DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Chine pourrait s'écrouler en 2013

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Jeu 06 Oct 2011, 10:59

Pourquoi la Chine
pourrait s'écrouler en 2013

Si la Chine semble triompher aujourd'hui sur le monde, d'un point de vue économique, plusieurs indices laissent suggérer quelques failles dans l'Empire du milieu. C'est notre feuilleton de cette fin de semaine. 2ème épisode : la grave crise de croissance que pourrait connaître le pays, selon le célèbre économiste Nouriel Roubini, annonciateur de la crise des subprimes.


Le Parti communiste chinois a longtemps été loué pour sa gestion fine de l’économie, le dirigisme des années 1980 laissant place à un savant équilibre de marché, la production bas de gamme laissant place aux industries de transformation de plus en plus sophistiquées. Mais l’ouvrage est fragile et l’oracle Nouriel Roubini, économiste connu comme « celui qui avait annoncé la crise des subprimes » répète depuis le début de l’année 2011 que la Chine va connaître une grave crise de croissance en 2013. Pourquoi 2013 ? Car il s’agira de la moitié du XIIème plan quinquennal débuté en 2010.
Plan quinquennal chinois : symptôme d’une économie en surchauffe

Ce plan quinquennal a été pensé comme un plan de soutien à l’économie, frappée en 2008-2009 par le ralentissement de la demande mondiale lorsque les exportations dans le PIB ont chuté de 11% à 5% du PIB. Comme ses prédécesseurs, il vise à accroître la consommation intérieure afin de réduire la dépendance aux exportations mais se traduit par une poursuite d’investissements colossaux.

La part des investissements fixes, dans les infrastructures, l'immobilier et les secteurs industriels exportateurs, est ainsi passée de 42 à 49% du PIB entre 2008 et 2011. Mais ceci n’est pas tenable, même à moyen terme, car la Chine est en surcapacité. Les infrastructures de transports – aéroports et lignes à grande vitesse – sont surdimensionnées au même titre que la capacité des usines de transformation. A titre d’exemple, au mois de septembre, le ministre de l’Industrie a rendu plus difficiles les conditions d’accès au secteur automobile, par crainte des surcapacités. Celles-ci devraient toutefois conduire à une forte pression déflationniste à partir de 2013.

Les économistes sont unanimes pour considérer que les bulles économiques se forment quand les taux d’intérêts réels sont négatifs à long terme, ce qui est le cas de la Chine sur LA période récente. La facilité à emprunter à peu de frais incite à la poursuite effrénée de l’investissement pour des entreprises qui ne pourraient emprunter à un taux de marché normal. Nouriel Roubini rappelle que toutes les périodes d'investissement excessif, notamment en Asie du Sud Est dans les années 1990, se sont terminées « par une crise financière et une période de croissance faible ». Il estime que près d’un tiers des créances des banques chinoises pourraient alors ne pas être remboursées.
La dette des collectivités locales

A côté des entreprises, les collectivités locales supportent un lourd endettement, qu’elles ont contracté afin d’investir dans l'immobilier et les infrastructures. Le Bureau national de l'audit (NAO) a révélé fin juin que le niveau des collectivités locales atteignait 10 700 milliards de yuans, soit 1140 milliards d’euros, l'équivalent de 27% du PIB chinois en 2010. L’agence de notation Moody’s, doutant de la fiabilité des statistiques officielles, la voit plus proche de 1513 milliards d’euros, soit 36% du PIB. L’agence a même menacé de dégrader la note des banques chinoises car encaisser un tel volume de défaut affecterait certainement leur capacité de prêt. Victor Shih, un spécialiste américain du sujet propose même une estimation proche de 40 à 50% du PIB chinois de 2010. Même les immenses réserves de change du pays auraient alors du mal à éponger ces dettes.

Près de la moitié de cet endettement trouve son origine dans le plan de soutien de 4000, milliards de yuans lancé en 2008. La très grande majorité de ces prêts a financé la politique de grands travaux d'infrastructures mais cela ne doit pas cacher la corruption et le gaspillage qui ont accompagné l’utilisation de ces fonds. Plus grave encore, une grande partie de ces dettes arrivera à échéance en 2013, ce qui renforce le caractère charnière de cette année.
Les tensions écologiques et sociales

Robert Zoellick, président de la Banque Mondiale, dans son analyse critique parue début septembre, a notamment souligné les défis sociaux et écologiques du pays. Les préoccupations de la population face à la détérioration rapide de l’environnement sont plus virulentes et l’emportent même sur celles du développement économique. La fermeture provisoire de l'usine de panneaux solaires de Jinko Solar, entreprise cotée à New-York, a eu lieu suite au rassemblement de 500 habitants dans la ville de Haining. Elle prend place un mois à peine après la manifestation de 12 000 riverains à Dalian, qui a abouti à la fermeture d’une usine pétrochimique.

D’un point de vue démographique, le vieillissement de la population pose également une menace sérieuse qui interviendra d’ici une ou deux décennies. Le recensement de mars 2011 a montré que la part des 60 ans et plus représente 13% de la population, 3% de plus qu’en 2000. La part des moins de 14 ans est quant à elle passée de 23 à 17%. La politique gouvernementale de strict contrôle des naissances a amené le taux de croissance de la population à moins de 1%.

Les bouleversements qui menacent à l’heure actuelle le géant chinois auront toutefois des conséquences fortes à l’échelle mondiale, eu égard la force des liens commerciaux qui unissent la Chine et les autres régions du monde, développées comme émergentes.



[1er épisode de notre feuilleton Quand le dragon chinois s'essouffle... : La "Chine du bas" victime de la bulle immobilière

http://www.atlantico.fr/decryptage/nouriel-roubini-chine-pourrait-ecrouler-2013-196649.html

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
giacomorocca



Masculin Messages : 1300
Inscription : 20/08/2010

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 12 Oct 2011, 18:17

Sur les problèmes de la Chine, un articles intéressant de Francois Leclerc (Blog de Paul Jorion):

L’actualité de la crise : LA CHINE CONTAMINÉE, par François Leclerc
11 octobre 2011 par François Leclerc |
Billet invité
Il est loin le temps où la Chine était présentée sous ses plus beaux atours, vouée à une croissance annuelle de 8 à 9 % minimum, garantie par construction par la grâce des statistiques officielles. Désormais deuxième au monde, l’économie chinoise subit actuellement deux contre-coups préoccupants :

- la croissance atone du monde occidental, principal débouché de ses exportations, qui a pour conséquence la baisse du taux de croissance ;

- les effets combinés de son modèle de développement déséquilibré et d’un plan de relance massif en 2008, qui sont à l’origine d’une importante inflation, après avoir contribué à la création d’une gigantesque bulle financière que les autorités chinoises ne parviennent pas à contrôler.

Le gouvernement a adopté en mars dernier son 12éme plan quinquennal, qui le mènera jusqu’en 2015, avec pour objectif le développement de son marché intérieur, mais de nombreux obstacles structurels se dressent sur cette route et les résultats risquent d’être longs à venir. L’inertie est forte dans un pays de cette taille. Dans l’immédiat, les autorités sont surtout préoccupées par la montée de l’inflation, qui génère déjà des troubles sociaux, touchant les plus vulnérables.

Le plus inquiétant est que la forte croissance chinoise de ces dernières années a contribué à l’apparition d’un important système financier informel, opaque et non régulé, qui continue de se développer. Il s’appuie sur le marché du crédit aux entreprises, car seules les plus importantes d’entre elles ont accès au crédit bancaire officiel, et il bénéficie d’un important volume de dépôts au détriment des grandes banques commerciales, en raison du taux d’inflation supérieur à la rémunération que ces dernières offrent. En valeur annuelle, la hausse des prix à la consommation était de 6,2 % en août dernier, alors que leur rémunération des dépôts est de 3,5 % annuels. La montée en puissance de ce secteur est un facteur de déstabilisation financière de première ordre, sur lequel le gouvernement n’a que peu de prise.

Le secteur bancaire officiel est quant à lui aux prises avec ses propres difficultés, après avoir prêté à tout-va aux entreprises et aux collectivités, sans s’être assuré de leur capacité de remboursement. Le fonds souverain chinois Central Huijin Investment vient à nouveau d’acheter des actions des quatre principales banques et se prépare à continuer, afin de soutenir leur cours boursier qui a chuté de 30 % durant ces derniers mois, car on appris qu’elles avaient subit une hémorragie de leurs dépôts à hauteur de 48,6 milliards d’euros durant la première quinzaine de septembre. Sans parler de leur exposition à des actifs douteux, qui n’est pas chiffrée. Ce qui a conduit les autorités à relever à plusieurs reprises ces derniers mois le ratio exprimant le rapport entre leurs fonds propres et leurs engagements, afin de tenter de freiner les banques dans leur frénésie d’attribution de crédits, qui progressent en volume au rythme annuel de 40 %, selon les estimations disponibles.

Mais le pire est à venir dans le secteur immobilier, la baisse des prix qui a commencé donnant le signal d’alarme, faisant suite à une forte hausse ininterrompue de 60 % depuis cinq ans. Les promoteurs immobiliers pourraient vite se retrouver dans une situation précaire, coincés entre la baisse de l’immobilier et la hausse des taux. Les données précises manquent ou sont sujettes à caution, mais tous les analystes s’accordent à penser que la bulle immobilière a commencé à éclater et va faire des ravages dans les bilans des banques, les promoteurs s’étant endettés un maximum auprès d’elles.

Les dirigeants chinois ont déjà eu affaire à une telle situation il y a une dizaine d’années, lorsque le taux de défaut des crédits accordés par les banques atteignaient des sommets. Ils ont à l’époque réglé la chose promptement, en achetant sur fonds publics les actifs douteux à leur valeur faciale, ou en les garantissant, puis en renforçant les fonds propres des banques avec le soutien de la Banque populaire de Chine. Pourront-ils faire cette fois-ci si facilement, après avoir généré un boom du crédit sans précédent ?

« Un pays, deux systèmes » : la fameuse formule de Deng Xiaoping a fait fortune mais rencontre ses limites, pouvant désormais être traduite par « un pays, deux sociétés ». Le régime chinois souffre des inconvénients de ses avantages. Dirigiste, il manque de la souplesse qui serait nécessaire pour vite réorienter son appareil productif, afin de répondre aux besoins de l’ensemble de son marché intérieur, et pas seulement de ses classes moyennes. Numériquement importantes mais néanmoins minoritaires, celles-ci ont bénéficié d’une croissance aux bénéfices fort mal partagés, réservés aux zones urbaines du pays.

Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la banque centrale, déclarait dernièrement à Washington que la Chine, comme tous les pays émergents, souffrait d’un « excès de liquidités à l’échelle mondiale, de la volatilité des flux internationaux de capitaux, d’une demande externe qui s’affaiblit et d’une fluctuation du prix des matières premières ». Il oubliait simplement de mentionner dans cette énumération les propres turpitudes causées par l’introduction massive du crédit bancaire en Chine, qui n’a pas tardé à produire ses effets allant en s’amplifiant.

Revenir en haut Aller en bas
Chrysostome



Masculin Messages : 28517
Inscription : 01/11/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Jeu 13 Oct 2011, 19:34

Un inactif pour un actif d'ici à 2030 : la Chine vers le chaos?

Marianne présente le livre d'Isabelle Attané, Au pays des enfants rares, traitant de l'échec de la politique de l'enfant unique de la Chine. Hormis les enfants assassinés, les millions d'atteintes à la dignité humaine (stérilisations forcées, entrisme dans la vie de famille, etc.), le régime communiste dévoile ses limites malgré ses tours de passe-passe et d'illusionniste :

"A la campagne, on continue d’avorter les futures filles ou de ne pas les soigner ; souvent les enfants sèchent l’école pour aider aux travaux des champs. A la ville, les enfants de riches vivent un enfer qui les conduit parfois au suicide. Le darwinisme obtus qui s’est imposé dans les classes dirigeantes chinoises conduit nombre de parents à imposer à leurs progéniture un apprentissage qui rappelle le film Top gun. Au jardin d’enfants « Intelligence et performance » (ça ne s’invente pas…), on apprend dès 18 mois les maths, les sciences, l’anglais, l’art, la musique avant de passer au tennis et au golf...

Les experts qui s’esbaudissent devant le modèle chinois négligent ce que les démographes appellent le « bonus démographique » : quand un pays fait moins d’enfants, il commence par être compétitif car il dépense peu et que le nombre des actifs devient dans un premier temps plus important que celui des inactifs. Mais une fois la génération de l’enfant unique devenue adulte, les ennuis commencent. Les dirigeants tentent bien de redresser la barre et de stopper la politique de l'enfant unique. Mais les urbains chinois rechignent à faire un second enfant. La réussite personnelle est devenue la priorité qui écrase toutes les autres.... "

D’ici à 2030, il y aura 1,1 inactif – en général un vieux – pour un actif dans l’empire du milieu et il manquera alors des dizaines de millions de femmes. Isabelle Attamé montre que les dirigeants de la Chine n’ont pas anticipé les problèmes immenses qui surgiront alors : problèmes de santé publique, de pénurie de main d'oeuvre, de dépendance du quatrième âge, etc. Mais cet avenir lourd et incertain explique peut-être en partie la politique économique expansionniste de la Chine : comme les dirigeants de Berlin, ceux de Pékin veulent accumuler du capital pour faire face. Sauf que toutes ces questions ne peuvent pas forcément se résoudre seulement par l'argent".

Lahire

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 15 Nov 2011, 11:25

Mes conclusions sur le sujet, publiées dans un autre fil :

Les Chinois n'ont pas d'autre choix que d'investir dans le dollar et l'Euro pour sauver les marchés américain et européen. C'est ça le côté marrant de l'affaire : bien que n'ayant jamais été colonisée, et bien qu'ayant des ambitions nationales, la Chine est depuis trente ans dans un processus de bonne grosse exploitation occidentale : on fait travailler les chinois pour rien pour nous habiller et nous équiper à pas cher, et comme, de toute façon, sans nos marchés pour écouler leurs produits ils ne sont rien, on leur pique leur épargne derrière pour maintenir la puissance d'achat des marchés occidentaux.

Si les Chinois achètent des actions dans les pays asiatiques et des métaux précieux, cela leur fera une belle jambe quand tous les marchés occidentaux se fermeront et qu'ils se retrouveront avec un stock de métaux et une économie sans débouchés.

Personnellement, la seule chose que je ne comprends pas avec la Chine, c'est la bêtise de la plupart des analystes qui la voient comme la future première puissance mondiale, comme si un wagon, si gros soit-il, pouvait remplacer la locomotive.
On vous dit "quand la Chine renforcera sa consommation intérieure, elle aura un marché si gros qu'elle sera indétrônable. Sauf qu'en 2030 - c'est demain ! - il y aura un inactif pour un actif, et avec cette situation le rêve consumériste s'évaporera. La Chine va complètement imploser.

Et personne ne le dit parce que tout ce que savent faire les analystes journaleux à deux balles, le seul type de projection dont ils sont capables c'est de faire de la projection simpliste : "à ce rythme, dans 20 ans la Chine, etc..." et aucun pratiquement ne se demande si "ce rythme" peut vraiment durer.

Bref la Chine est une bulle géopolitique. Et les dirigeants chinois essaient désespérément de faire durer leur système foireux en perfusant leurs acheteurs, parce que si la Chine implose, tous ces mecs y laissent leur tête. Littéralement.

Alors quand les Chinois nous donnent des leçons d'économie, ça me fait rire, parce qu'ils font comme nous, mais dans l'autre sens : nous nous sommes endettés pour maintenir notre pouvoir d'achat, et aujourd'hui ils dépensent leurs excédents pour... maintenir notre pouvoir d'achat, et donc leur activité économique.

Les Chinois sont keynésiens !

L'effondrement de la Chine irait-il de pair avec un effondrement économique en Occident ?

Je ne pense pas. Il faudrait un temps d'adaptation, mais on relocaliserait beaucoup et on s'en sortirait. Ne serait-ce que parce que tout l'argent dû aux chinois, on pourrait décider, vu leur état de délabrement, qu'ils n'auront qu'à s'asseoir dessus.

J'ajoute une donnée économique importante : de plus en plus d'industriels du textile européens retirent leurs usines de Chine pour les relocaliser en Europe de l'Est, plus près de leurs marchés, parce qu'ils ont constaté la réussite du modèle de réactivité de Zara, qui produit en Espagne (mon père a eu l'occasion d'aborder le sujet avec un professionnel qui est dans ce cas de figure). Dans dix ans, une bonne partie des industries pourraient être relocalisées, pas nécessairement en Europe occidentale, mais dans sa périphérie. Ce qui va à la fois préparer l'Europe à un défaut économique de la Chine, mais aussi précipiter ce défaut en privant les Chinois de travail.

Il faut se souvenir que la main-d'oeuvre a beau ne pas coûter grand-chose, la Chine pose des problèmes de corruption, mais surtout d'importants frais de transport (la moitié du monde à traverser) et un temps qui rend la réactivité très faible (6 semaines pour un porte-conteneur partant de Chine pour arriver en Europe).

S'il y a un fait certain dans le monde d'aujourd'hui, c'est que la Chine a beaucoup plus besoin de l'Occident que l'inverse. La chute de la Chine ne coûtera à l'Occident qu'une perte mesurée de niveau de vie (on trouvera toujours des plus pauvres que nous pour fabriquer à pas cher, et oui c'est horrible), alors que la chute de l'Occident coûterait tout à la Chine. Sans l'Occident, adieu Mao, vaches, cochons...


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 15 Nov 2011, 19:17

incroyable ce jeu de domino Shocked
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 15 Nov 2011, 19:51

Je partage largement les opinions exprimé dans ce fil.

Le trés gros problème est que 1,5 milliard de gens dans le chaos, ce n'est bon pour personne.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 15 Nov 2011, 21:08

SJA a écrit:
Je partage largement les opinions exprimé dans ce fil.

Le trés gros problème est que 1,5 milliard de gens dans le chaos, ce n'est bon pour personne.


Citation :
César, apprenant qu'ils se disposent à passer par notre Province, part aussitôt de Rome, se rend à grandes journées dans la Gaule ultérieure et arrive à Genève. (2) Il ordonne de lever dans toute la province le plus de soldats qu'elle peut fournir (il n'y avait qu'une légion dans la Gaule ultérieure), et fait rompre le pont de Genève. (3) Les Helvètes, avertis de son arrivée, députent vers lui les plus nobles de leur cité, à la tête desquels étaient Namméios et Verucloétios, pour dire qu'ils avaient l'intention de traverser la province, sans y commettre le moindre dommage, n'y ayant pour eux aucun autre chemin, qu'ils le priaient d'y donner son consentement. (4) César, se rappelant que les Helvètes avaient tué le consul L. Cassius et repoussé son armée qu'ils avaient fait passer sous le joug, ne crut pas devoir leur accorder cette demande. (5) Il ne pensait pas que des hommes pleins d'inimitié pussent, s'ils obtenaient la permission de traverser la province, s'abstenir de violences et de désordres. (6) Cependant, pour laisser aux troupes qu'il avait. commandées le temps de se réunir, il répondit aux députés qu'il y réfléchirait, et que, s'ils voulaient connaître sa résolution, ils eussent à revenir aux ides d'avril.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Raphaël



Masculin Messages : 2334
Inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 15 Nov 2011, 21:26

Je commence à mieux comprendre les passionnés de géopolitique... :wo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 15 Nov 2011, 21:46

Certes il existe des éléments contingent pour nous aider à réfléchir sur l'avenir de la Chine:démographie,relocalisation de la production industrielle possible en occident,doutes sur le développement de la consommations intérieure chinoise etc. cependant on ne parle pas beaucoup de l'intégrations ou compénétration des élites chinoises (ou oligarchie pour faire vite) avec les oligarchies occidentales.

De par ce fait nous n'avons pas deux bloc qui s'affrontent,deux économie/puissance réellement en concurrence, les échanges commerciaux et les bons du trésor US dont les chinois ont été friands font penser à " Je te tiens, tu me tiens, par la barbichette" mais n'oublions pas non plus l'idée d'harmonisation globale nécessaires aux deux parties.

Cette super structure mondiale nécessaire à la facilitation des échanges:marchandises,personnes,flux financiers ne peut se construire que par le haut,par la convergence des points de vue des élites chinoises et occidentales en l’occurrence.
Des ajustement ou péréquation des richesses vont avoir lieu mais l'écroulement n'est pas vraiment à l'ordre du jour,je pense.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 00:08

En ts cas la conclusion de l'accord Amérique-Pacifique (voire Asie) va dans ce sens. P.e d'ailleurs au détriment de l'Europe et de la France en particulier qui y a des possessions.
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 02:35

Il faudra, si cette expérience peu réjouissante arrive, repenser avec d'autres règles, le commerce mondiale. La Chine doit cesser de ruiner ses clients (et donc se ruiner elle-même) et leur acheter des bien à égalité de ce qu'elle leur vend !

Pour cela, il faut que sa monnaie soit dans une juste compétitivité avec la nôtre.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 11:59

Arnaud Dumouch a écrit:
Il faudra, si cette expérience peu réjouissante arrive, repenser avec d'autres règles, le commerce mondiale. La Chine doit cesser de ruiner ses clients (et donc se ruiner elle-même) et leur acheter des bien à égalité de ce qu'elle leur vend !

Pour cela, il faut que sa monnaie soit dans une juste compétitivité avec la nôtre.

La Chine, première détentrice mondiale de bons du Trésor américain....ils se sont bien fait escroquer ces chinois quand on connait la valeur de ces bons....
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 13:35

Ils se ruinent eux-mêmes. Tel un commerçant accumulant un trésor et ne faisant pas circuler l'argent pour que ses clients continuent de lui acheter.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 13:45

Arnaud Dumouch a écrit:
Ils se ruinent eux-mêmes. Tel un commerçant accumulant un trésor et ne faisant pas circuler l'argent pour que ses clients continuent de lui acheter.


Cher Arnaud si vous permettez cette remarque technique,le pacte tacite était le suivant entre les USA et la Chine:"nous sommes d'accord pour acheter vos produits mais en contre partie vous investissez dans les bons du trésor US (vos excédents) afin que nous puissions garantir notre déficit et ainsi continuer à consommer (vos produits)"
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 14:29

Toujours cette idée de pacte, de complot.

Bien sûr que non : Les Chinois ont cru être intelligents en mettant les USA sous leur dépendance.

Et les Occidentaux cherchaient simplement à consommer, comme des drogués des biens matériels.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 14:42

Je ne parle pas de complot voyons,c'est un mécanisme qui explique pourquoi les chinois ont investi dans les bons du trésor US afin de maintenir la consommation et continuer à produire de façon intensive via l'endettement des ménages occidentaux.



En détenant près de 1 200 milliards de dollars (846 milliards d’euros) de bons du Trésor américain, la Chine alimente en grande partie l’appétit des Etats-Unis pour le crédit. N’ayant guère d’autre choix pour placer ses immenses réserves de change, Pékin ne s’en plaignait guère jusqu’alors. Cela lui a permis, plutôt que d’importer les biens et les services qui réduiraient ses excédents commerciaux, de prêter ces excédents à son principal débiteur. Ses réserves en devises ont grossi d’autant plus que Pékin achète chaque jour davantage de dollars pour assurer un taux de change compétitif à sa propre monnaie, le yuan - ce qui en retour entretient sa machine excédentaire.

http://www.liberation.fr/economie/01012353326-le-creancier-chinois-sort-de-ses-gonds



près de 1 200 milliards de dollars (846 milliards d’euros): le problème est que ces dollars n'ont plus vraiment de valeur.


Dernière édition par Alexis232 le Mer 16 Nov 2011, 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 14:48

La Chine en plein dilemme

Mais pour Su Chang, économiste chez les consultants CEBM Group, la Chine est en plein dilemme. "Si elle arrête d'acheter des bons du Trésor, la valeur des avoirs existant libellés en dollars va baisser fortement. Si la Chine continue d'en acheter, elle peut s'inquiéter de la possible dépréciation du dollar à l'avenir", dit Su Chang.

L'investissement massif chinois dans la dette américaine lui attire des critiques au moment où la croissance en Chine se contracte fortement et où elle a perdu des milliards de dollars aux Etats-Unis dans des investissements malheureux, comme le fonds Blackstone.

Des économistes expliquent que la Chine, pays émergent à l'énorme population, serait mieux inspirée d'investir ses réserves chez elle, ou de diversifier géographiquement ses avoirs, plutôt que de venir à la rescousse de la première économie de la planète.


http://chine.aujourdhuilemonde.com/pourquoi-la-chine-est-condamnee-acheter-des-bons-du-tresor-americain
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 17:03

Arnaud Dumouch a écrit:
Toujours cette idée de pacte, de complot.

Bien sûr que non : Les Chinois ont cru être intelligents en mettant les USA sous leur dépendance.

Et les Occidentaux cherchaient simplement à consommer, comme des drogués des biens matériels.

Ce n'est pas une question de complot, c'est une question de comportements économiques rationnels.

En fait c'était même du gagnant-gagnant, ce marché (au moins implicite) qu'évoque à raison Alexis : les Américains comme les Chinois s'y retrouvaient. Ce que n'ont pas encore compris (à moins que ?) les Chinois, c'est qu'ils ont beaucoup plus besoin des USA que les USA d'eux. Cf mes explications plus haut.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 17:09

salut

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 17:09

Ouais....

Mais n'oubliez pas cette parole de Lénine (si mes souvenirs sont exacts) "Nous leur vendrons même la corde pour les pendre (nous autres occidentaux)". Et les hiérarques chinois actuels furent à bonne école. De plus ils jouent au "go" bien mieux que nous. Je me demande même si c'est pas eux qui ont inventé les échecs.


Dernière édition par adamev le Mer 16 Nov 2011, 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 17:10

Arnaud Dumouch a écrit:
Il faudra, si cette expérience peu réjouissante arrive, repenser avec d'autres règles, le commerce mondiale. La Chine doit cesser de ruiner ses clients (et donc se ruiner elle-même) et leur acheter des bien à égalité de ce qu'elle leur vend !

Elle ne ruine pas vraiment ses clients puisque de l'autre main elle est obligée d'investir chez eux sous peine de n'avoir plus personne à qui vendre.

Le problème c'est que la démographie de la Chine la condamne à brève échéance. Et une tendance démographique pareille, c'est irréversible à moyen terme.

Ce serait moins catastrophique pour la Chine si c'était une démocratie libérale : une démocratie peut survivre à une crise économique, même très grave, sans sombrer dans la guerre civile.

Ce n'est pas le cas d'un régime autoritaire. Le PC sera renversé, ses dirigeants finiront pendus ou découpés en morceaux, et le pays sombrera dans la guerre civile comme il le fait régulièrement depuis des millénaires après des périodes d'ordre et de prospérité sous une main de fer.

Mais comme les USA ne pourront pas laisser une masse humaine et économique comme la Chine sombrer dans le chaos, ne serait-ce que parce qu'elle a un stock d'armes nucléaires, ils interviendront pour remettre de l'ordre. Probablement en jouant la carte de l'alternative taïwanaise et avec l'appui du Japon et de la Corée du Sud qui ne voudront pas d'un gigantesque champ de bataille à quelques dizaines de kilomètres de chez eux.

Mais le commerce mondial, lui, gardera ses règles, parce que ce n'est pas de lui que vient le problème.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 17:11

adamev a écrit:
Ouais....

Mais n'oubliez pas cette parole de Lénine (si mes souvenirs sont exacts) "Nous leur vendrons même la corde pour les pendre (nous autres occidentaux)". Et les hiérarques chinois actuels furent à bonne école. De plus ils jouent au "go" bien mieux que nous.

Ouais... Et l'Empire soviétique il a fini comment, rappelez-moi ?


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 17:13

Ils jouent au "go" bien mieux que nous. Je me demande même si c'est pas eux qui ont inventé les échecs.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 16 Nov 2011, 17:15

adamev a écrit:
Ils jouent au "go" bien mieux que nous. Je me demande même si c'est pas eux qui ont inventé les échecs.

Il me semble que c'est les Perses.

Ils savent toujours y jouer, vu comme ils nous promènent avec leur nucléaire.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Jeu 17 Nov 2011, 21:38

Arnaud Dumouch a écrit:
Il faudra, si cette expérience peu réjouissante arrive, repenser avec d'autres règles, le commerce mondiale. La Chine doit cesser de ruiner ses clients (et donc se ruiner elle-même) et leur acheter des bien à égalité de ce qu'elle leur vend !

Pour cela, il faut que sa monnaie soit dans une juste compétitivité avec la nôtre.

Je ne comprends pas votre raisonnement : que la Chine se ruine elle même d'accord et ça la regarde, mais comment la Chine ruinerait-elle ses clients en leur offrant la possibilité de payer moins cher ce qu'elle propose ? Il y a un truc qui m'échappe là dedans ... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Jeu 17 Nov 2011, 21:50

La Chine ruine ses client en prenant leur argent sans le leur rendre par une consommation réciproque, un peu comme un épicier de village qui prendrait tout le travail et tous l'argent des habitants du village, au point que ceux ci ne peuvent plus rien lui acheter.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 18 Nov 2011, 01:00

Arnaud Dumouch a écrit:
La Chine ruine ses client en prenant leur argent sans le leur rendre par une consommation réciproque, un peu comme un épicier de village qui prendrait tout le travail et tous l'argent des habitants du village, au point que ceux ci ne peuvent plus rien lui acheter.

D'accord c'est bien ce que je pensais : un raisonnement malthusiano-keynésien.

Les Chinois ne prennent pas notre argent, ce qui enrichit, ce n'est pas d'accumuler des devises étrangères (qui d'ailleurs sont toujours réinvesties dans nos économies). La valeur ajoutée que nous consommons et qui vient de Chine peut être nouvelle, dans ce cas c'est un enrichissement net pour nous, ou alors elle peut nous permettre de payer des choses équivalentes moins cher, dans ce cas elle dégage des ressources et des capitaux de notre côté pour concevoir des biens et services différents, à plus forte valeur ajoutée et plus productivement ... à la seule condition que les poliques mises en oeuvre en Occident le permettent, à savoir que les états soient bien gérés et qu'ils ne siffonnent pas toute l'épargne dûs aux gains de pouvoir d'achat dégagés par la division du travail à un niveau international.

Ce n'est pas parce que les chinois ne nous achètent pas beaucoup de biens de consommation (mais ils font bien autre chose de leurs excédents en euros) que ça invalide le raisonnement, car toute offre de valeur ajoutée que rend possible la mondialisation, créée elle même ses propres débouchés chez nous (cf JB Say).

Le vrai enjeu avec les Chinois, c'est leur mercantilisme, le fait de savoir s'ils ne font pas fausse route en investissant dans nos états providance en achetant des obligations souveraines avec leurs euros. Le problème n'est pas en soi dans le fait qu'ils ne consomment pas assez de produits européens !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 18 Nov 2011, 10:49

Dromaeosaurus a écrit:

Le vrai enjeu avec les Chinois, c'est leur mercantilisme, le fait de savoir s'ils ne font pas fausse route en investissant dans nos états providance en achetant des obligations souveraines avec leurs euros.

Le problème c'est qu'ils n'ont pas le choix (voir plus haut).


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 18 Nov 2011, 11:18

Dromaeosaurus a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
La Chine ruine ses client en prenant leur argent sans le leur rendre par une consommation réciproque, un peu comme un épicier de village qui prendrait tout le travail et tous l'argent des habitants du village, au point que ceux ci ne peuvent plus rien lui acheter.

D'accord c'est bien ce que je pensais : un raisonnement malthusiano-keynésien.

Les Chinois ne prennent pas notre argent, ce qui enrichit, ce n'est pas d'accumuler des devises étrangères (qui d'ailleurs sont toujours réinvesties dans nos économies). La valeur ajoutée que nous consommons et qui vient de Chine peut être nouvelle, dans ce cas c'est un enrichissement net pour nous, ou alors elle peut nous permettre de payer des choses équivalentes moins cher, dans ce cas elle dégage des ressources et des capitaux de notre côté pour concevoir des biens et services différents, à plus forte valeur ajoutée et plus productivement ... à la seule condition que les poliques mises en oeuvre en Occident le permettent, à savoir que les états soient bien gérés et qu'ils ne siffonnent pas toute l'épargne dûs aux gains de pouvoir d'achat dégagés par la division du travail à un niveau international.

Ce n'est pas parce que les chinois ne nous achètent pas beaucoup de biens de consommation (mais ils font bien autre chose de leurs excédents en euros) que ça invalide le raisonnement, car toute offre de valeur ajoutée que rend possible la mondialisation, créée elle même ses propres débouchés chez nous (cf JB Say).

Le vrai enjeu avec les Chinois, c'est leur mercantilisme, le fait de savoir s'ils ne font pas fausse route en investissant dans nos états providance en achetant des obligations souveraines avec leurs euros. Le problème n'est pas en soi dans le fait qu'ils ne consomment pas assez de produits européens !

Vous êtes drole vous.

Vous me faites penser à un type qui serait content que le voisin couche avec sa femme parce :
1- le voisin fait ça mieux que lui
2- que sa lui libère du temps pour s'occuper de ses enfants... enfin ceux de son voisin en fait.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 18 Nov 2011, 17:10

SJA a écrit:

Vous êtes drole vous.

Vous me faites penser à un type qui serait content que le voisin couche avec sa femme parce :
1- le voisin fait ça mieux que lui
2- que sa lui libère du temps pour s'occuper de ses enfants... enfin ceux de son voisin en fait.

Je ne vois pas en quoi ce que vous dites apporte quelque chose de constructif : je ne fais que rappeler les règles de l'économie. Si vous voulez fermer les frontières, dites le tout de suite. geek

La comparaison avec la cellule familliale est foireuse. La famille est justement le socle de base de la société et le premier des contrats qui présuppose tous les autres, comparer les actions discrétionnaires des états (cad hors des règles de la civilisation du contrat volontaire), et la cellule familiale n'a donc aucun sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 22 Nov 2011, 21:22

A voir !!


Conférence de l’Ihedn : Mourir pour le yuan? (Jean-Michel QUATREPOINT)


Jean-Michel Quatrepoint : Une 3ème guerre mondiale conséquence de la 2ème globalisation ?



Extrait;


Jean-Michel Quatrepoint - La 3ème guerre... par MinuitMoinsUne



Intégral:


Mourir pour le yuan? Comment éviter la guerre mondiale. from ihedn on Vimeo.


Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 22 Nov 2011, 22:14

Et si les Chinois étaient des êtres humains comme nous ? Dans ce cas, ils devraient devenir rapidement de parfaits bons petits bourgeois dont le principal horizon est de consommer et d'accumuler des biens, avec ou sans enfants. Votre théorie est très belle, mais le bon sens n'est pas de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
adamev



Masculin Messages : 12299
Inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 22 Nov 2011, 22:27

Quatrepoints.... ouf on l'a échappé belle!!!
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 22 Nov 2011, 23:17

Alexis232 a écrit:

Intégral:


Mourir pour le yuan? Comment éviter la guerre mondiale. from ihedn on Vimeo.



Mouaif... Ses prémices sont des analyses intéressantes, mais il s'arrête justement à l'endroit où il fallait poursuivre pour conclure : le vieillissement catastrophique de la population chinoise d'ici 20 ans et, énoooorme différence avec l'Allemagne, le fait que la Chine n'est pas une démocratie et que son régime, comme il le souligne pourtant, ne tient que grâce à la croissance. Tous ces facteurs pris ensemble font (voir ce que je dis plus haut) que la Chine est condamnée, malgré tous ses efforts et ses finesses stratégiques.


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 23 Nov 2011, 00:11

Oui la démographie chinoise est une épine dans le pieds pour la Chine certes cependant en Europe et notamment en Allemagne nous avons le même problème...ce qui est préoccupant c'est la balance commerciale "les excédants chinois sont nos déficits"
Si l'occident veut s'en sortir à ce niveau là je ne voie qu'une solution,un coup à la Russe...je veux parler des emprunts russes ! faire table rase des avoirs chinois.(je ne cautionne pas mais je voie bien une issue de ce type à moins que les chinois recyclent leurs avoirs )
Autrement la robotique et la domotique sont des segment de marché qui vont exploser en Asie notamment à cause du vieillissement de la population (ainsi que les nanotechnologies)...les chinois ont toute la technologie nécessaire.
J'ai été à Shangai entre autres villes et je peux vous dire que c'est impressionnant,New-York ou Los Angeles c'est de la rigolade à côté...j'ai pu visiter des usines aussi et là pareil impressionnant.
Bref on va voir, personnellement je pense que la Chine n'est pas un réel adversaire dans la mesure ou elle s’intégrera petit à petit dans "l'hyper harmonisation" globale ou gouvernance mondiale inéluctable, dont tous les politologues parlent.
Revenir en haut Aller en bas
scholasate



Masculin Messages : 1689
Inscription : 14/10/2010

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 23 Nov 2011, 08:05

Qu'est-ce qui empêche, Monsieur Fabry, que les Chinois ne dopent leur croissance en augmentant leur propre consommation ?
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 23 Nov 2011, 09:06

Economie : alerte à la baisse de l'activité manufacturière en Chine !
Aujourd'hui à 08h54


(Boursier.com) -- Jour après jour, l'économie mondiale confirme son ralentissement... Ce matin, le 'coup de mou' s'est propagé de manière visible à la Chine, considérée pourtant comme l'atelier de fabrication du monde. Ainsi, l'indice PMI manufacturier calculé chaque mois par la banque HSBC a enregistré sa plus forte chute depuis mars 2009, s'inscrivant à 48 en novembre contre 51 en octobre.

Surtout, l'indice est tombé sous la barre des 50, qui sépare l'expansion de la contraction de l'activité industrielle. HSBC interroge plus de 420 entreprises chinoises dans la cadre de cette enquête...

La baisse de l'indice PMI "implique que la croissance de la production industrielle chinoise va probablement tomber à 11% ou 12% sur un an dans les mois à venir", a estimé dans une note d'analyse Qu Hongbin, économiste pour la Chine de HSBC. En octobre, la production industrielle avait progressé de 13,2% sur un an, et de 13,8% en septembre.

Ces statistiques viennent illustrer les propos pessimistes tenus il y a quelques jours par le vice-Premier ministre chinois Wang Qishan... Celui-ci avait estimé au cours de négociations commerciales avec les Etats-Unis, que l'économie mondiale allait s'engager dans une récession "de longue durée". Hier, la croissance américaine a été revue en baisse au troisième trimestre, à 2% contre 2,5% lors d'une première estimation. En zone Euro, le PIB a crû de seulement 0,2% au 3ème trimestre (comme au 2ème). La plupart des experts prévoient désormais une décroissance au 4ème trimestre en zone Euro, en raison de l'aggravation de la crise de la dette, qui s'est propagée ces dernières semaines aux pays du coeur de la zone Euro, dont la France...

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 23 Nov 2011, 11:51

scholasate a écrit:
Qu'est-ce qui empêche, Monsieur Fabry, que les Chinois ne dopent leur croissance en augmentant leur propre consommation ?

S'ils font ça, ils auront moins d'excédents, et comme en 2030 il y aura en Chine un inactif pour un actif, leurs réserves fondront encore plus vite que s'ils restent dans leur mercantilisme.

Ce qu'il faut bien comprendre c'est que la seule chance pour la Chine de ne pas sombrer dans le chaos à l'horizon 2030 (et même avant, suivant certains indicateurs) c'est de se démocratiser à marche forcée, afin que les troubles économiques dont la venue est certaine soient affrontés dans le cadre d'un régime politique suffisamment souple pour éviter les ruptures, ce qui n'est pas le cas d'un régime autoritaire.
Sans cette démocratisation, inutile d'augmenter la consommation, parce que le problème du vieillissement aura raison de ce levier.

Mais cela n'arrivera pas parce que ça n'est pas du tout dans les intentions du parti communiste, et que, quand bien même, la mise en oeuvre d'une telle démocratisation devrait être remarquablement maîtrisée pour éviter une implosion type fin de l'URSS.

Donc la Chine s'effondrera, et les Américains interviendront pour :
- soumettre définitivement un rival menaçant
- préserver leurs intérêts économiques en Chine, notamment le problème d'exploitation des terres rares mentionnée par le conférencier.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 23 Nov 2011, 11:55

SJA a écrit:
Economie : alerte à la baisse de l'activité manufacturière en Chine !
Aujourd'hui à 08h54


(Boursier.com) -- Jour après jour, l'économie mondiale confirme son ralentissement... Ce matin, le 'coup de mou' s'est propagé de manière visible à la Chine, considérée pourtant comme l'atelier de fabrication du monde. Ainsi, l'indice PMI manufacturier calculé chaque mois par la banque HSBC a enregistré sa plus forte chute depuis mars 2009, s'inscrivant à 48 en novembre contre 51 en octobre.

Surtout, l'indice est tombé sous la barre des 50, qui sépare l'expansion de la contraction de l'activité industrielle. HSBC interroge plus de 420 entreprises chinoises dans la cadre de cette enquête...

La baisse de l'indice PMI "implique que la croissance de la production industrielle chinoise va probablement tomber à 11% ou 12% sur un an dans les mois à venir", a estimé dans une note d'analyse Qu Hongbin, économiste pour la Chine de HSBC. En octobre, la production industrielle avait progressé de 13,2% sur un an, et de 13,8% en septembre.

Ces statistiques viennent illustrer les propos pessimistes tenus il y a quelques jours par le vice-Premier ministre chinois Wang Qishan... Celui-ci avait estimé au cours de négociations commerciales avec les Etats-Unis, que l'économie mondiale allait s'engager dans une récession "de longue durée".

Ben voilà.

Notons cependant quelque chose que j'ai oublié de préciser plus haut : une chute de la Chine impactera l'Europe en impactant l'Allemagne, car si la Chine ne produit plus, elle n'achètera plus de machines à l'Allemagne pour produire.
Il faut donc éviter les raisonnements qui s'appuient sur l'Allemagne pour sauver la zone Euro, parce que sa bonne santé ne durera pas, et d'autant moins qu'elle sera frappée par le même phénomène de vieillissement que la Chine. Et comme le Japon l'a été avant elles.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 23 Nov 2011, 18:40

scholasate a écrit:
Qu'est-ce qui empêche, Monsieur Fabry, que les Chinois ne dopent leur croissance en augmentant leur propre consommation ?

Ca ne marche pas comme ça. La croissance par la consommation, c'est une idée économique keynésienne donc fausse, comme toutes les idées de Keynes.

Le raisonnement est le suivant : si j'augmente la demande globale, alors la croissance va augmenter, or la demande globale dépend de la consommation.

Ce raisonnement contient deux erreurs :

1) Ce qui est épargné ne disparait pas dans un trou, il est réinvesti et finance la croissance future.

2) Croire qu'un gouvernement peut stimuler la demande par la consommation, alors que le gouvernement ne peut que transférer des ressources du secteur marchand vers le secteur public.

Il n'y a jamais de problème de manque de demande : on consomme ce qui est produit et on produit ce qui est consommé. Si on veut stimuler la demande, ce n'est pas la consommation qu'il faut encourager, mais l'offre, c'est à dire, restaurer les incitations à produire (avec moins d'état, moins de dépenses publiques, moins d'interventions).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 23 Nov 2011, 18:49

Dromaeosaurus a écrit:
scholasate a écrit:
Qu'est-ce qui empêche, Monsieur Fabry, que les Chinois ne dopent leur croissance en augmentant leur propre consommation ?

Ca ne marche pas comme ça. La croissance par la consommation, c'est une idée économique keynésienne donc fausse, comme toutes les idées de Keynes.

Le raisonnement est le suivant : si j'augmente la demande globale, alors la croissance va augmenter, or la demande globale dépend de la consommation.

Ce raisonnement contient deux erreurs :

1) Ce qui est épargné ne disparait pas dans un trou, il est réinvesti et finance la croissance future.

2) Croire qu'un gouvernement peut stimuler la demande par la consommation, alors que le gouvernement ne peut que transférer des ressources du secteur marchand vers le secteur public.

Il n'y a jamais de problème de manque de demande : on consomme ce qui est produit et on produit ce qui est consommé. Si on veut stimuler la demande, ce n'est pas la consommation qu'il faut encourager, mais l'offre, c'est à dire, restaurer les incitations à produire (avec moins d'état, moins de dépenses publiques, moins d'interventions).

Vous faites une fixette avec l'état Confused vous enfoncez des portes ouvertes... le communisme est mort depuis longtemps Mitternad et De Gaulle sont morts ... aujourd'hui l'état a perdu quasiment tous ses pouvoirs régaliens,vous devriez être satisfait. (peut-être encore trop de fonctionnaires vous allez me dire)
Autrement la consommation intérieure de la Chine est certainement un atout majeur pour l'occident (pas seulement pour la Chine),nous avons pas mal de produits (made in France & UE) à exporter à la classe moyenne ou nouvelle bourgeoisie chinoise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mer 23 Nov 2011, 19:51

Alexis232 a écrit:

Vous faites une fixette avec l'état Confused vous enfoncez des portes ouvertes... le communisme est mort depuis longtemps Mitternad et De Gaulle sont morts ... aujourd'hui l'état a perdu quasiment tous ses pouvoirs régaliens,vous devriez être satisfait. (peut-être encore trop de fonctionnaires vous allez me dire)
Autrement la consommation intérieure de la Chine est certainement un atout majeur pour l'occident (pas seulement pour la Chine),nous avons pas mal de produits (made in France & UE) à exporter à la classe moyenne ou nouvelle bourgeoisie chinoise.

drunken

Socialiste.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Jeu 01 Déc 2011, 11:52

Editorial de Nicolas Baverez au Point le 24/11/11

Le G20 de Cannes a vu l'Europe, menacée d'implosion par la crise des risques souverains, être invitée à se sauver seule par des Etats-Unis impuissants et une Chine qui a refusé de mobiliser ses colossales réserves de change (3 000 milliards de dollars) pour financer les dettes de ses anciens colonisateurs. Deux semaines plus tard, la proposition américaine lors du sommet de l'Apec à Hawaii d'édifier un grand marché transpacifique de 800 millions de consommateurs a suscité la fureur de Pékin. Face au déclin des Etats-Unis et du dollar, à la désintégration de l'Europe et à la tétanie du Japon, enlisé dans la déflation et confronté à la ruine de son modèle industriel et énergétique après la catastrophe de Fukushima, la Chine poursuit méthodiquement sa course vers la position de première puissance économique du globe. Son objectif consiste à atteindre 20 % de la production mondiale en 2025, contre 12 % aujourd'hui et 3 % en 1975. Cela correspondrait à son poids dans la démographie de la planète, mais aussi à la situation du Royaume-Uni en 1870 ou des Etats-Unis en 1970, au faîte de leur puissance impériale. Si la Chine entend plus que jamais distancer l'Amérique pour dominer le XXIe siècle à partir de la maîtrise de l'Asie-Pacifique, elle écarte l'exercice d'un leadership qui impliquerait une responsabilité globale au-delà de la défense intransigeante de ses intérêts.

La Chine dispose des moyens de résister à la crise mais ne peut ni ne veut réassurer l'économie mondiale. Alors que le monde développé s'enfonce dans la récession, le chômage de masse et le surendettement, la Chine fait figure d'îlot de stabilité avec une croissance de 9,5 %. Elle montre par ailleurs une remarquable aptitude à faire évoluer son modèle économique. Après le choix du capitalisme en 1979, de l'ouverture aux capitaux extérieurs dans les années 90, de l'insertion dans l'OMC dans les années 2000, le plan quinquennal 2011-2015 s'est donné pour priorité un "développement harmonieux", placé sous le signe d'une croissance plus raisonnable (7 % par an, contre 10,5 %) et plus qualitative, de la hausse des salaires et de la consommation, de la réduction des inégalités de richesses au sein de la population comme entre les régions, de l'internationalisation et de la réévaluation progressives du yuan. Dans le même temps, la Chine recycle désormais ses excédents commerciaux à l'extérieur, sous la forme d'achat d'actifs stratégiques, de technologies, d'accès aux matières premières et aux sources d'énergie.

La réorientation du modèle chinois révèle cependant les limites et la fragilité de l'hypercroissance. Dès lors qu'il n'existe pas de découplage avec le monde développé, le modèle de développement par l'exportation est condamné et le ralentissement de l'activité rendu inéluctable par la chute de la demande des consommateurs des pays riches, confrontés à la diminution de leurs revenus, de leur patrimoine, des emplois disponibles et des perspectives d'ascension sociale. Par ailleurs, les déséquilibres internes se multiplient : une inflation officiellement de 6,5 %, mais en réalité supérieure à 10 % ; une bulle immobilière (65 millions d'appartements inoccupés) et un surinvestissement massif dans des infra-structures non rentables ; une dette publique limitée à 26 % du PIB pour l'Etat central, mais dépassant 85 % du PIB en raison des déficits des gouvernements locaux et des entreprises publiques. Ces tensions se concentrent autour des salaires, en hausse de 20 % par an sous la pression des revendications des jeunes générations. La Chine connaît ainsi une forte agitation politique et sociale qui se cristallise autour de la dénonciation de la corruption. La catastrophe du TGV Pékin-Shanghai est devenue le symbole des dérives des programmes publics, mais aussi de la mobilisation des citoyens contre l'arbitraire et la prévarication des dirigeants. Autre manifestation des incertitudes sur l'avenir : de plus en plus de grandes fortunes chinoises cherchent à s'exiler.

Les ambitions de puissance de la Chine trouvent également un frein dans les inquiétudes qu'elle suscite dans le Pacifique, notamment du fait de la course aux armements qu'elle a engagée. Alors que les Etats-Unis planifient une baisse de 500 milliards de dollars de leurs dépenses militaires au cours de la prochaine décennie, le budget chinois de la défense affiche une hausse de plus de 20 % par an, avec des investissements . La Chine déploie une stratégie de contrôle des routes maritimes et des zones économiques qui se traduit par la multiplication des incidents, avec le Japon autour des îles Senkaku en 2010, avec le Vietnam et les Philippines autour des îles Spratley et Paracel en 2011. Parallèlement, elle vise, à long terme, à absorber Taïwan et continue d'instrumentaliser la Corée du Nord. Les projets d'intégration économique et monétaire du Pacifique, d'une part, le renforcement de la puissance militaire, d'autre part, visent à évincer les Etats-Unis et à assurer la suprématie de la Chine sur le Pacifique. Avec pour conséquence un retournement spectaculaire des gouvernements et des opinions asiatiques qui militent désormais pour le renforcement de la présence militaire américaine, à l'image de la base en cours d'installation dans le nord de l'Australie.

Pour toutes ces raisons, la Chine est à la fois le champion et le frère ennemi de la mondialisation.

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/nicolas-baverez/avenir-chinois-24-11-2011-1399742_73.php

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Mar 06 Déc 2011, 19:13

La crise chinoise, ça se précise ?

Voilà déjà longtemps que certains analystes ou stratèges de salles de marché, annonçaient la réalisation d’une crise en Chine. La chose était même tellement entendue, que l’enjeu n’était même plus de savoir si l’évènement allait avoir lieu, mais l’interrogation portait sur le moment. Il semble désormais que toutes les conditions soient réunies pour qu’une crisse produise en Chine en 2012 ou 2013 et selon le scénario originellement prévu. Episode 2, Episode 3.


Les éléments du ralentissement de l’économie chinoise

La Chine ne sera pas épargnée par la contagion de la crise des dettes souveraines des Etats européens , puis occidentaux. Les politiques de rigueur budgétaire des Etats européens, les restrictions économiques des acteurs privés (entreprises, ménages), la crise de confiance généralisée vont déboucher irrémédiablement sur une baisse de la consommation dans les économies occidentales. La Chine, dont les exportations en direction de l’Europe, son premier partenaire commercial, sont un moteur de croissance, pâtira de la contraction de la consommation européenne.

L’anticipation des conséquences se font déjà ressentir, L’indice de la production manufacturière chinoise vient de perdre, pour la première fois depuis presque 3 ans, 2,7 points au mois d’octobre. L’économie chinoise est entrain d’entamer sa descente. Les exportations chinoises vers les Etats-Unis et l’Europe ont déjà reculé sur un an depuis septembre-octobre 2011 d’environ 30 milliards de $, pour chacune de ces économies continent. L’OCDE prévoit tout de même que la Chine enregistrera une croissance de 8,5 % en 2012. Les autorités centrales chinoises envisagent 7 % de croissance. Seulement avec une inflation officielle de 4,5 à 5,5 % et informelle de 8 % à 9 %, la Chine serait une économie dont la réalité de la progression économique en valeur sera modérée ou stagnante.

Il faut comprendre que l’économie et surtout le chiffre de la croissance chinoise reste un instrument politique au service des autorités centrales. Les dirigeants économiques chinois dansent sur deux pieds, ils ont pris des mesures pour limiter l’inflation (contrôle du crédit, restrictions immobilières, contrôle des prix à la conso … etc) et à la fois ils développent des politiques qui dopent le crédit et la croissance. Par exemple récemment il a été décidé une baisse de 50 points de base du ratio de réserves obligatoires des banques, mesure enclin à alimenter la spéculation et donc l’inflation. Les mesures anti inflation ne fonctionnent de toute façon pas. Sur l’été 2011, selon les statistiques du bureau officiel chinois, l’inflation chinoise aurait été de 6,5 % et certainement plus, si l’on s’en tient à une mesure réelle et non pas politique du taux d’inflation.

On dit que pour palier au recul de sa croissance, l’économie chinoise peut se reconstituer sur son marché intérieur. Mais il faut avoir à l’idée que même si La Chine produit beaucoup de richesses, elle génère aussi de la pauvreté et de très grandes inégalités sociales. Il y aurait 100 millions de chinois vivant avec moins de 1 $ par jour et environ 150 millions, selon les critères de l’ONU, qui fixe le seuil de pauvreté à moins de 1,25 $. La Chine conserve toujours dans sa population active un chômage élevé. Même si une très grande partie de la population a vu son niveau de vie s’élever, celui-ci reste malgré tout encore trop bas, pour créer un marché intérieur susceptible d’absorber ou du moins de compenser les baisses à l’exportation de l’économie chinoise. Il y aurait une grande classe moyenne chinoise de 800 millions de personnes capables de dépenser entre 2 et 20 $ par jour. Vous comprendrez que c’est beaucoup en nombre et peu en valeur.

En tant qu’occidental il faut apprendre à regarder la Chine par tous ses prismes. Par exemple sur la dévaluation monétaire du yuan, on se focalise sur l’aspect offensif de la mesure vis à vis des économies occidentales. Il ne faut pas non plus oublier que la Chine a envisagé la dévaluation monétaire avec une visée défensive. La dévaluation permet à la Chine de rester à un niveau de compétitivité équivalente, vis à vis des autres économies d’Asie du sud, qui ambitionnent elles aussi d’être l’atelier de sous traitance des économies occidentales, voir plus. Lors des dernières inondations en Thailande, beaucoup d’analystes ont été surpris d’apprendre que ce n’était plus la Chine le leader mondial de la production de disques durs informatiques.

Un système bancaire chinois opaque et faillible

Si vous faîtes le tour de la qualité des banques dans le monde, vous apprendrez peut être que les banques françaises sont très bien placées si l’on faisait un ratio capitalisation/sûreté/rentabilité. Vous apprendrez peut être aussi que les banques chinoises ont la réputation d’être les plus rentables au monde. En apparence !

Le système bancaire chinois est aux mains du pouvoir politique, puisque les grandes banques chinoises sont des entreprises publiques. Les grands investissements des banques chinoises sont dictés par l’intérêt politique plus que par la rentabilité de l’opération. Les banques chinoises prêtent aux autres grandes entreprises publiques, à l’Etat ou aux collectivités locales, pour garantir les promesses et les ambitions politiques. Mais ces opérations vont rarement dans l’intérêt des banques. Par exemple l’investissement dans le développement du réseau de train à grande vitesse avoisinerait les 100 milliards de $ par an, pour des lignes sous exploitées dégageant seulement quelques millions d’euros de profit. Les grandes sociétés pétrolières chinoises, toutes des sociétés publiques, acquièrent des sites d’exploitation pétrolière souvent à perte, pour contrecarrer les intérêts des grandes multinationales occidentales du pétrole. Pour les autorités chinoises, la maîtrise de ses approvisionnement pétroliers est une question éminemment politique. De la même façon les projets immobiliers locaux ou nationaux gigantesques et parfois mégalos portent la patte des autorités politiques. Les grandes banques doivent consentir à financer ces projets, quelle que soit la rentabilité finale de l’opération.

Officiellement on ne sait pas quel est le niveau de défaillance des banques nationales. En 2006 Ernst and Young publiait une étude annonçant que les banques publiques chinoises accumulaient 911 milliards de $ de créances douteuses ? Plus dangereux il s’est créée en Chine une finance parallèle, en dehors des établissements de crédit. Les autorités centrales ont mis en place des mesures contraignantes (ex : appartement unique, mesures de restriction du crédit …etc) à l’achat immobilier pour éviter la spéculation et l’alimentation de la bulle immobilière. On estime qu’1/6ème des prêts immobiliers seraient consentis entre particuliers, offrant donc moins de garanties de sûretés et pouvant donc être potentiellement autant des risques de réalisation de créances douteuses.

Outre le financement, des entreprises publiques, de projets publics nationaux ou locaux surdimensionnés, c’est le secteur de l’immobilier chinois qui reste le plus capable de déstabiliser la finance et donc l’économie chinoise. Le mois dernier Bank of Amerika a vendu pour 10,4 milliards de $ d’actions de China Construction Bank et Goldman Sachs a cédé pour 1,1 milliard de $ de parts dans Industrial Commercial Bank of China (ICBC). Si il en fallait un, est-ce un signe ?

Vers un éclatement de la bulle immobilière chinoise ?

La situation de l’immobilier chinois est variable selon les régions et selon les villes. Dans les agglomérations à très forte attractivité économique (ex : Shangai, Pékin), les prix de l’immobilier se maintiennent encore, pour le moment, notamment grâce au maintien de la demande immobilière des entreprises étrangères. La baisse générale du marché de l’immobilier chinois a été entamée depuis seulement trois mois et elle serait encore modérée selon le fameux Bureau National de la Statistique Chinois. Pour illustrer la folie immobilière chinoise tout le monde cite la ville fantôme d’Ordos, en Mongolie Intérieure, où les prix ont été multipliés par 10 en moins de 10 ans, passant de 200 à 2000 euros le mètre carré. Il y aurait à Ordos environ 3 logements par habitant !

Même sur les marchés immobiliers les plus florissants, il y a des difficultés. Il y aurait eu à Pékin durant le mois d’octobre 120 000 logements restés invendus et 177 fermetures d’agences immobilières (AFP). La spéculation sur l’immobilier chinois se joue désormais à la baisse, les acheteurs anticipent la chute et repoussent leurs achats à plus tard. La baisse des prix immobiliers devrait toucher les 10 à 15 % sur l’année 2012 et devrait se prolonger au moins en 2013.

Quelles en seront les conséquences ?

Si l’économie chinoise venait à ralentir plus intensément que les prévisions officielles, cela occasionnerait d’abord une baisse de la demande mondiale, sur les marchés des énergies et de matière premières. Ces baisses seraient très profitables pour nos économies et nous redonneraient l’élan de croissance coupé par les restrictions budgétaires. Une double crise, immobilière, puis bancaire chinoise ne serait pas mondialisée comme aux Etats-Unis, puisque le système financier chinois est peu ouvert sur la finance mondiale, il n’y a donc peu de risques de contagion d’une crise bancaire. Par contre l’opacité du système bancaire chinois fait que l’on peut difficilement mesure l’intensité de la crise. Il y aura surtout des retombées économiques indirectes liées au ralentissement économique chinois. Si l’on regarde l’intégration économique chinoise se sont principalement des économies d’Asie du sud est (Hong Kong, Singapour, le Vietnam, la Malaisie, la Corée du sud … ) et l’Afrique sub-saharienne (Soudan, Ethiopie, Congo, Togo, Bénin … ) qui devraient être les plus touchées par la crise.


On peut envisager que l’économie chinoise s’oriente dans un scénario de crise immobilière à la japonaise. Rappel. A la fin des années 1980 s’est constitué une bulle immobilière au Japon. La hausse des prix de l’immobilier était très disparate et portait principalement sur les mégapoles du Japon, dopé par l’immobilier commercial. La bulle immobilière japonaise va se dégonfler au début des années 1990 et entraîner un atterrissage économique brutal. La baisse va être continue et se prolonger sur les cinq années suivantes, occasionnant dans son sillage une déflation. Il semblerait que la Chine emprunte le même chemin. Certainement sans la même gravité ou intensité.


Les conséquences économiques sont encore mesurables. Mais il est évident qu’une dépréciation de l’économie chinoise, peut avoir pour conséquence des révoltes sociale, voir même révolutionnaires. Jusqu’à maintenant le pouvoir central détenait sa légitimité de la bonne marche de l’économie. A partir du moment où l’économie du pays va commencer à décroître, peut être alors que les chinois commenceront à remettre en cause ce pouvoir, au moment où l’économie chinoise commencera à ralentir ou à vaciller ? Sur ce dernier point la crise chinoise est souhaitable.

Agora vox
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 09 Déc 2011, 10:48

Pékin, la révolution weibo

A Pékin, tout m'étonne: plus rien n'arrête la liberté de parole depuis que 300 millions de micro bloggers s'expriment sur leur téléphone portable/. Le PC s'acharne à bloquer internet mais weibo, micro blog de 140 caractéres , a supplanté internet: techniquement impossible de censurer weibo. Comme mon avion n'a pu atterrir à Pékin mais s'est posé en Mongolie , le commandant de bord d'Air China incrimine le brouillard . Emeute chez les passagers , tous chinois , qui dénoncent le mensonge: par weibo ils avaient appris que la pollution industrielle et pas le brouillard avait rendu Pékin inaccessible. A l' Université du Peuple à Pékin, je prononce une conférence prudente sur Benjamin Constant: il m'est arrivé naguére en ces lieux que l'on me coupe le micro. Là ce fut l'inverse: les étudiants me trouvent trop timides et me demandent comment passer à la démocratie libérale, sans attendre? A l'Institut français , salle comble , j' évoque la crise de l'occident : mon interlocuteur Liu Junnin s'en moque , il veut l'ocidentalisation de la Chine maintenant c'est à dire la démocratie.

http://gsorman.typepad.com/

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 09 Déc 2011, 10:56

SJA a écrit:
La crise chinoise, ça se précise ?

Spoiler:
 
Agora vox

J'avais raté cela.

Oui, c'est exactement mon analyse.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Arnaud Dumouch
Administrateur


Masculin Messages : 80872
Inscription : 19/05/2005

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 09 Déc 2011, 13:45

Sauf que là, une démocratisation en Chine donnera ... la Démocratie. Car ce peuple cultivé en est capable, comme le Japon.

Rien à voir avec la Libye.

_________________
Arnaud
Revenir en haut Aller en bas
http://eschatologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 09 Déc 2011, 15:04

Arnaud Dumouch a écrit:
Sauf que là, une démocratisation en Chine donnera ... la Démocratie. Car ce peuple cultivé en est capable, comme le Japon.

Rien à voir avec la Libye.

Il est vrai que la démocratie ne vient que trés progressivement (Angleterre) ou avec des balbutiements (France).

Techniquement, la Chine est déjà une démocratie mais de type populaire. C'est important pour préparer les esprits à la véritable démocratie, la démocratie libérale.
La Chine est d'ores et déjà en train de balbutier sa démocratie.

C'est comme un moteur qui démarre, ça tousse, ça hoquette avant de tourner. Mais ça peut aussi rester inerte.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 09 Déc 2011, 15:12

SJA a écrit:
Arnaud Dumouch a écrit:
Sauf que là, une démocratisation en Chine donnera ... la Démocratie. Car ce peuple cultivé en est capable, comme le Japon.

Rien à voir avec la Libye.

Il est vrai que la démocratie ne vient que trés progressivement (Angleterre) ou avec des balbutiements (France).

Techniquement, la Chine est déjà une démocratie mais de type populaire. C'est important pour préparer les esprits à la véritable démocratie, la démocratie libérale.
La Chine est d'ores et déjà en train de balbutier sa démocratie.

C'est comme un moteur qui démarre, ça tousse, ça hoquette avant de tourner. Mais ça peut aussi rester inerte.

Il y a quand même, je pense, un terreau particulièrement favorable en Chine. Il y a un très ancien et puissant humanisme chinois (alors que cherchez l'humanisme arabe ou russe), ce n'est pas une société violente ou fanatique par disposition ; à bien des égards elle est même moins agressive que l'Occident, puisque dans son histoire elle a rarement cherché à faire des conquêtes lointaines : les expéditions de Zheng He (note : son navire était 100 fois plus gros que la Santa Maria de Colomb, à la même époque ! 140 m de long et 55m de large !) n'ont débouché sur rien, les Chinois considérant en gros que le monde extérieur était sans intérêt (imaginez Christophe Colomb débarquant et décrétant : "mais c'est nul ici !").

Comparaison Santa Maria/navire de Zheng He, un gigantisme digne d'un film d'heroïc fantasy :

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: La Chine pourrait s'écrouler en 2013   Ven 09 Déc 2011, 15:26

Si la Chine sombre dans le chaos économique, il y aura peut être des régions qui se démocratiseront au contraire d'autre.

Si elle reste unie, il ne faut pas oublier que la Chine est une succession de grands bonds et de grands bons en arrière.

De ce point de vue aussi, elle reste au milieu.
Revenir en haut Aller en bas
 
La Chine pourrait s'écrouler en 2013
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Chine pourrait participer au projet de télescope de 30 mètres TMT
» La Chine envisage d'envoyer une sonde vers Mars en 2013
» Créature mystérieuse en Chine
» L'actualité archéologique de la semaine, 7 janvier - 13 janvier 2013
» Un Ovni gigantesque vu par quatre mille villageois en Chine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: