DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Florilège Marial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 12:34

Alain Rioux a écrit:
Elise a écrit:


Dans les icônes byzantines, Marie n'est jamais montrée sans Jésus, car Jésus est le coeur de la foi.

C'est pourquoi, j'ai exigé la Théotokos.Parce qu'elle est le Symbole de Lc1/35 et non pas une idole:elle renvoie à J-C! Sinon, les autres représentations de Marie sont indigentes et gravement carencées. Par exemple:"l'immaculée"... conception!

Alain,

Je suis d'avis aussi que la Ste Vierge doit toujours renvoyer à Jésus.
Dans les apparitions reconnues, elle renvoie toujours à Jésus c'est un des critères de reconnaissance.

Je ne comprends pas votre réflexion au sujet de l'Immaculée Conception ?
scratch salut
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 12:41

Elise a écrit:
Alain Rioux a écrit:
Elise a écrit:


Dans les icônes byzantines, Marie n'est jamais montrée sans Jésus, car Jésus est le coeur de la foi.

C'est pourquoi, j'ai exigé la Théotokos.Parce qu'elle est le Symbole de Lc1/35 et non pas une idole:elle renvoie à J-C! Sinon, les autres représentations de Marie sont indigentes et gravement carencées. Par exemple:"l'immaculée"... conception!

Alain,

Je suis d'avis aussi que la Ste Vierge doit toujours renvoyer à Jésus.
Dans les apparitions reconnues, elle renvoie toujours à Jésus c'est un des critères de reconnaissance.

Je ne comprends pas votre réflexion au sujet de l'Immaculée Conception ?
scratch salut

Parce que " l'immaculée"... conception n'a pas de fondement scripturaire et est même contraire à celui-ci, selon Rom3/1-20, Eph2/1-3, par exemple. Même Thomas d'Aquin n'y adhérait pas. C'est tout dire!...

De plus, cette image renvoie à sa fonction de co-rédemptrice, contrairement à ITim2/5. Donc, elle est gravement fautive!
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 14:20

J'aime beaucoup ce fil.

J'ai été converti par Marie, à l'âge de 13 ans, dans l'église ND des miracles à Rennes.
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 15:01




Quand ma voix se fait entendre, que mon cri monte vers toi,
Tu ne te fais pas attendre, tu es là m'ouvrant tes bras.

O ma mère comme tu es belle,
Quand tu pries à mes côtés,
J'aperçois ton doux visage,
S'inclinant pour adorer,
J'aperçois ton doux visage,
Se tournant vers moi pour me consoler.


Marie, je te vénère. Tu es Reine de la paix.
Des petits, tu es la Mère. Tu nous guides par la main.

Tu appelles à la confiance, en ce monde déchiré.
Dieu agrée la pénitence que ta voix a proclamée.

Je te pris, ô douce Mère, d'obtenir la conversion.
Aux pécheurs dans la misère, que Jésus donne pardon.

O ma mère comme tu es belle,
Quand tu pries à mes côtés,
J'aperçois ton doux visage,
S'inclinant pour adorer,
J'aperçois ton doux visage,
Se tournant vers moi pour me consoler
.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 15:17



Le Message de Notre Dame de La Salette
Lors de son apparition, la Vierge Marie a confié à Maximin et Mélanie ensemble un Message à destination de "tout son peuple". L’Evêque de Grenoble l’a authentifié par mandement le 19 septembre 1851.
"Avancez, mes enfants, n’ayez pas peur, je suis ici pour vous conter une grande nouvelle.
Si mon peuple ne veut pas se soumettre, je suis forcée de laisser aller le bras de mon Fils. Il est si fort et si pesant que je ne puis plus le maintenir. Depuis le temps que je souffre pour vous autres ! Si je veux que mon Fils ne vous abandonne pas, je suis chargée de la prier sans cesse. Pour vous autres, vous n’en faites pas cas ! Vous aurez beau prier, beau faire, jamais vous ne pourrez récompenser la peine que j’ai prise pour vous autres.
Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième et on ne veut pas me l’accorder. C’est ça qui appesantit tant le bras de mon Fils.
Et aussi, ceux qui mènent les charrettes ne savent pas jurer sans mettre le nom de mon Fils au milieu. Ce sont les deux choses qui appesantissent tant le bras de mon Fils.
Si la récolte se gâte, ce n’est rien qu’à cause de vous autres. Je vous l’avais fait voir l’an dernier par les pommes de terre, vous n’en avez pas fait cas. C’est au contraire : quand vous en trouviez des pommes de terre gâtées, vous juriez, vous mettiez le nom de mon Fils au milieu. Elles vont continuer, et cette année, pour la Noël, il n’y en aura plus.
(Jusqu’ici la Belle Dame a parlé en français. Elle prévient une question de Mélanie et termine son discours en patois)
Vous ne comprenez pas, mes enfants ! Je vais vous le dire autrement. Si la recolta se gasta...
Si vous avez du blé, il ne faut pas le semer. Tout ce que vous sèmerez, les bêtes le mangeront et ce qui viendra tombera tout en poussière quand on le battra. Il viendra une grande famine.
Avant que la famine vienne, les petits enfants au-dessous de 7 ans prendront un tremblement et mourront entre les mains des personnes qui les tiendront.
Les autres feront pénitence par la famine. Les noix deviendront vides, les raisins pourriront.
(A ce moment Mélanie voit que la Belle Dame dit quelques mots à Maximin, mais elle n’entend pas. Puis c’est au tour de Maximin de comprendre qu’elle dit quelques mots à Mélanie qu’il n’entend pas non plus. Puis elle poursuit.)
S’ils se convertissent, les pierres et les rochers deviendront des monceaux de blé et les pommes de terre seront ensemencées par les terres.
Faites-vous bien votre prière, mes enfants ?
- Pas guère, Madame.
- Ah ! Mes enfants, il faut bien la faire, soir et matin, ne diriez-vous qu’un Pater et un Ave Maria quand vous ne pourrez pas mieux faire. Et quand vous pourrez mieux faire, il faut en dire davantage.
L’été, il ne va que quelques femmes un peu âgées à la Messe. Les autres travaillent le dimanche tout l’été, et l’hiver, quand ils ne savent que faire, ils ne vont à la Messe que pour se moquer de la religion.
Le Carême, ils vont à la boucherie, comme les chiens.
- N’avez-vous jamais vu du blé gâté, mes enfants ?
- Non Madame !
- Mais vous, Maximin, mon enfant, vous devez bien en avoir vu une fois, au Coin, avec votre père. Le maître du champ dit à votre père de venir voir son blé gâté. Vous y êtes allés. Votre père prit deux ou trois épis dans sa main, les froissa et ils tombèrent tous en poussière. En vous en retournant, quand vous n’étiez plus qu’à une demi-heure de Corps, votre père vous donna un morceau de pain en vous disant : "Tiens, mon petit, mange encore du pain cette année, car je ne sais pas qui va en manger l’an qui vient si le blé continue comme ça".
- Ah ! Oui, Madame. Je m’en rappelle à présent. Je ne m’en rappelais pas tout à l’heure.
Eh bien, mes enfants, vous le ferez passer à tout mon peuple !
Allons, mes enfants, faites-le bien passer à tout mon peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 15:47

Arnaud Dumouch a écrit:
J'aime beaucoup ce fil.

J'ai été converti par Marie, à l'âge de 13 ans, dans l'église ND des miracles à Rennes.

Vous crûtes en Marie ou en Jésus-Christ comme suprême sauveur?
Revenir en haut Aller en bas
saint Zibou



Masculin Messages : 9442
Inscription : 01/01/2006

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 15:52





5.Sa mère dit aux serviteurs: "Faites tout ce qu'il vous dira."(Jn2/5)



28.Ils lui dirent: "Que devons-nous faire, pour faire les œuvres de Dieu?"
29.Jésus leur répondit: "Voici l'œuvre que Dieu demande, c'est que vous croyiez en celui
qu'il a envoyé
."(Jn6/28-29)


Dernière édition par le Jeu 04 Mai 2006, 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80837
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 15:55

Alain Rioux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
J'aime beaucoup ce fil.

J'ai été converti par Marie, à l'âge de 13 ans, dans l'église ND des miracles à Rennes.

Vous crûtes en Marie ou en Jésus-Christ comme suprême sauveur?

C'est bizarre, mais, de manière évidente, Marie n'existe pas sans Jésus. Il n'y a donc absolument pas eu l'ombre d'une question chez l'ado que j'étais sur ce point.

C'était évident.

Je suis tout de suite allé à la messe, je ne me suis confessé qu'un an plus tard.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 16:19

Chère Elise,
quelle magnifique image de Notre-Dame de La Salette ! Vous savez bien combien La Salette a d'importance pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 16:43

Cher Théophane,

Bien sur que je le sais Very Happy ;)

C'est d'ailleurs surtout pour vous que j'ai posté cette image, je voulais vous faire la surprise ! ;) sunny

Aussi pour tous les autres bien sûr Laughing

J'aime beaucoup ND de la Salette et vous le savez ! je m'y suis rendue plusieurs fois et compte bien y retourner. flower
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 16:55

Quelle délicate attention ! Very Happy Je vous en suis très reconnaissant. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 16:56

En voici encore une : ;)






Non ! deux plus petites sunny


et de trois ! flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
Théophane



Masculin Messages : 592
Inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 16:57

Notre-Dame du Chemin,
Icône de Kiko Argüello



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ratzinger2005.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 17:02

Que cette icone de Kiko est merveilleuse ! flower salut
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 17:04



Et voici encore Notre-Dame de la Salette ! I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 17:06

Si Arnaud n'est pas dénifitivement converti avec toutes ces images, j'en perds mon latin ! :DD Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 18:10

Voici une autre icone de Kiko !


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 19:46

Le Visage de Marie

Le mois de Marie éveille en moi...
de nombreux souvenirs.
L'église décorée est là devant moi pleine
d'odeurs printanières...
Le printemps envahissait l'église :
la nature florissante et l'air tiède des
soirs de mai, la gaieté des gens
dans un monde en renouveau...
On peut, bien sûr, dire que tout cela n'est
que sentimentalisme... qu'il s'agirait
en l'occurrence d'un culte du printemps
qui se cristallise dans la figure
d'une jeune femme prénommée Marie...
Il me semble qu'il faudrait pourtant
inverser cette approche.
En Marie, la terre a trouvé
un visage humain, voire davantage
encore : un visage chrétien,
le visage de la mère de Jésus.

Joseph Ratzinger, La Gloire de Dieu aujourd'hui.
Parole et Silence
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 04 Mai 2006, 20:01

A Marie, "MERE DU BEL AMOUR"

Sainte Marie, Mère de Dieu,
tu as donné au monde la vraie lumière,
Jésus ton fils - Fils de Dieu.

Tu t'es abandonnée complètement
à l'appel de Dieu
et tu es devenue ainsi la source
de la bonté qui jaillit de Lui.

Montre-nous Jésus. Guide-nous vers Lui.
Enseigne-nous à Le connaître et à L'aimer,
afin que nous puissions, nous aussi,
devenir capables d'un amour vrai
et d'être sources d'eau vive
au milieu d'un monde assoiffé.

[i] Benoit XVI, encyclique DIEU EST AMOUR[:I]12][/size][color=blue]
[color:2570=blue:2570]
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Lun 08 Mai 2006, 05:30

Pour une jeune juive, nourrie de la tradition de Moïse, Dieu n'est pas quelqu'un de familier, un bon Dieu débonnaire et tout proche, mais Celui qu'on respecte infiniment, le Très-Haut dont on n'ose même pas prononcer le nom sacré. Or voici que ce grand Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, ce Dieu qui a arraché Moïse et son peuple à l'esclavage des Égyptiens, ce Dieu qui a promis le venue d'un nouveau David capable de disperser les superbes et de combler de biens les affamés, ce Dieu que tous révèrent avec crainte, s'adresse à elle ! Elle écoute, et simplement, elle répond: « oui, qu'il advienne selon ta parole. » Marie dit Oui tout de suite. Elle doit pressentir que ce premier Oui engage sa vie entière, bien qu'elle ignore jusqu'où il la mènera.

Mais que l'on ne se trompe pas. Il ne s'agit pas pour Marie d'une acceptation passive et résignée. On peut dire « Que ta volonté soit faite » parce qu'on ne peut pas faire autrement. Ou on peut le dire joyeusement, en faisant de la volonté de Dieu sa propre volonté, en coopérant de toutes ses forces à ce que l'on a perçu du dessein de Dieu, et c'est ce que Marie a fait.

En Marie, Dieu s'est fait homme. Cela paraît bien impossible et a toujours paru incroyable. Et, autour de nous, bien des hommes, bien des femmes, haussent les épaules lorsqu'on leur parle de la foi chrétienne, justement parce qu'elle commence par cette affirmation énorme: Dieu s'est fait homme. « Si Dieu est Dieu, qu'il reste Dieu », disait un philosophe contemporain. Mais en quelque sorte Dieu n'a pas voulu rester Dieu. Ou plutôt il n'a pas voulu rester seulement Dieu le Très-Haut, le Très-Loin, le Tout-Autre. Il n'a pas voulu rester à sa place, loin de nous et peu gênant. Il est venu parmi nous, et l'un de nous.

En prenant chair de la Vierge Marie, il est devenu Jésus de Nazareth. Matthieu et Luc l'ont affirmé dès les premières pages de leurs évangiles. Tous deux insistent sur la virginité de Marie, donc sur le caractère miraculeux, insolite, divin, de la conception de son enfant. Un acte de Dieu est posé au point de départ. D'après Luc, Marie demande simplement, mais avec bon sens et réalisme: « Comment cela sera-t-il puisque je ne connais pas d'homme? » Pourtant elle était fiancée à Joseph. Il faut en conclure qu'elle a compris d'après les paroles de l'ange, ou par la clarté de l'Esprit Saint, qu'elle devrait renoncer à consommer son union conjugale avec Joseph. L'envoyé de Dieu répond: « l'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre. » puis il ajoute: « Rien n'est impossible à Dieu ».

Pourquoi une jeune fille, pourquoi une vierge? Pourquoi ce choix déconcertant d'une conception miraculeuse qui pose une telle difficulté à nos contemporains? Pourquoi pas une épouse comme les autres, aimant simplement Joseph son mari? Pourquoi pas une mère aux nombreux enfants? Les évangiles de Luc et de Matthieu précisent: afin que seul l'Esprit Saint de Dieu la couvre de son ombre et qu'il soit clair que Jésus vrai homme est aussi authentiquement Fils de Dieu.

En choisissant Marie, Dieu se révèle lui-même. Il ne nous répond pas par des explications et des raisonnements, mais par des faits. Il se fait homme comme il lui convient et sans nous rendre de comptes. Il est la liberté, il est la gratuité, et c'est vrai qu'il a prédilection pour les petits, les pauvres et les faibles. Alors a choisi librement, gratuitement, - comme par un coup de cœur, ou un coup de foudre - la plus petite, la plus pure, la plus simple, la plus pauvre, pour en faire la mère de son Fils. Et cela suffit.

Jean a résumé tout ce qu'au contact de Jésus il avait appris de Dieu en écrivant: « Nous avons reconnu que Dieu est Amour, et nous y avons cru. » L'expérience des hommes de toutes les générations enseigne qu'il est inutile de demander des raisons à l'amour. Un amour cela se partage, ou cela s'admire, mais cela ne s'explique pas, cela ne se démonte jamais comme on démonte une horloge. Dieu a choisi Marie parce qu'il l'a aimé. Si Marie est ainsi fille de prédilection de Dieu, objet du choix libre du père, à Nazareth elle est restée une femme comme toutes les femmes et n'est pas devenue pour autant un être extraordinaire, coupé de ses racines et de son environnement. L'Église enseigne que sa seule différence avec les autres femmes est qu'elle n'a jamais connu le péché, c'est-à-dire qu'elle n'a jamais dit non à Dieu.

Sa disponibilité à Dieu fait qu'elle coopère librement, par avance et sans même en avoir claire conscience, à la naissance de l'Église que son fils va fonder. Non seulement au jour de l'annonciation mais bien au-delà. Car elle est présente au pied de la croix et elle accueille la parole de Jésus lui montrant le disciple qu'il préférait: « Voici ton fils ». Depuis des siècles, les chrétiens ont cru que ces paroles étaient prononcées pour eux aussi et qu'eux aussi étaient confiés à Marie comme à une mère.

Il faut bien comprendre cette mission maternelle dans l'Église. Marie est un peu comme une aïeule pleine de sagesse auprès de ses enfants adultes. Elle les respecte, elle ne commande pas, elle ne s'impose pas. De temps en temps un mot, un signe, un regard lui suffisent pour rappeler l'essentiel. Surtout elle prie et souvent elle se cache, c'est-à-dire qu'elle ne se laisse découvrir dans la profondeur de son mystère qu'aux humbles et aux pauvres de cœur. D'ailleurs la sainteté et l'amour vrais sont habituellement silencieux et cachés. Et Marie demeure auprès de nous comme la mère très discrète qui fait doucement comprendre que la vraie sainteté, l'amour le plus désintéressé, la foi la plus persévérante, cela se vit beaucoup plus que cela ne se dit et ne se montre.


Marc Joulain - Marie servante et pauvre - Éditions Declée de Brouwer
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Ven 12 Mai 2006, 11:19




Sainte Mère de Dieu, porte du Ciel
conduis les hommes vers ton Fils,
Sainte Mère de Dieu, étoile du matin,
penche-toi au chevet des mourants

Sainte Mère de Dieu, trône de la sagesse,
sois présente à l'Eglise du silence.
Sainte Mère de Dieu, cause de notre joie,
engendre-nous au Corps du Christ.

Sainte Mère de Dieu, reine des martyrs,
soutiens la foi des persécutés.
Sainte Mère de Dieu, mère des Apôtres,
fortifie les témoins de l'Evangile.


flower flower flower flower



Laisse moi t'offrir oh Mère Chérie ce bouquet !










Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Ven 12 Mai 2006, 11:31





Sous ta garde O Notre-Dame,
nous cherchons un sûr abri.
Tant de peine emplit nos âmes,
veuille point n'avoir mépris,
garde-nous en ta bonté quand approchent
les dangers,
Vierge glorieuse, Mère Bienheureuse !





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Ven 12 Mai 2006, 21:41

LA VIERGE DES PAUVRES A BANNEUX

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Ven 12 Mai 2006, 22:02

Marie, voit le jour à Nazareth vers l'an 18 avant l'ère chrétienne, et entame la dure destinée d'une femme juive. Au pays de Galilée occupé par les Romains, la femme n'est que la compagne de son mari, et n'a pas d'existence autonome, pas plus qu'elle n'a de liberté au sens où nous l'entendons aujourd'hui. Elle a surtout des devoirs.
Naître fille en ce temps là consiste avant tout à accepter son sort, et à prévoir une vie sans rêve, à l'ombre d'un Dieu-tout puissant et d'un époux doté des pleins pouvoirs...
Ainsi pourrait commencer la biographie de la Sainte Vierge "humble servante" de l'Eternel. Mais poursuivre dans cette veine cultiverait le cliché et conduirait à un sérieux raccourci. Il faut d'emblée envisager le monde de Marie d'une façon assez différente de cette vision traditionnelle.
On a peu l'habitude de s'interroger sur la date de naissance de Marie tant celle de Jésus est la seule à intéresser historiens et exégètes. C'est pourtant un élément crucial. A la vérité, nous ne connaissons la vie de Marie qu'à travers celle de son fils. C'est le destin messiannique de Jésus qui définit entièrement la place et la personnalité de sa mère.
Marie en elle-même n'a guère d'existence historique. Nul doute que si le crucifié était resté un simple fondateur de secte , comme il y en a eut tant, nous saurions à peine le nom de ses parents, gens sans histoire. Mais le triomphe de la Foi chrétienne en a décidé autrement. Jésus est apparu si rapidement comme le Christ, qu'il a nécessairement fallu que sa mère nous soit connue, et qu'elle prenne les traits d'un être d'exception appelé à la plus haute vocation.
Marie est ainsi captive du destin de son Fils. Le philosophe athée Alain dira : "Marie et l'enfant sont un seul et même être". Evoquer la vie de cette simple femme galiléenne nous oblige donc à partir du seul repère chronologique disponible, à savoir la naissance de son fils.
On ne saurait pourtant plus mal commencer car la date de naissance de Jésus fait le désespoir des historiens comme celui des exégètes du Nouveau Testament. Les Evangiles ne s'accordent pas entre eux, et les rares données historiques vraiment solides viennent contredire les Ecritures. Il n'est pas question de renoncer pour autant, même si la réponse demande un certain effort d'arithmétique.
La plupart des experts admettent aujourd'hui que la naissance deJésus se situe en fait entre l'an -6 et l'an -4. L'an 1 qui est le point de départ de notre calendrier n'est assurément pas l'année où Jésus est né.

Qui est vraiment Marie ? Elle est la première femme "ordinaire" à qui Dieu s'adresse enfin. Transformée par la Foi la jeune fille de Nazareth rompt le grand silence des femmes dans l'histoire.

Marie - Christian Makarian - JC Lattès/Desclée de Brouwer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 18 Mai 2006, 15:17

MARIENFRIED (Allemagne)
1946
La grande médiatrice des Grâces

"Je suis la Grande Médiatrice des Grâces. Le Père veut que le monde reconnaisse à sa servante cette qualité. Les hommes doivent croire que, Epouse à jamais de l'Esprit Saint, je suis la fidèle Médiatrice de toutes les Grâces... Priez et offrez avec moi ! Priez sans relâche ! Priez le rosaire ! Demandez au Père toutes choses par mon Coeur Immaculé : si cela est ordonné à sa gloire, il vous l'accordera. ... N'y demandez pas des biens périssables, mais implorez des grâces pour les âmes, pour votre société, pour les peuples, afin que tous aiment et honorent le divin Coeur. Consacrez-moi les premiers samedis, comme j'en ai formulé le souhait. Les successeurs des apôtres et les prêtres doivent se consacrer tout particulièrement à moi, afin que les grands sacrifices que l'Ineffable attend d'eux précisément connaissent un accroissement de saintété, et de vertu, en étant reposés entre mes mains." (25 juin)



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Jeu 18 Mai 2006, 17:37

UNE PHOTO DE ND DE FATIMA que j'ai prise dans une église non loin de chez moi :

Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Ven 26 Mai 2006, 01:29

Quelques pensée du Padre Pio au sujet de Marie.....



5 - Que Marie soit l'unique raison de ton existence.

- Qu'elle te guide au port du salut éternel;

- Qu'elle soit pour toi un modèle de douceur et celle dont s'inspire ton humilité.



7 Marie, toi la mère très douce de tout prêtre, médiatrice et dispensatrice de toutes grâces, du fond du cour je te prie, je t'implore et je te supplie de remercier Jésus, le fruit béni de ton sein, et cela aujourd'hui, demain et pour toujours.


8 Marie, la Mère de Jésus, savait bien que ce serait par la mort de son fils que la rédemption devait s'accomplir; et pourtant elle aussi a pleuré et souffert, et combien!


9 Que Marie transforme en joie toutes les souffrances de ta vie.



10 Ne vous consacrez pas à l'activité de Marthe au point d'en oublier le silence et l'abandon de Marie.
La Vierge parvenait très bien à concilier l'un et l'autre: qu'elle vous serve de modèle et vous inspire.



11 Que Marie fasse fleurir en ton âme des vertus toujours nouvelles et qu'elle veille sur toi. Elle est la mer qu'il faut traverser pour parvenir aux rivages des splendeurs de l'aurore éternelle; reste donc toujours près d'elle.




12 Prends appui sur la Croix du Christ, à l'exemple de Marie. Tu y trouveras un grand réconfort.
Marie est restée, debout, aux pieds de son Fils crucifié. Jamais Jésus ne l'a autant aimée qu'en ce moment d'indicible souffrance.



13 Ne t'éloigne pas de l'autel du Sacrifice eucharistique sans ressentir douleur et amour pour Jésus Christ, car c'est pour ton salut éternel qu'il a été crucifié. La Vierge des Douleurs te tiendra compagnie et inspirera ton oraison.
Revenir en haut Aller en bas
Clotilde
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Lun 30 Avr 2007, 23:47

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mar 01 Mai 2007, 00:02

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mar 01 Mai 2007, 00:06

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mar 01 Mai 2007, 14:47





Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mar 01 Mai 2007, 15:26

Très joli. Merci Clo et Elise.
Vous avez vu les post de Fanny sur Agapé? Le mois de mai c'est le mois de Marie. I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mar 01 Mai 2007, 17:56

Somebody a écrit:
Très joli. Merci Clo et Elise.
Vous avez vu les post de Fanny sur Agapé? Le mois de mai c'est le mois de Marie. I love you

Je vais m'y rendre de ce pas... Arrow Arrow

J'ai toujours aimé le mois de Marie, je me souviens dans ma jeunesse de l'avant-concile les Saluts au Saint-Sacrement et la récitation des litanies de la Vierge que j'aime beaucoup, je m'y rendais gamine avec ma mère I love you

Mais maintenant tout cela revient à l'honneur... le sens du sacré se retrouve. :sts:
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mar 01 Mai 2007, 18:10

Elise a écrit:
Somebody a écrit:
Très joli. Merci Clo et Elise.
Vous avez vu les post de Fanny sur Agapé? Le mois de mai c'est le mois de Marie. I love you



Mais maintenant tout cela revient à l'honneur... le sens du sacré se retrouve. :sts:

fleur 6 Pourquoi penses tu cela? scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mar 01 Mai 2007, 19:01

.....


Dernière édition par le Mer 02 Mai 2007, 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Somebody



Féminin Messages : 2449
Inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mar 01 Mai 2007, 19:16

Elise a écrit:

Ah... drunken j'aurais du me douter que tu allais poser une question embarrassante enfin embarrassante bof je vais essayer de m'expliquer....

Somy : Tu me connais maintenant lol!

Elise a écrit:
Avant Concile il y avait des processions au moins deux par ans, j'ai commencé étant gosse à tenir un petit mouton et ma mère me tenait par la main, puis une bannière derrière la Reine des Anges et puis je tenais aussi la traîne de la Reine des Anges, après ma Communion solennelle, je tenais un panier en habit de communiante et on jetait à tour de rôle des fleurs au St Sacrement mélangée à de jolis papiers dorés de toutes couleurs...

Somy : Vraiment tu lui a été sacrée :greenange: fleur 6 heureux


Elise a écrit:
Maintenant après le Congrès Toussaint 2006 nos évêques nous ont demandé de témoigner, de ne pas tenir la lampe sous le boisseau... le chrétien doit oser sortir de chez lui et oser dire qu'il aime le Christ mais sans forcer personne on a bien insisté sur la question. La Bonne Nouvelle doit être annoncée.

Somy : La voie(x) des sages drunken

Citation :
Au moins quand je m'agenouille au passage du St-Sacrement ils sont obligé de faire pareil car le nouveau curé est très priant, sa Foi renverse les montagnes... ceci dit sans critiquer personne mais il donne néanmoins une grande impulsion.

Somy : Le curé et les montagnes Tongue


Elise a écrit:
il y a un sérieux regain d'intérêt ...

Somy : Parfait... la Belgique est dans l'air du Temps alien
Elise a écrit:
D'où j'aime beaucoup aller aussi à l'équipe liturgique car la préparation des célébrations est très importante, les célébrations doivent être joyeuses , vivantes, respectueuses envers Jésus.

Somy : La joie, le sourire, la douceur c'est la voie (Ps 100) study

Elise a écrit:
Voilà j'espère m'être bien expliquée Basketball :ange1

20/20 lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://somebodylost.miniville.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mar 01 Mai 2007, 19:22

......


Dernière édition par le Mer 02 Mai 2007, 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: Florilège Marial   Mer 02 Mai 2007, 14:44

Arnaud Dumouch a écrit:
Alain Rioux a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
J'aime beaucoup ce fil.

J'ai été converti par Marie, à l'âge de 13 ans, dans l'église ND des miracles à Rennes.

Vous crûtes en Marie ou en Jésus-Christ comme suprême sauveur?

C'est bizarre, mais, de manière évidente, Marie n'existe pas sans Jésus. Il n'y a donc absolument pas eu l'ombre d'une question chez l'ado que j'étais sur ce point.

C'était évident.

Je suis tout de suite allé à la messe, je ne me suis confessé qu'un an plus tard.

Je partage ces observations,... Depuis la conversion (quoique forcément différente sur le fond) jusqu'à... la confession tardive (pas autant toutefois...); et je témoigne que l'éducation de Marie, à travers tout ce qu'Elle a placé sur ma route, mène à Jésus;
certes, j'ai d'abord appris tout ce qui la concernait, puis très vite, j'ai compris, par mes lectures, par la sainte messe, quelle était sa mission et son désir profond: nous amener ou nous rendre à son Fils; à cet égard je ne vois pas pourquoi on Lui refuserait le titre de Corédemptrice: c'est vraiment ce qu'Elle a fait pour moi; si le Seigneur m'a sauvé par le baptême, Elle n'a pas fait moins en me ramenant à Lui, et je confesse que je lui en ai fait voir, à Notre Sainte Mère, avant de "craquer devant Sa présence...

Honorer dans des écrits la Mère de Dieu, comme Luther, même
si c'est une excellente chose, ne peut que m'apparaitre très insuffisant...
La prier serait idolâtre? Dans ce cas je veux bien être et rester idolâtre, car cette idolâtrie a changé ma vie! Personne ne m'a aimé comme Elle m'a aimé, patiemment, jusqu'à me faire comprendre que toutes les grâces que je recevais, me venaient des mérites de Son Fils;
La SV est ainsi pour moi l'icône du désintéressement, de la charité.
quant à l'Immaculée Conception, Elle est pour moi la preuve de la puissance divine qui nous purifiera.

La SV n'enlève rien à Son Fils: Elle l'enseigne, Elle y conduit, Elle le donne.
Si je crois au Seigneur Jésus, Christ mort et ressuscité, c'est par Elle; et je suis bien certain que le Seigneur n'en prend pas ombrage!
Merci, Ma Mère du Ciel, mon enseignante, ma guide, Epouse du Saint-Esprit, Dispensatrice des grâces, Vous qui avez patiemment attendu mon repentir devant la Sainte image de votre pureté virginale, pour me rendre la foi de mon baptême, que j'avais laissée en jachère...

flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower flower
Revenir en haut Aller en bas
 
Florilège Marial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Florilège Marial
» Le culte marial : fausse doctrine ....
» Benoît XVI et le culte marial
» Miracle marial ?
» Mort de don Gobbi, fondateur du Mouvement Sacerdotal Marial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Archives :: Archives : Théologie dogmatique, morale et divers-
Sauter vers: