DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Manifestation nationale contre la christianophobie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Chrysostome



Messages : 28499
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Lun 14 Nov 2011, 22:20

Thumright

Ceux qui ne voient rien de mal à outrager l'image du Christ doivent se poser des questions...
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Messages : 28499
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Lun 14 Nov 2011, 22:21

"Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est dans les cieux ; mais celui qui m'aura renié devant les hommes, à mon tour je le renierai devant mon Père qui est dans les cieux." (Matthieu 10, 32-33)
Revenir en haut Aller en bas
alouette



Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Lun 14 Nov 2011, 23:00

Chère Julia
je respecte votre sensibilité humaine. je n'y échappe pas non plus , j'ai trouvé dans le bric à brac d'un brocanteur sur un marché les photos familiales d'une tante qui était décédée récemment, on y voyait des photos de son mariage, de ses enfants à tous les âges, de ses parents, toute une vie...dans une caisse de brols bons à jeter!!.j'ai été bouleversée! c'était un choc sentimental. J'ai vécu le même genre d'émotion lorsque je voyais des images saintes et crucifix traités de cette façon, j'en ai récupéré, tant et tant je ne savais plus où les mettre.!!!J'ai dû me raisonner, Shocked ou je louais un entrepôt pour y stoker mes sauvetages ou je comprenais enfin que notre Seigneur me demandait autre chose que la sensibilité que j'avais pour les photos de ma tante.
Notre Seigneur me demande d'aller plus loin dans l'Amour que mes émotions purement humaines. Elles sont normales mais ne doivent pas devenir un obstacle à la transcendance qu'Il nous demande car une sensibilité exacerbée nous éloigne souvent de Lui.
Enfin c'est ce que je pense ce qui ne m’empêche pas de respecter infiniment les personnes qui prient devant ce portrait.
fleur 6
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 11:19

Chère Alouette, bien sûr que nous avons tous eu cet élan du coeur en voyant des images de Notre Seigneur ou de Notre Dame au milieu des vieilleries des brocanteurs. :|

L'abbé Pierre avait acquis à l'une de ces brocantes un grand Christ en croix qui a symbolisé toute son action : l'homme "récupéré" parmi les "déchets".

A sa mort, il s'est fait enterrer juste en dessous de ce grand Christ.

Tout cela n'a rien à voir avec la démarche délibérée d'une personne qui cherche, sous prétexte de d'art, à salir une image sainte.

Beaucoup d'entre nous sont des anciens ennemis de Notre Seigneur qu'il a convertis dans son immense charité et miséricorde.

Mais pour autant, viendrait-il à l'idée de qui que ce soit de mettre en scène (même "pour de faux") un personnage souillant un portrait de Notre Seigneur ?
Même si, au final, le personnage se convertira ?
qu'est-ce que cela apporte, sinon le piment salace et scato que nos sociétés désabusées recherchent pour se donner encore quelque sensation mortifère ?

C'est la même démarche qu'au cinéma, où l'on nous abreuve de scènes de sexe, même dans de bon films par ailleurs, parce que n'est-ce pas, "c'est vraiment la vie, il faut tout montrer !".

On nous prend pour quoi finalement ?

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 11:32

julia a écrit:

Tout cela n'a rien à voir avec la démarche délibérée d'une personne qui cherche, sous prétexte de d'art, à salir une image sainte.


Tout dépend de ce que la scène signifie.

Dans "Amadeus", le film sur Mozart, l'on voit Salieri, rival jaloux du génie de Mozart, succomber à son orgueil blessé et jeter un crucifix au feu en le maudissant. Cette séquence cinématographique est-elle un blasphème ? Fallait-il interrompre les projections d'Amadeus ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 11:57

Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:

Tout cela n'a rien à voir avec la démarche délibérée d'une personne qui cherche, sous prétexte de d'art, à salir une image sainte.


Tout dépend de ce que la scène signifie.

Dans "Amadeus", le film sur Mozart, l'on voit Salieri, rival jaloux du génie de Mozart, succomber à son orgueil blessé et jeter un crucifix au feu en le maudissant. Cette séquence cinématographique est-elle un blasphème ? Fallait-il interrompre les projections d'Amadeus ?

Quand bien même !

Les gens qui salissent le Christ témoignent de leur désaroi.

Vouloir empécher aujourd'hui des gens de cracher sur le Christ équivaut à vouloir sauver par la force le Christ le jour du vendredi Saint.

Cela n'a pas de sens.

Tout cela me fait penser au baptême de Clovis :

Citation :
Le baptême du roi Franc avait-il changé sa nature profonde ? Le chroniqueur Frédegher nous rapporte ceci:
- "Quelques jours après son baptême, Clovis, étant encore dans les aubes, écoutait la lecture de l'Evangile que faisait Saint Rémi. Quand le prélat vint à réciter comment Jésus-Christ avait été livré aux bourreaux, Clovis entra en fureur: "Que n'étais-je là avec mes Francs! s'écria-t-il, j'eusse promptement vengé son injure."
On voit comment les néophytes francs comprenaient les mystères de leur nouvelle foi." Frédegher (c. 22).

Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 12:00

julia a écrit:


Mais pour autant, viendrait-il à l'idée de qui que ce soit de mettre en scène (même "pour de faux") un personnage souillant un portrait de Notre Seigneur ?
Même si, au final, le personnage se convertira ?
qu'est-ce que cela apporte, sinon le piment salace et scato que nos sociétés désabusées recherchent pour se donner encore quelque sensation mortifère ?


Chère Julia,

Quel crédit accordez vous aux témoignages de l'abbé Grosjean, du frère Samuel Rouvillois, de Myriam Picard, qui ont vu la pièce et qui affirment qu'il n'y a pas d'intention blasphématoire dans cette pièce ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 12:03

Paco a écrit:
julia a écrit:


Mais pour autant, viendrait-il à l'idée de qui que ce soit de mettre en scène (même "pour de faux") un personnage souillant un portrait de Notre Seigneur ?
Même si, au final, le personnage se convertira ?
qu'est-ce que cela apporte, sinon le piment salace et scato que nos sociétés désabusées recherchent pour se donner encore quelque sensation mortifère ?


Chère Julia,

Quel crédit accordez vous aux témoignages de l'abbé Grosjean, du frère Samuel Rouvillois, de Myriam Picard, qui ont vu la pièce et qui affirment qu'il n'y a pas d'intention blasphématoire dans cette pièce ?

Pour l'instant, je n'ai pas entendu un seul chrétien qui a vu la pièce et qui n'ai pas surtout ressenti que l'auteur envoyait un appel à l'aide justement aux chrétiens.

Et quelle réponse apportons nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 12:03

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:

Tout cela n'a rien à voir avec la démarche délibérée d'une personne qui cherche, sous prétexte de d'art, à salir une image sainte.


Tout dépend de ce que la scène signifie.

Dans "Amadeus", le film sur Mozart, l'on voit Salieri, rival jaloux du génie de Mozart, succomber à son orgueil blessé et jeter un crucifix au feu en le maudissant. Cette séquence cinématographique est-elle un blasphème ? Fallait-il interrompre les projections d'Amadeus ?

Quand bien même !

Les gens qui salissent le Christ témoignent de leur désaroi.

Vouloir empécher aujourd'hui des gens de cracher sur le Christ équivaut à vouloir sauver par la force le Christ le jour du vendredi Saint.

Cela n'a pas de sens.

Tout cela me fait penser au baptême de Clovis :

Citation :
Le baptême du roi Franc avait-il changé sa nature profonde ? Le chroniqueur Frédegher nous rapporte ceci:
- "Quelques jours après son baptême, Clovis, étant encore dans les aubes, écoutait la lecture de l'Evangile que faisait Saint Rémi. Quand le prélat vint à réciter comment Jésus-Christ avait été livré aux bourreaux, Clovis entra en fureur: "Que n'étais-je là avec mes Francs! s'écria-t-il, j'eusse promptement vengé son injure."
On voit comment les néophytes francs comprenaient les mystères de leur nouvelle foi." Frédegher (c. 22).


J'ai cité cela dans un autre fil sur le même thème ! C'est tout à fait ça.

En vérité, ce que le Christ attend de nous, ce n'est pas de tenter de le détacher de la Croix, mais c'est de rester avec lui au pied de la Croix, comme la Sainte Vierge. Nous devons donc témoigner, tenter de porter le message du Christ à ceux font, ainsi, preuve d'un questionnement, ou d'un désarroi. Le mot est bien choisi, et il est classique :

Venez, divin Messie !
Ô Fils de Dieu, ne tardez pas,
Par votre Corps donnez la joie
À notre monde en désarroi.
Redites-nous encore
De quel amour vous nous aimez;
Tand d'hommes vous ignorent !
Venez, venez, venez !

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 12:14

Philippe Fabry a écrit:
J'ai cité cela dans un autre fil sur le même thème ! C'est tout à fait ça.

En vérité, ce que le Christ attend de nous, ce n'est pas de tenter de le détacher de la Croix, mais c'est de rester avec lui au pied de la Croix, comme la Sainte Vierge. Nous devons donc témoigner, tenter de porter le message du Christ à ceux font, ainsi, preuve d'un questionnement, ou d'un désarroi. Le mot est bien choisi, et il est classique :

Venez, divin Messie !
Ô Fils de Dieu, ne tardez pas,
Par votre Corps donnez la joie
À notre monde en désarroi.
Redites-nous encore
De quel amour vous nous aimez;
Tand d'hommes vous ignorent !
Venez, venez, venez !

Il me semble que la bonne attitude aurait été d'inviter les spectateurs, qui sont donc interressés par le Christ, à une catéchèse ou un apéro aprés le spectacle pour entendre ce qu'ils ont à dire.

Le curé de ma paroisse dit toujours qu'ils ne faut rien imposer à son enfant dans l'éducation religieuse. Il dit qu'il suffit de vivre sa foi dans la joie, que l'enfant voudra probablement partager cette joie un peu comme il veut partager avec vous les matchs de rugby.
Et s'il finit par se détacher de la foi, il lui en restera un souvenir de plénitude et il reviendra à la foi.

Comme vous le disiez (à propo de Charlemagne), un catholique est toujours en mission d'évangélisation.

Dans le monde de consommateurs névrosés qui nous entoure, la foi dans la joie est la meilleure des attitudes.


Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 12:20

Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:

Tout cela n'a rien à voir avec la démarche délibérée d'une personne qui cherche, sous prétexte de d'art, à salir une image sainte.


Tout dépend de ce que la scène signifie.

Dans "Amadeus", le film sur Mozart, l'on voit Salieri, rival jaloux du génie de Mozart, succomber à son orgueil blessé et jeter un crucifix au feu en le maudissant. Cette séquence cinématographique est-elle un blasphème ? Fallait-il interrompre les projections d'Amadeus ?

En effet, cher Philippe, comme je le déplorais, pas un film moderne qui ne fasse allusion à Notre Seigneur sans blasphémer !

De même pour les vieillards, vous souvenez-vous de la première scène du film de Patrice Leconte "Ridicule" ?

Un distingué personnage se rend au chevet d'un vieil aristocrate moribond, et par vengeance, lui pisse dessus.
La malheureuse victime, immobilie, n'a bien entendu aucun moyen de défense, et se laisse humilier. La scène est filmée quasi en temps réel, donc elle dure.

Cela n'a suscité absolument aucune réaction, c'est dire l'état de létargie spirituelle et morale dans laquelle nous baignons.

Ce même film, "Ridicule", a été passé dans un avion pour l'Afrique, la projection a dû être interrompue dès la première scène, suite à un énorme mouvement d'indignation venant de l'assistance, en grande partie africaine.

Les anciens, c'est sacré.


Je maintiens donc, car Notre Seigneur m'a ainsi faite : pas anesthésiée.

Un portrait de Notre Seigneur, exécuté initialement pour la dévotion, n'a pas à être détourné délibérément de sa fonction sacrée, qui plus est pour le souiller !!!

Je suis attristée et étonnée que vous, chrétiens, cherchiez à discuter des choses aussi élémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 12:40

julia a écrit:
De même pour les vieillards, vous souvenez-vous de la première scène du film de Patrice Leconte "Ridicule" ?

Un distingué personnage se rend au chevet d'un vieil aristocrate moribond, et par vengeance, lui pisse dessus.
La malheureuse victime, immobilie, n'a bien entendu aucun moyen de défense, et se laisse humilier. La scène est filmée quasi en temps réel, donc elle dure.

Cela n'a suscité absolument aucune réaction, c'est dire l'état de létargie spirituelle et morale dans laquelle nous baignons.

Ce même film, "Ridicule", a été passé dans un avion pour l'Afrique, la projection a dû être interrompue dès la première scène, suite à un énorme mouvement d'indignation venant de l'assistance, en grande partie africaine.

Les anciens, c'est sacré.


La scène du film n'est pas faite pour être applaudie des deux mains non plus.

Citation :
Un portrait de Notre Seigneur, exécuté initialement pour la dévotion, n'a pas à être détourné délibérément de sa fonction sacrée, qui plus est pour le souiller !!!

Je suis attristée et étonnée que vous, chrétiens, cherchiez à discuter des choses aussi élémentaires.

Ne comprenez vous pas que les païens, les méchants pensaient en avoir finit avec Jésus et que, manque de bol, il est ressucité.

Alors aujourd'hui, les même s'en prennent au symbole. Cela nous montre que notre seigneur Jésus Christ continura, pour l'éternité, à être humilié par les âmes égarées.

Ces gens qui blasphèment doivent être pardonnés parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils font. En revanche il est de notre devoir d'essayer de les sauver. Et nous serions impardonnable de ne rien tenter.

Quand au portrait de notre Seigneur, il est voué, jusqu'à la fins des temps, au supplice.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 13:06

julia a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:

Tout cela n'a rien à voir avec la démarche délibérée d'une personne qui cherche, sous prétexte de d'art, à salir une image sainte.


Tout dépend de ce que la scène signifie.

Dans "Amadeus", le film sur Mozart, l'on voit Salieri, rival jaloux du génie de Mozart, succomber à son orgueil blessé et jeter un crucifix au feu en le maudissant. Cette séquence cinématographique est-elle un blasphème ? Fallait-il interrompre les projections d'Amadeus ?

En effet, cher Philippe, comme je le déplorais, pas un film moderne qui ne fasse allusion à Notre Seigneur sans blasphémer !

De même pour les vieillards, vous souvenez-vous de la première scène du film de Patrice Leconte "Ridicule" ?

Un distingué personnage se rend au chevet d'un vieil aristocrate moribond, et par vengeance, lui pisse dessus.
La malheureuse victime, immobilie, n'a bien entendu aucun moyen de défense, et se laisse humilier. La scène est filmée quasi en temps réel, donc elle dure.

Cela n'a suscité absolument aucune réaction, c'est dire l'état de létargie spirituelle et morale dans laquelle nous baignons.

Mais montrer une horreur n'est pas militer pour elle ! Ce peut être un moyen de la dénoncer par électrochoc.

Par exemple, la scène susmentionnée avec Salieri n'a pas pour but d'appeler à brûler des crucifix, mais à montrer à quelle immoralité est conduit le personnage par son orgueil blessé et sa jalousie.

Idem dans Ridicule. Le film n'est pas un appel à uriner sur les vieillards, mais une dénonciation des faux-semblants et des hypocrisies d'une société de cour.

Bref il faut distinguer : montrer une chose n'est pas en faire l'apologie. D'où la nécessité du discernement.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80841
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 13:14

SJA a écrit:


Le curé de ma paroisse dit toujours qu'ils ne faut rien imposer à son enfant dans l'éducation religieuse. Il dit qu'il suffit de vivre sa foi dans la joie, que l'enfant voudra probablement partager cette joie un peu comme il veut partager avec vous les matchs de rugby.
Et s'il finit par se détacher de la foi, il lui en restera un souvenir de plénitude et il reviendra à la foi.

Je pense qu'il confond un enfant et un adolescent !

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 14:02

Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
julia a écrit:

Tout cela n'a rien à voir avec la démarche délibérée d'une personne qui cherche, sous prétexte de d'art, à salir une image sainte.


Tout dépend de ce que la scène signifie.

Dans "Amadeus", le film sur Mozart, l'on voit Salieri, rival jaloux du génie de Mozart, succomber à son orgueil blessé et jeter un crucifix au feu en le maudissant. Cette séquence cinématographique est-elle un blasphème ? Fallait-il interrompre les projections d'Amadeus ?

En effet, cher Philippe, comme je le déplorais, pas un film moderne qui ne fasse allusion à Notre Seigneur sans blasphémer !

De même pour les vieillards, vous souvenez-vous de la première scène du film de Patrice Leconte "Ridicule" ?

Un distingué personnage se rend au chevet d'un vieil aristocrate moribond, et par vengeance, lui pisse dessus.
La malheureuse victime, immobilie, n'a bien entendu aucun moyen de défense, et se laisse humilier. La scène est filmée quasi en temps réel, donc elle dure.

Cela n'a suscité absolument aucune réaction, c'est dire l'état de létargie spirituelle et morale dans laquelle nous baignons.

Mais montrer une horreur n'est pas militer pour elle ! Ce peut être un moyen de la dénoncer par électrochoc.

Par exemple, la scène susmentionnée avec Salieri n'a pas pour but d'appeler à brûler des crucifix, mais à montrer à quelle immoralité est conduit le personnage par son orgueil blessé et sa jalousie.

Idem dans Ridicule. Le film n'est pas un appel à uriner sur les vieillards, mais une dénonciation des faux-semblants et des hypocrisies d'une société de cour.

Bref il faut distinguer : montrer une chose n'est pas en faire l'apologie. D'où la nécessité du discernement.

Discerner, oui, relativiser, NON
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 14:32

Arnaud Dumouch a écrit:
SJA a écrit:


Le curé de ma paroisse dit toujours qu'ils ne faut rien imposer à son enfant dans l'éducation religieuse. Il dit qu'il suffit de vivre sa foi dans la joie, que l'enfant voudra probablement partager cette joie un peu comme il veut partager avec vous les matchs de rugby.
Et s'il finit par se détacher de la foi, il lui en restera un souvenir de plénitude et il reviendra à la foi.

Je pense qu'il confond un enfant et un adolescent !

Il ne confond pas, c'est moi qui fait bref ! Very Happy

Quant aux petits enfants, je pour l'instant, je n'ai rien eu à imposer.

Mon fils demande, je reponds. Le soir, on lit la bible pour les petits enfants. C'est lui demande.

Il pose des questions amusantes du genre : "mais il est où Dieu?" lorsque qu'on lit que Dieu dit ceci ou cela. Mr. Green

Je pris avec lui parfois.

Ce matin, il m'a demandé si j'avais prié hier soir.

Tout cela est trés naturel. Les enfants sentent d'instinct que Dieu est trés important.

Les enfants ont naturellement soif de Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 18:21

:titanic:
le bateau coule. Vous pourriez sauver des vies et rassurer les gens effrayés qui crient sans retenue dans le canot de sauvetage. Mais vous restez sur le pont avec votre prêchi prêcha de bonnes manières.
ce n'est pas une réponse adéquate aux gens qui crient leur angoisse dans un monde privé de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 22:51

Info sur Canal +

Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mar 15 Nov 2011, 22:55

Bon allez, tant qu'on y est, la vidéo d'Arnaud sur le Christ-ROI

Revenir en haut Aller en bas
Poisson



Masculin Messages : 1825
Inscription : 29/10/2010

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mer 16 Nov 2011, 05:32

Quel est le but recherché par Civitas ?
1 Convertir les « mécréants », les « incroyants », c’est-à-dire les spectateurs de cette pièce de théâtre ? Permettez-moi d’en douter, car, à moins que le baptême se fasse désormais à l’huile de vidange, je ne vois nulle trace d’une quelconque volonté évangélisatrice.
2 Faire le buzz dans les médias ? À l’évidence, c’est la bonne réponse :
Qui, avant ces manifestations, avait entendu parler de l’institut Civitas ? Qui connaissait le nom de son chef, M. Escada ?
Comme l’indique leur site Internet, Civitas est un mouvement politique. Comme tout mouvement politique, il a une stratégie mûrie de longue date et qui ressemble à s’y méprendre à celles de ses concurrents. Il est d’ailleurs symptomatique de constater que pour condamner ceux ou celles qui s’émeuvent de leurs méthodes, Civitas utilise des expressions entendues il y a peu : le « catholicisme mou » renvoie ainsi à la « gauche molle » des primaires socialistes.
Plus grave à mon sens, est que ce même parti a donné, sans vergogne, une notoriété à une « œuvre » et à son créateur, Roméo Castelluci qui n’en méritaient pas tant. Qui, avant ces manifestations, connaissait « Sur le concept du visage du Fils de Dieu » ? Personne, à part un petit nombre de bobos pour qui l’art ne peut se concevoir sans scandale, sans sentir le souffre. Cette pièce n’aurait jamais dû sortir des profondeurs abyssales où elle était fort justement cantonnée.
Ce qui me rassure, c’est que les deux protagonistes de cette affaire, à savoir le président de Civitas et l’auteur de cette pièce de théâtre, retomberont bien vite dans l’oubli médiatique, un peu comme la quasi-totalité des « héros » de la télé réalité.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mer 16 Nov 2011, 11:36

Les prières faites en public ont toujours porté du fruit, et celles-ci porteront les leurs, car "on ne met pas la lumière sous le boisseau".

Le Bon Dieu voit le coeur et le courage de ceux qui se prononcent publiquement pour Lui, et ne fait pas de politique.

Peu Lui importe votre appartenance ou sympathie pour tel ou tel parti (sauf celui des partisans de l'avortement), ce qu'Il regarde, c'est la foi, et le témoignage public qu'on Lui rend.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mer 16 Nov 2011, 11:51

alouette a écrit:
:titanic:
le bateau coule. Vous pourriez sauver des vies et rassurer les gens effrayés qui crient sans retenue dans le canot de sauvetage. Mais vous restez sur le pont avec votre prêchi prêcha de bonnes manières.
ce n'est pas une réponse adéquate aux gens qui crient leur angoisse dans un monde privé de Dieu.

C'est quoi la bonne réponse ? Une paire de baffes ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Mer 16 Nov 2011, 11:52

julia a écrit:


Discerner, oui, relativiser, NON

On est d'accord, mais il ne faut pas confondre les deux et traiter de relativistes tous les gens qui ne foncent pas bille en tête.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 20:19


Citation :


Mgr Vingt-Trois : « Nous comprenons le trouble de beaucoup »
Par Guillaume de Prémare le vendredi 11 novembre 2011

Lors de son discours de clôture de l’assemblée plénière des évêques, le 9 novembre, le cardinal André Vingt-Trois, a abordé, en référence à l’affaire Castellucci, la réponse chrétienne face à « des œuvres difficiles à interpréter ». Les points forts.

1. Il y a un trouble réel

« Nous comprenons le trouble de beaucoup devant des œuvres difficiles à interpréter. »

2. Il y a un écueil à se défendre comme une minorité

« Nous devons aborder ces événements, qui reviennent périodiquement, sans nous laisser enfermer dans une forme de débat où l'Église se défendrait elle-même comme un groupe minoritaire dans une société pluriculturelle ou même hostile. »

3. Nos contemporains cherchent une lumière

« Des œuvres évoquent explicitement le Christ, Fils de Dieu. Souvent, il s'agit du Crucifié sur le mont Golgotha. Elles ne manquent pas d'interroger. Pourquoi le visage du Crucifié questionne-t-il tant ? De quelle force est-il porteur ? Quelle lumière nos contemporains y cherchent-ils avec tant d'assiduité ? Quel sens veulent-ils donner à la violence ou à l'outrance des images qu'ils produisent ? »

4. Les artistes ont une responsabilité

« Certaines œuvres sont provocantes et leurs provocations blessent bon nombre de spectateurs, chrétiens ou non. L'artiste doit expliquer son intention. Ne doit-il pas aussi prêter attention à la foi des humbles, l'écouter et se laisser toucher en voyant qu'elle se traduit le plus souvent par un amour réel des plus souffrants parmi nous ? »

5. La question de la souffrance et du Salut au cœur du dialogue avec l’art contemporain

« Dans ce dialogue entre l'art et la foi, se situe l'énigme de la souffrance humaine. Celle-ci est vive aujourd'hui : où trouver l'espérance ? Le Crucifié de Jérusalem a-t-il une parole à dire ? Comment sa croix annonce-t-elle quelque chose de bon pour l'homme : le salut. Reconnaître ces questions et entrer dans le dialogue est la première tâche des chrétiens. »

6. Le combat chrétien est un combat spirituel

« Que ceux-ci (les chrétiens) ne se trompent pas de combat. C'est d'abord un combat sur eux-mêmes. Être toujours plus fidèles à leur foi dans la société contemporaine en proie à la crise de sens que nous connaissons tous, tel est le véritable combat que les chrétiens ont à vivre. Ils ne le mèneront jamais mieux qu'en s'efforçant d'imiter au plus près leur Seigneur, en vivant de son inépuisable pardon. »

7. Ne pas répondre à la blessure par la violence

« L'indifférence, l'incompréhension, la méconnaissance ou le rejet qui s'expriment à l'égard du Christ et de la foi nous touchent tous dans notre amour du Seigneur et notre amour des hommes. Cette blessure ne doit pas et ne peut pas se transformer en violence verbale, et moins encore physique. Elle doit nourrir notre prière, prière personnelle et prière communautaire. Elle doit motiver notre désir de faire connaître le vrai visage du Christ, tel qu'il s'est révélé dans sa Passion et sa crucifixion. À Pierre, il a fait rengainer son glaive. »


http://www.urgencecomcatho.com/index.php?post/2011/11/11/Mgr-Vingt-Trois-Nous-comprenons-le-trouble-de-beaucoup


Dernière édition par Emmanuel75 le Jeu 17 Nov 2011, 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuel75



Masculin Messages : 886
Inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 20:27


Citation :
Vous avez dit « fondamentaliste » ?
Par Guillaume de Prémare le jeudi 10 novembre 2011

La controverse entre l’Institut Civitas et Romeo Castellucci offre aux deux protagonistes une place de choix dans les médias et répand une atmosphère délétère qui sème le trouble chez certains catholiques. Au plan médiatique, un fait relativement nouveau mérite l’attention : le surgissement dans la presse grand public de la notion de « fondamentalisme catholique ».
Eléments de décryptage sur quelques aspects de cette affaire.

Quelle est la stratégie de Civitas ?

L’Institut Civitas poursuit un objectif de reconquête politico-religieuse. Il a préparé, lors de sa dernière université d’été, une stratégie d’action autour de la « Christianophobie ». Cela revient à entrer de plain-pied dans l’atmosphère de « concurrence victimaire » qui est dans l’air du temps. Ce processus d’imitation des logiques victimaires lui ouvre une visibilité médiatique nouvelle et offre un terrain d’action pour ses militants.

Le terme « fondamentaliste catholique » est-il nouveau ?

Jusqu’ici, concernant les chrétiens, on parlait de « fondamentalistes » pour désigner les protestants, notamment évangéliques, qui font une lecture littérale de la Bible (« créationnisme »), mais sans rattacher nécessairement ce « fondamentalisme » à la violence. Le terme a ensuite été utilisé pour caractériser le tueur fou Breivik. Nous voici arrivés au « fondamentalisme catholique ». Le surgissement massif de cette notion dans la presse grand public est un phénomène nouveau.

Existe-t-il un fondamentalisme catholique ?

Au sens propre, le « fondamentalisme » peut recouvrir deux choses : la lecture littérale d’un texte sacré et/ou la survalorisation de ce qui est « fondamental », le plus proche des fondements, des origines. Dans la tradition catholique, il n’y a pas de lecture exclusivement littérale des Ecritures, mais « quatre sens de l’Ecriture » qui sont attestés depuis les origines de l’Eglise et résumés par un adage : « La lettre enseigne les faits, l’allégorie ce que tu dois croire, la morale ce que tu dois faire, l’anagogie ce que tu dois viser. » Par ailleurs, l’Eglise catholique n’attribue pas une autorité exclusive à l’Ecriture, mais la complète par l’autorité de la Tradition, c’est-à-dire la transmission d’un enseignement qui fait autorité et se développe de manière organique, dans une logique de continuité (notion de « Tradition vivante »). La mouvance « lefebvriste » n’est pas « fondamentaliste » en ce sens où elle adhère aux « quatre sens de l’écriture ». Par ailleurs, le point de conflit avec Rome ne se situe pas sur les Ecritures, mais sur la notion de Tradition. Et il ne s’agit pas, pour elle, de revenir aux « fondements » les plus proches des origines : le lefebvrisme valorise particulièrement la Tradition qui s’est développée entre le concile de Trente (16ème siècle) et Pie XII (20ème siècle). Au sens littéral du terme, il n’existe donc pas, dans l’Eglise catholique, de mouvances « fondamentalistes ».

Que signifie « fondamentaliste » pour les médias ?

Jusqu’ici, les journalistes utilisaient volontiers le terme « intégriste ». Il semble qu’ils aient jugé insuffisante cette sémantique au regard des derniers événements. A l’escalade dans le ton et les modes d’action, la presse répond par une escalade sémantique. Pour les médias généralistes et le grand public, « fondamentaliste » renvoie le plus souvent à la violence politico-religieuse. En choisissant une orientation politico-religieuse et une forme d’agressivité – même sans violence significative - Civitas récolte en retour cette étiquette nouvelle car les médias ne se privent pas d’y voir une image d’imitation des islamistes dans l’affaire des caricatures danoises de Mahomet. Ensuite, la différence - à la fois de « nature » et de « degré » - devient illisible et inaudible dans un contexte d’agitation peu propice aux nuances.

Quel est le registre argumentaire de Civitas ?

Civitas met en avant « l’honneur du Christ ». Cet « honneur » est l’argument décisif : il est entendu que quand l’honneur est en jeu, c’est un « devoir » de réagir immédiatement, « sans concessions ». Et celui qui ne réagit pas – ou réagit avec modération - est un « tiède ». Et chacun sait que « Dieu vomit les tièdes ». Ce registre joue donc sur deux émotions : celle d’un outrage à réparer absolument ; et celle d’une honte pour celui qui se dérobe à ce devoir. Par ailleurs, en baignant cet argumentaire dans le registre de la « christianophobie », on assimile l’outrage fait au Christ à une agression contre les chrétiens dans leur ensemble. Le statut de « victime » ainsi fermement planté, le chrétien est prêt à agir par réflexe d’autodéfense. Et par nature, un réflexe n’est jamais réfléchi.

Quel est le registre sémantique de Civitas ?

L’Institut Civitas use d’une sémantique qui tourne autour du « combat », de la « défense » ou encore de la « riposte ». Ce registre conduit à la valorisation d’une sorte de virilité catholique. Ils disent : « Les vrais hommes prient le chapelet » ; ou encore : « Il n’y a pas de place pour les tièdes ». Cela galvanise les jeunes garçons. Or, la virilité catholique consiste à maîtriser ses passions et à mener un combat spirituel intérieur, avec des défaites et des victoires. Cette mystique virile présente le risque de muter en spiritualité de substitution, en rupture avec la tradition spirituelle de l’Eglise catholique.

Quelle est la stratégie de « défense » de Castellucci ?

On peut évoquer deux éléments :

L’objectivation de son œuvre
Castellucci cherche à donner un contenu objectif à son œuvre en s’appuyant sur son intention de ne pas blasphémer. Pour lui, la pièce ne peut être blasphématoire puisque son auteur le dit. C’est l’argument d’autorité : l’auteur sait mieux que quiconque ce qu’il a voulu faire. Or, son œuvre n’est pas objectivable. Dire « Vous n’avez rien compris à mon œuvre, voilà quel est son véritable sens » est contradictoire avec le fait de réaliser « un théâtre de questionnement qui joue sur l’ambiguïté ». Dans la logique de l’art contemporain, celui qui reçoit l’œuvre comme un blasphème est aussi légitime que celui qui la reçoit comme un chant d’amour, car le critère ultime est la réception subjective de l’œuvre. Par ailleurs, quand Castellucci dit qu’il cherche à « ouvrir une blessure », il admet de facto que son œuvre puisse heurter. En jouant l’étonnement, il adopte en quelque sorte la posture de la « vierge effarouchée ».

Une posture christique avec « effet miroir »
Castellucci a déclaré, immédiatement après les premiers incidents : « Je leur pardonne car ils ne savent pas ce qu’ils font. » Il piège ses contradicteurs en adoptant l’attitude qu’ils seraient supposés adopter s’ils agissaient à l’imitation du Christ. En reprenant à son compte cette parole du Christ, il provoque un « effet miroir » : « Ce que te renvoie le miroir Castellucci, c’est l’image de ce que tu devrais être ! ». Résultat de cette posture aussi habile que redoutable : à longueur de colonnes, c’est Castellucci qui parle de la spiritualité chrétienne et qui semble « faire autorité » pour parler du Christ dans les médias.

Que peuvent faire les catholiques face à ce type d’œuvres ?

Personne n’est contraint d’aimer les œuvres de Castellucci et chacun est libre de les critiquer. Chacun est libre également d’exprimer ce qui l’a choqué ou blessé, ou encore de recourir au droit. Les catholiques ont toute légitimité à entrer dans le débat culturel : une œuvre d’art est un objet légitime de débat et de controverse. Et les catholiques ne sont pas obligés d’avoir tous la même opinion : chacun agit avec sa liberté. Fondamentalement, entrer dans le débat est une occasion de parler du Christ. C’est une responsabilité qui implique du sang-froid dans le comportement, de l’intelligence dans le discours, de la fermeté dans la foi et de la force spirituelle dans le témoignage.
Comment la conférence des évêques de France (CEF) a-t-elle réagi à cette affaire ?

Mgr Bernard Podevin, porte-parole de la CEF, a transmis une déclaration à l’AFP le 25 octobre, dans laquelle il indique que « l’Eglise catholique en France condamne les violences perpétrées lors des récents spectacles ». Pour sa part, Mgr Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la CEF, a dénoncé le 31 octobre sur Radio Notre Dame « un groupuscule qui se réclame de l’Eglise catholique sans aucun mandat ». Le sujet a été abordé de manière informelle lors de la dernière assemblée des évêques à Lourdes. Mgr Ulrich, archevêque de Lille et vice-président de la CEF, a souligné qu’il y a « parfois une façon de traiter le christianisme qui peut nous révolter », tout en affirmant clairement ne pas vouloir situer l’Eglise « comme un groupe de défense ».

http://www.urgencecomcatho.com/index.php?post/2011/11/10/fondamentaliste

Revenir en haut Aller en bas
lion-des-bois



Masculin Messages : 2408
Inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 21:54

Merci Emmanuel pour ces textes !

Ce qui me heurte moi, c'est l'attitude haute et fière d'Alain Escada, le cou gonflé, enflé par sa victoire qui lui prend l'égo qui apparemment rêve des honneurs politiques. Les démons règnent. Voir ma vidéo en haut à partir de la min 3:50

En plus ils se trompent de combat en attaquant la passion du Christ, même si vue par un athée

Il est regrettable qu'une manifestation sur un renouveau chrétien soit dirigé par de telles personnes. Je l'aurais voulu initié dans un esprit d'amour.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 22:06

Commentaire de mon ami l'abbé de Tanouärn, prêtre journaliste et écrivain sur son métablog :

Je partage ce que Mgr Vingt-Trois appelle «le trouble de beaucoup devant des œuvres difficiles à interpréter».

Je suis inquiet de cette œuvre dont l’auteur nous dit qu’elle peut être vue (pour qui le souhaite) comme une œuvre religieuse… ou pas, c’est selon – et c’est du coup bien pervers.

Je suis inquiet parce que si tout est question d’interprétation, je peux aussi bien interpréter que le ver est dans la pomme (théâtrale).

Je suis inquiet de voir un évêque tirer à hue quand l’autre tire à dia.

Spectacle quasi-christique pour l'un, vilénie sans nom pour l'autre.

Je suis inquiet parce que dans cette affaire, You Are (Not) My Shepherd, ou bien le contraire, ou autre chose encore?

C’est au fond la différence entre les films d’action et les films d’horreur.

Dans un cas l’ennemi est identifié et on le combat (et c’est l’action) – dans l’autre il est tout aussi néfaste mais il n'est pas circonscrit (et c’est l’horreur).

Le héros par exemple se bat pour sauver son père de créatures impalpables mais… qui le sauvera de son père?

http://ab2t.blogspot.com/
Revenir en haut Aller en bas
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 22:10

lion des bois
cette manifestation a l'avantage de sortir de la mascarade à laquelle elle ressemble : chacun montre son vrai visage.
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 22:17

alouette a écrit:
lion des bois
cette manifestation a l'avantage de sortir de la mascarade à laquelle elle ressemble : chacun montre son vrai visage.

:bienmal:

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 22:29

alouette a écrit:
lion des bois
cette manifestation a l'avantage de sortir de la mascarade à laquelle elle ressemble : chacun montre son vrai visage.

Mais de quoi parlez vous ?
vous vous êtes rendue aux manifestations, vous avez vu les jeunes filles prier et les jeunes gens chanter ?
Que savez-vous de ces gens, courageux en tous cas ?
Oui, c'est bien honteux que ce soit civitas qui ait pensé à réagir, et pas les catholiques tout simplement !!!
Revenir en haut Aller en bas
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 22:41

chère julia
je ne juge pas en disant que chacun montre son vrai visage.

d'autre part, a t on vraiment besoin de monter sur scène pour prier ? jésus ne s'est Il pas clairement positionné face aux manifestations publiques en conseillant plutôt de prier dans le secret?Cela évite à coup sûr toute instrumentalisation de la prière dans un contexte agité et sous l'emprise de la colère!
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 22:49

A provocation publique, réparation publique, voilà pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 22:52

Donc ..."oeil pour oeil, dent pour dent.."
Demandons à Jésus ce qu'Il en a dit.
Revenir en haut Aller en bas
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 23:07

Certes non, car il y a une immense différence entre l'insulte outrageante et sa réponse : la prière .
Revenir en haut Aller en bas
alouette



Féminin Messages : 640
Inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Jeu 17 Nov 2011, 23:18

je suis d'accord mais la prière n'a pas besoin de mise en scène. C'est sa mise en scène qui en fait un instrument ici.Et surtout dans ce contexte.Comme si les priants se mettaient à leur tour en situation de provocation, puisqu'ils vont sur la scène et sous les caméras. En revanche des réunions de prières comme le suggère Msg 23 sans stationement devant le théâtre est une très bonne idée.Cela relève plus d'une union pacifique comme réponse.Et pas autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Tchekfou



Masculin Messages : 493
Inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Sam 19 Nov 2011, 09:43

Un bon article de notre ami Novalis sur les soucis de ces deniers temps : http://intinerarium.wordpress.com/2011/11/11/christianophobie-et-maintenant-que-va-t-on-faire-concernant-la-piece-golgotha-picnic/

Car ce qui arrive est pire (Golgotha picnic).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.itinerarium.fr http://www.universite-thomiste.com/
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Sam 19 Nov 2011, 11:54

Bravo et merci sur toute la ligne.

En particulier :

Citation :
C’est aller trop vite en besogne de penser que les manifestants dans leur ensemble appartenait à des groupes de fanatiques ou à des groupes ayant des relations tumultueuses avec l’Église de Dieu qui est en France. En réalité, un nombre non négligeable de manifestants appartenaient aux réseaux nés des « Journées Mondiales de la Jeunesse ». Dans la rue, à quelques exceptions près, les jeunes ont manifesté paisiblement. Beaucoup d’entre eux ont même adopté des attitudes de prière exprimant leur peine, leur « désarroi intérieur », leur angoisse et enfin leur espérance. Alors je pose la question : « Depuis quand dans un État de droit, de telles manifestations sont-elles interdites ? » Quant à l’Église, ainsi que nous l’a dit le président de notre conférence : « Il faut entendre les questions des jeunes ».

D’importantes forces de l’ordre ont été mobilisées pour réprimer une manifestation pacifique. Pourquoi tant de forces de l’ordre ? Pourquoi tant de gardes-à- vue dont certaines ont duré près de 48h ? Un avocat a dressé une liste impressionnante d’illégalités commises au cours de ces gardes-à-vue.
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
julia



Messages : 3743
Inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Sam 19 Nov 2011, 13:39

salut

Une prière que chacun pourra dire en réparation :

Une jeune carmélite, de par sa dévotion à la Sainte-Face, reçut du Seigneur la puissante prière de la Flèche d'Or.

Elle s'appelle Soeur Marie de Saint-Pierre, née en 1816, décédée en odeur de sainteté en 1848.

Voici ce qu'elle rapporte :

"Le Seigneur me parla intérieurement : " ... j'ai vu le désir que vous aviez de Me glorifier ... Mon Nom est partout blasphémé, jusqu'aux enfants qui blasphèment".

Par le blasphème, le pécheur Le maudit en face, L'attaque ouvertement, anéantit la rédemption et prononce lui-même sa condamnation et son jugement.

Il me fit envisager le blasphème comme une flèche empoisonnée qui blessait continuellement Son divin Coeur
.

Il me fit entendre qu'Il voulait me donner une flèche d'or, pour Le blesser délicieusement et pour cicatriser les blessures de malice que Lui font les pécheurs.

Voici la louange que le Seigneur me dicta, malgré mon indignité, pour réparation des blasphèmes de Son Nom et qu'Il me donna comme une flèche d'or, me disant qu'à chaque fois que je la dirais, je blesserais Son Coeur d'une blessure d'amour. "

Le 16 mars 1844, Jésus a dit à Sœur Marie de Saint-Pierre :

"Oh si seulement tu savais quels grands mérites tu acquiers en disant une seule fois : "ADMIRABLE EST LE NOM DE DIEU", dans un esprit de réparation pour le blasphème !"



Louange de la Flèche d'Or

Acte de louange pour la réparation des blasphèmes

du Saint Nom de Dieu



« Qu'à jamais soit loué, béni, aimé, adoré, glorifié le Très Saint, très Sacré, très Adorable, très Inconnu, très Inexprimable Nom de Dieu, au Ciel, sur la terre et dans les enfers, par toutes les créatures sorties des mains de Dieu et par notre Seigneur Jésus-Christ au Très Saint Sacrement de l'autel. Ainsi soit-il. »


(200 jours d'indulgence) - Louis-Joseph, Archevêque de Tours



Revenir en haut Aller en bas
Christophore



Messages : 3244
Inscription : 12/01/2009

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Sam 19 Nov 2011, 13:47



"ADMIRABLE EST LE NOM DE DIEU"


"ADMIRABLE EST LE NOM DE DIEU"


:sts:
Revenir en haut Aller en bas
http://site.christophore.com/
Chrysostome



Masculin Messages : 28499
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: Manifestation nationale contre la christianophobie   Sam 19 Nov 2011, 13:53

"ADMIRABLE EST LE NOM DE DIEU !"
Revenir en haut Aller en bas
 
Manifestation nationale contre la christianophobie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» 11 décembre 2011 : Grande manifestation nationale contre la christianophobie
» Le samedi 29 octobre prochain, une grande manifestation nationale contre la christianophobie partira à 18h de la place des Pyramides à Paris.
» Vidéo-Pub : "Manifestation nationale contre la christianophobie le 29 octobre 2011" !
» "Défendons le Christ" : Grande manifestation nationale contre la christianophobie !
» Manifestations contre la christianophobie : récits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: