DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 mariage et privilège Paulin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: mariage et privilège Paulin   Mar 11 Oct 2011 - 20:07

bonsoir,

Arnaud, ou un autre connaissant ce sujet pourrait'il expliquer cette particularité du mariage?
Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28469
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: mariage et privilège Paulin   Mar 11 Oct 2011 - 20:09

Paul en parle dans la 1ère épître aux Corinthiens 7, 12-16:

"Quant aux autres, c'est moi qui leur dis, non le Seigneur : si un frère a une femme non croyante qui consente à cohabiter avec lui, qu'il ne la répudie pas. Une femme a-t-elle un mari non croyant qui consente à cohabiter avec elle, qu'elle ne répudie pas son mari. En effet le mari non croyant se trouve sanctifié par sa femme, et la femme non croyante se trouve sanctifiée par le mari croyant. Car autrement, vos enfants seraient impurs, alors qu'ils sont saints ! Mais si la partie non croyante veut se séparer, qu'elle se sépare ; en pareil cas, le frère ou la soeur ne sont pas liés : Dieu vous a appelés à vivre en paix. Et que sais-tu, femme, si tu sauveras ton mari ? Et que sais-tu, mari, si tu sauveras ta femme ?"
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: mariage et privilège Paulin   Mar 11 Oct 2011 - 21:44

louis74 a écrit:
bonsoir,

Arnaud, ou un autre connaissant ce sujet pourrait'il expliquer cette particularité du mariage?

Louis cite le texte qui montre ce que c'est. Et le code de Droit Canonique en tient compte :

Citation :

C.1143
1 Le mariage conclu par deux non-baptisés est dissous en vertu du privilège paulin en faveur de la foi de la partie qui a reçu le baptême, par le fait même qu’un nouveau mariage est contracté par cette partie, pourvu que la partie non baptisée s’en aille.
2 La partie non baptisée est censée s’en aller si elle refuse de cohabiter ou de cohabiter pacifiquement sans injure au Créateur avec la partie baptisée, à moins que cette dernière après la réception du baptême ne lui ait donné une juste cause de départ.
CIS 1120 ; CIS 1123 ; CIS 1126 ; CIO 854
C.1144
1 Pour que la partie baptisée contracte validement un nouveau mariage, la partie non baptisée doit toujours être interpellée pour savoir :
1° si elle veut elle-même recevoir le baptême ;
2° si du moins, elle veut cohabiter pacifiquement avec la partie baptisée sans injure au Créateur.
2 Cette interpellation doit être faite après le baptême ; mais l’Ordinaire du lieu peut permettre, pour une cause grave, que l’interpellation soit faite avant le baptême, et même il peut dispenser de l’interpellation avant ou après le baptême, pourvu que par une procédure au moins sommaire et extrajudiciaire il soit établi qu’elle ne puisse être faite ou qu’elle sera inutile.
CIS 1121 ; CIO 855
C.1145
1 En règle générale, l’interpellation sera faite de par l’autorité de l’Ordinaire du lieu de la partie convertie ; si l’autre conjoint le demande, cet Ordinaire doit lui accorder un délai pour répondre, en l’avertissant toutefois que, ce délai passé inutilement, son silence sera considéré comme une réponse négative.
2 L’interpellation même faite de manière privée par la partie convertie elle-même est valide, et même licite si la forme ci-dessus prescrite ne peut être observée.
3 Dans les deux cas, il faut que soient légitimement établis au for externe le fait de l’interpellation elle-même et son résultat.
CIS 1122 ; CIO 856
C.1146
La partie baptisée a le droit de contracter de nouvelles noces avec une partie catholique :
1° si l’autre partie a répondu négativement à l’interpellation, ou bien si l’interpellation a été légitimement omise ;
2° si la partie non baptisée, déjà interpellée ou non, persévérant d’abord dans la cohabitation pacifique sans injure au Créateur, se sépare ensuite sans une juste cause, restant sauves les dispositions des cann. 1144 et 1145.
CIS 1123 ; CIS 1124 ; CIO 857
C.1147
L’Ordinaire du lieu peut cependant, pour une cause grave, autoriser la partie baptisée, usant du privilège paulin, à contracter mariage avec une partie non catholique baptisée ou non, en observant aussi les dispositions des canons sur les mariages mixtes.
CIO 858
- cf. c/ les canons 1147-1149 CIS 1125

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: mariage et privilège Paulin   Mar 11 Oct 2011 - 21:47

Et cela montre l'extrême liberté que Paul avait face à la loi naturelle, sachant s'adapter u plan pastoral alors que, normalement, le mariage (même naturel et non sacramentel) est indissoluble.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: mariage et privilège Paulin   Mer 12 Oct 2011 - 16:49

Merci les réponses sont clair.


Je posais cette question pour un cas particulier dont on m'a reporter, un homme qui s'est fait baptiser après son divorce d'avec une femme non baptisé ( donc mariage civil seulement) , sans enfant qui veut devenir religieux/moine ( du moins il y reflechit) et qui pense que le privilège Paulin pourait lui permettre.

Qu'en pensez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80768
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: mariage et privilège Paulin   Mer 12 Oct 2011 - 16:53

Absolument ! Aucun problème pour devenir moine, même si son mariage avait été religieux (sauf que dans ce cas, il n'aurait pas pu faire ses voeux définitifs).

Mais le privilège Paulin peut faire aussi qu'il devienne prêtre car il pourra être considéré comme célibataire.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: mariage et privilège Paulin   Mer 12 Oct 2011 - 17:58

Arnaud Dumouch a écrit:
Absolument ! Aucun problème pour devenir moine, même si son mariage avait été religieux (sauf que dans ce cas, il n'aurait pas pu faire ses voeux définitifs).


J'ai bien entendu qu'il y avait une communauté assez recente de veuf et de divorcé, c'est cela; ou bien toute communauté peut acceuillir un divorcé?
Revenir en haut Aller en bas
 
mariage et privilège Paulin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PRIVILÈGE PAULIN.
» quel obstacle teologique contre le mariage des pretre??
» Spiritualité indissoluble du mariage
» Nullité de mariage
» Mon mariage...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Témoignages, discernement, cas concrets ╬-
Sauter vers: