à mon habitude je vais m'exprimer radicalement et sans trop réfléchir mais quand je met en relation les idées respectives des deux membres du couple Badinter j'en arrive à la maxime suivante :

"Pour faire un monde plus juste il faut épargner les assassins (ça c'est Monsieur) et tuer les innocents (ça c'est Madame)."
De mon point de vue ces gens ont tout l'air d'un couple diabolique qui parviennent habilement à inverser les valeurs sous couvert de progrès.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 19:03

Pour adopter un point de vue un peu objectif il faut d'abord partir de la réalité.

L'avortement est un fléau aussi vieux que l'humanité. Relativement "naturel" (au sens de spontané) au début il s'est progressivement socialisé pour devenir depuis la nuit des temps un moyen de régulation des naissances, puis de correction d'une sexualité mal maîtrisée.

Toutes les études montrent que la maîtrise de la fécondation repose uniquement (ou presque) sur les épaules des femmes (monsieur ne voulant pas savoir et refusant souvent les diverses méthodes contraceptives).

Si l'on excepte le viol "par inconnu" force est de constater que le viol (par parent, ami, mari...) est un phénomène domestique courant. Il peut prendre des formes dures par forçage de la femme ou des formes softs par contrainte phychologique exercées sur la femme ou la fille (exemple du patron qui abuse une employée sous la menace de licenciement ou du mari qui abuse de l'amour de sa femme...).

Et puis aussi la chair étant faible...

Avec le viol domestique et une sexualité partagée mais mal maîtrisée on a les deux principales causes de grossesses non désirées et de la volonté d'avorter. Si en plus viennent s'ajouter des conditions d'environnement difficile (chômage, charges de famille, santé....)...

En fait la seue façon raisonnable de lutter contre ce fléau c'est en effet de mettre en place des politiques familiales "accueillantes" à l'enfant, des moyens de contraception efficaces mais surtout des politiques d'éducation visant à faciliter l'acceptation de la contraception par les garçons (afin qu'elle soit partagée) et le respect de l'autre (trop d'hommes considèrent la femme comme un objet). S'en oublier qu'il faudrait aussi que les mères cessent d'éduquer leurs fils comme de futurs parfaits machos.
Revenir en haut Aller en bas
damien



Masculin Messages : 75
Inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 19:13

Je dois faire parti des exceptions parce que moi qui me fait régulièrement taxer -injustement- de macho par mes copines et leurs amis je n'ai jamais laissé cette responsabilité à ces dernières (j'ai trop peu confiance en mes semblables pour ne pas veiller moi-même à ne pas devenir papa par accident).
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12274
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 19:17

damien a écrit:
Je dois faire parti des exceptions parce que moi qui me fait régulièrement taxer -injustement- de macho par mes copines et leurs amis je n'ai jamais laissé cette responsabilité à ces dernières (j'ai trop peu confiance en mes semblables pour ne pas veiller moi-même à ne pas devenir papa par accident).

Sage précaution mais motivation un peu discutable non?
Vous pourriez dire aussi que vous assumez votre responsabilité d'homme.

Mais je sens venir les prêcheurs de parlottes qui vont nous expliquer que les relation sexuelles hors mariage.... péééééééééééééééééééééééééééééchéééééééééééééééééééééé.
Revenir en haut Aller en bas
damien



Masculin Messages : 75
Inscription : 18/10/2011

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 19:32

Pas un peu discutable mais carrément mauvaise et, le pire, c'est que je ne peux même pas me cacher derrière le prétexte de la responsabilité puisque je suis lucide quant à ma moralité.

C'est pour cela que je ne peux me résoudre à embrasser la Foi, il y a trop de contraintes pratiques. À quoi bon se dire catholique si c'est pour bafouer en permanence les préceptes auxquels je serais sensé me plier ?
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Dim 30 Oct 2011, 20:03

Cher Scrogneugneu,

puis-je vous inviter ici

En toute liberté d'accepter ou de refuser ;)
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Lun 31 Oct 2011, 02:55

adamev a écrit:
Jeb a écrit:
Source Institut National d'Etudes Démographiques : http://www.ined.fr/fr/tout_savoir_population/fiches_pedagogiques/naissances_natalite/avortement_monde/

Très bon article en effet d'où il ressort que la cause de l'avortement est le défaut de contraception, que 70 000 femmes meurent chaque année de suite d'avortements non médicalisés et des millions d'autres qui connaissent des suites mettant en cause leur santé future. Que 98% des avortements à risque sont pratiqués dans des pays où l'avortement, et la contraception sont interdits ou très limités.

D'abord l'article de l'INED parle de 97% et non 98%. Ensuite c'est une présentation tendancieuse et quelque peu malhonnête puisque la majorité des pays recensés par l'INED ont légalisé l'avortement.

Citez donc la phrase dans son contexte mon cher Adamev :
20 millions d'avortements à risque

En 2005, l'OMS considère que 48 % des avortements provoqués (20 millions) sont pratiqués dans de mauvaises conditions - personnel non qualifié, mauvaise hygiène, grossesse trop avancée - entraînant la mort de près de 70 000 femmes et des complications graves pour des millions d'autres. Près de 97 % de ces avortements à risque sont pratiqués dans des pays où l'avortement est interdit ou très limité.
C'est à dire dans les pays dit en voie de développement.

Il ne s'agit donc pas ici d'avortements clandestins dits "non médicalisés" comme vous le laissez entendre, mais bien d'avortements pratiqués dans les milieux médicaux déficients.

Les chiffres n'en restent pas moins vrais : plus de 40 millions d'avortements chaque année faits par les professionnels de santé, qu'ils soient dans un système performant ou non.

La légalisation de l'avortement a fait quadruplé le nombre d'IVG : 60 000 environ avant la légalisation, 240 000 après la légalisation.

La désinformation est monnaie courante dans ce domaine aussi :
Le professeur Bernard Nathanson, ancien avorteur et réalisateur du film "Le cri silencieux", a expliqué au magazine WHISTLEBLOWER (janvier 2003) comment l'avortement avait été introduit aux Etats-Unis :

"A l'époque, sachant que si un véritable sondage était réalisé, nous (avorteurs) serions complètement battus, nous avons simplement inventé des résultats fictifs. Nous avons annoncé aux médias que, d'après notre enquête, 60 % des Américains étaient en faveur de l'avortement. C'est une tactique bien connue...

Nous avons suscité suffisamment de sympathie pour vendre notre programme d'avortement libre en falsifiant les chiffres des avortements illégaux pratiqués aux Etats Unis chaque année. Là où les chiffres réels annonçaient 100.000 cas, nous répétions 1.000.000 aux médias. Ces mensonges ont été faits tant de fois que le public en était convaincu.

Le nombre de femmes mourant chaque année d'un avortement illégal tournait autour de 200 à 250: nous en avions fait 10.000 . Un mensonge décisif qui emporta l'adhésion de l'opinion publique, fut de prétendre que la légalisation aurait pour seul effet de transformer les avortements illégaux en avortements légaux, sans augmentation de leur nombre.

En fait, maintenant que l'avortement est utilisé comme première méthode de contrôle de naissances aux Etats-Unis, le nombre annuel d'avortements a augmenté de 1500 % depuis sa légalisation".


Source : http://www.avortementivg.com/pages/Retour_sur_un_mensonge__les_avortements_clandestins-460032.html
Revenir en haut Aller en bas
AndreQC



Masculin Messages : 26
Inscription : 30/10/2011

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Lun 31 Oct 2011, 05:33

Que de haine ....
Revenir en haut Aller en bas
Jeb



Masculin Messages : 4320
Inscription : 04/02/2008

MessageSujet: Re: Je hais l'Hypocrisie   Lun 31 Oct 2011, 10:29

AndreQC a écrit:
Que de haine ....
Cher AndreQC,

Je suppose, peut-être à tort, que votre remarque m'est adressée.

Ne voyez pas de haine là où il y a désaccord profond avec notre ami Adamev.

J'ai un profond respect pour sa personne. Sous des apparences revêches Adamev a un grand coeur que beaucoup peuvent envier. Je suis prêt à lui apporter mon aide s'il le souhaitait, quitte à me déplacer à l'autre bout de la France.

Ayez plutôt un regard "zen" sur nos échanges. ;)

Et soyez le bienvenu sur ce forum, votre point de vue en tant que bouddhiste sera très certainement intéressant, notamment concernant ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
 
Je hais l'Hypocrisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je hais l'Hypocrisie
» hypocrisie ?
» Chine-Tibet et Hypocrisie
» L'hypocrisie de Paul
» De l'hypocrisie de l'intelligentsia européenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: