DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 N.Sarkozy le candidat de la défaite ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Ven 14 Oct 2011 - 12:08

Sarkozy a irrité son peuple, et il s'est dessiné un décalage d'opinion sur le futur candidat entre ses proches de l'UMP et les électeurs de droite. C'est pire encore pour les électeurs centristes qui préfèrent largement quelqu'un d'autre... or les élections se gagnent au 2nd tour sur le centre...

Sarkozy, fera-t-il passer son égo avant l'intérêt de son parti et les convictions de son bord politique ? Qu'est-ce qui va l'emporter : son orgueil ou son intelligence ? Sarkozy est-il aussi un "loser" ?


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/10/04/97001-20111004FILWWW00491-sondage-juppe-prefere-a-sarkozy.php

Sondage : Juppé préféré à Sarkozy

Selon un sondage BVA réalisé pour Le Nouvel Observateur, 48% des sympathisants de droite et du centre souhaitent la candidature d'Alain Juppé plutôt que celle de Nicolas Sarkozy (46%) à l'élection présidentielle.

Le chef de l'Etat garde toutefois la préférence des proches de l'UMP avec 59%, contre 36% pour le ministre des Affaires étrangères, précise cette enquête diffusée aujourd'hui. Alain Juppé est préféré à Nicolas Sarkozy par 53% des électeurs du Front national mais surtout par 73% de ceux du MoDem et du Nouveau centre.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Ven 14 Oct 2011 - 13:00

Il y a une chose que l'on oublie à propos de Sarko, c'est qu'il n'est pas encore en campagne. Et en campagne il est redoutable.

Si tu ne l'as pas vu, je te conseille d'aller sur le site de France 5 regarder le C dans l'Air de Mercredi, au milieu (vers 30-35 minutes) on voit le discours de Sarko dans la Creuse, un vrai discours de début de campagne, et il est très bon.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Sam 15 Oct 2011 - 15:03

Philippe Fabry a écrit:
Il y a une chose que l'on oublie à propos de Sarko, c'est qu'il n'est pas encore en campagne. Et en campagne il est redoutable.

Si tu ne l'as pas vu, je te conseille d'aller sur le site de France 5 regarder le C dans l'Air de Mercredi, au milieu (vers 30-35 minutes) on voit le discours de Sarko dans la Creuse, un vrai discours de début de campagne, et il est très bon.

Entièrement de votre avis cher Philippe, c'est exactement ce que je disais à ma sœur la semaine dernière. Il est talentueux en politique et c'est loin d'être gagné pour la gauche;
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Sam 15 Oct 2011 - 16:48




D'autres à rajouter sur la liste ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Sam 15 Oct 2011 - 21:35

Nicolas Sarkozy a été un mauvais président, dans la lignée de Mitterrand et de Chirac.
Revenir en haut Aller en bas
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Sam 15 Oct 2011 - 22:14

Bonjour Dromaeosaurus,

Nicolas Sarkozy, contrairement à ses prédécesseurs que vous qualifiez de mauvais, a fait énormément de choses. Alors inévitablement le taux d'échecs augmente.

Je suis plus enclin à pardonner à ceux qui font et qui se plantent parfois qu'à ceux qui ne font rien de peur de compromettre leur ré-élection.

Salutations,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Sam 15 Oct 2011 - 22:19

benedictus a écrit:
Bonjour Dromaeosaurus,

Nicolas Sarkozy, contrairement à ses prédécesseurs que vous qualifiez de mauvais, a fait énormément de choses. Alors inévitablement le taux d'échecs augmente.

Je suis plus enclin à pardonner à ceux qui font et qui se plantent parfois qu'à ceux qui ne font rien de peur de compromettre leur ré-élection.

Salutations,

C'est bien ce que je lui reproche ... il a fait tout et n'importe quoi, depuis un bouclier fiscal pseudo-libéral grotesque (qu'il a ensuite zappé, ce qui montre le niveau de confusion qui l'anime) jusqu'à promouvoir des lubbies d'extrême gauche comme la taxe Tobin ou la redistribution autoritaire des profits réalisés par les actionnaires, tout en créant une trentaine de nouvelles taxes au passage et en montant la dépense publique à un total de 56% du PIB.

Mais bon allez-y, argumentez, je suis prêt à en discuter avec vous.

Revenir en haut Aller en bas
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 12:26

Bonjour Dromaeosaurus,

Le principe du bouclier fiscal n'est pas mauvais en soi, sa définition et son application a probablement été maladroite ? (je ne sais pas, ce bouclier fiscal ne m'a pas protégé) S'il l'a supprimé ce n'est pas par idéologie, mais plutôt pour calmer les esprits et surtout pour limiter les dépenses de l'État en ces temps de crise.

Vous avez raison, la taxe Tobin est une excellente vraie fausse bonne idée. Si la France l'instituait, cela ne ferait que faire fuir la finance ailleurs avec les revenus fiscaux qu'elle réalise. La taxe Tobin n'est envisageable à mon sens que mondialement et sans exceptions (qui deviendraient ipso-facto des paradis fiscaux pour les financiers). Personnellement je préfèrerais une "flat tax" plus juste et plus facile à calculer et recouvrer (gisement d'économies)

Eh ben oui, NS a créé des impôts nouveaux car il faut bien remplir les caisses de l'État. Et qu'est ce que cela aurait été s'il n'avait pas déjà oeuvré pour réduire les dépenses de l'État (réduction de la pléthore de fonctionnaires, réduction du train de vie de l'État, peut être pas suffisamment et partout ?) !!

C'est effectivement facile de critiquer, mais à mon tour de vous demander, mon cher Dromaeosaurus, ce que VOUS proposez de concrêt et de réaliste pour diminuer le montant de la dette publique ?

En tous cas dans les débats qui se terminent ce jour je n'ai pas trouvé de solutions et de propositions qui vont dans le bon sens, en tout cas pas le rabaissement de l'âge du départ en retraite (bel exemple de promesse démagogique).

Wait 2012 and see !


Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 13:09

Dromaeosaurus a écrit:
benedictus a écrit:
Bonjour Dromaeosaurus,

Nicolas Sarkozy, contrairement à ses prédécesseurs que vous qualifiez de mauvais, a fait énormément de choses. Alors inévitablement le taux d'échecs augmente.

Je suis plus enclin à pardonner à ceux qui font et qui se plantent parfois qu'à ceux qui ne font rien de peur de compromettre leur ré-élection.

Salutations,

C'est bien ce que je lui reproche ... il a fait tout et n'importe quoi, depuis un bouclier fiscal pseudo-libéral grotesque (qu'il a ensuite zappé, ce qui montre le niveau de confusion qui l'anime) jusqu'à promouvoir des lubbies d'extrême gauche comme la taxe Tobin ou la redistribution autoritaire des profits réalisés par les actionnaires, tout en créant une trentaine de nouvelles taxes au passage et en montant la dépense publique à un total de 56% du PIB.

Mais bon allez-y, argumentez, je suis prêt à en discuter avec vous.


Je ne nie pas la partie grotesque du bilan que tu soulève.

Mais, à l'inverse de ses prédecesseurs que vu as cités, on doit bien reconnaître qu'il y a aussi des éléments à mettre à son crédit.

La réforme des retraites par exemple. Certes elle est insuffisante, mais quand on voit le niveau d'inertie dont il a hérité, c'est tout de même déjà ça.
Idem pour la RGPP.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 14:00

Philippe Fabry a écrit:
Il y a une chose que l'on oublie à propos de Sarko, c'est qu'il n'est pas encore en campagne. Et en campagne il est redoutable.

Si tu ne l'as pas vu, je te conseille d'aller sur le site de France 5 regarder le C dans l'Air de Mercredi, au milieu (vers 30-35 minutes) on voit le discours de Sarko dans la Creuse, un vrai discours de début de campagne, et il est très bon.
c'est sûr. mais bon, ça ne peut qu'être plus beaucoup dur que 2007.

regarde l'évolution depuis janvier 2010:
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-francais-jugent-l-opposition_1040858.html
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 14:07

nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Il y a une chose que l'on oublie à propos de Sarko, c'est qu'il n'est pas encore en campagne. Et en campagne il est redoutable.

Si tu ne l'as pas vu, je te conseille d'aller sur le site de France 5 regarder le C dans l'Air de Mercredi, au milieu (vers 30-35 minutes) on voit le discours de Sarko dans la Creuse, un vrai discours de début de campagne, et il est très bon.
c'est sûr. mais bon, ça ne peut qu'être plus beaucoup dur que 2007.

regarde l'évolution depuis janvier 2010:
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-francais-jugent-l-opposition_1040858.html

D'après vous, on va bouffer du socialisme pendant 5 ans encore ? Que restera t il des finances, de l'économie française après çà ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 14:30

enfin bref, avec le score de Ségo, je pense qu'il y a peut-être une lassitude vis-à-vis de certaines têtes de 2007, dont sarkozy en fait partie.

et je pense que dans ceci,
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-francais-jugent-l-opposition_1040858.html
le "gouvernement actuel" doit être pas mal assimilé à la personne de sarkozy.
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 17:41

enfin, ce sont des sondages et la présidentielle est dans 25 semaines...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 17:59

oui, Paco, et souvenez-vous qu'en 1994 à pareille époque Chirac était au plus bas dans les sondages ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:09

Philippe Fabry a écrit:
Je ne nie pas la partie grotesque du bilan que tu soulève.

Mais, à l'inverse de ses prédecesseurs que vu as cités, on doit bien reconnaître qu'il y a aussi des éléments à mettre à son crédit.

La réforme des retraites par exemple. Certes elle est insuffisante, mais quand on voit le niveau d'inertie dont il a hérité, c'est tout de même déjà ça.
Idem pour la RGPP.

J'admets tout à fait le bien fondé de la réforme des retraites, j'avoue que j'avais presque de la gratitude envers le gouvernement de n'avoir pas cédé aux syndicats et aux gauchistes sur ce coup là comme l'avait fait Chirac avec le tout aussi pusillanime CPE. La différence entre la réformette des retraites et le retrait du CPE de Chirac, à mon avis elle tient dans la menace que faisaient peser les marchés sur le crédit de la France, et non à une différence de fond entre Chirac et Sarkozy. A noter que les deux réformes ont été suivies d'un an d'immobilisme en perspective des élections (et même de démantellement des réformes pour sarkozy) ce qui renforce la comparaison entre les deux hommes.

De même pour le status d'auto-entrepreneur.

Mais de là à penser que la solution aux problèmes de la France passe par une réélection de Sarkozy au lieu d'un candidat officiellement socialiste, il y a un pas que je ne franchirai pas. Aucun des libéraux que je connais ne compte voter pour lui, la plupart de ceux qui vont voter préfèrent Bayrou, qui hors de nos frontières tient un discours authentiquement libéral, qui est le seul à pointer la responsabilité des états dans la crise actuelle et qui avait anticipé le problème de la dette en 2007. Mon problème c'est qu'il manque totalement de courage (et les sociaux démocrates qui l'entourent).

Moi je préfère l'abstention, et je souhaite que le moins de gens possibles se déplacent pour aller choisir le prochain président. La solution est dans les mains des Français, pas dans les mains des politiques dirigistes, que ce soit celle de sarkozy ou de François Hollande, l'abstention est le meilleur moyen pour faire passer ce message à celui qui sera élu.


Dernière édition par Dromaeosaurus le Dim 16 Oct 2011 - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:09

renquiller avec 5 ans de socialisme, cela me fou le cafard
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:11

Dromaeosaurus a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Je ne nie pas la partie grotesque du bilan que tu soulève.

Mais, à l'inverse de ses prédecesseurs que vu as cités, on doit bien reconnaître qu'il y a aussi des éléments à mettre à son crédit.

La réforme des retraites par exemple. Certes elle est insuffisante, mais quand on voit le niveau d'inertie dont il a hérité, c'est tout de même déjà ça.
Idem pour la RGPP.

J'admets tout à fait le bien fondé de la réforme des retraites, j'avoue que j'avais presque de la gratitude envers le gouvernement de n'avoir pas cédé aux syndicats et aux gauchistes sur ce coup là comme l'avait fait Chirac avec le tout aussi pusillanime CPE. La différence entre la réformette des retraites et le retrait du CPE de Chirac, à mon avis elle tient dans la menace que faisaient peser les marchés sur le crédit de la France, et non à une différence de fond entre Chirac et Sarkozy. A noter que les deux réformes ont été suivies d'un an d'immobilisme en perspective des élections (et même de démantellement des réformes pour sarkozy) ce qui renforce la comparaison entre les deux hommes.

De même pour le status d'auto-entrepreneur.

Mais de là à penser que la solution aux problèmes de la France passe par une réélection de Sarkozy au lieu d'un candidat officiellement socialiste, il y a un pas que je ne franchirai pas. Aucun des libéraux que je connais ne compte voter pour lui, la plupart de ceux qui vont voter préfèrent Bayrou, qui hors de nos frontières tient un discours authentiquement libéral, qui est le seul à pointer la responsabilité des états dans la crise actuelle et qui avait anticipé le problème de la dette en 2007. Mon problème c'est qu'il manque totalement de courage.

Moi je préfère l'abstention, et je souhaite que le moins de gens possibles se déplacent pour aller choisir le prochain président. La solution est dans les mains des Français, pas dans les mains des politiques dirigistes, que ce soit celle de sarkozy ou de François Hollande, l'abstention est le meilleur moyen pour faire passer ce message à celui qui sera élu.


Pensez vous qu'un jour la France et ses instituions, surtout l'éducation nationale, sortiront du socialisme ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:20

Dromaeosaurus a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Je ne nie pas la partie grotesque du bilan que tu soulève.

Mais, à l'inverse de ses prédecesseurs que vu as cités, on doit bien reconnaître qu'il y a aussi des éléments à mettre à son crédit.

La réforme des retraites par exemple. Certes elle est insuffisante, mais quand on voit le niveau d'inertie dont il a hérité, c'est tout de même déjà ça.
Idem pour la RGPP.

J'admets tout à fait le bien fondé de la réforme des retraites, j'avoue que j'avais presque de la gratitude envers le gouvernement de n'avoir pas cédé aux syndicats et aux gauchistes sur ce coup là comme l'avait fait Chirac avec le tout aussi pusillanime CPE. La différence entre la réformette des retraites et le retrait du CPE de Chirac, à mon avis elle tient dans la menace que faisaient peser les marchés sur le crédit de la France, et non à une différence de fond entre Chirac et Sarkozy. A noter que les deux réformes ont été suivies d'un an d'immobilisme en perspective des élections (et même de démantellement des réformes pour sarkozy) ce qui renforce la comparaison entre les deux hommes.

Y a du vrai sur le ralentissement des réformes. Mais il y a eu quand même des efforts de faits sur la mentalité ambiante, me semble-t-il, avec la réforme générale des politiques publiques, la diminution du nombre de fonctionnaires...

Mais de là à penser que la solution aux problèmes de la France passe par une réélection de Sarkozy au lieu d'un candidat officiellement socialiste

Crois-tu qu'on continuerait à diminuer le nombre de fonctionnaires, etc... avec un candidat officiellement socialiste ?
NB : Sarkozy n'est pas un socialiste, c'est un étatiste.
L'ennui c'est que l'étatisme est devenu un trait culturel français. Alors en attendant, autant choisir quelqu'un capable de gérer sans trop de gabegie un Etat déjà pléthorique. Il me semble que Sarko, avec les quelques réformes qu'il s'est montré capable de faire passer, est le moindre mal.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:26

[quote="Philippe Fabry"]
Dromaeosaurus a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Je ne nie pas la partie grotesque du bilan que tu soulève.
. Il me semble que Sarko, avec les quelques réformes qu'il s'est montré capable de faire passer, est le moindre mal.[/color]

Suis d'accord et c'est pour çà que je voterai pour lui
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:31

Rebonjour Dromaeosaurus,

Citation :
Moi je préfère l'abstention, et je souhaite que le moins de gens possibles se déplacent pour aller choisir le prochain président. La solution est dans les mains des Français, pas dans les mains des politiques dirigistes, que ce soit celle de sarkozy ou de François Hollande, l'abstention est le meilleur moyen pour faire passer ce message à celui qui sera élu.

L'abstention me semble ne pas pas être la bonne solution car vous laissez votre pouvoir de décision aux autres et serez d'accord avec le résultat quel qu'il soit, et surtout vous perdez le droit de critiquer.

Personnellement je préférerais le vote blanc s'il était comptabilisé correctement. Actuelllement il l'est comme un bulletin nul ce qui est une aberration. Le vote blanc devrait être comptabilisé dans les suffrages exprimés, et si le "candidat blanc" gagne, alors le scrutin devrait être annulé et refait avec interdiction aux candidats de s'y présenter)

Salutations,
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:37

benedictus a écrit:
Bonjour Dromaeosaurus,

Le principe du bouclier fiscal n'est pas mauvais en soi, sa définition et son application a probablement été maladroite ? (je ne sais pas, ce bouclier fiscal ne m'a pas protégé) S'il l'a supprimé ce n'est pas par idéologie, mais plutôt pour calmer les esprits et surtout pour limiter les dépenses de l'État en ces temps de crise.

Voilà, la réponse est dans la question. Le bouclier fiscal est inepte parce que c'est une mesure dirigiste, qui donne à penser que les baisses d'impôts sont des dépenses publiques, et que l'argent des Français appartient à l'état qui peut le confisquer et le redistribuer à loisir. Rolling Eyes

Citation :
Vous avez raison, la taxe Tobin est une excellente vraie fausse bonne idée.

Non, c'est une vraie mauvaise idée. Elle piétine le droit de propriété (comme le bouclier fiscal) et repose sur une incompréhension totale de ce qu'est une économie capitaliste, c'est à dire une économie de l'information et de l'ordre étendu. C'est le retour aux plus vielles lunes socialistes qui font croire que les intermédiaires (capitalistes) sont des parasites et qu'ils vivent sur le dos de ceux qui produisent.

En plus, c'est une mesure bouc-émissaire qui détourne le regard des vrais responsables des dysfonctionnements financiers, c'est à dire les états et leurs politiques monétaires.

Citation :
La taxe Tobin n'est envisageable à mon sens que mondialement et sans exceptions (qui deviendraient ipso-facto des paradis fiscaux pour les financiers).

Effectivement, un léger inconvénient de la taxe Tobin, c'est l'instauration d'une dictature et d'une bureaucratie planétaire ... Rolling Eyes

Citation :
Personnellement je préfèrerais une "flat tax" plus juste et plus facile à calculer et recouvrer (gisement d'économies)

On est d'accord là, une vraie révolution fiscale, mais on est très loin du principe du bouclier fiscal. Un impôt à taux unique divisé en deux parties, taxe sur les ventes (ce que n'est pas la TVA) et impôt sur le revenu, sans aucune niche. Une vraie mesure libérale et juste, à même de rassurer les acteurs économiques et de restaurer les incitations à produire et à épargner. C'est ce qu'ont fait un très grand nombre de pays de l'est avec succès, et ce que propose Caïn aux Etats-Unis.
Citation :

Eh ben oui, NS a créé des impôts nouveaux car il faut bien remplir les caisses de l'État. Et qu'est ce que cela aurait été s'il n'avait pas déjà oeuvré pour réduire les dépenses de l'État (réduction de la pléthore de fonctionnaires, réduction du train de vie de l'État, peut être pas suffisamment et partout ?) !!

Sarkozy a surtout augmenté délibérément les dépenses de l'état par des mesures keynésiennes débiles (genre prime à la casse) et a aussi encouragé les autres états européens à le faire. Sarkozy a ensuite augmenté les impôts de façon furtive, au lieu de tout simplifier, ce qui aurait été le cas s'il était animé de l'amour de son pays et de principes et non guidé uniquement par les sondages, il a encore complexifié l'usine à gaz. Sur ce plan la gauche propose mieux !

Si ses projets de réduction des dépenses ne marchent pas, c'est parce qu'elles reposent sur des principes autoritaires et dirigistes, comme la suppression d'un fonctionnaire sur deux. La seule réforme de l'état efficace pour le dégraisser, c'est le principe de subsidiarité, l'ouverture à la concurrence, les privatisations, la liberté de choix.

Citation :
C'est effectivement facile de critiquer, mais à mon tour de vous demander, mon cher Dromaeosaurus, ce que VOUS proposez de concrêt et de réaliste pour diminuer le montant de la dette publique ?

Pas mal de choses, mais les mesures les plus efficaces, c'est l'impôt à taux unique (ventes et IR), la suppression de toutes les niches fiscales et de tous les impôts absurdes (ISF ...), la suppression des subventions (syndicats, entreprises, associations), l'ouverture à la concurrence de la sécurité sociale, la retraite par capitalisation, la privatisation de la SNCF et de la RATP, la délégation à un niveau inférieur de tout ce qui peut l'être et la déréglementation d'un grand nombre de secteurs (taxis, logement, urbanisme, marché du travail), la suppression d'un grand nombre de bureaucraties d'état comme le ministère de la culture ou le CSA, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:39

benedictus a écrit:
Rebonjour Dromaeosaurus,

Citation :
Moi je préfère l'abstention, et je souhaite que le moins de gens possibles se déplacent pour aller choisir le prochain président. La solution est dans les mains des Français, pas dans les mains des politiques dirigistes, que ce soit celle de sarkozy ou de François Hollande, l'abstention est le meilleur moyen pour faire passer ce message à celui qui sera élu.

L'abstention me semble ne pas pas être la bonne solution car vous laissez votre pouvoir de décision aux autres et serez d'accord avec le résultat quel qu'il soit, et surtout vous perdez le droit de critiquer.

Personnellement je préférerais le vote blanc s'il était comptabilisé correctement. Actuelllement il l'est comme un bulletin nul ce qui est une aberration. Le vote blanc devrait être comptabilisé dans les suffrages exprimés, et si le "candidat blanc" gagne, alors le scrutin devrait être annulé et refait avec interdiction aux candidats de s'y présenter)

Salutations,

Bien sûr que vous pouvez aller voter pour Frédéric Bastiat, mais à la fin comme vous dites on a l'impression que le président paternaliste est légitime à intervenir à tort et à travers dans la vie des gens, parce que 85% des électeurs se sont déplacés.

Et ça j'ai pas envie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:41

Philippe Fabry a écrit:

[color=blue]Crois-tu qu'on continuerait à diminuer le nombre de fonctionnaires, etc... avec un candidat officiellement socialiste ?

Parce que c'est le prochain président qui va gouverner ? Non, avec un peu de chance, ce sont les marchés. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:45

Dromaeosaurus a écrit:
Philippe Fabry a écrit:

[color=blue]Crois-tu qu'on continuerait à diminuer le nombre de fonctionnaires, etc... avec un candidat officiellement socialiste ?

Parce que c'est le prochain président qui va gouverner ? Non, avec un peu de chance, ce sont les marchés. ;)

:beret:

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 18:52

ReReBonjour Dromaeosaurus,

J'ai malencontreusement inversé les termes, je pensais "une vraie mauvaise idée" comme vous, et sui d'accord avec vous. mea culpa j'ai écrit un peu vite.

Citation :
Pas mal de choses, mais les mesures les plus efficaces, c'est l'impôt à taux unique (ventes et IR), la suppression de toutes les niches fiscales et de tous les impôts absurdes (ISF ...), la suppression des subventions (syndicats, entreprises, associations), l'ouverture à la concurrence de la sécurité sociale, la retraite par capitalisation, la privatisation de la SNCF et de la RATP, la délégation à un niveau inférieur de tout ce qui peut l'être et la déréglementation d'un grand nombre de secteurs (taxis, logement, urbanisme, marché du travail), la suppression d'un grand nombre de bureaucraties d'état comme le ministère de la culture ou le CSA, etc.

Ok à 100%. Dommage qu'un tel programme vous ferme la porte à une victoire aux présidentielles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 19:58

Je me risque à une prédiction : François Hollande est notre prochain président et Barack Obama sera réélu aux États-Unis.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 20:10

Dromaeosaurus a écrit:
Je me risque à une prédiction : François Hollande est notre prochain président et Barack Obama sera réélu aux États-Unis.

Je ne crois ni à l'un ni à l'autre.

Mais bon, je suis peut-être trop optimiste.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
benedictus



Masculin Messages : 151
Inscription : 21/08/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 20:11

Bonsoir,

Je pense que vous avez raison vu que F Hollande a l'air de remporter les primaires d'après les premiers résultats qui sont en train d'arriver. Les présidentiellles risquent d'être une formalité :twisted:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 20:14

Ca ne pouvait être ni Aubry ni DSK. Je m'expliquerai sur mes raisons après coup si j'ai juste. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Dim 16 Oct 2011 - 20:37

Attention, c'est du lourd ... :beret:

Eliminer Aubry




Je ne suis pas socialiste, et je ne le serai jamais. J’ai dit que je ne voterais pas à la prochaine élection présidentielle française, et j’ai dit pourquoi. Il est néanmoins des socialistes pire que d’autres.

La primaire socialiste vise à choisir le candidat qui affrontera Nicolas Sarkozy et qui, au vu de la politique erratique et sans épine dorsale suivie par ce dernier depuis 2007, pourrait fort bien être élu.

Il reste deux candidats : cela ressemble pour moi à un choix entre la peste et le choléra, mais là, au vu des dangers, je pense que la peste Aubry serait bien pire que le choléra Hollande.

Le parti socialiste est porteur d’un désastre économique et ce désastre serait plus grave avec Martine Aubry. Mais, surtout, Martine Aubry a, à Lille, des liens avec des mouvements islamiques.

Elle a tenu des propos anti-israéliens indéfendables. Je n’ai pas entendu ces propos chez François Hollande.

J’ai vu Manuel Valls tenir des propos très admissibles sur Israël apporter son soutien à François Hollande.

J’ai entendu par contre, Arnaud Montebourg tenir des propos odieux sur Israël, et ses positions se rapprochent sur bien des points de celles de Martine Aubry, quand bien même il a dit voter personnellement pour François Hollande.

En ces conditions, je voterai à la primaire socialiste, moi qui ne suis pas socialiste, et je voterai François Hollande.

Avoir un Président tel que Nicolas Sarkozy me déçoit absolument. Avoir un Président comme François Hollande me consternerait.

Avoir un Président comme Martine Aubry susciterait en moi un sentiment d’horreur.

J’invite ceux qui me lisent à faire comme moi, et à éliminer l’incarnation du pire en votant Hollande aux primaires socialistes ce dimanche, même si, comme moi, ils ne sont pas socialistes.

C’est une mesure de salubrité publique. Martine Aubry est, à mes yeux un danger majeur.

Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Guy Millière pour www.Drzz.fr

http://www.drzz.info/article-eliminer-aubry-86610190.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Lun 17 Oct 2011 - 10:05

Paco a écrit:
nilamitp a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Il y a une chose que l'on oublie à propos de Sarko, c'est qu'il n'est pas encore en campagne. Et en campagne il est redoutable.

Si tu ne l'as pas vu, je te conseille d'aller sur le site de France 5 regarder le C dans l'Air de Mercredi, au milieu (vers 30-35 minutes) on voit le discours de Sarko dans la Creuse, un vrai discours de début de campagne, et il est très bon.
c'est sûr. mais bon, ça ne peut qu'être plus beaucoup dur que 2007.

regarde l'évolution depuis janvier 2010:
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-francais-jugent-l-opposition_1040858.html
D'après vous, on va bouffer du socialisme pendant 5 ans encore ? Que restera t il des finances, de l'économie française après çà ?
pour les deux questions, et surtout pour la 2nde: j'en sais rien.

hollande et sarkozy sont tous les deux des candidats malins. hollande se fera passer au maximum pour un centriste au 2nd tour, sachant qu'à sa gauche, quoiqu'il dise, tout le monde votera contre sarkozy. Sarkozy ira le chercher sur tous les sujets que hollande essaiera de taire mais où les socialistes ont pris position: droit de vote des étrangers, régularisation massive de clandestins, mariage à égalité entre hétéro et homo, "repenser" la loi de 1905 pour financer l'islam etc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Lun 17 Oct 2011 - 10:25

voila, ceci permettra a sarkozy de mobiliser les qq 20% de l électorat de droite populaire au 2nd tour.
il attaquera hollande au centre sur son inexpérience au gouvernement, sur le budget de l'état c'est-à-dire les sempiternelles promesses socialistes de papa noël, les promesses de centaine de milliers d' emplois aidés, le retour de la retraite a 60ans etc...
Revenir en haut Aller en bas
Paco



Messages : 1762
Inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Lun 17 Oct 2011 - 19:47

nilamitp a écrit:
voila, ceci permettra a sarkozy de mobiliser les qq 20% de l électorat de droite populaire au 2nd tour.
il attaquera hollande au centre sur son inexpérience au gouvernement, sur le budget de l'état c'est-à-dire les sempiternelles promesses socialistes de papa noël, les promesses de centaine de milliers d' emplois aidés, le retour de la retraite a 60ans etc...

Bon sang çà me donne le cafard tout çà... J'étouffe déjà sous les charges sociales et les impôts, qu'est ce que çà va être...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vin-vigne.com
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80840
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Lun 17 Oct 2011 - 19:50

nilamitp a écrit:
Sarkozy a irrité son peuple, et il s'est dessiné un décalage d'opinion sur le futur candidat entre ses proches de l'UMP et les électeurs de droite. C'est pire encore pour les électeurs centristes qui préfèrent largement quelqu'un d'autre... or les élections se gagnent au 2nd tour sur le centre...

Sarkozy, fera-t-il passer son égo avant l'intérêt de son parti et les convictions de son bord politique ? Qu'est-ce qui va l'emporter : son orgueil ou son intelligence ? Sarkozy est-il aussi un "loser" ?


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/10/04/97001-20111004FILWWW00491-sondage-juppe-prefere-a-sarkozy.php

Sondage : Juppé préféré à Sarkozy

Selon un sondage BVA réalisé pour Le Nouvel Observateur, 48% des sympathisants de droite et du centre souhaitent la candidature d'Alain Juppé plutôt que celle de Nicolas Sarkozy (46%) à l'élection présidentielle.

Le chef de l'Etat garde toutefois la préférence des proches de l'UMP avec 59%, contre 36% pour le ministre des Affaires étrangères, précise cette enquête diffusée aujourd'hui. Alain Juppé est préféré à Nicolas Sarkozy par 53% des électeurs du Front national mais surtout par 73% de ceux du MoDem et du Nouveau centre.

Pour moi, cette analyse est du vent. On confond notoriété et vote. Selon la notoriété, le futur président est Yannick Noah.

J. Chirac était à 12 % d'opinion favorable quand il était président. Il est maintenant à 80% d'opinion favorable.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Fox77



Masculin Messages : 2962
Inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Lun 17 Oct 2011 - 20:08

Comme Chirac a dit qu'il voterai Hollande, la boucle est elle bouclée ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 12:18

Lors de la libération de Guilad Shalid, Sarkozy a dit que ce serait un pas pour la paix et que les deux peuples devaient se parler car ils étaient de toute façon contraints de vivre ensemble. MAIS QUEL ABRUTI CE TYPE !

La vérité c'est que la France devrait avoir honte de ce qui s'est passé, elle n'est pour rien dans la libération du pauvre Shalit, si elle s'était bougée un peu au lieu de se complaire dans la haine d'Israël on n'en serait pas arrivé là avec 1000 criminels relâchés dans la nature. Elle aurait dû couper toutes les aides financières à l'autorité palestinienne et voter contre toutes les résolutions pro-palestiniennes tant que Shalid était tenu en otage, par exemple. Il aurait été libéré dans l'heure.

Je me réjouis de la libération de Shalit, mais la prochaine fois cela devra absolument se passer autrement. Tous les palestiniens terroristes ayant du sang sur les mains devraient être condamnés à mort, et les actes de prise d'otage ou les attaques d’ambassades doivent être qualifiés d'actes de guerre par Israël et sanctionnés comme tels !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 12:20

Pas une voix juive pour Nicolas Sarkozy


- Jean-Patrick Grumberg

Le 27 septembre, lors du Conseil des Ministres, le Président Français a déclaré :
« C’est stupide de parler d’Etat juif. C’est comme si je disais que cette table est catholique. Il y a deux millions d’arabes en Israël. Qu’est-ce qu’on va en faire ? »

Je ne crois pas l’avoir entendu se mêler des affaires des Républiques islamiques d'Afghanistan, d'Iran, et du Pakistan, pour leur signifier qu’ils doivent changer le nom de leur pays.

Je ne crois pas non plus qu’il ait (en tous cas pas encore) suggéré que « c’est stupide de parler de République Française. Il y a des millions d’immigrés non français, et des immigrés arabes français qui rejettent la France ». Qu’est ce qu’on va en faire, Monsieur Sarkozy ?

La France n’est-elle pas signataire de la résolution de la SDN qui décida, en 1922, de créer « un foyer national Juif » en Palestine ? Mais peut-être que les accords signés par la France ne s’imposent pas à son actuel Président. La communauté internationale appréciera.

Puis Sarkozy a commenté la pétition d’organisations juives pour que la France renonce à voter en faveur d’un Etat de Palestine à l’ONU : « Je remercie ceux qui m’ont fait parvenir des petits mots. Mais je dois leur dire que je ne tiens aucun compte des pétitions. Elles vont directement à la corbeille en papier ». Les Français signataires de ces pétitions ainsi humiliées apprécieront.

Il a ajouté, en parlant du négationniste et ancien terroriste Abbas : « M. Abbas est un homme d’État. Tandis que B. Netanyahou ne manque jamais de nous décevoir ». Le mandat de Mahmoud Abbas, Sarkozy ne l'ignore pas, a expiré il y a trois ans, et aucune élection n’est prévue. Un « homme d’état » sans légitimité Mr Sarkozy ? Vous étiez plus regardant pour Laurent Gbagbo… Les ivoiriens apprécieront.

Dans une envolée que Pierre Dac aurait pu lui souffler, il a ensuite déclaré : « Les États-Unis ont demandé pendant des années à M. Abbas de s’assoir à la table des négociations. Il est disposé à le faire parce que c’est un homme d’État » (sic). Donc les Etats Unis ont demandé, pendant des années, à M. Abbas, de s’assoir à la table des négociations. Et donc Abbas, pendant des années, ne s’est pas assis. Mais maintenant, Abbas est disposé à le faire parce que c’est un homme d’état. Il était quoi Abbas, avant ? Danseuse en tutu ? Mahmoud Abbas appréciera.

« Il (Netanyahu) a récemment annoncé la construction de 1100 habitations dans la partie arabe de Jérusalem », a accusé le Président Sarkozy, avant d’ajouter d’un ton sarcastique« B. Netanyahou ne manque jamais de nous décevoir ». On remarquera surtout que la France refuse, depuis soixante ans, de reconnaître une Jerusalem juive, (raison pour laquelle l’ambassade est à Tel Aviv), et qu’elle s’empresse à reconnaitre une Jérusalem arabe. Les Franco- Israéliens, qui ont voté à plus de 90% pour Sarkozy aux dernières élections, apprécieront.

Je rappellerai, humblement et en conclusion, à Mr Sarkozy, que le livre d’histoire des enfants israéliens, religieux et athées, est la bible.

Je lui rappellerai que dans la bible, il est question de villes et de régions où les enfants israéliens vont à l’école, prennent le bus, jouent au foot et font du vélo avant de rentrer à la maison.

Les juifs sont le seul peuple au monde à pouvoir revendiquer ce privilège.

Que Mr Sarkozy trouve cela « stupide » de parler d’un Etat juif n’y changera pas grand chose, à moins bien sûr qu’il charge Hachette de réécrire la bible et qu'il fasse interdire Drzz.

Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Drzz.fr

Source : Canard enchainé et Guysen
http://www.guysen.com/topnews_Sarkozy-Israel_2047.html

http://www.drzz.info/article-pas-une-voix-juive-pour-nicolas-sarkozy-jean-patrick-grumberg-86025507.html
Revenir en haut Aller en bas
hop



Messages : 188
Inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 12:33

Si je puis me permettre, M. Hollande a promis que 2013 et 2014 ne seraient pas une partie de rigolade s'il était élu. Il affirme qu'il faudra remettre de l'ordre dans les finances, et que bien-sur, la ceinture devra être serrée.

Pour la retraite a 60 ans, le PS a bien dit et redit qu'il n'était pas question de permettre à tout le monde de partir a 60 ans, mais de permettre a ceux qui ont commencé très jeune (14 ans, 16 ans, etc.) de pouvoir partir à un âge décent. Rien de plus.

Nous ne verrons pas de T34 place de la Concorde. Il faut se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 12:42

pour tout ce qui est budgétaire et économique PS/UMP ça ne changera pas chose: ils n'ont plus aucune marche de manœuvre.

la retraite à 60 ans du PS deviendra une mesure libérale : la "retraite à la carte". bref, 99% iront jusqu'à 65 ans pour ne pas avoir l'équivalent du minimum vieillesse.

pour ce qui est des questions de sociétés, le PS fera bien sûr ses immondes mesures progressistes sur lesquelles on ne pourra jamais revenir.

pour le nucléaire ce sera "chaud", surtout s'il y a un foutu soi-disant écolo à l'environnement. Heureusement Hollande n'est pas crétin comme ses amis. il ne sappera pas notre bijou.

pour l'immigration, ils feront sûrement une régularisation massive. Ce qui aura pour effet d'augmenter massivement le nombre de clandestins à moyen et long terme (et oui !).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 12:53

Dromaeosaurus a écrit:
Lors de la libération de Guilad Shalid, Sarkozy a dit que ce serait un pas pour la paix et que les deux peuples devaient se parler car ils étaient de toute façon contraints de vivre ensemble. MAIS QUEL ABRUTI CE TYPE !
ben il a dit qu'il espérait que ce serait un premier pas vers la paix.

et c'est exactement ce qu'a dit gilad shalit à sa sortie à la tv égyptienne !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 12:56

Dromaeosaurus a écrit:

- Jean-Patrick Grumberg

Le 27 septembre, lors du Conseil des Ministres, le Président Français a déclaré :
« C’est stupide de parler d’Etat juif. C’est comme si je disais que cette table est catholique. Il y a deux millions d’arabes en Israël. Qu’est-ce qu’on va en faire ? »

Comment sait-il précisément ce que Sarkozy dit en Conseil des Ministres ?


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 13:01

hop a écrit:

Pour la retraite a 60 ans, le PS a bien dit et redit qu'il n'était pas question de permettre à tout le monde de partir a 60 ans, mais de permettre a ceux qui ont commencé très jeune (14 ans, 16 ans, etc.) de pouvoir partir à un âge décent. Rien de plus.

C'est déjà le cas, mon mari a pû prendre sa retraite à 57 ans car il a commencé à travailler à 14 ans. Ce n'est pas une nouveauté du PS mais le Raffarin.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 13:12

nilamitp a écrit:
Dromaeosaurus a écrit:
Lors de la libération de Guilad Shalid, Sarkozy a dit que ce serait un pas pour la paix et que les deux peuples devaient se parler car ils étaient de toute façon contraints de vivre ensemble. MAIS QUEL ABRUTI CE TYPE !
ben il a dit qu'il espérait que ce serait un premier pas vers la paix.

et c'est exactement ce qu'a dit gilad shalit à sa sortie à la tv égyptienne !

Rolling Eyes



L'Egypte, le pays qui a laissé sa population (une meute de chiens enragés) saccager l’ambassade israélienne dernièrement. Vous faites exprès ou ... ? Dépêchez vous de jeter votre télé par la fenêtre si c'est pas encore fait. Idea

L’interview bidouillé de Guilad Shalit par la télé égyptienne

La télévision égyptienne a diffusé aujourd’hui la toute première interview de Guilad Shalit « libre », afin de redorer un blason bien terni par les récentes bavures, erreurs et dérapages du régime, et surtout les massacres de chrétiens, il y a une semaine à peine.

C’est un Guilad Shalit fatigué, maigre, hésitant, ayant des difficultés à répondre, qui est apparu à la télévision devant Shahira Amin, une journaliste égyptienne « dissidente » qui avait démissionné, en plein milieu des affrontements de février, pour ne pas diffuser les fausses informations du régime Mubarak sur les protestations de la rue. « Je ne vais pas diffuser les mensonges de la machine propagandiste », avait-elle expliqué à al Jazeera. « ils ne montrent pas ce qui se passe place Tahrir. Des gens meurent là bas, tout est trafiqué ».

Bel acte de courage et d’honnêteté journalistique, de la part de cette journaliste qui ne porte pas (encore) le voile,mais honnêteté journalistique qui semble, hélas, tolérer certaines petits arrangements…

Plusieurs observateurs ont trouvé étranges, voire cruelles, les questions qu’elle a posé à l’otage Shalit tout juste « relâché ».

« Vous avez vécu la captivité », dit-elle à Shalit en anglais, « il y a plus de quatre mille palestiniens dans les prisons israéliennes. Ferez-vous campagne pour qu’ils soient relâchés ? », demande t-elle sans même se soucier du fait que les prisonniers palestiniens sont des criminels et des délinquants, jugés par une justice indépendante d’un pays démocratique, tandis que la captivité de Shalit était une prise d'otage condamnée par toutes les instances internationales.

Plus loin, elle demande, toujours aussi idiote : « pourquoi n’avez-vous donné qu’une seule interview durant votre captivité », alors que pendant cinq ans, aucune visite n'a été accordée, ni pour la Croix Rouge, ni pour l’ONU, ni pour sa famille, comme si les terroristes s’embarrassaient du droit international.

Ce que l’interview, qui a servi de magnifique campagne de relations publiques pour l’Egypte ne révèle pas, cette photo le montre clairement : derrière Guilad, hors de l’angle de la caméra, se trouve un terroriste du Hamas, cagoulé !

Et bien entendu, la journaliste arabe a juré à une chaîne de télé israélienne ce soir « je n’aurais pas contraint Shalit à accepter cette interview s’il n’avait pas voulu, et il avait l’air d’être d’accord ». Plus conne tu meurs, on dirait du Pascal Boniface.

Mais ce n’est pas tout, tenez-vous bien…!

Pour corser encore un peu les choses, Amir Mizroch (1) révèle sur son blog, en commentant ce qu’il appelle « le dégoûtant interview », que l’on entend clairement, en arabe, la journaliste se disputer avec le traducteur qui tente de lui expliquer que Shalit est fatigué et qu'il a besoin de faire une pause (sic)

Puis, lorsque Shalit, répond à une question en hébreu : « je ne me sens pas très bien, je n’ai pas l’habitude de voir autant de monde », le traducteur dit « il se sent bien, et il remercie ceux qui l’ont relâché ». Le reste est à peu près du même tonneau. En France aussi, on diffuse quelques fois des faux reportages…Vive les démocraties arabes !

Reproduction vivement encouragée, avec la mention suivante et le lien ci dessous :
© Jean-Patrick Grumberg pour www.Drzz.fr

http://www.drzz.info/article-l-interview-bidouille-de-guilad-shalit-par-la-tele-egyptienne-86804751.html
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 13:19

Philippe Fabry a écrit:
Dromaeosaurus a écrit:

- Jean-Patrick Grumberg

Le 27 septembre, lors du Conseil des Ministres, le Président Français a déclaré :
« C’est stupide de parler d’Etat juif. C’est comme si je disais que cette table est catholique. Il y a deux millions d’arabes en Israël. Qu’est-ce qu’on va en faire ? »

Comment sait-il précisément ce que Sarkozy dit en Conseil des Ministres ?


Révélations du Canard Enchaîné. C'est pas ma source d'information préférée loin s'en faut, mais ce sont les spécialistes de ce genre d'infos et ils ont le mérite d'exister. Je ne vois pas quel intérêt le Canard Enchaîné aurait à diffuser ce genre de truc.
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 13:29

Dromaeosaurus a écrit:
Lors de la libération de Guilad Shalid, Sarkozy a dit que ce serait un pas pour la paix et que les deux peuples devaient se parler car ils étaient de toute façon contraints de vivre ensemble. MAIS QUEL ABRUTI CE TYPE !

La vérité c'est que la France devrait avoir honte de ce qui s'est passé, elle n'est pour rien dans la libération du pauvre Shalit, si elle s'était bougée un peu au lieu de se complaire dans la haine d'Israël on n'en serait pas arrivé là avec 1000 criminels relâchés dans la nature. Elle aurait dû couper toutes les aides financières à l'autorité palestinienne et voter contre toutes les résolutions pro-palestiniennes tant que Shalid était tenu en otage, par exemple. Il aurait été libéré dans l'heure.

Je me réjouis de la libération de Shalit, mais la prochaine fois cela devra absolument se passer autrement. Tous les palestiniens terroristes ayant du sang sur les mains devraient être condamnés à mort, et les actes de prise d'otage ou les attaques d’ambassades doivent être qualifiés d'actes de guerre par Israël et sanctionnés comme tels !


thumleft thumleft thumleft thumleft thumleft thumleft

c'est vrai: les palestiniens ne survivent que par les aides occidentales; nous les tenopns par les c...es si nous le voulons!
Revenir en haut Aller en bas
hop



Messages : 188
Inscription : 31/05/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 13:56

Espérance a écrit:
hop a écrit:

Pour la retraite a 60 ans, le PS a bien dit et redit qu'il n'était pas question de permettre à tout le monde de partir a 60 ans, mais de permettre a ceux qui ont commencé très jeune (14 ans, 16 ans, etc.) de pouvoir partir à un âge décent. Rien de plus.

C'est déjà le cas, mon mari a pû prendre sa retraite à 57 ans car il a commencé à travailler à 14 ans. Ce n'est pas une nouveauté du PS mais le Raffarin.

Bonjour Esperance,

Ma belle-mere a travailler toute sa vie comme employee dans une boulangerie. Sans modification de la loi actuelle, elle devra partir a 62 ans (elle a commence a 15).

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 15:57

Dromaeosaurus a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Dromaeosaurus a écrit:

- Jean-Patrick Grumberg

Le 27 septembre, lors du Conseil des Ministres, le Président Français a déclaré :
« C’est stupide de parler d’Etat juif. C’est comme si je disais que cette table est catholique. Il y a deux millions d’arabes en Israël. Qu’est-ce qu’on va en faire ? »

Comment sait-il précisément ce que Sarkozy dit en Conseil des Ministres ?


Révélations du Canard Enchaîné. C'est pas ma source d'information préférée loin s'en faut, mais ce sont les spécialistes de ce genre d'infos et ils ont le mérite d'exister. Je ne vois pas quel intérêt le Canard Enchaîné aurait à diffuser ce genre de truc.

Ok.

J'avoue que ce type d'infos secouent un peu.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 16:13

sarko est un impulsif, à l'oral ça veut pas dire grand chose, il dit ce qui lui passe par la tête.

d'ailleurs le Dauphin ne s'est-il pas converti, ou semi-converti, à la religion juive ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonas et le signe



Masculin Messages : 12292
Inscription : 13/09/2006

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 16:27

Citation :
nilamitp a écrit:
sarko est un impulsif, à l'oral ça veut pas dire grand chose, il dit ce qui lui passe par la tête.

d'ailleurs le Dauphin ne s'est-il pas converti, ou semi-converti, à la religion juive ?

???
Revenir en haut Aller en bas
Espérance
Administrateur


Féminin Messages : 16683
Inscription : 14/01/2011

MessageSujet: Re: N.Sarkozy le candidat de la défaite ?   Mer 19 Oct 2011 - 16:51

hop a écrit:
Espérance a écrit:
hop a écrit:

Pour la retraite a 60 ans, le PS a bien dit et redit qu'il n'était pas question de permettre à tout le monde de partir a 60 ans, mais de permettre a ceux qui ont commencé très jeune (14 ans, 16 ans, etc.) de pouvoir partir à un âge décent. Rien de plus.

C'est déjà le cas, mon mari a pû prendre sa retraite à 57 ans car il a commencé à travailler à 14 ans. Ce n'est pas une nouveauté du PS mais le Raffarin.

Bonjour Esperance,

Ma belle-mere a travailler toute sa vie comme employee dans une boulangerie. Sans modification de la loi actuelle, elle devra partir a 62 ans (elle a commence a 15).

Cordialement,

Je vous crois. C'est une questions de trimestres cotisés. Mon mari a été salarié puis artisan : il avait cotisé plus qu'il ne fallait.

_________________
Forum de prières de Docteur Angélique : http://agape.forumactif.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
N.Sarkozy le candidat de la défaite ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La ligne droitière de l'UMP voulue par Buisson, Mignon et Peltier a-t-elle provoqué la défaite de Sarkozy ?
» Le nouvel avion de Sarkozy
» Le Diable : défaite seulement finale ou défaite totale ?
» Pour les Italiens, Sarkozy c'est Pinocchio
» L'ORIGINE POLITIQUE DE SARKOZY ET DEVEDJIAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: