DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'avenir...avec ou sans changement de régime ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stamper



Masculin Messages : 109
Inscription : 02/02/2006

MessageSujet: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mer 03 Mai 2006, 19:07

L'actualité politique et sociale de la France révèle chaque jour une situation de plus en plus préoccupante. La montée de l'islamisme,le parti pris des médias, les grèves à répétition et les violentes manifestations cherchant n'importe quel prétexte pour enflammer le pays montrent que la situation ne sera plus tenable très longtemps.
Notre modèle social est à genoux, existent-ils une solution lui permettant de se relever avec un minimun de dignité ou faudra-t-il tout sacrifier aux compromis de bas étages qui ne font que retarder les problèmes ? Il apparaît plus vraisemblable que notre société a entamé comme tout empire, tout système politique ayant atteint un jour son âge d'or, une chute vertigineuse. Quel phénomène ou évènement pourrait mettre un terme à notre système ou à sa chute ? Quel nouveau modèle pourrait émergé ?
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mer 03 Mai 2006, 21:20

Le problème français est révélateur d'un autre problème, global celui-là, que l'on pourrait résumer par :

Quel avenir pour l'Europe ???

Ces deux problèmes sont étroitement imbriqués, et l'un ne se réglera pas sans l'autre...

Bref...c'est sombre, très sombre...

Je ne vais pas m'étendre plus avant, tout le monde connaît ma position à ce sujet :|
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Jeu 04 Mai 2006, 21:13

Cher Stamper, en regardant l'histoire des Républiques antiques (Grece, Rome), on s'aperçoit du phénomène suivant:

Le problème majeur de la Démocratie semble être dans sa qualité: "Le vote".

En effet, pour être élu, il faut disposer de la majorité des voix. Or, la majorité vote non avec sa raison, mais motivée par la flatterie, l'espoir, ou autres sentiments que la SOPHISTIQUE (expression de Platon) dirige.

Ainsi va le temps. Les Démagogies règnent et dirigent l'Etat, jusqu'à ce que la patience des peuples s'échauffe.

Historiquement, toutes les Démocraties antiques ont terminé leur vie dans l'Empire... (Alexandre le Grand, Jules César).

Les Démocraties sont donc mortelles.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Sam 06 Mai 2006, 20:04

Les démocraties sont mortelles et elles ont leurs limites. Même Monsieur Mitterrand a opté pour l'ordonnance pour supprimer la peine de mort. Les Français étaient pour à l'époque. (pour la peine de mort).
Tout comme la monarchie. Au début l'ensemble des Espagnoles étaient contre le retour à la monarchie ; Et maintenant même le parti communiste espagnol est pour. On n'a pas assez réfléchi sur la philosophie et l'étique du pouvoir, et dans une certaine mesure sans doute s'est-on laissé manipuler. Le peuple est un grand enfant encore loin de la maturité. Pour ma part, je ne serais pas contre une monarchie parlementaire de type espagnole. Un roi nommé au nom de Dieu par le peuple. Mais un roi qui ne serait plus tributaire du dernier sondage en vogue. Un roi qui incarne l'esprit-maison, le patrimoine culturel et spirituel de la nation ; Un drapeau vivant mais qui prend aussi des décisions.
Et puis j'en ai un peu marre de l'idéal Catho-Laïque...;On va droit vers le mur, et tout le monde le sait.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Masculin Messages : 112
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Sam 06 Mai 2006, 22:02

Je me suis toujours demandé si le régime monarchique n'était pas un idéal inatteignable compte tenu de son "archaïsme" (je ne suis pas de cet avis) et de la fin qu'il a connue en France... Il est vrai cependant que les pseudo-sondages orientent les votes des Français (il n'y a qu'à voir l'engouement actuel pour Ségolène Royal : mais est-elle réellement si haut dans les sondages? c'est tellement simple de trafiquer les sondages quand les 3/4 des médias sont à gauche...).
De toute façon, la démocratie est-elle si parfaite qu'elle veut l'être? L'histoire de France a montré que c'est le régime le plus instable qui puisse exister!!!
Alors que penser? La démocratie en France va-t-elle disparaître en France?

Certains d'entre nous condamnent, à juste titre, certains pans de la démocratie en France (il est clair que nous ne sommes plus en régime démocratique en France), mais que proposer à la place?
Pensez-vous que "le retour di roi" aurait un sens...?
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Sam 06 Mai 2006, 22:06

J'en connais un qui va se faire un plaisir de vous répondre...

;)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Sam 06 Mai 2006, 22:16

Citation :
Certains d'entre nous condamnent, à juste titre, certains pans de la démocratie en France (il est clair que nous ne sommes plus en régime démocratique en France),

La Démocratie au sens noble du terme (liberté de gens pensant par eux-mêmes), n'est guère possible puisque, comme dit Aristote, la plupart pensent dans le sensible (c'est-à-dire non sur le réel mais sur des impressions affectives).

Ceci n'empêche pas que, à défaut d'un autre régime, celui là fait ses preuves en ce sens que la masse est MODEREE et que un excès dans un sens, si le droit de vote est maintenu, est suivi d'une alternance dans l'autre sens.

Le problème est lorsque la Démocratie se suicide dans l'élection d'un tyran comme Hitler.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 02:42

Arnaud.

Au moins l'avantage de la démocratie, c'est que le peuple prend ses responsabilités. S'il vote : Hitler, il ne la pas fait revolver sur la tempe. Mais la démocratie a peut être besoin d'un modérateur, voir même d'un gardien. C'est pourquoi, tout comme De Gaulle, je serais plutôt pour une monarchie parlementaire. Toutefois merci De Gaulle, de nous avoir préservés de ce triste Sir de Compte de Paris.

Etienne.
C'est le roi Louis XVI ton avatar ? Louis XVI Benoit XVI !!!!!! J’aime beaucoup ce roi si simple, et Marie Antoinette aussi. C'est très triste ce qui leur est arrivé et on n'a pas à s'en vanter. Le Dauphin, leur fils, disparue, kidnappé, Et sans doute liquidé par un fier-à-bras de la conciergerie. Mon Dieu quelle angoisse. C'est une blessure nationale, et l'on n'aura pas la paix tant que l'on ne sera pas passé par le repentir et la réhabilitation.
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 02:47

Citation :
je serais plutôt pour une monarchie parlementaire.

C'est le cas chez nous...inutile de te dire que c'est aussi grave que chez vous...

Va falloir trouver autre chose Very Happy Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Stamper



Masculin Messages : 109
Inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 03:06

Très juste cher Arnaud, mais la démocratie est aussi dangereuse quand elle conduit au "despotisme démocratique" ou à la "tyrannie de la majorité", comme le souligne Toqueville...et comment alors ne pas penser à l'effroyable massacre des vendéens et des chouans commis au lendemain de la révolution ?
Néanmoins (désolé de vous décevoir Etienne) je ne pense pas que le retour à la monarchie soit une bonne solution.
De quel droit un homme aurait-il possession du pouvoir temporel au seul motif qu'il se serait donner la peine de naître?
De plus il me semble que Dieu ne voulait au départ pas de roi pour son peuple, mais que cela fut une concession accordée à ce même peuple qui réclamait un souverain!
Pour moi si on parle de Royauté, ce qu'il faut en retenir est tout simple: "Deus meus Rex".
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 03:09

Laurent.

tu es quoi au juste, Belge ?

Petite histoire : la femme de Chirac a fait virer le colonel des gardes qui s'était fait mordre par ses chiens pendant une levée des couleurs. Ce colonel avait eu le front de venir se plaindre à bernadette. Jamais Louis XIV n'aurait agi de la sorte. N'a pas la noblesse qui veut.
Revenir en haut Aller en bas
Stamper



Masculin Messages : 109
Inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 03:11

Jamais Louis XVI je le pense aussi, mais Louis XIV (donnerai pas cher de sa peau au colon!!!) ?
Le problème avec la royauté en dehors de la legitimmité, c'est que c'est une grosse loterie:
On a St Louis (louis IX).......on a Philippe Le Bel ( je dis pas ça pour vous philippe Mr. Green ), celui qui a fait bruler vif le commandeur des templiers!
On a Louis XVI... on a Charles IX qui autorisea (sous l'influence de sa mère certes mais tout de même) le massacre de la st Barthélémy!!
Sans compter Charles VI (dit le fol) remettant le trone de France aux anglais.... et la liste est non exhaustive!


Dernière édition par le Dim 07 Mai 2006, 03:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 03:16

Citation :
Laurent.

tu es quoi au juste, Belge ?

------->

Citation :
Laurent
Indéssoudable


Inscrit le: 23 Juin 2005
Messages: 4148
Localisation: Belgique

Rolling Eyes

(suite demain, plus que temps de filer au pieu I don't want that , bonne nuit, bande d'insomniaques !)

;)
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 03:18

Stamper.

hyawe parlait de SON peuple qu'il voulait surtout comme peuple spirituel. Pas des gouvernements du monde en générale.

Code:
la démocratie est aussi dangereuse quand elle conduit au "despotisme démocratique" ou à la "tyrannie de la majorité", comme le souligne Toqueville...et comment alors ne pas penser à l'effroyable massacre des vendéens et des chouans commis au lendemain de la révolution ?

L'avantage d'un roi serait qu'il serait élevé dans une culture de la France. Donc même médiocre, il pourrait transmettre cette culture sans se soucier d'échéance électorale du type : "non je ne vais pas faire cette autoroute, car c'est mon concurrent politique qui va en tirer avantage".
Et puis si on a peur qu'il soit trop idiot ou tyran, on pourrait opter pour une oligarchie de candidat élevés dans l'amour et la culture de la France.


Dernière édition par le Dim 07 Mai 2006, 09:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stamper



Masculin Messages : 109
Inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 03:29

Bonne nuit cher Laurent Very Happy I don't want that !
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 08:28

Mon avis est celui d'Aristote (La politique):

A defaut de l'idéal (puisque le domaine de la politique est celui du moindre mal), le gouvernement le meilleur serait celui qui prend ce qui est avantageux dans les trois formes de gouvernements légitime:

- Quelque chose de la royauté à cause de l'autorité d'un seul et du symbole d'unification paternel du père.

- Quelque chose de l'Aristocratie (des assemblées par exemple) car le conseil d'ami de noble moralité est utile.

- Quelque chose de la démocratie car la participation de tous responsabilise.

Et finalement, que ce soit en Belgique ou en France, je crois qu'on approche de ce gouvernement "le moins pire".

En Belgique, il y a certes en plus ce symbole d'éternité de l'Etat qu'est le roi.

Ce qui ne va pas, ce sont les idées et le manque de réalisme des hommes, hélas...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 09:35

Oui. Ce qui ne va pas en France et en Europe, c'est :
-Les peuples qui ne veulent plus aimer le Bon Dieu,
-et les intellectuelles. Attention, je ne suis pas contre les intellectuels, mais ils commencent toujours par se tromper de combat. Par manque d'humilité sans doute. Que les intellectuelles lâche la basket au peuple, et en dix ans celui-ci retourne naturellement à la monarchie.

L'amour et l'humilité mon bon Arnaud (un peu coquin quand même) tout est là.
Revenir en haut Aller en bas
Stamper



Masculin Messages : 109
Inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 13:30

Alors rêvons Arnaud:

Que penseriez vous d'un système ou le souverain serait élu par et parmi une trentaine de "superconseillers" (équivalent dans la sphère temporelle des cardinaux électeurs), eux mêmes désignés par le souverain précédemment en charge parmi les "conseillers" (=evêques) pour leur moralité, leur compétence et leur qualité de recherche du bien commun de la Nation ( et pas seulement hinc et nunc, mais en voyant la dimension éternelle de la vie humaine).
Voici donc pour l'aristocratie et la royauté!
La démocratie serait conservée jusqu'au niveau départemental afin de permettre à la population d'agir efficacement face à leur préoccupations immédiates.
Et pour assurer un contre pouvoir (indispensable en cas d'arrivée au pouvoir d'un fanatique) une bonne petite constitution mijotée avec amour Very Happy et l'établissement d'un conseil constitutionnel! ?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 13:38

Cher Stamper, ce système a été utilisé en Pologne durant tout un temps. Ils élisaient d'ailleurs souvent un futur roi de France.

L'expérience a montré que, comme tout système, cela pésentait des inconvénients et essentiellement l'instabilité par apport à la royaué héréditaire.
Mais pourquoi pas...

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Dim 07 Mai 2006, 14:51

Arnaud.

Il faut éviter de trop juger du présent à l'aune du passé(mince elle est belle ma phrase). Crois-tu que maintenant un Philippe le Bel pourrait brûler l'abbé pierre à la Courneuve ?

La démocratie est belle, et j'ai vibré à la commission Outreau en me disant que personne, personne en France ne pouvait se placer au-dessus d'eux. Mais la monarchie aussi a du bon; Ou plutôt l'oligarchie. On doit pouvoir concocter quelque chose de viable. Et c'est le moment avec le Papy-boum et sa sagesse. Dans trente ans il sera trop tard car on sera tous crevés.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Masculin Messages : 112
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mar 09 Mai 2006, 13:45

Oui mon avatar est Louis XVI, un de mes personnages préférés. Quand sera-t-il élévé sur les autels???
Certs les rois ont fait des horreurs mais c'est sans comparaison avec les horreurs commises par "la république" de 1789 à 2006...
Qu'en pensez-vous? Y a-t-il eu de grands présidents comme il y a eu de grands rois comme Henri IV ou Saint Louis?[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Stamper



Masculin Messages : 109
Inscription : 02/02/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mar 09 Mai 2006, 19:50

Henri IV , on parle bien de celui qui rapporte-t-on se serait exclamé "Paris vaut bien une messe"?
De ce roi connu pour ses maitresses ?
Allons donc Etienne soyons sérieux!
Et je vous prie de m'excuser si je dit une betise, mais Dieu mis à part, qui souhaitez vous voir élever sur nos autels ?
Ensuite, certes nous avons eu un roi Saint (Louis IX, dit Saint Louis)...
mais combien avons nous eu de rois et combien de présidents (mais si vous m'aviez bien lu, vous vous seriez rendu compte que je ne suis pas un ardent défenseur de la république!) ?
Enfin, sachez qu'après 1789, il y a également eu deux empires et un retour (bref) de la monarchie !
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Masculin Messages : 112
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mar 09 Mai 2006, 19:53

m'ouais......
je ne me rappelle plus l'espression exacte mais par éléver sur les autels je signifiais "être béatifié".
(vous pouvez me tutoyer je n'ai que 17 ans....................)
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mar 09 Mai 2006, 21:19

Etienne a écrit:
m'ouais......
je ne me rappelle plus l'espression exacte mais par éléver sur les autels je signifiais "être béatifié".
(vous pouvez me tutoyer je n'ai que 17 ans....................)

Cher Etienne, Savez vous que le fondateur de l4europe (Maurice Schumann) va être béatifié.

Quand au fondateur de la Republique catholique moderne, c'est un saint authentique: saint Nicolas de Flüe.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80793
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mar 09 Mai 2006, 21:35

Laughing ;)

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Etienne



Masculin Messages : 112
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mer 10 Mai 2006, 13:26

eh!!!!!!!!!!
je ne suis pas royaliste, même si j'aime bien le roi...
de même je ne suis pas un anti-démocratie au contraire...
dans toutes choses il y a un juste milieu...
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Etienne



Masculin Messages : 112
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mer 10 Mai 2006, 13:43

en fait je n'ai aucune tendance politique
je suis pour le gouvernement en fonction de l'Evangile... reste à savoir comment l'appliquer...
et le Christ-Roi vous en faites quoi alors (même s'il semble que ce soit démodé)????
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Etienne



Masculin Messages : 112
Inscription : 09/04/2006

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mer 10 Mai 2006, 13:58

Citation :
Dieu et mort mon cher!!!
Les théologiens viennent de l'achever avec la théorie du salut appliquée à des âmes innocentes!!!

quoi??????????
Revenir en haut Aller en bas
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mer 10 Mai 2006, 14:00

Partons du début...

Si tous les êtres humains étaient parfaitement soumis à la Loi divine, Loi de l'Esprit, alors aucune autorité ne serait nécessaire. Il n'y aurait aucun crime à punir, aucune richesse à redistribuer. L'Esprit présent au coeur de tout être humain tiendrait lieu d'autorité, et la seigneurie de Dieu serait parfaitement efficace.

Or, tel n'est pas le cas. La seigneurie divine n'est pas efficace, à cause du péché. Dès lors, l'existence d'une autorité humaine, chargée d'imposer par la contrainte ce qui devrait être volontaire est nécessaire.

On ne peut guère aller plus loin, et prétendre retirer de la Bible une quelconque préférence pour tel ou tel organisation de l'autorité.
On pourrait, éventuellement, parler de la royauté d'Israël ? Dieu n'a-t-il pas donné un roi à Israël. Cependant, il résulte des textes bibliques que Dieu ne donna un roi que parce qu'il lui fut demandé, et qu'en tout état de cause, l'instance suprême demeurait la Loi. La Loi demeurait la règle d'action de l'autorité royale.

La royauté d'Israël est un cas particulier. L'Israël exilique a d'ailleurs fait l'expérience de ce que la royauté n'était qu'une modalité humaine, concédée par Dieu en raison de la faiblesse humaine. La seule autorité, c'est la Loi, et l'autorité humaine régissant Israël n'est légitime que pour autant qu'elle est au service de cette Loi.

Dans les Evangiles, nous avons également des indications précieuses sur ce qu'est l'autorité : il n'y a d'autorité valable que soumise à une autorité plus haute, remontant ainsi le fil des autorités jusqu'à Dieu Lui-même. De là découle le principe hiérarchique de l'Eglise. De là aussi l'obéissance due aux autorités temporelles selon les Apôtres, puisqu'il est aussi écrit qu'il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes : ainsi est reprise l'idée selon laquelle la légitimité ultime de toute autorité se fonde dans la soumission à l'autorité divine.

Autorité divine qui s'exerce, ainsi que le montre Jésus lors du lavement des pieds, par le service. L'autorité n'est pas un privilège qui place à la tête des hommes, c'est une charge qui place aux pieds des hommes.

On le voit donc, d'un point de vue biblique, rien ne dépend du type de régime politique adopté, et tout dépend de ce qu'en font les hommes appelés à le mettre en oeuvre.
Sous ce rapport, aucun régime ne vaut plus qu'un autre. Ils ne sont rien d'autre que de la plomberie, qui ne préjuge en rien de la qualité de l'eau.

Il demeure, bien évidemment, qu'il existe des mécanismes juridiques qui ont fait leur preuve pour assurer à l'eau la meilleure qualité possible. Mais, à bien y regarder, l'effectivité de ces mécanismes n'est pas imputables aux mécanismes en eux-même, mais au fait qu'ils sont respectés. La justice constitutionnelle en est un exemple : elle ne joue véritablement son rôle que pour autant qu'elle est respectée, dans la mesure où ses décisions peuvent toujours être réformée en changeant les normes de références. Si cela n'est pas systématiquement fait, cela vient que de façon générale, il y a un consensus moral sur la nécessité de respecter ce mécanisme.

Ceci pour montrer, donc, que tout dépend des hommes, et que rien ne dépend des institutions. Une institution n'est efficace que si on lui permet de l'être, ce qui dépend bien des hommes qui ont charge de la faire fonctionner et des hommes qui sont soumis à son autorité.

Dès lors, peu importe les avantages et inconvénients supposés de tel ou tel régime. Un régime politique ne vaut que ce que valent les hommes qui le mettent en oeuvre ou y sont soumis. Croire qu'un changement de régime pourrait avoir un quelconque effet salutaire sur le moyen ou long terme est une illusion, et travailler en ce sens une perte de temps.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Olivier JC



Messages : 2123
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Mer 10 Mai 2006, 14:34

Citation :
C'est aussi de là que la doctrine sociale de l'Eglise dit que l'homme doit rester à la place que Dieu lui a donnée... autrement dit défense à l'homme qui manque de pain de se révolter contre celui qui en a trop et qui refuse le partage.

Non. La doctrine sociale de l'Eglise se borne à dire que l'état de pauvreté matérielle ne justifie pas la révolte sanglante. On ne prend pas les armes parce qu'on a faim. Il existe bien des formes de révolte pacifique, qui sont parfaitement légitimes.

Mais, surtout, la doctrine sociale dit deux choses :

1° Sur la justice : il est du devoir des autorités d'assurer une juste répartition des ressources, en vertu de ce principe que la Création n'a pas été donnée à certains pour s'enrichir, mais à tous pour subsister. Principe de la destination universelle des biens. Le droit de propriété est une ineptie tant qu'on ne le considère pas comme une simple responsabilité accordée en vue de faire fructifier telle ou telle ressource en vue du bien commun, et non pas en vue de sa fortune personnelle.

2° Sur la charité : elle ne justifie pas l'injustice des autorités. Au contraire, la première oeuvre de charité est de s'impliquer dans le combat politique pour qu'une justice réelle soit mise en oeuvre.
Dès lors que cette justice n'est pas encore acquise, la charité fait à tout homme devoir de venir en aide à tous ceux qui en ont besoin.


Citation :
Mais non toutes les institutions ont des logiques propres indépendantes des individus qui les composent.

Certainement, les institutions ont des logiques propres. Mais quel que soit le régime, c'est-à-dire l'organisation de l'autorité et les rapports entre les diverses autorités instituées, les décisions prises dépendent de l'idéologie sous-jacente, et non des institutions en elles-même.
Revenir en haut Aller en bas
philippe



Masculin Messages : 2254
Inscription : 08/07/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Jeu 25 Mai 2006, 13:22

Une question me taraude tout de même : Voilà : Au nom du sacro-saint principe de la laïcité, l'état ne doit faire référence à aucune confession quelle qu'elle soit. Et même, la constitution Européenne ne doit pas faire allusion à l'origine Chrétienne de l'Europe, même si historiquement c'est vrai. Tout ceci semble très bien ficelé même si ça sent un peu la franc-maçonnerie. Oui mais si c'est vrai et juste, alors le Bon Dieu a fabriqué un monde, une société humaine, où il n'a pas le droit d'entrer ?
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Jeu 25 Mai 2006, 17:02

Non, c'est la laïcité "à la française", traduire : "l'anti-cléricalisme" ou, tout simplement, "l'antichristianisme", qui interdit toute mention de "la" religion, et toute référence à une confession particulière.

Et ce au mépris de l'essence même de la France...

On pourrait parfaitement avoir une religion officielle, ou bénéficiant d'une reconnaissance particulière, tout en garantissant la liberté de culte. Mais c'est demander trop aux laïcistes...


Amitiés,


Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Jeu 25 Mai 2006, 17:16

Citation :
On pourrait parfaitement avoir une religion officielle, ou bénéficiant d'une reconnaissance particulière, tout en garantissant la liberté de culte. Mais c'est demander trop aux laïcistes...

Oui, pour le christianisme...pcq ce que tu décris est exactement ce à quoi certains (suis mon regard...) s'activent à mettre en place, au profit d'une certaine secte...
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu



Messages : 306
Inscription : 23/08/2005

MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Jeu 25 Mai 2006, 17:54

Evidemment, pour le christianisme ! La France est née et a grandi dans le christianisme, par le christianisme et pour le christianisme. Même si ses gouvernants ont abjuré officiellement depuis un siècle, et que son peuple a tout oublié.


Citation :
pcq ce que tu décris est exactement ce à quoi certains (suis mon regard...) s'activent à mettre en place, au profit d'une certaine secte...

Ah ? Tiens ?! Là, je ne vois pas de quoi tu parles... Mr. Green



Amitiés,


Mathieu
Revenir en haut Aller en bas
Laurent
Invité



MessageSujet: Re: L'avenir...avec ou sans changement de régime ?   Jeu 25 Mai 2006, 17:55

Very Happy Very Happy Very Happy

Au quart de tour Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
 
L'avenir...avec ou sans changement de régime ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fixation d'une Qibla avec ou sans satellite ?
» MON AVENIR AVEC LE TIRAGE PERSAN !
» photo : au foyer ou afocal ? et avec ou sans filtre UHC
» M13 - Avec et sans filtre CLS
» Danse - musique avec ou sans paroles ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives: Histoire, Philosophie et Spiritualité-
Sauter vers: