DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE

Théologie Spirituelle Catholique
Pour déposer une intention de prière:Agapé
ATTENTION : Les publicités ci-dessous sont indépendantes de notre volonté !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Crise économique : ALERTE !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Philippe Fabry
Administrateur


Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 12 Aoû 2011, 16:25


Les Bourses européennes accentuent leurs gains




PARIS - Les Bourses européennes accentuaient leurs gains vendredi après
une matinée en dents de scie, renforcées dans leur tendance par
l'ouverture à la hausse de Wall Street et un premier indicateur
américain rassurant.

Vers 13H45 GMT, Paris bondissait de 3,20%,
Francfort de 3,08%, Londres de 2,67%, Madrid de 3,92% et Milan de 4,29%.
De son côté, le marché suisse progressait de 4,53%.

La Bourse de New York a ouvert en hausse: vers 13H40, le Dow Jones gagnait 1,11% et le Nasdaq 0,77%.

Les
ventes de détail aux Etats-Unis ont affiché une nette hausse de 0,5% en
juillet, après 0,3% en juin (en données corrigées des variations
saisonnières), comme prévu par les analystes.

Cela soutient
l'idée qu'il y aura au moins un rebond de la croissance américaine au
troisième trimestre et que la récession devrait probablement être
évitée. Dans le contexte actuel, cela apporte un peu de réconfort aux
opérateurs, réagissait Paul Dales, expert de Capital Economics.

Un
peu plus tôt, des déclarations de la Banque centrale européenne (BCE)
ont également contribué à rasséréner les marchés. Cette dernière a fait
savoir qu'elle rachèterait des emprunts d'Etat des pays de la zone euro
en difficulté jusqu'à ce que le Fonds de soutien européen (FESF) prenne
le relais.

Les valeurs bancaires, très attaquées sur les marchés
ces derniers jours et qui profitaient largement vendredi des mesures
d'interdiction de ventes à découvert afin d'empêcher la spéculation,
poursuivaient leur rebond.

Jeudi soir après la clôture des
marchés, l'ESMA, l'autorité de régulation financière européenne a
annoncé une restriction des ventes à découvert dans quatre pays européen
(France, Espagne, Italie, Belgique).

Bruxelles a salué cette
décision vendredi, et annoncé que l'Union européenne était près de
conclure un accord pour créer un cadre harmonisé sur les ventes à
découvert, selon une porte-parole de la Commission européenne.

L'Allemagne s'est dite favorable à une telle interdiction, mais la Grande-Bretagne a aussitôt fait savoir son opposition.

Autre
nouvelle positive pour les marchés, les créanciers du Portugal, la
Troïka (Union européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire
internationale) ont estimé que l'exécution du programme d'aide était sur
la bonne voie et accordé une deuxième tranche de 11,5 milliards
d'euros.

Mais les inquiétudes sur la France, victime mercredi de
rumeurs sur une possible dégradation de sa note, ont été ravivées
vendredi par l'annonce d'une croissance nulle au deuxième trimestre, ce
qui confirme une décélération plus importante que prévu de l'activité.

Les
investisseurs attendent donc désormais beaucoup de la rencontre prévue
mardi entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière
allemande Angela Merkel, pour se rassurer de façon plus durable.

Sur
le marché des changes, l'euro montait nettement face au dollar,
tutoyant à nouveau le niveau de 1,43 dollar, stimulé par le regain de
confiance du jour. L'or, par contre, amorçait une légère redescente,
après avoir crevé le plafond jeudi.
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 13 Aoû 2011, 00:32

Les Bourses européennes s'envolent après avoir frôlé le krach






Des traders au New York Stock exchange, le 12 août 2011

© AFP/Getty Images Spencer Platt



PARIS (AFP) -
(AFP) - Les Bourses européennes ont terminé vendredi en forte hausse,
après avoir frôlé le krach au cours d'une semaine de fluctuations
erratiques où les valeurs bancaires ont été chahutées, sur fond
d'inquiétudes sur la solidité de la zone euro.

L'annonce de mesures visant à freiner la spéculation a favorisé un apaisement sur les places financières européennes.

Dans la soirée, le
gouvernement italien a adopté un plan de rigueur de 45 milliards
d'euros destiné notamment à stopper les pressions spéculatives des
marchés.

En Europe, les
principales places financières se sont envolées en clôture. Paris a
gagné 4,02%, Londres 3,04%, Francfort 3,45%, Milan 4% et Madrid 4,82%.

La Bourse de New York a de son côté profité de nouvelles rassurantes sur l'économie américaine.

Et les
investisseurs ont été sensibles aux signaux politiques envoyés au
marché. "Jusqu'à mercredi, il y avait beaucoup d'incertitudes mais
depuis hier, on note des mouvements plus positifs des politiques", a
estimé Yves Marçais, vendeur d'action chez Global Equities.





Une photo des cours du Dax, à la bourse de Francfort, le 10 août 2011

© AFP Frank Rumpenhorst


Nicolas Sarkozy et Angela Merkel
ont ainsi annoncé qu'ils allaient se réunir mardi pour évoquer la
réforme de la gouvernance de la zone euro.

La semaine avait
débuté sous les auspices de la dégradation historique par l'agence de
notation Standard & Poor's de la note triple A des Etats-Unis, la
meilleure possible, soulevant un doute sur la capacité du pays à
rembourser sa dette.

Un vent de panique
avait ensuite balayé mercredi les places boursières après des rumeurs
spéculatives visant la solvabilité de la France et la santé des banques
françaises avant deux séances de rebond.

Ces deux derniers
jours ont permis à Londres d'effacer ses pertes et d'enregistrer un gain
de 1,39% sur une semaine. Paris n'a finalement perdu que 1,97% depuis
vendredi dernier, Milan 0,87% et Madrid 0,28%, tandis que Francfort a
plongé de 6,5%.

A la Bourse de New
York, qui évoluait aussi en hausse dès l'ouverture, l'indice vedette,
le Dow Jones, a gagné 1,13% à la clôture.

Wall Street a
bénéficié de l'annonce d'une forte hausse des ventes de détail aux
Etats-Unis en juillet, qui témoigne d'une évolution plutôt rassurante de
la consommation, principal moteur de la croissance américaine.

Cependant, tout
n'est pas gagné: "le marché s'offre quelques jours de rebond, mais j'ai
l'impression qu'il va retomber d'ici au milieu de la semaine prochaine
et tester ses plus bas", a prévenu Mace Blicksilver, de Marblehead Asset
Management.

Autre facteur
d'apaisement pour les marchés, la France, l'Italie, l'Espagne et la
Belgique ont annoncé l'interdiction des ventes à découvert sur les
valeurs financières pendant 15 jours, pour combattre les "fausses
rumeurs" qui font plonger les titres bancaires.





Etat des principales places financières mondiales à la clôture

© AFP


L'Union européenne semblait se
rapprocher aussi d'un accord pour encadrer cette pratique spéculative
complexe, malgré les réserves britanniques.

"Nous sommes tout
près d'un accord et le commissaire Michel Barnier appelle à un compromis
pour qu'un accord soit trouvé en septembre", a affirmé vendredi une
porte-parole de la Commission européenne.

L'Autorité des
marchés financiers (AMF), gendarme de la Bourse de Paris, a annoncé
l'ouverture d'une enquête sur les rumeurs de faillite dont a été victime
ces derniers jours la Société Générale, qui a vu son titre s'effondrer
mercredi.

Devant ces
incertitudes, les banques asiatiques avaient commencé dès jeudi à
réduire leur exposition aux établissements financiers européens, selon
des sources bancaires.

L'action de la
banque française Société Générale a clôturé vendredi en hausse de 5,65%
et celle de sa consoeur BNP Paribas de 4,21% à la Bourse de Paris.

Les analystes restaient cependant très prudents sur le caractère durable du redressement des places boursières.

"Au vu de
l'effritement de la confiance dans les dernières semaines, il est
difficile de parier sur un rebond pérenne dans l'immédiat", avançait
Gary Evans, analyste chez HSBC.

"Il faudra
plusieurs mois avant que la fumée de ces derniers jours ne se dissipe et
qu'on puisse évaluer les dommages causés à l'économie mondiale",
ajoutait-il.

La défiance des investisseurs vis-à-vis de la zone euro persiste en effet.





Bourses : une semaine de tourmente

© AFP


La croissance de la France, cible d'attaques des marchés financiers, a stagné au deuxième trimestre.

Ce brutal coup
d'arrêt ravive les doutes sur la capacité de la deuxième économie de la
zone euro après l'Allemagne à atteindre ses objectifs de réduction des
déficits, pourtant indispensables pour préserver sa note de crédit
"AAA". Le gouvernement français a promis de dévoiler, le 24 août, de
nouvelles mesures d'austérité.

Le gouvernement
italien a adopté vendredi soir un nouveau plan de rigueur chiffré à 45
milliards d'euros sur deux ans par Silvio Berlusconi, pour revenir à
l'équilibre dès 2013 au lieu de 2014 et stopper les pressions
spéculatives des marchés.

Pour la première
fois, le chef du gouvernement a accepté d'alourdir la pression fiscale
avec une "taxe de solidarité" sur les revenus les plus élevés.

M. Berlusconi a indiqué qu'"après s'être concentrée sur la Grèce, la spéculation était en train de s'orienter sur l'Italie".

Le Portugal, en
grandes difficultés financières, a obtenu le feu vert pour le versement
d'une nouvelle tranche -11,5 milliards d'euros- de son plan de sauvetage
européen. La Troïka (BCE, Union européenne et FMI), représentant les
créanciers de Lisbonne, a estimé que l'exécution du programme d'aide
était "sur la bonne voie".

Chypre est aussi
dans le collimateur: l'agence Standard and Poor's a en effet menacé
d'abaisser la note de sa dette publique, déjà dégradée deux jours plus
tôt par sa consoeur franco-américaine Fitch.

Face aux
interrogations sur la stabilité de la zone euro, les regards des
investisseurs seront braqués mardi sur la rencontre à Paris entre le
président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela
Merkel.

Les investisseurs
attendent du couple franco-allemand, pilier de l'Union monétaire, des
mesures concrètes pour éviter que la crise de la dette publique en zone
euro ne s'étende à de grands pays comme l'Italie et l'Espagne.

Le Premier
ministre néerlandais Mark Rutte a quant à lui fustigé les pays "où les
dettes et les déficits sont allés trop loin". "Il y a trop de pays comme
la Grèce ou l'Italie où les réformes n'ont pas été effectuées ou trop
tard", a-t-il estimé.

L'or,
traditionnelle valeur refuge en cas de crise, s'est replié à 1.736
dollars l'once après avoir atteint son niveau historique à 1.800
dollars.

Les investisseurs
achètent aussi le yen, qui évolue à un niveau proche d'un sommet
historique depuis la Seconde guerre mondiale, à 76,76 yens pour un
dollar. L'euro était en légère hausse à 1,4239 dollar.

L'Asie a terminé
vendredi sur une note quasiment stable. Tokyo a perdu seulement 0,20%,
tandis que Hong Kong a gagné 0,13% et Shanghai 0,45%.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 13 Aoû 2011, 01:59

Vacuité des concepts de « concurrence déloyale » (guerre économique) et « dévaluation compétitive » :

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 13 Aoû 2011, 10:32

Dromaeosaurus a écrit:
Vacuité des concepts de « concurrence déloyale » (guerre économique) et « dévaluation compétitive » :




Je répète que je ne suis pas d'accord avec l'idée que la concurrence déloyale n'existe pas.

Elle n'existe peut-être pas au strict plan économique, parce que par exemple la Chine qui garde son yuan sous-évalué en paye le prix, notamment sur le niveau de vie du peuple chinois, comme tu l'as dit plus haut. Donc au strict plan économique ce n'est pas "déloyal", c'est juste un positionnement. Cela est vrai parce que dans l'économie il n'y a pas de morale.

Mais les choses étant ce qu'elles sont les rapports économiques mondiaux ne sont pas seulement économiques, ils sont aussi juridiques, et sociaux, parce que l'on n'accepte pas la "loi de la jungle". Dans la "loi de la jungle", il n'y a pas de crime, parce que celui qui tue est le plus fort, et donc a raison. Et donc tout ce qu'il fait est juste.
Mais dans un système juridique, il y a des règles qui s'appliquent à tous, et ceux qui prétendent tirer un avantage en contrevenant aux règles, ceux-là sont des tricheurs.

Donc, cher Wang, vous qui vous souciez de rigueur épistémologique, précisez qu'en pure pensée économique il n'y a pas de concurrence déloyale, mais en économie pratique, c'est-à-dire insérée dans le champ social, politique et juridique qu'on appelle la réalité, la concurrence déloyale existe. C'est pour cela que le droit la sanctionne.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 13 Aoû 2011, 10:34

En lien à la vidéo que vous avez postée j'ai trouvé celle-ci :

http://www.youtube.com/watch?v=Ce4OKVIfmAg&feature=related

Sur le dollar et l'empire américain, expliquant que les deux sont liés. Ma pensée sur ce que signifierait la chute de l'empire américain est en accord avec ce que dit l'internaute. En revanche il pense que l'Amérique ne pourra pas mater la Russie et la Chine, ce qui n'est pas mon avis.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 13 Aoû 2011, 13:20

Le problème ne vient pas que de la Chine ou de la Russie, si les gens se rendent compte qu'il y a un vrai problème avec le dollar, tout le monde cherchera à s'en débarrasser d'un coup. Reste à savoir comment les Etats-Unis vont réagir afin que l'empire survive au dollar.

Tout cela sera passionnant à observer.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 13 Aoû 2011, 14:08

Dromaeosaurus a écrit:
Le problème ne vient pas que de la Chine ou de la Russie, si les gens se rendent compte qu'il y a un vrai problème avec le dollar, tout le monde cherchera à s'en débarrasser d'un coup. Reste à savoir comment les Etats-Unis vont réagir afin que l'empire survive au dollar.

Tout cela sera passionnant à observer.

Certes.
Cependant si les USA matent la Chine et la Russie, le problème des autres ne se posera pas.

Je suis persuadé que les USA préfèreront "faire tapis" plutôt que de risquer d'être ravalés au rang de puissance secondaire et devenir dépendants de l'étranger.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 13 Aoû 2011, 17:06

Philippe Fabry a écrit:

Je répète que je ne suis pas d'accord avec l'idée que la concurrence déloyale n'existe pas.

Elle n'existe peut-être pas au strict plan économique, parce que par exemple la Chine qui garde son yuan sous-évalué en paye le prix, notamment sur le niveau de vie du peuple chinois, comme tu l'as dit plus haut. Donc au strict plan économique ce n'est pas "déloyal", c'est juste un positionnement. Cela est vrai parce que dans l'économie il n'y a pas de morale.

Mais les choses étant ce qu'elles sont les rapports économiques mondiaux ne sont pas seulement économiques, ils sont aussi juridiques, et sociaux, parce que l'on n'accepte pas la "loi de la jungle". Dans la "loi de la jungle", il n'y a pas de crime, parce que celui qui tue est le plus fort, et donc a raison. Et donc tout ce qu'il fait est juste.
Mais dans un système juridique, il y a des règles qui s'appliquent à tous, et ceux qui prétendent tirer un avantage en contrevenant aux règles, ceux-là sont des tricheurs.

Dans l'économie il y a tout de même une morale, les grands économistes libéraux sont aussi de grands juristes. Les concepts de « renard dans le poulailler », de « requins du privé » ou de « loi de la jungle » ne viennent pas plus des libéraux que le concept de concurrence déloyale. L'économie et le marché sont quelque chose de secondaire par rapport aux principes, dès lors qu'on se situe hors d'une perspective utilitariste. Par contre, le concept de droit international me semble particulièrement flou. Je suis d'accord qu'il existe des lois et des conventions internationales qui évoluent au fil du temps, mais ce n'est pas tout à fait la même chose qu'un « droit » international. Aucun état ne respecte vraiment le droit, mais ce n'est pas la concurrence qui est déloyale, vu qu'en rétablissant le droit, on rétablit aussi la concurrence. Toutes les limitations à la concurrence viennent de contraintes imposées par une mafia ou de privilèges octroyés par l'état. Ce qui est déloyal, ce sont les limitations invisibles à la concurrence et non la concurrence elle même. Or les partisans de ce concept de concurrence déloyale ont une vision des choses radicalement opposée.

Dans la « concurrence déloyale » (oxymore), on a affaire à un grand fourre-tout pratique pour mettre tout ce qui ne nous plait pas : par exemple, il y a quelques années, l'Irlande était accusée de concurrence déloyale par la Commission (sous la pression de la France), sous prétexte qu'elle pratiquait des taux d'imposition beaucoup plus bas que les autres pays de l'Europe. Pour la Chine le cours du Yuan indexé sur le dollar remonte à une époque et une conjoncture assez différente d'aujourd'hui. Pour la plupart des gens, la concurrence avec les Chnois est déloyale simplement parce qu'ils n'ont pas le même système social, et qu'une vraie concurrence ne devrait avoir lieu que entre des états socialistes engloutissant 56% du capital de leur pays.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 18 Aoû 2011, 19:18

Quelques nouvelles neuves.

Aujourd'hui les bourses rechuttent et la situation s'agrave car on semble se diriger tout droit vers un Crédit Crunch.

1 nouvelle et 1 autre nouvelle.

La nouvelle : Les banques Européennes seraint, depuis debut Août, en train de rapatrier des milliards de dollars de leurs filliales outre Atlantique.
Pourquoi ?

Ce serait pour faire face aux échéances à court terme alors que les banques n'arriveraient pas à se refinancer.

L'autre nouvelle : La BCE aurait accordé un gigantesque prêt de 500 millions de dollars sur sept jours à une seule banque.

Voili voilou.


Sinon le Cac perd 5.5% alors que les vente à nu sont interdites. Cela veut dire que les ventes sont des ventes non speculatives.


Dernière édition par SJA le Jeu 18 Aoû 2011, 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 18 Aoû 2011, 19:20

Citation :
« Aucune nouvelle récession n’est en vue dans la zone euro ni à l’échelle mondiale malgré un ralentissement généralisé de la croissance économique"

Herman Van Rompuy, Président de l’Union européenne»

clown
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 18 Aoû 2011, 19:29

Une autre façon de voir les choses.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 18 Aoû 2011, 19:35

C'est ici ;)

Sujet: Re: Sortir de l’Euro fera baisser notre dette (Marine Le Pen) Mar 16 Aoû 2011 - 16:26

Max Keiser : ’’Les banques françaises sont insolvables ’’

http://docteurangelique.forumactif.com/t12324p250-sortir-de-leuro-fera-baisser-notre-dette-marine-le-pen
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 18 Aoû 2011, 19:46

Alexis232 a écrit:
C'est ici ;)

Sujet: Re: Sortir de l’Euro fera baisser notre dette (Marine Le Pen) Mar 16 Aoû 2011 - 16:26

Max Keiser : ’’Les banques françaises sont insolvables ’’

http://docteurangelique.forumactif.com/t12324p250-sortir-de-leuro-fera-baisser-notre-dette-marine-le-pen


S'il n'y avait que les banques françaises qui était insolvable.

La mise en faillite du CA, de la BNP ou de la Socgen entrainera la rupture brutale du système financier Mondial.

Lequel système est d'ores et dejà en rupture. Il ne se passe pas une demi journée sans qu'une mauvaise nouvelle survienne jetant le doute sur la solvabilité qui des banques, qui des Etats, qui des ménages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 19 Aoû 2011, 12:07

SJA a écrit:
Alexis232 a écrit:
C'est ici ;)

Sujet: Re: Sortir de l’Euro fera baisser notre dette (Marine Le Pen) Mar 16 Aoû 2011 - 16:26

Max Keiser : ’’Les banques françaises sont insolvables ’’

http://docteurangelique.forumactif.com/t12324p250-sortir-de-leuro-fera-baisser-notre-dette-marine-le-pen


S'il n'y avait que les banques françaises qui était insolvable.

La mise en faillite du CA, de la BNP ou de la Socgen entrainera la rupture brutale du système financier Mondial.

Lequel système est d'ores et dejà en rupture. Il ne se passe pas une demi journée sans qu'une mauvaise nouvelle survienne jetant le doute sur la solvabilité qui des banques, qui des Etats, qui des ménages.


En effet...le système est interconnecté car il n'existe plus de cloisonnements.
Imaginez un navire sans cloisonnements...


Depuis le début du mois le titre bousier de la Société Générale a perdu 37%. La raison ? Des rumeurs de mauvaise santé financière du groupe circulent sur les marchés. Mais leur persistance commencent à semer le doute. Explications.
http://videos.tf1.fr/infos/2011/societe-generale-une-chute-boursiere-justifiee-6648730.html
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 19 Aoû 2011, 16:14

Citation :
La Chine estime que l'économie américaine est "hautement résistante" Aujourd'hui à 15h10


(Boursier.com) -- La Chine fait confiance à à l'économie américaine, qu'elle juge "hautement résistante". Alors que le vice-président des Etats-Unis est en visite à Pékin ce vendredi, les deux parties ont voulu afficher un ton rassurant. Joe Biden a affirmé que Pékin n'avait "rien à craindre" concernant la sûreté de ses placements massifs dans la dette souveraine américaine.

"Il est particulièrement important que vous ayez adressé au peuple chinois le message très clair que les Etats-Unis tiendront leur parole et respecteront leurs responsabilités concernant la dette extérieure. Cela préservera la sécurité, la liquidité et la valeur des emprunts d'Etat américains", lui a répondu Wen Jiabao, le Premier ministre chinois.

Un peu plus tôt, Xi Jinping, le vice-président chinois, avait jugé, lors de son entretien avec Joe Biden, que "l'économie américaine est hautement résistante et a une grande capacité à s'autorégénérer. Nous pensons que l'économie américaine connaîtra un développement encore meilleur en faisant face à ses défis".


C'est fou comme ça rend aimable de recevoir la visite du missi dominici. Mr. Green

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 19 Aoû 2011, 17:26

SJA a écrit:

C'est fou comme ça rend aimable de recevoir la visite du missi dominici. Mr. Green


_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 20 Aoû 2011, 10:34

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

C'est fou comme ça rend aimable de recevoir la visite du missi dominici. Mr. Green


"Nous n'avons pas besoin de controler sa carte d'identité"

"Nous n'avons pas besoin de controler sa carte d'identité"

"Ce ne sont pas ces droïdes là que nous recherchons"

"Ce ne sont pas ces droïdes là que nous recherchons"

"Tout va trés bien, on peut s'en aller"

"Tout va trés bien vous pouvez y aller, circulez. Allons circulez !"
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 20 Aoû 2011, 10:58

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

C'est fou comme ça rend aimable de recevoir la visite du missi dominici. Mr. Green


"Nous n'avons pas besoin de controler sa carte d'identité"

"Nous n'avons pas besoin de controler sa carte d'identité"

"Ce ne sont pas ces droïdes là que nous recherchons"

"Ce ne sont pas ces droïdes là que nous recherchons"

"Tout va trés bien, on peut s'en aller"

"Tout va trés bien vous pouvez y aller, circulez. Allons circulez !"

"Hey, tu veux des bâtons de la mort ?"

"Tu ne vends pas de bâtons de la mort"

"Je ne vends pas de bâtons de la mort"

"Tu vas rentrer chez toi et réfléchir à ton avenir"

"Je vais rentrer chez moi et réfléchir à mon avenir".

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 13:46

Bon tout va mal.

Ca je l'avais prévu.

En revanche, je ne pensais pas que la zone Euro exploserait.

Il est maintenant plus que prévisible que la Grèce entre en état de cessation des paiements et/ou sorte de l'Euro.

L'Espagne, l'Irlande, le Portugal, l'Italie suivront. Peut être la France bien que nous jouissons d'une épargne colossale.

Les Banques devront être nationalisées dans les semaines qui viennent.

Et aprés mystère.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 14:05

Rumeur: le G7 s’apprêterait a annoncer un plan concerté des grandes banques centrales en faveur d'un relâchement monétaire généralisé -
Revenir en haut Aller en bas
spidle33



Masculin Messages : 4540
Inscription : 24/03/2006

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 14:16

SJA a écrit:
Rumeur: le G7 s’apprêterait a annoncer un plan concerté des grandes banques centrales en faveur d'un relâchement monétaire généralisé -
Euh SJA, plutôt que de propager des rumeurs, je veux bien une source pour cette information s'il vous plait ?
(Je cherche scratch )
Revenir en haut Aller en bas
http://le-rdv-des-saints.over-blog.com/
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 14:19

Berlin (awp/afp) – L’Allemagne perd patience avec la Grèce, dans
l’incapacité de redresser ses finances et se passer de l’aide de ses
partenaires, et n’exclut plus sa faillite voire sa sortie de la zone
euro, faisant tanguer une nouvelle fois les marchés.

Pour le ministre allemand de l’Economie Philipp Rösler, il ne faut plus exclure cette éventualité.

« Pour stabiliser l’euro, il ne doit plus y avoir à court terme
d’interdiction de penser à certaines options. Parmi elles, il y a en cas
d’urgence l’insolvabilité ordonnée de la Grèce », a-t-il déclaré au
quotidien Die Welt paru lundi.

De son côté, le ministère allemand des Finances se préparerait aussi à
ce scénario, selon l’hedomadaire Der Spiegel, qui affirme qu’il a
élaboré deux scénarios : dans un premier cas, la Grèce garde l’euro,
dans le second elle réintroduit la drachme.

Lundi, un porte-parole de ce ministère a reconnu que ses services,
comme les autres instances du gouvernement allemand, « se préoccupaient
de développements potentiels » en Grèce.

Un porte-parole de M. Rösler a lui affirmé que Berlin « veut que la
Grèce reste membre de la zone euro » mais jugé que ce pays avait
« manifestement rempli ses engagements avec peu de fermeté ».

Au sein de la coalition conservatrice au pouvoir, les voix sont de
plus en plus nombreuses à réclamer pour réclamer la fin de l’indulgence
vis-à-vis d’Athènes.

« Les pays qui ne respectent pas la règne commune de discipline
budgétaire et plongent l’union monétaire dans des difficultés doivent
s’attendre à la quitter », selon une motion que la CSU, aile bavaroise
de la CDU de la chancelière Angela Merkel, se prépare à adopter lors de
sa prochaine convention.

Face à ces déclarations les Bourses européennes ont une nouvelle fois
plongé lundi. Après des propos dans le même sens la semaine dernière du
ministre néerlandais des Finances, puis la démission surprise vendredi
du chef économiste de la Banque centrale européenne (BCE) Jürgen Stark,
la position allemande « accentue l’incertitude sur les marchés », juge
Holger Schmieding, économiste chez Berenberg Bank.

Mais face à des électeurs de plus en plus réticents à ouvrir leur
porte-monnaie pour des partenaires jugés dispendieux, et devant le
départ inopiné de Grèce de la « troïka » (UE, Fonds monétaire
international, BCE) chargée de surveiller les comptes du pays, Berlin se
devait de réagir.

« Si la Troïka avait jugé que la Grèce était sur le bon chemin, le
gouvernement aurait pu essayer de convaincre sa population qu’il fallait
continuer à l’aider. Mais ce n’est pas le cas », a déclaré M.
Schmieding à l’AFP, jugeant « très élevé » le risque de voir Berlin dire
non à la poursuite de l’aide à la Grèce.

Mme Merkel, qui se plaît à manier la carotte et le bâton, a bien
appelé ses concitoyens à faire preuve de patience vis-à-vis d’Athènes
dans entretien au journal dominical Tagesspiegel am Sonntag, soulignant
qu’on ne pouvait pas rattraper « en une nuit (…) ce que l’on n’a pas
fait pendant des années ».

Mais dans le même temps elle a souligné que la Grèce ne recevrait pas
un sou de plus si elle ne remplissait pas ses obligations, à savoir
davantage de rigueur budgétaire et des réformes structurelles qui
passent notamment par des privatisations.

Un message que le gouvernement grec a reçu. Il a annoncé dimanche de
nouvelles mesures pour limiter son déficit public et rassurer ses
bailleurs de fonds, pour un montant de 2 milliards d’euros.

Mais face au montant vertigineux de sa dette et à une dépression
grave, les économistes doutent que ces mesures puissent l’aider à
redresser ses finances.

Une réunion d’urgence du FMI doit avoir lieu mercredi, jour où la
Troïka devrait en principe faire son retour à la suite des nouvelles
promesses d’Athène
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 14:23

spidle33 a écrit:
SJA a écrit:
Rumeur: le G7 s’apprêterait a annoncer un plan concerté des grandes banques centrales en faveur d'un relâchement monétaire généralisé -
Euh SJA, plutôt que de propager des rumeurs, je veux bien une source pour cette information s'il vous plait ?
(Je cherche scratch )

Vu sur le site Minuit moins une - Le blog de la crise qui vient.


Je tiens à préciser que cette rumeur est parfaitement recevable.

Le défaut de payment est mondial, il faut une réponse inflationniste mondiale.

Et cette solution permet de couper l'herbe sous le pied des chinois dont la monnaie est largement sous évaluée.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 14:31

joker911 a écrit:
« Les pays qui ne respectent pas la règne commune de discipline
budgétaire et plongent l’union monétaire dans des difficultés doivent
s’attendre à la quitter », selon une motion que la CSU, aile bavaroise
de la CDU de la chancelière Angela Merkel, se prépare à adopter lors de
sa prochaine convention.


Ce qui est fort de café, c'est que l'Irlande ou l'Espagne étaient parfaitement dans les clous de Maastritch en 2007. Preuve que le rigueur n'étazit pas la solution. Pourquoi le serait-elle maintenant ?

Petit rappel au sujet de l'espagne : Chomage 20 %. pour la moitié des chomeurs les aides s'arrêtent avant la fin de l'année. La crise sociale va être terrible là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 15:13

SJA a écrit:

Les Banques devront être nationalisées dans les semaines qui viennent.

Avec quel argent ?

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 15:23

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:

Les Banques devront être nationalisées dans les semaines qui viennent.

Avec quel argent ?

Pas besoin d'argent.

Les banques ne valent plus grand chose. Il n'y a qu'à voir les cours de bourses.

En plus, on ne sait pas quelle valeur donner à leurs actifs qu'elles déclarent, depuis la modification des règles comptable en 2009, à leur valent d'achat et non de revente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 15:32

C'est en effet ce que disait Marc Fiorentino voir débat "Sortir de l’Euro fera baisser notre dette (Marine Le Pen) "





"Il faudrait nationaliser les banques pendant 3 ou 4 ans"

Publié le 18-08-11 à 20:32 Modifié à 23:07 par Le Nouvel Observateur


Pour le spécialiste des marchés financiers Marc Fiorentino, seule une restructuration générale des dettes souveraines permettrait de sortir de la crise.




Extrait:

Mais si on restructure les dettes publiques, on plombe les banques qui les détiennent. Et on se retrouve comme après la faillite de Lehman, avec une paralysie complète du marché du crédit...

- Justement, ce qui est incroyable, c’est que les leaders du G20, après avoir raté l’occasion de réformer le système en 2008, sont en train de recommencer ! La "sortie par le haut" de cette crise demande une vision, du courage politique et des mesures radicales au niveau planétaire.

Il faudrait que le G20 décide d’une grande conférence mondiale pour restructurer la dette publique. Puis décide que chacun doit retrouver l’équilibre budgétaire en 3 ans, et que le déficit doit devenir illégal.

Evidemment, cela suppose de nationaliser les banques pendant 3 ou 4 ans, et de faire enfin ce qu’on aurait dû faire en 2008, au lieu de les renflouer sans contrepartie. C’est-à-dire interdire aux banques les activités de marché et les concentrer sur leur métier de base : prêter de l’argent aux entreprises et aux particuliers



Mais nationaliser les banques, cela coûterait très cher aux Etats : il faut indemniser les actionnaires…

- Sauf que personne ne sait, actuellement, combien valent les banques occidentales. Et c’est cette incertitude, qui leur vaut d’être ciblées par les marchés boursiers. Quel est exactement l’exposition de chaque établissement aux dettes souveraines de chaque pays ? Et combien vaut cette dette, actuellement comptabilisée à 100% de sa valeur, sauf pour la dette grecque ?

Si, dans le bilan du Crédit Agricole, de la Société Générale ou de BNP Paribas, on ne compte la dette grecque que pour 60% de sa valeur faciale, la dette italienne pour 80%, etc... leurs bilans serait sûrement moins solides. Et les Etats pourraient prendre le contrôle de leur capital, contre de simples garanties de financement.



http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/economie/20110818.OBS8772/il-faudrait-nationaliser-les-banques-pendant-3-ou-4-ans.html
Revenir en haut Aller en bas
Théodéric



Messages : 6692
Inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 17:32

Salut alexis232

quand y a du fric a a faire , la boite appartient a des privés, quand y a des dettes a partager on nationalise la boite !
moi je veux bien que l'on nationalisent les banques, mais alors on vide la poche des riches qui ont bouffés les ronds et possèdes des milliards en biens divers un peu partout, d'ailleurs y a pas a leurs demander juste un coup de pieds où je pense et 'au boulot pour réparer le beau mer,dier fabriqué depuis des décennies !"
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 21:59

La Bourse de Paris termine sur une chute de 4,03% sous 2.900 points

PARIS – La Bourse de Paris a poursuivi sa dégringolade lundi,
terminant sur une chute de 4,03%, affolée par l’hypothèse d’une faillite
de la Grèce et plombée par la dégringolade du secteur bancaire sous la
menace d’une dégradation par l’agence de notation Moody’s.

Le CAC 40 a lâché 119,78 points à 2.854,81 points, finissant à son
plus bas niveau depuis avril 2009, dans un volume d’échanges fourni de
4,619 milliards d’euros. Vendredi, il avait cédé 3,60%.

Francfort: le Dax finit en baisse de 2,27% à 5072,33 points

Francfort (awp/afp) – L’indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a
fini lundi en baisse de 2,27% à 5072,33 points sur fond d’inquiétudes
grandissantes pour la Grèce et de plongeons des valeurs bancaires.

Le Dax a toutefois limité les dégâts après être passé en séance sous
le seuil des 5000 points, pour la première fois depuis 2 ans.

Londres: le Footsie-100 termine en baisse de 1,63% à 5129,62 points

Londres (awp/afp) – La Bourse de Londres a terminé en baisse lundi,
l’indice Footsie-100 des principales valeurs perdant 85,03 points, soit
1,63% par rapport à la clôture de vendredi, à 5129,62 points.

La Bourse de Madrid termine sur une chute de 3,41%

MADRID – L’indice Ibex-35 de la Bourse de Madrid a terminé lundi sur
une chute de 3,41% à 7.640,7 points, sur fond d’inquiétudes
grandissantes pour la Grèce et de plongeon des valeurs bancaires.

L’indice vedette de la place madrilène termine ainsi au plus bas depuis le 16 mars 2009 (7.636,9 points en clôture).

Zurich: le SMI clôture en baisse de 2,35% à 5303,14 points

Zurich (awp) – La Bourse suisse a clôturé en forte baisse lundi,
après une séance entièrement en zone négative. A la clôture, l’indice
principal Swiss Market Index (SMI) figurait à 5303,14 points (2,35%),
l’indice élargi Swiss Performance Index (SPI) à 4832,64 points (-2,32%)
et le Swiss Leaders Index (SLI) à 792,62 points (-2,44%).
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 22:46

Tim Geithner, secrétaire d’Etat au Trésor américain, sera présent à la réunion de l’ECOFIN – le conseil économique et financier de l’Union européenne – de cette fin de semaine en Pologne. Mettant en cause les mégabanques, la crise européenne est une affaire mondiale.

GARDE A VOUS !
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 12 Sep 2011, 23:05

SJA a écrit:
Tim Geithner, secrétaire d’Etat au Trésor américain, sera présent à la réunion de l’ECOFIN – le conseil économique et financier de l’Union européenne – de cette fin de semaine en Pologne. Mettant en cause les mégabanques, la crise européenne est une affaire mondiale.

GARDE A VOUS !

"Monsieur Barroso, l'Empereur ne partage pas votre appréciation optimiste de la situation..."

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Sep 2011, 09:20

Philippe Fabry a écrit:
SJA a écrit:
Tim Geithner, secrétaire d’Etat au Trésor américain, sera présent à la réunion de l’ECOFIN – le conseil économique et financier de l’Union européenne – de cette fin de semaine en Pologne. Mettant en cause les mégabanques, la crise européenne est une affaire mondiale.

GARDE A VOUS !

"Monsieur Barroso, l'Empereur ne partage pas votre appréciation optimiste de la situation..."

Mr.Red

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Sep 2011, 09:57

13/09/2011 - La grande dépression de 2011 : que va-t-il se passer ?

L'or flambe, l'euro est moribond, le Dow Jones et le CAC40 jouent au yo-yo : une nouvelle crise est en marche. Avec ce que cela implique : chômage de masse, misère et absence d'avenir.

Ils sont quelques-uns à avoir prédit la catastrophe de 2008. Rares sont ceux qui ont aussi prévu que la crise des subprimes ne serait qu’un symptôme d’une vague plus grave de dépression.

Nous venons d’entamer ce que certains comme Nino Becerra appellent une crise systémique à grande échelle. D’autres comme Nourriel Roubini voient une dépression, crise majeure qui s’étend sur plusieurs décennies, plusieurs générations avec un chamboulement des valeurs, des sociétés et des hommes.

En tout état de cause, nous sommes entrés dans cette période noire. Chômage de masse, misère, absence d’avenir. Les sociétés vont se recroqueviller sur elles même et accoucher peut-être du meilleur comme du pire… soit elles se transcenderont pour inventer des modes de développements nouveaux, soit elles iront vers leur côté sombre avec des doses de violence et de populisme.

Que va-t-il advenir ? La crainte est bien réelle. L’or vient de flamber une fois de plus, c’est la valeur refuge qui peut suivre son propriétaire partout. L’immobilier porté par des spéculations bancaires risque de plonger vers des abysses peu connus. Côté dollar, peu de chance de voir cette monnaie comme une valeur sûre. Surtout avec l’avènement du géant chinois qui d’ailleurs s’arme comme s’il y avait une peur irrationnelle à traverser une crise…

L’euro est moribond. On le sent glisser petit à petit pour finir à la valeur des assignats de l’an II. On voit clairement que la monnaie unique aura été trahie par un cortège de négligences politiques et d’incompétences globales de nos gouvernements. Oui, il fallait créer une Europe politique forte pour avoir une économie forte. L’inverse a été mené et choisi. Le résultat est là. La crise et maintenant la dépression vont engloutir cet idéal convergent et fraternel…

Que va-t-il se passer ? Oui, pour le commun des mortels… Les économies en banques sont déjà virtuelles, la dure réalité va arriver en plein visage de ces vacanciers du mois d’août qui doraient sur les plages de la Méditerranée alors qu’un monde finissait d’en finir au travers des baisses du Dow Jones et du CAC40. Aujourd'hui, il s’agit de savoir si l’emploi que l’on occupe sera encore là demain. Ce n’est pas très certain. On risque d’assister à des faillites en masse. Ainsi, les secteurs non essentiels seront probablement les premiers à s’effriter : industrie du jeu, des loisirs, du bien-être… Ce genre de branches risque de prendre de plein fouet les restrictions des budgets des ménages.

Mais voyons finalement ce qui peut être positif… chacun se retrouvera l’égal de l’autre. L’argent des particuliers ayant été englouti, ce rempart risque de disparaître. Il y aura alors un long changement de mentalité. Ceux qui auront été les chevilles ouvrières du krach risquent de se voir bannis des décisions du monde à venir. Oui, dans la dépression qui vient, le positif c’est qu'un monde nouveau verra le jour. La seule crainte est qu’il soit très rigide et peu démocrate. Nous verrons bien.

Le principe donc c’est que ruinés pour ruinés, autant adopter une attitude simple du "carpe diem". Il faudra profiter des moments positifs à venir pour oublier les aspects très douloureux d’un monde qui s’écroule. Le bonheur sera rare et il faudra savoir en profiter !

NouvelObs - Yannick Comenge
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mar 13 Sep 2011, 10:20

(Boursier.com) -- Le titre BNP Paribas s'effondre de plus de 10% en matinée à Paris, sur les 23,475 Euros, après que le 'Wall Street Journal' eut écrit, sur la foi des commentaires d'un dirigeant de l'établissement, que la banque française n'avait plus accès aux financements en dollars et qu'elle se tournait vers le marché en euros.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 14 Sep 2011, 15:11

Eléments de compréhension ludique de la crise de la dette


Souvenez-vous de Sim City, ce jeu
vidéo où l'on doit gérer une ville tout en faisant attention à juguler
les déficits et en ménageant l'humeur de ses administrés. Et si ces
simples règles du jeu avaient des choses à nous enseigner sur la crise ?



C’est l’histoire d’un mec qui se lève un matin, va à la Fnac et voit un nouveau jeu qui vient de sortir : Sim City.
Le
principe en est assez simple, vous venez d’être élu maire d’une ville
qui n’existe pas et votre mission est de la créer et de la faire
prospérer.
Seule restriction, si votre budget dépasse un
certain déficit, vous avez perdu. Si des émeutes éclatent, les gens
quittent votre ville, donc plus d’impôts, les dettes augmentent, le
déficit aussi et hop, vous avez perdu. Si une catastrophe naturelle – ou
une attaque extra-terrestre – détruit toutes vos infrastructures
énergétiques et de gestion des ressources en eau potable et que vous ne
réagissez pas assez vite, ou si vous n’avez déjà plus les moyens de
reconstruire, l’industrie s’en va, donc plus de cotisations
industrielles, le chômage augmente, le déficit aussi et, comme vous
l’avez compris, vous avez perdu car le déficit se creuse.
Dans ce jeu, vous êtes plus ou moins omnipotent.
Vous choisissez quel type de surface vous voulez allouer : commerciale,
industrielle, agricole, d’habitation. Vous pouvez régler les niveaux
d’imposition de ces différentes zones et attirer ainsi telle ou telle
catégorie sociale, telle ou telle industrie, telle ou telle entreprise
de service, etc. Vous pouvez même provoquer vous-mêmes des catastrophes
naturelles, si l’ennui vous gagne ou si vous voulez effacer une erreur
de jeu… Vous pouvez même régler la vitesse du jeu.

De Sim City à Sin City ?

Bref,
ce type achète le jeu, rentre chez lui et crée une super ville. La
population afflue. L’industrie prospère. Le commerce se développe.
L’éducation a un niveau élevé, tout comme la santé. Les réseaux de
transports fonctionnent pour le mieux. « Pognon » (c’est le nom de la
ville, le type ne savait pas comment l’appeler) est une ville
fleurissante, riche et capable d’investir dans les dernières
technologies énergétiques.
Soudain, les
associations de protection de l’environnement attirent l’attention du
type – le maire donc – sur la vétusté des installations nucléaires. Il
vérifie, encore 10 ans d’espérance de vie. « Elles tiendront bien encore
un peu, je suis en train de finaliser la dernière ligne de métro. » Et
puis, tout dérape. Un raz de marée et un tremblement de terre font
exploser sa centrale nucléaire. Toute sa zone industrielle est
inhabitable. La crise énergétique commence. L’industrie s’en va, le
chômage augmente, les rentrées d’argent baissent. Le type fait un prêt.
Il rachète une centrale nucléaire. Il n’a plus les moyens d’investir
dans des panneaux solaires trop coûteux. Puis il fait un deuxième prêt
pour réhabiliter les zones contaminées. Ces voisins – oui il y a
d’autres villes avec qui on peut faire du commerce – lui proposent leur
aide. Retraitement des déchets, vente d’électricité, vente d’eau
potable, prison de haute sécurité. Le type accepte tout. Il faut bien
qu’il relance son économie. Il augmente les impôts et diminue les
avantages sociaux qu’il avait accordés lorsque « Pognon » était
prospère. Il réduit le nombre de policier, de pompiers, d’enseignants et
de médecins. La dette se résorbe alors petit à petit. « Ouf ! Se dit-il. J’ai évité la catastrophe. »
Soudain, des émeutes éclatent un peu partout dans sa ville. Mais plus assez de policiers.
Les émeutiers allument alors des incendies. Mais plus assez de
pompiers. Des quartiers partent en flamme. Le maire veut encore faire un
emprunt pour pouvoir assurer les dépenses courantes de la ville, mais
il est trop tard, la dette est trop abyssale : GAME OVER. Vos sims en
ont marre, vous êtes virés par le conseil municipal.

Don’t be sad. It’s just a game.

Mais
tout cela n’est qu’un jeu. Il n’y a que dans les mondes virtuels qu’une
ville prospère puis s’écroule en raison d’une gestion douteuse. Car il
s’agit bien de cela. L’argent rentrait dans les caisses, les gens
travaillaient et produisaient de la richesse, les finances de la ville
étaient prospères. Et puis le type a fait n’importe quoi. Il n’y a que dans les jeux vidéo que le maire se fait virer ! Alors rassurez vous. (et en Irlande peut-être ?)
Alors bonne partie à tous.


http://www.atlantico.fr/decryptage/sim-city-crise-gestion-realite-181985.html

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 15 Sep 2011, 09:50

Philippe Fabry a écrit:
Eléments de compréhension ludique de la crise de la dette


Souvenez-vous de Sim City, ce jeu
vidéo où l'on doit gérer une ville tout en faisant attention à juguler
les déficits et en ménageant l'humeur de ses administrés. Et si ces
simples règles du jeu avaient des choses à nous enseigner sur la crise ?




J'imagine que vous, vous deviez plutot jouer à ça (c'est plutot sim cité).



Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 15 Sep 2011, 09:57

SJA a écrit:
Philippe Fabry a écrit:
Eléments de compréhension ludique de la crise de la dette


Souvenez-vous de Sim City, ce jeu
vidéo où l'on doit gérer une ville tout en faisant attention à juguler
les déficits et en ménageant l'humeur de ses administrés. Et si ces
simples règles du jeu avaient des choses à nous enseigner sur la crise ?




J'imagine que vous, vous deviez plutot jouer à ça (c'est plutot sim cité).

Exact ! Une fois j'ai fait une cité de 43000 habitants.

Le problème c'est que le jeu commençait à bugger au-delà de 15 000 habitants : des transports de fournitures qui disparaissent. Du coup les gens n'ont pas de poterie et impossible de dépasser un certain stade de développement, la cité stagne...

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 16 Sep 2011, 14:04

Ci dessous une déclaration, d'une personne en responsabilité, montre la gravité de la situation.

Quant à moi, je pense que le problème le plus grave est celui de l'Espagne.

Citation :
Sortir la Grèce de l'euro serait irresponsable, déclare Jouyet
Faire sortir la Grèce de la zone euro serait irresponsable, a estimé mardi le président de l'Autorité des marchés financiers, Jean-Pierre Jouyet.
"S'il y a une chose qui n'est pas concevable, c'est la sortie de la Grèce de l'euro", a-t-il déclaré sur i>Télé.
"Le traité ne le permet pas", a expliqué l'ancien secrétaire d'Etat aux Affaires européennes. "Deuxièmement il faudrait trouver un accord à 27 et alors là, pour les marchés qui sont pressés, le temps qu'on trouve cet accord, on n'est pas prêt".
Une sortie de la Grèce de l'euro provoquerait en outre selon lui "une crise économique, financière et sociale".
"Si vous avez demain envie d'aller régler des problèmes de guerre civile et d'émeutes sociales au coeur de l'Europe, vous faites sortir la Grèce de l'euro. C'est une solution irresponsable", a-t-il ajouté.
Jean-Pierre Jouyet estime qu'on ne peut pas parler de faillite de la Grèce pour l'instant.
"La faillite, c'est quand vous avez 100% des créances grecques qui ne peuvent plus être payées, là on peut quand même en sauver une partie", a-t-il expliqué.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 16 Sep 2011, 14:07

SJA a écrit:
Ci dessous une déclaration, d'une personne en responsabilité, montre la gravité de la situation.

Quant à moi, je pense que le problème le plus grave est celui de l'Espagne.

Citation :
Sortir la Grèce de l'euro serait irresponsable, déclare Jouyet
Faire sortir la Grèce de la zone euro serait irresponsable, a estimé mardi le président de l'Autorité des marchés financiers, Jean-Pierre Jouyet.
"S'il y a une chose qui n'est pas concevable, c'est la sortie de la Grèce de l'euro", a-t-il déclaré sur i>Télé.
"Le traité ne le permet pas", a expliqué l'ancien secrétaire d'Etat aux Affaires européennes. "Deuxièmement il faudrait trouver un accord à 27 et alors là, pour les marchés qui sont pressés, le temps qu'on trouve cet accord, on n'est pas prêt".
Une sortie de la Grèce de l'euro provoquerait en outre selon lui "une crise économique, financière et sociale".
"Si vous avez demain envie d'aller régler des problèmes de guerre civile et d'émeutes sociales au coeur de l'Europe, vous faites sortir la Grèce de l'euro. C'est une solution irresponsable", a-t-il ajouté.
Jean-Pierre Jouyet estime qu'on ne peut pas parler de faillite de la Grèce pour l'instant.
"La faillite, c'est quand vous avez 100% des créances grecques qui ne peuvent plus être payées, là on peut quand même en sauver une partie", a-t-il expliqué.


Philippe de Sartines disait la même chose sur C dans l'Air il y a trois jours.

Il expliquait que la Grèce était notre frontière avec la Turquie et le Proche-Orient à l'heure où la Turquie est en bisbille avec Israël et où la situation Israël-Egypte est extrêmement tendue, en même temps que la Syrie s'agite. Et qu'il serait donc irresponsable de lâcher la Grèce pour qu'elle s'ajoute à ce cocktail déjà explosif.

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 16 Sep 2011, 14:26

Une thèse intéressante :

Citation :
30/06/2011 | JulienDAMON | Critiques et Conjoncture

Cent ans de dépression mondiale
La crise est une récurrence historique, conséquence des faillites du marché. La situation actuelle est appelée à durer voire à empirer... Chronique du livre "La crise de cent ans" par (Jean-Louis Gombeaud Paris, Economica, 2011, 343 pages, 23 euros).


Les jeunes nés au début des années 1970 ont toujours entendu parler de la « crise ». Mauvaise nouvelle, selon le journaliste Jean-Louis Gombeaud, il se pourrait qu'ils la vivent encore très longtemps. Marquée d'un pessimisme bien trempé, l'idée générale de son livre est celle d'une crise latente, devenue manifeste, et appelée à être permanente. Pour conduire sa démonstration, Gombeaud n'est pas avare de rétrospectives et de citations. Sont convoqués à l'appui de son propos « L'Iliade », Xénophon, Aristote, Marx, saint Augustin, Hegel ou encore Clausewitz.

L'intérêt de l'ouvrage - dont la thèse pourra être jugée extravagante ou implacable -est d'opérer un détour historique long sur l'instabilité des civilisations et des échanges de marché. Cette fresque permet de revoir son histoire des crises. Au début de notre ère, avec le grand marché romain, inflation, délocalisation, mondialisation, marginalisation ou stagnation sont déjà là. Et la grande dépression n'est pas seulement l'apanage des Etats-Unis des années 1930. Entre les XIV e et XV e siècles, l'Europe a aussi connu la sienne. Plus actuel, Gombeaud jongle avec maestria entre anecdotes et grandes décisions qui ponctuent le XX e siècle, de la problématique des magnétoscopes japonais aux petites phrases des uns et des autres.

Instincts de vie et de mort

Leçon globale : la concurrence exacerbée peut tuer la croissance. Le constat d'actualité tient d'abord dans l'inégalité grandissante d'un monde où seule une minorité a pu profiter des compromis mondiaux de l'après-Seconde Guerre mondiale, tandis que, même dans les pays émergents, des centaines de millions de personnes vivent dans l'extrême pauvreté. Il permet de distinguer la période récente avec une domination américaine et une Europe à faible croissance gangrenée par le chômage, le tout dans un shaker à cocktails (explosifs) contenant de la dette et du déficit. Remontant donc très loin, et élaborant une certaine théorie des cycles économiques, Gombeaud revoit l'histoire et la science économiques (cette dernière en prenant pour son grade). En un mot, le monde connaît des dérèglements périodiques.

Certes, les temps changent et les crises passent, mais les cataclysmes peuvent être maintenant de plus grande intensité. Le désenchantement de Gombeaud verse aussi dans le catastrophisme. Savant et accessible, l'ouvrage propose un intéressant voyage. Il n'est assurément pas toujours convaincant, notamment sur les alternatives aux dynamiques à l'oeuvre. Il n'en reste pas moins vrai que, comme on le dit dans l'aviation et sur les marchés immobiliers, le sujet est bien de savoir si l'on se dirige vers un « soft landing » ou un « crash landing »...

JulienDAMON

Ce M. Combeau est passé sur France culture ce midi.

Le coeur de sa thèse :

L'empire romain à la suite d'un certain stade de son développement n'avait plus d'ennemi extérieur (une seule et même monnaie de la bretagne à alexandrie).

Et la concurence était, autant qu'elle puisse l'être, parfaite.

Et un système, sans ennemi extérieur, au sein duquel règne la concurence est victime d'un phénomène d'entropie et s'effondre sur lui même.

Ce qui est cas de notre système mondialisé qui par définition n'a pas d'ennemi.

Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 16 Sep 2011, 14:43

Ce sont eux les vrais porcs.

Mais chut ....

Citation :
UK most indebted nation in the world reveals new studyPosted on 28 August 2011

A new study from brokers Tullett Prebon called ‘Project Armageddon’ has established the true scale of borrowing in Britain which amounts to a truly staggering £5 trillion or $8.3 trillion.

You would hardly think that reading the Sunday papers today that are monumentally self-complacent and seemingly reckon the UK light years away from Europe in terms of financial problems. Yes, they are in a far worse position.

Once pension fund liabilities and PFI contracts are included the total public debt is £2.46 trillion or 167 per cent of GDP. To that you have to add the £1.34 trillion in financial sector bailouts. The total public debt is therefore £3.6 trillion or 244 per cent of GDP or £135,000 per UK household.

Add mortgage debt

Then there is £1.2 trillion in outstanding mortgage debt and £210 billion in unsecured mortgage credit. Together public and private sector debt amounts to £5 trillion, or 340 per cent of GDP.

‘The biggest single debt increment during the period between 2002 and 2009 was mortgage borrowing, which increased £590 billion between those years,’ explains the report. ‘Many borrowers saw this as an investment, a view which was profoundly mistaken even though many policymakes and even bankers managed to delude themselves otherwise.’

Average UK property prices rose by 70 per cent in this period, until the 19 per cent fall between 2007 and 2008. But most of this private borrowing went into consumption and the public sector did exactly the same thing with its borrowing.

‘Equally worringly, UK external debt is 400 per cent of GDP,’ notes the study. ‘Far higher than countries such as Portugal, Spain or Greece and equates to $143,000 for each man, woman and child in Britain, again far higher than in most other developed countries.’

Bankruptcy possible

The study concludes that there is ‘a very real possibility of national bankruptcy’ but it notes that financial markets are not yet pricing this into UK debt. You have to wonder how long the very low interest rates available to British national debt can persist in view of the quite obvious massive credit risk exposed by this report.

‘Project Armageddon’ is actually pretty thin on predictions as to where this debt mountain will take the UK, apart from flagging up the inadequacies of current government policies, namely that they rely on the resumption of high rates of economic growth that are impossible with 70 per cent of the economy laden with debt.

You are left to draw your own conclusions about the merits of holding sterling-denominated assets with this sword of damoceles hanging over the economy. And the investment conclusion about the UK is surely don’t go there!

Revenir en haut Aller en bas
caesor



Masculin Messages : 977
Inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 16 Sep 2011, 18:37

je me demande si ces gens lisent la bible :
l'histoire des vaches maigres et des vaches grasses n'est rien d'autre qu'un cycle économique. La solution de joseph est encore bonne aujourd'hui. L'année où le système est prospère, il faut faire des réserves. La suite est moins connue, mais pourtant très importante : les années de récession, on ressort les réserves, mais on ne les distribue pas gratuitement, on les fait payer. Ainsi, si on renfloue une entreprise ou une banque avec les fonds publics, l'état en est propriétaire pour la part qu'il a versé. En fin de cycle, l'état au lieu d'être ruiné en sort renforcé.
Ces règles semblent totalement oubliées aujourd'hui, pourtant, cette crise économiques ressemble à s'y méprendre à la partie descendante d'un cycle.
Pharaon avait un prophète avec lui pour le guider, nous avons le livre. Qui le lit ?
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Fabry
Administrateur


Masculin Messages : 13954
Inscription : 31/01/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Ven 16 Sep 2011, 19:12

caesor a écrit:
je me demande si ces gens lisent la bible :
l'histoire des vaches maigres et des vaches grasses n'est rien d'autre qu'un cycle économique. La solution de joseph est encore bonne aujourd'hui. L'année où le système est prospère, il faut faire des réserves. La suite est moins connue, mais pourtant très importante : les années de récession, on ressort les réserves, mais on ne les distribue pas gratuitement, on les fait payer. Ainsi, si on renfloue une entreprise ou une banque avec les fonds publics, l'état en est propriétaire pour la part qu'il a versé. En fin de cycle, l'état au lieu d'être ruiné en sort renforcé.
Ces règles semblent totalement oubliées aujourd'hui, pourtant, cette crise économiques ressemble à s'y méprendre à la partie descendante d'un cycle.
Pharaon avait un prophète avec lui pour le guider, nous avons le livre. Qui le lit ?

Et aujourd'hui on sait même quel était le nom égyptien de Joseph et quel pharaon il servait : Amenhotep III.

http://www.davidovits.info/343/presentation-video-de-joseph-amenophis-fils-de-hapou

_________________
"Les désastres nous enseignent l'humilité" Saint Anselme de Canterbury
« N’attendre de l’État que deux choses : liberté, sécurité. Et bien voir que l’on ne saurait, au risque de les perdre toutes deux, en demander une troisième. » Frédéric Bastiat
Pensez à visiter mon blog : http://www.historionomie.com
Revenir en haut Aller en bas
http://mafuturologie.free.fr
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Sam 17 Sep 2011, 14:20

Si jamais l'or corrige, profitez de l'occasion pour acheter.
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Lun 19 Sep 2011, 20:59





Symbole (CFDs)DernierBaseHautBasVar. Var. %
NQ 1002273.802306.092279.102272.30-32.29 -1.40%
UK 1005252.005368.415314.805239.00-116.41 -2.17%
US SPX 5001194.951216.011196.651193.25-21.06 -1.73%
France 402931.803031.082981.302929.50-99.28 -3.28%
Pays-Bas 25274.90281.73277.90274.50-6.83 -2.42%
US 3011333.0011509.0911347.0011315.00-176.09 -1.53%
US Petite Cap 2000699.60714.31702.00698.50-14.71 -2.06%
Australie 2004081.504081.504120.504068.00-67.90 -1.64%
Allemagne 305384.505573.515496.305381.30-189.01 -3.39%
Espagne 358207.508388.408276.508163.50-180.90 -2.16%
EU Actions 502089.502159.282123.502087.50-69.78 -3.23%
Suisse 205364.505452.885425.505351.50-88.38 -1.62%
Italie 4014067.0014547.3814421.0014050.00-480.38 -3.30%
Japon 2258864.168864.168864.168778.50195.30 2.25%
Hong Kong 4018917.9518917.9519187.0018837.00-537.36 -2.76%
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Mer 21 Sep 2011, 23:00

Le Qatar est en discussions avec BNP Paribas sur une possible prise
de participation dans la première banque française, a confié mercredi 21
septembre à Reuters une source basée au Qatar.
Le pays a également discuté avec d’autres banques françaises sur un
investissement du même type, ajoute cette source. « Ils parlent à
différentes banques en France, vu leurs très importants besoins en
capital », a-t-elle souligné sous couvert d’anonymat. Aucun commentaire
n’a pu être obtenu dans l’immédiat auprès de BNP Paribas.

Les banques françaises ont vu leur cours de Bourse chuter depuis
l’été sur des craintes liées à d’éventuels besoins de recapitalisation.

http://www.lemonde.fr/
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 22 Sep 2011, 15:49

joker911 a écrit:
Le Qatar est en discussions avec BNP Paribas sur une possible prise
de participation dans la première banque française, a confié mercredi 21
septembre à Reuters une source basée au Qatar.
Le pays a également discuté avec d’autres banques françaises sur un
investissement du même type, ajoute cette source. « Ils parlent à
différentes banques en France, vu leurs très importants besoins en
capital », a-t-elle souligné sous couvert d’anonymat. Aucun commentaire
n’a pu être obtenu dans l’immédiat auprès de BNP Paribas.

Les banques françaises ont vu leur cours de Bourse chuter depuis
l’été sur des craintes liées à d’éventuels besoins de recapitalisation.

http://www.lemonde.fr/

Ce qui est fou, c'est que les Français en plaçant une toute petite partie de leur épargne pourrait recapitaliser les Banques Françaises.
Revenir en haut Aller en bas
SJA



Masculin Messages : 6345
Inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 22 Sep 2011, 16:07

Nouriel Roubini: Livre, analyses et prévisions

.

21/09/2011 - Comment éviter une dépression

Les dernières données économiques laissent à penser que la récession est de retour dans la plupart des économies avancées, avec des marchés financiers soumis à des niveaux de stress qu’on n’avait pas connu depuis l’effondrement de la banque Lehman Brothers en 2008. Les risques d’une crise économique et financière pire que la précédente – frappant cette fois-ci non seulement le secteur privé, mais également des États souverains proches de l’insolvabilité – sont considérables.

Quels moyens peuvent donc être mis en ouvre pour limiter les répercussions d’une nouvelle contraction économique et prévenir une débâcle financière et une dépression encore plus profonde ?

1. Nous devons reconnaître que les mesures d’austérité, nécessaires pour éviter un déraillement budgétaire, ont des effets récessionnistes sur la production. Et donc, si certains pays de la périphérie de la zone euro sont forcés d’appliquer une austérité budgétaire, les pays capables de mettre en ouvre une relance sur le court terme doivent le faire et remettre à plus tard leurs propres mesures d’austérité. Ces pays sont les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le cour de la zone euro, et le Japon. La création de banques chargées de financer les infrastructures publiques nécessaires doit également être envisagée.

2. Bien qu’une politique monétaire n’ait qu’un effet limité quand les problèmes sont plus liés à une dette excessive et à l’insolvabilité qu’au manque de liquidités, l’assouplissement du crédit, plutôt que le seul assouplissement quantitatif, peut se révéler utile. La Banque centrale européenne doit revenir sur sa décision peu judicieuse de relever son taux directeur. La Réserve fédérale américaine, la Banque du Japon, la Banque d’Angleterre et la Banque nationale suisse doivent également mettre en ouvre davantage d’assouplissement monétaire quantitatif et du crédit. L’inflation sera bientôt le dernier souci des banques centrales, en raison de nouvelles faiblesses, dans les secteurs des biens et de l’immobilier, des marchés du travail et des matières premières, qui alimentent des pressions désinflationnistes.

3. Pour rétablir la croissance du crédit, les banques et systèmes bancaires sous-capitalisés de la zone euro doivent être soutenus par un financement public dans le cadre d’un programme appliqué à l’ensemble de l’Union européenne. Pour éviter une nouvelle contraction du crédit pendant que les banques se désendettent, une tolérance à court terme concernant les exigences de capitaux et de liquidités doit être accordée aux banques. Et puisqu’il est peu probable que les systèmes financiers américain et européen fassent crédit aux petites et moyennes entreprises, il est essentiel que les gouvernements mettent directement des crédits à la disposition des PME solvables mais à court de liquidités.

4. Les pays solvables doivent pouvoir disposer de liquidités importantes pour éviter que les écarts de taux se creusent et que l’accès au marché se ferme, transformant un manque de liquidités en insolvabilité. Même en introduisant des changements de politique, du temps est nécessaire aux gouvernements pour restaurer leur crédibilité. Dans l’intervalle, les marchés continuent à faire pression sur les écarts de taux souverains, rendant vraisemblable une crise annoncée.

Aujourd’hui, l’Espagne et l’Italie courent le risque de perdre leur accès aux marchés. Les ressources publiques doivent être triplées – que ce soit par une Facilité européenne de stabilité financière plus importante, des obligations en euro, ou une action de grande ampleur de la Banque centrale européenne – pour éviter une ruée désastreuse sur ces obligations souveraines.

5. Les dettes qui ne peuvent être résorbées par la croissance, l’épargne ou l’inflation doivent être rendues viables par une restructuration ordonnée et une réduction de la dette et sa conversion en titres, un processus qui s’applique tant aux gouvernements qu’aux ménages et aux institutions financières.

6. Même si la Grèce et d’autres pays de la périphérie de la zone euro bénéficient d’un allégement important de leur dette, la croissance économique ne sera pas au rendez-vous sans un rétablissement de la compétitivité. Et sans un retour rapide de la croissance, de nouveaux défauts de paiements – et de nouveaux troubles sociaux – seront inévitables.

Il existe trois options pour rétablir la compétitivité au sein de la zone euro, qui impliquent toutes une véritable dépréciation de la monnaie unique – et aucune d’entre elles n’est viable :

• Une baisse marquée de l’euro face au dollar, peu probable, parce que les Etats-Unis sont également en position de faiblesse.

• Une réduction rapide des coûts unitaires du travail, par le biais d’une accélération des réformes structurelles et de la croissance de la productivité par rapport à la croissance des salaires, également improbable, puisqu’il a fallu 15 ans à l’Allemagne pour rétablir sa compétitivité par ce processus.

• Une déflation de 30 pour cent cumulés sur cinq ans des prix et des salaires – en Grèce, par exemple – qui signifie cinq ans d’une dépression grandissante et socialement inacceptable ; même si c’était faisable, ce rythme de déflation ne ferait qu’aggraver l’insolvabilité, en raison d’une appréciation de 30 pour cent de la valeur réelle de la dette.

Parce que ces options sont inapplicables, la seule alternative est une sortie de la Grèce, et d’autres pays, de la zone euro. Seul le retour à une monnaie nationale – et une nette dévaluation de cette monnaie – sont en mesure de rétablir la compétitivité et la croissance.

Sortir de la monnaie commune comporte bien sûr le risque de dommages collatéraux pour le pays sortant et soulève le risque d’une contagion à d’autres membres en difficulté de la zone euro. Les effets de bilan sur les dettes en euro causés par la dévaluation de la nouvelle monnaie nationale devraient donc être traités au moyen d’une conversion ordonnée et négociée des passifs en euro en dettes libellées dans la nouvelle monnaie nationale. Une utilisation adéquate des moyens financiers publics, y compris pour la recapitalisation des banques de la zone euro, est indiquée pour limiter les dommages collatéraux et les risques de contagion.

7. Les raisons du taux de chômage élevé et de la croissance anémique des économies avancées sont d’ordre structurel, et tiennent également à la compétitivité croissante des économies émergentes. La bonne réponse à ces changements en profondeur n’est pas le protectionnisme. Les économies avancées doivent plutôt définir un plan au moyen terme pour rétablir la compétitivité et les emplois au moyen d’investissements massifs dans une éducation supérieure de qualité, dans la formation professionnelle et la valorisation du capital humain, dans les infrastructures et les énergies renouvelables. Ce n’est qu’au moyen d’un programme de ce genre que les salariés des pays avancés pourront acquérir les outils nécessaires pour être compétitifs dans une économie mondialisée.

8. Les économies émergentes ont plus d’instruments politiques à leur disposition que les économies avancées et devraient assouplir leurs politiques monétaire et budgétaire. Le Fonds monétaire international et la Banque mondiale peuvent servir de prêteurs de dernier recours aux pays émergents qui risquent de perdre leur accès aux marchés, sous réserve de réformes adéquates. Et les pays, comme la Chine, qui comptent de manière excessive sur leurs exportations nettes pour leur croissance, doivent accélérer le rythme des réformes, y compris par une appréciation plus rapide de leur monnaie, de façon à encourager la demande et la consommation intérieures.

Les risques futurs ne sont pas seulement ceux d’une récession à double creux, mais d’une contraction économique sévère qui pourrait se métamorphoser en une deuxième Grande Dépression, en particulier si la crise de la zone euro échappe à tout contrôle et débouche sur une débâcle financière mondiale. Des choix politiques erronés lors de la première Grande Dépression ont entraîné des guerres commerciales et monétaires, des défauts de paiement désordonnés, une déflation, une inégalité croissante des revenus et des richesses, la pauvreté, le désespoir, et une instabilité politique et sociale qui ont éventuellement provoqué l’émergence de régimes autoritaires et la Seconde guerre mondiale. La meilleure manière d’éviter la répétition de ce scénario est d’appliquer aujourd’hui des mesures politiques audacieuses et agressives au plan mondial.

Nouriel Roubini est président de Roubini Global Economics, professeur d'économie à la Stern School of Business de l'université de New-York et co-auteur d'un livre intitulé Crisis Economics (Economie de crise, une introduction à la finance du futur).
Revenir en haut Aller en bas
joker911



Messages : 2678
Inscription : 22/11/2009

MessageSujet: Re: Crise économique : ALERTE !!   Jeu 22 Sep 2011, 20:31



Dans le sillage des places asiatiques, les bourses européennes ont
dégringolé ce jeudi, déçues du pessimisme de la banque centrale des
Etats-Unis. Elles ont aussi souffert des inquiétudes sur la croissance
américaine et sur la santé des banques européennes.

A Zurich, la Bourse suisse a lourdement chuté de 3,41% jeudi à la
clôture. L’indice des valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a
cédé 186,86 points à 5288,48. Outre-Atlantique, à la Bourse de New York,
le Dow Jones perdait 3,21% vers 17h45 (heure en Suisse) et le Nasdaq
2,47%.

Les places financières attendent avec fébrilité la réunion des grands
argentiers de la planète, organisée dans le cadre de l’assemblée
d’automne du Fonds monétaire international (FMI) à Washington. Les
valeurs bancaires, notamment françaises, étaient les premières victimes
de ce nouvel accès de fièvre.

Affaiblissement du franc

Après une ouverture en nette baisse, les Bourses européennes accentuaient leurs pertes en milieu d’après-midi. La Bourse de Paris a ainsi plongé de 5,25%, Francfort de 4,96%, Londres de 4,67%, Milan de 4.52% et Madrid 4,62%.

L’euro était lui aussi affecté, tombant à son plus bas niveau depuis
huit mois face au dollar, et depuis dix ans face au yen. Par rapport à
la devise suisse, il se maintenait toutefois au-dessus de 1,22 franc en
fin d’après-midi, continuant à refléter les interventions de la Banque
nationale suisse (BNS) visant à affaiblir sa monnaie jugée surévaluée.

Le débat se poursuit en Europe sur la recapitalisation des banques,
au lendemain de l’appel du FMI à utiliser le Fonds européen de stabilité
financière (FESF) pour recapitaliser les plus exposées à la crise de la
dette. Le FMI estime les pertes potentielles du secteur à 200 milliards
d’euros et le commissaire européen aux Services financiers Michel
Barnier a estimé que 25 d’entre elles devront être recapitalisées.

ATS



GLESOCIETE GENERALE15.305-9.57 %16.10016.37515.255167.73M€
ACACREDIT AGRICOLE4.223-9.49 %4.5304.6374.21073.38M€
KNNATIXIS2.000-9.09 %2.1502.1502.00013.10M€
BNPBNP PARIBAS ACT.A23.060-5.70 %23.50024.16023.050280.31M€
HSBHSBC HOLDINGS5.560-3.64 %5.7205.7305.5500.50M€
Revenir en haut Aller en bas
 
Crise économique : ALERTE !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvel Ordre Mondial : les responsables de la crise économique
» Benoit XVI:crise économique et péché(tres intéressant)
» La Crise Économique va augmenter....
» Crise économique, les abandons d'animaux se multiplient
» Crise économique, crise démocratique ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOCTEUR ANGÉLIQUE FORUM CATHOLIQUE :: Philosophie réaliste, Discussions diverses-
Sauter vers: